Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara


Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara Empty
Jeu 17 Jan 2019 - 22:22
An 194. Hi no Kuni. Une région encore mal connue. Quelques mois après son départ pour l’Académie, un lieu antique et sacré, reconnu pour le savoir ancestral posséder entre ses murs. L’Archipel n’est pas encore entièrement sécurisé par la grande Alliance Mizujin, mais, néanmoins, Mugetsu avait fait le choix de partir. L’important des combats était fini et dorénavant, tout se jouait sur de petits affrontements. Les Vermines rebelles étaient battues et, malgré de nombreuses discussions houleuses, avec son père comme sa mère, et d’autres anciens du Clan, le Yuki avait décidé de prendre le premier navire vers le Yuukan. Depuis, sa route avait croisé quelques hommes, quelques femmes. Il dormait le plus souvent dans des auberges miteuses, loin du confort connu au sein du Domaine. La nourriture était le plus souvent frugale, à base de riz et quelques fruits, quelques vieux morceaux de viande accompagnaient parfois les ragoûts offerts. Le Saké n’avait pas exactement la même saveur non plus et les bêtes étaient souvent plus tristes. Ne perdant pourtant jamais son sourire, le jeune homme n’était pas encore décidé à s’abandonner à l’apitoiement.

S’arrêtant finalement pour la soirée dans une nouvelle batisse à l’allure tombante, au risque d’y voir même quelques rats traverser les planches qui tombaient doucement, il se posait finalement sur l’un des tabourets qui semblait aussi vieux que l’établissement lui-même. Un sourire aux lèvres, hochant de la tête pour saluer les quelques vieux habitués des lieux, le Yuki prit une longue inspiration tandis qu’il déposait son baluchon à ses pieds. « Bien le bonsoir, messieurs. » Il se retourne vers l’ensemble des hommes. Pour eux, il a l’air suspect. Pour lui, ils ont tous l’air suspect. Chacun se regarde avec méfiance, comme des chiens de faïence que l’on retrouve souvent dans les temples, montant la garde à l’entrée, veillant contre les esprits. Pour eux, le blanchâtre ressemble bel et bien à ces derniers. Un esprit sûrement néfaste, venu les hanter. « J’imagine que je vous en demande beaucoup mais essayons quand même … Sauriez-vous si je suis sur la bonne route pour Jôheki no Kuni ? » Et se tournant définitivement vers l’assemblée, il continue sur le même ton légèrement supérieur.

_ Voyez-vous, je suis parti il y a quelques mois pour l’Académie mais je rencontre beaucoup de gens … Comme vous, et vous n’êtes pas exactement les meilleurs conseillers. » Il rigole légèrement alors qu’un premier homme se lève, déjà, vexé par les commentaires. « Tu veux te battre ? », balance-t-il dans son ivresse alors qu’il bute contre un tabouret, s’écroulant seul sur son ventre plein de bière. « … Pathétique … », lâche alors le Yuki pour lui-même tandis qu’il soupire. Encore une fausse route. Une soirée où il perdait encore son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5349-yuki-mugetsu-i-ll-put-a-smile-on-your-face-termine?nid=1#42401 http://www.ascentofshinobi.com/t5580-yuki-mugetsu-tittle-in-progress#44655

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara Empty
Ven 18 Jan 2019 - 16:01
Mais non, Kanō, puisque je te dis qu'une flèche ne peut pas en transpercer une autre...
— Et comment tu le sais ? Tu as déjà essayé ?
Tu te rends compte de la prouesse que ça demanderait, au moins ? La folle précision à l'ongle près ? En comptant bien évidemment tous ces facteurs d'archer de profession comme le vent... le poids de ta flèche... sa courbure... la densité du bois qui la compose...
— Ils ont l'habitude de tout ça, voyons. Pas de mauvaise foi entre nous ! Je ne te parle pas d'un quidam qui s'improvise Robin des Bois, bandit au grand cœur, hein, mais d'un véritable expert voulant essayer de montrer à ses collègues une bonne fois pour toutes qu'il est le roi du tir, en frappant un même endroit deux fois de suite.
C'est la foudre qui t'a frappé deux fois de suite.

Je dissimule mon sourire dans mon alcool de datte – un produit de luxe tout droit importé des rares exploitations de Kaze no Kuni. Mais le prix en vaut nettement la chandelle.

— Elle était facile, celle-là.
Comme ta sœur ?
— Ferme-la putain...

Kanō hésite entre rire gras et tentative de sérieux. Finalement, c'est le second choix qui s'impose sur son visage, tandis qu'il fixe un point par-dessus mon épaule.

— Hey. Jette un œil au comptoir.
Tu ne veux pas me décrire ce qu'il s'y passe, plutôt ?
— C'est quoi ce nouveau caprice ?
Si je me retourne brusquement, ça pourrait paraître suspect.
— Pas faux. Bon, bah, c'est un étranger qui a l'air de demander son chemin.
Oh.
— Comme tu dis, dit-il tout sourire.
Qu'est-ce qu'on attend pour faire notre bonne action ?

Je trinque contre le verre de mon camarade et me lève de table, doucement, sans me précipiter sur l'âme en détresse comme une hyène sur une carcasse éventrée. Kanō emboite mon pas, prenant le soin de soulever le banc sur lequel il était assis afin d'éviter un bruit du diable. Je prends une énième gorgée de liqueur et rejoins la droite de l'étranger, m'accoudant au bois du comptoir pour lui offrir un sourire complice – sincère.

Bonjour ! J'ai entendu dire que vous aviez besoin d'aide ? Kanō et moi voyageons beaucoup. Ce serait un plaisir de tendre la main à un confrère des grands chemins.

_________________

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara 9yzAdUf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5292-100-nishimura-rara-rarara#41925 http://www.ascentofshinobi.com/t5298-nishimura-rara#41937

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara Empty
Sam 19 Jan 2019 - 21:36
L’endroit était pathétique, nauséabond, rempli de ces vermines malodorantes. Loin du confort yukijin, loin, même, de ce qu’était déjà Mizu no Kuni et certains autres pays plus avancés, Hi no Kuni, et ses auberges, semblait être à un état quasiment primaire. Les comparant silencieusement à ces sauvages des vieilles légendes, il trouvait là un manque complet d’une véritable civilisation. Soupirant, buvant la pisse qu’était ce « Saké » de maison, Mugetsu jeta finalement un regard en coin au nouveau venu, se posant avec trop d’aise à ses côtés. Bientôt rejoint par son compagnon sur l’autre flanc du Yukijin, le jeune homme connaissait que trop bien ces méthodes. Typique. Alors, gardant son amical sourire, il s’étira brièvement en arrière. Cela promettait encore une soirée loin d’être arrosée comme il aurait pu le croire.

_ C’est bien cela, brave homme. », lâchait-il, jouant faussement de naïveté. Il n’était pas dupe, c’était un traquenard comme tant de bandits des grands chemins. Il était une proie facile. Seul. Loin de chez lui. A la recherche de son chemin. Et, il le savait lui-même, à traîner dans des auberges aussi miteuses, il en avait presque pris l’accoutrement. Peu fringuant. Son sourire, amical, cachait là finalement toute son hypocrisie, la malice naissante sous ses yeux quasiment clos. Comme toujours. Il haussait légèrement les épaules tandis qu’il allait se mettre, crédulement, à expliquer son parcours et, surtout, demander une nouvelle fois la route pour sa destination. « Voyez-vous, je suis parti il y a quelques mois de l’Archipel, Mizu no Kuni car je désirais … Découvrir, j’imagine. Et j’ai souvent entendu parler d’une prestigieuse Académie à Jôheki no Kuni. C’est bien ça ? Malheureusement, les hères que je rencontre ne me sont guère d’une grande utilité puisque j’ai l’impression de sillonner le pays depuis plusieurs semaines sans en voir le bout. » Se donner un côté hautain qui ferait en somme qu’il se présenterait comme un homme cultivé. Et dans ce monde, la culture signifiait la richesse. Les deux imbéciles tomberaient autant dans son piège que lui dans le leur. Mais le jeu en valait toujours la chandelle. Pour une soirée qui promettait.

_ Vous pensez pouvoir m’aider dans ma quête ? » Il se tournait finalement vers le deuxième personnage, lui souriant toujours avec la même fausse crédulité. Peut-être qu’ils ne mordraient finalement pas. Mais ils étaient deux. Ils avaient l’avantage du nombre. Que risquaient bien deux hommes face à un homme entièrement perdu ? Puis, fouillant dans ses propres poches, il sortait quelques pièces, suggérant, au bruit, qu’il en avait encore un peu plus. « Et je saurai évidemment vous récompenser pour votre bonté ! », laissait-il finalement tomber alors que quelques Ryôs glissaient sur le vieux comptoir d’un aubergiste aux yeux ébahis. Soudainement, lui aussi était bel et bien prêt à donner un coup de main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5349-yuki-mugetsu-i-ll-put-a-smile-on-your-face-termine?nid=1#42401 http://www.ascentofshinobi.com/t5580-yuki-mugetsu-tittle-in-progress#44655

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara Empty
Sam 19 Jan 2019 - 21:59
L'inconnu se met logiquement à table. Son problème : trouver le Rempart Millénaire de Jôheki no Kuni dans la botte de foin qu'est le Pays du Feu. Et, contre toute attente, l'homme se dit venir de l'archipel des Mizujins. Un bien curieux voyage, s'il en est.

L'homme dépose soudain des pièces sonnantes et trébuchantes sur le comptoir.

Hahaha~...

Je retourne mon verre vide sur les pièces abandonnées à la vue de tous. Seul l'aubergiste a pu voir ce trésor à portée de main avant sa disparition. Je secoue doucement la tête, un sourire en coin, entre faux semblant et dissuasion.

Par chance, il reçoit mon message.

Vous devriez éviter ce genre de fantaisies, si je puis me permettre. La plèbe est du genre... carnassière, par ici. On a bien vite fait de tomber dans un guet-apens.

Kanō confirme mes dires en dodelinant de la tête. Peut-être notre petit jeu aura raison de la méfiance de ce voyageur lambda. Si tenté nous nous sentons d'humeur de l'alléger de ce pactole, bien sûr. C'est comme s'il souhaitait être dépouillé... Aaah, ces étrangers.

Il y a quelque chose que je n'arrive pas à saisir, cependant. Vous disiez venir de Mizu no Kuni. Il vous aurait fallu atterrir sur... quoique... si, si, c'est bien cela... il vous aurait fallu atterrir sur les côtes du Pays du Rempart. Le chemin aurait été plus court. Mais ce n'est pas mes affaires, je suppose. Quoi qu'il en soit, Kanō et moi pouvons vous guider sur le bon chemin. Cette menue monnaie nous suffira amplement, dis-je d'un léger rire pour le convaincre de ma bonne foi. Cela servira à acheter des carottes pour notre mule.
— On n'en fait jamais trop pour Blanchette.

Je ne connais pas meilleur ailier que Kanō pour rebondir sur mes élans de complicité.

Enfin bref. Seriez-vous prêt à reprendre la route ?

_________________

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara 9yzAdUf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5292-100-nishimura-rara-rarara#41925 http://www.ascentofshinobi.com/t5298-nishimura-rara#41937

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara Empty
Dim 20 Jan 2019 - 12:15
Le Yuki avait bel et bien raison sur l’endroit et l’ensemble de sa population. Elle ne disait jamais non à quelques pièces supplémentaires. Conservant son amical sourire et, se dressant un peu plus sur son tabouret pour décoincer les douleurs de son dos, il prit vaguement un instant pour méditer ce que disait son interlocuteur, un blondinet qui semblait relativement bavard. En somme, un homme qui aurait pu en dire beaucoup et, à en juger par son comportement, il était relativement intelligent. Il savait parler et ne s’en cachait pas. Lui aussi n’était pas exactement de ce lieu. Un autre défi. Un homme qui pouvait se révéler potentiellement dangereux, peut-être plus encore que l’autre lourdeau. Des deux, le blond était sûrement la tête pensante mais, dans le monde Shinobi, les têtes pensantes, dotées des meilleures capacités, se révélaient être mortelles. Était-il l’un de ceux-là ? Jetant un coup d’œil attentif aux deux hommes, il ne put s’empêcher de sourire, riant doucement face aux remarques correctes de son interlocuteur.

_ J’imagine que le pêcheur ne s’y connaissait pas énormément. » Il haussait les épaules en disant cela. « Et j’avais demandé à rejoindre le Yuukan davantage que Jôheki no Kuni. » D’autant plus que tu disais vrai, tu continuais autant de surveiller les deux hommes que ceux qui se trouvaient derrière vous, scrutant les nouveaux complices. « Vous savez, il n’y a que peu de navires qui se dirigent vers Jôheki no Kuni, mon pays n’a que peu d’accords commerciaux et je pense que cela ne risque pas de changer de sitôt au vu de notre propre … Situation. » Il continue de sourire, repensant aux derniers combats face aux vermines. Il avait aimé éradiquer des familles, des villages et, ce frisson, il le recherchait encore. Car il se sentait d’autant plus vivant durant ces moments. Et peut-être que pour la première fois depuis plusieurs semaines, l’énergumène aux cheveux de blé pourrait justement l’égayer finalement. Et comme les deux bandits qu’ils étaient, ils le pressaient pour reprendre déjà la route.

_ Déjà ? Je viens à peine d’arriver après une longue journée de marche. » Et se tournant vers la fenêtre grande ouverte où les premiers criquets se faisaient déjà entendre, il fronçait les sourcils. « Est-ce réellement une bonne idée de reprendre la route alors que la nuit tombe ? Nous risquons de tomber sur quelques malfrats, non ? J’ai entendu dire que la région n’était pas entièrement sécurisée. » Une fausse inquiétude. Les deux hommes voulaient lui faire les poches et le laisser rapidement à moitié mort. Ils en voulaient déjà à son argent mais ils devaient jouer de finesse. Ne venaient-ils pas justement de se faire prendre à leur propre jeu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5349-yuki-mugetsu-i-ll-put-a-smile-on-your-face-termine?nid=1#42401 http://www.ascentofshinobi.com/t5580-yuki-mugetsu-tittle-in-progress#44655

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara Empty
Dim 20 Jan 2019 - 15:40
Notre proie a du bagou, c'est certain. Il est confiant – se sent supérieur à cette plèbe grouillante aux neurones noyées dans l'alcool. Et d'aucuns ne pourraient le contredire.

Peut-être est-ce un trop gros poisson pour ce soir. Il y a anguille sous roche.

Oh. La nuit. Mais bien sûr ! Votre demande paraissait urgente, alors je me suis permis de penser que vous vouliez partir au plus vite. Mais l'endroit n'est pas non plus entièrement sécurisé, vous savez. Entre reprendre la route à une heure où les bandits vident les fûts, ou rester là où ils le font... je vous laisse seul juge du meilleur scénario.

Le karma a besoin de bonnes actions de temps à autres. Lui montrer le chemin pourrait nous mettre dans les petits papiers de Dame Fortune. Et officieusement, je n'ai pas une motivation monstre pour crapahuter en pleine forêt, dans le noir et le froid.

Essayez de vous fondre dans la masse et le quidam vous laissera tranquille. C'est mon conseil d'ami, à prendre ou à laisser ! Pour le campagnard lambda, vous paraissez...

Comment terminer cette phrase sans le froisser ?

... disons, étranger. Et vous l'êtes. Mais les locaux, eux, ne se déplacent pas avec une bourse pleine de ryôs afin de couvrir leurs dépenses de route. Car ils n'en ont pas.
— Ils ont des ardoises longues comme mon bras. C'est impressionnant à voir.
Tout marche peu ou prou au troc. Aux échanges de bons procédés.
— N'est-ce pas la meilleure monnaie qu'a su créer l'humanité ?
Si on peut parler ça d'une « monnaie », oui.
— Tu m'as compris, Rara. D'un... mode d'échange, voilà. Satisfait ?
J'achète.

Avec ceci, notre ami risque de ne plus savoir où donner de la tête. Je me sentirais perdu à sa place. Mais j'y pense : cette configuration en « étau » ne serait-elle pas anxiogène ?

Sur ce, vu que nous nous apprêtions à quitter ce charmant endroit après notre boisson, je vous propose de régler votre petit problème d'orientation puis de nous souhaiter la bonne continuation. Avez-vous une carte de la région ? Sinon, allons dehors : nous vous montrerons le chemin. Normalement, vous ne risquez rien.

_________________

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara 9yzAdUf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5292-100-nishimura-rara-rarara#41925 http://www.ascentofshinobi.com/t5298-nishimura-rara#41937

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara Empty
Dim 20 Jan 2019 - 17:11
Souriant doucement, toujours aux aguets face à cet homme aussi étrange que vicieux, le Yuki conservait son calme et sa fausse crédulité. Sûrement que l’homme avait voulu se presser un peu trop, soudainement agité par l’appât du gain facile. Avait-il été plus berné face aux quelques pièces traînantes sur la planche. Curieux, Mugetsu était intrigué par le personnage. Décidément, certains hommes pouvaient être bel et bien surprenants. Et le blond sut se reprendre avec une sacrée prouesse, suggérant qu’il avait été pris par l’urgence donnée par la requête du Yuki. Propre. Il l’aimait bien. Faisant doucement craquer sa nuque ainsi que ses épaules, il se mit doucement à rire. Il savait s’y prendre pour vendre sa marchandise. Haussant les épaules, le Mizujin eut à cœur de reconnaître la véritable prouesse du blondinet. Peut-être aurait-il pu même vendre la pire des charrettes à un paysan connaisseur. Saluant intérieurement comment l’homme s’y était pris, il se releva finalement, dégageant doucement le tabouret de ses jambes.

_ Ce n’est finalement pas une si mauvaise idée. Je comprends l’idée et je dois dire que je n’y aurais pas pensé tout seul. » Faux. Puisque les bandits qui vidaient les fûts étaient aussi les deux chasseurs qui l’entouraient. Il était la proie. Ils étaient les prédateurs. Mais n’était-ce pas finalement l’inverse dans ce jeu du chat et de la souris ? « Je ne vais peut-être pas tenter ma chance ce soir car je commence à fatiguer mais je saurai me souvenir de votre bon conseil. Néanmoins, je vais prendre votre offre et vous suivre au moins pour connaître la route pour Jôheki no Kuni. » Car la vérité était qu’il ne connaissait véritablement pas le chemin. Autant il pouvait un peu s’amuser, il ne devait pas oublier son premier objectif. Atteindre l’Académie. Haussant les épaules, peut-être qu’il ne saurait pas s’amuser autant qu’il l’aurait aimé.

_ En tout cas, c’est bien brave de votre part de me donner ce coup de main. Cela fait des jours que je circule dans tout Hi no Kuni et aucun être humain ne semble même connaître le chemin pour le Pays des Remparts. Evidemment, je paierai pour toutes les informations que vous saurez me donner ! Même si j’ai cru comprendre que vous aimiez l’échange et le troc, je n’ai que mes pièces à vous offrir. », lâche-t-il finalement avec un sourire. Et, sortant finalement, il sort de l’auberge sous l’air frais et le ciel étoilé, les mains dans ses poches, prêt à se faire encore surprendre par les deux brigands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5349-yuki-mugetsu-i-ll-put-a-smile-on-your-face-termine?nid=1#42401 http://www.ascentofshinobi.com/t5580-yuki-mugetsu-tittle-in-progress#44655

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara Empty
Dim 20 Jan 2019 - 18:16
Monsieur accepte finalement d'empoigner ma main tendue. J'ai failli avoir une crampe métaphorique, avec ce long échange. Mais c'est du passé maintenant. Le voyageur mystère a besoin de moi – et il va être servi en bonne et due forme.

Je pars devant, Kanō. Vois si tu peux nous dégoter un encas pour la route. J'ai vu du saucisson aux noix sur une table, tout à l'heure. Oh, prends en deux, tiens !
— Je vais voir ce qu'il leur reste en réserve.
On se rejoint à la charrette.

Ce menu détail réglé, j'emboite le pas de l'âme en perdition, regagnant la fraiche atmosphère de cette nuit de début d'hiver. Le spectre de nos souffles se dessinent devant nous. Les bois s'endorment en silence. Aucun être qui vive à l'horizon. Seul un soulard jure avec notre solitude, se purgeant derrière un arbre d'une quantité mortelle d'alcool.

Bien – je suppose que vous venez de Kitaaiki. Un village en direction du nord, plus ou moins connu pour son pont. Enfin... connu est un grand mot. Disons seulement que vous avez dû le remarquer en le traversant. Sinon, il va falloir faire demi-tour.

Je me retourne vers le sud-ouest, et sa route modeste serpentant vers la forêt.

Suivez cette route jusqu'à atteindre une plus grosse artère. Puis tournez à gauche. De là, après deux ou trois heures de marche, avec un rythme normal, vous apercevrez une pancarte « Mikkara ». Si personne ne s'est amusé à l'arracher ou la changer de place, bien sûr. Auquel cas vous risqueriez de peiner pour arriver à destination.

J'enfonce ma tête dans mes épaules pour lutter contre le froid.

Mikkara est une plateforme de commerce local. Ça ne paie pas de mine, mais les autochtones l'ont bâtie sur un carrefour routier pour, vous savez, tirer partie du va-et-vient des caravanes marchandes. Ce qui semble s'avérer fructueux jusqu'à maintenant.

Mes muscles commencent à se raidir. Hélas, j'ai laissé toutes mes fourrures dans la charrette. Je vais devoir attendre encore un peu avant de pouvoir repousser la crève...

Vous demanderez la suite de votre chemin sur place. Qui sait, un guide pourrait se prendre d'affection pour votre pécule. Comme on dit, le ryô est roi~

J'offre un fin sourire au voyageur mystère.

_________________

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara 9yzAdUf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5292-100-nishimura-rara-rarara#41925 http://www.ascentofshinobi.com/t5298-nishimura-rara#41937

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara Empty
Dim 20 Jan 2019 - 19:10
Il aimait la fraîcheur nocturne. Elle lui rappelait les vagues froides que certains Maîtres de la Glace étaient capables. La tête levée vers le ciel, il souriait pour lui-même, les yeux mi-clos. Un court soupir laissait transpercer un peu de cette chaleur contenue dans son corps, comme un rappel brutal qu’il faisait bien frais en cette soirée. Il patientait, non plus réellement comme un voyageur en quête d’informations, mais bel et bien comme un prédateur en attente de son gibier. Les deux chasseurs patientaient et, alors qu’il pensait qu’il y aurait un véritable final à cette discussion, celui qui était un bandit se révélait être … Honnête. Les sourcils froncés, alors qu’il rattrapait son retard et écoutait finalement ce dernier lui parler, Mugetsu ne comprenait pas ce qui avait échoué.

_ Je vois. » Hochait-il en même temps de la tête. Il avait pourtant montré de la crédulité, se laissant tomber volontairement dans le piège des deux hommes. Il avait ensuite montré qu’il possédait de quoi être volé, ce qui aurait pu éveiller les envies de n’importe quel prédateur. Il s’était montré seul et perdu, une proie désemparée. Et pourtant, le blondinet n’avait pas accroché. Comment était-ce donc possible ? Jetant un coup d’œil à la silhouette qui s’en allait doucement dans la nuit, il se demandait comment l’autre avait fait pour savoir. Peut-être était-il plus intelligent encore que le Yuki ne l’aurait cru. Poussant un soupir, laissant tomber sa tête en arrière, il reminait ses pensées, tentant encore de comprendre à quel moment l’autre avait compris qu’il n’avait pas à faire à une proie ordinaire. Il aurait l’applaudir, le féliciter de cette perspicacité. Finalement, peut-être était-il plus dangereux qu’il ne l’avait d’abord cru.

Entrant dans le bâtiment, il retournait vers l’aubergiste, propriétaire de l’écurie et de quelques chambres à l’étage. « J’aimerais vous prendre une chambre pour la nuit. » Et posant ses coudes sur la banquette, il le fit s’approcher un peu plus. « Et vous sauriez m’indiquer qui était exactement le blondinet ? » … « Rara ? » Hochant doucement de la tête, le jeune Yuki donna quelques pièces supplémentaires, alors qu’il montait déjà à l’étage pour tenter de passer une nuit correcte avant la fin de son périple vers Jôheki no Kuni et sa prestigieuse Académie. Peut-être y trouverait-il de nouvelles informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5349-yuki-mugetsu-i-ll-put-a-smile-on-your-face-termine?nid=1#42401 http://www.ascentofshinobi.com/t5580-yuki-mugetsu-tittle-in-progress#44655

Du passé et de l'avenir. | ft. Nishimura Rara

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: