Soutenez le forum !
1234
Partagez

Une médecin entouré d'ossements


Une médecin entouré d'ossements  Empty
Ven 11 Jan 2019 - 8:32
Après avoir exercée pendant de nombreuses années, on se faisait une sorte de clientèle assez importante. Bien évidemment, c'était plus des connaissances que des clients réguliers, sinon cela prouvait si nécessaire que l'on était un mauvais médecin ninja. Après tout avec toutes les capacités et possibilités qu'offrait ce métier, ce serait un comble que de ne pas pouvoir tout vaincre excepté la vieillesse bien entendu. On était ni des dieux ni des magiciens, seulement des personnes de science, mais alors pourquoi vous dire tout cela ? Seulement qu'elle connaissait il y avait bien longtemps un homme, qui de son nom de clan ne pouvait guère inaperçu, surtout un clan devenu si important avec le temps pour le village caché de Kiri. Le clan Kaguya, Harumi ne désirait pas se mêler de politique du pays de l'eau, bien trop changeant et instable à son goût pour s'y risquer à y mettre une main de peur de la perdre.



Cependant, il y avait bien longtemps, et ce alors que rien ne donnait envie de lui faire confiance, elle sauva un homme à Hi no Kuni. Pauvre pays qui alors destiné a un grand avenir, il s'effondra comme un château de cartes, mais ce n'était pas le propos. L'homme qu'elle avait sauvé il y avait cela plus d'une dizaine d'années devait se trouver ici maintenant, mais à l'époque, les rumeurs et les avis de recherches sur sa personne pour vols, crimes, corruptions et appartenance à la mafia ne jouaient pas en sa faveur. Le grand dragon qu'elle avait dans le dos en était une preuve flagrante. Cependant, on pouvait dire qu'elle était devenue une autre personne du jour au lendemain, mais ceci était une autre histoire. Le grand père de Shyko blessé et en danger n'avait eu d'autres choix que de faire confiance à des yeux, qui semblaient plus sincère que ce que l'on disait sur sa personne. Il avait sans doute eu raison, car cela lui permit de survivre dans de bonnes conditions.



Ce sombre passé était recouvert par la poussière et le temps. Cela faisait bien plus de douze ans qu'elle était connue pour ses capacités de médecin que de malfrat notoire et avéré. Heureusement d'ailleurs, car elle aurait risqué gros à voyager de la sorte. Sans doute était-il possible avec des recherches approfondies de retrouver des bribes d'informations aux bons endroits. Quitte à avoir fait le chemin jusqu'à Kiri, autant dans des moments de libres de se rendre au quartier Kaguya. Si jamais elle souhaitait retrouver cet homme, cela serait le meilleur moyen de le faire. En demandant son chemin ou des informations à cet endroit, Harumi apprit que c'était le jeune Shyko qui était devenu chef du clan. Le temps passait si vite que cela ? Lorsqu'elle l'avait connu, c'était un enfant, peut-être l'était il encore ? Elle ne l'avait pas connu plus que cela, il faisait simplement parti de l'entourage de cet homme. Le grand-père de Shyko, ce dernier devait bien savoir où il se trouvait si jamais il était encore en vie.



Une bonne partie du clan semblait être rassemblée à l'arène du quartier Kaguya, alors elle se décida à s'y rendre. Elle connaissait les capacités du clan, alors, elle ne serait pas très surprise. Ils pouvaient utilisés leurs propres os sans devoir faire appel à ses services, ce qui était mieux d'ailleurs pour leur santé. La brunette pénétra dans les lieux avec son grand chapeau de paysan sur la tête. On pouvait voir à son accoutrement qu'elle appartenait certainement pas au village. Elle ne manqua pas de rapidement faire tache, même si elle restait en retrait en haut à observer les combats. Elle dut prendre un moment avant de reconnaître le jeune Shyko qui avait bien grandi, mais c'était surtout sa place centrale qui lui indiquait qui il était. Elle ne pipa mot à simplement attendre la suite des festivités sous certains regards des manipulateurs d'os.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Sam 12 Jan 2019 - 13:19
La vie en ce moment était quand même assez calme. Répétitive, un peu ennuyante, mais détendue. Il avait cependant réussit à enfin contrôler de manière plus décente sa transformation, c'était déjà un point très positif. Bon, c'était assez tendu à force car personne n'était encore trop au courant de tout ça, mais a la limite, il n'avait pas non ,plus besoin de faire une allocution publique pour se déclarer désormais métamorphe. En y réfléchissant bien, garder cet atout dans sa manche serait sans doute plus positif que le reste. Puis comme ça, il pouvait aussi se balader de temps en temps vers le port ou vers les plages et se changer en loutre, histoire d'être tranquille. C'était clair que malgré son abnégation pour son travail et son village en général, cette petite lueur de fraîcheur lui faisait vraiment beaucoup de bien.

Lorsque le jeune homme se transformait, ses sens étaient complètement exacerbés, il adorait aller chercher des poissons pour manger, nager ou même simplement se poser pour profiter. Grâce à ça, il pouvait comprendre qu'effectivement, les loutres avaient des meilleurs vies que les hommes ...

Bon, blague à part sinon, ce jour-là, un événement clanique allait se produire. Les Kaguya avaient quand même besoin d'amusement et Shyko allait donc organiser une sorte de démonstration de combat d’exhibition. L'arène fût donc décorer pour cette occasion, proposant même un buffet qui pouvait être accessible gratuitement à tout le monde. Une occasion à ne pas manquer selon moi. Cette idée pouvait semblait incongrue, mais lorsque l'on parle d'un clan comme celui des manieurs d'os, vous ne pouvez que comprendre que ça fût mouche. La valeur de force étant très importante pour ce clan, ce fût donc avec plaisir que les matchs amicaux se succédèrent. Il y avait des règles assez simple, lorsqu'un combattant tombait hors de la zone de combat ou s'il restait au sol plus de cinq secondes, il avait perdu. Il était cependant interdit d'utiliser des techniques ninjas. ce tournoi étant ouvert à tous les membres du clan et non pas que les ninjas, seul le combat au corps à corps sans arme était autorisé. Le grand gagnant de ce petit tournoi gagnerait en récompenses un mois de gratuité sur tout les restaurants du quartier qui en possédait environ six. C'était déjà un beau cadeau. Puis en le mettant en durée d'un mois totale, ça permettait de faire moins perdre d'argent aux restaurateurs en questions qui se verraient avoir un client qui ne viendrait pas tout les jours à leur échoppes.

Soudain, alors que ça avançait bon train, une tête familière allait apparaître. Cachée sous son chapeau typique d'un mauvais goût certain, le jeune homme ne pût s'empêcher de rentre compte que la femme qui venait d'arriver sur le côté lui disait quelque chose. Il ne pouvait plus du tout dire quand et où, mais il était certain que cette description lui disait quelque chose. Enfin, n'arrivant pas à resituer après quelques minutes, il allait donc quand même laisser tomber. Surtout qu'il serait très très malpoli pour le chef de clan de bouger de son siège alors que les quarts de finales du tournoi venait de débuter. Il verrait ça plus tard au pire.

Alors que les matchs allaient ensuite finir, déclarant des gagnants qui avait montrer un certaine maîtrise de l'art du combat Kaguya après des rencontres assez disputées, il était donc l'heure de la pause. Voulant un peu se dégourdir les jambes, le verdâtre décida donc d'aller au buffet, se mélanger un peu aux autres qui le félicitèrent quand même de cette initiative qui semblait être à leur goût. Il était heureux d'avoir réussit ça pour le coup. Après tout, pour la santé mental des citoyens, il fallait bien que des activités bon enfant soient faites de temps en temps.

Alors que Shyko mangeait, il pût remarquer de nouveau la dame de plus tôt pour la regarder. Où l'avait-elle vue ? C'était vraiment dommage de ne pas réussir à s'en rappeler. C'était certainement assez lointain mais quand même ... Au pire, Il irait peut-être la voir après la fin de l'événement si cette dernière n'était pas venue se manifester.

_________________
Une médecin entouré d'ossements  IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Lun 14 Jan 2019 - 12:47
Harumi se sentait observer par l’homme qu’elle était venue voir, mais c’était bien normal. Cela faisait bien des années qu’ils se s’étaient vu et la brunette ne s’attendait pas à le voir sauter de joie en lui sautant au cou. Elle devait bien sortir du lot des personnes présentes. La médecin itinérante de par son accoutrement signifiait aisément qu’elle était une étrangère. De ce qu’elle pouvait voir, il y avait des combats dans cette arène et la présence de pas mal de monde démontrait que cela devait être une sorte de fête ou quelque chose comme cela.



Si jamais au départ, la femme d’âge mûr avait regardé les combats, elle se rendit bien compte que ce n’était que des combats d’exhibition. Ce n’était pas technique agréable ou même intéressant à regarder, alors rapidement, elle baissa la tête en se contentant d’écouter et de baisser son chapeau de paille. Elle ne s’intéressa guère au buffet, elle n’était pas si désespérée ou une pique-assiette. Harumi était consciente d’être une étrangère partout où elle se rendait, alors elle serait observée. Le moindre écart ne pourrait lui être pardonné, alors elle se contentait d’attendre. Ce qui était amusant, c’était de voir ce qu’il se passait dans cette arène, elle n’avait pas ce genre de souvenir des fiers et puissant combattants qu’étaient les Kaguya à Hi no Kuni. La nouvelle génération avait pris place et pouvoirs, c’était à se demander comment auraient vu les anciens.



Les bras croisés, Harumi écoutait les commentaires des spectateurs. En tant qu’experte du corps à corps, elle n’avait pas grand-chose à apprendre de tels combattants. Sous son magnifique chapeau de paille, elle se contenta d’applaudir le gagnant de ce concours de castagne assez gentillet au final. C’était plus par politesse qu’autre chose, mais peu importe, elle n’était pas là pour cela. La médecin remarqua que le nouveau chef de clan se dirigea vers le buffet, cela voulait sans doute dire qu’il était maintenant accessible. Elle se dirigea alors vers lui toujours armée, mais bon, ce n’était pas comme si elle était en plein milieu du village de kiri et visiblement acceptée.


Kobane Harumi • « Eh bien, tu as bien grandi dis donc depuis le temps … »



Puis Harumi se rendit tout de même compte à qui elle était en train de parler, ce n’était pas très diplomatique et un peu cavalier. Elle releva un petit peu plu son chapeau de paille en se frottant la nuque. Elle avait dû mal à vouvoyer et montrer davantage de respect à des enfants, surtout lorsqu’elle les avait connu tout petit, voir bébé.



Kobane Harumi • « Veuillez m’excuser Shyko-sama, vous êtes devenu chef de clan maintenant, je vous dois davantage de respect. En tout cas, votre grand père doit être fier de vous. Votre clan a fait du chemin depuis hi no Kuni. »



Indiqua alors Harumi dans l’espoir que Shyko voyait qui elle était vraiment. Cette rencontre était d’avantage d’agrément que professionnel.



Kobane Harumi • « Charmantes petites rencontres en tout cas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Mer 16 Jan 2019 - 12:45
Le jeune homme avait vraiment du mal à s'enlever cette femme de la tête. Comme je vous l'ai dis, il était à peu près sûr de l'avoir rencontrer et malgré sa décision de n'aller la voir qu'après le tournoi, il pouvait pas s'empêcher d'être préoccupé par ça. Au point qu'un homme, assez amical, lui fit une petite tape dans le dos pour essayer de le recentrer. Prenant cette action sympathique comme une petit geste gentil, il n'allait évidemment pas en faire une histoire. Après tout, l'amitié virile passait souvent par l'affrontement dans ce clan.

Soudain, alors qu'il mangeait tranquillement des bouchées vapeurs aux crevettes, ses préférés, il allait ce coup-ci être interpellé par la demoiselle à qui il pensait. C'était assez convenu quand même, pile comme ça. Après tout, peut-être était-elle venu le voir. Même s'il n'arrivait pas à se rappeler d'elle, ça ne semblerait pas être si incohérent.

Lorsque Harumi commença à prendre la parole d'un ton très familier, Shyko fût d'abord surpris, puis intrigué. Au fur et à mesure, il plissait les yeux pour essayer de revoir où sa mémoire avait laissé cette manière de se tenir, de parler ... Il l'avait sur le bout de la langue ! Quand soudain ...

"- Harumi ? ... "

Ce nom lui vint en flash. Comment un vieux souvenir resurgissant de son enfance profonde. Il n'arrivait plus trop à avoir tout les détails, mais il se rappelait de ce nom qui avait marqué une période assez trouble de son enfance. Son grand-père .... MAIS OUI ! C'était la doctoresse qui l'avait soigné lorsqu'il été à Hi no Kuni ! Il arrivait encore à replacer les choses ! Comme un tendre souvenir d'enfance que son cerveau d'adolescent avait du mal à resituer dans le contexte actuel, il allait doucement faire un câlin à cette personne qui était été providentielle il y a tant d'années. C'était intempestif mais j'imagine que toute personne normale aurait une réaction du genre en revoyant quelqu'un d'aussi positif autant d'années plus tard. Surtout qu'il se rappelait que, même enfant, il avait toujours trouvé Harumi rassurante.

La relâchant au bout de quelques secondes, se rendant compte que cet élan serait peut-être mal venu, le chef de clan allait enchaîner sur une prise de parole qui se voulait enjouée.

"- Mais qu'est-ce que tu fais ici ? Ça fait tellement longtemps ! "

Il ne l'avait pas revu depuis un sacré paquet d'années. D'un certain sens, le verdâtre se demandait vraiment ce qu'elle était devenue. Et surtout ce que sa présence à Kiri signifiait. Elle était une itinérante, ne s'arrêtant jamais au même endroit. Cependant, malgré ça, c'était assez étonnant que les autorités de Kiri l'ait fait rentrée, surtout avec ses capacités qui étaient assez impressionnantes.

"- Et ravi que ce petit tournoi te plaise ! Il m'a donné du mal pour être organisé en ces temps compliqués. "

Le jeune homme ne voulait par contre pas que ce sujet soit mit sur le tapis. C'était un jour de fête pour le clan et il était hors de question de plomber le moral collectif, il allait donc vite changer de sujet pour aller sur quelque chose qui serait surement plus de circonstance.

"- Alors, qu'est-ce que je peux faire pour toi ? "

Cette rencontre ne serait certainement pas anodine. Enfin, c'est ce que le métamorphe pensait. La médecin n'était pas venu depuis la construction de Kiri en cette terre et il avait beaucoup de mal à se dire que ce n'était que pour profiter du paysage. Enfin, il en aurait vite le cœur net de toute façon. Surtout que dans tout les cas, revoir celle qu'il avait demandé en mariage une fois, alors qu'il avait cinq ans, lui faisait extrêmement plaisir.

_________________
Une médecin entouré d'ossements  IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Jeu 17 Jan 2019 - 8:34

Harumi hocha de la tête doucement avec un léger sourire lorsque Shyko sembla la remettre après avoir fait des fouilles archéologiques profondes. Il n'était qu'un petit enfant à l'époque, mais le temps avait bien changé aujourd'hui. C'était un homme en devenir, et il était déjà au pouvoir de son clan. S'il réussissait l'épreuve de l'avenir, sans doute pourrait-il faire quelque chose de grand dans le futur. C'était difficile pour la doctoresse de s'enlever de son esprit cet enfant dont elle avait certainement sauvé son grand père par ses soins. Cependant, elle fut un peu surprise de voir que ce grand dadet aujourd'hui vint l'enlacer devant tout le monde ainsi. Elle était un petit peu dubitative les bras légèrement en l'air à papillonner des yeux, alors que la femme d'âge mûr lacha un léger rire entre gêne et tendresse. Devant un clan de guerriers, ce gamin chef de clan venait de faire une démonstration de sentiments sans doute hors de propos de ce que l'on attendait de quelqu'un comme lui. Elle ne savait pas trop quoi faire, même si ce n'était pas elle qui était vraiment dérangée par cela. Heureusement, elle n'avait pas d'amant qui l'attendait quelque part, elle n'avait jamais réussi à en garder bien longtemps.



Kobane Harumi • « Je suis simplement de passage pour le moment en ville, je cherche du travail. Alors je me suis dit, pourquoi pas venir vous voir toi et ton grand-père. Je suis toujours en vadrouille comme d'habitude en somme, rien n'a bien changé depuis le temps. »



Dit simplement Harumi, même si bien entendu les choses n'étaient pas aussi simple. Elle avait changé, elle avait vécu, mais rien qui ne méritait d'être dit ainsi à ce garçon. Elle portait aucune marque de village quelconque, toujours sans attache et libre comme l'air. Dans doute que sa présence était due au bon accueil qu'elle avait fait au groupe envoyé l'interroger. La doctoresse ne savait pas trop à quel point ils avaient réalisé ce qu'elle était capable de faire. Heureusement, elle n'était que rarement quelqu'un de très dangereux, elle était assez sage au final.



Kobane Harumi • « Il y a de futurs espoirs intéressants dans... Ton clan, mais ce n'est guère très surprenant n'est-ce pas ? En tout cas, vous avez fait de la route depuis Hi no Kuni, ce pauvre pays maudit ! Mais oui, aujourd'hui est une sombre période, agitée on va dire, mais vous avez l'air de vous en sortir pour le moment. »



Commenta alors la brunette en regardant autour d'elle, si jamais la femme d'âge mûr avait fait ce genre de commentaires à l'époque du grand-père de Shyko, sans doute aurait elle dû affronter les foudres du clan des os pour manque de respect. Elle avait sans doute bien moins à perdre que ceux qui avaient une famille, un village à défendre. Elle n'avait que elle-même à s'occuper, et la tâche était déjà importante comme cela.



Kobane Harumi • « Je suis venue à Mizu no Kuni pour trouver du travail, mais pas seulement. J'ai remonté la piste d'un gardien d'un pacte animal qui m'intéresse. Je vais sûrement fouiller la région. Après tout, si jamais les temps devienne de plus en plus dangereux, je dois m'armer même plus que de patience, mais aussi de nouvelles capacités ! Ce serait dommage de laisser les petits jeunes me rattraper, pas encore, je ne suis pas encore si vieille que ça. »



Dit alors en riant Harumi croisant les bras sous sa poitrine bandée d'un fin tissu sous son haut léger. C'était tout de même assez pratique pour des mouvements rapides de taijutsu.



Kobane Harumi • « Je maîtrise plus que l'eau maintenant, mais aussi la terre, même si ce sont toujours mes mains le plus efficace au combat. »



Laissa dire alors la femme d'âge mûr. Si jamais elle pouvait éviter les endroits trop fréquentés et militaires, elle le faisait. Elle préférait largement les petits pays, mais dans ces temps troublés, elle devait bien se rapprocher des trois grandes puissances. Elle se souvenait évidemment de ce petit bout de choux qui l'avait demandé en mariage, elle était avec quelqu'un à l'époque en plus, mais c'était davantage adorable qu'autre chose. C'était à se demander si c'était très sérieux vu l'embrassade dont elle venait de faire objet, mais après tout ce temps, il devait penser à autre chose, à d'autres filles plus de son âge. C'était peut-être d'ailleurs sous le coup de l'émotion à l'époque. Elle était venue ainsi soulager et faire respirer tout un clan dans des temps difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Ven 18 Jan 2019 - 18:10
Comme l'avait pensé notre bon jeune homme, la demoiselle n'était pas là pour rien. Elle cherchait du travail ? C'était pas passé dans l'oreille d'un sourd. Prenant un sourire narquois, le verdâtre allait bien noter ça dans un petit coin de son esprit pour en parler lorsqu'ils seraient dans un lieu un peu plus isolé et propice à réfléchir à ça. Oui, il s'en fichait complètement d'avoir assez peu de sérieux pour le moment, mais il restait un adolescent. Changer sa casquette solennel de chef de clan pour celle d'un jeune homme comptant de voir quelqu'un qui avait marqué sa petite enfance lui faisait beaucoup de bien. Il avait l'habitude des messes basses à son encontre de toute façon. Ça ne changeait rien à sa vie et à la légitimité qu'il réussissait peu à peu à construire. Ceci dit, il ne pût s'empêcher de sourire lorsqu'il constata qu'elle était aussi venu pour voir ce qu'ils étaient devenus aussi. Ce n'était pas le motif principal mais bon ...

Enfin, se frottant le coup, il allait quand même faire l'annonce qui plomberait un peu l'ambiance mais qu'il se devait de faire.

"- Et bien ... Mon grand-père est mort il y a deux ans. Il était vieux et s'est éteint dans son sommeil, soit rassurée, tu n'aurais rien pu faire de plus contre le temps. "

Ça serait sans doute un peu remuant pour une doctoresse d'apprendre la mort d'un de ses anciens patients mais bon, il est des choses qui ne peuvent pas être contrés. La vieillesse faisait parti de ses choses là. C'est pour ça que même s'il avait beaucoup d'affection pour celui que son grand-père avait été, il arrivait à se dire assez facilement que la vie continuait. Qu'il en avait eu une bien remplie et qu'il ne voudrait pas que les gens restent bloqués sur son décès.

Enfin bref, le changement de sujet allait être bienvenu. Ça aurait été un peu déprimant sinon. Le compliment d'Harumi était très cool, il allait donc la remercier pour ça.

"- Bah merci. On fait du mieux qu'on peut pour garder la tête hors de l'eau. Je suis très fier du travail individuel des gens qui font de leur mieux pour protéger le village et le clan. "

Esquissant un petit sourire, Shyko se sentit assez léger. C'était vraiment cool d'entendre ce genre de choses après les efforts acharnés qu'il donnait chaque jour pour cet objectif.

La suite allait être aussi intéressante. Elle cherchait apparemment aussi à se renforcer lors de cet arrêt au pays de l'eau. C'était assez drôle d'entendre cette manière de parler. Elle n'était pas si vieille que ça c'est vrai, mais le jeune homme allait quand même faire une petite blague. L'occasion était bien trop tentante.

"- Ah bah ça hélas, c'est vrai que c'est bientôt ton dernier tour de piste vu ton grand-âge. Profite de faire ce genre de choses avant qu'il ne soit trop tard. Enfin, après oui, tu peux avoir le déni et te dire que t'es encore jeune, ça arrive à tout les anciens j'imagine. "

Explosant de rire, il ne pouvait qu'anticiper une réaction qui serait assez amusante, quelque soit sa nature. C'était évident qu'elle comprendrait bien vite que c'était une plaisanterie de toute façon. Puis avoir l'euphorie des retrouvailles, il serait sans doute très rapidement pardonné. La remarque suivante allait également faire sourire le métamorphe ceci-dit, et il n'allait pas laisser plus de suspens sur le pourquoi.

"- Oh bah c'est drôle ça. Figures-toi que je maîtrise aussi le dôton, c'est mon affinité naturelle. "

Comme quoi ces deux-là avait encore beaucoup de choses en commun. C'était so caliente ... Nan, je déconne. Evidemment qu'il avait oublié cette dâme qui lui avait brisé le cœur étant petit. Son cœur était déjà prit et même si ce fût dur, la douleur avait finir par s'estomper et le Kaguya avait réussit à passer autre chose ... Bon, dans la réalité, il ne se rendait même pas compte de ce qu'était le mariage quand il avait demandé mais chut, le narrateur d'Harumi pense que Shyko l'aimait vraiment, faut pas lui briser ses rêves.

Enfin bref, l'annonceur allait bientôt annoncer la fin de la pause du tournoi, il fallait reprendre sa place maintenant.

"- Si tu veux, on va boire un coup a la fin du tournoi vu que ça reprends. Enfin, c'est que si ça te tente quoi "

Le but serait de parler du bon vieux temps on se calme. Ah ! Et aussi peut-être de cette fameuse offre d'emploi que Shyko avait en tête ...

_________________
Une médecin entouré d'ossements  IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Lun 21 Jan 2019 - 8:40

Kobane Harumi • « ça le temps, c'est un ennemi implacable et dénué de sentiments. Il a eu une belle vie pour un shinobi, mourir dans son lit est quelque chose de rare dans nos métiers. Sache que je suis désolée, mais je vois que tu as pris la suite avec brio. »



Conclut alors Harumi avec un léger sourire en guise de distraction. C'était un petit peu ce qu'elle craignait en ne le voyant plus, car sans doute aurait-il été présent à ce genre d'événements. Elle semblait être triste, mais elle ne tomba pas en dépression pour autant non plus. C'était une personne âgée, et elle espérait mourir de sa belle mort également si elle en avait la chance et si elle était assez douée pour éviter les problèmes.



Kobane Harumi • « Garder la tête hors de l'eau ? Tout de même, le village de Kiri fait parti d'une des plus grandes nations de notre monde. Si jamais vous êtes tant aux abois, qu'est-ce que l'on peut dire des autres pays. Il y a toujours des problèmes, sinon je n'aurai jamais de travail. »



La doctoresse n'estimait pas que la situation pouvait être imaginée comme désespérée. Ame no Kuni était par exemple largement plus dans la panade. Dans la situation d'une indépendante, il fallait toujours se renforcer, devenir plus forte, s'affuter, car elle ne pouvait compter que sur elle-même.



Kobane Harumi • « Rigole... Mais tu verras quand tu auras mon âge, il y a... un cape. »



Surtout pour les femmes qui n'avaient pas eu la chance d'avoir d'enfants comme Harumi, mais elle se garda bien de le faire savoir. Ce n'était pas vraiment le sujet de discussion avec un enfant et un homme de surcroît. Elle ne riait pas évidemment, mais pour désamorcer une situation gênante avant de l'être, elle se contenta de sourire légèrement à la boutade, ne le prenant pas mal du tout évidemment.



Kobane Harumi • « Vraiment ? C'est amusant ça, mais c'est vrai que je dois m'habituer au fait que tu es un ninja maintenant. Je souhaiterait pouvoir le maîtriser parfaitement, je passe surtout mon temps à la médecine, mais pouvoir maîtriser le terrain serait... Intéressant. »



Se contenta se dire Harumi. Elle n'ajouta rien du tout, car déjà elle en avait largement trop dit, heureusement qu'il était quelqu'un de fiable, car généralement, elle ne parlait pas d'elle aussi ouvertement. C'était une question de sécurité évidemment, à trop se dévoiler, on en devenait vulnérable. Déjà que Shyko rêvait de se marier avec elle, il fallait garder un certains mystère n'est-ce pas ? La femme d'âge mûr entendit l'annonce en se frottant la joue doucement. Ce n'était pas finie ? Elle en était pourtant sûre, bon ce n'était pas grave. Sans doute que les regards allaient se poser davantage sur elle maintenant qu'elle avait parlé si longtemps avec le chef du clan.



Kobane Harumi • « Pourquoi pas. »



Se contenta de dire alors Harumi en hochant la tête doucement. Elle s'éloignait déjà afin de garder une certaine distance. Elle ne voulait pas s'imposer d'aucune façon, surtout maintenant que Shyko était le chef et seul au front. C'était le sort des indépendants, ces sortes de mercenaires sans foi ni loi. La brunette ne pouvait se permettre de s'exposer ainsi sans que cela ne juge. Elle reprit alors sa position contre le mur les bras croisés. Le niveau de la compétition n'était pas assez intéressant pour qu'elle regarde en permanence, elle se contenta d'écouter le regard bas sous son chapeau de paille. Elle était une experte du corps à corps en plus de la médecine, même si cela serait plutôt gonflé d'en parler ainsi face à un clan si renommé. Elle n'avait pas besoin de se faire mousser, alors elle se contentait d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Jeu 24 Jan 2019 - 19:36
D'un certain sens, la manière de voir les choses de manière positive d'Harumi de voir les choses. En tant qu'indépendante, elle constatait que Kiri ne s'en sortait pas trop mal. Shyko ne pensait que très peu aux autres pays, il fallait être honnête. Quand bien même il était aidant, le chef de clan pensait aux siens avant tout. D'un certain sens, ça pouvait être un mal comme un bien. Seul le temps lui dirait. Enfin, si l'occasion s'en présentait du moins.

Dans tout les cas, il ne relèverait pas et enchaînerait. Surtout que pour le coup, la petite blague semblait avoir eu un effet assez inattendu. La demoiselle parlait d'un cape. Il était évident qu'elle parlait du fait que son épanouissement en tant que femme serait bientôt impossible à réaliser à ce train là. C'était dommage pour le coup. Elle restait malgré tout assez jeune malgré le petit pic qui prétendait l'inverse. Puis son physique et son mental lui permettraient sans doute de trouver quelqu'un de bien avec qui fonder une famille si elle s'en donnerait les moyens. Pour le moment, elle semblait avoir privilégier sa liberté et son travail, c'était un choix comme un autre, Shyko ne se sentait pas de juger ça. D'autant plus que la doctoresse ne voudrait sans doute pas en parler avec lui.

De toute façon, le tournoi allait reprendre et il n'était clairement pas temps de lancer ce genre de débat au milieu de tout le monde comme ça. Ils en discuteraient plus tard si le cœur de la demoiselle lui suggérait de le faire.

Bref, la suite de l'après-midi allait être bourrée de rebondissements dans tout les cas. Le niveau des demi-finales commençaient à être plutôt décent et offrait du spectacle aux amateurs qui ne recherchait pas non plus des mouvements techniques supérieurs. Les concurrents n'était pour la plupart pas ninja et ont pouvait se dire que le fait d'avoir une bonne maîtrise de l'art martial Kaguya était déjà pas mal. Surtout qu'un underdog avait fait irruption. Le jeune Kaguya Hanataro. Ce genin seulement âgé de douze ans s'était tout de même hissé à la seconde place sans avoir à rougir de sa performance. Un élément sans doute prometteur pour la suite. Il allait quand même être battu par un ancien shinobi bien plus expérimenté mais rongé par le temps. L'expérience avait battu la fougue cette fois-ci, une belle leçon d'un certain sens. La sagesse prévalait toujours à la témérité, c'était une des leçons les plus importantes selon Shyko.

Après avoir décerné son trophée au gagnant, il allait donc conclure la journée par des remerciement avant d'attendre patiemment son amie à la sortie de l'arène, en bon gentleman. Il fallait bien être poli avec les vieilles personnes après tout.

"- Alors, tu veux aller où du coup ? "

Il existait des tas de bars ou zones assez sympathiques à visiter dans le coin. Peut-être que la médecin serait intéressée par tout ça. A la connaître, il y avait peu de chances, mais quand même. Et il n'allait tout de même pas lui proposer d'aller chez lui, ça serait peut-être mal vu et prétexte à une interprétation non voulue. Notre bisounours avait bien retenue la leçon Madoka pour ça. A moins que ...

"- Si tu veux, on peut aller au terrain d'entrainement pour que je te montre deux trois trucs en Dôton, comme tu semblait t'y intéresser. "

C'est vrai que la dame l'avait dit plus tôt. Puis pour un Kaguya, quoi de plus normal que d'inviter l'élue de son petit cœur -ou pas- dans un endroit prévue pour l'entrainement et le combat. C'était si ... romantique. Nan, je déconne. C'est surtout que d'un certain sens, il était curieux des capacités que la tatouée avait acquises depuis tout ce temps.

_________________
Une médecin entouré d'ossements  IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Sam 26 Jan 2019 - 11:35

Leur continent, leur petit monde à eux, les ninjas, n'était qu'un grand tout. La plupart ne voyait que leur tout petit morceau de terre, mais en bon soldat de l'armée du pays quoi de plus normal ? Il fallait se méfier du voisin, de l'autre voisin, gagner vite en force. Cependant, l'irounin indépendante, qui voyageait de pays en pays en permanence, ne pouvait pas avoir le même mode de penser. Elle ne voyait qu'une seule et même nation, qui avait peut-être que trop de moyen de destruction, mais elle en faisait partie en tant sur ninja médecin. Les dirigeants utilisaient ces moyens à leurs dispositions. Il faudrait sans doute un grand bouleversement pour que les choses changent vraiment.



Une femme qui atteignait bientôt l'âge clé de quarante ans, ressentait qu'elle le veuille ou non, une certaine panique. Le temps passait, et bientôt ce serait irrémédiable, un homme ne pouvait pas avoir ce genre de considération, mais une femme qui n'avait pas eu la chance d'avoir un enfant, si. Dans l'éventualité où elle souhaiterait être mère, elle devrait se poser, trouver un homme bien, et mettre un trait sur tout ce qu'elle est ou était. Qu'est-ce qui serait le plus important à ses yeux ? Elle n'avait aucun serment, aucune obligation, totalement libre. C'était peut-être étrange de parler de cela avec un enfant, qui devait avoir bien d'autres intérêts. Si cela se trouvait, il ne réalisait pas tellement.



Harumi fut assez ravie de voir l'ancien gagner face à la jeunesse, d'une certaine manière, elle ne pouvait que s'identifier à un ancien qu'à un jeune premier. Elle resta tout de même en retrait patiente sous son chapeau de paille. La doctoresse ne souhaitait pas s'impliquer plus que cela dans une activité du clan Kaguya. À ses yeux, il fallait entraîner ce gamin de douze ans aux arts ninja, ce serait une grande perte sinon vu son potentiel. Après tout ce cérémonial de victoire, et voir le gamin dégouté d'avoir perdu au pied de la gloire. Elle décida de briser son avis, il lui fallait un minimum de soutient, même si elle n'était personne sur le coup. Elle descendit voir l'enfant en lui parlant d'une voix sérieuse.



Kobane Harumi • « Félicitation jeune homme pour cette performance. Pour ton âge, tu as été très loin et même sans doute étonné plus d'un. Tu as un grand avenir contrairement à ton adversaire, alors laisse donc lui ce plaisir, cette victoire. Tu devrais en tout cas essayer de devenir un ninja, avec tes capacités en combat rapproché, tu pourrais aller loin. »



La surprise de cette femme inconnue, même pas du clan Kaguya, qui se permettait de lui donner des conseils. Elle commençait à connaître ce clan qu'elle pratiquait depuis des années. Elle s'accroupissa devant lui et elle commença à pratiquer une technique médicale pour le soigner de tous les coups subis durant le tournoi et lui donner de l'énergie. Ce n'était vraiment pas grand chose, vu ce dont elle était capable au final. La femme d'âge mûr sourit légèrement en hochant la tête doucement, alors qu'elle se releva doucement sur ses pieds.



Kobane Harumi • « Réfléchit s'y, tu ne peux pas te douter de ce qui est possible de faire avec des mouvements comme les tiens et la force du chakra. Tout le monde en a en lui, il ne suffit que de savoir comment l'utiliser. »



Ce fut à ce moment là que Shyko se décida à venir jusqu'à elle, maintenant libre de toute obligation. Elle haussa les épaules lorsque le chef du clan Kaguya lui demanda où elle voulait aller, elle ne savait pas tellement au final. Ce n'était pas comme si elle avait prévu quoi que ce soit pour la journée.



Kobane Harumi • « C'est une idée d'aller sur le terrain d'entraînement, je connais quelques... Trucs en doton et d'en d'autre chose, mais on n'en sait jamais assez hein. Et puis on pourra emmener le petit voir tout ça comme ueb récompense ? Hein ? Enfin s'il veut bien. »



Dit alors la médecin ninja en regardant le gamin de douze ans arrivé second. Elle n'avait pas un style de combat très poussé comme lui, elle avait surtout une énorme puissance de destruction. On ne pouvait pas dire que c'était de l'art martial qu'elle prodigeait, mais Harumi désirait franchement lui montrer ce qu'il pourrait faire peut-être un jour. Ce gamin devait être juste un petit peu plus âgé que lorsqu'elle avait rencontré Shyko il y a bien des années une sorte de passation en somme. Pour des Kaguya, on pouvait dire que inviter une fille sur un terrain d'entraînement était assez romantique au final, c'était un peuple de guerriers après tout. Elle n'allait pas se risquer à utiliser sa pleine puissance, sinon elle risquerait de détruire tout le lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Dim 27 Jan 2019 - 14:14
Shyko fût pour le coup assez surpris. Il ne s'attendait pas à retrouver le prodige qui avait participé au tournoi avec son amie. Elle avait toujours été gentille avec les enfants, mais c'était quand même assez bizarre. Non pas que ça choquait, loin de là, mais la convivialité qu'elle réussissait à instaurer avec tout le monde poussait souvent au désarroi. Il faut croire qu'il y a des gens comme ça qui sont très doués pour amadouer les cœurs les plus froids. D'un certain sens, le chef de clan faisait aussi parti de ceux-là mais il avait encore du chemin à faire pour égaler son aînée. Mais bon, comme son narrateur l'a bien souligné, l'avantage de la jeunesse, c'et que sa marge de progression n'était pas encore finie. Il suffisait juste de patience et d'efforts pour arriver à des résultats, c'était la base.

La suite allait quand même être encore plus surprenant. Elle souhaitait que ce jeune homme vienne avec eux pour assister a leur démonstration, comme une récompense pour sa performance.

"- S'il le souhaite, ça ne me dérange pas du tout. "

De nature très pédagogue dans tout les cas, Shyko se faisait toujours un plaisir de donner des sessions d’entraînements personnalisés à tout ceux qui le souhaitaient. Après tout, ce n'était pas pour rien qu'il avait fait la demande de devenir directeur de l'académie ninja qui était en cours de construction. Tiens, ça ferait une nouvelle en plus à donner à Harumi ça. Peut-être lui proposer un poste d’infirmière dans cette dernière ? Ouais non. Elle n'avait pas de désir d'appartenance à une nation, elle refuserait sans doute une proposition de ce genre. Mais dans tout les cas, en trouver une percutante serait sans doute facile.

"- Du coup, si vous voulez bien vous donner la peine. "

D'un air souriant, le jeune homme tendit le bras, comme pour ouvrir la marche vers la zone d'entrainement qui se situait un peu plus loin, vers la droite du stade. L'avantage, c'est que dans ce quartier, tout les édifices destinés au combat étaient tous situé vers le même endroit. C'était l'avantage d'avoir des architectes compétents dans le village.

Enfin bref, Après quelques minutes de route, le trio fût donc arrivé sur place. Sanada, le jeune combattant, semblait d'ailleurs avoir hâte de commencer la petite session. Mais qui pourrait lui en vouloir ? En tout cas, ça ne serait pas le cas du verdâtre qui en rigola plutôt pas mal.

"- Alors, on commence par quoi ? "

C'était la bonne question maintenant. C'était cool de se chauffer pour s'entrainer mais avoir une idée de quoi travailler. Ah ! C'est bon, Shyko allait montrer sa dernière trouvaille ! Idéal en truc un peu pimpant en terme de maîtrise du domaine.

"- Ah je sais ! Dôton : Les marécages des limbes ! "

D'un coup, une grande partie de la zone se transforma en marécage boueux qui obstruait très fortement de tout les malheureux qui auraient étés dedans. Pour le coup, heureusement que le chef de clan avait bien fait attention que la zone soit déserte. les conséquences auraient pût être désastreuses sinon.

"- Pas mal non ? "

Il était content de son petit tour. C'était l'essentiel. ça serait sans doute à Harumi de renchérir ou poser des questions si elle le désirait maintenant. Notre bonhomme était tout ouïe.


_________________
Une médecin entouré d'ossements  IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Mar 29 Jan 2019 - 17:44
Appelez cela l'instinct maternel, mais Harumi était toujours proche des enfants. C'était comme si elle cherchait à combler un vide, mais comment aurait-elle pu s'occuper d'un enfant en voyageant tout le temps, en risquant sa vie en permanence ? Non, ce n'était pas possible, alors les enfants des autres seraient sans doute suffisant pour le moment. La doctoresse rencontrait tout un tas de personnes différentes. Elle avait côtoyé tellement de type de personnes, qu'elle savait plus ou moins comment approcher et amadouer quelqu'un si elle s'en donnait la peine. Son métier aidait d'une certaine manière, disons que l'on lui confirait facilement quelque chose à la voir ainsi plutôt qu'à une autre personne.



Harumi désirait vraiment que ce gamin devienne un ninja, il avait un trop grand potentiel pour que cela reste simplement ainsi un petit hobit. Ce n'était pas du tout pour la grandeur de Kiri, la force de Mizu no kuni, non plutôt le développement intérieur de ce jeune être. Elle pourrait bien s'en occuper elle-même, mais quelqu'un qui avait une famille, une maison et un lieu de vie, ce ne serait pas correct de même le proposer. Le clan Kaguya était devenu puissant après leur fuite de Hi no Kuni. C'était une chance qu'elle-même n'avait pas eu, car depuis qu'elle était enfant, elle n'avait que voyager par mont et par vaux. L'enfant accepta de les accompagner, ce n'était pas comme s'il partait avec une inconnue vu qu'il y avait le chef de son propre clan. C'était une manière de remonter le moral de l'enfant qui devait l'avoir mauvaise d'être à la seconde place.



Kobane Harumi • « Le chakra est une énergie que tout le monde possède en lui, il faut simplement apprendre à l'utiliser. On vit avec en permanence et si on en a plus du tout, on peut en mourir. Enfin ne t'inquiète pas, tu seras tellement épuisé avant que tu le sauras. Le chakra a proprement parler et la fusion de la force physique et de la force spirituelle, donc il est important de travailler le corps, mais egzlemt déguiser son esprit. »



Commença à dire Harumi qui suivait alors le mouvement de Shyko pour se rendre jusqu'au terrain d'entraînement. En bonne professeur, elle expliquait les choses très rapidement comme pour mettre en appétit le jeune homme, car elle ne pouvait imaginer que quelqu'un refuse cette chance.



Kobane Harumi • « Avec le chakra, on peut faire des choses extraordinaire, manipuler les éléments, augmenter ses sens, sa force ou n'importe quoi d'autre. Si on se base sur le clan Kaguya, évidemment, il est facile de savoir ce qu'il est possible de faire n'est-ce pas ? Quand à moi pour prendre un autre exemple, je suis une ninja médecin. Cela veut dire évidemment que je soigne grâce au chakra, mais cela tu l'avais compris j'imagine. Cependant, il n'y a pas que cela, nous devons absolument maîtriser à la perfection son chakra avec délicatesse et précision. On utilise juste ce qu'il faut à chaque instant, ce qui permet de s'économiser, mais aussi de faire des frappes impressionnante au niveau de leur puissance. Il y en a que très peu capable de faire autant de dommages, mais je vais te montrer, tu vas comprendre. »



Indiqua alors Harumi très naturellement, alors que l'enfant se contentait d'être studieux. Ils étaient arrivés sur le terrain et visiblement c'était celui du clan où du moins celui disponible dans le quartier Kaguya. Shyko demanda par quoi commencer, elle l'avait promis non ? Elle allait y aller doucement, car sinon elle pourrait bien ravager le terrain d'un seul coup de poing.



Kobane Harumi • « En concentrant du chakra en un seul point, mon poing peut devenir une arme très dangereuse, mortelle même et de loin meilleur que par la seule force des muscles, de l'énergie physique. »



Il valait mieux une bonne démonstration que des mots, alors la femme d'âge mûr frappa le centre du terrain d'entraînement. Un bruit d'impact lourd se fit entendre et la frappe venait de provoquer une petite secousse, ainsi qu'un cratère et une gerbe de sable en l'air. Si jamais cela avait été de la terre, le sol serait fissurer partout autour. Elle releva son poing en hochant de la tête vers le gamin. En terme de puissance et de chakra, il était difficile de faire mieux au poing. Suite à sa petite démonstration, elle enjoint le chef de clan de commencer sa petite démonstration par un mouvement de la main. Elle leva un sourcil au nom, ce genre de technique ne lui disait vraiment rien du tout, alors elle se concentra afin de retenir les mudras. Ce n'était pas grand chose, mais il fallait bien commencer par quelque part. Elle regarda alors le sable se transformer en boue dans une grande zone, on patogeait littéralement.



Kobane Harumi • « Intéressant en effet selon les circonstances, cela peut-être efficace. »



Dit alors Harumi en observant ce qui venait de se passer avec la terre se transformant en boue. Cela devait être très difficile d'évoluer rapidement dans de la mélasse pareille.



Kobane Harumi • « Je pourrais toujours t'apprendre deux ou trois autres trucs en doton si tu veux. J'ai sûrement des techniques qui pourraient t'intéresser ! De quoi attaquer ou immobiliser l'adversaire par exemple. »



Indiqua alors la doctoresse, qui sans attendre commença lentement à enchaîner les mudras nécessaires. Elle était une kunoichi d'expérience, alors ce ne serait sans doute pas cette étape qui allait être un problème. Elle se baissa et posa la main sur le sol, ailleurs de préférence afin de reproduire les effets, mais le sol se transforma uniquement en surface comme s'il venait de pleuvoir.



Kobane Harumi • « Hmmmm... Trop peu de chakra, je dois trouver le bon équilibre.... »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Lun 4 Fév 2019 - 15:21
Sur le trajet, visiblement, Harumi avait fait un petit court sur le chakra au jeune Kaguya. C'était très gentil de sa part pour le coup. Plutôt au point sur les bases, Shyko ne dit rien mais fût plutôt attentif. Malgré tout, il restait passionné du sujet et quelqu'un de très courtois. Il aurait été très malvenu de rester indifférent alors qu'il se devait d'être une sorte d'exemple pour les autres en tant que chef de clan. Bien sûr, il avait su développer sa propre voie et ce n'était que mieux mais revenir à l'essentiel faisait très souvent du bien. C'était sa philosophie en tout cas.

Une fois sur le terrain, il fût quand même très impressionné de voir avec quelle force la doctoresse explosa le terrain. C'était assez simple pour quelqu'un ayant son type de cpacité mais quand même, c'était toujours effrayant. Ce n'était définitivement pas le genre de personne avait qui il faisait bon de se disputer. Enfin, hormis à moins de ne pas trop tenir à la vie. Ce qui fit cependant plus sourire Shyko, c'est la tentative raté de son amie pour reproduire sa technique. Visiblement, il lui manquait pas mal de synchronisation chakratique pour arriver à quelque chose comme ça. Après, on ne pouvait pas lui en vouloir, le dôton était vraiment une discipline à part très compliquée à prendre en main lorsque l'on était habitué à faire des techniques avec un autre élément. C'éest donc d'un air bienveillant que le verdâtre allait donner un petit conseil.

"- Ce n'est pas qu'une question de dosage de chakra. Il faut que tu sois bien plus fluide pour une technique comme ça qui a pour but de transformer le sol en boue. Il ne s'agit pas le de détruire la zone mais de la modéliser. Pour le coup, tu dois oublier l'explosivité de ta technique de combat. Je sais que c'est pas forcément évident de changer de manière d'utiliser le chakra, surtout pour des techniques sporadiques mais je suis sûr que tu peux le faire. "

Oui, pour le coup, avec une femme, il était bien sûr plus doux dans sa manière d'expliquer avec ses élèves. Rapport à la galanterie sans doute. Bon, même s'il était déjà connu pour être assez pédagogue avec les autres aussi. Cependant, pour ne pas laisser l'enfant en plan, il allait lui donner un petit exercice aussi qui l'aiderait pas mal sur la suite.

"- Quant à toi, j'ai un petit exercice aussi. Essaye de marcher sur cet arbre là-bas à la verticale. Je pense que ça peut t'aider vraiment à apprendre à doser ton chakra. J'ai remarqué que c'est ça qui t'avait fait défaut lors de ton combat. "

C'était un entrainement basique, mais bien plus dur que ce qu'il pouvait y paraître aux premiers abords. Il avait lui-même galéré à l'époque pour faire ça de manière efficace. Enfin, si le jeune avait besoin de conseils ou autres, il les recevrait de toute façon. En cette fin d'après-midi, le métamorphe était de très bonne humeur. Donner des conseils aux autres étaient vraiment quelque chose de gratifiant pour lui. Il pourrait faire ça toute sa vie. Bon, même si c'était encore plus glorifiant quand ça avait été le tour d'une ninja confirmée qui avait deux fois son expérience voire plus. Il était d'ailleurs temps de voir comment elle s'en sortait cette petite.

_________________
Une médecin entouré d'ossements  IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Jeu 7 Fév 2019 - 8:39
Les conflits ménagés sur le fait de qui devait ramener le pain, il valait mieux d'y coup se dépêcher d'aller en chercher plutôt que de tenter quoi que ce soit de malheureux. Cela pouvait être le cas de beaucoup de ninjas en sommes, mais disons que les ninjas médecins avaient une facilité dans la démonstration de puissance. Harumi revoyait alors le déplacement à l'intérieur de son propre corps de son Chakra comme si elle était capable de le visualiser sur une carte précise schématique. Cette technique était une sorte de mélange soigneux entre le doton et l'eau. Elle connaît ces deux éléments, mais elle n'avait jamais tenté de les mêler pour en faire une technique intéressante capable selon la situation de renverser l'équilibre des forces.



Kobane Harumi • « J'ai utilisé treize pour cent de chakra en moins de ce qu'il fallait. C'est tout de même assez grave, mais je vais corriger cela... »



La doctoresse était assez pointu et précis sur ce genre de choses, car c'était un élément extrêmement important à ses yeux. Elle ferma les yeux comme pour revoir les gestes de Shyko alors qu'il effectua la technique. Ce n'était pas une question de mimétisme, mais de l'analyse poussée sur chaque étape. Les mots du chef de clan raisonnaient dans sa tête, alors qu'elle refit une nouvelle tentative. Elle enchaîna encore plus rapidement les mudras de ma technique en dosant parfaitement au gramme près, ce qui était tout de même la base ! C'était une honte pour quelqu'un de son niveau et de sa profession. Elle en oublia du coup de procéder parfaitement à ce mélange de dureté et d'harmonie que pouvaient démontrer la terre et l'eau. Lorsqu'elle posa sa main sur le sol, une couche de roche recouvrir le sol plus qu'autre chose. Elle était capable de créer les protections les plus durs, mais cette technique lui posait problème. Il fallait y aller par étape. Harumi tourna alors la tête un bref instant vers le gamin, cela risquait de ne pas être très drôle comme spectacle pour le coup et l'exercice lui semblait très difficile pour quelqu'un qui semblait découvrir le chakra. Elle enchaîna quelques mudras et créa trois clones parfait, deux restaient en retrait pour le moment de chaque côté de l'original, tandis que le dernier rejoint alors l'enfant sur le côté.



Kobane Harumi • « Pour procéder à ce genre de technique, il faut apprendre déjà à malaxer ton chakra, un mudra peut t'aider, n'importe lequel. Pour monter à un arbre à la verticale il faut parfaitement doser le chakra sous tes pieds comme pour former une semelle adhésive. Il ne faut pas trop en mettre, ni pas assez, juste ce qu'il faut ! Il va falloir faire attention à cela jeune homme. Le chakra provient de ton ventre, tu dois le ressentir, tu dois pouvoir l'amener où tu veux, maintenant prend ton temps pour bien malaxer le chakra et quand tu te sens prêt, vas-y. Il n'y a pas mieux que la pratique, d'essayer encore et encore. »



Indiqua alors le clone d'Harumi en bonne enseignante, peut-être n'était-ce qu'une répétition de ce qu'elle avait connu étant petite. Elle avait pu avoir une professeur attitrée pour elle seule pendant toute son enfance, une ninja médecin plutôt douée dans son domaine. La brunette était d'ailleurs là, présente, comme pour représenter avec brio son aînée. La véritable femme d'âge mûr pendant ce temps là était en train d'appliquer sa propre logique à son propre entraînement. Malaxer le chakra jusqu'à en avoir la dose parfaite, l'amener où il fallait une partie dans la main qui allait frapper le sol durement, une utilisation du chakra brutale et de l'autre la fluidité. Il y a ait sans doute beaucoup de manière de réussir cette technique, mais l'important était de réussir n'est-ce pas ? C'était sans doute davantage mémotechnique qu'une véritable technique de deux éléments en même temps. Elle frappa le sol du plat de sa main, et cette fois-ci, la technique sembla parfaitement s'exécuter, de la boue se forma sur une bonne longueur pour transformer sa propre roche précédemment invoquée, le seul problème était que ce n'était pas assez profond pour retenir qui que ce soit, à peine quelques centimètres. Elle se refusait de compenser avec davantage de chakra, comme l'aurait fait un débutant, elle devait trouver la bonne harmonie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Ven 8 Fév 2019 - 21:06
La doctoresse était impressionnante à ses paroles. Même dans l'échec, elle avait sût décrypter exactement le pourcentage de chakra qui lui avait manqué pour exécuter le jutsu. Décidément, il y avait encore un monde entre Shyko et Harumi à ce niveau-là. Quand bien même il savait doser son chakra de manière précise, il n'était pas encore au point de donner des mesures aussi précise dans l'utilisation de son énergie. Il devait sans doute encore travailler sur ça du coup. Bon, même si l'apprentissage de la métamorphose animale l'avait quand même déjà pas mal fait progresser là-dessus.

Enfin, elle ne commenta cependant pas les conseils du jeune homme. C'était un peu dommage pour le coup, il y avait une impossibilité complète à savoir si elle comptait le prendre en compte ou non du coup. M'enfin, la tentative suivante allait quelque part faire sourire le chef de clan. A trop se concentrer sur le chakra pur, la dame avait négligé de contrôler l'utilisation même de cette énergie qu'elle généra de manière bien trop brusque. Ce qui eu pour effet de créer un bloc de terre solide à la place du marais. Loin d'avoir un tempérament moqueur, le verdâtre allait donc donner une autre indication, peut-être plus facile à prendre au pied de la lettre.

"- Il faut que tu sois plus souple. Respire un bon coup, apaise ton esprit et libère tes pensées de tout le reste. Pense uniquement à la fluidité de ton chakra, déverse-le comme de l'eau dans un étang calme. Ne provoque pas de cascade de chakra si tu vois la nuance que je veux donner. "

Pour ce qui est du jeune homme, l’aînée semblait vouloir le prendre en charge elle-même à l'aide d'un clone. Le chef de clan allait donc lui laisser faire les explications, se concentrant du coup sur la supervision de la prochaine tentative de son amie d'enfance. Il se doutait bien que ça serait compliqué pour elle, il n'allait donc faire aucune commentaire désobligeant du coup. Il attendrait juste patiemment qu'elle réussisse, l'aiguillant autant qu'il le pouvait quand c'était possible. En tout cas, c'était drôle, il n'aurait jamais cru servir de sorte d'enseignant à cette personne en particulier, quoi quoi, la vie jouait parfois des tours.

_________________
Une médecin entouré d'ossements  IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Lun 11 Fév 2019 - 17:26

Il était rare qu'un ninja puisse arriver au niveau de la maîtrise Harumi. Ce n'était pas pour se jeter des fleurs, mais il y avait une raison parfaitement logique à cela. C'était son métier qui voulait ça, elle ne pouvait se permettre d'être autrement. Il en valait de la vie de ses patients ! Certains pouvaient sûrement s'entraînement aussi durement pour arriver à son niveau, mais sans doute que la motivation serait tout autre. Si elle était capable de donner un calcule de l'énergie aussi précis, c'était qu'il fallait qu'elle réussisse à procéder à la technique avec cette dose. Il avait l'étrange habitude de pouvoir apprendre de tous, car elle était toujours à l'écoute des autres et ce peu importait leur rang. Parfois, certains se serait vexés de se voir enseigner quelque chose de la part d'une personne avec moins d'expérience. Cependant, elle ne s'arrêtait aucunement à cela.



Kobane Harumi • « Videz mon esprit hein ? »



Demanda alors la femme d'âge mûr avant de faire des mudras qui ne devait rien avoir en rapport avec la technique actuelle, car en posant sa main sur le sol, elle libéra un epais mur de roches qui se dressa sur plusieurs mètres de hauteurs pour deux de large seulement. C'était une technique assez élevée, même si elle pouvait faire encore mieux, mais elle était présente ici pour enseigner et non pour montrer ses capacités. Faire une autre technique était sa manière de penser à autre chose, de garder son calme et de se prouver qu'elle était encore capable de faire une technique doton de ce niveau. Avec son style tout en puissance, c'était sa tactique qui venait à mettre de l'eau dans son vin pour l'adoucir. Elle ferma les yeux un moment comme pour se faire le plan mental de son énergie chakratique parcourant son corps. Elle devait émettre ses deux sortes de chakra à la fois, même si techniquement, c'était davantage une sorte de technique doton plutôt qu'un mélange. La doctoresse prit bien plus son temps ce coup ci afin de tenter de nouveau l'expérience. Elle tendit ses mains en avant afin de bien malaxer son chakra, l'apporter avec la bonne dose d'énergies par les multiples tenketsu dont son corps disposaient. Elle fit ensuite rapidement les mudras, comme si c'était quelque chose d'assez secondaire au final, mais bien obligatoire. Elle posa sa main sur la longueur de son mur, tandis qu'elle était à son sommet. Un flot de boue se déversa depuis le haut du mur jusqu'au pieds de Shyko. La technique était parfaite, il serait sans doute difficile de traverser cette zone boueuse à souhait. N'hésitez pas à faire le tour, sinon adieux les nouvelles chaussures ! Elle soupira longuement alors qu'elle essayait de se détendre de cet effort. Apprendre quelque chose à son âge était plus difficile qu'au sien, c'était une évidence.



Kobane Harumi • « Tu dois te concentrer, apparemment tu connais un peu le chakra, tu dois le ressentir, le déplacer dans ton corps sans contrainte. Imagine une semelle de chakra sous tes pieds qui va te permettre d'adhérer à celui ci, mais tu ne dois pas en mettre pas assez sinon cela ne fonctionnera pas, mais pas de trop non plus, sinon cela va mal se passer. Tu risques de tout faire exploser. Enfin, la pratique est quand même mieux que de longs discours. Alors au boulot ! »



Dit le clone au jeune homme, qui vu son âge, devait brûler d'envie de s'y essayer. Elle forma comme traditionnellement le mudra du chien, un geste commun à beaucoup afin d'équilibrer son chakra. Elle n'en avait pas vraiment besoin évidemment, mais c'était plus pour montrer comment il fallait faire à son niveau. Elle s'occupa ensuite pour la démonstration de grimper à un arbre tout proche le long de l'écorce avec facilité, comme elle ferait sur le sol. C'était à la jeunesse maintenant d'y faire, alors le clone laissa la place.



Kobane Harumi • « Tu peux le rejoindre si tu veux hein. Tu es le chef de clan après tout. C'est plus ta place que la mienne. Je te vois toujours comme ce gamin à Hi no Kuni, désolée. Tu as trouvé une petite amie d'ailleurs ? Une femme de mon âge, ce ne serait pas d'apropos tu ne crois pas ? »



Dit alors amusée Harumi toujours dans la référence pour le coup. Elle croisa les bras les bras, c'était assez de son âge après tout, même si elle-même était mal placée pour ce sujet là. Cependant, ils avaient vraiment pas le même âge où vécu et heureusement pour lui.



Kobane Harumi • « Si je puis me permettre, comment cela se passe la gouvernance de ton clan ? »



Demanda simplement en se massant la nuque en le regardant.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Lun 11 Fév 2019 - 18:19
Visiblement, ce coup-ci, Harumi avait décider d'opter pour une approche différente. Elle qui voulait de base respecter une minutie presque exagérée avait préférer se lancer dans autre chose pour vider son esprit. C'était une bonne astuce en soit. Ce fût pas mal sourire le verdâtre qui ne pouvait qu'être content de s'être fait écouter ce coup-ci. Comme quoi, on pouvait recevoir des enseignements même de gens bien plus jeunes ou moins fort. La véritable puissance, c'était d'accepter les petites leçons de la part de tout le monde pour s'améliorer et cette petite aventure en était encore un parfait exemple. Surtout qu'une fois sur son mur, la doctoresse ruéssit à créer une sorte de cascade en matérialisant le marécage depuis la hauteur. C'était une idée originale à étudier. Pour surprendre quelqu'un, ça serait sans doute idéal. Pour le coup, Shyko ressortait grandit de ce petit moment, c'était inattendu mais très bon à prendre.

C'est à ce moment-là que la demoiselle allait taper dans un point plus sensible. Elle s'excusa d'abord de prendre un comportement maternel qui devait donner toutes les explications à la place du chef de clan. Ceci passa assez bien, il n'avait aucune animosité et n'avait pas prit du tout ça mal. Mais alors que le métamorphe allait signaler que ce n'était rien, la mercenaire allait demander comment se porter sa vie sentimentale. Un coup dur vu ce qui s'était passé avec Madoka il y a peu de temps. C'est donc en évitant de rentrer dans les détails qu'il allait répondre de manière très succincte.

"- On va dire que j'avais cru tomber sur quelqu'un que j'aurais pu aimer, mais ça ne s'est pas passé comme je l'aurais souhaité. "

Suffisamment précis pour qu'Harumi comprenne que le chef de clan ne veuille pas en parler mais suffisamment globalisé pour qu'elle ne comprenne pas non plus. C'était le meilleur compromis pour le moment. Puis, n'ayant pas trop envie de replonger dans des idées noires, en dire plus n'aurait pas forcément été une bonne idée.

Après cette très brève interlude, le jeune homme reprit un sourire de façade pour se diriger vers l'arbre sur lequel le membre de son clan s’entraînait. Il allait lui donner un petit conseil supplémentaire en plus de tout ce qui avait été donné.

"- N'oublie pas de rester concentré certes, mais il faut bien que tu reste suffisamment détendu pour ne pas bloquer tes flux, c'est le secret pour bien doser. "

Ce conseil dit, la dame allait reprendre la parôle pour demander simplement comment se passait la gérance du clan. Quelque chose de bien plus léger à répondre pour le coup, c'était assez cool.

"- Ça se passe assez bien. Même si certains conservateurs voient un peu d'un mauvais œil l'ouverture que j'essaye de donner au clan, sur la globalité, j'ai l'impression que tout le monde est assez satisfait. Nous avons fait financer un projet d'académie ninja qui devrait se construire sur Kiri durant les prochaines semaines. Je suis assez fier de ça pour le coup. "

C'était pour le coup le sujet qu'il fallait pour redonner un sourire un peu plus sincère a la loutre humaine. Enfin, avec tout ça, l'heure commençait à tourner et il serait bientôt temps de ramener le jeunot chez ses parents. A partir de là, il serait temps de proposer le travail que Shyko voulait donner à Harumi, à l'abri des oreilles indiscrètes. Enfin, c'est à ça que pensa ce dernier pour le coup, le sujet du travail relancé. Bon, même si pour le moment, il laisserait quand même encore un peu l'apprenti de son clan s’entraîner et profiter un peu de sa petite récompense improvisée.

_________________
Une médecin entouré d'ossements  IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Lun 18 Fév 2019 - 8:30

Si cela continuait, on allait parler de lions et de rats pour en faire une fable, mais oui en effet, le plus fort pouvait bien apprendre du faible. Harumi ne s'arrêtait pas à cela comme quoi la personne la plus âgée, expérimentée et forte avait vraisemblablement raison. Cela pouvait même être un piège de l'esprit, d'avoir le sentiment d'avoir toujours raison. C'était peut-être pour cela qu'elle acceptait cet enseignement, contrairement à beaucoup d'autres personnes qui l'auraient refusées.



Kobane Harumi • « Cela se passe rarement comme on le veut vraiment, le souhait que je peux te donner, c'est que cela se rapproche le plus possible. Tu es jeune, tu as toute la vie devant toi, alors je suis assez confiante au final. »



Dit alors en souriant la doctoresse sans se rendre compte évidemment du malaise qu'avait pu instiguer dans l'esprit de son professeur cette phrase innocente. Elle était mal placée évidemment pour parler d'amour, mais à voyager continuellement de pays en pays, il était trop difficile à s'attacher à quelqu'un de manière durable. À ces âges, on parlait difficilement de ce genre de détails, croyant vivre quelque chose d'unique, alors que c'était foncièrement banale. Harumi le comprenait parfaitement et elle le respecterait, mais il fallait bien qu'un jour cela sorte. Elle laissa Shyko se concentrer sur le jeune garçon en train de découvrir l'énergie spirituelle.



Kobane Harumi • « Tu dois payer les années de guerres, de conflits et des habitudes de l'ancien régime. Tu n'as pas tellement le choix, car de toute manière, tu ne diriges pas pour toi, mais pour eux. C'est ainsi que tout se passera pour le mieux. Une académie ninja hein ? Pourquoi pas, d'autres nations l'ont déjà fait. En tout cas, l'époque a bien changé depuis les années noires du banditisme. Vous en avez fait quelque chose de bien compte tenu de la où vous partiez. »



Harumi regarda à nouveau le garçon essayer de monter à l'arbre, cela la faisait sourire. Il était tellement concentré, il semblait tellement tout donner, heureux. Elle sortit son paquet de cigarette pour prendre une clope et l'allumer en s'éloignant un petit peu par principe. Elle était bien consciente de ce que cela faisait, et pourtant, la femme d'âge mûr semblait en consommer assez souvent. Bien loin de penser que le jeune Shyko avait du travail pour elle, la doctoresse reprit la parole en égrainant sa cendre.



Kobane Harumi • « Je vais sans doute bientôt quitter la ville, c'est un petit peu trop calme à mon goût. Et puis, il faut bien travailler et gagner son argent hein ? J'essaierais de repasser plus tôt qu'une poignée d'années, promis. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Ven 22 Fév 2019 - 11:49
La petite ombre au tableau était passée. Harumi avait juste voulu commenter d'un petit trait d'esprit la remarque du jeune chef de clan sur sa vie sentimentale. Il n'y avait pas besoin de plus. Au fond, il savait très bien que sa vie ne faisait que commencer et cette déception, bien qu'elle fût assez importante sur le coup, allait se refermer rapidement sur l'échelle de son existence. De toute façon, il était bien plus concentré sur l'avenir qu'il voulait donner aux Kaguya pour le moment, il n'avait pas du tout le temps de broyer des idées noires.

Pour le coup, la suite allait faire sourire Shyko. Il était vrai qu'en comparaison avec les autres nations ninjas, Kiri était un peu en retard au niveau de la construction de l'académie et sur le poids pesant des conflits qui avait marqué son existence pourtant encore assez jeune. Ceci-dit, il n'allait pas dire l'inverse car il était d'accord avec ça. Ce n'était pas pour rien qu'il avait prit sur lui d'essayer de consacrer sa vie à l'amélioration de son village et surtout de sa famille. Il se voulait être au service des autres et pour le moment, de son maigre poids, il avait quand même réussit à agir et c'était déjà bien. Même si bien sûr, il n'allait pas s'arrêter pour autant. Le plus gros restait à faire et il n'était pas encore l'heure pour lui de laisser la place a d'autres pour poursuivre. Surtout qu'il était encore très jeune notre petit bonhomme. Et dire qu'ironiquement, il commençait déjà a avoir plus d'expérience que d'autres shinobis bien plus âgés, c'était drôle au final.

Enfin, cette pensée allait quand même être coupée court par la doctoresse qui manifesta son envie de s'en aller du village, car il fallait qu'elle gagne sa vie. La petite discussion qu'il devait avoir avec elle arrivait à point nommé, c'était peut-être le moment idéal. Il fallait donc maintenant couper court à l'entrainement du jeune second du tournoi avant de perdre l'opportunité à tout jamais.

"- Aller, descend de ton arbre toi. Il se fait tard, tes parents vont se demander où tu es. "

Un peu dédaigneux sur le coup, le pré-pubère allait finalement s'en aller après une salutation brève, laissant les grandes personnes discuter pour le coup. Prenant une expression assez sérieuse, le chûnin allait donc reprendre là où la remarque de sa compère l'avait laisser pour être on ne peut plus direct.

"- C'est délicat à aborder mais je me lance. J'ai du travail à te proposer. Ici-même. "

Soufflant un instant pour vider son esprit et reprendre sur une note plus sombre, le ninja de jade allait s'expliquer.

"- Comme je t'ai dis, avec l'affaire de Wasure dont tu es sans doute au courant, nous risquons à tout moment de nous faire attaquer par l'homme au chapeau ou certains profiteront peut-être de ce moment assez délicat pour s'en prendre à Kiri pendant que nous regarderont ailleurs. C'est pourquoi je voudrais que tu restes ici. Tu es la meilleure ninja médecin que je connais, ta présence pourrait être décisive si vraiment mes craintes sont confirmées. "

Reprenant sa respiration, le jeune homme allait expliquer les modalités qui pourraient peut-être faire peur à Harumi.

"- Je ne te demandes pas de devenir Kirijine, mais plutôt voir ça comme un contrat de travail temporaire. Tu pourras reprendre tes activités sans avoir aucun problème une fois que la situation se sera apaisée. Ta présence n'est de toute façon pas indésirable ici et tu n'auras donc aucun soucis que tu acceptes ou non mon offre ceci-dit. "

Cette précision était importante aux yeux du manieur d'os qui ne voulait surtout pas que sa vieille amie se sente forcée. Il fallait juste maintenant qu'elle donne sa réponse, sachant que, quelle qu'elle soit, elle ne serait pas préjudiciable.


_________________
Une médecin entouré d'ossements  IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Mar 26 Fév 2019 - 17:37
Harumi jeta un coup d'œil sur le côté en entendant que Shyko renvoyait gentiment le jeune second de la compétition chez lui. Cela voulait sans doute dire qu'il voulait lui parler en privé ? C'était bien possible, pas très subtile, mais cela devait être à propos d'un travail vu qu'il s'était empressé de cette demande lors de discussion à ce sujet. Que pouvait-il bien vouloir qui nécessite pareil secret ? Elle allait sans doute rapidement le savoir, même si elle se réservait le droit d'accepter ou non selon ses valeurs morales. La brunette n'était pas prête à vendre son nom et son honneur pour simplement quelques pièces. Elle salua le jeune qui fit un signe avant de partir, avec un léger sourire. Assez neutre pour le coup, elle écouta Shyko essayer de parler d'un sujet certainement délicat vu les détours qu'il empruntait à cet effet. Sujet délicat hein ? Qu'est-ce qui pouvait bien expliquer toute cette prudence ?



Kobane Harumi • « Je connais quelques détails comme tout le monde. L'homme au chapeau, la libération forcée des prisonniers n'existant pas. La honte sur les grands pays. Je me demande bien où cela va nous mener. Cela déséquilibre les forces en vigueur. Il y a des dangers et attaques probables sur de nombreux territoires dont le vôtre en effet. Je dirais que ceux capable d'attaquer une cité comme Kiri ne sont pas légions, car ils ont également les mêmes problèmes que vous. Restez ici pour faire quoi exactement ? De la sûreté ? Du soutient ? Participer à des batailles rangées ? Selon les termes de la mission ce n'est pas le même prix et est-ce que les autorités de Kiri d'accord ? Car c'est avec eux que je devrais parler des détails. »



Demanda alors Harumi assez curieuse si c'était une idée comme cela ou alors quelque chose de déjà assez réfléchit. Elle n'avait émit aucune restriction ou commentaire sur les différentes possibilités, mais cela changeait du tout au tout. Plus il y avait de dangers possibles, plus cela coûterait chère, et puis pour combien de temps ? Elle croisa les bras en observant Shyko avec un léger soupir.



Kobane Harumi • « Par expérience, la situation d'un village ninja n'est que rarement apaisée ou calme, mais peu importe. Combien de temps cette histoire ? Je ne m'inquiète pas à propos de ma présence ici, généralement, je suis plutôt bien accueillie partout. Simplement, je trouve que c'est un petit peu désespéré comme genre de demande. Cela ne me dérange pas en soi, mais il faudrait clarifier quelques détails évidemment. J'imagine qu'un contrat pareil nécessite une grande discrétion, car si jamais les autres villages l'apprennent, comment réagiront que Kiri engage des mercenaires pour sa sécurité. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Dim 3 Mar 2019 - 18:08
Visiblement, Harumi prenait déjà de base la proposition de Shyko au sérieux. C'était quelque chose de plutôt cool bien que peu surprenant de la part de la demoiselle qui savait être très professionnelle. Ses réponses étaient pertinentes, ça se voyait qu'elle savait de quoi elle parlait. Enfin, après, ce n'était pas son coup d'essai non plus. Bref, d'une manière consciencieuse, le chûnin allait donc répondre du mieux qu'il le pouvait, le plus sincèrement possible.

"- Après dire, je n'avais pas prévu ça. Je n'ai donc pas encore parlé de ça avec les autorités de Kiri mais je ne pensais vraiment pas te croiser ici. Je pense que tu serais un parfait soutien médical au front ou bien a l'hôpital en cas d'attaque. Donc ouais, tu servirais surtout de secours de réserve en cas d'attaque mais je ne pense pas que ça soit nécessaire non plus pour toi de participer aux rondes ou autres. En revanche, tes capacités aideraient surement l'hôpital même en cette période encore calme je pense, histoire que tu ne sois pas non plus désœuvrée. "

Cette réponse était la meilleure qu'il pouvait donner pour le moment. Le chef de clan savait très bien que d'autres villages plus faibles auraient peut-être aussi besoin d'un médecin de cette trempe mais clairement, Kiri était une cible bien plus susceptible d'être visée que d'autre contrées. Le village de la brume, malgré son statut, était tristement célèbre pour les nombreuses attaques qu'il avait essuyé, l'affaiblissement grandement. A côté des autres pays ninjas, il n'y avait pas à dire, cet endroit avait du mal à tenir, malgré les efforts fournis qui forçaient le respect, du moins pour Shyko. Enfin, la suite allait être un peu plus technique, et surtout également assez dur a dimensionner. Comme quoi, ce genre de proposition était vraiment très compliqué à mettre en place à vue de nez.

"- Dans l'absolu, peut-être qu'un contrat de trois ou six mois devrait suffire. Histoire que tu te retrouve pas non plus bloquée dans le village si au final il ne se passe rien.Et ne t'inquiète pas, tu n'es pas la première mercenaire qui a renforcé les rangs de Kiri. C'est également de Sendai Ikaku, même si lui a décidé de devenir ninja du village carrément. Puis ta réputation est plutôt positive, je ne pense pas que ça nuira à l'image de Kiri de t'avoir en renfort. Je pense au contraire que ça ne marquera que plus notre volonté de nous entouré d'un personnel respectable. "

Pour le coup, c'était vrai que si Harumi avait été connu pour de mauvaises choses, ça aurait été peut-être problématique, mais là, le shinobi de jade ne voyait pas du tout dans quelle mesure cela pourrait être vu comme négatif. Il était même certain que cela ne poserait aucun soucis de la recruter au vu de son pedigree. Cela ne dépendrait que de l'intéressée désormais.


_________________
Une médecin entouré d'ossements  IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Une médecin entouré d'ossements  Empty
Ven 8 Mar 2019 - 8:32

Kobane Harumi • « Je m'en doutais un petit peu, cela semblait être précipiter. Je n'ai rien contre le fait de travailler pour Kiri, mais d'abord, essaie d'en avoir l'accord. J'ai des tarifs par jours travaillés, qu'ils m'occupent à ne rien faire ou non. En réserve hein, rien c'est déjà pas mal, mais ce genre de situation n'est sans doute pas très utile. Je vais y réfléchir, il y a tout de même peu de chance qu'il y ait un conflit la semaine prochaine tu ne crois pas ? Vous êtes une grande cité ninja, je ne m'inquiète pas trop. Tu sais, il y a des endroits dans le monde où c'est plutôt la misère et le danger permanent, ici, c'est plutôt les vacances au final. »



Commença à indiquer alors la doctoresse en donnant gentiment des explications. C'était une manière douce de dire qu'elle avait sûrement mieux à faire comme mission ailleurs. Elle n'avait rien contre le fait d'aider Kiri, loin sans faux, mais peut-être pas dans ses conditions.



Kobane Harumi • « Trois à six mois ? Cela va vous coûter vraiment très cher ... J'ai l'habitude de ma vie de mercenaire tu sais, tout le monde en utilise au final. C'est plutôt pratique, on est jetable, et sans camp véritablement. »



Harumi n'était vraiment pas prête à se poser définitivement à un endroit précis, elle était comme l'eau d'une rivière, qui devait poursuivre sa route jusqu'à la mer.



Kobane Harumi • « Tu sais, j'ai aussi une quête personnelle, qui risque de devenir problématique si jamais vous êtes mêlée à tout ça. Je ne pense pas que je puisses rester si longtemps sans un même endroit. Cela pourrait s'avérer, dangereux pour tout le monde. »



C'était que cela que la femme d'âge mûr pouvait réellement dire sans exposer le jeune garçon à son problème, qui était plus grand qu'il n'y paraissait. Elle leva un doigt avant même qu'il ne dise quelque chose.



Kobane Harumi • « N'essaie pas de savoir, sinon il t'en coûtera, je peux t'assurer. Parfois, l'ignorance est la meilleure des vertus. »



Harumi en avait déjà que trop dit. Elle évitait généralement d'en dire autant, c'était mieux pour tout le monde. Elle regarda à droite et à gauche par principe, mais sans doute était-ce inutile. Elle glissa ses mains dans ses poches, peut-être devrait-elle y aller, ce serait sans doute mieux pour tout le monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Une médecin entouré d'ossements

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: