Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Un premier pas dans les ombres [Saji]


Lun 7 Jan 2019 - 10:09
Une pièce noire, les ténèbres venaient de happer tout ce qui restait de conscience a Nobuatsu Saji le sabreur de la Brume. Suite a une invitation de ta part, celui qui ne possédait pas le don de parole avait vu ses sens être accaparés part ta personne. L'emmenant dans l'antre des spectres tu avais décidé qu'il était l'heure pour lui de faire partie intégrante des sans-visages. Peu de personnes pouvaient ce targuer d'être promu aussi précocement dans cette unité d'élite, une unité qui ne faisait office que de rumeur au sein même des ninjas de la Brume.

Il était temps pour Saji d'embrasser la voie des ombres, une voie de laquelle on ne reviens pas. Positionné au milieu d'un puit de lumière le sabreur pouvait observer une groupe de ninjas masqué l'entourer dans la pénombre et un homme possédant un masque différent face à lui. C'était toi : ton bras avait attiré ce malheureux dans le domaine des ombres, il ne restait qu'un pas a faire avant l'irréparable. C'est a ce moment là que tu pris parole avec une voix légèrement différente.

"Réveille toi parmi les ombres Saji. Aujourd'hui tu a l'opportunité de faire partie des Spectres de la Brume, veillant à l'existence de chacun tout en abandonnant la sienne dans les ténèbres. Quel choix fera tu Saji ?"

Si il faisait le choix des ombres il n'avait faire un pas en avant, quitter la lumière dans laquelle il baigne et prêter serment au Sans-visages.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Lun 7 Jan 2019 - 18:30
Le néant. Impossible de dire comment il est arrivé ici, ni pourquoi, ni comment. Tout ce dont il se souvient, c’est d’une invitation de la part de son chef Keisuke, suite à quoi il s’est évanoui, fermant les yeux sur son regard froid et indifférent. Marchant à tâtons dans la pénombre, une lueur au loin lui dit d’approcher. Un rêve, ou la réalité ? Il l’ignore, tout ce qu’il sait, c’est qu’on l’appelle. Tel un papillon de nuit, il s’approche… Attiré par le halo de lumière, il s’avance et prend le risque de se brûler les ailes.

Ses paupières s’ouvrent timidement, sous l’effet de la douce luminosité venant baigner ses yeux. En parcourant la pièce du regard, il sent sa peau qui chauffe et scintille sous le flamboiement de l’éclairage, immergé dans la colonne de lumière qui enveloppe tout son corps et l’expose à la vue des regards inquisiteurs qui l’entourent. Un cercle de ninjas masqués, tapis dans l’ombre, des personnes sans visages, sans identité, connues seulement de la Mizukage.

Lui-même porte un masque, pour une raison personnelle. Pour autant si son visage n’est connu de personne, il révèle volontiers son identité à ceux qu’il juge dignes de confiance, des amis, qui à défaut de connaître son visage savent du moins son intégrité et l’ensemble des actions dont il est l’auteur. Ils peuvent ainsi le juger à partir des choix qui le définissent en tant qu’être de liberté.

Une âme errante à la lumière du jour, un être solitaire au milieu d’une foule ordinaire et chaotique. La faute à sa condition mutique qui lui empêche de s’intégrer complètement et de se sentir pleinement humain. Sans cesse mise en doute, son humanité, qui est pourtant l’une de ses principales qualités, ne s’exprimant qu’à travers les mots sur son carnet lesquels ne suffisent guère à véhiculer la complexité de son sentiment.

Engouffré dans les ténèbres, les Sans-visages attendent la réponse du candidat à la proposition de son maître dont la voix résonne dans la salle. Faire partie des Spectres de la Brume, un engagement sur lequel on ne peut pas revenir. Une promesse faite à Kiri de la servir. Un agent de l’ombre en même temps qu’un agent de la Brume, qui ne sera jamais reconnu par le grand public, dont les accomplissements pour le bien-être général ne seront sus que par la Mizukage.

On ne rejoint pas le Kyôi pour devenir un héros adulé par le peuple, mais pour œuvrer avec humilité, sans nourrir l’espérance d’être un jour compensé en retour. Après un moment d’immobilité, il avance son pied dans les ténèbres, puis l’autre, jusqu’à ne faire qu’un avec la nuit. Son shôzoku de jais se fond parfaitement dans l’obscurité. Il est prêt à prêter serment, et être adoubé pour devenir ce pour quoi il été destiné.

« ... »


Un protecteur bienveillant et silencieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Mar 8 Jan 2019 - 23:53
Profitant de ce long silence dans cette pièce étrange, tu pris le temps de réfléchir au chose qui ont fait que Saji avait été choisi parmis les soldats de la Brume pour faire partie des ombres. Étant un ninja plutôt silencieux et agile le muet possédait d'étonnantes capacités physiques ainsi qu'un don pour ce qui était de se faire discret. Cependant ce qui avait attiré ton attention c'était avant tout ses valeurs en tant qu'humain et ses idéaux. Un homme intéressé par la gloire ou l'argent n'aurait jamais pu faire un bon Spectre et tu ne le savais que trop bien. C'était pourquoi un homme comme Saji pouvait faire la différence.

Décidant de faire un pas dans les ombres, Saji venait de faire le choix d'abandonner son identité au profit de celle de celle d'un pays. Dorénavant il était le Spectre qui protégerait ces contrées sans que personne ne le sache.
Tendant ta main tu approchait petit a petit a petit du cœur du jeune homme. Les cérémonies d'honneur et de croyance... C'est choses la faisait parti du monde de la Lumière et le nouveau Spectre n'allais pas tarder à en faire les frais.


Posant des cinqs doigt sur son torse tu venais d'appliquer un sceau sur sa poitrine, un sceau d'une extrême puissance qui nécessite des heures de préparations.

" Ce sceau viens de te faire quitter le monde de la Lumière. Ce dernier arrêtera ton cœur si tu tente de le retirer ou si tu dévoile une information sur le Kyoi. Il représente aussi ton serment renouvelé au peuple de l'eau en qui tu voue ton existence dans les ombres. Relève toi et marche parmis nous désormais."

Ouvrant une porte, la lumière jaillit avec tant de puissance qu'elle pouvait aveulger n'importe lequel des Spectres présent. Il était desormais possible de voir des différentes salle a travers des vitres, les quartiers du Kyoi disposent de beaucoup de confort, cassant possiblement l'idée des ombres que l'ont pouvait se faire. Tu invitait Saji a te suivre afin de lui expliquer son nouveau travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Jeu 10 Jan 2019 - 0:38
Une confrérie d’hommes de l’ombre, des shinobis sans visage travaillant pour le bien de leurs homologues Kirijins. Ils se fondent parmi les gens ordinaires et pourtant, leur mission est bien singulière, elle consiste à accomplir des missions de la plus haute importance, visant à agrandir encore plus la puissance du village, et en garantir la sécurité face aux dangers qui le menacent. Une philosophie discrète qui correspond parfaitement au credo du sabreur muet originaire du pays de Kaminari.

L’histoire d’une immigration, d’un simple enfant handicapé d’un modeste village du Pays de la Foudre, issu d’une lignée de forgeron de père en fils, les Nobuatsu. Son parcours a commencé en tant que manieur de l’épée, développant un talent au sabre qu’il a mis au service de son village en dirigeant la milice aux côtés de son frère, puis eut lieu cet événement tragique, où il a perdu son maître. Par la force des circonstances, l’épéiste de Kaminari aux velléités sédentaires a été poussé à explorer les mers pour partir à la recherche de son frère criminel.

Suivant la direction de l’archipel, le Kaminarijin a croisé le chemin de nombres de personnes que ce soit lors de sa traversée des terres de la Foudre vers le Sud, ou bien en errant dans l’archipel de l’Eau pendant un an, juste avant d’intégrer le village de la Brume. Dire qu’à ses débuts, il était réticent à l’idée de vivre parmi les Kirijins, qui ne sont pas très tolérants vis-à-vis des étrangers.

Mais plus les missions s’enchaînaient, et plus le Nobuatsu s’est intégré à la communauté en montrant une certaine loyauté, et très vite, s’est élevé au rang de chuunin après avoir rejoint la promotion de genins d’hiver 203, parmi lesquels on pouvait compter Kuzan et Akane.

Aujourd’hui, sa loyauté est de nouveau testée avec ce serment éternel de fidélité envers l’assemblée des Sans-Visages, l’ombre derrière l’ombre, ceux qui ont juré de servir la Mizukage et l’intérêt supérieur du village de la Brume. La main du Gouketsu, l’homme qui accueilli Saji au sein de ce groupe d’élite, s’approche et pose sa main sur le torse de son disciple.

Du bout des doigts jaillissent des flammes d’une couleur particulière, imprimant à travers le cuir, une empreinte indélébile, qui d’après son auteur arrêtera son cœur, si par infortune il livre des informations sur sa propre organisation. Une précaution dont la légitimité peut être questionnée, étant donné le moyen employé pour faire taire les membres de l’unité spéciale. La douleur, vive au départ, s’estompe peu à peu.

Saji touche désormais l’emplacement du sceau qu’il ne peut pas voir à travers son uniforme, mais il peut sentir les cinq brûlures sur sa poitrine… Son cœur, semble-t-il ne lui appartient plus tout à fait, le privant ainsi d’une partie de son libre-arbitre. Son destin est désormais scellé, et ne fait plus qu’un avec celui du Kyôi, et par extension, celui de la Brume. Sous le commandement de son supérieur, le Genzou se lève et le suit jusqu’à la lumière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Jeu 10 Jan 2019 - 13:58
Silencieux, son handicap ne lui laissait pas vraiment le choix. Choisir de devenir un Spectre c'est un peu comme rejoindre le Royaume des morts ou encore passser un contrats avec des forces obscures : Tu avais besoin d'elles et elles avaient besoin de toi. Chacune paye un prix, même si en général on ne s'en sors jamais gagnant. Tout était une question de volonté, laquelle prédominait sur les autres et quelle objectif guidait tes pas. C'était une question que chaque homme pouvait se poser, mais une question qu'un Spectre ne pouvait plus se poser. Il avait déjà donné sa vie à une cause et ne pourra plus la récuperer.

Dorénavant Saji faisait officiellement partie de tes subordonnés et tu le traitera comme un fils de l'eau a part entière. C'est ainsi que débuta l'épopée spectrale de Nobuatsu Saji, faisant le tour du propriétaire tu montrais au Sans-visage chacune des pièces ainsi que ses quartiers personnels si il souhaitait se reposer seul. Les quartiers du Kyoi se trouvait sous le village de la Brume et n'était accessible que par très peu de personne, l'avantage c'était qu'un spectre pouvait s'y déplacer et rejoindre n'importe quelle partie du village très rapidement. Tu lui montrait une porte blindé en lui signifiant que c'était la pièce d'experiementation ou était entreposé momentanément un sabre appartenant a son clan qu'il avait récupéré a Kaze no Kuni. La dernière pièce que souhaitait lui montrer était une immense pièce vide au mur et plafond blindé qui servait de salle de test et d'entrainement, insonorisé elle permettait a n'importe quel Spectre de s'entrainer a volonté et à l'abri des regards. Faisant un rapide briefing sur ce que veux dire être un Spectre tu fis comprendre a Saji que personne ne devait le savoir et que son affiliation au Kyoi passe avant les autres.

"Tu te doute bien que les missions que tu accomplira désormais seront d'un tout autre calibre, bien plus dangereuse... Tu aura aussi ton identité de chunin et pourra accomplir des missions en tant que tel. Tu a quartier libre, si tu souhaite t'entrainer j'ai du temps libre. Sinon tu peux remonter à la surface par se chemin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Ven 11 Jan 2019 - 0:44
Corps et âme, le Nobuatsu est désormais lié au destin des agents de l’ombre qui veillent sur la sécurité du village et étirent son emprise jusqu’aux confins de son territoire. Si le sceau apposé sur son cœur lui empêche dorénavant de trahir ses pairs, il ne lui est pour autant pas interdit de choisir sa méthode d’exécution, le sceau ne réagissant que s’il décide de révéler des informations sensibles sur sa propre organisation.

Ses principes restent donc intacts, dans une certaine mesure. Il ne doute pas que son idéalisme, son code moral risque de lui poser problème quand viendront des missions qui joueront sur la frontière de la moralité. Mais l’intérêt supérieur de son village prévaut par rapport à sa propre survie, il a fait le choix de sacrifier une partie de son libre-arbitre pour garantir la protection des villageois, et les êtres qui lui sont chers… Et une personne en particulier à qui il s’est étroitement lié d’amitié.

C’est donc à eux qu’il pense en acceptant d’être asservi par le Gouketsu, certains parleront d’un pacte avec le diable, d’autres y verront davantage un engagement de loyauté absolue envers son village. Une preuve de cette fidélité poussée jusqu’à la négation de soi et de ses ambitions propres. Ce qui demeure en accord avec l’état d’esprit de Saji, qui considère l’abnégation comme la plus grande qualité du shinobi. Une partie au service d’un tout, une ombre parmi les ombres.

Parmi elles, le Sans-Visage devra se fondre. Pour cela, connaître leurs quartiers est fondamental, un réseau de salles creusées en-dessous du village, un quartier général caché sous le village caché. Impressionnant. Son supérieur lui montre les pièces une par une : d’abord les chambres s’il veut y dormir – il remarque au passage qu’ils sont bien plus confortables que son appartement miteux, une salle blindée abritant un sabre légendaire, et enfin une salle d’entrainement insonorisée pour les plus motivés.

La visite guidée s’achève, et le maître des lieux veut éclaircir une chose avec sa nouvelle recrue. Lui expliquant que son identité de Spectre devra rester secrète et que les missions du Kyôi seront prioritaires sur tout le reste. Un mouvement de la tête pour confirmer, et le Gouketsu finit par lui proposer de l’entraîner.

Une aubaine pour le sabreur masqué qui acquiesce pour exprimer sa volonté d’apprendre une technique spécifique qui l’aiderait à compléter son éventail de techniques. Il se saisit de son calepin, sillonne rapidement la page de son stylo afin d’y imprimer des lignes noires formant une série de mots intelligibles.

« Merci de m’avoir orienté sur cette voie, maître. Je suis honoré que vous proposiez de me prodiguer votre enseignement. Grâce aux combats que j’ai pu effectuer, j’ai progressivement constaté des failles considérables dans ma défense. Sauriez-vous m’apprendre une technique qui puisse remédier à ce problème ? Et j'ai également trouvé un rouleau enseignant une technique de niveau supérieur que je ne peux apprendre, peut-être vous intéresserait-il? »


Le muet sort ensuite un rouleau de sa sacoche et le tend à son interlocuteur.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Mar 15 Jan 2019 - 12:10
Le destin de Nobuatsu Saji était désormais lié a celui des agents de l'ombre. Plus noir que la nuit, plus mystérieux qu'une ombre il devra être partout et nulle part a la fois. Son nouveau titre venait avec de grande responsabilité, savoir quand se débarrasser de toute morale pour arriver a ses fins sera certainement l'entraînement le plus difficile pour le jeune Spectre. Il arrive fort souvent que l'être humain cherche a sauver tout ce qui peux l'être tandis que qu'avec l'expérience on se rend compte que l'homme est impuissant et ne sauvera jamais tout en même temps.

Décider de sauver quelqu'un reviens souvent a en condamner une autre et ce choix totalement arbitraire a pour de don de déchirer le cœur de la plupart des jeunes ombres.


Le sans-visage était bel et bien décidé à embrasser cette voix et toi tu avais decider de l'accompagner en lui enseignant le peu de chose que tu savais. Le muet tendais un rouleau qu'il ne pouvait apprendre de par le niveau. Décidant de l'observer plus tard tu choisi de te concentrer sur l'apprentissage de Saji.

"Saji.. d'après les souvenirs tu es affilié a l'élément du feu si je ne me trompe pas ? Laisse moi vérifier quelque chose."

En apposant ta main sur le sans visage tu était capable de définir les spécificités de son corps et de son chakra. Tu peux donc constater que le sceau était bel et bien placé tandis que tu cherche un peu plus pour connaître ses capacités latente. Son chakra était très affilié au Katon, mais tout comme toi tu arrivais à sentir une affinité avec la Terre. Elle restait a develloper chez le jeune ninja mais tu pouvais peux être l'aider grâce à ton entraînement.



"Saji il me semble que tu possèdes une certaine affinité avec la terre. Cependant elle dors encore si on peux dire, je vais essayer de t'apprendre un sort simple qui réveillera peut être tes capacités ?"

Exécutant une série de mudras dans la salle d'entraînement tu dis jaillir du sol un mur de terre bien compact qui serait capable d'amortir beaucoup de choc .
Tu attendais la réponse de Saji pour pouvoir continuer

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Mer 16 Jan 2019 - 12:43
Dangereuse est la voie qu’a choisi d’emprunter le Sang-Visage, un choix qu’il sera peut-être mené à regretter, ou peut-être pas. Peu importe, car les dés sont déjà jetés et le mécanisme du destin suit son cours inexorable, vers une fin tragique, ou alors un espoir de rédemption sous le signe de la félicité. Des décisions, il en aura à faire. Balancer entre l’intérêt de l’entité qu’il a juré de servir, et les principes qu’il s’est promis de respecter. Vient-il de signer le début d’un périple qui exigera de lui d’enfreindre ses propres commandements ? Ou réussira-t-il finalement à faire coexister les tâches qui lui seront incombées d’accomplir, des tâches absolument immorales qui auront pour effet de teinter son âme de la souillure du vice ?

Troublé par ses questions, il touche son torse, comme pour essayer de sentir son cœur battre après avoir reçu le sceau qui l’a définitivement lié à ses frères de l’ombre… et son maître qu’il contemple désormais face à lui. Le Gouketsu, un homme pragmatique et n’ayant à l’esprit que l’intérêt supérieur de son village. Une figure paternelle au sein de cette organisation spectrale, dans cette obscurité dans laquelle il marche à tâtons, il peut au moins compter sur quelqu’un pour lui montrer le chemin de l’excellence. Ensemble, ramener Kiri sur le devant de la scène – si ce n’est déjà fait, en leur apportant tout leur savoir-faire d’espions-assassins.

Pour essayer de ressentir la résonnance chakratique de son disciple, le maître des ombres pose sa main sur le Nobuatsu pendant un long moment. Réceptacle humain, il ressent comme un froid lui traverser le corps, quelque chose qui parcourt son réseau de chakra afin d’en humer les moindres recoins. Un résidu d’affinité, un indice qui permettrait de découvrir le potentiel encore refoulé de cet adepte du Katon. La technique prend fin, et avec elle, le contact de la main du jounin. D’une voix solennelle et froide, il annonce le résultat de sa recherche : il est naturellement lié au Doton.

Une affinité dont Keisuke est justement maître, ce qui lui donne l’occasion de remplir sa responsabilité de tuteur envers le Sabreur. Après une série de mudrâs, il fait surgir de sous terre une grande muraille de pierre qui à vue d’œil serait capable d’absorber des chocs d’une importante puissance. En voyant cela, le Genkou reste coi, gagné par la fascination de l’instant. De ses doigts, il caresse les aspérités de la surface minérale, comme pour essayer de s’imprégner au toucher de l’affinité avec la terre. Il se demande réellement s’il serait capable d’un tel exploit.

Résolu à explorer ce domaine encore inconnu de son potentiel, il approuve de la tête la proposition de son supérieur. C’est avec plaisir et honneur à la fois, qu’il recevra ce don.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Aujourd'hui à 0:38
Observant celui qui était désormais ton cadet dans les forces spéciales de Kiri, tu décelait une certaine forme de naïveté chez lui. Avait tu fais le bon choix en le choisissant lui et pas un autre ? Son esprit n'allait t'il pas lui jouer des tours dans le futur, serait t'il réellement tirer un trait sur tout sens moral si la mission le nécessitait ? Ces quelques questionnements trottaient dans ta tête et tu ne semblait pas y trouver reponse. De toute manière ce qui est fait est fait il est impossible de remonter le temps.

Dorénavant tu allais te consacrer a superviser ses missions ainsi que tout ce qu'il allait en faire un véritable ninja d'élite. D'ailleurs tu étais en train de repenser a l'artefact qui se trouvait dans la partie secrète de ton laboratoire, celle lame qui semblait venir d'un lointain pays possédait des propriétés plus qu'étonnantes. Peux être que si tu arrivais a en fait un ninja d'elite il pourrait recevoir ce sabre ? Vous n'étiez pas encore a ce point la cependant tu savais que si il continuait d'être assidu cela risquait d'arriver plus vite que prévu.

Dans l'instant tu était en train d'essayer de lui apprendre le mur de pierre afin d'eveiller pourquoi pas son affinité avec la Terre. Drôle de coïncidence quand il y quelques semaines tu avais appris cette même technique au chef du clan Kaguya.

" Bon pour commencer essaye de malaxer ton chakra en exécutant les mudras de ce sort : Tigre → Lièvre → Sanglier → Chien. Cela devrait être un bon exercice afin de réveiller ton affinité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Un premier pas dans les ombres [Saji]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: