Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Un vent métalique souffle au Dojo Tendô [Hisa]


Mer 26 Déc 2018 - 18:35
Ces derniers temps, j'avais passé mes journées à m'entraîner. Il n'y avait pas de raison particulières à ce fait, à part bien évidemment que les temps se faisaient sombres. Annonciateurs de bien des malheurs, les récents évènements n'avaient pas cessé d'être plus inquiétants les uns que les autres, sans parler du retour tumultueux de Tenshi. Rien que d'y penser, mes sourcils se fronçaient automatiquement. C'était donc tout naturellement que je m'étais fait la remarque qu'il fallait que j'intensifie mes entraînements afin d'être prêt. Que je renforce mes capacités, que je m'améliore sur bien des points. J'avais pratiqué un entraînement avec Ema et Ryoko, ainsi que Naoshige, un Hyûga dont j'avais récemment fait la rencontre, cependant ces entraînements avaient été plus axés sur mon utilisation du fûton et de l'assimilation. Cependant, j'avais aussi le désir de m'améliorer en ce qui concernait le maniement de ma faux. Je m'étais entraîné avec Toph, qui apprenait le maniement du sabre et ce qui semblait être l'art samouraï, mais il fallait que je continue de m'entraîner. Je ne connaissais personne à Iwa qui maniait la faux -à part Shin, mais le nécromancien me donnait la chair de poule parfois-. Cependant, je connaissais d'autres personnes qui maniaient les lames avec brio. Et c'était vers elle que je comptais me tourner pour cet entraînement.

"Bonjour Hisa,

Je ne vais pas tourner autour du pot très longtemps, mais j'aimerais savoir si tu es disponible pour t'entraîner avec moi, à mon dojo Tendô sur les Hauts-Plateaux. Je ressens le besoin de m'améliorer constamment, et surtout au niveau du maniement de mon arme. Je te propose donc cet entraînement, qui sera entièrement tourné vers le bukijutsu. Bien évidemment, l'usage d'affinité aussi, mais offensivement seulement si elles sont mêlées de près ou de loin à nos armes. J'espère que tu pourras répondre à mon appel, je t'attendrai demain, quand le soleil se couche.

Ps : Tu ne devrais pas avoir de mal à trouver le lieu, celui-ci est surplombé d'une grande tour avec un aigle au-dessus.

A bientôt je l'espère,
Tenzin."

J'avais ensuite envoyé la lettre au domaine des Nagamasa, n'attendant pas forcément de réponse. Comme convenu sur la lettre, le lendemain, je me trouvais au dojo. A vrai dire, j'avais dormi sur place depuis l'avant veille, profitant des installations pour m'entraîner et méditer. Ce que je fis tout aussi bien le matin même. Je me reposai par la suite toute l'après midi, reprenant des forces et de la consistance avant d'entamer les hostilités. J'avais acheté des tatamis pour les mettre dans les deux salles du dojo -une à l'entrée, et une derrière la cours-, mais ce n'était pas à l'intérieur de ces salles que nous allions combattre. Nous causerions certainement de sérieux dommages à la dites salle et aux tatamis avant même que nous ayons fini de nous échauffer. Et je ne comptais pas gâcher les efforts de Toph de cette manière. Si jamais Hisa acceptait, nous allions nous entraîner dans la cours. En attendant, j'étais assis au centre de la salle, sur mes tapis tout neuf, en position de lotus d'attente, lorsque j'entendis les bruits de pas de la jeune kunoichi samouraï. Je sortis du dojo pour l'accueillir. Comme prévu, elle était à l'heure, et le soleil se couchait à l'horizon, teintant les Hauts-Plateaux d'une lueur orangée agréable. Le vent soufflait agréablement sur les pics montagneux, et c'est donc avec le sourire que j'allai au devant de la Nagamasa.

-Bonsoir Hisa-san, et bienvenue au dojo Tendô, dis-je humblement. Si tu veux bien, on va aller dans la cours centrale, je ne voudrais pas abîmer la structure de trop.


Kuchiyose no jutsu !:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Jeu 27 Déc 2018 - 9:11
S’il était évident que la réception de cette lettre était une surprise pour moi, celle-ci était la bienvenue. Cela faisait un moment depuis ma défaite au tournoi contre Tenzin et si je ne voyais toujours pas comment passer outre sa défense d’assimilateur, sa lettre semblait laisser penser qu’il ne comptait pas s’en servir. Dans tous les cas, je ne pouvais refuser, l’occasion d’affronter à nouveau quelqu’un qui m’avait vaincue était trop belle.

J’étais également surprise de la familiarité avec laquelle il s’exprimait. Après tout, si nous nous étions déjà rencontrés et même fait une mission ensemble, je n’avais pas le souvenir d’avoir déjà eu une véritable conversation avec lui. Je n’allais cependant pas m’offusquer pour si peu, la familiarité n’excluait pas non plus le respect.

Voyant qu’il ne semblait pas attendre de réponse épistolaire, je décidai de simplement me rendre à son dojo à l’heure où j’étais attendue. Ce lieu que j’avais croisé à maintes reprises dans les hauts plateaux m’était jusqu’alors inconnu. Je savais simplement qu’il était récent. J’arrivai donc en fin de journée, me faisant rapidement accueillir par un Tenzin souriant.

— Bonsoir Tenzin, je vous remercie de cette invitation. Nous pouvons nous rendre où vous le désirez.

Je le suivis alors vers la cour centrale du dojo. J’étais déjà prête à combattre depuis un moment. Cela dit, je trouvais son choix d’horaire assez étrange pour un entraînement, étant bien plus habituée à réaliser ces derniers en début de journée. J’étais une kunoichi, donc je restais capable de m’adapter à cela, mais j’espérais que cela n’allait pas me mettre en retard sur mon heure de coucher. Si ce genre d’habitude était assez particulier pour mon métier, conserver une certaine rigueur dans son quotidien était une nécessité que je m’imposais depuis toujours.

— Je n’ai amené avec moi que mes sabres d’entraînement, j’espère que cela ne vous dérange pas.

Il m’était déjà arrivé à quelques reprises de recevoir des critiques sur cela, certains considérant cela comme un manque de respect. Avec le combat que j’avais effectué contre lui au tournoi des genins cela dit, je doutais qu’il fût en mesure de sous-estimer la puissance que le bois pouvait avoir dans les mains d’un samouraï.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Jeu 27 Déc 2018 - 15:20
Lorsque Hisa arriva devant le dojo, elle arborait comme à son habitude un air sérieux et me salua en retour en me vouvoyant. J'étais sur le point de lui dire qu'elle pouvait me tutoyer, mais je ne savais pas très bien si c'était une bonne idée. Hisa était une samouraï, au même titre que Musashi, et je ne connaissais pas grand chose à leur coutume ou au Bushido. Excepté que c'était, plus qu'un code d'honneur, une manière de vivre. Si elle ne me vouvoyait pas, c'était surement qu'elle ne se sentait pas encore à l'aise de le faire. Quant à moi, je me voyais mal la vouvoyer. Je réservais cela aux personnes que je ne considérais que par un point de vue lointain et extérieur. J'avais croisé le fer avec elle, et fait une mission avec elle. Même si je n'avais pas vu toute l'étendue de ses capacités, je savais qu'elle était loin d'être manchot. Elle me suivit donc dans la cours entre les deux salles du dojo, et je me dirigeai au centre du terrain.

Il était séparé en 4. L'un avec des poteaux, certains plus grands que d'autres. Le second était plat sans autres fioritures. Le troisième était accidenté, parcouru de roches à moitié détruites pour certaines. Le dernier comportait des panneaux qui pouvaient tourner sur eux même, leurs bords se frôlant face au vent. Là où nous étions, au parfait croisement entre ces quatre terrains, nous pouvions avoir accès à l'un comme l'autre, permettant une plus grande diversité si besoin lors de cet entraînement. Hisa me fit alors la remarque qu'elle n'avait emmené que ses sabres d'entraînements, deux sabres en bois, et me demandai si cela me dérangeait. Je souris tout en secouant la tête, n'ayant nullement oublié ce dont ils étaient capables.

-Aucunement, je les ai déjà vu en action et je ne me permettrais pas de les sous estimer. Prête ?

Se faisant, je me mis en garde avec ma faux, et j'attendis le signal de la samouraï. Une fois donné, je me permis de prendre les devant, et je fonçai vers la jeune fille avec mon arme bien en main. Je comptais d'abord commencer par le corps-à-corps, cela faisait longtemps que je n'avais pas pratiqué cet art à la faux. Arrivant rapidement devant la samouraï, je lui assénai un coup de faux sur les côtés, venant de sa gauche. Un coup simple pour commencer, mais qui restait avec une vraie lame. Contrairement à Hisa, je n'avais pas de faux d'entraînement. Et je n'avais pas la prétention de penser qu'elle serait plus inquiéter que cela par une vraie faux plutôt que par une fausse. Je la soupçonnais de manier l'épée bien mieux que moi la faux, surtout si elle se servait de ses deux épées.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Ven 28 Déc 2018 - 9:24
En répondant à ma remarque, Tenzin me fit comprendre qu’il n’avait pas oublié notre dernier combat. Si l’origine de l’idée de s’entraîner avec des sabres en bois était d’éviter les blessures, la réalité en fût tout autre. Les Samouraïs se mirent peu à peu à estimer qu’ils pouvaient frapper de toutes leurs forces sans craindre le pire et le nombre de blessures lors des entraînements ne fit qu’augmenter. Lorsque l’utilisation du chakra se développa, la différence s’amenuisa encore plus rapidement. Le principe restait cependant le même pour moi, il ne s’agissait pas d’épargner mes adversaires de coupures, mais bien de me permettre d’utiliser mes techniques les plus élaborées sans craindre la mort des mes camarades. Je dégainai alors ma paire de sabre en me mettant en position de garde. J’étais venue pour un affrontement aux armes, il m’était inutile d’en garder une dans son fourreau.

— Prête.

Sans plus attendre, l’assimilateur fonça vers moi pour me porter un coup des plus classiques. J’étais ravie de le voir agir ainsi, non pas en rapport avec le moindre avantage que cela pouvait m’apporter, mais parce qu’il savait au moins pourquoi il m’avait fait venir. La patience en duel n’avait pas sa place lors des entraînements comme celui-ci.

Son coup venant de ma gauche, je soulevai mon shoto pour venir le placer en parade tout en avançant vers lui. Si le fait de porter deux sabres me donnait un avantage certain lors de la plupart des affrontements au corps à corps, le combat à la faux était un style contre lequel je n’étais pas habituée. La portée de ses coups était inhabituelle, mais cela n’allait pas me suffire pour me déstabiliser. La faux avait le défaut de nécessité une agilité tout particulière pour s’en sortir lorsque l’adversaire s’approchait trop.

En parade avec le bras gauche, je chargeai du chakra dans mon bokken avant de frapper mon adversaire vers le haut de sa cuisse gauche. Ce n’était pas un coup bien difficile à esquiver, mais j’étais plus intéressée de tester son agilité au sol que de mettre un terme précoce à l’entraînement.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Ven 28 Déc 2018 - 16:59
Contrairement à notre premier et dernier affrontement, la Nagamasa dégaina ses deux sabres sans plus tarder, et un petit sourire étira mes lèvres. Je me disais aussi que son deuxième bôken n'était pas là pour faire joli, et j'appréciai le fait qu'elle y aille franchement dès le départ. Une fois en position de garde, elle me certifia qu'elle était prête, et sans plus attendre l'affrontement commença. Fonçant vers la samouraï, je lui assénai un coup simple sur le côté qu'elle para facilement avec son shoto tout en avançant d'un pas. Une nouvelle fois, mes lèvres s'étirèrent. Moi qui pensait profiter de l'allonge de mon arme pour garder un peu, mon adversaire avait parfaitement réagi à ma première offensive, comme je pouvais m'en attendre d'une experte en bukijutsu. A vrai dire ce n'était la première fois que j'affrontais une samouraï confirmée, grâce à Musashi-san, et cela ne devait guère m'étonner. Mais lorsqu'elle bloqua mon attaque, elle avait chargé du chakra dans son deuxième sabre.

La faux n'était pas aussi simple à manier qu'un sabre, surtout à courte distance. Qui plus est, se voir bloquer une offensive d'un côté tout en se faisant attaquer de l'autre côté n'avait rien d'évident lorsqu'il s'agissait d'un grand bâton à manier avec une lame au bout. Hisa visait ma jambe gauche, ce qui avait certainement pour effet de soit me tester, soit réduire ma mobilité. Deux excellents choix. Je n'avais pas le temps de retirer ma faux et d'esquiver dans le même temps, alors le choix qui s'imposait à moi était simple. Je lâchai ma faux que je tenais naturellement dans ma main droite pendant une fraction de secondes, et mes pieds décollèrent du sol avec légèreté alors que je tournais à l'horizontal, parallèle au sol. Je profitai de cette esquive aérienne pour reprendre un peu de distance et retourner à la distance initiale avant que la samouraï n'avance d'un pas. Et alors que je tournais ainsi, esquivant la frappe de mon adversaire, je rattrapai mon arme de ma main gauche. Une fois que je posai un pied par terre, je raffermis ma prise sur mon arme en la tenant à deux mains. Et la levant au dessus de la tête d'Hisa, je l'abattis avec violence de haut en bas, sans ménagement.

-Washi !

Cependant cette technique avait deux buts. Tout en raffermissant ma prise sur mon arme, j'en avais profité pour faire couler dans la lame du chakra futon. Si la samouraï bloquait mon offensive comme précédemment, du vent s'échapperait de ma faux pour venir destabiliser l'Iwajin. Cela ne la blesserait nullement, mais serait suffisant pour la perturber un peu et me permettre d'enchaîner. Continuant donc mon offensive, je fis un rapide tour sur moi-même avec ma faux en décollant légèrement les pieds du sol dans un petit saut pour espérer porter atteinte à la samouraï. Je ne savais pas si cet enchaînement allait fonctionner. A vrai dire, la première offensive était un héritage de Musashi, et c'était la première fois que je l'utilisais en combat -même d'entraînement- depuis Lui...


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Dim 30 Déc 2018 - 14:31
Ma curiosité sur son agilité fut rapidement comblée en le voyant faire une acrobatie impressionnante pour esquiver mon attaque. Le fait qu’il lâcha son arme avant de la reprendre juste après me surprit légèrement, m’empêchant d’en profiter pour dégager son arme. Si Tenshi avait su me faire comprendre qu’il valait mieux savoir se séparer de son arme au bon moment, la situation ne me semblait pas s’y prêter pour mon adversaire. Il s’agissait là d’une erreur que je n’avais plus l’intention de commettre. Mon adversaire continua alors aussitôt son mouvement par une attaque verticale, permise par la distance qu’il avait gagnée. Malgré la vitesse de l’enchainement, je vis rapidement que son arme était renforcée par une technique fûton. Cela ne me fut cependant pas vraiment utile puisque je ne pouvais pas me permettre de faire autre chose qu’une parade.

Ce fut cette fois mon bokken qui vint à la rencontre de sa faux. Le bras tendu en l’air, empêchant son arme de perforer mon crâne, il me fut bien difficile d’éviter le souffle de vent qui en sortit pour s’écraser sur moi. Légèrement déstabilisée, j’essayai de me reculer légèrement, mais je fus rapidement rattrapée par son arme qui vint par le côté pour me frapper. Consciente que la première frappe allait être ainsi suivie, je réussis à placer mon shoto dans la bonne direction. Il dévia alors légèrement la faux sans réussir à arrêter entièrement son mouvement. L’acier froid traversa ma garde pour m’infliger une entaille sur l’épaule. Ce n’était rien de bien douloureux ou problématique, mais c’était déjà une concession importante lors d’un entrainement. Son attaque fûton m’avait surprise, elle me faisait d’ailleurs légèrement penser au style de Musashi, malgré l’usage d’une faux. J’ignorais si c’était de lui qu’il la tenait, mais cela signifiait que j’allais devoir faire preuve de plus de prudence dans la suite de l’affrontement.

Sans plus attendre, je fis un petit pas en arrière en concentrant du chakra fûton dans la lame de mon bokken. Je sortais ainsi volontairement Tenzin de ma propre portée pour lui montrer qu’il n’était le seul à être capable d’associer bukijutsu et maitrise du vent. Je fis alors un grand mouvement de tranche légèrement horizontale dans le vide qui nous séparait propulsant ainsi une large lame de vent dans sa direction.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Lun 31 Déc 2018 - 0:48
Hisa sembla légèrement surprise face à mon esquive et le fait que j'avais lâché mon arme, ce qui ne lui permit pas de réagir à temps même si j'avais vu la lueur dans ses yeux après. Il allait falloir que je fasse attention par la suite. Lorsque je brandis ma faux chargée en chakra fûton, il eut juste le temps de mettre son sabre en bois en contre pour bloquer ma faux. Le premier coup fut bloqué sans soucis, cependant il n'avait pas prévu le vent qui s'abattit sur lui par la suite. Ce qui me permit d'enchaîner par la suite et de prendre un peu le dessus. Très légèrement. Lorsque je tournai sur moi-même très rapidement, ma faux suivant le mouvement, le déséquilibre occasionné par le vent un peu plus tôt permit à ma faux d'entailler sa peau légèrement malgré la parade de son sabre. Une éraflure, pas très significative, mais qui annonçait au moins un début de changement dans la tendance du combat. Cela allait-il durer longtemps pour autant ? Je n'en étais pas si sûr.

Hisa fit alors un pas en arrière et arma son bôken, et j'y vis du chakra futon s'amasser dans celle-ci. Je chargeai immédiatement du chakra dans ma faux, une grosse quantité de chakra fûton que je sentais couler dans mon arme pour la recouvrir. Elle devint alors d'une belle couleur blanche avec des reflets violets, et une légère brise s'en échappait faisant virevolter mes vêtements et mes cheveux.

-Fuujin no Gizo.

C'était la première fois que j'utilisais cette technique aussi, n'ayant jamais eu l'occasion auparavant. Cet entraînement était parfait pour tester toutes ces techniques. Lorsque la lame de vent s'échappa de son sabre et fusa vers moi. Grâce à cette technique, le maniement de ma faux était devenue bien plus facile et rapide, et sa lame était devenue bien plus tranchante. D'un très rapide coup de faux, je dispersai la lame de vent qui se dirigeait vers moi, et je décidai de ne pas faire le pas vers la Nagamasa pour réduire la distance. A la place, j'allais moi aussi lui montrer plus amplement mon utilisation du fûton mêlée à mon maniement de la faux. Toujours avec la faux de couleur blanche aux reflets violacées, je fis un très rapide mouvement horizontale pour libérer une puissante rafale de vent tranchante vers la samouraï. Il aurait certainement été plus intelligent d'enchaîner avec la Danse de la Faucheuse, mais je ne comptais pas utiliser ce combo en entraînement.

-Dai Kama Itachi !


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Jeu 3 Jan 2019 - 17:21
Lorsque je vis la faux de mon adversaire se charger de chakra Futon avant d’abattre ma lame de vent sans la moindre difficulté, je réalisai que j’allais devoir passer à la vitesse supérieure si je voulais l’atteindre. Alors que je commençais à me préparer à le voir riposter, sa faux fendit l’air avec une vitesse impressionnante. Une rafale de vent se déversa alors dans ma direction m’obligeant à bondir rapidement en arrière pour l’esquiver.

Si je n’étais pas surprise de le voir démontrer un niveau de maîtrise supérieur au mien, cela me frustrait légèrement d’être en difficulté alors qu’il n’utilisait pas sa carte maîtresse. J’avais bien sûr également d’autres capacités en réserves, mais celles-ci étaient bien loin de rivaliser avec les siennes.

Dominer l’affrontement ne m’intéressait pas, nous étions tous les deux là pour nous entraîner. Cependant il me fallait au moins lui opposer une résistance suffisante pour rendre cela intéressant. Pour cela, je n’avais pas beaucoup de choix compte tenu des limitations du combat. Je chargeai alors simultanément dans mes deux sabres du chakra, du fuuton dans l’un et du neutre dans l’autre. Cela me nécessita un peu de temps, mais la distance qui nous séparait désormais me le permettait. Mon shoto fut le premier à bouger, envoyant une petite lame de vent vers Tenzin. J’augmentai alors aussitôt drastiquement la quantité de chakra dans mon bokken avant de réaliser le même mouvement de coupe, envoyant cette fois-ci une lame de chakra neutre bien plus dangereuse. Cette dernière était le fruit de mes derniers entraînements et elle n’était pas conçue pour être utilisée en entraînement, mais j’étais persuadée que cela n’allait pas être un problème contre un tel adversaire.

Encore une fois, je me retrouvais submergée par les émotions du combat. Dévorée par une intensité dont je ne pouvais prétendre avoir le contrôle, je ne pouvais à nouveau compter que sur la supériorité de mes adversaires pour m’empêcher d’aller trop loin.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Ven 4 Jan 2019 - 1:16
Avec une rapidité tout à fait honorable, Hisa esquiva sans peine la rafale de vent qui se dirigeait vers elle. D'un bond en arrière, elle sortit non seulement de la portée de l'attaque mais en plus de la portée d'une éventuelle attaque à courte distance. Nous allions sûrement donc continuer ce combat à distance, ce qui me poussa à désactiver la technique de la Faux du Dieu du Vent. D'ailleurs, alors qu'elle s'éloignait un peu, elle chargea du chakra dans ses deux sabres en bois. L'un était chargé en chakra futon, et l'autre en chakra neutre, et les deux simultanément. J'étais impressionné par sa capacité à charger deux chakras différents dans chacune de ses mains. Un petit rire d'excitation s'échappa d'entre mes lèvres alors que l'adrénaline montait en flèche au fur et à mesure que le combat s'intensifiait.

Elle frappa une première fois avec le shoto chargé en chakra fûton, envoyant une lame de vent dans ma direction qui semblait moins importante que la précédent, mais non négligeable cependant. D'un bond sur le côté, j'esquivai la première lame de vent, mais bien évidemment ce n'était pas tout. Mais je n'avais pas encore reposé les pieds au sol qu'elle lâcha la seconde lame cette fois-ci de chakra neutre. Et la concentration de chakra dans son boken était bien supérieure à sa lame de fûton. Et elle était bien plus rapide aussi. Tch, et zut ! D'une impulsion de vent, je me propulsai hors de la trajectoire de la seconde lame in extremis. Peut-être un peu trop extremis car je sentis quelque chose mordre mon dos et déchirer mes vêtements alors que je faisais un énième salto. J'avais été surpris par la vitesse de sa seconde lame et j'avais réagi un brin trop tard. C'était une coupure légère dans le dos, mais c'était cependant significatif. Hisa avait repris la main. Mais ce n'était pas fini. D'un mouvement horizontal, je projetai une nouvelle rafale de vent sur la jeune samouraï. Elle était moins dangereuse que la première, mais son but était principalement de l'entailler, et de gêner ses mouvements par la suite. Cependant c'était une attaque simple, qu'elle ne pourrait certainement pas bloquer avec son sabre ce qui la forcerait à l'esquiver.

-Kama Itachi !


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mer 16 Jan 2019 - 9:22
S’il m’était difficile de savoir à quel point Tenzin se retenait et malgré le fait qu’il m’avait défié sur mon terrain de prédilection, je ne pouvais m’empêcher de penser que j’avais fais des bons progrès depuis notre premier affrontement. Il sût cependant me faire comprendre que ces progrès n’allaient pas être suffisant pour prendre le dessus sur lui. En esquivant mes deux attaques, avec plus ou moins de réussite, il me prouva que même mes attaques les plus puissantes n’allaient pas être suffisantes pour le vaincre. Bien que je réussis à l’atteindre très partiellement, je n’oubliais pas qu’il gardait toujours en réserve sa capacité clanique qui m’avait poussée à l’abandon la dernière fois.

La situation n’allait cependant pas se répéter, nous n’étions pas là pour divertir un public, mais bien pour nous entraîner. Il riposta alors en m’envoyant une rafale de vent qui semblait bien moins puissante que celle précédente. C’était là pour moi l’occasion d’en profiter pour lui mettre la pression. Mise à part la technique de haut niveau qu’il avait interrompu subitement, il n’avait pas démontré de capacités de parade pour le moment. Esquiver la moindre de mes attaques devait probablement le fatiguer autant que moi.

J’encaissai donc de front son attaque tout en chargeant mes deux sabres de chakra futon. C’était une méthode un peu extrême pour un entraînement, mais je n’avais pas peur de quelques blessures. La rafale me percuta donc de plein fouet, m’entaillant toute une partie du corps. La douleur fut vive, mais j’avais connu bien pire. J’envoyai alors juste après deux lames futon dans sa direction à quelques instants d’intervalle. J’en envoyai enfin une troisième quelques secondes plus tard pour faire bonne figure.

Je tressaillis alors soudainement, mes réserves de chakra s’amenuisaient rapidement. Cet entraînement ne risquait plus de durer bien longtemps à ce rythme là. C’était d’ailleurs souvent là mon problème principal en combat, même avec toute la volonté du monde, des faibles réserves de chakra limitaient n’importe qui.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Mer 16 Jan 2019 - 20:15
A ma grande surprise, Hisa ne fit pas le moindre mouvement pour éviter ma rafale de vent. Au contraire, elle resta en plein milieu, subissant les entailles que ce vent chargé en chakra lui infligeaient sans broncher. J'ouvris les yeux en grand, et à cet instant j'eus l'impression de revoir Toph à un de nos combats, qui n'avait pas hésité à foncer dans une de mes techniques pour pouvoir ensuite me submerger en me mettant la pression. Et c'était semble-t-il exactement le projet de la samouraï, qui pendant qu'elle endurait son petit supplice en silence, prépara deux lames de futon à mon attention. Lorsqu'il les lança l'une après l'autre, je chargeai ma faux de chakra fûton, cependant bien moins que la fois précédente -je doutais avoir encore assez de chakra pour m'amuser longtemps avec la Faux du Dieu du Vent. D'ailleurs, en parlant de chakra, mon corps décida que c'était le moment opportun pour me faire sentir qu'il était temps de ne pas abuser.

La fatigue me fit ployer le genoux, et j'eus tout juste le temps de mettre ma faux devant moi -ce qui ne fut pas d'une très grande aide d'ailleurs. La tentative de parade n'était qu'une mascarade, deux entailles de vent vinrent faire gicler le sang de ma poitrine, le vent me soulevant un peu du sol et m'envoyant à terre sur quelques petit mètres. La douleur était cuisante, et je sentais la brûlure des coupures sur mon torse de manière presque aussi vive que si j'étais à nu dans le désert de Kaze no Kuni. Deux grandes entailles, dont le sang coulait. Ma faux toujours chargée en chakra fûton, je me relevai durement, posant le manche de ma faux pour me servir d'appui. Je serrai les dents alors qu'un grognement de douleur s'échappait d'entre mes lèvres. Je sentais mes jambes trembler, ainsi que mes bras. Mais je pouvais pas montrer un spectacle aussi pathétique à une samouraï à qui j'avais demandé de venir s'entraîner avec moi. J'avais encore quelques ressources de chakra. Mais elles commençaient à se faire courtes. Il fallait bientôt terminer ce combat.

Me relevant sur mes deux jambes péniblement, je serrai les dents, pris quelques inspirations, avant de me ruer vers Hisa. Cependant elle n'avait pas fini de m'attaquer, et une dernière lame de vent vint à mon encontre. D'un mouvement douloureux du bras, je balayai la lame de vent avec ma faux, la dispersant dans le vent afin de continuer ma course. Arrivant près de la samouraï, j'avais théoriquement plusieurs choix s'offrant à moi : un simple coup de faux, un simple coup de faux avec une pointe de futon, ou l'enchaînement de la Faucheuse. Mais la dernière option n'en était pas vraiment une. La douleur qui fusait dans ma poitrine et l'étirement que je ressentais sur mes chairs déchirés m'informaient de manière assez claire que si je ne voulais pas aggraver mon état, j'avais intérêt à laisser tomber cette idée. Un coup simple serait bien triste à ce stade. Alors, levant ma faux une nouvelle fois, je l'abattis sur mon adversaire avec une pointe de futon au bout qui viendrait la déstabiliser si jamais elle paraît cette lame. Mais c'était tout pour le moment, car les mouvements commençaient à être difficiles, et ma respiration encore plus.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Lun 28 Jan 2019 - 18:40
Alors que j’essayais de le mettre à défaut en le pressant avec des attaques incessantes, je réalisai que sa fatigue était déjà bien avancée. Incapable de parer correctement mes deux premières attaques, il fut impacté lourdement par celles-ci avant de se précipiter sur moi en puisant probablement dans ses dernières réserves. Il dissipa la troisième avec détermination avant de me porter un coup que je vins parer aussitôt de mon shoto.

La bourrasque de vent qui en résultat aussitôt me fit perdre facilement ma posture et m’empêcha de riposter de suite. Je reculai légèrement en chargeant mon chakra dans mon bokken, mais je fus rapidement rattrapée par la réalité de ma situation. Avec toute la détermination du monde, je ne possédais pas les réserves d’énergie nécessaires pour continuer ce combat. Le peu qui me restait était à peine suffisant pour porter une attaque finale. Plutôt que de risquer ma santé pour poursuivre un entraînement inutilement, je reculai à nouveau de quelques pas avant de rengainer mes armes.

La fatigue et la douleur de mes blessures me frappèrent d’autant plus alors que l’adrénaline du combat s’amenuisait. Luttant physiquement pour garder l’équilibre, j’affichai un sourire à Tenzin.

— Je ne vais pas pouvoir continuer, il me faut encore entraîner mon endurance. J’espère toutefois que ce fut tout aussi intense et instructif pour vous que pour moi.

Bien que mon niveau était encore loin d’égaler le sien et qu’il s’était bien plus retenu que moi lors de cet affrontement, j’étais plutôt satisfaite de ma performance.

— Au final, avec mes techniques de lames de vent, nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de croiser le fer bien longtemps. Faudra qu’on remette ça un jour !

Affichant un grand sourire, je fus contrainte de poser le fourreau de mon bokken contre le sol pour m’en servir d’appui.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Jeu 31 Jan 2019 - 9:44
La dernière offensive avait été donné. Imprégnée de chakra fûton, j'avais abattu ma lame sur la Nagamasa, qui l'avait aisément bloquée avec son shoto.. Cependant la bourrasque qui s'en suivit fut suffisante pour la déstabiliser et lui faire perdre sa posture. Si elle avait voulu attaquer par la suite, son rythme avait été cassé, et le vent la força à faire un léger pas de recul. Mais elle semblait prête à continuer. De mon côté, mes jambes commençaient discrètement à trembler, alors que de la sueur coulait sur mon front à cause de la douleur cuisante qui marquait ma poitrine. Elle chargea du chakra dans son boken, et réunissant mes dernières forces, je m'apprêtai à bloquer l'offensive, espérant que ce serait la dernière car je risquais de ne pas pouvoir en supporter d'avantage.

Mais elle annula l'attaque, reculant de quelques pas à nouveau tout en rengainant ses armes. Un petit air surpris marqua mon visage, rapidement remplacé par une vague de soulagement. Cela marquait la fin du combat, et c'est avec plaisir que je cessai de nourrir ma lame en chakra. Et en même temps que la vague de soulagement me balayait, la fatigue et la douleur venaient elles aussi s'imposer. Poussant un soupir tout en relâchant la tension dans mon corps, je m'appuyai sur le manche de ma faux pour garder l'équilibre. Encore un peu et mes jambes ne me tiendraient plus très longtemps. Il allait falloir que je pense mes blessures assez rapidement, même si elles n'étaient pas mortelles. Mais la douleur cuisante n'en était pas pour autant plaisante. Les mots qu'elle prononça n'étaient que le reflet de ce que j'avais compris lorsqu'elle avait rengainé.

-C'était très instructif en effet. Il me faudra faire plus attention à mes défenses à la faux. Je suis à bout de forces moi aussi, mais j'espère que cet entraînement t'a plus.

Elle parla ensuite de ses lames de vent et de la nécessité de recroiser le fer un de ces quatre, et un sourire aussi enjoué que fatigué étira mes lèvres.

-Avec grand plaisir, Hisa-san ! Et puis les lames de vent font partis intégrantes de l'art du bukijutsu, terminai-je avec un petit sourire.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Un vent métalique souffle au Dojo Tendô [Hisa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: