Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Congrès Jaune (w/ Kaya)


Mer 12 Déc 2018 - 18:06

« Le Berserker déchu »




Et voilà, après à peine quelques lettres de communication, les voilà partit à travers la mer, en direction du fameux congrès de concertation avec les membres les plus éminents de l'île de Kaîba. Ile la plus ancrée d'une coutume Mizujine de piraterie, de vrais malfrats reconvertis qui n'avaient pas voulu se faire massacrer, ni démanteler durant la grande purge de l'archipel. Des corsaires on les aurait appelés, maintenant bon serviteurs du Daimyo de la Brume. Cependant, des revendications absurdes de la part de certains de leurs dirigeants étaient arrivé aux oreilles du Kyôi, l'unité spécialisée dans l'information, qui avait, sans hésité, fait son devoir de transfert aux plus hautes sphères de Kirigakure no Sato.

A ces côtés, Inja observait la Chef du clan Yuki, élue représentant de la diplomatie du village par Shiori même, dès sa nomination. A vrai dire, s'il lui avait déjà parlé, le cinquantenaire ne connaissait rien d'elle véritablement, elle était pour lui une presque totale inconnue. Et ce n'était pas faute d'avoir fait le tour de tous les dossiers des soldats de Kiri, ceux de la Yuki semblaient bien cachés, classés et rangés là où seuls les influents y auraient accès.

Il ne restait plus que quelques dizaines de minutes avant que le navire de diplomatie sur lequel ils avaient embarqué n'arrive à bon port.

Soucieux de faire plus ample connaissance avant que le congrès ne démarre, le Kagai tenta d'entamer une discussion, usant de sa voix rauque et calme, le regard stoïque.

"Je ne crois pas savoir grand chose sur vous, Sanjikan. Il semble que les dossiers vous concernant soient bien protégés. C'est une plaie quand un Chef des Armées tente de tout savoir sur les shinobis avec lesquels il serait amené à travailler."



Une petite plaisanterie sans grand mal, le simple étant d'aborder une conversation avec la blonde, alors même que le Kagai n'avait rien à cacher. C'était vrai, il voulait en savoir plus sur elle, de quoi elle était capable et pourquoi il était si dur de tomber sur des informations la concernant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mer 12 Déc 2018 - 19:37

Voilà maintenant un petit moment que Kaya était à la tête de la diplomatie du village. Ce rôle n’était pas le plus facile à prendre en main car les relations entre les villages étaient la priorité, mais aussi le point le plus tendu. Kumo et Iwa ne sont pas vraiment ce qu’on peut appeler des alliés en ce moment, malgré le climat instable que fournissent les diverses organisations terroristes et autres. Enfin, cette fois, il s’agissait d’affaires presque « intra-muros ». Pas internes à Kiri, mais à Mizu no Kuni. Une île, celle de Kaiba, était connue pour être un lieu assez propice à diverses magouilles de contrebandes et autres choses pas vraiment légales. Ils avaient échappé à la grande purge par miracle, mais aujourd’hui, les informations recueillies par les unités spéciales ne pouvaient pas laisser les autorités de Kiri passives.

Voilà donc qu’elle était envoyée aux côtés de Kagai Inja, le Shireikan, afin d’aller visiter ce peuple qui veut leur donner du fil à retordre. C’était assez impressionnant au final d’envoyer deux personnes aussi gradées pour visiter un simple village, mais si leurs revendications le méritaient, alors c’est tout à fait justifié. Le bateau qui leur servait de transport pour se rendre à Kaiba voguait sur une mer assez calme, et alors qu’elle observait l’horizon, cheveux blonds au vent, le chef des armées s’approcha d’elle pour engager la conversation.

Elle l’avait croisé quelques fois, que ce soit en réunion ou dans une beuverie bien connue des Kirijins, mais au final ils n’avaient que peu échangé. Il était pour elle une personne respectée et dont la puissance n’était plus à prouver, selon les dires. Expérimenté et marqué par le combat, son regard était assez peu expressif. Ils avaient au moins un point commun : un regard très particulier.

Elle était habillée pour l’occasion avec une tenue officielle, soit une longue robe blanche légèrement échancrée au niveau du décolleté se resserrant au niveau de la taille pour bien marquer cette dernière. Elle ne semblait pas être conçue pour le combat, et gênerait probablement les mouvements de quiconque essayerait de s’en servir dans un tel contexte. Son regard glacial se posa alors sur cet homme, le détaillant de la tête aux pieds sans aucune gêne, avant de lui répondre avec un petit sourire contrastant avec son air pas forcément des plus chaleureux aux premiers abords.

« Eh bien je dois avouer que c’est plutôt réciproque. A la différence près que je n’ai pas fouillé dans tous les registres du palais de la brume. »

Elle le taquinait sans doute un peu, mais la jolie blonde finit par faire une petite révérence en signe de salutations assez formelles.

« Yuki Kaya, enchantée. Je suis la Sanjikan du village caché de la brume, mais vous le savez déjà je pense. Tout comme le fait que ma spécialité est le Hyoton. Ce serait paradoxale que la cheffe du clan Yuki ne sache pas faire de jolies sculptures de glace… Sinon, pour être honnête, je ne sais pas pourquoi mes informations seraient particulièrement masquées… Ce n’est pas le cas de tous les gradés du village ? »

Demande-t-elle en haussant un sourcil, curieuse.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ven 14 Déc 2018 - 0:19

« Le Berserker déchu »




L'ambiance commençait déjà à être étrange. Inja ne comprenait pas vraiment pourquoi, mais peut-être cela était-il lié au ton employé par la Sanjikan pour lui répondre et la façon dont elle l'avait analysé de la tête aux pieds. Une fière héritière de la pensée Yuki dans son excellence. S'il était rare, même improbable, que le Kagai possède des préjugés quelconques, il fallait avouer que les rumeurs liés à la bourgeoisie Yuki s'avéraient parfois vraies. A cet instant, c'était le cas.

Il ne fallut pas longtemps au berserker pour rétorquer à la blonde sa réponse, incisive... presque cinglante.

„Certaines personnes haut placées ont leurs dossiers cachés, sûrement pour éviter les possibilités de traitrise. Ce n'est pas le genre de la maison, mais je comprends que des personnes d'en l'ombre essaient de camoufler le plus possibles les vraies capacités de leurs combattants les plus puissants. Après tout, ce sont les armes secrètes du village.“



A ces mots, Inja pensa directement à la Mizukage. Ce ne pouvait être qu'elle qui était derrière tout ça, au contraire de quoi les dires se seraient ébruités. Personne ne pouvait vraiment se cacher des renseigements... Ou... Peut-être était-ce Keisuke qui était derrière tout ça ?

Mais bon, peu importait réellement. Si le conseil décidait qu'il était bon de procéder ainsi, Inja s'en moquait royalement. Le but de la discussion ayant plus été de la démarrer.

„Enchanté en tout cas, Yuki Kaya. Même si je me trouve légèrement moins satisfait de devoir vous rencontrer pleinement lors d'une mission de diplomatie et non pas directement sur le terrain crasseux du champs de bataille. Là seul, j'aurais pu constater de l'utilité de cacher vos informations à la police.“



Si le ton pouvait paraître légèrement moqueur, il ne s'agissait ici que d'une réplique banale à celui que la blonde avait employée à son encontre quelques secondes plus tôt.

Tout deux étaient des sommités du village, et il aurait été dommage que l'équilibre de celui-ci flanche pour de simples broutilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.ascentofshinobi.com/u448

Ven 14 Déc 2018 - 10:03

Son humour était dans un premier temps en accord avec son image de guerrier sans peur et sans émotions. Cependant, sa réponse restait tout à fait sensée et logique. Mais à vrai dire, si elle était l’une des rares à être camouflée au niveau dossier, elle aurait du mal à le comprendre. Ses capacités étaient loin d’être celles d’un genin, évidemment, mais de là à la placer en tant qu’arme secrète du village… Elle esquissa alors un petit sourire, presque charmeur, avant de répondre en le flattant un peu. Après tout, tout se passerait mieux si ils s’entendaient bien, et il ne fallait pas oublier qu’il avait à faire à une personne dont le rôle consiste à manier les mots pour être bien vu.

“Dans ce cas, j’imagine que votre dossier est lui aussi caché. C’est probablement vous l’une des plus grandes armes du village.”

Elle faisait référence à son grade de chef des armées, qui ne saurait être tenu par un combattant médiocre. De plus, il avait déjà fait ses preuves lors de l’attaque du collectif sur Kiri. Elle ne l’avait pas vu de ses propres yeux, mais les on dit étaient trop nombreux pour être ignorés.

D’ailleurs, le naturel revint au galop lorsqu’il annonça qu’il aurait préféré la rencontrer lors d’un combat sur terrain difficile. C’était bien la première fois qu’un homme disait cela à Kaya. La plupart auraient préféré la rencontrer dans un tout autre type de combat. Cet Inja était “un vrai”. Le combat semblait être sa raison de vivre. Une valeur sûre, en soit. En tout cas, cette phrase lui arracha un petit sourire amusé, qui brisa légèrement son air si froid et hautain qu’elle pouvait avoir au début de leur conversation.

“De même, Kagai Inja. C’est terrible, mais je combat de moins en moins du coup. Je suis probablement un peu rouillée… Mais à priori, place à la parole aujourd’hui.”

Elle pose alors son index sur son torse. Kaya était une personne plutôt tactile.

“Alors pas de distribution de salades de phalanges sans raison, d’accord?”

Dit-elle comme si elle se trouvait face à un sauvage assoiffé de sang. Mieux vaut prévenir que guérir après tout. En tout cas, les terres étaient maintenant clairement visibles à l’horizon. Ils n’allaient pas tarder à arriver sur cette fameuse île...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Lun 17 Déc 2018 - 23:08

« Le Berserker déchu »




Pour une fois, Inja arbora un léger sourire, laissant comprendre que la plaisanterie l'avait touché d'une certaine manière. Oui, il était un homme qui savait utiliser ses mains pour faire taire les plus téméraires, mais plus que tout, c'est un guerrier qui avait vécu la guerre, la crasse d'une armure de sang et de terre, et des montagnes de cadavres qui ne lui procuraient plus aucune émotion. Il était fait pour tuer, ou plutôt, pour chatier les malfrats et les envoyer là où plus personne ne leur adresserait la parole, directement sous terre.

C'est sans vouloir en faire des caisses que le berserker lâcha simplement.

„Je vais voir ce que je peux faire.“



Quelques temps après, il était l'heure de débarquer, le bateau arrivant à quai du port de l'île de la culture pirate, aujourd'hui plutôt considéré comme celle des corsaires.

En contrebas, attendant simplement que les kirijins décident à terre, un homme à lunette attendait patiemment, sachant très bien qui il se devait d'accueillir et où les emmener pour que le congrès puisse prendre place.

Tout ceci n'était pas des plus simples à mettre en place, mais aujourd'hui était le jour où les dirigeants de l'île pourraient parler, entamer des discussions à propos de sujets divers et variés liés à l'économie, la politique et la diplomatie. Du moins, c'était le postulat de base. En réalité, aucun des deux dirigeants ne savait exactement comment se déroulerait la réunion, ni quels seraient l'impact final des parlementations.

„Yuki Kaya, Kagai Inja, et... les autres. Bienvenue sur notre chère île. Nous n'attendions plus que vous pour démarrer.“



Ces mots-dits, l'homme fit signe de le suivre, bien qu'il reste ouvert aux questions, c'est à dire, à faire son travail.

Il servait de guide à travers le village et devait faire tout ce qui était en son pouvoir pour que les réjouissances se passent sans le moindre soucis. C'est d'ailleurs sans attendre qu'il désigna du doigt les divers endroits accessibles aux visiteurs : Les boutiques, diverses offices et stands des congrégations, ainsi qu'un buffet prévu pour servir d'encas avant que le congrès ne prenne lieu. De quoi en réjouir plus d'un.

_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mar 18 Déc 2018 - 0:11

Il n’était pas si impassible que ça, le grand gaillard. Un petit sourire, et même une phrase toute simple qui allait dans le sens de son petit trait d’humour précédent. A vrai dire, Kaya fut presque surprise d’une réaction aussi “normale” de sa part. C’était une bonne chose, vraiment. Mais maintenant, fini les plaisanteries, ils étaient en train de débarquer sur le port des corsaires. Ce binoclard les attendait et faisait office de guide visiblement. Il savait le nom des deux dirigeants de la brume, au moins, ce qui n’était pas forcément gagné avant qu’ils arrivent ici.

Mais voilà, malgré toute la bonne volonté du monde, Kaya ne pouvait pas s’empêcher de ne “pas sentir” cet homme. Elle trouvait vraiment qu’il avait l’air d’un pantin qu’on manipulait…

“Enchantée de faire votre connaissance. Direction le congrès dans ce cas, si nous sommes attendus.”

Certes, elle n’exprimait pas vraiment tout ce qu’elle pensait, mais parfois, surtout en diplomatie et en politique, il fallait savoir cacher un peu la vérité. Certains appellent ça de l’hypocrisie, mais c’est plutôt de la stratégie. En tout cas, ce qui continuait à choquer la blonde du clan Yuki était l’aspect général des lieux. Tout était propre, trop propre. On aurait dit une grande mise en scène. Tout ce qu’elle avait entendu sur ces lieux était donc faux? Les ports tenus par les brigands sont en général extrêmement mal famés, et surtout globalement sales. Mais ici se trouvaient toutes les commodités pour les accueillir.

“Eh bien, ils ont sorti le grand jeu… Qu’on nous accueille bien, c’est une chose, mais maquiller toute une partie du port, c’est louche, non?”

Dit-elle à Inja, avec une voix évidemment basse pour qu’on ne puisse pas les écouter. Visiblement, les discussions allaient commencer dans quelques minutes. Juste le temps d’aller attraper un petit encas pour ceux ayant un creux. Tout en discutant avec Inja, elle se dirigea vers ce fameux buffet et y attrapa une boisson. Sauf qu’alors qu’elle allait siroter cette dernière, un homme visiblement oublié par les services de camouflage de la misère lui fit un signe ainsi qu’un sourire des plus malsain. Il était visiblement content que cette jeune femme prenne ce verre. Elle haussa un sourcil, et s’empressa de reposer le verre, plein, de peur que des substances soient cachées dans ce dernier.

“Je ne le sens pas, Inja. Quelque chose ne tourne pas rond, vraiment…”

Dit-elle, se dirigeant alors vers la salle principale, où devaient se tenir les discussions de la journée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mar 18 Déc 2018 - 18:04

« Le Berserker déchu »




Inja suivait le convoi, ne se posant pas une seule question sur tout ce qui l'entourait, profitant plutôt de l'accueil généreux dont faisaient preuves les hôtes de l'île de Kaïba. Du moins, jusqu'à ce que Kaya ne lui fasse une remarque rapide à voix basse, elle qui semblait avoir déjà analysé ce qui se trouvait autour des kirijins. Le berserker resta silencieux à ça, du moins en partie, laissant simplement fuser un léger grognement de réflexion.

"Mmmmhgr..."



Tout deux avançaient en direction de la salle où ils étaient attendus, ne prenant pas vraiment le temps de se prélasser étant donné le contexte d'attente de la part des autres membres du congrès.

Avançant, Inja restait méfiant, ne sachant pas à quoi s'attendre, mais surtout, distinguant la grande lumière qui semblait provenir de la salle de réunion qui avait été choisie par le congrès. A l'intérieur de celle-ci de nombreux sièges en cercle, comme une sorte d'assemblée qui servait de procès. Était-ce une salle de jugement, un tribunal réhabilité pour l'occasion ?

"Visiblement, on va être pas mal dans la salle."



Alors que les deux kirijins arrivaient dans la pièce, la plupart des hôtes qui discutaient jusque là alors se mirent à baisser le volume pour prendre place sur le siège qui leur était chacun attribué. Certains le regard dur, d'autres dédaigneux, tandis que certains n'avaient pas l'air de générer une seule émotion, comme des robots.

"Et bien ? On le commence ce congrès ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mar 18 Déc 2018 - 22:36

Inja était plutôt hermétique à ses petites remarques. Peut être que combattre l’avait rendu incapable d’analyser des situations un peu plus complexes. Pourtant, il avait eu l’air intelligent de nombreuses fois auparavant. Mais cette fois, a part grogner, rien ne sorti de sa bouche. Elle fut un peu déçue, mais soit, tant qu’il était la pour couvrir ses arrières en cas de problème. La jolie blonde se contenta juste de lever les yeux au ciel de façon un peu hautaine, avant qu’ils ne continuent à marcher vers cette fameuse salle de réunion.

Une fois rentré, la disposition particulière des sièges l’interpella elle aussi. Surtout que visiblement, les leurs étaient au fond de la salle, et se trouvaient face à tous les autres qui formaient un arc de cercle en face d’eux. Encore une fois, les signes ne trompaient pas. Ils n’étaient pas en terre conquise, et encore moins amicale. Tout ceci ressemblait effectivement plus à un procès qu’à une discussion ouverte.

“Je suis d’accord, on va être pas mal… Mais surtout, notre place est un peu particulière…”

Les regards qui se posaient sur eux étaient aussi étranges. Certains ne cachaient même pas leur rancoeur et leur haine envers ces deux représentants de Kiri. Entre ça et l’espèce de pervers auparavant, c’est presque si elle ne préférait pas le pervers. Enfin, Inja pressa un peu tout le monde, et elle partit donc s’asseoir avec lui sur ces deux sièges placés de façon particulière.

“Je pense que tout le monde est prêt.”

Dit-elle calmement à celui qui se trouvait le plus en face d’eux, et qui semblait être celui qui allait diriger le débat. Un homme qui avait la quarantaine passée, ce qui était plutôt vieux pour un pirate, et qui semblait être respecté par les autres membres de la salle. Sa tenue arborait quelques décorations qui ressemblaient à des faits d’armes, et une petite insigne décorait son chapeau.

“Très bien. Nous sommes tous ici présents pour entamer une discussion avec les autorités de Kiri. Je vous présente donc la ravissante Yuki Kaya, Sanjikan du village de la brume, et qui sera notre interlocutrice pour toutes les questions excluant le domaine militaire, puisqu’à ses côtés se trouve Kagai Inja, Shireikan de Kiri, qui s’occupera de répondre à ces dernières.”

Se tenant bien droite sur sa chaise, elle laisse son regard parcourir le visage des diverses personnes présentes dans la salle tout en s’adressant à eux d’une voix claire et précise, laissant transparaître une pointe d’autorité.

“Bonjour à tous, et merci de nous avoir présentés. Nous sommes ici, Kagai Inja et moi même, pour discuter des revendications que vous souhaitez soumettre au village de la brume. Vous êtes probablement l’une des îles avec laquelle nous avons le moins de contacts et de contrats, nous sommes donc ravis d’accepter cette invitation afin d’avancer ensemble, main dans la main. Après tout, c’est notre projet. L’archipel tout entière doit rayonner.”

Maniant les mots avec habileté, elle s’attendait à un entrain général pour sa prise de parole. Cependant, ils semblaient, pour la plupart, rester hermétiques.

“Et si elle s’occupait plutôt de nous, la blondasse, plutôt que de continuer à parler pour ne rien dire?!”

Lança un homme assis sur le côté, avant qu’un regard noir soit lancé par le maître de cérémonie.

“Veuillez l’excuser, nous n’avons pas l’habitude de recevoir des femmes comme vous. En fait, nous vous avons invité pour négocier, vous avez raison. Mais pas pour adhérer à votre projet ou autre. Nous, ce qu’on veut, c’est avoir moins de pression de la part de Kiri. Nous voulons que vous nous aidiez à prendre notre envol. Pour cela, des subventions, évidemment, mais aussi l’arrêt des inspections militaires chez nous. Sur ce point, nous attendons le point de vue de votre ami.”

“Oui, histoire qu’autre chose qu’une pouffe nous parle. Quelqu’un digne de confiance.”

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Sam 19 Jan 2019 - 16:40

« Le Berserker déchu »




La foule semblait ne pas être réceptive aux dires de la Yuki, mais plus encore, ceux-ci n'avaient pas invités le duo kirijin pour parler de négocations positives avec le village caché de la Brume, mais bel et bien pour ce qui semblait être une prise d'indépendance.

Le regard dur, stoïque, Inja resta silencieux alors que ceux-ci essayaient de se justifier, apparemment bien décidés à ne pas rester en lien avec Kiri. Une émancipation... Il ne manquait plus que ça. D'autant plus que Kaya semblait ne pas se faire traiter de la meilleure des façons, considérée ici plus comme un objet qu'une force diplomatique pesant au sein de l'archipel.

"Prendre votre envol ? Alors même que la grande majorité de notre flotte est mise au point sur cette île ? Vous comprendez ma réticence, il va me falloir plus de détails, une émancipation économique paraît difficile, d'autant plus que votre volonté va plutôt à l'encontre de l'archipel qui se range du côté de la mise en commun. Une guerre est en cours, vous êtes au courant j'imagine."



Ces mots-dits, Inja tourna lentement le visage en direction de la Sanjikan qui était celle devant prendre les décisions à propos de l'économie. Bien qu'une bonne partie du militaire se fasse sur l'île, Kaiba n'en restait pas moins un point économique stratégique pour toute la flotte kirijine. Une des raisons qui faisait du village la puissance dominant actuellement les mers.

Mais plus Inja portait son regard sur Kaya, plus il avait l'impression qu'elle ne semblait pas apprécier les mots durs à son encontre, chose qu'il était facile de comprendre, mais que le Shireikan s'était évertuer à passer pour ne pas directement commencer la réunion de manière négative. Et si la proposition du représentant adverse semblait déjà avoir ouvert des hostilités diplomatiques, il ne fallait que le Chef des Armées n'aggrave la situation.

"Sanjikan ?..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.ascentofshinobi.com/u448

Congrès Jaune (w/ Kaya)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: