Derniers sujets
Partagez | 

Présentation de Kyōshi Rahyo (en cours)


Dim 16 Juil 2017 - 13:46

Informations du personnage


Nom : Kyōshi.
Prénom : Rahyo.
Sexe : Masculin.
Année de naissance : An 179.
Pays d'origine : Hi no Kuni.
Capacité Spéciale :

Description du personnage



Et bien ma foi, j'adorerai vous dire que ma description psychique n'est pas chose aisée, mais je suis pris au piège. Je songe au fait que je me connais trop bien pour tenter feindre de telles demandes. Très bien, il faudrait sans doute commencer par le fait que je considère mon esprit comme vagabond. En effet, je n'ai jamais vraiment possédé de ligne de conduite fiable, je suis passé par-ci et par là, à la recherche d'une vie passionnante et pacifique. Ce n'est pas ce que j'ai trouvé à Hi no Kuni, sûrement pas. Les oui-dires m'avaient fait part que le Pays du Feu était l'endroit rêvé pour y vivre, sous l'écorce marron des arbres et le vert des feuilles, mais comme le dit si bien ce dicton : les rumeurs sont créées par des jaloux, crues par des curieux et répétées par des imbéciles. À croire que lors de cette mise en-scène, j'appartenais au groupe des curieux et ainsi, j'aurai été informé par un imbécile. À présent, il ne restait plus qu'à savoir qui était le jaloux dans cette histoire.

Passons, nous étions plutôt dirigés vers ma psychologie. Malgré cet esprit vagabond que je perdure garder depuis mon plus jeune âge, je me décris aussi comme un être humble et discret, perspicace et concentré, sociable mais méfiant. Tant de ces mots qui pourraient tracer ma vie au cours de ces dernières années passées. Vivre dans la guerre, quelle aventure me direz-vous. Sachez que cette atmosphère de conflit ne m'a décidément pas déplus. Non, j'en tirais même les conclusions qui forgeront les hypothèses existentielles durant mon passage sur terre. L'Homme ne serait-il pas tout simplement conçu pour anéantir ? En voici l'une d'elle sous sa forme la plus claire. Pourtant, chaque être est différent par son moral et ses différences, mais mon vécu m'a toutefois indiqué que certain personnage était totalement semblable, se reconnaissant par l'art de tuer.

J'en raconte sûrement beaucoup trop néanmoins j'aimerai que vous me connaissiez sous toutes ces formes. Que mon esprit ne vous réserve plus de surprise. C'est bien pour cela que nous attaquons mon tempérament. Il ne serait guère impossible de tomber en face d'une personne plus tolérante que moi. Je ne suis partisan de quelconque groupe ou notion de type discriminatoire, en aucun cas. Je suis un peu strict sur les bords, mais toutefois rien de bien méchant. La plupart des gens que j'ai rencontrés me respecte à cause de ce comportement pour la simple et bonne raison que j'arrive à leur rendre ce précieux respect. On a toujours souligné le fait chez moi que ce côté exigeant me donnait l'air paternel parce que je reprochais à mon entourage de nombreux défauts même si dans un sens, je n'échappais pas à ces critiques. Personne n'a jamais eu une confiance totale en soi-même, j'en suis la preuve. Sous mes airs impassibles, réfléchis et appliqués, depuis peu je ne cesse de me remettre en question.

Vous me demanderez sûrement : pourquoi ? Et bien, si vous vous remémorez de ces hommes sanguinaires dont je parlais tout à l'heure, il faudrait tout d'abord savoir qu'on les appelle Shinobis. Pour faire court, j'avais quitté Hi no Kuni pour me diriger vers d'autre horizon. C'est comme ça que je suis parvenu jusqu'au Pays de l'Eau, où la criminalité n'était pas une option. Dans un climat de ce type, inutile de vous dire qu'on apprend ce que nos parents nous défendaient de faire et je n'étais pas une exception. Sans doute oui, j'ai été criminel un jour et c'est la cause de cette pseudo-dépression.

Ah, il semblerait que nous arrivions à la fin de cette description psychique. Pourtant, je ne vous ai raconté qu'une partie de ma personnalité. J'ai moi-même remarqué tout au long de ce pavé que j'avais l'esprit mélancolique et assez renfermé avec une touche nostalgique. Je n'ai jamais vraiment trouvé cela mauvais, juste un peu gênant. Mes proches remarquaient souvent des regards déposés dans le vide de ma part, ou alors avec une étrange insistance sur les objets. Des scènes banales qui se remplissent de mes tristes souvenirs.

Je n'ai jamais aimé me lancer des fleurs, voyez-vous... Ces remarques viennent plutôt, du moins, venaient plutôt du cercle fermé composé par mes fréquentations. Selon ces gens-là, je serai d'une beauté singulière, éclatante. Je n'ai jamais vraiment remarqué la chose en elle-même, je me considérais comme un homme lambda et c'est tout. Ce qu'on appelle beauté ne m'a jamais vraiment intéressé et si cela a été le cas, j'aurais toujours dit que ma beauté est froide. Les traits harmonieux de mon visage indiquent que vous avez affaires avec un être impassible même si toutefois, quelque esprit me considère comme quelqu'un de chaleureux et enjoué. Je pense que je suis tout le contraire ou peut-être que je ne me connais pas si bien, au final...

Pour rentrer dans les détails, il faudrait spécifier que ma tête est ovale. Au centre de celle-ci, se trouve un nez fin et long qui remonte légèrement au niveau de mes narines. Contrairement à un certain nombre de personne, mes yeux ne sont pas d'un marron foncé, mais totalement noirs. Disons que je suis capable de faire voir les ténèbres à quelqu'un en plongeant mon regard dans le sien. La plupart du temps, vous pouvez trouver sur mon visage quelques cernes sous mes yeux, signe que je n'ai pas beaucoup dormi. Ma peau est assez fragile et affiche souvent ce genre de petit défaut, tout comme les rides me donnant ce côté mature.

Ma bouche n'a jamais rien eu de spécial, comme toutes les personnes dans ce monde j'imagine. Je soulignerai simplement le fait que lors de mes aventures amoureuses, on m'a toujours dit que j'embrassais bien. Ce genre de compliment, j'avais du mal à les apprécier, ils étaient insignifiants. Les spécialistes diront que ma mâchoire était en "triangle inversé", l'une de leur énième forme du visage. En tout cas, tout ce qui me prêtait attention était mon début de barbe présent sur mon menton. Oh ! et aussi, la cigarette. Je ne vous avais pas dit que j'étais un grand fumeur, j'ai toujours le paquet dans la poche de mon costume. Personnellement, fumer ne m'a jamais fait oublier qui j'étais en l'espace d'un instant. C'est juste comme une tradition j'ai envie de vous dire. Mon grand-père et mon père fumaient alors je m'y suis mis aussi. En contrepartie, ne vous méprenez pas : ceci est le seul travers que je m'autorise.

Dans le domaine capillaire, mes cheveux ne sont pas soigneusement plaqués sur mon crâne, on peut percevoir qu'ils ressortent une crinière noire sur l'arrière et les côtés. Mes cheveux sont courts, mais arrivent néanmoins à tomber jusqu'au niveau de mes yeux et à dépasser mes oreilles pour finalement toucher ma nuque. Tiens, parlons-en de ma nuque, constamment resserrée par ma cravate noire. À première vue, mon style vestimentaire est sans doute comparable à celui du cliché de l'inspecteur policier de nos jours. Ce qui dégage un certain charisme auprès des étrangers, qui détourne le regard vers mon costume gris qui tire légèrement vers le noir, ciselés par des boutons de couleur similaire.

Par-dessus le tout, une veste noire recouvre le costume jusqu'au genou. Celle-ci est fabriqué en laine et en soie ce qui rend le tissu facilement destructible. Cette veste est sûrement mon vêtement préféré, elle est si douce et agréable à porter. J'adorais plongé ma main dans ma poche, en fumant un bon coup. Elle m'a toujours suivi et me suivra toujours, c'est sans doute un objet fétiche.

Histoire du personnage


Qu'est-ce qui a amené votre personnage dans le village ?

An 193.

La guerre ? le hasard ou peut-être la curiosité ? Écoutez je n'ai jamais vraiment su expliqué la raison de mon arrivée à Mizu no Kuni et encore moins à Kirigakure no Sato. Je suis et demeure un être errant, voyez-vous, j'ai l'Esprit Nomade. Néanmoins, il me reste quelques souvenirs de ce qui leur est arrivé... Je n'ai pas fait route seul comme on pourrait le penser. J'étais en compagnie du peu de monde en qui il me restait foi. Nous étions tout trois originaires du Pays du Feu, ravagé par le conflit. Pour être honnête, je ne connais point les raisons de cette lutte civile qui avait radicalisé ces Shinobis. C'est pour cette simple raison que j'en déduisis que ce mouvement n'était que haine et folie.

Accompagné d'une fille et d'un garçon du même âge que moi, nous décidions de fuir ces absurdités pour mener la vie sous notre propre chef. Une année passée ensemble et nous nous considérions déjà comme frères et soeurs. On mettait en place des casse-croutes sur les plus hautes branches de Hi no Kuni avec une vue d'ensemble sur le vert éclatant des feuilles. J'aurais dû me douter qu'aucune personne sur cette planète n'était en mesure de tenir une vie telle que la nôtre. C'était trop de devoirs pour des jeunes ayant un peu plus que la dizaine d'années. C'est de cette façon que nous avons débuté à voler un peu partout pour ne recevoir qu'au final pas plus que du riz en basse quantité. Celui que j'appelais mon frère était issu d'une famille impliquée dans la botanique, ce fou allié aura réussi à me faire manger des végétaux.

An 197.

Esseulé, j'étais livré à moi-même. Cette "famille" n'est plus à ce jour, il n'en reste rien. Je n'éterniserai pas ce qui s'est passé entre ces quatre ans, je dirai uniquement qu'ils m'ont abandonné sans scrupule.

C'est en grandissant que j'assimilais mes connaissances, sans l'aide de personne. Enfin si, en quelque sorte, j'ai développé toute ma personnalité avec les paroles de ces morts qui ont constitué ma vie. Je me suis attaché trop rapidement à n'importe qui et cela m'a porté préjudice, ces souvenirs restent gravés dans mon coeur et mon esprit.

J'avais donc près de la vingtaine à cette époque, la vie était rude. Cette aventure était la principale cause du renforcement mental que j'ai conservé et que je ne relâcherai jamais. En cet An là, je voulus découvrir de nouvelles horizons. Décidant de me diriger vers l'Est, ce long trajet m'eut bien pris de nombreux mois. Enfin bref, installé sur la côte du Pays du Feu, je fus pris en charge par un paysan originaire de cet endroit. Il m'appris les bases de l'agriculture dont je n'avais jamais été très admiratif. Mais bon, avais-je le choix ? Ce gagne-pain m'avait fait manger plus que sur tout mon itinéraire, d'ailleurs, il m'avait trouvé avec la peau sur les os. Je me nourrissais du peu que je pouvais, enfin.

J'ai vécu paisiblement sur la côte Est de Hi no Kuni durant quelques années me semble-t-il bien, jusqu'au moment où je m'interrogeais de plus en plus sur le monde. Vous savez, cette côte était bordée par l'eau de mer ce qui faisait que je me posais de plus en plus de questions. Questions dont j'ai exigé réponse à ce brave homme qui m'eut pris sous son aile pendant tout ce temps.

▬ Ce qui se trouve derrière cet océan, me demandes-tu ? Pour être franc, jeune homme,
je n'en sais trop rien. Il y a longtemps de cela, des étrangers m'ont fait part qu'il y aurait une autre nation...

Porté par la curiosité et le changement, je ne me doutais pas que j'arriverais dans l'un des Pays où la criminalité n'avait jamais été aussi grande. Le lendemain de cette révélation, je décidai de m'approprier l'une des pirogues de l'agriculteur avant de m'avancer tête baissée vers mon futur.

Quel regard porte votre personnage sur le reste du monde, et surtout sur les autres factions ?

Racontez un évènement marquant de la vie de votre personnage.

Quel est l'objectif principal de votre personnage ?

A propos du joueur


Origine de votre avatar : Fate Zero, Emiya Kiritsugu
Quelque-chose à ajouter ? : Partisan d'une vie simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t537-presentation-de-heihachi-yamamoto-en-cours

Mar 25 Juil 2017 - 22:00
Bijour ici! o/

Est-ce que cette fiche est toujours d'actualité? Vu que ça fait plus d'une semaine qu'elle a été postée, je viens aux nouvelles!

Au plaisir!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t410-metaru-kira-uc

Mar 25 Juil 2017 - 22:43
Salut,

Oui, la fiche est toujours en cours d'écriture, je suis juste un peu occupé avec plusieurs autres projets IRL. Aussi la cause d'une assez haute fainéantise (scusez !!) qui retarde légèrement l'avancement, mais je devrai avoir finis bientôt dans le pire des cas.

Merci de ta compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t537-presentation-de-heihachi-yamamoto-en-cours

Jeu 27 Juil 2017 - 9:03
Aucun soucis! =)

Bonne chance pour tes projets!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t410-metaru-kira-uc

Sam 5 Aoû 2017 - 23:23
Hello,

Nous revenons vers toi, comment toussa avance ?

Une nouvelle fois première petite relance

_________________
*~. Aurais-tu un peu chaud Invité ? .~*

Ty Shinichi ♥
"Je ne pleure pas par faiblesse,
Je n'endure pas par force"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t24-borukan-bara-finit#117

Jeu 17 Aoû 2017 - 15:48
Coucou

Je viens voir si tu es toujours parmi nous, si ta fiche avance ou pas, si tu as des questions.

C'est donc une deuxième relance, à la troisième ta présentation sera archivée.

A bientôt

_________________
*~. Aurais-tu un peu chaud Invité ? .~*

Ty Shinichi ♥
"Je ne pleure pas par faiblesse,
Je n'endure pas par force"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t24-borukan-bara-finit#117

Mar 22 Aoû 2017 - 11:57
Bonjour !

Pas de connexion depuis un moment et 3ème relance, ta fiche est donc archivée.

Reviens vers nous lors de ton retour afin que nous puissions la rouvrir !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Présentation de Kyōshi Rahyo (en cours)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Zone détente :: Zone détente :: Archives
Sauter vers: