Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Une médecin entouré d'ossements


Ven 11 Jan 2019 - 8:32
Après avoir exercée pendant de nombreuses années, on se faisait une sorte de clientèle assez importante. Bien évidemment, c'était plus des connaissances que des clients réguliers, sinon cela prouvait si nécessaire que l'on était un mauvais médecin ninja. Après tout avec toutes les capacités et possibilités qu'offrait ce métier, ce serait un comble que de ne pas pouvoir tout vaincre excepté la vieillesse bien entendu. On était ni des dieux ni des magiciens, seulement des personnes de science, mais alors pourquoi vous dire tout cela ? Seulement qu'elle connaissait il y avait bien longtemps un homme, qui de son nom de clan ne pouvait guère inaperçu, surtout un clan devenu si important avec le temps pour le village caché de Kiri. Le clan Kaguya, Harumi ne désirait pas se mêler de politique du pays de l'eau, bien trop changeant et instable à son goût pour s'y risquer à y mettre une main de peur de la perdre.



Cependant, il y avait bien longtemps, et ce alors que rien ne donnait envie de lui faire confiance, elle sauva un homme à Hi no Kuni. Pauvre pays qui alors destiné a un grand avenir, il s'effondra comme un château de cartes, mais ce n'était pas le propos. L'homme qu'elle avait sauvé il y avait cela plus d'une dizaine d'années devait se trouver ici maintenant, mais à l'époque, les rumeurs et les avis de recherches sur sa personne pour vols, crimes, corruptions et appartenance à la mafia ne jouaient pas en sa faveur. Le grand dragon qu'elle avait dans le dos en était une preuve flagrante. Cependant, on pouvait dire qu'elle était devenue une autre personne du jour au lendemain, mais ceci était une autre histoire. Le grand père de Shyko blessé et en danger n'avait eu d'autres choix que de faire confiance à des yeux, qui semblaient plus sincère que ce que l'on disait sur sa personne. Il avait sans doute eu raison, car cela lui permit de survivre dans de bonnes conditions.



Ce sombre passé était recouvert par la poussière et le temps. Cela faisait bien plus de douze ans qu'elle était connue pour ses capacités de médecin que de malfrat notoire et avéré. Heureusement d'ailleurs, car elle aurait risqué gros à voyager de la sorte. Sans doute était-il possible avec des recherches approfondies de retrouver des bribes d'informations aux bons endroits. Quitte à avoir fait le chemin jusqu'à Kiri, autant dans des moments de libres de se rendre au quartier Kaguya. Si jamais elle souhaitait retrouver cet homme, cela serait le meilleur moyen de le faire. En demandant son chemin ou des informations à cet endroit, Harumi apprit que c'était le jeune Shyko qui était devenu chef du clan. Le temps passait si vite que cela ? Lorsqu'elle l'avait connu, c'était un enfant, peut-être l'était il encore ? Elle ne l'avait pas connu plus que cela, il faisait simplement parti de l'entourage de cet homme. Le grand-père de Shyko, ce dernier devait bien savoir où il se trouvait si jamais il était encore en vie.



Une bonne partie du clan semblait être rassemblée à l'arène du quartier Kaguya, alors elle se décida à s'y rendre. Elle connaissait les capacités du clan, alors, elle ne serait pas très surprise. Ils pouvaient utilisés leurs propres os sans devoir faire appel à ses services, ce qui était mieux d'ailleurs pour leur santé. La brunette pénétra dans les lieux avec son grand chapeau de paysan sur la tête. On pouvait voir à son accoutrement qu'elle appartenait certainement pas au village. Elle ne manqua pas de rapidement faire tache, même si elle restait en retrait en haut à observer les combats. Elle dut prendre un moment avant de reconnaître le jeune Shyko qui avait bien grandi, mais c'était surtout sa place centrale qui lui indiquait qui il était. Elle ne pipa mot à simplement attendre la suite des festivités sous certains regards des manipulateurs d'os.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Sam 12 Jan 2019 - 13:19
La vie en ce moment était quand même assez calme. Répétitive, un peu ennuyante, mais détendue. Il avait cependant réussit à enfin contrôler de manière plus décente sa transformation, c'était déjà un point très positif. Bon, c'était assez tendu à force car personne n'était encore trop au courant de tout ça, mais a la limite, il n'avait pas non ,plus besoin de faire une allocution publique pour se déclarer désormais métamorphe. En y réfléchissant bien, garder cet atout dans sa manche serait sans doute plus positif que le reste. Puis comme ça, il pouvait aussi se balader de temps en temps vers le port ou vers les plages et se changer en loutre, histoire d'être tranquille. C'était clair que malgré son abnégation pour son travail et son village en général, cette petite lueur de fraîcheur lui faisait vraiment beaucoup de bien.

Lorsque le jeune homme se transformait, ses sens étaient complètement exacerbés, il adorait aller chercher des poissons pour manger, nager ou même simplement se poser pour profiter. Grâce à ça, il pouvait comprendre qu'effectivement, les loutres avaient des meilleurs vies que les hommes ...

Bon, blague à part sinon, ce jour-là, un événement clanique allait se produire. Les Kaguya avaient quand même besoin d'amusement et Shyko allait donc organiser une sorte de démonstration de combat d’exhibition. L'arène fût donc décorer pour cette occasion, proposant même un buffet qui pouvait être accessible gratuitement à tout le monde. Une occasion à ne pas manquer selon moi. Cette idée pouvait semblait incongrue, mais lorsque l'on parle d'un clan comme celui des manieurs d'os, vous ne pouvez que comprendre que ça fût mouche. La valeur de force étant très importante pour ce clan, ce fût donc avec plaisir que les matchs amicaux se succédèrent. Il y avait des règles assez simple, lorsqu'un combattant tombait hors de la zone de combat ou s'il restait au sol plus de cinq secondes, il avait perdu. Il était cependant interdit d'utiliser des techniques ninjas. ce tournoi étant ouvert à tous les membres du clan et non pas que les ninjas, seul le combat au corps à corps sans arme était autorisé. Le grand gagnant de ce petit tournoi gagnerait en récompenses un mois de gratuité sur tout les restaurants du quartier qui en possédait environ six. C'était déjà un beau cadeau. Puis en le mettant en durée d'un mois totale, ça permettait de faire moins perdre d'argent aux restaurateurs en questions qui se verraient avoir un client qui ne viendrait pas tout les jours à leur échoppes.

Soudain, alors que ça avançait bon train, une tête familière allait apparaître. Cachée sous son chapeau typique d'un mauvais goût certain, le jeune homme ne pût s'empêcher de rentre compte que la femme qui venait d'arriver sur le côté lui disait quelque chose. Il ne pouvait plus du tout dire quand et où, mais il était certain que cette description lui disait quelque chose. Enfin, n'arrivant pas à resituer après quelques minutes, il allait donc quand même laisser tomber. Surtout qu'il serait très très malpoli pour le chef de clan de bouger de son siège alors que les quarts de finales du tournoi venait de débuter. Il verrait ça plus tard au pire.

Alors que les matchs allaient ensuite finir, déclarant des gagnants qui avait montrer un certaine maîtrise de l'art du combat Kaguya après des rencontres assez disputées, il était donc l'heure de la pause. Voulant un peu se dégourdir les jambes, le verdâtre décida donc d'aller au buffet, se mélanger un peu aux autres qui le félicitèrent quand même de cette initiative qui semblait être à leur goût. Il était heureux d'avoir réussit ça pour le coup. Après tout, pour la santé mental des citoyens, il fallait bien que des activités bon enfant soient faites de temps en temps.

Alors que Shyko mangeait, il pût remarquer de nouveau la dame de plus tôt pour la regarder. Où l'avait-elle vue ? C'était vraiment dommage de ne pas réussir à s'en rappeler. C'était certainement assez lointain mais quand même ... Au pire, Il irait peut-être la voir après la fin de l'événement si cette dernière n'était pas venue se manifester.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Lun 14 Jan 2019 - 12:47
Harumi se sentait observer par l’homme qu’elle était venue voir, mais c’était bien normal. Cela faisait bien des années qu’ils se s’étaient vu et la brunette ne s’attendait pas à le voir sauter de joie en lui sautant au cou. Elle devait bien sortir du lot des personnes présentes. La médecin itinérante de par son accoutrement signifiait aisément qu’elle était une étrangère. De ce qu’elle pouvait voir, il y avait des combats dans cette arène et la présence de pas mal de monde démontrait que cela devait être une sorte de fête ou quelque chose comme cela.



Si jamais au départ, la femme d’âge mûr avait regardé les combats, elle se rendit bien compte que ce n’était que des combats d’exhibition. Ce n’était pas technique agréable ou même intéressant à regarder, alors rapidement, elle baissa la tête en se contentant d’écouter et de baisser son chapeau de paille. Elle ne s’intéressa guère au buffet, elle n’était pas si désespérée ou une pique-assiette. Harumi était consciente d’être une étrangère partout où elle se rendait, alors elle serait observée. Le moindre écart ne pourrait lui être pardonné, alors elle se contentait d’attendre. Ce qui était amusant, c’était de voir ce qu’il se passait dans cette arène, elle n’avait pas ce genre de souvenir des fiers et puissant combattants qu’étaient les Kaguya à Hi no Kuni. La nouvelle génération avait pris place et pouvoirs, c’était à se demander comment auraient vu les anciens.



Les bras croisés, Harumi écoutait les commentaires des spectateurs. En tant qu’experte du corps à corps, elle n’avait pas grand-chose à apprendre de tels combattants. Sous son magnifique chapeau de paille, elle se contenta d’applaudir le gagnant de ce concours de castagne assez gentillet au final. C’était plus par politesse qu’autre chose, mais peu importe, elle n’était pas là pour cela. La médecin remarqua que le nouveau chef de clan se dirigea vers le buffet, cela voulait sans doute dire qu’il était maintenant accessible. Elle se dirigea alors vers lui toujours armée, mais bon, ce n’était pas comme si elle était en plein milieu du village de kiri et visiblement acceptée.


Kobane Harumi • « Eh bien, tu as bien grandi dis donc depuis le temps … »



Puis Harumi se rendit tout de même compte à qui elle était en train de parler, ce n’était pas très diplomatique et un peu cavalier. Elle releva un petit peu plu son chapeau de paille en se frottant la nuque. Elle avait dû mal à vouvoyer et montrer davantage de respect à des enfants, surtout lorsqu’elle les avait connu tout petit, voir bébé.



Kobane Harumi • « Veuillez m’excuser Shyko-sama, vous êtes devenu chef de clan maintenant, je vous dois davantage de respect. En tout cas, votre grand père doit être fier de vous. Votre clan a fait du chemin depuis hi no Kuni. »



Indiqua alors Harumi dans l’espoir que Shyko voyait qui elle était vraiment. Cette rencontre était d’avantage d’agrément que professionnel.



Kobane Harumi • « Charmantes petites rencontres en tout cas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Mer 16 Jan 2019 - 12:45
Le jeune homme avait vraiment du mal à s'enlever cette femme de la tête. Comme je vous l'ai dis, il était à peu près sûr de l'avoir rencontrer et malgré sa décision de n'aller la voir qu'après le tournoi, il pouvait pas s'empêcher d'être préoccupé par ça. Au point qu'un homme, assez amical, lui fit une petite tape dans le dos pour essayer de le recentrer. Prenant cette action sympathique comme une petit geste gentil, il n'allait évidemment pas en faire une histoire. Après tout, l'amitié virile passait souvent par l'affrontement dans ce clan.

Soudain, alors qu'il mangeait tranquillement des bouchées vapeurs aux crevettes, ses préférés, il allait ce coup-ci être interpellé par la demoiselle à qui il pensait. C'était assez convenu quand même, pile comme ça. Après tout, peut-être était-elle venu le voir. Même s'il n'arrivait pas à se rappeler d'elle, ça ne semblerait pas être si incohérent.

Lorsque Harumi commença à prendre la parole d'un ton très familier, Shyko fût d'abord surpris, puis intrigué. Au fur et à mesure, il plissait les yeux pour essayer de revoir où sa mémoire avait laissé cette manière de se tenir, de parler ... Il l'avait sur le bout de la langue ! Quand soudain ...

"- Harumi ? ... "

Ce nom lui vint en flash. Comment un vieux souvenir resurgissant de son enfance profonde. Il n'arrivait plus trop à avoir tout les détails, mais il se rappelait de ce nom qui avait marqué une période assez trouble de son enfance. Son grand-père .... MAIS OUI ! C'était la doctoresse qui l'avait soigné lorsqu'il été à Hi no Kuni ! Il arrivait encore à replacer les choses ! Comme un tendre souvenir d'enfance que son cerveau d'adolescent avait du mal à resituer dans le contexte actuel, il allait doucement faire un câlin à cette personne qui était été providentielle il y a tant d'années. C'était intempestif mais j'imagine que toute personne normale aurait une réaction du genre en revoyant quelqu'un d'aussi positif autant d'années plus tard. Surtout qu'il se rappelait que, même enfant, il avait toujours trouvé Harumi rassurante.

La relâchant au bout de quelques secondes, se rendant compte que cet élan serait peut-être mal venu, le chef de clan allait enchaîner sur une prise de parole qui se voulait enjouée.

"- Mais qu'est-ce que tu fais ici ? Ça fait tellement longtemps ! "

Il ne l'avait pas revu depuis un sacré paquet d'années. D'un certain sens, le verdâtre se demandait vraiment ce qu'elle était devenue. Et surtout ce que sa présence à Kiri signifiait. Elle était une itinérante, ne s'arrêtant jamais au même endroit. Cependant, malgré ça, c'était assez étonnant que les autorités de Kiri l'ait fait rentrée, surtout avec ses capacités qui étaient assez impressionnantes.

"- Et ravi que ce petit tournoi te plaise ! Il m'a donné du mal pour être organisé en ces temps compliqués. "

Le jeune homme ne voulait par contre pas que ce sujet soit mit sur le tapis. C'était un jour de fête pour le clan et il était hors de question de plomber le moral collectif, il allait donc vite changer de sujet pour aller sur quelque chose qui serait surement plus de circonstance.

"- Alors, qu'est-ce que je peux faire pour toi ? "

Cette rencontre ne serait certainement pas anodine. Enfin, c'est ce que le métamorphe pensait. La médecin n'était pas venu depuis la construction de Kiri en cette terre et il avait beaucoup de mal à se dire que ce n'était que pour profiter du paysage. Enfin, il en aurait vite le cœur net de toute façon. Surtout que dans tout les cas, revoir celle qu'il avait demandé en mariage une fois, alors qu'il avait cinq ans, lui faisait extrêmement plaisir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Jeu 17 Jan 2019 - 8:34

Harumi hocha de la tête doucement avec un léger sourire lorsque Shyko sembla la remettre après avoir fait des fouilles archéologiques profondes. Il n'était qu'un petit enfant à l'époque, mais le temps avait bien changé aujourd'hui. C'était un homme en devenir, et il était déjà au pouvoir de son clan. S'il réussissait l'épreuve de l'avenir, sans doute pourrait-il faire quelque chose de grand dans le futur. C'était difficile pour la doctoresse de s'enlever de son esprit cet enfant dont elle avait certainement sauvé son grand père par ses soins. Cependant, elle fut un peu surprise de voir que ce grand dadet aujourd'hui vint l'enlacer devant tout le monde ainsi. Elle était un petit peu dubitative les bras légèrement en l'air à papillonner des yeux, alors que la femme d'âge mûr lacha un léger rire entre gêne et tendresse. Devant un clan de guerriers, ce gamin chef de clan venait de faire une démonstration de sentiments sans doute hors de propos de ce que l'on attendait de quelqu'un comme lui. Elle ne savait pas trop quoi faire, même si ce n'était pas elle qui était vraiment dérangée par cela. Heureusement, elle n'avait pas d'amant qui l'attendait quelque part, elle n'avait jamais réussi à en garder bien longtemps.



Kobane Harumi • « Je suis simplement de passage pour le moment en ville, je cherche du travail. Alors je me suis dit, pourquoi pas venir vous voir toi et ton grand-père. Je suis toujours en vadrouille comme d'habitude en somme, rien n'a bien changé depuis le temps. »



Dit simplement Harumi, même si bien entendu les choses n'étaient pas aussi simple. Elle avait changé, elle avait vécu, mais rien qui ne méritait d'être dit ainsi à ce garçon. Elle portait aucune marque de village quelconque, toujours sans attache et libre comme l'air. Dans doute que sa présence était due au bon accueil qu'elle avait fait au groupe envoyé l'interroger. La doctoresse ne savait pas trop à quel point ils avaient réalisé ce qu'elle était capable de faire. Heureusement, elle n'était que rarement quelqu'un de très dangereux, elle était assez sage au final.



Kobane Harumi • « Il y a de futurs espoirs intéressants dans... Ton clan, mais ce n'est guère très surprenant n'est-ce pas ? En tout cas, vous avez fait de la route depuis Hi no Kuni, ce pauvre pays maudit ! Mais oui, aujourd'hui est une sombre période, agitée on va dire, mais vous avez l'air de vous en sortir pour le moment. »



Commenta alors la brunette en regardant autour d'elle, si jamais la femme d'âge mûr avait fait ce genre de commentaires à l'époque du grand-père de Shyko, sans doute aurait elle dû affronter les foudres du clan des os pour manque de respect. Elle avait sans doute bien moins à perdre que ceux qui avaient une famille, un village à défendre. Elle n'avait que elle-même à s'occuper, et la tâche était déjà importante comme cela.



Kobane Harumi • « Je suis venue à Mizu no Kuni pour trouver du travail, mais pas seulement. J'ai remonté la piste d'un gardien d'un pacte animal qui m'intéresse. Je vais sûrement fouiller la région. Après tout, si jamais les temps devienne de plus en plus dangereux, je dois m'armer même plus que de patience, mais aussi de nouvelles capacités ! Ce serait dommage de laisser les petits jeunes me rattraper, pas encore, je ne suis pas encore si vieille que ça. »



Dit alors en riant Harumi croisant les bras sous sa poitrine bandée d'un fin tissu sous son haut léger. C'était tout de même assez pratique pour des mouvements rapides de taijutsu.



Kobane Harumi • « Je maîtrise plus que l'eau maintenant, mais aussi la terre, même si ce sont toujours mes mains le plus efficace au combat. »



Laissa dire alors la femme d'âge mûr. Si jamais elle pouvait éviter les endroits trop fréquentés et militaires, elle le faisait. Elle préférait largement les petits pays, mais dans ces temps troublés, elle devait bien se rapprocher des trois grandes puissances. Elle se souvenait évidemment de ce petit bout de choux qui l'avait demandé en mariage, elle était avec quelqu'un à l'époque en plus, mais c'était davantage adorable qu'autre chose. C'était à se demander si c'était très sérieux vu l'embrassade dont elle venait de faire objet, mais après tout ce temps, il devait penser à autre chose, à d'autres filles plus de son âge. C'était peut-être d'ailleurs sous le coup de l'émotion à l'époque. Elle était venue ainsi soulager et faire respirer tout un clan dans des temps difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Ven 18 Jan 2019 - 18:10
Comme l'avait pensé notre bon jeune homme, la demoiselle n'était pas là pour rien. Elle cherchait du travail ? C'était pas passé dans l'oreille d'un sourd. Prenant un sourire narquois, le verdâtre allait bien noter ça dans un petit coin de son esprit pour en parler lorsqu'ils seraient dans un lieu un peu plus isolé et propice à réfléchir à ça. Oui, il s'en fichait complètement d'avoir assez peu de sérieux pour le moment, mais il restait un adolescent. Changer sa casquette solennel de chef de clan pour celle d'un jeune homme comptant de voir quelqu'un qui avait marqué sa petite enfance lui faisait beaucoup de bien. Il avait l'habitude des messes basses à son encontre de toute façon. Ça ne changeait rien à sa vie et à la légitimité qu'il réussissait peu à peu à construire. Ceci dit, il ne pût s'empêcher de sourire lorsqu'il constata qu'elle était aussi venu pour voir ce qu'ils étaient devenus aussi. Ce n'était pas le motif principal mais bon ...

Enfin, se frottant le coup, il allait quand même faire l'annonce qui plomberait un peu l'ambiance mais qu'il se devait de faire.

"- Et bien ... Mon grand-père est mort il y a deux ans. Il était vieux et s'est éteint dans son sommeil, soit rassurée, tu n'aurais rien pu faire de plus contre le temps. "

Ça serait sans doute un peu remuant pour une doctoresse d'apprendre la mort d'un de ses anciens patients mais bon, il est des choses qui ne peuvent pas être contrés. La vieillesse faisait parti de ses choses là. C'est pour ça que même s'il avait beaucoup d'affection pour celui que son grand-père avait été, il arrivait à se dire assez facilement que la vie continuait. Qu'il en avait eu une bien remplie et qu'il ne voudrait pas que les gens restent bloqués sur son décès.

Enfin bref, le changement de sujet allait être bienvenu. Ça aurait été un peu déprimant sinon. Le compliment d'Harumi était très cool, il allait donc la remercier pour ça.

"- Bah merci. On fait du mieux qu'on peut pour garder la tête hors de l'eau. Je suis très fier du travail individuel des gens qui font de leur mieux pour protéger le village et le clan. "

Esquissant un petit sourire, Shyko se sentit assez léger. C'était vraiment cool d'entendre ce genre de choses après les efforts acharnés qu'il donnait chaque jour pour cet objectif.

La suite allait être aussi intéressante. Elle cherchait apparemment aussi à se renforcer lors de cet arrêt au pays de l'eau. C'était assez drôle d'entendre cette manière de parler. Elle n'était pas si vieille que ça c'est vrai, mais le jeune homme allait quand même faire une petite blague. L'occasion était bien trop tentante.

"- Ah bah ça hélas, c'est vrai que c'est bientôt ton dernier tour de piste vu ton grand-âge. Profite de faire ce genre de choses avant qu'il ne soit trop tard. Enfin, après oui, tu peux avoir le déni et te dire que t'es encore jeune, ça arrive à tout les anciens j'imagine. "

Explosant de rire, il ne pouvait qu'anticiper une réaction qui serait assez amusante, quelque soit sa nature. C'était évident qu'elle comprendrait bien vite que c'était une plaisanterie de toute façon. Puis avoir l'euphorie des retrouvailles, il serait sans doute très rapidement pardonné. La remarque suivante allait également faire sourire le métamorphe ceci-dit, et il n'allait pas laisser plus de suspens sur le pourquoi.

"- Oh bah c'est drôle ça. Figures-toi que je maîtrise aussi le dôton, c'est mon affinité naturelle. "

Comme quoi ces deux-là avait encore beaucoup de choses en commun. C'était so caliente ... Nan, je déconne. Evidemment qu'il avait oublié cette dâme qui lui avait brisé le cœur étant petit. Son cœur était déjà prit et même si ce fût dur, la douleur avait finir par s'estomper et le Kaguya avait réussit à passer autre chose ... Bon, dans la réalité, il ne se rendait même pas compte de ce qu'était le mariage quand il avait demandé mais chut, le narrateur d'Harumi pense que Shyko l'aimait vraiment, faut pas lui briser ses rêves.

Enfin bref, l'annonceur allait bientôt annoncer la fin de la pause du tournoi, il fallait reprendre sa place maintenant.

"- Si tu veux, on va boire un coup a la fin du tournoi vu que ça reprends. Enfin, c'est que si ça te tente quoi "

Le but serait de parler du bon vieux temps on se calme. Ah ! Et aussi peut-être de cette fameuse offre d'emploi que Shyko avait en tête ...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Hier à 8:40

Kobane Harumi • « ça le temps, c'est un ennemi implacable et dénué de sentiments. Il a eu une belle vie pour un shinobi, mourir dans son lit est quelque chose de rare dans nos métiers. Sache que je suis désolée, mais je vois que tu as pris la suite avec brio. »



Conclut alors Harumi avec un léger sourire en guise de distraction. C'était un petit peu ce qu'elle craignait en ne le voyant plus, car sans doute aurait-il été présent à ce genre d'événements. Elle semblait être triste, mais elle ne tomba pas en dépression pour autant non plus. C'était une personne âgée, et elle espérait mourir de sa belle mort également si elle en avait la chance et si elle était assez douée pour éviter les problèmes.



Kobane Harumi • « Garder la tête hors de l'eau ? Tout de même, le village de Kiri fait parti d'une des plus grandes nations de notre monde. Si jamais vous êtes tant aux abois, qu'est-ce que l'on peut dire des autres pays. Il y a toujours des problèmes, sinon je n'aurai jamais de travail. »



La doctoresse n'estimait pas que la situation pouvait être imaginée comme désespérée. Ame no Kuni était par exemple largement plus dans la panade. Dans la situation d'une indépendante, il fallait toujours se renforcer, devenir plus forte, s'affuter, car elle ne pouvait compter que sur elle-même.



Kobane Harumi • « Rigole... Mais tu verras quand tu auras mon âge, il y a... un cape. »



Surtout pour les femmes qui n'avaient pas eu la chance d'avoir d'enfants comme Harumi, mais elle se garda bien de le faire savoir. Ce n'était pas vraiment le sujet de discussion avec un enfant et un homme de surcroît. Elle ne riait pas évidemment, mais pour désamorcer une situation gênante avant de l'être, elle se contenta de sourire légèrement à la boutade, ne le prenant pas mal du tout évidemment.



Kobane Harumi • « Vraiment ? C'est amusant ça, mais c'est vrai que je dois m'habituer au fait que tu es un ninja maintenant. Je souhaiterait pouvoir le maîtriser parfaitement, je passe surtout mon temps à la médecine, mais pouvoir maîtriser le terrain serait... Intéressant. »



Se contenta se dire Harumi. Elle n'ajouta rien du tout, car déjà elle en avait largement trop dit, heureusement qu'il était quelqu'un de fiable, car généralement, elle ne parlait pas d'elle aussi ouvertement. C'était une question de sécurité évidemment, à trop se dévoiler, on en devenait vulnérable. Déjà que Shyko rêvait de se marier avec elle, il fallait garder un certains mystère n'est-ce pas ? La femme d'âge mûr entendit l'annonce en se frottant la joue doucement. Ce n'était pas finie ? Elle en était pourtant sûre, bon ce n'était pas grave. Sans doute que les regards allaient se poser davantage sur elle maintenant qu'elle avait parlé si longtemps avec le chef du clan.



Kobane Harumi • « Pourquoi pas. »



Se contenta de dire alors Harumi en hochant la tête doucement. Elle s'éloignait déjà afin de garder une certaine distance. Elle ne voulait pas s'imposer d'aucune façon, surtout maintenant que Shyko était le chef et seul au front. C'était le sort des indépendants, ces sortes de mercenaires sans foi ni loi. La brunette ne pouvait se permettre de s'exposer ainsi sans que cela ne juge. Elle reprit alors sa position contre le mur les bras croisés. Le niveau de la compétition n'était pas assez intéressant pour qu'elle regarde en permanence, elle se contenta d'écouter le regard bas sous son chapeau de paille. Elle était une experte du corps à corps en plus de la médecine, même si cela serait plutôt gonflé d'en parler ainsi face à un clan si renommé. Elle n'avait pas besoin de se faire mousser, alors elle se contentait d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461

Une médecin entouré d'ossements

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: