Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Muscles et marionnettes -- ft. Kobayoshi


Mer 2 Jan 2019 - 17:44
En début d'après-midi, j'avais finalement décidé de me déplacer de mon coin d'entraînement habituel qui n'avait pas de réel emplacement, pour me diriger vers l'extérieur du dojo. Ou plus précisément, en direction d'un des terrains d'entraînement à l'extérieur du dojo. C'était une de mes connaissances qui m'a informé que de nouvelles installations y ont étaient faites il y a quelques temps. Ce qui m'arrangeait grandement. Habillé de vêtements d'entraînement basique, soit un bas noir assez large remonté jusqu'à mes genoux pour ne pas gêner mes mouvements, ainsi qu'un T-Shirt noir. Le plus remarquable étaient les 4 gros "bracelets" noirs que je portais à mes poignets ainsi que mes chevilles. En vérité, ils ne servaient pas à grand chose si ce n'était qu'ils me servaient de poids.

Arrivé sur le terrain, je retirais mes chaussures directement pour me rapprocher des mannequins qui avaient une apparence des plus .. particulières. Chacun avait une sorte de visage différent, mais ce qui était commun c'est qu'ils étaient autant détaillés que des êtres humains normaux. Donc pour ça, il n'y avait rien d'étrange à vrai dire. Je ne m'avançais que de quelques pas avant d'être interrompu par une voix qui sonnait familière à mes yeux, cette fameuse connaissance.

"-Ah, t'as décidé de venir t'entraîner ici, finalement ?!"

"-Evidemment, merci du conseil l'ami, c'est super sympa.", tout souriant.

"-Ahah, pas de quoi ! Allez, faut que je file, entraîne-toi bien mec !"

Je hochais la tête pour acquiescer ce qu'il disait, secouant ma tête à son enthousiasme. Je le remarquais déjà qu'il ne s'entraînait pas assez. Un homme devrait passer sa journée à s'entraîner, à se battre jusqu'à ce que ses muscles se déchirent pour se reconstruire de plus en plus fort. Calmement, je me positionnais en face d'un des mannequins. Je reculais mon pied droit légèrement en arrière, fléchissant ma jambe gauche légèrement dans une position de combat. Je contrôlais ma respiration un court instant, inspirant, expirant, répétant ce processus quelques secondes. Mes muscles se contractaient en un instant, venant à abattre ma jambe droite rapidement sur les côtes de la marionnette. Je continuais de viser le même endroit, encore et encore, sans jamais m'arrêter, gardant la même vitesse et un appui correct me permettant de garder l'équilibre.

Malheureusement, quelque chose que je n'ai pas prévu qui allait se produire s'est produit. Le bois qui constituait cette marionnette s'était "effondré" sur lui-même à l'intérieur. Une sorte de bosse intérieure. Oops. Je n'ai vraiment pas fait exprès. Le bruit qui suivait ce craquement me permettait de reprendre mes esprits alors que je finissais de compter, lâchant un soupir de relâchement. Honnêtement, je pense que j'allais être dans de beaux draps pour avoir cassé du matériel comme ça, c'est pour ça que je restais planté comme un poteau sans savoir quoi faire. Dans ces situations, c'est Ren qui réfléchissait, moi je savais pas quoi faire. Me grattant l'arrière de la tête, je paraissais assez embarrassé..

Je m'approchais du mannequin, touchant la sorte de "trou" que j'ai crée, tentant de le réparer d'une quelconque manière, chose que je n'arrivais pas vraiment à faire. Je devais déjà assez plier mon dos du haut de mon mètre 90 pour réussir à être dans une position adéquate afin de réussir à réparer ça. Surtout que je n'avais aucune connaissance dans ce domaine, donc même si j'étais à l'aise, est-ce que j'aurais réellement pu réussir à le réparer ? Oh que non, je n'aurais jamais réussi. Un soupir de résignation s'échappait de mes lèvres. J'espérais juste que quelqu'un qui soit capable de ça arrive rapidement, sachant que je ne connaissais personne sur ce terrain, et que ma seule connaissance a déjà du partir.. Sérieusement, vraiment pas de chances ici. Peut-être que je devrais continuer à m'entraîner sur les rochers dans mon petit coin ""secret"".

"-Et merde, c'est vraiment pas de chance ça.. J'espère qu'ils me demanderont pas de payer pour ça, quand même.. ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684

Mer 2 Jan 2019 - 18:23
Kobayoshi venait d'arriver au Dojo, comme tout les jours il commence sa journée par une inspection rapide des salles, chaque jours les sabreurs et autres shinobis s’entraînaient plus ou moins violemment et causaient des dégâts sur les mannequins, ou sur les murs. Ce jour ci était plutôt agréable pour le marionnettiste qui constate que pour une fois les ninjas n'ont pas fais de casse. Il s'étire et se dit qu'il peut aller faire un tour a l’extérieur puisqu'il a récemment rénové les terrains qui avaient été laissé pour compte depuis un bon moment.

Le premier terrain était en parfait état, et Kobayoshi eut un sourire satisfait, était ce parce qu'il n’était pas utilisé ou juste très respecté il l'ignorait, mais il n'avait rien a faire dessus. Le second en revanche était utilisé par un ninja de son age, qui au première abord semblait adepte du taijutsu. Dans un premier temps le marionnettiste toujours accompagnés de son fidèle Kosu la mort bleu ne s'approcha pas, observant le garçon enchaîner une série de coup de pied sur l'un des pantins fraîchement installés. Le ninja à l’entraînement mettait du cœur a l'ouvrage, ses coups étaient net et précis, l'impact dans le bois laissant aussi apprécié la puissance du geste.

Puis soudain il s’arrêta, il n'avait toujours pas remarqué la présence du créateur de pantin et de sa marionnette. Le garçon s'approcha du pantin se pliant en deux et commença à toucher l'endroit ou ses coups se répéter depuis un moment, puis il se redressa et se gratta la tête, avant de se pencher a nouveau et de continuer de trifouiller la zone qui semblait lui poser problème, mais Kobayoshi de la ou il était ne pouvait pas se rendre compte de ce qui posait problème, mais voir le gaillard s'agiter dans tout les sens l'amusait, il choisit de rester discret jusqu'à que le dernier parle à haute voix pensant être seul.

«  Et merde, c'est vraiment pas de chance ça.. J'espère qu'ils me demanderont pas de payer pour ça, quand même.. ? »

* Il parle d'argent, humm tu peux y aller il a dut péter le pantin, faut peut être que j'aille voir avant qu'il saccage le travail * pensa t il.

Il s'approcha tranquillement suivit par l'ombre de bois qui ne le quittait jamais, son pas été tranquille et silencieux, le tout n'était pas d'effrayer le garçon. Arrivé a sa hauteur il l'interpella gentillement.

«  Je vois que tu aime mes pantins d’entraînements, en revanche je ne suis pas sur qu'eux ils t'aiment en retour si tu les abîmes » Il eut un petit rire. «  Salut je suis Toho Kobayoshi, Maître des pantins et ingénieur en chef du Dojo, tu me laisse voir ce petit gars que je lui refasse une beauté ? »

Après un bref examen, Kobayoshi reprit la parole.

«  Aie la je peux rien faire ici, je n'ai pas le matériel adéquat... Humm alors le démontage, la réparation, et le remontage, sans compter le temps d'inactivité de ce pantin pour l’entraînement je pense que ça va te coûter cher cette affaire la... » A nouveau il éclata de rire. «  Je plaisante je vais arranger ça plus tard ne t’inquiète pas je te propose de passer sur un autre pantin comme ceux ci qui sont renforcé de métal exprès pour les adeptes comme toi du combat pieds poings. »

Kobayoshi indiqua une marionnette d’entraînement un peu plus loin de la main.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4896-presentation-de-kobayoshi-toho http://www.ascentofshinobi.com/t5103-carnet-de-toho-kobayoshi#40064

Mer 2 Jan 2019 - 21:05
Je commençais à m'inquiéter, à m'agiter et être perdu dans mes propres pensées à cause de ce que j'ai faire subir à ce pauvre petit pantin. A vrai dire, j'étais tellement préoccupé que je n'ai pas entendu la personne arriver derrière moi, ce qui était quelque chose de vraiment rare à vrai dire. Ce n'était pas à mon habitude ce genre de choses, me laisser surprendre comme ça. Mais ce n'était pas plus mal, car c'est un type que je ne connaissais pas qui est venu s'adresser à moi. Il avait le visage pas mal amoché j'avais l'impression, mais je ne voulais pas être indiscret ou vulgaire donc je décidais de ne pas poser de question à ce sujet, j'avais l'habitude de ne pas faire ce genre de choses depuis que je côtoie Ren.

"-Enchanté, moi c'est Tashida Keitei. J'espère que j'ai pas causé trop de soucis avec cette .. "casse", ahem."

Je m'écartais calmement, lui laissant assez de place pour qu'il puisse faire ce qu'il avait à faire. Il avait l'air de s'y connaître, vu qu'il s'est présenté en tant qu'ingénieur en Chef du dojo. Et il avait l'air d'avoir mon âge, donc.. Pas de raison de ne pas lui faire confiance, n'est-ce pas ?

"-Désolé pour ce que j'ai fais à ta marionnette, c'était pas fait exprès ahah."

Je riais d'une manière totalement embarrassée, le sourire allant avec. Je ne pouvais pas empêcher ma main de se déplacer en direction de l'arrière de mon crâne pour me gratter, essayant de faire disparaître l'embarras en le grattant. Plus il parlait de choses qui faisaient parti du registre du payement, et plus mon visage commençait à blanchir. J'avais d'autre chose à payer avec mon argent qu'un pantin, comme de nouveaux poids, des outils d'entraî-- Oh, c'est vrai que le pantin est aussi un outil d'entraînement. Mais celui-là est beaucoup trop faible. Je lâchais un long soupir de relâchement quand je me rendais compte que finalement, il ne faisait que se moquer de moi. Je ne prenais pas offense à ça, c'était bon enfant. J'en riais même.

"-Ahah, merci. J'ai vraiment eu peur de devoir repayer ça, mais si tu dis qu'il n'y en a pas besoin, alors tant mieux. J'suis vraiment soulagé !"

J'en profitais d'ailleurs pour avancer ma main -qui était plus grande que la moyenne, après tout, vu ma taille, normal- en sa direction pour serrer la sienne. C'était une sorte de marque de respect, même si je n'étais pas futé, j'avais des manières ! ... Bon ok, c'est quelque chose que mon pote m'a apprit, mais ça c'est une autre histoire.

"-Hm, j'espère qu'il sera plus résistant que l'autre, mais vu que t'es l'ingénieur en chef tu devrais le savoir mieux que moi, alors je te fais conf- .. !"

Mes mots se coupèrent d'eux-même tant j'étais surpris en remarquant la marionnette derrière l'homme à qui je parlais. Je ne l'avais pas remarqué dans ma panique et parce que je lui parlais au début, mais cette marionnette semblait bien différente des autres, surtout que j'avais l'impression qu'elle était capable de bouger d'elle-même. Je crois l'avoir vu, mais je ne suis pas sûr, c'est ce que mon intuition me disait. Ce type, il n'avait pas l'air aussi faible que son apparence frêle ! Comme j'étais près de lui et avec mes bras plutôt "long", je touchais de mon index la tête de sa marionnette.

"-Wow, c'est du super travail ça, elle est capable de faire quoi ? J'suis impressionné !"

Il ne fallait pas se mentir, même si j'étais certain de la supériorité du corps physique sur tout le reste, un bon travail reste un bon travail. Et ça c'est quelque chose qu'on a pas besoin de m'apprendre, dénigrer le travail des autres est quelque chose à ne pas faire. Il faut au contraire les encourager s'ils ne sont pas fort. Mais là, ce type, j'suis certain qu'il a dû s'entraîner super longtemps pour en arriver là où il est. Et ça, c'est une qualité que j'apprécie chez les gens.

"-T'as vraiment dû t'entraîner et passer énormément de temps pour faire ça, n'est-ce pas ? C'est super ! T'en as d'autre du même type ?"

J'étais assez enjoué de parler de ce genre de choses qui m'est inconnue. Je suis un amoureux fou du monde extérieur, donc quelque chose qui m'est inconnu me paraît aussi magnifique que le corps d'une femme voluptueuse. En apprendre toujours plus est quelque chose de vraiment important, j'en suis persuadé. Si je pouvais savoir n'importe quoi sur cette pratique ou ses faiblesses, ça m'aidera vraiment dans le futur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684

Jeu 3 Jan 2019 - 7:39
Le marionnettiste était à genou au sol, quand son homologue dans son dos se tut et sembla choqué, il venait de remarquer la présence de Kosu, Keitei semblait ne jamais avoir vu de mannequin de cette qualité, et porta toute son attention sur lui, et commença a poser des questions.

«  Tu sais je suis un marionnettiste, c'est un style a part et jusqu'à il y a peu j'étais le seul, cependant il me semble qu'un nouveau Shinobi possède des caractéristiques similaire au mien, enfin il faut encore que je creuse dans ce sens. Mais oui je me suis entraîné dur et maintenant je suis enfin arrivé a un stade ou je commence a être reconnue pour mes aptitudes de combat. »

Il venait de se rendre compte de la véracité de ses propos et en fut ravi. En y réfléchissant il était loin le temps ou il était un shinobi incapable de protéger qui que ce soit, il avait sacrément travaillé et progressé et aujourd'hui son talent autant dans la conception que dans le maniement été d'une toute autre dimension. Le regarde de Keitei était toujours plongé sur Kosu, le créateur de pantin décida alors de donner plus de détail pour nourrir la soif de curiosité de son camarade. 

«  Kosu la mort bleu c'est son nom, comme tu peux le constater il est grand et robuste, je l'ai conçu afin qu'il soit ressemblant à un homme, ses articulations sont solides et il faut une puissance hors du commun pour réussir a réellement l'endommager. Je pourrais si je le désirais le placer dans un rouleau mais je préfère l'avoir constamment avec moi, cela est un entraînement quotidien et aujourd'hui un seul doigt me permet de le manier a ma guise. »

Voyant que Keitei ne lâchait aucune des phrases qui sortait de sa bouche, Kobayoshi décida de faire une démonstration, et d'un doigt commanda à Kosu de se mettre en position de combat face comme le ferait un adepte du Taijutsu, puis il le fit prendre divers positions afin de montrer sa qualité de mouvement.

«  Je peux a souhait commander chaque mouvement qui me passe par la tête à mon Kosu, il a en plus, une résistance et une endurance bien plus importante que n'importe quel hommes ou femmes vivant. Kosu est équipé de divers accessoires dont je tairais le nom ou le descriptif, je pense que cela tu peux le comprendre aisément, je ne peux pas me permettre de dévoiler mes cartes à tout le monde. Mais j'ai également tout une batterie d'autre pantin en réserve dans les rouleaux que tu vois autour de ma cuisse, chacun ayant une fonction qui lui ai propre me permettant de diversifier mon style de combat si la situation le nécessite. »

Kobayoshi était content qu'on s’intéresse à lui, mais il était d'usage qu'il reporte a son tour de l’intérêt sur Keitei, et pour être honnête, même si il connaissait le style du taijutsu, il n'en avait jamais réellement vu les atouts. Pour lui la force physique ne pouvait pas prendre le pas sur un esprit aiguisé et un sens stratégique ce dont il pouvait clairement se targuer.

«  Et toi Keitei alors je constate que tu travail dur pour affûter ton corps non ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4896-presentation-de-kobayoshi-toho http://www.ascentofshinobi.com/t5103-carnet-de-toho-kobayoshi#40064

Jeu 3 Jan 2019 - 10:28
Je ramenais ma main en direction de mon menton, me le grattant d'un air assez perplexe. Un marionnettiste est donc capable de contrôler ces genres de pantins ? Bon, il ne fallait pas se mentir, si c'était une sorte d'art ninjas, il devait y avoir des techniques "spéciales" qui y sont affiliées. Il ne fallait donc pas que je sois trop sûr de moi contre ce genre de personnage inconnus. Bien, j'avais décidé d'aller livre tout un tas de livres sur les marionnettistes une fois que je rentre chez moi. Mes yeux émeraudes se posaient calmement sur l'homme en face de moi.

"-Pour être franc, je n'ai jamais vu ou entendu parler de marionnettiste avant maintenant. Je pense que je vais devoir aller me documenter sur ça un peu, ahah ! Mais ça a l'air super intéressant, comme domaine, non ?"

Un grand sourire se dessinait sur le coin de mes lèvres alors que je pensais à autre chose. C'est vrai que pouvoir créer de telles choses était vraiment très, très pratique.. Surtout pour quelqu'un comme moi.

"-Surtout si tu es capable de créer tout un tas de super pantins d'entraînements pour moi hehe."

Mes yeux restaient concentrés sur l'homme, ou plus précisément, sur sa maîtrise de sa marionnette. Le fait de pouvoir contrôler quelque chose comme ça avec un seul doigt, c'était plutôt impressionnant pour moi. Mais je suis certain que ceux qui sont à l'apogée de leur art peuvent en contrôler tout un tas en même temps, et si jamais ils ont un tas d'effets différents pour être polyvalents.. Fiou, ça me ferait presque peur pour être honnête. Mais, il fallait se l'avouer, comment cet homme nomme sa marionnette.. C'est, pour le moins, très unique. Un nom assez spécial. Et j'avais bien l'intention de le lui faire remarquer sans pour autant vouloir le "blesser".

"-Ah, je dois dire que ton aptitude pour nommer les choses est assez.. spéciale. Mais le prends pas mal, hein ! Et tu sais, niveau endurance je suis pas mal moi non plus, tout ça grâce à mon entraînement ahah ! Il suffit de courir un petit peu et faire tout un tas d'exercices, et ton corps deviendra super fort ! Tu devrais tester aussi, pas que tu me parais assez chétif."

Evidemment, à sa dernière remarque, je ne pouvais m'empêcher d'avoir un sourire fier sur le visage. Je prenais même une petite pose en mettant mes mains sur mes hanches et en bombant le torse. A force, il était facile de comprendre que pour moi, la forme physique et la force physique étaient au top du top de ce monde. Après tout, si une personne est faible physiquement, alors il suffirait d'un seul coup pour qu'elle finisse coucher au sol. Pas de bol, n'est-ce pas ? Et puis, si la personne n'est pas assez rapide, difficile de toucher ou d'esquiver. Pas aussi forte ? Pas de chance, tes coups ne font pas mal. J'imagine que les Jokers ici, sont toutes les capacités particulières, comme les Ninjutsu, Genjutsu, et toutes les techniques uniques. Hm, mais je reste certain de la Suprématie du Corps.

"-Evidemment, je m'entraîne d'arrache-pied tous les jours pour rester en condition physique maximale ! C'est ce qui me permet de me concentrer exclusivement sur les choses essentielles et devenir de plus en plus fort. Par exemple, toi tu sculptes tes marionnettes, et moi je sculpte mon corps ! Hehe, mais je peux faire bien plus avec les arts de ma famille. Mais ça aussi c'est secret !"

Evidemment, je ponctuais ma phrase par un rire provocateur. J'étais certain de ne pas perdre face à lui, ce n'était pas parce que je pensais qu'il était faible, bien au contraire j'étais certain qu'il ne l'était pas. Mais c'était surtout parce que j'avais entièrement confiance en moi, mes capacités et l'art de ma famille. Je réfléchissais un instant, mais non, j'étais certain que je ne pouvais pas le montrer maintenant. Ce serait gâcher la surprise, n'est-ce pas ?

"-D'ailleurs, si tu pouvais me créer un mannequin spécial rien que pour moi qui puisse résister à mes coups quand je m'entraîne à fond, ça m'arrangerait grandement, parce que sur ces pantins-là je dois me retenir un peu. En plus t'as l'air super doué, alors si tu pouvais me faire ça, ça serait super cool de ta part !"

Je lui souriais à grande dents, après tout je ne m'attendais à rien, mais s'il était vraiment capable de faire ça pour moi, je serais vraiment content. Bon, certes, on vient à peine de réellement de se rencontrer, mais on fait parti du même village, alors ça devrait le faire, non ? Enfin, je pense, j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684

Jeu 3 Jan 2019 - 11:53
Ce Keitei lui avait semblait sympathique au premier abord mais il s’avérait ou maladroit, débile ou juste orgueilleux. Kobayoshi était un garçon réfléchis et n'avait pas pour habitude de réagir sans réflexions, il choisit donc de répondre à chaque remarque de son camarade.

«  Ce style est effectivement complexe, en soit plus compliqué que de frapper fort dans le tas puisqu'il faut garder envisager plusieurs coups à l'avance pour deux personnes ou plus si je le désire, je dois réussir a me protéger ou attaquer, tout en protégeant ou attaquant avec mes pantins. J'ai donc un éventail de technique vaste pour palier a toutes les éventualités. Concrètement ce n'est pas a la porté de tout le monde que d'avoir un sens d'analyse en situation de combat, alors que de frapper fort ça oui avec un peu de travail tout le monde peut le faire.»

La tournure était subtil et il avait avec finesse montré a Keitei que d'avoir des gros muscles ne servait à rien dans son cas a lui. Il privilégie un sens aiguisé de la stratégie et de l'analyse pour battre ses adversaires. Ensuite il venait de lancer une petite réflexion sur le nom de Kosu, qui finalement amusa Kobayoshi.

«  Kosu la mort bleu, oui c'est un nom spécial, mais vois tu personne des gens à qui je l'ai dis en situation de combat ne pourront en parler... c'est de la que lui vient son nom... »

Bien sure cette dernière réplique était du bluff, Kosu était certes très efficace mais il n'avait jamais eut lieu de blesser mortellement qui que ce soit. Et puis ce n'était pas sa fonction première dans la stratégie de combat du marionnettiste. Il avait également parlé des arts de sa famille, avec une pointe de fierté.

«  Les arts de ta famille ? Voila un point intéressant, je serais curieux de voir ce pouvoir ou du moins d'en comprendre les rouages. Si tu es d'accord fais moi donc une démonstration de ton Taijutsu je serais honoré de voir ce que ce style peut vraiment apporter en combat. Si tu accepte je serais ton adversaire, disons pour un petit combat en quelques échanges. »

Kobayoshi pouvait lire dans les yeux de Keitei sa confiance, et c'est justement de cette confiance trop souvent affiché par les ninjas qu'il tirait sa volonté de combattre pour se mesurer à eux. Kobayoshi n'était sûrement pas le plus fort, mais n'ayant jamais perdu de combat comme celui qu'il proposait a nouveau a son camarade, il avait envie de voir ce que le taijutsu pourrait faire contre sa technique. Il avait par le passé connu les techniques de l'esprit, ainsi que les techniques de sabre ou d’épée, mais jamais de combattant pieds poings.

«  Humm je te propose de nous affronter afin que je puisse voir exactement ce dont tu as besoin comme mannequin. Pour un artiste du bois rien ne vaut une connaissance des attentes de son client pour le satisfaire pleinement. »

Il lui sourit et place à nouveau Kosu devant lui en position de combat, comme pour stimuler son nouveau camarade à se laisser entraîner dans ce défis amical.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4896-presentation-de-kobayoshi-toho http://www.ascentofshinobi.com/t5103-carnet-de-toho-kobayoshi#40064

Jeu 3 Jan 2019 - 21:50
Evidemment, je n'allais pas être blessé ou même énervé sur ce qu'il disait. Chacun avait ses vues sur ce qu'il croyait être bon, c'était une règle d'or, peu de gens pouvaient s'entendre à la perfection sur tout. A vrai dire, je crois même que c'est impossible que tout le monde soit absolument d'accord avec tout le monde. Et c'était pourquoi ce qu'il disait sur le fait que je ne savais que taper ne m'intéressait pas vraiment. Je ne répondais à sa provocation qu'avec un grand sourire comme je savais si bien le faire. Je riais même un peu, mais je ne voulais pas forcément que mes paroles paraissent arrogantes, ou même mon geste.

"-Ahah, j'vois que t'es pas habitué à te battre ! Se battre avec le Taijutsu ne signifie pas que foncer dans le tas et juste taper tout ce qu'il bouge. Tu sais, c'est même la position la plus dangereuse, l'avant des lignes. C'est pourquoi il faut réfléchir à tout un tas de choses ! Tout le monde peut le faire, mais pas tout le monde peut le faire bien ! Certes, ton art a l'air vraiment merveilleux et "exclusif", mais pas tous ceux qui s'y prêtent iront loin dans leur domaine - bien que je le leur souhaite."

Mais quant au nom de sa marionnette, je souriais légèrement. A vrai dire, je n'étais peut-être pas aussi intelligent que Ren, mais je n'étais pas non plus idiot. Il est un ingénieur en chef du Dojo, et je doute qu'il sorte souvent du village pour tuer des gens. Bon, peut-être qu'il a déjà tué, je ne le connais pas, alors autant lui laisser le bénéfice du doute, n'est-ce pas ? C'est pourquoi je ne faisais que hocher la tête.

"-Hm, c'est sûr que dans ce cas, le nom est pas mal. J'me demande ce qu'il peut y avoir de spécial avec cette marionnette, j'suis sûr qu'il y a plus qu'il n'y paraît, mais c'est dérangeant de pas savoir ce qu'il peut y avoir. C'est comme une citation que j'ai vu un jour "Il ne faut pas avoir peur de l'épée en plein jour, mais de la flèche dans la nuit" !"

Puis, en le regardant droit dans les yeux, je voyais qu'il voulait me défier. Je n'avais pas compris ce retournement de situation soudain, mais pourquoi pas après tout ? Ce n'était pas si dérangeant que ça. Un simple entraînement, ça ne ferait pas de mal à personne. Là, ça serait juste un pantin qui bouge plus que les autres.. Et sûrement avec des atouts cachés. Fiou, j'en transpirerais presque.

"-Hm, très bien, mais je vais devoir me limiter, je vais pas pouvoir me battre à pleine puissance. Mais si tu veux vraiment voir les arts de ma famille.. Pourquoi pas ? Mais attends un peu."

Je souriais. Evidemment que je n'allais pas montrer toutes mes techniques. Il fallait encore un peu de temps avant que je puisse me libérer entièrement, après tout. Avant ça, il faudrait attendre un petit peu plus longtemps. Mais je retirais calmement les poids que j'avais autour des poignets, ceux-ci tombèrent dans un grand "Thud !" au sol, relevant un grand nuage de poussière. De même pour ceux que j'avais aux chevilles, bien qu'ils ne relevaient pas grand chose à cause de leur proximité au sol. Suite à ça, je sentais mon corps encore plus agile qu'auparavant. Je sautillais sur place un instant, utilisant quelques jab dans le vide avant de m'arrêter. Je me positionnais en face de la marionnette, à quelques mètres, dans une position similaire à un boxeur, ma garde protégeant mon visage et les côtés du haut de mon corps.

"-C'est quand tu veux, Koba !"

Je souriais. Même si je ne paraissais pas inquiet, au contraire, j'étais sur mes gardes. C'était juste ma façon de faire de ne pas paraître inquiet dans ce genre de situations. J'inspirais calmement, expirant par la suite afin de contrôler ma respiration. Je tenterais au maximum de ne pas faire de mouvements inutiles qui utiliseraient encore plus mon énergie. Il fallait que je me contrôle afin de ne pas détruire sa marionnette, ce n'était pas le but recherché ici après tout..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684

Sam 5 Jan 2019 - 5:24
Keitei avait réagi avec un sourire a la proposition d’échange de quelques coups contre le marionnettiste, ce dernier appréciait le comportement tranquille que le pratiquant du Taijutsu laissait paraître. Il détacha des sortes de poids de ses poignets et de ses chevilles qui tombèrent au sol laissant échapper un peu de poussière, puis commença a faire des petits sauts et des frappes dans le vide.

* Ce gars s’entraîne donc lesté, impressionnant.* pensa Kobayoshi en observant la scène.

«  Tu es vraiment un personnage atypique Keitei, je n'avais même pas remarqué tes poids. Je suppose que ça augmente grandement ta liberté de mouvement une fois retiré. J'ai hâte de voir ce que donne un combattant comme toi, j'ai déjà affronté l'un des sept sabreurs du village, ou encore un Kaguya, mais jamais de combattant ayant ton style. »

Keitei avait lancé qu'il ne pourrait pas se battre a pleine puissance, ayant sûrement peur d’abîmer Kosu.

«  Ne retiens pas tes coups mon pote, tu ne pourras pas abîmer Kosu quoi que tu fasse, il n'est pas comme les pantins d’entraînements dans ton dos, il est hautement plus résistant et performant. » Sur cette phrase il lança un sourire et un clin d’œil a Keitei. Kobayoshi n'avait aucun doute sur la véracité de ses propos, Kosu n'était pas avec lui pour rien, en effet le marionnettiste avait plusieurs créations en réserve mais il n'avait qu'une seule Mort bleu.

«  Je vais rester simple sur ce combat, je veux juste voir ta qualité de mouvement, c'est simplement de la curiosité.  Si tu es prêt allons y. »

Kobayoshi était en position derrière Kosu, et n'avait sortit aucune armes choisissant de combattre comme le ferait son adversaire. D'un mouvement de doigt il lança la Mort bleu sur la droite, se lançant lui en courant sur la gauche de Keitei. Son pantin étant une copie de lui même dans les mouvements, ils avançaient a même vitesse et sur une même ligne. Puis Il commanda à Kosu de se ruer pieds en avant dans les jambes de l'adversaire, l'impact du pantin de bois s'il venait a toucher causerait forcement une douleur soutenue, tandis que lui sautait genou en avant a hauteur du visage, si Keitei venait à sauter pour esquiver le pantin, il ne pourrait sûrement pas esquiver une attaque si rapide venant à la tête. Mais Kobayoshi n'avaient aucune connaissance des mouvements qu'un expert du combat au corps a corps pouvaient utiliser.

Keitei semblait être un personnage simple, efficace et gentil, c'est tout a fait le genre de personnage avec qui le marionnettiste pourrait tisser des liens. Il aurait a cœur de lui fabriquer ce que le kirijin lui demanderait a l'arrivé de ce petit combat pour lui prouver sa sympathie.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4896-presentation-de-kobayoshi-toho http://www.ascentofshinobi.com/t5103-carnet-de-toho-kobayoshi#40064

Sam 5 Jan 2019 - 12:06
J'étais très intrigué quand il parlait des sept sabreurs ainsi que d'autres personnages que je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer au quotidien. Je voulais vraiment me mesurer à eux moi aussi. En vérité, je voulais me mesurer à tout le monde, après tout qui n'aime pas tous ces défis et ces envies de combattre des adversaires plus fort que soi ? C'est ce qui fait bouillir le sang, ce qui donne une raison de vivre. Cette adrénaline est tellement puissante, tellement jouissive. C'est pour ça que le combat et l'entraînement sont les maîtres-mots de ma vie, c'est ce qui fait bouillir mon sang, ce qui fait battre mon coeur et ce qui me donne une raison de vivre et de m'améliorer.

Surtout que dans ce bas monde, arrêter de s'entraîner, c'était stagner, arrêter de progresser. Je considérais ce monde comme que la loi de la nature régissait. Pour rester en vie, il fallait écraser certaines personnes, et seulement en devenant fort est-il possible de vivre comme bon nous semble. Surtout qu'un faible qui veut que ses idées soit appliqué, c'est impossible. Seul quelqu'un de puissant a le droit d'appliquer ses idées partout où il le veut sans que quelqu'un n'ait mot à dire - sauf quelqu'un d'aussi fort ou plus fort que lui. Tout ceci, c'était ma philosophie de vie.

"-Ooh, tu en as vraiment de la chance, j'aimerais moi aussi me mesurer à ces sabreurs ! J'suis certain qu'ils sont très doués à l'épée. Mais ce qui est impressionnant, c'est surtout leur épée, hehe."

Je ne voyais pas ça comme une dégradation que d'attribuer une partie de leur mérité à leur épée. Certes, j'étais certain qu'ils étaient de puissants bretteurs, mais leur épée -avec les attributs spéciaux- faisait aussi partie de leur puissance. Donc attribuer une partie de leur puissance à leur épée, je voyais ça surtout comme un compliment, enfin, ce n'était que mon point de vue.

Peut-être que j'étais un peu jaloux de leur épée, après tout. C'est vrai que j'aimerais bien moi aussi me concentrer sur le maniement des armes, mais j'ai déjà depuis longtemps choisi de ne me concentrer que sur mes poings et mon corps. C'est pourquoi il fallait que ma résolution soit firme et qu'elle ne chavire pas. Seul avec un esprit puissant le corps suivra pour devenir tout aussi fort.

"-Ce n'est pas comme si je te sous-estimais ou quoi que ce soit, mais je ne peux vraiment pas utiliser certaines techniques, même pour un entraînement. Ta marionnette ne serait pas assez résistante si j'y allais vraiment à fond, et je me blesserais pour rien ahah !"

Je ne voulais pas paraître arrogant, mais si je le paraissais, et bien dans ce cas tant pis, je ne faisais que dévoiler le fond de mon humble pensée ! Je restais sur place sans bouger, je ne faisais que regarder les deux qui venaient sur moi de côtés différents. Je gardais ma garde, ne faisant que respirer selon une fréquence spécifique, calmant mon esprit de toutes pensées superflues afin de ne pas être déconcentré pendant ce moment. Tout semblait presque ralentir à ce moment -même si ce n'était qu'un effet scénaristique-, alors que je remarquais ce que les deux tentaient de faire. Assez ingénieux, mais pas suffisant.

Mes genoux se relevaient rapidement, me laissant dans les airs dans un léger appui, alors que je baissais le haut de mon corps. Pour faire plus simple, cette position semblait semblable à une PLS dans les airs. Mais à peine un instant, quand la marionnette passait sous moi, mes pieds s'abattaient directement sur elle. C'était plus ou moins vers le bas de son corps. Quant à l'homme qui volait au dessus de moi ? J'attrapais ses jambes avec mes bras et je l'envoyais voler au loin. Je n'avais pas le meilleur des appuis, donc ça ne marcherait pas du tonnerre, mais après tout, pourquoi pas ?! A la fin, mes lèvres laissaient passer une puissante expiration, suivie d'une longue inspiration.

Ce qui m'impressionnait, c'est que malgré son physique plutôt frêle, l'homme ait décidé de venir au corps-à-corps, assez intriguant mais je n'allais pas revenir sur son choix, il faisait ce qu'il voulait, il était assez grand après tout. Moi, mes deux pieds sur le torse de la marionnette, j'en profitais pour en relever un rapidement et l'abattre aussitôt sur ce qui lui servait de visage. Elle paraissait résistante, et même avec mes coups, je le sentais qu'elle l'était. C'est pourquoi je ne perdais pas vraiment de temps à tenter de l'amocher au maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684

Muscles et marionnettes -- ft. Kobayoshi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: