Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

À l'ombre des montagnes


Jeu 10 Jan 2019 - 18:35
Un démon qui se nourrissait des peurs de ses proies, aspirant la moindre part d'ombre enfouie au plus profond de leur cœur, jusqu'à ce qu'ils ne meurent. Une fable bien mystérieuse, qui ne manqua pas d'alimenter la curiosité du trentenaire. Les quelques jours de repos qu'on lui avait accordés ne seraient probablement pas aussi réparateurs qu'escomptés. Mais le Suzuri préférait garder son esprit occupé dans l'action d'un objectif bien précis, un objectif qui se révéla ce jour, dans l'enquête sur l'identité dudit démon.

Comme point de départ, Shisei opta pour une auberge, juste au sud du village. Lieu de la première attaque, où le proprio avait réchappé de peu à la lame aiguisée d'un voyageur hirsute. Une fable qui débutait donc par une réalité des plus banales.

Dans l'établissement, peu d'âmes, l'aubergiste tenait le comptoir, deux personnes terminaient un repas et un shinobi de Kumo, à moitié masqué, restait prostré dans la pénombre d'un coin de salle, seul, une bouteille et un verre sur sa table.

-"Un saké." Commanda le tatoué, accoudé sur le zinc, avant d'attaquer sans autre subtilité la raison de sa venu. "Vous avez essuyé une tentative de meurtre, le mois passé. Bien que l'exercice soit douloureux, pourriez-vous m'expliquer ce qu'il s'est passé ?"

Le tenancier eut un moment d'hésitation. Expliquer ? Mais il l'avait déjà fait à la police du village, sans grand succès. Finalement, sa langue se délia, dans l'espoir fou que cela aboutisse à l'identification de son agresseur.

-"Un grand gaillard, cheveux ébouriffés et noirs, un œil mort et avec une forte odeur d'huile de lin. Il s'est pointé alors que j'allais fermer et, à la lueur d'une bougie, recouvrit mon corps d'une ombre morbide. Je... je... je ne pouvais plus bouger. Si ces deux gardes un peu ivres ne s'étaient pas pointés pour finir leur soirée arrosée dans mon établissement, je ne serais probablement plus là. Ce monstre a pris peur et s'est enfui dans les montagnes, en direction du lac d'Enzeru."

@Nara Matawa

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174

Ven 11 Jan 2019 - 4:30


De toutes les histoires loufoques qu'avait raconté le responsable des lieux ce soir, celle qu'il tentait de réexpliquer au tatoué était la seule digne de capter l'attention de notre jeune Shinobi en quête d'alcool et désormais de justice. À peine eut-il commencé son récit, que la curiosité lui avait fait tendre l’oreille. Ce n’est qu’à la fin de son explication que quelques mots clés avaient éveillé en lui une rage qu’il croyait enfouie pour de bon. Un membre de son clan, probablement un renégat suivant la description, s’était attaqué à un pauvre aubergiste sans défense ? Il ne pouvait laisser une telle histoire tomber dans l’oubli.

Son verre claqua contre le bois de la table en tournoyant et une demi-seconde plus tard, il enfilait son arme à ça ceinture pour rejoindre la porte à grands pas, ne laissant derrière lui qu’un contenant vide et une bouteille à moitié entamée et de quoi payer le tout.

Les portes de style western claquaient derrière son dos alors qu’il tentait de discerner les sommets pointus à l’horizon. Qu’avait-il dit déjà, les montagnes ?

- En direction du lac d'Enzeru…

Il avait marmonné la phrase sans s’en rendre compte, absorber par la scène qu’il laissait jouer en boucle dans ça tête. Il n’y avait pas de temps à perdre ! D’ailleurs, Mata jeta un coup d’œil à l’intérieur, qui était l’homme qui venait de demander ces informations ? Il l’avait définitivement déjà vue quelque part…

Sans se casser davantage la tête, le Nara masqué s’élança dans la pénombre de la nuit, il devait retrouver et trainer en justice ce borgne manipulateur d’ombre. L’autre assurément un Shinobi le rattraperait probablement, il tenterait d’être discret pour atteindre son objectif en premier.

Et les pas silencieux du Nara ne laissèrent que quelques traces devant l’auberge, il était parti en direction du lac et des montagnes.


_________________
“He who fights with monsters should look to it that he himself does not become a monster, when you gaze long into the abyss the abyss also gazes into you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5144-je-viens-de-l-ombre

Lun 14 Jan 2019 - 20:43
Voyant le solitaire abandonner sa bouteille à moitié pleine, et après un bref échange avec l'aubergiste, Shisei empoigna l'élixir. Et comme le lui avait confié le proprio "Le client l'a déjà payé", alors il se l'appropria.

Bouteille en main, Shisei suivit à son rythme la piste vers le lac d'Enzeru. L'ombre s'étant échappée après l'histoire du tenancier avait piqqué la curiosité du trentenaire, dont l'esprit décortiquait plusieurs scénario. Soit l'inconnu était le tueur... peu probable, l'aubergiste l'aurait reconnu sans mal. Soit il était un complice, mais l'hypothèse perdit son sens, tant le délai remontant à l'attaque lui sembla long pour une revanche. Ou bien il connaissait le tueur et souhaitait se faire justice tout seul. Ce que le Suzuri comprenait parfaitement.

Se rinçant les idées d'une gorgée d'alcool, sa marche prit fin après une vingtaine de minutes, lorsque pointèrent au loin la lueur d'une petite cabane et l'odeur d'un feu de bois en réchauffant l'unique pièce. "De la finesse" se dit-il, alors qu'il approchait de l'entrée. "Du tact".

Bof.

Le Suzuri fracassa la porte d'un violent coup de pied, brisant en partie le bois qui la constituait. De la retenue ? Une perte de temps. Il balaya les lieux d'un coups d'œil et y reconnut l'inconnu masqué du bar, fouillant un placard.

-"Alors mon chaton, comme ça on fait les poubelles ?" Il n'y avait personne à part eux deux et le feu.. à moins que... ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'il distingua un sceau sur l'une des planches qui brûlait. Il n'eut le temps que d'une inspiration, d'un réflexe, ses muscles se tendirent de concert et d'un bond, il agrippa l'anonyme pour l'envoyer avec force à l'extérieur avant de plonger à son tour hors du piège.

Une lumière infernale.

Une chaleur intense.

L'explosion souffla la petite cabane et les deux kumojin, propulsant le trentenaire et sa bouteille sur plusieurs mètres. Un autre réflexe, mais guidé par son addiction cette fois-ci, lui permit de rattraper le bout de verre pour le ramener vers lui. Bien que la douleur lui arracha un râle étouffé, il se rassit et constata les restes fumants de la petite pièce de bois. Intercalant la bouteille entre lui et les flammes, il s'aperçut avec effroi que son geste ne servit à rien. La bouteille s'était brisée à la détonation et l'alcool recouvrait une partie de ses habits. "'Chier... ." Il se releva avec difficulté, chutant à quelques reprises.

-"T'es qui, bordel !?" Brailla-t-il alors qu'il titubait vers l'homme à moitié masqué. "On t'a jamais dit d'pas rentrer chez les gens sans permission ?" Lui ne s'était pas gêné, certes, mais c'était différent... pourquoi ? Parce que le trentenaire était un concentré de mauvaise foi ! Le pur produit d'une génération construite à base de débrouille et de sauvagerie. Un corps de pierre autour d'un cœur de roche, que seules ses filles parvenaient à écailler sans autre difficulté qu'un regard larmoyant.

Une fois à hauteur du Nara, il l'empoigna par le col pour le remonter au niveau de son visage. Sa voix se fit plus faible et sensiblement plus sobre. "Il nous observe. Joue le jeu."

-"J't'ai posé une question, temeee !" Il l'expulsa avec rage, alors qu'il chancela sur le côté, manquant de chuter à nouveau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174

À l'ombre des montagnes

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: