Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma


Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Mar 11 Déc 2018 - 20:47
Aujourd'hui il est grand temps de faire un entraînement solitaire. J'ai toujours eu l'habitude de pratiquer mes jutsu de mon côté dans le désert de Kaze no Kuni et je commence à en avoir un peu marre de devoir le faire à l'académie entouré d'autres Iwajins. Après avoir entendu dire que j'avais le droit de me balader dans le Pays de la Terre, je ne vais pas m'en empêcher tout seul. De plus, j'ai envie de visiter un peu plus mon nouveau pays en me baladant dans les montagnes. Après tout, je commence à connaitre un peu le village caché de la roche alors autant visiter plus loin maintenant. Je prends mes affaires, sans oublier ma gourde la plus importante que je porte toujours autour de ma taille puis je me dirige vers la sortie. Bien heureux qu'on me laisse passer, je commence mon expédition sans plus attendre.

Au bout de plusieurs heures de marches, à contempler tout ce qui m'entoure, je finis par me retrouver entre deux montagnes. L'endroit est vaste, remplit de roche et très certainement de beaucoup de minéraux dans le sol, je décide de faire une halte ici. Je viens de trouver l'endroit parfait pour mettre au point ma nouvelle technique dévastatrice. Je n'ai croisé personne et il me semble bien que je ne risque pas de blesser qui que ce soit ici. Je commence à me concentrer et le sable qui est dans ma gourde sort tout seul et se met à tournoyer autour de moi. J'ai les yeux fermés tout ce temps, je malaxe mon chakra en moi et d'un coup mon sable préféré se dirige vers les cailloux et roches en tout genre autour de moi pour les broyer et la quantité de sable se fait de plus en plus grande. Il y a même du sable qui s'enfonce dans le sol pour aller chercher les roches et minéraux dans celui-ci pour faire une énorme quantité de sable. J'effectue des mudras et d'un coup, mon énorme quantité de sable se transforme en tsunami et commence à se diriger devant moi.

Tout ce qui se trouve à ma vue semble s'engloutir sous ma vague de sable et au bout de quelques secondes tout le paysage se transforme en désert. Tout l'espace qui se trouvait devant moi est maintenant comme mes terres d'origines et cela ne peut que me faire sourire. Je venais de me trouver un coin de solitude parfait si je voulais me retrouver seul, quand Iwa me prendra la tête par exemple. Je trouve que ce jutsu allait beaucoup me servir dans le futur, car en plus de changer le décor, le tsunami engendré ferait beaucoup de dégâts. Ce qui me rend encore plus heureux, c'est que je n'ai pas appris ce jutsu grâce à mes parents, j'ai dû y penser seul et c'est encore plus satisfaisant. Je regarde au ciel, un sourire en coin, me disant que mon père serait fière, très fière de moi. Quand je repose mes yeux sur l'horizon du nouveau petit désert, il me semble voir une silhouette se rapprocher au loin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Mer 12 Déc 2018 - 4:31


❞ Secret sous la cime des arbres de l’hiver monotone, le midi émerge doucement d'entre les feuillages morcelés du crépuscule. La lumière y filtre à travers des rideaux de chlorophylle, pâle et brumeuse, et libère dans l'atmosphère des odeurs de vieux souvenirs dont Honma hume les relents poudrés, suaves, pareils à ceux d'une jeunesse écoulée à regretter ses décors natales. Il n’y est pourtant pas encore revenu, enfin dira-t-on, sauf que la sensation est presque la même, cela l’étonne de toute manière, un dérisoire reflet, et l'image lointaine qui s'est imprimée sur sa rétine lui semble toujours, et avec désespoir, émaciée. Il apprécie cette vallée, nonobstant. Il en aime chacun des reliefs inaltérés, ses cimes inatteignables et ses insondables gorges ; elle lui parle en chacune de ses résonances animales, distille en lui mille murmures minéraux ou l'enveloppe de ses vapeurs végétales – chèvrefeuille, hêtre et liseron – jusqu'à lui faire oublier le temps qui ne fait que passer sans s'arrêter, ce temps méprisant, puéril, qui lui dérobe inlassablement le peu qu'il lui reste de présence en ces lieux.

Alors le fervent gardien, en réponse à cette fatalité, s’avance. Il se tient là, près de ces terres semblable à un jardin, ou plutôt ne devrait-on pas appeler cela ainsi puisque les collines entières façonnent son exil loin des hommes, dont il n’est pas proche puisque la nature en personne vient enrouler ses doigts de lierre autour des poutres d’un logis et sans doute se nicher au printemps dans les creux de l'avant-toit pour y protéger ses hirondelles. Ici, dans cette partie du monde où sa propre ombre il aurait aimé comme unique compagnie, il patiente dans l’espoir de trouver un cheminement, une réponse presque indifférent au silence qui l'environne.

La hiérarchie des heures n'importent plus dès lors qu'elles disparaissent trop vite. Qu'elles soient les premières du jour ou les dernières de la nuit, il y a longtemps que le dragon lumineux ne les considère plus selon le rythme commun ni ne cherche à accorder son existence sur leurs règles établies, la lumière pour agir et l'obscurité pour dormir. Il trouve d'ailleurs amusant que les gens continuent d'attribuer ce type de valeurs à des horaires qui, à la frontière d'où il est originaire, n'existent même pas.

[ ]

Dérangé par le tumulte d’un nuage de poussière qui semble se répandre au loin, Honma s’avance au travers du marâtre rocailleux ; cherchant à savoir qui est l’auteur d’un tel agissement. Ainsi l’originaire de Hayashi, de par sa sagesse impie s'intéresse à ce sable pourvu de chakra avant d'analyser chaque parcelle des environs. Dans ces moments où l'atmosphère pâmer de tension vient sinuer entre leurs âmes, ils ne pouvent que se méfier et entrelacer le moindre de leurs doute..

Applaudissant faiblement, il révèle sa présence à son vis à vis.

« Oy Kusoyaro.. Peut-on savoir ce qui te prend d’ensabler la zone de la sorte ? Vous ne respectez dont pas la nature ici à Tsuchi ? » laissant voguer sa voix au gré du vent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Mer 12 Déc 2018 - 5:00
Je suis surpris de voir qu'un homme se tient devant moi en applaudissant faiblement. Je me demande s'il fait ça comme pour féliciter ma technique ou si c'est par moquerie. À vrai dire, que ce soit l'un ou l'autre je pense qu'il me le fera vite savoir. Ainsi, il prend la parole et j'ai réponse à ma question, c'était plus des applaudissements pour ma bêtise plutôt que pour ce que je pensais il y a quelques secondes. Malgré son insulte, je reste calme, si je devais m'énerver pour si peu, je ne m'en sortirais pas dans la vie. Après tout, il n'avait pas totalement tort quand il me demande si je ne sais pas respecter la nature. Quoi que, je suis un être vivant, donc je fais partie de la nature et peut-on vraiment considérer que mes facultés ne sont pas naturels ? Et par ce fait, est-ce qu'on ne peut pas considérer que mon petit désert est totalement naturel ? Il faudrait rentrer dans la philosophie et j'avoue que ce n'est pas forcément mon meilleur domaine.

Ce qui m'étonne encore plus que la réaction de la personne en face de moi, c'est surtout comment a-t-il pu être ici aussi rapidement sans avoir été engloutit par mon tsunami. D'un côté je peux m'estimer assez chanceux, car s'il avait pris ça comme une attaque, peut-être un combat se serait lancé plutôt qu'une discussion. Ne le connaissant ni d'Eve ni d'Adam, je ne sais pas avec qui je suis et rien ne me dit s'il est dangereux ou pas. Préférant discuter plutôt que de combattre, je préfère me dire qu'il n'est pas forcément une personne malfaisante. Non pas que j'ai peur de me combattre avec un inconnu, j'ai surtout appris par le passé à me méfier de tout le monde. Dans l'immense désert de Kaze, j'ai vu des gens ne ressemblant pas à grand-chose capable de folles prouesses.

- Je testais une nouvelle technique que j'ai mise au point à vrai dire. J'ai choisi cet endroit, car il y avait surtout de la roche avant tout et je pensais vraiment qu'il n'y avait personne. Je suis bien content de vous voir debout face à moi plutôt qu'engloutit sous le sable.

Je ne sais pas vraiment quoi lui dire de plus. Je le regarde de haut en bas pour essayer de trouver quelque chose de distinctif sur lui pour en apprendre un peu, mais j'avoue ne jamais avoir rencontré une telle personne. Je n'arrive pas à deviner quoi que ce soit de lui. Un civil ? Un shinobi ? D'où il peut bien venir. Mise à part ses mots, qui me font dire qu'il ne viendrait pas de Tsuchi, je ne vois rien.

- Je vous ai dérangé peut-être ? Je m'en excuse.

Il fallait bien que je m'excuse, s'il est là, ce que je l'avais sans doute gêné. M'excuser me semble vraiment nécessaire sur le coup, encore une fois, il ne semble pas vraiment vouloir en découdre avec moi sinon il m'aurait sans doute attaqué par surprise ou directement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Mer 12 Déc 2018 - 10:00




❞ Comme curieux de savoir ce qui il peut avoir à dire, Honma laisse une maigre chance à cet énergumène adepte du ninjutsu. Il l'observe simplement sans jamais daigner interrompre sa tirade bravache. Ne laissant qu'un long et profond soupir répondre à cela… A en juger de par ses maigres traits seulement, l’âge de celui-ci ne devait pas même dépasser la vingtaine. Ce qui ne manqua d'agacer notre gardien, qui d'une vitesse déconcertante, psalmodia quelques prières ; articula un bon nombre de mudras.

- Tu as bien de la chance, ninja.
Si maître Genkū ne m'avait pas proscrit l'utilisation du ninshū dans l'enceinte du pays de la Terre je t'aurai fait ravaler tes modiques paroles…


Puis soudainement comme interdit par quelconque contractuels, Honma semble délaisser son idée avant que sa tête n'aille se confronter au plus vigoureux rocher. Rouge. Du sang sans doute ; celui perle abondamment depuis cette plaie qui s'est formé. Et pourtant Honma n’en démord nullement, il s'est permis un affront qu'il n'aurait jamais dû.

- Je n'aurais jamais du dire ça. Quel piètre personne je fais. Méchant Rhoduzu, méchant Rhoduzu prononce t-il en continuant à se punir par la pierre.

Une fois fini, ce dernier époussette sa légendaire tunique et reprenant son ton morose et ordinaire, s’en retourne vers son vis a vis.
« Ah. Tu fais bien de t'excuser… D'ailleurs je n'accepterais ces dernières que si tu réponds à une question pour moi. De quel village as-tu dis appartenir ? » dit-il laissant planer les bribes d'une incertitude, elle quasi certaine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Mer 12 Déc 2018 - 15:27
Apparemment mes mots ne lui ont pas plus à en voir son soupire assez long. Pourtant, je ne pense pas avoir dit forcément quelque chose de mauvais, mais c'était le cadet de mes soucis, car mon interlocuteur commence par faire une prière rapide avant d’enchaîner des mudras tout aussi vifs. Ce shinobi doit avoir un niveau très respectable à en voir sa vitesse d'exécution et je commence à me préparer au pire quand d'un coup, il prend la parole au lieu d'attaquer. Il me dit être chanceux, mais ce qui m'interpelle le plus c'est quand il parle de son maitre... Genkû. Est-ce celui que je connais ? La seule personne que je commence à considérer comme un ami à Iwa pour le moment ? Des personnes de ce prénom-là, je n'en connais pas des masses à Tsuchi, peut-être que ma chance était encore plus grande quand je lui dirais que je connais son maître avec qui j'ai commencé à entretenir de bons rapports. Après tout, c'est grâce à lui que je connais maintenant mon affinité primaire et que je sais que je peux commencer à m'entraîner au Fûton.

Avant même de lui répondre quoi que ce soit, la personne en face de moi se fracasse le crâne contre une pierre comme pour se punir avant de parler tout seul. J'avoue être très surpris de le voir faire et je ne sais même pas comment réagir, c'était bien la première fois que je vois ça. Il y a du sang sur la roche, ainsi que sur son front et pourtant il continue de se punir en tapant plusieurs fois sur la pierre. Je suis tellement étonné de ce spectacle que je ne suis même pas capable de l'en empêcher, il me laisse bouche-bé même. Puis il se calme pour reprendre le ton d'avant pour me demander d'où je viens. Le temps de reprendre mon esprit, je sors de ma besace un bandage et lui tend.

- Vous allez bien ? Je fais partie depuis très peu d'Iwa, le village de ce pays. Parliez-vous de Yaoguaï Genkû par hasard ? Vous dites qu'il est votre maitre ?

Je suis très curieux à ce sujet, comment un jeune homme de l'âge de Genkû peut il être le maitre d'un shinobi plus âgé que lui et qui de plus, me semble très fort. Soit le jeune homme originaire d'Hayashi cache encore mieux son véritable niveau que ce que je pensais, soit il y a d'autres raisons obscures à cette situation. Quoi qu'il en soit, je me sens rassuré d'une certaine manière, peut-être que notre rencontre actuelle se passerait mieux une fois qu'il aura compris que je suis un allié à son maitre plutôt qu'un ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Mer 12 Déc 2018 - 17:59




❞ Méfiant, Honma demeure toujours sur ses gardes quant aux palabres dont il fait usage devant cet homme. Il en a déjà trop dit et se sait déjà passible milles et un tourments… Toutefois il espère secrètement que son seigneur soit clément et veuille bien laisser cela passer. Alors quand cet homme lui tend ces bandages de bonne foi, il ne peut accepter dû à cette fierté dont il dépend. Bien que mal, il fait toute ce qui est en son pouvoir pour ne pas laisser transparaître cette crainte qui croît en son sein ; cette inquiétude qui forme désormais cette boule dans son estomac. Alors quand sa question résonne enfin, Honma n’a d’autre choix que de rétorquer par le mensonge.

Yaoguaï Genku tu dis ? Oy Kora’ ! Dit-il avec une prononciation aux allures Yakuzas Comment oses-tu dénaturer le nom de mon maître ? Le nom de mon maître est Orewausotsukino Genkū-zaemon. Je ne connais pas de Yaoguaï.

Et tandis qu'il peine a mentir tel un arracheur de dent, il ne peut s'empêcher de détourner le regard ; d'empêcher tout contact visuels comme si celui-ci aurait vendu la mèche.

Vulgaire mensonge, illustre masque qu’Il arbore avec plaisir jusqu'à qu'au retentissement du semonce de son seigneur. Nul n'est encore homme qui fut parvenu à déjouer cette dévotion sans faille - cette abnégation outrageuse qui définit Hakuryū no Honma.
« D'ailleurs Onushi n’étais-tu pas là pour t’exercer au ninshū ? Qu’est-ce que tu fais à me reluquer ? Je te previens j'adore que la nourriture et les femmes » dit-il d'une drôle d'intonation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Mer 12 Déc 2018 - 18:17
Après avoir prononcé le nom de Genkû, mon interlocuteur semble réagir tout de suite. Je devais avoir touché juste et il avait beaucoup de mal à le cacher à ce que je vois. Je me demande vraiment quels évènements avaient pu arriver dans le passé pour que le Yaoguaï a une telle influence sur la personne en face de moi. Je pourrais presque avoir peur de cet homme si je n'avais pas déjà rencontré des personnes assez tarés dans ma vie, mais je dois avouer qu'il a atteint un stade que je n'ai encore jamais vu. Il faut bien de tout pour faire un monde, mais je dois dire qu'il avait beaucoup de mal à me mentir et je dois dire que ça me rassure tout en m'angoissant un peu. C'est pour cela qu'il détourne le regard et refuse de me regarder et je dois avouer que cela m'amuse beaucoup.

- Ne vous inquiétez pas, Genkû est ce qui se rapproche le plus d'un ami pour moi. Il est la première personne que j'ai rencontré à Iwa et m'a pas mal conseillé et aidé à devenir un meilleur shinobi.

Ensuite, il me demande pourquoi je ne m'entraîne plus au lieu de le regarder. Encore une fois je trouve cela assez ironique. Il m'est impossible de me motiver et de me concentrer avec une personne aussi excentrique à mes côtés. De plus que venait faire ses histoires de nourritures et de femmes dans la conversation. Décidément, ce shinobi est loin d'être quelqu'un de banal et ce n'est pas pour me déplaire. On rencontre souvent les mêmes profils dans les villages et là je suis agréablement surpris.

- Et bien, à vrai dire je mettais surtout au point cette technique. Voulez-vous la voir ? Ah moins que le changement de paysage vous dérange tant que ça. Il faudrait se déplacer dans un endroit où il n'y a pas de sable.

Que dire de plus à cet homme ? Je ne voulais pas trop le brusquer sachant qu'il n'aimait pas forcément ce que je venais de faire. Comment être sûr qu'il ne va pas s'énerver si j'agrandis encore plus la zone de sable, il semble tant aimer la nature comme elle est ici. A moins qu'on aille dans un endroit encore plus rocheux et sans arbres, mais le voulait-il seulement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Mer 12 Déc 2018 - 18:46




❞ La phrase que le jeune homme vient à prononcer devant lui, n’a d’autre effet que de perturber notre jeune Honma ; plus que choqué, ce dernier s’apparente bien plus à quelqu’un d’interloquer. Jamais de toute son existence, il n’aurait cru possible que le petit Genku puisse se lier d’amitié à quelqu’un d’autre que lui. Dans un sens, il fallait dire que cela le ravissait. Dans un autre, qui aurait dit que ce serait avec un individu d’un tel niveau de ninshu ? Ridicule, consternant.

« Comment... ?! », commença-t-il en s'approchant rapidement de l’homme en face de lui. D'un mouvement presque brusque, nerveux, prêt à écarter le jeunot d'un coup de canne s'il ne fournissait pas plus d'explications à ses outrageantes suppositions. Honma bouillonnait réellement de l’intérieur. Toute trace de blague disparu subitement sans jamais qu’on ne sache pourquoi.

« Oy Kusoyaro ! Tu dis que toi et ton niveau pitoyable de ninshu êtes l’ami de mon maître ? »

Le gardien se figea, comme constipé - épris d’un fou rire insatiable. Ses phalanges crispées sur eux-même, se refermèrent quasi instantanément sur le moindre pli du jeune homme ; tournant autour de lui, analysant ce dernier au peigne fin - il sembla perdre un instant son empreinte terrestre, s'arrachant à un éclat de sommeil qui lui aurait traversé l'esprit sans qu'il s'en aperçoive. Son nom lui parvint une seconde fois avec une nuance plus inquiète. Il cligna des yeux pour que les taches de lumière lui redeviennent familières, puis retrouva une allure plus sereine – plus lointaine, plus distante lâchant son vis à vis par la même occasion.

La moue évaluatrice du dragon se détendit alors. D'une mimique de la main visant à balayer un quelconque malentendu, il se força à sourire en dépit des angoisses qui avaient éclos à l'intérieur de sa poitrine à l'annonce d'un mal peut-être irréparable.
« Hum... Je te prierai de m'excuser... J'ai été surpris. Après tout mon maître est du genre à mieux choisir ces amis, enfin d’ordinaire. Tu dois peut-être avoir une sorte de potentiel latent. Montre moi donc ton fameux Ninshu. » Il prend le temps de soupirer énormément.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Mer 12 Déc 2018 - 20:05
Comme je le pensais, le shinobi a directement une réaction étonnante quand je lui dis être potentiellement ami avec son maitre. Il s'approche très rapidement de moi pour me regarder de haut en bas et m'analyser. Il ne semble vraiment pas croire mes paroles et je dirais qu'il fait pire que ça, il m'insulte. Grâce à mon ancienne vie, j'ai appris à ne pas faire attention à ce genre de comportement, à garder mon calme en toutes circonstances, mais je dois avouer qu'il commence doucement à me taper sur les nerfs à force de me sous-estimer de la sorte. Je préfère ne pas partir en live parce que ça m'embêterait de combattre cet homme sans ne rien savoir sur lui, de plus, je n'ai pas spécialement envie de découvrir sa force. La vitesse à laquelle il a effectué ses mudras de tout à l'heure me laisse croire qu'il doit être supérieur à moi.

Il se fige, semble vouloir se calmer par lui-même donc je continue d'ignorer ses mauvaises paroles pour découvrir qu'il veut bien que je lui montre ma technique. Pour le coup, il vient de choisir un changement de paysage et j'espère qu'il ne m'en voudra pas en voyant mon jutsu.

- Je pense qu'il est surtout intéressé par mon Kekkei Genkai votre maitre. Soit, suivez-moi, allons un peu plus loin là où il n'y a pas de sable.

Je commence à marcher jusqu'à la limite de mon petit désert et voit qu'il y a encore pas mal de place pour effectuer ma technique. Je me mets dans un endroit où il n'y a absolument pas de sable et commence à me concentrer. Du sable sort de ma gourde avant d'aller briser toutes les roches autour de nous, de plus en plus de sable apparait et s'enfonce dans le sol pour broyer les minéraux à l'intérieur de la terre. Une série de mudras rapide et un tsunami se forme devant nos yeux pour se diriger en face de nous. L'énorme vague engloutit tout sur son passage, surtout du paysage rocheux, avant de s'écraser contre le sol. Mon petit désert d'avant vient d'être prolongé encore plus grâce à ma deuxième exécution de mon ninjutsu.

- Qu'en pensez-vous ? Etant capable de manipuler le sable, je pense que cette technique peut être tout aussi dévastatrice qu'utile. Vous êtes la première personne à qui je la montre.

Je reprends mon souffle et le regarde de nouveau, espérant qu'il ne soit pas encore plus en colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Jeu 13 Déc 2018 - 2:02




❞ Honma observe cet énergumène maintenir son sang froid en dépit des maintes et maintes provocations dont il peut faire preuve à son insu. Mais soit, ce n’est pas comme si un homme de son envergure n’avait que ce genre de moyen pour arriver à son objectif. Il le suivait mutin, sans exprimer le moindre mot - le large sourire toujours accroché aux lèvres ; il laissait quelques fois son rire jaillit en un tumulte dérangeant.

En réalité voir son nouveau de chakra n’était que le cadet de tes soucis, disons même que tout cela ne servait en soi en même temps qu’à simplement éponger sa curiosité. Simplement pour montrer au jeune shinobi, la quintessence même du ninshu ; pour lui montrer les dessous d'un monde qu’il n’avait pas même encore effleuré. L’homme aux cheveux cendrés qui ne devait manquer de récits de par ses voyages, sa passion et cette balafre qui ne lui ôtait point de charme mais plutôt qui avait le don de la rendre unique, exotique.

- Comment oses-tu parader de la sorte quand tu parles de mon maître ? Que je ne t’y reprenne plus, Ninja.

Malgré cette menace toutefois, il demeure ombre déstructurée, à l’image d’une entité qui se dresse fièrement pour mieux tourmenter sa cible. Il le suit et reste près transporté, avant que son compagnon ne le sorte de cette réalité (qui n’est qu’un mirage de ses pensées) et épongé sa soudaine curiosité. Honma reporte alors son regard sur son ami du jour, dans ces débauches qu’on ne peut voir comme un trésor saupoudré d’or dans l’oubli planifié de ces graciles cabrioles rapprochées. Aux premières paroles, il n’avait lâché qu’une pâle exclamation, peu compréhensive de ces expressions fier que prononcés le shinobi.

« Hmm… Est-ce là tout ce que tu voulais me montrer ? Je dois m’avouer bien surpris, quoiqu’un tantinet déçu. Ton “jutsu” quoique puissant dénombre au minimum deux faiblesses. » Dit-il, hilare.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Jeu 13 Déc 2018 - 19:12
Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma 1544727810-bg-asaara-ko
落ち着いて ▬ Ochitsuite


Encore des menaces de la part de mon interlocuteur, décidément il semble vraiment adorer le fameux Genkû. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé entre eux pour qu'il soit aussi protecteur, mais j'avais rarement vu ça dans ma vie. À part des parents avec leurs enfants, il est assez rare de voir autant de fidélité entre deux personnes. Un autre frère peut-être ? Mais dans ce cas pourquoi il l'appellerait Maître ? Olàlà, ce gars va finir par me faire perdre la tête. Demain je vais me retrouver à me cogner la tête sur des pierres vous allez voir. Je ne pense pas avoir dit quoi que ce soit de mauvais envers le jeune homme d'Hayashi pourtant, mais soit, je devrais vraiment faire attention aux mots que j'utilise maintenant. Je préfère ignorer une fois de plus pour passer à la suite.

Vient ensuite ma technique et je ne sais pas pourquoi, je ne suis pas étonné de voir la réaction du shinobi à mes côtés. Il se moque sans aucun scrupules et me rigole devant la gueule. Je ne sais plus ce que je dois faire, à un moment je vais peut-être finir par réellement m'énerver ? Ne suis-je pas un peu trop passif avec cet énergumène ? Je me le demande en boucle avant de l'entendre parler. Ah, nous passons de la moquerie à une phrase critique intéressante. En un seul coup d'oeil, il venait de trouver deux faiblesses. Voilà qui est intéressant, d'ailleurs ça calme même la pression qui était en train de monter en moi.

Je vous écoute, je ne dis pas non à des conseils objectifs.


Espérons qu'il ne trouve pas encore de quoi se foutre de ma gueule. À force je vais vraiment finir par croire qu'il veut vraiment qu'on se combatte. Je ne suis tellement pas prêt pour ça, surtout en venant d'utiliser deux fois de suite autant de chakra. Espérons qu'il a de vrais conseils pour moi et pas simplement des moqueries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Ven 14 Déc 2018 - 0:35




❞ Honma prend finalement la peine de regarder son vis à vis, ce jeune homme plein d’espoirs et de rêve. Il n’y a pas à dire, en un son sens le jeune maître n’a rien à envier à ce personnage notoire qu’il côtoie. Il transparaît alors dans le moindre de ces traits cette même quiétude, cette indifférence quasi-primal à l’encontre de cet utilisateur du Ninshu ; Il ne subsiste dans son regard pas même une simple once de crainte, si ce n’est cet air frivole et désabusé.

A l’image du roi des prédateurs, de ce fauve -roi parmi la faune- le gardien resserre peu à peu son étau autour de sa proie ; semblable à des griffes prêtes à le lacérer de toute part. Il se saisit d’un bout de bois à sa portée, et tapote l’axe de balance de ce jeune homme dont il ne connaît toujours pas le nom mais toujours est-il, que d’une vulgaire pression sur ses appuis, Honma lui démontre la première de ses faiblesse : La concentration nécessaire à ce jutsu.

- Que feras-tu face à un homme dont la vitesse n’aura de cesse que de te surprendre, Petit homme.

A l’inverse, l’homme connu sous l’homonymie “Dragon Jumeaux” lui fais signe de se reculer. Il inspire un grand coup avant de cracher un torrent démentiel semblable à océan gargantuesque d’eau. Allant jusqu’à fracasser la roche, et s'immiscer entre le moindre recoin. Le sable devant de plus en plus friable jusqu’à en devenir poussière. Honma souriait à pleine dents, observant le gamin qui lui faisait face.
« Retiens bien ça, au cas où tu dois un jour sacrifier ta vie pour Maître Genku.
Si ton jutsu possède la faculté de modifier la structure notable de ton environnement de combat, habitues-toi à la difficulté. Pense toujours au fait que ton adversaire puisse avoir un à deux coups d’avance sur ta personne. Pour un jutsu de la sorte, pense à utiliser cette technique lâche que vous autres shinobi appelez, Clonage de l’ombre. En effet, ce dernier peut servir de diversion ou lui-même lancer cette technique à ta place, contournant ces deux faiblesses. » Dit-il, méticuleusement.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Ven 14 Déc 2018 - 3:24
Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma 1544727810-bg-asaara-ko
知識 ▬ Chishiki


Le shinobi en face de moi semble penser que je l'utiliserais de la même manière en plein combat sans prévoir quoi que ce soit. Je lui faisais là qu'une présentation, je n'avais pas l'intention de la pratiquer comme ça juste en face de mon adversaire. Soit, il n'a pas tort sur le fait qu'il faut rester concentrer pendant l'utilisation et qu'un adversaire vraiment rapide serait capable de me porter un coup avant que j'ai eu le temps de finir. Ce qu'il se passe ensuite est bien plus impressionnant, l'homme me demande de reculer pour qu'il puisse exécuter sa technique à son tour. Il crache énormément d'eau, pour venir recouvrir le désert que je venais de former avec du Suiton. Décidément je n'avais pas tort de penser qu'il est plus fort que ce qu'il laissait paraître. Intéressant, très intéressant, il est même plus simple pour lui d'effectuer sa technique car il n'a pas besoin d'aller chercher du sable quelque part ou de le créer à partir du sol.

Impressionnant.


Les mots d'après sont encore plus fous, il me parle de sacrifier ma vie pour Genkû, je ne sais pas d'où il sort, mais sur ce coup il a bien tort de penser que je ferais ça. Il me donne ensuite le conseil d'utiliser des clones pour faire cette technique à ma place et j'avoue y avoir déjà pensé également. Il semble qu'il me sous-estime grandement, mais ce n'est pas grave, après tout j'avais commencé à le sous-estimer aussi quand j'ai vu à quel point il pouvait être fou. Dans tous les cas, ses deux conseils, bien que logiques, étaient les bienvenus et il affirmait mes doutes.

▬ Je vous remercie, je suis Asaara Kô, ravi de vous rencontrer.

Je le pense sincèrement, il semble bien que cet homme pouvait m'apprendre des choses dans le futur. Je pense qu'avec la facilité qu'il a eut à utiliser son Suiton, il m'est supérieur, surtout qu'il ne semble pas fatigué du tout contrairement à moi. Je ne peux m'empêcher de penser que Genkû avait là un ami fort puissant et je me demande encore comment ils se connaissent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Sam 15 Déc 2018 - 17:56




❞ Honma ne savait plus s'il était vraiment aussi ridicule que ce rire spontané et béant l'indiquait, ou si il était tellement enfermé, cloîtré dans son rôle de shinobi qu'il ne comprenait plus qu'il avait ses propres choix à faire. Il lui fallait supporter cette première vexation, ces veines au crâne qui lui montait comme à chaque qu'il se sentait pris en défaut par autrui, mais c'était loin d'être le premier, aujourd'hui, le hakuryu commençait à saturer. Il comprenait petit à petit qu'il était le fou aux habits bariolés, que les gens se fiaient à ce costume pour se laisser aller à leur hilarité, mais en retirant cette chemise, retrouverait-il vraiment sa dignité ? Ou n'était-il ce fou qui jusque dans la nudité ne parviendrait plus à se débarrasser de son grand sourire maquillé ?

Mais alors la même chose valait pour ce “Ko”, qui ne portait pas de volumineuse chaînes de prisonnier ou encore de laisse mais dont les actes étaient orchestrés par une myriades de fils invisible qui l'empêchait en partie de respirer, d’agir. Il avait encore le choix de la liberté, même si il ne s'en rendait pas compte, et il ne tenait qu'à Honma de le lui faire remarquer - quitte à provoquer l'un de ces nouveaux rires innocents qui l’agaçait tellement. Être ou ne pas être. Ninjutsu ou Ninshu ; Maîtrisé ou Embrassé.

Mais non.
Il ne le ferait pas.
Ce Asaara faisait tellement d'efforts pour endurer, au mépris total de sa propre vie, qu'il fallait respecter le sacrifice auquel il consentait, pour que toute la souffrance qu'il s'infligeait pût en fin de compte devenir sensé.
Peut-être était-il fort, et lui faible, et peut-être s'essoufflait-il, et lui se préservait - mais alors, un choix valait-il mieux qu'un autre, n'y avait-il vraiment qu'un seul choix valant pour tous, ou chacun pouvait-il prendre ses responsabilités de se nuire s'il le voulait ou d'être libre s'il le fallait ?

Pourquoi souriait-il encore comme un benêt ?

« Honma Dit-il, froidement.
Et il hésite. Se demande s'il est véritablement nécessaire que de s'intéresser à ce qu'il peut lui apprendre en définitive. Mais les mots s'imposent à lui et le rapproche davantage de son objectif. A vrai dire, l’homme de lettres n'était guère accoutumé à ce genre de bavardages et reflétait la pluie ; léger et silencieux. Malgré tout, le jeune homme ne pouvait que se laisser aller à apprendre les joies relatives de ce genre d'échange. En dépit de son absence émotionnelle, il était indéniable qu'il commençait à naître une certaine « fausse complicité » avec Ko et leurs âmes entremêlées par les sceaux d'un temps révolu, les poussaient inconsciemment à rythmer leurs pas l’un à l’autre..
« Permets-moi de te demander qu'est-ce qui vous pousse à devenir des Shinobis ? » prononce t-il sans émotions


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Dim 16 Déc 2018 - 2:38
Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma 1544727810-bg-asaara-ko
Honma ▬ Kô


Honma, je suis content de pouvoir mettre un prénom sur la personne en face de moi. C'est toujours mieux que de me dire que j'ai rencontré un shinobi puissant, mais fou. De plus, il me sera plus facile d'en parler avec Genku en lui donnant le prénom de celui qui l'appel Maître plutôt qu'avec une description. Cela dit, il m'avait révélé son identité avec un ton assez froid et je ne sais pas pourquoi, mais je me dis qu'il aurait peut-être préféré que je ne le sache pas. Depuis le début, il est plutôt assez moqueur, voir provocateur et cette fois-ci il est calme.

J'avoue ne plus savoir où me mettre, quoi dire ou quoi faire. Sans avoir le temps de nous lancer dans une autre conversation ou de proposer quelque chose, Honma reprend la parole pour me demander ce qui m'a poussé à devenir shinobi. Enfin, sa question semble plus générale, car il demande ce qui nous pousse à le devenir, mais je ne peux pas parler à la place des autres, surtout que leurs objectifs ne m'intéressent guère. Par contre, je prends un petit temps pour réfléchir à ce qui m'a poussé personnellement à le devenir.

▬ À titre personnel, je veux juste découvrir le monde, Iwa est ma première destination, j'en aurais peut-être d'autres qui sait.

Si par shinobi il voulait dire dans l'armée d'un village, je dois dire que je ne sais pas trop moi-même comment j'ai pu m'infliger ça. En fait, je voulais tant visiter le Pays de la Terre que j'ai pensé que ce serait la meilleure façon de le faire, mais quand j'ai appris qu'en tant que Genin je ne pouvais pas sortir du pays sans autorisation, je commence à penser le contraire. Comment j'allais bien pouvoir contempler les paysage que je n'ai jamais vu ? Gros dilemme.

▬ Je suis à Iwa depuis peu vous savez... Je ne me rendais pas compte dans quoi j'arrivais. J'étais libre en tant que nomade de Kaze no Kuni au moins et la liberté me manque.

C'est la première fois que je faisais un bilan depuis que je suis à Iwa... Triste constat finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Dim 16 Déc 2018 - 5:49




❞Pensée qui s’enchaîne en voyant cet énergumène réfléchir un tant soi peu à cette question. Grondements au fond de son cœur qui demande sans rancœur, de connaître les limites (peu nombreuses et infructueuses) de ce système archaïque et de ces rites militaires. Désormais tandis qu’il s’instruit, seul la sagesse envahit son esprit, l’enivrement dû à la connaissance étant de loin celui qu’il préfère. Il ne pose la aucune question directe, mais à défaut se complait à écouter, connaissant l’esprit aguerri tapis sous lui, qui saura de suite trouver l’interrogation (ou ironie) non prononcée. (des mots, mais sans doute plus explicite de son regard acéré). Mais l’allégresse se poursuit en entendant les raisons l’ayant pousser à devenir Soldat -enfin Shinobi*.

Celui-ci ne pourrait pu retenir les mots qui se précipiterait bientot hors de sa bouche, exposant son plaidoyer à voix haute. Et ainsi La réprimande ne tarderait sans doute pas à tomber, tentant d’aller à l’encontre de la vérité telle qu’elle fut en réalité. Toutefois, rien n’y fit. De par son expérience, Honma savait se faire entendre et savait les risques qu’encourait un homme à offrir en gage de respect sa propre liberté. ô jeunesse désoeuvré. Heureusement que ce dernier venait lui aussi du pays du sable sinon quoi, il est sûr que la discussion n’aurait plus lieu d’être.
« Je vois. Tu fais partie de cette partie de la population que Rikudo-Sama n’a pas doté de “l’intelligence”. Désormais tu agis en tant que chien de garde du village caché d’Iwagakure, ne pense pas pouvoir les quitter aussi facilement. Il n’y a qu’à voir ces stupides bandeau qu’ils vous forcent à porter, ou encore ces règles qui vous prive du monde extérieur. Y as-tu non seulement penser, lorsque tu as renoncé au Ninshu au détriment Ninjutsu. Dit-il, froidement.
De tous ces gens qui pouvaient se targuer d’être suite à sa visite, lesquels se comptent sur les doigts d'une main, celui est sans le plus neuneu. A l’inverse parce que qu'il est possiblement le plus intelligent d'entre eux, Honma est souvent – pour ne pas dire toujours – celui qui dialogue avec les adultes ; celui qui récolte les informations. Quelques années à peine les écartent calendairement parlant, mais en intellect et en esprit il le devance très certainement de plusieurs années alors qu’il n'est sans doute pas non plus le plus attardé des adolescents du Yuukan, tous milieux confondus. Quand il parle, Honma, les gens l'écoutent. On le trouve poli et policé, courtois et engageant ; avec Senku, Genku et les autres il hausse les épaules et préfère en rire, car dit-il les adultes sont si peu habitués aux bonnes manières des jeunes générations qu'ils ne peuvent s'empêcher de les féliciter lorsqu'elles font montre de la moindre civilité.

Mais toi, Ko, de ce que tu sais pourtant qu'il est vulgaire et désobligeant. Il est double-face, pile c'est mondain et propret, face c'est incongru et familier. Et il aime le mélange de ces contraires.
Un lieu d'amusement, vous ne l'auriez pas mieux dit – d'où le fait que ce ne soit pas le cas. Le sourire du jeune homme se voulait conciliant ; à sa place, ils auraient été nombreux à lui reprocher ton langage ou à juger ses rebuffades inopinées. Mais sans doute Iwa lui eut-il appris le respect des aînés. Même infirmé par l'absurde des faits, cette idée-là fit sourire Honma en coin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Dim 16 Déc 2018 - 17:27
Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma 1544727810-bg-asaara-ko
隠れた村 ▬ Kakureta mura


Malgré, une fois encore, le pique lancé par Honma envers moi, je suis plutôt d'accord avec lui sur le principe. Je pense également que j'ai peut-être fait une erreur en décidant de rejoindre le village caché de la roche. Je ne savais vraiment pas dans quoi je me lançais à vrai dire, pour moi, je ne risquais pas de perdre toutes mes libertés. Après, se battre pour une patrie semble pouvoir donner de la motivation en plus, mais est-ce vraiment le cas finalement ? Je voulais faire connaitre le nom des Asaara aux yeux de tous, mais n'avais-je pas une meilleure solution pour faire ça que de rejoindre une armée qui m'enlève toute notion de liberté. Je comprends mieux pourquoi mes parents ont toujours préféré rester dans le désert en tant que voyageur plutôt qu'au sein du clan de ma maternelle. En fait, j'aurais dû faire comme eux, voyager en tant que nomade, visiter les villages sans signer un contrat de fidélité avec eux. Je ne pensais pas à cette époque qu'aller voir ailleurs me serait totalement interdit. Comme mon interlocuteur l'a si bien dit, je suis réellement devenu un chien de garde pour Iwa, un endroit dont je m'en fous grandement. Je n'ai absolument pas la moindre attache là-bas à part peut-être, une amitié naissante avec Genkû.

▬ Je vous avoue que je ne savais pas dans quoi je mettais les pieds en rejoignant Iwa. Je ne pensais pas que ça me priverait de toute notion de liberté, que je n'aurais plus le droit de partir comme je le veux... Je pense avoir fait une erreur.

En fait je ne le pense pas, j'en suis sûr, mon passé de nomade va forcément me manquer horriblement à un moment. Pour l'instant je le supporte bien parce que c'est encore récent, mais je sens bien qu'un jour, je vais vouloir partir pour visiter d'autres Pays, d'autres villages, comme Kumo ou Kiri. La mort de mon père m'a fait prendre une décision hâtive, mais un jour je trouverais le moyen d'arranger ça, peu importe les conséquences.

▬ Je suppose que si un jour je décide de partir, j'aurais tous les chiens de garde au cul... J'ai pris une mauvaise décision suite à un tragique événement, j'aurais mieux fait de réfléchir plus fortement avant de rejoindre Iwa, mais je ne peux plus faire marche arrière, je penserais à ce qui sera dangereux le jour où je déciderais de reprendre ma vie de nomade.

Parler de ce genre de choses serait extrêmement mal vu dans mon village, mais je sais qu'avec lui je ne risquais rien, après tout, il fait partie d'aucun village ou alors il me la bien caché. Sauf que sa façon de réfléchir me fait penser qu'il est réellement contre le système des villages alors je décide de lui faire confiance et lui révéler ma pensée la plus profonde sur les villages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Dim 16 Déc 2018 - 18:22




❞Au détour de cette discussion, lui qui n'est qu'un vulgaire indépendant aux yeux des grandes nations - lui qui ne vaut guère le coup d'être traqué à l'instar de ses pairs les nukenins, lui finit par en apprendre un peu plus sur ce système archaïque qui régit désormais la quasi-totalité du Yuukan. Cela n'a cessé de l'émerveiller tout au long de son existence mais jamais autant qu'à ce traître instant. Ainsi Honma comprend que malgré la prudence dont les daimyos font preuve, ils ne voient dans leur vis à vis - les dénommés shinobis qu'une modeste premières lignes ; une armée prête à périr, des objets monnayables de par cette stupide rente que constitue la gloire éternelle. Mais a quoi cette dernière pouvait elle bien servir une fois mort et enterrés ? Sans doute à rien.

Mais il n’était guère dans son intention que de le prononcer haut et fort, à la vue de tous - Non, il était bien plus stratège que cela. En résultait d'ailleurs cette conservation semblable à un éveil, élucubrations fondées qu'il rythmait semblable à un métronome. Toujours était-il qu'Honma avait un problème plus grand sur les bras. Comment soutirer ses jeunes maîtres d’un tel bourbier ? A vraiment dire, le Dragon lumineux n’en avait pas la moindre fichue idée. Et fallait dire qu'il avait déjà tenté d'élaborer plus d'une quarantaine de plan dès lors mais soit. Il trouverait bel et bien un moyen.

« Tu fais bien de supposer Ninja, si ce n'est pas peu dire. Le seul moyen pour que tu puisse en réchapper, je pense est la mort. L’autre étant un tant soi peu, hors de ta portée.. » Dit-il, ironiquement.

Que faisait Honma ? Se jouait-il de lui ? Non pas vraiment il ne faisait là que de lui dévoiler ses cartes. Si toutefois encore il s'agissait de sa véritable main. Le plan pouvait d'ores et déjà commencer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Dim 16 Déc 2018 - 21:52
Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma 1544727810-bg-asaara-ko
自由 ▬ Jiyū


Comme je le pensais, il me resterait que très peu de solutions pour me sortir du bourbier dans lequel je me suis mit tout seul. Dois-je regretter ? Non, il faut toujours avancer dans la vie sans regarder derrière, mais je me dois maintenant de trouver une solution pour le futur. Honma semble penser que la seule solution serait la mort ou quelque chose qui n'est pas à ma portée. De quoi peut-il bien parler ? Il y aurait une solution dont je n'ai pas encore les capacités pour le faire ? J'avoue être très intéressé par ce qu'il pourrait me dire.

Si je réfléchis, peut-être parle-t-il de détruire toutes les personnes d'Iwa capable de me poursuivre ? Peut-être parle-t-il de rejoindre une organisation externe très puissante, aussi puissante qu'un village pour me sortir de ça ? Il peut y avoir plusieurs théories, mais mon ami du jour semble avoir une idée très précise en tête.

▬ Une solution hors de ma portée ? Laquelle ?

Je montre un intérêt supérieur à cette conversation qui est devenue très importante pour moi. L'homme face à moi est en train de me montrer la réalité, que j'ai manqué grandement d'intelligence et je dois être totalement d'accord avec lui. Je ne suis pas forcément la personne la plus douée de la planète, mais une chose est sûr, je ne suis pas non plus stupide. Tout le monde fait des erreurs dans la vie, le tout, c'est de garder ça comme une leçon et faire en sorte de ne pas répéter la même connerie. Alors, si cette personne peut m'aider dans ce sens, je ne peux que l'écouter et suivre ses conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Lun 17 Déc 2018 - 17:59




❞Comme il pensait, il apparaît que le jeune homme tombe en plein de ce trafalgar qu’il lui tend. Fourbe ? Non. Simplement méticuleux. Ainsi peu à peu l’araignée tisse la toile dans laquelle il s’apprête à capturer - coincer sa proie. Longs fils de soie blanc - vils et obscurs mensonges qu’il déclame sans jamais sourciller ; élucubrations notoires où il entremêle vérité et escobarderies. La vie d’un homme ne fut-elle jamais importante à ses yeux ? Sans doute pas, si cette dernière permettait à son maître de survivre et prospérer. Tel est le niveau de son abnégation pour celui à qui son essence est lié. Si oui il remet parfois les décisions de son jeune wakagashira, il n’a jamais été question pour lui d’aller à l’encontre de ces réclamations. Parole d’évangile - Genku est pour Honma, ce que le ciel est à la Terre. Éternellement distant mais pour autant, leur sentiments à jamais connecté et co-dépendants.

Alors oui, quitte à mettre le feu au poudre, quitte à embraser le monde - le laisser à feux et à sang ; Honma ne laisserait rien se mettre en travers du chemin de son messie, pas même un pion sur un échiquier.
« Loin de moi l’idée de te soumettre quelques conseils qui pourrait mettre en danger ce qu’il te reste de vie. Ne fais pas de moi un meurtrier, jeune homme. » Dit-il, ironiquement.
Finalement s’appose un mièvre sourire sur son visage. Un sourire à double facette, une ombre persistante sur ce masque qui est sien. Nul ne serait capable de déceler la réalité vraie qui se trame derrière toutes ces affabulations, du moins tant qu’il n’en aurait pas décidé autrement. Car il est ainsi. Dans un débat -discussion entre deux individus, consensus d’idéologies dont ressort un propos primaire puis secondaire ; il y’a toujours un beau parleur qui mêne la danse et un autre moins friands d’injonctions qui valse. Un peu pareillement à cette légende occidentale, opposant le corbeau au renard. Apprenez que tout flatteur, ne vit aux dépens que de celui qui l'écoute.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Lun 17 Déc 2018 - 23:27
Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma 1544727810-bg-asaara-ko
後悔 ▬ Kōkai


L'homme en face de moi ne semble ne pas vouloir m'aider plus que ça, en fait il me fait juste me poser des questions. J'avoue que c'est problématique, mais je ne peux pas le forcer à me répondre quoi que ce soit. Bon, dans tous les cas, je ne peux pas avoir de réponses alors je me dois de voir autrement les choses. Je me dois de réfléchir moi-même les solutions que je pourrais avoir. En attendant, je ne peux rien faire de plus et juste me plier aux nombreuses règles d'Iwa, le village caché de la Roche. Après tout, j'ai fait une erreur, j'en assume les conséquences.

- Très bien Honma, je vous remercie pour vos conseils et avertissements en tout cas.

L'homme en face de moi est arrivé à moi comme un fou, a eu des comportements assez spéciaux et farfelus, mais pourtant je ressens clairement qu'il est plus que ce qu'il laisse croire. Je n'arrive pas à juger son niveau, mais je pense qu'il m'est clairement supérieur et contrairement à moi, il n'a pas eu la faiblesse de rejoindre un village. Renoncer à ses idéaux pour une réflexion de communauté, renoncer à ses idéaux pour aller contre eux, est-ce ça être un shinobi ? Il semble bien et suis-je vraiment prêt à l'être ? Je ne pense pas puisque j'ai commencé à regretter le jour où j'ai appris qu'en tant que Genin, je ne peux voyager. Je suis quand même bien heureux d'avoir eu la chance de pouvoir visiter le Pays de la Terre, mais je ne le dois qu'à mon niveau supérieur à mon grade.

Je commence à rassembler mes affaires, voyant qu'il commence à se faire tard et que je devrais peut-être rentrer, je ne pense pas que partir trop longtemps soit bien vu. De plus, je ne veux pas qu'on pense que j'ai déserté le village, ce serait bête de se faire une mauvaise réputation aussi vite. J'ai la mine basse, la motivation semble être partie de mon corps, mais parce qu'aujourd'hui je réalise vraiment que je ne veux pas être un shinobi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma Empty
Mar 18 Déc 2018 - 1:57




❞La camarde n'était finalement, à l'extrémité nord de leur vie, qu'une vieille compagne que tous salueraient sans outrage à l'heure de leurs retrouvailles. Encore espérait-il que celles de ces jeunes, ne surviennent après le sien. Lui qui a déjà tant vécu… Quoique pas suffisamment. Néanmoins, et sans que Honma fût en mesure d'en décrypter l'intention, il surprit un triste sourire s’immiscer sur le visage du jeune garnement..
Ni grave ni mauvais, voilà bien une expression qui ne pourrait jamais convenir à son passé. C'en était presque comique, d'entendre ce gamin, ce môme de même pas trente ans, tenter de le comprendre en claquant ses arpèges discordants et maladroits ; si le Honma avait pu y croire, peut-être s'y serait-il laissé absorber afin de consoler ce dernier, afin que sa conviction factice vînt enrober et consolider celle de son comparse. Mais non. Les gens de cet acabit, le gardien ne le connaissait que trop pour ignorer ce qu'il était capable de faire avec de la détermination, et si de son côté lui n'était pas prêt à accepter cette explication et à l'assimiler, il ne pourrait rien accomplir qui le fît changer d'avis. Depuis le mensonge avait quitté leur relation. Depuis, Honma asservissait ces idées quant à l’envie, d’un jour le former et en forger un fruit commun.
« Hey Ko… Pour ce que ca vaut, si tu veux toujours t’exercer au ninjutsu. Tu pourras me retrouver à ce même endroit. Mais ne t’avises pas de changer mon territoire en désert. » Dit-il, ironiquement.
La voix de Honma, éraillée comme des racines de lotus, butait sur les vocables maîtrisé en Tsuchi sans s'autoriser à abandonner. Contrairement à Fujimi, dont la fonction jadis avait obligé à devenir parfaitement polyglotte, sa langue natale et quotidienne demeurait celle de Hayashi, ce qui ne manquait pas d'inonder sa bouche de nasales et d'accents bruts qu'occultait mal la tentative de se montrer plus savante qu'il ne l'était en vérité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Entraînement interrompu feat Hakuryū no Honma

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: