Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Première étape ∞ Jun


Lun 14 Jan 2019 - 0:53
Une pause. Ce soir il prenait une pause longuement méritée aux côtés de son cousin. S’étirant calmement sur l’une des chaises longues de son jardin, il inspira les arômes de fleurs diverses avant de fermer les yeux, se permettant une légère rétrospective de ces dernières semaines en attendant Jun. Jamais, oh grand jamais, n’avait-il espérer à un quelconque moment de sa vie que les choses se déroulent ainsi. Quand il avait pris la décision de s’activer, de créer les moments opportuns plutôt que d’attendre les opportunités, laissant passivement passer chacune d’entre elles en attendant la meilleure. Ouvrant doucement les yeux, il tendit une main vers le crépuscule, rêveur. Suffisait-il de si peu pour que les événements l’emmènent jusqu’ici ou était-ce un plus grand dessin qu’il était incapable de voir de sa position ? Il n’y avait pas que du positif, certes, mais même dans ce dernier il s’efforçait de voir un certain bien, tel un baume qui adoucissait l’aigreur de ses plaies. Cette maison en était d’ailleurs le parfait exemple – un rattrapage raté de peu orchestré par ses parents lorsqu’ils lui annoncèrent qu’il lui fallait une femme. Il frissonna doucement rien qu’à l’idée, secouant sa tête afin de passer à autre chose.

Il y avait eu des rencontres, certaines très intéressantes. De nouveaux objectifs, comme son engagement dans la Kenpei. Une originalité avec laquelle il était entré en délicate danse, se laissant entrainer où elle le voulait. Tant qu’il gardait le contrôle, tout allait bien. D’un geste sec, il serra sa main, comme s’il attrapait l’air entre ses doigts. Le contrôle, il l’avait et ce qu’on quoi lui dise. Si le destin faisait le sien, c’était lui-même qui en tirait l’essentiel afin de le soumettre à son propre profit, à sa propre ascension. Quoi de plus normal après tout ? Craquant une phalange pour marquer sa détermination, Ren se releva afin de se diriger vers sa porte, ses insectes lui signalant la venue imminente du Yamanaka qui, force est de fréquenter des Aburame, était devenu comme « marqué » par ces derniers. Passant devant son miroir, Ren pris un instant.

Les blonds cheveux, clairement devenus trop long devant une absence de quelconque considération, n’étaient plus. Il avait pris de son temps pour s’accorder que, outre ses agissements, son allure générale importait également. Déjà aux racines de ses cheveux commençaient à se faire voir le brun si naturel de sa famille – et sa mère l’avait prévenu à de nombreuses reprises qu’un jour ce blond changerait en plus sombre. Il n’y avait plus le trop long de ses cheveux, soigneusement coupés sinon pour une mèche laissée derrière. Il n’y avait plus ce blond de plus en plus cassé virant à un certain châtain – il avait fait teindre le tout dans la couleur qui, un jour, serait sienne. Il embrassait pleinement le fait d’être un Aburame, là où durant tout ce temps il s’accrochait au blond volatile pour se détacher, inconsciemment du clan. Se détachant de son propre reflet, il continua vers la porte de sa maison, s’accoudant lâchement à l’encadrement de cette dernière. Ses nouveaux vêtements, dans un style beaucoup plus traditionnel également, soulignait la silhouette musclée qu’il avait réussi à obtenir avec tous ces exercices.

Il lança un regard amusé à son cousin, même s’il n’espérait clairement pas lui avoir fait le moindre effet avec ce changement brutal de style. Jun était trop acerbe pour ce genre de choses.

Te voilà enfin !

_________________
BLOOD PRICE
Let my insects taste you
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5169-aburame-ren-reflechir-avant-d-agir http://www.ascentofshinobi.com/t5186-aburame-ren-journal-de-bord

Dim 20 Jan 2019 - 11:54
Affecté au rangement de la paperasse administrative lambda des Archives du Palais toute la journée, il était sorti assez content d’être enfin débarrassé de cette tâche indigne de ses capacités. L’assistante avec laquelle il avait travaillé avait beau lui avoir dit « à bientôt » il espérait tout de même enfin passer à autre chose. Vivre un peu le frisson de la vie de shinobi, et contribuer réellement au village.

Depuis son arrivée, les règles et tâches avaient provoquées en lui déceptions sur déceptions. Un cadre strict où la contribution personnelle était minime … pas étonnant que les Aburame de sa famille s’y sentent aussi bien, et en particulier son cousin Ren qui commençait également à emprunter la voie de Genin malgré son âge. Quelle loque.

Soupirant pour lui-même, il arriva enfin à destination, la porte de la maison s’ouvrant en avance. Quelle impatience. A croire qu’il n’avait rien fait d’autre de la journée que l’attendre et lui préparer à manger en bonne femme au foyer. Haussant un sourcil à la vue de son hôte, le Yamanaka lui serra la main avant de le saluer également.

- Hmmm bonjour, je suis là pour voir Ren Aburame.

Rentrant dans la maison alors qu’il enlevait son manteau et son écharpe pour la confier au portier, il se dirigea vers le salon.

- Vous savez, blondinet, petit, chétif.

Regardant avec attention la pile de bouquins sur une étagère, il sourit quelque peu avant de se tourner vers son cousin.

- Tu m’avais pas dit que tu t’intéressais à la médecine… Ni que tu comptais changer de look... C'est pas plus mal, les gens te prendront enfin un petit peu au sérieux.

Ils s’étaient revus plusieurs fois depuis qu’il était rentré mais jamais réellement chez l’un ou l’autre, préférant habituellement le cadre de vie familial, les bars ou tout simplement vagabonder dans Kiri, Jun ne connaissant pas encore suffisamment le village.


_________________
Maillet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri

Dim 3 Fév 2019 - 0:36
Ren roula calmement des yeux aux remarques de son ami, mais prit cependant sans broncher les vêtements qui lui étaient tendus pour les accrocher à l’endroit adéquat. Sa mère l’avait trop entraîné dès son plus jeune âge à être un bon hôte – pour ses insectes et pour ses invités. Toujours est-il qu’une fois débarrassé, il croisa les bras fermement et lança un sourire amusé au Yamanaka.

Voyons cousin, si je n’avais rien à te raconter je ne t’aurai pas proposé cette soirée thé.

Il feignit un air outré sur la longueur de sa phrase avant de passer devant le blond. S’ils n’étaient pas, officiellement, du même clan, c’était par le biais d’un mariage qu’ils se retrouvaient cousin. Et s’il y avait de ces relations familiales invivables et ternies de conflits que l’on cherche à étouffer plus que tout… Ce n’était pas le cas entre eux. Ils étaient proches. Plus que Jun ne voudrait jamais l’admettre très certainement, mais ça ne dérangeait pas l’Aburame.

Alors, comment tu trouves mon nouveau chez moi ?

D’un geste de la tête, il l’invita à un bref tour du propriétaire. Peu importe ce que cette maison le coûterait plus tard, il y avait quelque chose au fait d’être chez soi, entre ses quatre murs. Et si la maison ressemblait à celle de n’importe quel membre du clan – quelques vivariums, pas trop de couleurs – il y avait aussi des choses très « Ren » qu’il savait d’emblée considérées comme niaises par son cousin. C’est par le succulent jardin qu’il termina son tour, invitant le blond à s’installer dans l’une des chaises longues et le rejoignant de ce pas.

D’un geste raffiné, le brun croisa les jambes avant de lancer un sourire en coin à son binôme de toujours. Ils avaient sensiblement le même âge et, combien même Jun soit un ajout marital, Ren l’a toujours considéré comme membre à temps plein, les insectes en moins. Dun regard las, il observa les quelques mannequins d’entraînement, se demandant non pas si mais quand le blond en arriverait à vouloir taper dans quelque chose. C’était une force de la nature, un caractère bien trempé qui avait besoin de bien plus de liberté que Ren. Bien plus que ce qu’il pouvait obtenir dans le village.

J’imagine que tu bois toujours la même.

Ce n’était même pas une question – chacun avait ses petites habitudes et ils les connaissaient mutuellement… Bien que Jun avait tendance à aller à l’encontre des siennes juste pour le plaisir d’agacer.

Par quoi je commence ?

_________________
BLOOD PRICE
Let my insects taste you
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5169-aburame-ren-reflechir-avant-d-agir http://www.ascentofshinobi.com/t5186-aburame-ren-journal-de-bord

Dim 17 Fév 2019 - 20:40
Les vivariums le dégoûtaient totalement. Éduqué quelques années au sein des Aburame, on lui avait raconté suffisamment d’histoires écœurantes pour qu’il ait son compte pour le restant de ses jours. Depuis qu’il avait appris pour les cavités creusées dans le corps des membres de ce clan des enfers, il ne pouvait plus regarder normalement tous les manipulateurs d’insecte et Ren n’en faisait pas exception.

Le suivant sur la terrasse, il s’assit en regardant d’un œil approbateur l’arrière de la maison. Pas mal… Mieux que son appartement en plein centre-ville en tout cas. Lui avait même quelques mannequins d’entraînements, le grand luxe.

- Ouais alors par contre la soirée thé on va éviter, on a plus treize ans ...

Mensonge éhonté, il ne buvait que ça depuis son arrivée et même avant, mais était partant pour tenter autre chose, ou du moins perturber l’Aburame dans son travail appliqué d’hôte attentif.

- C’est sympa chez toi sinon, je suppose que tu t’es pas payé tout ça avec l’argent de ton salaire de Genin … parce que vu ma propre paie je peux m’offrir qu’un appart’ minable en comparaison. Je paie peut-être une taxe de nouvel arrivant sans le savoir, qui sait…

Tapant dans les cacahuètes, il en fit sauter une dans sa bouche avant de continuer.

- Et si tu parles de Kiri en général … c’est putain de vachement restrictif non ? Enfin … ne pas pouvoir sortir sans accord en tant que Genin … l’horreur quoi. Je me tape du coup que des missions de merde au sein du vilalge depuis mon arrivée, je sais pas comment t’as pu attendre tout ce temps avant d’enfin te réveiller…

Regard interrogateur en direction de l’Aburame, il s’avouait bien intrigué de la raison concrète de son retard d’enrôlement dans l’armée Kirijine, et avec ce regard s'accompagnait la première véritable question qu'il avait à poser à son cousin.

- Pourquoi maintenant ?

Spoiler:
 

_________________
Maillet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri

Première étape ∞ Jun

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: