Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Frapper bien et fort


Sam 19 Jan 2019 - 18:01
Et voilà ! Une mission bien chiante de finie.. Une !

J'avais le sentiment que cette phrase commençait à devenir quotidienne. Je me demandais quand allais-je pouvoir passer à un niveau supérieur et effectuer de vraies missions avec de l'action, du combat et du sang, plutôt que des vieilles tâches ingrates pour aider une population sans intérêt.

C'était dans ces moments là que je regrettais un peu d'avoir lâché mon job de voleur pour devenir un shinobi. Si on m'avait dit que j'allais me retrouver à effectuer des travails aussi barbant tous les jours, j'aurais peut-être réfléchi à deux fois avant de me convertir..

Enfin bon, ce n'était qu'une étape à passer, un peu comme des études pour obtenir le brevet du bon shinobi pour pouvoir partir en mission. Une fois que je l'aurai passé, j'aurai le droit à des travails un peu plus intéressants. Pour l'heure, je devais juste me la fermer et effectuer ces tâche de merde sans rechigner.

Si on essayait de voir le bon côté des choses, c'était que je n'étais pas trop trop trop mal payé. J'avais de quoi payer un loyer et m'acheter à bouffer — même si je le faisais pas car j'aimais taxer de l'argent aux autres. Mais au moins, mon revenu était plus stable qu'à l'époque où j'étais un bandit et je terminais plus tôt. En effet..

Levant la tête vers le ciel, je pouvais voir le soleil se coucher à l'horizon. Dans le métier de voleur, c'était à cette heure-ci que l'on commençait à travailler. Dans le métier de shinobi, c'était à cette heure-ci que l'on terminait la journée. J'allais pouvoir glander et peut-être aller boire quelques verres au bar, pensais-je intérieurement.

Cependant, alors que je passais devant quelques terrains vagues qui se trouvaient sur mon chemin, j'entendis quelques bruits qui attirèrent immédiatement mon attention. Je ne passais pas souvent par là, j'étais étonné de savoir que quelqu'un s'y trouvait..

« Ho ? »

Arrivant sur les lieux, je vis un jeune homme effectuer une jolie frappe dans le vide. Nul doute, il s'agissait d'un shinobi au vu de la puissance de sa frappe. Je m'avançai vers le jeune inconnu tout en tapant dans mes mains avec une pointe d'ironie mais aussi une pointe d'admiration.

« Un Shinobi ? Utilisateur de taijutsu ? Je m'appelle Mamoru Hono, enchanté. Je n'ai pas eu beaucoup d'occasion d'interagir avec des combattants de corps-à-corps mains nues, du moins pas aussi puissant.. Ai-je interrompu une quelconque séance d'entraînement ? Si ce n'est pas le cas, puis-je demander de me joindre à toi ? »

J'avais le sentiment que j'allais peut-être bien m'amuser avec lui ou du moins, en apprendre un peu..




Dernière édition par Mamoru Honō le Dim 27 Jan 2019 - 1:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Dim 20 Jan 2019 - 14:56
Les missions... Ikaku en faisait quelques unes, en tant que mercenaire il ne pouvait finalement faire que cela. Il fallait dire qu'il ne voyait pas encore l'intérêt d'être un shinobi à part entière du village, trop de contraintes. L'homme préférait rester un mercenaire et ne devoir rien à personne. Les shinobis devaient souvent rendre des rapports d'informations concernant leur faits et gestes, pour même sortir du territoire tandis que le Sendai n'avait le droit de ne pas faire, de faire simplement ce qu'il veut.

Par exemple, Ikaku passait son temps au Grand Dojo où il pouvait y perfectionner son art que ce soit au Ninjutsu ou Taijutsu. Des choses sombres allaient se passer, il devait s'entraîner pour devenir bien plus fort qu'il ne l'était déjà. Pour se venger de ce Kumoji, Raizen, ou encore vaincre ces Fanatiques et autres Prisonniers, rejoindre Kiri avait été l'un de ses meilleurs choix de vie.

Ainsi, il combattait dans la vie en perfectionnant son art au corps à corps. Parer dans le vide, inventer des combos, esquiver. Il ne faisait que cela, jusqu'à ce qu'il lance sa main en avant, paume vers le mur d'en face. Un vent se créa. Une voix l'interpella. Il se retourna, un homme était présent. Ikaku posait son regard féroce sur l'homme qui se prénommait Mamoru Hono.

Hm. J'suis pas shinobi.

Simple réponse, claire et précise. Il le regarda, il constata le bandeau du village. Il lui donna un signe de la main.

S'tu veux.

Pourquoi pas ? Ikaku avait besoin d'autres personnes pour s'entraîner, c'était bien plus efficace que tout seul.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Dim 20 Jan 2019 - 21:49
Pas très bavard. Il m'avait répondu à le minimum de mots possible. Plus silencieux et t'étais un poteau ! Enfin bref.

« Pas un shinobi, mh ? »

Pourtant, il utilisait bien des techniques de shinobi d’après ce que je venais de voir.. À moins qu’il voulait dire qu’il n’appartenait pas au village et qu’il était un shinobi errant ? Si tel était le cas, avait-il le droit d’être ici ? Tout à coup, il m’avait l’air bien mystérieux..

Il n'était probablement pas un intrus, sinon il n’oserait pas se montrer en toute liberté dans un terrain d’entraînement où rodaient des shinobis par dizaines. Mais dans ce cas, j'étais curieux de savoir ce qu'il faisait au village ? Il n'avait pas l'air d'un voyageur et il semblait savoir ce qu'il faisait..

Enfin bref.

Ce m'intriguait surtout c'était ses techniques combat. Il avait l'air puissant. Il avait l'air d'être un de ceux qui avaient beaucoup combattu au cours de leur vie et cela se voyait dans son regard féroce.. Il y avait cette flamme animée pour l’action qui n’était présente que dans le regard des combattants et c'était genre de personnes que j'aimais rencontrer.. et affronter.

« Une cible en mouvement, c’est plus fun, non ? »

J’étirai un léger rictus avant d’aller prendre place face à lui. Mon regard se plongea dans le sien, puis immobilisé sur place, j’attendais le top départ.

Un vent souffla sur le terrain faisant naître un silence imposant. Et au loin, une feuille s’échappa d’une branche et virvoleta dans les airs avant de toucher le sol. Au même moment, j’enflammai poing et m’élançai sur mon adversaire pour tenter de lui asséner un coup. Entrée classique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Mar 22 Jan 2019 - 20:11
L'homme n'était pas connu pour faire parti des plus bavards, bien que depuis son arrivé dans le village caché de la Brume, il s'était légèrement plus sociabilisé. Non pas par convictions, mais par manque de choix. Ikaku ne connaissait guère la vie de shinobi, ne connaissait simplement que le combat. Son expérience au Yoake avait été bien trop courte, évidemment il était aussi plus souvent seul qu'accompagné là-bas.

L'inconnu, s'étant présenté comme Mamoru Hono, souhaitait s'entraîner également. Le Sendai n'était pas contre, préférant une cible mouvante à une cible fixe, c'était bien mieux. En réalité, hors entraînement, l'ennemi ne restait pas à un endroit et bougeait la plupart du temps. Il ne lui répondit que d'un simple signe de la tête, ne se mit aucunement en garde et attendit. Ikaku avait appris, il n'attaquerait plus sans réfléchir, préférait jauger son adversaire avant tout. Une feuille d'arbre tomba au sol, le point du Kirijin s'enflamma et il s'empressa de s'élancer vers lui. Trop hâtif.

Ikaku n'eut seulement que de jouer avec ses jambes pour tournoyer sur lui même, prendre en main le poignet de l'adversaire et allait lui faire manger le sol.

T'es pas assez fort.

Lui lança-t-il, l'invectivant de recommencer encore. Peut-être qu'il ne ferait pas la même erreur, peut-être que la deuxième fois serait la bonne.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Mer 23 Jan 2019 - 8:55
« W-w-whoaaah ! »

Je me fis envoyer au sol, manquant de peu pour moi de manger toute la poussière qui s'y trouvait. Instinctivement, je rentrai la tête afin de me laisser rouler en avant sur l’herbe, pas très gracieusement, pour me remettre debout quelques mètres plus loin, avant de me retourner pour rester face à mon adversaire.

Je crachai au sol tout en pestant dans ma barbe quelques insultes.

« Tsss »

J’avais le sentiment que c’était la deuxième fois que cela m’arrivait — la première fois étant durant la séance d'entraînement de rencontre avec l’équipe numéro cinq à laquelle j’avais été affecté. À ce moment-là, mon adversaire avait également esquivé mon attaque avec une facilité déconcertante, me faisant sauter droit sur le sol contre lequel je m’étais éclaté dessus.

Non pas que je détestais le sol, c’était d’ailleurs grâce à lui que je me tenais debout, mais je n’éprouvais pas un amour suffisamment profond pour vouloir l’embrasser à chaque fois, surtout qu'il avait un goût terreux. À vrai dire, je commençais même à en avoir marre de me le prendre à chaque fois..

«  « Pas assez fort », hein ? »

Trois petits mots tout simples qui pouvaient facilement m’irriter. J'étais d'un caractère explosif ! On pouvait lire dans mes yeux une pointe de colère à cet instant même. Il allait voir si je n'étais pas « si fort » que ça. S'il voulait de la puissance, j'allais lui en montrer !

Cette fois-ci je pris un départ différent. Je laissai mon corps balancer en avant et m'avançai vers lui, non pas en fonçant tête baissée car j'avais pas envie de me retrouver à nouveau dans le vide, mais tout de même à pas de course pour me retrouver au corps-à-corps et tenter d'y rester. De là, je tentai d’enchaîner une nouvelle suite de mouvements de coups offensifs, plus souple et plus flexible.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Mer 23 Jan 2019 - 19:42
Jeu de jambes, le mercenaire tourna sur lui-même, prenant au passage le poignet du genin pour l'envoyer paître au sol. Ces mouvements étaient prévisibles, Ikaku avait tellement l'habitude du combat qu'il arrivait presque à en lire les mouvements de corps à corps de ces adversaires, il se devait de s'améliorer un peu plus là-dedans, se rappelant alors de son combat contre Saji, maître des lieux. Ce dernier était rapide, il avait eu du mal à se positionner sur la lecture de son style de combat et là avec un garçon plus faible, ça allait, il fallait avouer que le Sendai avait déjà plus d'expériences que lui.

Pour simple réponse, il haussa les épaules, l'invitant par la suite à continuer d'attaquer. Il n'y avait que comme ça qu'il pouvait apprendre après tout. Au Colisée, Ikaku avait mordu de nombreuses fois la poussière lors des entraînements, pour devenir ce qu'il était aujourd'hui.

Il espérait qu'il soit piqué à vif, qu'il lui montre quelque chose. Il courut vers lui, Ikaku aurait encore pu esquiver mais se contenta de parer ses coups avec une aisance déconcertantes. Il ne se fatiguait pas, puis il décida d'un moment à frapper du paume de sa main au front du Mamoru lorsqu'il y vit une ouverture.

Esquive, protège toi !

Lui hurla-t-il dessus. Et bizarrement, le Mamoru lui faisait penser à lui plus jeune au Colisée. Il agissait pareil, foncer tête baissée, attaquer, attaquer sans même se protéger lui-même, tenter d'esquiver lorsqu'il le pouvait.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Jeu 24 Jan 2019 - 19:03
Il n’allait pas m’avoir une deuxième fois de la même manière. Dés l’instant où je sentis sa main se poser sur mon poignet, je laissai mes jambes s’envoler vers le haut pour effectuer un salto en avant afin d’éviter de me manger à nouveau la poussière.

Cependant, avant même que je n’eus le temps de ratterrir au sol, j’entendis sa voix me mettre en garde.. Au moment où je me retournai, je vis une ombre se rapprocher de mon front. Instinctivement ou presque, je concentrai mon chakra sur le haut de ma tête de sorte à reprendre partiellement ma forme élémentaire de flammes, mais ce fut de justesse. Son attaque m’atteignit légèrement, ce qui me fit glisser quelques mètres en arrière.

« Depuis quand on prévient son adversaire ? »

Mon sourire se retrouvait mélangé à une salle grimace. Je n'aimais pas me prendre des attaques surprises — qui finalement, n’était pas une attaque si surprise que ça grâce à son avertissement la seconde d’avant.

C’était chiant à avouer, mais il avait une puissance bien supérieure à la mienne. J’avais le sentiment que le combat allait à sens unique. Ce n'était plus vraiment un entraînement. Pour ma part, ça l’était. Pour lui, ce n’était que de l’échauffement.

Enfin.. Je n’allais pas me plaindre d’un adversaire puissant. Ne devrais-je pas au contraire être honoré ? — Même si le mot honneur n’existait pas vraiment dans mon langage.

J’allais profiter de cet entraînement pour m’améliorer. Je ne croyais pas qu’il était inatteignable. Aucun adversaire n’était imbattable. C’était uniquement à cause de mon propre manque de puissance si un ennemi paraissait imbattable.

Je m’apprêtais à repartir de nouveau.

« Désolé, mais j’suis un peu têtu ! »

Je concentrai de l’énergie dans tout mon corps pour tenter un nouveau enchaînement d’attaques. Je prenais garde à mes poignets cette fois-ci, et même à tous mes membres.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Sam 26 Jan 2019 - 11:48
Il se revoyait quelques années en arrière. Jeune, insouciant, ne comprenant pas forcément ce qu'il se passait, ne se rendant pas compte qu'il était un esclave, qu'il n'avait plus aucune à liberté à l'époque. A cette époque là, il n'avait aucune capacité en combat cependant... Ikaku n'avait aucune peur, n'était pas le plus fort, le plus rapide mais il restait le plus courageux. Le seul qui combattait encore et encore, s'entraînait encore et encore pour pouvoir s'en sortir.

Revenant à la réalité, il combattait face à un garçon plus jeune que lui. Aisément, il parait ses attaques sans forcer. En même temps, le mercenaire conseillait l'adversaire, lui disait quoi faire mais à croire que cela ne servait à rien. Quoique... Il réussit à parer l'attaque pour reculer seulement de quelques mètres.

Hmpf. Depuis que l'adversaire n'a pas l'niveau.

Pour l'instant, il ne l'avait pas mais Ikaku pouvait y voir du potentiel, c'était quelque chose d'intéressant. Il y avait une petite part de ressemblance entre les deux. Encore une fois, une énième fois, le jeune homme se ruait sur le mercenaire.

Encore une fois, il fonçait tête baissée. Tant pis. Le Sendai disparut du champ de vision du genin pour réapparaître tout juste derrière lui, kunai à la main, pointe vers sa nuque.

Mort.

Juste à appuyer et il était mort.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Dim 27 Jan 2019 - 8:06
Il disparut durant l’espace d’un instant avant de réapparaître derrière moi, sans un bruit et presque instantanément, menaçant mon point vital avec la pointe de la lame de son kunaï. Je me retournai en arrière, littéralement surpris de la rapidité et de la fluidité de ses mouvements.

Je l’avais senti passer cette fois-ci, le danger et la peur. Si je n'étais pas dans une situation d'entraînement, je serais sans doute mort — une idée qui me fit légèrement sourire. Mon sang bouillonnait comme jamais sous l'effet d'adrénaline du combat.

« Mort, hein.. » Murmurais-je à moi-même. « Puis-je poser une question ? Depuis combien de temps tu traînes sur les terrains de combat ? »

Il avait l'air de détenir de longues années d'expérience derrière lui et il s'agissait sans doute de la raison pour laquelle il était aussi agile..

Je me retournai en arrière et assénai un coup dans le vide pour reprendre de la distance et m'extirper de ma position menacée. Dans la même continuité de mouvements, je me propulsai en l'air par un simple bond pour former deux petites flammèches que j’envoyai en direction de mon adversaire.

Je ne pensais pas le blesser avec, à moins qu'il ne soit vraiment fragile aux flammes ce qui en avait pas du l'air.. Non, c'était pour le distraire ne serait-ce que quelques secondes et espérer créer une ouverture pour tenter de lui asséner un enchaînement de cinq poings, plus rapide et plus précis qu'avant.

J'ignorais si c'était du courage, de l'inconscience ou de la naïveté, mais je savais que grâce à elle, je ne ressentais pas la peur même face à un ennemi plus puissant que moi. Peut-être qu'un jour elle me perdra à m'emmener vers toujours plus risqué, mais pour l'heure, c'était elle qui me permettait de me battre à pleine puissance. J'étais une petite brute qui aimait se battre, par ce fait, j'avais également ma propre expérience des combats.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Dim 27 Jan 2019 - 14:37
Depuis l'âge de six ans.

Il fallait donc y comprendre que je n'avais pas eu une enfance similaire à d'autres, que j'avais grandi en tant qu'esclave du Colisée. Connu le sang depuis mon plus jeune âge, connu le combat depuis le plus jeune âge également. Et, je n'avais rien connu d'autres... Les récompenses lorsque l'on gagnait des combats se limitaient à de quoi mieux manger, mieux boire et s'amuser avec des femmes. Rien d'exaltant, mais c'était ce qui m'avait amené à être ce que j'étais aujourd'hui.

Le garçon recula, bondit en l'air pour lançait deux flammèches en sa direction. Rien de bien compliqué à esquiver, il bougea à gauche puis à droite pour simplement ne plus être en direction de cette petit boulettes de flamme. A nouveau, il revint au corps à corps, ses coups étaient bien plus précis et puissant, mais le mercenaire esquiva de nouveau avec la même aisance que tout à l'heure pour se retrouver à nouveau derrière lui et cette fois-ci, lui asséner un coup de paume entre les deux omoplates.

Mort.

Il soupira. Mains dans les poches, il regarda le jeune genin.

Tu ne sais pas esquiver ? Parer ? Faire un véritable combo ?

Le Sendai pouvait lui apprendre...

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Lun 28 Jan 2019 - 14:27
« Pas si sûr ! »

Je concentrai mon chakra et me dématérialisai brusquement en flammes de sorte à passer à côté du jeune homme pour arriver derrière lui. Profitant de ma position dans les airs, je tentai une nouvelle attaque avec mes poings.

Toutefois, j’arrivais au bout de mes forces. Même si mon esprit était encore tout feu tout flamme, mon corps était épuisé et ce, depuis presque déjà un moment. Atterrissant au sol, je titubai deux pas en arrière avant de tomber à terre. Le combat allait devoir s’arrêter ici.

« Tss.. »

J’aurais aimé continuer, mais j’étais limité. À cet instant même, ce qu’il avait dit plus tôt devenait vrai. En combat réel, je serai mort à cet instant-même. Une fois que l’on avait plus de force pour faire face à l’adversité, on pouvait se considérer comme mort. Si on suivait cette logique, j’étais déjà mort à maintes reprises.

La plupart du temps, lorsque je me heurtais à un adversaire puissant, je finissais toujours à court de batterie. Mais cette fois-ci, c’était bien plus frustrant que les autres fois car je n’avais pas réussi à lui mettre ne serait-ce qu’une seule patate. Toutes mes attaques — loin d’être faibles, ne l’avaient pas atteinte une seule fois alors que j’avais mis de mon énergie.

Le problème n’était pas de perdre de ses forces, personne n’était infatigable. Le problème était l’inefficacité de mes coups. J'étais également habitué aux combats depuis mon plus jeune âge, mais mes adversaires étaient des bandits sans chakra. C'était sans doute là toute la différence entre nos deux expériences.

« Six ans t’as dit, hein.. T’étais quoi à l’âge de six ans ? Un bébé sur pattes qui donnait des coups à tout ce qu’il voyait ? Hmpf.. J’dois avouer que t’es plus puissant, en terme d’agilité comme en terme d’endurance.. »

Vérité difficile à avouer. Défaite amère.

Brusquement, je rebondis sur mes pattes avant de remettre en place mon chapeau qui était tombé quelques mètres plus loin au cours du combat. Puis, je me retournai à nouveau vers le jeune homme avec un léger rictus aux lèvres.

« Dis, puisque t’es fort, t’voudrais pas me filer deux trois conseils pour mieux attaquer face à des shinobis ? »
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Lun 28 Jan 2019 - 20:40
Depuis six ans, il combattait. Il en avait perdu des combats, mais avait toujours réussi à esquiver la mort. Depuis bien une vingtaine d'années, le mercenaire évitait la mort, c'était bien là son plus bel exploit. Encore une fois, Ikaku avait réussi à esquiver l'attaque de l'adversaire pour se retrouver dans son dos et lui donner un coup de la paume pour le faire valser quelques mètres un peu plus loin.

Le Kirijin avait du potentiel, il le voyait très bien, mais il manquait de pratique face à des shinobis. Il voulait taquiner, mauvaise idée.

Un bébé sur pattes, qui t'aurait mis une raclée. C't'aurait plus t'faire latter par un gamin ?

Il cracha au sol, ne respectant clairement le lieu où ils étaient présent. Non, il s'en fichait totalement. D'ailleurs, le genin demanda alors s'il pouvait lui apprendre quelques trucs. Le Sendai n'était pas du genre à partager son savoir, mais il se revoyait en lui. Un petit peu, c'était peut-être pour ça que...

Pour esquiver ouais, t'es pas doué là d'dans. On va commencer l'entraînement, maint'nant.

Il regarde les alentours, le terrain était assez grand. Pratique pour s'entraîner, c'était bel et bien là le but du grand dojo.

Cours. Le tour d'terrain, à chaque tour de fait, augmente ta vitesse.

Il fallait augmenter sa rapidité, c'était ça le point culminant de ce qu'il voulait lui montrer.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Mar 29 Jan 2019 - 17:35
«Peu importe ce qu’il pouvait dire, l’image ancrée dans mon esprit ne pouvait m’empêcher de sourire.

Les enfants de ce monde étaient tout sauf humain. Que ce soit un enfant combattant, ou un enfant soldat.. Certains naissaient pour combattre. Certains naissaient psychopathes. J’en avais croisé de toutes sortes. Quelque part, je n’étais pas différent. J’étais une créature née de la déprave de ce monde.

Cependant, mon enthousiasme s’effaça presque instantanément à l’instant où il me demanda de courir autour du terrain.

« Ha ? »

Non pas que je ne savais pas l’faire, n’importe qui savait courir autour d’un terrain. Non pas que je n’avais pas l’endurance, à force de me battre à droite à gauche, j’avais à la fois une bonne résistance et une bonne endurance — et en tant que voleur professionnel, je courrais également très vite. C’était même un jeu d’enfant.

Toutefois, c’était parce que c’était un jeu d’enfant que c’était chiant. Oui. C’était également une des raisons pour lesquelles je ne m’entraînais jamais. La chose était rébarbative et ne m’aidait pas à me sortir de l’ennui.

Néanmoins.. Toisant le regard du jeune homme, je finis par lâcher un soupire. Si cela pouvait lui faire plaisir, si cela pouvait le convaincre de me refiler quelques conseils, je pouvais bien faire un effort. Ce n’était pas comme si une fois allait me tuer et comme dit, c’était un jeu d’enfant. À chaque tour, je donnai une accélération jusqu’à courir de plus en plus vite.

« Et ? C’est quoi la prochaine étape ? » Demandais-je tout en continuant ma course.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Mar 29 Jan 2019 - 22:26
Le mercenaire ne le regardait pas courir. Non, il s'était assis sur un caillou présent et se roulait une cigarette. Il fumait. Il possédait même tout les vices de ce monde entre alcool, femmes, combat et maintenant tabac. De toute manière, il avait toujours fumé. Au Colisée, certains avaient droit à certain privilèges et avec le nombre de combats qu'il avait gagné, Ikaku pouvait s'offrir ce genre de luxe, faisant envier d'autres moins remerciés. Ces mêmes personnes prêtes à l'attaquer dans son sommeil ou sur le terrain, Ikaku les écrasait un par un. Toutefois, il n'était pas invincible.

L'entraînement. C'était l'entraînement qui l'avait mené jusqu'ici, personne n'aimait pas et Ikaku ne faisait pas exception à la règle. Il haïssait s'entraîner plus que tout au monde. Sauf que pour en venir à ce niveau de puissance, il fallait forcément passer par là. Il ne répondit pas à la remarque du genin, terminant sa cigarette artisanale sans pression.

Quelques minutes passèrent, peut-être une vingtaine ou une trentaine de tour effectués par le Kirijin. Il se leva, se mit à dix mètres de ce-dernier.

Maint'nant. Tu sprintes de toute tes forces jusqu'à moi, t'retournes à ton point de départ. Puis, je recule de cinq mètres et t'continues ainsi de suite.

Evidemment, ça allait l'ennuyer, ça ennuyait déjà le professeur. Mais, il savait que cet entraînement portait ces fruits.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Mar 29 Jan 2019 - 22:58
« Tss.. » Pestais-je dans ma barbe.

C’était long et chiant. Combien de tours avais-je fais ? Et le jeune homme se foutait clairement de moi. Je le voyais s’asseoir et se rouler une clope comme si de rien n’était. J'avais quelque part bien envie de m'arrêter pour aller lui en demander une.. Ahem.

Cependant, il fallait savoir prendre son mal en patience. Lâchant un soupire, je continuais à courir. Ce n’était pas la première fois que je faisais ça. À l’époque où on m’avait « formé » à devenir bandit, j’étais également passé par là avec quelques petits coups de torture, mais bref. Quel ennui.

Enfin, on passa à la prochaine étape qui finalement.. Se reportait à la première.

« Encore ? » Demandais-je d’un air complètement lassé peut-être même légèrement agacé.

Ce n'était plus vraiment des conseils, mais juste de l'entraînement basique sans intérêt. Était-ce vraiment utile ? Je ne comprenais pas vraiment. Si ça l’ennuyait, si ça m’ennuyait, pourquoi ne pas changer et passer à quelque chose de plus amusant ?

« Tu n’aurais pas d’autres conseils que ceux-là ? À moins que ce soit vraiment là tout ton savoir ? » Fis-je d'un ton provocateur.

Enfin, pour progresser, je pouvais bien le faire. J'entamai les allers-retours de plus en plus large. Je commençais à respirer de plus en plus fort, de plus en plus vite, et ce depuis un moment déjà, mais je pouvais continuer dans la limite de mon rang C.

À la fin de celui-ci, au bout de cette limite, je commencerai à me sentir de plus en plus lourd et à ralentir, malgré mon entêtement à tenir et à continuer.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeu 31 Jan 2019 - 19:30
Le mercenaire était du genre impulsif, il répondait souvent à la provocation mais étrangement il en avait cure de ce que pouvait lui lancer le genin. Il l'avait esquivé toute les techniques de ce-dernier et aurait pu mettre fin à sa vie à plusieurs reprises, en était-il conscient ? Il soupira, simplement le laissant courir en aller-retour, pour ce nouvel exercice. C'était long, rébébartif probablement mais le Sendai savait clairement ce qu'il faisait.

Mon seul savoir ? N'oublie pas que j'te surpasse en tout point.

Lui lança-t-il, de son sourire narquois et provocateur. Il pouvait être bête aussi, le mercenaire. En tout cas, il y avait deux choses que remarquait le Sendai : il ralentissait, mais n'abandonnait pas. Toutefois, Ikaku souhaitait qu'il maintienne sa cadence.

T'ralentis. J'en fais mille de tours comme ça, t'es mauvais. T'mérites pas que j't'aprennes.

Il était lent, trop lent. Peut-être qu'il n'avait finalement pas le niveau pour cela ? Cependant, els paroles du Sendai sont réelles. Il devait augmenter sa vitesse le plus vite possible.

Essaye d'm'toucher.

Il commença alors à bouger en zigzag, de gauche à droite, aller en arrière, donner des feintes. Peut-être que comme ça, la difficulté augmenterait pour lui.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Jeu 31 Jan 2019 - 20:04
Mille tours ? C’était un chiffre exagéré. Il était plutôt beau parleur et aimait bien se vanter, tout comme il aimait bien provoquer les autres.

« Tss.. »

Mais je devais avouer que cela avait de l’effet. Étirant un léger sourire quelque peu agacé et frustré, je concentrai mon énergie dans mes jambes pour donner une impulsion plus importante et entamer une nouvelle course vers le jeune homme, de sorte à reprendre de ma vitesse.

Puis, suivant ses indications, je me rapprochai de lui pour tenter de lui asséner un premier coup. Un coup qu’il esquiva sans difficulté. Il bougeait sans cesse de droite à gauche ce qui faisait de lui une cible difficile à toucher. Mais sans ça, ça ne serait pas drôle, pas vrai ?

Je grinçai légèrement des dents.

« Au moins, c’est d’jà plus fun que de courir dans le vide, » Murmurai-je à voix basse à moi-même tout en étirant un léger rictus.

Je pris à nouveau mon élan pour le coller au cul. Chaque fois qu’il allait à droite, je le suivais dans son mouvement. Chaque fois qu’il allait à gauche, je le suivais à gauche. Je gardais le rythme, voir même que j’accélérais légèrement par moment lorsque je me sentais plus proche de l’atteindre.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Sam 2 Fév 2019 - 11:33
Le Sendai était quelqu'un de rapide et d'endurant, il avait tout misé sur sa vitesse et son agilité pour surpasser ses adversaires, que ce soit au Colisée ou depuis sa fuite du bâtiment de combat. Ainsi, il lançait ses exercices d'entraînement au genin sans pour autant penser qu'il n'en était pas capable. En fait, tout le monde pouvait le faire, il fallait juste avoir de la volonté...

Pour la suite, le mercenaire ordonna au Kirijin de tenter qu'il le touche. Entraînement difficile pour lui, puisque jusqu'à maintenant, tout ses coups ne le trouvaient pas. Il esquivait aisément, de gauche à droite, de droite à gauche, avant en arrière ou inversement. Pourtant, il tentait de me suivre bien que Ikaku avait une bonne longueur d'avance sur son apprenti (c'était ce qu'il était aujourd'hui).

T'serais déjà mort une bonne dizaine de fois.

Il ria, tout en esquiva encore et encore. Le Mamoru avait du mal à suivre, il fallait avouer que le niveau d'écart entre les deux était pour le moment gigantesque. Il voyait légèrement des progrès déjà, mais la fatigue allait vite se faire ressentir, c'était sûr.

Allez accélère! J'suis là.

Apparaissant tout juste derrière lui, il l'attendait là, bras croisés. Des progrès ? Il allait en faire avec lui, qu'il lui fasse confiance pour ce coup.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Dim 3 Fév 2019 - 9:56
La fatigue était inévitable. Je perdais à nouveau de ma vitesse et je respirais de plus en plus fort. Dans ce jeu de course, il avait forcément le dessus. J’avais beau augmenter de vitesse, d’agilité, de précision, de concentration, il était toujours un cran au dessus. Et plus la course poursuite s’éternisait, moins j’avais de chances de l’atteindre. Cependant..

« Combien de fois m’as-tu dis que je serais mort ? Combien de fois m’as-tu dis ça.. et combien de fois es-tu apparu derrière mon dos ! »

À l’instant où il disparut de mon champ de vision, mon attention se reporta automatiquement en arrière. Aussitôt, j’enchaînai un coup de pied rotatif avant de poursuivre avec un coup de coude avec ma vitesse et agilité nouvellement acquise.

Après ce long combat, j’avais compris son jeu. Que ce soit mon dos ou mes poignets, il profitait de mon inattention pour viser mes ouvertures. Il me suffisait de rester sur mes gardes et de garder mes muscles à sleur paroxysme pour protéger mes points faibles et réagir le plus rapidement, le plus naturellement et le plus efficacement possible.

Je profitai de notre proximité pour tenter d’enchaîner une suite d’attaque visant, tout comme lui, chacun de ses points faibles et ouvertures. Héhé.. Combien de fois serais-je mort ?

« Et pourtant, j’suis encore vivant. »

Chance. Malchance. J’étais toujours vivant aujourd’hui malgré toutes les embrouilles dans lesquelles je m’étais mêlé du passé jusqu’à maintenant.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Dim 3 Fév 2019 - 10:46
Bien sur, il voulait voir les progrès qu'il avait fait en une journée. C'était important de progresser, sinon à quoi bon s'entraîner ? Ikaku avait connu ce genre de personne qui régressait d'années en année, il s'était promis de ne jamais faire parti de cette catégorie de personne. Bref, le mercenaire disparut du champs de vision du genin pour apparaître dans son dos, espérant cette fois qu'il ait compris. Et, heureusement, il avait compris.

Le Sendai parait les coups du genin sans grande difficultés avant de prendre le prochain enchaînement sans rien pouvoir faire et d'être dégager quelques mètres plus loin. Sauf que.... sauf que le corps disparut dans un écran de fumée. Il s'agissait d'un clone, le réel Ikaku se retrouvait à l'opposé de la pièce, tranquillement posé sur le rocher où il avait fumé sa cigarette artisanale précédemment.

Bien joué. J'pense qu'là, c'bon.

Il se leva, s'approcha du genin et lui tendit quelques comprimés.

Prends ça, ça t'donnera des forces pour ce que j'vais t'dmander.

Et il recula pour revenir à son emplacement initial. Le sourire aux lèvres, espérant alors qu'il réussisse à faire ce qui lui demande. La technique qu'il tentait de lui apprendre était dès plus simple, mais il était sûr que le Mamoru pouvait réussir.

Charge moi !

Ordonna-t-il alors, espérant qu'il ait bel et bien gagné en vitesse.

Technique Apprise:
 

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Dim 3 Fév 2019 - 11:56
Brusquement, à l’instant où mes poings atteignirent la cible, cette dernière s’évapora en un nuage de fumé.

« Un clone hein.. Tss. » Marmonnai-je tout bas.

Je venais de me faire avoir par un piège ridicule. Lâchant un soupire, je décontractai mes muscles et repris une posture plus neutre pour me retourner vers mon adversaire.

« T’aimes bien les p’tits coups bas comme ceux-là, mh ? T’en connais d’autre encore ? Attaquer derrière.. Utiliser des clones.. »

Je venais de dépenser une bonne quantité d’énergie dans le vide. Quelque chose de plutôt enrageant, moi qui pensais avoir enfin réussi à lui porter un coup. Mais c’était peut-être mieux ainsi. Clone ou pas, j’avais réussi à le toucher et si ça avait été l’original, il se serait pris une sacrée patate en pleine face.

J’attrapai l’étrange pilule qu’il me lança et l'avalai. J’eus un instant de doute, mais après cet entraînement, je lui faisais confiance pour ne pas me donner un poison – Ça serait étrange de perdre son temps à entraîner quelqu’un pour finalement l’empoisonner. Et grâce à cette pilule, je regagnai une grosse partie de mes forces. Effectivement, ça allait m’être utile pour la prochaine étape..

« Hoo.. »

J’étirai un petit sourire tout en prenant une position de course. Puis au top départ, je m’élançai à toute vitesse.

La différence était flagrante par rapport au début de la rencontre, d’autant plus flagrante grâce à la pilule qui m’avait redonné de l'énergie. On aurait peut-être même pu croire que la pilule était une drogue militaire pour booster l’organisme.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Mer 6 Fév 2019 - 21:33
C'que tu comptes dire dans un champ d'bataille ? Tout les coups sont permis, si t'es pas capable d'te défendre, renonce à être shinobi.

Comme à son habitude, son ton était cassant, froid. Il devait se mettre en tête que en temps de guerre, il n'y avait pas de réclamations. Soit il était perdant et mort, soit il était gagnant et vivant, c'était tout ce qu'il y avait à savoir. Les autres shinobis useraient de tout stratagème pour sortir vainqueur. Le genjutsu par exemple... Le Sendai détestait cela pourtant il avait appris à s'en sortir...

Enfin, reprise de l'entraînement qui n'était pas fini mais sur le point de l'être. Il ordonna au genin de le charger après lui avoir refilé une pilule énergisante, ce qui allait lui restaurer une bonne partie de son chakra. Une fois pris, il chargea alors le mercenaire et ce-dernier afficha un sourire en apercevant la vitesse prise par le Mamoru. Parfait, il avait tout compris.

Entrainement inutile, hm ?

Lança-t-il alors. Sa vitesse avait pris énormément en progression, sa charge était absolument parfaite et il pourrait l'utiliser à tout moment combiné avec d'autres attaques aux corps à corps.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku http://www.ascentofshinobi.com/u882

Ven 8 Fév 2019 - 21:37
« Mh.. Ce n’était pas vraiment une réclamation.. Mais un constat sur ton style de combat, mh ! »

J’en avais connu des personnes qui aimaient faire des coups bas - quoique il était vrai que je n’aimais toujours pas les adversaires comme ça. Je préférais quand tout était clair et posé à plat sur la table. C’était épuisant de chercher la petite bête. Je n’aimais pas réfléchir et je préférais frapper, mais je savais faire si le besoin vraiment s’en faisait ressentir. Dans ce monde, les coups bas étaient monnaie courante et comme il le disait, sur les champs de bataille, c’était une question de vie ou de mort.

Terminant ma course, je me retournai en arrière pour admirer ma trajectoire et toute la distance que j’avais parcouru en quelques instants. J’étais moi-même légèrement surpris par ma propre vitesse. J’étirai un sourire à pleines dents, satisfait de cette progression. Comme quoi, après ces efforts et cette sueur dépensée, mon corps avait acquis une meilleure capacité. Si j’en avais chié pour rien, j’aurais sans doute pété quelques plombs, mais c’était assez incroyable et satisfaisant de voir une progression.

« Utile. » Répondis-je simplement avec satisfaction.

Et mine de rien, plusieurs heures s’étaient écoulées et le soleil commençait à se coucher. J'aurais sans doute pu continuer encore quelque temps avec cette pilule, mais elle perdait de ses effets et le temps ne le permettait plus.

« C’est fini pour aujourd’hui on dirait.. » Dis-je en pointant l’horizon.

L’entraînement semblait toucher à sa fin. Toutefois, profitant de ce dernier instant, j’effectuai une belle charge en direction du jeune homme pour tenter de lui asséner un coup. C’était la dernière tentative avant pour moi de me retirer haha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Frapper bien et fort

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: