Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Petit entraînement en couple [PV : Abuto]
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] EmptyAujourd'hui à 22:15 par Sekken Ryoko

» 2/Final. L'Empire du Feu
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] EmptyAujourd'hui à 21:32 par Gentoku M. Yamiko

» Or et plaisir [Yasei Reikan & Aditya]
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] EmptyAujourd'hui à 21:26 par Date Junko

» Un moment d'égarement × Junko
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] EmptyAujourd'hui à 20:44 par Date Junko

» 2/01. Faire tomber le masque
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] EmptyAujourd'hui à 20:12 par Metaru Itagami

» Mu Staki avec sa gueule de métèque
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] EmptyAujourd'hui à 19:16 par Mu

» Présages et réalités [Pv: Kansei]
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] EmptyAujourd'hui à 18:28 par Suzuri Takara

» Kokuen Akame [EN MODIFICATION]
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] EmptyAujourd'hui à 17:51 par Meikyû Raizen

» 2/02. Recroiser le fer [Victoire : Teikoku]
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] EmptyAujourd'hui à 17:33 par Hayai Taishi

» Cohabitation
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] EmptyAujourd'hui à 17:29 par Joo Jun

Partagez

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji]


(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Empty
Jeu 10 Jan 2019 - 1:51
Spoiler:
 

une voix lui rappela qu'une personne du nom de Sakana Ayanokoji allait l'accompagner. Depuis quand deux personnes étaient requises pour trouver un foutu chat ?

Kumo avait réservé de multiples surprises à Kei depuis son arrivée. Son rétablissement contre la foudre datait maintenant de quelques années, il pouvait se compter dans les heureux chanceux d'avoir vaincu un tel phénomène. Remerciant le village d'avoir sauté à sa rescousse lors de la tempête, il décida de rester au village des Nuages pour marcher sur le chemin des vrais shinobis et non d'un pauvre vagabond sans titre. À sa plus grande honte, il dut s'entraîner à l'aide de multiple personnes pour conserver l'espoir de devenir une puissante figure du village et voir même, au-delà des barrières de Kumo. Pour son apprentissage, Kei tenta de récolter toutes les missions possibles. Il voulait dépasser ses limites, mais il soupirait face à des propositions telles qu'aider une vieille mamie à faire ses courses ou promener un chien. Si c'était comme ça qu'on devenait un Kage alors.. pourquoi pas ?

Kei quitta son logement pour se diriger vers le bureau Central. Il s'avança dans une démarche rapide et on conservant la tête fière et haute. Du haut de son 209 centimètres, ceux qui passaient proche de lui perdaient presque l'équilibre. Arrivé devant le bâtiment, un jeune garçon à la chevelure grise se trouvait proche de l'entrée. L'homme aux prunelles brunes le regarda de haut, littéralement de haut et pénétra dans le domaine du bureau Central en lâchant un grognement. C'était un peu naturel chez lui d'agir telle une bête. Après quelques minutes, il se fit informer de sa mission. Un sourire en coin se forma sur son visage. Alors une dame qui a perdu son chat ? Quel délire. Avant même de pouvoir quitter, une voix lui rappela qu'une personne du nom de Sakana Ayanokoji allait l'accompagner. Depuis quand deux personnes étaient requises pour trouver un foutu chat ? Kei hocha de la tête et retourna à l'extérieur. Les bras croisés, il s'installa contre le mur et regarda au loin. Alors il était où ce Ayanokoji ? Kei chercha du regard qui pouvait bien être ce garçon, jusqu'à ce qu'il penche la tête pour apercevoir l'inconnu de tout à l'heure. Oh. Ouais. Bon. Ça ne commençait pas sur une bonne note. Kei toussa et se passa la main dans sa chevelure de feu.

« Hum, Sakana, c'est toi ? » dit-il sur un ton qui se tentait gentil. « Je crois qu'on va être ensemble pour trouver ce fout.. ce chat. »
Il se rattrapa sur son injure avant d'examiner son interlocuteur. Il n'avait pas l'air bien méchant, contrairement à lui-même.

_________________
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] 1553910318-mouton


Dernière édition par Yoshino Kei le Mar 29 Jan 2019 - 3:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Empty
Lun 14 Jan 2019 - 20:07
Une mission, une mission, une mission ! Oui oui on m'avait bien donné une mission, la première des premières. J'étais vraiment excité à l'idée de l'accomplir et bien sûr, la réussir. Je ne voulais pas entacher mon dossier Shinobi dés le début après tout. L'objet de la mission était plutôt simple, plutôt typique même. C'était le genre d'initiation qu'on donnait aux débutants d'après mon oncle mais moi ça ne me dérangeait absolument pas, il fallait bien commencer quelque part et j'étais plus que motivé à accomplir mon destin héhé. Pour la mission je n'avais pas prévu de sac, juste un petit équipement basique pour pouvoir me parer à toutes les éventualités. Comme à chaque mission, on nous la résumait un minimum sur un papier d'après les dires. Pour ma part je l'avais récupéré au centre.

Madame Tsukino avait perdu son matou et était sûrement inquiète, notre job était de dissiper cette inquiétude et de ramener la bête à la maison. De part l'accomplissement d'une petite tâche on pouvait non seulement rendre heureuse une personne mais aussi participer à l'effort de Kumo, c'était vraiment excitant l'idée d'agir pour le bien commun.

Anticipant les phrases de mon oncle -qui m'avait accompagné-, je pris la parole avec un grand sourire.

« Ne t'inquiète pas, il n'y a pas de raison pour que j'utilise les portes, ce n'est qu'un petit chat après tout ! »

Après ces quelques mots, je filai en direction du lieu de rendez-vous. Je devais rencontrer un certain Yoshino Kei qui serait mon premier partenaire de mission. Je ne le connaissais pas, il ne me semblait d'ailleurs pas avoir fait l'école Shinobi avec lui. C'était l'occasion de rencontrer un autre Shinobi et d'en apprendre toujours plus. J'étais vraiment impatient de débuter la mission à ses côtés. Quelques minutes m'avaient suffit à rejoindre le point de ralliement. Je fus d'ailleurs un peu... surpris de voir qui était mon partenaire de mission. Je ne pouvais pas le rater et je ne pensais pas me tromper, il était à l'endroit demandé. Kei semblait vraiment plus expérimenté que moi et surtout... très grand. J'avais l'impression de me faire un torticolis rien qu'en le regardant.

Je ne fus pas le premier à prendre la parole, mon aîné décida de le faire et je ne m'étais pas trompé, c'était lui mon partenaire de mission.

« Ohayô ! Enchanté de faire votre connaissance et j'espère qu'on va assurer ! C'est ma première mission alors soyez indulgent senpaï. Je suis sûr qu'avec un peu de débrouille, on arrivera à le récupérer. » Dis-je en affichant un grand sourire.

J'étais bien sûr optimiste, après tout à l'académie on nous avait appris toutes les bases pour être un bon genin. Peut-être n'était-ce pas le cas pour Kei ? Il était bien plus vieux que moi et donc sûrement plus expérimenté et gradé ? Je lui poserai la question un peu plus tard, lorsqu'on fera connaissance.

« Dites moi, est-ce que vous avez déjà réfléchit à une stratégie pour le choper ? Je me demandais si on avait les coordonnées des anciens traqueurs pour savoir où il se terre habituellement le gros matou. Sinon on peut demander à Madame Tsukina... non Tsukino. Qu'est-ce que vous en dites ? Prêt pour l'aventure ?! »

Je levai le bras droit dans les airs, très motivé -trop ?- pour accomplir notre devoir.

_________________
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Empty
Ven 18 Jan 2019 - 3:11
Kei pouvait parier que ce gamin était entouré d'amis, d'une famille qui l'aime et d'un sensei qui souhaite le voir s'épanouir. Tout ce que le Yoshino n'avait pas.

Lorsque ce fameux Ayanokoji approcha au point de rendez-vous, Kei se doutait qu'ils allaient former une équipe d'enfer. À première vue, il ne pouvait pas se tromper sur l'identité de son partenaire d'équipe. C'était bien lui. L'aîné ne se présenta pas et sauta tout de suite au sujet de la mission. Il se forçait à opter pour une voix plus délicate qu'à son habitude. Il avait fait fuir quelques personnes avec son ton brusque de gladiateur, il comptait sur ce Sakana pour rester fidèle à ses côtés et retrouver le chat avant le coucher du Soleil, donc l'action de l'effrayer ne se présentait pas sur sa liste d'objectifs. Kei laissa le jeune shinobi lui adresser la parole et resta silencieux après sa démonstration d'énergie. Il soupira et se plaqua une main pour masquer son visage découragé. Il laissa quelques secondes passées avant de reprendre une mine beaucoup plus ferme, ne laissant aucunement l'occasion à un sourire d'apparaître.

« Ta première mission ? » dit-il en retournant à sa position initiale, les bras croisés. « Je vais être gentil avec toi sachant que c'est ta première mission, probablement sans ton équipe aussi, mais ne va pas croire que nous sommes amis ou relié par cette journée. On trouve le chat, terminé. »

Kei gonfla son torse et finit par soupirer. Ce Sakana n'est qu'un enfant. Il n'avait aucune raison de le détester ou de lui crier après avec toute la force de ses poumons. Pour une fois, il pouvait bien s'adoucir. Puis le gamin se défonce le cou à tenter de le regarder dans les yeux. L'aîné s'accroupit devant son camarade et encore ainsi, sa forme restait imposante. Quel âge avait-il ? Peu importe le temps, le Yoshino n'avait jamais été si joyeux. Enfin, peut-être, quand il était petit, mais cette période était bien égarée dans le néant. Ayano continua de parler avec sa voix angélique et son humeur digne d'un petit chiot. Pour un débutant, comme Kei d'ailleurs, il posait de très bonnes questions. L'homme à la chevelure de feu eu un sourire en coin, ce visage n'avait rien de rassurant, mais c'était déjà un bon signe ce petit sourire.

« T'es pire qu'un petit chiot. » dit-il en retrouvant son ancienne position et en souriant. « Ouais j'ai pensé à une stratégie, mais avant, quelques petites règles: Tu peux oublier le vouvoiement, je ne suis pas si vieux, j'ai 25 ans. Je te fais une fleur, je fais l'effort d'être gentil, mais embête moi une seule fois et c'est terminé. Et surtout, pas de senpai. Je ne suis pas senpai, je suis moi. Yoshino Kei. Compris ? »

Il espérait ne pas l'avoir effrayé avec ses petites règles, mais ils étaient du même rang. Bien qu'une différence d'âge s'imposait, les préfixes ne l'enchantaient pas. Ça lui donnait l'impression d'être un maître, cette idée ne lui allait pas du tout. Quoi que, bien qu'il se sentait plus mature et surtout plus fort, il ne doutait pas des capacités de l'héritier des Sakana. Peut-être qu'il était plus fort que lui ? Kei pouvait parier que ce gamin était entouré d'amis, d'une famille qui l'aime et d'un sensei qui souhaite le voir s'épanouir. Tout ce que le Yoshino n'avait pas.

« J'ai pris les coordonnées de la dame Tsukino, nous allons passer à sa maison. L'important est de savoir son apparence et les lieux qu'il fréquente. Inutile de demander aux anciens traqueurs, Tsukino sait probablement tout à propos des anciennes disparitions. »

Kei tourna les talons et commença à avancer vers le premier point. C'était tout bête, mais il avait peur de se tromper dans son chemin vers la victoire. Il n'agissait pas vraiment en équipe, alors qu'on lui avait collé un partenaire pour une bonne raison. Il était persuadé que son travail d'équipe devait s'améliorer, mais étant un vagabond depuis des années, son âme n'appartenait pas à la foule ou même à un simple duo. Encore une fois, pour Aya, il allait faire un effort. Si près de la maison, Kei s'arrêta et regarda le jeune shinobi.

« Je ne t'ai pas demandé ton avis tout à l'heure, mais je le fais maintenant. Est-ce que tu as quoi que ce soit à ajouter ? Un détail que tu as gardé pour toi ou un commentaire ? Tu peux dire tout ce qui te chante, si tu crois que cette mission va dans la mauvaise direction, je te permets de me faire signe. Tu peux même prendre les devant à tout moment, je considère que c'est ta journée. »

Il ignorait d'où venait cette façon de parler et de prendre soin de rassurer son partenaire, mais pour le bien de la mission, et peut-être un peu du gamin, il tentait un terrain jamais touché lui.

_________________
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] 1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Empty
Lun 21 Jan 2019 - 22:05
Aïe, 0 pour Aya et 1 pour Kei. Oui oui, j'avais peut-être été un peu trop honnête avec le bonhomme ! Après tout je ne pouvais pas m'en empêcher... C'était ma première mission et apparemment ça le déconcertait un peu comme situation -aux premiers abords-. Le voyant avec sa mine sérieuse, je ne savais plus où me mettre... Rouge comme une tomate, je n'arrivais pas à détourner le regard du sol. Je l'entendis alors prendre la parole et lorsque j'entendis «  Je vais être gentil » je souris tout en levant le bras droit comme pour fêter une victoire. J'étais novice mais le bonhomme l'avait quand même accepté, c'était top ! Bon il calma ma joie en me disant qu'on ne pouvait pas être ami... pas grave, il changera peut-être d'avis plus tard, peut-être pas. Tout ce qui comptait pour moi, c'était de remplir la mission et de bien travailler à ses côtés.

« Super senpaï, ça me va !»

Sans comprendre le comment du pourquoi, mon partenaire s'accroupit face à moi... Ah si je venais de comprendre, il faisait environs trois mètres et moi... un peu moins ! Soudainement je pus voir un petit sourire sur son visage. Je ne compris pas vraiment au début, je pensais même que ma tête le faisait rire. Hein ? Un chiot qu'il disait ? Non mais quand même... Ah mais ? Serait-ce un compliment ? Il me trouvait peut-être aussi mignon qu'un chiot ? Je ne comprenais pas trop où il voulait en venir mais en tout cas, il disait avoir un plan et ça, c'était super intéressant. Je troquai alors ma mine interrogative pour une plus sérieuse, à l'écoute de mon partenaire. Fausse alerte, il voulait me parler des règles. Je n'étais pas contre, pour moi c'était une obligation d'avoir des règles pour le bon fonctionnement de la société, les missions ne dérogeaient pas à cette idée. Kei-senpaï me demanda d'oublier le vouvoiement, arguant ses vingt-cinq printemps. Ça ne me dérangeait pas de faire autrement, après tout je le faisais simplement pas respecter mais le tutoyer allait sûrement être plus facile pour moi.

« C'est compris Kei, pas de senpaï et pas de vouvoiement. Je peux en proposer une autre de règle ? » Question rhétorique ? «  Ne t'accroupis pas quand tu t'adresses à moi s'il te plaît, je ne suis pas trop-trop crédible sinon. Imagine si quelqu'un nous voit, on va croire que je suis ton fils ou ton p'tit frère que tu sermonnes !» *surtout avec ta tête de tueur* pensais-je.

Mon partenaire de ce jour m'exposa le plan. Première étape, rencontrer la dame au chat. C'était un peu logique, j'étais tout à fait d'accord avec son idée. L'idée des traqueurs, ça ne lui plaisait pas trop et ça ne me dérangea pas. On l'utilisera peut-être en derniers recours, pas de problème !

« Allez, j'en suis ! » Dis-je avec un grand sourire en me mettant à sa hauteur, à la même allure.

Alors que nous arrivâmes à la maison de la dame Tsukino, Kei voulut reparler du plan et me demanda si j'avais quelque chose à ajouter. Le bonhomme me proposa même de prendre les devants si nécessaire, c'était plutôt cool de sa part. Honnêtement, ça me touchait. Il m'avait dit son âge, nous avions plus de dix ans d'écart et pourtant, il me fit ces propositions... j'étais vraiment content. Comme première mission, je ne pouvais pas rêver mieux ! Bon on venait à peine de commencer, alors je ne devais pas trop m'emballer. Cela dit, je répondis à ses mots par un grand sourire et un pouce en l'air.

« Merci pour la proposition, pour l'instant ça me va ! Si j'ai quelque chose à dire, je n'hésiterai pas, c'est gentil de ta part d'agir comme ça avec moi. »

Il était temps de rejoindre la maison de la propriétaire du chat, elle devait être super inquiète, le temps pressait. Je pris les devants et toquais à la porte. J'entendis comme de gros tremblements derrière la porte et tout à coup, elle s'ouvrit. Une dame bien musclée en tenue de soirée se présenta à nous, des cascades de larmes étaient propulsées de son visage. Pauvre dame...

La belle Madame Tsukino:
 

« Bonjour madame, nous sommes les Shinobis affectés à la mission pour récupérer votre chat. Moi c'est Sakana Ayanokoji et lui Yoshino Kei; On va faire tout de notre possible pour vous aider. Tout d'abord est-ce que vous avez une photo ? »

La vieille dame nous montra une photo de son chat, toujours en chialant. Et franchement... le chat était vraiment moche. Trop honnête, on put lire un air de dégoût sur mon visage. La dame me reprit aussitôt.

« T'as un problème gamin ?! »
« Non madame aucun, gomen! Euh... est-ce vous pouvez nous donner des informations utiles sur votre animal ? »


Suivre le plan, suivre le plan...

_________________
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Empty
Mar 29 Jan 2019 - 2:55
Chat Potté

Un sacré numéro ce gamin. Déjà ses mimiques prouvaient une joie de vivre, mais aussi ce sourire angélique réussissait à attendrir la bête sous sa carapace. Kei opta pour abandonner ses allures de monstres et sourit plus facilement face au genin. Inutile de lui mettre une pression qui le ferait pleurer et ramper jusqu'à chez lui, bien que l'aîné doutait que Aya abandonne, peu importe les conditions qui s'acharnaient sur lui. Il pouvait le sentir, le gamin avait un bel avenir s'il continuait d'user de sa bonne humeur ainsi. Son équipe comptait un bon soldat parmi eux. S'ils réussissaient leur mission, Kei se promit de lui en faire part.

Après leur rencontre bien mouvementé et pleine de restrictions, le Yoshino prit pour aqui que la mission devait commencer avant que le Soleil leur prouve le contraire. Avec Aya qui le suivait de près, les deux genins prirent la direction de la maison de cette chère dame en pleine dépression féline. Arrivé là-bas, Kei dévisagea discrètement le phénomène sous ses yeux.

« Oh bon sang.. » murmura-t-il.

De son physique à sa voix, tout déstabilisait l'ancien vagabond. Ses muscles rivalisaient presque avec les siens. Ses larmes se mélangeaient avec le début de morve que formait son nez. On se demande pourquoi son animal ne cesse de quitter. C'était terrible de A à Z. Kei laissa Aya parler, il était probablement mieux placer pour intervenir de façon sociale. Le garçon à la chevelure blanche présenta sa team de feu et demanda une photo. Aussitôt, comme si elle gardait la photo sur elle pour se remémorer son chat, elle tendit le bout de papier. Kei se pencha pour mieux contempler la fameuse cible et il se retourna aussitôt pour laisser une vague de toussotement s'échapper. Le rire était au bout de ses lèvres et le visage de Aya ne l'aidait absolument pas à rependre le dessus.

« Mon adorable Monsieur Caramel adore la chaleur et le poisson. Il passe la majorité de son temps à manger ou dormir sur mes genoux. Le coquin, il adore les demoiselles, mais pas les garçons. » dit-elle en tapotant étrangement la main de Kei. « Monsieur Caramel adore les promenades dans la zone de restauration, à croire qu'il veut tout manger. » un faible sourire d'espoir apparu sur le visage de Tsukino. « Les dernières fois, il a été traqué près des sources chaudes et à la maison d'une autre famille. Pff, j'ai bien failli le perdre. Cette famille disait qu'il s'en occuperait mieux que moi ! Vous pouvez y croire !? Mais, hihi.. j'ai une arme infaillible. Mes croquettes sont les meilleures. »

Kei nota mentalement toutes les informations. Elle parlait sans arrêt cette vieille. Avant qu'elle puisse commencer à parler de ses fameuses recettes de cuisine, le Shinobi l'arrêta.

« Nous allons prendre les croquettes, si possible. »

Surprise d'avoir été interrompu, elle alla chercher un petit sac de nourriture et les offrit au plus petit.

« Faites bien attention, je ne veux pas que la force soit utilisé sur lui !! » dit-elle en menaçant de son doigt dodu.

Kei fit signe à Aya de prendre chemin, mais dos à la dame, il sentit un pincement à son derrière. Le Kumojin se retourna rapidement et sauta presque en voyant Tsukino lui faire un clin d'oeil séducteur. Le Yoshino alla retrouver d'un pas rapide son coéquipier avec une tête presque apeurée. Décidément, elle était bien étrange. Heureusement qu'ils avaient récolté plusieurs informations pour commencer à se lancer pleinement dans la course.

« Les sources chaudes sont les plus proches sur notre trajet, je propose qu'on arrête là-bas comme premier point. »

Ne t'accroupis pas quand tu t'adresses à moi s'il te plaît. Cette phrase résonna soudainement dans le vide de son esprit. À son désir, Kei avait voulu intimider son partenaire, c'était commun chez lui. Pourtant, il commençait à bien apprécier la compagnie du jeune garçon.

« Je ne vais plus m'accroupir, désolé. » dit-il sans regarder Aya, toujours cette mauvaise sensation qui lui collait aux nerfs lorsque des excuses sortaient de sa bouche. « Puis, avec la sale tête que j'ai, personne n'oserait croire que je suis ton père ou ton frère. » dit-il en éclatant de rire.

Rire. Un vrai rire avec une touche de gaieté. Peut-être était-ce Sakana, mais le rouge ne se sentait pas en état de blesser. Il voulait plutôt rire et accomplir cette mission en équipe. Un duo. Maintenant avec une expression faciale plus détendue et souriante, Kei enchaîna la route jusqu'au temple de la relaxation. Il adorait ce lieu, surtout les matins froids. Dans le hall d'entrée des sources, le géant informa au comptoir que son équipe était en mission et donc qu'il prendrait quelques minutes à observer les deux côtés. Ah oui.. c'est vrai, la section homme, et l'autre femme.

« Habituellement je ne laisse pas le choix, mais tu préfères fouiller du côtés des garçons ou des filles ? » dit-il en sentant des regards se poser sur eux. L'un ou l'autre, ça n'allait pas bien se terminer.

_________________
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] 1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Empty
Lun 18 Fév 2019 - 21:58
Caramel ? Chacun était libre de faire ce qu'il veut hein mais honnêtement le caramel c'est bon et de temps en temps ça a une belle forme... Tout le contraire de ce chat. Je pensais plutôt à une créature des profondeurs qu'une friandise en toute sincérité. Peut-être que c'était au niveau de la coiffure ? Je laissai ma tête tomber sur le côté mécaniquement avant d'observer encore quelques secondes la photo. J'avais envie de mettre un coup d'épaule à Kei-senpaï pour qu'il observe lui aussi avec insistance la laideur de la bête mais juste un regard vers lui m'avait suffi, lui aussi trouvait cette chose étrange. Apparemment la créature aimait les damoiselles... qu'est-ce qu'elle entendait par les damoiselles ? Ses semblables ou bien nos semblables ? Franchement avec ces mamans gagas des chats on ne savait plus où donner de la tête. Apparemment il traînait non loin des sources chaudes et avait même créché ailleurs une fois. Et bah à sa place... j'aurais peut-être fait pareil, bien vu l'affreux !

D'après les dires de la vieille, ses croquettes faisaient des miracles alors pour l’appâter mon partenaire en demanda. Très bonne idée, franchement j'étais trop distrait par le chat que j'en avais oublié les stratagèmes, il fallait que je me reprenne pour le bon déroulement de la mission. Mon partenaire me demanda de prendre la route, il était temps de quitter la dame aux chats -Merci kami-sama-. Je pris un peu d'avance pour ma part mais par curiosité je m'étais retourné et avais vu la dame faire un petit clin d’œil à Kei. J'avais peut-être loupé quelque chose ? En tout cas il ne semblait pas rassuré le grand monsieur.

« Bizarre ce clin d’œil, il t'a fait peur mais pourquoi ? Tu devrais pourtant être content, une si belle femme et qui de plus est... possède un chat magnifiquement magnifique.. »

Oulaaa je prenais mes aises, je devais me rappeler qu'il ne voulait pas faire ami avec moi. Pour faire passer la pilule, je lui lâchais un de mes plus grands sourires et un visage angélique comme je pouvais le faire. Ça marchait de temps en temps avec mon oncle qui était aussi un peu dur sur les bords, peut-être que ça marcherait avec le géant rouge.

« Oublie ce que je viens de dire, pensons plutôt à Caramel le coureur de jupons. »

La prochaine destination était donc les sources chaudes... ça me rappelait quelques histoires de Shinobi Zero, mon héro préféré. De temps en temps il se rendait aux sources pour regarder les damoiselles mais comme c'était plutôt une série axée enfant de mon âge, il n'arrivait jamais à ses fins et se prenait toujours une tannée. J'avais un mauvais pressentiment... Perdu dans mes pensées en me voyant déjà me prendre des claques, je fus interrompu par Kei. Comme demandé, il n'allait plus s'accroupir et en plus de ça il s'excusait. Wow trop gentil ! Franchement il était en or ce géant, il faisait le méchant mais avec un peu de gentillesse il paraissait presque normal. Trop cool mon nouveau copain -ou presque- !

« Merci c'est gentil ! C'est vrai qu'aux premiers abords tu peux paraître un peu... voyou ? » Je priais pour qu'il ne me tabasse pas à ce moment là. « Mais franchement t'es plutôt cool. Certains m'auraient déjà sûrement bousculés mais toi t'es plus... compréhensif ? » Je cherchais le mot adéquat ne voulant pas en faire trop mais rien d'autre ne me venait à l'esprit.

Finalement nous étions arrivés aux sources chaudes et après avoir expliqué la raison de notre visite, deux choix s'offraient à nous. Il y avait le côté des hommes et le côté des femmes... Comme mon partenaire était plutôt sympa, il me laissa choisir. Franchement voir des femmes dénudées... ça me gênait énormément, rien que de l'imaginer j'étais rouge comme une tomate mais pour le bien de la mission je devais le faire ! Je ne voulais pas choisir le côté des hommes pour que mon partenaire ne se fasse pas d'idées, mon orientation sexuelle était bien définie, je n'aimais que les femmes et rien d'autre !

« Je... je prends les femmes ! Fin je ne les prends pas vraiment hein, j'emprunte la voie des femmes. Euh... non ! Punaise... Je vais choisir ce côté, c'est tout ! » Dis-je en pointant du doigt le côté des femmes.

J'étais vraiment pas à l'aise avec ça et à chaque fois que je parlais, je racontais une connerie. C'était malgré moi hein, j'étais loin de penser à ces trucs bizarres. Le visage tout rouge et légèrement énervé contre moi-même, j'empruntais à toute vitesse la voie que j'avais sélectionnée.

*Du calme, du calme, du calme, t'as pas besoin de te mettre tout nu. Tu observes aux alentours du bain, tu ne regardes pas ce qu'il y a à l'intérieur et te concentres sur la mission.*

Sans passer par la case vestiaire, je passais la porte de service pour arriver directement dans les bains. Sans m'attarder sur les damoiselles -...- je sautais sur le toit du bâtiment à ma droite pour observer les environs. La vapeur m'obstruait pas mal la vision franchement, c'était plutôt galère... J'avais beau chercher l'affreux mais je ne voyais rien du tout ! Soudainement, malgré la vapeur, je parvins à discerner une masse un peu poilue ! Trop cool, le chat ! Je me voyais déjà crier et faire le fier devant Kei. Une mission d'accomplie pour le cher Aya, l'unique. Qui pouvait se vanter d'avoir réussi une mission en quelques heures hein ? Bah moi oui, j'étais trop content. Si je n'étais pas dans un bain réservé, je crierais de joie. Je devais me calmer car maintenant, je devais le choper ! Mais au moins on l'avait trouvé, c'était une bonne chose hein.

Le chat bougeait lentement d'ailleurs et ses mouvements étaient vraiment bizarres. Dieu merci, le vapeur disparaissait peu à peu...

*Ah mince alors, le chat est rasé mais pas entièrement, étrange ce Caramel... Euh... non... c'est un ventre de chat ça ? De la poitrine ? Les chats en sont équipés maintenant ? Ah enfin d'autres poils... ah non ce sont des cheveux.. Oh mince*

Je deviens à nouveau tout rouge parce que finalement ce n'était pas Caramel mais une belle damoiselle. Un geyser de sang s’échappa de mon nez, m'empressant de le contenir de mes deux mains je perdis mon équilibre et tomba aussitôt dans l'eau, éclaboussant les personnes se trouvant autour. Je n'avais jamais été aussi gêné de ma vie... Sous l'eau, je me demandais s'il était judicieux d'en sortir puisque je sentais la mort approcher à grand pas. Je fis dépasser le haut de ma tête de l'eau et vis autour de moi des femmes surprises et apeurées... Parmi elle, quelques unes se dirigeaient déjà vers moi.. sûrement pour m’exploser la face. Je devais faire ce que je savais faire le mieux, m'excuser !

« Gomen, gomen, gomeeenasaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!! » Criais-je en abaissant à plusieurs reprises le haut de mon corps avant de courir en direction de la sortie, tout trempé et comme d'habitude : rouge comme une tomate.

Le chat n'était pas là c'était sûr mais j'étais vraiment gêné et déçu de ma prestation... Trempé, j'attendais sur un banc à l'entrée, la tête baissée au cas où les femmes passeraient par là. J'espérais que Kei ne confonde pas lui aussi le chat avec d'autres bêtises... quel idiot je faisais !

_________________
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 5:31
Chat Potté

Cette mission comportait beaucoup trop d'éléments peu sérieux et mystérieux en une journée. Alors premièrement, ce gamin Aya allait être la raison de sa mort. Ses yeux reflétaient la joie de vivre et sa voix arrivait à calmer sa fureur de bête. Deuxièmement, Caramel. Ce nom. Pourquoi devaient-ils courir derrière un chat à la laideur du mot brun et qui était un sale ninja à son tour. Troisièmement... bon sang, cette femme. Kei voulait vomir et quitter Kumo à la suite de ce clin d'oeil peu subtile. Elle avait oser lui pincer les fesses cette vieille ! Plus jamais il retournait dans ce quartier du village après cette mission. Aya osait même plaisanter à ce sujet. Dit donc, il se sentait bien soudainement pour oser des blagues autour du géant. Un seul mot de travers et Kei pouvait facilement lui offrir un coup de pied jusqu'à la Lune. Heureusement pour l'adolescent, le Yoshino ne fit que rire à ses phrases douteuses. Pourtant, juste avant de tourner vers le bâtiment de la relaxation, Sakana tenta un terrain dangereux.

« Voyou ? Tu peux parler avec de vrais mots, j'ai déjà entendu pire. Tueur en série, la bête vagabonde, le-mec-qui-va-te-noyer-si-tu-oses-redire-qu'il-est-cool. » ajouta Kei en ricanant.

Il n'avait jamais reçu un tel compliment, surtout de la part d'un ninja de la nouvelle génération. Il ne savait pas réellement quoi répondre. Devait-il dire merci ? Dire un compliment à son tour ? Kei secoua la tête et resta silencieux jusqu'à l'intérieur où il proposa de quel sens voulait aller Aya. Avec la tête qu'il lui offrait, un sourire se forma chez le rouge. Oh, était-il gêné d'aller se promener devant de belles femme nues ? Le shinobi n'avait même pas penser à ça, mais son compagnon avait peut-être 14 ou 15 ans ? La majorité de cette tranche d'âge n'a pas eu de relations ou l'honneur de voir le corps du sexe opposé en toute intimité. Kei alla se proposer pour lui éviter de faire une crise, mais le blondinet s'exclama pour aller chez les dames.

« T’inquiètes pas Ayano', elles ne vont pas te manger. Amuse-toi bien. » dit-il en riant et en tournant le dos.

Kei avait confiance en son partenaire. Rien de bien mal pouvait arriver, après tout, ils ne faisaient que chercher un chat. Le shinobi décida de retirer son manteau de fourrure et sa chemise. Il résistait bien à la chaleur, mais pour l'instant, il préférait ressentir la vapeur contre son corps. Ça l'aidait toujours à se détendre et se concentrer. Doucement, il se laissa aller autour des bains et observa même les toits. Les minutes passèrent et rien ne semblait indiquer la présence d'un chat. Kei sortit le petit sac de croquettes et l'agita pour faire un petit bruit. Mais rien. Le simple regard de quelques hommes curieux. Le géant soupira et s'apprêta à quitter lorsqu'il vu une petite boule de poils devant lui. Caramel ! Sans perdre une seconde, il se pencha et glissa quelques gâteries dans la paume de sa main et la tendit vers l'animal. D'un pas hésitant, le chat approcha. Puis un cri strident perça les oreilles de tous. Pris de peur, Caramel s'échappa vers la sortie. Le Yoshino se redressa et attrapa ses vêtements sur son épaule gauche avant de courir comme un fou vers la sortie.

« AYA ! » cria-t-il en cherchant le gamin.

Il sortit en défonçant presque la porte et remarqua l'adolescent avec la tête baissé. C'était lui qui avait crier. Bon, pas de temps à perdre, il demandera des explications plus tard. Sans attendre, Kei prit Aya dans ses bras et l'envoya directement sur son dos pour qu'il s'accroche. C'était complètement ridicule. Un adulte torse nu avec un gamin rouge comme une tomate.

« LE CHAT S'EST ENFUI ! » tenta-t-il d'expliquer.

Il courrait comme un fou en suivant le chat. On pouvait attendre ses mouvements. Bien sûr, l'animal et Kei étaient agiles. C'était un combat entre deux bêtes. Son ennemi monta dans les arbres et le shinobi décida de faire de même.

« Accroche-toi ! »

D'un pas rapide, il se propulsa parmi les branches et remarqua que le chat n'était plus dans son champ de vision. Il soupira et laissa enfin retomber son partenaire sur une branche solide. Il prit le temps de remettre sa chemise et son manteau pour ne pas gêner les habitants de Kumo qui pouvaient les apercevoir. Maintenant, les deux ninjas pouvaient s'assurer que le chat n'allait plus remettre les pieds dans cet endroit. Il restait l'air de restauration ou l'autre famille à visiter.

« Quel échec. » murmura-t-il. « On va devoir se bouger, mais avant, qu'est-ce qui s'est passé du côté des femmes ? »

_________________
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] 1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Empty
Dim 3 Mar 2019 - 12:46
« Amuse toi bien » qu'il m'avait dit... Oui oui, je m'étais super bien amusé Kei. J'avais perdu mon innocence en un instant mais à côté de ça, je m'étais beaucoup amusé ! Quelle honte, franchement j'étais trop gêné d'avoir vu ça. En fait, j'avais aussi eu l'impression de ne pas avoir respecté les damoiselles et ça, c'était la vraie honte. Mes parents et mon oncle ne m'avaient pas éduqués comme ça après tout. Je ne l'avais pas fait exprès, je le savais mais j'avais une boule au ventre tellement que je m'en voulais. J'étais tellement en train de marronner, que je n'entendis pas mon partenaire débarquer. Il me ramena à moi quand il me prit tout à coup sur son dos. Ce petit choc me rappela que j'étais en mission et que je devais arrêter de faire n'importe quoi.

Comme demandé par mon senpaï, je m'accrochais à lui afin de ne pas tomber. La bête pas très belle était vraiment rapide et malgré l'agilité de Kei, on avait été berné. Nous avions fini notre course dans un arbre et il me déposa sur une branche, je pris aussitôt appui et m'aida de mon bras droit afin de ne pas tomber. Mon partenaire me demanda ce qu'il s'était passé du côté des femmes, un peu gêné, le visage rouge, je répondis honnêtement.

« En fait euh... je croyais avoir trouvé le chat de mon côté. J'avais vu quelque chose qui ressemblait à une boule de poil mais en fait c'était... »

Je me tirais les cheveux nerveusement.

«  Non, ce n'était pas le chat mais une feeeeeemmmmme ! La honte sérieux ! Je vais finir en enfer avec ces bêtises Kei. Je vais brûler avec les méchants, sans déconner! Je me voyais plutôt côté paradis et finalement, je te rejoindrai peut-être du mauvais côté... J'essaierai de me faire pardonner en faisant tous les temples de Kumo, en espérant que les dieux me fassent grâce... Pardonnneeeezzzz-moiiii ! »

Dis-je en levant les bras en l'air et les larmes aux yeux. Mon innocence était peut-être perdue elle mais la mission devait continuer et honnêtement, je ne savais même plus quoi faire. Peut-être que mon partenaire avait un plan lui ? Oui peut-être mais j'avais carrément foiré de mon côté, c'était à moi de faire quelque chose afin de faire avancer la mission. Me ressaisir, oui je devais me ressaisir. Je passais mon avant bras sur mes yeux afin de les essuyer et me grattais le menton quelques instants, réfléchissant à la suite.

« Gomen je vais arrêter de faire des bêtises et essayer de ne pas être un poids pour toi. Peut-être que la prochaine fois je te porter-... »

Ah non peut-être pas, en y réfléchissant bien je ne pouvais pas porter un géant comme lui. Il faisait vingt fois ma taille et sûrement dix fois mon poids, c'était un peu beaucoup trop compliqué.

« Bon peut-être pas mais bon héhé. » je lui fis un grand sourire en me grattant la tête cette fois-ci.« Pour en revenir à Caramel, je ne sais pas si tu te souviens mais ta future femme nous avait parlé de la zone de restauration. Peut-être qu'il est allé se nourrir là-bas le gros matou ? Maintenant qu'on a sa nourriture, on pourrait lui tendre un piège au travers d'une ruelle. »

En même temps que je parlais, je mimais la stratégie pour bien me faire comprendre.

« Imagine, on fait un petit chemin d'appâts avec sa nourriture et dés qu'il est coincé dans une ruelle... biiiiim on lui saute dessus ! »

Balançais-je en sautant de l'autre côté de la branche.

«  Sinon on peut faire un truc avec un filet, si on bricole un petit peu... ou bien avec du fil de fer Shinobi, je dois avoir ça en stock. Qu'est-ce que tu en penses ? Ne me parle pas de note explosive par contre, le caramel brûlé ce n'est pas trop bon et puis, même si elle moche, c'est une petite bête à préserver ! »

_________________
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Empty
Ven 29 Mar 2019 - 4:56
Chat Potté

Rire. Ce fut sa seule réaction. Aucune colère, pas d'insulter, le simple rire du plus vieux fit dispaircer un couple d'oiseau. Il ne pouvait pas s'arrêter, cette scène absurde rejouait en boucle dans sa tête. Pauvre gamin, il ne s'était pas imaginer ça en se réveillant ce matin, tomber face à face avec un.. enfin, bref. C'était impossible de poser un seul mot dans cette conversation. Plus Ayanokoji parlait, plus Kei se pliait de rire sur une branche qui menaçait de briser sous son poids de géant. Ses joues commençaient à subir les dommages de sa joie, n'étant pas habituer à une telle utilisation. Bon sang, s'il savait tout ce que Kei a fait dans sa vie, il serait dégoûter.


« Gamin, il n'y a que moi qui va aller en enfer ici. » il ricanait encore.

Le chat, maintenant loin, il se demandait par où continuer. Heureusement que son coéquipier lui remit les idées en place.

« La dernière fois que j'ai été soulevé, j'avais six ans. Tu peux oublier. » dit-il. « Et ce n'est pas ma femme ! » ajouta-t-il en grognant.

Cette femme, qu'elle atrocité. Un bon duo qu'elle formait avec son caramel mal lavé. Ayano avait pourtant raison. Madame dans ses pleures avait souligné l'air de restauration. Kei écouta son interlocuteur en suivant bien les mouvements qu'il apportait à son discours. Inutile, il notait tous les détails pour former une stratégie. Quoi que, le blondinet pâle s'occupait à merveille du plan. Tout ce qu'il citait pouvait être appliqué à la perfection. Le rouge hocha de la tête et prit enfin la parole.

« Je suis tout à fait d'accord avec toi et le filet pourrait être parfait pour l'attraper, parce que je sens que cette bête ne va pas rester. T'as remarqué les bras de la dame ? Elle se bat avec son chat. Viens, on va y aller tout de suite. »

Kei abandonna la branche pour retourner sur un sol plus sûr et sécuritaire. De toute façon, pour aller dans un tel endroit, les arbres ne seront plus nécessaires. Le chat s'attendait à une attaque, et c'est pourquoi la stratégie de Aya allait être efficace. Rapidement, Kei laissa ses jambes le guider vers l'endroit désiré. Aucun signe de caramel, même pas une trace de pattes. Il se mélangeait parfaitement à la foule.

« Ouvre les yeux et ne cherche pas que vers les pieds, il peut grimper aussi. »

La mission continuait sur une note d'observation. Le kumojin cherchait sa cible, portant une attention plus particulière sur les belles demoiselles et les ruelles entourant les stands. Une telle journée ensoleillée attirait les habitants à en profiter et à se promener, rendant la tâche plus compliqué. Bah, ça restait une mission comme les autres. Les deux shinobis ne se laisseront pas mener par le bout du nez pas une bestiole au nom sucré. Dans un tel endroit, tout pour attirer un animal à se rafraîchir l'estomac. Pourtant, un détail le fit suivre un chemin particulier. Un chat noir lui passa entre les jambes et alla vers l'arrière d'un petit bâtiment, précisément, un petit restaurant de poissons.

« Aya. »

Il pointa le chat noir qui disparu derrière le mur. Le rouquin approcha doucement de l'endroit, ignorant les regards intrigués. Non il n'y a pas de voleur, simplement un gros matou en fuite. Kei marcha à pas de loup dans la ruelle et se positionna à la limite du mur qui le sépara de la cachette secrète. Il regarda son partenaire et lui fit un clin d'oeil. Il allait tester une petite technique. Sa main se plaça contre sa prunelle droite et à l'angle du terrain arrière, un oeil en limaille de fer se forma. Kei pouvait voir à la perfection la scène et avec soulagement, Caramel était là. Il mangeait, accompagné de ses amis. Il semblait beaucoup plus heureux dans cette vie qu'avec sa maîtresse, mais il ne pouvait rien y faire. Le Yoshino recula et regarda le plus jeune.

« Il est là. » murmura-t-il en s'éloignant vers l'avant du bâtiment. « On a une chance de l'attraper. Pour le déstabiliser, je vais créer un petit coup de vent et à ton tour, tu peux sortir ton filet. »

Kei retourna vers les chats et se prépara à l'attaque. Il attendit quelques secondes pour s'assurer que rien n'allait arriver, ensuite, il se jeta devant le bon nombre de félins et souffla dans sa main pour créer une bourrasque vers sa cible. Celle-ci semblait très étonné de ce courant de vent soudain. À ton tour Aya, tu peux réussir !



_________________
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] 1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Empty
Sam 6 Avr 2019 - 21:39
Un rire ? Hein ? Keeeeeei, pourquoi me faisait-il ça ? J'étais en état de détresse, aux portes de la mort mais lui il riait. Bon même si ça m'embêtait un peu, ça m'avait finalement remonté le moral plus qu'autre chose. Par contre, je ne voulais pas que mon partenaire aille en enfer hein, d'après les dires c'était très loin d'être cool et je doutais qu'il le mérite réellement. Je le voyais plutôt être à mes côtés dans le futur, fin j'avais comme une vision. Peut-être étais-je un Oracle dans une autre vie ? Sérieusement, nous étions peut-être tous deux genins mais j'étais sûr que lui allait monter plus rapidement et plus haut que moi. Je me rendais bien compte que j'étais loin d'être assez mature, je n'étais pas non plus idiot. Il en fallait plus pour être un grand homme et j'espérais vraiment pouvoir le devenir. Je ne voulais avoir une tête de fou déglingo comme Kei hein mais au moins devenir aussi grand et balaise que lui -et aussi cool-.

Oniisan semblait d'accord pour mon plan et après un petit saut, on se dirigea vers l'aire de restauration. J'en profitais sur le chemin pour construire le petit filet, avec des déchets qu'on trouvait sur la route et du fil de fer Shinobi. C'était loin d'être de l'art hein mais je trouvais ça suffisant, après tout on essayait pas de choper un ver géant de Kaze no Kuni hein, c'était juste un chat pas très beau appartenant à la future femme de Kei.

« Allez, cette fois c'est la bonne héhé. »

Dis-je en essayant par la même occasion de me rassurer. Oui je voulais paraître confiant mais je ne l'étais pas des masses. Après tout on avait essuyé un premier échec et j'avais eu l'impression de perdre ma virginité... et peut-être celle de la damoiselle ? Ou peut-être que... Raaaah non, je ne voulais plus penser à ça, je voulais juste oublier et tourner cette funeste page du passé.

Après quelques minutes de marche, nous étions arrivés dans un petit coin tranquille. À peine débarqué, Oniisan me demandait d'ouvrir les yeux. Il avait raison, je ne devais pas faire tout foirer et faire attention. J'essayais donc de balayer le paysage de droite à gauche, de haut en bas à la recherche du matou perdu. Résultat : zéro. Oui Caramel était introuvable. Sauf que soudainement, un félin fila non loin de nous et emprunta un sombre chemin. C'était peut-être notre chance, il fallait le suivre. Mimant mon partenaire, je suivis ses indications en marchant très très très doucement et sans bruit, comme un chat pourrait le faire. Tout à coup, on s'arrêta et Kei me fit un clin d’œil. Ou alors il avait une poussière dans l’œil et ça c'était très chiant. Quelques instants plus tard, un truc en fer se forma de l'autre côté. Woooooow la classe ! C'était un jutsu de Kei ? Mais mais, il était trooop fort. Je ne savais pas qu'il maîtrisait le fer, c'était juste énorme. Je connaissais un peu ce pouvoir, j'en étais même fan. Dans le tome 42 du Shinobi Zero, le héro s'était battu avec un manieur de limaille... c'était épique. Alors que je m'apprêtais à le féliciter, il prit la parole en me disant qu'il allait utiliser une autre technique, quel frimeur ce Oniisan !

« Ok, j'ai compris. Je vais faire de mon mieux. Allons-y Oniisaaaaaan ! »

Et j'étais chauuuud bouillant. Bim Kei avait fait sa partie, c'était maintenant à moi d'intercepter le paquet. Le vent l'avait complètement déstabilisé. Le filet en main, je glissais au milieu de la ruelle pour faire face à ma cible. Sans le moindre remord, je pris un peu d'élan et en pivotant le haut de mon corps je jetai le filet sur Caramel.

« Filet no Jutsuuuuuuuu !!! »

Oui ça faisait plus classe une attaque avec un nom. Le filet c'était du solide hein finalement, ok les matériaux laissaient à désirer mais j'étais fils de pêcheur et on apprenait à faire les nœuds très jeunes nous. Par contre, j'avais un peu mal évalué le terrain et le filet resta accroché en hauteur, sur un étendoir sauvage.

« Oooooohhhh nooon. »

Sans réfléchir, je malaxai mon chakra rapidement avant de créer un petit mur Dôton pour bloquer la retraite de caramel. Cette fois je n'avais pas le temps pour crier le nom de la technique puisqu'un instant après, j'exécutai une autre technique Taïjutsu visant à foncer sur ma cible trèèèèès rapidement. Le corps dans les airs, à l'horizontale, j'avais atterri sur la cible en me cognant la tête contre mon propre mur -quelle honte-. Je sentais le fauve se débattre entre mes bras mais... nous étions victorieux.

« Victoooooooiiiiiiire pour le peuple ! »

Quelle classe.

« Ouïe ouïe ma têteeeee. »

Quelle classe oui.


_________________
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Empty
Ven 19 Avr 2019 - 7:48
Chat Potté

Concentré à ne pas laisser ce sale matou partir, Kei faisait entièrement confiance à son partenaire pour établir un contact direct avec leur ennemi. L'utilisation du futon pouvait être exagérée, mais le géant s'en foutait complètement, il voulait repartir avec l'animal et retourner se reposer chez lui. Cette journée n'avait pas été si simple. Entre courir, gérer un adolescent en pleine crise à la découverte de l'intimité féminine et savoir qu'une vieille femme t'as pincé la fesse, c'était pas terrible. Pourtant, si cette journée était à reproduire, il n'hésiterait pas une seconde. Enfin, si, peut-être deux secondes.

Attaquant la tribu féline, le vent les poussa à dégager, mais la boule de poil visé restait. Souriant, le Yoshino laissa Aya se débrouiller. Il se demandait ce que les garçons possédaient comme capacité. Face à tueur ou un dangereux criminel, serait-il capable de le neutraliser ? Comme première mission, ce n'était rien, surtout comparer au reste du monde. Ce garçon était encore si jeune pour découvrir une réalité sombre, mais soit, les shinobis de la nouvelle génération était prévenue. La famille Sakana devait être fière de leur héritier.

Kei se marrait dans son coin suite au nom de l'attaque improvisé. Quel phénomène ce gamin. Ce qui suivit était encore plus incroyable. Entre la classe et la maladresse, Aya s'en sortit vainqueur. Le shinobi alla le rejoindre et lui tapa doucement le dos avec un large sourire.

« Une sacré charge que tu as fait, c'était sublime ! »

Caramel refusait de se faire prendre dans les bras, prêt à tuer quiconque qui le touchait. Si ça continuait, il réassurerait à déchiré les vêtements du genin. Puis, sa tête devait lui faire mal. Pour laisser son benjamin se reposer, le colosse prit le chat contre lui et recouvrit son bras de sable noir. L'animal, ébloui par le fer, perdit connaissance de la situation et tenta de mordiller et griffer le bouclier. Kei inspecta rapidement le crâne de Aya et ne remarqua rien d'important.

« Tu vas probablement avoir une petite bosse, mais ça va aller. Si tu te sens étourdi ou avec la nausée, préviens-moi. »

Un sourire et il reprit le chemin vers la maison de la dame Tsukino. Après plusieurs minutes de balade, le sale chat se calma et regarda le village en se laissant caresser par le géant. Et bah, il ne lui en fallait pas beaucoup pour s'adoucir. Il sentait déjà les commentaires d'Aya arriver concernant son futur mariage avec l'horrible femme. Devant la maison, le Kumojin arrêta ses pas et observa le devant, une moue ennuyer.

« Je ne veux pas y aller. »

Tel un enfant, il traîna du pied, boudeur. Caramel reprenait sa vieille habitude et tentait de fuir. Toc, toc, toc. Une fraction de seconde et la porte s'ouvrait, laissant apparaître une dame énervée, triste, étrange. Elle lâcha un cri qui perçait les tympans. Ce fut presque limite pour laisser tomber la créature. Kei regarda son partenaire de mission et le suppliant du regard. Supplier pourquoi ? Aucune idée, mais il voulait quitter le village à cet instant présent. Raison de plus pour ne pas rester à Kumo: CETTE FEMME.

« VOUS AVEZ TROUVER MONSIEUR CARAMEL CHÉRI ! »

Elle arracha le chat des bras du Yoshino. Il s'en débarrassa avec plaisir.

« Mon trésor !! »

Elle parlait à Kei ou le chat ?

« Tu m'as tant manqué ! »

???

« Mon petit chat préféré ! »

Ah ouf.

« Merci énormément ! Je croyais l'avoir perdu pour toujours ! Je ne comprends absolument pas pourquoi il s'échappe.. Bon, maintenant il est temps d'aller lui remettre sa petite robe rose ! Je vous remercie shinobis. »

Elle s'inclina et retourna à l'intérieur. Et bien sûr, par la petite fenêtre, elle envoya un bisou fantôme en direction de Kei. Celui-ci se pencha vers la droite pour éviter cette affection. Il grogna et se plaqua une main sur son visage. Donc.. c'était terminé ?

« Bon, je présume qu'on n'a plus rien à faire ici. »

S'éloignant de la porte, il pouvait entendre un chat griffer à la porte. Pauvre trésor.

« C'était un plaisir de t'avoir comme partenaire. Ne change pas, Aya-kun. C'était l'une de mes premières missions, je suis aussi un genin. J'espère te recroiser un jour, peut-être même dans un duel ? Je serais très intéressé à te voir évoluer. »

Prêt à partir, il sourit.

« Oh, et, un jour tu vas probablement devoir embrasser l'intimité d'une femme. Bye ! »

Kei tourna les talons et quitta en le saluant de la main droite, le rire résonnant. Une très belle journée dans sa vie de shinobi.



_________________
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] 1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] Empty
Lun 6 Mai 2019 - 10:53
Nous l'avions fait, c'était vraiment très beau... Franchement j'étais trop content de nous, on avait réussi à attraper un fauve redouté par les plus grands quand même hein. Ce n'était pas à la porté de n'importe qui, fallait le dire ! Après une inspection approfondie du Docteur Kei, je n'avais qu'une petite bosse. Fin il disait petite mais j'avais l'impression d'avoir un tonneau rempli d'eau sur le crâne, c'était vraiment infâme. Enfin, je ne devais pas trop me plaindre car après tout... nous étions victorieux. Il était maintenant l'heure de rentrer et de rapporter l'affreuse créature des abysses à son?sa ? Propriétaire.

J'avais l'impression que nous étions parvenus à toucher les sommets avec cette mission. C'était ma première mission et franchement la réussir, ça me faisait chaud au cœur. Je me connaissais, oui j'abusais souvent et j'en faisais des caisses, la mission était une simple rang D, je le savais mais... quand même, fallait le souligner que ce n'était pas gagné vu la tête du duo...


Alors que nous marchions en direction de la maison de la propriétaire, j'étais toujours sous cette lourde impression de victoire. Nous marchions côte à côte et il ne manquait qu'une foule exaltée par notre victoire. J'imaginais bien des dames et des monsieur à notre droite, à notre gauche, pleurant de joie en nous voyant... Raaaah... si c'était pas la classe ça. Je me demandais si Kei ressentait la même chose que moi à ce moment là... Moi j'étais super fie-...

Ah, non, mon partenaire ne voulait pas y aller. Comment ? Que quoi ? Pourquoi ? Non di diou, nous avions vaincu l'ennemi, maintenant fallait juste rendre la quête ! Ah, je savais... il était un peu timide sûrement, malgré son gabarie et sa tête, il avait donc un tout petit cœur le Kei ?

« Tu... es amoureux c'est ça ? Kei... je ne sais pas ce que c'est d'être amoureux mais laisse moi te dire quelque chose... »

Je marquais une pause, une trèèès courte pause avant de déposer ma main droite sur son épaule.

« La force est en toi, rien ne peut t'arriver. Je suis à tes côtés, crois en notre duo légendaire qui marquera les esprits à travers les âges. »

Bon je m'emballais peut-être un peu mais bon...

Finalement mon partenaire de mission puisa dans sa force intérieure afin de taper à la porte.

Et soudain jaillit le monstre, d'une tête sortie d'un autre univers, elle ouvrit sa gueule afin de faire sortir des sons qui ne me paraissaient pas humain... Cette femme était étrange, je serai totalement contre un mariage avec Kei ! Si jamais j'étais invité, au premier rang, je contesterais cette décision absurde que de se lier avec une femme aussi dingo ! La chat pas très joli repartit donc dans la maison de la dame -ou extraterrestre- pas très joli(e). C'était terminé ? Ouf, quel soulagement.

On s'éloigna de la maison de la folle dingo et Kei prit la parole. Il prononça des mots qui me firent plaisir instantanément, franchement c'était trop gentil de sa part. C'était aussi sa première mission... donc c'était quelque chose d'important non ? Notre vie de Shinobi commençait ici après tout. Ce moment, il était émouvant pour moi, je ne savais pas expliquer le pourquoi du comment mais c'était le cas.

« Merci Kei, c'est trop gentil de ta part ! Toi aussi t'es trop cool hein, si un jour t'as envie de taper quelque chose de moins puissant qu'un mannequin d'entraînement, contacte moi héhé. T'es un bon gars, ok tu as une tête qui fait peur mais... ce n'est qu'une apparence en fait, t'es plus qu'une grand gars avec une tête de délinquant notoire qu'on aurait arrêté des dizaines de fois... »

Oula, je m'étais un peu emporté dans mes propos... Et.... de quoi ? Intimi-quoi ? Non mais... c'était vraiment ce à quoi je pensais ?

Je devins rouge comme une tomate, presque transpirant, pendant que mon partenaire se faisait la malle en rigolant.

« Non m.. ma-maiiis ! Ça va pas ! Je vais donner ton numéro de téléphone à la vieille tu vas voir !! »

Ok je n'avais pas son numéro, c'était une menace en l'air des plus communes.

Spoiler:
 

_________________
(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji] B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

(Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: