Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'heure du changement feat Hakuryū no Honma

Asaara Kō
Asaara Kō

L'heure du changement feat Hakuryū no Honma Empty
Mer 19 Déc 2018 - 0:34
L'heure du changement feat Hakuryū no Honma 1544921902-bg-serieux
変更 ▬ Henkō


Cela fait maintenant quelques temps que j'ai eus un problème de taille. En effet, je me retrouve avec une énorme cicatrice au niveau du torse suite à une attaque en pleine nuit sur les hauts-plateaux d'Iwa. J'ai eu l'erreur de sous-estimer mes assaillants, je les avais repéré facilement et suite à ça, je les pensais faibles. Malheureusement, ils étaient bien plus doués qu'ils en avaient l'air et je me suis fait transpercer par un Borukan. Je n'ai jamais ressenti telle douleur, une déchirure au corps ainsi que dans mon esprit. Suis-je faible ? Certainement, je ne m'étais pas préparé à la dure réalité de la vie, étant toute ma vie un nomade, je n'aurais jamais pensé que je devrais être mieux préparé. Je dois revoir ma façon de réfléchir, de vivre et de penser au futur. En fait, je dois me préparer à devenir un vrai guerrier, sans aucune pitié, sans aucun doute et surtout sans prétention. Je dois chasser de ma tête le nomade que je suis et devenir une arme de guerre prête à tout détruire, pas pour Iwa, pas pour mes parents ou mon nom de clan, pour moi, pour ne plus passer au seuil de la mort, pour ne plus être un miraculé, un survivant.

Pour ça, j'ai pensé à une solution, j'ai fait la rencontre d'un homme puissant, bien qu'un peu farfelue, qui m'a proposé de m'aider. Je voulais retourner le voir, malheureusement je n'ai pas eu le temps et ensuite il m'est arrivé ce que j'explique juste avant. En fait, j'ai du mal à me fier aux gens de mon village, mise à part Genkû et je dois dire que je ne vois pas de meilleure personne que le fameux Honma pour m'aider, m'apprendre à devenir meilleur. Je ne vois que lui à l'heure actuelle pour faire de moi une personne différente, il est grand temps que je mette derrière moi le jeune Kô, je dois devenir un adulte endurcit. Alors, après avoir préparé mes affaires, je sors du village en espérant que mon potentiel sensei soit toujours à l'endroit indiqué.

Je marche tranquillement, même si ma cicatrice est de moins en moins douloureuse, je reste assez tranquille, elle reste fraîche. Je ne pense pas qu'elle puisse se rouvrir facilement, mais il vaut mieux rester prudent. En fait, je me dis que plus je prendrais de risques avant d'être complètement remit, plus je prendrais de temps à revenir au mieux de ma forme. Alors, je mets quelques temps, plus long que la dernière fois à arriver à destination. Je ne cherche pas vraiment encore Honma, étant fatigué, je préfère me reposer plusieurs longues minutes avant de partir à sa recherche. En fait, j'espère surtout que c'est lui qui viendra me trouver, je pense qu'il sait peut-être que je suis là d'ailleurs, mais sinon, je commencerais à le chercher avec ma senso, en espérant qu'il n'est pas quitté ces lieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

L'heure du changement feat Hakuryū no Honma Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 12:21




❞ Tu es là, la pluralité de tes sens en alerte sans jamais savoir ce que tu recherches en ces lieux hostiles. Tu demeures en ses lieux, ton chakra bouillonnant - tu ressens une sensation nouvelle mais pour l'heure encore insaisissable. Une aptitude qui ne serait pas loin de te permettre d'égaler voire surpasser ton aîné, Fujimi. Mais hélas, elle semble être encore un pas devant toi. A cette pensée d'allégresse, tu ne peux d'ailleurs pas maîtriser ton visage et de ce fait dissimuler ce facies enjôleur qui s'y dessine. Tu es de ceux persuadé, convaincus qu’en Yaogakure réside le salut shinobi - au pied même de l'arbre centenaire - ô fervents partisans du sauveur du monde. En ces instants d'ailleurs, tu n'es pas bien différent du regretté, Nara Alderan.

Pourtant malgré tout cela, tu es tout de même là à te pavaner dans les contrées de la roche. Dans cette contrée à laquelle tu ne voue plus aucune vertu, dans cette contrée qui ne respire désormais plus que la fragrance morbide du sang – le fer. Celui même que tu entends raisonner sans cesse dans ta tête, celui même qui s’entrechoque sur tous les champs de batailles. Tu plains ainsi l’arbre-monde d’être témoin d’une telle barbarie, consterné de voir l’usage que font les shinobis des grandes nations du Ninshuu… Ninjutsu qu’ils appellent ça.

« Ô Yggdrasill, que j’aurais aimé être aussi pur que toi, être une de tes larmes. Car si j’étais une larme, je naitrais de tes yeux. Sans une once de malveillance, assez pur pour purger les hommes de leur veines croisades pour le pouvoir. Malheureusement il n’est pas encore l’heure. »

[ ]

Indigne de toi puisse t-il ne pas être. Car au grand damne du monde, tu t’apprêtais à t’abattre sur lui avec une véhémence sans commune mesure. Et bientôt nul n’ignorerait tes objectifs.
« Qui va là ? » Dit-il, la tête baissée.




Revenir en haut Aller en bas
Asaara Kō
Asaara Kō

L'heure du changement feat Hakuryū no Honma Empty
Mer 2 Jan 2019 - 0:26
L'heure du changement feat Hakuryū no Honma 1544921902-bg-serieux
変更 ▬ Henkō


Je suis en pleine remise en question sur moi-même, mon avenir et mes choix du passé. En fait, je me pose de plus en plus la question sur mon choix néfaste de rejoindre l'armée d'Iwa no Kuni. Je ne peux m'empêcher de repenser à ce que m'avait dit Honma il y a peu et j'avais besoin d'en parler avec lui, j'avais besoin de trouver un allié hors des murs de mon village pour avoir un avis neutre. Même mieux que neutre, un avis d'une personne sans village, sans obligations envers qui que ce soit, mise à part peut-être son maitre Genkû. Je n'ai pas bien compris leur relation, mais il semblerait que le shinobi expérimenté que je veux voir voue une loyauté sans faille envers le jeune homme d'Hayashi.

Je repense à tout ça quand je sens une présence très près de moi, il était là je peux le sentir. Je connais ce chakra et c'est maintenant que tout allait se jouer. C'est maintenant, enfin pendant cette rencontre avec Honma, que j'allais décider de ce que je ferais dans le futur. Je me retourne pour voir le shinobi sans attache en face de moi, qui semble se demander qui est là.

- Bonjour, je suis revenu vous voir comme vous m'aviez dit de faire si j'avais besoin de votre aide... Et le moment est venu pour moi.

J'ouvre ma veste pour laisser apparaître mon énorme bandage sur tout le torse et le corps. Je voulais qu'il comprenne tout seul pourquoi je suis là. Je pense qu'il est assez expérimenté pour savoir ce qui m'est arrivé et pourquoi j'ai décidé de revenir vers lui.

- Comme vous le voyez... J'ai vécu une mauvaise aventure.

J'en dirais plus après, quand le personnage haut en couleur en face de moi aura fini de se moquer. Le connaissant un petit peu, je l'ai toujours vu se foutre de ma gueule et essayer de me provoquer. Je suis en ce moment assez fleur de peau et il serait capable d'y arriver. Malheureusement, je ne suis ni en forme ni motivé à jouer aujourd'hui et j'espère que nous passerons vite au moment où on discutera sérieusement de lui, mon potentiel futur sensei, de moi et mon avenir. Est-il seulement encore à Iwa ? J'y crois de moins en moins.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

L'heure du changement feat Hakuryū no Honma Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 10:16




❞ L'aborigène que tu es, se questionne sur les raisons qui ont poussé le jeune homme, Ko à venir quérir ta présence à nouveau. Mais bien stupide pensée quand on sait que tu es celui qui lui proposa ton aide. À bien des égards, tu te demandes ce qu'il peut bien apprécier dans vos échanges, dans ce ton hautain et mesquin que tu présentes. Au final ne fut-il encore simplement un de ces mensonges que tu portes - jeu des masques - vil habitude dans laquelle tu n'as cesse de te perdre, ne sachant d'ailleurs pas toi-même quels sont les traits qui te caractérise réellement. Tu préfères habituellement te perdre dans les yeux de ton aîné, ce même regard dans lequel tu te retrouves sans vraiment savoir qui tu es.

Enfin, bien que cela n’eusse pas suffit à t'inquiéter un tant soit peu… Tu ressens de la peine pour cet enfant. De façon désabusée, tu manquas un battement, puis un second avant de ne laisser s’échapper un mièvre soupir. Consterné que de fouler la même terre que ces Hommes impies, ces créatures impures nommés “Shinobi” par la féodalité ou encore le shogunat. Tu prends le temps d'observer sa blessure, cette marque d’appartenance... Vous autres, adaptes du Ninshuu êtes le substrat nitescent à cette folie grandissante - à cette pratique qui n'aurait jamais dû voir le jour, le Ninjutsu (lt : Les arts ninjas). Les shinobis ne sont pour toi que les vils relents d'une société archaïque qui n'aurait jamais dû naître.


[ ]

« Approche-toi, Gamin. » Dit-il, traversant la pénombre.

Ta main s'élève promptement avant de s'apposer sur la plaie béante du couard qui te fais face. Peu à peu tu observes le sang coaguler, les cellules s'embriquer les une dans les autres et cette lésion finalement se refermer.
« Vous autres shinobi, n'êtes que des idiots. »




Revenir en haut Aller en bas
Asaara Kō
Asaara Kō

L'heure du changement feat Hakuryū no Honma Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 16:26
L'heure du changement feat Hakuryū no Honma 1544921902-bg-serieux
変更 ▬ Henkō


Honma était là, en face de moi et je dois dire que je suis assez surpris de sa réaction. Ni moqueur, ni provocant, il me dit juste de m'approcher pour examiner mon énorme cicatrice. C'est agréable de voir cette facette de mon potentiel futur sensei, comme quoi il n'est pas juste cet être extravagant que j'ai rencontré. Honma m'avait dit de revenir si je voulais son aide et il était sérieux, il me le prouve à cet instant. Il pose sa main sur mon torse et je le vois se concentrer, que fait-il ? Serait-il en train de refermer la cicatrice ? Incroyable, je savais bien qu'il ne fallait pas sous-estimer cet homme.

- Je ne veux plus... Être un shinobi d'Iwa !

C'était clairement la première fois que je disais à quelqu'un que je ne voulais plus être considéré comme un Iwajin. Je ressens comme un soulagement d'avoir enfin pu dire ça à une personne sans craindre les conséquences. Peut-être que je porte ma confiance trop tôt envers Honma, mais que voulez-vous, j'avais besoin de le dire à un moment. J'ai lâché des indices à Senkû, mais je ne l'avais pas dit si clairement. Je sens ma cicatrice qui commence à se refermer et sans réfléchir je me recule pour empêcher qu'il régénère mes cellules totalement.

- Je veux garder cette marque, je dois me rappeler de mon erreur, je vous remercie de vouloir me l'enlever, mais... Je ne sais pas, ça me semble important. En tout cas, je ne ressens plus de gêne, de douleur grâce à vous.

Que dire de plus, j'ai besoin de garder une trace. Peut-être qu'un jour je lui demanderais de me l'effacer, mais tant que je ne me serais pas pardonner à moi-même, je dois la garder, je dois souffrir en regardant mon torse. Le jour où j'estimerais que je me suis rattrapé, là on en reparlera.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

L'heure du changement feat Hakuryū no Honma Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 17:03




❞Contrairement à toutes les autres fois où le destin t’eus donné la chance (ou pas) que de croiser son chemin, ce n’est point un sourire qui s’illustre sur ton visage mais chose tierce. Tu ne comprends pas cet engouement qu’on les « Shinobis » pour l’art de faire la guerre. Tu ne comprends pas même comment ces imbéciles purent survivre aux siècles immémoriaux. Cette rage qui les lient les uns aux autres – cette connaissance fortuite qu’ils ont dû chakra… Tout cela n’a que pour effet que de te dégoûter davantage – toujours un peu plus de cette réalité qui t’entoure, de ces gens.

Pour la première fois, à l’image d’un messie envoyé pour sauver ces brebis perdues, tu éprouves ce que l’on peut associer à de la pitié pour Kô. Sans doute parce qu’il s’agit là d’une première. Sans doute parce que cette pléiade qu’il te livre, tu peux déceler cette profonde rancœur qui pulse envers sa nature, envers son appartenance à ce groupuscule maudit. Et dans cette cicatrice qu’il te prie de lui laisser, tu peux sentir qu’il est de ceux qui se sentent prêt à porter le poids du monde – messager de l’arbre monde. Et c’est dans de tels moments que tu déplores la mort de cet idiot d’Alderan, de cet homme et de cette utopie à laquelle il aspirait. Finalement il est vrai.

[ ]

Le monde n’a pas besoin de ninjas, le monde n’a pas besoin de shinobi.
Tu te remémore une fois encore tes longues discussions avec Fujimi et Kaho ;
Tu te vois encore dans cette même pièce qualifier l’ancien leader du Shoshikidan de pauvre fou.
Tu regrettes une fois encore de ne pas avoir le courage de prendre les armes et prôner la grande ère du Ninshuu.
« Ko. As-tu déjà entendu parler d'un certain Nara Alderan ? » Demande t-il avec calme.




Revenir en haut Aller en bas
Asaara Kō
Asaara Kō

L'heure du changement feat Hakuryū no Honma Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 17:32
L'heure du changement feat Hakuryū no Honma 1544921902-bg-serieux
変更 ▬ Henkō


Il accepte... Sans rechigner, sans me demander plus de détails. Il accepte mon choix sans essayer de me contre-dire et il gagne encore plus de mon estime en faisant cela. Pourtant il reste silencieux, comme s'il semblait réfléchir. Peut-être qu'il ne comprend pas vraiment mon choix, peut-être qu'il est en train de me juger une fois de plus, mais son genre est de le faire ouvertement, pas dans son esprit. Il doit réfléchir certainement à autre chose, mais à quoi ? Je sais à quel point il est contre le système des villages, contre les armées qui se font la guerre alors peut-être que mes envies d'ailleurs le touche ? Je ne sais pas trop alors j'attends qu'il dise un mot, tout en pensant au futur qui pourrait être mon destin.

Partir ? M'enfuir ? C'est une solution, mais pour aller où ? Entre Honma qui m'a déjà prévenu que j'aurais énormément de mal à trouver ma liberté mise à part en mourant et Senkû qui m'a prévenu qu'il serait celui qui viendra me chercher, j'ai eu de quoi calmer mes ardeurs. Pourtant j'y pense encore, de plus en plus, cela ne fait pas si longtemps que je suis enfermé à Iwa et pourtant je sens déjà ces chaînes comme une prison. Erreur de débutant, que je ne ferais plus jamais, ma vie de nomade est ce qui me manque le plus, il y a peu, je ne l'aurais jamais pensé.

- Des rumeurs que certains visiteurs du désert m'ont parlés, mais je n'y ai pas prêté attention, à cette époque je ne pensais pas que je quitterais le désert un jour et encore moins que je rejoindrais une prison.

Ça y est, je considère totalement Iwa no Kuni comme une prison. Je crois bien qu'il n'y aura pas de retour en arrière dans ma pensée. Je suis déterminé à partir un jour et cela viendra un jour, en attendant je vais juste subir encore et encore. Honma est loin d'être con, il a très bien compris que je suis venu ici pour son aide et je pense qu'il va commencer en me parlant de cet homme qui s'est fait connaître dans le monde entier. Peut-être pour comprendre une idéologie ? Peut-être pour me dire comment ne pas agir ? Dans tous les cas, je serais attentif à ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

L'heure du changement feat Hakuryū no Honma Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 19:10




❞Dans ta pensée, les mots sont légions. Pourtant tu demeures silencieux - comme enterré dans un mutisme dont tu ne saurais t’extirper. Peu à peu a c'est comme si tu te sens responsable de l'ensemble des calamité que commettent les shinobis. Comme si toi, Washi Honma, avait été nommé pour en endiguer la plaie. Cette plaie béante qui doucement s'étend jusqu'aux confins du monde - Seichi qu’il l'appelle.

Et que le kazejin t’énonce n'en connaître que de vils rumeurs, tu t’esclaffes. Tu ne peux décidément pas retenir ce rire qui vient jusqu'à qu'à t'en tirer les larmes des yeux, finissant par pouffer. Pour donc mêler l’utile à l’agréable, les shinobis ne sont donc en plus qu’une bande de menteurs manipulateurs ? Génial.

- Alderan, aussi peu que je le connaisse, était un utopiste. D’après certains dires, il fut l’un des disciples de l’homme au chapeau. Quand bien même, bon nombre sont ceux à l’incriminer, à mon sens il n’était pas si différent des hommes. Nous autres, les humains sommes construits de cette manière. D'un père qui brandirait l’épée pour protéger les membres de sa famille à une mère qui bâtirait une armée pour protéger son empire et les siens. Je pense personnellement qu'il en va de même pour tous.

Si tant est que ceux appeler “Hommes” puissent se parer de vanités et d’orgueil, d’une telle pensée ne nait que l’égo, la notion de l’unique - la naissance même de l’hubris. Et ce dernier peut autant se voir briser en éclats que s'accroître au fil du temps et des épreuves. Enorgueilli et boursouflé les ninjas ne se rendent point compte que plus haut monteront leurs objectifs , ses espérances et fatalement, plus haute sera la chute. Alors oui tu ne peux clairement pas être de ceux-là. Car pour toi la vie se doit d’être vécu, d'être partagé. Ainsi pour ne jamais laisser ton esprit plongé dans l’oublie, tu n’as de cesse que de te remémorer ce mantra : Trois choses ne peuvent pas être cachées bien longtemps : le soleil, la lune et la vérité.

- Ils ont un rêve, le réalise, et lorsque le temps de protéger ce qu'ils ont bâti est venu, ils brandissent leur épées avant de faire tout ce qu'il faut pour atteindre leur objectif... Voilà maintenant tu sais. C'est trivial n'est-ce pas ?

Préludes estampillés de doux cataclysmes, complaintes craintives ; les psaumes s'essoufflent et brûlent de silences abrasifs : l'engouement nouveau, qu'autant en emportent le vent et la murge. Tu le pensais ; Le pire étant encore de plonger ses yeux dans ceux qui croient encore à la rédemption, aux promesses murmurées de vagues confessions, à ces élans apogées aux virulentes abnégations. Mais si l'homme est capable d'accueillir le pire dans des chopes aux relents saumâtres, alors tu tendras tes mains livides et saluera de ta voix les clameurs de l'âtre à l’image d’un messie délivrant son paisible message.
« Cette guerre que je déteste tant, a pour rouages la nature même du genre Humain. Tant protecteur que destructeur. Ce n'est pas le monde qui crée les guerres, mais les shinobis. Voilà pourquoi je vous hais. » Déclare t-il.


Le corps fourbu tu te drape de ces parures austères propre à votre clan ; l'éclat vermeil des orbes effleure les courbes de ton visage sévère, tandis que les flammes se mêlent à l'océan de ses prunelles qui frôlent l’homme en face de toi en ces terres délétères. Si les tempêtes saillantes aux pavanes puissantes n'ont d'échos à sa mémoire, c'est que la débâcle de l'exode ne sied guère au Shinobi, pourtant, il en aurait reconnu le timbre grave et ces adages pesants.
« A l’image du Sage des six chemins, je veux aimer les Hommes et qu’ils s’aiment en retour. Je veux unifier les nations. Quitte à incarner cette entité dont le visage inspirera la crainte. Je veux créer un monde dans lequel mes disciples pourront vivre. Parce qu'aussi longtemps que nous serons dirigés par des incapables, la guerre et toutes ces choses irrationnelles ne disparaîtront pas, peu importe combien de fois nous changerons le système qui dirige ce monde. Il faut donc éradiquer les Shinobis » scande t-il.






Dernière édition par Hakuryū no Honma le Ven 4 Jan 2019 - 2:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Kō
Asaara Kō

L'heure du changement feat Hakuryū no Honma Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 19:41
L'heure du changement feat Hakuryū no Honma 1544921902-bg-serieux
変更 ▬ Henkō


C'est la première fois que je vois Honma si sérieux et si bavard. En fait, il avait commencé par un fou rire avant de commencer son monologue très intéressant. Je décide de ne pas le couper, de juste écouter ce qu'il dit. C'est une façon de voir le monde très différente de ce qu'on peut apprendre dans une armée. En fait, je reconnaîtrais presque mes parents dans ses propos. S'ils avaient décidés de quitter le monde pour vivre dans le désert, c'est peut-être pour trouver la paix intérieur. En fait, ils devaient très bien être au courant de ce qu'il se passe, mais préféraient rester loin de ce monde, c'est pour ça qu'ils m'en parlaient très peu, ils ne voulaient sans doute pas que je finisse par devenir un de ces fameux shinobis. Je ne les avais pas compris, je ne savais pas pourquoi ils se forçaient à vivre dans la pauvreté et maintenant que j'ai compris... Je les remercies de m'avoir coupé de ce monde si longtemps. Des guerres, du sang, des larmes, ce sont les seules choses qui finissent par arrivés dans ce monde.

- Alderan est mort je suppose ? Et je ne connais pas l'homme au chapeau.

C'est ma première réaction à la longue tirade de mon futur sensei, avant d'aller plus loin dans sa philosophie, je veux en apprendre plus sur ces deux hommes qui me sont inconnus. Je peux comprendre pourquoi Honma haït tant les shinobis, à vrai dire, je suis totalement en accord avec ça. S'il n'y avait pas autant de désaccord et d'envies en chacun d'entre nous, mon père serait sans doute encore vivant et ma mère libre du clan Asaara. Ce n'est malheureusement pas le cas, tous les hommes se sentent obligés de vouloir du pouvoir, de vouloir être les meilleurs. Qu'est ce que cela apporte mise à part des combats, des combats et encore des combats ? Pas grand chose, si ce n'est qu'une paix éphémère qui durera jusqu'à un prochain ennemi qui voudra prendre la place de numéro un.

- Vous savez, je déteste tout autant que vous ce monde de shinobi... En fait, grâce à vos mots j'ai compris une chose, que j'aurais dû continuer sur le chemin de mes parents qui faisaient tout pour être éloignés de ce monde. Malheureusement le passé les a rattrapés et plusieurs personnes sont mortes pour une histoire de sang, de clan. Je trouve cela scandaleux et je pensais trouver la paix à Iwa, mais finalement, vous me démontrez que c'est totalement faux. Mon père est mort dans mes bras, en me disant de vivre mes rêves et j'ai encore espoir de les vivres, j'ai encore tant de paysage à découvrir.

Le paternel ne pensait certainement pas que je rejoindrais un de ces villages, il espérait sans doute que je reste visiteur. Sans regrets, je dois penser au futur et comment m'en sortir, ce qui est fait est fait, on ne change pas le passé.

- J'ai besoin de vous pour m'en sortir Honma, votre façon de voir le monde est intéressante et je suis prêt à vous aider dans cette quête. Je sens qu'à vos côtés, je suis totalement capable de vivre mes rêves et voir le monde s'améliorer.

Venais-je de prêté allégeance à une personne que je connais à peine et qui n'est pas d'Iwa ? Oui totalement et j'en ai aucune honte. En quelques minutes de discussion, il m'avait montré à quel point je devais le suivre dans sa voie, à quel point ça se rapproche bien plus de ma façon de penser que la façon d'agir des villages cachés. En soit, je lui demande d'être mon sensei, mon guide, mon sauveur de cette prison, mon briseur de chaînes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

L'heure du changement feat Hakuryū no Honma Empty
Mer 9 Jan 2019 - 20:37




❞Tu réprima une moue intéressé bien que soucieuse. Le discours que tu avais entrepris d'aborder avec le jeune Ko, tu le savais bien inconnu de tous les songes. Tu te remémores alors les bons moments que toi et les autres avaient pu partager au sein même de la forêt d’Hayashi - bien évidemment tu ne veux pas que tout cela ne cesse.

Effectivement, il est mort. Dans l’enceinte-même de ce village que tu défendais jadis. Alors même qu’il était venu se rendre à Iwagakure, il n’en est jamais ressorti.

Et tandis que tu avances ton pion sur l’échiquier du destin, tu n’as de cesse que d’observer la moindre de ses réactions. craintes ou hésitations, bien que pour l’heure tu ne saches pas faire la différence entre les deux. De toute façon, il y’a de cela bien des années que tu eus compris que la confiance, aussi sacrée fut-elle, est de nature peu traitable - souvent même elle te résiste; mais c'est un enfant envers laquelle tu ne peux soustraire tes responsabilités ; mais pourtant cet âge est également souple et facile à diriger. Toi Honma, Gardien d’Hayashi éleva le jeune Genku aux sons de la guerre, et, par cet art en réalité paisible, dompta son naturel sauvage : celui qui tant de fois fit trembler tes ennemis, qui par tant de fois effraya même tes compagnons d'armes...
« Crois-moi, ce choix que tu fais aujourd’hui n’est pas sans risque, Jeune Ko. Et ne compte pas sur moi pour en assumer les conséquences. » Déclare t-il.

ton regard rubis s’auréole davantage sur ce jeune homme qui s’est présenté devant toi. Tu es d’ailleurs forcé de constater qu’à l’inverse d’un gamin dont tu tairas le nom (Genku par exemple), il fait preuve d’une certaine déférence désuète qui n’est pas sans te plaire. Il n’empêche que pendant un long instant tu ne dis rien, pas un seul mot ne quitte ta bouche. Laissant au silence ce qui lui est propre. Tu t’interroges tout de même sur ce qui peut bien motiver ce dernier à quérir ton apprentissage.



Revenir en haut Aller en bas

L'heure du changement feat Hakuryū no Honma

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: