Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

La journée du renouveau. ( Solo )


Dim 16 Déc 2018 - 15:44
Le jour se lève, et un trait de lumière pénètre par la fenêtre et vient chauffer délicatement la joue du jeune genin encore endormit, il ouvre un œil et tourne la tête vers la gauche, puis aperçoit Kosu et le regarde un long moment, il est fier de sa création, puis se dit qu'il pourrait peut être profiter de sa journée pour faire des changements dans sa vie. Il se redresse et s’étire consciencieusement, un long bâillement laisse indiquer qu'il a passer une bonne nuit et qu'il est en pleine forme, alors il saute du lit. Sa chambre est rectangulaire et de petite taille, mais suffisamment grande pour contenir une armoire dans laquelle il range ses vêtements, un lit, et la pièce qui a son sens est la plus importante une grande table faisant office d’établi sur lequel de nombreux outils et morceaux de bois sculptés ou non sont en pagailles.

Il ouvre l'armoire et sort sa tenue, un pantalon bleu avec des poches de rangement sur les cuisses, un tee-shirt blanc et une veste molletonné bleu également, il attrape sa sacoche et en sort un petit parchemin qu'il déroule délicatement sur l'un des coins de la table et y dépose quelques outils en son centre puis d'un geste de la main, les faits disparaitres, une écriture se forme alors sur le parchemin indiquant la contenance d'un marteau, de clou, et de divers autres outils nécessaire a une éventuel réparation de son pantin. Depuis que Kobayoshi avait commencé sa formation de ninja et avait découvert que son style serait celui du marionnettiste il avait prit le soin de toujours sortir avec son nécessaire au cas ou. Une fois le rouleau replié soigneusement il attrapa sa sacoche qu'il plaça en bandoulière et il glissa son rouleau d'outillage a l’intérieur, ensuite il attrapa l'une des ceintures qui étaient accrochées dans l'armoire, la particularité de cette ceinture étant d'avoir des encoches pour également y fixer des parchemins mais beaucoup plus gros, des rouleaux qui servent à invoquer les pantins créé, il plaça Kosu dans l'un d'entre eux et le rangea dans l'une des encoches. Il attrapa également une poignée de shuriken et trois Kunai qu'il dissimula aussi dans sa sacoche et se regarda devant le miroir de la porte de son armoire, il inspecta sa tenue et une fois content il sorti de sa chambre.

Son père était dans la pièce principal, il sirotait une tasse de chocolat silencieusement, et il lui adressa un sourire quand il vu son fils le rejoindre, après un bref moment a le regarder le chef menuisier lui demanda.

«  Tu es debout de bonne heure aujourd'hui fils, tu as une mission ? »

Kobayoshi n'avait pas l'habitude que son père s’intéresse a lui et par conséquent haussa les sourcils de surprise.

«  Non c'est une journée de repos mais j'ai l'intention de faire quelques achats, je pense améliorer quelques uns de mes poisons de combat, ainsi que de trouver des pièces pour modifier mon Kosu, je suis toujours a la traîne par rapport a certains autres ninja du village »

Son père devint sérieux en écoutant la réponse.

«  Je n'aime pas que tu te serve de poison, si tu venais a faire une fausse manipulation qu'est ce qui arriverait ? As tu pensé aux conséquences ? »

Cette conversation ils l'avaient déjà eu à de nombreuses reprises, et à chaque fois ils finissaient par ne plus se parler pendant plusieurs jours, mais cette fois ci devant le silence de Kobayoshi, M. Toho s’adoucit et se leva vers son fils et lui posa la main sur l’épaule, le jeune genin en fut étonné et leva les yeux vers l'homme qui lui glissa des billets dans une poche de la veste.

«  Excuse moi mon fils, tu n'es plus en enfant, tu es un ninja du village de Kiri et moi un vieille homme dépassé, tiens ça t'aidera dans ton projet, »

Et il se dirigea vers sa chambre sans rien rajouter.

Kobayoshi était ravi de la tournure des événements et la contribution de son père était la bienvenue, l'achat des ingrédients pour la fabrication des divers poisons étaient onéreuse. Il ouvrit la porte et arriva dans la rue déjà en ébullitions, le quartier étaient toujours animés, et de nombreuses odeurs se mélangés dans l'air, du pain des épices et du bois, du thé formant une senteur a nul autres pareils. Mais les ingrédients dont le marionnettiste avait besoin ne se trouvait pas dans cette partie du village, les boutiques de mécanismes et d'armes étaient aux abords du grand Dojo, c’était donc la première zone a visiter pour commencer les emplettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4896-presentation-de-kobayoshi-toho http://www.ascentofshinobi.com/t5103-carnet-de-toho-kobayoshi#40064

La journée du renouveau. ( Solo )

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: