Soutenez le forum !
1234
Partagez

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Lun 17 Déc 2018 - 22:31
Les coups pleuvaient sur le mannequin de bois, encore et encore. De plus en plus rapides et précis. Mais la genin avait beau frapper, cette fois-ci ça ne la défoulait pas. Elle faisait ça tous les matins et commençait franchement à se lasser de faire toujours les mêmes exercices. D'autant plus qu'elle avait l’impression de ne pas progresser. Certes, elle se maintenait en forme, mais guère d'avantage. Et puis, progresser pour quoi faire de toutes façons ? Le village était en alerte mais elle ne se sentait pas vraiment concernée. Du moins, pas plus que ça. Elle aurait pu faire n'importe quoi pour sa sœur. Et elle était censée en faire autant pour Kiri. Pourtant... Elle n'y arrivait pas. Il y avait quelques jours de ça, elle avait essayé d'aider quelqu'un et au final elle n'avait fini que par l'apeurer encore plus. Et il n'avait plus prit contact alors qu'elle lui avait dit qu'il pouvait le faire si besoin.

Malgré le fait qu'elle vivait pour la première fois dans une communauté aussi grande et que ses débuts avaient été difficiles, elle avait essayé d'être gentille. De se montrer disponible, de s'intégrer pendant tous ces mois passés. Prenant même la parole en public pour donner son avis sur un projet. Ou en allant étouffer dans des bars. Certes, elle avait tout de même passé quelques bons moments. Mais elle n'avait pas eu l'impression d'avoir les résultats escomptés. Elle se sentait toujours aussi seule. Sans clan, sans équipe, sans amis. On lui avait même volé un foulard qu'elle avait prêté, celui ayant appartenu à Misaki.


* Fait chier. *

Sa main venait de passer au travers du mannequin. Sous l'énervement, elle n'avait pas réussi à contrôler la force de sa Bête. Qui se montrait à chaque fois qu'elle perdait le contrôle. Soupirant, elle plaça sa main libre contre le bois pour s'appuyer et retirer son bras ensanglanté. Oui, seule avec sa Bête. Et c'était tout aussi bien comme ça. Elle jeta un coup d’œil alentours pour vérifier que personne ne l'avait vue. Mais de toutes façons on saurait que c'était elle : elle venait tous les matins sur le même terrain. L’entraînement était visiblement terminé pour ce jour-là.

Une fois être rentrée chez elle et s'être lavée, elle pansa soigneusement sa main après l'avoir massée avec un onguent. Avant de se diriger dans la pièce de vie et de jeter un coup d’œil aux différents livres sur son divan, lui servant actuellement de bibliothèque. Il y avait le sien, « Contes et légendes du Yûkan », le tome 1. Puis les tomes 2 et 3. Il y avait aussi un dictionnaire et un livre sur la métamorphose animale. Le dernier emprunté était un manuel sur le langage des signes, qu'elle avait été chercher à la bibliothèque à son retour d'Asosan. Il était peut-être temps de remplacer tout ça. Ça faisait des mois qu'elle lisait les mêmes livres, ils ne lui apprendraient rien de plus. Peut-être existait-il des livres concernant les clans, par exemple ? Elle mit le manuel des signes par dessus son propre livre et les laissa là. Puis déposa tous les autres et en une seule pile, qu'elle prit dans ses bras, avant de sortir de son appartement.

Akane connaissait bien le chemin de la bibliothèque, désormais. C'était l'un des endroits qu'elle fréquentait le plus avec le terrain d’entraînement et le marchand de brochettes de viandes. C'était fou tout le savoir que pouvait contenir cet endroit. Et gratuitement, en plus ! Dire qu'au départ Ito lui avait fait croire que l'abonnement était payant. Encore une personne qu'elle n'avait plus revue depuis, d'ailleurs. Arrivée dans le bâtiment, elle déposa sa pile de livres sur le comptoir, sous l’œil suspicieux de la bibliothécaire.


- « J'ai quelques livres à rendre. »
- « Bien, nous allons voir ça. »


La femme sorti les fiches, vérifia l'état des livres, avant de montrer les tomes 1 et 2.

- « Vous avez ces deux là depuis presque trois mois. »
- « Euh, désolée. Je les ai lus plusieurs fois. »
- « Vous auriez dû prolonger l'abonnement dans ce cas. »
- « Ha, oui. J'avais oublié. »


Elle lui adressa un sourire gêné. C'était vrai que l'adolescent en avait fait mention, mais ça lui était complètement sorti de la tête. Tous ses livres rendus, elle pouvait désormais en emprunter quatre nouveaux sur les cinq possibles au total. Voilà qui était une bonne nouvelle ! Qu'allait-elle bien pouvoir prendre ? Se promenant au hasard dans les rayons, elle hésitait. Un nouveau roman comme « Les fleurs du feu » emprunté quelques mois plus tôt, et qu'elle avait adoré ? Ou d'avantage de livres pratiques ? Changeant de rayon, elle aperçut une silhouette connue, penchée sur un livre. Elle hésita, avant de s'approcher.

- « Wutu-Fuku ? Qu'est-ce que vous lisez ? »

En chuchotant pour ne pas déranger les autres. Peut-être pourrait-il lui donner des idées de lecture.

_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Mar 18 Déc 2018 - 23:08
Comment vaincre un adversaire plus fort que soit ?

C’est une question qui travaille le jeune Wutu-Fuku depuis quelques temps. Certains, en ce monde, semblent si loin du commun des mortels… Le Kaguya en vient à croire qu’il pourra s’améliorer autant qu’il le veut, il ne pourra jamais atteindre le niveau de l’homme au chapeau. Plus de force, pour quoi faire ? D’un geste, il peut solidifier son corps et se rendre presque invulnérable. Tenter de l’attaquer avec des techniques élémentaires ? Il pourra l’absorber comme il a absorbé la technique du Tsuchikage. Un golem ? D’un geste de la main, il se transformera en un tas de poussière. Il est inutile d’être plus fort. Il est inutile d’être plus agile. Il est inutile d’être plus technique. Du plus petit kunaï au ninjutsu d’élite surpuissant capable de mettre à mal un village caché : inutile, toujours inutile. Un labyrinthe impossible à résoudre. Une partie que l’on ne peut pas gagner en restant sur le sentier… mais il y a peut-être un autre moyen, après tout.

Il faut tricher.

Pourquoi respecter les règles du jeu face à quelqu’un qui ne le fait pas, manifestement ? Ne pas se préoccuper des armures, des techniques surpuissantes. Agir sur la base, ce qu’il est impossible de renforcer pour un adversaire. C’est peut-être ça, la clef.

Wutu-Fuku s’est levé de bonne heure ce matin. Il a eu du mal à trouver le sommeil. Son esprit est occupé par de nombreuses questions en ce moment. Mais aussi à cause de la vieille voisine qui se sent obligée de sonner à sa porte à six heures du matin quand ses sanitaires sont bouchés. Direction la bibliothèque, pour trouver de quoi l’inspirer et aussi pour bénéficier d’un environnement calme, sans aucune distraction. Quelques errances dans les rayons de l’établissement le font tomber sur un ouvrage traitant du Fûinjutsu. L’art des sceaux. Des techniques capable d’enfermer et de libérer des objets, voir des personnes. Après quelques instants debout à en feuilleter les pages, le chûnin décide de consulter ce livre plus en détail et va prendre place sur l’une des nombreuses chaises dédiées à l’étude.

C’est un sujet complètement obscur pour le jeune Kaguya. Jamais il n’a utilisé une technique de ce genre. Il doit donc partir de zéro s’il veut un jour pouvoir faire quelque chose dans ce domaine. Commencer à en apprendre plus sur l’aspect théorique de ce domaine est la première étape d’une longue quête de savoir.

Les techniques de Fûinjutsu sont traditionnellement divisées en deux branches. Une branche qui consiste à stocker ou relâcher des objets/formes/personnes et une autre dédiée au marquage, qui permet d’appliquer des sceaux aux effets divers sur des surfaces ou des adversaires. Les possibilités semblent très vastes…

Cet art semble très lié à des cultures claniques. Wutu-Fuku pense aux Meikyûs, dont les sceaux sont le fer de lance. Comme ce Kumojin, Raizen, qui combat via une combinaison de sceaux et de taijutsu/ninjutsu. C’est aussi de cette manière que les membres de la Bunke, du clan Hyûga, sont obligés d’obéir aux nobles du clan.

Une petite voix derrière son épaule attire son attention. Le jeune homme se retourne. Il s’agit d’Akane. Elle se comporte mieux que Fuka dans les bibliothèques, c’est déjà ça. Il répond sur le même ton.

-Bonjour Akane. Je consulte des ouvrages sur les sceaux. J’envisage de commencer à travailler ce domaine.

Dit-il en montrant la couverture du livre qu’il consulte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Mer 19 Déc 2018 - 10:58
Le chûnin s'était retourné pour voir qui s'adressait à lui. Avant de répondre à sa question. La métamorphe lut alors le titre du livre qu'il tenait entre ses mains. Il s'intéressait à l'art du fuinjutsu. Disant qu'il commençait à s'y intéresser. Elle hocha alors la tête, avant de lui répondre, toujours en chuchotant.

- « Le fuinjutsu ? Je connais quelques bases mais ça ne va pas plus loin. »

Et elle souleva un peu le bandage sur un de ses avant-bras pour montrer un sceau de stockage camouflé dessous. Avant de remettre le tissu en place.

- « On me l'a apprit pour que je puisse transporter discrètement les choses qu'on m'envoyait... Récupérer. »

Elle faisait évidemment allusion à son passé, qu'il connaissait. Peut-être avait-il même remarqué qu'elle avait rangé son fameux livre dans un sceau le jour où il l'avait accompagnée à son ancienne maison, en compagnie de Saji. Elle pouvait donc librement lui en parler sans risquer de dévoiler quoi que ce soit sur elle. Hésitant un peu, elle reprit.

- « Vous avez besoin d'aide ? J'ai une dette envers vous. »

Il l'avait accompagnée à Asosan sans rien demander en retour. Il était peut-être temps de l'aider en échange, elle n'aimait pas avoir des dettes envers les autres. Même si elle n'était pas vraiment sûre de pouvoir faire quoi que ce soit pour lui, il devait déjà avoir un niveau meilleur qu'elle. Quoique, il disait « envisager commencer à travailler » sur cet art.

Akane réfléchit quelques instants au sujet que le Kaguya étudiait. Ça pourrait également lui être utile. Elle connaissait déjà les bases, c'était toujours bon d'approfondir ses connaissances. Et puis au niveau du taijutsu elle n'avait plus vraiment l'air de progresser actuellement, certainement dû au fait qu'elle s’entraînait seule et faisait souvent les mêmes exercices. Changer un peu de domaine ne pouvait pas lui faire de mal, au contraire. Elle serait d'autant plus concentrée et apprendrait mieux si elle ne faisait pas toujours la même chose.


- « Et ça peut m'être utile, à moi aussi. Si vous permettez. »

Voyant qu'il n'avait qu'un seul livre avec lui, elle commença à chercher des yeux le rayon dédié à ce domaine, en attendant sa réponse. Il y avait des salles libres au second étage pour être tranquille, si jamais. Elle les avait découvertes en venant aux cours d'écriture. Et n'avait jamais autant progressé en ayant quelqu'un lui donnant des conseils. S'il refusait qu'elle étudie avec lui, elle irait alors seule de son côté et ne s'imposerait pas. Mais elle savait désormais qu'on s'améliorait mieux lorsqu'on était avec quelqu'un d'autre.

_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Mer 19 Déc 2018 - 23:56
Akane hoche la tête suite à la réponse du chûnin. Elle lui dit ensuite avoir quelques bases dans le domaine. Pour appuyer ses propos, elle soulève légèrement le bandage qui recouvre un de ses avant-bras pour lui montrer un sceau, apposé à même la peau. Pas de doute possible, c’est bien un sceau. Pour savoir à quoi il sert, c’est une autre paire de manche. Peut-être qu’un utilisateur expérimenté de cet art est capable de reconnaître les caractéristiques d’un Fûinjutsu à l’œil, mais c’est bien loin d’être le cas du jeune Kaguya. Voyant l’air un peu circonspect de Wutu-Fuku, la genin l’informe qu’il s’agit d’un sceau de stockage, qu’on lui a apprit pour lui permettre de transporter des choses qu’on l’envoyait voler. Certainement l’œuvre de son « père » ou d’un de ses subordonnés. Elle semble hésiter un instant, puis propose son aide, estimant avoir une dette envers le gradé qui a accepté de l’accompagner sur Asosan, malgré le peu d’informations qu’on lui avait communiqué. Et tout ça pour rentrer bredouille, au final. Mais parler avec quelqu’un qui pratique ce domaine, même de manière sommaire, pourra lui permettre de mieux visualiser l’utilisation de ces techniques.

-C’est avec plaisir. Mais ne pensez pas avoir une dette envers moi. Ce n’était vraiment pas grand-chose.

Ce n’est pas comme s’ils avaient été en danger à un moment. Il faut croire que le « père » d’Akane n’a pas d’éléments très compétents dans ses rangs. Grand maximum, quelques shinobis plutôt moyen. De quoi terroriser les petites vieilles, mais pas les ninjas expérimentés. Le livre que Wutu-Fuku consulte ne semble rien apporter de concrets pour la genin. Aussi décide-t-elle d’arpenter les rayons de la bibliothèque à la recherche d’ouvrages plus complexes sur le sujet. Il ne percute pas tout de suite qu’elle lui demande son autorisation. La jeune femme est trop habituée à attendre les ordres de ses supérieurs pour agir. Il hoche donc légèrement la tête, avant de replonger le nez dans l’ouvrage qu’il consulte. Il faudra qu’elle perde cette habitude de toujours attendre qu’une autre personne prenne les décisions à sa place. Si elle a une équipe sous le bras un jour, elle ne va quand même pas attendre que ses genins agissent, non ?

Après quelques minutes, la métamorphe (oui inrp j’ignore que tu es métamorphe) revient avec quelques livres supplémentaires sous le bras. Le chûnin attend que sa collaboratrice prenne place à la table où il étudie. Il lève ensuite les yeux vers les bouquins glanés par la jeune femme. Il plisse les yeux en voyant des mots dont il ignore le sens sur les tranches des ouvrages.

-Hé bien… j’ai encore beaucoup à apprendre… non, plutôt tout à apprendre.

Il part de zéro. Mais il faut bien partir de quelque part.

-Celui que vous avez sur le bras… il fonctionne comment ? Vous injectez du chakra dedans en permanence ou il est fonctionnel uniquement lorsque vous le décidez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Ven 21 Déc 2018 - 12:49
Ce fut avec un certain soulagement que la métamorphe écouta la réponse du chûnin. Il acceptait sa présence. Ils allaient donc pouvoir étudier ensemble l'art des sceaux. Concernant la suite de sa phrase, ça ne l'étonnait pas vraiment qu'il lui réponde ce genre de choses. Ne pas prendre en compte sa dette ? Elle eut un petit sourire, mais ne répondit pas. Après tout, lorsqu'elle avait demandé un chûnin de confiance à Saji, c'était lui qu'il lui avait amené. Ils étaient pareils, tous les deux. Cependant elle avait sa propre éducation et son propre fonctionnement : pour elle, elle avait une dette envers lui.

S'éloignant donc pour aller fouiller dans les différentes étagères, elle se dirigea vers un rayon au hasard. Allant de rangées en rangées, elle cherchait quelque chose pouvant correspondre. Romans, romans, cuisine, botanique... Ha ! Une fois le bon rayonnage trouvé, elle prit quelques ouvrages parlant de fuinjutsu, mais tous abordant un thème différent. Le stockage simple, les armes, les pièges avec le marquage, les bases du fuinjutsu, et deux autres dont elle ne savait pas vraiment de quoi ils parlaient. Mais l'un semblait ancien, tandis que l'autre avait de jolis graphismes à l'intérieur. À moins que ce ne soient des exemples de sceaux ? Ils allaient pouvoir étudier ça.

Elle revint vers Wutu-Fuku et déposa sur la table tous les livres qu'elle avait trouvés. Avant de s'installer à son tour avec lui. Prenant l'un des livres au hasard, elle l'ouvrit à la première page et entreprit d'étudier ce qu'il contenait. Le Kaguya leva alors les yeux vers la pile, sans forcément comprendre ce qu'il voyait. Et lui posa quelques questions. Il n'y connaissait vraiment rien du tout, alors ? La métamorphe reposa son livre pour pouvoir lui répondre.


- « Non je n'y injecte pas du chakra en permanence. Imaginez sinon si vous portez une dizaine de sceaux, la concentration et l'énergie que ça exigerait. Vous seriez fatigué à la fin de la journée. »

Reprenant moins fort car la bibliothécaire lui lançait des regards noirs, elle continua.

- « Pour enfermer quelque chose dans un sceau, on y injecte une certaine quantité de chakra. C'est cette énergie liée au dessin du sceau en lui-même qui va maintenir l'objet en place à l'intérieur. Pour le récupérer, il faudra alors injecter la même quantité d'énergie afin de le débloquer. Un peu comme... Une clé et une serrure. Si vous ne mettez pas la bonne quantité, ou que votre clé est différente, alors ça ne fonctionne pas. »

Cherchant l'ouvrage sur les bases du fuinjutsu, elle y tourna quelques pages, avant de l'ouvrir sur le dessin d'un sceau de stockage de petits objets. Et de le tendre vers le chûnin.

- « Ça, c'est le dessin d'un sceau de stockage basique. Ça vous permet de ranger des petits objets, et ça demande peu de chakra pour être fermé ou ouvert. »

Elle tourna ensuite les pages pour arriver vers la fin du livre, et lui montrer un dessin un peu différent. Il contenait plus de détails.

- « Là, on peut voir qu'il est plus complexe. Celui-ci vous permettra d'avoir des objets beaucoup plus grands. Mais vous devrez aussi y injecter d'avantage de chakra. »

Akane entreprit alors d'ôter complètement le tissu enroulé autour de son bras, afin de montrer le dessin s'y trouvant.

- « Je cache mes sceaux pour ne pas qu'on devine ce qu'il peut y avoir à l'intérieur, en combat. Dans celui-ci, j'ai quelque chose récupéré dans Kiri. Est-ce que vous voulez essayer de trouver ce qu'il contient ? Il devrait être dans le livre ouvert devant vous. »

Sinon, elle le lui indiquerait directement. Mais peut-être était-il intéressant pour lui d'essayer de trouver par lui-même, dans un premier temps. Pour se familiariser avec les différents dessins.

_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Sam 22 Déc 2018 - 21:59
Akane répond à sa question sur un ton un peu trop élevé pour une bibliothèque, comme en témoigne les regards noirs que la vieille bibliothécaire lui lance. Mis à part ce détail annexe, le Kaguya apprend qu’il n’est pas nécessaire d’injecter du chakra en permanence dans ce genre de sceau. Et indirectement, le jeune homme apprend qu’on peut en porter un grand nombre sur le corps, sans que cela ne puise dans les réserves de chakra du porteur. C’est une information qui surprend le chûnin. Au final, il semblerait que seul l’activation et la pose demandent une dépense en chakra. La genin utilise son propre sceau comme exemple. Pour récupérer les objets stockés à l’intérieur, il suffit de dépenser la même quantité utilisée pour le stocker. Le fonctionnement est comparable à un système de clef et de serrure. Si la quantité de chakra n’est pas la bonne, alors la serrure ne peut pas être déverrouillée.

-Cela signifie qu’il est compliqué de « forcer » un sceau, du coup ? Enfin… si jamais quelqu’un tente de récupérer un objet que l’on a scellé sur son bras au préalable, par exemple…

Mais en théorie, il pourrait être possible, en combinant les capacités de Fûinjutsu avec de la Sensorialité, il serait possible de créer une protection nécessitant le chakra de l’hôte comme clef, empêchant un inconnu de forcer le sceau, même en injectant la quantité de chakra adéquat. Après cette première réflexion, Akane attire l’attention de son supérieur hiérarchique sur le dessin d’un sceau présent dans le livre qu’elle feuillette. L’illustration représente une structure en cercle. Il s’agit d’un sceau de stockage basique, juste suffisant pour y ranger des objets de petite taille. En conséquence, ce n’est pas très cher en chakra…

Elle reprend le livre pour tourner les pages et arriver à un dessin différent… quoi qu’à bien y regarder, il s’agit plutôt d’une évolution du sceau précédent. Un sceau de stockage adapté à des objets plus massifs. La structure de base est similaire mais elle est en même temps plus élaborée. Bien évidement, la dépense en chakra est proportionnelle à la capacité de stockage de ce sceau.

-Je m’interroge sur la limite de taille. J’imagine qu’on peut stocker des éléments bien plus grands que la surface sur laquelle le sceau est posé… ça fonctionne comment, du coup ? Où va l’objet quand il est stocké ?

En attendant la réponse à cette nouvelle question, Akane retire le bandage qui entoure son bras afin de montrer plus en détail le sceau qui l’orne. Elle dit qu’elle cache le sceau afin que l’ennemi ne puisse pas deviner de quoi il s’agit. Ce qui répond déjà à une des questions qu’il se posait au début : il est effectivement possible de deviner le rôle d’un sceau grâce à son apparence… Elle poursuit en proposant au chûnin de deviner à quoi sert le Fûinjutsu apposé sur son bras. Le jeune homme plisse les yeux et commence à fouiller dans le livre pour trouver des similitudes.

-Hé bien on dirait…un sceau de stockage adapté à un élément plutôt massif, non ? Vu son emplacement, c’est un élément dont vous avez besoin pour le combat. Je n’ai pas le souvenir de vous avoir vu combattre avec une arme lourde… donc, une sorte de mur de protection, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Dim 23 Déc 2018 - 22:03
Wutu-Fuku semblait visiblement intéressé par ce qu'elle lui racontait. Elle qui avait commencé à croire que tout le monde était bien plus efficace qu'elle à Kiri, il venait lui prouver que non. Ainsi, elle avait tout de même quelques compétences que d'autres n'avaient pas. Rassurée sur ses propres capacités, elle tenta de répondre à la question du chûnin.

- « Oui, il faut connaître la quantité de chakra à doser et de quelle façon. Pour ça il faut reconnaître le dessin. En plus de ça, savoir quelle place va prendre l'objet stocké. Si vous sortez une muraille dans votre maison, vous risquez d'avoir un problème. »

Elle réfléchit un peu, avant de reprendre.

- « Peut-être qu'il existe des moyens de brouiller les pistes en camouflant les fuinjutsu, ou en modifiant leur apparence finale. Ce qui permettrait de ne rien dévoiler à l'ennemi ou de cacher complètement l’existence d'un sceau présent quelque part. »

Akane savait elle-même se mouvoir avec discrétion, pourrait-elle apprendre à modifier ses propres sceaux ? C'était une piste à explorer, et la solution serait peut-être dans un de ces ouvrages présents sur la table. Le Kaguya avait trouvé là un bon sujet d'étude, qui l'intéressait elle aussi. Il posa de nouveau une question, concernant le sort des objets scellés. Elle réfléchit quelques secondes, avant d'avouer son ignorance.

- « Je ne sais pas vraiment. J'imagine que lorsqu'on créé un sceau, on créé en même temps une sorte d'espace de stockage équivalent à l'objet dans un, hum... Un monde parallèle ? Et que chaque sceau possède son propre espace, qui disparaît en même temps que lui. Donc il ne doit pas vraiment y avoir de limite de taille, tant que vous êtes capable d'y insérer le chakra équivalent. Je vous avoue que ce ne sont que des suppositions. »

Suppositions basées sur sa propre expérience en fuinjutsu. Mais elle était loin d'être expérimentée dans ce domaine. Si Wutu-Fuku semblait débuter, pour sa part elle connaissait quelques bases et techniques classiques. Rien de bien important. Ayant enlevé son tissu autour de son bras, elle attendait désormais qu'il cherche dans les livres afin de se familiariser avec les différentes formes des sceaux. Elle n'avait pas de doute sur le fait qu'il trouverait ce qu'il contenait. Mais ce n'était qu'un petit exercice car certaines personnes apprenaient bien mieux avec des choses concrètes. Et fit un léger hochement de tête en entendant sa réponse.

- « Exact. Je me bats avec des saïs ou des kunais, comme la plupart des shinobis. Mais généralement je n'utilise que mes poings et mes jambes. J'arrive à esquiver la plupart des coups mais il peut très bien arriver qu'on ait besoin d'arrêter complètement quelque chose. »

Posant sa main sur le sceau pour l'effleurer du bout des doigts tandis qu'elle le regardait, elle ajouta d'un air sérieux.

- « Dans ce sceau, il y a de quoi me protéger. Mais c'est aussi un souvenir. C'est une façade d'une maison qui a été partiellement détruite juste avant mon arrivée à Kiri. »

Elle avait dû dénombrer les morts et les survivants, et il y en avait eu un sacré paquet. Ce sceau lui rappelait cette mission, mais aussi cette attaque et le nombre de victimes qu'il y avait eues. Relevant les yeux pour les poser sur le livre, elle le tourna vers elle pour tourner quelques pages.

- « C'est celui-ci. »

Et elle tourna de nouveau le livre pour le mettre devant lui, afin qu'il compare les deux dessins. Celui sur le bras de la kunoishi, et celui dans l'ouvrage. Ils étaient identiques.

_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Lun 24 Déc 2018 - 17:10
Les réponses d’Akane vont bon train. Il est nécessaire de connaître la quantité de chakra à doser pour activer un sceau, mais il peut aussi y avoir une façon particulière de le faire… Et bien entendu, il faut prévoir que l’objet stocké ne soit pas trop grand pour l’environnement. Comme elle le dit si bien, libérer une muraille dans son salon, c’est loin d’être une très bonne idée. Quoi qu’il en soit, il doit être possible d’utiliser la sensorialité, et plus particulièrement le camouflage, pour brouiller les pistes et induire un observateur expérimenté en erreur quant au contenu d’un sceau. Voir même dissimuler complètement la présence dudit sceau, ce qui est au final bien plus intéressant.

-Oui… ça doit valoir le coup d’essayer.

Puis la genin continue ses explications, cette fois sur la façon dont les objets sont stockées. Elle reconnait elle-même ne pas en savoir beaucoup à ce sujet. Partir dans des explications qui impliquent la création de dimensions parallèles, ça va quand même un peu loin. Même si quand on y pense bien, c’est une justification qui « colle ». Il faut dire qu’il n’y a pas beaucoup mieux comme théorie sur ce point… Mais comme le dit la jeune femme, ce ne sont que des suppositions. Il faudrait consulter de plus grands experts en Fûinjutsu pour avoir une réponse plus précise à ce sujet.

-Créer des dimensions de poches, hein ? C’est quand même très puissant sur le papier… après, je suppose qu’on ne saura vraiment jamais ce qu’il se trouve dans un sceau, à moins d’envoyer quelqu’un dedans pour voir ce qui s’y trouve. Vous savez si ça a déjà été tenté, le fait de sceller un humain vivant ?

Sceller un être vivant en tout cas, oui. Le Dieu du Désert est bien retenu prisonnier dans un sceau. Mais la nature de cette entité est particulière, donc difficile de comparer cela avec un humain lambda.

Vient le petit questionnaire sur la nature du sceau qu’elle a sur sa main. Wutu-Fuku a vu juste : les armes qu’elle utilise sont des armures légères. Un style de combat au corps-à-corps qui se repose sur des esquives plus que des parades. Mais il arrive qu’il n’y ait pas d’autres choix que de parer. C’est donc à cela que sert ce sceau. Et le chûnin avait vu juste : c’est bien une quantité importante qui est stockée dans ce sceau. Plus en détail : une façade de maison. Qui a été détruite pendant l’attaque de mercenaires. Le ton se fait plus sérieux.

-Je vois.

L’aspect souvenir de ce sceau n’est pas à négliger. Le duo revient vite dans le vif du sujet. Elle prend le livre et tourne quelques pages, jusqu’à tomber sur le sceau exact. Effectivement, c’est bien ce Fûinjutsu de stockage. Wutu-Fuku ne fait pas plus de commentaires. C’est un sujet délicat, encore maintenant. Même si aucun des deux jeunes gens n’a connu l’attaque. Akane n’était pas encore à Kiri et Wutu-Fuku, lui, était en mission au Pays du Feu lors de ces événements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Lun 24 Déc 2018 - 17:47
Une nouvelle fois, les réponses amenaient à d'autres questions. Mais les connaissances de la jeune femme étaient limitées. On ne lui avait apprit que les bases du fuinjutsu, afin de pouvoir stocker les choses qu'on l'envoyait voler. Elle avait un peu perfectionné cet art, mais rien de plus. En réalité, elle ne s'était jamais vraiment penchée dessus jusqu'à maintenant. Elle n'avait vu ça que comme un outil supplémentaire, contrairement à ses propres capacités physiques qu'elle entretenait chaque jour. Hors, il était peut-être temps de voir ça différemment. Et les questions posées par le chûnin l'amenaient à réfléchir elle aussi aux innombrables possibilités qu'offraient cette voie.

- « Enfermer quelqu'un ? »

Un peu surprise, elle avait parlé un peu trop fort, ce qui lui valut un joli « Chhhhh » de la bibliothécaire. Akane se reprit et continua plus doucement.

- « Je ne sais pas du tout. Je n'ai jamais essayé de faire ça, et n'ai jamais entendu qui que ce soit en parler. Je savais pour les objets, mais pour des êtres vivants... Peut-être peuvent-ils être stockés, mais franchement je ne suis pas sûre qu'ils soient encore en vie à leur retour. Je ne sais pas vraiment comment marche ce... Monde, ou cette dimension. Est-ce que les objets envoyés sont bloqués dans le temps ? J'avoue que là, ça me dépasse. »

Cependant, elle était intriguée elle aussi par ces questions. Quelqu'un stocké dans un sceau pouvait-il respirer ? Ou était-il bloqué dans le temps comme dans un genjutsu ? Elle réfléchit un peu, avant de reprendre et de faire partir l'ambiance pesante qui régnait lorsqu'elle avait abordé le sujet de l'attaque de Kiri.

- « J'ai entendu parler de ces animaux qu'on appelle quand on a besoin d'eux. Mais je crois que c'est un peu différent. Ils sont chez eux, et lorsque le shinobi les invoque ils arrivent à côté de lui. »

Se levant de nouveau, elle parti chercher un nouveau livre, avant de revenir quelques minutes plus tard. Cette fois-ci, il parlait de kuchiyoses. Elle l'ouvrit et tourna les pages jusqu'à trouver ce qu'elle cherchait.

- « Il s'agit d'un contrat lié par le sang pour faire appel à eux. Mais regardez... »

Et elle tourna encore le livre vers lui, afin de lui montrer l'image représentée à l'intérieur.

- « Ça ressemble à un sceau, non ? »

Et effectivement, à bien y regarder, les deux ouvrages ouverts sur des graphismes avaient quelques similitudes.

- « Je ne sais rien de plus sur ce sujet, par contre. Peut-être que vous, oui ? »

Auquel cas, il serait plus simple pour lui d'apprendre les bases du fuinjutsu, puisqu'il saurait alors déjà dessiner ce genre de graphismes. Elle hésita, avant de poursuivre.

- « Vous... Voulez enfermer quelqu'un ? Je ne sais pas si c'est possible avec du fuinjutsu. Mais peut-être qu'en créant un puissant sceau en prenant ce dessin pour base, vous arriveriez à obtenir quelque chose de concret. »

Elle ouvrit la bouche pour ajouter autre chose, mais se ravisa. Il devait certainement être conscient des risques pour la personne enfermée si cela échouait. Cependant elle était curieuse de savoir les raisons qui le poussaient à se renseigner là-dessus. Mais elle n'osait pas vraiment lui poser la question.

_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Mar 25 Déc 2018 - 21:44
La discussion continue entre les deux kirijins. Les questions et les réponses fusent, jusqu’à ce que Wutu-Fuku évoque l’idée de sceller une personne vivante. La surprise se lit sur le visage de la jeune femme et son exclamation lui attire une nouvelle fois le regard accusateur de la bibliothécaire. Confuse, la genin reprend, sur un ton plus discret. Elle révèle qu’elle n’en sait rien, qu’elle n’a jamais essayé de le faire et qu’en plus, elle n’en a jamais entendu parler. Selon elle, c’est techniquement possible, mais peut-être qu’une personne stockée en vie ne pourrait revenir que les deux pieds devant. Ce qui n’est pas tant un problème pour ce que le Kaguya veut en faire pour l’instant.

Elle tente ensuite de faire une comparaison avec les invocations. Mais c’est plutôt inapproprié puisque les Kuchiyose ne font pas appel au stockage. Même si le chûnin n’a pas de contrat, il sait comment cela se passe pour en obtenir un. Il suffit que l’animal et le shinobi acceptent de signer un pacte avec leur sang et à partir de ce moment, ils pourront s’invoquer mutuellement. Mais pendant que l’animal n’est pas invoqué, il vaque à ses occupations dans son habitat naturel. Pour confirmer ces idées, elle se lève et va chercher cette-fois un livre sur les invocations. Elle revient quelques minutes plus tard, fouille dans l’ouvrage et montre une double page qui montre les motifs qui se génèrent lors d’une invocation.

-C’est vrai que ça y ressemble, oui… mais pour les invocations, les animaux ne sont pas stockés dans le sceau. Ils sont appelés depuis leur lieu de vie habituel… quand ils ne sont pas invoqués hé bien… ils font leurs trucs, je suppose. Mais je n’ai pas d’invocation, si c’est votre question.

Il faudrait s’intéresser à cette ressemblance, peut-être que le duo pourrait apprendre quelques trucs au passage. Alors que le Kaguya plonge le nez dans ce nouveau livre, il entend la Yasei lui demander timidement s’il souhaite enfermer quelqu’un. Le jeune homme soupire, avant de fermer le livre qu’il a devant les yeux. Il jette quelques regards autour de lui, avant de répondre à voix basse.

-J’ai vu sur Wasure l’homme le plus fort du monde, Akane. Je pourrais m’entraîner durant cent ans, devenir mille fois plus fort, que j’ai bien l’impression que je ne pourrais toujours pas rivaliser avec lui. Les techniques spatio-temporelles qu’il utilise sont bien loin de la compréhension des villages shinobis.

Il fait bien sûr référence à l’homme au chapeau, si ce n’était pas assez évident comme ça.

-On ne gagnera pas contre ce genre de personnes via la force pure. Il faut un autre moyen. Quelque chose qui ne se préoccupe pas de si un adversaire est immortelle et imbattable. Il peut bien être immortel piégé dans un sceau, ça nous fera une belle jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Mar 25 Déc 2018 - 22:40
Cette fois-ci le chûnin semblait avoir plus d'expérience qu'elle. Certes les deux images se ressemblaient, mais il confirma le fait que c'étaient deux domaines bien différents. Les animaux vivaient dans leurs mondes à eux et venaient obéir à l'appel lorsqu'on les demandait. Tandis que les sceaux, et bien ils fonctionnaient différemment. Même si aucun des deux ne savait vraiment expliquer leur fonctionnement réel. Il fallait dire que c'était plutôt compliqué et que ça les dépassait un peu. Peut-être trouveraient-ils des réponses dans les ouvrages qu'ils consultaient.

- « Je vois. »

Elle était un peu déçue car n'avait pas pu aider sur ce coup-là. Cependant ce n'était pas vain puisqu'il ne repoussa pas pour autant le livre, s'y plongeant quand même. Jusqu'à ce qu'elle ose lui poser une question. Comme elle avait cru le comprendre, ce soudain besoin d'apprendre le fuinjutsu cachait quelque chose. Suite à un soupir, il referma alors l'ouvrage avant de regarder alentours si personne ne les écoutait ni les regardait. Et de répondre à sa question sur le ton de la confidence.

Akane l'écoutait avec toute l'attention dont elle était capable. Tentant d’enregistrer ces nouvelles informations. Elle était tout à fait consciente de la gravité de ce qu'il lui disait. Elle repensait en même temps à ce qu'il avait dit sur cette place du village en revenant de mission. Il faisait certainement allusion à ça. Et il conclut de manière tout aussi grave, en disant que la seule manière de l'arrêter était probablement de l'enfermer dans un sceau. Il était vrai que toute la force du monde ne le libérerait pas d'un sceau. Et peu importait si un homme aussi dangereux que lui pouvait s'en sortir vivant ou non. Elle hocha la tête, avant de répondre sur le même ton.


- « Wasure c'est le nom de l'île où il y avait ces prisonniers qu'il a libérés, c'est ça ? »

Ils devaient simplement récolter des informations sur lui d'après les autorités. Cependant il n'avait pas hésité un instant avant de mettre tout le Yûkan en danger. Pourquoi devraient-ils se préoccuper de son sort alors que lui ne l'avait pas fait ? Ces prisonniers devaient être dangereux pour avoir été enfermés, non ?

- « C'est lui que... Madoka a rejoint ? »

Elle tourna la tête de droite à gauche. Ce mec était dangereux, et elle l'avait délibérément rejoint ! Comment avait-elle pu approuver ainsi son geste ? Les trahir de cette façon ? Serrant les poings, elle reporta son attention sur les livres et en prit un au hasard, avant de l'ouvrir nerveusement devant elle.

- « Vous avez raison. Il vaut mieux se concentrer sur la façon de le battre. Il a l'air très puissant. »

Penser à ce qu'avait fait Madoka ne les aiderait pas, et ne servirait qu'à l'énerver ou à l'attrister. Ça ne leur donnerait pas de solution pour vaincre cet homme. Tournant les pages, elle lisait cet ouvrage, distraitement dans un premier temps. N'arrivant pas à se recentrer sur sa lecture. Puis au fil de sa lecture elle retrouva son attitude studieuse et se plongea totalement dans le livre. Avant de relever la tête.

- « Vous dites qu'il contrôle le temps ? Il vous verra venir alors dans ce cas, non ? »

Étudier les sceaux ne lui servirait pas à grand chose s'il n'arrivait pas à le toucher. Mais il y avait certainement déjà pensé, et avait étudié cette possibilité. Cependant, elle prit un des livres pour le pousser vers lui. Il s'agissait de celui concernant les pièges et le marquage. Pour sa part, elle n'y connaissait rien dans ce domaine. S'il pouvait apprendre quelque chose, ce serait là dedans.

_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Mer 26 Déc 2018 - 15:50
l fallait s’y attendre. Puisque le chûnin a évoqué Wasure no Kuni, Akane ne peut s’empêcher de chercher à en savoir plus sur ce qui s’y est passé. Wutu-Fuku l’ignore, mais la genin était plutôt « proche » de la déserteuse. Jusqu’à la considérer comme une amie, voir une petite sœur. Au point de menacer Shyko pour la « protéger », alors qu’il n’y a vraiment pas de quoi. Malgré l’aspect tragique d’un tel contexte, le Kaguya aurait certainement soufflé du nez si on lui avait présenté les choses de cette manière.

Oui, Madoka a un passé tragique. Oui, elle a souffert. Mais aux yeux du chûnin ce ne sera jamais une justification acceptable pour le comportement que la jeune fille a pu avoir au sein du village caché de la brume. On est à Mizu no Kuni, tout le monde a souffert. Tout le monde a perdu quelqu’un. Il y a encore quelques années, l’archipel était un tas de fumier sur lequel on pouvait perdre la vie en empruntant le mauvais chemin de terre. Madoka n’était qu’une enfant capricieuse qui se permettait de faire n’importe quoi en le justifiant par son passé. Pourtant, le fleuriste ne fait pas n’importe quoi. Le charpentier ne fait pas n’importe quoi.

Et pourtant, certains ont fait des efforts pour elle. Mais elle a préféré les ignorer et faire l’aveugle, pour pouvoir continuer ses exactions. Au final, ça l’arrangeait bien d’être détestée par les autres. C’est ce qu’elle voulait, elle vivait de cette manière et n’avait aucune envie de sortir de sa zone de confort. Le monde n’est pas tout blanc ou tout noir et ça, elle n’a jamais pu l’accepter. Bien sûr, il aurait été mieux de l’aider à aller de l’avant. Mais pour cela, il aurait fallu mettre en danger d’autres personnes. Et en simples termes mathématiques, une vie ne faut pas plusieurs autres vies.

-Oui, c’est bien ça. Au final, ça m’a fait du bien d’y aller. J’avais besoin de cette « claque » pour mieux comprendre ce qu’était vraiment le monde actuel.

Puis Akane demande si Madoka a rejoint l’homme au chapeau. Lui n’a pas évoqué les détails de la désertion de la Kirijin, Shyko n’a peut-être pas souhaité trop entrer dans les détails non plus.

-Elle a essayé. Il a laissé Raonaka Ao, l’ancien seigneur du Pays de l’Eau, répondre à sa place, précisant qu’ils n’avaient pas besoin d’alliés trop faibles pour affirmer leurs valeurs et capable de se retourner contre son village par simple opportunisme. Ils allaient la tuer. Avec Shyko, on l’a exfiltré de ce merdier au péril de nos vies. C’est ensuite qu’elle est partie de son côté. Nous ne l’avons pas retenu, un combat à mort à ce moment était impensable puisque nous devions ramener des informations critiques au village. Shyko l’a très mal pris, il a tout tenté pour essayer de « sauver » Madoka depuis plusieurs mois. Qui sait où elle se trouve actuellement.

Retour aux sceaux. Akane pointe un fait indiscutable : comment prendre de vitesse un individu qui contrôle le temps ? Elle pousse vers lui un ouvrage sur le marquage, l’autre branche du Fûinjutsu.

-Il a des limites, même si elles ne sont pas connues. S’il le voulait, il aurait juste pu se téléporter à côté des seigneurs de chaque pays et les tuer, mais il ne l’a pas fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Mer 26 Déc 2018 - 18:39
Le Kaguya répondit à ses questions sans rechigner. Lui donnant quelques informations supplémentaires sur des choses qu'elle n'avait pas demandées. Le chûnin s'ouvrait un peu, disant que cette rencontre lui avait fait l'effet d'une claque. Forcément, lorsque l'on rencontrait quelqu'un de beaucoup plus fort que soi, avec un niveau que l'on atteindrait jamais, il y avait de quoi avoir un choc.

- « Je vois ce que vous voulez dire. »

Elle aussi s'était retrouvée face à la dure réalité lorsqu'elle avait rejoint Kiri. Avec son père, elle avait toujours fait partie des meilleurs. Surtout dans son domaine : la discrétion. Mais ici, elle n'était rien. Tout ce qu'elle savait faire, quelqu'un savait le faire aussi mais en mieux. Si bien qu'elle n'était qu'un shinobi parmi tant d'autres sans aucune compétence spéciale lui permettant de sortir du lot. Elle se fichait pas mal de la gloire, et ne voulait pas être connue, au contraire. Mais elle ne désirait pas être « personne » non plus. Elle voulait juste un peu de reconnaissance. Ce qui ne lui avait jamais été accordé puisqu'on l'avait laissée livrée à elle-même depuis son arrivée, lui laissant un goût amer. Si bien qu'au fil du temps elle avait de moins en moins compté sur le village et s'était d'avantage renfermée sur elle-même. Mis à part quelques rares personnes, elle prenait bien soin de repousser la majorité des gens. Et elle avait très mal choisit l'une des personnes avec qui elle s'était rapprochée.

- « C'est gentil de l'avoir sortie de là mais je ne suis pas sûre qu'elle en aurait fait autant pour vous. »

Ils avaient cependant suivit leurs principes et n'avaient pas pu laisser l'une des leurs, aussi traîtresse soit-elle, mourir dans les mains de l'ennemi. C'était tout à leur honneur, même si le pauvre Shyko avait fait les frais de cette traîtrise. Bien plus qu'elle-même.D'une voix sèche elle conclut le sujet.

- « Peu importe où elle est, maintenant. Elle nous a trahis et nous a abandonnés, alors qu'elle savait qu'on serait tous en danger avec ces prisonniers libérés. Où qu'elle soit : qu'elle y reste. »

La métamorphe lui en voulait clairement pour avoir osé les trahir de cette façon. Vouloir s'allier à l'ennemi, se dresser contre un village où des gens avaient tout fait pour elle... Elle avait cru qu'elles se comprenaient, toutes les deux. Mais elle s'était lourdement trompée. Car elle ne comprenait pas du tout pourquoi elle avait fait ça. Si seulement elle avait simplement voulu la liberté, ça aurait été tellement plus simple ! Là, elle les avait clairement poignardés dans le dos.

Concernant l'homme au chapeau, Wutu-Fuku disait qu'il avait ses limites. Morales ou physiques ? Ça faisait toute la différence. Réfléchissant un peu, la genin attendit avant de prendre de nouveau la parole.


- « Il n'a pas pu ou il n'a pas voulu le faire ? Vous dites que Ao était avec lui. Pourquoi ne chercherait-il pas à tous les convertir à sa cause ? »

Dire qu'elle l'avait cherché en vain, celui-là. Mais elle manquait clairement d'informations sur tout ce qu'il se tramait dans l'ombre.

- « J'imagine qu'il n'est pas possible de regrouper nos informations avec celles des autres grands pays, n'est-ce pas ? »

Pourtant ils auraient peut-être pu obtenir d'autres choses, des détails, n'importe quoi leur permettant de connaître un peu plus cet homme mystérieux. Car on avait bien plus de chances de vaincre quelqu'un dont on connaissait les atouts et surtout les faiblesses.

_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Mer 26 Déc 2018 - 21:57
Akane trouve que c’est « gentil » d’avoir aidé Madoka. On pourrait croire que c’est par conscience professionnelle qu’il a décidé d’agir. Mais Wutu-Fuku ne l’a pas fait pour la jeune fille. Il l’a fait pour Shyko. Au final la prise de risque n’a pas été très rentable puisqu’elle a déserté quand même. Mais ça, ils ne pouvaient pas le savoir. C’est déjà bien que les deux Kaguyas aient fait l’effort de tenter de l’aider malgré une tentative d’intelligence avec l’ennemi. Et quel ennemi. L’homme au chapeau, l’ennemi public numéro un des villages cachés ninjas. Et effectivement, elle n’en aurait certainement pas fait autant pour Wutu-Fuku. Peut-être pour Shyko, mais on ne le saura jamais.

-Oh oui, moi elle m’aurait certainement laissé crever. Shyko… peut-être pas. De toute manière c’est pour lui que je suis intervenu. Madoka a toujours été une épine dans le pied de Kiri. Oui, le village a eu ses périodes troubles et elle en a souffert, mais sincèrement, ici vous ne trouverez personne qui n’a pas souffert, qui n’a pas perdu quelqu’un, à moins qu’il débarque du grand continent. On est à Mizu no Kuni, un pays qui était encore il y a quelques années le pays comportant le plus de bandits au monde. Ce n’est pas pour me lamenter ou me faire mousser mais… mes parents sont morts quand j’étais enfant. J’ai donc été éduqué par le clan Kaguya. Vous n’êtes pas ici depuis très longtemps mais je suppose que vous connaissez la réputation passé de ce clan. Heureusement qu’on a les os solides. Et pourtant le village n’est pas peuplé de fous furieux. Enfin que de fous furieux.

Il y en a quand même quelques-uns. Comme partout, non ?

-Finalement c’est peut-être mieux qu’elle soit loin d’ici… j’espère juste qu’elle n’emmènera plus personne dans sa spirale de haine aveugle.

Wutu-Fuku espère sincèrement que la jeune fille pourra trouver la paix. Il ne peut pas savoir qu’elle a décidé de rallier le village d’Iwa. Comment aurait-il pu l’imaginer ? Visiblement, Akane souhaite éteindre ce sujet de conversation. Elle semble assez impliquée émotionnellement par cet événement.

-Vous la connaissiez ? Cette affaire a l’air de vous toucher.

Après cette déviation par rapport au sujet de base, Akane repasse dans le vif du sujet pour évoquer l’homme au chapeau. Les limites de ses capacités sont indescriptibles. Donc difficile de savoir si ces mouvements sont motivés par des limites ou par un plan obscur.

-Difficile à dire. C’est un homme intelligent, il ne va pas expliquer à ses ennemis comment ses pouvoirs fonctionnent. Concernant Ao, je ne saurais vous répondre non plus… Ce serait plus simple si nous pouvions réunir nos informations avec celles des autres pays, oui. Mais ça n’arrivera pas. Trop de rancœur de chaque côté. Des meurtres de Kage, l’accueil de déserteurs… je suis au dessus de ça, personnellement. Je n’étais pas shinobi quand ces événements sont arrivés. Les principaux ninjas actifs pour le village aujourd’hui de l’étaient pas non plus. Pareil pour les autres villages, finalement… il est regrettable que les crimes du passés façonnent les rapports du présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 11:09
Akane parcourait les pages du livres posé devant elle, cherchant des informations intéressantes sur l'art des sceaux. Avec tout ce qu'il y avait devant eux, ils trouveraient forcément quelque chose pour enrichir leurs connaissances. Et les deux shinobis discutaient en même temps de choses sérieuses, levant parfois le nez du livre pour regarder l'autre.

Wutu-Fuku semblait amer lui aussi lorsqu'il parlait de Madoka. Cette adolescente aux cheveux argentés ne laissait visiblement personne indifférent. Il parlait du fait qu'elle l'aurait certainement « laissé crever ». Ou encore qu'elle avait « toujours été une épine dans le pied ». C'était dit sans méchanceté, mais les mots employés indiquaient bien les pensées qu'avaient le chûnin envers elle. Il continua, disant que tout le monde ou presque habitant Kiri avait le même passé qu'elle, et que pourtant elle était l'une des seules à réagir de cette façon. Il avait été élevé par un clan à la réputation de barbare et pourtant il s'en sortait bien.


- « Je suis désolée pour vos parents. »

Lui aussi les avait perdus jeune, et il n'agressait pourtant pas les gens en pleine rue. Il était même plutôt complaisant avec les autres. Et sa phrase suivante attira l'attention de la jeune femme. Une spirale de haine ? Elle n'avait pas vu ce genre de choses chez Madoka, ou bien n'avait-elle pas voulu les voir. Ce qui était certainement plutôt ça. Wutu-Fuku semblait être persuadé de ce qu'il disait, et n'avait aucune raison de mentir à ce sujet. Akane hocha la tête pour confirmer, avant de la baisser de nouveau vers son livre et d'en tourner la page.

Elle fit mine de lire lorsqu'il posa la question suivante, se laissant le temps de réfléchir à la réponse qu'elle pouvait lui donner. Et le chûnin répondit à son tour à ses propres questions. Akane ne connaissait pas dans le détail le passé des grands villages shinobis, mais ces histoires de meurtres lui confirmaient le fait que la collaboration entre grandes puissances était à exclure. Même avec un ennemi en commun, dont ils ne connaissaient pas l'étendue de ses pouvoirs.


- « Oui, c'est dommage de payer pour les fautes commises alors que nous n'étions même pas encore présents dans le village. »

Dans vingt ou trente ans on leur fera encore payer, les rancœurs vivaient longtemps. Elle soupira avant de répondre à sa question posée un peu plus tôt.

- « Je suis arrivée juste après la dernière attaque. La première personne avec qui j'ai vraiment discuté, c'était Madoka. L'une des seules d'ailleurs, malgré les mois passés. On s'est tout de suite bien entendues. Je croyais qu'on se comprenait... Et qu'on était amies. Je la considérais presque comme une petite sœur. J'ai eu tord. Je dois vous paraître bien bête de m'attacher à quelqu'un qui n'en avait rien à faire de moi. »

Elle tourna la tête de droite à gauche, avant de poursuivre.

- « Dans le cas contraire, elle serait restée et ne nous aurais pas abandonnés avec ces prisonniers venant sur nous. Mais j'ai compris la leçon, c'est terminé tout ça. »

Se tournant de nouveau vers lui, elle se risqua à lui poser une question personnelle.

- « Vous dites avoir été élevé par le clan Kaguya, mais pourtant ne pas être shinobi quand les événements dont vous avez parlé ont eu lieu. Vous l'êtes devenu tardivement ? On ne dirait pas. »

D'autant plus que le clan Kaguya avait sa réputation à entetenir. Et ils avaient été un des clan fondateurs du village de Kiri.

_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 14:52
Akane se dit désolée pour les parents de Wutu-Fuku. Difficile de savoir si c’est une simple phrase décorative ou si elle le pense vraiment. La seconde option a l’air quand même plus probable puisque la jeune femme est également orpheline. Elle doit se reconnaître dans l’histoire du Kaguya. Même si ce dernier n’a pas vraiment de regrets puisque ces parents n’ont jamais fait quoi que ce soit pour mériter un titre aussi honorifique.

-Il ne faut pas. C’est peut-être un peu difficile à entendre, surtout pour vous qui avez aussi perdu vos parents… mais je n’étais pas très proche d’eux. Ils n’ont rien fait pour. Ils étaient à l’image du clan Kaguya : des rustres incapables d’utiliser autre chose que leurs poings pour éduquer un enfant. Leur disparition ne m’a pas beaucoup affecté sur le plan émotionnel.

Concernant l’impact émotionnel, Akane se livre maintenant à ses confidences sur le lien qu’elle avait avec la jeune Madoka. Elle est la première personne avec laquelle elle a vraiment discuté à son arrivée à Kiri. Pour une étrangère, ça doit être quelque chose de très important, ce premier contact avec une nouvelle vie. Mais elle est plutôt mal tombée, la pauvre… et en plus, elles s’entendaient bien ? Peut-être à cause de leur aspect un peu sauvage et asocial… elle en venait même à presque la considérer comme une petite sœur.

-Vous n’avez rien à vous reprocher Akane. Vous êtes arrivé dans un village inconnu, quelqu’un vous a tendu la main. Vous ne pouviez pas savoir… Même si ça m’étonne que ce soit Madoka qui l’ait fait…

Est-ce que la jeune déserteuse avait une idée derrière la tête en aidant Akane ou était-ce réellement un acte de compassion et une véritable amitié ? Ils ne le sauront probablement jamais. Enfin, la jeune Yasei estime que si elle avait vraiment des attaches à Kiri, elle n’aurait pas déserté dans un moment aussi critique.

-Vous avez probablement raison. Hmpf, quelle tragédie.

Dit-il avant de replonger dans un livre au point que son interlocutrice ne puisse plus voir que les deux yeux du Kaguya en train de balayer les pages. Il entend de nouveau la petite voix d’Akane, qui lui fait part de sa surprise concernant son entrée tardive dans le monde shinobi.

-Pourquoi est-ce si surprenant ? Ce n’est pas parce que je suis devenu shinobi tard que je ne faisais rien jusqu’alors. Vous aussi, vous saviez probablement faire quelques trucs avant d'arriver au village... L’éducation chez les Kaguyas est plutôt « physique », mais j’ai toujours été un élément à part dans le clan. Ils ne m’appréciaient pas beaucoup et moi pas beaucoup plus. Quelques-uns sortent du lot, comme Shyko. Sinon, je ne communique guère avec le reste de mon clan… Mon enrôlement en tant que genin en a certainement étonné plus d’un. Mon passage en tant que chûnin également.

Les deux hippies du clan qui deviennent chûnin, et l’un d’eux qui devient même chef du clan. Des dents ont certainement grincé à cause de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 22:13
L'apprentissage des deux jeunes gens s'était changé en cession de confidences et d'échanges amicaux. Ce qui n'était pas pour déplaire à la métamorphe, qui n'avait pas beaucoup eu l'occasion d'en avoir depuis son arrivée à Kiri. Dire qu'elle avait voulu se fermer complètement aux autres après la traîtrise de Madoka, voilà qu'elle était tranquillement de discuter avec quelqu'un, quelle ironie. Mais les relations humaines étaient quelque chose de complexe que Akane était très loin de maîtriser. Après tout, la seule amie qu'elle n'avait jamais eue avant d'arriver au village était sa propre sœur.

Elle hocha doucement la tête quand Wutu-Fuku se confia sur ses parents décédés. Il avait été élevé de la même manière que Chikara l'avait fait sa sœur et elle : avec des coups. Il n'avait donc pas vraiment souffert de leur décès, ce que la jeune femme pouvait facilement comprendre. Lui se montrait compréhensif concernant son amitié à sens unique avec Madoka. Elle s'était investie émotionnellement et l'avait payé cher. Même si comme le disait le Kaguya, elle n'aurait pas pu savoir. Mais elle avait baissé sa garde bien trop vite avec cette fille, et ne referait plus cette erreur.


- « Oh, je trouvais ça étonnant parce que le clan Kaguya fait partie des clans fondateurs de Kiri. Donc je pensais que tous leurs membres capables de se battre étaient devenus genins dès que possible. »

Surtout au vu de leur réputation et de leur fierté. Ils auraient certainement voulu montrer leur puissance en mettant le plus de leurs membres possibles dans les rangs de Kiri. Mais Akane ne connaissait pas vraiment le clan en dehors de la réputation qu'il avait, donc ne pouvait pas juger de quoi que ce soit. Tout ça n'étaient que des suppositions.

- « Vous n'êtes pas accepté dans votre propre clan ? Comment est-ce possible ? Un clan n'est pas fait pour s'entraider ? »

Elle était un peu surprise, car ne s'attendait pas vraiment à ça. Pour sa part elle n'en avait pas, mais les avait imaginé comme étant une communauté soudée. Ce n'était visiblement clairement pas le cas. Car Wutu-Fuku semblait dire que mis à part Shyko, il ne s'entendait pas beaucoup avec les autres. À quoi ça servait d'avoir une famille, alors ? C'était plutôt étrange. Mais après tout, ça ne la regardait pas.

- « Pardon, c'est peut-être personnel. »

C'était à lui de voir s'il voulait répondre ou non à cette question, elle ne l'y obligerait pas. Et Akane baissa de nouveau les yeux vers le livre qu'elle avait ouvert devant elle, afin de tenter d'en apprendre d'avantage sur l'art des sceaux dont elle ne maîtrisait que les bases. Quelle autre utilisation pouvait-elle en faire que le stockage ? Pour le moment elle n'en faisait pas grand chose, il était vrai. Elle s'en servait principalement pour ranger des choses dont elle se servait ensuite pour le combat, comme ce mur. Ou bien elle s'en servait tout simplement de sac pour ranger ses affaires personnelles et avoir les mains libres. Rien de bien élaboré. Mais peut-être pourrait-elle trouver d'autres idées d'utilisation dans ces livres.


_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 22:47
Akane ne cache pas sa surprise sur le fait que le clan Kaguya n’ait pas réussi à pousser Wutu-Fuku sur la carrière du shinobi. Pourtant ils ont essayé. Il a fallu que le jeune homme décide cela de lui-même, principalement car c’est le moyen le plus facile pour un prolétaire d’obtenir les moyens de voyager et ainsi de voir les autres pays du Yuukan. Jusqu’ici, le chûnin a eu l’occasion de voir le Pays du Feu et le Pays du Vent, même si ce n’était pas des vacances et qu’il n’a pas donc eu l’occasion de faire du tourisme. Mais elle n’est pas si loin de la vérité… les Kaguyas se destinent, par « nature », à un mode de vie guerrier. Les rares Kaguyas qui ne suivent pas ce chemin deviennent des ninjas spécialisés dans le ninjutsu médical, d’où la gestion de l’hôpital militaire.

-C’est surtout présenté aux jeunes comme le seul chemin possible, avec l’Iroujutsu pour les quelques enfants qui montrent un don dans ce domaine. Sauf que j’ai décidé de sortir du sentier battu, quitte à marcher dans la boue et à me salir... mais je ne regrette rien. Je préfère être loin de gens qui n’ont jamais manifesté autre chose que du mépris à mon égard. Même maintenant que je suis finalement un ninja, comme eux. Je ne suis pas assez expéditif selon eux. Un peu comme Shyko, on se ressemble sur ce point. Le voir à la tête du clan est une satisfaction permanente pour moi.

Voir les anciens rager dans leur coin n’a pas de prix. Akane s’étonne une nouvelle fois de voir qu’un clan n’est pas toujours une structure d’entraide. Wutu-Fuku ignore comment cela se passe dans les autres clans… mis à part le système de classe chez les Hyûgas, qui est un exemple connu dans le monde entier. Un système que le Kaguya a du mal à comprendre. Forcer une majorité du clan à servir une minorité ne peut qu’entraîner de la rancœur… et s’entourer de gens qui ne nous apprécient pas n’est pas très pertinent… combien de membres de la Bunke sont réellement prêt à mourir pour protéger la Soke ?

-En théorie les membres d’un clan sont censé s’entraider, oui. Mais je n’ai pas tellement vu ça chez les Kaguyas. Trop individualiste certainement. La culture clanique est basée sur la force de l’individu et pas celle du groupe. Les Kaguyas sont de redoutables combattants en un contre un mais je ne pense pas qu’ils soient très efficaces si on leur demande de combattre ensemble…

Si seulement ils étaient capable de penser plus collectif, ils pourraient accomplir de grandes choses. C’est déjà un miracle que l’hôpital tienne debout vu ceux qui le dirige…

-Oh, il n’y a pas de quoi. Je suis en paix avec mon passé, je n’ai aucun problèmes à en parler. Et puis… vous m’avez aussi raconté votre vie lorsque nous étions sur Asosan, alors c’est la moindre des choses.

Référence aux paroles d’Akane lors de leur excursion sur cette île de l’archipel du Pays de l’Eau, accompagnés par Saji. Un ordre compris de manière trop littérale, qui a poussé la jeune femme à expliquer les détails de son enfance au chûnin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Ven 28 Déc 2018 - 21:26
Le Kaguya expliquait le fonctionnement de son clan à Akane qui n'en avait jamais eu. Ses paroles semblaient amères. Il avait beau porter le nom de son clan, d'avoir été élevé par eux, il ne semblait pourtant pas beaucoup les apprécier.

- « Donc ceux n'étant ni doué en taijutsu ni en iroujutsu sont rejetés? »

Et Wutu-Fuku semblait faire partie de ceux là. Il était vrai qu'il semblait plutôt fin et pas vraiment taillé pour le combat au corps à corps. C'était assez déroutant de voir que ceux qui avaient la chance d'avoir un clan dénigraient leurs propres membres. D'après le Kaguya, ils étaient trop fiers et égoïstes pour penser à la cohésion de groupe. Et effectivement elle n'avait pas du tout vu ce genre de choses chez le jeune Shyko, qui pourtant avait prit la tête du clan. Ce n'était pas très étonnant qu'il soit l'un des seuls avec qui il s'entendait bien.

Elle lui sourit lorsqu'il fit allusion au fait qu'elle lui avait raconté son propre passé. Elle n'avait fait que répondre à un ordre. Du moins ce qu'elle avait cru être un ordre. Mais n'avait pas vraiment hésité, puisque le chûnin était arrivé directement à la case « confiance » sans passer par celle de « méfiance ». Lui, il se livrait volontairement.


- « Je n'ai jamais eu de clan. Je n'avais que ma sœur. Et mon père, mais nos relations sont... Compliquées. Quand je suis arrivée à Kiri, je vous ai envié vos quartiers avec uniquement des membres de votre famille. Vous saviez vers qui vous tourner en cas de besoin. Je pensais que tous les gens habitant dans ces quartiers s'entendaient bien et s'entraidaient. Mais au final avec tout ce que vous me dites, je crois que je préfère encore être toute seule. »

Tout ça n'était que de la poudre aux yeux. Elle réfléchit un peu, avant de reprendre.

- « Vous pensez que cet homme que vous voulez arrêter vient d'un clan comme celui-ci ? Je veux dire... Il vient forcément de quelque part. On a aucun indice sur lui qui indiquerait d'où il vient ? Peut-être qu'un des membres de sa famille pourrait nous renseigner sur lui. Et nous donner des informations sur la façon de l'arrêter. Surtout s'ils ne s'entendent pas. »

Comme ils venaient de le prouver avec leur discussion, le passé des gens façonnait leur vie actuelle, avait forcément un impact, qu'ils le veuillent ou non.

- « Ou un ancien professeur, peut-être ? On ne devient pas si fort en quelques jours et surtout sans entraînement. »

S'ils ne savaient pas grand chose sur lui actuellement, peut-être qu'il pourrait aller fouiller le passé de l'homme maîtrisant l'espace temps. Ce serait vraiment ironique. Mais après tout, il venait forcément de quelque part. Même si elle n'avait aucune idée de comment creuser cette idée. Mais après tout, elle n'était que genin. Le chûnin lui, saurait peut-être.

_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Sam 29 Déc 2018 - 0:12
La conversation continue entre Akane et Wutu-Fuku. Ce qui devait être à l’origine une journée d’étude dédiée aux sceaux prend plus les allures d’une conversation autour d’une boisson chaude. Sauf que, même si la genin a tendance à l’oublier, ils sont dans une bibliothèque et le volume de leurs voix doit donc s’adapter au calme nécessaire au lieu en conséquence. Elle demande ensuite si, en général, les gens qui n’étaient ni doués en taijutsu ni en iroujutsu étaient les rejetés chez les Kaguyas. Ce que le chûnin préfère corriger dès maintenant, car ce n’est pas à cette conclusion qu’il est arrivé de son côté.

-Pas exactement… je suis tout à fait capable en Taijutsu. Shyko aussi se débrouille bien. Pourtant nous sommes les rejetés. Mais c’est à cause du caractère et de la soumission aux dogmes du clan. Je l’ai été car je n’aimais pas me battre… Il ne s’agit pas d’un manque de talent. Je pense qu’un « nul » qui respecte la culture clanique est mieux intégré que moi, par exemple.

Tout est affaire d’acceptation ou de refus à la pression sociale. Une barrière qu’il est très difficile de franchir quand on a des attaches… mais Wutu-Fuku n’avait rien à perdre. Pas de parent, pas de figure de substitution. Aucun regret derrière lui. Les choses ne seraient pas si différentes s’il acceptait de se soumettre. Il serait autant « méprisé » qu’il l’est aujourd’hui. Mais il ferait aussi grincer moins de dents… car les Kaguyas les plus traditionnels ont du mal à voir l’ancien mouton noir du clan grimper les échelons du village et devenir quelqu’un d’important. La promotion au grade de chûnin, la co-gestion de l’Académie et de la Caserne, le retour de Wasure…

Akane révèle ensuite qu’elle n’a jamais eu de clan… c’est effectivement ce qu’on pouvait conclure en ayant écouté son histoire lors de la petite excursion sur Asosan. Elle confie avoir été envieuse des quartiers balisés appartenant chacun à un clan fondateur du village de la brume. Et effectivement, on est loin de l’unité.

-Vous en êtes loin. Un clan n’est rien de plus qu’un village à plus petite échelle selon moi. Avec les mêmes luttes pour le pouvoir, la gloire, les désaccords… tenez, vous savez qu’il y a quelques années, une partie des Yukis ont déserté pour se rendre à Iwa ?

Bon exemple pour montrer qu’un clan n’est pas qu’un seul bloc derrière lequel tous les membres poussent.

Finalement, ils reviennent sur des discussions un peu plus sérieuses. On revient vers l’homme au chapeau. Akane évoque l’idée qu’il ne soit pas le seul de son « espèce ». La perspective que d’autres personnes aient des pouvoirs aussi puissants ne rassure pas le Kaguya. Mais rien n’indique que Goto ne soit pas une anomalie. Elle évoque aussi sa… famille ? Ou peut-être un professeur.

-Hé bien… il a peut-être une famille… mais rien n’est moins sûr. Ce qui est sûr, c’est qu’il a des disciples. Mais j’ai vu en face de moi un homme très vieux, alors si il a eu un professeur, ce dernier doit être mort depuis un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Sam 29 Déc 2018 - 12:25
Le Kaguya répondit une nouvelle fois à une question de la jeune femme, corrigeant son erreur. Ce n'était pas par manque de force que Wutu-Fuku et Shyko avaient été rejetés du clan, mais plutôt parce qu'ils n'avaient pas le même caractère de guerrier que les autres. Le clan Kaguya était-il autant composé de gens sanguinaires que ça ? Il fallait le croire.

- « C'est vrai que je n'ai vu aucune agressivité chez Shyko ».

Il n'avait même pas riposté quand elle l'avait accusé chez lui, et l'avait même invitée à manger un gâteau qu'il avait cuisiné spécialement pour l'occasion. Quant au chûnin face à elle, il était calme la plupart du temps, mais avait montré qu'il ne le laissait pas marcher sur les pieds pour autant. En prouvaient les mercenaires qui avaient volé vers d'autres cieux sur Asosan. Et à présent ses recherches sur un ennemi très puissant qu'il cherchait à battre.

- « Vraiment ? Quels traîtres. »

Elle avait un peu de mal à imaginer qu'on puisse trahir son propre clan. Ils n'avaient pas seulement déserté un village, mais aussi abandonné leur propre famille. Comment pouvait-on faire ça ? Akane était certes une voleuse et un assassin mais jamais elle n'avait abandonné qui que ce soit. C'était un concept encore plus étranger puisqu'il s'agissait ici de trahir à cause de la gloire et du pouvoir. Des mots qui ne lui inspiraient pas grand chose de positif.

Puis le Kaguya lui expliqua alors que l'ennemi public numéro un était un homme plutôt vieux, et que son maître devait certainement être mort depuis longtemps. En revanche, il avait des disciples et Wutu-Fuku en avait déjà croisés. Quant à la famille, ils n'avaient pas assez d'informations pour leur permettre de remonter jusqu'à qui que ce soit.


- « Je vois. Hum... Il est vraiment vieux ou c'est juste son apparence physique ? Quelqu'un a écouté son cœur pour avoir son âge réel approximatif ? Vous dites qu'il peut contrôler le temps. »

Peut-être qu'il était plus jeune que ce qu'il laissait croire. Ou au contraire, bien plus vieux... Auquel cas, il devait avoir beaucoup d'expérience et il serait difficile à battre. Car en plus de ses nombreuses capacités, il devait avoir acquis une certaine tactique de combat. Elle se replongea alors dans les livres afin de trouver quelque chose pouvant aider le Kaguya à avoir un avantage contre cet homme. Elle resta silencieuse quelque minutes, le temps de lire plusieurs pages. Puis elle tourna de nouveau la tête vers le chûnin pour lui chuchoter autre chose.

- « Vous croyez qu'il a des disciples qui ne sont pas d'accord avec ce qu'il a fait sur Wasure no kuni ? Et qui pourraient s'opposer à lui ? Si les autres grands villages ne peuvent pas être nos alliés, on peut peut-être en chercher ailleurs. Vers des gens plus proches de notre ennemi. Ce qui donnerait un certain avantage. »

Elle ne savait pas du tout si tout ce qu'elle disait au Kaguya était réalisable ou non. Elle se contentait de lui donner ses idées au fur et à mesure qu'elle venaient. Elle ne pourrait rien en faire en tant que genin, et n'avait de toutes façons personne d'autre à qui en parler. Lui en revanche connaissait cet homme, l'avait rencontré, et était gradé. Peut-être que ça l’amènerait à trouver une stratégie contre lui.

- « Et même sans avoir d'information supplémentaire, un ancien disciple peut être un bon appât. Vous savez que les fuinjutsu peuvent être posés sur n'importe quelle surface, pas seulement sur notre propre corps ? »

Et puis comment pourrait-il voir venir et arrêter le temps contre quelque chose étant déjà là avant son arrivée dans le piège ? Une fois dedans, ce serait trop tard pour lui. Cependant il était une proie bien trop grosse pour une seule personne et s'opposer à lui était risqué. Très risqué.

_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Sam 29 Déc 2018 - 14:26
L’agressivité n’est pas synonyme de force. Wutu-Fuku est probablement l’un des membres les plus forts de son clan à l’heure actuelle et pourtant il n’en reste pas moins maître de ses émotions et de la rage qui anime chaque membre du clan Kaguya.

-La colère peut-être un bon moteur pour se battre. Mais ça ne marche pas sur les ennemis puissants. Charger et attaquer sans réfléchir sur les gens comme l’Homme au Chapeau, ça ne marche pas. Le Tsuchikage pourra vous en parler, enfin, s’il a survécu… et rien n’est moins sûr.

Quoi qu’il en soit, le chûnin se sent « redevable » auprès de ce fameux Bakuhatsu Kyôshirô. Même si sa diversion n’avait certainement pas pour but de le protéger lui et les autres kirijins, mais plutôt assurer la retraite d’une jeune femme visiblement de haute famille. C’est probablement grâce à l’ombre de la roche qu’il est en vie aujourd’hui et ça, ce n’est pas l’appartenance à un camp ennemi qui l’effacera. Wutu-Fuku est un homme d’honneur, et il saura rembourser sa dette s’il en a l’occasion.

-Oh, ils ont déserté parce que le Mizukage de l’époque avait décidé de les empêcher d’exercer la moindre action au sein du village tant qu’ils ne se plieraient pas à de nouvelles règles… pourtant ce Mizukage était un Yuki lui aussi, il me semble… comme quoi.

Une époque durant laquelle Wutu-Fuku n’était pas shinobi, il s’abstient bien d’émettre le moindre jugement sur cette situation. Que ces Yukis restent à Iwa, ça ne le dérange pas plus que ça. Peut-être aurait-il été plus impliqué s’il avait vécu ces événements de l’intérieur…

-Peut-être qu’il simule un âge avancé grâce à ses pouvoirs… mais je ne vois pas trop pourquoi, ni même si c’est possible. Un corps âgé est toujours moins performant qu’un corps jeune… mais je ne crois pas qu’il laisserait quelqu’un écouter son cœur.

Dit-il en soufflant un peu du nez. La naïveté d’Akane l’amuse un peu. Comme si l’homme le plus recherché du grand continent allait se laisser ausculter aussi facilement.

-Je pense que ça l’arrange bien qu’on ne sache rien sur ses pouvoirs. Nous sommes dans l’inconnu, donc on peut imaginer à peu près n’importe quoi, en théorie. Et si on ne sait pas ce qu’on affronte, alors on ne peut que plus difficilement le contrer… c’est pour ça que pour avoir une chance, il faut pouvoir avoir dans son arsenal une technique qui permet de vaincre n’importe quoi.

Il y a pire que de savoir : c’est de ne pas savoir.

-Je doute qu’un homme aussi prudent puisse laisser en vie des disciples qui sont en désaccord avec lui… mais qui sait. Après ce n’est pas à Mizu que vous trouverez des informations sur le sujet, je pense…

La genin l’informe ensuite que les Fûinjutsus peuvent être posés sur n’importe quelle surface et pas forcément sur son propre corps.

-Oui, c’est bien ce que j’ai cru lire dans ce bouquin… les possibilités du Fûinjutsu me paraissent sans fin, c’est incroyable…

Tellement de choses à faire, mais si peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Dim 30 Déc 2018 - 18:05
Wutu-Fuku parlait désormais de la colère, une chose qu'elle connaissait bien. De nature plutôt calme, elle avait tout de même tendance à s'emporter rapidement. Surtout quand les besoins de sa Bête étaient négligés. Cette petite phrase l'amenait à réfléchir. Elle avait toujours compté sur ses propres capacités physiques, peut-être était-il temps de se tourner vers autre chose. Comme le faisait le Kaguya avec les sceaux. C'était un domaine dont elle avait les bases, mais que pourrait-elle bien faire de plus avec ? À moins qu'elle ne puisse se tourner vers autre chose de complètement différent ? Ce qui serait difficile puisqu'elle était complètement nulle en ninjutsu. C'était un fait : elle n'avait aucun talent en ce qui concernait la maîtrise pointue du chakra. Elle savait ce que c'était, savait que chaque être vivant en possédait, et que les shinobis se basaient dessus pour se battre. Mais pour sa part malgré tous ses efforts, elle n'avait jamais rien pu en tirer. Ce qui lui avait valu de nombreuses moqueries de la part de Chikara lors de leurs entraînements.

Quant aux histoires politiques, tout ça la dépassait. Elle avait l'impression de voir les magouilles de son père avec ses concurrents. Les Yuki avaient déserté suite à un désaccord avec leur supérieur. Ils n'avaient pas su courber l'échine et attendre que le temps fasse son œuvre. Mais elle n'avait pas tous les détails et ne pouvait pas vraiment juger de ce qu'il s'était passé.


- « Je vois. J'avoue que le passé de Kiri m'échappe un peu. »

Au moins prenait-elle une sorte de cours accéléré de cette manière. Quant à sa proposition d'écouter le cœur de l'homme au chapeau, Wutu-Fuku la semblait drôle. Pourquoi ça ? Elle haussa un sourcil, un peu vexée.

- « Je n'ai jamais parlé de l'approcher ou du fait qu'il soit au courant qu'on fasse ça. »

Elle pouvait écouter le cœur de la bibliothécaire de cette distance, si elle le voulait. Ne connaissait-il personne ayant ce genre de facultés ? Ou bien pouvait-elle faire ça uniquement grâce à sa Bête ? Pour savoir si quelqu'un mentait, par exemple, il ne fallait pas forcément qu'elle le touche. Bien évidemment, elle ne devait pas se trouver trop loin non plus.

Quant à son idée d'aller se renseigner sur cet homme auprès de ses disciples, de sa famille, ou même d'un maître, elle ne semblait pas vraiment réalisable. Le chûnin avait raison, sans doute cet homme là avait-il assuré ses arrières. Elle soupira, un peu déçue, avant de replonger dans son livre. Le fuinjutsu, ou l'art des sceaux, désignait l'ensemble des techniques permettant d'enfermer des objets ou du chakra dans un réceptacle, ou au contraire de les libérer.


- « Il est écrit ici qu'on peut même enfermer du chakra dans un sceau, pour le libérer plus tard. Je ne savais pas ça. »

Elle-même découvrait encore toutes les possibilités de cet art. Ce livre là terminé, elle le referma pour s'en saisir d'un autre : celui sur le stockage d'armes. On pouvait en stocker un nombre impressionnant, et de variétés différentes. Tournant les pages, elle put voir qu'il était plus pratique de les stocker à l'avance dans des rouleaux, et ainsi emmener avec soi les rouleaux contenant les armes les plus adaptés. Mais elle avait ses griffes, et les armes étaient ainsi pas très utiles...

- « Je ne trouve pas grand chose d'intéressant là dedans. »

Elle soupira, avant de refermer ce nouveau livre et de lever les yeux vers les étagères alentours. D'accord peut-être pouvait-elle améliorer sa technique du fuinjutsu, mais dans quel intérêt ? Le chûnin lui au moins, avait un but...

_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Dim 30 Déc 2018 - 22:32
-C’est bien pour ça que je lutte pour que les étudiants de la Caserne aient des cours d’histoire locale.

Wutu-Fuku a proposé cet aspect principalement pour les gens dans la situation d’Akane. La jeune femme fait des progrès mais il y a peut-être encore quelques accrochages au niveau culturel. Mais concernant la genin, c’est plutôt le fait qu’elle n’a pas vécue en société jusqu’ici qui semble poser problèmes. Heureusement, Kiri n’est pas une structure très ancienne, donc l’histoire du village est assez facile à retenir, ce n’est pas comme si il y avait 2000 ans d’événements à retenir… La première Mizukage Benten, et ce qui en découle, la fuite d’une partie du clan Yuki, l’assaut sur Iwa… on fait le tour assez vite. Mais avoir ces connaissances reste essentiel aux yeux du chûnin. La connaissance donne les clés pour comprendre pourquoi le monde est dans cet état aujourd’hui.

-C’est bien dommage, en étudiant l’histoire on comprend pourquoi Kumo et Iwa ne peuvent pas saquer Kiri.

Celui qui contrôle le passé contrôle le futur, qu’ils disent. Akane démontre ensuite sa supériorité dans le domaine sensoriel puisqu’elle ne semble pas avoir besoin d’être proche d’une personne pour entendre son cœur battre… c’est vrai qu’elle avait montré des compétences dans ce domaine plus tôt. Encore un art dans lequel il est utile d’investir. Mais on ne peut pas tout maîtriser, malheureusement.

Mais quoi qu’il en soit, on maîtrisera toujours mieux un domaine en l’étudiant qu’en bavardant. Le duo semble décidé à se replonger plus sérieusement dans le but premier de leur présence ici : le Fûinjutsu. Après quelques minutes de silence, elle reprend la parole, expliquant avoir trouvé un sceau permettant d’enfermer du chakra pour le libérer plus tard. Une fois qu’elle a terminé avec ce livre, le Kaguya l’attrape, curieux de voir ça de plus prêt. Effectivement, on peut « stocker » son propre chakra et le libérer pour sortir d’un genjutsu par exemple. Mais le sceau est à usage unique, alors qu’on peut très bien faire sans… si le sceau se déclenchait automatiquement, ça aurait un avantage par rapport au Kai classique, mais dans cette configuration ça ne fait tout simplement pas le poids.

Mais cela sous-entend peut-être qu’il est possible de stocker le chakra adverse… et dans ce cas l’empêcher d’y accéder par la libération du sceau.

-On doit peut-être pouvoir faire l’inverse… enfermer le chakra d’un adversaire dans un sceau, mais ne pas le libérer, afin d’affaiblir ses réserves…

Mais jusqu’à quel point ? Et surtout, est-ce que cela vaut le coup ? Wutu-Fuku repense soudainement à ce Meikyû qu’il a espionné sans vergogne lors du tournoi de Kaze No Kuni. Son pouvoir est un pouvoir clanique, donc impossible à recopier dans son intégralité. Mais cela vaut la peine d’être étudié.

-Lorsque j’étais au Pays du Vent pour le tournoi, j’ai eu l’occasion de voir plusieurs matchs d’un certain Meikyû Raizen. Il a gagné le tournoi, d’ailleurs. Son style de combat utilisait des sceaux qui augmentaient ses capacités physiques et sa résistance…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Empty
Lun 31 Déc 2018 - 9:55
La fameuse caserne. Depuis qu'elle avait participé à la réunion qui en parlait, Akane comptait beaucoup sur ce bâtiment pour pouvoir s'instruire. Pour les gens solitaires comme elle c'était un excellent moyen de demander de l'aide à autrui sans rien devoir en retour. Concernant les entraînements, la culture locale, les règles diverses de vie en société ou du village, ou encore pour apprendre à travailler en équipe. Elle apprenait en observant, depuis qu'elle était arrivée au village il y avait de ça plusieurs mois. Ou elle s'adaptait lors des missions qu'on lui confiait. Mais ça irait bien plus vite si elle pouvait être prise en charge. Seulement personne au village ne lui avait proposé – mis à part la kage qui finalement se noyait dans ses nouvelles fonctions - , et elle ne le demanderait pas.

- « J'ai hâte qu'elle ouvre. »

Le Kaguya attrapa le livre qu'elle avait terminé afin de l'étudier à son tour. Elle avait enfin réussi à trouver quelque chose d’intéressant. Il émit même une hypothèse concernant ça : le faire dans l'autre sens, et absorber le chakra de l'adversaire. Mais là encore, leurs connaissances dans ce domaine étaient limitées et il ne savaient pas jusqu'à quel point c'était possible. Et il restait toujours le problème d'approcher l'homme, qui ne se laisserait certainement pas faire sans réagir.

Cependant cela l'amena à une autre pensée, à des capacités d'un clan maîtrisant les sceaux. Elle n'avait pas eu vent de ce genre de choses, mais avait encore tellement à apprendre sur le monde shinobi ! Et celles-ci étaient plutôt intéressantes. Renforcer ses capacités physiques et sa résistance était quelque chose de vraiment concret et utile.


- « Mais vous pouvez déjà faire ça avec vos os, non ? »

Elle ne l'avait pas vraiment vu combattre, mais il s'était servit de ses os pour fabriquer une arme sur Asosan. En l’occurrence, cette information était intéressante mais pour quelqu'un qui en avait besoin. À moins que ça donnait quelque chose d'autre, comme d'avantage de force ou de vitesse. Pour sa part elle pouvait acquérir ce genre de choses grâce à sa Bête, mais peut-être pas lui. Elle se leva alors de nouveau, pour chercher un autre livre. Cette fois-ci elle n'alla pas dans le rayon du fuinjutsu, mais se saisit de deux livres à un tout autre endroit. Avant de poser sur la table les deux ouvrages listant tous les clans connus ainsi que leurs capacités.

- « Peut-être qu'on trouvera des choses sur les Meikyû là dedans. Ou un autre clan possédant des capacités pouvant vous intéresser. »

La liste était dans l'ordre alphabétique, comme dans un dictionnaire. Elle alla donc directement à la lettre « M », et chercha ensuite le nom dans l'ouvrage. Au bout d'un moment, elle prit un air satisfait et s'arrêta de chercher pour lire.

- « Hum... Ça parle qu'ils voulaient à l'origine briser les barrières entre les deux mondes. »

Il y avait donc une sorte de monde parallèle ? Et un clan avait réussi à maîtriser ça ?

- « Ça dit aussi qu'ils ont combattu des démons et ont scellé plusieurs Dieux dans des objets... »

Ne croyant pas du tout à ce genre de choses, l'information la laissait dubitative. D'autant plus qu'il s'agissait d'un clan très religieux à la base. À moins que ce ne soit tout simplement un mot pour décrire « allumé ».

- « Ils ont fait des expériences sur leurs propres enfants ! »

Une exclamation un peu trop haute, qui lui valut de nouveau un « Chuuuuut », de la part de la bibliothécaire. En effet, allumé semblait mieux correspondre.

_________________
C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

C'est l'histoire d'une tortue et d'une panthère qui étudient... [Watzefeuck]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: