Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» En Esprit ~ Musashi
L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs] EmptyAujourd'hui à 2:31 par Han Musashi

» Retrouver son dû [Higure Mafuyu]
L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs] EmptyAujourd'hui à 2:24 par Higure Mafuyu

» It's over 9000 ! (w/ Takeshi)
L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs] EmptyAujourd'hui à 1:59 par Higure Mafuyu

» au-delà de l'imagination; solo
L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs] EmptyAujourd'hui à 1:35 par Hideaki Midori

» 07. Demandes liées au commerce
L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs] EmptyAujourd'hui à 1:22 par Sinaaq

» Panséléne ~ Ayume
L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs] EmptyAujourd'hui à 1:19 par Chokoku Kyouka

» Les caravanes d’Ali Baba
L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs] EmptyAujourd'hui à 1:01 par Han Musashi

» Jishin Lifestyle ~ Toph
L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs] EmptyAujourd'hui à 0:45 par Hyûga Toph

» [Kyōi] L'envol du Dragon Blanc
L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs] EmptyAujourd'hui à 0:43 par Narrateur

» Trois petits pas et puis s'en va [Pv: Wataru]
L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs] EmptyAujourd'hui à 0:06 par Koukotsu Uiba

Partagez

L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs]

Naari Etsuko
Naari Etsuko

L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs] Empty
Lun 17 Déc 2018 - 1:24
Etsuko avait enfilé son manteau avant de sortir de chez elle d'un pas rapide. Le tribunal ouvrait dans une demi-heure, elle devait encore passer au poste de police pour récupérer son dossier sur les chefs d'accusation qui pesaient sur Tsubaki. Seuls les cadavres de Hyûga Tokuma et de Hyûga Natsuki avaient été retrouvés partant dans une direction inconnue, au milieu d'une rue. Malgré les fouilles, rien n'avait été trouvé pour le moment mais cela ne saurait tarder, les sens des Hyûgas étant particulièrement fins.

Ressortant du bâtiment quelques minutes après y être entrée, la jeune femme se rendit à son lieu d'arrivée prestement. La prisonnière y serait déjà. Elle avait été transférée pendant la nuit sous escorte pour éviter tout problème et quatre hommes la surveillaient à tout moment. L'affaire était une première et le choc de voir un meurtre si grave à l'intérieur d'Iwa même de la main d'une genin ne pouvait être amoindri d'aucune sorte pour éviter toute dérive.

Le tribunal ouvert, la Taichô y entra, se dirigeant vers la salle d'audience sans plus tarder. Elle y pénétra suivie de nombreuses personnes dont la famille des défunts qui voulaient voir le jugement être rendu. Les corps de leurs morts leur serait par ailleurs remis suite aux derniers examens menés dans la partie de la médecine légiste de la police afin notamment de déterminer les causes du décès de Natsuki qui était morte bien plus tôt et dans des circonstances inconnues.

Les juges s'installèrent donc avant qu'Etsuko ne s'avance pour aller à la barre des témoins en première, l'accusée entrant en salle quelques instants après les jurés. Celle-ci n'avait pour l'instant pas la possibilité de parler et sans doute ne l'aurait-elle plus pour éviter de faire plus de mal aux familles endeuillées. Il n'y avait nul place au doute quant à sa culpabilité, il s'agissait dès lors simplement de mettre les termes au clair.

« Dans la journée d'hier, l'accusée Fujiwara Tsubaki a été vu par plusieurs membres de la police en train d'assassiner Hyûga Tokuma en plein centre-ville. Elle a alors ordonné au cadavre de Hyûga Natsuki, tuée par elle également dans des circonstances que nous connaîtrons bientôt, de le tuer pour l'en débarasser alors que ce dernier ne faisait que son devoir, lui ayant demandé de le suivre pour une autre affaire où elle était impliquée. Par ailleurs, elle avait déjà commit au moins un autre crime dans le passé, s'en prenant directement à l'une de ses supérieures et menaçant ses enfants. Il va de soit que cette personne n'est pas contrôlable et ne représente qu'un danger pour Iwagakure no Sato. Je vous saurai ainsi gré, messieurs les jurés, de lui attribuer le jugement qu'elle mérite selon ses agissements qui sont peut-être bien encore plus larges que ce que nous savons à l'heure actuelle. Certains de mes hommes sont en train d'exercer des fouilles pour découvrir tout sur ses agissements, la lumière sera bientôt totalement faite sur cette affaire mais son jugement ne doit pas attendre que l'ampleur de ses crimes soit dévoilée. Merci de m'avoir écouté. »

Faisant un salut vif et efficace, Etsuko retourna à sa place dans les tribunes, visiblement sur les nerfs. Elle enrageait de ne pas avoir pu protéger ses hommes comme elle avait promi de le faire. Elle s'en voulait pour son incapacité à avoir protégé le jeune Hyûga inexpérimenté et surtout, elle s'en voulait d'avoir laissé coulé l'affaire Fujiwara lorsqu'elle s'était présentée à elle pour la première fois. Elle l'avait clairement perçue comme dérangée mentalement lors de leur rencontre, elle aurait du prendre les mesures nécessaires. Simplement... Son envie de croire que le peuple iwajin était bon l'avait perdue, et elle ne pouvait s'en vouloir qu'à elle-même pour cette faiblesse qui, elle l'espérait de tout coeur, ne se reproduirait plus.

Les juges partirent donc de la salle pendant quelques instants, sortant pour délibérer sur le sort de la jeune femme qui patientait entourée de ses gardes, un sceau anti-chakra sur la nuque, loin de sa portée. Ils ressortirent après un quart d'heure, se replaçant à leur chaise pour donner le verdict. Personne d'autre n'avait souhaité prendre la parole, les victimes étant trop choquées pour parler de leurs morts et les autres sans doute trop perplexes quant à ce qu'il s'était passé.

« Mesdames, messieurs, après délibérations, le verdict est finalement tombé sur un accord unanime des juges. L'accusée est reconnue coupable de trahison envers Iwagakure no Sato et de meurtre en son sein sur les personnes de Hyûga Tokuma et de Hyûga Natsuki. Elle est donc condamnée à mort par décapitation. La séance est levée. »

La Naari avait le visage sombre. Ce serait à elle de faire appliquer la sentance. Elle le savait. Elle vérifierait également que le corps soit brûlé avant que ses cendres ne soient enterrées pour éviter tout potentiel problème futur avec sa famille, elle aussi berçant dans la nécromancie d'après ce qu'elle lui avait raconté.

La policière se leva sans plus attendre, quittant la séance tandis que la mère du jeune policier craquait finalement, éclatant en sanglots. Son fils était mort, elle pourrait enfin faire son deuil mais cela ne le lui rendrait pas.

~~~

Etsuko se redressa, regardant le ciel. Elle venait de sortir de la petite salle où avait eu l'exécution. Elle sentait encore le katana dans ses mains, la sensation horrible de trancher la chaire et les os. Le silence de la mort à la fin de l'exécution. Les crépitements des flammes et l'odeur de chaire brûlée. Ce n'était pas un bon souvenir. Elle devrait veiller à ne pas avoir à le reproduire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

L'heure du Jugement [Tsubaki Fujiwara | Libre aux spectateurs]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: