Partagez | 

En plein dans le mille! (ft. N. Shikarai)


Ven 14 Juil 2017 - 20:01
Le garçon sortait tout juste de la Grande Bibliothèque. Il y avait passé deux heures en s'intéressant sur les nombreuses légendes qui berçaient ce monde. Un peu de fantaisie ne faisait pas de mal. Depuis le dernier livre, qui portait sur « la Mâchoire » terrassant ses adversaires en parfaite coopération avec un crocodile géant, ce genre d'ouvrage l'attirait. D'un côté, il y avait cette touche irréelle. Certaines histoires étaient bonnes à raconter aux enfants avant de dormir. De l'autre, tout le principe de l'histoire en elle-même. En commençant par l'auteur du bouquin. Pourquoi une histoire pareille ? Comment l'idée lui était venue ? Quel événement l'avait inspiré ? Des informations bonnes à prendre et toujours aussi intéressantes. Mais ce qui séduisait le plus l'adolescent était les croyances qu'on pouvaient apporter à une oeuvre. Le point de vue, mais aussi à quel point on pouvait croire à une chose qui à première vue n'était que des foutaises. Une chose qui lui fut bien enseignée sur cette légende autour du guerrier et de son animal gigantesque. Tout comme les paroles d'un vieil homme, qui disaient qu'on pouvait donner vie à des contes, des rumeurs, si on y croyait jusqu'au bout. Ce qu'il avait lu aujourd'hui portait sur des hommes vénérant une divinité. En se montrant loyale à celle-ci, mais en lui offrant surtout une chose, la personne devenait plus forte. Par le biais de la mort et du sang, le pratiquant recevait un don de son tout-puissant. Malheureusement, il n'avait pas lu la suite. Le livre était long, et Kahei aimait bien marquer des pauses. Juste histoire de se procurer un propre suspens.

Généralement, après avoir suffisamment bouquiné comme aujourd'hui, le jeune se rendait au terrain d'entraînement pour bouger un peu. Une tâche qui comptait évidemment faire. Après-tout, rester assis à faire de la lecture n'allait pas le rendre plus puissant. Alors oui, le savoir restait un atout capital. D'ailleurs comme le disait Nara Seijiro, un Jônin qu'il avait autrefois rencontré : « le savoir c'est le pouvoir ». Mais au-delà de la théorie, si la pratique ne suivait rien derrière, ça perdait clairement de son utilité. De l'énergie, il en avait clairement à revendre pour son jeune âge. Il n'allait pas s'en priver. En revanche, il s'organisait très mal pour ses exercices. Il ne prévoyait jamais rien à l'avance et préférait partir en totale improvisation sur place.

Une fois arrivé à un des terrains entraînements, il vit une personne déjà présente en train de s'entraîner toute seule. En marchant lentement pour entrer dans l'aire, il l'observait faire ses exercices. L'homme utilisait des projectiles et en visant différentes cibles. La majorité de ses lancées n'arrivaient jamais à destination. Autant être franc, dans ce domaine, il possédait de nombreuses lacunes. Il ne suffit que quelques secondes d'observation au Chûnin pour le remarquer. Cet individu était beaucoup plus grand que Kahei, mais avec une telle précision, il devait encore être un ninja de classe inférieure. Même si le manipulateur de métal ne montrait pas de difficulté à aller vers les gens, il participait tout seul à ses entraînements. Lorsqu'il combattait avec quelqu'un, son adversaire était généralement Suzuri Shinobi, voire son grand frère : Shuuhei. Incertain de travailler avec l'homme aux cheveux longs, il ne pouvait s'empêcher de lui proposer son aide. Enfin, son approche ne le laissait pas transparaître autant. Il prit à son tour un projectile en main, en le lançant vers une des cibles. C'était son point fort, mais une cible immobile ne pouvait être ratée par le ninja de classe moyenne.

» Va falloir travailler plus sérieusement. Sinon quelqu'un va finir par être blessé.


Dernière édition par Metaru Kahei le Jeu 20 Juil 2017 - 2:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Sam 15 Juil 2017 - 16:54
- Hun hun hun… En plein dans le mille, comme dirait l’autre…

Je riais un peu jaune… Quelqu’un venait d’arriver derrière et moi et en un lancer, il avait réussi à la perfection ce que j’avais le plus grand mal à faire. Loin d’être le dernier dans l’apprentissage de théorie, et du Ninjutsu, le lancer faisait partie de mes bêtes noires. Fut un temps où j’avais commis des légèretés dans mon apprentissage. Aveuglé par la mort de mes parents, j’avais pourtant réussi à suivre une voie assez sage, dans laquelle j’avais choisi de devenir un ninja doué. Tout ça dans un seul but, réussir à défendre ceux qui m’étaient chers à l’avenir.

J’avoue que la sagesse de mon clan et de mes parents n’y est pas étrangère. Mais à la fois, je n’avais simplement pas envie de me laisser dévorer par des sentiments incontrôlables. En cherchant auprès des membres de mon clan des instructeurs pour atteindre mon but, j’avais vraiment l’impression de devenir quelqu’un. Aussi, ai-je donc travaillé sans relâche cherchant dans les livres de la Grande Bibliothèque et auprès des ainés du clan Nara, tout le savoir dont j’avais besoin. Cela dit, je n’étais pas stupide. Je savais pertinemment que la théorie ne suffisait pas, et c’est bien pour cela que j’ai commencé à m’entraîner.
Cependant j’ai vite privilégié certains apprentissages, au profit d’autre… Et on peut dire que j’ai vite négligé le lancer… Les apprentissages que j’ai choisis en premier lieu, étaient très symboliques pour moi, et c’était surtout un moyen de me rapprocher de mes défunts parents. Le lancer n’était devenu que subsidiaire pour moi.

Au départ, c’est sûr… c’est aussi parce que je n’aimais pas vraiment cela. Toutefois, lorsque j’ai commencé à étudier la stratégie, je me suis rendu compte que c’était vraiment une des facettes non-négligeable pour devenir shinobi. La grande variété de ces projectiles, permet de créer toutes sortes de diversions, si tant est que l’on dispose de suffisamment d’imagination. Qu’ils soient enduits de poisons, reliés à des fils métalliques, ou à des parchemins explosifs, géants ou non, les coups qu’ils portent peuvent être aussi insignifiants, qu’assassins.

Ayant réalisé cela… Je ne pouvais faire autrement que m’entraîner pour les maîtriser. Le truc, c’est que je n’étais pas vraiment très adroit. Mes instructeurs jusqu’à présent étaient tous droitiers, ce qui n’était pas mon cas. Pour les copier, je devais donc mentalement renverser ce que je voyais avant de m’exécuter. Ce n’était pas forcément évident, mais j’ai fini par comprendre, et puis l’idée était aussi d’apprendre par soi-même, sans avoir besoin de copier. Mais malgré tous mes efforts, j’avoue que je n’avais pas encore réussi à trouver le « truc ».
Je fini par lentement me retourner vers mon interlocuteur, me grattant la tête par légère gêne, avant de lui sourire. Ce dernier ne devait même pas avoir l’âge de mon frère et semblait déjà être un ninja aguerris. Malgré sa petite pique, il ne semblait pas dégager d’animosité. Les gens de Kumo étaient plutôt du genre à favoriser l'entraide. Je repris la parole sans tarder pour me présenter.

- Tu l’as sans doute compris vu mon bandeau, je suis un Nara. Je m’appelle Shikarai. J’ai l’habitude de m’entraîner seul et je ne voudrais pas perturber ton propre entraînement mais puisque tu as l’air de t’y connaître mieux que moi… T’aurais une ou des astuces ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Dim 16 Juil 2017 - 15:11
L'action du garçon pouvait être considérée comme une insulte envers la personne qui s'entraînait. Comme sa phrase qui pouvait être mal prise. Après-tout, dire que son niveau serait en mesure de blesser des villageois, c'était un peu trop. Surtout qu'au moment de cette phrase, l'adolescent resta neutre du visage. Impossible de savoir s'il le disait sur le ton de l'humour ou s'il fut sérieux au moment même. Le plus important était que cet individu l'avait justement bien reçu. Au lieu de tomber dans cette provocation qui n'en était pas une, il opta pour se présenter et demander quelques conseils. Une réaction parfaite qui allait permettre au garçon de ne pas gâcher la fin de sa journée. S'il serait tombé sur un grincheux, en plus de perdre du temps à se disputer avec lui, il l'aurait eu mauvaise. Alors comme ça, c'était un membre du clan Nara. Un autre manipulateur d'ombre, tient. Bon, c'était normal d'en voir souvent. C'était un clan fondateur en même temps. Mais il faut dire que Kahei en côtoyait pas mal ses derniers temps. Ce qui l'intéressait plus particulièrement était le type de shinobi qu'il était. Les deux derniers membres que le garçon avait rencontrés étaient des adeptes du corps-à-corps. Un point particulier qui les détachait du type de combat propre à leur clan qui portait sur la mi-distance. Shikarai pensait aussi comme les siens ? Cherchait-il à s'améliorer dans ce domaine qui faisait le gros point faible d'une majorité des manipulateurs d'ombres ? Difficile à dire en l'observant juste lancer des projectiles sur des cibles. Mais un détail ne lui échappait et laisser à suggérer que lui aussi s'appliquait à cette mentalité : un katana déposé à quelques mètres de lui. Il était seul ici, alors c'était peu probable que ça ne lui appartienne pas. En tout cas, toujours aussi motivant de voir que les Kumojins cherchaient à travailler sur leurs lacunes. D'ailleurs, il faudrait sans doute que Kahei s'y mette aussi un jour.

» Heureux de faire ta connaissance Shikarai. Je suis Metaru Kahei. Des astuces.. Je vais essayer de t'en donner quelques-unes.

Sans plus attendre il prit de nouveau un projectile en main, en se positionnant face à une cible. Puis après son mouvement du bras, l'arme se planta une nouvelle fois dans le centre du point visé.

» Déjà tu t'entraînes face à des cibles immobiles. Donc prends ton temps si tu as du mal. Dans ton cas, le but ce n'est pas forcément de faire un lancé parfait. Mais de bien mémoriser les mouvements qui seront la clé de ta réussite. Après-tout, peu importe sur quoi tu vas t'entraîner, il y aura toujours une part de réflexion.

Puis en avançant dans ses paroles, il lui montrait les mouvements qu'il pouvait utiliser pour progresser. Tout d'abord, sur sa posture. Notamment en posant son poids sur sa jambe dominante en le reculant légèrement. L'autre restant avant, sans qu'il fasse quelque chose de particulier avec. Puis il plia alors le coude, qui lui servait alors d'élan. Pour finir d'un mouvement rapide, il fit mime de lancer en avant.

» Tu arrives à comprendre comment je procède ? La posture est importante. Mais lorsque tu es sur le point de lancer, fait attention à que l'arme ne soit pas trop proche de ta tête. Tu risques de te blesser sinon. Dis-toi bien que c'est une arme que tu lances. Ce n'est pas n'importe quel objet que tu lancerais pour le donner à une personne. — Il fit de nouveau l'action mais à vitesse réelle. » Faut que tes mouvements soient fluides. Concernant la force, essaye d'appliquer celle que tu sens nécessaire. Ni trop fort, ni trop faible. Il faut trouver le parfait équilibre. Des questions ? Sinon tu peux essayer !


Dernière édition par Metaru Kahei le Jeu 20 Juil 2017 - 2:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Lun 17 Juil 2017 - 16:55
L’expression sur le visage du ninja devant semblait éveiller une certaine vivacité, il avait plutôt l’air content de ma démarche pensais-je avant qu’il ne vienne directement me le confirmer en se présentant. Il s’appelait Metaru Kahei. Lui aussi faisait partie d’un des clans qui faisait la renommée du village caché des nuages.

Lors de mes diverses lectures, j’avais bien évidemment lu des choses à leur sujet, notamment à propos de leur habilitée unique, l’art de manipuler le métal, autrement appelé le Kinton. C’était d’ailleurs de là que leur venaient leur nom et leur renom. Grâce à la maîtrise de cet élément, ils sont aptes à forger des armes avec un grand talent et de les fournir à leur membre ou au village. De plus, utilisée en combat, cette force brute est redoutable. L’importance de ce clan pour Kumo n’était plus à démontrer. Qui plus est, il est clair que ce sont des alliés formidables pour les techniques de manipulation des ombres de notre clan.

Nul doute que ce Kahei devait être très doué pour les lancer. J’avais vraiment de la chance d’être tombé sur lui. En plus, il était totalement enclin à me donner des conseils. Sans perdre de temps dans un long discours, il récupéra un projectile et me fit une démonstration. Son mouvement été exécuté à la perfection, sans superflu. Il atteint le cœur de la cible à une vitesse fulgurante.
Silencieux, j’écoutais attentivement ses conseils. En miroir, j’essayais de claquer ses gestes, d’abord mentalement, puis physiquement. La jambe dominante donnait une plus grande fluidité au niveau du bassin et des appuis. Je l’avais appris, et déjà observé, mais une piqûre de rappel était toujours utile. Pour me permettre de comprendre plus facilement, il avait commencé par mimer les mouvements au ralenti avant de passer à vitesse réelle. J’étais content de cela, car ça restait la meilleure façon pour moi de mémoriser les postures. Même si ma latéralisation me compliquait parfois un peu la tâche.

Cela me rappela le temps que j’avais mis pour apprendre à nouer mes lacets à l’endroit, et écrire correctement. Pendant longtemps je n’avais pas réussi à écrire autrement qu’en miroir ou à faire des nœuds dans le bon sens. Inverser mentalement des mouvements qu’ils soient simples ou bien complexes, était une tâche difficile que j’avais réussi à perfectionner à force d’usage. Mais dans un monde où la latéralité opposée avait le contrôle, ce n’était pas toujours évident.
Je me contentai de hocher la tête pour lui faire comprendre que je le suivais parfaitement dans ses explications. Après des conseils de sécurité, il me parla de la force à instiguer dans le lancer. Et c’était bien là que se situait pour moi la difficulté majeure en fait. Il me demanda alors si j’avais des questions. Je hochai la tête avant de répondre.

- Sans doute oui, mais on va voir cela, avec une démonstration pour montrer ce qui me bloque sera plus clair.

Je me saisis un kunaï et me repositionnai comme indiquer. Je visais la cible juste devant et l’atteint. Pas en plein cœur, mais c’était déjà une bonne chose. Mais ce que je voulais montrer n’était pas là. Je pris alors un senbon, avant de le projeter lui aussi. Cette fois, je n’atteins pas ma cible.

- Le fait est que j’ai énormément de mal à trouver le juste équilibre des forces lorsque je lance. Particulièrement avec les senbons. Pourtant, j’aimerais vraiment stratégiquement apprendre à les maîtriser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Lun 17 Juil 2017 - 20:40
Vint le moment où ce fut le tour de Shikarai. Très attentif aux explications de Kahei, il fit les mêmes mouvements que lui en lançant son projectile. Des consignes comprises qui servirent au manipulateur d'ombre. En effet son premier lancer fut réussi. Certes, il manquait encore de précision, mais le concept était compris. S'il répétait suffisamment ses mouvements, il serait aussi apte à toucher ses cibles en plein dans le mille. Néanmoins son problème n'était pas ça. En effet, il portait plutôt sur un autre projectile : le senbon. Une aiguille redoutable souvent utilisée par les meurtriers tapis dans l'ombre. Une petite arme, restant très dangereuse selon la personne qui l'utilisait. Si quelqu'un devait commettre un assassinat, cet outil était parfait. Shikarai désirait donc s'améliorer dans la projection de cette aiguille. Un choix intéressant, mais qui pouvait causer un peu de tort au manipulateur de métal. S'il maîtrisait parfaitement le kunai et le shuriken, le senbon ne faisait pas partie de son équipement. D'ailleurs, c'est limite s'il ne l'avait jamais utilisé. Du coup, il n'osait pas essayer d'en lancer un à son tour. Il perdrait en crédibilité devant celui qui attendait des conseils. En conséquence, Kahei allait se concentrer seulement sur la théorie en laissant le Nara essayer lui-même. Bien que cette arme n'était pas utilisée par une majorité, le fonctionnement restait en quelque sorte le même. Avec un peu d'entraînement, Shikarai sera parfaitement capable d'utiliser parfaitement cet armement.

» C'est pas mal pour le kunai. Tu as compris l'astuce, tu devras juste bien travailler ta précision. Je ne sais pas ce que tu donnes avec des shurikens, mais je suppose que le procédé est le même pour toi. Donc comme je te l'ai dit, beaucoup de travail afin de peaufiner ta précision. Un senbon. Tu veux devenir un maître dans la maîtrise de cette arme ? Ce serait te mentir de dire que je m'y connais. Pour tout dire, elle ne m'a jamais attirée. Je ne crois pas que ça colle avec mon style de combat.

Il prit trois shurikens en main, tous placés entre ses doigts. Puis d'un mouvement identique à celui fait pour le kunai, il lança les projectiles vers une autre cible. Encore une fois, il ne se manqua pas. En dehors de la posture, il est vrai qu'il fallait trouver le bon équilibre en matière de puissance. Dans le but que l'arme soit la plus rapide possible au lancée. Comme le souligna Shikarai, il n'arrivait justement pas à trouver cette égalité.

» Tu vas réessayer. Mais cette fois-ci, tu prends trois senbons dans tes mains comme je l'ai fait avec mes shurikens. Ça sera plus pratique. En ce qui concerne l'équilibre, il ne se devine pas. Ce que tu vas faire pour espérer trouver le bon, c'est lancer à répétition tes aiguilles. Mais en changeant à chaque coup le degré de force que tu mets. Puis après un lancé, quand tu sentiras que c'est le bon, tu feras le même. Il faut qu'il soit identique. Il faut que tu sentes que c'est la bonne astuce, que tu te l'appropries et que tu progresses avec. N'oublie pas, du poids sur ta jambe dominante, légèrement en arrière. Le coude plié, fait attention à la tête puis tu lances !

Selon le garçon, si Shikarai ne trouvait pas l'équilibre, il devait s'en approprier un. Mais surtout se fier à son instinct. En enchaînant les coups avec différentes manières, à un moment ou un autre, il allait pouvoir toucher sa cible. Ce coup-là sera celui à s'approprier.

» Je te regarde !


Dernière édition par Metaru Kahei le Jeu 20 Juil 2017 - 2:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Mer 19 Juil 2017 - 0:20
Pour l’instant, je n’avais pas l’impression de mettre tromper sur la personne qu’était Kahei. Après m’avoir félicité pour mon premier lancer, et conseillé de continuer cet entraînement pour gagner en précision, il m’indiqua avec la plus grande honnêteté qu’il ne pratiquait pas le lancer de senbon. Fort dommage, pensais-je, mais il n’avait pas l’air de vouloir me laisser tomber pour autant.

Il semblait avoir une idée en tête car il récupéra plusieurs shurikens. Après, les avoir placés entre ses doigts, il pointa une autre cible de sa main, la volée partie encore droit sur la cible. Après son lancer, il me conseilla d’essayer de faire la même chose avec les senbons, à plusieurs reprises et à différente intensité. De la sorte, il était vrai que j’allais forcément tomber au bout d’un moment sur une intensité plus optimal, que je pourrais affiner encore par la suite. Pour dire vrai, je me sentais un peu idiot de ne pas y avoir pensé plus tôt, et je trouvais plutôt intéressé par l’astuce dans prendre plusieurs à la fois, effectivement, pour ce genre de projectiles, c’était sans doute plus facile pour débuter de cette façon.

Après avoir repéré une cible et plusieurs senbons, le lançai mes plusieurs salves. La première peut-être trop faible, fit comme lors de mon essai précédant et tomba. La deuxième salve, sans doute pas lancer assez uniformément, heurta bien la cible mais ne tint pas, et retomba. Finalement, je me rendais compte que j’avais du mal à donner de la rapidité et de la force pour le lancer de senbons.
La troisième salve fut la bonne, j’avais réussi à donner plus de vitesse, et de force et les senbons s’étaient plantés sans peine dans la cible.

- Tu es bon professeur ! Surtout, pour quelqu’un qui ne pratique pas les senbons, lui lançais-je avec un sourire.

Ne voulant pas abuser de son temps, je réfléchis rapidement pour savoir si j’avais un autre conseil à lui demander…

- Je ne veux pas t’embêter plus longtemps mais… est-ce que tu sais atteindre la cible caché, avec les deux shurikens dont l’un dévie l’autre ? Je l’ai pas mal vu dans les manuels, mais jamais exécuté devant moi.

Effectivement, cette technique qui consistait à envoyer deux shurikens, en léger différé, le second ayant pour but d’entrer en collision avec le premier dans le but de dévier sa trajectoire, avec un angle de quatre-vingt-dix degré. L’avantage de ce terrain d’entrainement, c’était justement qu’il possédait des cibles qui n’étaient qu’accessible à l’aide de cette technique.


Dernière édition par Nara Shikarai le Jeu 20 Juil 2017 - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Mer 19 Juil 2017 - 14:50
Le premier essai, raté. Le deuxième, raté. Le troisième était le bon ! Parfait, le manipulateur d'ombre avait compris le fonctionnement de Kahei. Désormais, il sera tout à fait apte à s'entraîner tout seul. Lorsqu'on connaissait le principe, il ne restait qu'à répéter le mouvement pour prendre l'habitude. Ensuite, à force de le pratiquer, on arriverait à une précision honorable. D'ailleurs, Shikarai lui fit des éloges en le considérant comme un bon professeur. Un compliment qui le touchait à cœur et auquel il répondit avec un sourire. Tout de même très drôle à entendre au vue de son jeune âge. Mais ça lui faisait extrêmement plaisir. Si un jour il sera amené à avoir une propre équipe, il pourra se remémorer cette phrase pour avoir confiance en lui. Il est vrai que s'occuper de trois élèves n'était pas une tâche facile. Si un jour cela arrivait, ce qu'il craignait le plus serait qui lui arrive un drame comme pour son cousin : Kira. Un ex Jônin des nuages, anciennement prisonnier pour avoir laissé un jeune sous ses ordres mourir. Enfin bref, autant oublier cette histoire. Si c'était bon, le garçon pouvait repartir vaquer à ses occupations. Sauf que le Nara semblait avoir encore quelques interrogations avant de laisser définitivement l'adolescent partir. Il se questionnait sur un stratagème utilisé avec deux shurikens pour changer la trajectoire d'un afin de surprendre un adversaire. Voilà un bon défi. Une chose que le garçon ne pouvait pas refuser.

Ainsi, il se mit en position au centre du terrain. Il observait les différentes cibles, la main droite dans sa sacoche ninja. Les deux shurikens placés respectivement entre ses doigts. Puis en répétant la même posture et le même mouvement de projection, il lança les deux armes. Les deux suivants la même direction, c'est à dire tout droit. Puis celui de gauche vint à ricocher avec celui de droite, changeant complètement la direction de celui-ci. Au lieu de continuer sur ses pas, il se dirigea alors sur la droite, là où une cible se trouvait. Puis après quelques secondes, il se planta directement dans la cible. Malheureusement pour Kahei, il rata le mille de deux centimètres. En voyant qu'il manquait un peu de précision sur ce coup-là, il ne put s’empêcher de rire. Tant pis, une prochaine fois.

» Faut croire que j'ai un peu raté. Cette technique nécessite beaucoup de précision. Je ne sais pas si tu l'as remarqué, mais la position des deux shurikens étaient différentes. Celui de gauche était à la verticale, celui de droite à l'horizontale. Ce qui est le plus difficile à faire, c'est de prévoir à quel moment ils vont s'entrechoquer. Car c'est ce moment là qui te fera savoir si tu touches ou non ta cible. En gros, quand celui de droite va ricocher, ça fera comme si tu le lançais de nouveau. Il regagne en vitesse et en puissance. Dans mon cas, je pense que le choc s'est fait un peu trop tôt. C'est sûrement la raison qui a fait que j'ai manqué le centre.

La prestation faite et les conseils donnés, Kahei pouvait désormais partir. Enfin, tout dépendait de Shikarai, s'il souhaitait encore quelque chose, ça ne serait pas de refus pour le manipulateur de métal. Il ne voyait pas de mal à aider un frère d'armes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Jeu 20 Juil 2017 - 22:38
Suite à mes paroles, Kahei se replaça au centre du terrain, et chercha des shurikens dans sa sacoche. Il semblait décidé à me montrer. Cela avait même l’air de l’enjouer. Il fallait que j’observe avec attention, je ne voulais pas l’embêter plus longtemps. Je scrutais donc avec la plus grande attention tous ses mouvements. Les deux shurikens partir droit devant, comme je l’avais vu dans certaine présentation sur les manuels, les deux n’étaient pas dans le même sens. L’effet induit aux deux shurikens ne tarda pas à se montrer. Alors qu’il venait de franchir le recoin où se cacher l’un des cibles accessibles seulement par cette technique, les deux shurikens entrèrent en collision. L’impulsion provoquer avait produit l’effet escompté puisque le shuriken le plus à droite pris l’angle de nonante degré sur la droite et alla se planter dans la cible.

Il n’était pas en plein dans le mille, ce qui arracha un petit rire nerveux au manipulateur de métal. Mais franchement, il n’avait rien à se reprocher pour ses deux petits centimètres. Il m’expliqua ce dont je me doutais. Ce genre de technique nécessité une précision énorme. Il me parla aussi de la position qui devait être différente pour les deux shurikens. Il me fit aussi part de l’un des points majeurs de difficulté. Bien réussir à calculer quand est-ce que l’effet doit apparaitre pour modifier la trajectoire. Le moment où les deux shurikens entre en contact étant celui par lequel la nouvelle trajectoire sera déterminée.

D’ailleurs, il analysa son propre lancer. Il indiqua que la collision avait vraisemblablement eut lieu trop tôt, ce qui se confirmer en regardant la cible. Le shuriken était à la hauteur parfaite, mais légèrement à droite du centre.
J’étais ravi d’avoir pu avoir cette petite démonstration, elle m’avait bien remotivé. Lorsque l’on s’entraine obstinément seul pendant un moment, il s’avère que l’on a parfois des baisses de moral car on ne se rend pas forcément compte de ses progrès ou non. Pouvoir faire le point comme ça, et prendre quelques astuces au passage était extrêmement enrichissant.

- Je te remercie ! C’était bien sympa et tu m’as bien débloqué. Je vais pouvoir m’entrainer avec plus d’entrain. J’espère ne pas d’avoir trop déranger en tout cas.

J’accompagnai mes paroles d’un grand sourire en m’inclinant légèrement. En effet, même s’il était évident que je le dépassais en âge, s’était mon senpai pour les études, et j’avais appris à montrer mon respect à l’égard de cela. Après un échange de gestes et de paroles amicales, le Metaru se dirigea vers un autre terrain d’entrainement. Je me trouvais un peu bête, je ne savais pas vraiment comment le remercier autrement pour son aide. Puis j’eus enfin la solution, et avant qu’il ne soit hors de portée, je le hélai pour ajouter.

- Si un jour tu as besoin d’un genin, pour quoique ce soit, penses à moi, je te dois bien ça !

Après un geste de la main de sa part pour me signifier qu’il avait compris, il disparut de mon champ de vision. Je regardai les cibles autour de moi. Après avoir récupéré toute les armes déjà lancé, je m’y remis. Senbon, kunai, différentes sorte de shurikens, j’essaie tout de nouveau avec les précieux conseils que je venais de recevoir. Evidemment, c’était encore loin d’être parfait, mais si je continuais sérieusement cet entrainement, il n’y avait pas de raison pour que je ne rattrape pas mes lacunes et que je me débrouille correctement. De plus, je me disais que si un jour je venais à de nouveau rencontrer Kahei, par exemple s'il faisait appelle à moi, et bien, je pourrais lui montrer mes progrès avec fierté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

En plein dans le mille! (ft. N. Shikarai)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: