Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Initiation médecin 101


Initiation médecin 101 Empty
Jeu 10 Jan 2019 - 10:48
@Aburame Ren @"Hokkyokusei Shaka"

Chose promise, chose due, Harumi avait accepté de procéder à une initiation sur la médecine ninja, mais si jamais le résultat était intéressant de pouvoir soigner les autres ou soi-même, il y avait une partie théorique et pratique très importante au sujet de sa maitrise. Si jamais ce n’était pas si courant que cela ce type de combattants de l’ombre, c’était bien car cela n’était pas pour tout le monde. Il y avait plusieurs facteurs importants avant de commencer à procéder à la moindre tentative de soin, mais les mauvaises nouvelles pour plus tard. La médecin itinérante avait invité tout ce beau monde à la bibliothèque de la ville. Vu qu’elle avait réussi à montrer patte blanche autant profité des structures de la ville. Malgré les réticences des gardiens du silence de ces lieux emplis de savoir, elle avait pu profiter d’une pièce un peu à l’écart pour son cours pour débutant. Elle attendrait que tout ce beau monde soit présent afin de commencer. Elle ne semblait guère avoir de problèmes pour parler en public et encore moins enseigner à plusieurs personnes, un petit peu comme si ce n’était pas sa première fois.

Harumi était habillée comme à son habitude, assez léger. Certes, on pouvait dire qu’elle était sexy, mais ce n’était pas pour autant qu’elle était assez sérieuse. Son grand chapeau de paille dans le dos, elle posa une grande pile de livres au milieu de ses peut-être futurs apprentis, si jamais ils survivaient aux prochaines heures de cours. La pile était impressionnante, ça d’accord, mais est-ce que cela allait leur faire peur ? Car ce n’était que le début ! L’étude de la médecine devait dire apprendre énormément de choses, et l’on n’avait jamais fini.

Kobane Harumi • « Bonjour tout le monde, Je ne sais pas si tout le monde se connait, mais moi oui. Si vous êtes venus ici, c’est pour apprendre la médecine. Beaucoup le désir, puis devant un mur abrupt à grimper, certain lâche l’affaire. Je préfère être, ce n’est pas pour tout le monde. Il faut en plus d’engranger beaucoup d’informations, maîtriser parfaitement votre chakra, savoir jongler avec, savoir doser à la perfection votre dépense et la manière de s’en servir. C’est très pointu, c’est très exigeant. Cela demande une certaine discipline, alors si cela vous fait déjà peur, vous connaissez la sortie. »

Dit assez directement à ses élèves en faisant mine de regarder la sortie. La brunette marcha quelques pas afin de leur laisser tout le loisir de bien réfléchir, de réagir ou de carrément prendre la porte d’eux-mêmes. S’ils avaient pris la peine de venir jusqu’ici, ce n’était sans doute pas pour en repartir aussi vite ou alors ils avaient un manque cruel de motivations.

Kobane Harumi • « Je vous demanderais de vous présenter, et de nous dire vos motivations pour devenir un médecin ninja. Car c’est une place particulière dans une équipe, vous êtes le maillon vital du groupe. Vous n’avez pas le droit d’être blessé ou carrément mis hors combat, car personne ne saurait être capable de vous soigner ou vos compagnons. Tant que vous ne pourrez pas parfaitement vous défendre, éviter toutes les attaques, et répliquer correctement, vous aurez l’interdiction de vous mettre en danger, car vous aurez plus que votre vie en jeu, mais toutes celles de vos camarades. Si jamais vous vous demandez si vous êtes prêt, il faudra survivre à un combat sérieux contre moi. »

Dit alors très sérieusement Harumi avec un léger sourire en regardant les personnes présentes.

Kobane Harumi • « Quant à moi, je m’appelle Kobane Harumi, je suis une médecin ninja depuis plus de dix ans, j’ai arrêté de compter. J’ai beaucoup d’expériences en combat ou en soin et à part si vous êtes mort, je pourrais sans doute vous aider. Je suis une itinérante, je n’ai pas d’attaches, je n’ai pas de petit ami ni d’enfant si vous vous posiez la question. Sinon, j’aime bien les chats, enfin pour plus de sérieux, à vous maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034

Initiation médecin 101 Empty
Dim 13 Jan 2019 - 8:16
C’était sa tante qui lui en avait parlé – maintenant que son envie d’apprendre les arts médicaux avait fait le tour de la famille, n’en surprenant aucun. Une initiation à l’Iroujutsu, ouverte aux volontaires, à la bibliothèque. C’était pour ainsi dire clairement ce dont il avait besoin, surtout depuis que cette même tante lui avait clairement fait comprendre que, si elle serait là pour l’épauler et l’évaluer, elle ne s’occuperait pas de son apprentissage à proprement parler – son emploi du temps étant hélas déjà assez chargé comme ça. De son côté, Ren ne la comprenait et ne lui en voulait pas le moins du monde, voire même plus : il voyait ici une occasion pour s’enrichir de nouvelles méthodes, nouvelles approches, qu’il pourrait ultérieurement comparer et enrichir de celles de sa tante, quelque peu à l’instar de ce que savait faire son essaim. Après tout, peu importe comment et d’où l’on regardait le monde, il n’était que question d’évolution et de survie au sein de ce dernier. Et quelqu’en soit le prix, il ne se laisserait pas dépasser.

Dans la salle de la bibliothèque, il fut des premiers sinon le premier même à être installé et déjà évaluait-il les autres présents tandis qu’ils arrivaient doucement. Certains étaient de son âge, beaucoup discrètement plus âgé – chacun s’installait en silence, échangeant tout au plus de solennelle salutation avec le groupe. L’Aburame ne connaissait personne dans l’assemblée, bien que ça ne lui fasse ni chaud ni froid – tout au plus lorsqu’ils apprendront son nom, une discrète vague de murmures habituels fera un aller puis un retour avant d’être étouffée par le cours. Lorsqu’enfin la meneuse de cette réunion arriva il la reconnu sans trop de peine, se redressant quelque peu – s’il ne la connaissait pas, il n’était guère compliqué de deviner que c’était bien elle : son allure, cette espèce d’assurance qui émanait d’elle... Rien de comparable au groupe d’élèves qui affichaient pour certain le doute, pour d’autre la détermination.

La pile de livre, tout au plus, lui arracha l’esquisse d’un sourire. Il avait déjà lu une partie de ces derniers sous les impulsions de sa tante depuis sa plus tendre jeunesse, et la curiosité le piquait à vif quant à l’idée de lire les autres. Si c’était censé le décourager – faisant écho aux mots de l’institutrice – ce n’était pas le cas et, d’un regard bref, il vit que personne dans la salle n’avait osé se lever pour quitter cette dernière. La suite du discours, bien plus aigre et comme teinté d’expériences vécues, laissa Ren à une certaine réflexion quant à la réalité du médecin ninja sur le terrain. S’il se doutait de ce qui était dit, voulait-ce dire qu’il deviendrait par la même occasion une cible de choix, sinon prioritaire, en cas d’affrontement ? Achevait-on en premier le shinobi soigneur ou pire, gardait le-t-on en vie pour se servir de ses talents sous la contrainte ? Il secoua doucement la tête, constatant le silence oppressant dans la salle. Personne n’avait eu l’audace de se présenter en premier, chacun attendant que son voisin le face afin de donner le tempo de cette danse. Soupirant doucement, il se lança.

Aburame Ren, Genin. Je m’intéresse aux sciences depuis mon plus jeune âge, en particulier aux médicale sous l’influence d’une tante pratiquant l’Iroujutsu à l’hôpital général. Je cherche à apprendre cette discipline afin d’exploiter ces connaissances au nom du village, ainsi que pour combler les lacunes de ce que mon clan me permet de faire. Je manque certes d’expérience au combat, contrairement à vous, mais cette dernière peut toujours s’acquérir et, vu que mon choix est fait, autant que l’Iroujutsu soit d’emblée dans la balance de cette dernière.

Sur ces quelques mots, il s’installa, lançant un regard à la salle tandis que la douce mélodie des présentations – qu’il écouta attentivement – commença.

_________________
BLOOD PRICE
Let my insects taste you
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5169-aburame-ren-reflechir-avant-d-agir http://www.ascentofshinobi.com/t5186-aburame-ren-journal-de-bord

Initiation médecin 101 Empty
Mar 15 Jan 2019 - 19:54

忍者医者 ▬ Initiation à la médecin


Aujourd’hui était vraiment un grand jour. Kobane Harumi, Irounin de génie avait vraiment tenu sa promesse. Elle avait accepté d'enseigner les bases de l’Iroujutsu, le Ninjutsu médical au Hokkyokusei. Mais celui-ci n’avait pas pris en compte le fait que cela aurait pu être sous la forme de enseignement groupé. Et puis bon, qu'est-ce que cela pouvait bien changer ? Il n’était là que pour apprendre, et je doute que la majorité des personnes présente auront le talent nécessaire pour parvenir à maîtriser cet art nébuleux qu’est la médecine ninja. Le cours avait lieu dans la bibliothèque de Kirigakure, c’était un lieu visité par les plus érudits du village. Car très peu de gens pouvaient se vanter d’être avide de lecteur dans ce village militaire.

Arrivant pile à l’heure, Shaka remarqua qu’il y avait un peu trop de monde. Être un ninja médecin était à la mode désormais ? Enfin soit, seul un petit nombre d'élu auront les bases de l’Iroujutsu à la fin de ce premier cours.



Se plaçant devant Harumi et buvant ses paroles, Shaka savait qu’il aurait beaucoup beaucoup à apprendre d'elle et qu’il pourra s’améliorer drastiquement avec ses enseignements. Elle avait raison, un Irounin ne doit pas se laisser battre en premier, il devait être le protecteur de son équipe.

Un certain Aburame se présenta, il n’était qu’un détail, pas besoin de retenir ces informations. Il n’était qu’un insignifiant petit cafard, il représentait vraiment bien son clan. Il pouvait en être fier.

Regardant droit dans les yeux la femme qui allait lui enseigner désormais. Son heure était venu.

" Hokkyokusei Shaka, 15 ans. Je souhaite devenir un Irounin à cause de mon passé. J’ai comme des remords, et c’est une sorte de rédemption. JE ferais tout pour maîtriser cet art, et je n'abandonnerais pas tant que je n'aurais pas atteint ce but. "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5041-hokkyokusei-yamanaka-shaka#39539 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5630-yamanaka-shaka-epopees-legendaires#45233

Initiation médecin 101 Empty
Mer 16 Jan 2019 - 13:15
Il semblait avoir un vide médical à Kiri vu l'attraction que provoquait son arrivée en ville. Harumi était attendu comme le loup blanc malgré une faible réputation en tant que médecin. Certes, elle pratiquait depuis des années, mais elle n'avait pas eu l'impression de faire parler d'elle plus que cela. Il y avait plus de monde qu'elle ne pensait au final, c'était tant mieux, mais dans toutes ces personnes, combien allait passer le pas et aller jusqu'à la fin de la formation ? Il était évident que le court enseignement qu'elle allait donner ne serait pas bien suffisant. La pauvre bibliothèque habituellement calme, surtout que leurs gardiens tentaient de s'y maintenir, se transformait maintenant en amphithéâtre. Le niveau en tant que médecine allait être faible, mais c'était largement suffisant pour des débutants.

Kobane Harumi • « Il y a un livre qui parle des os du corps humain en détails. Je vous conseils d'apprendre cela par cœur évidemment, cela pourrait bien sauver des vies. Un autre sur les pratiques et les maladies classiques, ce qu'il faut faire et ne pas faire. Il y a également pour les amateurs de la posologie, la science des plantes et autres produits pour soigner, mais rien de très poussé. Ce n'est pas fait pour vous transformer en apprenti sorcier. Ne donnez quelque chose à quelqu'un que si vous êtes certains que cela va l'aider.

Ensuite, il y a un traité à propos du chakra, ne le sous estimez pas, car si vous pensez maîtriser le vôtre, vous ne faites que le gaspiller grossièrement. La pratique de la médecine ninja exige que le chakra soit mesuré au gramme près, au millimètre près. L'erreur n'est pas permise, sans quoi c'est la mort. Cela demande une longue pratique et de l'entraînement. Il y a ensuite un ouvrage parlant de l'implication du chakra dans chaque partie du corps et surtout les nombreux organes vitaux que composent le corps humains comme le cerveau, le cœur, les poumons, le foie, les reins, le pancréas, etc...

Ce ne sont que les principaux, évidemment, il y en a d'autres que je vous laisse découvrir. J'ai aussi glissé un roman que j'aime bien.
»


Finit par dire avec un léger sourire la médecin itinérant, c'était tout à fait vrai, mais était-ce si innocent que cela ? Elle était sérieuse lorsqu'elle parlait de médecine et de soin, alors il devait avoir une autre raison à cette présence. C'était également un test, mais cela, elle ne le dit pas évidemment. Personne n'avait semblé quitter déjà la salle dès le début, c'était sans doute par un certains ego. Après tout, venir se déplacer jusqu'ici pour partir dès les premières minutes, cela ne se faisait pas au moins moralement. Certains étaient sans doute venus juste apprendre comme cela sans envie réelle de pratiquer, uniquement pour sa culture générale. Harumi ne voulait rien cacher sur l'avenir d'un ninja médecin, c'était oppressant dans la salle, mais attendez de voir comment cela allait tourner sur le terrain. Dans un affrontement, les ninjas médecins étaient des cibles de choix dans n'importe quelle bataille ou guerre. Elle se tourna alors en direction de la première personne qui se présentait. On appartenance à un clan connu lui faisait ni chaud ni froid, elle ne réagit pas une seule seconde.

Kobane Harumi • « Enchantée Ren de te rencontrer, apprendre directement de sa tante peut-être compliqué au final, donc autant bien commencer ici. Servir le village de Kiri par tes connaissances, en voilà un idéal noble. »

C'était le genre de phrase que l'on disait pour faire bien la plus part du temps, mais est-ce que ce gamin le disait pour de vrai ? Sans doute était-elle mal placé, elle qui n'était sans appartenance ni maître.

Kobane Harumi • « La jeunesse excuse le manque de pratique tant que tu le fais d'une manière efficace et de la bonne façon. Tu as déjà apparemment une bonne idée de ce que tu veux faire, très bien. »

Complimenta d'une certaine façon Harumi. Elle avait déjà eu nombre de jeunes gens attirés par l'iroujutsu, mais au final, elle était toujours sans apprenti à ses côtés. Était-ce son style de vie ? Sa propre personne, qui elle était au final qui les faisait fuir ou bien la dureté de ce métier ? C'était une excellente question. Si jamais elle avait choisi de faire une formation de groupe, c'était bien par expérience. Elle avait facilement remarqué Shaka qu'elle connaissait depuis peu, mais qui semblait être vraiment très intéressé comme hypnotisé par ses paroles. Cela faisait évidemment plaisir, même si elle n'avait pas un ego sur dimensionné. Cela donnait envie de le soutenir et lui permettre d'avancer, mais elle devait voir jusqu'où cette motivation allait le porter. Ce shaka était jeune, mais peut-être avait-il la maitrise suffisante du chakra pour cette forme d’art. Cela allait de toute manière demander à tout le monde un énorme travail.

Kobane Harumi • « Voilà qui est fort louable Shaka, je suis certaine que tu feras ce qu’il faut. »

Harumi se releva en cherchant dans ses sacoches un gros et long rouleau qu’elle étala sur la table. Il y avait de multiples sceaux de fuinjutsu avec des notes, et elle posa la main sur l’un de ses sceaux. Après un petit nuage de fumée, apparut plusieurs parchemins.

Kobane Harumi • « Si vous avez des questions sur le métier, ou quoi que ce soit, vous pouvez me les poser, sinon, pour ceux qui veulent tenter l’expérience, vous pouvez venir chercher un parchemin ici. Ce sont des parchemins sensibles au chakra qui viennent du pays du bois. Ils servent en autre chose à pouvoir déterminer de quel élément vous êtes, mais on va s’en servir autrement pour cet exercice. »

Initiation médecin 101 C28873a8b11ef568a043bc1943aeca3b
Harumi glissa en hauteur en attachant une feuille où il y avait un dessin stylisé complexe afin que tout le monde puisse le voir.

Kobane Harumi • « Bien ! Nous allons jouer à un jeu, cet exercice va vous forcer à maitriser votre chakra d’une manière très poussée. Vous n’allez pas y arriver au début, pas d’inquiétude. Cela peut demander beaucoup, beaucoup de temps. Parfois des semaines, parfois des mois. La maîtrise du chakra est primordiale, sinon vous risquez de tuer votre patient en utilisant une technique de soin. Vous allez donc devoir reproduire ce dessin sur le parchemin sensible au chakra. Si vous mettez trop de chakra, le parchemin va se déchirer en révélant votre élément, si vous n’en mettez pas assez, cela ne va pas bien marquer le papier. La difficulté va être également de reproduire les formes, et la tâche ultime la couleur. Cela demande une grande maitrise, alors prenez votre temps et au pire, travaillez plus tard chez vous. Il y a d’autres exercice, vous pouvez fort bien aussi vous entrainez à marcher sur l’eau, mais cela c’est pour les étudiants. Maintenant à vous ! »

Pour faire la démonstration, elle se mit face au dessin et de dos à ceux qui l’écoutaient. Elle attendit que les élèves la regardèrent pour ceux que cela intéressaient tout de même. Elle commença alors en formant un mudra afin de se concentrer quelques instants, puis avec un doigt qui avait une sorte d’aura verte, elle commença petit à petit à former avec une très grande précision chaque forme avec la même teinte. Elle y alla doucement au départ afin de bien montrer comment elle faisait, car ce n’était pas forcément la meilleure des méthodes, mais c’était la sienne. Puis afin de montrer lorsque l’on maitrisait un petit peu plus, elle tendit les deux mains dessus du dessin pour tracer plusieurs formes à la perfection en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034

Initiation médecin 101 Empty
Mer 16 Jan 2019 - 18:13
Silencieux, Ren écouta la suite des explications de la sans-village. Des livres qu’elle citait, il mettait mentalement entre parenthèse certain qu’il avait déjà lu – il profiterait de la formation pour les lire à nouveau. Sa main, de son côté, notait mécaniquement presque les références de ces derniers. Un roman ? S’il le fallait, il le lirait également – c’était une activité qu’il appréciait suffisamment pour y passer le temps nécessaire, aussi important soit-il. Lorsqu’on lui fit la remarque sur sa tante, il hocha calmement la tête – c’était suicidaire de sa part que d’essayer avec cette dernière, à l’heure qu’il est elle l’aurait déjà probablement insulté de tous les noms. La pauvre femme vivait dans une tension éternelle et profitait, malgré elle, de ses rencontres avec sa famille pour décharger cette dernière. Tout au plus, c’était sa mère qui parvenait le mieux à canaliser sa sœur, lui tenant tête sinon la dépassant en insultes et volume. Des rencontres profondément effrayantes pour celui qui les découvrait, tandis que normale pour Ren. Hélas.

C’est lorsqu’on commença à parler de pratique – car il garda de côté ses questions sur le métier, sa tante pouvait normalement répondre à ces dernières sans trop s’enflammer – qu’il se crispa doucement. Après ces quelques années à privilégier le livre et la science de l’esprit à la maîtrise du corps et du chakra, il estimait démarrer avec un important désavantage, surtout qu’il était à vue d’œil l’un des moins expérimentés dans l’assemblée. Pourquoi ne commençait-on pas par quelques cours magistraux ? Il secoua doucement la tête. La pique, si tant est donné que c’en était une, quant à ses motivations ne lui avait pas échappé, et il n’allait pas se laisser décourager par la difficulté. A aucun moment n’avait-il prévu, de toute façon, réussir du premier coup et devenir médecin en un jour. Surtout que oui… Si la science de médecine ninja l’intéressait, il voulait une vision plus globale, plus humaine également – celle d’un médecin non shinobi. Mais il estimait avoir le temps d’obtenir cette dernière.

Suivant la foule, il se leva pour récupérer plusieurs unités des parchemins réservés à l’exercice – il ne se faisait aucune illusion quant à la quantité de parchemins qu’il réduirait en poussière. Littéralement. Revenant à sa place, il fit craquer ses doigts d’un geste habile avant de regarder le dessin, s’imprégner de ce dernier avant de… A peine eut-il concentré son chakra et approché de la feuille que celle-ci se transforma en poussière, sous le regard amusé de son voisin… Jusqu’à ce que la sienne prenne feu. Au moins, en tant que manipulateur de Doton, l’Aburame n’avait trop à s’en faire des effets « secondaires » de son échec. Etirant son épaule droite, il recommença d’une façon différente – partant de presque aucun chakra, il essaya de le faire progressivement grandir pour arriver au juste milieu. Car si cela n’avait pas été clairement énoncé par l’institutrice, il l’avait compris. Trouver la bonne quantité de chakra était une des variables de l’équation, l’autre étant de maintenant cette quantité tout au long. Il claqua sa langue contre son palet, voyant que de rien du tout, il arriva à réduire la feuille en poussière à nouveau. Son échelle était trop large. Il recommençait… En espérant avoir assez de chakra pour réussir avant de s’évanouir.

_________________
BLOOD PRICE
Let my insects taste you
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5169-aburame-ren-reflechir-avant-d-agir http://www.ascentofshinobi.com/t5186-aburame-ren-journal-de-bord

Initiation médecin 101 Empty
Jeu 17 Jan 2019 - 4:47

忍者医者 ▬ Initiation à la médecin


Il fallait donc apprendre autant de chose pour ne serait-ce que obtenir le strict minimum ? L’Iroujutsu était-il un art si difficile… mais tout cela n’allait sûrement pas faire reculer le Yamanaka. Mémorisant le nom des livres dans sa tête, il créa trois clones avec pour but de lire ces livres jusqu'à avoir acquis réellement les informations contenues dedans, après, ils pourront se suicider pour donner à leur informateur les résultats de leur dur labeur. Il effectua un seul et unique mûdra et trois copie du Yamanaka firent leur apparition, tout aussi déterminé à maîtriser cet art. Le comportement de l’original était tel qu’il pouvait parfois se combattre avec ses propres clones dotés de la même personnalité, mais depuis qu’il s’était calmé. Tout allait un peu mieux.


D’une impulsion rapide, les clones se dispersaient dans la bibliothèque avec pour seulement intention de ses saisir livres avant que tout le monde ait pu avoir l'idée le faire. Grâce à leur incroyable vélocité, les trois copies réussirent sans crainte leur tâche et revinrent satisfait, chacun étant muni de deux ou trois livre. Le nouvel ordre était donné, chacun partit dans sa direction pour mieux étudier. Et pendant ce temps là, l’original non plus n’allait pas se reposer.

Être médecin ninja signifiait avoir une parfaite maîtrise de son chakra, pour le jeune Yamanaka, ça allait. Car sous ce comportement se cachait en fait un génie , en plus de sa grande réserve de chakra, il savait doser sans faire trop de dégât. Mais autant partir comme débutant, ça lui permettrait de mieux se dépasser. Écoutant à nouveau les paroles de Harumi, il comprit rapidement que ce qu’ils allaient tous devoir faire n’était pas aussi simple…

Venant se saisir d’un rouleau, Shaka partit dans son coin pour commencer à y infuser son chakra. Pas assez ! Mince, la feuille n’était pas du tout marqué. Il recommença une nouvelle fois, c’était trop, la feuille s’était déchiré sous le chakra d'origine futon du Yamanaka. C'est donc pendant plusieurs minutes que le jeune homme enchaîna les erreurs, mais ce n’est pas grave, il commençait à savoir jusqu'où il ne fallait pas doser. Il ne manquait plus qu’à tester plusieurs dose en dessous de ce seuil là.

Une fois arrivé au quatrième essai, en dessous de la dose abondante de chakra, l'insolent vu que sa feuille était marqué, véritablement. C'était un petit pas, mais très bien pour un début, il continua donc cette exercice jusqu'à arrivetteindre l'excellence tandis que ses clones faisaient le travail théorique en ce même moment. Sa stratégie était juste parfaite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5041-hokkyokusei-yamanaka-shaka#39539 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5630-yamanaka-shaka-epopees-legendaires#45233

Initiation médecin 101 Empty
Sam 19 Jan 2019 - 21:27
Harumi était avant tout une kunoichi, elle n'était pas une simple médecin capable de soigner. Elle ne donnait pas de drogues, de médicaments. Elle ne faisait pas non plus d'examination à part sommaire. Non, elle avait été formé pour la médecine de guerre, piru se battre, mais ce n'était pas pour cela qu'elle était totalement étrangère à des soins plus basiques et dans le calmes. Un peu de repos de temps en temps faisait du bien, après tout, un soldat s'entraînait longtemps pour se battre, mais il vivait peu de batailles en réalité. La doctoresse avait investi d'une certaine manière dans les parchemins pour donner ce cours, c'était en plus du temps une contribution qu'elle voulait bien. Elle observait alors les différentes personnes venir prendre les parchemins, tous ne venaient pas, certains devaient être là uniquement pour observer et apprendre. Elle croisa les bras dans son dos sans rien dire au départ.



Kobane Harumi • « Je pourrais fort bien vous parler de médecine, du corps humains, de l'implication du chakra dans la survie d'un corps ou ce genre de choses, mais tout cela sera inutile si jamais vous ne maîtrisez pas votre chakra à la perfection. Une plus grande maîtrise de votre chakra vous permettra de ne pas dépenser inutilement votre énergie à tout bout de champ. Cela va vous permettre de dépenser exactement ce qu'il faut, pas plus pas moins. Lorsque vous allez soigner quelqu'un avec du stresse ou en situation périlleuse, vous allez devoir doser à la perfection votre chakra, où vous allez l'intégrer, de quelle manière et comment. Si vous vous trompez d'endroits, vous pourrez le tuer, surtout s'il est blessé. Si vous ne mettez pas assez de chakra, cela ne fera rien, trop, cela risque de tuer votre patient. Ai-je été assez clair ? La médecine n'est pas un jeu. Ce n'est pas simplement lancer une boule de feu en espérant tuer l'autre en face. »



Déclara alors à haute voix Harumi, alors qu'elle dénigrait d'une certaine façon les utilisateurs de ninjutsu quelque part en les nommant quasiment. Les fanfarons et autres personnes qui n'avaient pas le bon esprit ne l'intéressaient pas. Le dessin était exprès très compliqué, c'était une exercice de haute volée. Elle ne s'attendait pas à en voir y arriver, c'était surtout pour y voir les talents et les personnes qui avaient le bon mental. Une sélection qui ne portait pas son nom en quelque sorte. La femme d'âge mûr ne réagit pas d'une certaine façon lorsque Ren détruisit le parchemin sensible au chakra. Elle se contenta de hocher la tête pour l'encourager, jetant un regard fatigué à l'autre qui l'enflamma. Il y avait si peu de personnes mûrs ici ? Elle se contenta de regarder Ren faire du coin de l'œil sans trop insister afin de ne pas le déconcentrer. Il semblait avoir compris l'exercice et pourquoi elle demandait de dessiner avec du chakra. Habituellement, on demandait rarement à des shinobis ce genre d'exercice sauf pour maîtriser des techniques très particulières. C'était difficile, mais cela pouvait donner beaucoup davantage dans un combat comme pour la médecine.


Kobane Harumi • « Continue, tu es sur le bon chemin. »



Commenta à voix basse Harumi pour Ren en poursuivant vers les autres qui s'essayaient à cette épreuve. Elle avait rapidement remarqué que Ren était sans doute un débutant, mais il en voulait et le faisait avec un certains sérieux. D'autres ne semblaient même pas comprendre l'intérêt de ce jeu, ou avaient j'en maîtrise du chakra très approximatif. C'était à s'y attendre, ce n'était pas pour tout le monde. La brunette était peut-être très exigeante, mais c'était le prix pour avoir la joie de la compter comme sensei un jour, malgré son statut d'indépendante. Elle leva un sourcil en regardant un autre créer des clones dans le but de lire les livres indiqués.



Kobane Harumi • « Vous savez, vous avez le temps de les emprunter ici et de les lire chez vous. Surtout qu'il ne faut pas que les lire, il faut aussi les comprendre, les appréhender et les connaître par cœur par la suite. »



Dit alors à voix basse Harumi pour Shaka, mais elle le laissa faire comme il l'entendait au final. S'il était si pressé que cela de les lire, pourquoi pas. Elle s'amusa alors des empressements de ce garçon à prendre les livres comme s'il s'agissait d'un rouleau secret à prendre à l'ennemi. Elle secoua un peu la tête amusée, la fougue de la jeunesse. Harumi n'était guère moqueuse pour le coup, c'était juste de l'amusement. Elle le regarda s'exercer à imprégner son chakra dans le parchemin spécial, et elle put remarquer qu'il avait plus d'expériences et de pratiques que Ren, mais ce n'était pas encore ça.



Kobane Harumi • « Vous l'aurez compris, la difficulté est de réussir à ressentir la dose de chakra nécessaire, la maintenir tout le long de l'opération, de la placé exactement au bon endroit car les veines ou les organes ce n'est pas bien grand. Le principe d'un soin par l'art de l'iroujutsu est d'envoyer votre énergie dans le corps cible afin de suturer des veines et artères pour arrêter un saignement, vous pouvez extraire le poison ou une maladie d'un corps ou encore accélérer la régénération cellulaire. Cela fait très légèrement vieillir le corps, mais c'est tellement infime que ce n'est pas un drame face à une mort certaine. Grâce à la maîtrise élevé du chakra, vous pouvez également augmenter drastiquement la puissance d'un simple coup de poing. Avec un fort apport de chakra dans les muscles et le sang, cela va permettre à un médecin expérimenté au combat au corps à corps d'aller jusqu'à pulvériser un corps humain d'un seul coup de poing, par sa simple force. C'est pour cela que sans maîtrise parfaite de son chakra, il est impossible de faire quoi que ce soit. Les possibilités sont multiples et grandes évidemment. »



Indiqua très sérieusement Harumi pour rajouter de l'information pendant le travail soigneux des différents candidats. Elle remarqua le potentiel de shaka, il avait sans doute assez d'expériences pour travailler sur le jeu, du moins tout juste et une réserve de chakra supérieure. Il put réussir à marquer le parchemin, même si la trace était imprécise et non constant. C'était déjà un excellent début, il fallait poursuivre l'effort, car cela allait demander encore beaucoup de travail.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034

Initiation médecin 101 Empty
Jeu 24 Jan 2019 - 14:08


Initiation médecin 101
ft. Kobane Harumi, Aburame Ren, Yamanaka Shaka

nota bene: l'ost représente l'ambiance du rp ou l'état d'esprit d'aditya lors de ce post

______Aditya ouvrit la lourde porte de la bibliothèque, veillant à ne pas faire le moindre bruit alors que des voix s’élevaient déjà à l’intérieur. Ses obligations auprès du temple Seidou l’avaient retenues bien plus longtemps que prévu. Il manqua de cracher une insulte à son encontre ; il détestait être en retard, considérant cela comme une preuve d’insolence. Heureusement pour lui, personne ne le remarqua si ce n’est les quelques étudiants agglutinés devant l’entrée. Il capta pendant un moment le regard intransigeant de leur enseignante – Kobane Harumi – qui écoutait avec attention la présentation du premier élève. Alors qu’il refermait la porte derrière lui, toujours avec une discrétion palpable, quelque chose le fit tiquer. Il connaissait cette voix. Un rapide coup d’œil lui indiqua qu’il avait bel et bien raison ; c’était Ren, l’Aburame qu’il avait rencontré quelques jours plus tôt.

____________ « … En particulier aux médicale sous l’influence … -oujutsu à l’hôpital général. Je cherche à appr-… d’exploiter ces connaissances au nom du village, ainsi que pour combler les lacunes … permet de faire. »

______Exaspéré de n’entendre qu’une partie de ce qu’il se disait de puis sa position, il s’avança à pas lents, avisant d’un regard chaque personne présente. Visiblement, bon nombre de leur promotion étaient intéressés par un apprentissage poussé de la médecine, mais il y distingua également plusieurs personnes portant l’uniforme de Kiri – sûrement des chûnins. Ses pas le menèrent jusqu’au premier rang du groupuscule qui s’était formé devant les divers bancs, pourtant vides, qui occupaient l’espace de la bibliothèque – apparemment, seuls ceux s’étant présentés étaient invités à s’asseoir. Captant de nouveau son attention sur le jeune Aburame, qui semblait étrangement à l’aise. Aditya se doutait que, connaissant sa nature discrète, il se contentait d’ignorer la présence des autres.

____________ « Je manque certes d’expérience au combat, contrairement à vous, mais cette dernière peut toujours s’acquérir et, vu que mon choix est fait, autant que l’Iroujutsu soit d’emblée dans la balance de cette dernière. »

______Au fond, il était rassuré. Il ne serait pas le seul à débuter complètement, surtout avec sa maîtrise imparfaite – Aditya était perfectionniste, alors même si son niveau était tout à fait correct pour un genin, il portait envers lui une sévérité implacable. Néanmoins, il n’eut pas le temps de tergiverser plus que cela qu’un autre prit la parole à la suite de Ren.

____________ « Hokkyokusei Shaka, 15 ans. Je souhaite devenir un Irounin à cause de mon passé. J’ai comme des remords, et c’est une sorte de rédemption. Je ferais tout pour maîtriser cet art, et je n'abandonnerais pas tant que je n'aurais pas atteint ce but. »

______Visiblement, ce « Shaka » avait quelque chose à se pardonner à lui-même. Il nota cependant mentalement que si d’aventure ils étaient amenés à faire équipe, le questionner sur son passé était vraisemblablement une chose à éviter. Alors que plusieurs personnes se hâtèrent pour faire leur propre présentation qu’Aditya s’évertuait à écouter et d’en retenir les éléments principaux – chose qu’il abandonna bien vite, hormis les noms – ce dernier se perdit dans ses pensées. Jamais il n’aurait cru qu’autant de monde se bouscule à la porte de cette ninja itinérante. D’un côté, cela l’inquiéta. Si Kiri était aussi désavouée sur le point médical, cela pourrait grandement leur coûter si une guerre venait à éclater. Il espérait que chacun ici présent aurait assez de poigne pour y parvenir jusqu’au bout. Leur village en avait visiblement besoin.

______Alors qu’un nouveau silence s’étendit sur la bibliothèque après une présentation particulièrement attrayante, Aditya éleva sa main à hauteur de son épaule, signifiant aux autres son désir de prendre la parole. Apparemment, si le début des hostilités avait été faite dans l’ignorance des manières sociales – il ne leur en voulait pas, personne n’allait la demander si aucun n’osait parler. Cependant, il avait toujours été quelqu’un de poli – trop, peut-être. Alors qu’il la rabaissait le long de son corps, son regard glissa sur chacune des personnes d’ores et déjà assises sur les bancs, puis sur leur enseignante du jour.

____________ « Je me nomme Aditya, et bien que ma connaissance des arts ninjas soit tout à fait nouvelle contrairement à certains d’entre vous, j’aspire à développer un niveau en médecine qui me permettra autant de venir en aide aux autres que de parfaire mon propre style de combat et mes objectifs. Malgré le fait que je n’ai aucune attache avec ce village si ce n’est le bandeau que l’on m’a confié, je tâcherai de remplir mes devoirs envers chacun de vous comme on l’attend d’un ninja médecin. », déclara-t-il sur un ton indifférent.

______Il déclina un bref signe de tête vers la presque doyenne avant de rejoindre ce qui semblait être ses futurs camarades, laissant la parole aux shinobis et kunoichi restants.

[…]


______La première chose que compris Aditya à propos de leur enseignante, c’est qu’elle était incroyablement organisée et sérieuse malgré les quelques touches d’humour qui tendaient à briser cette image par endroits. La liste des ouvrages qu’elle leur conseillait de lire était certes impressionnante, mais cela ne le rebutait pas. Il avait toujours été féru de lecture, et ce depuis son jeune âge, quelques livres de plus ou de moins ne feraient pas la différence si ce n’est le temps qu’il devrait accorder au temple.

____________ « Si vous avez des questions sur le métier, ou quoi que ce soit, vous pouvez me les poser, sinon, pour ceux qui veulent tenter l’expérience, vous pouvez venir chercher un parchemin ici. Ce sont des parchemins sensibles au chakra qui viennent du pays du bois. Ils servent en autre chose à pouvoir déterminer de quel élément vous êtes, mais on va s’en servir autrement pour cet exercice. »

______Aditya tiqua lorsqu’elle évoqua on pays natal. Et s’il avait pu utiliser ces rouleaux par avance pour connaître sa nature de chakra en compagnie de Reikan, il se doutait que cette fois-ci ce ne serait pas aussi simple ; et pour cause, sur leur surface – enfin, plutôt sur celle du parchemin-exemple – était déjà inscrite un symbole qu’il supposait avoir un quelconque lien, si ce n’est utilité, avec l’Iroujutsu. La foule qui se formait autour des rouleaux le fit soupirer ; visiblement, s’il pensait que leur « timidité » de plus tôt n’avait aucun rapport avec une quelconque impolitesse, il réalisait désormais qu’il s’était lourdement trompé. Il prit le temps de s’emparer des quelques livres dont elle avait fait mention plus tôt, chose à laquelle il n’avait pas pensé, alors happé par les explications diverses sur leur sujet d’étude.

______Une fois que ce fut chose faite, Aditya rejoins l’endroit où était supposé se trouver toute une pile de rouleaux. Force fut de constater qu’ils n’en restaient désormais plus qu’une poignée. Il prit ainsi sa part, veillant cependant à ce que chacun des retardataires au même titre que lui ait de quoi s’entraîner convenablement. Par la suite, il rejoint les bancs sur que la plupart des « élèves » avaient décidé de déserter pour se retrouver dans un coin plus tranquille et propice à la concentration. Alerté un bref instant par un éclat de rire, il remarqua le voisin de Ren enflammer son propre parchemin des suites de son manque de concentration – le karma était décidément d’une ironie délicieuse.

______Conscient de ses propre lacunes, il installa ses rouleaux avec une minutie certaine ; trois sur le côté tandis que le quatrième était déroulé devant ses yeux, mis à plat sur le bois. Heureusement pour lui, sa toge lui laissait assez d’amplitude pour ne pas avoir à se sentir bloqué dans ses mouvements et il pouvait ainsi dédier toute sa concentration au travail qui l’attendait. Relevant la seule manche immaculée en plusieurs ourlets, il se mit enfin au travail, gardant tout de même un œil attentif sur les faits et gestes de leur enseignante. Le fait qu’elle y arrive avec une telle aisance poussait l’admiration ; mais après tout, ils seraient sûrement capables d’en faire de même une fois le moment venu.

______Avec une attention palpable, il amena en premier lieu sa main dominante devant lui, laissant, après un bref mundra permettant de malaxer son chakra, ses tenketsu s’ouvrir sur la pulpe de son doigt. En jetant un coup d’œil épars vers l’itinérante, il remarqua la densité maîtrisée autour de ses mains et tenta de reproduire le même aspect, pensant naïvement qu’il se rapprocherait mieux du succès en l’imitant. Décidé à tenter un premier essai, il rapprocha son index du rouleau, prêt à dessiner le symbole. Et d’un seul coup, en réponse à l’afflux trop important, le parchemin s’enflamma, réduisant à néant toute possibilité sur ce dernier. Après quelques secondes, le feu se consuma sur lui-même. Aditya tenta de réessayer sur un autre rouleau pendant plusieurs minutes, oscillant entre trop et pas assez, seulement pour voir ce deuxième exemplaire connaître le même sort que le premier ; réduit en cendres. Il délaissa un soupir, croisant les bras, visiblement en pleine réflexion.

____________ « Vous l'aurez compris, la difficulté est de réussir à ressentir la dose de chakra nécessaire, la maintenir tout le long de l'opération, de la placer exactement au bon endroit car les veines ou les organes ce n'est pas bien grand. Le principe d'un soin par l'art de l'Iroujutsu est d'envoyer votre énergie dans le corps cible afin de suturer des veines et artères pour arrêter un saignement, vous pouvez extraire le poison ou une maladie d'un corps ou encore accélérer la régénération cellulaire. »

______D’un seul coup, Aditya releva son regard du sol, rompant ses délibérations internes. Si le reste de sa phrase ne lui était pas passé inaperçu malgré son idée naissante, c’était la première partie qui avait fait naître en lui un tel sentiment. Décidant de se retrancher dans les diverses allées de la bibliothèque l’espace d’un instant, il laissa ses deux rouleaux restant à leur place ; après tout, il serait vite de retour. Il arpenta chaque étagère à la recherche d’un livre anatomique, chose qu’il trouva bien rapidement une fois qu’il eut localisé la branche médicale.

______Les pages volaient au fil de ses pas, cherchant avec ardeur une coupe latérale d’un quelconque membre humain. Le regard rivé sur les diverses inscriptions, il arrivait néanmoins à esquiver ses comparses en mouvement autour de lui, tant pour ne pas causer de dommages que pour ne pas perdre de temps.

______De retour à sa place initiale, il laissa le livre ouvert à côté de lui, le schéma bien que simple désignant avec précision la place de chaque veine, chaque artère du bras. Un sourire malicieux prit place sur son visage. Ça allait marcher – de toute façon il n’avait pas trop le choix, les deux pauvres exemplaires devaient impérativement lui suffire. Décidant de mettre la théorie en pratique, il avança son index sur la page du livre, tandis que son chakra affluait de nouveau. Il s’efforça de le réduire, avec toute la difficulté qu’il éprouvait à le faire, à une taille fine, ressemblant à la circonférence d’une veine simple sur le croquis. Cela lui prit quelques minutes, néanmoins, il y parvint finalement. Il tenta d’approcher son doigt du parchemin avec appréhension, seulement pour se rendre compte que rien ne marquait le papier. Evidemment. Il tenta d’augmenter la concentration de son chakra sans pour autant modifier sa forme, légèrement plus. S’il arrivait à trouver le juste milieu, en prenant le pied sur l’enseignement pratique, tout deviendrait bien plus simple. S’il est vrai que le papier était plus fin qu’une peau humaine, alors la concentration de chakra devrait être égale à son attribut le plus fin, dans un ratio de comparaison ; la veine. Et s’il maintenait cela, avec une concentration égale…

______Au début, malgré l’augmentation, rien ne marquait encore le papier. Alors il réessaya de nouveau, traçant des lignes droites à chaque augmentation, jusqu’à ce qu’une imperceptible tache noire se forme sous la pulpe de son doigt. Il jeta un coup d’œil à son ouvrage, son avant-bras venant éponger la fine pellicule de sueur qui s’était déposé sur son front. Cela lui était vraiment difficile de maintenir son chakra précisément, mais un point, même infime, était une raison de plus pour continuer. Un sourire discret naquit sur ses lèvres alors qu’il se remettait à l’œuvre.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Initiation médecin 101 Empty
Dim 3 Fév 2019 - 0:37
Ren écoutait d’une seule oreille – quoique très attentive – les quelques ajouts de Harumi sur ce qu’était la vie de médecin, sur la nécessité de savoir gérer son stress. C’était là tant de choses imbues de sagesse qui se recoupaient, d’une façon plus ou moins évidente, avec ce que lui racontait sa tante. Il y avait cependant bien plus d’expérience sur le terrain dans les paroles de l’enseignante du jour qui, comme elle le laissait entendre, était plus une personne de terrain pratiquant une médecine shinobi, là où sa tante avait fait le choix d’être plus souvent à l’hôpital, à aider, mélangeant la tradition et le chakra. Toujours est-il que toutes ces informations, aussi sages soient-elles, ne déconcentraient en rien Ren qui persistait à essayer, encore et encore, l’exercice.

Montant progressivement la quantité de chakra, il était déjà parvenu à un petit succès – plutôt que de gravir des marches de chakra infusé, il était capable de faire varier son chakra de façon linéaire, à l’image d’une jolie courbe. Courbe qui hélas montait un peu trop vite dans le trop, mais qui arrivait tout de même à tomber juste, laissant çà et là une petite tâche infime – il voulait vraiment y croire - de feuille teintée avant qu’elle ne vole en poussière. Secouant la tête et rassemblant la poussière qu’il générait dans un coin de la table afin d’éviter de salir le sol de la bibliothèque, il recommença l’exercice encore une fois, puis une de plus, sans jamais arrêter.

Là où d’autres commençaient à réussir, lui commençait à fatiguer en se maudissant intérieurement. Il lui arrivait de fermer les yeux, prendre une pause de quelques instants pour se calmer, pour se recentrer sur l’objectif. Peu importait ce que faisaient les autres, c’était pour lui-même et pour le village qu’il faisait ça. S’il n’était pas le premier à réussir, il se contenterait allègrement de réussir afin de passer à la suite. Inspirant calmement, il focalisa son attention sur un rien insignifiant dans sa tête, une petite tâche noire qu’il s’efforçait de faire grandir, encore et encore avant de… Il arrêta l’exercice, ouvrant les yeux et contemplant la feuille devant lui.

Il avait essayé de teindre et reproduire le schéma à la fois, se soldant toujours par un échec. Fermant les yeux une nouvelle fois, il s’efforça de visualiser à nouveau la tâche sombre et la faire grandir avec son souffle, jusqu’à ce qu’elle atteigne la taille qu’il voulait lui donner, ni plus ni moins. Ouvrant ses yeux sans rien perdre de la concentration qu’il s’était imposée, il apposa ses mains sur le papier et insuffla son chakra avec le même contrôle que celui qui donnait de ses pensées. Doucement mais sûrement, il vit la feuille commencer à se teindre. Non, cela n’avait rien du dessin qu’il devait reproduire, loin de là même. Pourtant, le simple fait d’avoir réussi cette infâme partie de l’exercice lui arracha un sourire… et réduisit la feuille en un nouveau tas de poussière.

Il soupira lourdement, allant chercher un nouveau stock de feuille. Si la moindre petite interférence avec sa concentration parvenait à lui faire perdre l’équilibre du chakra, c’est qu’il n’y était clairement pas…

_________________
BLOOD PRICE
Let my insects taste you
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5169-aburame-ren-reflechir-avant-d-agir http://www.ascentofshinobi.com/t5186-aburame-ren-journal-de-bord

Initiation médecin 101 Empty
Dim 3 Fév 2019 - 1:11
Nouveau jour sur Kiri. La bibliothèque est un lieu dans lequel il est aisé de trouver un coin pour s’isoler du tumulte qui agite Kiri en temps normal, que ce soit pour travailler ou tout simplement pour se changer les idées devant un livre racontant les histoires fabuleuses d’un héro lointain. Mais aujourd’hui, un attroupement spécial semble avoir lieu dans une pièce à l’écart du reste des rayons, certainement pour ne pas déranger les autres usagers du lieu public. Par chance : cette pièce dispose d’une baie vitrée permettant aux gens à l’extérieur de voir ce qu’il se passe à l’intérieur. L’inverse est également vrai. Wutu-Fuku s’interroge sur ce choix architectural. Est-ce un besoin lié à la surveillance des visiteurs ? Alors qu’il s’approche, curieux, le chûnin reconnait la fameuse Harumi, qui avait fait parler d’elle lors de son arrivée au port Naragasa il y a quelques jours. Enfin, parler d’elle, c’est un bien grand terme. C’est surtout que dans le contexte actuel, avec ces évadés de Wasure no Kuni qui peuvent débarquer à n’importe quel moment, la vigilance est de mise. Un simple protocole de sécurité. Elle peut bien circuler dans le village comme elle le veut maintenant. Au point de pouvoir louer un espace dans un lieu public du village. Et on dit que les Kirijins sont fermés d’esprits.

Mais l’Iroujutsu n’est pas toute seule dans la pièce. Elle a avec elle plusieurs kirijins. Certains qu’il ne connait pas… mais la tête de Shaka qui dépasse, ça, il ne peut pas le rater. Un genin qu’il a affronté au dojo des sabreurs voilà quelques temps. Il n’était pas seul, bien sûr, sinon le combat n’aurait pas été très équilibré. Un trois contre un, dans lequel Wutu-Fuku a surtout esquivé. Il n’aurait pas pu faire grand-chose sans endommager le dojo durablement, chose qu’il ne souhaite pas faire. Il a bien trop de respect pour les lieux et pour Saji, le représentant actuel des sabreurs. Le muet a assez de travail comme ça. D’autres shinobis de la brume sont moins respectueux du matériel à leur disposition… il faudrait sévir à un moment, parce que ça ne peut pas durer éternellement comme ça… mais que fait la Kenpei ?

Le quatuor parle un peu… puis Harumi propose à l’assemblée de s’attarder sur une feuille sur laquelle on peut voir un dessin de hiboux. Dessin qu’elle reproduit grâce à son chakra. Ce n’est pas banal… avant que les quelques genins tentent de reproduire le dessin de la même manière. Et à en juger par les efforts qu’ils semblent déployer pour cette tâche, ça a l’air loin d’être facile. Le Kaguya peut voir Shaka aller dans son coin avec une pile de feuille pour multiplier les tentatives. Il a d’ailleurs une idée judicieuse : utiliser le multi-clonage pour assimiler les informations plus vites. Car les clones rapportent leur expérience à l’original une fois qu’ils disparaissent. Les copies se dispersent donc dans les rayons de la bibliothèque, ce qui pourra attirer l’attention sur la sortie de la pièce… et donc sur Wutu-Fuku qui était devant la baie vitrée depuis tout ce temps, à observer… il ne lui reste plus qu’à entrer dans la pièce le plus naturellement du monde, comme si c’était son plan depuis le début. Le seul moyen d’éviter le malaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Initiation médecin 101 Empty
Lun 4 Fév 2019 - 17:39

Alors qu'elle observait l'exercice de chacun, Harumi put remarquer un jeune homme jouant des coudes afin de se retrouver dans les premiers rangs. Il fallait croire que beaucoup n'étaient venus que pour l'écouter, ou alors son charisme était tel que l'on venait l'admirer. Bon, cela faisait plaisir à l'ego, mais elle n'y croyait pas du tout au final. Il y avait certains art ninja si mystérieux et rare que cela devait attirer du monde. C'était un moyen aussi d'en savoir plus et de peut-être contrer un pareil adversaire. Cependant dans ce cas là, il ne fallait pas compter sur elle pour donner le bâton pour se faire battre.



La doctoresse n'était qu'une ronin, un ninja sans affiliation, sans honneur et sans maître. En tout cas, c'était ainsi qu'étaient décrit ceux qui se plaçaient n'importe où. Ils n'avaient pas de camp, c'était anormal, dangereux, l'homme aimait tellement mettre les gens et les choses dans des cases. Pourtant, ils étaient là, présent, à l'écouter. Fort surprenant, un jeune garçon demanda la parole comme s'il était encore à l'école. C'était amusant, elle qui n'avait jamais connu ce genre de lieu, la brunette avait eu la chance d'avoir un professeur particulier pour sa formation de ninja médical. Elle se focalisa alors sur cette personne en lui faisant signe de parler au cas où. C'était un genin à nouveau, décidément, ces jeunes savaient ce qu'ils voulaient. C'était une bonne chose remarqué, à leurs âges, elle avait déjà commencé la longue route pour devenir une ninja médecin. Elle ne se prenait guère pour la meilleure au monde, mais elle connaissait son métier.



Kobane Harumi • « Le fait que tu sois jeune n'est pas un problème, par contre, comme tu es débutant, tu vas devoir travailler très durement la maîtrise de ton chakra. Je serais assez mal placé pour parler de bandeau et d'investissement dans un village, mais l'important est pour un ninja médecin de survivre en premier, puis après de faire survivre les autres. À mes yeux, selon l'importance de la mission, il vaut mieux survivre que réussir une mission, car après tout, jn village c'est en premier une population. »



Donna alors clairement son avis sur un point philosophique qui devait encore faire débat au sein des grandes structures comme les trois villages principaux ninjas. Elle aurait pu demander comment un jeune homme apparemment capable de se joindre à n'importe quel camp avait pu finir ici, mais peut-être en privé. Harumi n'avait guère de choix quant à être organisée et structurée, après tout lorsqu'elle sortait du matériel s'était avant tout pour sauver des vies. Il fallait être organisée, efficace, rapide, c'était comme dans un combat. Elle était quelqu'un de très exigeante, elle n'arrondissait pas les angles et parlait directement ce qu'il fallait. C'était un héritage de son ancienne maîtresse sans doute. Il ne fallait pas voire autre chose que la beauté du dessin qui était complexe et très difficile à reproduire pour des novices. C'était un exercice qui demandait plusieurs maîtrises différentes de son chakra, quasiment impossible à réussir, mais le but était de voir les différents niveaux, les potentiels, et pour eux la route encore à parcourir.



Harumi observa alors les différentes personnes s'entraîner à l'excercice qu'elle avait lancé. Elle avait une longue expérience, et une grande maîtrise de son chakra. Cela lui permettait également de faire des économies énergies lors des combats. Elle posa une main sur le bureau d'Aditya comme pour capter son attention et elle lui parla d'une voix basse afin de ne pas gêner les autres ni lui-même d'ailleurs.



Kobane Harumi • « essaie avant tout de sentir ton chakra de ton ventre, dans ton torse ton bras, puis enfin ta main. N'essaie pas de faire pareil que moi, tu dois le faire comme tu le sens toi. Il n'y a pas de bonnes méthodes, seulement le bon résultat. »



Harumi laissa alors partir dans ses études ensuite son jeune élève, assez curieuse de voir la méthode utilisée. Il revint peu après avec un livre d'anatomie et tenta des expériences. Peut-être avait-il besoin de visualiser ce qu'il aurait à faire plus tard pour bien faire. Avec un tel esprit, ce petit irait sans doute loin. La doctoresse remarqua rapidement que Ren commençait à fatiguer et c'était bien dommage, car il y mettait tout son cœur. Il réussit tout de même à teindre légèrement la page de papier, pas comme il fallait évidemment, mais c'était un bon début. Généralement, un shinobi essayait de maîtriser des techniques et peu importait comment tant que cela fonctionnait. Cependant, ici, il n'y avait pour le moment aucune technique, ce n'était qu'apprendre l'art de la manière. Elle sourit légèrement et posa sa main sur l'épaule de Ren. Il put sentir alors un petit peu de chakra se mêler au sien de la taille à produire une technique moyenne, un petit cadeau pour les bons élèves. Elle ne s'attendait pas à ce que quelqu'un réussisse vraiment parfaitement l'exercice. Il fallait un bon niveau de maîtrise de son chakra. Plus les personnes partaient de loin, plus la route serait douloureuse.



Shaka devait être en plein exercice concentré, car il ne fit guère parler de lui et ses autres lui d'ailleurs disperser un petit peu partout. Harumi avait eu l'autorisation de procéder à ce petit cours improvisé, qui à sa grande surprise intéressait beaucoup de monde et non les moindre car elle vit arrivée un chunin de ses connaissances en la personne de Wutu-Fuku. Elle claqua plusieurs fois dans ses mains afin d'attirer l'attention avant de reprendre la parole.



Kobane Harumi • « Bien, petite pause, sinon vous risquez de vous usez les veines de chakra ou les tenketsu à force de les utiliser comme cela. Nous allons donc faire un petit peu de théorie en attendant de reprendre un autre exercice. Pour en finir sur la maîtrise du chakra, vous avez deux manières de faire une technique. Soit vous êtes doué et consciencieux, vous allez utiliser uniquement la bonne dose de chakra, soit vous forcez votre talent et vous allez utiliser plus de chakra que nécessaire pour réussir une technique qu'une autre personne va faire bien plus simplement. La maîtrise du chakra est donc vital pour n'importe quel ninja médical, mais aussi pour n'importe quel ninja tout court. »



Harumi jeta un œil à Wutu-Fuku comme si elle attendait de voir si jamais il avait quelque chose à dire ou faire, puis elle reprit rapidement ce sur quoi elle allait s'atteler. Elle baissa une grande affiche simple montrant l'intérieur d'un corps humain. Sans doute que presque tout le monde en avait déjà vue, mais elle avait des choses à dire. La femme d'âge mûr prit en main une longue baguette de bois en jouant avec plus qu'autre chose pour le moment.



Kobane Harumi • « Si tout le monde connaît l'existence du système sanguin, car tout le monde à déjà saigné dans sa vie, il en existe deux autres. Le système lymphatique, qui a l'instar du sang partout le corps entier, mais bien évidemment il est pas du tout constituer pareil et il a un autre rôle. Vous aurez sans doute deviner que le dernier est le système chakratique. Le chakra parcourt le corps entier de chacun d'entre-vous, même ceux qui ne sont pas formé aux arts ninja. Il est indispensable pour vivre, si un jour vous vous retrouvez sans aucun chakra, vous mourrez. Alors pensez y avant de jouer les héros, un ninja mort ne risque pas d'être très utile par la suite. Un ninja médical peut faire beaucoup de choses, il peut soigner les pires blessures, les plus graves, donner du chakra, soigner les poisons et les maladies, mais certainement pas les morts. On a tous qu'une seule vie, et il va falloir en prendre soin ! Un médecin ninja s'il apprend le fonctionnement du corps humain pour soigner, il peut également savoir comment le détruire. Avec suffisamment d'expériences, un ninja médecin peut aller au combat. La force déployée peut être gargantuesque, il n'y a que l'ouverture des portes de chakra qui peut rivaliser avec cette pratique, mais contrairement à l'ouverture de ces portes, l'irounin ne s'abîme pas le corps. Lorsque vous procéder à une technique, vous libérez du chakra par vos tenketsu afin de l'utiliser ensuite. L'art du ninja médecin consiste en sa maîtrise du chakra à concentrer en un seul point à concentrer assez de chakra et de le libérer d'un seul coup. Cela donne une augmentation très significative de la puissance d'attaque à l'aide de son poing. Je pourrais par exemple détruire la bibliothèque d'un seul coup, mais par souci d'éviter la prison, je vais m'abstenir de faire un exemple. »



Dit alors avec humour Harumi avant de reprendre rapidement.



Kobane Harumi • « Chaque organe à une utilité majeure dans le corps humain. Ils sont vitaux et ne peuvent pas être réellement substitués dans de bonnes conditions. Ils sont donc des points faibles majeurs. La tête pour le cerveau, inutile de préciser je pense. Il est tout de même entre autre responsable du mouvement, de relâchement de substances dans le corps, la réflexion évidemment. Le cou, qui n'est pas un organe à proprement dit, mais en le touchant, vous pouvez empêcher la respiration voir sectionner la moelle épinière ce qui rend impossible le mouvement des membres inférieur à la coupure. Un mouvement étant déclanché par le cerveau via les nerfs, puis en direction du membre cible, mais le signal passe forcément par le nerf central qui court le long de la colonne vertébrale. Les poumons, ils sont au nombre de deux et permettent la transmission d'éléments léger et suffisamment léger pour passer par les capillaires dans le sang. Pour information, les capillaires ne sont que des veines très fines, et les artères très importantes. On peut trouver des artères au niveau du cou ou dans la jambe par exemple. Ils offrent des points faibles facilement accessible. L'objectif premier des poumons est de capter l'oxygène évidemment, mais ils peut également capter les petites particules de pollutions, de corruption, poisons ou maladies. Le cœur, il permet la libre circulation du sang et de la lymphe. Il bat jusqu'à deux cent quarante pulsation par minute en enlevant l'âge du patient. Pour faire simple, parlons du sang qui transporte l'oxygène et les éléments vitaux pour le fonctionnement des cellules et des organes comme l'eau, les sels minéraux, le gras, etc... Si on manque cruellement d'un de ses éléments vitaux, la survie n'est plus assurée. C'est ce que l'on appelle une carence. Le corps humain pour survivre doit diviser ses cellules en permanence lorsqu'elles sont trop anciennes. C'est ainsi que l'on soigne à très haut niveau. Cela fait donc en théorie vieillir la cible plus rapidement, mais, si cela permet la survie... »



La doctoresse envoyait rapidement les informations et elle tapotait sa joeu doucement. Elle avait appris ce genre d'éléments tellement jeune que cela lui paraissait naturel pour une majorité d'entre eux.



Kobane Harumi • « Dites moi si je vais trop vite, n'hésitez pas à poser des questions évidemment. On peut imaginer donc une technique qui priverait un corps d'un des élément vitaux du sang comme l'eau, l'oxygène ou autre chose, ce qui tuerait presque immédiatement la cible sans qu'elle ne se rende compte de rien. Le corps humain est fait pour résister aux dangers de l'extérieur, mais pas de l'intérieur. La peau est capable de ressentir par des récepteurs un changement de chaleur, de pression, d'humidité, la douleur évidemment et divers autres choses. La peau est une suite de couches différentes, mais rien n'est vraiment prévu pour se protéger de l'intérieur. Les seuls défendent qu'il reste est la police du corps, les globules blancs. Leur rôle est de vérifier si chaque élément qu'ils croisent appartient au corps hôte en vérifiant une sorte de code pour faire simple. C'est un peu le même principe que les bandeaux ninjas, si bouq croisez un autre ninja avec le même symbole, il y a des chances qu'ils appartiennent au même corps d'armée que vous. Une partie du sang est composée de plaquettes, ce elles qui permettent de colmater les hémorragies qui ne sont pas trop graves. Si un corps n'en disposent pas ou peu, impossible d'arrêter un saignement. Le sang ne se solidifie pas naturellement au contact de l'air. Il n'y a rien de magique dans le corps humain. Ha hmmm... Évidemment, toutes les espèces vivantes biologiques fonctionnent de la même façon. Je pourrais vous parler des arbres, mais ce n'est pas le propos aujourd'hui. »



Harumi regarda alors les autres personnes qui devaient être attentives dans l'assemblée et elle demanda simplement en regardant chaque personne.



Kobane Harumi • « Il reste encore plusieurs organes vitaux ou points mortels dans le corps. Qui pourrait nous en parler avec fonctionnement de préférence ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034

Initiation médecin 101 Empty
Jeu 7 Fév 2019 - 0:35
Ouf. Personne ne semble suspecter quoi que ce soit vis-à-vis du Kaguya. Il va, encore une fois le plus naturellement du monde, s’asseoire à l’une des tables de la pièce et fixer le tableau comme s’il savait de quoi tout ce beau monde pouvait bien parler. L’Iroujin claque dans ses mains pour annoncer une pause… du moins pour les gens qui travaillent sur le papier d’Hayashi depuis quelques temps déjà… selon Harumi, il s’agit d’éviter que le système interne du chakra soit trop usé. Alors que l’errante continue ses explications, le Kaguya comprend l’intérêt de l’exercice qu’elle impose à ses « élèves ». Leur apprendre à contrôler la quantité de chakra qu’ils sont capables de mobiliser. Un peu comme le chûnin l’a fait avec Yami quand il lui a enseigné l’une de ses techniques… ré-essayer jusqu’à trouver pile la bonne dose de chakra à injecter… mais ici, l’exercice a l’air plus complexe.

Un bon challenge pour le chûnin… mais l’heure de la théorie est venue. Elle baisse une affiche accrochée à un mur qui montre l’anatomie d’un corps humain. Un sujet avec lequel Wutu-Fuku est bien sûr à l’aise grâce à son éducation Kaguya. Elle aura au moins servie à ça… mais il est ici question de s’intéresser au système chakratique du corps. Après quelques banalités, elle explique qu’un ninja médecin expérimenté est capable d’aller plus loin que le but premier d’un docteur : soigner. Car si on sait comment construire quelque chose, on sait aussi comment le déconstruire. Le ninja médecin est donc capables d’utiliser sa maîtrise pointue du chakra pour acquérir une force gargantuesque. Elle se prend elle-même pour exemple, expliquant via un trait d’humour qu’elle pourrait très bien détruire la bibliothèque d’un seul coup.

-On est plusieurs à pouvoir détruire un bâtiment entier ici, il n’y a pas de quoi se vanter.


Pense-t-il.

La professeure reprend en se concentrant sur l’utilité des organes. L’utilité pour l’être humain en général, mais surtout pour le ninja iroujutsu qui dispose d’un véritable arsenal de points faibles sur lesquels il peut se concentrer afin de blesser son adversaire, voir le tuer. Selon elle, le corps humain est conçu pour résister aux dangers de l’extérieur, mais pas de l’intérieur… la formulation est un peu hasardeuse, car les dangers à l’intérieur du corps, comme les maladies, sont bien combattues depuis l’intérieur… mais le Kaguya comprend ou elle veut en venir : l’intérieur du corps n’est pas préparé pour les menaces de l’extérieur. Mais elle y vient finalement, avec une comparaison entre les globules blancs et les ninjas d’un village… donc le chûnin n’a pas besoin de faire de commentaire à ce sujet.

Harumi propose ensuite une interaction avec son public. Elle demande aux membres de l’assemblée s’ils connaissent les organes vitaux du corps humain. Wutu-Fuku lève la main pour prendre la parole.

-Hé bien déjà, les organes vitaux du corps humain sont ceux protégés par la boîte crânienne pour le cerveau ou la cage thoracique pour le cœur, les poumons, le foie, les reins et le pancréas… comme vous l’avez dit, on peut tuer via d’autres points faibles du corps humain… par exemple en frappant très fort sur les tempes de l’adversaire, car il y a une artère et un centre nerveux derrière… on peut aussi frapper le nez vers le haut avec la paume de la main pour faire remonter l’os jusqu’au cerveau…

Le Kaguya évoque ce sujet sérieux avec le ton neutre qu'on lui connait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Initiation médecin 101 Empty
Jeu 7 Fév 2019 - 11:46
______Aditya écouta les conseils d’Harumi avec plus qu’attention, comprenant qu’il s’y prenait mal. Forcer les choses sans maîtriser son chakra lui demanderaient beaucoup plus d’énergie, de temps et de maîtrise. Or, étant donné que la première était limitée à ce que son corps pouvait produire, que le second lui soit indéniablement limité et que la troisième, pour le dire le plus simplement, jouait aux abonnés absents, choisir d’y aller la tête la première semblait tout sauf une bonne idée. Il enroula de nouveau les parchemins sur eux-mêmes, ne distinguant même plus le point de chakra – il avait dû se s’illusionner, aussi tôt, c’était tout bonnement impossible. Néanmoins il les garda de côté, se décidant à poursuivre cet exercice au sein du temple pour le comprendre et mieux l’appréhender.

______Il releva un regard intrigué vers leur enseignante qui frappait des paumes avec un vivacité certaine ; visiblement, elle avait encore bien des choses à leur faire partager, et le blond serait de loin le premier à rechigner à la tâche. Après avoir donné une brève conclusion sur l’exercice qu’ils venaient de découvrir – à savoir que la maîtrise du chakra était indispensable à tout ninja qui se respecte –, il la vit dérouler un schéma grandeur nature du corps humain. Il haussa un sourcil, surpris par la manœuvre. Mais ses explications à venir pallièrent ses doutes. Ils allaient entrer plus en détail dans l’étude du système chakratique.

______Aditya notait chaque information précieuse dans un coin de son esprit, les résumant toutes à un ensemble de mots concis pour mieux les retenir. La maîtrise du chakra n’était pas seulement indispensable pour toutes les techniques qui en découlait, mais également pour utiliser et doser avec précision le flux que l’on dégageait sur le plan physique ; car étant donné ce que la jeune femme venait de leur dire, l’Iroujutsu ne se limitait pas aux soins, mais aussi à pousser les capacités de leur corps à leur maximum. Force comprise.

______Cependant il ne s’osa pas à décliner quelle qu’information que ce soit suite à la question de l’Irounin, un défaut d’ignorance. S’il connaissait la plupart des plantes pouvant soigner des blessures ou empoisonner le corps, il devait admettre que sa connaissance sur le sujet se limitait à ce que la jeune femme venait d’évoquer ; les principaux points vitaux. Aussi ne trouva-t-il rien à ajouter sur la question. Il laissera volontiers cette tâche à ses comparses qui semblaient en savoir plus que lui, notamment un homme qui prit la parole pour la première fois – il ne lui semblât pas l’avoir vu plus tôt lors des présentations, mais peut-être avait-il été inattentif sur ce point-là. Il arqua les sourcils lorsqu’il évoqua la présence d’un centre nerveux au niveau de la tempe, passant le bout de ses doigts sur la sienne. Cela expliquait donc pourquoi il était facile d’assommer quelqu’un lorsque l’on le frappait à cet endroit précis.

______Aditya jeta un regard à ses alentours, ne remarquant pas le blond de tout à l’heure. Quant à Ren, s’il avait été auparavant plus que concentré dans sa tâche, il lui sembla être tout aussi attentif que lui aux dires d’Harumi. Peut-être qu’ils en sauraient plus que lui – du moins il l’espérait.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Initiation médecin 101 Empty
Dim 10 Fév 2019 - 2:15
Initiation médecin 101 4nqq
忍者医者 ▬ Initiation à la médecine


Silencieux.

Voir Shaka dans un tel état était extrêmement rare, le Yamanaka était comme hypnotisé, ironique pour un membre du clan qui avait pour habitude de contrôler le corps et l'esprit de ses adversaires. Continuant les exercices demandés, celui-ci tient vraiment à s'appliquer pour ne pas faire d'erreur. Habituellement, il aurait pu être très impatient, mais lorsque que quelque chose le passionne vraiment Shaka devient un tout autre homme.

Attachant ses cheveux noirs de jais, pour que ceux-ci cesse de gêner l’insolent lorsqu'il est en plein exercice, le Yamanaka remarquait que beaucoup de monde s’était découragé et avait arrêté de pratiquer les bases. Maintenant, seuls ceux qui étaient réellement motivés pouvaient rester ici. C'était vraiment plus silencieux, calme.

Ses clones toujours éparpillés aux quatres coins de la bibliothèque, le Yamanaka finit par arrêter son travail pour écouter ce qu’à à dire Harumi. Notant tout ce qu’il peut dans un petit carnet, il ne voulait perdre aucune miette et était comme un étudiant devant un professeur. Il allait devenir Irounin. Il n’abandonnera pas tant que son but ne sera pas atteint !

Les points vitaux… intéressant… Il allait vraiment devoir serait renseigner sur beaucoup de chose. Mais il était sur la bonne voie, c’était le principal. Bien sûr, il n’avait adressé aucun regard à Wutu-Fuku qui était sûrement là pour prouver qu’il avait plus de culture que tous et qu’il était supérieur. Un simple détail, et puis bon, sans marque maudite, il ne valait plus grand chose.

_________________
Initiation médecin 101 238917papersign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5041-hokkyokusei-yamanaka-shaka#39539 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5630-yamanaka-shaka-epopees-legendaires#45233

Initiation médecin 101 Empty
Mar 5 Mar 2019 - 17:17

Harumi se tourna dans la direction de Wutu-fuku lorsqu'il leva la main et prit la parole à l'invitation. Elle pouvait discerner par sa posture, sa manière de parler et surtout les connaissances qu'il ne devait pas être n'importe qui. Il était sans doute un gradé du village de Kiri, c'était davantage une information que quelque chose, qui risquait de la faire changer de discours à son égard. La doctoresse était plutôt de ceux qui respectaient davantage les actes que les grades. C'était le signe surtout qu'il fallait le mériter plutôt que de le recevoir avec une médaille, un petit peu comme si un morceau de métal ouvrait les portes du paradis.



Kobane Harumi • « Pour un ninja médecin, la boîte crânienne et la cage thoracique ne représentent vraiment rien du tout. Ce n'est même pas un obstacle, tout au plus un très léger contre temps grâce à l'utilisation du scalpel de chakra. C'est une lame très précise, pénétrante sans guère de comparaison. Quoi qu'il en soit, c'est une excellente réponse monsieur ? Excellents exemples, ce sont des approches possibles en effet dans un combat au corps à corps. »



Sembla alors pour la femme d'âge mûr de demander le nom de son interlocuteur. Il avait beau avoir du monde dans cette pièce, elle avait bien remarqué qu'il n'était arrivé que tard. Cet homme semblait avoir une certaine connaissance du corps humain, alors que faisait-il là ? Était-ce pour la doctoresse ou pour lui-même ? C'était davantage un questionnement qu'un réel problème au final. Eleo n'avait rien à cacher ou presque.



Kobane Harumi • « Nous ninja, on est tous formé pour devenir des armes, c'est un fait. On utilise de nombreux moyens divers piru y arriver. L'homme arrive toujours à trouver un moyen de tuer son prochain, ce n'est guère une surprise. Cependant, il y a l'art et la manière, et construire est étonnamment plus dur pour des personnes comme nous ou même pour l'Homme. »



Se permit de glisser un petit peu de sa propre phylosophie la brunette. Il était aisé de deviner ce qu'elle pensait vraiment de tout cela, elle qui était même en tant qu'indépendante un rouage de cette sombre machinerie des puissants. Elle estimait important de mettre un petit peu de moralité dans toute cette violence, même s'il ne fallait pas non plus se tromper. L'étude de tout cela était bien également pour tuer avec encore plus d'efficacité. Si un jour, Harumi se risquerait à avoir un élève, il fallait qu'il soit spécial et que sa moralité soit compatible avec la sienne.



Kobane Harumi • « le corps humain a des capacités hors normes cachés, cependant, le corps humain est aussi paraisseux, il aime la sécurité et ce qu'il connaît. Ce sont des habitudes que l'on doit combattre, cela vient des premiers temps de l'humanité où la survie était précaire. Ceux qui ont survécu étaient ceux prudents. Le corps humain aime donc être en terrain connu, car c'est plus sécuritaire. Il est paraisseux et il prendra le chemin le plus court pour y arriver. Il pousse également à tout engranger autant qu'il peut dans la peur de manquer ensuite. C'est l'instinct de survie, mais il peut être dominer.



Ceux qui maîtrisent l'ouverture des portes célestes par exemple connaissent bien ce principe. Il permet de rompre les limites que le corps s'impose, car le seul objectif du corps est la survie que ce soit de lui-même ou de l'espèce. Le médecin ninja doit donc apprendre toutes ces règles pour les utiliser à son avantage. Bien souvent en médecine, on va utiliser un mécanisme naturel du corps pour soigner, car c'est encore votre propre corps qui sait ce qui lui faut et comment le faire. Il est le résultat de million d'années d'évolution. Comprenez que ceux qui n'avaient pas les bons éléments sont morts. Le ninja médecin va par exemple soigner en accélérant la division cellulaire, forcer le corps à se réparer plus rapidement grâce au chakra dépenser.
»




Harumi prit quelques instants de silence comme s'il fallait que les autres digèrent ce qu'elle venait de dire.



Kobane Harumi • « Un ninja médecin ne va pas approcher un combat de la même manière qu'un autre. Il peut neutraliser facilement un membre, voir deux, et peut-être même le corps entier. Il est un combattant au corps à corps dangereux, même si rien n'interdit sans doute avec de l'expérimentation de le faire à distance. Il n'y a jamais de règles écrites dans le marbre, seulement pour ceux ayant peu d'imagination. Une autre possibilité des ninjas médecins se trouve être la fabrication de produits, que ce soit des drogues, des médicaments, des poisons ou tout ce que l'on veut. Après tout, un médicament bien utilisé fait pour soigner peut aussi devenir une arme mortelle et encore plus difficile à s'en défendre. Cependant, ceci est d'un autre niveau, qui nécessite encore davantage de connaissances que ce sur quoi nous nous occupons aujourd'hui. »



C'était aussi une manière de parler d'un autre domaine important de la médecine, de l'évoquer seulement, car ce serait peut-être pour la prochaine fois et encore.



Kobane Harumi • « comme tout muscle, chaque organe ou même le système chakratique peut s'user. Si on utilise mal son chakra, les tenketsu d'où sorte le chakra peuvent être abîmé. Il est même possible de les détruire définitivement si on s'y prend mal. C'est pour cela que le repos et la tempérance font aussi parti de l'entraînement. 0ous vous aurez de l'expérience, plus vous pourrez aller plus loin, mais ne forcez pas votre chance. Tout viendra avec le temps et l'expérimentation.



Avez-vous des questions ? Suggestion ? Demandes particulières ? Sinon on pourrait se retrouver sur un terrain d'entraînement pour des démonstrations et explications, voir des conseils pour vos propres techniques.
»






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034

Initiation médecin 101 Empty
Dim 10 Mar 2019 - 0:19
Le cours d’Harumi est des plus intéressants. Wutu-Fuku, grâce à ses connaissances en anatomie humaine liée à son éducation Kaguya, semble creuser le fossé vis-à-vis des autres élèves de l’Iroujutsu. La spécialiste apporte des précisions sur les réponses apportées par l’errante. Effectivement, avec assez de force, la boîte crânienne et la cage thoracique ne sont pas vraiment difficiles à endommager. Sauf s’il s’agit d’un squelette de Kaguya, que le commun des mortels n’est même pas capable de fissurer. Elle parle également d’une technique nommée « scalpel de chakra ». Un jutsu que le jeune homme n’a jamais vu de ses yeux mais qu’il arrive bien à imaginer, le nom étant assez exhaustif. Il est néanmoins étonné de voir qu’elle lui demande son nom par la suite. Il pensait pourtant le lui avoir donné lorsqu’ils s’étaient rencontrés dans la zone portuaire, suite à l’arrivée remarquée de l’Irounin.

-Wutu-Fuku. Nous nous sommes déjà rencontrés au port, quand vous êtes arrivée au village.

Le Kaguya n’en dit pas plus. Il n’est pas ici pour monopoliser le temps de parole, certainement précieux. Il y a d’autres élèves dans cette pièce qui souhaitent également apprendre.

Mais ce n’est pas sur des connaissances que la trentenaire décide d’embrayer, mais plutôt vers un propos philosophique subjectif. Tandis qu’elle parle, Wutu-Fuku se demande s’il est vraiment possible de conserver une morale dans un tel monde. C’est bien beau d’avoir des principes, mais la théorie se confronte toujours à la pratique. Le chûnin le sait bien, lui qui est plutôt pacifique à la base, et qui est obligé de faire preuve de violence dans son métier de shinobi, même s’il fait de son mieux pour éviter au maximum de se battre.

Harumi revient finalement vers des explications plus biologiques, assumant qu’il faut outrepasser ses limites biologiques et psychiques si on veut devenir un ninja médecin. Alors que les plaies mettent un certain temps à se fermer naturellement, l’Iroujutsu permet de forcer les cellules à se régénérer plus vite. Le Kaguya se demande légitimement s’il y a un lien entre cette capacité et le Shikotsumyaku. Les membres du clan Kaguya semblent avoir intégré cette logique dans leur histoire évolutive puisque ces derniers referment de manière inconsciente les plaies causées par la sortie des os.

Elle aborde également la question des drogues et médicaments qu’un ninja de médecin expérimenté est capable de composer. C’est une science certainement encore plus complexe puisqu’il faut connaître, en plus du corps, les substances capables interagir avec ce dernier dans un but recherché. Aussi décide-t-elle de vite passer sur ce thème afin de ne pas perdre l’attention de ses élèves, pour revenir sur l’importance de bien gérer son chakra.

Si telle technique peut détruire la chaire de l’ennemi, alors elle peut très détruire la chaire du lanceur si ce dernier n’est pas assez prudent. Le repos est important, comme le fait de connaître ses propres limites. L’évocation des tenketsus rappelle au Kaguya les Hyûgas qu’il a eut l’occasion de voir en action lors du tournoi de Kaze. Le Kaguya lève la main à nouveau, poussé par la curiosité.

-A quel point un ninja médecin expérimenté peut-il agir sur les tenketsus ? J’imagine que rivaliser avec un Hyûga sur ce point est impossible…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Initiation médecin 101 Empty
Mer 13 Mar 2019 - 13:19
______Aditya haussa les sourcils lorsqu’elle mentionna une pareille technique capable de passer outre les défenses naturelles que le corps mettait à la disposition de l’homme. Quant à l’inconnu qui les avait rejoints, il semblait être au fait de plusieurs détails physiologiques qui faisaient la différence entre les enseignements qu’avait pu recevoir Aditya à Hayashi et ceux qui étaient offerts à la fine fleur de Kiri. Ses élucubrations mentales furent bien vite arrêtées par d’autres précisions assez philosophiques prodiguées par l’Irounin ; s’il n’appréciait pas le fait de tuer sans raison et dans l’irrespect le plus total de ses adversaire – chose qu’il semblait partager avec elle – il était également tout à fait conscient qu’un telle fin pouvait prendre différentes tournures en fonction de la situation à laquelle ils faisaient face. Un seul mot d’ordre, finalement, qui revenait à chacune de ses paroles : discipline. Mais réduire l’usage de la médecine ninja à un moyen de parvenir au meurtre plus facilement… il devait avouer avoir quelques réserves sur le sujet.

______Son regard glissa sur l’assemblée attentive alors qu’elle abordait de nouveau le sujet du dépassement de soi, précédemment évoqué avec une comparaison aux portes célestes. En soit, ça n’était pas dépourvu de sens. Le chakra était en lui-même une preuve de l’évolution humaine, et malgré le fait qu’aujourd’hui seuls les ninjas sachent comment en extraire toutes les possibilités, il était indéniable que dans quelques dizaines d’années, ou même siècles, l’humanité toute entière disposerait de ce don incroyable. En rejoignant cette séance d’enseignement, Aditya ne se serait jamais douté qu’il aurait doit à une telle précision théorique sur le sujet : le soin des Irounin devait donc se concentrer sur la démultiplication des cellules, presque comme un boost énergétique à un corps qui savait d’ores et déjà comment se soigner par lui-même. Quant au dépassement de cet instinct de survie qu’elle évoquait… il supposait que cela ne pourrait venir qu’avec le temps. S’il avait toujours considéré que ceux qui se lançaient dans une bataille sans y accorder un peu de temps de réflexion au préalable étaient de parfaits idiots, il semblerait qu’Harumi ait levé le doute dans son esprit sur le sujet. Peut-être avaient-ils simplement dompté leur instinct de survie.

______Il arqua un sourcil surpris lorsqu’elle évoqua la possibilité que des tenketsus se détériorent, jusqu’à être définitivement inutilisables. Mais son attention fut redirigée sur ses propos lorsqu’elle leur proposa de passer à quelque chose de plus pratique. Et si la question du nouveau venu était plus que pertinente, il inclina la discussion à suivre cette voie.

____________« J’avoue qu’après cette vague théorique, des exemples pratiques seraient plus que les bienvenus. Surtout sur cette technique dont vous parliez plus tôt, qui peut transcender les barrières de la boite crânienne et de la cage thoracique. Mais aussi… comment l’iroujutsu pourrait nous permettre d’augmenter drastiquement nos capacités physiques. Si sur le papier je n’ai eu aucun problème à comprendre le procédé, joindre des images à des conjectures est toujours utile. »


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Initiation médecin 101 Empty
Lun 18 Mar 2019 - 17:18
Kobane Harumi • « Ha heuuu... Effectivement, oui pardonnez moi. Trop concentrée dans le cours sans doute, c'est que je ne fais pas cela souvent. »



Concéda alors la femme d'âge mûr à Wutu-Fuku lorsqu'il rappela qu'ils se connaissaient déjà bien évidemment. Petit à petit, un certains calme s'était installé, il n'y avait plus que certaines personnes qui osaient parler dans ce cours. Avait-elle été trop loin dans le niveau pour les intimider ? Harumi n'en avait pas eu l'impression, cela restait assez basique à ses yeux. Wutu-Fuku posa une question visiblement, il devait savoir de quoi on parlait lorsqu'elle avait évoqué les tenketsus.



Kobane Harumi • « C'est impossible en combat, les tenketsus sont plus ou moins au même endroit chez chaque personne, mais cela manque de précision. Un ninja médecin ne peut guère agir sur ce genre de choses. On peut dire que c'est davantage réservé au clan Hyuga bien connu pour son poing souple, une technique de combat de leur clan. Sans doute qu'un ninja médecin Hyuga serait intéressant d'ailleurs, mais c'est un autre propos. À la place des tenketsus, un ninja médecin a bon nombre de possibilités pour provoquer des dommages multiples et variés largement compensés. Selon la gravité des dommages aux tenketsus, ninja médecin expérimenté pourrait penser à opérer pour tenter de les réparer. C'est pour cela qu'abuser de son chakra est dangereux. »



Finit par dire Harumi en profitant de ce passage pour rappeler un élément important dans toute vie d'un shinobi. Un ninja médecin pouvait réparer de nombreuses choses en plus de détruire, et heureusement. C'était sans doute pour cela qu'elle était respectée bien plus que les autres guerriers de l'ombre. En plus d'apporter la mort comme tout bon ninja, elle apportait la vie également. Elle commença à regarder chaque personne comme si elle attendait un commentaire ou une autre question, puis elle hocha la tête en direction de Aditya.



Kobane Harumi • « Pour ceux qui veulent, vous pouvez me suivre, on va sur un des terrains d'entraînement de votre village pour des démonstrations. »



À ses mots, la brunette commença à ranger ses affaires en les remettant dans des sceaux de fuinjutsu. C'était une méthode très simple et efficace pour le transport. Elle se demandait si beaucoup de personnes allaient venir à cette petite démonstration. Dans sa tête, alors qu'elle quitta la bibliothèque, qui allait pouvoir reprendre son calme habituelle, la ninja médecin se demandait ce qu'elle pouvait leur montrer comme panel de techniques intéressantes et jusqu'où devait elle aller. Sans doute que ce serait une mauvaise idée de montrer ses techniques ultimes, un vieux réflexe de ninja. Elle resta par conséquent assez silencieuse sur la route, à moins que certaines personnes ne lui posent des questions. Une fois sur le terrain, elle observa alors les différentes personnes présentes en attendant que tout le monde soit à portée.



Kobane Harumi • « Bien, ici on va pouvoir se lâcher un petit peu en laissant libre court à nos envies. Je vais vous montrer les techniques de bases de tout ninja médecin qui se respecte. Toute la théorie que nous apprenons se révèle ici. Comme par exemple la technique dite de la Fleur de lotus. C'est une technique qui va demander une parfaite maîtrise de son chakra, car il va falloir nourrir les différents muscles nécessaire à donner un coup de poing, le torse, le bras, la main entre autre. Si on en utilise trop, vous allez endommager votre propre corps, si pas assez, vous ne ferez rien de particulier. Si je touchais à pleine puissance l'un d'entre vous avec cette technique, vous seriez blessé très gravement, certains pourraient même en mourir en tout cas ceux qui n'y sont pas préparés. Si je vous parlais des portes célestes, c'est que c'est une technique similaire, mais contrairement à eux, nous les ninjas médecins maîtrisont parfaitement ce procéder. L'intérêt est de ne pas abîmer son propre corps, on va donc techniquement moins loin qu'eux. Un ninja médecin ne peut pas se permettre d'être blessé ou hors de combat, sinon c'est tout son groupe qui risque d'être en danger. »



Rappela alors une nouvelle fois cette règle importante à ses yeux. Elle se concentra un très bref instant avant de lever le poing comme pour frapper le sol. Rien vraiment ne semblait avoir changé et sans doute que si quelqu'un s'amusait à faire la même chose, elle se ferait très mal. Cependant, lorsqu'elle se lança, Harumi brisa alors le sol à ses pieds sur environs une demi douzaine de mètres avec une violence inouïe pour un simple coup de poing. Elle pouvait y aller bien plus fort, mais elle préféra garder cela pour elle, c'était une démonstration après tout. Elle attirait bien suffisamment la lumière sur elle en ces instants, elle n'était pas si narcissique que cela.



Kobane Harumi • « Cette technique simple peut aisément briser n'importe quelle partie du corps comme la tête, le torse ou n'importe où d'autre. Avec les connaissances en médecine, ninja médecin saura où frapper exactement pour avoir l'effet désiré durant un combat. Des techniques similaires plus puissantes pourraient même pulvériser un ennemi en seul coup. »









Harumi regarda alors les personnes présentes.



Kobane Harumi • « Je pourrais montrer encore le scalpel de chakra pour toucher directement un pont précis à l'intérieur du corps de l'ennemi ou encore comment cela se passe un soin, mais on ne va pas blesser une personne présente pour cela tout de même. »



Dit alors la doctoresse en riant doucement.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034

Initiation médecin 101 Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 1:05
Wutu-Fuku est finalement le seul à intervenir suite à la proposition d’Harumi. Est-il le seul à poser des questions car il est arrivé « en retard » par rapport aux autres participants de ce cours particulier ? Peut-être est-il le seul à oser s’exprimer, les autres étant trop intimidés par la prestance d’un ninja médecin ? Le Kaguya a déjà été confronté à plus impressionnant dans sa carrière de shinobi. Une chose que l’Iroujutsu prétend ne pas faire très souvent, raison qu’elle avance pour justifier sa petite mégarde concernant le fait que les deux se soient déjà rencontrés une fois. Mais elle ne perd pas le nord pour autant, et précise son propos précédent au sujet des tenketsus. Malgré une anatomie commune aux humains, les corps sont trop différents les uns des autres pour pouvoir viser les tenketsus avec précision sans être un Hyûga, même en se basant sur des connaissances anatomiques avancées. Du moins pas sans entrer littéralement dans le vif du sujet, dans un but curatif. Donc une une cible immobile, et pas dans le feu de l’action. Mais cela n’enlève rien au potentiel destructeur d’un ninja médecin.

Finalement, un autre « étudiant » prend la parole, pour appuyer la proposition d’Harumi pour la pratique. Il est donc temps d’aller à l’extérieur pour enfin voir les capacités destructrices de l’errante en action. Après quelques instants à rassembler les affaires, le groupe quitte la pièce, puis la bibliothèque, jusqu’à un terrain dégagé, permettant à Harumi de faire une démonstration de sa puissance sans provoquer des dégâts collatéraux. C’est également l’occasion pour Wutu-Fuku de comprendre le fonctionnement de la fameuse « superforce » propre aux ninjas qui pratiquent les arts médicaux. Comme pour toutes techniques un peu complexes, il s’agit de doser son chakra à la perfection. Avec une dose trop importante, les dégâts sur l’utilisateur peuvent être conséquents. Avec pas assez, hé bien le coup sera d’une puissance tout à fait normale. Les dégâts provoqués par un tel impact sont assez forts pour blesser sérieusement, voir tuer un individu mal préparé. Le Kaguya est curieux de savoir à quel point ses os sont résistants par rapport à la force que peut déployer un irounin. Mais il n’est pas curieux au point de demander à l’enseignante une démonstration pratique.

Elle fait même un parallèle avec les portes célestes, affirmant que c’est le même principe, mais avec une maîtrise moins poussée, d’où les contrecoups. Ce qu’un ninja médecin ne peut pas se permettre, puisque l’intégrité de son groupe dépend beaucoup de lui. Les quelques disciples s’éloignent, tandis qu’Harumi lève le poing, avant de l’abattre sur le sol avec une puissance suffisante pour fissurer le sol sur plusieurs mètres. Et tout ça sans forcer, puisqu’elle qualifie elle-même cette technique de « simple ». Si un coup d’une telle violence peut briser le sol sur plusieurs mètres, un corps humain risque bien de finir en morceaux. Il est visiblement possible d’aller encore plus loin, permettant de littéralement pulvériser une cible. Elle présente également une autre technique, le « scalpel de chakra », capable d’atteindre l’intérieur du corps d’un adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Initiation médecin 101 Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 18:31
______Aditya eut tôt fait de suivre leur enseignante du jour sur un terrain plus propice à un apprentissage pratique, l’esprit confiant. S’il n’était pas encore en mesure de parvenir à maîtriser les rudiments de l’Iroujutsu après une simple initiation théorique, il ne douterait pas qu’après avoir observé la manière avec laquelle elle parvenait à l’utiliser de manière naturelle, il acquerrait tout autant de maîtrise après des longs mois d’entrainements. La route serait longue, mais il ne doutait pas que les résultats n’en seraient que plus agréables. Il fut néanmoins surpris de voir l’aisance avec laquelle elle parvint à stocker ses outils dans des Fuinjutsu adéquats ; maîtrisait-elle également cet art considéré par beaucoup comme étant le plus difficile par les ninjas du monde ?

______Abandonnant bien vite ses élucubrations mentales, il se reconcentra sur le discours renouvelé de l’Enseinin qui s’apprêtait à leur faire part les techniques dites « basiques » pour tout ninja médecin se respectant. Tachant de noter ces quelques précisions dans un coin de son esprit, Aditya adressa son entière attention à cette démonstration.

______Et le moins que l’on puisse dire, ce fut certainement que les dégâts qu’elle engendrait en un seul coup de poing était en tout point effrayants ; si elle les avait prévenus de ses effets, le blond n’aurait jamais envisagé qu’une telle puissance pouvait être dégagée simplement en gorgeant son membre attaquant de chakra. L’étendue du pouvoir du chakra est véritablement incroyable... Demeurant bouchée bée l’espace de quelques instants, il ne put qu’observer le spectacle de cette crevasse en formation, dont elle était l’épicentre. Et pourtant… elle l’avait qualifié de « simple ». Qu’était-ce possible de faire une fois ce flux poussé à son apogée ? Un sentiment mêlé de fascination et de frayeur naquit en lui, ce qui ne manqua pas de renforcer d’autant plus sa détermination à devenir un ninja médecin. Ainsi une fois qu’elle revint près d’eux, Aditya lui adressa un signe de tête reconnaissant pour sa démonstration avant de poursuivre avec une nouvelle question – visiblement, aucun autre étudiant n’avait alors osé poursuivre dans cette direction, mais le discours de l’Irounin lui avait mit la puce à l’oreille.

____________« Tout d’abord... merci pour avoir accédé à ma requête. Néanmoins je vous avoue que cette technique de « scalpel » est assez différente de ce que vous avez vu aborder plus tôt, à savoir que le chakra curatif pouvait être utilisé pour soigner et pour amplifier notre propre organisme. Dans le cas d’en faire une arme offensive et précise, comment se déroule la théorie ? Faut-il concentrer son flux aussi finement qu’une lame ? Evidemment, la pratique serait à proscrire. Mais développer ce troisième aspect de l’Iroujutsu ne serait pas de refus, si toutefois vous accepter de nous donner encore un peu de votre temps – car j’imagine que pour une simple initiation, nous ne poursuivrons pas pas plus loin dans ce genre de détails de toute manière. »


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Initiation médecin 101 Empty
Jeu 18 Avr 2019 - 8:40


Harumi était satisfaite de voir les réactions des badauds face à sa puissance de frappe. Elle n'avait pas besoin de lumière ou de bons mots, mais cela faisait tout de même plaisir de contempler des réactions un peu wow dans les regards. La doctoresse n'avait pas envie de pousser au maximum ses techniques, les montrer pouvaient s'avérer dangereuses. Qui sait qui elle devrait affronter dans le futur ? Lorsque l'on n'avait pas de camp, il fallait s'attendre à se battre contre des personnes que l'on avait déjà rencontrés.

Kobane Harumi • « Ce genre de techniques n'est ouvert qu'à des ninjas médecins capable de parfaitement éviter toutes blessures. Des ninjas capables d'affronter l'ennemi au corps-à-corps, le moment le plus dangereux pour une équipe. »

Le problème avec l'art médecin était qu'il ne suffisait pas d'observer pour copier et refaire. Tout n'était que maîtrise de son propre corps, de connaissances, il ne suffisait pas simplement d'utiliser du chakra et de frapper le plus fort possible au poing. La connaissance du corps, ainsi que la parfaite maîtrise de son chakra pouvait offrir au ninja médecin d'utiliser sans dommage la puissance et capacités de son corps au maximum. Il était une évidence qu'à voir Harumi faire, elle était toute capable d'utiliser le fuinjutsu. Ce qu'elle avait fait pour le rangement était quelque chose de simple, mais elle pouvait sans doute en faire bien plus. Elle sourit à Aditya, qui semblait être impressionné par sa démonstration. Il devait se rendre compte de ce qu'elle était capable de faire.

Kobane Harumi • « Le chakra peut être de différents types, c'est pour cela que la plupart maîtrise une forme, voir deux pour les plus doués. C'est une forme d'énergie, et il est possible d'en faire tout ce que l'on souhaite. Le reste n'est que entraînement et patience. Seul votre imagination pourrait vous limiter dans votre art ninja, car oui, il est tout à fait possible de créer des armes avec du chakra. Cependant, le scalpel de chakra est un moyen simple de soigner, avec de la maîtrise, on peut l'affiner, le modifier et ainsi durant une opération, il est possible de l'utiliser pour couper ce qui est nécessaire avec précision et exactitude. Évidemment avec les connaissances du corps humain, en combat, il est possible de provoquer beaucoup de dommages internes et d'effets divers. »

Harumi prit une légère pause de quelques secondes, sans doute en train de réfléchir, avant de reprendre la parole.

Kobane Harumi • « Le cours est terminé, je vous remercie tous d'y avoir participé. »

Commença telle par dire avant de prendre en privé Aditya, qui semblait être plus qu'intéressé par son art.

Kobane Harumi • « Tu veux vraiment devenir ninja médecin n'est-ce pas ? Il faut voir plus sur de simples techniques impressionnantes. C'est un art, une façon de vivre et de s'offrir aux autres d'une certaine manière. Tu devrais trouver un enseignant que tu apprécies, car cela va prendre beaucoup de temps.

Pour répondre à ta question, il est possible de former une lame de chakra en l'accumulant fine et forte, de maintenir le flux et surtout de frapper exactement où il est nécessaire. Ce n'était qu'un simple moment de découverte, rien de plus. On ne passe qu'à la pratique qu'après de longues études du corps, de suffisamment de connaissances. C'est ingrat, on peut le dire, car on n'a pas l'impression d'avancer, car ce n'est pas visible. Cela apprend la patience, et cela écarte les jeunes gens trop pressés. Tu devrais penser à devenir aide soignant à l'hôpital peut-être, ce serait un début. J'ai eu de la chance dans ma jeunesse de rencontrer ma maître et de l'avoir uniquement pour moi. Je n'ai sans doute pas été une élève facile, mais j'imagine qu'elle serait fière de moi.
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034

Initiation médecin 101 Empty
Jeu 18 Avr 2019 - 19:15
______Le corps-à-corps. S’il représentait l’un des domaines dans lesquels Aditya souhaitait parfaire sa maîtrise, ses compétences étaient encore imparfaites et bon nombre de ses gestes inutiles et irréfléchis bien que les entrainements suivis avec certains de ses comparses kirijins aient aidés à pallier ces problèmes ; nul doute que s’il voulait devenir un shinobi accomplis, cela passerait inévitablement par la connaissance et l’amélioration de ses propres faiblesses. En l’état actuel des choses… il aurait bien trop d’ouvertures qui pourraient lui être fatales.

______Bien vite, cet air subjugué s’effaça de son visage au profit d’une expression plus sérieuse et concentrée lorsqu’il remarqua le sourire de la doctoresse. Il ne fut pas surpris de la voir poursuivre ses explications plus en détail en éludant quelque réponse à sa question – et il ne s’en formalisa pas, bien au contraire ; s’il avait bien appris quelque chose depuis son entrée dans la bibliothèque, c’était que rien n’échappait à son attention et que chaque chose viendrait en son temps.

______Lorsqu’elle évoqua les formes que pouvait revêtir le chakra, les premières choses qui lui vinrent à l’esprit furent les affinités élémentaires, ces mêmes énergies qui s’étaient exposées aux yeux de tous plus tôt, lorsqu’ils s’efforçaient tous de concentrer leur flux sur ces rouleaux. Mais il ne put qu’en conclure que le chakra curatif était lui aussi l’une de ces variantes, et qu’au même titre que ses consœurs, il permettait à toute personne sachant le maîtriser de parvenir à réaliser ses rêves les plus fous. Cela n’était pas sans raison qu’elle avait tant insisté plus tôt sur la nécessité pour chaque Irounin de connaître avec précision le corps humain et ce qui le composaient ; outre l’intérêt certain auquel ces compétences pouvaient servir lors d’une opération, ou d’un soin des plus basiques, elles avaient tout autant leur place sur un champ de bataille où leur chakra s’emmêlait entre une arme des plus aiguisées et une énergie salvatrice. Donner corps à une arme et en rendre le tranchant aussi aiguisé qu’un sabre semblait loin d’être impossible. En soit… les possibilités étaient illimitées. Il délaissa un sourire alors que tous les enseignements qu’il avait reçu depuis son entrée s’agençaient dans son esprit à la manière d’un puzzle achevé, comme si la dernière pièce avait su les relier les uns aux autres.

______Mais ses tergiversions mentales furent coupées dans leur élan en entendant qu’elle proclamait l’arrêt du cours. Est-ce déjà terminé ? Quant à ses doutes, il furent balayés par les mots de la doctoresse adressés à son encontre. Devant sa question évidente, il ne put qu’hocher la tête ; si cette évidence n’avait su se retranscrire à travers les émotions du blond, elle avait malgré tout su discerner la ferveur avec laquelle il souhaitait être à même d’user de son chakra pour venir en aide aux autres. Et comme ce à quoi il s’attendait, elle ne manqua pas de répondre à sa question au travers de mises en gardes : cet apprentissage serait long et mettrait sa volonté à dure épreuve. Néanmoins, Aditya n’était pas de ces âmes empoisonnées par l’impatience et l’orgueil. Que cela prenne plus de temps qu’il n’en faut, un an ou dix, il ne perdrait pas de vue ce but. Venir en aide aux autres… c’était là la seule expiation qu’il pouvait espérer trouver.

____________« ...Je ne suis peut-être pas bien placé pour savoir ce genre de chose, mais si ce que vous avez démontré tout à l’heure n’était qu’un fragment de ce que vous êtes capable, elle doit l’être sans aucun doute. », il glissa un sourire polis à son encontre avant de jeter un regard à ses mains, l’air de se questionner sur la manière dont elles pourraient êtres mise au profit de son prochain de la meilleure manière possible. « Je me doute que vous avez du entendre ce genre de « promesse » de la bouche de bon nombre de personnes qui auraient finalement changer de voie au profit d’un enseignement plus rapide… Néanmoins sachez que je n’ai aucune raison d’abandonner l’Iroujutsu. Je suis conscient que mes connaissances en arts ninjas ne sont pas des plus développés si l’on peut dire ça ainsi mais apprendre toutes ces choses qui me sont inconnues… cela relève moins du fardeau que du plaisir à mes yeux. Et plus que par fierté, c’est avant tout une promesse envers moi-même et les autres que je me dois d’honorer en devenant un ninja médecin. »

______Il releva son regard vers elle, prenant soin de mesurer chacun de ses mots.

____________« J’imagine que votre présence à Kiri est éphémère, et que malheureusement, nous ne comptions pas dans nos rang de médecins aussi aguerris dans le domaine. Néanmoins… Vos conseils demeurent tout aussi important. Dès que l’on me le permettra et que mes connaissances me rapprocheront moins d’un ignorant que d’un savant, je me mettrai en quête d’un « maître » qui saurait m’apprendre les détails de cet art. En dehors de cet archipel, j’aime à penser que nous ne sommes pas tous aussi hermétiques à la médecine ninja ; vous êtes la deuxième itinérante que je vois capable de telles choses, et je ne doute pas que vous soyez les seules. Et qui sait… peut-être que nos chemins viendront à se croiser de nouveau et qu’en dehors des littéraux de la brume, vous aurez toujours bien des choses à m’apprendre. D’ici là… rejoindre l’hôpital semble être la meilleure chose à faire ; joindre une étude pratique à vos enseignements ne serait pas de refus. »

______Aditya rompit son temps de parole l’espace d’un instant, l’air réfléchit. Il délaissa cependant une dernière réplique, courte, mais suffisante pour éprouver sa gratitude envers elle. Il ne relevait que de la doctoresse de considérer cela comme un salut ou un simple ajout ; qu’elle désire ou non poursuivre la conversation, il ne semblait être opposé à aucune des possibilités.

____________« Quoi qu’il en soit… sachez que je vous suis reconnaissant d’avoir accordé de votre temps pour partager votre savoir avec nous. »


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Initiation médecin 101 Empty
Dim 12 Mai 2019 - 13:38


Harumi rencontrait beaucoup de personnes qui souhaitaient devenir ninja médecin, c'était de prime abord une place enviable et enviée. Cependant, c'était un travail exigeant, qui demandait un énorme investissement de temps et d'énergie pour un résultat au départ très limité et décevant. Tout cela avait pour effet de rebuter beaucoup de candidats, mais l'irounin avait parfois le désir que certains réussissent à aller jusqu'au bout. C'était le cas pour Aditya, c'était un élément intéressant et il donnait envie de s'y investir. Elle remarqua son hochement de tête, elle en sourit légèrement au coin de sa bouche en croisant les bras. Surtout que si elle était si alarmiste et prévenante au sujet, c'était parce qu'elle ne désirait que les bons éléments comme futurs collègues. Harumi n'aimait pas du tout ces ninjas médecins qui pouvaient faire au mieux, mais qui n'avaient pas le bon esprit. Un ninja médecin devait aider s'il le pouvait, sans exiger d'argent selon les personnes, sans chercher la gloire. Tout cela devait venir de sa maîtresse en médecine, qui l'avait formé depuis petite dans cet esprit.

Kobane Harumi • « Je peux faire bien plus, jusqu'à l'irréparable sans conteste, mais ce n'est pas l'important. On peut toujours faire mieux, on peut toujours aller plus loin que ce soit dans le bon côté ou le mauvais. Ce n'est qu'une question de choix. »

Harumi remarqua le regard d'Aditya sur ses propres mains, et elle ne pipa mot à ce sujet le laissant s'expliquer.

Kobane Harumi • « En effet, je l'ai souvent entendu, certains le méritent plus que d'autres, et ce peu importe la place ou la richesse de sa famille, son intérêt ou ses désirs. Tu es encore jeune, tu dois profiter de ce moment où tu es assez libre pour faire ce que tu veux. Le monde avance toujours que tu y sois disposé ou non. C'est à toi de choisir ta voie. Il n'y a pas de raccourci dans la médecine, sinon tu pourrais bien le regretter un jour, alors tiens bon et va jusqu'au bout. C'est ce que je te souhaite. Lorsque tu apprends quelque chose, c'est toujours pour toi, non pour le professeur, mais je ne saurais être le tiens. »

Harumi hocha la tête légèrement avec un léger sourire, alors qu'elle répondit peu après la réflexion d'Aditya.

Kobane Harumi • « En effet, je suis une femme qui ne tient que rarement en place. Je suis toujours en mouvement, si quelqu'un devait m'accompagner dans mes voyages, ce serait dangereux, loin de toutes règles surtout pour un shinobi de la brume. Tu n'en as pas le droit. Les armées régulières des grands pays ont une trio peur de perdre quelque chose, alors ils sont regardants. Un peu trop à mon goût, évidemment. Je te souhaites de trouver cette personne, et j'espère avoir pu t'enseigner le plus possible dans le temps imparti. Tu as déjà rencontré une autre ninja médecin itinérante ? Intéressant, qui était-ce ? »

Demanda curieuse la brunette au jeune homme. Elle serait sans doute dans le futur à recroiser ces personnes là, mais elle espérait bien que ce soit dans de bonnes conditions et qu'elle ne soit pas dans le camp opposé. C'était le problème d'être indépendante, de devoir vivre de missions, on changeait de temps à autre d'intérêts à défendre.

Kobane Harumi • « Si la situation s'y prête, je serais heureuse de t'apprendre d'autres choses. Cela m'a fait plaisir d'apprendre le peu que je sache à d'autres, et notamment à toi, qui a été le plus ... Impliqué dans doute. Cela donne envie de s'investir. Si je ne trouve pas de quoi vivre ici, je devrais vite partir de Kiri. Je dois gagner ma vie après tout, et je n'ai pas de mécène comme Kiri pour me fournir de quoi vivre, mais en échange, je suis libre. En tant que combattant et médecin, il y a toujours des troubles et quelque chose à faire. Il ne reste qu'à trouver la bonne voie. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034

Initiation médecin 101 Empty
Mar 14 Mai 2019 - 15:15
____________« Vous m’avez beaucoup apprit, nul doute là-dessus. Même si ce n’était les choses les plus rudimentaires, cela représente bien assez pour débuter un tel apprentissage. Après tout, on ne peut construire d’édifice sans de solides bases. Quant à la ninja itinérante… il s’agissait d’une métamorphe nomade, qui voyageait avec sa famille – sa fille a par ailleurs rejoins les ordres de la brume en même temps que moi. Malheureusement, je crains qu’elle ne soit décédée depuis notre dernière rencontre. Mais ses principes étaient en soi égaux aux vôtres ; elle ne prenait pas ses actes à la légère. »

______Si la surprise n’avait su instaurer ses marques sur le visage d’Aditya à l’entende de sa proposition, elle était néanmoins présente dans son esprit. Savoir qu’une irounin expérimentée lui offrait quelle qu’occasion, une fois qu’il aurait réussi à maîtriser les fondements élémentaires et plus encore si son avancée le lui permettait, de pousser un peu plus son apprentissage avait ce quelque chose de rassurant qui laissa un sourire simple se glisser sur ses lèvres.

____________« Je vous suis reconnaissant pour votre proposition et... je l’accepte volontiers. Bien que vous nous ayez d’ores et déjà donné bien des choses à apprendre, je n’aurai rien contre quelques précisions, même si elles doivent se tenir après votre départ de Kiri. Comme vous l’avez dit, je ne suis pas encore en droit de quitter le village de mon plein gré et pour satisfaire mes besoins personnels, mais j’ai espoir qu’une fois mon retard rattrapé, cela ne saurait tarder. »

______L’espace d’un instant, son regard vagabonda sur ses alentours alors qu’il réfléchissait aux dernières paroles d’Harumi. Elles n’étaient pas dénuées de sens, bien au contraire ; cela faisait écho à ses convictions personnelles, lui qui avait toujours apprécié les voyages et les connaissances qu’ils pouvaient apporter, que ce soit sur des notions précises ou sur la perception de la vie en elle-même. Mais, contrairement à d’autres… cela n’était pas poussé par un besoin d’indépendance ou de liberté, mais par une certaine avidité de savoirs ; il y avait encore bien trop de choses qu’il ignorait par-delà le monde, et se contenter à une seule perception était loin de lui convenir. Cela n’était que comme cela qu’il pouvait envisager de vivre. L’histoire n’avait jamais qu’une seule facette.

____________« Je me doute que vous ne devez pas manquer d’occupations, d’autant plus avec les tensions qui animent le Yuukan récemment. C’est en partie pour cela que la médecine a son importance, à mon sens. Une civilisation serait perdue sans en faire un usage précis – le manque de Kiri à cet égard en est d’autant plus insolent. »

______Son dos se raidit un instant avant qu’il ne courbe légèrement l’échine vers l’avant, afin de la saluer, et de redoubler ses remerciement de quelques paroles.

____________« Je pense suivre la même voie que mes confrères et vous laisser à vos occupations ; après tout, je ne saurai apprendre à manier correctement mon chakra en me reposant oisivement. Mais quoi qu’il en soit, je vous remercie encore pour vos enseignements, et j’espère pouvoir en apprendre d’avantage lorsque nous nous recroiserons. »

______Si ses derniers mots pouvaient sembler incisifs, ils étaient pour Aditya d’une clarté sans égale ; au fond de lui, quelque chose lui disait que ce ne serait pas la dernière fois qu’il aurait affaire à l’Irounin – ou tout du moins, il l’espérait. Bien que sa couse ne pourrait la ramener vers Kiri aussi tôt après son départ… peut-être se croiseraient-ils une fois qu’il aurait lui-même reprit son voyage, dans des buts plus diplomatiques et dédiés à la recherche dans son propre intérêt, mais également dans celui du village caché de la brume.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Initiation médecin 101 Empty
Lun 20 Mai 2019 - 8:43


Kobane Harumi • « Je n'ai pas trop le choix de me limiter à des éléments rudimentaires, si je vous apprenais des informations ou techniques plus avancées, vous pourriez mal les appliquer ou utiliser. Ce serait quelque part de ma responsabilité. »

Dit alors la brunette avec un léger sourire un peu ennuyé, mais sans doute que son jeune élève ne trouverait pas trop à y redire au final. Ce n'était qu'un simple cours d'initiation de médecine de courte durée. Cependant, elle était assez satisfaite de ce qu'elle avait réussi à faire. Un enseignement public ainsi, c'était assez original pour être remarqué, surtout pour la cité des brumes qui manquait cruellement de médecins ninjas. Il avait fallu la présence d'une étrangère pour cela, mais elle espérait que plusieurs personnes auraient la fibre de devenir médecin.

Kobane Harumi • « Hmmm je vois ... Pauvre gamine, perdre sa mère... Il vaut mieux toujours profiter des personnes que l'on connait tant qu'ils sont vivants, surtout dans nos métiers. J'espère que sa fille suivra ses enseignements, même si elle ne choisit pas la même voie. »

Avoua alors Harumi sur un ton de voix légèrement plus triste, même si elle tentait de le cacher. Elle détourna l'attention en cherchant son paquet de cigarettes, pour glisser au bord des lèvres un des petits bâtonnets de mort. Elle alluma la clope avec une certaine expérience. Si jamais ce jeune homme pourrait très certainement apprendre les bases, il était tout de même peu probable qu'il puisse sortir ou suivre l'enseignement d'un ninja médecin comme elle. Harumi le désirait, car il était quelqu'un de bien, mais sait-on jamais ce que le destin réserve au final. Ce n'avait pas été une invitation en l'air ou pour faire plaisir. Elle y croyait vraiment. Si quelqu'un devait devenir irounin parmi les personnes présentes dans le cours, il était le plus méritant.

Kobane Harumi • « Nous verrons bien plus tard ce qu'il se passera, prend donc ton temps pour faire ce qu'il faut. On peut imaginer une mission spéciale donnée par le mizukage, pour me suivre partout et apprendre. Cependant, cela peut prendre des années et la vie d'errance est bien différente que celle idyllique d'ici. On est toujours l'étranger, le danger, on vous observe, il faut toujours prouver et on se méfit de vous. Je vais devoir partir, cela fait bien trop longtemps que je suis ici, il vaut mieux que je partes. »

Concéda alors la ninja médecin en tirant de nouveau sur sa clope. Elle avait des convictions personnelles fortes, que l'on pouvait même qualifiées de folles. Elle se mettait même en danger pour des raisons futiles de nos jours comme l'honneur, la droiture et la justice. Des mots bien trop utilisés bien trop souvent par des personnes incapables de savoir ce que cela voulait vraiment dire.

Kobane Harumi • « À ce sujet, le Yuukan est toujours animé de tensions et de guerres, c'est ainsi et c'est aussi pour cela que nous existons. Les habitants seront toujours prit au piège dans le désir de certains. Une médecine qui sert simplement l'humanité sans distinction de pays ou de recherche de gloire ou de fortune est le mieux. Cependant, que l'on le veuille ou non, il y a toujours de la politique partout. C'est le plaisir difficile sans doute. »

Harumi avait des idées sur beaucoup de choses, mais peut-être que ce jeune homme était un petit peu trop jeune pour tout comprendre ce qu'elle désirait lui transmettre. Elle s'égarait un petit peu trop dans des sujets trop tendancieux. Cependant, c'était une manière de mieux la connaître si jamais un jour Aditya devait la suivre partout. Elle sourit légèrement en voyant la salutation si protocolaire, et elle lui tapota l'épaule avant de lui rendre plus succintement.

Kobane Harumi • « Allons, inutile de s'étaler en de si nobles attentions, tu n'es pas encore mon élève que je saches. Profite donc de Kiri et de ces biens faits. Tu auras tout le temps pour parcourir le monde après. Bonnes chances pour la suite et bon courage pour la lecture des livres. Je prendrais des nouvelles soit en assuré. »

Harumi finit par une sorte de salut moins conventionnelles d'un geste de la main depuis sa tempe droite. Puis elle s'en allait tranquillement en direction des bas quartiers où elle avait à faire. Qui aurait pu savoir ce qui allait alors advenir de Kiri ensuite ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034

Initiation médecin 101

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: