Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei]


Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Empty
Ven 28 Déc 2018 - 5:52



Se passe peu avant l’alerte…

Malgré tout ce qui pouvait se passer dans le pays et le reste du monde, la jeune Intendante de la grande bibliothèque trouvait que ces derniers temps avaient été les plus… cool de toute sa vie. Malgré l’arc Kaldea et Ikeda, bien sûr. En fait… Depuis qu’elle était redevenue une shinobi, elle avait retrouvé cette joie de vivre qui l’avait quitté durant une longue période, sans doute grâce à la Metaru cheffe de la Raffinerie d’ailleurs ; et elle vivait… paisiblement. Ce jour était un jour comme un autre à ceci près qu’elle ne travaillait pas, c’était son seul jour de vrai repos, où elle pouvait disposer de son temps comme elle l’entendait.

La Suzuri n’avait… aucune pression. Un travail tranquille, vivait chez ses parents et son grade de genin lui évitait les missions périlleuses et de se retrouver en première ligne lors de combat ! Oui, parce que contrairement à l’idée reçue, les genin n’étaient pas de la chair à canon, au contraire, ils étaient l’avenir de leur village et les garants de la liberté future de leur nation. Et oui, sans être une grande décideuse de Kumo, Akina savait tirer tous les profits de sa position, qui s’avérait être à ses yeux la plus avantageuse de toute ! C’était… Etonnant.

Loin donc de se lever aux aurores, la jeune femme avait été réveillée non pas par l’appel du devoir mais celui de son gosier, et de ses narines. Effectivement, une légère odeur de viande grillée embaumée toute la demeure de la famille de Suzuri ; il devait donc être aux alentours de midi, ou quelque chose comme ça. Comme à son habitude, elle s’était rapidement habillée, et avait rejoint comme si de rien n’était la cuisine où se trouvaient ses éternels libraires de parents.

Comme chaque fois qu’ils se voyaient –oui parce qu’Akina n’entretenait pas vraiment de bonnes relations avec eux et ceux-ci pensaient que la « réussite » de leur fille leur était dû- l’atmosphère se tendait, entre cordialité formelle et animosité. Etrange mélange… La jeune Suzuri se contenant simplement d’un bonjour, tout de même, sans rien dire d’autre. Les hostilités ne venaient jamais d’elle…

-Alors Akina, qu’as-tu prévu de faire aujourd’hui ? Demanda le père.
-Doit-on toujours prévoir quelque chose ? Lui répondit-elle.
-Ce n’est… pas vraiment une réponse ça, Akina. Reprit la mère.
-Non, en effet, c’est une autre question. Mais aujourd’hui, je ne travaille. Ne puis-je donc pas jouir de mon temps comme je l’entends ?
-Et bien, si tu étais comme…
-Haa… Laissez tomber. Dit-elle sèchement en quittant la pièce sans demander son reste, ni même avoir mangé, d’ailleurs.

C’était à peu près ainsi que se déroulait chacune de leurs « entrevues », puisqu’elles n’étaient que ça, au final ; avec un degrés d’intensité plus ou moins différent d’une « conversation » à l’autre. Et comme souvent ses jours de repos, la jeune femme se retrouvait dehors à marcher tranquillement dans les rues, à profiter du soleil quand il y en avait. Croiser des personnes qu’elle connaissait, discuter un peu avec elles… En fait, les jours où elle ne travaillait pas elle se faisait cruellement… Chier.

Marcher, discuter… C’était tout ce qu’elle avait à faire jusqu’au soir où elle pourrait enfin rentrer sans croiser ses parents, sans se prendre la tête avec eux. Ils étaient les seules personnes avec lesquelles elle ne s’entendait pas d’ailleurs… Enfin, au détour d’une ruelle qui faisait l’angle du quartier résidentiel des Suzuri ; elle croisa un homme. Le Tatoué dans le jargon clanique.

-Ah, Shisei… Comment vas-tu ?

Ces deux là n’avaient pas tout à fait le même âge mais semblaient plutôt bien s’entendre…



_________________

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Owr2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Empty
Lun 7 Jan 2019 - 17:52
Interpelé au beau milieu d'un encas, Shisei pivota la tête, un sandwich à la bouche, pour apercevoir l'une de ses cousines, celle en charge de la bibliothèque. Une enfant -qui n'en était plus vraiment une-, qu'il connaissait assez bien, et qu'il avait gardée dans sa jeunesse. Une véritable catastrophe, plus par inexpérience qu'autre chose, au point que l'apprentissage lui passa l'envie d'enfanter sur plusieurs années.

-"Salut Akina-kun. Ca fait all...hmpf" La bouchée manqua de l'étouffer, l'obligeant à taper son torse du poing pour la faire descendre. Suzuri Shisei, 167-203, terrassé par une miette de pain. L'idée l'amusa, tant elle pouvait être crédible. Mais l'amusement ne semblait pas être partagé.

-"Un problème avec tes vieux ?" Peu de chose agaçait Akina au point de le laisser transparaître sur son visage. Pour tout le reste, la Suzuri parvenait à intérioriser. "T'es suffisamment grande pour savoir qu'on peut en causer sans tabou... au besoin." Dès les premières années de sa paternité, le tatoué avait saisi bon nombre d'attitudes et de réactions de ses propres parents. " Ne juge pas l'Homme sans avoir marché quelques pas dans ses chaussures." comme disait sa mère, à juste titre. Et si les remarques des parents d'Akina pouvaient être blessantes, c'était avant tout leurs propres craintes pour leur enfant qui s'y reflétaient et les poussaient sur cette voie d'incompréhension mutuelle. Suzuri Shisei, psychologue du clan... mais tout de même terrassé par une miette.

-"Y'a un vide maison un peu plus bas." Révéla-t-il entre deux bouchées de son sandwich. "Deux vieux qui partent finir leurs jours plus au nord, sur les côtes, et qui se débarrassent de pas mal de trucs... dont des livres. On y va ?" L'appel des bouquins, Akina n'y était pas insensible, oh non. À croire que l'enfant partageait une relation plus intime avec les écrits qu'avec les gens. Elle différait des autres Suzuri et, en ce point, rejoignait le trentenaire. Peut-être était-ce cela, qui les rapprochait d'une bienveillance réciproque et poussait le trentenaire à la considérer comme une petite sœur plus qu'une cousine éloignée.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Empty
Sam 26 Jan 2019 - 5:24




L’agacement de sa pseudo discussion avec ses parents s’évanouissaient alors que Shisei semblait presque s’étouffer avec son casse-croute. Rien que cela pouvait l’amuser, même si dans le fond ce n’était pas tout à fait drôle, évidemment. Mais suffisamment pour lui tirer un sourire. Elle savait que ce fier shinobi ne pouvait être mis à terre par une miette ou quoi que ce soit d’autre d’aussi insignifiant. C’est pour cela qu’elle ne s’inquiéta pas…

-Mhm… M’oui, je sais, haha. Rigola-t-elle en observant l’homme se remettre de sa miette. Et elle n’allait pas s’en priver. La jeune femme ne se plaignait jamais, à personne, même pas à ses éventuelles conquêtes. Shisei était le seul récepteur de ses maux, enfin… des maux. C’était un grand mot. Prenant le chemin du « vide-maison », Akina s’exprima sur ce qui pesait sur son cœur. Rien de dramatique, heureusement. Aah… Mes parents… me comparent constamment à Kaldea. Soupirait-elle longuement en roulant des yeux. C’était une personne que j’admirais, une grande Kunoichi et même après ce qu’elle a fait, je l’aime toujours autant. J'aimerai bien être comme elle mais, être un ninja ne m’a jamais vraiment passionné comme tu sais…

La carrière et les choix d’Akina, voilà ce qui causaient le plus de troubles entre la Suzuri et ses parents. Elle ne leur en voulait pas vraiment de se soucier de ce qu’elle faisait, mais un peu plus de ne pas comprendre ses souhaits ou désirs… Et qu’ils ne les acceptent. Un peu plus loin, des tables dans la rues sur lesquelles attendaient des objets de toutes sortes, se rapprochaient un peu plus d’elle à chaque instant. Et, effectivement, comme l’avait dit Shisei ; des livres.

-J’ai vingt-cinq ans, j’aimerai bien qu’on prenne un peu plus en considération de ce que je veux. Dit-elle en prenant un des livres sur la première table se présentant à elle. Sans qu’on remette mes choix en question… Est-ce que tu penses que c’est trop demandé ? C'était une question plutôt rhétorique, mais si son cousin avait une réponse... Akina demeurait preneuse.




_________________

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Owr2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Empty
Lun 28 Jan 2019 - 19:01
-"Oui !" La réponse avait fusée, franche et directe, digne du tatoué sans tacte. "Ce s'ra toujours trop demandé à un parent que de l'obliger à ignorer les choix de ses enfants." L'avis sortait davantage de la bouche du père que de celle du cousin, mais comme pour tout, des alternatives et un jeu de nuances pouvaient s'instaurer entre Akina et ses parents. "J'pourrais aller les voir, si tu veux. On s'est toujours bien entendu avec ton père, et sous couvert de lui demander conseil pour mes filles, ça n'devrait pas être trop compliqué de lui glisser deux trois subtilités, histoire qu'il te lâche un peu de leste." Cela ne changerait pas drastiquement le quotidien de la jeune femme, mais lui offrirait la bouffée d'air qu'elle demandait pour s'épanouir dans ses choix.

Souhaitant laisser un peu de temps à sa cousine avant de revenir sur le sujet de Kaldea, Shisei poursuivit sa recherche de richesses occultes et d'histoires anciennes parmi les bouquins étalés devant lui. Son visage s'illumina subitement d'un intérêt non dissimulé lorsque ses yeux croisèrent un livre ésotérique sur l'art des sceaux, une petite pépite digne du prix affiché. Parcourant l'ouvrage, il finit par débourser la somme et le rangea dans une poche intérieure de sa veste. Une bonne surprise pour le Suzuri qui venait alléger un peu plus l'étale, réduisant d'autant le passé des deux vieux retraités.

Victoire en poche, le trentenaire retourna auprès d'une Akina absorbée par sa lecture. Aplatie à ses côtés, une carte de Kumo à ses premières heures offrait aux curieux la trace pas si lointaine d'une cité en perpétuelle transformation.

-"Regarde ça." L'interrompit son Cousin, tapotant de l'index l'un des quartiers Est de la ville. "Tu te souviens ce que c'était, du temps de Shitaderu ?" La question sembla meubler une discussion inintéressante, mais les paroles du barbu dissimulaient une intention toute particulière. "La prairie du chêne vert." Nommée ainsi de l'unique chêne trônant au milieu des herbes folles, perdu dans une solitude qui n'avait rien de majestueux, au cœur de cette mer parfumée.

-"Kaldea s'y rendait, gamine." Le prologue servit finalement à initier le sujet de la traitresse. Mais aucune animosité n'émergea du timbre de sa voix, le nom de l'ancienne cheffe de clan sonna d'une douceur presque paternelle. La plupart des Suzuri connaissaient les liens protecteurs qui unirent le tatoué à l'ex-Intendante, avant que la distance de l'un et la folie de l'autre ne les brisent. "Elle s'isolait là-bas après avoir tenu tête à son père. Le monde qui forgea Wo-sempai dans sa jeunesse l'obligeait à regretter les choix de sa fille, indéniablement tournés vers une vie de kunoichi. Pour tes parents, c'est l'autre facette de ce même monde qui les inquiète, celle où ceux qui ne savent pas manier le chakra terminent la gueule ouverte au fond d'un caniveau boueux. Et au final, tout comme Wo-sempai dont les choix de sa fille lui échappaient, tes parents n'en comprennent pas plus les tiens." Une boucle vicieuse d'ignorance ou d'aveuglement parental, fabriquée par l'inquiétude de leur propre expérience.

-"Qu'est ce que tu veux, Akina ? Quel futur souhaites-tu te construire ?" Il y aurait toujours des gens, famille ou non, pour l'accompagner sur tout ou partie du trajet. Aucune voie n'était fermée, aucun chemin clos, sinon ceux interrompus par l'abandon des pied-plat qui s'y étaient aventurés, la confiance démesurée et le courage manquant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 7:37



D’abord surprise, les traits crispés de la jeune femme se relâchèrent. Elle comprenait le point de vue de son cousin, de par son expérience. Les propos de ses parents, leur réaction ; elle les comprenait un peu mieux au travers de Shisei, sans pour autant apaiser sa frustration liée à sa précédente dispute. Elle ne fit qu’acquiescer d’un petit mouvement de tête quant à sa proposition. C’était sans doute de subtilité qu’elle manquait, contrairement à lui. Et parfois un avis extérieur pouvait ramener le calme dans le foyer. Mais Akina savait parfaitement, de son côté, ce qu’elle avait à faire, enfin, fut un temps.

Elle continua donc ses recherches, en quête de quelque chose qui pourrait éventuellement l’intéresser. Mais il n’y avait que trop vieilleries pour elle et peu de livres qui l’intéressaient vraiment –qu’elle n’avait pas déjà lu surtout- mais son regard fut néanmoins attiré par une couverture qu’elle n’avait pas l’habitude de croiser à la Bibliothèque. Un livre assez différent de ses lectures habituelles. Une rose blanche sur une couverture noire sobrement appelé « Art de l’Origami ». Elle le feuilleta un moment et s’illumina d’un sourire. Ses doigts fins tendirent un billet à la vieille dame et elle garda le livre en main.

Puis interpelé par Shisei elle posa ses émeraudes sur la carte qui l’animait. Shitaderu. Cela lui rappelait à quel point cette époque était plus simple que celle qu’ils vivaient actuellement. Aucun regret quant à ses choix passés, mais… C’était une vérité. Il y avait depuis quelques années, depuis l’avènement de leur village de Kumo, bien plus de menaces qu’auparavant. Ou alors était-ce parce qu’elle était devenue une Kunoichi, ou qu’elle avait grandi et probablement muri. Avec l’âge et ces dernières années, le monde lui semblait bien plus… clair. Et pourtant, ça ne l’aidait pas vraiment à trouver sa voie.

-Ouais… je comprends… Dit-elle en observant toujours la carte et la fameuse prairie. Cela la rendait presque nostalgique de tout ça. Puis relevant le regard, faisant quelques pas un peu plus loin pour s’assurer de ne pas être entendue, elle reprit. A vrai dire… Je n’en sais rien… Il y a encore quelques semaines je voulais quitter Kumo… C’était simple, je n’étais pas une Kunoichi comme aujourd’hui… Mais, Metaru Itagami m’a… convaincue. Dit-elle avec un sourire à peine visible. Mais même si léger, ce sourire trahissait quelque chose d’assez particulier, vis-à-vis de la plantureuse blonde. Ça va peut-être te paraître bête… Mais, j’aimerai… faire sourire les gens…

C’était exactement ce qu’elle avait marqué sur sa fiche, à l’académie de Shitaderu, lorsqu’elle dû passer comme bon nombre d’aspirants des examens et autres « cours »… Et, à priori, son objectif état irréalisable, en tant que Kunoichi. Cela voulait-il que tous les problèmes d’Akina étaient liés à l’académie ninja ? …

-C’est pour ça que j’ai acheté ce livre, je vais l’offrir à une amie qui aime les images. Des images d’Origamis, c’est plutôt bien… Je pense qu’elle sera la première personne que je ferai réellement sourire ! Oui dit comme ça, cela pouvait sembler un peu nié, dans le fond… Cela manquait peut-être d’un peu de sérieux ou de réalisme. Akina était trop… idéologue ou utopiste pour avoir un vrai projet. Shisei avait eu de la chance qu’elle ne réponde pas « ramener la paix dans le monde ». Et toi ? Tu as des projets ? Aussi… fantasques que les miens ? Rigola-t-elle. Il était finalement assez difficile de détruire la bonne humeur de la jeune femme. Parce que ça, elle savait le faire toute seule...

-Oh, et c'est quoi le livre que tu as trouvé ?




_________________

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Owr2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Empty
Mar 5 Fév 2019 - 18:56
N'importe qui d'autre lui aurait répondu "faire sourire les gens" se serait certainement mangé une truelle de doigts en pleine face. Mais Akina n'était clairement pas dans cette catégorie, par pour Shisei. Il y avait chez elle cette simplicité d'un monde heureux et imaginaire auquel le trentenaire ne pouvait adhérer, mais qu'il respectait silencieusement. En dehors, le monde souffrait des mêmes horreur que ce qu'il connut gamin, à Shitaderu. Il savait que sa cousine ne connaissait principalement que les limites de la cité, aussi il lui laissa ce rêve fou intact. Comme ils le faisaient quotidiennement , sa femme et lui, pour leurs filles.

-"Des projets ? Moi ?"Son rire fut l'unique réponse qui lui offrit. Shisei n'avait pas l'esprit suffisamment calculateur pour organiser sa vie autour d'un objectif long terme. Non. Répondre aux ordres, suivre la ligne dictée par ses hiérarchiques et s'autoriser les pires atrocités dans les limites autorisées de la mission... voilà l'unique avenir qu'il s'imaginait, l'unique perspective qu'il envisageait.

À la demande d'Akina, il sortit l'ouvrage de sa veste et le lui tendit. "Un truc sur les sceaux." Du Fuinjutsu, ancien et probablement faux sur certains aspects, mais le trentenaire aimait l'odeur des vieilles pages, la finesse des dorures, même contrefaites, qui en dessinaient les contours. Emprunt de la nostalgie de son enfance et des souvenirs de ses premiers livres feuilletés dans le bureau de son père, il apportait une valeur toute particulière à ces bouquins d'un autre temps.

-"Doit bien y'avoir quelque chose à en tirer pour améliorer ma maitrise des sceaux." Et croyant lire une demande dans la pupille dilatée de sa cousin, il conclut "Il t'intéresse ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Empty
Jeu 7 Fév 2019 - 4:45




C’était toujours bien d’avoir un projet, même irréalisable. Mais Akina comprenait bien la « réponse » de Shisei. Protéger sa famille était déjà bien, s’ajouter autre chose n’était pas si… primordial. Akina et Shisei n’avaient environ que cinq années d’écart, et pourtant le Suzuri avait déjà bâti bien plus qu’elle-même. C’était sans doute pour quoi elle pouvait se permettre de se poser des objectifs aussi… spéciaux. Elle n’avait de famille à protéger, en dehors de ses parents ; rien qui ne l’attachait vraiment à Kumo, mis à part ses cousins… Oui, elle pouvait vraiment se le permettre.

-Oui… Je vois... Rigola-t-elle légèrement en pensant au livre qu’elle venait de récupérer. Cette petite escapade dans ce « vide maison » lui rappelait ses nombreux voyages dans le Yukan avec ses parents, alors qu’elle était enfant. Elle savait ce qu’était l’extérieur, ce qu’était le « reste du monde », enfin, au travers des yeux d’une enfant. Sans y prêter attention de par son innocence à cette époque, elle savait que certaines villes, certains pays même ; souffraient de la pauvreté et de la criminalité. Mais il était vrai qu’elle en avait été préservée, quoi qu’il en soit.

Elle observa la couverture du livre que lui montra Shisei, puis d’un geste de la main déclina poliment.

-Merci, j’ai ce qu’il me faut. Sourit-elle. Si… tu veux améliorer tes compétences en fuinjutsu, tu devrais demander à Sazuka. Ikeda Sazuka, la directrice du complexe scientifique. Elle aime plutôt bien les Suzuri... Ça allait maintenant, elle n’avait plus trop de mal à parler de cette femme malgré ce qu’elles avaient partagé, et ce qu’elles s’étaient faites subir, mutuellement. La douleur de l’amour perdu s’était estompé en même temps qu’il était mort. Maintenant… Elles étaient amies, et c’était bien mieux ainsi. Quand elle sera revenue à Kumo, bien sûr ! Reprit-elle rapidement en levant un doigt. Puis, elle ressorti le livre sur les origamis. Je vais voir si j’en trouve un autre exemplaire à la Bibliothèque. Dit-elle pensive.

Akina n’était pas une experte dans le domaine mais tout ce qui touchait de près ou de loin à l’art l’intéressait, et l’origami était… visuellement beau, en plus de faire appel à la dextérité plus que tout autre.

-Tu veux qu’on y retournes, au « vide maison » ?




_________________

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Owr2


Dernière édition par Suzuri Akina le Dim 17 Fév 2019 - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Empty
Ven 15 Fév 2019 - 20:09
Il prit note du commentaire sur l'Ikeda et rangea son sésame dans sa veste, avant de refuser l'invitation d'un retour sur les étales de deux vies passées. "Profitons plutôt que tu aies les idées claires sur ce livre d'origami afin d'en trouver un équivalent à la bibliothèque. Et prions les kamis pour ne pas croiser Bunta... ." Ce cousin tout en suif et en sueur, petit Suzuri sifflant d'une faible respiration et qui vous tenait la grappe sur des anecdotes aussi inintéressantes qu'indéfiniment longues.

Mais comme tout démon ayant été maudit, le hasard poussa leur cousin grassouillet à croiser la route de Shisei et Akina au beau milieu d'un couloir trop exigu pour feindre l'ignorance. Animé par l'instinct de survie, le tatoué agrippa sa cousine par les épaules et la poussa en direction de l'arme à postillons pour rebrousser chemin, le courage agglutiné dans le fond de son slip et la tolérance oubliée au fin fond de sa conscience.

-"Il est pour toi !" La phrase se fit écho entre les livres de ce rayonnage, tandis que le trentenaire bifurquait déjà au premier croisement, poussé par un cap aléatoire et la certitude que le chaos de son parcourt ne saurait être remonté par Suzuri Bunta.

Puis vint la fatigue d'une course ridicule. Au détour d'un énième revirement dans son trajet, Shisei s'engouffra dans la première porte qu'il trouva et dont la serrure n'avait pas été verrouillée à triple tour par ces cachottiers de gratte-papier. L'obscurité de la pièce l'engloba de toute son aide, alors il y resta, prostré d'une attitude enfantine -sinon sotte-, le temps qu'il faudrait.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Empty
Mar 19 Fév 2019 - 18:37




-Oh non, qu’est qu’il ferait à la bibliothèque ? Rigola-t-elle sans penser un instant qu’ils pourraient aussi le rencontrer sur le chemin. Naïveté. Akina n’avait pas grand-chose qu’on ce « cousin » un peu particulier. Leur relation n’avait rien à voir avec celle qu’elle pouvait entretenir avec Shisei ou encore avec Kaldea à l’époque ; mais… elle ne le détestait pas. Il était juste un peu collant, et balourd… A vrai dire, il tenait plus du Metaru que du Suzuri dans son caractère et son comportement. Et Akina n’aimait pas vraiment les Metaru, en dehors de la blonde qui gérait habilement la raffinerie. Et, la chance fut avec eux, puisqu’ils ne le rencontrèrent pas.

-Tu vois… Pas besoin de s’inquièter. Lui dit-elle alors qu’ils marchaient dans l’un des longs rayons de la Grande Bibliothèque. Akina l’observait, et il semblait tout à coup, distrait, ou.. apeuré ? La jeune femme n’eut pas le temps de comprendre ce qui se tramait qu’elle fut poussée en avant par le trentenaire avant qu’il ne disparaisse. Surprise et un peu amusée, Akina perdit son sourire un bref instant lorsqu’elle se retourna et vit lui faisant face le « Bunta ». Pour ne pas le froisser elle esquissa un nouveau sourire, maintenant gênée. Mais aussitôt, le cousin parla…

-Oh Akina, que fais-tu là ? Dit-il en postillonnant, pour changer. Ca fait un bail qu’on s’est pas vu ! Comment tu vas ?
-Ah… hum.. Bunta… Dit-elle hésitante un étrange sourire figé sur le visage. Oui… ça ne fait pas… ça fait longtemps, oui.. S’était-elle reprit.
-Pourquoi Shisei t’a poussé ? Ca me rappelle quand on me poussait quand j’étais plus petit, ce n’était vraiment pas très amusant, surtout que je suis sensible des bras et… Oh, mais c’est un livre d’origami ? Tu sais je suis bon en origami. Un jour j’en ai fait un grand… Il se lança dans une longue explication sur le pliage des feuilles de papier, sans épargner le moindre détail. Akina l’écoutant bien malgré elle avait retiré ses lunettes pour éviter qu’elles ne soient maculées…
-Hum… C’est… intéressant… tout…
-N’est ce pas ? Oh je suis vraiment trop content de te croiser ici ! T’es l’une de mes cousines préférées…
-Et moi donc… Soupira-t-elle « discrètement ». Oui… enfin… je travaille ici… donc… Haussait-elle les épaules.
-L’origami c’est vraiment génial, et dire qu’il y en qui peuvent manier le papier comme nous manions l’encre… C’est incroyable.

Akina esquissa un léger sourire. Non, en fait elle n’avait vraiment rien contre lui, il parlait beaucoup ; autant qu’il postillonnait. Mais finalement, il n’était que plein de vie, même s’il était un peu… « spécial ». Il avait besoin de parler, en fait. Akina fit mine d’acquieçer, et continua de marcher, devant lui pendant qu’il continuait à parler de ces ninjas qui utilisaient le papier. Il en savait beaucoup, malgré les apparences ; sans doute parce que le sujet le passionnait…

-Oui, c’est… intéressant. Parvient-elle à répondre, sincèrement, entre deux phrase. Respires entre chaque mots, tu vas faire une attaque Bunta. Dit-elle en scrutant les étagères. Tien, tu ne sais pas où je peux trouver des livres sur les origamis ? Elle savait où trouver ces ouvrages, mais au moins, ça l’occuperait.
-Oh oui je peux faire ! S’exclama-t-il. Elle regarda derrière elle, pour voir si son autre cousin était réapparu… Aucun signe de vie.




_________________

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Owr2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei] Empty
Lun 4 Mar 2019 - 21:36
La respiration sifflante de son cousin maudit extirpa Shisei de son jeu de cache-cache pour le plonger dans l'horreur d'une découverte proche. Et lorsque la porte s'ouvrit d'une lueur aveuglante, le cri aigu d'un père trentenaire et fier guerrier du clan résonna de toute sa frayeur à travers la pièce... noire. Simple mauvais rêve d'une attente s'étant faite sieste.

S'étirant dans l'étroitesse du local, il aventura un coup d'œil dans l'entrebâillement de la porte pour ne voir que l'immobilité des livres centenaires. Plus rien ici ne semblait vivre et la fraicheur du lieu présageait d'une sieste plus longue qu'escomptée.

Le silence. Le calme. La bibliothèque vibrait d'une quiétude retrouvée, douce accalmie empoignant le tatoué de toute sa sérénité. Plus de trace de Bunta, ni même d'Akina. Que pouvait-elle bien penser de lui ? Véritable tocard miséreux, clandestin honteux dissimulé pendant de longues heures, au point de laisser la nuit draper la ville. En ce court instant de doute, Shisei se maudit. Il s'écœurait littéralement tandis qu'il quittait l'établissement de son pas feutré. Et entre deux pensées exécrées, il souhaita à sa cousine d'avoir trouvé des ouvrages sur l'art du papier plié. Car si le papier devenait sa nouvelle arme, alors l'enfant en proie à l'incertitude d'un avenir obscur serait un adversaire des plus redoutables. Et ses parents regretteraient le jour où ils la poussèrent sur cette voie sans retour de l'art Shinobi.

Les main dans les poches, l'esprit dans les cieux, Shisei regagna sa maison. Une fois rejointe, il y attrapa ses filles et leur confia la promesse d'un père à jamais fier.

-"Quoi que vous fassiez plus tard, mes grandes, faites le avec passion." Une bise, une histoire, ses tatouages dessinèrent l'aventure du soir et portèrent chacune de ses petites à travers les songes d'une imagination grandissante. Si l'horreur brillait dans ses actes de Shinobi, l'amour restait seul nautonier dans sa vie ballottée entre ces quatre murs.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174

Résidence Suzuri [Suzuri Shisei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: