Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Initiation médecin 101


Jeu 10 Jan 2019 - 10:48
@Aburame Ren @"Hokkyokusei Shaka"

Chose promise, chose due, Harumi avait accepté de procéder à une initiation sur la médecine ninja, mais si jamais le résultat était intéressant de pouvoir soigner les autres ou soi-même, il y avait une partie théorique et pratique très importante au sujet de sa maitrise. Si jamais ce n’était pas si courant que cela ce type de combattants de l’ombre, c’était bien car cela n’était pas pour tout le monde. Il y avait plusieurs facteurs importants avant de commencer à procéder à la moindre tentative de soin, mais les mauvaises nouvelles pour plus tard. La médecin itinérante avait invité tout ce beau monde à la bibliothèque de la ville. Vu qu’elle avait réussi à montrer patte blanche autant profité des structures de la ville. Malgré les réticences des gardiens du silence de ces lieux emplis de savoir, elle avait pu profiter d’une pièce un peu à l’écart pour son cours pour débutant. Elle attendrait que tout ce beau monde soit présent afin de commencer. Elle ne semblait guère avoir de problèmes pour parler en public et encore moins enseigner à plusieurs personnes, un petit peu comme si ce n’était pas sa première fois.

Harumi était habillée comme à son habitude, assez léger. Certes, on pouvait dire qu’elle était sexy, mais ce n’était pas pour autant qu’elle était assez sérieuse. Son grand chapeau de paille dans le dos, elle posa une grande pile de livres au milieu de ses peut-être futurs apprentis, si jamais ils survivaient aux prochaines heures de cours. La pile était impressionnante, ça d’accord, mais est-ce que cela allait leur faire peur ? Car ce n’était que le début ! L’étude de la médecine devait dire apprendre énormément de choses, et l’on n’avait jamais fini.

Kobane Harumi • « Bonjour tout le monde, Je ne sais pas si tout le monde se connait, mais moi oui. Si vous êtes venus ici, c’est pour apprendre la médecine. Beaucoup le désir, puis devant un mur abrupt à grimper, certain lâche l’affaire. Je préfère être, ce n’est pas pour tout le monde. Il faut en plus d’engranger beaucoup d’informations, maîtriser parfaitement votre chakra, savoir jongler avec, savoir doser à la perfection votre dépense et la manière de s’en servir. C’est très pointu, c’est très exigeant. Cela demande une certaine discipline, alors si cela vous fait déjà peur, vous connaissez la sortie. »

Dit assez directement à ses élèves en faisant mine de regarder la sortie. La brunette marcha quelques pas afin de leur laisser tout le loisir de bien réfléchir, de réagir ou de carrément prendre la porte d’eux-mêmes. S’ils avaient pris la peine de venir jusqu’ici, ce n’était sans doute pas pour en repartir aussi vite ou alors ils avaient un manque cruel de motivations.

Kobane Harumi • « Je vous demanderais de vous présenter, et de nous dire vos motivations pour devenir un médecin ninja. Car c’est une place particulière dans une équipe, vous êtes le maillon vital du groupe. Vous n’avez pas le droit d’être blessé ou carrément mis hors combat, car personne ne saurait être capable de vous soigner ou vos compagnons. Tant que vous ne pourrez pas parfaitement vous défendre, éviter toutes les attaques, et répliquer correctement, vous aurez l’interdiction de vous mettre en danger, car vous aurez plus que votre vie en jeu, mais toutes celles de vos camarades. Si jamais vous vous demandez si vous êtes prêt, il faudra survivre à un combat sérieux contre moi. »

Dit alors très sérieusement Harumi avec un léger sourire en regardant les personnes présentes.

Kobane Harumi • « Quant à moi, je m’appelle Kobane Harumi, je suis une médecin ninja depuis plus de dix ans, j’ai arrêté de compter. J’ai beaucoup d’expériences en combat ou en soin et à part si vous êtes mort, je pourrais sans doute vous aider. Je suis une itinérante, je n’ai pas d’attaches, je n’ai pas de petit ami ni d’enfant si vous vous posiez la question. Sinon, j’aime bien les chats, enfin pour plus de sérieux, à vous maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Dim 13 Jan 2019 - 8:16
C’était sa tante qui lui en avait parlé – maintenant que son envie d’apprendre les arts médicaux avait fait le tour de la famille, n’en surprenant aucun. Une initiation à l’Iroujutsu, ouverte aux volontaires, à la bibliothèque. C’était pour ainsi dire clairement ce dont il avait besoin, surtout depuis que cette même tante lui avait clairement fait comprendre que, si elle serait là pour l’épauler et l’évaluer, elle ne s’occuperait pas de son apprentissage à proprement parler – son emploi du temps étant hélas déjà assez chargé comme ça. De son côté, Ren ne la comprenait et ne lui en voulait pas le moins du monde, voire même plus : il voyait ici une occasion pour s’enrichir de nouvelles méthodes, nouvelles approches, qu’il pourrait ultérieurement comparer et enrichir de celles de sa tante, quelque peu à l’instar de ce que savait faire son essaim. Après tout, peu importe comment et d’où l’on regardait le monde, il n’était que question d’évolution et de survie au sein de ce dernier. Et quelqu’en soit le prix, il ne se laisserait pas dépasser.

Dans la salle de la bibliothèque, il fut des premiers sinon le premier même à être installé et déjà évaluait-il les autres présents tandis qu’ils arrivaient doucement. Certains étaient de son âge, beaucoup discrètement plus âgé – chacun s’installait en silence, échangeant tout au plus de solennelle salutation avec le groupe. L’Aburame ne connaissait personne dans l’assemblée, bien que ça ne lui fasse ni chaud ni froid – tout au plus lorsqu’ils apprendront son nom, une discrète vague de murmures habituels fera un aller puis un retour avant d’être étouffée par le cours. Lorsqu’enfin la meneuse de cette réunion arriva il la reconnu sans trop de peine, se redressant quelque peu – s’il ne la connaissait pas, il n’était guère compliqué de deviner que c’était bien elle : son allure, cette espèce d’assurance qui émanait d’elle... Rien de comparable au groupe d’élèves qui affichaient pour certain le doute, pour d’autre la détermination.

La pile de livre, tout au plus, lui arracha l’esquisse d’un sourire. Il avait déjà lu une partie de ces derniers sous les impulsions de sa tante depuis sa plus tendre jeunesse, et la curiosité le piquait à vif quant à l’idée de lire les autres. Si c’était censé le décourager – faisant écho aux mots de l’institutrice – ce n’était pas le cas et, d’un regard bref, il vit que personne dans la salle n’avait osé se lever pour quitter cette dernière. La suite du discours, bien plus aigre et comme teinté d’expériences vécues, laissa Ren à une certaine réflexion quant à la réalité du médecin ninja sur le terrain. S’il se doutait de ce qui était dit, voulait-ce dire qu’il deviendrait par la même occasion une cible de choix, sinon prioritaire, en cas d’affrontement ? Achevait-on en premier le shinobi soigneur ou pire, gardait le-t-on en vie pour se servir de ses talents sous la contrainte ? Il secoua doucement la tête, constatant le silence oppressant dans la salle. Personne n’avait eu l’audace de se présenter en premier, chacun attendant que son voisin le face afin de donner le tempo de cette danse. Soupirant doucement, il se lança.

Aburame Ren, Genin. Je m’intéresse aux sciences depuis mon plus jeune âge, en particulier aux médicale sous l’influence d’une tante pratiquant l’Iroujutsu à l’hôpital général. Je cherche à apprendre cette discipline afin d’exploiter ces connaissances au nom du village, ainsi que pour combler les lacunes de ce que mon clan me permet de faire. Je manque certes d’expérience au combat, contrairement à vous, mais cette dernière peut toujours s’acquérir et, vu que mon choix est fait, autant que l’Iroujutsu soit d’emblée dans la balance de cette dernière.

Sur ces quelques mots, il s’installa, lançant un regard à la salle tandis que la douce mélodie des présentations – qu’il écouta attentivement – commença.

_________________
BLOOD PRICE
Let my insects taste you
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5169-aburame-ren-reflechir-avant-d-agir http://www.ascentofshinobi.com/t5186-aburame-ren-journal-de-bord

Mar 15 Jan 2019 - 19:54

忍者医者 ▬ Initiation à la médecin


Aujourd’hui était vraiment un grand jour. Kobane Harumi, Irounin de génie avait vraiment tenu sa promesse. Elle avait accepté d'enseigner les bases de l’Iroujutsu, le Ninjutsu médical au Hokkyokusei. Mais celui-ci n’avait pas pris en compte le fait que cela aurait pu être sous la forme de enseignement groupé. Et puis bon, qu'est-ce que cela pouvait bien changer ? Il n’était là que pour apprendre, et je doute que la majorité des personnes présente auront le talent nécessaire pour parvenir à maîtriser cet art nébuleux qu’est la médecine ninja. Le cours avait lieu dans la bibliothèque de Kirigakure, c’était un lieu visité par les plus érudits du village. Car très peu de gens pouvaient se vanter d’être avide de lecteur dans ce village militaire.

Arrivant pile à l’heure, Shaka remarqua qu’il y avait un peu trop de monde. Être un ninja médecin était à la mode désormais ? Enfin soit, seul un petit nombre d'élu auront les bases de l’Iroujutsu à la fin de ce premier cours.



Se plaçant devant Harumi et buvant ses paroles, Shaka savait qu’il aurait beaucoup beaucoup à apprendre d'elle et qu’il pourra s’améliorer drastiquement avec ses enseignements. Elle avait raison, un Irounin ne doit pas se laisser battre en premier, il devait être le protecteur de son équipe.

Un certain Aburame se présenta, il n’était qu’un détail, pas besoin de retenir ces informations. Il n’était qu’un insignifiant petit cafard, il représentait vraiment bien son clan. Il pouvait en être fier.

Regardant droit dans les yeux la femme qui allait lui enseigner désormais. Son heure était venu.

" Hokkyokusei Shaka, 15 ans. Je souhaite devenir un Irounin à cause de mon passé. J’ai comme des remords, et c’est une sorte de rédemption. JE ferais tout pour maîtriser cet art, et je n'abandonnerais pas tant que je n'aurais pas atteint ce but. "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5041-hokkyokusei-yamanaka-shaka#39539 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi

Mer 16 Jan 2019 - 13:15
Il semblait avoir un vide médical à Kiri vu l'attraction que provoquait son arrivée en ville. Harumi était attendu comme le loup blanc malgré une faible réputation en tant que médecin. Certes, elle pratiquait depuis des années, mais elle n'avait pas eu l'impression de faire parler d'elle plus que cela. Il y avait plus de monde qu'elle ne pensait au final, c'était tant mieux, mais dans toutes ces personnes, combien allait passer le pas et aller jusqu'à la fin de la formation ? Il était évident que le court enseignement qu'elle allait donner ne serait pas bien suffisant. La pauvre bibliothèque habituellement calme, surtout que leurs gardiens tentaient de s'y maintenir, se transformait maintenant en amphithéâtre. Le niveau en tant que médecine allait être faible, mais c'était largement suffisant pour des débutants.

Kobane Harumi • « Il y a un livre qui parle des os du corps humain en détails. Je vous conseils d'apprendre cela par cœur évidemment, cela pourrait bien sauver des vies. Un autre sur les pratiques et les maladies classiques, ce qu'il faut faire et ne pas faire. Il y a également pour les amateurs de la posologie, la science des plantes et autres produits pour soigner, mais rien de très poussé. Ce n'est pas fait pour vous transformer en apprenti sorcier. Ne donnez quelque chose à quelqu'un que si vous êtes certains que cela va l'aider.

Ensuite, il y a un traité à propos du chakra, ne le sous estimez pas, car si vous pensez maîtriser le vôtre, vous ne faites que le gaspiller grossièrement. La pratique de la médecine ninja exige que le chakra soit mesuré au gramme près, au millimètre près. L'erreur n'est pas permise, sans quoi c'est la mort. Cela demande une longue pratique et de l'entraînement. Il y a ensuite un ouvrage parlant de l'implication du chakra dans chaque partie du corps et surtout les nombreux organes vitaux que composent le corps humains comme le cerveau, le cœur, les poumons, le foie, les reins, le pancréas, etc...

Ce ne sont que les principaux, évidemment, il y en a d'autres que je vous laisse découvrir. J'ai aussi glissé un roman que j'aime bien.
»


Finit par dire avec un léger sourire la médecin itinérant, c'était tout à fait vrai, mais était-ce si innocent que cela ? Elle était sérieuse lorsqu'elle parlait de médecine et de soin, alors il devait avoir une autre raison à cette présence. C'était également un test, mais cela, elle ne le dit pas évidemment. Personne n'avait semblé quitter déjà la salle dès le début, c'était sans doute par un certains ego. Après tout, venir se déplacer jusqu'ici pour partir dès les premières minutes, cela ne se faisait pas au moins moralement. Certains étaient sans doute venus juste apprendre comme cela sans envie réelle de pratiquer, uniquement pour sa culture générale. Harumi ne voulait rien cacher sur l'avenir d'un ninja médecin, c'était oppressant dans la salle, mais attendez de voir comment cela allait tourner sur le terrain. Dans un affrontement, les ninjas médecins étaient des cibles de choix dans n'importe quelle bataille ou guerre. Elle se tourna alors en direction de la première personne qui se présentait. On appartenance à un clan connu lui faisait ni chaud ni froid, elle ne réagit pas une seule seconde.

Kobane Harumi • « Enchantée Ren de te rencontrer, apprendre directement de sa tante peut-être compliqué au final, donc autant bien commencer ici. Servir le village de Kiri par tes connaissances, en voilà un idéal noble. »

C'était le genre de phrase que l'on disait pour faire bien la plus part du temps, mais est-ce que ce gamin le disait pour de vrai ? Sans doute était-elle mal placé, elle qui n'était sans appartenance ni maître.

Kobane Harumi • « La jeunesse excuse le manque de pratique tant que tu le fais d'une manière efficace et de la bonne façon. Tu as déjà apparemment une bonne idée de ce que tu veux faire, très bien. »

Complimenta d'une certaine façon Harumi. Elle avait déjà eu nombre de jeunes gens attirés par l'iroujutsu, mais au final, elle était toujours sans apprenti à ses côtés. Était-ce son style de vie ? Sa propre personne, qui elle était au final qui les faisait fuir ou bien la dureté de ce métier ? C'était une excellente question. Si jamais elle avait choisi de faire une formation de groupe, c'était bien par expérience. Elle avait facilement remarqué Shaka qu'elle connaissait depuis peu, mais qui semblait être vraiment très intéressé comme hypnotisé par ses paroles. Cela faisait évidemment plaisir, même si elle n'avait pas un ego sur dimensionné. Cela donnait envie de le soutenir et lui permettre d'avancer, mais elle devait voir jusqu'où cette motivation allait le porter. Ce shaka était jeune, mais peut-être avait-il la maitrise suffisante du chakra pour cette forme d’art. Cela allait de toute manière demander à tout le monde un énorme travail.

Kobane Harumi • « Voilà qui est fort louable Shaka, je suis certaine que tu feras ce qu’il faut. »

Harumi se releva en cherchant dans ses sacoches un gros et long rouleau qu’elle étala sur la table. Il y avait de multiples sceaux de fuinjutsu avec des notes, et elle posa la main sur l’un de ses sceaux. Après un petit nuage de fumée, apparut plusieurs parchemins.

Kobane Harumi • « Si vous avez des questions sur le métier, ou quoi que ce soit, vous pouvez me les poser, sinon, pour ceux qui veulent tenter l’expérience, vous pouvez venir chercher un parchemin ici. Ce sont des parchemins sensibles au chakra qui viennent du pays du bois. Ils servent en autre chose à pouvoir déterminer de quel élément vous êtes, mais on va s’en servir autrement pour cet exercice. »


Harumi glissa en hauteur en attachant une feuille où il y avait un dessin stylisé complexe afin que tout le monde puisse le voir.

Kobane Harumi • « Bien ! Nous allons jouer à un jeu, cet exercice va vous forcer à maitriser votre chakra d’une manière très poussée. Vous n’allez pas y arriver au début, pas d’inquiétude. Cela peut demander beaucoup, beaucoup de temps. Parfois des semaines, parfois des mois. La maîtrise du chakra est primordiale, sinon vous risquez de tuer votre patient en utilisant une technique de soin. Vous allez donc devoir reproduire ce dessin sur le parchemin sensible au chakra. Si vous mettez trop de chakra, le parchemin va se déchirer en révélant votre élément, si vous n’en mettez pas assez, cela ne va pas bien marquer le papier. La difficulté va être également de reproduire les formes, et la tâche ultime la couleur. Cela demande une grande maitrise, alors prenez votre temps et au pire, travaillez plus tard chez vous. Il y a d’autres exercice, vous pouvez fort bien aussi vous entrainez à marcher sur l’eau, mais cela c’est pour les étudiants. Maintenant à vous ! »

Pour faire la démonstration, elle se mit face au dessin et de dos à ceux qui l’écoutaient. Elle attendit que les élèves la regardèrent pour ceux que cela intéressaient tout de même. Elle commença alors en formant un mudra afin de se concentrer quelques instants, puis avec un doigt qui avait une sorte d’aura verte, elle commença petit à petit à former avec une très grande précision chaque forme avec la même teinte. Elle y alla doucement au départ afin de bien montrer comment elle faisait, car ce n’était pas forcément la meilleure des méthodes, mais c’était la sienne. Puis afin de montrer lorsque l’on maitrisait un petit peu plus, elle tendit les deux mains dessus du dessin pour tracer plusieurs formes à la perfection en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Mer 16 Jan 2019 - 18:13
Silencieux, Ren écouta la suite des explications de la sans-village. Des livres qu’elle citait, il mettait mentalement entre parenthèse certain qu’il avait déjà lu – il profiterait de la formation pour les lire à nouveau. Sa main, de son côté, notait mécaniquement presque les références de ces derniers. Un roman ? S’il le fallait, il le lirait également – c’était une activité qu’il appréciait suffisamment pour y passer le temps nécessaire, aussi important soit-il. Lorsqu’on lui fit la remarque sur sa tante, il hocha calmement la tête – c’était suicidaire de sa part que d’essayer avec cette dernière, à l’heure qu’il est elle l’aurait déjà probablement insulté de tous les noms. La pauvre femme vivait dans une tension éternelle et profitait, malgré elle, de ses rencontres avec sa famille pour décharger cette dernière. Tout au plus, c’était sa mère qui parvenait le mieux à canaliser sa sœur, lui tenant tête sinon la dépassant en insultes et volume. Des rencontres profondément effrayantes pour celui qui les découvrait, tandis que normale pour Ren. Hélas.

C’est lorsqu’on commença à parler de pratique – car il garda de côté ses questions sur le métier, sa tante pouvait normalement répondre à ces dernières sans trop s’enflammer – qu’il se crispa doucement. Après ces quelques années à privilégier le livre et la science de l’esprit à la maîtrise du corps et du chakra, il estimait démarrer avec un important désavantage, surtout qu’il était à vue d’œil l’un des moins expérimentés dans l’assemblée. Pourquoi ne commençait-on pas par quelques cours magistraux ? Il secoua doucement la tête. La pique, si tant est donné que c’en était une, quant à ses motivations ne lui avait pas échappé, et il n’allait pas se laisser décourager par la difficulté. A aucun moment n’avait-il prévu, de toute façon, réussir du premier coup et devenir médecin en un jour. Surtout que oui… Si la science de médecine ninja l’intéressait, il voulait une vision plus globale, plus humaine également – celle d’un médecin non shinobi. Mais il estimait avoir le temps d’obtenir cette dernière.

Suivant la foule, il se leva pour récupérer plusieurs unités des parchemins réservés à l’exercice – il ne se faisait aucune illusion quant à la quantité de parchemins qu’il réduirait en poussière. Littéralement. Revenant à sa place, il fit craquer ses doigts d’un geste habile avant de regarder le dessin, s’imprégner de ce dernier avant de… A peine eut-il concentré son chakra et approché de la feuille que celle-ci se transforma en poussière, sous le regard amusé de son voisin… Jusqu’à ce que la sienne prenne feu. Au moins, en tant que manipulateur de Doton, l’Aburame n’avait trop à s’en faire des effets « secondaires » de son échec. Etirant son épaule droite, il recommença d’une façon différente – partant de presque aucun chakra, il essaya de le faire progressivement grandir pour arriver au juste milieu. Car si cela n’avait pas été clairement énoncé par l’institutrice, il l’avait compris. Trouver la bonne quantité de chakra était une des variables de l’équation, l’autre étant de maintenant cette quantité tout au long. Il claqua sa langue contre son palet, voyant que de rien du tout, il arriva à réduire la feuille en poussière à nouveau. Son échelle était trop large. Il recommençait… En espérant avoir assez de chakra pour réussir avant de s’évanouir.

_________________
BLOOD PRICE
Let my insects taste you
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5169-aburame-ren-reflechir-avant-d-agir http://www.ascentofshinobi.com/t5186-aburame-ren-journal-de-bord

Jeu 17 Jan 2019 - 4:47

忍者医者 ▬ Initiation à la médecin


Il fallait donc apprendre autant de chose pour ne serait-ce que obtenir le strict minimum ? L’Iroujutsu était-il un art si difficile… mais tout cela n’allait sûrement pas faire reculer le Yamanaka. Mémorisant le nom des livres dans sa tête, il créa trois clones avec pour but de lire ces livres jusqu'à avoir acquis réellement les informations contenues dedans, après, ils pourront se suicider pour donner à leur informateur les résultats de leur dur labeur. Il effectua un seul et unique mûdra et trois copie du Yamanaka firent leur apparition, tout aussi déterminé à maîtriser cet art. Le comportement de l’original était tel qu’il pouvait parfois se combattre avec ses propres clones dotés de la même personnalité, mais depuis qu’il s’était calmé. Tout allait un peu mieux.


D’une impulsion rapide, les clones se dispersaient dans la bibliothèque avec pour seulement intention de ses saisir livres avant que tout le monde ait pu avoir l'idée le faire. Grâce à leur incroyable vélocité, les trois copies réussirent sans crainte leur tâche et revinrent satisfait, chacun étant muni de deux ou trois livre. Le nouvel ordre était donné, chacun partit dans sa direction pour mieux étudier. Et pendant ce temps là, l’original non plus n’allait pas se reposer.

Être médecin ninja signifiait avoir une parfaite maîtrise de son chakra, pour le jeune Yamanaka, ça allait. Car sous ce comportement se cachait en fait un génie , en plus de sa grande réserve de chakra, il savait doser sans faire trop de dégât. Mais autant partir comme débutant, ça lui permettrait de mieux se dépasser. Écoutant à nouveau les paroles de Harumi, il comprit rapidement que ce qu’ils allaient tous devoir faire n’était pas aussi simple…

Venant se saisir d’un rouleau, Shaka partit dans son coin pour commencer à y infuser son chakra. Pas assez ! Mince, la feuille n’était pas du tout marqué. Il recommença une nouvelle fois, c’était trop, la feuille s’était déchiré sous le chakra d'origine futon du Yamanaka. C'est donc pendant plusieurs minutes que le jeune homme enchaîna les erreurs, mais ce n’est pas grave, il commençait à savoir jusqu'où il ne fallait pas doser. Il ne manquait plus qu’à tester plusieurs dose en dessous de ce seuil là.

Une fois arrivé au quatrième essai, en dessous de la dose abondante de chakra, l'insolent vu que sa feuille était marqué, véritablement. C'était un petit pas, mais très bien pour un début, il continua donc cette exercice jusqu'à arrivetteindre l'excellence tandis que ses clones faisaient le travail théorique en ce même moment. Sa stratégie était juste parfaite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5041-hokkyokusei-yamanaka-shaka#39539 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi

Sam 19 Jan 2019 - 21:27
Harumi était avant tout une kunoichi, elle n'était pas une simple médecin capable de soigner. Elle ne donnait pas de drogues, de médicaments. Elle ne faisait pas non plus d'examination à part sommaire. Non, elle avait été formé pour la médecine de guerre, piru se battre, mais ce n'était pas pour cela qu'elle était totalement étrangère à des soins plus basiques et dans le calmes. Un peu de repos de temps en temps faisait du bien, après tout, un soldat s'entraînait longtemps pour se battre, mais il vivait peu de batailles en réalité. La doctoresse avait investi d'une certaine manière dans les parchemins pour donner ce cours, c'était en plus du temps une contribution qu'elle voulait bien. Elle observait alors les différentes personnes venir prendre les parchemins, tous ne venaient pas, certains devaient être là uniquement pour observer et apprendre. Elle croisa les bras dans son dos sans rien dire au départ.



Kobane Harumi • « Je pourrais fort bien vous parler de médecine, du corps humains, de l'implication du chakra dans la survie d'un corps ou ce genre de choses, mais tout cela sera inutile si jamais vous ne maîtrisez pas votre chakra à la perfection. Une plus grande maîtrise de votre chakra vous permettra de ne pas dépenser inutilement votre énergie à tout bout de champ. Cela va vous permettre de dépenser exactement ce qu'il faut, pas plus pas moins. Lorsque vous allez soigner quelqu'un avec du stresse ou en situation périlleuse, vous allez devoir doser à la perfection votre chakra, où vous allez l'intégrer, de quelle manière et comment. Si vous vous trompez d'endroits, vous pourrez le tuer, surtout s'il est blessé. Si vous ne mettez pas assez de chakra, cela ne fera rien, trop, cela risque de tuer votre patient. Ai-je été assez clair ? La médecine n'est pas un jeu. Ce n'est pas simplement lancer une boule de feu en espérant tuer l'autre en face. »



Déclara alors à haute voix Harumi, alors qu'elle dénigrait d'une certaine façon les utilisateurs de ninjutsu quelque part en les nommant quasiment. Les fanfarons et autres personnes qui n'avaient pas le bon esprit ne l'intéressaient pas. Le dessin était exprès très compliqué, c'était une exercice de haute volée. Elle ne s'attendait pas à en voir y arriver, c'était surtout pour y voir les talents et les personnes qui avaient le bon mental. Une sélection qui ne portait pas son nom en quelque sorte. La femme d'âge mûr ne réagit pas d'une certaine façon lorsque Ren détruisit le parchemin sensible au chakra. Elle se contenta de hocher la tête pour l'encourager, jetant un regard fatigué à l'autre qui l'enflamma. Il y avait si peu de personnes mûrs ici ? Elle se contenta de regarder Ren faire du coin de l'œil sans trop insister afin de ne pas le déconcentrer. Il semblait avoir compris l'exercice et pourquoi elle demandait de dessiner avec du chakra. Habituellement, on demandait rarement à des shinobis ce genre d'exercice sauf pour maîtriser des techniques très particulières. C'était difficile, mais cela pouvait donner beaucoup davantage dans un combat comme pour la médecine.


Kobane Harumi • « Continue, tu es sur le bon chemin. »



Commenta à voix basse Harumi pour Ren en poursuivant vers les autres qui s'essayaient à cette épreuve. Elle avait rapidement remarqué que Ren était sans doute un débutant, mais il en voulait et le faisait avec un certains sérieux. D'autres ne semblaient même pas comprendre l'intérêt de ce jeu, ou avaient j'en maîtrise du chakra très approximatif. C'était à s'y attendre, ce n'était pas pour tout le monde. La brunette était peut-être très exigeante, mais c'était le prix pour avoir la joie de la compter comme sensei un jour, malgré son statut d'indépendante. Elle leva un sourcil en regardant un autre créer des clones dans le but de lire les livres indiqués.



Kobane Harumi • « Vous savez, vous avez le temps de les emprunter ici et de les lire chez vous. Surtout qu'il ne faut pas que les lire, il faut aussi les comprendre, les appréhender et les connaître par cœur par la suite. »



Dit alors à voix basse Harumi pour Shaka, mais elle le laissa faire comme il l'entendait au final. S'il était si pressé que cela de les lire, pourquoi pas. Elle s'amusa alors des empressements de ce garçon à prendre les livres comme s'il s'agissait d'un rouleau secret à prendre à l'ennemi. Elle secoua un peu la tête amusée, la fougue de la jeunesse. Harumi n'était guère moqueuse pour le coup, c'était juste de l'amusement. Elle le regarda s'exercer à imprégner son chakra dans le parchemin spécial, et elle put remarquer qu'il avait plus d'expériences et de pratiques que Ren, mais ce n'était pas encore ça.



Kobane Harumi • « Vous l'aurez compris, la difficulté est de réussir à ressentir la dose de chakra nécessaire, la maintenir tout le long de l'opération, de la placé exactement au bon endroit car les veines ou les organes ce n'est pas bien grand. Le principe d'un soin par l'art de l'iroujutsu est d'envoyer votre énergie dans le corps cible afin de suturer des veines et artères pour arrêter un saignement, vous pouvez extraire le poison ou une maladie d'un corps ou encore accélérer la régénération cellulaire. Cela fait très légèrement vieillir le corps, mais c'est tellement infime que ce n'est pas un drame face à une mort certaine. Grâce à la maîtrise élevé du chakra, vous pouvez également augmenter drastiquement la puissance d'un simple coup de poing. Avec un fort apport de chakra dans les muscles et le sang, cela va permettre à un médecin expérimenté au combat au corps à corps d'aller jusqu'à pulvériser un corps humain d'un seul coup de poing, par sa simple force. C'est pour cela que sans maîtrise parfaite de son chakra, il est impossible de faire quoi que ce soit. Les possibilités sont multiples et grandes évidemment. »



Indiqua très sérieusement Harumi pour rajouter de l'information pendant le travail soigneux des différents candidats. Elle remarqua le potentiel de shaka, il avait sans doute assez d'expériences pour travailler sur le jeu, du moins tout juste et une réserve de chakra supérieure. Il put réussir à marquer le parchemin, même si la trace était imprécise et non constant. C'était déjà un excellent début, il fallait poursuivre l'effort, car cela allait demander encore beaucoup de travail.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Initiation médecin 101

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: