Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Une semaine intensive (solo)


Dim 30 Déc 2018 - 23:20
Rentrant chez lui après l'entrainement avec Saji, celui-ci lui demanda de garder les omori accrochés à ses chevilles et poignées durant une semaine entière, peu importe les activités il se devait de toujours les porter sur lui. De plus, chaque jour, il devait se rendre au dojo recommencer les exercices qu'il venait de voir avec son sensei, qui ne sont autre que rester un quart d'heure sur un tronc d'arbre ainsi qu'un entrainement de sprint sur différents terrains.

Mais pour le moment, il arrivait chez lui, fatigué de sa journée, les poids accrochés l'empêchaient de récupérer correctement. Sans compter que lorsqu'il poussa la porte d'entrée, ses parents, sa sœur et son frère lui sautèrent dessus, content de revoir l'aîné de la famille rentrer après plus d'un mois d'absence. Directement, sa mère remarqua la cicatrice se trouvant sur la lèvre de son fils et ne tarda pas de lui demander ce qu'il lui était arrivé.

- "Ne t'inquiète pas maman, ce n'est rien, venez, on va s'asseoir je vous expliquerai tout."

Se dirigeant dans le salon, pièce qui servait aussi de chambre pour les trois enfants étant donné que la maison était bien trop petite, et que les parents n'avaient pas assez d'argent pour se permettre d’acheter quelque chose de plus grand. Ils s'assirent tous autour de la table, du thé sur la table, Mysto entama les explications.

- "Il y a de ça un mois, j'étais sortis me balader, j'ai alors rencontré un homme, muet, tout en noir, un shinobi d'exception qui accepta de me prendre sous son aile car il dit avoir vu du potentiel en moi. Je suis alors tombé très malade, et il a prit soin de m'héberger à la taverne en payant les frais jusqu'à ce que je sois guéri. Pourquoi ne pas être rentré, tout simplement pour ne pas vous contaminer et vous inquiéter. J'ai par la même occasion profité de ces moments de solitude pour m'entrainer à développer de nouvelles techniques. Et ce matin, quittant la taverne prêt à rentrer, j'ai reçu un courrier de la part de mon sensei qui me demanda de le rejoindre afin de suivre un entrainement. C'est d'ailleurs pour cette raison que je porte en ce moment ces omori que je dois garder tout le temps sur moi pendant sept jours, durée pendant laquelle je dois me rendre tous les jours au dojo répéter une série d'exercices."

Alors qu'il expliquait les raisons de son absence et tout ce qu'il c'était passé, les questions fusaient, surtout venant de ses parents qui lui faisaient comprendre qu'il n'avait pas besoin de faire autant, qu'ils allaient faire en sorte de rapporter plus d'argent pour qu'ils puissent vivre dans de meilleures conditions et que leurs enfants n'aient pas à partir au front. En réalité, ils avaient juste peur de ce qu'il allait lui arriver.

- "Ma décision est prise et rien ni personne ne me fera changer d'avis. Je ne veux pas devenir fort pour moi, je veux protéger mon village et ses habitants.. Je veux pouvoir vous protéger et surtout prendre la relève à vous deux, pour que vous puissiez enfin vous reposer. Vous avez assez fait pour moi, occupez vous désormais des deux petits et laissez moi juste un peu de temps. Je vous promet que vous prendrez bientôt votre retraite et que je m'occuperais du reste. Vous m'avez nourri, je prendrais le relai d'ici peu."

La soirée continua, ils en profitèrent pour échanger et se retrouver. Mysto, malgré la fatigué s'amusa avec son petit frère ainsi que sa petite sœur, il ne pouvait leur refuser cela même si en réalité il ne souhaitait qu'une chose c'était se reposer. Ce n'est qu'une fois les deux petits endormis qu'il se laissa partir dans les bras de Morphée à son tour.

1er jour


Sept heure du matin, la nuit avait été courte pour le jeune homme. Il se leva et à peine debout, qu'il ressentait non seulement les douleurs liées aux courbatures mais aussi la lourdeur des poids qui l'entravaient dans ses mouvements. Dès le réveil, c'était assez compliquer de supporter ça mais il n'avait pas le choix. Partant à la douche, il s'apprêta assez rapidement, mangea un morceaux et se vêtit d'un sweet à capuche en plus des légers vêtements qu'il avait revêtu. Les morceaux de coton dans les oreilles, il sortit de l'appartement et se mit à courir en direction du dojo. Il ne voulait pas perdre de temps durant cette semaine et il se devait de partir assez tôt car il risquait de mettre énormément de temps avant de parvenir à accomplir les exercices que lui avait donné son sensei. Il parcourut alors le village en trottinant, beaucoup de difficulté dans les mouvements dû au poids des omori qui ne manquèrent pas de le faire tomber à plusieurs reprises.

Après une trentaine de minute de course à vitesse lente, il arriva au dojo. Il se posa contre un arbre s'accordant dix minutes de repos durant lesquelles il se mit à lire un livre qu'il récupéra de sa petite sacoche accrochée à sa jambe. Il ne faisait autre qu'apprendre le langage des signes. Une des choses que le maitre sabreur lui avait aussi demandé bien que cela allait lui prendre énormément de temps avant de les maitriser, il voulait au moins apprendre rapidement les bases afin de pouvoir communiquer avec l'homme en noir un minimum.

Les minutes défilèrent assez vite et le début de l'entrainement commença. Sans attendre Mysto se mit à marcher sur le tronc de l'arbre, à l'horizontale mais le poids le fit tomber au bout de deux minutes. Ne se décourageant pas, il continua encore et encore durant plusieurs heures, augmentant son temps à cinq minutes alors que la pause de midi était arrivée. Il mangea sur place et se donna une heure pour continuer à lire son livre avant de retourner sur le terrain mais cette fois pour s'exercer à la course sur les différents types de terrains. Je vous épargnes le nombres de chutes et les temps misérables qu'il avait obtenu lors des premiers essais. En bref, il resta toute la journée au dojo à s'entrainer, jusqu'à en arriver à trembler tellement la fatigue et le manque de chakra se faisaient ressentir. Il ne parvenait même plus à courir pour rentrer, obligé de rejoindre son chez lui en marchant, à la limite de retirer les poids tellement il n'en pouvait plus. Et à peine rentré, douché et avoir mangé qu'il devait encore passer du temps avec les deux petits qui l'attendaient. Pas besoin de préciser qu'au moment de s'endormir, il ne lui fallut qu'une seconde à peine pour partir directement dans le monde des rêves.

2ème jour

Réveil très difficile, tellement qu'il se leva une heure en retard. Mais auto-discipline oblige, il s'infligea une punition de deux heures d'entrainements en plus ce jour-ci. Rebelote, il partit en trottinant au dojo, prêt à s'entrainer. Arrivé sur les lieux, il profita de dix minutes pour se mettre à lire son bouquin avant de sauter sur l'arbre. Les tentatives une nouvelle fois furent multiples, mais dès les premiers essais, il dépassa les cinq minutes. En fin de matinée, la visage plein de terre dû aux chutes, il avait réussi à tenir cette fois sept minutes. Il partit manger dans l'enceinte de l'établissement et se mit à lire le livre durant une heure. Même pendant la lecture il travaillait son physique puisqu'il s'interdisait de poser les bras sur une cale, les gardant en hauteur afin de résister à la lourdeur des omori.

Une heure après, le voilà repartit sur le terrain de course sur lequel il entama plusieurs sprint. Quelques élèves shinobis qui passaient de temps à autres n'hésitaient pas à commenter l'entrainement intensif du jeune garçon. Mais ayant les oreilles bouchées, rien ne pouvait le déconcentrer, peu importe que les gens pensent qu'il était fou ou complètement stupide, il n'avait pas le temps de s'attarder sur eux, il devait juste s'améliorer, encore et encore. Réussir à supporter les poids, transférer la quantité parfaite de chakra afin de surmonter les difficultés des terrains sans trop en épuiser inutilement. En fin de journée, il avait réussi à faire un meilleur score que la veille mais encore bien loin de celui qu'il avait obtenu lors de tout premier entrainement sans les poids.

Il rentra alors chez lui, rejoignant sa famille avec qui il passa du temps et profita de la fatigue de ses derniers pour se remettre à l'apprentissage du langage des signes jusqu'à s'endormir assit, sans s'en rendre compte. Sa mère, passant devant lui, le couvrit, tout en souriant et l'embrassant sur le front. C'était la première fois qu'elle le voyait se donner autant à fond et cela la rendait heureuse malgré l'état fatigué de son enfant.

Jusqu'au 6ème jour

Un nouveau réveil assez difficile mais bien moins que ceux d’avant. Il ressentait clairement une différence, et c’était la même chose sur ses déplacements qui étaient plus rapide malgré les poids toujours présent. Mais il n’avait pas le temps de réfléchir à tout ça, il n’avait toujours remplit ses objectifs, c’est pourquoi sans attendre, il se leva de son lit et se prépara pour une nouvelle journée d’entrainement intensif. Ce jour-là, il était de meilleure humeur que d’habitude, il commençait à s’habituer et avait pris le rythme. C’était donc repartit pour un bon vingt minute de course jusqu’au dojo. Arrivé, il se posa contre l’arbre, et se mit comme les autres fois à lire le livre avant de commencer son entrainement qui dura toute la journée avant de rentrer chez lui... Les autres jours il continua de retourner au dojo et ce, jusqu’au 6ème jour. Pour le dernier, il avait décidé de faire autre chose puisque les objectifs donnés par son sensei étaient atteints et il était prêt à lui prouver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4794-hiruko-mysto-termine#37217 http://www.ascentofshinobi.com/t4818-carnet-mysto

Une semaine intensive (solo)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: