Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

[Alerte/Fanatique] Gaiya et la Balance


Dim 13 Jan 2019 - 17:42

Gaiya et la Balance

Contexte et situation

« FAIS CHIER ! On devrait être à Iwa à baigner dans le sang ! »

Akabo s’arrêta encore une fois au beau milieu des bois Hayashijins. Il se retourna, toujours avec ce large sourire qui énervait au plus haut point sa coéquipière. Cette dernière d’ailleurs n’arrivait toujours pas à se calmer et ce malgré le temps qui s’était écoulé depuis qu’ils avaient tiré à pile ou face, en plein cœur du Pays du Feu.

« Si tu pouvais éviter de nous faire repérer, Gaiya. »

La jeune femme pesta encore, de manière inaudible cette fois. C’est après avoir retrouvé un semblant de calme qu’elle reprit sa marche, rapidement suivie par ce bon gros balourd d’Akabo. Les mains dans les poches, elle lui jeta un regard noir, malgré le fait qu’elle s’excusait presque.

« De toute façon, le Daimyô doit déjà savoir que nous sommes là. J’imagine qu’un contrat est désormais sur nos têtes…
Oui, ce ne sont sûrement pas des proches à lui qui viendront à nous, mais plutôt des mercenaires ou sauvages. Raison de plus pour ne pas nous faire inutilement remarquer, nous perdrions du temps.
C’est bon, j’ai compris… »

Alors que le duo de Fanatiques continuait sa route, Akabo jeta à son tour un regard amusé vers sa comparse.

« Ne fais pas cette tête. Il y a peut-être une chance qu’on nous envoie des combattants expérimentés qui nous retrouveront avant que l’on accomplisse notre mission. Dans ce cas-là… »

Akabo ne vit pas de raison de terminer sa phrase. Le regard noir et le sourire carnassier de Gaiya en disait long.

« … je vais enfin pouvoir faire un carnage. »


Règles et informations

  • Cette alerte est de type Fanatique, consultez l'événement global pour en savoir plus.

  • Cette alerte se déroule en printemps de l'année 203.

  • Cette alerte est de rang inconnu.

  • Seuls les personnages se trouvant dans le pays et étant libresPar « libre », nous entendons que votre personnage ne doit pas déjà participer à un Event, une Intrigue, un Exploit ou une mission officielle ou contrat. peuvent intervenir en postant un premier RP à la suite.

  • Quatre personnages au maximum peuvent intervenir.

  • Le temps pour arriver sur le lieu de l'alerte est de 24h. Passé ce délai, l'alerte se poursuivra avec ou sans participants.

  • Votre contexte d'intervention est le suivant : un contrat urgent est émis par la Seigneurie d'Hayashi no Kuni pour retrouver la trace de deux étrangers habillés tout de blanc et d'or. Vous devrez les capturer ou les tuer.

  • Vous êtes donc invités lors de ce premier tour à utiliser des stratégies/techniques de détection pour tenter de retrouver la trace de ce duo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 13 Jan 2019 - 18:02




F A N A T I Q U E S VS T S U K I M O N O


Les terres d’Hayashi étaient pleines de surprises et ces temps-ci, emplies d’étrangers. Il fallait donner au Yaoguaï l’atout d’être actifs et sur le qui-vive ; il ne leur fallut donc pas beaucoup de temps pour être mis au courant. Au travers de ces bois, rien ne restait très longtemps mystérieux, preuve en était de la connaissance de la présence des Kumojins.

Contracté par le Daimyô, la nouvelle s’était répandue comme une trainée de poudre dans le village qui venait à peine de les accueillir et comme ils étaient venus le quatuor venait de repartir à l’assaut de ces étrangers bien plus dangereux que les simples ninjas du Nuage. En effet, suite aux événements avec l’Empoisonneur, Genkû savait plus ou moins à quoi s’attendre. Il partit donc quelques mètres devant ses camarades hâtif de pouvoir mettre en pratique ce corps nouveau qu’il parvenait déjà à contrôler. Le Raitei se savait apte à défendre son pays et il n’avait pas prié Senkû de revenir par peur ; mais par devoir.

Dans les bois drus de sa terre natale un étranger ne le restait jamais très longtemps et après avoir interrogé diverses personnes sur le chemin le prodigue sauvage put enfin mettre le doigt sur la zone hypothétique de ce qui causait tant d’émoi au chef politique du Pays. Sans se presser comme l’aurait fait un enfant, ce qu’il n’était plus depuis très longtemps, échangeant sa juvénilité contre une maturité relative mais éprouvée, Genkû arriva à plusieurs mètres de ses camarades natifs des Bois. S’ils avaient au moins la moitié du talent qui pouvait causer telle ébullition, se cacher était totalement vain. Il pensa que si l’un d’eux voulait avancer visage masqué, ils étaient libres de s’en donner à cœur joie.

Le cadet des Hayashijins présents resta donc là planter sans dire un mot, jaugeant les deux entités lui faisant face à distance raisonnable et laissa échapper d’entre ses lipes quelques mots, sur un ton grave et fort.

« Je vous laisse le soin d’employer vos moyens de traque habituels. »

Il connaissait les aptitudes de ses trois compagnons, ce qui était un énorme atout dans ce genre de situations. Genkû se contenta donc de se mouvoir sans perdre de vue ses coéquipiers, activant lui-même un jutsu apte à ce genre de situations. Au moindre bruit ou signal, il serait là.

Spoiler:
 







_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger


Dernière édition par Yaoguaï Genkū le Dim 13 Jan 2019 - 18:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Dim 13 Jan 2019 - 18:08




GAIYA ET LA BALANCE
Hayashi no kuni pays du Bois

Une ombre puis trois autres toutes aussi valeureuses, surgissent des ténèbres. Aux antipodes, ils paraissent là, légion vêtu de noir et d’or ; sans équivoque des guerriers dont l’identité est dissimulée par le simulacre qu’ils arborent fièrement. Ils sont tous là, vaillants, aux côtés de leur capitaine surplombant la devanture de la jungle luxuriantes. Dans les chatoiements de l'aube, ces silhouettes se hâtent à quitter la vénusté de Yaogakure pour aboutir à une mission.

Honma, encore démasqué pour le moment, joignit ses paumes, s'étirant félinement en relâchant une inhalation léthargique. Sa petite moue n'était pas éveillée et l'absence parcellaire des rayons matinaux y étaient pour quelque chose. Il était quatre heures et malgré l'ankylose serpentant ses muscles, le gardien d’Hayashi devrait permettre aux contrées du Bois d'honorer son blason noirci par l’intrusion de nombreuses factions. Et pour cela, cette escouade dont il est membre est un appui indispensable et leurs compétences hybridées soulèvent les espoirs du seigneur Féodal.

L’élite de Tsukimono, escouade meutrière de la nation du Bois outrepassent les héritages et prédestine une force militaire attrayante. Les êtres devant s'offrir leurs confiances mutuelles, la vie de chacun reposant sur les aptitudes de l'autre. C’est ainsi qu’aux travers de l'embrun protecteur, Senku et ses troupes percent l'aura brumeuse de leur vitesse flamboyante.

La modique silhouette du damoiseau ne lui dérobe nullement sa vélocité et de ce fait, il sillonne les environs telle un feuillage déchaîné au cœur de l’ouragan. Aussi, s'est-il contenté d'avancer sans que le moindre mot ne passe la barrière close de ses lèvres, tandis que cette escouade, prend la direction des frontières du Bois.
« Anee-san. Traque les. » Demande t-il à Fujimi « N’oublions pas les ordres du Daimyo, il est possible de les traquer ou bien de les tuer. »






Dernière édition par Hakuryū no Honma le Dim 13 Jan 2019 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 13 Jan 2019 - 18:09




GAIYA ET LA BALANCE
Hayashi no Kuni pays du bois

Encore une fois, le pays du bois se retrouve sous la menace d’un groupuscule étranger. Les deux Dragons protecteurs venaient déjà d’aller chercher leur frère de la roche, pour revenir ici, car ils étaient méfiants avec l’arrivé des ninjas des nuages.

Mais aujourd’hui, c’est tout autre chose. Une missive provenant directement du Seigneur de la forêt. Une mission qui semble être plus importante que tout le reste. Une traque, comme les deux Washi adorent.

Une cible qui ne devrait pas être très difficile à retrouver dans les bois, surtout avec un accoutrement fait de blanc et d’or, contre des gens qui sont nés et qui vivent dans la sylve sacrée. Sans attendre une seconde de plus, après avoir regardé cette missive, les deux jumeaux, prêt à en découdre, se dirigent vers l’entrée du village de Yaogakure pour se mettre en chasse.

« On y va Hon’ ! On va enfin pouvoir se dégourdir un peu les jambes, j’ai hâte ! » dit la brune tout en souriant, l’air d'être vraiment heureuse.

Une fois au niveau de l’entrée, les deux Yaoguaï étaient déjà arrivés, sûrement dans l’attente des deux Gardiens pour partir avec eux. Sans même attendre, Fujimi envoya un signe de la main vers les deux frères pour partir le plus rapidement possible. Ils n’avaient pas du tout le temps pour discuter, leur pays était en danger et qui d’autres que ces quatre là aurait pu intervenir.

C’est ainsi que débuta une recherche des plus acharnée dans la forêt, parcourant la verdure tout en passant le regard un peu partout, pour déceler ne serait-ce qu’un mouvement dans un buisson. Ou tout simplement quelque chose d’anormal.

Mais pour dire vrai, ils n’avaient pas plus de temps à perdre que ça. C’est ainsi que Fujimi, en prévenant ses alliés d’un signe de la main pour s'arrêter, décida de passer à la vitesse. D’une suite rapide de mudras, elle activa un jutsu suiton. Une pluie fine venait alors d'apparaître au-dessus de la forêt. Une pluie qui n’est pas comme les autres, car c’est aussi un moyen pour elle de détecter quelqu’un.

« Si jamais ils sont dans le coin, je vais rapidement les trouver. » pleine d’assurance et de confiance.




Technique utilisée et résumé:
 


Dernière édition par Eiryū no Fujimi le Dim 13 Jan 2019 - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4904-eiryu-no-fujimi-end

Dim 13 Jan 2019 - 18:14




Carnage



« 長い間前 »

◐Rage◐

▬ Hayashi no Kuni, Yaogakure no Satô

Le Yaoguaï avait eu vent de la missive concernant deux étranger venant souillé le sol sacré de ses ancêtres, d’une traite il décida de partir à leur recherche tout en ayant invoqué son fidèle acolyte reptilien afin de se fondre parmi le décor des Bois. Ses sens affûtés, ils sillonnèrent les forêts à la recherche des intrus.

Son faciès bestial s’était assombri, à peine revenait-il parmi les siens qu’il fut sollicité à défendre son habitat. Son âme guerrière lui dictant ses faits et gestes, sondant les zones unes à unes, grimpant de branches en branches, sautant parmi les monts verdoyants. À l’inverse des deux fanatiques, les Yaoguaï connaissaient cette forêt presque dans sa totalité pour l’avoir foulée depuis des générations.

« Restez sur vos gardes. » Lança le balafré

Le Mûsha cherchait et tentait de repérer à l'instar d'un rapacis en plein vol, sans relâche afin d'avoir une quelconque trace de ces futurs et probables opposants.

HRP:
 



_________________
戦士 - Sennen Mûsha
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

Dim 13 Jan 2019 - 18:41
Votre organisation à peine créée, vous voilà déjà avec l’opportunité de servir votre pays. Que vous soyez anciens shinobis du village caché de la Roche ou Hayashijins n’ayant jamais quitté vos terres : Tsukimono ne pourrait voir ses objectifs accomplis si elle n’était pas capable de s’occuper du contrat d’aujourd’hui. Ce dernier, émis du Daimyô du pays sauvage lui-même, apparaissait urgent tellement il était court. Mais c’était surtout très rare que le Seigneur Charpentier décide de faire appel à d’autres personnes que ses « proches » pour s’occuper des intrus.

Vos cibles ne sont probablement pas des Kumojins. Là où les villages cachés ont globalement tous adoptés la formation d’équipes de trois ou quatre personnes, c’est un « simple » duo qu’on vous envoie traquer. Habillés en blanc et en or : cet indice est maigre. Mais qui pourrait connaître vos terres natales mieux que vous ?

Vous êtes naturellement coutumiers des mesures à prendre. Que ce soit l’invocation d’une créature capable instinctivement de vous aider ou l’emploi de techniques de sensorialité : vous mettez toutes les chances de votre côté pour retrouver rapidement la trace des étrangers.

Mais ce n’est pas suffisant. La raison peut vous apparaître évidente : le duo est déjà trop loin. Vos techniques ne sont pas assez efficaces pour les repérer avec précision. Mais malgré la distance qui vous sépare, vous êtes capables de comparer vos résultats et de déceler la direction globale vers laquelle vous devez aller.

Leurs objectifs sont inconnus, il en va donc de même du temps qu’il leur est nécessaire pour l’accomplir. De fait, deux options s’offrent à vous.

Vous pouvez penser qu’il faut les rattraper au plus vite. Dans ce cas-là, de nouvelles techniques de sensorialité ou d’autres capables de vous faire gagner en vitesse vous le permettront sûrement. L’inconvénient est évident : vous consommerez encore davantage de chakra avant un potentiel combat.

Vous pouvez sinon considérer qu’il n’y a pas de raison de se hâter et qu’il vaut mieux conserver le maximum de chakra avant de les rencontrer. L’inconvénient est là aussi logique : le temps que vous leur laisserez pour les rattraper pourrait leur permettre d’accomplir leur objectif.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 14 Jan 2019 - 4:30




Gaiya et la Balance





◐Fanatiques vs Tsukimono◐

Le quatuor du groupuscule lunaire pouvait dorénavant savoir d’où provenait les sources chakratique des intrus recherchés par le seigneur. Mais pour tomber sur ceux-ci avant qu’ils ne nuisent à la nation, ils devaient persister dans leurs efforts en terme de traque et de vitesse déplacement.

Le fait que les natifs connaissaient les divers passages à l’inverse des fanatiques constituait un avantage certain. L’aîné des frères Yaoguaï dévia la tête en direction de ses compagnons, dévisageant rapidement chacun des trois avant de regarder devant lui d'un demi sourire. Il n’avait plus chasser l'étranger potentiellement dangereux depuis une décennie en leur compagnie. Comme à l’époque.

« Genkû, Hon-san, on fait comme d’habitude... Je vous laisse Seishudô, ainsi il sera plus facile de les surprendre en cas d'affrontement. Iku ze, Fujimi ! » S'écriait-il serein en terminant par un démarrage spectaculaire.

Le guerrier millénaire s'empressait alors de rejoindre la localisation des fanatiques, s’aidant non seulement de sa propre sensorialité, mais également de celle de son accompagnatrice. Quant au caméléon, il s’était positionné sur l’épaule du colosse à la chevelure décolorée. « Genkû-sama, Gardien. » Déclarait l’animal écailleux.



HRP:
 



_________________
戦士 - Sennen Mûsha
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

Lun 14 Jan 2019 - 17:56




GAIYA ET LA BALANCE
Hayashi no Kuni pays du bois

Malgré cette grande confiance qui semblait bouillir dans son corps telle le cœur d’un volcan sur le point de rentrer en éruption, cette tentative de détection de la part du Dragon n’avait pas vraiment abouti sur quelque chose de bon.

Dans un sens, c’était un problème, car ces personnes, qui sont actuellement la priorité actuelle dans le pays, ne se trouvent pas vraiment à côté d’eux. Ils ont de l’avance sur le quatuor et ce n’est pas une chose qui semble leur ravir. Loin de là.

Mais de l’autre, c’est aussi une chance pour eux. Ce sont des natifs de ces bois. Ils connaissent le pays, la forêt, la faune, la flore. Les lacs, les rivières, ou encore les différents monts de part et autre dans la région. C’est un avantage certains, car au moins, ils commencent à avoir une bonne idée de l’endroit où chercher.

C’est d’ailleurs ce que le Sennen Musha semblait vouloir faire. Il faut dire que c’est dans sa nature, sûrement le plus sauvage des quatre ici présent, il n’allait vraiment pas rester les bras croisés à attendre devant un si petit échec. La sécurité de son pays, de leur pays est en jeu. Le Yaoguaï demanda donc à Fujimi de partir avec lui, de prendre de l’avance. Ils n’avaient plus le temps de jouer, il était temps de se réveiller.

Laissant Senkû terminer sa phrase et donner son caméléon à son frère, la jumelle Washi en profita, pour s’approcher de son semblable masculin, avant de partir à son tour.

« Tu me promets de faire attention à toi ? C'est pas le moment de jouer les héros. » en lui envoyant un clin d’œil.

Puis elle venait de se lancer dans une course rapide, soulevant au passage les feuilles et la poussière, rattrapant ainsi son ami de la faune pour continuer la traque. Dans ce groupe de quatre, ce sont bien ces deux les plus rapides, c’est pour cela qu’ils prennent ce risque de partir en avance pour rattraper les intrus.

« Comme d’habitude hein Senkû ! J'ai l'impression de revenir au bon vieux temps. » dit-elle en souriant, sautant de branche en branche.




Technique utilisée et résumé:
 

_________________
風神 ~ FŪJIN


Dernière édition par Eiryū no Fujimi le Lun 14 Jan 2019 - 20:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4904-eiryu-no-fujimi-end

Lun 14 Jan 2019 - 18:45




T S U K I M O N O



Comme espéré au sein d’une meute comme la leur, les choses semblèrent être comprises entre eux sans qu’un mot soit prononcé. Et cela n’étonna pas Genkû de voir son fraternel prendre les devants avec l’aisance qui était sienne, bien qu’il n’eût rien à y envier. Les événements ne laissaient point place au dialogue mais plutôt à réagir et le cadet acquiesça aux propos de son lié-par-le-sang avec un hochement de tête.

« Oï Seishûdô-san. Ça fait longtemps, content de te savoir à nos côtés. » lâcha-t-il à la bête sur son épaule qui prenait tranquillement ses aises, le contact de ses pattes agiles lui rappelant d’immémoriaux souvenirs communs.

Il regarda donc son frère et la Gardienne prendre les devants tandis qu’il se tenait toujours aux côtés de Honma, leurs deux corps déjà en mouvement. Certes, ils assuraient l’arrière-garde mais il ne leur faudrait pas longtemps pour rejoindre le duo de tête, avec l’avantage de la surprise si les chassés n’étaient pas ominipotents.

Tout en courant entre les branchages, accélérant à chaque pas, il tourna rapidement le visage vers le borgne pour lui asséner un signe de tête qui voulait en dire beaucoup entre les deux hommes. Sorti de sa condition d’adolescent il se tenait d’égal à égal avec son senpaï.

Les éclaireurs avaient laissé des traces évidentes de passage pour être suivis avec facilité par ceux assurant leurs arrières et se fondant dans la forêt, lieu parfait pour ses aptitudes et dont il avait appris chaque recoin depuis qu’il était en mesure d’assimiler et enregistrer des informations, Yaoguaï Genkû fermait la formation plusieurs fois éprouvée.

C’était le test d’aptitudes parfaits pour les membres de la nouvelle Tsukimono. Les premiers pas vers un futur certes incertain mais terriblement excitant. Il y avait aussi l’engouement pour possiblement mettre en œuvre ce savoir millénaire qu’Honma l’avait jugé digne d’apprendre enfin.

Le Shoji Karutetto sortait de son village pour agir, une première fois.

HRP:
 






_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Mar 15 Jan 2019 - 4:58




GAIYA ET LA BALANCE
Hayashi no kuni pays du Bois

Son autre main s’appose calmement sur l’épaule de son aîné qui décide de suivre Senku. Promesse d’un retour à leur domicile en de brèves palabres. Toutefois, Honma semble quelque peu soucieux quant à ce qu’il risque de se passer en ce jour. Civilisation scarifiée ; Géographie de l’intolérable, cette impression de mort qui virevolte encore et toujours. Le gardien d’Hayashi la situation suit son cours et ne semble pas aller à l’encontre des décisions qui s’effectuent. Après tout lui n’est qu’un homme de peu mots. C’est ainsi que les dragons jumeaux se scindent pour n’être plus qu’Hakuryuu no Honma et Eiryuu no Fujimi.

Et alors que les guerriers du bois tranchent à travers la sylve, l’aurore qui se déploie de ses longs doigts au travers les dunes de terre, le monde reprendrait bientôt ses couleurs. La fraîcheur qui apaise les lieux disparaissant petit à petit et laisse place à l'ardeur de cet astre solaire - et peu à peu disparaissent les guerriers pour ne plus être silhouettes ténébreuses parmi les branchages.

En tant qu’ancien, Honma se questionne quant à la venue de ces intrus en Hayashi, il s’interroge quant au déclin du Yuukan, société sidérée qui bafouille sa vérité - la preuve en étant ces lèvres tremblantes, tous ces shinobis qui daignent parler de dignité. Les odeurs flottent - se noient - se ressemblent mais même parmi cela, alors même que l'ondée tropicale s'abat, Honma et Genku s’avancent tel des fauves parmi l’opulence, fondant comme l'éclair dans les abysses des venelles. Sa pupille d’ocre s'ancre au travers de l'horizon empli de couleurs, la froideur qui anime ses muscles commence à s'atténuer, comme un glaçon extrait des flammes.


Ainsi Honma, de par sa sagesse impie s'intéresse à la demande du Daimyo d’avant d'analyser chaque parcelle des environs. Dans ces moments où l'atmosphère pâmer de tension vient sinuer entre leurs âmes, ils ne peuvent que se faire confiance et entrelacer le moindre de leurs espoirs. Le plan semble esquissé dans leurs esprits et les échanges vont pouvoir se dessiner sur les fresques de l’avenir. Son regard traversa une dernière fois celui du jeune Yaoguaï, dénudant complètement ses sens, et lisant en lui comme dans un livre ouvert, descellant chacun des sentiments intérieurs que l'homme cachait au plus profond de lui-même. Un jeu enfantin s'offre à eux et à ce duo pourfend les terres d’Hayashi no Kuni.
« Essayons de ne pas perdre la trace de ton aîné. » Atteste t-il « Cette missive s'annoncera plus compliquée que prévu. Voit d'ailleurs cela comme la suite de ton entrainement, Genku »




Information HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 17 Jan 2019 - 17:33
Vous faites le choix de ne pas relâcher vos efforts et de tout faire pour rattraper le chakra étranger, sûrement celui du duo tant recherché. Deux d’entre vous chargent donc encore davantage pour rattraper le retard que vous avez. Les deux restants, y compris le Kuchiyose de Senkû de la Faune, restent en retrait et sauront, vous en êtes sûrs, trouver leur chemin même s’ils mettront davantage de temps.

Votre stratégie se dessine donc. Tandis que certains rattrapent vos cibles, d’autres se chargeront d’être des renforts de surprise, prêts d’ailleurs à fournir un soutien adapté et à profiter de l’effet escompté. Yaoguaï Genkû et Hakuryû no Honma, vos astuces et techniques de sensorialité vous permettront de pouvoir rattraper prochainement vos alliés.

Yaoguaï Senkû et Eiryû no Fujimi, votre vitesse vous permet donc de suivre avec rapidité la trace chakratique repérée plus tôt. S’il pouvait être envisageable que vous ne puissiez les rattraper ou qu’ils aillent plus vite que vous, vous écartez pourtant cette possibilité. Non seulement ce n’est pas digne de Tsukimono que de douter, vous connaissez cette partie d’Hayashi no Kuni presque par cœur.

Vous ne tardez donc pas, après une course de plusieurs bonnes minutes, à vous arrêter face à vos objectifs. En effet, en plein milieu de cette forêt aux arbres aussi hauts qu’épais, vous voyez une jambe dépasser à chaque extrémité d’un saule bien trop large pour que ce furent ceux d’une seule personne. Vos deux cibles : elles sont là, cachées derrière cet arbre.

« Voulez-vous vraiment nous affronter ? Vous feriez mieux de par-
La ferme Akabo ! Bien sûr qu’ils sont venus pour ça, laisse-moi m’en charger… »

Les deux voix avaient porté suffisamment pour vous faire comprendre plusieurs choses. La première, s’il y en avait besoin, c’était la confirmation que vos cibles étaient bien là. La deuxième, c’était que vous aviez à faire à un homme et une femme. La troisième, c’était que cette dernière allait apparemment être votre adversaire. Enfin, il semblait bien que l’affrontement n’était pas un impératif… mais seriez-vous prêts à renoncer ?

« Je n’ai pas envie que nous nous fassions remarquer, alors si tu peux éviter de l’utiliser…
De quoi tu parles ?
Tu sais bien. Je parle de ta forme de démon renard. »

Sans répondre, l’inconnue s’était relevée. Elle ne tarda pas à se dégager du grand saule pour vous faire face…

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 19 Jan 2019 - 0:33




Gaiya et la Balance





◐FanatiquesxTsukimono◐

Et il s’enfonçait à même la faune forestière, parcourant avec vivacité et rare volupté les bois enchantés. Il précédait sa comparse qui la suivait de près, sa fougue naturelle transparaissait dès lors.

Durant sa course folle, l’aîné Yaoguaï s’était mit à cogiter concernant le contrat placé sur la tête des deux individus alors à proximité. Pour quelles raisons apparente le charpentier désirait-il tant se défaire de ces énergumènes ? Sonnant pratiquement l’alerte à travers tout le Pays…Seraient-ils issus d’un village shinobi ? Tant de questions sans réponses se mirent à défiler puis à se bousculer dans son esprit songeur.

Le Guerrier millénaire clanique avait placé toute sa confiance envers ses pairs, entre autre, son cadet Genkû et le gardien du territoire Honma. Ceux-ci allaient jouer un rôle décisif quant à la suite de l’intervention nébuleuse.

Son cheminement s’arrêta brusquement, leur objectif se situait dorénavant à quelques pas de leur position, leurs cibles paraissaient donc dissimulées derrière un arbre séculaire. Se sachant éperdument traquer, les deux gaijin se mirent à entamer les prises de parole. Une voix masculine les mettant en garde pendant que la féminine dénotait une certaine hostilité. Cette femme faisait preuve d’un sacré culot aux yeux du Yaojin, qui fronça les sourcils tout en adressant un bref regard à la kunoichi à ses côtés.

L’on pouvait aisément deviner rien qu’à l’intonation de la voix de l’homme, qu’ils désiraient rester discret dans leur missive. Mais un détail alerta l’aborigène des Bois. Démon renard ? Mais qu’est ce qu’il voulait bien dire par là ? Le dialogue entre les deux étrangers prenait fin, s’en suivi l’apparition de la jeune femme qui se dressait dorénavant face aux autochtones. Elle ne semblait à première vue, pas très ouverte à la discussion, à l’inverse de son compagnon plus nettement plus prudent. Cependant une chose était sûre maintenant, sa tenue correspondait exactement avec ce qu’il était inscrit dans le contrat, toute vêtue de blanc et d’or...

« Ce sera plus rapide, si vous nous disiez ce qui vous amène ici, étrangers... Je suis curieux de savoir, ce que vous avez bien pu commettre pour terrifier ainsi ce lâche de Daimyo au point qu’il mette vos têtes à prix. » Lançait-il à voix haute, d'un ton autoritaire et serein.

Senkû avait appris à préserver son sang-froid auprès des Iwajin, il contrôlait son envie irrésistible d’en découdre avec son opposante. Sa curiosité le poussait à en savoir davantage sur la forme de démon canidé précédemment divulguée. Le banni de la Roche restait tout de même sur ses gardes, aucunement impressionné, se préparant à une éventuelle offensive adverse inopinée. Le but étant également d’échanger avec les nouveaux arrivants, laissant le temps aux renforts furtifs de les rejoindre avant une possible bataille qui, s'annonçait déjà comme stratosphérique.

HRP:
 



_________________
戦士 - Sennen Mûsha
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

Lun 21 Jan 2019 - 10:15




GAIYA ET LA BALANCE
Hayashi no Kuni pays du bois

Une véritable course contre la montre, c’est sans doute ce que la Gardienne est en train de surmonter. Elle n’avait maintenant plus de temps à perdre, ne voulant pas que ces deux personnes en question échappe au quatuor de la forêt, qui ne sont pas du tout habitué à l’échec.

C’est bien pour cela que Senkû et Fujimi, qui sont sans doute les deux personnes les plus rapide du pays du bois, sont en train de mener une traque sous grande vitesse. Ils n’avaient aucune idée de ce que ces personnes viennent faire ici, dans ce lieu calme et en paix. C’est même assez rare de croiser des gens, qui ne sont pas natif de la sylve.

Pourtant, depuis quelque temps, Hayashi no Kuni semble être le terrain de jeu de plusieurs personnes. Et surtout des shinobis. C’est quelque chose qui rend le Dragon très nerveuse, qui lui donne envie de faire disparaître toutes ces vermines traînant dans un endroit qui ne leur appartient pas. Eux, qui pensent pouvoir faire n’importe quoi dans ce pays sous prétexte de suivre les ordres. Non, impossible, elle n’allait vraiment pas laisser toutes ces personnes, qui prennent un peu trop l’habitude de venir dans le coin.

Mais pour le moment, il se trouve que le duo de tête, usant de leurs habilités pour se déplacer rapidement, ont d’autre chat à fouetter. Et pour le coup, on pourrait même dire deux chats. Deux chats aux couleurs assez anodines pour l’endroit. Blanc et or.

Et c’est ainsi qu’après un petit moment de course, cherchant désespérément à mettre la main sur ces deux intrus, le Sennen Musha et l’Eiryû était enfin arrivé à destination. Deux voix se laissent alors entendre, semblant venir d’un arbre juste en face. Des paroles, qu’ils peuvent entendre, facilement et clairement.

Il semble donc que ces deux intrus ne sont pas là pour venir boire le thé, bien au contraire. Un homme et une femme. L’un assez remonté et l’autre bien plus rationnel. Et pourtant…

Sortant ainsi de sa cachette, c’est cette femme, qui venait d’apparaître devant les deux Hayashijines. Impossible de se tromper, l’accoutrement qu’elle porte ressemble trait pour trait à la description donné dans le message du Seigneur du bois. Laissant son frère de sang terminer ses mots, elle en profite pour elle aussi prendre la parole à son tour.

« Hmmm… L’autre derrière l’arbre, il compte rester cacher pendant combien de temps ? » dit-elle tout en penchant la tête sur le côté, regardant l’arbre en question. « J’imagine que vous n’êtes pas venu ici pour jouer, n’est-ce pas ? »

Une question idiote, bien entendu. L’homme caché derrière l’arbre l’avait dit lui-même. Ces mots qui étaient sortis de sa bouche. Tout ce qu’il voulait, c’était un affrontement. Mais pourquoi ? Une question qui est, pour le moment, sans réponse. C’est bien pour cela qu’ils sont ici, de toute façon, pour connaître la véritable raison de la venue de ces deux personnes dans leur pays.

« Toute cette conversation manque quand même de politesse, je trouve, vous n’êtes pas d’accord ? Peut-être devrions nous commencer par les présentations, avant de parler directement d’un affrontement. »

C’est alors qu’en terminant sa phrase, Fujimi venait d’attraper, à l’intérieur de son haori, une petite flasque de saké en argile. Regardant alors cette femme, elle venait de lui envoyer, histoire de voir sa réaction. Le Dragon n’aime pas du tout devoir affronter quelqu’un sans même connaître son identité. Il n’y a aucun intérêt à se battre avec une parfaite inconnue. Du moins… pour le moment.




Technique utilisée et résumé:
 

_________________
風神 ~ FŪJIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4904-eiryu-no-fujimi-end

[Alerte/Fanatique] Gaiya et la Balance

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: