Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Ancient totem animal ▬ Tomoe


Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Mar 18 Déc 2018 - 2:18
Ancient totem animal ▬ Tomoe LvAveRC
« lean on my pride »







La bibliothèque était déserte à cette heure tardive, Genkû assit seul dans l’immense édifice aux étagères remplies de bouquins divers et variés. Dans une des ailes concernant la faune et la flore, dix ouvrages déjà ouverts devant lui parlant de nombreuses espèces. Il prenait des notes dans son calepin, intéressé par certaines d’entre elles ; il apparaissait par exemple que certains reptiles pouvaient faire repousser leurs membres, choses très intéressante pour un Eisei-nin et ses recherches focalisées sur les greffes et autres spécificités de tel domaine.

Loin de trouver cela soporifique et le cerveau en ébullition, il put toutefois entendre les larges portes grincer pour laisser quelqu’un rentrer qui ne prit même pas la peine de refermer derrière lui. La silhouette semblait fluette vu les maigres bruits sur les pavés et le parfum féminin ne laissa aucun doute. Si ninja il était question, c’était une kunoïchi. Loin d’être en territoire ennemi, il lâcha sa suspicion pour continuer son travail de recherches mais un autre bruit fit retentir la porte, comme si on l’avait violemment claqué. Se levant de son siège pour observer derrière les étagères cette présence peu respectueuse de cet espace au caractère sacré pour un érudit tel que lui, il glissa silencieusement sur le sol pour se trouver bientôt face à face à un individu encapuchonné. Ce dernier laissa tomber sur une des tables un ouvrage relié en cuir puis rebroussa chemin.

La curiosité fut trop forte et il vint s’assoir à la table où le bouquin avait été laissé, le positionnant droit sur la coupe pour s’en servir comme paravent contre l’extérieur. Les choses étaient bien tombées puisque c’était un ouvrage concernant le domaine auquel il s’intéressait. Toutefois, il semblait manuscrit comme les autres et bien plus récent, traitant des pactes animaux. Genkû connaissait cette arcane grâce aux Dragons Jumeaux mais n’en possédait aucun pour l’instant, peut-être était-ce le signe de se mettre à chercher ? Les lignes parlaient de plusieurs animaux et lieux sans les nommer directement ni les localiser, mais le peu filtrant était appétissant et suffisant pour les rechercher. Heureusement en tant que Genin, la lettre de Senkû suffisait à ouvrir beaucoup de portes. Il laissa le livre comme tel et la tête tombant en arrière, il s’endormit. Ou presque.

Tu es trop discrète. Ou pas assez ? ” Les yeux toujours fermés et les lèvres entrouvertes pour dévoiler un sourire, il balança un peu sur sa chaise.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Mar 18 Déc 2018 - 3:16
Ancient totem animal ▬ Tomoe XBzzpzZ

Road to the Beasts


Yaoguaï Genkû & Chôkoku Tomoe & le Kuchiyose



La bibliothèque était bien un lieu qui n'intéressait pas pour deux sous l'intrépide Tomoe. Que peut-il bien y avoir d'amusant dans le silence et les bouquins ? Elle n'était pas illettrée mais elle n'en était pas plus friande. Pourtant elle se trouvait bien là, devant l'édifice qu'elle appréhendait pour son nombre d'archive. Allaient-ils la manger ? En vérité, l'important dans toute cette démarche n'était pas d'aller au devant de sa crainte, ou même de faire usage de bonne volonté -pour une fois-, mais il y avait bel et bien un objectif précis. Elle n'en serait pas là aujourd'hui si ça n'avait pas été le cas.

la veille, dans la demeure d'Obasan.
« Baka-chan sans respect, sans intellect, tu n'es vouée à rien. Pas même à avoir compassion de la part des rats-ninja. » C'était bel et bien un rat qui enfumait la pièce de sa pipe. Son long kimono envahissait ce temple qui lui était destiné, "sa chambre" disait Obasan. Foutu animal de compagnie !
« Rira bien qui rira le dernier hamster-kun. Je vais te faire à la poêle si ça continue et te donner aux chiens ! » Elle s'était élancée vers le grand rongeur qui se tenait tel un bipède avant qu'il ne se retrouve si soudainement sur elle, à l'aplatir comme une pâte de riz.
« Et la pathétique ne sait même pas différencier les torchons des serviettes. » Un rire gras et mesquin sortit du gosier du mammifère qui resta là, appuyé sur le petit corps de la plus jeune.

Le souvenir de ce moment ne lui soutira qu'un effroyable frisson qui lui parcourut l'échine tandis qu'elle poussa grossièrement la porte de la bibliothèque. Tomoe se mit à renifler vulgairement, trouvant l'odeur des bouquins bien étrange. Son but était très clair quant à sa présence en ces lieux : Trouver de quoi battre le rat ninja d'Obasan qui n'était autre que le roi des rats du pays de Dobunezumi no Kawa, dont la vieille tante était la maîtresse invocatrice. La brunette était décidée à en finir !

Le regard baladeur la sortit de ses jurons intempestifs qui demeuraient encrés dans son esprit lorsqu'elle vit cette longue touffe blonde au milieu des étagères. Genkû ? Occupé semblait-il, elle traça sa route pour aller se perdre dans les centaines, hérésie, les infinis pages et autres parchemins. Mais le regard obnubilé, curieux, Tomoe ne pu s'empêcher de jeter un coup d’œil au sourcils électriques qui se déplacèrent et s'arrêtèrent de nouveau. La balade de ses prunelle fit une pause sur la première de couverture de ce qu'il lisait. Immédiatement elle y vit l'ouverture...

L'approche d'un pas de velours, la kunoichi se pencha, montant même sur la table, pour aller fourrer son nez dans le bouquin le temps que le dormeur continuait ses ronflements. Du moins c'était ce qu'elle pensait avant de se faire prendre en flagrant délit d'avidité. Il lui suffit de lire le mot "invocation" pour être certaine qu'elle n'avait pas fait ça en vain. A la phrase du jeune homme, elle releva la tête, s'affaissa sur le bureau, tourna ses jambes du côté où reposait le Yaoguaï et, d'un coup subtilement placé sur les pieds arrière de la chaise bancale pour faire tomber le blond. « Chhhhhht..! Enfin, Genkû, un peu de silence, il y en a qui travaillent. » Tomoe étouffa son propre rire et attrapa le livre ouvert qu'il lisait pour en bénéficier à son tour.

Le roi des rats n'était donc pas l'ultime être à invoquer comme il l'avait toujours prétendu. En parcourant quelques pages, la jeune femme découvrit toutes sortes de bêtes : Petites, grosses, poilues, emplumées, écailleuses, et bien plus. Le sérieux dont elle faisait preuve était de l'ordre de l'inédit chez l'explosive. Jamais elle n'avait été plus éprise d'un bouquin que celui-ci. Rien d'étonnant puisqu'une nouvelle résolution venait de lui traverser l'esprit : Chôkoku Tomoe serait elle aussi une invocatrice, meilleure encore qu'Obasan et son hamster -enfin rat-.



Dernière édition par Chôkoku Tomoe le Dim 13 Jan 2019 - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Mar 18 Déc 2018 - 15:22
Ancient totem animal ▬ Tomoe LvAveRC
« bandito »







Quand ses paupières s’ouvrirent, il put apercevoir perchée sur la table dans une position sans équivoque face à lui la kunoïchi rencontrée au ravin qui semblait lorgner sur son bien temporaire. Mais visiblement, elle ne comptait pas stationner de la sorte et se mit en branle sous le regard interrogateur du prétendu Genin, pour se retrouver comme dos à lui, tandis que la pointe de son pied venait perturber son équilibre précaire. La chute lui parut durer plusieurs secondes et il se rattrapa en posant la paume de sa main contre le sol froid, comme figé. Son corps ne fit aucun fracas et d’un mouvement, ses pieds reprirent contact avec le sol pendant que la chaise s’écrasait au sol.

Tu perds rien pour attendre. ” Il laissa un fin rictus maléfique orner son faciès, signe que les hostilités étaient ouvertes ; le scientifique était bien pourvu dans ce domaine et la demoiselle n’était pas à l’abri de quelque représaille bien trouvée pour la sanctionner.

Cela la faisait visiblement rire et elle en profita même pour le délester de l’ouvrage pour le lire à son tour. Pour la première fois, il vut une certaine animosité presque bienveillante l’emplir et cela l’interrogea bien qu’il n’en dit rien dans un premier temps, se contentant de rester le postérieur appuyé contre la table, ses pupilles fauves la jaugeant.

Tu as l’air intéressée par ce que contient ce livre, on dirait. Tu possèdes toi-même un Kuchiyose ? Ou peut-être désires-tu en faire l’acquisition. ” Sa dernière phrase n’était ni une question ni une affirmation mais plus une pensée dite à voix haute, joignant à la parole un simple coup de son index sur la tranche du livre pour le faire voler et l’attraper au vol ; le rattrapant au vol en tournant le dos à Tomoe pour marcher un peu.

Qu’est-ce qui peut bien intéresser la Chôkoku casseuse de cailloux là-dedans.. Hmm ” Narquois, laissant les pages qu’elle n’avait pas encore lues bien en vue, il ferma d’un claquement le vieux manuscrit et le saisit fermement. Cela l’intéressait autant qu’elle alors l’Explosive devrait faire avec lui pour ses recherches qui devenaient de fait, les siennes. On lui avait dit de s’intégrer et cela avait porté ses fruits. Celui-là semblait mûr pour être cueilli.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Mar 18 Déc 2018 - 16:02
Ancient totem animal ▬ Tomoe XBzzpzZ

Road to the Beasts


Yaoguaï Genkû & Chôkoku Tomoe & le Kuchiyose



Il était si rare de voir Tomoe ardemment plongée dans un bouquin que même Obasan aurait pu en avoir une attaque. Elle défilait son regard sur les mots, sur les illustrations dessinées par l'auteur, sur ces explications et ces mystères qui entouraient l'art de l'invocation. Il existait tant d'espèce différentes, toutes avec leurs histoires et leurs forces. Oui, c'est exactement ça. Les étoiles dans les yeux, elle s'était arrêtée sur une page où était dessiné uniquement par une silhouette toute ombragée une bestiole au long corps, doté d'une queue et semble-t-il de longues griffes. La Chôkoku était même arrivée à un tel point d'investissement qu'elle en avait oublié le camarade à côté. Elle s'en laissa même surprendre lorsqu'il lui ôta des mains le saint Graal

Qu'il était curieux celui-la. N'avait-elle jamais rencontré plus interrogateur que ce jeune garçon à côté d'elle. « Tu n'as pas l'air de bien saisir ce que sont des Kuchiyose. » Tomoe se leva et osa prendre la posture de l'enseignante -du moins elle s'en amusait-. Elle fit mine d'avoir des lunettes sur le nez et de les remonter d'un air sérieux et professionnel. « Ce que j'en sais c'est rongeur-kun qui m'en a dit quelques mots. Il s'agit du roi des rats qui vit dans un lieu qu'il ne faut chercher pour trouver. » La jeune femme avait pris un air grave en comparaison avec le gros rat, telle était la manière qu'il avait de toujours parler dans un registre énigmatique. Elle reprit cependant avec un poil de naturel et en baissant un peu le ton comme si tout ceci était un secret à conserver. « Aussi abruti soit ce rat, il possède une force non négligeable et un sens de la loyauté envers Obasan. Il est une bête invoquée et je suis sûre qu'il s'agirait d'un atout particulier en tant que kunoichi. Je veux tout savoir des Kuchiyose. » Tomoe avait la sincérité plein le regard. Bon, elle omettait aussi le fait qu'elle voulait se venger des années de tyrannie dont le roi des rats avait fait preuve, mais c'était déjà bien qu'elle ait trouvé une occupation avec un objectif réel.

En voyant le Yaoguaï refermer l'ouvrage, elle grogna quelque peu avant de lui montrer les dents. « Et qu'est-ce que sourcils électriques pourrait bien avoir comme intérêt à me mettre des bâtons dans les roues, mh ? Ce livre n'est même pas à toi, je t'ai vu le chaparder. » Avec fierté, elle le regardait faussement de haut. Il lui fallait se livre, il lui fallait avoir tous les facteurs d'une expéditions à venir bien plus rapidement qu'il n'en fallu pour y croire. L'aventure l'attendait et ses pupilles sombres montraient bien plus d'excitation à cette idée qu'à n'importe quelle autre depuis plusieurs années. « Tu veux bien ? » Et quand bien même elle n'en dit rien de plus ouvertement, Tomoe tendit la main mais non pas pour récupérer le bouquin, pour sceller l'engagement qu'ils auraient : Découvrir l'univers des Kuchiyose. Il pouvait évidemment refuser, mais rien ne pouvait plus arrêter la détermination de la Chôkoku qui, en cet instant, s'était jurée de revenir avec un pacte d'invocation.



Dernière édition par Chôkoku Tomoe le Dim 13 Jan 2019 - 1:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Ven 21 Déc 2018 - 0:17
Ancient totem animal ▬ Tomoe LvAveRC
« higher when i’m heavy »






Tomoe sembla se fourvoyer, mais il ne releva pas. À Hayashi no Kuni, il avait pu rencontrer moults natifs et autres voyageurs, tous ayant en commun d’être possesseurs d’un de ces pactes. Il avait même eu la chance de pouvoir souscrire à l’un d’eux ; ce qu’il avait refusé. Parfois, il le regrettait. Voilà qu’elle parlait maintenant de roi des rats, chose qui semblait vu d’ici bien peu impressionnante. Et de l’enseignante, elle devenait l’élève de ses propres mots, face à ses contradictions. Genkû n’eut comme seule réponse que de sourire. “ J’ai l’air d’en savoir plus que toi, pourtant. ” Il pouffa presque de rire mais la seule chose affichée fut un rictus en coin, tandis qu’il faisait tourner le livre sur le coin de sa tranche, l’air passablement amusé.

Il te faudra plus qu’un vieux bouquin pour en apprendre plus. Il te faudra mener des expériences et des recherches. Un peu plus compliqué que de jeter des cailloux sur des hypothétiques passants.

Voilà qu’elle se permettait de parler de ses sourcils, mais le reste fut éclipsé par ses prochains mots. “ Soka. Aucun intérêt, aucun. Je n’en ai qu’à apprendre et en voilà une sacrée occasion. Qui sait sur quoi tu pourrais bien me mener.

Genkû garda son ouvrage près de lui et se contenta de lui tendre la paume, qui rentra en contact avec la sienne. La sensation de chaleur fut agréable et il se contenta d’un sourire presque perfide ; qui révélait presque les intentions diaboliques retenues dans une si innocente enveloppe.

Quel genre d’animal cherches-tu ? Le prince des Rats peut-être ? Tu sais autre chose à propos de ces derniers ? ” De son côté, il savait comment se déroulait la création du lien et la manière d’invoquer une Bête ; les trouver et les apprivoiser restait un mystère. Il avait entendu beaucoup d’histoires et chacune était différente. Chaque entité avait ses propres codes et ses propres règles.








_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Ven 21 Déc 2018 - 2:39
Ancient totem animal ▬ Tomoe XBzzpzZ

Road to the Beasts


Yaoguaï Genkû & Chôkoku Tomoe & le Kuchiyose



Les piquants du jeune garçon vinrent directement attaquer la prétendue instructrice et lui briser toute dimension d'apprentissage que Tomoe s'était inventée. Elle fronça un peu le visage, vexée un court instant et prit ses mots sous un ton de défi. Comment osait-il émettre, penser l'hypothèse qu'elle ne serait pas capable ? Pour qui se prenait cette demie portion qui ne gagnait en taille que par sa tignasse surélevée ? La brunette inspira, expira. Car lorsqu'il poursuivit sa peau se réchauffa d'une autre manière. Immédiatement elle voulut l'arrêter. « Tu ne sais pas à qui tu as affaire. »

Tomoe devait bien admettre que s'il avait les capacités cérébrales largement plus exploitées, elle, elle avait une réaction des plus vives. Elle avait aussi l'audace de beaucoup compter sur la chance, sur le destin. Quoiqu'il arrive, quoiqu'il advienne, si la destiné en avait décidé de cette manière, alors c'est qu'il devait en être ainsi. Il en allait de même pour cette nouvelle aventure. Peut-être même que c'était pour cette dernière que leurs routes s'étaient croisées ? Pour ce moment précis où le Yaoguaï trouverait ce livre lorsque Tomoe se prendrait de curiosité pour celui-ci et le Kuchiyose. Pour une fois elle ne sut quoi répondre et se contenta de hausser doucement les épaules tandis que ses doigts se serrèrent à peine sur la peau du blond.

Obnubilée et quelque peu curieuse par ce sourire quelque peu étonnant, elle en resta seulement bouche bée. Ce ne fut qu'en secouant une bonne fois la tête que la kunoïchi vint à lui lâcher la main pour dérober le précieux recueil. « Garde tes moqueries petit homme. » Elle s'éclipsa jusqu'à un autre recoin de la bibliothèque pour se mettre sous l'angle d'une fenêtre, où la lumière frappait un peu mieux la pièce. « Un pacte. C'est un contrat entre l'invocateur et l'invoqué. Il est fait par le sang. »

Surexcitée, littéralement euphorique, Tomoe prit le livre entre ses deux mains et de ses doigts fit défiler plusieurs fois les pages aléatoirement. « Laissons le hasard bien faire les choses. » Elle arrêta soudainement le défilement d'un côté puis de l'autre et lorsqu'elle retourna le bouquin, elle découvrit les heureux élus. « Flamant rose ?! »
C'était quoi cette arnaque ? Des grands pigeons qui savent lever une patte ? Sûrement pas ! La jeune femme grogna avant de lorgner certaines page du livre jusqu'à ce qu'elle retrouve celle dont le début de lecture l'avait tant intriguée quelques minutes avant. « Les varans... » Elle chuchota dans son coin, attentive et calmée. Pensive, la jeune femme s'adressa au camarade mais sans lui adresser un regard, bien trop absorbée. « Dis-moi ce que tu sais puisque tu prétends savoir. » L'impératif dans sa voix signifiait que depuis bien longtemps elle n'avait pas pris quelque chose au sérieux et que cette fois, enfin, l'heure n'était plus vraiment à la légèreté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Ven 21 Déc 2018 - 19:12
Ancient totem animal ▬ Tomoe LvAveRC
« higher when i’m heavy »






La Chôkuku sembla un temps farouche, ce qui le fit sourire. Les amazones, les vraies, il les avait côtoyé. Elle paraissait au grand maximum un petit chaton, bien au chaud entre les murs de sa nation. “ Peut-être. ” Il exhala une bouffée d’air par les narines d’un air presque moqueur.

Le contact charnel se brisa tandis que la demoiselle loin d’être en détresse s’empara du livre, sans réaction du jeune Yaoguaï qui regarda sa propriété temporaire changer de main. Il loucha sur la couverture pendant un temps et attrapa son carnet pour y griffonner quelques mots dans un langage qu’il était le seul à connaître. Cela lui évitait de voir ses recherches et appréciations décryptées s’il se trouvait délesté de ces dernières.

Rien de bien méchant. ” Si elle pensait l’entendre se moquer, alors elle n’avait rien vu de la pléiade de façon que possédait l’énergumène pour mettre autrui hors de lui, palette peu utilisée sur ses pairs Iwajins jusque là faute de mieux. Il la suivit tranquillement, les mains désormais dans ses poches, fixant le logo entre ses omoplates d’un regard presque dur et accusateur, puis le perdit quand il arriva à un endroit où il devenait visible. “ Effectivement. Au moins tu ne te jettes pas là-dedans sans rien savoir.

Elle sembla alors être encore une fois émoustillée plus que de coutume, comme la dernière fois, sur la colline. Tomoe recourait au hasard pour découvrir sa destinée et les choix qu’elle avait à faire. Jamais il ne se serait abaissé à telle manipulations, mais soit. “ Le hasard ? T’es spéciale. ” Il ne put retenir un petit rire grave et sourd qui disparut entre les étagères.

Trop tard pour les varans, tu es tombée sur les flamants. Quelle classe, Tomoe et son pigeon saumon. On dirait le titre d’un conte. ” Hilare pendant quelques secondes, il reprit son sérieux et vint se placer derrière elle, juste assez près pour pouvoir lire par dessus son épaule et sentir son parfum aux senteurs d’été, détonnant avec l’hiver mourant là-dehors.

Elle semblait plus instigatrice désormais. Venait-elle de lui donner un ordre ? Soit, il n’avait pas eu l’occasion de paraître malin depuis très longtemps sans être incriminé. “ Un pacte se signe avec le sang comme tu le disais tout à l’heure. Entre l’invocateur, l’humain et la Bête. Il te faut trouver cette dernière et la convaincre de faire de toi son ‘disciple’ ou tout autre appellation, selon les envies. Ou la contraindre. Tous les moyens sont bons pour mettre ton sang sur le parchemin. Ceci fait, tu acquiers la possibilité d’appeler tes petits camarades quand bon te semble. Certains sont proches de nous et maîtrise même les Arts Ninjas. J’ai même entendu dire que certaines bestioles exigent des sacrifices contre leur utilisation, que d’autres sont très amicales. Première étape, une fois ton choix fait ; trouver où ils sont. Généralement, c’est assez loin et caché de toute civilisation. Des lieux sacrés.








_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Mar 25 Déc 2018 - 17:56
Ancient totem animal ▬ Tomoe XBzzpzZ

Road to the Beasts


Yaoguaï Genkû & Chôkoku Tomoe & le Kuchiyose



Ce jeune garçon la prenait-il vraiment pour une inculte ? Ou était-il toujours en train de la charrier ? Il était vrai qu'elle n'était de coutume pas très concentrée, pas très intéressée par les enseignements que l'on pouvait lui faire, mais tout de même. Malgré sa nature dissipée, elle a pu retenir bien des consignes, des entraînements et des mises en garde de son Obasan. Mais elle ne réagit pas à cette remarque qui aurait pu être interprétée de nombreuses façons, et elle poursuivit.

Il sembla maintenant que le Yaoguaï ne soit pas de la même trempe lorsqu'il fallut faire un choix. Lequel avait finalement été contesté et qui avait tant fait rire le garçon tandis que Tomoe lui lança un regard presque noir, bien qu'elle n'en fut pas plus hostile. « C'est encore moi qui décide, pas de flamant, trouve toi une autre histoire pour qu'on te la raconte le soir petit. » Cette petite piqûre qu'elle prenait soin et plaisir de rappeler à cet adolescent qu'il était plus jeune, du moins qu'il avait l'apparence et la taille juvénile, lui qui ne la dépassait même pas en longueur. Chose, qui pouvait être quelque peu difficile pour le mètre soixante-dix-sept qu'elle faisait. Tomoe avait toujours su qu'elle était plus grande perche que la plupart des kunoichi, aussi grande que certains shinobi même. C'était d'ailleurs un trait physique qui contrebalançait de manière étonnante son esprit très enfantin.

Tomoe acquiesça avec de petits claquements légers de sa main droite sur autre avant-bras pour l'applaudir, le féliciter. Il avait bien dû y passer quelques heures à lire et récolter pareilles informations. « Eh bien, impressionnant. De précieuses informations dénichées en ce lieu ? C'est ton endroit favori, n'est-ce pas petite tête ? » Elle ricana légèrement mais vint à lui chuchoter rapidement tout de même un « Merci. » Pour lui avoir fait part, pour ne pas avoir fait de cachotterie. Elle connaissait bien ses lacunes quant à l'acquisition théorique, chose que Genkû semblait être doté bien plus qu'elle.

De nouveau plongée dans les écrits de l'ouvrage, elle ne sentit qu'à peine la présence de son camarade lorgner derrière elle. Les lignes contaient l'histoire d'un lieu spécial, un véritable temple dédié à ces bestioles. Enfoui en fond d'une crevasse qui se trouvait dans les hauteurs frontalières d'un pays encore inconnu et du pays de la terre. L'auteur parlait de son voyage itinérant aux quatre coins du pays et affirmait de fait qu'il n'avait pas connu plus de danger que lorsqu'il s'était retrouvé au fond de ce ravin. Il y était tombé et sa malencontreuse rencontre se fit avec un « [...] Monstre de plus de dix mètres d'écailles aussi solides que la roche. Il avait bien failli m'avaler de sa langue semblable aux serpents ; ou me faucher de sa longue queue lacérante. J'en serai peut-être mort si je n'avais pas eu la chance de trouver une grotte, bien trop petite à leurs yeux de géants. Des jours durant j'ai patienté pour enfin m'échapper [...] » Tomoe faisait la lecture d'un ton presque passionné. Regardant le dessin ombré qui illustrait la page, la jeune Chôkoku savait bien de quoi il s'agissait mais jamais, de souvenir, n'en avait-elle vu de si grand. Elle lisait le danger. Elle lisait l'aventure. Elle sentait l'excitation lui envahir les joues lorsqu'elle se mit à sourire aussi large que possible.

Refermant le livre, elle tourna seulement la tête vers le blondin. Quelques uns de ses crocs mordillait sa lèvre légèrement rosée pour accompagné le sourire béat de la brune. « Tu ne veux tout de même pas louper ça, mh..? » Elle tenait le bouquin fermement entre ses mains, l'imagination plein le regard. La kunoichi voyait déjà cette grosse bébête ne faire qu'une bouchée du roi des rats d'Obasan. « Mais je ne t'attends pas, c'est maintenant ou jamais ! » L'imprudence de la jeune femme la décrocha de la proximité avec le Yaoguaï et la fit filer droit vers la sortie de la bibliothèque. Il était tout bonnement impossible pour elle de rester en place.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Mer 9 Jan 2019 - 19:43
Ancient totem animal ▬ Tomoe LvAveRC
« higher when i’m heavy »





Elle ne sembla pas apprécier l’invitation à la maîtrise de l’oiseau à la teinte saumurée. Soit, il n’en attendait pas moins de l’originale et ne répondit qu’en haussant les épaules légèrement, muni d’un sourire succinct quant à la réflexion sur sa taille. Du plat de la main, il aurait pu détruire la moitié de son squelette et cette seule pensée suffit à l’empêcher de répondre, comme si la force accumulée se targuait de pardonner toute tare physique. Fin et agile, il n’en restait pas moins un plus gros prédateur ; plus gros même que ses varans.

Tomoe sembla intéressée par le savoir diluée dans sa petite caboche et le remercia même, ce qui fit plisser la commissure de ses lèvres après qu’il ait levé le sourcil de façon vague. “ Oh, réunies çà et là, dirons-nous. Et il y a trop peu d’ouvrages intéressants pour en faire un lieu de pèlerinage. ” À Hayashi no Kuni comme dans certains monastères, il avait disposé d’un savoir et de légendes millénaires. Ce qui reposait ici n’était qu’un pâle éclaircissement sur le large panorama ombragé de la connaissance. De là à citer ses sources...

Il écouta la jeune fille, ayant déjà fini de lire le paragraphe quand elle entonna de sa voix cristalline un passage de l’auteur. Visiblement, ce n’était pas un parcours de santé ; de là à en avoir peur, il en fallait plus. La Chôkoku n’avait pas l’air plus effrayée que lui, ce qui la fit monter dans son estime. Pendant une seconde, il partagea ce même sourire, résultant de la future endorphine produite par l’adrénaline.

Agitée, elle s’empressa de le défier pour qu’il reste, ce qu’elle n’avait pas besoin de faire. Rencontrer un maître racial, varan ou autre, était une expérience enrichissante qu’il ne comptait pas rater et il emboîta son pas, lorgnant son symbole clanique avant de la dépasser, poussant le volet de la porte avec véhémence. “ Ne sois pas trop lente, hein. ” La lettre de Senkû froissée dans sa poche et la position de Tomoe aidant, ils n’auraient aucun mal à sortir d’Iwagakure no Satô. Il marcha rapidement sans s’épancher en discours et s’arrêta à un étal où il acheta un sac et de mystérieuses fournitures pour le voyage à ses camarades Yaoguaï là pour affaires, salua ses comparses puis ne se fit pas prier pour rejoindre les crocs rocheux. Ses compétences et ses connaissances suffiraient à les sustenter pendant le trajet. De là, il suffisait de remonter vers là où l’auteur indiquait le potentiel refuge, à des lieus d’ici.

Oï. Après plusieurs dizaines de kilomètres au sud-est, nous devrions arriver dans les alentours de l’endroit ; vu la description de l’environnement. Vu l’heure, on devra sûrement faire une pause. Ça ne me dérange pas de faire une pause pendant la nuit ; je pourrais m’en passer. Des exigences, Chôkoku-chan ? ” Un demi-sourire aux lèvres, il n’attendit pas de réponse pour avancer, retrouvant la plénitude qu’il atteignait souvent une fois dans la nature.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Mer 9 Jan 2019 - 20:36
Ancient totem animal ▬ Tomoe XBzzpzZ

Road to the Beasts


Yaoguaï Genkû & Chôkoku Tomoe & le Kuchiyose



Le livre laissé à la petite tête, Tomoe était repassée rapidement par la réserve d’Obasan pour récupérer quelques provisions d’argile. A la sortie du commerce, non loin des portes d’Iwa, elle trépignait d’impatience de voir la tête blonde arriver. Et quand bien même il ne viendrait pas, elle partirait sans lui ! L’aventure allait démarrer en cet instant même où ils passeraient entre les statues charbonneuses des Crocs Rocheux. Quel comble pour ce garçon de la prévenir d’une lenteur qui serait fardeau qu’il soit si long à revenir des courses. Mais plus vite qu’elle ne l’aurait espéré, après à peine trois petites minutes d’attente qui lui étaient apparues comme plusieurs dizaine, Tomoe se tourna avec ce large sourire d’euphorie qu’elle avait gardé depuis la bibliothèque. Plus il en parlait, plus elle s’y voyait déjà malgré la bonne journée de route qui les attendait. De légers soubresauts s’emparèrent même de son état émotionnel proche de la crise épileptique, la kunoichi n’avait plus eu ce sentiment depuis bien des années, lors des entraînements reçus par un certain Dragon Ombrageux. Tomoe ne l’avait qu’à peine écouté alors que ses mots, aussi rapides que la foudre, s’enchaînèrent d’un ton si fort que le pays entier aurait pu l’entendre. « On ne traîne plus ! On y va ! Maintenant ! » Et de bond en bond, elle rejoignit aussi vite le Yaoguaï qui avait pris le chemin devant elle.

. . .

« Alors Genkû ? J’espère que tu as trouvé une GROSSE bête, sinon je serais déçue. » Tomoe était assise en seiza devant son tas de bois à peine enflammé tandis que flambaient encore les premières étincelles sous son morceau de bois. Elle se pencha complètement, proche du sol, la tête sur le côté des brindilles pour y souffler à quatre reprises. Et le feu fut. Une nuit fraîche, quelques étoiles –quand bien même elle n’était plus du genre à les observer–, seule la lumière du campement et la récente fumée qui s’élevait pour atmosphère.

La Chôkoku fit volte-face après s’être relevée pour regarder son camarade revenir, ce qui semblait être un daim sur l’épaule. Une petite moue faussement attristée par sa prise. Grrrrreeuuh… Les cris de son estomac se firent bruyants et elle décida de laisser pour plus tard son faciès mécontent. « Bon d’accord, bien joué. » Il était l’heure de manger et non de faire la fine bouche. D’ailleurs, elle en profita pour se mettre à l’aise en déposant ses affaires, prenant seulement un kunaï et le tendre vers le petit homme des bois. « Tu veux peut-être de l’aide ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Ven 11 Jan 2019 - 20:39
Ancient totem animal ▬ Tomoe LvAveRC
« higher when i’m heavy »





Une fois assez éloigné des frontières, la faune locale ne fut plus aussi effrayée par les allées et venues des hominidés. De là, le Raitei ne fut plus handicapé et put mettre en pratique les rites tribaux de traque propre à son peuple. Là dans la pénombre se tenait un faon adulte, visiblement occupé à brouter quelque brin d’herbe et c’est le moment que choisit le Genin pour attaquer. D’un bond simple et efficace, sa voûte plantaire vint fracturer le haut de la colonne vertébrale de la bête, la tuant sur le coup.

Il ne lui fallut que quelques minutes pour la ramener au camp où un feu brûlait déjà. Là se tenait sa partenaire d’aventure qui semblait le titiller sur sa capacité à ramener un repas décent. Il n’eut pas à rougir de sa prime qu’il laissa choir sur le sol, approchant calmement exempt de toute salissure ou trace de sang ; il répondit ensuite à son ventre gargouillant en sortant un poignard au manche ratissé de séculaires runes à la lame semblant pourtant neuve. Hochant négativement la tête, trop fier et expérimenté pour avoir besoin de quelqu’un d’autre pour ce genre de besognes, il commença à désosser et déposséder de son pelage le repas du soir avec une vitesse remarquable et une fois les meilleurs quartiers triés, il les passa sur une broche de fortune qu’il planta droite dans le sol et s’en alla avec la carcasse. Dans son éducation, on lui avait appris à ne jamais laisser périr des denrées, celles-là servant à sustenter et éloigner de potentiels prédateurs nocturnes.

Suffit de faire cuire, tu vas t’en sortir ? ” Il exhala d’un court souffle nasal puis alla s’assoir non loin d’elle, faisant tourner le coutelas sur la pointe de son doigt. “ Une fois là-bas, tu as une idée de comment tu vas te débrouiller pour signer ? Comme je te l’ai dit, ils sont parfois peu réceptifs et même si c’est intéressant, faire tout ce chemin pour rien... ” Réelle question, elle lui permettrait aussi de juger de cette kunoïchi haute en couleur. La viande prit moins d’une heure à cuire, ceci fait il s’en coupa une lamelle à l’aide de son poignard, mâchouillant ce cadeau de l’Arbre-Monde.

La nuit serait longue ou courte, mais il faudrait marcher encore. Et encore.




_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Ven 11 Jan 2019 - 23:05
Ancient totem animal ▬ Tomoe XBzzpzZ

Road to the Beasts


Yaoguaï Genkû & Chôkoku Tomoe & le Kuchiyose



Visiblement le brasier avait suffisamment pris pour qu'en peu de temps les viandes autour du feu soient prêtes à être dégustées. Tomoe était sagement restée assise à bouquiner le livre embarqué depuis la bibliothèque d’Iwa. Lorsque le jeune homme vint lui tenir compagnie, la brunette posa l’œuvre les pages encore ouvertes sur le sol et prit à son tour un morceau de daim grillé. « J’ai bien saisi ça. Tout ce dont je suis sûre c’est que si je ne repars pas avec ce pacte, je ne repartirais pas tout court. » Une question de principe pour la Chôkoku qui avait bien trop de fois été humiliée dans son propre foyer par ce roi des rats. Elle haussa cependant les épaules et reprit d’un soupir. « J’ai lu la suite de ce que je te racontais ce matin. » Elle fit une courte pause pour manger un bout mais sous le regard curieux de Genkû, Tomoe poursuivit. « L’auteur dit qu’en suivant la crevasse dans laquelle il les avait vu se déplacer il a trouvé un chemin vers la surface et que c’est ainsi qu’il a pu survivre. Pas très intéressant tu me diras, mh ? » Elle termina son morceau de viande avant de récupérer le livre sur le côté et de se rapprocher un peu plus afin de lui montrer les pages dessinées. Genkû pouvait y voir un reptilien sur quatre pattes aux longues griffes. Un varan. Mais ce varan possédait un sabre à la ceinture d’un kimono. Un varan habillé et armé. « Ce sont bien des combattants et je pense que s’il a pu le dessiner c’est sûrement qu’il a pu l’approcher. »

Les crépitements du bois brûlants étaient un doux son lorsque Tomoe regarda Genkû avec la lueur des flammes dans le regard. Elle rangea le livre derrière elle alors qu’elle fit un quart de tour sur ses genoux pour être face au Yaoguaï. « J’ai lu ensuite qu’il était resté dissimulé pour observer la bête. Il en parle comme étant un animal sauvage, une charogne, alors probablement que nous devrons être… » Elle laissa sa phrase en suspens, le même silence que juste avant, et les yeux plongés dans ceux de son camarade. « Bien plus sauvages qu’eux. » Un rictus qui en disait long vint agrémenter le visage de la Chôkoku.

La brune n’était pas restée plus longtemps devant le blondinet. Elle avait repris deux bouts supplémentaires du festin improvisé et décida de s’arrêter là. En vérité, l’excitation du lendemain lui prenait les tripes, elle avait donc été vite rassasiée. Tomoe se leva et détacha ses épais cheveux d’ébènes qui retombèrent jusqu’au bas de ses reins. Elle enleva simplement ses longues manches qui cachaient son héritage familial pour les laisser enfin respirer. Elle vérifia que toutes ses affaires pour l’aube étaient déjà prêtes et elle s’allongea dos au sol sous la fraîcheur nocturne. Le livre de nouveau en main, elle continua à lire quelques lignes avant de curieusement s’adresser au seul autre être doté de parole à des kilomètres de là. « Ne crois pas que je vais me défiler petit-homme, j’aurai ces bêtes de mon côté, d’une manière ou d’une autre. » Le ton de sa voix était d’autant plus sombre qu’auparavant, comme si cette fois elle prenait vraiment les choses sérieusement et non plus d’une rêverie enfantine. « Que vas-tu faire toi ? Tu es venu mais tu ne me feras pas croire que ce n’est que par bonté ou par curiosité. Qu’est-ce que tu veux y gagner Genkû ? » Cette fois, elle lâcha la lecture qu’elle effectuait dans le même temps et détourna simplement son visage vers l’intéressé, ne le quittant plus des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Sam 12 Jan 2019 - 20:14

Totem animal


La demoiselle à la descendance prestigieuse semblait déterminée, qualité essentielle dans ce genre d’aventures. Le Yaojin planta ses dents dans la viande juteuse en la déchirant avec appétit, un filet de jus glissant sur le sol de la commissure de ses lèvres. “ Bah. Ca nous informe qu’il y a plusieurs passages vers cette grotte, ce sous-terrain, enfin.. Voilà quoi. ” Dit-il en hochant la tête l’air sur de lui, les yeux rivés sur la chair morte qui leur servait de dîner, rôtie à point.

Le dessin était plus ou moins réaliste et voir un animal grimé ainsi pouvait aux yeux d’un néophyte paraître étonnant. Toutefois les Caméléons de Senkû et autres animaux invoqués de ses comparses des Bois Sauvages l’avaient depuis longtemps vaccinés contre la stupeur de telle vue. “ C’est un peu comme des hominidés, même au sein d’une même espèce ils peuvent être différents. ” Il observa le livre glisser à une place moins proche des braises luisantes dansant dans les rétines de sa partenaire. “ Permet-moi d’en douter. ” Lâcha-t-il en soufflant du nez. Le terme sauvage avait agrémenté ses rencontres et les préjugés sur lui et son peuple, alors entendre qu’il existait des entités pires que les Yaoguaï et confrères ne put le laisser pantois.

Une fois le repas terminé, il observa quelques secondes lascif le rituel de Tomoe qui se mettait visiblement à l’aise et n’en fit rien de son côté, à part jeter les quelques os avec force vers l’étendue face à eux comme l’aurait fait un enfant avec des galets sur une étendue aqueuse, sans but précis. Assis dos à elle qui venait de s’allonger au sol, il contempla l’obscurité qui ne l’était pas tant à ses yeux aguerris.

Ca m’aurait fait faire tout ce chemin pour rien. ” Elle semblait plus solenelle qu’avant et cela ne lui déplut pas, sa réponse plein de prépondérance lui tirant un demi-sourire qu’elle ne put apercevoir.

Et pourquoi tu ne le croirais pas ? ” Sans se retourner, il posa ses deux paumes derrière son dos sur le sol meuble et humide, les yeux vers l’astre lunaire. “ J'aime pas être enfermé, alors j’en ai profité. Pas plus pas moins. ” Il haussa les épaules d’un air las et resta là. Une partie de la nuit lui servit à réfléchir sur divers sujets allant de ses expériences jusqu’à Honma et consœur. Puis il dormit, adossé à une souche et au petit matin, après avoir recouvert les cendres de terre, réveilla l’Explosive et ils reprirent leur route.

Quelques heures après tout au plus, ils arrivèrent aux abords de l’endroit qui provoquait tant d’excitation chez la brune et tant de curiosité chez le flavescent. Sur ses gardes, la face d’une montagne étonnamment lisse face à eux, il scruta la moindre faille dans celle-ci pour y pénétrer, à la recherche des varans...




_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Sam 12 Jan 2019 - 22:52
Ancient totem animal ▬ Tomoe XBzzpzZ

Road to the Beasts


Yaoguaï Genkû & Chôkoku Tomoe & le Kuchiyose



Le chemin avait été long jusqu’à cette immense montagne frontalière du pays de la terre. Malgré ça Tomoe n’avait en rien perdu sa volonté de rentrer avec un compagnon combattif. Elle ne savait pas s’ils trouveraient ces bêtes décrites dans le livre qu’elle avait encore feuilleté une partie de la demie journée. Le soleil à son zénith chauffait les parois rocheuses qui devenaient presque brûlantes au touché. Elle investiguait comme son compagnon non loin jusqu’à ce qu’elle trouva cette faille. « Genkû. » L’interpella-t-elle simplement alors que face à eux une descente se dressait par le biais d’un chemin étroit. Une crevasse dans la montagne comme le signifiait l’auteur inconnu.

Ils descendirent de plus en plus profond où les rayons solaires se faisaient de plus en plus rares jusqu’à ce qu’ils se retrouvent sur une surface plate, marquant la fin du chemin. La Chôkoku n’aurait su dire combien il y avait de mètres en-dessous de la surface originelle mais le cœur battant de la jeune femme demeurait intense dans sa poitrine. Sans un mot à l’attention de son partenaire, elle avança d’un pas de velours car dès à présent il leur faudrait être plus discrets qu’à l’accoutumée. Les arts ninja qu’elle avait appris lui avait permis de trouver le moyen de jauger son allure si elle ne souhaitait pas être repérée par le bruit de ceux-ci. Alors, au plus qu’ils s’éloignaient de la sortie, plus elle avait cette étrange sensation de ne pas être seule. Non pas qu’elle était devineresse mais en tant que kunoichi, ses sens légèrement plus à l’affût qu’un non combattant l’alarmait parfois de ce genre de présence.

Une petite dizaine de minutes plus tard dans cette faille naturelle et soudainement la kunoichi put desceller une drôle d’odeur. Elle regarda son camarade en silence qui, lui aussi, parut comme d’accord avec elle sans même qu’ils n’aient eu à prononcer un mot. Tomoe s’abaissa légèrement et d’un pas à la fois lent et silencieux elle se colla à la paroi la plus proche pour faire quelques pas de plus. Dans ce léger tournant, de l’autre côté, se trouvait une chose encore peu perceptible. Il s’agissait d’une silhouette moyenne, peut-être un peu plus petite que les deux bipèdes.

En s’approchant davantage la brune vit qu’il s’agissait d’un dos écailleux prolongé par une queue frottant le sol. La Chôkoku envoya alors un signe de main rapide au Yaoguaï lui signifiant de ne rien faire alors qu’elle passa une autre main dans son dos pour en sortir un parchemin. Elle l’ouvrit vivement avant de commencer ses mudra tandis que la cible se retournait subitement. Le cycle de symboles terminé, sortit du sol un marécage qui prit toute la largeur du chemin tout autour de la bête. Celle-ci se mit à pousser un grognement vrombissant. « Que faites-vous ?! » Tomoe demeura calme devant cette bestiole qu’elle voyait mieux à présent. Les pattes de cette bête commençaient déjà à s’enfoncer dans la terre boueuse qui l’agrippait. Les yeux de la jeune femme remontèrent tandis qu’elle lui vit un pantalon de fortune en tissu et au-dessus vêtu de sa seule carapace aussi écailleuse que son dos. « Vous êtes des hommes, que faites-vous dans cette entrée ?! » Sembla s’impatienter le varan moins impressionnant que ce que la kunoichi s’imaginait. Elle regarda un instant son camarade et se retourna aussi vite sur le reptile. « Tu parles. Tu es probablement de ceux que je cherchais. » Le varan qui faisait le fier et colérique grogna une nouvelle fois pour répondre. « Que tu cherchais ? Alors c’est ça, vous prétendez vouloir pénétrer notre antre ?..» Mais il s’arrêta brusquement et tira une tête grimaçante lorsqu’il sentit à présent le bas de sa colonne vertébrale s’enfoncer à son tour. Tomoe en profita pour répondre d’un sourire. « C’est bien ça. Tu vas nous y emmener n’est-ce pas ? » Le varan, dans un silence montrant un certain malaise, gratta de ses griffes supérieures la terre pour s’en sortir, en vain. « Il te suffit de dire oui. J’imagine que pour des varans ninja, vous devez n’avoir aussi qu’une parole… J’ose l’espérer. » Souffla-t-elle quelque peu insolente mais terriblement sûre d’elle. Et lorsqu’elle eut la capitulation attendue, Tomoe fit disparaître son ninjutsu et récupéra son parchemin tandis que le visage fière elle se mit à suivre la bête qui se tenait tout de même à l’écart. « Venez. De toute façon mieux vaut pour moi de vous y emmener pour que vous vous rendiez compte par vous-même de l’erreur que vous avez fait en venant chez nous, à Ryoukokukan. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Dim 13 Jan 2019 - 19:51




K U C H I Y O S E


Cela faisait quelques heures tout au plus que le duo vadrouillait aux abords de la frontière à la recherche de ce lieu mystérieux décrit dans l’ouvrage emporté avec eux. Occupé à contempler la faune et la flore tout en longeant l’amas rocheux ce fut finalement la voix de Tomoe qui le sortit de cette torpeur. La simple appellation de son prénom lui fit comprendre au ton de sa voix que cette dernière avait trouvé quelque chose d’intéressant et son hypothèse se vérifia vite.

Leurs pas les menèrent dans une faille au sein de la rocaille, où l’obscurité semblait gagner du terrain à mesure qu’ils se dirigeaient vers les entrailles de cette Terre qui lui était étrangère. Tout comme Tomoe, il adapta son rythme à la situation et plissa les yeux afin de voir clairement ce qui se tramait dans cette veine mystérieuse.

Une odeur particulière vint à ses cavités nasales ; celles d’une proie qui n’était plus très fraîche. Cela suffit à faire comprendre au jeune homme qu’il touchait du doigt la raison de son voyage, accompagnée par la Chôkoku. Il respecta son envie de s’en sortir toute seule et visiblement elle avait plus d’un tour dans son sac puisqu’elle transforma bientôt le sol en un amas boueux à l’aide d’un jutsu qu’il avait déjà vu, exécuté par son frère aîné.
La lumière du jour filtrait à peine venu d’en haut de ce qui semblait le fond d’un immense canyon serpentant jusqu’à des endroits inconnus de mémoire d’homme. Sur les parois fleurissaient des amas de mousses informes et bariolées, l’écosystème vivant ainsi étant à des années-lumière de celui de la surface.

Le reste se décanta vite et avec le moyen de pression dont disposait la kunoichi et à la vue de la faible constitution de lézard humanoïde, ses mots et son jutsu suffirent à convaincre le prétendu gardien des lieux de les emmener plus loin encore dans ce dédalle difforme. Toujours silencieux, Genkû suivit donc le nouveau guide avec un air interrogatif, assez proche pour que le parfum de Tomoe soit plus fort que les carcasses traînant dans les alentours. Le passage était assez large pour plusieurs humains mais il préféra fermer la voie, au cas où un varan ait eu l’idée de les surprendre par l’arrière.


« Il se pourrait bien que la prochaine fois, s’il dit vrai, tu aies besoin de mon aide. » Il souffla du nez et bientôt, il put apercevoir que la brèche dans le sol se refermait pour un temps en une espèce de large arche sans porte ni gonds.

La même odeur que précédemment, en bien plus forte néanmoins. Ce qui se cachait non loin ne se nourrissait pas d’un seul daim pour repas, il en était presque sûr. Inconsciemment, il se mit à malaxer du chakra. Après l'avoir passé il apparut devant ses yeux une faune comme il n'en avait jamais vu ; d'énormes bêtes écailleuses se tenaient contre les murs ou assises sur de larges coussins, fumant la pipe et jouant aux cartes. D'autres semblaient tergiverser sur un conflit interne et au fond de ce qui était une grotte ornée de kanjis muraux, l'ombre d'une entité gigantesque luisait au rythme des bougies. Il sembla sentir leurs présences et soudain, chaque être vivant, les shinobis compris, furent sur le qui-vive.

« Vous n'êtes pas les bienvenus ici. Partez ou mourrez commes les autres avant vous. » La voix venait de derrière eux. D'un varan plus grand que Tomoe si elle avait été positionnée sur les épaules de Genkû, armé d'une faux à trois lames. Tout en finissant sa phrase, ses yeux reptiliens se posèrent sur un mur où des trous avaient été creusés, des crânes visiblement humains positionnés dans chacun d'eux.









_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Dim 13 Jan 2019 - 20:44
road to the beasts
Yaoguaï Genkû & Chôkoku Tomoe & le Kuchiyose
La tanière des Bêtes. Enfin ils s’y trouvaient, aussi petits qu’ils paraissaient à côté des immensités qui vivaient en ce sous-sol. C’était ce que Tomoe remarqua en premier. Seulement après, en tournant lentement la tête de part et d’autre, elle vit les plus faiblement taillés, bien qu’elle ne douta pas un instant qu’ils devaient être aussi expérimentés que les plus saillants. Ils grouillaient, et les Iwajin étaient deux. Deux êtres qui étaient assaillis de regards. Il y avait les accusateurs, les dédaigneux, les bestiaux, hostiles, et les incompréhensifs. De chaque paroi en cette infinie grotte illuminée par une unique source de lumière formant un cratère, à plusieurs mètres au-dessus de leur tête, les varans grouillaient.

La voix qui raisonna depuis le fond et qui se déplaça si vite jusqu’aux arrières des deux bipèdes fit vibrer intérieurement Tomoe. Mais bien décidée à ne rien laisser apparaitre aux yeux de ceux qu’elle était persuadée d’avoir pour compagnons, elle se retourna lentement et leva la tête. C’était une bête qui était elle aussi debout, en équilibre sur sa queue. D’un pigment sombre, il luisait sous les quelques rayons de soleil qui donnait depuis le ciel à travers le cratère jusqu’à sa silhouette. Quiconque ne souhaitant pas braver le danger aurait très certainement pris les jambes à son cou, mais pas eux. La brune n’avait pas peur, elle était honorée de pouvoir vivre cet instant, peu importe si elle s’en sortirait en dehors de ce lieu caché ou bien comme ces autres aventuriers désossés qui trônaient tels des avertissements sur leurs estrades murales. Ils n’étaient pas les premiers, mais la Chôkoku se voulait être la dernière à qui ils ouvriraient leurs portes.

Subitement, elle s’inclina par respect un court instant alors qu’elle avait oublié toutes ses lubies et autres pensées qui pourraient l’écarter de ses objectifs. Terminé la Tomoe qui feintait –pourtant persuadée- de parler aux cailloux, il s’agissait là de la kunoichi, la combattante coriace qui ne craignait rien ni personne. Pas même un gros lézard. « Nous sommes venus négocier de quelconque manière que vous voudrez. » La Chôkoku s’arrêta là lorsqu’elle entendit les rires sifflants de certaines bêtes qui les observaient. Quant à son interlocuteur il ne sembla pas s’en amuser, lui. Sa longue langue coupée au bout en son centre dévoilée un court instant, il se repositionna sur ses quatre pattes et vint à tourner autour des deux humains. « Négocier pour votre survie alors ? Il suffisait de ne pas pénétrer en ce sanctuaire. "Des monstres", ont dit vos ancêtres qui nous ont banni entre deux pays, et vous osez venir impunément. » Tomoe entendit quelques-unes des voix, toutes similaires, répéter les mêmes termes : Tue-les.

Les mots de la Bête ne firent qu’un tour dans l’esprit de l’Iwajin qui vit là une approche, une perche à prendre. Avant même que le grand varan ne fasse quoique ce soit de plus, elle s’exclama à l’attention de tous, bien que ses yeux demeuraient fixés sur un seul. « C’est un lieu sacré dans lequel vous vous cachez. Pourtant de grandes entités telles que beaucoup d’entre vous devraient pouvoir sortir sans crainte n’est-ce pas ? Et vous restez ici ? A l’abri. » Le ton insolent de la jeune femme aurait probablement pu alarmer le Yaoguaï alors qu’elle lui lança un regard significatif que sa manœuvre pourrait ne pas fonctionner. « Permettez-moi de vous faire sortir... » Déclara-t-elle plus intimement au varan ninja qui s’était arrêté de tournoyer autour du duo. Puis elle reprit d’un ton nettement plus solennel et fort, d’une voix qui raisonna à son tour peut-être autant que le représentant des varans peu avant. « Je suis venue négocier un pacte avec vous, je suis venue vous proposer mon aide en échange de la vôtre ! »
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Lun 14 Jan 2019 - 17:23




T O T E M A N I M A L



Visiblement ces bestioles avaient en commun avec l’Homme plus qu’ils ne voulaient laisser paraître. Sous les sifflements et autres bruits caractéristiques de leur espèce, Genkû resta de marbre à quelques pas de sa partenaire. Le colosse de chair et d’écaille sembla tourner autour d’eux comme le faisait tout prédateur avant de saisir la jugulaire d’un animal venu festoyer dans son terrier et malgré la situation, le flavescent semblait pris d’une accalmie profonde, son seul stoïcisme étant la preuve de sa martialité ne demandant qu’un geste au serpentin pour prouver la véracité de sa posture.

Qu’ils étaient arrogants, comme pouvait l’être à l’occasion le Yaoguaï. Ses ancêtres ? Venu d’une lignée vivant en autarcie parmi les Bêtes et la Flore, c’était une accusation ridicule mais il n’en tint pas rigueur pour l’instant, laissant soin à Tomoe de s’occuper des palabres avec leurs hôtes. Quand elle le regarda pour le prévenir, il sembla ne pas écouter ; vérité était que le Chien Sauvage ne comptait en aucun cas se laisser faire, depuis qu’elle avait piégé ce petit lézard dans sa boue. À la seconde où ils étaient entrés dans la faille, c’était le guerrier qui avait revêtit le masque du simple Genin et pas seulement le scientifique. Là, personne ne serait témoin de la nature l’animant.

La voix forte de la kunoïchi résonna finalement et le varan se guinda pour finir debout, sur le côté.


« Ssss. Tu te targues de pouvoir nous offrir la liberté en nous muselant ? Pour nous invoquer et nous sacrifier comme il te plaira ? Nous préférons la vie ici que d’être les esclaves d’une engeance comme la vôtre, shinobis. Tuez-les. » Les mots du varan eurent effet d’ordre, ce qu’ils étaient. Soudain comme animés par une passion bestiale, l’un d’eux sauta dans leur dos et Genkû pivota, collant le sien contre celui de la kunoïchi. L’anatomie des reptiles n’était pas identique à celles des hommes mais il connaissait assez bien la Faune pour savoir où frapper et c’est ce qu’il fit tandis que la bête était déjà en l’air, prête à croquer l’un de ses avant-bras.

Ses trois coups fusèrent et la bête fut projetée contre le funeste mur orné de boîtes crâniennes qui tombèrent au sol. Les reptiliens venaient de saisir que ceux à l’assaut de leur repaire n’était pas de simples ninjas mais vu le nombre et l’espace restreint, ils auraient l’avantage.

« Trouve quelque chose ou dans le meilleur des cas, on sera ensevelis sous leurs cadavres ou les décombres de cet endroit. » Il avait parlé doucement, sans peur ni appréhension.









_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Lun 14 Jan 2019 - 19:45
road to the beasts
Yaoguaï Genkû & Chôkoku Tomoe & le Kuchiyose
Tomoe s’était peut-être montrée un peu trop directe, voire impétueuse lorsqu’elle fit son offre aux reptiles, à tous ces lézards qui semblaient croupir sous terre malgré leurs tailles et les aptitudes qu’ils devaient avoir. Des êtres exceptionnels aux yeux de la Chôkoku. Mais ne lui fallait-il pas au moins ça pour lui donner le taux d’adrénaline qui lui manquait tant au sein du village caché de la roche ? Alors, lorsque de sa voix portante le représentant des Bêtes répondit, la brune n’en fut pas si étonnée. Elle n’en attendait pas moins. En tout cas, elle en espérait un minimum. Elle aurait souhaité que son stratagème fonctionne, pourtant l’idée de ce challenge lui fit bouillonner l’estomac.

Ce fut avec un léger sourire accroché aux lèvres qu’elle sentit le dos de son camarade à niveau du sien. « Tu peux encore partir si tu le souhaites, Yaoguaï Genkû ! » Tandis qu’elle se baissa dans un premier temps pour éviter de se faire attraper par une langue tout juste assez longue pour venir la chercher, elle commença une série de mudra. Les yeux levés devant elle, Tomoe maintint sa position avant de faire jaillir du sol un mur de terre plus grand que les deux humains pour les protéger d’un coup de mâchoire bien placé, tant qu’il en déchiqueta une petite partie du mur. L’utilisatrice d’argile explosive reprit un air bien plus sérieux lorsqu’elle plongea ses mains dans son dos, récupérant une petite boule du matériel propre à son clan. « Quand je pense que le but était de m’en faire des alliés… »

Agacée, elle releva ses manches pour laisser découvrir les deux bouches et les fit engloutir chacune la moitié de sa recharge. Ses avant-bras gloutons en activité, elle s’élança en avant, sautant d’abord sur la patte d’un des varans avec vivacité. Elle grimpa d’un autre bond jusqu’à son crâne. Alors qu’elle allait tenter une offensive elle se laissa surprendre et ce fut le représentant varans de plus tôt qui l’en empêcha en attrapant de sa langue serpentine la jambe de la jeune femme. La levant bien haut de son muscle buccal, il la monta à niveau de son regard, la brune se retrouvant la tête en bas. D’un grognement qui sembla lui venir des tripes, le grand varan allait l’avaler tout rond…

La Chôkoku utilisa alors sa préparation enfin prête. De ses deux mains, elle jeta de chacune en tout six abeilles qui foncèrent jusqu’aux globes oculaires de la Bête. D’un seul mudra une moyenne explosion résonna au milieu de la grotte, soutirant au même moment l’emprise du lézard sur sa prisonnière. Ce-dernier poussa un énième sifflement mais cette fois de douleur. Tomoe savait qu’elle ne serait pas suffisante mais au moins elle put s’en tirer d’une pirouette pour retomber sur ses pieds. Les yeux du varan devait certainement lui piquer puisque d’un réflexe il lança un coup de griffes dans le vide tandis que la kunoïchi recula d’un saut vers le blondin. « A deux doigts de me faire bouffer ! » Cria-t-elle de colère alors qu’elle expira pour retrouver son calme. L’impulsive se prépara à un nouvel assaut et replongea sa main droite dans sa source d’argile par précaution, ou pour à son tour réitérer une offensive.
☾ anesidora


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Lun 14 Jan 2019 - 20:29




T O T E M A N I M A L



Visiblement l’assaut du Yaoguaï n’avait pas vacciné les créatures contre leurs envies d’assaut et l’un d’eux sembla s’éprendre assez de la demoiselle pour en vouloir un bout. À la vue de la grandeur de sa gueule, le mur qu’elle fit apparaître sembla juste assez grand pour qu’ils ne servent pas d’en-cas tous les deux. « Je suis très bien là où je suis. » lâcha-t-il tout sourire tandis que des crocs venaient de se planter dans son mollet, sortis de terre. Il dégagea l’emprise avec une semi-rotation, envoyant le petit varan zelé heurter un modèle plus grand et annulant l’assaut à venir. Après quelques mudras rapidement exécutés, Genkû fit apparaître trois autres versions de lui tandis que de son côté, la demoiselle semblait en détresse.

Mais ici pas de conte de princesse car elle sembla apte à se débrouiller seule et via ses avant-bras déclencha l’utilisation de petites bêtes qui détonnèrent quand elle le choisit. C’était là la première fois qu’il voyait le savoir Chôkoku en action et faute était de constater l’étendue des dégâts que pouvait causer cette arcane secrète mêlé au Kekkei Genkai de l’Explosion.

Il n’eut pas beaucoup de temps à consacrer car déjà, huit varans semblant s’être donné le mot se mirent en position autour d’eux, semblant tous jumeaux. Armés de piques, de nunchaku et d’autres armes, il faudrait au duo d’humains plus que de si simples jutsus pour sortir de ce mauvais pas.

Mais avant qu’une faction ou l’autre n’ait choisi la suite des événements, un vrombissement se fit sentir dans les murs de la caverne. Les créatures semblèrent toutes apeurées et se figèrent. Le simple bruit se mua en vibrations dans les murs et au-dessus de leurs têtes, une créature gigantesque vint masquer le soleil. À son ombre, on pouvait discerner des écailles lustrées briller sur les quelques rayons glissant sur son monstrueux corps.

La chose au-dessus d’eux sorti d’un trou creusé à même la paroi semblait dépasser les vingt-mètres de long. « Pardonnez mes enfants, ils sont impétueux et peu disciplinés. Nous ne sommes pas habitués à avoir de la visite. » Au loin, un immense œil semblait les scruter. « Que nous offrez-vous, Chôkoku ? Pourquoi devrais-je autoriser un accord ? » Autour de son immense cou pendouillait un petit parchemin vu d’ici qui devait facilement faire la taille de Tomoe. À sa simple aura, on pouvait aisément comprendre qu’il n’était pas plus pacifique que ses amis, simplement plus réfléchi. D’un signe de griffe, il pouvait réenclencher les hostilités.









_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Ancient totem animal ▬ Tomoe Empty
Lun 14 Jan 2019 - 22:38
road to the beasts
Yaoguaï Genkû & Chôkoku Tomoe & le Kuchiyose
D’un signe de griffe, d’une virgule, il pouvait les empaler tous les deux…

Tomoe garda un instant de plus ses pupilles sur la horde de varans qui les encerclaient. Armés jusqu’aux dents, la jeune humaine pesta en se replaçant lentement aux côtés de son camarade. Ce ne fut qu’après cette voix prenant l’entière atmosphère de l’antre que la Chôkoku se tourna vers cet unique œil qui les dévisageait. Cette indication qui lui était totalement destinée n’eut pas de réponse. La kunoïchi était bien trop sur ses gardes pour permettre à un adversaire de la déconcentrer, aussi immensément imposant était-il. Alors, dans le même silence de plomb, la voix de ce varan qui devait très certainement être hiérarchiquement bien au-dessus de tous les autres retentit de nouveau. « Alors ? Parles, ou servez-leur de repas jeunes gens. » Un simple soupir, abnégation devant cette entité qui relevait de l’extraordinaire, Tomoe retira sa main de sa munition et leva les mains, signifiant d’un regard à la rencontre de Genkû de ne plus se montrer si farouche… Pour l’instant.

Elle se décida enfin à émettre des mots, de telle sorte à ce que tout le peuple puisse l’entendre. « Je n’ai pas la moindre idée de ce qui vous est arrivé, ni même par la main de qui c’est arrivé. » Elle posa un instant en suspens, voyant d’un jet d’œil que certains se remettaient à faire claquer leurs dents d’impatience, comme un mauvais souvenir. « Racontez-moi. » Usa-t-elle sur le ton impératif, propre à sa fierté. « Que s’est-il vraiment passé pour que des bêtes si puissantes se retrouvent ici ? »

Quand bien même ce roi, empereur, dirigeant, cette suprématie des varans ninjas pouvait parfaitement ordonner leur mort sur le champ, il n’en fit rien et d’un calme angoissant il donna ses raisons. « Il y a des centaines d’années, le peuple que nous sommes vivait dans les hauteurs. Prédateurs, chasseurs, maîtres de ce territoire que vous appelez aujourd’hui vos montagnes, nous les arpentions. » Il conta son histoire avec une certaine froideur mais il demeurait toujours fluide dans ses propos, une plaie qui semblait toujours béante dans les âmes qui habitaient les lieux. « Mais lorsque les premiers shinobis humains comprirent la puissance de leurs nouvelles aptitudes, ils réussirent à nous chasser pour la survie de leurs semblables. Pointant nous autres comme des monstres, ils ont souhaité nous exterminer. » Sa voix prit une ampleur légèrement différente sur ce dernier mot, mais le varan à l’œil fixé sur la jeune femme, et uniquement sur Tomoe, reprit aussitôt. « Ce n’est pas par hasard si j’ai choisi de m’interposer entre vous et la mort subite qui vous attendait. En cet ancien temps un seul shinobi s’interposa entre mon peuple et l’extinction. Un Chôkoku. Oui, ce fut un Chôkoku qui nous ouvrit les portes sous la roche et qui nous fit cette demeure, la grotte Ryoukokukan, la grotte entre deux pays. » Le visage quelque peu apaisé de la brune lorsqu’elle comprit véritablement de quoi il en retournait, celle-ci voulut s’approcher mais les coriaces devant elle lui firent barrage et elle se rétracta.

Tomoe avait toujours cru au hasard. Celui qui faisait de la vie non pas un long fleuve tranquille mais bien une aventure pleine de surprise. Quand bien même ce dé pipé l’avait mené droit à ce dont elle n’avait jamais entendu ou lu dans les histoires de son clan, elle rétorqua presque aussitôt, donnant ainsi sa réponse. « Permettez-moi de vous faire remonter. Ce ne sera pas mince à faire mais vous pourrez quitter cet endroit pour revenir sur vos monts rocheux. » L’évidence d’une opportunité qui s’offrait à elle, à eux aussi, l’humaine ne pouvait passer à côté. Cependant, les regards surpris et interrogateurs des autres reptiles se firent plus denses dans toute la grotte, ils patientaient sans rien faire : Ils attendaient un ordre, n’importe lequel. « Et c’est sur cette parole et ta démonstration de courage auxquelles je dois me fier ? C’est bien trop mince petite, pour que je t’accorde nos privilèges, que je te donne nos vies entre les mains. Chôkoku ou non, ça ne suffira pas… »

De ces dernières palabres, Tomoe n’eut pour réflexe que de venir prendre de sa main le poignet de son compagnon aux cheveux blonds. Cette fois elle ne s’en sortirait peut-être pas. Ils allaient donc véritablement finir dans les gosiers de ces Bêtes ?

Un souffle furtif, bien trop rapide pour un œil nu. Un petit bruit qui fit s’arrêter nettes les lentes progressions de la horde qui était toujours autour des deux humanoïdes. Cette même sensation et infime son de lame d’air qui cette fois atterrit à leurs pieds. Le cœur battant de la faucheuse qui venait sûrement s’emparer des deux âmes, Tomoe finit par poser les yeux par terre.

Une petite bestiole se tenait là. Un autre de cette même espèce mais cette fois pas plus grand ni gros qu’un chat. Celui-ci possédaient des écailles grisonnantes mais lustrée, et à ses yeux, des cils bien plus longs que ceux de la jeune femme. Visiblement une femelle, tout du moins ça y ressemblait, elle était différente. « Il suffit Kimitatsu. » De cette frêle voix, tous les autres varans lâchèrent leurs armes et se prosternèrent tout autour d’eux. Dans l’incompréhension la plus totale –et aussi un soulagement sans nom-, Tomoe se tut, laissant faire cette petite chose. « Nous ne pouvons plus vivre dans ces conditions, tu le sais mon tendre. » Mon… Quoi ?! Tomoe lança un regard à son camarade alors qu’elle ne remarqua qu’à ce moment seulement qu’elle lui tenait encore la grappe. Elle s’en écarta immédiatement et reporta son attention sur le plus petit varan qu’elle avait pu voir jusqu’à maintenant. « Mais. Non. Kôni, tu ne peux pas… » Tenta de chuchoter l’immensité de vingt mètres de long à son… Épouse de quarante centimètres de long –avec la queue. « Il suffit ! » La Bête la plus imposante se perdit, sans voix, et retourna d’un grognement embarrassé dans sa tanière, signifiant aux autres qu’il serait inutile de combattre davantage.

Tomoe avait les yeux rivés sur sol, à regarder se mouvoir cette Kôni qui se mit difficilement debout, en équilibre sur le bout de sa queue. Vue comme ça, elle avait un drôle d’air mignon… « Jeune Chôkoku-chan, jure-nous fidélité et que tu mettras tout en œuvre pour accomplir ce que tu promets à mon peuple. Seulement ainsi, nous paierons notre dette envers ton ancêtre et nous accepterons de te prêter main forte. C’est la marque de notre honneur, de notre dévotion. Nous croirons en toi, ne nous déçois pas. » D’un claquement de doigt, le parchemin autrefois au cou du chef des varans ninjas se retrouva là, ouvert alors qu’une unique marque de sang trônait sur le vieux papier. Chôkoku. Alors c’était là l’ironie ? Suivre les traces de sa propre famille. C’était le prix à payer pour vouloir ce pacte. Il en fut ainsi.

D’un geste lent, le regard droit et le faciès des plus sérieux, Tomoe se perça chacun des bouts de ses doigts et vint d’abord écrire. Son nom, son prénom, de son index. Chôkoku Tomoe. Ensuite seulement, elle scella ce lien d’un touché de toute sa main quelque peu saignante sur le parchemin. Signant ce pacte pour l’éternité.
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880

Ancient totem animal ▬ Tomoe

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: