Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Scène physique, saine rivalité ¤¤ Keitei


Ven 4 Jan 2019 - 11:09
Depuis quelques jours Arata était surexcité, il avait effectué quelques missions pour le village, mais avant de partir pour la dernière en allant au point de rendez-vous quelqu'un avait attiré son attention. Un jeune homme s'affairait sur les terrains d'entraînement, il semblait à l'ouvrage dans le but d'améliorer les équipements. Lorsqu'Arata l'avait aperçu, le garçon plus âgé que lui et à l'allure mystérieuse bâtissait un exercice sur le terrain des réflexes composé de nombreux troncs d'arbres pendouillant par des chaînes au-dessus du sol. Combattre sur un sol si instable serait un formidable exercice pour les amateurs de taïjutsu. Le Meikyū mit tout de suite en corrélation les nouveautés du terrain avec les enseignements de Rinon la kunoichi, il était impatient de tester ces nouvelles installations.

Ce matin-là était tout particulier, car c'était un jour de repos et Arata avait beaucoup de temps de libre. Hors, cela faisait une semaine qu'il attendait de pouvoir tester les installations originales de l'ingénieur des terrains d'entraînements observé l'autre jour. Arrivé de bon matin, il vit au loin Rinon déjà en train de s'échauffer celle-ci lui fit un sourire et s'étonna de le voir prendre la piste plus tôt que venir s'entraîner avec elle.

Tu fais bande à part aujourd'hui, le genin, s'interrogea-t-elle ?

Je suis trop surexcité pour apprendre tes leçons ce matin Rinon, il faut que je teste ces nouveautés, s'exprima joyeusement le shinobi.

Elle rit. Arata lui entamait son échauffement, il voulait travailler son cardio et faire monter son cœur dans les tours avant de s'essayer aux troncs aériens. Il était donc parti pour de la course à pied d'abord au petit trot, puis à une allure plus rapide et tandis que son corps se faisait à l'effort il accéléra encore le rythme. Il sentait son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine, elle qui le brûlait de l'intérieur et il ralentit pour prendre du repos. Trente tours à cadence accélérer à chaque nouveau tour, il s'était bien cassé. Et l'étirement s'imposait désormais, il étira tous les groupes musculaires et à chaque muscle étiré, il étirait son opposé puis son antérieur.

Rinon de son côté pratiquait sa danse habituelle, une série de mouvement permettant de travailler force et équilibre. Ce qui donna une idée de programme au jeune Arata et s'il pratiquait la danse de Rinon sur les rondins le travail n'en serait que plus efficace. Ni une ni deux, le genin se lança et à l'aide de chakra impulsa de l'énergie dans ses jambes pour sauter sur la plateforme instable.
Tout de suite les notions d'équilibre du shinobi furent mise à mal par le mouvement presque marin de l'invention du jeune ingénieur. Vingt-seconde plus tard, Arata était plus d'un mètre plus bas le fessier au sol et la mine déconfite, l'entreprise allait être plus difficile que prévu.

Nouvel essaie, sous les yeux de Rinon, les deux pieds sur un tronc Arata utilisait la force abdominal pour tenter de rester debout les deux bras déroulés dans toute leur envergure. Rebelote l'intrépide était de nouveau à terre sous le rire moqueur, mais bienveillant du maître en taïjutsu.

Je peux savoir, ce que tu as appris toutes ces semaines avec moi, demanda nonchalamment le jônin ? Depuis quand t'ais-je appris à tenir l'équilibre les deux pieds sur la même ligne. Pose ton second pied sur un autre rondin, petit impatient.

Pas vexé pour deux ryos et reconnaissant, Arata accepta la brimade et courageusement remonta sur un tronc pour vite placer un pied sur un second. Le sol sembla se dérober sous ses pieds cette fois tel un canyon se formerait, mais en quelques secondes. Le Meikyū se retrouva bien vite en position de grand écart, puis la gravité faisant le reste il finit toujours en écart, mais la tête en bas retenu simplement par ses pieds toujours accroché au bois d'arbres suspendu. La mine basse et encore tête en bas, il ronchonna:

Tu vois, même comme ça le sol est mon ennemi.

Elle rit de nouveau et fort cette fois.

Utilise tes guibolles, tu as aussi des muscles dans les jambes, tu n'aurais peut-être pas dû courir autant avant.

----------------------------------------------------------

Une bonne demi-heure plus tard, Arata avait enfin maîtrisé le sol instable et pratiquait désormais la danse de Rinon sur la structure non sans mal, tout de même...

Clin d'oeil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Ven 4 Jan 2019 - 13:19
Ayant moi-même rencontrée personnellement le créateur de toutes les fameuses créations des nouveaux terrains d'entraînement à l'extérieur du Dojo, j'y allais un peu plus souvent. Normal après tout, ces terrains étaient plutôt bien, alors pourquoi ne pas s'y entraîner de temps en temps ? C'est pourquoi ce matin j'ai décidé de m'y rendre, enfin, pas tout de suite. Je finissais d'abord mes quelques rondes d'échauffement autour du village afin de m'échauffer, le tout en courant évidemment. Il fallait bien que mes muscles deviennent chaud pour un entraînement encore plus optimal qu'il ne l'était déjà ! Finalement, j'arrivais à ce terrain d'entraînement en particulier au bout d'un bon petit moment, car à peine arrivé, d'autres personnes étaient déjà présentes avant moi. Je ne les connaissais pas vraiment, ayant préféré un bon moment rester dans mon coin, même si jamais il fallait parler, je n'hésiterais pas, je n'étais pas vraiment timide pour ce genre de choses.

Je remarquais plusieurs choses en arrivant, notamment deux personnes en particuliers. Et particulièrement un qui n'arrivait pas vraiment le test d'équilibre tout de suite. Peut-être que eux m'avait déjà remarqué, après tout ça ne m'étonnerait pas vu ma carrure et mon mètre 90. Mais passons ! Je finissais de m'étirer calmement tout en le regardant, un étirement qui allait étirer tous mes muscles. C'était long et ça tirait chacun de mes muscles, mais au bout d'une bonne demi-heure, j'avais enfin terminé ce long exercice, je pouvais enfin m'exercer à tout ces nouveaux exercices présents sur le terrain ! Et finalement, mon regard se posait de nouveau sur la personne qui se tentait à l'exercice d'équilibre.

Hm, pendant que je ne regardais il avait finalement réussi à se tenir en équilibre. Je souriais tranquillement, on dirait que c'était mon tour finalement, donc j'attendais un instant qu'il décide de descendre avant de m'y essayer. Quand nous nous croisions pendant que lui descendait et que je montais, je lui montrais un regard de défi, suivi d'un grand sourire carnassier. J'avais vraiment envie que cette séance d'entraînement soit encore plus motivante, donc pourquoi pas me créer un rival plutôt que d'en attendre un ? Mais cet exercice n'était pas compliqué pour moi, après tout, vu les arts de ma famille et les exercices que je fais depuis petit, ce n'était pas très compliqué. Il suffisait de voir tous les muscles que j'avais, et vu ma taille je n'étais pas inflexible, au contraire !

Posant un pied sur une des buches, celui-ci commençait déjà à bouger rapidement. Mon poids était bien trop lourd à cause des bracelets à mes poignets et mes chevilles qui pesaient énormément, alors je devais me dépêcher sur ce terrain. Mon corps bougeait avec le tronc, à droite, puis à gauche, répétant ce mouvement au départ jusqu'à me stabiliser sur une jambe. Une fois fait, je me projetais en avant rapidement. J'étais pied nu, alors mon pied avait une grosse accroche sur ces planches, et en utilisant à chaque fois mes doigts de pieds pour me propulser sur le prochain tronc avec agilité. J'arrivais finalement à la fin sans problème, et une fois arrivé, je redescendais au sol, lançant un regard au type d'avant en lui souriant. Bon, peut-être que c'était de la triche car je ne m'étais entraîné qu'au Taijutsu depuis ma plus tendre enfance, mais bon !

Mais il ne fallait pas que notre petite "rivalité" se termine maintenant, n'est-ce pas ? C'est pourquoi je ne préférais pas parler, au cas où mon impulsivité dise quelque chose de mal ou qui le frustre, je ne faisais que pointer vers les troncs flottant sur l'eau avec mon menton, l'expression l'air de dire "Alors, on continue tout ça ?". J'espérais vraiment qu'il soit d'accord pour continuer, ce petit tournoi est vraiment amusant, et je suis sûr que ça nous aiderait tous les deux de faire ça ! Puis, qui sait, peut-être que j'aurais un nouveau pote grâce à tout ça ? J'suis sûr que Ren serait fier de moi !

_________________
A fighter enjoys the thrill of battle and the taste of blood. He fights for pleasure, not out of pain.
You live for battle. You thrive on glory. You need nothing else, for what else is a warrior but the sum of his battles.
You continue your path. Known by many names, but mostly known by what you leave behind.
In your wake is nothing. You know no family. Your joy is the clash of steel, the spray of blood, the carnage of killing.
Loneliness is a success. It means everything has fallen to you already.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684 http://www.ascentofshinobi.com/t5702-tashida-keitei-carnet-du-best-boi

Sam 5 Jan 2019 - 2:57
Durant tout ce temps, bien sûr le terrain avait commencé à ce peupler d'ailleurs Rinon d'un regard s'excusa auprès d'Arata et quitta les lieux. Elle n'aimait pas vraiment la populace ni même la compagnie des gens, son jeune apprenti était une exception. Il avait su l'amadouer sans un mot simplement par sa ténacité et sa détermination. Le genin comprit et se résolu à voir partir son amie, autour du terrain un ou deux shinobis avait commencé à s'entraîner dont un particulièrement grand.

La nouvelle tête n'était pas seulement un personnage grand, il était aussi bien bâtit, large d'épaule, sacrément musclé et athlétique comparé au jeune Meikyū. Le jeune homme devait avoir quelques années de plus qu'Arata et semblait en pleine étirement. Tandis que lui, pratiquait la danse de Rinon sensé éveillé les muscles et travailler en tension.

Sur les rondins de bois suspendus le genin enchaînait les positions de souplesses et de force, tantôt en grand écart, tantôt en équilibre sur les mains puis sur une jambe, suivi de rondades, roues et autres figures gymnastiques. Il finit sur un salto arrière pour descendre et pendant sa chute croisa le mastodonte qui le défiait du regard. Surpris, mais amusé Arata s'arrêta un instant pour regarder évoluer son camarade sur les troncs de bois. Lui avait choisi de l'utiliser comme un parcours, progresser sur toute la longueur avec vivacité, c'était un choix. En tout cas le shinobi s'en sortait plus que bien. Ce n'était pas un amateur et son corps était bien gainé. A nouveau le garçon provoqua par le biais du regard le jeune Arata une fois qu'il fut descendu de l'exercice.

Le visage du garçon pointa en direction d'un autre exercice, un pont de bois fait d'une multitude de troncs flottant sur l'eau encore un exercice d'équilibre. A croire que ce gars se cherchait un rival et après tout pourquoi pas, la rivalité était un excellent vecteur de motivation. Chacun aurait à cœur de surpasser l'autre et la défaite comme la victoire serait une source de progression. Sans un mot, Arata se pointa devant le pont flottant et attendit que son adversaire du jour soit prêt au départ. Tout semblait laisser penser que ceci serait une course...

Le genin se positionna pour un départ en grande pompe, ses appuies bien installées, un pied devant l'autre prêt à se propulser vers l'avant et vers la victoire. Une fois tous les deux positionné, la course commença et Arata fonça sur les rondins. Les derniers conseils de Rinon n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd et sa petite expérience sur le pont suspendu faisait miracle. Si le genin n'en était qu'au prémices de son développement en terme de taïjutsu, il avait néanmoins la qualité d'apprendre vite et même très vite. Depuis, deux ans sa courbe de progression avait fait un bond phénoménal et rien ne semblait l'arrêter.

Un pas après l'autre il enchaînait le passage des troncs avec force et agilité. Il se permit même de frapper les rondins opposés pour gêner la progression de son rival. Après tout s'il devait être rivaux, Arata ne concevait pas de faire de cadeaux et il ne voudrait pas qu'on lui en fasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Sam 5 Jan 2019 - 11:06
Je n'avais pas prévu ça au départ, mais apparemment l'autre personne semblait déterminé à ce que ce qu'il se passe soit une course. ça ne me dérangeait pas vraiment après tout. Cet exercice, bien qu'il me paraissait faisable, je ne me sentais pas confiant de le faire avec un record énorme, après tout j'étais pied nu et à cause de l'eau où ces rondis étaient, ils étaient totalement mouillés. Difficile de ne pas glisser dessus, surtout qu'un seul mouvement les ferait soit tourner, soit couler. Plutôt ingénieux comme système, mais tout aussi compliqué. Enfin, ça dépend des moments ! Ce qui m'inquiétait le plus, c'était les poids que je portais qui, en plus du poids de mes muscles, alourdissaient grandement le poids de mon corps.

J'allais donc me positionner à ses côtés, baissant légèrement le haut de mon corps, de sorte à ce que mon dos prenne une sorte de position ressemblant à une arche. Le bout de mes doigts s'agrippaient légèrement à même le sol, prêt à réagir à n'importe quel moment. Mes pieds dans une position de starter, j'avais le meilleur appui possible sur le sol. A peine la course commencée, je m'élançais tel un félin sur les premiers troncs, je devais me dépêcher car après tout, si je restais trop longtemps, le tronc s'enfoncerait dans l'eau, m'empêchant de continuer et me faisant automatiquement perdre. C'est pourquoi je me concentrais un maximum pour sauter d'un tronc à l'autre sans utiliser de chakra, uniquement à la force de mes muscles et à l'agilité que je possédais.

Mais ce à quoi je ne m'attendais pas, c'était que le tronc sur lequel j'allais atterrir pour me réceptionner soit frappé, le décalant légèrement. J'étais surpris, et ça se voyait sur mon visage. Cette course que je pensais n'être qu'une simple course, était au contraire décalée du but que je m'étais fixé pour devenir une utilisation de ruse pour gagner. Mais bon, je n'allais pas lui en vouloir, moi je resterais fixé sur mes principes !

A la guerre comme à la guerre, tous les stratagèmes sont bons pour gagner, mais là je n'en utiliserais pas ! Je bougeais mon corps agilement dans les airs, arrivant à récupérer mon appui à chaque fois qu'un tronc bougeait d'une manière ou d'une autre, c'était compliqué mais j'y arrivais. Et à la fin de ce parcours, j'étais arrivé en deuxième, ces attaques sur mes troncs m'ayant fait perdre quelques précieuses secondes.

Finalement, je posais le pied sur le sol ferme à la fin en dernier, mais je n'étais pas vexé. Certes, ce n'était pas ce qu'il y avait marqué dans le contrat -figurativement-, mais il a été plus malin que moi sur ce coup-là, c'est pourquoi je rigolais d'un coup, à plein poumon. C'était vraiment amusant de perdre à certains moments, et je ne lui en voulais pas. Au contraire, je l'appréciais déjà ! C'est pourquoi je tendais ma main vers la sienne pour la serrer.

"-Enchanté, je m'appelle Tashida Keitei. Juste Keitei ça va aussi. Et si on continuait de se mesurer ? La prochaine, je la gagnerais !~"

Evidemment, j'avais déjà considéré la première épreuve comme ma victoire, vu l'agilité que j'avais dès le départ. Tout le contraire de lui qui s'est cassé la gueule à plusieurs reprises. Bon, certes, en terme de Taijutsu je le surpassais et ça de loin -enfin, c'est ce dont j'étais sûr actuellement-, mais je ne doutais pas qu'il me surpassait dans d'autre domaines. Après tout, nous venons de nous rencontrer, et il était encore plein de surprises en ce moment, alors je suis sûr que je serais surpris d'en apprendre plus !

Suite à ça, je rangeais ma main s'il avait accepté ou non ma poignée de main, redirigeant mon regard autour du terrain d'entraînement, c'était à son tour de choisir le prochain terrain de nos duels. C'est pourquoi je reposais mon regard sur lui, lui souriant grandement.

"-Alors, le prochain défi, c'est lequel ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684 http://www.ascentofshinobi.com/t5702-tashida-keitei-carnet-du-best-boi

Lun 7 Jan 2019 - 18:09
Bizarrement, l'adversaire d'Arata ne semblait pas vouloir jouer le jeu de son petit camarade et n'usa d'aucune ruse ni d'aucun stratagème pour gagner. Loin d'être un tricheur le Meikyū avait toujours dû composer par lui-même, la vie ne lui ayant pas fait de cadeau il était un débrouillard. Et bien que son corps soit fort pour un adolescent de quinze ans, son esprit était sans doute son meilleur atout. Ainsi, s'il devait se laisser arrêter par les bonnes manières ou le fair-play, il aurait probablement suivi sa mère dans la tombe et n'aurait jamais quitté les marécages qui l'ont vu grandir. Amusé par la réaction de surprise de son camarade, Arata avait continué son petit jeu de sabotage du parcours. Cependant, il était impressionné et respectait le principe de son rival de ne pas biaiser pour gagner.

C'est dans cette logique qu'Arata fini par l'emporter sur son concurrent, mais seulement de peu. Donc le jeune homme qui faisait désormais face au genin était plus rapide que lui, car sans ses interventions ou bien si lui aussi avait rusé, le résultat aurait sûrement été différent et Arata en était conscient. Bof, inconsciemment il avait déjà deviné qu'il était face à quelqu'un de plus athlétique et de plus affûté que lui physiquement. Pourtant, le jeune Meikyū n'était toujours pas convaincu quelque chose lui échappait...

Il se remit en mémoire le passage de son camarade sur le parcours suspendu, puis leur course plus récente sur les rondins flottants. Impossible. Arata observa bien son nouveau rival qui avançait vers lui en s'esclaffant à plein poumon, son pas était lourd bien trop lourd même au vu de sa carrure. Il riait fort et tendit une main amicale vers le shinobi en se présentant, ainsi son prénom était Keitei. Arata lui sourit en retour et serra vigoureusement sa main. Le garçon demanda ensuite quel serait le prochain défi.

Arata, Meikyū Arata, enchanté de te connaître également Keitei. La prochaine hein ?!

Le jeune genin avisa toujours sur le terrain des réflexes le troisième exercice des troncs plantés à la verticale dans le sol sur un large périmètre créant une arène au sol intermédiaire à plusieurs mètres de hauteurs au-dessus du sol.

Nous nous sommes affrontés sur le plan de l'équilibre, puis de la vitesse allié à l'équilibre que dirais-tu de quelque chose de plus physique, demanda de manière rhétorique le garçon ? Je te sais plus rapide que moi en réalité, mais si tu enlevais tes poids ? Et tant pis si tu me ridiculises, on apprend toujours plus dans la défaite que dans la victoire. Un combat amical sur l'arène verticales là-bas, proposa-t-il en la montrant d'un geste du menton. Pas de ninjutsu, pas de fuinjutsu, pas de genjutsu rien que du taïjutsu, partant ?!

Arata était content d'avoir remarqué ce détail chez Keitei, il y a quelque temps il aurait été moins attentif au poids de son adversaire. Les détails avaient pris beaucoup d'importance dans sa façon d'appréhender un adversaire, un combat ou bien même une mission. On allait bien voir les arguments de chacun en matière de combat pur, maintenant...

Les deux jeunes shinobis montèrent s'installer sur les pilotis à nus à deux bons mètres du sol et se firent face. Arata ne regardait pas les yeux de son adversaire, mais son corps et plus particulièrement ses jambes, son buste et ses bras. S'il devait attaquer, il utiliserait d'abord ses jambes pour se mouvoir puis son buste pour donner un sens à son mouvement, son attaque et enfin éventuellement ses bras pour frapper s'il n'utilisait pas ses jambes. Le Meikyū voyait le taïjutsu comme une bataille rangée où il fallait user de stratégie pour vaincre. Analyser et anticiper était ses maîtres mots pour agir, lui savait déjà ce qu'il voulait faire, mais il savait aussi ce qu'il ferait dans l'éventualité de tel attaque. Qu'elle vienne du haut, du bas, de droite ou de gauche. Qu'elle soit portée par les membres supérieurs, inférieurs ou bien par la tête. Qu'elle vise ses appuies, son buste, sa tête ou son dos. Il tentait de jouer aux échecs sur une arène de pilotis de bois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Mer 9 Jan 2019 - 10:49
Finalement, j'arrêtais de rire pour ne faire que sourire. Je faisais craquer les os de mes doigts tout en le regardant, je n'étais pas encore prêt d'arrêter quoique ce soit, je venais à peine de commencer à m'échauffer, alors je voulais en profiter un max de ce qu'il se passait maintenant. Une fois que je serais rassasié de cette petite compétition, alors peut-être qu'on pourra parler à tête refroidie. Mais pour l'instant, j'étais plus assoiffé d'adrénaline qu'autre chose. Du haut de mon mètre 90 je fixais droit dans les yeux l'adolescent face à moi. J'étais certes plus âgé, mais dans le monde shinobi l'âge ne voulait rien dire, et ça je l'avais appris il y a bien longtemps. C'est pourquoi je n'allais pas m'arrêter même s'il était plus jeune, et je n'allais pas y aller de main morte.

"-Ahah, alors tu l'as remarqué ?"

Je souriais à pleine dent tout en m'attelant à la tâche. Mes mains entouraient chaque bracelet un à un, les enlevant au fur et à mesure. Les bracelets à mes poignets tombèrent lourdement au sol, attirés par la gravité pour créer un petit nuage de poussière qui s'arrêtait à mes genoux. Ceux aux chevilles, déjà prêt du sol, n'en faisait pas. Ce nuage témoignait bien du poids de ces poids que j'avais sur tout le corps. Il était clair que ce n'était pas quelque chose de léger, bien au contraire. J'étirais légèrement mon corps en tournant mes poignets et sautillant rapidement sur moi-même à une grande vitesse quelques fois.

"-Evidemment que je serais toujours partant pour quelque chose comme ça, mais est-ce que toi tu l'es ?"

Je rigolais calmement. Arata a proposé seulement du Taijutsu, alors je n'allais pas utiliser mon art -les portes célestes-. Après tout, si jamais je venais à les utiliser.. Il était facile de s'imaginer ce qu'il se passerait, après tout je me considérais comme étant le futur roi du Taijutsu, et j'avais des raisons de le penser. Les Portes Célestes étaient mon plus grand atout pour le Taijutsu, bien qu'un coût devait être payé pour avoir cette puissance, ce n'était pas gratuit. Et les blessures que j'avais sur tout le corps constamment le prouvait bien, ces cicatrices n'étaient pas là par hasard.

Finalement, je me décidais de sauter sur l'un des pilotis tout en regardant mon adversaire droit dans les yeux. Apparemment, il était prêt, et moi aussi. Alors je n'allais pas attendre plus longtemps, ou faire des stratégies trop compliqué pour ce qu'il se passerait réellement. Je penchais mon corps légèrement en avant tout en le regardant. Mes yeux s'apparentaient plus à ceux d'un prédateur quand j'étais en combat, et mon esprit devenait aussi aiguisé que l'épée que je n'avais pas. Mes pieds s'appuyaient sur le pilotis alors que je chargeais le Meikyû en un instant, me rapprochant à une vitesse plus rapide que la normale sur lui. Mais avant de l'atteindre, je claquais d'un coup ma main sur un pilotis qu'il y avait avant lui, à une bonne distance, pour utiliser l'inertie de ma charge précédente pour venir balayer de loin ses jambes avec une vitesse peu commune.

Pourquoi est-ce que je m'étais arrêté sur un pilotis ? C'est simple, en m'arrêtant sèchement, l'inertie que cela procure me permet d'avoir un bon arc de cercle pour balayer à une très bonne vitesse ses jambes. Mais ce n'était pas tout, profitant de ma grande taille, j'étais assez loin de lui pour qu'à sa portée il n'y ait que mes jambes. Et ma forme athlétique me permettait de tenir à l'horizontale à une seule main sur ce pilotis sans aucun problème, alors pourquoi ne pas utiliser de ce genre de choses. Si je pouvais me battre comme je le vouais, je n'allais pas dire non après tout. C'était tellement amusant, mais pour l'instant, l'adrénaline venait seulement de commencer, il n'y avait pas de points excitants. J'espère que cet adversaire pourrait exciter mon âme de guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684 http://www.ascentofshinobi.com/t5702-tashida-keitei-carnet-du-best-boi

Mer 9 Jan 2019 - 13:16
La posture de Tashida Keitei changea et son corps se mut dans une position avancée plus proche du sol comme si le shinobi prenait un élan. La position de son adversaire laissait à Arata une impression de déjà vu comme un animal qui s'apprêtait à s'élancer... un oiseau... un grand oiseau... Keitei faisait penser à un grand aigle sur son perchoir prêt à fondre sur sa proie et en l'occurrence le gibier du chasseur était présentement Arata. Incroyable, le Meikyū crut presque entendre le bruit du bois qui craque sous l'impulsion de son rival alors qu'il actionnait les muscles de ses membres inférieurs pour se propulser en avant vers lui. Ce serait donc une attaque frontal et Arata saurait répondre à ceci par la ruse, il allait... non, Keitei stoppa net sa course pour attraper d'une main un troncs de bois le mouvement était simple, mais aurait pu surprendre. Ni une, ni deux le genin sauta vers le haut, il s'en fallut de peu pour qu'il soit frappé aux jambes, il aurait ainsi perdu ses appuies et serait désormais à la merci du pratiquant de taïjutsu.
Le mouvement de Keitei s'arrêta tandis qu'Arata redescendait rapidement, son adversaire était immobile dans une position invraisemblable. Le corps gainé du genin réussissait à maintenir Keitei, une main sur le pilotis et le reste de son corps à l'horizontale...

Le jeune Meikyū lui n'avait pas perdu de vue son plan, il comptait au préalable brisé un troncs de bois pour faire perdre ses appuies à Keitei durant sa course vers lui. Comme quoi, les deux shinobis avaient compris que la clef de ce combat se jouait sur l'équilibre. Arata n'en démordrait pas et en retombant, il fit de son mieux pour passer sous la ligne représentant la surface de l'arène de bois. Une main lui suffit pour s'accrocher à l'un des pilotis et à l'instar de son camarade, il utilisa l'inertie de son mouvement pour effectuer une frappe circulaire de sa jambe sur le troncs sur lequel reposait la main de Keitei. Le troncs se brisa sous la force du choc, Arata espérait bien faire chuter son adversaire avec ce tour de force...

Cependant, Arata n'allait certainement pas être attentiste quant à la suite des événements et allait agir pour le mieux dès maintenant. Évoluant sous la surface partielle de l'arène s'imaginant le temps d'un instant dans une forêt très dense et taillé de la main de l'homme, le genin sortit de sous l'aire de combat quelques mètres plus loin. Hors de la portée provisoire de son ennemi, il pourrait mieux analyser la suite et pensée un coup voir deux plus loin que son opposant.

Voyons... Keitei était rapide pour sûr, si Arata se montrait moins concentré qu'il ne l'était jusque là, il risquait clairement de ne pas pouvoir esquiver le prochain coup du Tashida. Comment venir à bout d'un adversaire plus rapide et sans doute plus fort physiquement ? La stratégie et la ruse serait sans doute les meilleures amies du shinobi pour ce combat amical, mais rien n'était moins sûr après tout il ne savait encore que peu de choses sur son collègue. Force, souplesse, équilibre et vitesse le caractérisait pour le moment et aussi une bonne dose d'esprit de compétition. Keitei était aussi plus âgé qu'Arata et bien que cela ne soit pas toujours un vecteur primordial, il n'était pas à négligé. Fort à parier que le shinobi avait été promu genin bien avant Arata et donc avait plus d'expérience en matière de combat contre d'autres shinobis et si tant est qu'il n'est que peu de promotion d'écart, il avait l'expérience de la vie pour lui. Né avant, plus de choses vécu, plus d'expérience ainsi va la vie et le monde.

Arata était sur le qui-vive par où et comment allait attaquer son adversaire cette fois, sa vue, son ouïe, son odorat et son instinct étaient en alerte maximale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Jeu 10 Jan 2019 - 11:17
Mon coup avait été plus ou moins facilement esquivé, je m'y attendais après tout c'était tout ce qu'il y a de plus simple. Mais la personne avait choisi d'être dans les airs, au lieu d'esquiver autrement. Je pouvais facilement frapper quelqu'un dans les airs comme ça, qui n'avait pas d'appui, surtout avec la portée qu'avait mon corps, mais je décidais de ne pas le faire tout de suite pour que ce combat continue un peu plus longtemps. Je laissais le tronc sur lequel j'étais se briser sans pour autant grandement réagir à ça, mes yeux bougeait uniquement rapidement en analysant ce qu'il se passait, et ce qu'était le plan d'Arata. Pas grand chose à dire, en vérité, mais il voulait sûrement me faire tomber directement pour que je perde. Mais dans ma chute, je bougeais calmement et avec le moins d'effort ma main qui tenait le pilotis, le plantant directement dans le sol avec ma grande force. Je finissais donc accroupi sur ce pilotis improvisé.

"-Hehe, il va falloir faire plus que ça si tu veux te débarrasser de moi."

J'avais un sourire insolent alors que je le regardais directement, craquant mes poignets en même temps. J'avais décidé d'y aller un peu plus fort, de le pourchasser sans lui laisser le temps de se reposer. Au moins comme ça, tout sera bien plus amusant que ça ne l'est maintenant, n'est-ce pas ? Mon bras venait à attraper un des pilotis qui n'étaient pas très loin, l'arrachant directement du sol comme si ce n'était qu'une vulgaire épine plantée dans un corps. Tout ceci était léger pour moi, ce n'est pas quelque chose que j'avais du mal à porter, suite à ça je le ramenais à la verticale à mes côtés. Le relevant en un instant pour le faire passer à l'horizontale, je l'utilisais comme une lance afin de le jeter directement sur Arata. Evidemment, j'avais fait attention de ne pas me heurter à d'autre pilotis alors que je tentais de lancer celui que j'avais en main.

Et oui, pour l'instant, plutôt que de le pourchasser alors que lui pourrait ruser comme il le veut, j'allais l'attaquer de loin à ma façon. Après tout, s'il voulait m'attaquer, il devrait s'approcher de moi, et comme je me tenais sur un pilotis qui a déjà été brisé, je serais capable de l'attraper s'il essayait de m'attaquer par le bas. Le point final que je devrais dire ? C'était que je considérais ma position actuelle comme étant dans une sorte de forteresse, n'ayant besoin que de me défendre et d'attaquer de loin. Mais il fallait que je le lui fasse comprendre d'une certaine façon, auquel cas il ne voudrait peut-être pas s'avancer.

"-Allez, viens, je t'attends."

Après tout, je considérais ça normal, j'étais le premier à avoir attaqué, pourquoi ne pas échanger ces politesses de cette façon ? Chacun notre tour, à tenter une stratégie, peu importe. J'attrapais déjà un autre pilotis alors que je parlais. Bon, j'aurais peut-être des ennuis parce que je casse le matériel, mais c'était une sorte d'entraînement, et casser le matériel était tout à fait normal, c'était juste pas de chance, n'est-ce pas ? Enfin, j'espère que ça comptera de cette façon, si je devais payer pour les dégâts.. Fiou, j'en avais déjà mal au coeur et au porte-feuille.

Le pilotis que j'avais dans les mains fut brisé assez facilement, et je l'envoyais à quelques mètres devant moi, créant une sorte de deuxième pilotis improvisé qui me servirait plus tard. Il y avait donc 3 pilotis improvisé à mes côtés. Celui sous mes pieds, celui jeté en face de moi, et celui brisé à mes côtés. Assez au cas où toute complication se passerait, donc je me sentais plutôt en sécurité actuellement.

_________________
A fighter enjoys the thrill of battle and the taste of blood. He fights for pleasure, not out of pain.
You live for battle. You thrive on glory. You need nothing else, for what else is a warrior but the sum of his battles.
You continue your path. Known by many names, but mostly known by what you leave behind.
In your wake is nothing. You know no family. Your joy is the clash of steel, the spray of blood, the carnage of killing.
Loneliness is a success. It means everything has fallen to you already.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684 http://www.ascentofshinobi.com/t5702-tashida-keitei-carnet-du-best-boi

Ven 11 Jan 2019 - 11:33
Arata était encore en phase d'analyse, il ne savait pas tout à fait sur quel pied danser avec ce Tashida Keitei. Il avait un physique hors du commun sans doute, une force physique surpassant celle du Meikyū très certainement et une expérience taïjutsu sans doute supérieur elle aussi. L'adversaire du jeune shinobi avait simplement conservé son calme et garder en main le tronc brisé pour finir par le planter sur le sol de terre et de glaise composant le terrain d'entraînement. Il fallait du sang-froid, de la force et surtout une bonne confiance en ces capacités, mais Arata n'avait jamais douté du niveau plus que correct de son opposant. Et l'entendre se vanter ne l'étonna pas plus que cela non plus, Keitei devait être fier de son corps et son entraînement ne visait sans pas seulement la progression physique, mais aussi l'esthétique. La valorisation du corps chez de nombreux individus était signe d'un amour de soi et il avait bien raison, après tout il avait travaillé pour avoir ce corps. Il avait bien le droit d'être vantard sur les capacités qu'il avait acquises de par son dur labeur.

Le Tashida décida une approche moins direct pour sa seconde offensive, mais celle-ci prenait bien trop de temps. Fixant du regard le petit Arata son rival prit le temps d'arracher des troncs pour s'en servir comme de lances, il envoya l'une d'elle avec force et vitesse vers le genin. Arata ayant comprit l'idée saugrenue de son adversaire avait déjà fait le choix de partir et s'était simplement laissé tomber derrière son pilotis pour s'accrocher à l'aide de chakra sur la surface poncée. Il n'allait certainement pas jouer le jeu de son camarade, celui-ci adoptait une stratégie à distance pour mieux forcer le genin à se rapprocher et tenter l'attaque, hors ce n'était pas dans les habitudes du Meikyū. Arata n'aimait pas qu'on lui force la main...

Il jouerait son propre jeu et ne se laisserait pas influencer par un kirijin sous prétexte que c'était un combat amical, non il comptait bien remporter cet affrontement. Il entendit son opposant l'enjoindre à attaquer, mais ne s'en servit que pour être sûr qu'il était bien resté sur sa position. Un nouveau craquement de bois vint aux oreilles d'Arata qui s'affairait à progresser sur son adversaire par la gauche. Lors de son esquive du projectile de bois, le genin était en position surélevé par rapport à Keitei, sachant qu'un seul pilotis avait été brisé et rapetissé et que les seuls autres manquants étaient ceux brisés par le Tashida, le shinobi devait s'attendre à voir réapparaître Arata d'une position surélevé en toute logique. Ainsi, Arata avait décidé de ne pas le décevoir... ou presque...

En fonçant sur son camarade le Meikyū avait trouvé une idée ingénieuse qui lui permettrait peut-être de surprendre son adversaire. A pas vif et à un rythme soutenu sur la surface des pilotis de bois, il progressait sans vitesse grand V sur la gauche de son camarade. Puis arrivé à deux rangées de troncs de sa cible, il frappa lourdement la base d'un pilotis de telle sorte que la poutre gigantesque tombe en direction de son adversaire. Avant même que le décor bascule sur Keitei, Arata avait déjà prit la partit de fuser sur le pilotis en train de chuter. Espérant son ennemi occupé à se demander pourquoi un tronc lui tombait sur la tronche. Venu de côté, Arata frappa d'un coup de pied latéral et puissant ainsi il heurta quelque chose avant de fondre au milieu d'autres rangées de pilotis pour se dissimuler à nouveau sans savoir si sa cible était atteinte ou non...

Posté dans l'ombre c'est sans un mot qu'Arata écouta patiemment et dans l'attente, il n'était pas encore prêt à affronter Keitei directement. Le genin était loin d'être un lâche, mais il était surtout loin d'être un sot. En mission s'attaquer à plus fort que soi sans prendre le temps d'analyser et comprendre son adversaire était du suicide. Et si cela devait être un entraînement autant agir comme tel, le Meikyū gérait ce combat amical comme un combat susceptible de devenir mortel. Il avait à cœur de réussir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Mer 16 Jan 2019 - 8:54
Ce Meikyû face à moi semblait agile et rusé, bien qu'il n'osait -ou n'aimait pas- un combat direct comme je les aimais. Mais je n'allais pas lui en tenir rigueur pour si peu, après tout dans un vrai combat, il n'y aurait personne qui oserait se plaindre de la technique utilisé par son adversaire. Et de plus, sa ruse me donnait presque l'impression que cet homme était un renard. De par sa petite taille et ses ruses, ahah. Son agilité lui permettait d'esquiver les "petits" pilotis que j'utilisais comme des lances sur lui. C'était certain que ça ne m'étonnait pas. Mais alors que je le perdais de vue généralement, mais en sachant sa direction le voyant de temps en temps entre des pilotis, j'entendais un bruit qui me distrayait pendant un instant, une sorte de "Pah". Tournant ma tête dans cette direction, je voyais un des pilotis tomber sur moi. Pas étonnant, il essayait sûrement de m'attaquer avec, mais heureusement que j'ai crée d'autre pilotis pour me poser dessus n'est-ce pas ?

A peine le pilotis commençait à me tomber dessus, je changeais de place rapidement dans un bon agile et rapide, me reprenant directement sur l'autre, esquivant par la même occasion le pilotis qui me tombait dessus. Tout ceci m'a permit d'avoir une vue sur le petit renard qui tentait de m'attaquer. J'étais surpris de par sa ruse, si je n'avais pas crée ces plateformes, je me serais sûrement fait avoir, eh. Mais j'étais du genre à aimer les défis et mordre en retour. C'est pourquoi je me laissais frapper volontairement, mais en même temps qu'il bougeait, je venais à descendre lourdement mon poing contre son genou, pour le frapper de toutes mes forces. Je souriais en même temps, malgré qu'un grognement animal sortait de mes lèvres pour le coup de pied que j'ai reçu dans le côtes.

"-Urgh.. Hehe, bien joué.. !"


Mon sourire se tordait dans un mélange entre la douleur et le plaisir de me battre. C'était difficile d'affronter quelqu'un qui tentait de vous frapper et de fuir, mais ce n'était pas non plus quelque chose d'impossible si on s'y prenait directement. C'est pourquoi je visais pour quelque chose comme de l'auto-destruction. Une destruction à deux, pourquoi pas ? Mon sourire devenait encore plus étrange, alors que mes yeux bestiaux se fixaient sur la silhouette qui tentait de fuir juste après m'avoir frappé. Je fléchissais mes deux jambes en un instant, me propulsant sur lui comme une bête. Mes mains attrapaient un pilotis non loin pour me diriger directement sur lui, et un deuxième ensuite pour tourner autour d'un autre pilotis et arriver en face du Meikyû, mon genou voulant frapper son visage de toutes mes forces.

Il était vrai que je ne retenais pas mes coups, mais je prenais cet entraînement au sérieux le plus total. Et je pensais sincèrement que mon adversaire prendrait ça comme un affront si je venais à retenir mes coups, car personnellement je n'aimerais pas que quiconque fasse ça avec moi, retenir ses coups. C'est quelque chose que j'abhorre du plus profond de mon être. C'était un manque de respect après tout, j'en étais convaincu. C'est pourquoi j'y allais à fond, de toutes mes forces, le plus que je pouvais. Bon, techniquement ce n'était pas le plus comme j'avais encore les portes célestes à activer, mais comme c'était un combat de Taijutsu pur sans aides extérieures, je n'allais pas l'activer, eh !

_________________
A fighter enjoys the thrill of battle and the taste of blood. He fights for pleasure, not out of pain.
You live for battle. You thrive on glory. You need nothing else, for what else is a warrior but the sum of his battles.
You continue your path. Known by many names, but mostly known by what you leave behind.
In your wake is nothing. You know no family. Your joy is the clash of steel, the spray of blood, the carnage of killing.
Loneliness is a success. It means everything has fallen to you already.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684 http://www.ascentofshinobi.com/t5702-tashida-keitei-carnet-du-best-boi

Mer 16 Jan 2019 - 11:43
Bien joué, il plaisantait si Arata avait fait mouche ce n'était sûrement pas grâce à ses talents, mais bien grâce à Keitei. Le genin grimaça et posa son regard sur son genou gauche, il tentait de le plier avec difficulté. Le coup de pied que lui-même avait porté à Keitei s'était retourné contre lui, sans doute était-il bien plus atteint que son adversaire. Frapper une articulation et molester là assez pour la rendre douloureuse et moins efficace ainsi le combat tournait nettement à votre avantage. Le shinobi porté sur le taïjutsu avait su faire mouche en un seul coup ou presque...
C'était indéniable, le Tashida était plus rapide et plus puissant qu'Arata et sa ruse ne ferait désormais pas grande différence avec un genou handicapé. Non, malgré que le Meikyū ait du mal à l'admettre, il était tombé sur plus fort que lui.

Un son, celui d'un corps en mouvement provenait de la zone d'angle mort du genin c'était rapide très rapide, puis un clap le corps avait rencontré un obstacle. Un crissement maintenant quelque chose qui frotte contre du bois d'un coup une silhouette droit devant les yeux du jeune Arata puis un choc brutal. Trente-six chandelles et un canard, le corps adolescent du shinobi propulser plusieurs mètres en arrière. Il percute un pilotis de bois et tout l'air dans ses poumons est expulsé d'un seul coup, Arata a l'impression de plus pouvoir reprendre son souffle. Il se sent impuissant, les poumons collés au fond de sa caga thoracique... l'oxygène ne passe plus. Le gosse panique l'espace d'un instant, puis se reprend enfin l'air passe de nouveau. D'abord, par bribes puis un léger filet d'air le soulage jusqu'à prendre de grandes bouffés vivifiantes. Il a les larmes aux yeux, mais se reprend vite...

Où est Keitei, se demande-t-il en pensée ? S'il ne trouve pas rapidement la trace de son opposant, il sera out pour ce combat d'entraînement. Le genin le cherche du regard sans succès, tant pis il faut se déplacer. Le doute s'installe, son adversaire est trop rapide. Arata remonte à la surface de l'arène de troncs de bois. Tant pis, il va falloir se dévoiler le Tashida n'est pas le seul à s'être entraîné. Le genin attrape le bas de sa chemise et de son t-shirt pour ôter son vêtement il le jette au bas de l'arène et la gravité fait le reste. Le vêtement chute vitesse grand V vers le sol puis s'écrase dans un grand fracas soulevant des volutes de poussières et fissurant légèrement la surface de terre sèche.

Tu n'es pas le seul à utiliser cette méthode d'entraînement, passons aux choses sérieuses Keitei, annonça-t-il avec un ton assuré dans la voix.

Maintenant, il avait repéré son rival à quelques mètres de lui. Avec une impulsion de chakra dirigé dans ses jambes il fonça à une vitesse bien plus élevé que jusqu'à présent. Fini de se cacher entre les pilotis, les coups de trafalgar sont abandonnés au profit de l'affrontement pur et dur. Arata avait envie de se mesurer à Keitei, il se savait moins puissant et il courait sans doute vers sa perte, mais...

Allons-y c'est dans la défaite que l'on apprend le plus, s'exclama avec fougue le jeune shinobi !

Arrivé sur le genin plus âgé que lui, il envoya plusieurs séries de coups et un échange s'installa. Coup, parade, coup, parade puis coups, parade puis coup puis parade et encore coups suivît d'une parade... Les enchaînements se multipliaient sans que personne ne prenne l'avantage à première vue. Cependant, Arata faiblissait sans aucun doute, il n'avait pas la condition physique de son nouvel ami. D'un coup il cessa et recula d'un bond:

Allez terminer, j'abandonne ! Je sais reconnaître la défaite. Tu es plus fort que moi, je ne peux que l'admettre, mais j'ai beaucoup appris durant ce combat amical. Je te remercie, dit-il en s'inclinant respectueusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Mer 16 Jan 2019 - 13:59
J’esquissais un fin sourire sur mon visage quand mon coup dans son genou réussissait à le toucher. A vrai dire, la douleur que je ressentais à mes côtes me forçait à respirer lourdement. Et oui, il m’a fait bien plus mal que je n’aurais espérait. Comme quoi, malgré ce à quoi je pensais, peut-être que je l’aurais un peu sous-estimé cet homme en face de moi. Mais c’est ce que je visais quand même, cette double-destruction. Bien qu’apparemment, il a eu plus mal que ce à quoi j’osais espérer. Peut-être que je l’accompagnerais à l’hôpital plus tard.

Rapide, net, précis. Tout se déchaînait rapidement. Les pilotis fusaient dans ma vision alors que je me déplaçais rapidement. Mon coup avait fait mouche, touchant de plein fouet l’homme en face de moi. Pauvre de lui, je ne retenais jamais mes coups dans ces moments. Il reculait en un instant à cause du coup, et j’en profitais pour remonter tel un singe le long des pilotis et me reposer légèrement sur un pilotis, m’y accrochant avec une main en le regardant en l’air, tentant de camoufler avec grand mal ma respiration. Evidemment, c’était très mauvais, je n’étais pas habitué à être discret. Je ne faisais que le fixer tel un faucon regarderait un lapin.

Mais il faisait tout le contraire de ce qu’il faisait jusqu’à présent, montant jusqu’en haut des pilotis pour se montrer. Evidemment, je le suivais calmement pour faire la même chose, je n’allais pas le laisser se démontrer comme ça tout seul. Je remontais pour me tenir à quelques mètres de lui sur un autre pilotis, une respiration difficile.

« -Hehe, je suis toujours sérieux moi. Mais allons-y, encore plus ! »


Une voix farouche sortait de mes lèvres alors que mes jambes prenaient un appui puissant sur le pilotis. J’étais prêt à recevoir sa charge avec mon corps, prêt à échanger le coup avec cet homme qui était plus que ce qu’il montre au premier regard.

« -AH ! Bien dit ça ! »


Il avait raison, après tout je n’ai jamais été un génie, j’ai tellement souffert pour en arriver là où j’en suis, et pourtant je suis très loin du niveau que je rêvais d’atteindre. Nos coups s’échangeaient, mais je me prenais plus de coups que lui, le côté de mon corps où je me suis prit le coup précédemment ayant été affaibli. Quelques coups frappaient mon visage ou les parties supérieures de mon corps, mais une légère coulée de sang tombait de mon nez. Mais c’est seulement grâce à mon endurance que je gagnais face à cet homme, laissant un goût amer dans ma bouche. Eh, je soupirais calmement en secouant ma tête.

« -C’est faux, c’était serré. C’est seulement parce que je suis plus endurant, mais de mon point de vue j’ai perdu. Autant dire une égalité dans ce cas ? »

Je m’approchais rapidement de lui pour relever son corps avec une de mes mains, l’empêchant de finir de s’incliner. Je n’aimais pas ces actes de respect, ils créaient trop de distance entre les hommes. Je faisais un signe de tête pour indiquer qu’il faudrait qu’on descende, et une fois atterrit au sol, je tendais ma main pour la lui serrer.

« -T’as été un adversaire remarquable, c’était un entraînement que j’ai bien aimé. J’espère qu’on pourra se faire un pareil la prochaine fois, mon pote ! »

Evidemment, vu ce qu’on a fait, je le considérais déjà comme un pote ce type. Et d’une main et d’un geste vif, j’essuyais le sang qui avait coulé de mes narines, souriant à pleine dent. Malheureusement, ce sourire ne paraissait pas aussi amical que j’avais voulu le faire paraître à cause du sang qui s’y était mélangé, démontrant un sourire ensanglanté. Mais pourtant, c’était vraiment une pure bonne intention de montrer ma sympathie à cet homme, je voulais vraiment montrer seulement un sourire sympathique..

_________________
A fighter enjoys the thrill of battle and the taste of blood. He fights for pleasure, not out of pain.
You live for battle. You thrive on glory. You need nothing else, for what else is a warrior but the sum of his battles.
You continue your path. Known by many names, but mostly known by what you leave behind.
In your wake is nothing. You know no family. Your joy is the clash of steel, the spray of blood, the carnage of killing.
Loneliness is a success. It means everything has fallen to you already.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5167-tashida-keitei-les-muscles-avant-tout?nid=1#40684 http://www.ascentofshinobi.com/t5702-tashida-keitei-carnet-du-best-boi

Mer 23 Jan 2019 - 12:25
C'est avec étonnement qu'Arata sentit la main de Keitei le relevé, le shinobi était étonnant, il disait avoir perdu alors qu'aux yeux du genin en situation réelle il aurait été épuisé et à la merci de son adversaire. Était-ce de l'humilité ou simplement une marque de respect envers-lui ? Quoi qu'il en soit Arata appréciait le geste. C'est en relevant la tête qu'il remarqua que le Tashida était plus amoché qu'il n'y avait cru durant le combat, c'est vrai qu'en se sentant inférieur à Keitei, le genin n'y était pas allé de main morte. Cependant, il était surpris de le voir la bouche ensanglantée et de le voir souffrir des cottes visiblement. Lui-même n'était pas au top, son genou était contusionné puis une douleur lancinante allait et venait dans cette même articulation. Il se tenait sur une jambe maintenant et il sentait clairement son œil droit gonflé derrière le verre de ses binocles fissurés. Le nez rouge d'avoir rencontré le genou de Keitei à pleine vitesse et quelques contusions au dos après avoir frappé violemment un pilotis en bois.

Keitei semblait avoir apprécié la rencontre et c'était réciproque, Arata se sentait bien malgré ses douleurs. Entre Ren Aburame et Keitei Tashida, il s'était fait deux nouvelles connaissances extrêmement bénéfiques pour son évolution personnelle, intellectuel et physique. Et à entendre l'utilisateur de taïjutsu, celui-ci espérait bien pouvoir recommencer cela un de ces quatre. L'idée convenait parfaitement au jeune membre du clan Meikyū, il espérait encore apprendre avec ce gars. L'expérience de combat futur avec lui serait un gain inestimable pour le petit kirijin.

Arata sourit à son interlocuteur, un adversaire remarquable, il n'était vraiment pas avare de compliment, mais le genin ne savait que dire et devant la main tendue de son nouvel ami, il la lui serra vigoureusement puis répondit:

On a qu'à dire que nous étions ex-æquo, mais la prochaine fois je gagnerais Keitei Tashida j'en fais la promesse, mon pote, s'exclama le petit shinobi aux binocles rondes !

Arata rendit son sourire particulier à son adversaire, rival et ami désormais puis il sentit lui aussi que le sang ruisselait sur ses gencives et sa dentition. Il ria intérieurement à l'idée de leur poignée de main avec des sourires rouges et horrifiques...

Les deux combattants faisaient peine à voir, mais la scène de franche camaraderie qui se déroulait était elle, belle à crever. Une scène de camaraderie qui avait ouvert la page d'une saine rivalité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Scène physique, saine rivalité ¤¤ Keitei

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: