Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Premier entraînement d'équipe. [Pv : Isami & Shimi]


Sam 5 Jan 2019 - 16:51
Il était l'heure, maintenant qu'il avait enfin ses deux élèves. Avoir un seul élève n'était absolument pas gênant, mais la base du shinobi était bien de travailler à plusieurs, et avoir une équipe avec plusieurs élèves était parfait pour s'entraîner dans des situations réelles. Il était l'heure de faire leur toute première réunion à trois, dans laquelle ils se rencontreraient, ils apprendraient à se connaître et bien plus encore... à se battre ensemble.

Prenant son stylo et deux feuilles de papier, il écrivit à chacun d'entre eux une lettre qu'il allait poster via les oiseaux voyageurs du village. Il leur donna rendez-vous au lendemain matin, très tôt le matin, sur le terrain d'entraînement numéro deux. Une heure parfaite pour les préparer mentalement à une rude vie de ninja dans laquelle tous les combats ne s'effectuent pas dans des conditions rêvées. Quelle belle leçon de vie.

Le lendemain matin, il était arrivé à destination bien plus tôt que tout le monde. Il restait droit, les bras croisés, l'air sérieux et imperturbable. Il comptait bien imposer une ambiance très particulière. Celle dans laquelle ses élèves sentiraient qu'ils n'étaient pas là pour plaisanter, celle dans laquelle ils sentiraient qu'ils devraient donner tout ce qu'ils avaient.

-"Parce qu'aujourd'hui, vous devrez tenter dans un premier temps de me toucher.", dit-il alors que ses deux élèves étaient arrivés, à la suite des banales formules de politesse.
Se mettant en place, c'était à eux d'engager le combat tandis qu'il était prêt à agir. Il tentait une chose aujourd'hui : il ne leur laissait aucunement le temps de se présenter l'un à l'autre, ils apprendraient à se connaître au travers du combat. Maintenant, ils étaient libres d'agir comme ils le voulaient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Sam 5 Jan 2019 - 20:07
Tu te levas ce matin avec un immense sourire aux lèvres (pour changer) ; aujourd’hui était un grand jour. Aujourd’hui, c’était le jour où tu allais rencontrer ton coéquipier. Mais plus important : c’était le jour où tu allais revoir Yahiko-sensei, ton sauveur. Hier soir, tu avais reçu une lettre de sa part te donnant rendez-vous au terrain d’entraînement numéro deux, tôt le matin. Quand tu avais crié comme une petite souris en serrant l’enveloppe contre ton cœur, ta mère t’avait regardé avec de gros yeux, ne comprenant pas ton enthousiasme ; après tout, les entraînements n’avaient jamais vraiment été ton truc. Ou du moins, les entraînements physiques.

Et tu sentais que ç’allait être ça.

Avec une immense allégresse, tu sortis de ton lit, bus un grand bol de lait et te préparas en fredonnant (faux, évidemment). Une fois parée à l’entraînement avec ta nouvelle équipe, tu partis en saluant tes parents et te dirigeas jusqu’au terrain d’entraînement numéro deux. Tu avais la chance de ne pas être trop fatiguée : tu n’avais jamais été une grande dormeuse ; néanmoins, l’heure restait tout de même tôt. L’adrénaline était sans doute la seule chose qui t’empêchait de te frotter les yeux et de marcher comme un zombie.

« Bonjour ! », saluas-tu joyeusement en rencontrant ton professeur.

Tes joues prirent une teinte plus rouge. Pour tout dire, c’était comme si tout autour devenait gris (tu n’aurais remarqué personne d’autre que lui, à cet instant). Qu’il était beau ! Qu’il était intelligent ! Qu’il était parfait ! (Brr, ta niaiserie me file des frissons.) Pouvait-on trouver mieux ? Tu en doutais sincèrement.

L’équipe au complet, que tu sois la dernière ou pas, Yahiko-sensei vous informa que vous deviez tenter de le toucher. Tu notas dans un coin de ta tête que ce n’était qu’une première étape de l’entraînement ; tu lanças un regard interrogatif au garçon à côté de toi, plus âgé, et fixas de nouveau Yahiko-sensei.

« Vous toucher… comme ça ? »

Tu fis un pas en avant, main ouverte, pour toucher de ta paume son torse. Oh, que tu es maline ; feindre la stupidité et l’incompréhension pour poser ta patoune sur lui… bien joué.

Mais je doute qu’il tombe dans ton piège.

_________________
Did you know
THAT I LIKE YOU?
TELL ME NOT TO LOVE YOU THIS MUCH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 http://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567

Lun 7 Jan 2019 - 12:43
Aujourd'hui, premier entrainement avec mon Senseï, mais j'allais également connaître ma nouvelle coéquipière. Le Sendai avait finalement une nouvelle recrue, même si l'exclusivité de son enseignement me convenait. Au final, je n'avais fait qu'une seule mission à ses côtés, en plus de notre première rencontre qui se résumait à de brèves présentations.

Qui disait entrainement, disait probablement combat. En effet, le but d'un ninja était de savoir combattre et j'avais ce pressentiment que nous allions devoir affronter Yahiko. Le fait de me confronter à une personne plus forte et de grade supérieur me motivait, mais j'allais devoir collaborer avec une inconnue et cela freinait ma joie. Je savais que coopérer était important et que les résultats étaient souvent meilleurs, mais j'avais vraiment de la peine à m'ouvrir aux autres, je préférais me démerder tout seul. De plus, les sentiments dans notre profession étaient la pire faiblesse et je savais que la plupart des personnes s'attachaient à ceux qu'elles côtoyaient.

Le soleil montrait à peine le bout de son nez que je marchais déjà en direction des terrains d'entrainement, le numéro deux précisément. Les mains dans les poches, une démarche nonchalante et une expression toujours sérieuse. "Bonjour Senseï." Mon regard se tourna vers la jeune fille, très jeune fille... Elle n'avait rien à faire ici, pensait-elle que nous étions là pour jouer ? "Yô." Fut mon seul mot à son encontre alors que le Sendai expliqua l'objectif du jour : le toucher.

Simplement le toucher ? Il nous prenait vraiment de haut, était-il si puissant ou était-ce nous qui étions vraiment faibles ? Une chose était sûre, j'allais lui montrer qu'il se trompait sur ma personne, j'étais bien plus fort qu'il ne pouvait l'imaginer. La blonde tenta une approche naïve, Yahiko n'allait jamais tomber dans le panneau, il n'était pas Jônin pour rien. Ce comportement enfantin m'exaspéra, mais cela me donna une idée. Je connaissais mon Senseï, un protecteur, jamais il ne permettra à quelqu'un de nous blesser et j'allais jouer là-dessus.

Shimi était devant moi, elle me tournait le dos. Je dégainais mon katana et le levait haut dans le ciel, mon regard se fit noir et j'abattis ma lame pour envoyer une vague électrique sur elle. Mon Senseï allait la protéger ? Si oui, elle allait pouvoir en profiter pour le toucher, si non, elle sera grièvement blessée et ce sera du un contre un.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Lun 7 Jan 2019 - 21:50
Deux caractères si différents lui faisaient maintenant face. D'un côté, il y avait l'innocente, douce et insouciante Shimi, tandis qu'il y avait qu'Isami de l'autre côté, bien plus terre à terre, direct, réfléchi et bien moins naïf. Il ne fallait oublier que peu importait leur caractère, ils étaient actuellement des Genin et c'était à prendre en compte. Ils avaient à apprendre, et aussi attentifs et soigneux pouvaient-ils être, ils feraient des erreurs. La détermination n'empêchait pas ces erreurs, c'était cependant un déterminant essentiel pour apprendre le plus possible. Isami serait probablement celui qui apprendrait le plus, aujourd'hui.

A sa demande, suite à quelques présentations, Yahiko jaugea l'ambiance d'équipe. Ce serait la chose à laquelle il ferait le plus attention aujourd'hui, car séparément, ils n'auraient jamais l'occasion de lui faire le moindre mal. Shimi fut la première à réagir, bien que ce n'était pas vraiment une réponse à laquelle il s'attendait. S'approchant du jeune homme aux cheveux blancs, elle tendit sa main à plat et l'approcha aussi de son torse. A quoi s'attendait-elle ? Les consignes étaient données, il ne ferait plus aucun cadeau. Il n'y avait cependant aucune raison de la blesser.

Isami était quant à lui bien plus avenant et il débuta des mudras tout aussi vite. Il ne connaissait aucunement ses affinités, de ce fait, il ne savait pas ce qui allait être envoyé par son élève. Une chose était sûre, si c'était une attaque contre Yahiko, Shimi serait dans le champ d'action. Sa stratégie était intéressante, car si il visait véritablement son sensei et sa camarade, cela forçait le Sendai à défendre aussi la jeune fille. Risquée, mais intéressante. Il pouvait la jouer défensivement, mais sans prendre de précautions, c'était la jeune adolescente qui le toucherait.

Se reculant de quelques pas rapides, il fit quelques mudras pour créer un premier mur assez solide, voulant être certain qu'il ne romprait pas pour sa prochaine action. Cela devrait être largement suffisant pour contre-carrer complètement l'attaque d'Isami. Faisant deux autres mudras, il déposa une boule de chakra juste au niveau du ventre de Shimi, et la fit exploser afin qu'elle soit propulsée contre le mur, s'écrasant dessus. Il ne dirait mot, c'était à eux de trouver les réponses qui les mènerait vers la réussite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Mar 8 Jan 2019 - 8:42
Tu t’approchas de Yahiko-sensei en toute innocence, espérant qu’il se laisserait bêtement toucher, bien qu’une part de toi (moi, si jamais tu te posais la question.) te hurlais qu’il ne se ferait pas avoir, parce qu’il n’était pas stupide et que toi si. Ah, que tu pouvais être cruche. Néanmoins, tu continuas de faire quelques pas en avant ; après tout, tant que Yahiko-sensei ne bougeait pas, tu pouvais tenter cette « stratégie ». Tu allais en profiter pour réfléchir à d’autres moyens de le toucher lorsque votre professeur fit des mudrās ; aussitôt, tu ramenas ta main vers toi. Tu te préparais à reculer lorsque tu reçus un coup dans l’estomac ; le temps de comprendre ce qu’il se passait, tu étais projetée contre un mur de chakra. Ha ! Moi, je dis, le karma a quelque chose à voir avec tout ça.

Mais qu’est-ce qui lui prenait ? Pourquoi Yahiko-sensei t’avait-il attaquée ? Tu te contentais de le taquiner— Punition. Avant que tu n’entendes l’électricité et comprennes la situation, tu avais cru avoir été punie pour ta candeur ; après tout, tu étais un ninja. Tu te devais d’être sérieuse, de réfléchir à de vraies stratégies, et— Quoi ? Qu’était-ce ? Tu tournas la tête vers Isami : tu compris. Il avait tenté un jutsu sur toi. Tes yeux se noircirent de… de colère ? Oh, oui ! Laisse-moi prendre les commandes, laisse-moi te susurrer des doux mots à l’oreille, te dire comment lui régler son compte, laisse-moi faire ! Mais tu ne voulais pas prendre le risque de blesser Yahiko-sensei ! Mais tu devais le toucher, c’était l’exercice, et tu étais une bonne élève. Mais—

Tais-toi ! Et bouge, au lieu de rester plantée là ! Tu te relevas rapidement, te frottas l’estomac, fis rouler tes épaules douloureuses et courus loin du champ de bataille. Là, tu pouvais réfléchir. L’innocence était une carte que tu avais déjà jouée. Quelles étaient tes qualités ? Quels étaient tes défauts ? Réfléchis, ma Shimi. Oublions un cache-cache ; tu n’étais pas assez discrète. Un piège ? Seule, ça ne servirait à rien, et tu doutais qu’Isami souhaite t’aider. Tu étais nulle en Taijutsu : autant laisser tomber le combat à corps-à-corps. Bon sang, comment étais-tu devenue ninja ?! Ah, oui : en étant le soutien de l’équipe. Bon.

Qui disait soutien disait groupe ; tu te devais d’aider les autres, c’était ton rôle. Et autant cela me peine de le penser, autant tu as raison de souhaiter t’allier avec Isami. Mais tu refusais toujours de blesser Yahiko-sensei ; tu ne pouvais juste pas. Ton cœur, ce débile, te l’interdisait.

Tu n’es qu’un boulet.


_________________
Did you know
THAT I LIKE YOU?
TELL ME NOT TO LOVE YOU THIS MUCH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 http://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567

Mar 8 Jan 2019 - 15:18
Un mur se dressa dans le dos de Shimi, la sauvant de mon attaque. Malheureusement pour moi, Yahiko avait été assez vif pour effectuer des mudras et invoquer une défense à distance. Ma coéquipière avait échappé à un sale coup, mais contre toute attente, elle ramassa quand même des dégâts. Non pas de ma part, mais de la part de notre Senseï. Derrière ses traits de protecteurs et de bonne âme, se cachait un véritable Shinobi et un sourire se dessina au coin de mes lèvres lorsque je vis la blonde s’écraser contre le mur de Chakra.

La Kunoichi devait vite se ressaisir et comprendre la situation, dans cette équipe, personne n’allait lui tendre la main, elle allait devoir se débrouiller seule. Son regard changea, une certaine excitation monta en moi, les choses sérieuses allaient enfin pouvoir commencer. La demoiselle s’écarta du champ de bataille, pour reprendre ses esprits et prendre conscience de la situation. "Tu t’es réveillé ma petite ?" Lui lançais-je avant de composer une série de mudras et invoquer de véritables monstres.

L’adrénaline du combat me forçait à utiliser ce pouvoir sombre que peu de personnes avaient pu voir. Ma soif de victoire était bien trop importante pour brider mes capacités, je ne voulais qu’une chose, toucher mon maître, voir le blesser. Ce fut dans un nuage de fumée que des cris inhumains résonnèrent, de quoi donner la chair de poule. Peu à peu le brouillard se dissipa et laissa place à trois monstres fait de fils noirs étranges, bougeant dans tous les sens. Chaques créatures possédaient un masque, simplement pour avoir un visage, rien de plus.

Un monstre fonça contre le Sendai pour du corps-à-corps, un autre prit son envol en déployant des ailes dans son dos et se dirigea également vers le Jônin pour l’attaquer, mais par les airs. Le dernier effectua des mudras et resta immobile tout en joignant ses sortes de mains entre elles. Quant à moi, j’analysais la situation pour détecter le bon moment pour charger à grande vitesse et toucher mon maître. Shimi pouvait bien entendu se joindre à moi, mais je montrais clairement que son aide ne m’était pas très utile. Je dégainais gentiment mes deux katanas, mes lame goûteront au sang du Sendai!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Mar 8 Jan 2019 - 21:07
Claquant le dos de son élève contre le mur, il ne bougeait plus. Suite à sa contre-attaque dans laquelle il avait contré toutes leurs offensives, il se tenait toujours droit devant eux, impassible. Quelle solution trouverait-il à ce problème ? Se ligueraient-ils enfin contre lui ? Se décideraient-ils à agir ensemble pour additionner leur force et tenter de le renverser grâce à ça ? Ce ne semblait pas être l'avis de Shimi, ou du moins ce n'était pas visible dans ses actions. Il y avait hélas souvent des décalages bien visibles entre ce qu'on pensait et ce qu'on faisait, et le Sendai était bien curieux de savoir ce qu'il se passait dans la petite tête blonde.

Si une chose était sûre, c'était bien que ce qu'il se passait dans la petite tête blonde s'opposait complètement à ce qui se passait dans la tête de l'autre élève. Si Shimi restait sur le côté, un peu en retrait pour tenter de trouver une solution, Isami voyait son visage se transformer. On pouvait lire l'excitation, l'envie de réussir l'objectif que son sensei lui avait donné. Le Jûunin ne lui ferait aucunement regretter. Entendant l'infâme cri que les dédoublements poussaient, il observa ces trois espèces de grand monstre qui lui faisaient maintenant face. Ce style de combat paraissait incroyable, unique, la curiosité d'en découvrir un peu plus à ce sujet titillait l'esprit de l'adulescent.

Ce qui était excitant avec ces espèces de créature et surtout ce qui les composaient, c'était bien de se dire que chacun des fils noirs représentaient une arme, techniquement. L'un d'eux se décida à courir de front sur son adversaire, un autre s'envola avec une technique bien curieuse et le dernier resta aux côtés de l'original. Bien, la première chose à faire était de toutes façons de s'occuper du danger le plus imminent. Effectuant quelques mudras, il fit tout d'abord sortir deux clones devant lui, pour anticiper l'action des deux du fond qui restaient immobiles. Le véritable Yahiko sortit son épée en voyant son élève dégainer les siennes, mais les clones fit chacun sortir de leur mains autant de projectiles qu'il fallait pour tenter de faire disparaître les deux monstres qui lui fonçaient dessus.



Shimi tenterait-elle enfin le pas qui pouvait créer la différence dans ce combat ? Isami protégerait-il ses deux clones pour maintenir son offensive ? La vie de sensei était bien plus excitante que ce qu'on pouvait s'imaginer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Mer 9 Jan 2019 - 16:23
Tu le regardais avec un regard sombre : non, tu ne l’aimais pas. Oui, tu te devais de le battre. Oh, que c’était intéressant ! Ma petite Shimi qui s’enflammait ! Laisse la noirceur envahir ton cœur, ma chérie, et tout ira mieux ; tu n’auras qu’à dormir d’un sommeil réparateur, de me regarder nous guider. Oh, que j’avais hâte ! Je tapais dans mes mains telle une enfant. Personne ne va t’aider, mon minuscule souffle de vie ; tu es seule.

Tu ne répondis pas à la pique d’Isami, sauf si un grondement peut être considéré comme une réponse. Oui, tu étais réveillée. Maintenant, tu devais réfléchir à comment toucher Yahiko-sensei. Face à toi, Isami fit apparaître un nuage de fumée duquel des créatures sortirent ; tes yeux s’écarquillèrent. Tu regardais avec une admiration que tu tentais tant bien que mal de cacher le combat se faisant entre Isami et Yahiko-sensei ; deux créatures fonçaient sur ce dernier, et tu ressentais l’envie de le protéger, d’un seul coup, comme poussée par ton instinct.

Tu manquas de faire un pas. Ce fut ma voix qui t’arrêta. Il est Jounin, bon sang, s’il n’est pas capable de se défendre seul, c’est qu’il ne mérite, ni son titre, ni toi ! (Je ne crois pas en ton amour pour lui ; ce qu’il ne faut pas faire pour t’empêcher de jouer la stupide.)

Tu ne voulais pas être un boulet et— Mais oui. Réfléchissons un instant. Yahiko-sensei t’avait protégée en t’empêchant de le toucher lorsqu’Isami avait tenté de t’attaquer (ce que tu ne risquais pas de lui pardonner.) ; vu ce que tu voyais à l’instant, l’attaque avait dû être puissante (c’était du moins ce que tu comprenais du personnage d’Isami). Yahiko-sensei avait beau être ninja, il n’était pas un monstre ; si tu étais gravement blessée, tu étais pratiquement sûre qu’il arrêterait l’entraînement. Ce que tu devais faire… c’était jouer la carte de ton amour pour lui. Suivre ton instinct, le protéger, espérer être assez rapide pour l’atteindre et assez lente pour l’empêcher de te protéger. Tu devais arriver juste à temps. Tu devais être blessée, hurler ta souffrance, atteindre qu’il s’inquiète, puis le toucher.

C’était fourbe. C’était moi.

Un soupir. Que faire ? Fallait-il tenter le coup ? Ton regard se posa sur Isami : oh, tu allais avoir besoin de lui. Oh, non. Bon. Autant tenter.

Tu courus jusqu’à eux en hurlant : « Arrêtez ! », et en profitait pour lancer un regard à Isami, en espérant qu’il comprenne qu’il ne devait justement pas s’arrêter (tu pris garde à tourner la tête pour cacher ton visage à l’aide de tes cheveux).

Le pire, dans toute cette histoire ? C’est que cette idée est la meilleure que tu aies eue.

_________________
Did you know
THAT I LIKE YOU?
TELL ME NOT TO LOVE YOU THIS MUCH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 http://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567

Ven 11 Jan 2019 - 12:43
Mon Senseï invoqua à son tour des clones, mais seulement deux. Je gardais l'avantage du nombre et ce n'était pas rien. Mes répliques n'étaient qu'une diversion pour atteindre ma cible, car en effet, bientôt Yahiko sera pris au piège. Il n'avait pas porté assez d'attention au clone à côté de moi, celui qui avait effectué des mudras, car actuellement, des fils noirs se propageaient dans le sol et allaient s'emparer de la jambe du Sendai. Je restais néanmoins concentré et sur ma garde, je ne voulais pas être surpris avant de lancer mon offensive.

Les clones du Jônin envoyèrent des projectiles de Chakra contre la première ligne de monstres. Il allait me les détruire, mais ça ne me dérangeait pas. Cependant, au même moment Shimi décida de bouger, mais son action était incompréhensible. La Kunoichi décida de se placer entre les deux parties, mes clones lui foncèrent dessus et de l'autre côté il y avait les projectiles de Yahiko. Espérait-elle une intervention de notre maître ? N'avait-elle pas compris que ce dernier ne prendra pas sa défense, j'avais déjà essayé cette approche et elle n'avait pas fonctionné, pourquoi réessayer ?

Peu importe, c'était son problème. Je ne pouvais décidément pas compter sur elle et son destin m'importait peu actuellement. J'attendis le moment propice, celui où les fils noirs de mon clone allait immobiliser le membre du Sendai et ce moment arriva. Mon énergie afflua dans mes jambes et mes pieds, avant que je ne fende l'air avec ma vitesse. Un simple humain n'y verrai que du feu, un ninja de haut rang pouvait voir mon mouvement, mais était-il capable de le parer ? Je ne connaissais pas ses habilités en Taijutsu de mon maître, mais avec une jambe en moins, il allait être handicapé.

Mon corps traversa le champ de bataille, esquivant la zone où se trouvait mes clones, les projectiles et ma coéquipière. Je passais entre les deux répliques positionnées devant mon maître et lui faisais désormais face. J'assénais un simple coup, allais-je le toucher ? Je l'espérais, mais s'il parvenait à contrer, j'avais encore un atout à jouer.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Ven 11 Jan 2019 - 20:31
Il n'était plus seul, plus maintenant. Il avait été obligé de créer deux clones qui serviraient à tenir tête à ceux de son élève, parce que bien qu'il était largement supérieur à leur puissance individuelle, rien ni personne n'était à sous-estimer. La première cause d'échec était bien de sous-estimer son adversaire, et le Sendai avait bien l'intention de gagner le petit match qui l'opposait à ses deux élèves... ou plutôt au Kondô, actuellement. La jeune fille s'était faite bien discrète, et s'il y avait bien quelqu'un qui donnait un peu d'action à l'entraînement, c'était bien lui. Il était intéressant, empli de failles, mais intéressant. De nombreuses erreurs avaient été causées par les deux ninjas pendant ce cours petit affrontement, mais n'étaient-ils pas là pour ça ?

La jeune fille approcha en courant, criant à ses deux compères d'arrêter. Le Sendai était presque inquiet à cette idée, elle qui lui avait dit lors de leur première rencontre qu'elle le protégerait lorsqu'il se faisait passer pour un civil, était-ce ça l'étendue de son courage ? Inquiétant, en l'état, c'était une grosse barrière qu'il faudrait lui retirer pour débuter sa carrière de véritable Shinobi. Quelque part, le Jûunin voulait que pendant cette entraînement elle souffre. Une souffrance accompagnée d'un beau discours, n'était-ce pas ce qui était supposé engendrer une promesse qu'elle se ferait en se rappelant de ce qui la faisait souffrir ? N'était-ce pas ce qui créerait une promesse qui la tirerait vers le haut ?

Yahiko regardait brièvement le résultat de l'attaque de ses clones, qui fut un succès. Les deux clones explosèrent proche de Shimi, libérant des pics de fils noirs qui devraient la blesser. La voila, la blessure qu'il voulait créer chez elle. Il ne la protégerait pas, non, elle devait apprendre que la vie de ninja n'était pas mignonne, douce et sans encombre. Il n'était pas amoureux, lui, il n'aurait aucun regret à la blesser, il savait qu'elle serait plus résistante que ce qu'elle pensait.

Les pensées du garçon aux cheveux blancs furent coupés par une sensation sur sa jambe gauche, un étreinte importante qui lui maintenait le membre immobile. Le voyant sprinter sur lui, il comprit que c'était bien l'oeuvre de son clone, qui avait très sûrement fait passer les fils sous terre jusque lui. Il avait été naïf, quelque part il s'en voulait, mais n'était-ce pas tout aussi excitant ? Maintenant qu'Isami avait un espèce d'avantage, comment en profiterait-il ? Ses yeux s'écarquillèrent, son épée toujours en main, se demandant bien ce qu'il allait se passer. Un déplacement très rapide le fit passer entre les deux clones du Shinobi, épée en main, il allait frapper. Une frappe qui paraissait forte et rapide, mais pas assez pour mettre à mal le Jûunin. D'un geste sec, il mit son sabre en opposition, le timing pour le prochain combo était parfait.

Les deux clones avaient chacun un travail bien précis à faire, maintenant que Shimi était blessée et qu'Isami était occupé par le sabre de l'original. Chacune des duplications fit sortir du chakra de leur corps, une grande quantité, suffisante pour les entourer et les bloquer complètement. S'ils étaient tous les deux prit au piège, l'entraînement était terminé pour aujourd'hui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Sam 12 Jan 2019 - 19:57
Tu avais tenté. Et pour cela, j’étais fière de toi. Pour cela, je pouvais t’applaudir, te baiser la joue, te serrer dans mes bras dégoulinants d’horreur ; t’envelopper dans ma crasse, c’était ma passion. N’étais-tu pas sale, à être fourbe ainsi ? Oh que si, tu l’étais. Et ça me faisait plaisir… ! tu ne peux savoir à quel point. Je ressens l’envie de te toucher, de te souiller, de te salir, de te tacher, de t’encrasser, de te barbouiller, de te maculer. Te maculer de quoi, ma jolie ? De notre colère, voyons.

Tout cela pour dire que tu avais tenté mais raté. Bah ! on ne peut pas réussir à tous les coups. Dans ce cas, relève-toi, et— Dis-moi, que fais-tu ? Ne touche pas à la porte, et rends-moi la clé, veux-tu ? Non, non. Non ! Ne m’enferme pas dedans ! Tu es mieux avec moi, tu es meilleure avec moi ! Il t’aimera, je te le promets, je le jure sur notre vie ! Alors laisse-moi libre ! Ne me renferme pas ! NON !

Et tu sembles comme reprendre tes esprits. Tout n’a duré qu’une seconde. Tu te retrouves près de lui, ton professeur, ton sauveur, lui qui doit faire face à cet immonde, répugnant— À ce cher Isami. Tu ressens alors l’envie de le protéger, de te mettre face à lui, de tendre les bras, de te prendre tous les coups de sabre à la place de l’homme aux cheveux de neige. Tu étais prête à tout pour lui, peut-être parce que, quelque part, il restait le civil que tu connaissais.

C’est là que ça arriva. C’est là que tu vacillas sous le coup de la douleur, que tu mettais une main sur ton bras. Ton bras qui saignait. Tu regardas, horrifiée, ton professeur. Non, il t’a blessée. Non, il ne t'a pas protégée. Ça fait mal, hein ? Je t’avais dit qu’il était louche ! Je t’avais dit qu’il te trahirait ! Les hommes sont comme ça, ma Shimi. Au moins t’aura-t-il apporté la vérité sur ce monde de brutes.

Et tu sens la douleur. Et tu vois le combat. Et tu entends les lames. Et tu reviens à la réalité.

« Arrête, Isami ! crias-tu. Tu vas le blesser ! »

Tu t’apprêtais à courir pour te remettre entre eux lorsque tu te fis prendre au piège. Un piège vraiment ridicule, il faut le dire. Tu t’étais limite jetée dedans. Bravo.

Tu commenças à te débattre, tandis que seule ta tête dépassait. Bravo. Tu n’es vraiment qu’un boulet.

_________________
Did you know
THAT I LIKE YOU?
TELL ME NOT TO LOVE YOU THIS MUCH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 http://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567

Premier entraînement d'équipe. [Pv : Isami & Shimi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: