Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Pour la patrie ∞ Solo


Lun 7 Jan 2019 - 22:28
Il se tenait, droit, devant le bâtiment, tandis que la brise d’été agitait ses cheveux blonds. A l’occasion, il serait sage de les couper, nota-t-il mentalement. Dans un automatisme incertain, ses poings se contractaient et se relâchaient, tirant sur les articulations de ses doigts. Que recherchait-il avec ce geste ? Il aurait aimé réussir à se convaincre qu’il n’attendait rien, mais c’était une poigne d’encouragement. Il en avait parlé à ses parents qui, plus qu’un feu vert dont il n’avait plus besoin, lui avait dit qu’ils le soutenaient dans cette démarche, combien même faudrait-il qu’ils parlent. Si l’Aburame appréhendait quelque peu cette discussion – car jamais oh grand jamais ses parents lui auraient dit la chose de la sorte s’il ne s’agissait pas de quelque chose d’important – il savait cependant que le soutien affirmé était sincère et attentionné. Jun même considérait que l’idée n’était pas mauvaise, ce qui marquait un point supérieur. Keitei ? Il lui réservait la surprise car ce n’était pas quelque chose de typiquement Ren – et c’est peut-être ça plus que tout qui montrait qu’au final, depuis l’enfance, il avait évolué. S’il ne demandait aucune médaille en retour, il ne pouvait se retenir de ressentir cette petite once de satisfaction, teintée d’un appétit pour plus encore – once qui se manifesta par un discret sourire en coin qu’il n’arriva pas à réprimer.

Relevant la tête, il observa le bâtiment. Etait-ce un bon choix ? Il espérait sincèrement que oui, mais le fait de savoir que c’était son choix voulait déjà dire beaucoup pour lui. Etait-il la meilleure personne pour ça ? Certainement pas. S’il appréciait les mensonges pour faire marcher les gens, il avait tout de même un sens de l’honneur et de la justice qui était marqué, voire fort. Cependant, physiquement comme en termes de capacités, il savait ne pas être parmi les meilleurs du village, et cela pouvait-être un préjudice notable. Le refuserait-on pour autant ? Il espérait sincèrement que non, et espérait d’autant plus qu’on ne le stigmatise pas pour certaines de ses… Capacités. Notamment celles consistant à envoyer des insectes à droite et gauche. C’était quelque chose qu’il avait connu et qu’il connaîtrait encore, il n’y avait aucun doute. Cependant… Il voulait devenir quelqu’un. Assez pour que plus personne ne lui fasse la remarque. Assez pour qu’on l’estime pour ce qu’il est et non pas les talents de son clan.

S’inscrire est une bonne idée. Une bonne idée. Une bonne idée. Il se répétait cette phrase telle une prière qui avait vocation à l’aider à avancer. De tous ses entraînements, il avait oublié d’endurcir son caractère tout comme de se rendre utile et mis à l’épreuve. Peu importe la quantité de livres qu’il lisait, la quantité d’exercices qu’il était capable de faire… S’il demeurait seul ou à s’entraîner sur des conditions amicales avec d’autres Genin, il n’y aurait pas ce frisson d’excitation, cette montée d’adrénaline qui rendait le danger d’autant plus succulent. Il soupira calmement, serrant son poing droit plus fort qu’avant, faisant blanchir ses jointures. Le visage déterminé, il fit un pas vers l’avant, puis un autre et, dès le troisième, tout le stress, toute la pression qu’il s’était mis sur le dos seul, semblaient se dissiper. Certes, en poussant la porte il avala bruyamment sa salive, mais c’était tout. Il était Aburame Ren et son côté shinobi, placé dans le « feu de l’action » - si l’on pouvait appeler ça ainsi – prenait le dessus et effaçait le doute, car ce dernier était bon pour les phases de réflexions, et surtout pas celles d’exécutions.

J’peux t’aider ?

Lança un homme d’allure bourrue, la quarantaine passée à vue d’œil, sentant discrètement le tabac froid. Immédiatement, Ren se tourna vers lui et se redressa un peu afin de se donner de l’allure, seulement pour se maudire ultérieurement devant le ridicule du geste. La sorte d’uniforme ainsi que la prise de devant dont il avait fait preuve le rendait probablement membre de la brigade, aussi l’Aburame se lança-t-il, saluant d’abord poliment l’inconnu.

Aburame Ren, j’aimerai intégrer la Kenpei.

La seule réponse obtenue fut un « tsss » semi-amusé, suivi d’un bref « suis-moi » qui n’avait, clairement, rien d’impératif. Combien étaient-ils, des comme lui, chaque jour ? Voilà une question qu’il ne s’était pas posé avant de venir, et qu’il refusait sincèrement de se poser maintenant – cela ne changeait rien pour lui actuellement, et il était incapable de deviner ce que cela pourrait changer par la suite, le nombre de variables inconnues était beaucoup trop long pour un quelconque ajustement. Sans guère faire trop de chemin, Ren obtenu de la part de l’inconnu un ensemble de documents à remplir pour poster pour la brigade Kenpei.

On’t’dira si t’es pris.

Lança ce dernier, aussi faussement désinvolte qu’il ne l’a été depuis le début. Même s’il l’avait voulu, l’Aburame était incapable de lui en vouloir. Ayant une tante qui travaille à l’hôpital, il ne se rendant compte que trop bien à quel point ce genre de travail pouvait être ingrat à travers ses récits. Et si cela ne donnait en rien envie, il ne savait qu’en faire fi. Il ne venait pas pour la gloire, la reconnaissance ou quoi que ce soit d’autre. Il venait faire ses preuves, et la seule personne à qui il devait les faire se tenait droit devant lui dans chacun des miroirs qu’il croisait tous les jours. C’est sur cette pensée hagarde qu’il rendit les documents, se demandant combien de temps faudrait-il pour qu’ils soient étudiés…

HRP:
 

_________________
BLOOD PRICE
Let my insects taste you
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5169-aburame-ren-reflechir-avant-d-agir http://www.ascentofshinobi.com/t5186-aburame-ren-journal-de-bord

Pour la patrie ∞ Solo

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: