Soutenez le forum !
1234
Partagez

Âme ensorcelée


Âme ensorcelée  Empty
Jeu 10 Jan 2019 - 20:16
Wasure est tomber. Wasure ne se relèvera plus jamais. Qu’importe les décisions extérieurs, la prison. Non, l’île est enfin libre du poids de ses péchés.

Pourtant cela ne suffira pas à calmer les ardeurs grandissantes des hommes et des femmes qui foulaient désormais le sol de cette terre maudite. Indéniablement, ils ne recherchaient qu’une chose, pour la plupart. Se venger de ceux qui jadis les enfermèrent et les torturèrent en ces lieux. Déverser leur puissance mais surtout cette haine viscérale à l’encontre de la Seigneurie... Mais ce n’était pas que cette Seigneurie à la tête des différentes surpuissances de par le monde qui sera la cible de cette colère. Non ! Bien au contraire... Le monde et les peuplades qui les avaient trop longtemps oublier,ignorer devront à leur tour rendre des comptes. Payer de leur âme ce lourd tribu.

— Wasure... Ô ma belle Wasure... Tu es désormais à feu et à sang ! Qu’il est bon d’entendre ta complainte... Ô toi Wasure... Mère de mes supplices, tu es rester bien trop longtemps muette face à mon sort.

Le psychédélique était complètement ailleurs. Sa psyché d’écorché le baladait dans une toute autre dimension, celle où ça folie lui dictait ses commandements tel un berger avec ses ouailles. L’envie de tuer était si forte, si présente en cette terre... A tel point qu’Ame no Kuni ferait pale figure face à ce Pandémonium, ce feu maintenant éveiller qui ne voudra plus s’éteindre. Que les civils, les shinobis, les Kages et leur maîtres Daimyo se lovent dans leur ignorance. Le fléau, lui ne fera aucune sommation.

L’épée de Damoclès ne tardera pas à tomber, scellant en même temps le sort de l’Humanité.

— Ô Yuukan... Père de toutes choses... J’écorcherais de mes propres mains tes filles et tes fils... À tel point que tu pleureras des larmes de sang quand agenouiller tu me supplieras d’arrêter !

Un rire dément fit vibrer les cordes vocales de la marionnette. Avant que l’entité ne continue son chemin dans la fange ensanglantée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âme ensorcelée  Empty
Jeu 10 Jan 2019 - 23:49
Après cette brève escapade, le fou se devait de revenir dans son antre. La manche gauche de sa tunique noire parsemer de sang sécher volait au gré du vent, le Pays Oublié était merveilleux. À l’orée de l’humanité, celui-ci formait une forteresse de solitude sans précédent. Sa marche funèbre n’était plus qu’une question de temps, à la rigueur de moyen. Son engouement, sa hâte ne cessait de croitre, ses pulsions aussi bien enfantine que démentielle évoluaient crescendo pour atteindre un point de non retour. Dans ce microcosme où l’anarchie mais surtout où la loi du plus fort régnait, l’aliéné avait érigé son trône qu’il bâtit de ses propres mains...

Le charnier qui l’entourait avait maintenant bien évoluer. Les complaintes incessantes c’étaient toutes terminées, ils ne restaient des pêcheurs que leurs corps sans vie dans un état de décomposition avancé formant éhontément ce amas difforme, ce trône lugubre où il siégeait, sans aucun remord pour avoir prit la vie d’innocents. Ses yeux se tranquillisèrent laissant son esprit se balader dans les méandres de son cerveau malade. Depuis de combien de temps était-il là ? Il n’en avait pas la moindre idée. Pour lui, il était ici depuis plusieurs vies maintenant. C’était ce qu’il croyait mais la vérité, la vraie, ne partageait pas cet avis. Qu’avait-il fait pour séjourner et mériter ce sort ? La question ne se posait même plus tant il était heureux. Heureux d’avoir souffert et de s’être découvert au plus profond de l’abîme. Cette prison l’avait forgé et lui avait permis de se découvrir, réellement. Pour rien au monde il n’échangerait ça place avec un étranger. Et pourtant... Il ne pouvait plus se permettre de rester et gâcher son temps ici.

Ce ne fut qu’une brève escapade. Un mouvement l’avait sortit de cette torpeur. Ils n’étaient finalement pas tous morts. Non loin, un homme rampait difficilement au sol, sa peau mais surtout sa tunique étaient imbibé d’une substance noire. Le regard de la chose se porta sur ce rescapé, laissant un sourire béa se dessiner sur son visage. D’un simple mouvement de buste vers l’avant, il se propulsa à la rencontre de sa proie. Parallèlement au dessus de lui, c’est son unique main, ganté, qui vint fracassé le crâne du pauvre homme contre le sol libérant un jet de sang sur sa face immaculée. La vie n’était plus, elle c’était envolée de peur d’en subir plus. Pourtant, l’entité ne s’arrêta pas là, il en voulait plus et pour contenter ses pulsions morbide une idée vint germer en son sein.

Sa main ganté se porta à ses lèvres, ses crocs venant mordre le tissus pour ôté son sarcophage de coton. Ce fut cette même main nacrée qui vint se poser sur le crâne de l’homme mort et en l’espace de quelques secondes, un liquide noirâtre se répandit sur cette tête, l’englobant entièrement, avant de poursuivre sa course contre la végétation environnante et finalement disparaitre. La peau ainsi que la chair avaient littéralement disparues, ne laissant qu’une simple enveloppe squelettique - qui fut arracher d’un simple geste de sa part. Sa main droite revint se faire draper de son sarcophage d’ébène avant de récupérer son précieux trésor. Un simple pas puis il fut propulsé contre son siège, reprenant sa place d’origine.

Son bras s’arqua pour se lever dans les airs, le soleil venant miroiter mais surtout noyer les orifices du crâne où une cavité s’était formée suite au choc. Un rictus narquois se dessina entre ses joues.

— Désormais, tu es a moi. Tu m’accompagneras lors de ma route. Quel est ton nom ?

Le dantesque laissera étrangement quelques secondes d’attente après sa question avant de reprendre avec un sourire bien plus imposant.

— Oh! Enchanté « Kokoro » ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âme ensorcelée

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Wasure no Kuni, Pays Oublié
Sauter vers: