Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Une lettre de défi [PV Kaguya Shyko]


Ven 21 Déc 2018 - 23:42
Entre sauvetage de genins dans la rue et rencontres de visiteurs impertinents dans le Grand Dojo, Saji n’a de cesse de faire de rencontres étonnantes dans le village de Kiri. Cela a pour mérite de le délasser au milieu de son quotidien à former les apprentis sabreurs qui viennent prennent des cours pour s’initier au kenjutsu, ou les missions urgentes auxquelles il doit participer. Il se remémore encore les premiers mois après son arrivée en hiver 203, où Kiri se remettait encore de l’attaque récente des organisations indépendantes, une période de stagnation et de paix relative.

A ce moment, l’absence de la Mizukage se faisait moins ressentir, contrairement à maintenant où le village connaît un état d’alerte générale face à la menace des prisonniers. Espérons que cette période de printemps 203 soit le début d’une nouvelle vague d’éléments prometteurs qui garniront de façon permanente les rangs du village de la Brume. Car s’il est un temps où Kiri est dans le besoin, c’est bien maintenant.

Cela commence par les constructions en cours, des missions lancées ici-et-là, mais encore rien de concrétisé malheureusement. En espérant que d’ici quelques mois, la nouvelle dynamique dont semble bénéficier le village grâce aux nouvelles recrues et aux retours de certains de ses membres emblématiques permettra de lancer Kiri sur la voie de la force. L’effort est donc aussi bien collectif qu’individuel.

Sur le plan individuel justement, Saji souhaiterait explorer les limites de ses capacités, en se confrontant aux meilleurs. Un des meilleurs moyens serait tout simplement de défier l’un des chefs de clan, et parmi eux, le très réputé Kaguya Shyko qui s’est récemment illustré dans le tournoi de Kaze. Un challenger à l’apparence adolescente et innocente, et qui cache au fond de lui une âme de guerrier. Une technique de taijutsu propre aux Kaguya, combinée à leur pouvoir héréditaire lié à la croissance des os.

Le sabreur a eu l’occasion de constater les prouesses de ces mutants en la personne de Kaguya Wutu-Fuku, un homme qu’il respecte beaucoup. Ce dernier n’étant pas disponible en raison d’une mission urgente à l’extérieur, il se sert de son statut de porte-parole des Sabreurs pour contacter directement le chef Kaguya, son supérieur, en lui envoyant une lettre de défi qu’il ne pourra pas refuser.

Saji a écrit:
@Kaguya Shyko,

Ayant eu vent de votre performance remarquable lors de votre participation au tournoi international de Kaze, je vous contacte en ma qualité de représentant officiel des Sabreurs. Vous avez fait honneur à votre clan, ainsi qu’à tout le village de Kiri qui peut s’enorgueillir d’avoir été représenté par un champion aussi brave que vous. Pourtant, les chances n’étaient guère de votre côté et vous avez persévéré avec la même tiédeur. Vous avez été une source d’inspiration à la fois pour les valeurs que vous défendez mais aussi votre habileté au combat. Etant aussi au courant de la direction pacifiste que vous avez donné au clan Kaguya, malgré la réticence de vos confrères les plus conservateurs, je ne vous cache pas que je serais intéressé d’échanger avec vous, à l’occasion d’une rencontre au Grand Dojo des Sabreurs. Je vous y invite, et espère que vous accepterez mon défi relevé : un combat singulier.

Amicalement,

Nobuatsu Saji.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Sam 22 Déc 2018 - 18:30
Ce jour-là était plutôt calme. Shyko en avait presque fini de déployer les ninjas de son clan sur le village et ses alentours. Les Kaguya étaient désormais opérationnels et prêt à en découdre au moindre signe de danger qui pourrait planer sur Kiri. Ça faisait du bien au moral quand même d'avoir régler quelque chose d'aussi important pour la sécurité interne. Tout commençait a filer bon train, le complexe Shinobi était en cours de validation pour construction, il n'y avait pas trop d'autres dossiers épineux en attente, c'était cool. Souffler comme ça faisait vraiment du bien, surtout avec le stress qu'il avait accumulé en rapport avec le reste.

Soudain, alors qu'il ne s'y attendait pas, le jeune chef de clan allait recevoir une lettre des plus singulière. Une demande de duel de la part de Nobuatsu Saji, un épéiste qui commencait à avoir une petite renommé parmi les siens. Il était même actuelle une sorte de représentant, depuis que Shiori avait quelque part disparue diront nous. la Kage en titre était sans doute occupée, mais elle ne faisait plus du tout d'apparition publique depuis un certain temps maintenant, il faudrait peut-être commencer à s'inquiéter pour ça.

M'enfin bref, demandé aussi poliment, c'est ainsi que le chûnin ne se voyait pas refuser ça, surtout que ça lui ferait enfin faire un peu d'exercice.

Lettre pour Saji:
 

C'est avec une certaine impatience que l'homme aux cheveux de jade envoya donc sa missive à destination de son adversaire. Il ne doutais pas que cette rencontre serait très enrichissante pour lui.

Le jour de l'affrontement, c'est avec une certaine sérénité que le chef de clan se dirigea vers le lieu de rendez-vous. Il n'était pas du tout stressé. Le but n'était de toute façon pas de se battre à mort, c'était juste faire un petit entrainement à deux. Pour Shyko en tout cas. Une fois là-bas, il n'eut pas vraiment de mal à trouver l'homme masqué pour l'aborder.

"- Heureux de vous revoir. Il me tardais de vous trouver pour cet entrainement. "

Il n'y aurait sans doute pas beaucoup de mondanités avant de commencer à se taper dessus mais un minimum était nécessaire selon le bisounours. Il aimait être respectueux et ce n'était pas encore maintenant qu'il allait arrêter. D'autant plus qu'il avait beaucoup de respect pour les combattants valeureux et Saji semblait clairement faire parti de ceux-là.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Sam 22 Déc 2018 - 21:07
A la réception de la réponse du chef Kaguya, Saji apprend que son prochain adversaire souhaite le rencontrer dans deux jours au Grand Dojo, ce qui lui laisse largement le temps d’organiser un terrain à l’extérieur pour leur combat. Une surface qui présentera le moins d’aspérités possibles, avec un maximum d’espace pour que tous deux puissent se déplacer et employer des techniques de toutes ampleurs et de toutes portées. Hors de question de se limiter en raison des contraintes du terrain, cela leur permettra d’agir comme bon leur semble sans se soucier d’obstacle alentours.

Ce jour-là, conformément aux consignes du muet, un terrain extérieur aménagé a été réservé en prévision du duel. Au moment d’entendre le Gardien souhaiter la bienvenue au chef Kaguya, Saji sort de la bâtisse pour aller à la rencontre de cet homme qu’il n’a jamais vu en chair et en os auparavant alors qu’il a beaucoup entendu parler de lui. Seulement des descriptions vagues de son apparence physiques, des critiques sur sa façon de gérer le clan, mais aussi des éloges par rapport à son caractère pacifiste par les plus fidèles de son mouvement. En voyant l’homme masqué s’approcher du pas de la porte, le Gardien s’occupe des présentations :

« Monsieur Kaguya Shyko, je vous présente Nobuatsu Saji. Le représentant des Sabreurs de Kiri. »

Un hochement de tête amical à l’adresse de l’adolescent aux cheveux de jade. Saji effectue quelques signes de la main immédiatement traduits par le Gardien.

« Il dit qu’il est heureux que vous vous soyez rendu disponible pour cette rencontre, il espère seulement qu’elle sera à la hauteur de vos attentes. Qu'elle sera suffisamment divertissante pour vous. »

Des politesses en prélude du combat, une façon d’accueillir avec respect cet homme de réputation. D’un geste du bras, Saji propose à son invité de le suivre plus loin à l’intérieur. Ils traversent le grand hall, et marchent tout au bout afin de sortir de l’autre côté, où se trouve le terrain qu’ils ont préparé. En emboîtant le pas du sabreur masqué, le Kaguya pourra observer une fois à l’extérieur un terrain plat et très large sur lequel ils vont s’affronter.

Dehors, le silence, et le vent, très léger. Sur le bord du terrain, deux chaises et une table sur laquelle est posé de quoi se déshydrater. Deux bouteilles en verre remplies d’eau, rien de plus, rien de moins. Les sabreurs vivent dans la simplicité, peut-être moins par discipline ascétique qu’en raison de la légèreté de leur porte-monnaie.

Les voilà tous les deux seuls sur le terrain, sans personne autour pour les déranger. Pas un spectateur. Saji s’est assuré que le Grand Dojo soit fermé dans ce créneau horaire spécifique afin que leur combat se poursuive en silence, sans que des regards trop curieux viennent les assaillir et troubler leur sérénité. Il ne voudrait pas qu’un visiteur vienne perturber le déroulement de leur duel, surtout quand l’un des deux combattants n’est autre que le chef du clan Kaguya.

Quelques pas plus loin, le sabreur est en position de commencer. Il fait glisser la lame de son sabre hors de son fourreau et la plante dans la terre, avant de s’étirer les épaules et les jambes. Un duel qu’il ne compte pas prendre à la légère, surtout quand on sait l’habileté au combat dont a fait preuve le Kaguya au tournoi de Kaze. Nombreuses sont les techniques redoutables dont ils disposent. Aussi a-t-il pour projet d’avoir recours à Baransu qui lui donnera peut-être l’opportunité de jouer à armes égales avec son adversaire. Posant ses doigts sur la poignée de son katana, Saji retire la lame du sol. Le signal que le match peut débuter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Jeu 27 Déc 2018 - 15:24
Shyko ne pouvait être que très agréablement surpris. Visiblement, son hôte semblait avoir été dans la préparation de la zone de combat. C'était un de respect assez flatteur pour quelqu'un enant d'un clan comme celui des Kaguya. Une zone simple, plane, et surtout à l'extérieur pour pouvoir laisser s'exprimer sans retenu l'art du combat des protagonistes. Rapport à une certaine habitude, le jeune homme ne savait que trop ce que cela signifiait. Bien que le combat se voudrait cordial, il n'était pas question de faire une simple échange sans envergure, cette terre réclamait un niveau à la hauteur de ce qu'elle avait été prévue pour recevoir, c'est à dire du Taijutsu de haut vol. C'était une sorte de spécialité chez les sabreurs également. Eux étaient plus porté sur le maniement des armes évidemment, mais ils étaient aussi des expert du combat rapproché. Cet entrainement n'en serait que plus intéressant.

Lorsque le traducteur de langage des signes prit la parole pour exprimer les paroles de Saji, ce fût par un sourire que le chef de clan allait recevoir ses paroles.

"- Je suis certain que je ne serais pas déçu. J'espère juste que je ferais honneur aux espoirs que vous semblez avoir mit en cet affrontement. "

Peu de temps après, les deux adversaires se retrouvèrent donc dans l'arène. D'un coup assez formel de sabre qu'il retira après l'avoir planté dans le sol, le sabreur venait donc de déclarer le combat officiellement commencé. Il semblait vouloir laisser la main à Shyko et c'est donc avec plaisir qu'il allait la prendre. Il avait beau être surtout d'un tempérament à préférer se défendre mais bon, il fallait bien que quelqu'un s'y mettre.

C'est donc ainsi qu'après une petite course, Shyko allait directement provoquer le corps à corps pour coller quelques coups rapides. Quoi que l'on en disent, il restait quelqu'un de très entrainé et chacun de ses coups étaient réfléchit pour atteindre au maximum des points sensibles. Les côtes, la gorge, le nez et les tempe. C'était les zones à privilégier dans le style très brutal des manieurs d'os. Puis il savait son adversaire à l'aise, il n'avait donc pas à se retenir. Il allait même conclure en rajoutant ses os dans l’équation, effectuant une parfaite danse du mélèze.

Après cet enchaînement plutôt rapide, il allait reculer d'un pas, reprenant une posture défensive pour être sûr de parer au mieux, il était hors de question de se faire avoir par abus d'offense. Il se devait également de prévoir un retour qui serait sans doute non négligeable. Il l'attendait juste et quoi que le muet ferait, Shyko ne se laisserait pas surprendre.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Jeu 27 Déc 2018 - 23:50
Kaguya contre Sabreur. Deux représentants de clan, pour deux styles de combat différents. L’un maîtrisant le corps-à-corps à mains nues tandis que l’autre est plutôt versé dans l’art du kenjutsu. Si son adversaire n’a pour le moment aucune idée du pouvoir de son sabre légendaire, lui a déjà eu droit à un avant-goût de leur redoutable puissance, pour avoir observé les prouesses de Wutu-Fuku son mentor qu’il a accompagné lors d’une mission au village de Fii.

Il avait alors invoqué cette créature d’os titanesque qui est sortie de son dos. Un pouvoir relativement polyvalent étant donné qu’ils peuvent s’en servir pour l’attaque comme la défense. Sachant que ce n’est pas n’importe quel Kaguya qu’il est sur le point d’affronter mais un le chef en personne, le Sabreur doit donc redoubler de vigilance.

Au moment de sortir son sabre de la terre, Shyko comprend que le combat est lancé et court en direction du sabreur masqué en faisant pousser des os partout sur son corps. Sur les avant-bras, le torse, les jambes. Le Kaguya se transforme en véritable porc-épic et se prépare à percer Saji de toutes parts.

Il fallait s’attendre à ce qu’un expert du taijutsu cherche à se rapprocher dès le départ, aussi le sabreur a-t-il prévu de maintenir la distance : avant que son adversaire n’arrive trop près de lui, il a déjà dégainé son sabre et jeté celui-ci devant lui avant de joindre les mains de façon à exécuter le mudrâ du serpent.



Flottant en face de lui, le sabre se met à tourner très vite sur lui-même, reproduisant le mouvement d’une hélice repoussant alors l’assaut du Kaguya. Une fois l’attaque repoussée, le sabreur plonge en avant et attrape son arme au vol pour effectuer une puissante attaque de courte portée.



Libérant une grande masse de chakra dans sa lame, il effectue deux coups de taille rapides devant lui afin de trancher son adversaire en quatre. Soupçonnant le grand potentiel de défense de son Kaguya, Saji ne se retient pas dans l’exécution de cette technique. Par respect plus que par volonté de gagner.

Résumé du tour:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Ven 28 Déc 2018 - 2:06
Avant de continuer cette histoire, j'aimerais corriger mon collègue narrateur. Bien qu'il soit fort sympathique, je ne lui permet pas d'oser comparer son poulain, vulgaire représentant à mon cheval de course, chef incontesté et incontestable du prestigieux clan Kaguya, le meilleur clan du monde. Que ce freluquet se le tienne pour dit. Non mais oh ! ... Nan je rigole, du love sur toi mon petit.

Bref ! Dans une sorte de respect mutuel, les deux jeunes hommes s'étaient donc directement attelés a utiliser des techniques assez impressionnantes. Il n'était pas question de lésiner sur les moyens ce coup-ci. La technique défensive de Saji était très originale mais efficace. L'avantage était clair cependant, avec une technique de ce style, il était plus facile de voir la façon de se battre du sabreur. Il utilisait son sabre sans même à avoir à le tenir. C'était très intriguant comme manière d'utiliser un katana. ^

La suite ne fût cependant pas dégueulasse non plus. Une contre-attaque bien sentie, deux coups d'épée très brutaux. Fort heureusement, préparer à quelque chose du genre, ce fût assez simple pour le Kaguya de faire pousser son armure pour contrer ça. L'avantage est quand plus, elle allait être amoché mais grâce a la manière dont les coups avaient étés portés, cela n'allait même pas la détruire. Une bonne chose pour la suite.

En parlant de suite, il était temps d'attaquer de nouveau. Il était hors de question de se laisser dominer comme ça. Shyko décida donc de charger comme une furie vers son adversaire afin de coller un coup direct à pleine puissance. L'occasion était trop belle et en plus, son armure serait là pour la protéger en cas de mauvaise surprise, il n'y avait pas donc trop de questions à se poser.

"- La danse de la rose florissante ! "

Le jeune homme n'allait pas y aller avec le dos de la cuillère, exploitant le potentiel de cette redoutable attaque à son paroxysme. Elle serait assurément un test à la mesure de Saji. S'il réussissait à s'en sortir indemne, ça voudrait bien dire qu'il ne fallait pas le prendre à la légère. Encore que vous me direz, même parmi les guerriers confirmés, c'était très rare de voir quelqu'un esquiver ce combo sans utiliser une capacité surhumaine, un peu à l'image d'Ikaku, le Sendai qu'il avait eu le loisir d'affronter quelques temps plus tôt. Bref, il était temps de savoir si le muet serait capable d'une tel prouesse ou non.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Ven 28 Déc 2018 - 15:17
En bloquant la première attaque de son adversaire, Saji a tenté d’en profiter pour porter le premier coup, avec une puissance technique de sabre en deux temps. Il trouve sa cible mais remarque en levant les yeux que le Kaguya ne semble pas broncher, qu’une armure osseuse vient d’apparaître à la surface de sa peau.

Apparue juste au moment où il portait le coup, l’armure l’a sauvé de terribles blessures. On peut voir à la réactivité du chef de clan qu’il n’est nullement impressionné par la rapidité de l’assaut, ni la brutalité de l’impact, il en probablement vu des plus redoutables.

Un signe que le Sabreur devrait peut-être se montrer plus agressif pour ses prochaines tentatives. Il peut néanmoins observer deux grosses entailles à travers l’armure, laissant entrevoir ses vêtements. Son attaque a donc réussi à percer l’armure mais pas à la détruire, ce qui est frustrant.

Mais il n’a pas le temps d’être déçu, que déjà, son adversaire prend appui sur ses jambes pour parcourir à une vitesse impressionnante la courte distance qui les sépare. Une charge comme on en a rarement vu, et qui laisse présager une technique de haute volée. En un instant, le voilà déjà à la portée de l’adolescent à la chevelure verdoyante qui fait alors pousser des os depuis la paume de sa main.



Par réflexe, Saji a commandé à son sabre de le tirer sur la droite, ce qui l’a fait glisser sur le côté de façon à esquiver rapidement l’attaque. Mais cela n’a pas empêché son adversaire d’anticiper le déplacement, en essayant de le frapper dans le mouvement, le touchant au niveau de l'épaule pour y laisser quelques entailles.

Un coup d’œil rapide à sa blessure, des filets de sang parcourant déjà son bras gauche. Pendant un moment, Saji a cru qu’il allait y passer. Si lui-même ne cachait pas cette botte secrète pour esquiver, peut-être que le Kaguya aurait pu mieux l’anticiper. Le sabreur masqué vient aussi d’avoir une idée de la vitesse du maître de taijutsu et doit s’attendre à une autre attaque de ce genre.

Eviter ce genre de situation serait préférable, car c’est son réflexe contre le sien et Saji ne peut pas être certain qu’il s’en sortira encore la prochaine fois. Il fait éclater une bombe fumigène au sol, relâchant un nuage de fumée dans lequel se dissimule l’homme au shôzoku noir mais ne parvient pas jusqu’à Shyko qui se trouve maintenant éloigné depuis que le bretteur a effectué son esquive longue distance.



Dans la fumée où personne ne peut le voir effectuer un signe en croix à l’aide de ses deux mains, Saji invoque trois clones à ses côtés, afin de tromper son adversaire avec la même tactique qu’il a utilisé contre d’autres, il se souvient notamment de son duel contre Meiyo où il avait réussi à le berner en le faisant attaquer ses clones au lieu de l’original, épuisant ainsi toute sa réserve de chakra.

Ils prennent alors une formation en demi-cercle, et l’un des quatre Saji sort de la fumée pour attaquer en premier. A moins que le Kaguya puisse voir à travers la fumée, impossible de deviner qu’une technique de multi-clonage a été employée. Saji n’a pas le choix, il doit avoir recours à la ruse s’il veut espérer rivaliser avec Shyko.



Le clone qui sort fait alors tournoyer sa lame en avant, projetant une tornade de feu prenant la forme d’un tigre enflammée rugissant et affamé, chargeant vers le Kaguya afin de le dévorer.

Résumé du tour:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Sam 29 Déc 2018 - 0:24
Fascinant. Le jeune sabreur n'avait peut-être pas été a même de contrer l'intégralité de l'attaque de Shyko, mais il avait esquivé des dégâts potentiellement létaux en redirigeant ce qu'il était incapable de parer sur une zone qui n'était pas trop dangereuse, l'épaule. C'était très bien vu. Il valait clairement mieux avoir une épaule endommagée qu'avoir les côtes ou la tête touchée, c'était clair. Au moins, il venait de faire preuve de jugeote, c'était un très bon point. Il n'usurpait pas son statut de jeune sabreur le plus prometteur de la nouvelle génération. C'était étrange venant de quelqu'un d'aussi jeune que le chûnin aux cheveux de jade de dire ça mais bon, il commençait à rouler sa bosse dans le milieu depuis un moment, malgré le fait qu'il ne soit même pas encore tout à fait sorti de l'adolescence. C'était ce que la plupart des gens avaient tendance a oublier d'ailleurs. Il était certes un homme très doux et aidant, mais il restait avant tout un ninja qui avait passé plus des trois-quarts de sa vie à parfaire son art du combat. Bon, il n'était peut-être pas encore le meilleur et ne prétendait même pas l'être mais il faisait de son mieux pour être digne de son statut.

Enfin bref, je vais me recentrer un peu si vous le voulez bien. Lorsque le muet envoya un fumigène, Shyko était certain que ça cacherait quelque chose de gros. Sans perdre un instant, le jeune homme allait donc faire exploser un kunai muni d'un parchemin, afin de dissiper la fumée ambiante. Il allait voir son adversaire arriver pour faire un échange au corps à corps. Il avait eû le temps de le voir venir et fût capable de répondre avec une certaine aisance au combo. Cependant, l'homme masqué n'allait pas s'arrêtait là, créant une tornade de flammes assez énervée qui se referma sur le manieur d'os. Se plaçant en position de défense, il allait se préparer à encaisser, ce qu'il allait réussir grâce à l'avantage naturel d'une matière comme les os de l'armure qu'il avait sur lui. Il allait cependant devoir la faire disparaître, la chaleur manquant de le brûler sérieusement au travers à cause des résidus de flammes qui subsistaient. Il avait eu chaud, c'était le cas de le dire. Il pouvait déplorer quelques petits traces sur les bras mais ce n'était clairement pas ça qui allait le déranger outre-mesure.

En reprenant sa posture, il allait enfin pouvoir se rendre compte du fait qu'il y avait en réalité quatre clones en plus de l'original. C'était très bien vu encore une fois, Shyko n'avait aucun moyen de voir lequel était l'original. Le jeune homme ne pût s'empêcher de penser à la demi-finale du tournoi de kaze du coup. Son adversaire avait eût recours à ce genre de techniques. C'est donc ainsi qu'il n'allait pas se laisser avoir ce coup-ci et tout faire péter d'un seul coup, et de manière suffisamment grande pour anticiper une explosion ou autre.

"- La danse du lys royal ! "

Shyko se mit à faire pousser ses os de manière luxuriante sur toute la zone. Quelque soit la position des clones, ils seraient balayés avec ça. Et il était presque certaine que jamais Saji serait suffisamment fou pour utiliser du chakra pour les sauver, il essayerait sans doute de se sauver lui-même, ça serait déjà un bon début. Puis ça demanderait une consommation de chakra qui ne serait clairement pas rentable, du moins du point de vue du Kaguya.

Après cette attaque, il n'allait cependant pas s'arrêter. Il était temps de mettre un terme à cet échange. Il allait de nouveau charger avec encore plus de vigueur, déchaînant toute la puissance dont son corps était capable afin de porter le coup final. Sans doute surpris et pensant à la défense qu'il avait dû exécuter pour se défaire du lys, le sabreur serait sans doute plus vulnérable que jamais.

"- La danse de la rose florissante !! "

Les os venait de sortir de la paume de Shyko et dans un mouvement éclair et pourtant si potentiellement lourd en conséquence pour la suite de cet affrontement. Les dés étaient jetés et il n'appartiendrait qu'au sabreur de surprendre le chef de clan en cet instant qui serait fatal pour la plupart des combattants.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Mer 2 Jan 2019 - 22:07
Le combat n’a pourtant duré que quelques instants et déjà, le Sabreur se rend déjà compte de la férocité de son adversaire au corps-à-corps. Capable de charger à une vitesse telle qu’il peut approcher sa cible en un instant et le trancher à l’aide de ses lames d’os. Après avoir essuyé ses premiers dégâts à l’épaule, Saji ne désire certainement pas renouveler l’expérience en essayant de rester à distance pour ne pas risquer une nouvelle confrontation directe avec ce maître du taijutsu.

Lançant une bombe fumigène au sol, il se couvre d’un épais nuage de fumée dans lequel il dissimule sa technique de multi-clonage de façon à tromper le Kaguya. Ce dernier ne laisse pas de place au doute, déjoue ce tour de passe-passe en tirant un kunaï explosif droit sur la masse obscure de façon à disperser le brouillard de guerre. Le rideau se retire, faisant apparaître Saji et ses deux copies supplémentaires sur le terrain, lesquels font face à l’adolescent aux cheveux de jade.

Ne s’attendant pas à une réaction aussi rapide de la part de son adversaire qui a tout de suite vu à travers le stratagème, Saji est pris dans le souffle de l’explosion et dégagé en arrière. Son corps roule dans la terre, dégagé au loin pendant que le troisième clone ayant survécu à l’explosion fait tournoyer sa lame afin de causer une tornade de feu. Celle-ci prend la forme d’un tigre enflammé géant qui jaillit en direction du Kaguya lequel n’a aucun mal à encaisser l’attaque grâce à son armure osseuse qui est alors détruite.

Si Shyko est désormais sans armure, il est celui qui a l’initiative de la prochaine attaque après que Saji se soit fait souffler par l’explosion. A la façon d’un poisson-globe, il expulse des pics d’os tout autour de lui et détruit le dernier clone restant, tandis que le reste des missiles arrivent en direction de l’original qui se relève à peine de la déflagration. Il place alors sa lame devant lui et effectue une série de mouvements rapides pour dévier la trajectoire des tirs.



Déviant l’essentiel des projectiles, il en reçoit cependant quelques-uns de part et d’autre de son corps, notamment au niveau du torse et des cuisses. Il serre les dents en attendant que la pluie de pics cesse de l’entailler de partout… Mais à peine le calvaire est-il arrêté que le Kaguya revient à la charge, littéralement, avec une attaque identique à celle qu’il a utilisée auparavant.



Glissant sur le côté, le sabreur se fait tirer par son katana, lui permettant d’esquiver un coup qui allait lui arriver en pleine poitrine. La lame d’os vient alors entailler son épaule gauche déjà endommagée, ce qui a pour effet d’aggraver la blessure déjà infligée. A la fin de l’esquive, l’homme masqué plante sa lame au sol et exécute rapidement une série de mudrâs. Il crache alors un puissant jet de flamme prenant la forme d’un dragon de feu de grande ampleur, fonçant droit sur la cible Kaguya.



Une dernière attaque, afin de conclure une rencontre palpitante. Le Sabreur reprend son sabre planté au sol et le range dans son fourreau. Malgré l’importance des entailles à son épaule gauche, il ne chancelle pas. Il se tient droit et fait un salut debout à l’adresse de son invité pour le remercier de cette rencontre palpitante. Il est évident que ce combat s’achève sur une défaite pour lui, il le reconnaît. Cela lui a permis de relever des failles dans sa défense et permis de réfléchir sur d’autres manœuvres à l’avenir.


Résumé du tour:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Jeu 3 Jan 2019 - 17:04
Shyko s'était vraiment prit au jeu. La fièvre du combat l'envahissait peu à peu. A la fois astucieux sur ses manœuvres défensives et furieusement efficace sur les offenses, je pense sincèrement que le jeune Kaguya n'avait pas grand-chose a se reprocher sur cet affrontement. Il était très bref, mais d'une intensité qui faisait plaisir à voir. Quand bien même Saji évitait tout justes les dégâts qui pouvaient mettre sa vie en jeu, il semblait être plutôt débordé par les assauts osseux. Il n'avait bien sûr par démérité par ses tentatives très imaginatives et bien rodés, mais sa dernière attaque allait être bien peu efficace, elle aussi.

"- Dôton : le mur de boue ! "

J'imagine que le muet n'y pouvait rien pour le coup. Shyko avait été plutôt chanceux d'avoir l'avantage élémentaire face au dragon de feu qui aurait sans donc fait des ravages dans le cas inverse. Enfin, la chance faisait quand même malgré tout parti d'un combat aussi.

Soudain, d'une manière assez inattendue, le sabreur allait remettre son sabre dans fourreau et saluer son opposant, mettant par ce fait fin au combat. A ce moment-là, le chef de clan allait répondre au salut mais allait se remettre quand même en question. En avait-il trop fait ? Une très bonne partie de ses attaques étés passés très proches d'être létales ou à minima d'avoir de très grosses répercussions sur le corps de son adversaire. Son but n'avait absolument pas été de le blesser sérieusement mais en voyant le sang s'écouler sur le corps du Nobuatsu, il pouvait se rendre compte qu'il n'avait pas été loin de le faire. On pouvait placer cette fureur sur ses origines guerrières ou même sur la tension qu'il avait besoin d'évacuer ces derniers temps, mais il avait vraiment besoin de faire attention de ne plus faire ce genre de débordement. Il ne pouvait pas se permettre d'agir comme ça contre des alliés. Effectivement, agir avec force était une marque de respect, mais il aurait dû se modérer en se rendant compte d'un certain ascendant qu'il avait prit assez tôt dans le duel.

Enfin, afin de ne froisser personne, surtout que l'homme masqué ne semblait pas avoir trop été gêné par cet excès, Shyko allait juste reprendre la parole pour féliciter son nouvel ami pour cet échange.

"- Vous avez été un redoutable adversaire, félicitations, vraiment. "

Prenant un sourire naturelle, après avoir souffler un peu pour se remettre de cet afflux d'émotions, le jeune homme allait un peu surenchérir, mais bon, c'était de bon ton, quelque part pour éviter le malaise qu'un affrontement du genre aurait pû laisser.

"- Vous méritez votre réputation de plus prometteur des sabreurs de la nouvelle génération. "

Il serait sans doute maintenant temps pour l'épéiste de se soigner, c'est donc ainsi que le jeune homme allait se proposer, s'y connaissant vaguement dans ce domaine, surtout pour les blessures qui semblaient encore superficielles, hormis bien sûr au niveau de l'épaule ...

"- Vous avez besoin d'aide pour vous faire des bandages par contre ? ça serait bête de choper une infection pour ça. "

Une petit rire allait conclure cette phrase. Une petite manière de dédramatiser sans doute. Surtout face à un guerrier qui ne verrait sans doute pas trop de soucis au travers de ce genre de dommages. Comme quoi, il y avait dû bon à tirer de partout, même dans ce genre de cas.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Ven 4 Jan 2019 - 2:28
Les failles dans sa défense sont considérables. Il manque de vitesse. Ou peut-être de volonté ? Il ne sait plus, difficile de réagir à chaud dans une confrontation aussi tumultueuse, après avoir essuyé tant de blessures, le sang s’écoule et le cerveau perd en oxygène, celui-ci peinant à alimenter les muscles meurtris par les attaques impitoyables de son adversaire. Il a eu beau tenter toutes les manœuvres défensives à son arsenal, aucune de ses techniques n’ont réussi à percer la défense du Kaguya. De même les attaques de l’adolescent étaient d’une telle vitesse que ses esquives ne suffisaient pas à éviter la totalité des dégâts.

Comme quoi, le représentant du Clan des Sabreurs devra faire preuve d’encore plus de persévérance pour surpasser ses prochains adversaires. Cette défaite n’est pas amère, ni lourde de conséquences. Un combat qui n’est prétexte qu’à l’apprentissage de la dure réalité. Perdre avec humilité a plus de valeur que gagner avec un égo surdimensionné. Car alors, l’amertume nourrit la pensée, force le vaincu à réfléchir avec sincérité sur ses faiblesses, à comprendre ce qui a pêché dans son style de combat. Avoir plus de recul, après avoir confronté ses théories au concret, l’empirique du combat.

Sur le plan du combat, Saji reste quasiment néophyte, n’ayant eu l’opportunité de se battre que contre quelques vrais adversaires. Il réalise aussi que sa panoplie de techniques est trop axée sur l’attaque, trop peu sur la défense, ses réflexes et son déplacement ne sont pas suffisants pour se défendre contre des attaques d’une telle vitesse. Davantage de vélocité, davantage de protection pour la prochaine fois, si du moins le Kaguya accepte de lui accorder un match retour.

L’homme masqué s’approche de son vis-à-vis, le corps ensanglanté et entaillé. Une entaille profonde à l’épaule d’où dégouline le sang du sabreur… Il marche, comme si insensible à la douleur, mais le tremblement quasi-imperceptible de ses muscles indiquent le contraire. Un simple message pour remercier son adversaire du jour.

« Vous me flattez Maître Kaguya, vous honorez la réputation guerrière de votre clan. Sachez que cette rencontre m’a permis d’apprendre beaucoup de choses sur moi-même. M’a permis de me remettre en question, pas seulement sur le plan du combat. »



Le jeune Kaguya lui propose de le soigner. Le muet hoche de la tête.

« Merci pour votre attention, mais ne vous préoccupez pas pour si peu. Vous ne vous êtes pas retenu, et c'est là l’essentiel n'est-ce pas? »


Les blessures physiques se réparent facilement, celles mentales, demandent plus de travail. Il ne se bat pas pour la renommée, ne veut être invincible, ni vu comme tel. Tout ce qu’il désire pour le clan qu’il représente, c’est de servir l’intérêt de Kiri, et défendre le peuple de Mizu. Au diable sa propre réputation et les titres dérisoires, au diable sa propre vie, s’il parvient à transmettre sa volonté à la nouvelle génération de Kirijins qui est en train de voir le jour, alors c’est avec un sourire qu’il continuera de défendre ses principes, avec une ardeur renouvelée. Tel est le nindô du sabreur muet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Ven 4 Jan 2019 - 10:32
Visiblement, tel que l'espérait Shyko, Saji avait assez bien prit sa défaite et ses blessures. Nous ne pouvons pas en vouloir à un adolescent aussi pacifiste d'en avoir douté mais c'était bon, le mal était passé. Le muet déclara même que ce combat lui avait apporté des éclaircissements, et pas seulement sur le plan de l'art du combat. C'était vraiment tant mieux du coup si cet échange lui avait été utile. C'était clairement le but de ce genre d'entrainement après tout. Puis malgré tout, le verdâtre commençait à sérieusement être un habitué du combat, c'était donc avec plaisir qu'il voyait ce genre d'aide qu'il pouvait désormais se permettre d'apporter.

Ce qui était d'ailleurs drôle, en y réfléchissant, c'est que sur la dernière année, le jeune homme avait fait vraiment beaucoup de progrès à ce niveau-là. Ça commençait à remonter le temps où il n'en avait tellement rien à faire qu'il avait purement abandonné son combat d'examen pour éviter d'avoir la moindre tâche sur sa chemise. Rare sont ceux qui l'avaient remarqué, mais au fur et à mesure des mois, il avait vraiment commencé à prendre de l'assurance. Passant d'une sorte de lunatique optimiste à quelqu'un dont on pouvait au moins reconnaître le mérite de se battre réellement pour ses idées et ses valeurs. En soit, il avait bien grandi notre bonhomme. Il n'était pas devenu le badass que certains auraient voulus de lui, ni même un leader charismatique. Juste un mec gentil qui poussait peu à peu les gens a croire en sa vision. En douceur, avec le sourire qui le représentait tant.

Enfin bref, petit moment d'égarement je pense. L'homme masqué se voulu ensuite rassurant. Ses blessures n'étaient pas très importants selon lui. Et il semblait voir d'un bon œil justement que le chef de clan n'y était pas allé avec des pincettes pour cet affrontement.

"- Certes. "

Souriant, le jeune homme se voyait quand même dégagé d'un certain poids; rapport au fait qu'il s'était reproché son manque de retenue justement. C'est donc avec la conscience apaisée que l'homme de jade allait quand même rentrer chez lui prendre une douche et laisser son ami se remettre doucement par la même occasion.

"- Du coup, je vais quand même vous laisser vous occuper de tout ça et rentrer chez moi. J'ai encore du travail qui m'attends. On fait la revanche quand vous le souhaitez en tout cas ! "

Après une poignée de main, merci au fait que notre bisounours soit droitier, Shyko allait donc rentrer chez lui. Il avait en effet toujours quelques dossiers sur le feu et clairement, il valait mieux s'en occuper avant de se retrouver de nouveau débordé. Il commençait un peu à s'en remettre, ça serait bête de gâcher ça. En tout cas, cette rencontre avait été plaisante.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Une lettre de défi [PV Kaguya Shyko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: