Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Le fer pour l'amitié [w/ Saji]


Jeu 27 Déc 2018 - 23:24
Le Fer pour l'Amitié
Feat Nobuatsu Saji

« Quel meilleur moyen que d'échanger le fer pour créer de nouveaux liens ? »

Rancunier, noir de rage. Le Berserk n'en revient pas de sa dernière visite au Dojo de Kiri. Lui qui souhaitait y faire un entrainement de qualité, il se trouve que la vie lui a mit une claque et l'a renvoyée chez lui de la pire des façons. Sans qu'il ne puisse dégainer sa lame. Une saloperie pour le Hijin. Cet endroit était il y a quelques temps de cela le repère des guerrières de la Brume, le lieu des plus beaux échanges du pays. Mais d'après ce qu'il a comprit, ce temple de l'évolution suprême est désormais aux mains des sabreurs, sous le contrôle du grand Nobuatsu Saji.

Cet homme, dénué de parole par une cécité commune aux personnes ayant une grande gueule, a prit le Berserk de haut lors de leur première rencontre. Une offense que l'impétueux ne peut laisser passer. Pour lui, ne pas laisser s'entrainer les Kirijins est une honte. S'il prend le contrôle d'un tel endroit, qui ne dit qu'il ne fera pas de même avec le village puis le pays ? Une situation qui se doit d'être mise au clair.

C'est pourquoi aujourd'hui, alors que le soleil atteint son zénith et réchauffe les rues du village d'une énergie printanière, l'Hokkyokusei se dirige aux portes du Dojo.

La clope entre les dents, il tombe comme la dernière fois face au gardien du temps. Cette marmule, semblant être aussi bête que ses pieds titille les pulsions meurtrières du Gladiateur à chaque fois qu'il pose ses rétines oculaires sur lui. Lui, se prenant pour plus grand qu'il n'est. Une erreur de la nature pour Yami. Néanmoins, cette fois-ci, il se contentera de la jouer plus finement, afin de pénétrer au sein du temple qui l'a accueilli durant de nombreuses années.

Écrasant son mégot aux pieds du garde, il expulse un nuage de fumée dans les airs avant de lui adresser quelques mots de sa voix roque et puissante. Ici, l'intimidation et la provocation ne sont pas de mises. Pas cette fois.

« Oui ? C'est pour quoi ?
Hoy ! J'viens pour m'entrainer. J'sais qu'il y a un terrain de libre alors m'la fait pas boule de billard.
Comment osez-v.. ?!
Merci bien l'albinos. »

Sans même prendre son avis en compte, il lui passe devant tout en lui jetant un regard assassin afin de lui faire comprendre que s'il tente la moindre opposition, il se verra ôter de sa vie. Le bougre s'en va en courant dans les couloirs du temple, très probablement afin d'avertir le directeur du Dojo. Une aubaine pour le Gladiateur, qui pourra peut être enfin s'entrainer comme il le faut dans l'enceinte du Grand Dojo de la Brume.

Entrant alors dans la cour extérieur, le Berserker Pourpre s'installe sur la branche d'un cerisier fleurie et s'en allume une, patientant que l'apocalypse vienne à lui.

_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

Ven 28 Déc 2018 - 21:18
Des pas lourds écrasant le parquet du couloir viennent interrompre la méditation du sabreur masqué en position de seiza. Tournant la tête, il reconnaît le Gardien, dont le regard trahit une certaine nervosité. Lâchant un soupir, trahissant un certain agacement à force d’être arrêté dans ses trop rares moments de repos, le muet se lève, puis attache solidement son katana à la ceinture.

S’approchant de son confrère, il lui fait quelques signes afin de lui demander l’objet de sa préoccupation. Déglutinant comme pour se donner un peu d’air avant d’oser prononcer ce nom qui sans doute aura pour effet d’énerver le muet, il se résout à lui dire d’un ton anxieux.

« Le Hokkyokusei… Maître Sabreur. Il est revenu chercher des ennuis. Dans la cour extérieure, perché sur le jeune cerisier. »

Encore lui. L’avertissement de la dernière fois n’a semble-t-il pas suffi. Il se lève et passe devant son informateur, marche à travers la bâtisse jusqu’à entrer dans la cour extérieur où il aperçoit l’homme en débardeur, sa laideur entachant la beauté du cerisier sur lequel il s’est confortablement installé. La pestilence de la fumée qui s’exhale de sa bouche putride, vient corrompre l’air pur de ce terrain superbement entretenu.

Saji a fait preuve de suffisamment de patience vis-à-vis de ce délinquant. Un chuunin, vraiment ? Adopter des comportements aussi puériles rien que pour attiser sa colère ? Le Grand Dojo reste disponible à tous, tant qu’on respecte les règles d’usage. Des règles essentielles pour amener l’ordre au sein de ce temple de l’entraînement. Ce que le Hokkyokusei se refuse de comprendre, obsédé par son droit souverain de pratiquer ses exercices sans se soucier de troubler la paix des autres visiteurs.

Autre chose qui avait aussi déplu au sabreur masqué, la mention de son pays d’origine, comme pour insinuer qu’il n’avait pas sa place à Kiri en raison de ses racines. Un dernier pic auquel Saji n’a pas réagi, de peur de déchaîner un flot de violence qu’il aurait regretté, et pour éviter de provoquer des dommages collatéraux au sein de son propre clan, ce qu’il ne se serait jamais pardonné.

Sur ce terrain ouvert à l’extérieur, aménagé pour le combat, le primate l’a attiré vers lui afin d’en découdre. Soit. Il n’y aura cette fois ni avertissement, ni échange de mot sur papier. La seule vérité qui semble parler au Hokkyokusei c’est la violence. Parfait, dans ce cas il y aura droit. Si le muet n’a pas la voix, sa lame, elle, parlera pour lui. Quelques entailles dans le dos afin d’imprimer l’avertissement en lettres de sang. Pourquoi pas.

D’un geste rapide de la main, un kunaï est lancé, prenant pour cible la tête de l’impétueux. Sûrement n’aura-t-il aucun mal à l’attraper ou le dévier. Il s’agit simplement de la réponse du muet, déclarant les hostilités ouvertes vu que l’avertissement n’a rien donné. Qu'il descende du cerisier et qu'ils mettent un terme à tout cela une bonne fois pour toutes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Ven 28 Déc 2018 - 23:35
Le Fer pour l'Amitié
Feat Nobuatsu Saji

« Quel meilleur moyen que d'échanger le fer pour créer de nouveaux liens ? »

Du haut de sa branche de cerisier, l'homme attend. Il patiente un certain temps avant l'arrivée du Taichô du Dojo; Nobuatsu Saji. Dans la tête du Berserk plusieurs hypothèses lui viennent portant sur leur possible rencontre en ce jour. Dans un premier temps, il se contentera de discuter avec le muet afin de connaitre ses motivations et pourquoi il se comporte ainsi. Ce n'est pas l'homme que lui avait décrit Kuzan pourtant ... Dans un second temps si l'homme en noir n'est pas prit de pulsions offensives, alors Yami engagera le combat. Afin d'enterrer la hache de guerre, quoi de mieux que de croiser le fer pour faire taire les mauvaises langues ? De ce qu'en penses le Berserker, rien ne vaut une pareille solution.

Pour le moment, il se contente d'attendre la venue du sabreur en chef. Si le Gardien du temple est aussi caduc que ce que pense le Hijin de lui, alors cette "flotte" comme il le pense si bien a dû courir aussi vite que possible afin de rejoindre le muet pour l'avertir de la situation. Rien de bien méchant à comprendre, quand on sait le comportement qu'a eu le Chûnin en entrant au sein du Dojo sacré des Sabreurs.

« Une honte. C'est endroit est tout bonnement honteux. » se permet de penser alors à voix haute le Gladiateur.

Dans le silence suivant ses mots, des pas se font entendre et résonne dans le Dojo. L'écho étant de plus en plus fort, quelqu'un se dirige vers la cour extérieur où se trouve le Berserker. Nobuatsu Saji.

Fort de sa prestance, le sabreur muet se tient en face du Gladiateur. Ce dernier perché sur sa branche de cerisier, le pointe d'un regard insolent, comme à son habitude. Et par l'image de sa prise de hauteur, il se positionne de manière arrogante au sein de l'arbre en se tenant debout sur la pousse en bois.

Un blanc se pose entre les deux hommes. L'un étant muet et l'autre, descendant du son perchoir écrasant le sol de par l'impact de ces quatre vingt dix kilos, ne prononce le moindre mot avant de se relever. Un silence installant une tension palpable dans la cour du Dojo. Une tension évidente entre les deux hommes. Toute-fois, Yami de sa voix écrasante tente de mettre les choses aux clairs avant que la situation ne dégénère. Au moins, si ça part en conflit, il aura la conscience tranquille.

Néanmoins, le sabreur ne l'entend pas de cette façon et ouvre les hostilités en lançant un premier Kunai dans la direction du Berserk. Un acte prouvant sa volonté à croiser le fer sans même prendre la peine d'ouvrir les négociations. D'un simple geste de la tête, l'impétueux évite le projectile avant d'effacer son sourire narquois par un visage plus fermer, montrant son sérieux le plus total au muet.

« Ce s'rait pas mal de mettre les choses au clair j'pense ... Kuzan m'avait décrit un homme compréhensible et respectueux. Mais on dirait que t'es une simple merde qui pleure môman parc'qu'ils ont osés se moquer de ton handicap. Moi qui t'pensais tolèrent. Bah putain ... Et t'es sérieux à menacer un Kirijin comme ça ? Tu vaux pas mieux qu'un d'ces abrutis qui tente de mettre à feu et à sang le village pour des broutilles. Aller, vient on discute ! » rétorque alors le Berserker Pourpre au muet, à la limite de l'engueulade. Son kunai l'avait frôlé et il faut dire que cela ne plait pas à l'homme. Son comportement est étrange vis-à-vis de l'Hokkyokusei.

Les lèvres fumantes, Yami laisse une dernière chance à l'homme en noir d'ouvrir la discussion. Dans le cas contraire, il se verra dans l'obligation de passer aux choses sérieuses. Malheureusement ...

_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

Dim 30 Déc 2018 - 15:28
Face à face, la tension s’installe au sein de la cour extérieure. Une première étincelle avant que la situation ne s’enflamme, le sabreur masqué lui rend sa provocation à sa manière en envoyant un kunaï en direction de l’intrus, lequel esquive le projectile d’un simple mouvement de l’épaule. Le sourire qui jusque-là se dessinait sur le visage du maraud insolent s’efface pour laisser place à un regard noir, prêt à en découdre pour lui faire payer cette attaque surprise alors que lui cherchait à apaiser les choses.

Comme si les rôles s’étaient désormais inversés, le grand rustaud impulsif désire ouvrir la conversation avec le muet, lequel semble avoir fait preuve de suffisamment de patience vis-à-vis du visiteur. Car il n’y a rien de plus insupportable pour un homme qui porte la discipline en haute estime, que de de voir une telle manifestation d’irrespect avilir la sanctité du Grand Dojo. Il a suffisamment souillé ce temple de l’entraînement, avec ses aboiements et sa violation ouvertement conflictuelle des règles d’usage.

Et maintenant il veut discuter ? Après avoir osé manquer de respect au Gardien ? Son comportement dépravé ne peut être corrigé à moins de lui répondre dans un langage, le seul langage que le Hokkyokusei semble connaître. La sémantique de la barbarie, le champ lexical de la violence, et les sonorités métalliques de l’acier. Parler au muet ? Après tout ce qu'il a fait? Pour le provoquer davantage?

Le rustaud ouvre sa gueule puante de tabac en voulant « mettre les choses au clair », parlant de leur ami commun Kuzan. Ce dernier doit rire à gorge déployé de là où il est, en s’imaginant la rencontre explosive entre des personnalités aussi opposées. Yami d’ordinaire si impétueux jouait le rôle du médiateur tandis que Saji caractérisé par sa tranquillité était sur le point de bouillir au point d’ouvrir le combat.

Les bravades de l’Hokkyokusei ne s’arrêtent pas là. Non seulement il ose dire que le muet se réfugie derrière sa condition d’handicapé pour se lamenter, mais en plus ose le mettre au même niveau que ces pendards qui saccagent les villages pour les mettre à feu et à sang, ceux-là mêmes que Saji abhorre de tout son être. Les paroles venimeuses de l’agitateur finissent par atteindre le sabreur dont la main tremble en essayant de résister à l’envie de dégainer l’arme à sa ceinture. D'autant plus surprenant qu'il est très rare d’arriver de perturber ainsi l’égalité d’âme du muet.

Reprenant son calme, il s’avance de façon mécanique vers son interlocuteur jusqu’à ce qu’ils ne soient qu’à un pas l’un de l’autre. La tension atteint son point culminant quand soudain le bretteur tire son sabre d’un geste vif, découpant avec précision la clope encore fumante du Hokkyokusei d'un mouvement ascendant, arrosant le visage du fumeur de petites pellicules de cendre et de tabac haché. Il a été prévenu pourtant. Pas de cigarettes au sein du Grand Dojo.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Dim 30 Déc 2018 - 18:01
Le Fer pour l'Amitié
Feat Nobuatsu Saji

« Quel meilleur moyen que d'échanger le fer pour créer de nouveaux liens ? »

Sous tension. Bouillante. Dangereuse. C'est ainsi qu'on peut décrire l'atmosphère qui se dégage entre les deux protagonistes. Si l'un rôle l'isolante à son insu, l'autre est maître du respect et d'une sériosité implacable. Comment peut-il se tenir là debout, sans rien écrire sur son carnet pour communiquer la moindre information au Berserker. Quoi de mieux pour mettre à rude épreuve les nerfs du Belliqueux.

Un silence glaçant se propage dans la cour extérieur du Dojo et dans son arrogance la plus totale, fixant le muet droit dans les yeux de par son regard noir, l'impétueux continue de fumer sa clope comme marque d'irrespect. L'homme en noir ne veut pas communiquer avec celui qui souhaite s'expliquer, alors l'Hijin continue de ne pas suivre les règles.

La voie du combat est quasiment inévitable.

S'approchant alors du Gladiateur, le sabreur marque son arrivée de son pas déterminée résonnant à travers l'atrium. Yami le regarde, sans broncher, attendant de voir ce que le maitre du Dojo va bien pouvoir mettre en oeuvre. Face à face, à peine à un pas l'un de l'autre, la tension déjà évidente devient électrique. Les lèvres fumantes, l'Hokkyokusei plus grand que le sabreur matte l'épéiste de haut, attendant qu'il prenne la peine de faire la moindre action; prêt à en découdre.

Toute fois, dégainant d'un geste éclair la lame de son fourreau, il vient à découper le reste de cigarette restant entre les dents, lâchant un nuage de cendre au visage de l'impétueux. Une décision bien regrettable trouvant à son comportement une solution toute trouvée.

« Alors comme ça t'as pris ta décision morbaque ... »

Le regard menaçant du Berserker Pourpre s'intensifie, ses pupilles se rétracte au plus fin qu'elles le peuvent; un affront de trop.



Plaquant ses deux mains à plat l'une contre l'autre, Yami concentre une importante quantité de chakra fûton dans son organisme afin d'expulser envers le Nobuatsu une bourrasque d'une violence inouïe. A un mètre du Berserker, impossible qu'il puisse esquiver ça.

Le fer pour une potentielle amitié quelconque commence alors.


_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

Dim 30 Déc 2018 - 23:58
L’insulte ultime infligée au fumeur. Ce dernier refusant de respecter les règles du Grand Dojo se voit priver de l’objet de son addiction, le maître sabreur ne lui laissant que le mégot à la bouche lui découpe d’un seul mouvement rapide son rouleau de tabac alors qu’il prenait encore une bouffée. L’exécution est d’une telle célérité qu’elle laisse le fumeur sans réaction, figé pendant un moment alors qu’il réalise la gravité du geste.

Ses yeux s’écarquillent et s’innervent de sang tandis que les restes de cendres viennent caresser son front et glisser à ses pieds. Un gâchis, mais surtout, un affront du plus haut niveau semble-t-il pour cet amoureux de la nicotine. Son expression se voile, laissant place à un sourire carnassier, comme s’il était soudainement pris d’une envie meurtrière à l’égard du sabreur masqué. D’une voix calme et rocailleuse, trahissant à travers l’imperceptible vibration de son ton les pulsions de mort qui traversent son esprit, le Hokkyokusei déclare son ultime bafouille avant d’entamer les hostilités.

Le respect n’étant manifestement plus à l’ordre du jour, les deux loups alphas découvrent leur rangée de dents acérées, semblent déterminés à prouver leur domination sur l’autre dans un combat où s’opposeront leurs égos respectifs. Leur hostilité est donc passée au-delà du simple échange de provocations pour culminer dans une poussée de violence bestiale.

L’initiative est à l’Hokkyokusei qui réagit sans l’ombre d’une hésitation en effectuant une série de mudrâs juste devant l’adversaire qui vient de s’annoncer par son geste provocateur. Le regard se posant sur les mains de son adversaire prêt à lancer sa technique à bout portant, Saji soupçonne une manœuvre et ne devra compter que sur ses réflexes pour esquiver l’attaque juste à temps. Concentrant du chakra dans ses jambes, il se hasarde à sauter sur le côté après que son vis-à-vis ait effectué un certain nombre de signes de façon à s’écarter du danger.



La fulgurance et l’ampleur de la bourrasque vient cependant toucher l’épaule gauche du sabreur, lequel est projeté en arrière jusqu’à se retrouver le dos contre l’un des murs de son dojo, laissant alors sur la surface des fissures et une forme approximative de sa silhouette résultant de l’impact brutal. Il retombe alors au sol, un genou à terre puis se relève, relativement secoué par la force de son adversaire qui vient de lui donner un avant-goût de sa puissance.

Comme quoi, le Hokkokyusei ne sait pas qu’aboyer, il peut aussi mordre, se dit le Nobuatsu tout en cherchant le sabre qui a disparu de ses mains, il constate qu’il est tombé non loin de son adversaire à l’endroit-même où il se tenait avant de se faire envoyer contre le mur. Cabrant son dos afin de le soulager comme il le peut, il peut clairement ressentir une douleur traverser ses lombaires. Même en voyant venir la technique, il n’a pas pu l’esquiver complètement en raison de la proximité.



Au tour du Sabreur de faire la démonstration de ses capacités, en profitant du fait que son sabre soit juste à côté de son adversaire pour le frapper par surprise. Le voilà pris au piège. Il tend la main devant lui et à la façon d’un chef d’orchestre commence à tracer des mouvements avec son bras auxquels le sabre réagit, en frappant rapidement sa cible de tous les côtés. La tailladant de toutes parts, comme contrôlé par un bretteur fantôme, à la différence que le sabre peut frapper depuis les airs, trancher les jambes, tourner derrière pour donner un coup de taille dans le dos à une vitesse et à des angles difficiles à anticiper même pour un combattant expérimenté de la trempe de l’Hokkokyusei.

Pendant que le sabreur muet assiste à la scène de danse de sa lame à distance qu’il orchestre d’une main, de l’autre main il sort un kunaï, prêt à se défendre au cas où son adversaire se sortirait de son piège. Se prépare aussi mentalement à annuler sa technique de télékinésie pour exécuter des mudrâs.


Résumé du tour:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Lun 31 Déc 2018 - 0:56
Le Fer pour l'Amitié
Feat Nobuatsu Saji

« Quel meilleur moyen que d'échanger le fer pour créer de nouveaux liens ? »

Puissante, coupante et violente, la bourrasque emmène tout sur son passage mais par un incroyable coup de chance, le muet parvient à s'échapper de justesse, laissant son sabre aux côtés du Gladiateur. Une erreur que se rend compte l'Hokkyokusei ayant effectué ses mûdra sous le nez de son adversaire. Toute fois, étant donné la distance du Nobuatsu, l'homme en noir se prend quand même l'offensive du Berserk à l'épaule gauche. Une action tirant un sourire satisfait à l'Exécuteur, connu pour ses bavettes au sein du Yûkan.

Pourtant, le regard toujours fixé sur sa proie, le lion oublie un détail important se trouvant proche de lui. Mais comment savoir que son adversaire a des capacités aussi indescriptible que fascinante ? Malgré la culture que Yami tente d'élever de jour en jour en s'informant sur le monde via les différents quotidiens de Mizu, connaitre les dons de ses adversaires est quelque chose de plus difficile. À moins d'être connu à travers le Yûkan, dans le cas de ce bon vieux Saji, le Gladiateur ne connait pas ceux qui sont inconnus.

Sauf qu'il est un sabreur d'exception. Et que tous les épéistes, notamment ceux de la Brume possèdent des capacités à en faire pâlir les plus téméraires.

Le fer de sa lame frotte les pavés de la cour alors qu'en face du Gladiateur, le muet sajite. Mimant de ses mains des choses incompréhensibles, l'Hokkyokusei comprend en entendant la lame glisser sur le sol du Dojo extérieur qu'il peut contrôler son katana à distance. Est-ce donc ça le pouvoir de son sabre ?

C'est alors que le Hijin dégaine le katana se trouvant dans son dos aussi vite que possible, mais malgré ça, il se prend de plein fouet quelques entailles dans le dos avant de contrer les dernières et de se battre quelques secondes contre le fer du muet. Le dos en sang, continuant à se battre avant de trouver une solution viable, le Berserker démarre mal cette confrontation. Rien de tel pour le mettre dans le bain.


Dans un moment de lucidité, Yami pare les nombreux coups donner à distance avant d'envoyer la lame droit vers son propriétaire. Les cartes sont redistribués et le Berserk affiche un large sourire satisfait. Il est enfin dans son élément.

Spoiler:
 



_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

Mer 2 Jan 2019 - 19:11
Retournement de situation. Le dos encore endolori par le choc de son dos contre le mur du dojo, Saji contrôle le sabre qui se trouve aux pieds de son adversaire pour l’attaquer de tous les côtés, dans une danse de lames si rapide et difficile à anticiper, que la parade aléatoire du katana peine à suivre la trajectoire des coups. La scène est impressionnante par son caractère surréaliste, dans la mesure où l’on voit désormais le Hokkokyusei entrechoquer sa lame avec une arme sans porteur, comme si celle-ci était maniée par une force invisible, pouvant se déplacer très rapidement et voler pour frapper la cible depuis des angles différents.

Sans laisser le moindre répit à son adversaire, Saji trace des mouvements avec son bras, des mouvements auxquels réagit sa lame volante. Tranchante, celle-ci se faufile dans le dos de la grosse brute pour lui asséner une série de coups de taille impossibles trop difficiles à bloquer avec une technique de parade aussi approximative. Ou peut-être cherchait-il seulement à économiser ses forces pour cette fois et mieux attaquer ensuite ?

Continuant à frapper depuis sa position éloignée, le sabreur muet est relativement surpris par le fait que le Hokkokyusei reste sur place et ne cherche pas à fuir l’enchaînement de coups qu’il encaisse sans broncher. Un vrai Berserker qui n’a pas peur de saigner au milieu d’un combat et des dégâts d’une telle ampleur. Résultat, sur son dos apparaît une multitude d’entailles à travers le tissu du débardeur, des entailles desquelles coulent des filets de sang qui tâchent alors son vêtement.

Le choc des lames s’achève quand Yami parvient enfin à dévier le katana de façon à ce qu’il arrive droit sur son propriétaire. Tournoyant dans les airs, le manche du katana arrive dans la main du bretteur masqué qui aussitôt range la lame dans son fourreau, lève le bas de son masque avant de commencer une série de mudrâs.




Le dragon enflammé prend forme dans le jet de flammes

L’exécution est fluide, et la série de signes s’arrête sur celui du tigre, signifiant que Saji est sur le point de lancer une technique de type Katon. Malaxant un maximum de chakra dans ses poumons qui se gonflent, il recrache alors un jet de flammes d’une ampleur colossale, traversant et dévastant les dalles de pierres sur son passage, ainsi que tout élément du décor se trouvant entre Saji et sa cible. Le souffle est d’une puissance phénoménale, capable de happer et brûler un groupe de bâtiments tout entier, sauf qu’il a pris le soin d’orienter l’attaque vers son adversaire, à l’opposé de la bâtisse du Grand Dojo lequel se trouve dans le dos de Saji. Le dragon enflammé prend forme dans le jet de flammes et charge à toute allure sur le Hokkokyusei afin de l'immoler.


Résumé du tour:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Jeu 3 Jan 2019 - 1:15
Le Fer pour l'Amitié
Feat Nobuatsu Saji

« Quel meilleur moyen que d'échanger le fer pour créer de nouveaux liens ? »

Volant à travers l'arène, le sabre du muet revient à son propriétaire de manière simpliste, le laissant récupérer l'arme avec facilité. De son côté, le Gladiateur ressent les multiples coupures dans son dos, tout en discernant sur son sur son épiderme, le sang s'échappant des plaies. Des blessures augmentant son amour du combat, faisant sourire le Hijin de manière frénétique. Les choses sérieuses peuvent enfin commencer.


Montrant une partie de sa pleine puissance au grand jour, Yami s'avance lentement vers son adversaire mais dans le même temps, le maître du Dojo termine d'effectuer ses signes incantatoires et crache un léger filet de flamme par sa bouche, se transformant en un dragon géant de feu se propulsant à vive allure sur le Gladiateur.

Une créature mythologique des plus sublimes, dont le Hijin adore voir les déclinaisons faites de la part des shinobi qu'il peut rencontrer au cour de ses voyages. Ici, les flammes crépitent et dégagent une chaleur impressionnant que ce perçoit l'impétueux de ne pas frôler. Les brûlures, c'est vraiment à chier.

Cependant, relevant le bas de son masque sur son nez, l'homme sans voix effectue quelque mûdra une fois son sabre ranger dans son fourreau, laissant peu de temps au Taureau Noir pour réagir. Alors sans perdre une seule seconde, n'attendant pas que son adversaire puisse tenter la moindre attaque, Yami insuffle dans l'entierté de son corps une quantité de chakra fûton ainsi que du Chakra du Berserker. Blanc pour la rapidité, Rouge par la force, le Chûnin s'entoure d'une aura puissante aux couleurs pourpres décuplant ses capacités de combat.


C'est alors qu'il profite que le dragon soit entre les deux shinobi pour disparaitre, propulser par son aura augmentant par conséquence les capacités du Berserk. Rien de plus parfait pour atterrir dans les dos du Nobuatsu, tout en composant ses mûdras avant qu'il ne puisse détecter sa présence pour attaquer sa proie.


Il ne se laissera pas avoir si facilement alors voyant le dragon faire demi tour, l'impétueux change ses plans et créer trois clones pour tromper le reptilien. Deux des copies se contentent de dégainer leur larme afin d'asséner un coup rapide et tranchant dans le dos du met tandis que le dernier triplé prend du recul en compagnie de l'authentique.

Désormais, il est question d'observation et d'apprentissage. Comment le Nobuatsu va s'en sortir entre le dragon de feu revenant droit sur lui et les deux clones dans son dos.

Spoiler:
 



_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

Jeu 3 Jan 2019 - 17:57
Une vague de chaleur venait de recouvrir le terrain, avec l’apparition du dragon de feu fonçant à toute allure sur le Hokkokyusei le Hokkyokusei qui vient de subir de sérieuses entailles dans le dos. Pour autant, il ne se démoralise pas, au contraire, il esquisse un sourire narquois marquant un gain d’intérêt pour le combat. La créature flamboyante s’étire jusqu’à sa cible, quand soudain, une impressionnante décharge de chakra rouge et blanche recouvre le corps du Berserker. C’est là que les choses vont se compliquer, se dit le sabreur masqué, qui peut ressentir la force de son adversaire, même à cette distance.

Sur ses gardes, le Sabreur pose sa main sur la poignée de son katana, et le tire en s’attendant à ce que son adversaire esquive ou bien réplique par une attaque Suiton. Peut-être a-t-il déjà atteint le rang A qui sait et qu’il maîtrise une deuxième affinité ? Ah non issou. Donc il doit s’en remettre à la première option, il choisit d’esquiver le dragon enflammé. Sa vitesse de déplacement étant renforcé par cet aura qu’il vient d’activer, il parvient sans problème à contourner le jet de flammes et courir droit sur Saji, lequel doit se concentrer pour suivre son adversaire des yeux.

Etant habitué à se défendre contre des projectiles d’une vitesse équivalente voire supérieure, il n’a pas vraiment de difficulté à suivre. Mais il faut avouer que le Hokkyokusei impressionne par sa célérité, tente de prendre le Nobuatsu par derrière grâce à sa vitesse, et invoque deux clones à ses côtés. C’est à ce moment précis que Saji regarde devant lui, le dragon de feu a fait demi-tour afin de poursuivre sa cible qui cherche à retourner la créature contre son maître.

Bien pensé. Mais le jet de flammes s’évanouit immédiatement, avant même de s’approcher du maître du Katon. De la même façon que son tigre de feu, sa technique de dragon de feu est instantanée et ne reste pas sur le terrain, juste le temps de toucher sa cible au dernier moment quand celle-ci croit pouvoir esquiver l’attaque. Si le Hokkyokusei n’avait pas été aussi rapide grâce à son Kaïoken gladiateur, il aurait pu se faire surprendre.

Le Nobuatsu se retourne alors, ayant entendu l’acier sortir des fourreaux des clones de Yami derrière lui, brandissant chacun une lame prête à tomber sur le sabreur masqué.



Ce dernier lâche alors son katana devant lui, et celui-ci commencer à tournoyer et graviter autour de sa position, tranchant au passage les deux clones qui se trouvent déjà trop près de l’épicentre pour s’enfuir. Le sabre continue de tourner, de plus en plus vite, balayant tout sur son passage dans la zone de combat, si bien qu’une esquive sera délicate pour le Yami original et son clone encore en vie étant donné l’amplitude de l’attaque de zone.


Résumé du tour:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Ven 4 Jan 2019 - 15:18
Le Fer pour l'Amitié
Feat Nobuatsu Saji

« Quel meilleur moyen que d'échanger le fer pour créer de nouveaux liens ? »

Dans sa vélocité si féroce, le Berserker parvient donc à atterrir dans le dos de son adversaire ai n'y créer trois clones au total, dont deux assénants un coup de sabre chacun en direction du Nobuatsu. Trompant alors la créature de flammes, se dispersant dans les airs avant de disparaitre, sa proie n'étant plus en vue. Une aubaine pour le Gladiateur.

La troisième copie parfaite se recule alors en compagnie de l'original pour se mettre à l'abri d'une potentielle offensive de l'ennemi, ce qu'il ne tarde pas à faire. La main sur le manche de son célèbre 精神 Sabre Esprit, l'épéiste muet de la Brume dégaine une nouvelle fois le fer afin de répandre la miséricorde qu'il souhaite faire s'écraser sur le Taureau Noir. Bien heureusement, c'est les deux premier clones censés abattre l'homme en noir qui se prennent de plein fouet l'attaque qui, en y regardant de plus près, se répand sur une zone non négligeable. Dans la fureur de l'acier, les deux calques humains s'évaporent dans un épais nuage de fumée avant que la lame du muet ne prenne encore plus d'ampleur. Voyant cette dernière se rapprocher de lui, ayant quand même le temps de l'éviter, Yami ordonne à son ultime clone de se mettre genoux à terra fin qu'il puisse lui sauter dessus, de façon à ce que son clone le propulse de l'autre côté de l'arène. Aider par son aura dévastatrice, le Gladiateur Impétueux atteint l'autre bout des pavés d'une facilité déconcertante, sans prendre la peine d'user de ses techniques.

De retour sur son arbre, Yami contourne le conifère pour récupérer sa lame légendaire 異世界 割れる
 Isekai Waeru. Plaçant le hachoir titanesque sur son épaule, le tenant par sa poignée aussi longue que le sabre de son adversaire, il remonte sur sa branche initiale et observe les dégâts déjà commis par l'homme en noir.

Calcination, destruction, l'arène extérieur n'est plus ce qu'elle était, il y a à peine cinq minutes de cela. Et pour la plus part des dégâts, ils ont été causés par le propriétaire du temple lui-même.

Quel désastre ...

« Bordel mais tu rigoles pas toi hein ?! T'es même prêt à éclater ton propre Dojo pour buter quelqu'un. Toi ... J't'aime bien !. » rétorque alors le Berserker, terminant son élocution par un léger sourire intéressé par les talents de son tout nouveau rival.

L'arme sur l'épaule, pouvant faire perdre toute confiance aux plus téméraires, le Hijin se dresse désormais face au Nobuatsu attendant une réponse écrite de sa part. Soit il décide de continuer cette passe d'arme et son Dojo y passera, soit il décide de parlementer, faisant de l'Hokkyokusei son actuel rival et ami. Entre Kirijin et ex-étranger, pourquoi se faire la guerre ?


_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

Ven 4 Jan 2019 - 18:26
Tranchant tout sur son passage, la tornade de lames dévastatrice du sabreur masqué gagne en ampleur pour arriver en direction de l’Hokkyokusei et son clone restant. Usant de créativité, le clone sert alors de tremplin pour l’original : marchant sur le dos de son clone, Yami se propulse de l’autre côté du terrain, aidé aussi par la vitesse conférée par son aura de Berserker.

Laissé derrière tandis que l’original a été écarté du danger, le clone est quant à lui sacrifié à la fureur de la lame d’acier. D’une simple commande de l’esprit, le sabreur masqué ramène son arme à lui. La poignée se dépose alors dans sa main droite qui se referme, suite à quoi il se tourne vers son adversaire.

Retourné sur son perchoir, le Gladiateur acrobate descend de l’arbre pour se saisir d’une arme gigantesque qu’il avait mis de côté dans l’ombre, et que l’homme masqué n’avait pas aperçu en arrivant. Un plot-twist narratif astucieux afin de ne pas avoir à attendre la validation de sa technique d’invocation de son arme.

Intrigué par la taille énorme de cette lame – peut-être son utilisateur a-t-il quelque chose à compenser, Saji imagine qu’un seul coup de celle-ci suffirait à fendre des bâtiments entiers. Une arme de destruction massive dont il doit se méfier, mais ce qui attise le plus sa curiosité, c’est la facilité déconcertante avec laquelle l’homme au débardeur porte cette arme qui fait trois fois sa taille.

Imitant son adversaire, le Maître du Dojo constate l’ampleur de la destruction dont il a été l’auteur. Quelle ironie que le maître des lieux soit celui ayant causé le plus de dégâts, il range alors son sabre, l’agitation s’étant tout d’un coup estompée de son esprit. Les paroles de l’Hokkokyusei, aussi détestable soit-il aux yeux de Saji, trouvent enfin écho auprès de l’interlocuteur muet.

Ce dernier est pour la première fois d’accord sur le fait que continuer ce combat finirait par raser la bâtisse près de laquelle ils se tiennent. Même si les mots du Berserker sont de nouveau quelque peu… maladroits, trop familiers au goût du Nobuatsu qui n’a que faire de l’amitié de cet énergumène. Il a raison sur un point cependant : cet affrontement n’a plus lieu d’être.

Dégainant non pas son arme mais son carnet, le muet se met à griffonner un message, hésite au milieu de celui-ci puis reprend, déchire la page pour la passer à l’Hokkyokusei.

« Soit, il serait plus sage d’arrêter là. Tu te bats aussi bien que tu aboies. Je dois le reconnaître. »


Un redoutable adversaire. Tous deux ont pu exprimer leur haine envers l’autre, dans un affrontement marqué par l’animosité et le conflit d’ego. La tension étant redescendue, la raison reprend le pas sur la passion. Saji reconnaît que cet impertinent l’a surpris par sa puissance, mais aussi par son caractère réfléchi, lequel a fait défaut avec le manque de tact dont il a fait preuve, que ce soit avec le Gardien ou avec lui.

« C’est donc plus fort que toi, j’imagine, cette tendance à provoquer les gens ? Hijin? »


Renvoyant la balle après que la dernière fois il se soit fait appeler "Kaminarijin", Saji s'est un minimum renseigné sur le profil de cet individu particulier, un chuunin d'une certaine renommée d'après ses sources. Au milieu des ruines, seulement après avoir croisé le fer, le dialogue s’ouvre enfin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Ven 4 Jan 2019 - 19:46
Le Fer pour l'Amitié
Feat Nobuatsu Saji

« Quel meilleur moyen que d'échanger le fer pour créer de nouveaux liens ? »

Dans un silence menaçant laissant place à une sérénité déconcertante, les deux shinobi relâchent les nerfs et se passent de la pommade pour apaisé les tensions et s'avancer l'un vers l'autre. En y regardant de plus près, s'ils se seraient battus à pleine puissance, ce n'est pas la bâtisse qui y serait passer mais très certainement le quartier tout entier. C'est d'un sourire satisfait, que le Gladiateur plante son hachoir dans les dalles extérieurs du Grand Dojo, avant d'arriver face à l'homme en noir, le regardant écrire sur son carnet quelques mots lui étant adressés.

Complimentant le Berserk de sa manière de se battre tout en le comparant à un chien, le maître des lieux compatit à l'idée d'arrêter les frais, pour ne pas réduire en un tas de débris le lieu sacré dont il est en charge. Une décision mûrement réfléchie laissant place à de possibles négociations, une trêve vers la paix d'une guerre mené par deux confrères de la même nation. Pour le Hijin, cela lui est insupportable à penser.

Néanmoins, sans cesser d'être dans la provocation tout comme l'Hokkyokusei, Saji de son prénom émet une réflexion quelque peu ... belliqueuse. Est-ce la nature réelle du Taureau Noir que de provoquer les autres ? Très certainement. Mais son côté querelleur est naturel, cela n'est pas poussé au point d'être sur-jouer. Quant à ses origines liées à Hi no Kuni, il semblerait que le Nobuatsu s'informe également de ses compères. Mais le terme de Hijin ne met pas le feu aux poudres, le Gladiateur aime ses origines natales et les exprime haut et fort.

« Hijin ? On dirait que tu t'es renseigné sur moi toi aussi ... Héhé. Mais saches que ça n'me dérange pas. Je suis fier d'être originaire de ce pays. Si un jour je renie mes racines, alors je reviendrais vers toi pour que tu me tranches la gorge. Soit en certain ... » annonce le Taureau Noir, le regard devenant de plus en plus neutre constatant que le conflit prend fin.

Cependant pour Yami, il souhaiterait connaitre le pourquoi du fait que le Nobuatsu est si froid et accusateur vis-à-vis de l'impétueux. Un comportement qu'il n'a eu avec aucun Kirijin. Mais il en profite pour faire son mea-culpa auprès du muet; à sa façon.

« S'cuse moi d't'avoir traiter de Kaminarijin l'autre jour. Semblerait qu'y'es pas aimé. Mais j'ce j'veux savoir le plus précisément, c'est pourquoi t'es comme ça avec moi ? Aucun autre Kirijin n'a eu untel comportement avec moi. Même pas Inja qui je pense, tu dois connaitre la réputation du bougre. »


_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

Sam 5 Jan 2019 - 23:30
Adversaires encore il y a quelques instants, le Gladiateur et le Sabreur se livrent désormais à un dialogue plus apaisé, après avoir procédé à un combat d’une intensité incroyable au milieu de la cour extérieur du Grand Dojo. Des flâneurs curieux positionnés à distance de la scène, regardent avec un air effaré ce qu’il reste du terrain qu’ils sont habitués à visiter, un lieu entretenu avec le plus grand soin et propice à l’entraînement.

Remarquant la présence du Gardien au milieu de ces spectateurs, Saji lui fait quelques signes pour qu’il ne s’inquiète pas et retourne à ses occupations, qu’il emmène aussi les apprentis sabreurs à l’écart de cet endroit ruiné par l’ampleur de leurs attaques.

Quant à l’Hijin, il répond à la remarque de son interlocuteur masqué avec une pointe d’intérêt et une fierté non dissimulée sur son visage. Il comprend que cette remarque fait directement écho à ce qui avait dit l’autre jour à Saji, lors de leur première rencontre au Grand Dojo, en l’appelant « Kaminarijin » juste avant de se quitter. Renseigné par Kuzan probablement.

Dans le contexte de tension qui les animait, nulle doute que le Hokkyokusei avait insinué à travers la mention de la nationalité du Nobuatsu qu’il n’était qu’un étranger à Kiri. Logiquement, Saji a alors compris qu’il ne s’agissait rien d’autre qu’une provocation sur le fait qu’il soit un immigré. A ce moment-là, il était loin de s’imaginer que Yami lui-même était de nationalité étrangère. Un quiproquo qui a donc ajouté de l’huile sur le feu.

L’attitude du gaillard viril affiche moins de complaisance, il se montre plus respectueux à l’égard du sabreur muet, du moins à sa façon. Avec le vocabulaire qui lui est donné. Un sérieux effort fait de la part du Hokkokyusei, il faut le reconnaître. Saji hoche de la tête pour accepter les excuses de son interlocuteur qui semblent sincères.



« Je m’excuse aussi pour mon hostilité, cela n’était pas digne de moi. Mais il faut avouer que tu ne m’as pas fait la meilleure des impressions, je n’apprécie pas qu’on manque ainsi de respect à un de mes confrères, ou aux règles établies au sein du Grand Dojo. Nous avons nos coutumes, et un règlement qui permet à tous les visiteurs de profiter des équipements mis à disposition. »


Voilà en somme pourquoi il a manqué de patience envers le Hijin.

« En attendant, je te propose que l’on quitte ces lieux. Je connais quelqu’un qui va devoir se dépêcher de réparer tout ça. Tu sais où me trouver, nous reparlerons un autre jour, mais malheureusement, pas ici, pas maintenant. »


La main tendue en direction de son interlocuteur en signe de réconciliation, les deux hommes enterrent la hache de guerre… pour le moment en tous cas. Rien ne dit qu’avec des personnalités et visions aussi opposées, ils ne se battent pas de nouveau l’un contre l’autre, réveillant alors de nouveau la rivalité naturelle qui se dégage de leur relation.

Ils se quittent donc sur cette poignée de main chaleureuse, marquant ainsi le début d’une amitié qui connaîtra de nombreux rebondissements il est certain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Le fer pour l'amitié [w/ Saji]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: