Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Répulsive étrangeté [Equipe 6]


Lun 14 Jan 2019 - 8:39
Qui aurait cru qu’une telle vague de genins viendrait ainsi garnir les rangs du village de la Brume, à une période aussi décisive de leur histoire ? Se rappelant encore de ses débuts en hiver 203, dans une promotion dans laquelle il s’est distingué aux côtés de Kuzan par son investissement au service de Kiri, il parcourt les feuilles de son histoire, retraçant étape par étape comment il est arrivé jusqu’ici. Chuunin, et représentant des Sabreurs. Reconnu au point d’être accueilli parmi les ombres du Kyôi, au sein de laquelle la tâche lui sera incombé de veiller en toute discrétion sur le village, sans le fruit de la gloire en retour, mais seulement la satisfaction du devoir accompli. La dévotion à son paroxysme.

Qui aurait cru aussi qu’un Kaminarijin puisse être élevé à un tel niveau de responsabilité, qu’on lui accorde une confiance telle qu’on lui donne désormais pour obligation d’enseigner à des Kirijins. Ironique compte tenu des tensions perpétuelles qui existent entre Kumo et Kiri, malgré le travail diplomatique de dame Watanabe. Et pourtant, d’immigré sceptique, le Nobuatsu est devenu un des plus fervents défenseurs des intérêts du village de la Brume. Une conversion qui ne s’est pas faite sans difficulté, puisqu’à plusieurs reprises, on lui a fait comprendre qu’il n’était pas désiré. Des remarques de la part de la populace frustrée de voir ces immigrés s’illustrer et gagner en notoriété… Saji a connu la discrimination, mais l’a toujours surmonté sans ressentiment aucun, trop habitué à subir le prix de sa différence en raison de sa condition de muet.

Désormais, l’heure n’est plus à la croyance mais à la conviction. Sa volonté, il lui faut la transmettre à ceux qui travailleront demain à garantir un avenir meilleur pour le village de la Brume, qu’ils aient pour nindô de poursuivre un chemin ailleurs, ou rester ici tels des protecteurs, il importe peu. Par leurs actions, les missions qu’ils accompliront au milieu du chemin, ils contribuent à leur façon à améliorer le destin de Kiri, et de tous ses habitants. Que certains d’entre eux le haïssent encore ou non, le Kaminarijin ne fait aucune distinction, il continuera de travailler avec le ferme espoir de servir encore et toujours l’intérêt supérieur du village, voire de la nation.

Mais trêve de divagations. Car dans quelques jours, il lui faudra accueillir deux genins sélectionnés par ses soins, l’un qu’il a déjà pris son sous aile après une rencontre inopinée, tandis que l’autre a été contacté après avoir parcouru moult dossiers de candidatures qui lui ont été proposés. Un Aburame, un contrôleur d’insectes d’après ses lectures académiques. Un pouvoir qu’il imagine n’est pas facile à accepter par les autres, seulement par de proches amis. Que ce soit à l’égard de Ren ou Mysto, l’homme au masque ne peut s’empêcher d’éprouver une certaine compassion quant à la répulsive étrangeté qu’ils doivent afficher. Un point commun suffisant pour motiver le Nobuatsu à les convoquer par une lettre concise, leur demandant de venir au Grand Dojo pour les mettre à l’épreuve.

Saji a écrit:
@Hiruko Mysto, @Aburame Ren,

Vous êtes convoqués au Grand Dojo pour que je puisse évaluer vos compétences en tant que shinobi. Une épreuve simple mais essentielle pour votre passage définitif au rang d’élèves sous mon égide.

Rendez-vous dans deux jours à 10h.

Nobuatsu Saji
Sabreur et chuunin de Kiri

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Lun 14 Jan 2019 - 15:10
Une équipe. Ren afficha un sourire satisfait lorsque ses yeux dévorèrent la missive pour la première fois. Un nouveau point positif à toutes ces résolutions et une nouvelle source d’activité. Dernièrement ces dernières se multipliaient tellement qu’il en était obligé de diminuer le temps passé à s’entraîner pour pouvoir tout organiser dans une journée. Au début, cela le piquait un peu, lui laissait une impression amère de se relâcher mais, avec le temps, il avait compris… C’était le meilleur des entraînements que d’appliquer en vie réelle et, désormais, il ne faisait qu’espérer qu’un jour arrive où il n’aurait guère le temps de s’entraîner réellement, trop occupé par diverses fonctions – notant dans son esprit qu’il ne fallait tout de même pas trop se disperser. Ligne après ligne, plus calmement désormais, il se consacra à la relecture de la lettre – une nouvelle mise à l’épreuve. C’était de coutume dernièrement dans ses journées et il ne pouvait pas s’en plaindre, après tout c’était lui qui voulait faire ses preuves, et on lui en donnait moultes occasions.

Deux jours au matin. Il hocha la tête avec fermeté – pour un jour, il mettrait doucement de côté ses lectures, estimant qu’il avait un niveau on ne peut plus raisonnable en ce qui était science, et se concentrerait sur l’aspect physique et technique. S’il s’attendait à faire une impression mitigée avec ses insectes, il ne voulait pas échouer pour autant. Logiquement, son chef d’équipe devait avoir au moins eu vent des capacités du clan Aburame, sinon plus – il savait à quoi il s’engageait. Ren, de son côté, sentait une petite once d’excitation grandir calmement en lui, voulait rencontrer si possible au plus vite le reste des membres de l’équipe et, surtout, voir ce qui était prévu dans les journées à venir. Il y avait ses entraînements à l’Iroujutsu, réguliers quoique catastrophiques, ainsi que sa « période d’essai » à la Kenpei. Le Chûunin avait-il notion de tout cela ou serait-ce une découverte pour lui ? Et les autres élèves – car il estimait allègrement ne pas être seul dans l’équipe – comment étaient-ils ? Quels étaient les forces et faiblesses de chacun, de l’équipe ? Comment pouvaient-ils se synchroniser maximalement ? Un surplus de question envahissait son esprit et c’est en secouant la tête et frappant sèchement un de ses mannequins d’entraînement qu’il se recentra sur l’essentiel.

Le jour venu, il était à son habitude arrivé en avance. Il y avait ici la fameuse salle des pièges qu’il s’était promis de réussir un jour – combien même la dernière intoxication à l’insecticide avait quelque peu refroidi ses ardeurs, le faisant passer d’une tentative quotidienne à une tentative hebdomadaire. En toute honnêteté, il aurait pu déjà l’avoir réussie plusieurs fois – et ce même sans l’aide de ses insectes qui étaient d’une surpuissance absolue pour certaines salles. C’est son côté perfectionniste sur les bords qui le poussait, régulièrement à rater lorsque quelque chose n’était pas aussi lisse et fluide qu’il l’aurait voulu. Et s’il se rendait bien compte que la vie ne serait pas toujours lisse, son orgueil propre insistait pour qu’au moins cette épreuve le soit, après toutes ces tentatives pour atteindre le passage parfait. S’agenouillant calmement dans une position docile, l’Aburame ferma les yeux pour se concentrer et contenir un peu la joie intérieure qui le brûlait presque. Deux ou trois insectes, cependant, s’assuraient qu’il ne loupe rien de ce qu’il se passait autour de lui.

_________________
BLOOD PRICE
Let my insects taste you
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5169-aburame-ren-reflechir-avant-d-agir http://www.ascentofshinobi.com/t5186-aburame-ren-journal-de-bord

Lun 14 Jan 2019 - 15:34
Une mission terminée il y a quelques jours que voilà déjà un nouveau courrier déposé sur le comptoir de la taverne dans laquelle il venait d'entrer. La barman qui est aussi le gérant lui indiqua qu'elle était pour lui afin qu'il vienne la récupérer. S'asseyant ensuite à une table, isolée de tous les autres clients, l'ouvrit afin de la lire. Elle venait de l'homme en noir, le sensei avec qui il avait déjà vécu pas mal de choses. Sous son foulard, un sourire s'esquissait, être avec le sabreur était un pur bonheur puisqu'à chaque fois, il devenait plus fort que ce soit physiquement ou mentalement bien qu'il y ai aussi eu des évènements plus que tragique en sa présence, notamment cette nouvelle apparence que Mysto devait se coltiner bien que cela ne le dérangeait pas, mais dont il était obligé de cacher la vision au risque de faire fuir tous ceux qui le verraient.

La lettre donnait donc rendez-vous au jeune homme au Dojo dans deux jours, où il rencontrerait pour la première fois son nouveau partenaire, l'équipe était donc enfin au complet ! Il était impatient de voir qui avait été choisit par l'homme en noir afin de remplir la place vacante et pouvoir partir en mission. L'équipe 6 allait faire parler d'elle et accomplir de grande chose.. Du moins c'est ce qu'il espérait au plus profond de lui. Cela pouvait être sa nouvelle "famille" bien qu'isolé du reste du monde avoir deux membres en qui il pourrait avoir totalement confiance lui suffisait largement bien qu'en réalité, il avait déjà une confiance aveugle en Saji. Bref, il ne pouvait se permettre de louper le rendez-vous, raison pour laquelle il regagna sa chambre et se mit à continuer d'apprendre le langage des signes comme à son habitude jusque s'endormir. Le lendemain, il s'entraina légèrement mais consacra beaucoup de temps à se reposer et à lire encore une fois le livre du langage de signe.

Le jour J était enfin arrivé, réveillé assez tôt, il s'apprêta avant de descendre au rez-de-chaussée. La taverne ouvrait tout juste tandis que lui partait pour la journée. Le foulard entouré autour du visage ne laissant que son œil gauche visible, il enfila sa capuche et garda la tête baissée lors de sa marche. Des cotons dans les oreilles pour ne pas entendre les remarques désobligeantes des gens qui le croisaient, il n'avait qu'une hâte, rejoindre son équipe et découvrir le nouveau membre avec qui il allait devoir coopérer à partir de ce jour. Arrivant donc au dojo, il aperçut un homme agenouillé, attendant patiemment quelque chose. Sans aucun doute, cela devait être le nouveau de l'équipe 6 mais Mysto ne pouvait se permettre d'aller à sa rencontre, il n'était pas sur que c'était lui et préférait donc attendre l'arrivée du sabreur. Il resta donc à quelques mètres et s'assit comme à son habitude, dos au mur attendant la suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4794-hiruko-mysto-termine#37217 http://www.ascentofshinobi.com/t4818-carnet-mysto

Lun 14 Jan 2019 - 21:37
En répondant à l’appel, les deux genins n’avaient aucune idée de l’épreuve à laquelle ils allaient être confrontés. La perspective d’un test obligatoire à passer avant d’être admis comme élève du Nobuatsu ne semblait pas les rendre nerveux, au contraire, ils étaient même enthousiastes à l’idée de relever le défi. Un enthousiasme traduit par leur ponctualité : Ren arrivant très en avance, tandis que Mysto l’a rejoint peu de temps après. Les gladiateurs sont prêts à entrer dans l’arène, quand enfin, un homme en shôzoku noir émerge de la pénombre et se tourne vers eux. Son comportement est trouble, dénué d’émotion. Déconcertant en général pour ceux quiconque fait sa connaissance pour la première fois. Sans émettre le moindre son, il leur fait signe de le suivre vers la cour extérieur.

Une fois dehors, le mystérieux individu leur distribue chacun un message individuel préparé à l’avance, afin qu’ils prennent connaissance des consignes pour le fameux test.

Saji a écrit:
« Bonjour, l’épreuve d’aujourd’hui est simple. Elle consiste à voir si vous êtes dignes d’être des shinobis. Un combat en deux contre un. Celui qui parvient à me retirer mon masque devient ou restera mon élève. Prenez place, merci. »

Laissant le temps aux deux genins d’assimiler les instructions, le chuunin masqué pointe du doigt l’extrémité du terrain où aura lieu le combat tant attendu. Une opportunité pour le sabreur de vérifier de quel acier ils sont faits. Pas d’échange avec Mysto, son élève actuel, à qui il a pourtant entamé un cycle d’apprentissage, l’a même accompagné lors du moment le plus douloureux de sa vie probablement. Alors comment expliquer un tel revirement de situation ? Une attitude équivoque de la part du muet qui ne prend même pas la peine de lui adresser un regard.

Le sans-visage se met en place, tire sur son gant afin d’y enchâsser proprement ses doigts. Levant le regard devant lui, il observe avec attention l’attitude des deux ninjas qui doivent s’interroger sur l’approche à choisir pour défaire leur adversaire, qui est d’un calibre bien supérieur au leur. Ce n’est que dans ce type de circonstances seulement, où les intérêts de tout un chacun se croisent et entrent en conflit, qu’on s’aperçoit de la vraie nature d’un shinobi.

Si les deux genins croient que l’enjeu de ce test n’est qu’une duperie, ils se trompent fortement. Le chuunin a beau être privé de voix, il n’a qu’une seule parole. Alors à eux de faire leur choix.


Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Mar 15 Jan 2019 - 15:38
Quelqu’un était là. Ses insectes n’eurent même pas à l’annoncer, le bruit des pas contre le sol du dojo était suffisant. Pourtant, ils s’agitèrent doucement, comme s’il y avait plus qu’une simple personne, comme s’il y avait… Quelque chose de différent. Ouvrant doucement les yeux, Ren constata l’écharpe enroulée autour du visage de l’inconnu, ne laissant découvert qu’un œil – choix vestimentaire pour le moins original étant donné la saison. Ne s’en préoccupant cependant guère plus, il se releva enfin, s’interrogeant sur l’identité du nouveau venu. Était-ce le sensei ? Était-ce un autre membre de l’équipe ? De prime abord, l’Aburame avait tendance à dire que l’inconnu était plus jeune que lui, même si dans ce monde cela ne voulait rien dire. Haussant doucement les épaules, il se dirigea vers ce dernier avec un sourire amical quand un homme de noir vêtu émergea de la pénombre – il n’avait guère été remarqué par les insectes ce qui signifiait qu’il avait tenu à cacher sa présence, d’une façon ou d’une autre.

Et, comme si cela ne semblait pas assez secret déjà, il imposa d’un geste de la tête qu’on le suive vers la cour. Pas un mot, seulement un geste et pourtant cette sensation surhumaine qui hurlait « obéit sinon tu auras des problèmes ». Un léger frisson traversa le brun tandis qu’il lança un regard interrogateur avec le troisième présent, puis suivi l’homme en noir sans vocaliser la moindre question. Tout laissait à croire que c’était lui le chef d’équipe et, lorsqu’il reçu la petite feuille indiquant l’exercice, l’hypothèse se confirma. Une nouvelle épreuve nécessitant, à bien comprendre, un nouvel affrontement – si instinctivement le corps du Genin adopta une posture de combat, son esprit s’égara quelques instants. Y avait-il une espèce de dogme tacite qui voulait que tous les chûnins rencontrés mettent à l’épreuve les genins ? Ou bien était-ce juste la marque témoin d’une sorte de masochisme inhérent au fait d’être shinobi de la Brume ? Il espérait avoir la réponse un jour.

Ce qui était plus compliqué, cependant, était l’absence de temps de réflexion. Il ne pouvait pas évaluer les capacités de son coéquipier pour établir un minimum de synchronisation qui permettrait une approche efficace. Non, corrigea-t-il immédiatement, il devait établir la stratégie dans le vif du combat, et quelque part il sentait que le taciturne sensei ne leur rendrait pas la tâche aisée. Lançant un bref regard au deuxième élève, il hocha la tête avec fermeté tandis que son regard affichait une détermination brûlante, palpable presque. Ren espérait seulement que personne n’allait perdre connaissance lorsqu’il utiliserait ses techniques – un évènement déjà arrivé.

De quelques mudras, il commença à libérer les insectes dans son corps qui formèrent une sorte de masse amorphe autour de ses bras puis, d’un mudra supplémentaire, il envoya une partie de ces derniers sur l’objectif – d’un geste travaillé, il feindrait d’attaquer le bras droit pour au dernier moment piquer vers la jambe gauche afin de la paralyser. S’il hésita un bref instant à se lancer dans la mêlée, l’Aburame se ravisa devant son ignorance des capacités du second : ses insectes gênaient peu, tandis qu’exposer son corps à être attaqué des deux côtés ne semblait pas être la bonne solution. Au cas où, cependant, il avait mêlé quelques femelles au nuage envoyé, avec pour consigne claire de rester, si possible cachées, le plus longtemps possible sur le chûnin. Si l’idée lui prenait de jouer à cache cache ninja, Ren préférait avoir cette longueur d’avance là.

HRP:
 

_________________
BLOOD PRICE
Let my insects taste you
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5169-aburame-ren-reflechir-avant-d-agir http://www.ascentofshinobi.com/t5186-aburame-ren-journal-de-bord

Mar 15 Jan 2019 - 20:35
Mysto venait à peine d'arriver, que l'homme déjà présent sur les lieux se leva et s'approcha de lui surement pour confirmer s'il était bien membre de l'équipe ou non. Le jeune homme au visage caché par le foulard resta immobile, attendant de voir s'il venait réellement pour lui ou s'il souhaitait juste passer son chemin. Mais pas le temps pour l'individu de s'approcher plus, Saji arriva à son tour, cependant quelque chose avait changé contrairement aux autres fois où le garçon l'avait vu. Pas un regard n'est dirigé en direction de son élève, un simple geste afin de leur demander de le suivre.

Sans broncher, les deux Genins suivent les consignes et le suivent. Une fois arrivée sur les lieux désirés par l'homme en noir, il leur tendit à chacun un message de façon à leur indiquer les consignes du prochain exercice qui était tout simple à comprendre. Deux contre un, celui qui réussi à retirer le masque du sabreur gagne et devient son élève officiel tandis que l'autre retourne là d'où il vient. En lisant la lettre, Mysto pensait tout d'abord à une blague mais en le regardant de son seul œil disponible, il se rendit compte que ce n'était pas le cas et qu'il ne l'avait d'ailleurs jamais vu aussi sérieux que ce jour-ci. Plusieurs hypothèses se bousculèrent dans sa tête, dont une possible trahison de celui qu'il admirait. L’œil du jeune homme se referma légèrement, fronçant le sourcil. Il ne voulait pas le croire et pourtant l'idée ne cessait de l'envahir. Il était devenu faible d'esprit depuis la mort de son frère et se laissait rapidement submerger par les émotions.

Que faire dans cette situation ? Il ne voulait pas que ce soit le cas mais ne pouvait prendre le risque de perdre. Il voulait rester l'élève de Saji.. S'entraider afin de le neutraliser et ce sera au plus rapide qui récupérera ensuite le masque, s'en prendre à son nouvel équipier une fois le maitre neutralisé.. Attaquer dès maintenant le nouveau ou même, la jouer solo tout du long. Le regard vers le sol, les idées qui se basculaient dans sa tête le perturbaient et l'empêchaient de se concentrer afin de prendre une décision. Tournant la tête vers son "coéquipier", celui-ci le sortit rapidement de ses pensées juste à l'aide d'un regard. Comme s'il venait de lui retirer un poids des épaules, Mysto avait comprit qu'ils devaient s'entraider, peu importe l'issu du combat, il était clairement impossible de le battre seul. Une équipe n'est pas fondée pour recevoir des récompenses après tout.. Elle est là pour s'entraider et pouvoir s'épauler sur les autres en ayant une confiance aveugle en eux.

Un léger sourire se dessina en dessous du foulard du garçon, un soulagement qu'il ait comprit ça avant le commencement, il aurait pu mettre en péril l'entrainement et même se faire virer pour de bon de la team. Enfin, le combat pouvait commencer, tout le monde se mit en place, Ren ne perdit pas de temps et lança sa première attaque. Un Aburame, c'était la première fois que Mysto en rencontrait un, mais il ne pouvait admirer les insectes de celui-ci, il devait se concentrer sur le combat. Les cotons toujours dans ses oreilles, il commença par sauter sur une branche avant de traverser le terrain en hauteur tout en laissant des fils noirs fin, à peine visible à l’œil nu qui lui serviront plus tard.



Une fois terminé, il redescendit aux côtés de son partenaire comme si de rien n'était. Il sortit de sa sacoche deux shurikens avant de lancer le premier en direction de son sensei afin de visualiser la direction par laquelle il comptait esquiver puis lancer le second en espérant le surprendre.

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4794-hiruko-mysto-termine#37217 http://www.ascentofshinobi.com/t4818-carnet-mysto

Jeu 17 Jan 2019 - 1:40
Imperturbable, la statue d’ébène se dresse devant les deux genins qui viennent d’apprendre qu’ils vont jouer leur place en tant qu’élève du chuunin. Ni l’un ni l’autre ne semble pour autant décontenancés par la situation, et s’arment déjà de courage pour se confronter au sabreur masqué dans un combat à deux contre un. Murés dans le silence, à l’image du muet, les deux challengers ouvrent les hostilités, dans la mesure où l’adversaire leur laisse l’initiative, par politesse mais aussi en raison de la différence de niveau qui manifestement les sépare.

La main posée sur la gaine de son katana, il observe la première action de l’Aburame, lequel fait sortir depuis les manches de son vêtement un essaim d’insectes flottant autour de ses mains, et compose un mudrâ pour les envoyer à l’assaut du Nobuatsu qui aussitôt se dérobe sur en arrière afin de garder la distance et éviter de se faire toucher par ces petites bêtes assoiffées de chakra. Car oui, on apprend dans les livres qu’elles sont capables de traquer une cible et lui aspirer ses réserves d’énergie.

Attaquer au corps-à-corps constituerait un risque considérable pour le sabreur qui excelle pourtant en situation de mêlée. Tirant la lame de son sabre avec souplesse, il relâche dans le même mouvement un premier projectile enflammé en direction du nuage d’insectes qui se disperse au premier choc, et se reforme aussitôt.


La technique du Nobuatsu ne s’arrête pas là et bientôt, d’autres traits de feu sont envoyés en direction des bestioles dans un enchaînement de lames. Plus les attaques se succèdent, plus le nuage rétrécit, ne laissant bientôt plus qu’une traînée d’invertébrés carbonisés entre l’Aburame et le Sabreur.

Braquant son regard vers l’autre adversaire, il remarque que Mysto s’est mis à marcher dans les airs. Un miracle qui ne désarçonne pas pour autant le chuunin qui immédiatement, tente de le faire redescendre en sautant dans sa direction, tenant fermement son sabre dans les mains afin de lui asséner un coup simple au tibia à l’aide du dos de sa lame.



Résumé du tour:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Jeu 17 Jan 2019 - 14:24
Ren s’autorisa un coup d’œil calculé sur l’autre élève, essayant de comprendre plus sur ses capacités – désolé quelque part de n’avoir presque rien vu de si particulier hormis la marche dans les airs, trop préoccupé par la surveillance du sensei pour déceler les fils lui permettant cette prouesse. Il sera probablement nécessaire d’être plus futé que ça pour réussir à vaincre le chûnin – il n’aurait jamais autorisé un deux contre un s’il s’estimait perdant. De plus, demeurait la question du masque, la consigne spécifiant qu’un seul resterait élève. Il secoua doucement la tête, on lui avait appris à ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué – combien il espérait que vaincre serait suffisant. C’était son instinct premier que de s’allier, conscient que sa façon de faire et de combattre accompagnait mieux qu’elle ne servait de première ligne – aussi se tiendrait-il à ce dernier.

Il n’haussa pas même un sourcil à voir ses insectes brûler sous les assauts de Saji, notant seulement quelque part dans son esprit qu’il faudrait se débarrasser des corps calcinés selon les règles tacites du clan. C’est cependant quelque peu surpris qu’il observa le sensei attraper son sabre d’une façon doucement atypique avant d’engager le second masqué plus que l’Aburame. Estimait-il que Ren n’était pas un danger ? Préférait-il se tenir à distance ? Ne se permettant pas une seconde de réflexion pour trouver réponse, Ren sauta à l’instar de son adversaire, cherchant à lui asséner un coup de pied en plein air – que ce dernier l’encaisse ou l’esquive, il y avait très fort à parier qu’au moins il n’atteindrait pas l’autre genin, laissant une plus grande marge de manœuvre à ce dernier.

C’est aussi dans le même mouvement, profitant d’attaquer avec ses pieds, que Ren composa quelques brefs mudras, ordonnant à ses insectes de juste se placer au sol, tapissant la cour toute entière de leur présence. A moins de rester dans les airs ou d’arriver à les évacuer, le chef d’équipe serait bien obligé de faire face à l’armée interne de Ren, donnant à ce dernier une once de chance de victoire. En effet, si ne serait-ce qu’un membre touchait le filet, la même technique que précédemment le paralyserait avec soins, privant d’un quart de fonctionnalité. Quelque part, Ren espérait qu’il s’agisse d’un bras, voyant l’épée fièrement tenue.
HRP:
 

_________________
BLOOD PRICE
Let my insects taste you
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5169-aburame-ren-reflechir-avant-d-agir http://www.ascentofshinobi.com/t5186-aburame-ren-journal-de-bord

Jeu 17 Jan 2019 - 22:17
Le sabreur était parvenu a parer les attaques qui lui étaient destinées. Il n'avait pas eu énormément de mal et c'était même permis de contre attaquer. En effet, alors que Mysto était encore dans les airs, se déplaçant sur ses fils, l'homme en noir sauta et tenta de lui asséner un coup à l'aide du dos de sa lame visant les jambes de ce dernier. Heureusement pour lui, son partenaire de combat sauta aussitôt en direction du sensei afin de lui donner un coup de pieds tout en effectuant des mudras lui permettant de placer des insectes sur le sol, afin de bloquer Saji au moment de sa retomber.

C'était le moment pour le jeune garçon d'utiliser l'effet de surprise en empêchant le sabreur de se déplacer. Sans perdre une seconde, il effectua un mudra tout en gardant sa cible dans son champs de vision. Il espérait que son attaque réussisse afin de bloquer son adversaire dans son illusion, dans laquelle celui-ci aurait l'impression de brûler en plus de l'obliger à retomber sur les insectes de Ren. Une technique combinée qui pourrait donner un peu de fil à retordre à celui qui avait entrainé Mysto depuis un moment et qui aujourd'hui, était prêt à le remplacer.



Mysto s'abaissa, maintenant son mudra en espérant pouvoir contenir sa proie un petit moment, il resta concentré tout en le gardant en vue. Il savait que pour maintenir sa technique, il devait renoncer à retirer le masque de Saji mais à ce moment, il ne pensait plus du tout à qui serait le futur élève, il voulait juste prouver qu'ils étaient capables de travailler en duo sans même se connaitre. Lui prouver que peu importe le choix qu'il ferait, perdre l'un ou l'autre serait une grosse perte pour lui. En vérité, on pouvait clairement lire dans le regard du jeune homme de la rancune, il lui en voulait de prendre le risque de perdre celui avec qui il avait traverser une épreuve des plus durs de sa vie. Il ne comprenait toujours pas comment il pouvait se séparer de son élève alors qu'il était celui qui lui avait demandé de rejoindre l'équipe. Une chose était certaine, Mysto comptait avoir une discussion avec l'homme en noir après le combat, et ce, peu importe lequel des deux seraient "choisis".

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4794-hiruko-mysto-termine#37217 http://www.ascentofshinobi.com/t4818-carnet-mysto

Dim 20 Jan 2019 - 0:18
L’inégalité du combat n’amenuisant par la détermination des deux genins, ceux-ci s’arment de courage pour suivre les consignes qui leur ont été données. Qu’un seul d’entre eux ait le privilège de devenir son élève, qu’importe. Leur objectif commun semble prévaloir sur leurs intérêts. Dirigeant sa contre-attaque contre Mysto plutôt que son coéquipier qui a initié l’assaut, le Nobuatsu essaie de provoquer une réaction de la part de l’Aburame qui immédiatement se manifeste par un coup de pied bien placé, lequel manque de toucher le sabreur masqué. D’un mouvement souple, ce dernier anticipe l’attaque par le flanc avec une parade à l’aide du plat de la lame, laquelle émet une vibration au moment de l’impact.



Impassible suite à l’échange aérien, le chuunin repose pied au sol, tandis qu’en face d’autres mudrâs sont composés. Des insectes quittent le corps de l’Aburame pour couvrir la zone juste aux pieds de sa victime, visiblement prise au piège. La masse noire agrippe ses pieds et en un rien de temps montent vers les jambes de Saji qui à cet instant précis, répond en déversant un flux de chakra vers le bas de son corps. Baissant son centre de gravité, il relâche son énergie dans une course brutale, une propulsion d’une telle force qu’elle lui permet de se défaire des invertébrés pour foncer sur Mysto. Ce dernier ayant déjà exécuté son mudrâ, il plonge le sabreur dans une illusion alors qu’il fonce droit vers lui, en donnant à celui-ci la sensation d’être dévoré par les flammes.



Compte tenu de la vitesse de la charge, lui-même ne peut s’arrêter dans son élan. Arrivant à la hauteur de sa cible, le sabreur masqué surmonte la douleur vive agressant l’ensemble de son corps baigné dans les flammes factices, sensation terrible d’être immolé vivant, il exécute en dépit de la brûlure un saut et frappe son adversaire au niveau des côtes avec le dos de sa lame afin d’interrompre ce genjutsu flagrant. Une frappe si proche qu’il serait quasiment impossible de s’en défendre autrement que par un réflexe salvateur.



Ses pieds retrouvent le sol. Baissant le regard, il remarque encore quelques une des petites bêtes grouillant sur son talon. Il s’en débarrasse d’une simple secousse du pied et les écrase. En espérant ne pas avoir à entrer en contact avec elles de nouveau, sous peine d’être définitivement immobilisé. Ces shinobis ont beau être simple genins, force est de constater la ferveur avec laquelle ils s’engagent dans la mêlée et l’intelligence de leurs mouvements, relativement bien coordonnés.

Le chuunin lui-même a plus d’un tour dans sa manche. Non loin de là, une ombre observe le combat avec intérêt, regardant sa réplique se débattre avec les deux Kirijins.


Résumé du tour:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Répulsive étrangeté [Equipe 6]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: