Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

01. Background général


Ven 2 Juin 2017 - 10:24
Avant l'ouverture


Genèse des Shinobis


Les plus anciennes légendes racontent qu’un vieil ermite aurait combattu et scellé un démon légendaire dont les queues avaient rasé des pays entiers. Si cela n’a jamais pu être prouvé, les premiers shinobis, eux, sont bels et bien apparus aux côtés des Hommes. Ce fut un moment si historique qu’on en changea les calendriers existants pour les remettre à zéro. L’An 0 marqua donc la découverte des possibilités que certains hommes et certaines femmes avaient avec leur chakra, une énergie mélangeant essence physique et spirituelle.

A cette époque, les nations du monde perduraient déjà. Leurs enjeux politiques furent déstabilisés par la présence nouvelle de ces ninjas – clairement supérieurs aux hommes lambdas – d’autant plus que le nombre de ces derniers ne cessa de croître. Certaines nations en profitèrent rapidement, tandis que d’autres ne purent que subir ces inégalités naissantes.

Les années durant, nombre de shinobis comprirent que leurs talents les plus uniques se transmettaient généralement par hérédité. Ainsi, leurs familles devinrent pour la plupart des clans qui se livraient aux enjeux du monde…

Création des cités shinobis


Malgré la nouvelle ère qui s’installa, les shinobis ne bousculèrent que peu la hiérarchie des nations. Les plus grands pays, représentés d’ailleurs par les cinq grands éléments (l’Eau, le Feu, la Foudre, la Terre et le Vent), s’appuyèrent sur leurs avantages déjà établis pour attirer ou engager les plus redoutables clans de shinobis.


Brigands, voleurs et criminels notoires terrorisaient les populations de l’Archipel du Pays de l’Eau depuis des décennies. L’éclosion de capacités chez certains Hommes ne changea pas les tensions. Des shinobis apparurent chez les meilleurs mais également les plus mauvais d’entre eux. Il était extrêmement difficile d’essayer de stabiliser cette nation qui, en plus de la criminalité à laquelle elle faisait face, souffrait d’une géographie de différents îlots qui n’arrangeait en rien la situation.

Il fallut attendre que le clan Yuki, sans doute le plus noble clan de Mizu no Kuni, cherche à insuffler un esprit de rébellion pour apaiser leur nation. Ils allèrent chercher les Kaguya et leur firent comprendre que leur soif de combat pouvait être satisfaite tout en servant une cause juste. Ces redoutables guerriers donnèrent au mouvement libérateur une force de frappe suffisante pour dissuader les criminels de la région à se retirer. Mieux encore, certains shinobis aux lames uniques – rapidement appelés Sabreurs – furent séduits par cette cause et permirent à l’île principale de l’Archipel d’être vidée des malfaiteurs.

Après presque plus de deux ans de négociations et de batailles, le mouvement s’appuya sur leur dynamique et leur volonté guerrière pour entamer la fondation d'une cité militaire en 195. Kiri, aussi appelé Village de la Brume, fut achevée au début de l’année 198.


Pendant que les terres de l’Eau affrontaient la criminalité, à l’autre bout du monde, c’était toute autre chose. En effet, le Pays de la Terre n’avait depuis longtemps pas eu la moindre bataille à mener. Et pourtant, nombreux étaient les peuples et les clans qui la traversaient. Si certains ne restaient que quelques mois ou quelques années tout au plus, d’autres profitaient de la tranquillité du pays pour y installer leurs commerces et y vivre paisiblement.

Il en fut de même pour les shinobis. Seuls les plus attirés par le commerce et l’art furent séduits par l’environnement de Tsuchi no Kuni. Ce fut par exemple le cas du clan Chôkoku, des ninjas sculpteurs de minerais et d’argile. Ils s’installèrent principalement dans un village alors appelé Rokkusu qui commençait à être rénové en 197, sur une continuité commerciale assumée. Au caractère bien trempés mais aux capacités bouillantes, le clan Borukan s’y installa également et accéléra l’expansion de la cité qui attirait de plus en plus de shinobis. Symbole de cette attractivité croissante, le clan Hyûga – fuyant le conflit massif qui frappait le Pays du Feu – trouva en la nouvelle baptisée Iwa un havre d’équilibre. Commerçante, calme mais pourtant le Village de la Roche avait déjà attiré trop de ninjas pour ne pas être considérée comme ce qu’elle était finalement devenue : une puissante cité achevée en 199.


Le Pays de la Foudre a toujours eu une politique de recherche et de développement, et l’apparition croissante de shinobis ne changea rien à cela. Le clan Suzuri dont la maîtrise de l’encre s’accordait parfaitement avec leurs grandes connaissances fut l’une des premières grandes familles ninjas à s’installer dans la ville de Shitaderu. Cette ville vit alors son nombre de bibliothèques et de bâtiments scientifiques augmenter considérablement, à tel point que ce qui était autrefois un simple village dans une montagne était en passe de devenir une véritable cité.

Le clan Nara, originaire de Hi no Kuni et dont le départ déclencha une guerre civile toujours en cours, fut également séduit par l’ingéniosité et l’ambition de Kaminari no Kuni. La ville dans les nuages comme certains l’appelaient se développa encore plus rapidement avec de tels esprits et l’on vit même des constructions à de si hautes altitudes que Shitaderu fut renommée en Kumo durant l'année 199.

Des clans plus bruts s’y installèrent également, à l’image du clan Metaru. Mais là où certains auraient pu voir un conflit d’intérêt entre shinobis savants et combattants purs se trompèrent : la maîtrise du métal des Metaru permit au village d’avoir rapidement le monopole des armes et autres outils ninjas à travers le monde. Plus qu’un village shinobi, la cité des Nuages était en passe de devenir la ville de développement, de recherche et d’armement la plus prisée au monde.

Premiers enjeux


Au début de l’année 200, une hiérarchie chez les shinobis fut rapidement installée à Kiri. Des moins expérimentés Genins au Kage, Ombre et Chef du village, cette organisation des grades eut un écho au-delà des mers qui séparaient Mizu no Kuni du Grand Continent. De fait, Iwa et Kumo installèrent le même système.

Mais s’ils ont la même hiérarchie, les premières problématiques de ces trois villages cachés ne sont pas les mêmes. Est-ce que Kumo doit voir les deux autres villages comme des alliés auxquels commercer leurs armes et outils ou faut-il faire preuve de méfiance ? Kiri doit-elle afficher une ambition purement militaire et se risquer sur le Grand Continent alors que l’Archipel de Mizu no Kuni n’est toujours pas tranquille ? Iwa doit-il continuer de se reposer sur une ancienneté et un commerce pourtant menacé par les progrès constants de Kumo dans des domaines certes plus précis et l’intérêt sans doute plus militaire de Kiri ?

Ces premiers enjeux sont cruciaux et rendent chaque futur choix primordial, à commencer par l’élection d’un Kage pour chacune de ces trois communautés…

Le début du RP sur AoS commence donc au début de l'an 201.
[invisible_edit]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

01. Background général

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Hors role play :: Sujets importants :: Contextes et annexes
Sauter vers: