Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji

Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji Empty
Ven 4 Jan 2019 - 13:37
Tu avais toujours aimé la bibliothèque. C’était sûrement ton endroit préféré dans tout Kumo ; le savoir y résidait, des milliers et des milliers de livres s’y trouvaient, tu pouvais apprendre des choses en seulement quelques heures. Comment ne pas aimer la bibliothèque ? Après tout, ce sont les livres s’y trouvant qui t’ont ouverte au monde, qui t’ont permise de découvrir et développer une part de toi-même que tu ne soupçonnais avant pas. Un sourire niais s’afficha sur tes lèvres tandis que tu laissais ton index glisser le long des reliures ; tu étais cachée entre deux immenses étagères, en train de chercher un livre sans sujet de questionnement particulier en tête : tu souhaitais juste attraper un ouvrage, le feuilleter, sentir l’odeur de ses pages, pourquoi le lire sérieusement, puis le reposer pour recommencer ta recherche. C’était ce genre de chose que tu appréciais, dans la vie ; faire des choses parfois inutiles mais qui te rendaient tellement, tellement heureuse.

Pour tout dire, tu ne savais même pas dans quel rayon tu étais ; tu t’étais juste promenée au gré du vent, parmi toutes les autres personnes qui s’étaient réfugiées dans ce paradis littéraire. Tu t’étais retrouvée ici, peut-être parmi les ouvrages ninjas, peut-être parmi les fictions. Peu importait. Toi comme moi ne pouvions qu’acquiescer face à tout ce qui nous entourait ; tu me laissais passer un bras en-dehors de ma cage pour que j’attrape un manuscrit rempli de savoir.

Là. Tu avais trouvé ce que tu allais lire ! Tu te fichais de l’ouvrage, pour être honnête, tu voulais seulement t’abreuver de mots, comprendre ou non leur sens, te nourrir, encore et encore. C’était tout aussi bon que des gâteaux !

Ta main potelée alla agripper le livre ; tu tiras doucement pour l’attraper, mais il y eut une résistance. Tes sourcils blonds se froncèrent ; tu mis plus de force. Ça résistait toujours. Les yeux plissés de… je-ne-savais quel sentiment, à vrai dire, tu poussas les livres qui entouraient l’objet tant voulu sur le côté ; face à toi se trouvait une tête. Une tête humaine, à la chevelure saupoudrée de neige et aux yeux écarlates. Les tiens, vacillant entre le bleu et le gris, se baissèrent jusqu’au livre que tu tenais… et que cet humain agrippait également.

Tes joues rosirent de gêne.

« Pardon, je suis vraiment désolée ! », dis-tu plus fort que tu ne l’aurais souhaité. Tu baissas d’un ton sous les regards de certains. « Je… je voulais lire ce livre, haha… Mais prenez-le, ce n’est pas grave ! »

Tu lâchas aussitôt l’ouvrage et inclinas rapidement la tête pour t’excuser.

Quelle gourde.

_________________
L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 http://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 http://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 http://www.ascentofshinobi.com/u1019
Sakana Ayanokoji
Sakana Ayanokoji

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji Empty
Dim 6 Jan 2019 - 14:33
« Raaah la galère, ce n'est vraiment pas fait pour moi ce bouquin. » Dis-je en observant le livre intitulé "Enchaînements Taïjutsu avancés"

Je m'étais un peu -beaucoup- surestimé en empruntant ce livre à la Grande Bibliothèque de Kumo. On me l'avait pourtant dit « Aya', ce livre n'est pas fait pour toi, tu sais à peine te tenir debout que tu veux apprendre des enchaînements avancés ? » m'avait balancé à la visage mon oncle. Et bien sûr comme toujours, il n'avait pas tort. Ça faisait maintenant plusieurs années que je vivais avec lui et il possédait le même pouvoir étrange que ma mère, celui d'avoir toujours raison ! Pour ma part, je possédais les Portes Célestes et j'avais bien du mal à en faire quelque chose, quel pouvoir...

Allongé sur mon lit, je fermai le livre avant de soupirer un grand coup. Dorénavant je cherchais un moyen de sortir de la maison sans me faire remarquer, voyant venir le vieux me dire « J'avais raison ! ». Je m'extirpai alors de mon lit pour démarrer l'opération spéciale d'extraction. Sur la pointe des pieds je descendis doucement les escaliers comme un félin pourrait le faire. Une fois en bas, j'enfilai mes chaussures tout fier de moi, pensant que je l'avais berné. Je sentis alors une présence derrière moi et particulièrement quelque chose au-dessus de mon épaule. L'air gêné, je laissai glisser mon regard pour apercevoir son visage. « On va quelque part Aya' ? ». Les jambes à mon cou, je filai à grande vitesse de la maison.

Quelques ruelles plus loin, je ris tout seul de la situation. J'imaginais déjà mon retour à la maison, j'étais sûr qu'il allait me faire un coup pour se venger. En y repensant, même si ma famille, la mer me manquait, je passais de très bons moments ici à Kumo. Mon oncle était un peu la copie de mon père, sauf que lui avait abandonné il y a longtemps la vie de pêcheur pour une femme. Enfin, après quelques minutes de marche, j'arrivais finalement à la bibliothèque. Cette dernière était immense, des personnes du monde entier venaient pour y trouver des réponses ou tout simplement profiter des milliers d'ouvrages de maître. Moi, je venais de temps en temps pour emprunter quelques livres. Ma série préférait se trouvait être "Le Shinobi Zero". L'histoire classique d'un Shinobi partant de zéro, voir moins même. Je me retrouvais beaucoup en ce Shinobi, c'était peut-être pour ça que j'appréciais tant lire ses aventures.

Je déposai alors le livre d'entraînement pour me diriger vers l'allée où se trouvait ma série préférée. Tant qu'à faire, je ne comptais pas revenir les mains vides à la maison. J'avais presque dévoré toute la série, au début je les achetais un à un mais au vu du succès grandissant, je ne pouvais plus réellement : il y en avait trop. Laissant glisser mes doigts sur la rangée de livres, je m'arrêtai finalement sur la première édition du "Shinobi Zero". Bah ça faisait longtemps que je l'avais pas lu, pourquoi pas ? Ça devait faire à peine six cent lecture, je n'étais plus à ça près. Alors que je tentais de prendre le livre de ma main droite, je sentis comme une résistance. Hein ? Ok, je n'étais pas assez fort pour la technique avancée mais pour le jutsu « Récupérer un livre à la bibliothèque » j'étais loin d'être le plus mauvais ! Tandis que je me préparais à utiliser les deux mains pour extirper l'épée enchantée du rocher, je vis soudainement un visage de l'autre côté de la rangée. Tout était clair à présent, une autre personne voulait le livre : mystère résolu.
La personne en question se trouvait être une damoiselle, aussi jeune que moi à priori, cheveux blond et de beaux yeux bleu-gris. Sans même le comprendre le comment du pourquoi, ses joues s'étaient teint d'un doux rose et elle prit alors la parole, quelque peu fort pour une bibliothèque. J'affichai sourire et me grattai la tête tout en l'écoutant. Elle s'excusait d'avoir voulu lire un des meilleurs livres de cette bibliothèque ? Je ne pouvais pas la laisser faire et puis je l'avais déjà lu des centaines de fois moi. Je quittai mon allée pour rejoindre la sienne, le livre à la main.

«  Héhé, pas de problème, vous-tu.. euh.. » Dis-je en me grattant le menton quelques instants. « Tu peux le prendre hein, je l'ai déjà lu quelques fois pour être honnête ! C'est juste de la gourmandise que de vouloir l'emprunter à nouveau. »

Je lui tendis donc l'ouvrage et pris à nouveau la parole.

« Je ne sais pas si tu connais la série mais Shinobi Zero, c'est vraiment le top du top ! C'est l'histoire un peu bateau d'un Shinobi commençant à zéro, le raté de la classe et du village, qui va tout faire pour changer ça. Le héro est un peu idiot mais trop attachant, tu t'éclateras si c'est ton genre de livre. »

Je m'apprêtais à faire un résumé du premier tome et la spoiler que très amicalement mais je fus arrêté par une petite voix dans ma tête nommée politesse.

« Ohh ! Désolé désolé je ne me suis pas présenté. Moi c'est Sakana Ayanokoji, Shinobi de Kumo et très grand fan de Shinobi Zero, enchanté. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji Empty
Dim 6 Jan 2019 - 15:43
Tu étais gênée, mais pour quelle raison ? Parce que tu souhaitais un livre ? Parce que face à toi se trouvait un ange, et que tu semblais comme faire tache à côté ? Parce que tu avais parlé un peu trop fort pour une bibliothèque ? Pourquoi étais-tu gênée, ma Shimi, ma chérie, mon souffle de vie ? Hein ? Peux-tu répondre à cette question, ou est-elle trop compliquée pour ta cervelle de moineau ? Je pense que oui, elle l’est.

Le garçon commença à te parler, t’arrachant à mes mielleuses insultes. Sa chevelure d’ange et ses yeux de sang te captivaient toujours, et tu te retrouvais à entrouvrir la bouche face à tant de beauté ; c’était quelque chose que tu voyais rarement, bien trop pour ne pas être impressionnée. Tu avais à peine remarqué qu’il t’avait rejointe dans ton allée, qu’il était juste devant toi, qu’il te souriait. Ah, non, ça tu l’as remarqué, vu le sourire niais qui s’affichait sur ton visage rond. Que disait-il ? Gourmandise ? Oh, mais toi aussi tu étais gourmande ! Aussi bien de livres que de gâteaux, d’ailleurs ; vous alliez bien vous entendre (quelle candeur) !

Tu attrapas soigneusement l’ouvrage qu’il te tendit, tes yeux pétillants sur lui, l’ange descendu du ciel pour t’éblouir de sa magnificence (tu n’en fais pas un peu trop ?). Tu n’eus pas le temps de répondre qu’il continua sa tirade : il t’expliqua rapidement de quoi parlait la série Shinobi Zero, que tu t’apprêtais à commencer. Tu l’écoutas avec un large sourire, hochant la tête pour montrer que tu écoutais, les yeux plissés d’allégresse. Ces derniers pétillaient de plus en plus au fur et à mesure de ses mots ; cette série, dont tu avais entendu de bons retours, t’attirait de plus en plus. Un shinobi qui partait de zéro… ça te faisait un peu penser à toi, la kunoichi aux parents civils, qui a dû faire des efforts pour comprendre certaines choses que les enfants de clan ninja réussissaient sans souci.

« Ça a l’air très intéressant, te permis-tu de dire. Merci ! »

C’est là qu’il se présenta. Apparemment, il s’appelait Sakana Ayanokoji, était lui aussi un shinobi de Kumo et était un très grand fan de la série que tu tenais entre tes petites mains. Avec un léger rire, plus attendri que moqueur, tu pris la parole :

« De même ! Je m’appelle Kamijiyū Shimi, et je suis aussi un shinobi de Kumo ! J’ai douze ans, et toi ? Je ne voudrais pas te manquer de respect… », ajoutas-tu avec une petite moue (tentais-tu d’être adorable ?).

Il semblait un peu plus âgé que toi ; senpai serait de rigueur. Oh, t’étais-tu trouvée un senpai ?

« Au fait, tu veux bien être mon ami ? », lâchas-tu d’un seul coup, des étoiles dans les yeux. Tout ça, avant que je ne te frappe mentalement. Ce n’est pas comme ça qu’on fait, espèce d’idiote ! « Oups, pardon, c’était peut-être trop soudain ? Je ne suis pas douée avec ce genre de choses, et je n’ai pas beaucoup d’amis… je n’en ai pas, à vrai dire. Mais je vais très bien ! Mais… je me demandais… enfin… tu vois… ? », bafouillas-tu comme une attardée.

Je me frappe le front de la main.

_________________
L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 http://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 http://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 http://www.ascentofshinobi.com/u1019
Sakana Ayanokoji
Sakana Ayanokoji

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji Empty
Dim 6 Jan 2019 - 23:23
La future fan de Shinobi Zero s'était soudainement mise à ouvrir la bouche face à moi. J'eus envie de poser ma main sur son menton pour la fermer et lui éviter bien des problèmes ! Une fois j'eus le malheur de la laisser trop longtemps ouverte et j'avais finit par déguster des insectes volants tout cru. Enfin je me demandais quand même pourquoi elle ouvrait la bouche de cette façon en me fixant. Ma coiffure peut-être ? Oui ça devait être ça, j'avais dit à mon oncle d'acheter autre chose pour les fixer mais il n'en faisait qu'à sa tête et ne m'écoutait jamais. Ça devait être de famille ça! Au fur et à mesure que je lui expliquais un peu de quoi relevé le livre, elle semblait comme captivée par moi. Franchement c'était étrange, je n'avais jamais vu quelqu'un agir comme ça face à moi. Euh... captivée ? Mais c'était qu'une hypothèse en fait, peut-être que c'était encore rapport à ma coiffure ? Non non pas possible, sauf si elle était coiffeuse, là... ça serait bien autre chose ! Et bim mon hypothèse tomba à l'eau, la damoiselle se présenta.

Son prénom était Shimi et me disait être tout comme moi membre des forces armées. Cette annonce me fit écarquiller les yeux quelques instants avant d'afficher un grand sourire à la damoiselle. C'était cool de rencontrer une Kunoïchi, elle était un peu plus petite que moi par contre. Douze ans ? J'en avais quatorze moi, un rien nous séparait et je ne voulais pas la voir s'encombrer avec des politesses ou quoi que ce soit.

« Oh non, ne t'inquiète pas Shimi. J'ai quatorze ans alors.. pas de problème hein, tu peux m'appeler par mon prénom directement et bien sûr me tutoyer. Si on commence à se vouvoyer entre nous, à notre âge... ça va devenir bizarre tu ne crois pas ? »

Je lui fis un sourire jusqu'aux oreilles avant de lui tapoter doucement l'épaule. Ma consœur reprit la parole en me demandant premièrement d'être son ami. Mon visage changea et quelque peu étonné, je l'observai continuer. On ne m'avait jamais dit ça de ma vie... J'avais passé toute mon enfance en mer et j'avais peut-être loupé quelque chose. Shimi semblait encore un peu gênée d'avoir parlé comme ça, moi ça ne me dérangeait pas. C'était quelque chose qui était sorti tout seul, qui n'était pas forcément réfléchie et moi, j'adorais ça ! Ne la laissant pas dans la gêne plus longtemps, je tentai de la rassurer en lui offrant un sourire chaleureux.

« Avec plaisir mais à une condition... tu dois lire et aimer Shinobi Zero, sinon aucune amitié ne sera possible entre nous ! »

Je ris aussitôt à ma propre bêtise et ne voulant pas la vexer, je repris la parole rapidement. 

« Je rigole ne t'en fais pas, plus sérieusement : avec plaisir. Si tu n'es pas douée avec ces trucs là, bienvenue au club, je suis vraiment mauvais moi. J'ai vécu toute mon enfance à bord d'un bateau de pêche alors mis à part ma famille.. je n'ai pas trop eu l'occasion de parler avec les autres. Et mine de rien quand on ne pratique pas.. bah ça foire un petit peu héhé. »

Une fois, mon père m'avait amené au port pour marchander les poissons du jour. J'avais paniqué au premier marchandage avec un client, j'avais essayé à nouveau et pareil, en fait j'étais tellement mauvais qu'on avait décidé d'envoyer ma sœur à ma place. Elle était bien plus dure en affaire que moi et même les adultes n'osaient pas l'embêter, elle pouvait être effrayante en y repensant... Rien que l'idée de la voir en colère me donna froid dans le dos.

« Sinon tu viens souvent ici ? Si c'est le cas, peut-être que je te repérerai au loin avec ta belle chevelure blonde la prochaine fois. »

Kunoïchi à douze ans, je trouvais ça super classe. Shimi était sûrement balaise, j'étais pressé de la connaître davantage et j'avais déjà des dizaines de questions mais je ne voulais pas non plus l'effrayer.

_________________
L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji Empty
Lun 7 Jan 2019 - 20:14
Ferme la bouche, tu vas gober des mouches. Pourquoi t’extasiais-tu devant lui ? Ton professeur avait les cheveux gris ! Alors pourquoi ses magnifiques cheveux blancs et ses yeux d’un délicieux rouge carmin te fascinaient tant que cela ? Sans doute était-ce parce que ce garçon, face à toi, était la définition de la beauté. Pas la beauté de Yahiko-sensei, celle qui te rendait amoureuse, qui faisait naître des papillons dans ton estomac ; plutôt de celle que tu pouvais contempler toute la journée, sans t’arrêter, avec un sourire contemplatif aux lèvres.

Ayakonoji-kun (que ce prénom est long, qui faut-il remercier pour cela ?) t’apprit son âge et te demanda de le tutoyer et de l’appeler par son prénom. Tu hochais joyeusement la tête avec un « D’accord ! » qui t’attira de nouveau les regards des autres lecteurs. Tu grimaças et fis un signe d’excuse, les joues roses d’embarrassement. Lorsque tu te tournas vers Ayanokoji-kun (appelons-le Ayano.), tu lui demandas aussitôt s’il souhaitait être ton ami, ce à quoi je te répondis « petite écervelée ». Ce n’est pas comme cela qu’on fait ! Il y a des techniques, des étapes à suivre, un contexte à créer, et beaucoup d’autres cho— Quoi ? Attends, retour en arrière : Quoi ? Il veut bien être ton ami ? Mon Dieu, un autre taré ! Non, pitié, si les Dieux existent vraiment ils me sauveront ; ne me laissez pas avec deux énergumènes, pitié ! Et puis, qui acceptait une demande aussi brusque comme ça ?! Fuis, microbe, FUIIIS !

Tu devais aimer Shinobi Zero ? Mais c’est qu’il nous fait du chantage, ce petit— (Cesse de recouvrir ma bouche, s’il te plaît.)

« Vraiment ? », manquas-tu de t’exclamer lorsqu’il t’avoua ne pas être plus doué que toi en communication. (Fuis.) « C’est pas grave, on peut apprendre ensemble ! Et… et merci de bien vouloir être mon ami. » Tu en rosis de plaisir. Tu profitas de ce moment d’allégresse entre vous deux pour demander : « Je peux t’appeler Ayano ? Ton nom est un peu long, hihi… »

Un rire gêné accompagna tes paroles.

Tes sourcils se haussèrent lorsqu’il te posa des questions sur toi… il s’intéressait à toi ? Mais oui ! Les amis s’intéressaient les uns aux autres ! Des étoiles s’allumèrent dans tes yeux (cesse, s’il te plaît). Tu venais une nouvelle fois de réaliser que tu avais un nouvel ami. Et… il trouvait que…

« Tu trouves que mes cheveux sont beaux ? », demandas-tu avec un visage tout à coup extrêmement rouge. Tu n’étais pas habituée aux compliments (à part ceux de tes proches), encore moins venant de garçons. « Merci… » Tu te repris : « Et, oui, je viens souvent ici ! J’adore lire et apprendre des choses ! Et toi ? Peut-être que je te remarquerai, avec ta chevelure d’ange ! »

Tu adorais complimenter les gens. Espérons que ça lui fasse plaisir.

_________________
L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 http://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 http://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 http://www.ascentofshinobi.com/u1019
Sakana Ayanokoji
Sakana Ayanokoji

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji Empty
Mer 9 Jan 2019 - 23:13
Vraiment ? Bah oui vraiment ! Pourquoi je refuserai une proposition si gentille ? Ma mère m'avait léguée son énorme bienveillance et je comptais bien suivre ses enseignements. Et puis après tout, Shimi semblait d'être une fille plutôt cool et directe, je ne pouvais qu'apprécier. La gentille kunoïchi me proposa comme diminutif « Ayano ». C'était bien la première fois qu'une personne m'appelait de la sorte. D'habitude on me sortait plutôt Aya', Ay' -quand un peu trop flemmard- mais Ayano jamais ! En soit ça ne me dérangeait pas du tout, bien au contraire c'était peut-être une particularité parmi tant d'autres dans notre future amitié ? Pourquoi pas !

« Habituellement, on m'appele Aya' mais Ayano ça me va très bien. C'est vrai que Ayanokoji, ça commence à faire pas mal de lettres héhé. D'après les légendes, c'est ma sœur qui m'a donné ce prénom. Pourquoi ? Elle me l'a peut-être dit mais je ne me souviens plus mhmm... » Dis-je en levant la tête vers le plafond, interrogatif.

J'avais beau chercher, ça ne me revenait pas. Après tout ce n'était pas super important sur le moment mais lorsque j'avais un truc sur la langue, ça me perturbait au plus haut point. Shimi me demanda confirmation concernant ses cheveux. J’acquiesçai d'un grand signe de la tête en souriant à mon interlocutrice. Ce n'était pas mon genre de mentir à une fille, à qui que ce soit d'ailleurs. Ma nouvelle amie me disait venir souvent ici, avant de finir par un compliment qui me fit rougir. Ce compliment je l'avais déjà entendu dans le passé mais venant d'une autre personne, c'était plutôt cool.

« Merci Shimi c'est gentil ahah, ma mère et ma sœur me l'ont souvent dit, sans vouloir me vanter hein. Et oui je viens souvent ici, en fait aujourd'hui j'ai ramené un livre sur le Taïjutsu mais à un niveau... un peu trop élevé pour moi si tu veux tout savoir. »

Ce n'était pas faute d'avoir été prévenu et d'avoir essayé mais bon, je m'étais rendu à l'évidence que ce bouquin n'était pas du tout pour moi. En parlant de Taïjutsu, je me mis à imaginer ce que pouvait bien faire Shimi. En regardant son corps brièvement, je ne pus pas vraiment en tirer des conclusions. Elle me parlait d'ange mais elle avait presque une auréole au-dessus de sa tête, je n'arrivais pas à discerner une kunoïchi sous cette tête d'ange. Je me posai des questions mais avant tout nous devions sortir, la Grande Bibliothèque n'était pas le lieu le plus propice pour discuter. Je sentais quelques regards sur nous -pas très contents- de nous entendre.

« On peut sortir et marcher si tu veux, je crois que ça sera un peu mieux pour discuter je pense. »

J'emboîtai alors le pas et quelques instants plus tard, alors nous étions finalement sorti du magnifique complexe, je repris la parole.

« Dis moi Shimi, je me posais des questions... Tu peux me dire ce que tu pratiques un peu en tant que kunoïchi ? Et aussi quel est ton grade ? Pour ma part pour rien te cacher, j'ai pris un peu de retard sur mon cursus et je suis simplement genin. Je fais mon p'tit bout de chemin maintenant quoi héhé.»


_________________
L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji Empty
Jeu 10 Jan 2019 - 19:43
Vraiment ? Il voulait bien être ton ami ? Qu’il est bête. Qui voudrait être ami avec toi ? Tu étais si bruyante, si ennuyante, si innocente ! Candide, même. Ç’aurait dû être ton nom, tiens : Kamijiyū Candide, ça sonnait bien, non ? Bref, tout ça pour dire, ce garçon est fou pour devenir ton (premier) ami. Il allait voir ; il allait surtout regretter d’avoir accepté ta proposition. Tu proposas alors de l’appeler Ayano, ce à quoi il répondit positivement (ugh, est-ce qu’il est aussi niais que toi ?). Un sourire éclaira ton visage rond :

« Vraiment ? répétas-tu telle un perroquet. Merci, Ayano-kun ! » Il parla de la légende (je ris.) de son prénom, comme quoi c’était sa sœur qui le lui avait donné. Tu hochas la tête tout en l’écoutant parler. Tu étais comme ça ; bruyante, mais à l’écoute. Y avait-il plus étrange ? Je ne crois pas, ma Shimi. « Si tu ne te souviens pas, tu me la diras une autre fois ! »

Nouveau regard de la part des lecteurs. Tu déglutis.

C’est là qu’il te fit un compliment. Un compliment auquel tu rosis, ET J’ESPÈRE QU’IL VA S’ARRÊTER LÀ ! Non mais oh ! Où est-ce qu’il se croit, à faire des compliments aux jeunes filles pures et innocentes, amoureuses de leur sensei qui plus est ?! Je vais lui en faire voir des vertes et des pas mûres, moi ! Il connaîtra la véritable souffrance, tiens !

Et voilà que tu le complimentes à ton tour ! Stop, mais stop ! Arrêtez ! On dirait deux gamins qui jouent à papa et maman, c’est gênant à un point… ! J’abandonne. Après tout, tu étais bien trop captivée par ses cheveux pour m’écouter.

« Ta spécialité est le Taijutsu ? », demandas-tu avec de grands yeux étonnés. Après tout, ça ne se voyait pas trop (mais arrête d’être fixée sur ses cheveux, aussi !). « Je suis spécialisée dans le Genjutsu ! »

ET PUIS QUOI ENCORE ?! Qu’est-ce qu’il a, le p’tit vieux, à te regarder comme ça ?! Pervers ! En plus de l’autre pédophile, voilà que t’avais un pervers aux trousses (et NON, je ne cesserai pas d’appeler « Yahiko-sensei » un pédophile !). Les hommes sont dangereux, ma chérie, fais attention. Dès qu’ils voient un peu de chair, hop ! ils se jettent dessus. D’autant que, toi, tu n’as pas la peau sur les os. Au contraire, tu as de jolies formes potelées qui te vont étonnamment bien, et que tu assumes derrière tes vêtements pastel.

Ayano-kun te proposa alors de marcher pour discuter ; un lieu public autre que la bibliothèque, oui ! Ici, les gens t’en voulaient trop pour t’aider contre ce pervers (tu devrais apprendre à chuchoter, en même temps) ; et NON, je n’arrêterai pas d’appeler « Ayano-kun » un pervers !

Une fois dehors, tu couvris rapidement tes yeux de ta main face aux rayons du soleil. Que tu devais être stupide, comme ça ; mais je t’aime, tu sais ? Ayano-kun reprit la parole alors que tu t’habituais à la luminosité. Tu appris qu’il était un Genin, tout comme toi, bien qu’il ait pris du retard dans son cursus. Un énième sourire vint adoucir tes traits déjà trop sucrés.

« Je suis aussi Genin ! Je sors de l’Académie, pour tout dire… mais je compte bien aider le village avec mon équipe ! Et toi ? Tu as été assigné à une équipe ? » Tu ne lui laissas pas le temps de répondre. « Dis, tu crois qu’on deviendra Chuunin ? Ce serait bien ! Oh ! On pourrait s’entraîner ensemble ! » Exclamation de surprise. Tu attrapas ses mains dans les tiennes et sautillas. « On pourrait se jurer de devenir les meilleurs Genins de tout Kumo ! »

_________________
L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 http://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 http://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 http://www.ascentofshinobi.com/u1019
Sakana Ayanokoji
Sakana Ayanokoji

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji Empty
Lun 14 Jan 2019 - 20:05
Oui c'était bien ma spécialité le Taïjutsu héhé. Je n'étais pas spécialement choqué par sa réaction, après tout je n'avais pas spécialement un corps de guerrier à toutes épreuves comme Shinobi Zero ! Moi au contraire, quoi que sec, j'étais plutôt fin et c'était une des raisons pour laquelle je me retrouvais complètement explosé après l'ouverture d'une seule porte. Ce n'était pas très marrant d'ailleurs et c'était pour ça que je travaillais dur pour devenir meilleur après tout. D'un signe de la tête, quelque peu gêné, je répondis oui à sa demande avant d'apprendre qu'elle était spécialisée dans le Genjutsu. Wow trop cool ! Des étoiles dans les yeux, je l'observai avec admiration. Je n'avais jamais vu une utilisatrice de Genjutsu à l’œuvre, franchement c'était trop cool de pouvoir compter dans mes amis une personne comme elle. J'avais lu quelques livres sur cette spécialité et même, dans les livres de Shinobi Zero la discipline était évoquée. Dans le chapitre cinq du troisième livre, Shinobi Zero s'était attaqué à son partenaire sous l'emprise d'une illusion... c'était vraiment époustouflant comme jutsu et très dangereux. Après renseignement, c'était d'ailleurs possible en vrai, ce n'était pas qu'une fiction.

« C'est vraiment trop bien, j'espère voir ce que ça donne un de ces quatre héhé. S'il faut, on fera une mission ensemble un jour, ou même un examen ? »

Après être sorti, nous avions continué la discussion et Shimi n'annonça sortir de l'académie, tout comme moi. Vint ensuite quelques questions et tout à coup elle commença à s'exciter et à me prendre les mains en s'exclamant et souhaitant conclure comme « un pacte ». Le sourire aux lèvres, je lui répondis spontanément.

« Avec plaisir ! Je vais être honnête avec toi, je ne suis pas le meilleur alors je pars de très trèèèèès loin. Mais j'aime les défis et je suis partant, ça me va Shimi, j'en suis héhé. »

Ma nouvelle amie m'avait parlé d'une équipe et semblait déjà avoir été affectée à l'une d'elles. Elle en avait de la chance la damoiselle à la chevelure dorée, moi j'attendais encore mon assignation, j'étais même trop impatient.

« D'ailleurs t'as de la chance d'avoir une équipe, moi perso j'attends encore. Mais t'as raison... ça serait cool d'évoluer ensemble mine de rien. Moi en fait ce que je veux, c'est devenir un des piliers du village, c'est un de mes rêves. Je me vois bien parcourir le monde pour accomplir les volontés de Kumo, découvrir les gens, les cultures, être victorieux mais aussi essuyer des défaites... »

J'étais complètement parti dans mon délire et je le savais, je rêvais éveillé.

«  Pour arriver à ça, j'ai encore un long chemin devant moi. Mais volontiers pour ce qui est des entraînements, on en aura l'occasion j'en suis sûr. »

Cette discussion bien que simple était vraiment plaisante, franchement si je devais aller à la bibliothèque pour ça, bah... j'irai tous les jours !

_________________
L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji Empty
Sam 19 Jan 2019 - 19:03
Qui l’aurait cru ? Ce gamin face à toi était un expert en devenir en Taijutsu. Ce gamin à la gueule d’ange s’entraînait à frapper les gens ; il remontait dans mon estime. Il fallait avouer que tu étais facilement impressionnée : tu ne t’étais jamais véritablement intéressée au Taijutsu, tout simplement parce que tu pensais que ce n’était pas pour toi, la gentille, l’innocente, l’altruiste Shimi qui ne ferait pas de mal à une mouche. C’était peut-être sexiste, qu’en sais-je, mais la violence n’était tout simplement pas pour une fille comme toi.

Tu lui répondis alors que tu étais spécialiste en Genjutsu. Enfin, spécialiste, c’est un peu gros : disons que tu savais changer la couleur de la poignée de porte, ce qui était déjà énorme quand on y pensait. Mais tu faisais des efforts ! Petit à petit, certes, mais tu comptais bien sur tes aînés pour t’apprendre tout ce qu’ils connaissaient. Comme toujours, tu étais gourmande de savoir.

« Si tu as des questions, n’hésite pas ! dis-tu avec un sourire. Je ne te promets pas d’avoir réponse à tout, mais je peux bien répondre à une ou deux de tes interrogations ! »

Ayano-kun te dit alors que vous pourriez être amenés à vous recroiser, dans une mission ou lors d’un examen. En entendant cela, de jolies taches rouges vinrent salir tes joues. Tu avais un ami. Et on voyait ses amis. Tout cela était si nouveau que tu ne savais plus où donner de la tête.

« Bien sûr, Ayano-kun, répondis-tu de ta voix douce. J’espère vraiment qu’on nous assignera ensemble pour une mission ! Ou… on pourrait tout simplement se voir, sans qu’il y ait de mission derrière… qu’en dis-tu ? »

Vous sortîtes alors de la bibliothèque. C’est là que tu proposas ce « pacte », cette « promesse » entre amis : de devenir les meilleurs Genins de tout Kumo. Ha ! croyais-tu vraiment cela possible ? Oh, je ne doute pas qu’Ayano-kun est doué, mais pour ce qui en est de ton cas… rappelle-toi, ma jolie, tu n’es qu’une gourde. Inutile, infantile, tu ferais mieux d’être impassible, ainsi les gens seraient plus intéressés par toi.

« Je ne suis pas la meilleure non plus, au contraire ! » Tu t’empressais de le rassurer, le pauvre ange. « Dans ce cas, c’est décidé ! Nous deviendrons les meilleurs Genins de Kumo tout entier ! »

Tu tendis ton auriculaire pour qu’il le serre du sien.

Lorsqu’il te dit qu’il n’avait pas d’équipe, ni la pitié ni ton empathie naturelle ne vinrent. Tu te contentais… d’écouter. De l’écouter parler, de l’écouter te dire, de l’écouter tout te raconter. Et c’était reposant. Tu étais compréhensive : tu comprenais qu’il n’avait pas encore d’équipe, mais tu savais que ça allait venir. Tu entendais qu’il souhaitait devenir l’un des piliers du village, et une voix au fond de toi l’encourageait de tout son cœur pour qu’il puisse réaliser son rêve. Tu l’écoutais tellement que tu semblais t’effacer, t’oublier toi-même. Que tu aimais cet état.

C’est lorsqu’il finit de parler que le rêve cessa. Que tu retombas, doucement, sur un nuage de coton, chaud et confortable. Tes yeux se plissèrent légèrement grâce à ton sourire, qui cette fois ne montrait pas tes dents.

« J’espère de tout cœur que tu réaliseras ton rêve, Ayano-kun. Je serai derrière-toi si tu as besoin de moi. »

Enfin, tu t’approchas et fis l’erreur la plus doucereuse que j’eus jamais vu : tu te mis sur la pointe des pieds, dégagea ses cheveux et embrassa son front. Pourquoi si tôt ? Peut-être parce qu’il t’attendrissait, comme une mère devant son enfant. Car ce baiser n’était qu’amical, qu’une simple promesse de l’aider, encore et toujours, de rester derrière-lui si jamais il trébuchait.

_________________
L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 http://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 http://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 http://www.ascentofshinobi.com/u1019
Sakana Ayanokoji
Sakana Ayanokoji

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji Empty
Dim 3 Mar 2019 - 11:14
Trop cool, en plus d'avoir le droit à la Grande Bibliothèque j'avais aussi le droit d'apprendre des trucs avec la Grande Shimi. Elle me proposa de répondre à mes questions au besoin et ça, c'était trop bien. Même si elle disait ne pas pouvoir répondre à toutes mes questions, rien que sa proposition me fit plaisir. Décidément, je trouvais vraiment sa compagnie plaisante. Je ne pensais pas pouvoir être aussi à l'aise avec d'autres gens de mon espèce, habituellement on se moquait un peu de moi ou on me freinait dans mon élan. Avec elle, ce n'était pas du tout -mais pas du tout- le cas.

La damoiselle souhaitait aussi qu'on se rencontre -si possible- lors d'une mission ou d'un examen mais au-delà de ça, voulait aussi qu'on se voit. Oh bah de problème, pourquoi pas ? Honnêtement je ne sortais que très peu, ça serait l'occasion. « Une occasion inespérée pour un idiot comme toi Aya » Oui oui, ça serait typiquement le genre de phrase que pourrait sortir mon oncle. Le pouce levé -une nouvelle fois-, j’acquiesçai à sa proposition.

« Oui bien sûr, pas de problème ! Je ne sais pas trop comment ça se passe les sorties entre copain hein, faudra m'expliquer mais je suis chaud bouillant héhé. »

Comment passer pour un asocial : acte 2.

En principe, j'essayais d'être plus honnête avec les autres. Ça ne servait à rien de se cacher derrière des mensonges, je trouvais ça complément idiot et inutile. En mission pourquoi pas hein mais si on commençait à se mentir entre nous, où irons-nous ? Je ne voyais pas la vie comme un conte de fée hein, loin de là, mais si on pouvait ne serait-ce que s'accepter, se respecter entre nous, ça serait déjà très très cool. Avec Shimi, pas de doute, je pouvais être moi même à 100% et je n'allais pas hésiter ! Comme pour répondre à mon envie de devenir meilleur, elle me dit ne pas l'être non plus et proposa de se promettre de le devenir.

Wow, elle savait vraiment parler la Shimi ! Les yeux grand ouvert laissant entrevoir mon côté rêveur, je tendis aussi mon doigt pour répondre à sa promesse.

« Oui c'est promis ! »

On n'avait rien signé mais c'était tout comme pour moi, on allait devoir s'entraider si nécessaire afin de devenir les meilleurs. Je n'avais pas encore d'équipe, elle si mais rien n'y changeait de toute façon. Nous n'étions pas obligés d'être dans la même équipe pour ça après tout, on pouvait collaborer tout autrement.

« Merci c'est gentil, n'hésite pas à demander mon aide aussi. Je ne suis pas le meilleur comme je t'ai dit mais lorsque je sors les griffes avec mes Portes Célestes, ça peut faire des dégâts ! »

Alors techniquement oui mais que quelques minutes puis qu’après ça, je tombais souvent comme une vieille crêpe au sol, attendant qu'on vienne me chercher. Sans comprendre le pourquoi du comment, Shimi se rapprocha de moi pour me déposer un baiser sur le front. Mon visage devint instantanément tout rouge, me laissant sans voix. Je ne savais pas trop comment réagir, j'étais vraiment gêné.. comment interpréter ça ? Euh... euh... mon esprit était vraiment très très confus. C'était peut-être pour m'encourager ? Ou bien pour m'enlever une poussière ? Non non, depuis quand on fait ça pour enlever une poussière sur le front. Ah peut-être pour voir si j'avais de la fièvre ? Non pas possible... Je n'arrivais pas à enlever la couleur rouge tomate de mon visage... Mon instinct naturel me dit : « Fuis pauvre fou ».

Tremblant, je marquai mon adresse sur un morceau de papier que je venais de sortir de ma poche, comme par magie.

« Euuh, n'hésite.... n'hésite pas à passer chez moi Shimi! Euh... je vais y aller.. j'a-j'a-j'ai.. vraiment été ravi de te rencontrer et on se re-revoit vite hein hein hein ? »

Je ne finis même pas ma phrase que je sentis mes jambes courir toutes seules pour m'échapper.

« Goooomeeeeeeeen ! » Lâchais-je avant de m'enfuir au loin.


Spoiler:
 

_________________
L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji Empty
Dim 3 Mar 2019 - 13:19
Tu lui proposas de répondre à ses questions s’il en avait, un grand sourire aux lèvres : bien sûr, tu n’avais pas la science infuse, et tu ne prétendais pas l’avoir ; tu ne pourrais donc pas répondre à tout, ce qui aurait pu le décevoir. Et pourtant. Pourtant, il ne semblait pas le moins du monde déçu ; il semblait compréhensif, tout comme toi. Après, peut-être me trompais-je.
Et tu souhaitais le revoir ; lui et sa gueule d’ange, sa chevelure d’ange, ses yeux de diable (quoi ? Le rouge n’était pas la couleur des anges). Tu souhaitais parler avec lui de Shinobi Zero, manger des gâteaux avec lui, faire tant de choses avec lui. Ton sourire s’agrandit plus rien qu’en pensant à cela, du moins s’il était possible d’avoir sourire plus grand encore.
Il ne savait pas comment se passait les sorties entre amis ? Pas d’inquiétude, toi non plus. Tu te basais surtout sur ce que tu avais vu. Tu haussas les épaules.

« Ce n’est pas grave, moi non plus ! Je crois surtout qu’on se promène et qu’on parle… voire qu’on va au restaurant… C’est assez varié ! »

Vous étiez tous les deux des cas désespérés, vous le saviez ? À ne pas avoir d’amis, là ! Pff, vraiment navrants. Tu sais, il faudrait que tu apprennes à mentir, au moins un minimum : les mensonges blancs, tu connais ? Ce sont des mensonges qui ne font de mal à personne ; tu devrais essayer !
Tu coupas court à mes conseils en lui serrant l’auriculaire. Vous vous promusses de devenir les meilleurs Genins de tout Kumo ensemble, et cette promesse fit s’envoler ton cœur. Que c’était doux ! qu’il était bon d’avoir un ami avec qui avoir des objectifs mutuels !

Comment ? Il pouvait aussi t’aider si tu en avais besoin ? Qu’il était gentil ! (Cesse d’être aussi doucereuse, s’il te plaît ; tu me donnes envie de vomir.) Et il sortait les griffes avec ses Portes Célestes ? Un léger rire, que tu couvris de ta main, t’échappa. C’est là que tu fis une erreur adorablement mielleuse (pour une fois) : tu embrassas le front d’Ayano, dans un acte plus maternel qu’amoureux. Après tout, l’homme de ta vie, après ton père, était Yahiko-sensei. Et personne d’autre, pas même Ayano, ne pouvait remplir cette place de choix dans ton cœur ; à moins que… ?
Et l’autre imbécile, qui devenait complètement rouge face à toi ! Il te concurrençait au niveau de la couleur. Il sortit alors un papier de sa poche, marqua quelque chose dessus et te le tendis ; tu l’attrapas sans réellement comprendre, un sourcil haussé et un doux sourire aux lèvres. C’était donc l’adresse de chez lui ? Et tu pouvais y aller ? Tu hochas vigoureusement la tête.

« Je passerai !... Ayano-kun, tu es sûr que tout va bien ? », t’inquiétas-tu en l’entendant bafouiller.

Tu eus à peine le temps de finir ta phrase, voire de tendre le bras vers lui : il s’enfuit en courant à toute allure, te hurlant un « Désolé ». Tu le regardas les yeux ronds, le vent qu’il avait provoqué poussant tes cheveux en arrière. Eh bien… il faisait bien du Taijutsu, pour courir comme ça.
Un nouveau sourire vint s’afficher sur tes lèvres, et tu le saluas, bien qu’il ne soit déjà plus dans ton champ de vision.

« À une autre fois ! »

Tu repartis de ton côté, toute guillerette.

_________________
L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 http://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 http://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 http://www.ascentofshinobi.com/u1019

L'ange et la gourde | ft. Ayanokoji

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Grande Bibliothèque
Sauter vers: