Soutenez le forum !
1234
Partagez

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan

Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Dim 20 Jan 2019 - 20:53
www

Ces deux dernières années n'avaient pas suffi à Sesshū pour trouver sa voie, sa manière de faire. Le Kaguya avait beau avoir le chance de connaître son but – ce phare radieux pour les navires coincés dans la tempête de l'existence –, il ne l'avait hélas pas encore effleuré du doigt. Son projet en était encore aux prémices : une bouture maladroite qui, à force de greffes, perdait inévitablement en légitimité. Seul le respect que ses confrères apportaient à feu son maître maintenaient tant bien que mal le rêve des deux Kaguya au-dessus de l'eau. Mais quel rêve... Une vision mirifique, envoûtante, idyllique, malgré les innombrables occurrences, lors de rêveries auxquelles il s'adonnait régulièrement.

Ce jour-là, Sesshū ne dérogeait pas à son habitude. Installé en tailleur sur une estrade en bois au centre d'une grande cour zen, bercé par le flux relaxant d'un puits à eau, il méditait. L'augure avait l'habitude de venir en ces lieux. Le Raikou-an, l'Ermitage de l'Aurore, avait su le charmer dès leur première rencontre. Mais ce fut sans doute l'infusion aux feuilles thé noir de son hôtesse, toutes deux mielleuses, qui l'avait convaincu de revenir une deuxième fois. Puis une troisième. Encore et encore... Jusqu'au jour où Sesshū se rendit compte que son âme s'était profondément liée à ce sanctuaire.

Il émergea enfin de ses songes.

Chatouillé par les rais de cette après-midi sans nuage après un séjour bien trop long dans l'obscurité, le Kaguya eut du mal à s'adapter à son environnement. Bien que ses yeux lui demandaient d'être libérés de la torpeur, l'homme s'empêchait de les frotter. Et pour cause, ses valeurs le lui interdisaient. Le calme prévalait sur les plaintes du corps. Surtout ici, en cet endroit charnier, ceint de sa plus tendre et fidèle amie.

En guise de tout rituel d'éveil, Sesshū trempa ses lèvres dans sa boisson tiède. Et promena son regard aux alentours pour inspecter son nouvel entourage.


_________________

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Dim 20 Jan 2019 - 22:02
Parmi toutes les activités possibles à Kiri, susceptibles d'offrir l'apaisement à n'importe quelle âme errante, il y en avait une que Reikan affectionnait tout particulièrement, jusqu'à s'y rendre dès qu'elle avait du temps libre. Le Raikou-an, maison engagée dans la cérémonie du thé, constituait d'ores et déjà l'un de ses passe-temps favoris. En ce jour de repos, elle s'y rendit avec toujours cette même obsession, le retour à la nature. Depuis toujours, par-delà les frontières des marécages tropicaux, les montagnes enneigées ou encore les déserts étouffants, elle n'a jamais abandonné son lien avec cette entité profonde, source de bon nombre de divinations humaines douteuses. C'était sûrement pour cette raison qu'il lui était insupportable de vivre terrée entre des murs, confinée par une civilisation trop éloignée de ses racines à son goût. Ainsi, un passage quotidien dans cette maison ne pouvait lui faire qu'un bien fou, lui permettant d'oublier ne serait-ce qu'un instant ce à quoi elle était désormais réduite.
[invisible_edit]
Sous le soleil radieux de cet après-midi interminable, Reikan foula les premières planches de l'établissement presque muet, où nul client n'osait décrocher un mot, afin de préserver le calme du lieu. Après un bref entretien avec l'hôtesse, elle emporta avec elle sa tasse de thé aux zestes d'orange encore fumante. Une fois à l'extérieur, ce silence si paisible perdurait, quand bien même les oiseaux piaillaient, en l'honneur de la saison des amours.

Au lieu de s'arrêter à l'une des mini-infrastructures en bois servant de socle à la méditation, Reikan se contenta de l'herbe, s'asseyant en tailleur à même le sol, non loin d'un homme aux cheveux d'un blanc foudroyant. Elle déposa son plateau près d'elle, faisant attention à n'écraser aucune des fleurs qui ponctuaient la verdure de la maison. De longues minutes s'écoulèrent, tout juste le temps pour qu'elle puisse savourer sa boisson chaude, avant d'entamer sa méditation. Rien de plus revigorant qu'un thé pareil. Après cette dernière remarque intérieure, elle tomba dans la quasi-inconscience psychique, visant encore et toujours à atteindre une paix intérieure convenable et à se débarrasser de ses tourments. L'aura que la jolie brune dégageait était telle qu'entre temps, plusieurs oiseaux avaient décidé de lui tenir compagnie. Son accoutrement aux tons sombres, imposés par son statut d'aspirante ninja, ne l'empêchait pas de continuer à porter ses ornements traditionnels, composés de parures de tête en or et de multiples pierres précieuses, qui suscitaient d'ailleurs l'intérêt de beaucoup d'inconnus. Il fallait le dire, la jeune tigresse était d'une grâce sans pareille, et cela n'atteignait pas que les hommes. En effet, l'instinct animal, qui l'imprégnait depuis sa plus tendre enfance, se traduisait souvent par l'attraction que même les plus petits animaux éprouvaient à son égard.

Force était de constater que, quand bien même Reikan méditait, ces chamailleries entre mâles et femelles n'arrêtaient pas. Ni une ni deux, sans qu'elle ne puisse réagir à cause du maintien de sa concentration, l'un des rossignols, dont la nature était décidément plus malicieuse que ses pairs, s'accapara un des bijoux de la demoiselle. Ce dernier s'éloigna de quelques petits bonds farouches, afin de constater si ce joyau, d'un bleu si étincelant, était bel et bien comestible. Bien évidemment que non, mais ça, l'oiseau ne l'avait pas encore remarqué, trop attiré par la lueur de sa trouvaille.

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Sam 14 Déc 2019 - 0:47, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan http://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Dim 20 Jan 2019 - 22:38
www

Quand l'oiseau se prit d'une affection toute particulière pour la jeune demoiselle assise non loin de Sesshū, celui-ci se demanda s'il traversait un rêve éveillé. La scène, atypique, comme tirée d'un conte de fée, semblait trop unique pour être vraie. Peut-être l'hôtesse avait décidé d'embellir l'aventure de l'un de ses fidèles clients avec des extraits de mandragore, ou une poudre de graines de pavot à opium. Mais davantage d'effets auraient été ressenti alors. Non, selon toute vraisemblance, Sesshū ne rêvait pas. Et il remercia intérieurement la nature de lui permettre de contempler ce spectacle ineffable.

Vous n'allez pas le rattraper ?

D'un rictus empreint de sérénité au coin des lèvres, le Kaguya s'adressait à la femme dépouillée. Une kunoichi du village, devina-t-il d'un premier coup d’œil à sa tenue, sans toutefois y insister son intérêt. Il se contenta de céder une modeste salutation de la tête, bienveillante, avec l'intention d'une révérence en bonne et due forme.

Ce n'est pas la première fois que je vous surprends en ce lieu. Sont-ce les feuilles de thé, ou les gargouillis de l'eau qui ancrent votre anima à cette maison ?

D'un geste retenu, Sesshū désigna une place vacante en face de lui, de l'autre côté du meuble bas soutenant sa tasse. La bienséance le poussait à engager la discussion avec la jeune femme. Que ce fut le fruit de sa politesse, ou de son désir d'en savoir plus sur le magnétisme animal de sa consœur kirijine, ça, le Kaguya ne le savait encore.

_________________

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Dim 20 Jan 2019 - 23:26
Le voyage dans son inconscient ne put que mener à Reikan au bout du tunnel, après qu'elle ait pu ressasser bon nombre de souvenirs, enfouis jusqu'au plus profond de son être. Le bout du tunnel s'annonçait imminent, alors qu'une voix masculine vint l'arracher de son errance psychique. Ses paupières s'éventrèrent, dévoilant au grand jour ses pupilles d'un bleu azuréen intense. Elle assimila son environnement après son court recueillement, avant de chercher du regard la source d'élocution. Une fois localisée, elle s'imprégna de la question sans toutefois y répondre, avant de s'appuyer d'une main ferme sur un de ses genoux, pour finir par se redresser.
[invisible_edit]
La reprise d'activité de cette dernière fit s'éloigner le malin petit oiseau, tandis qu'elle s'avança jusqu'au bijou qui lui avait été dérobé. Elle le ramassa avec la plus grande des délicatesses, avant de le faire rejoindre la panoplie de joyaux qui ornaient le cou de la kunoichi. Lorsque l'homme eut posé sa seconde question, Reikan décida finalement d'y accorder attention.

« ...À mon humble avis, ce ne sont ni les feuilles de thé, ni les gargouillis de l'eau qui ont suscité mon intérêt en ce lieu. J'opterai plutôt pour... la paisible faune et l'admirable flore qui le composent. »

Après lui avoir décroché sa réponse, elle esquissa un faible sourire. Ce dernier s'amplifia lorsqu'il l'invita à la discussion, qu'elle accepta sans broncher. La tigresse, à l'allure exotique et au physique plutôt atypique, s'approcha du ring intellectuel avec une démarche assurée, après avoir récupérer sa tasse de thé à moitié pleine. Ce n'est qu'une fois convenablement assise face à l'homme, qu'elle le transperça de son regard étincelant, comme si elle pouvait lire en lui. Elle porta une attention toute particulière à sa chevelure, bien que la sienne ne soit pas si banale que ça, puisque jalonnée de petites merveilles. Ce profond silence dans lesquels le duo était plongé, qui fut accompagné par une légère brise brumeuse, s'éclipsa lorsque Reikan reprit la parole.

« Feriez-vous parti du clan Kaguya, si réputé en ce village? La couleur de vos cheveux ne saurait me soutenir le contraire. »

Il était indéniable que tout en cette jeune femme revêtait un caractère allochtone, jusqu'à son art de la discussion, qui semblait également provenir d'un horizon lointain et étranger.

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Sam 14 Déc 2019 - 0:48, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan http://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Lun 21 Jan 2019 - 0:32
www

Il y eut un moment où le temps se ralentit. À l'image de l'abîme que l'on contemple jusqu'à ce qu'elle nous contemple en retour, Sesshū se sentit plonger corps et âme dans cette soudaine bulle d'intimité. Un savant mélange d'intérêt et de retenue animait les sens du Kaguya, ses yeux bridant leur curiosité pour fixer la kunoichi pendant que ses oreilles, elles, affranchies, se laissaient conquérir par le souffle du vent et le chant des oiseaux.

Je crains que la réputation de mon clan ne souille l'impression que vous aviez de moi. Mais je vous en prie, appelez-moi Sesshū. Un enfant de l'os parmi tant d'autres...

Les muscles de l'augure se détendirent subrepticement. Son dos droit, habitude prise afin d'embrasser la méditation à plein esprit, emboita le pas pour relâcher sa tension d'un cran. L'homme regagnait peu à peu ses aises, effleurant un sanctuaire familier du bout des doigts. Un havre de sécurité, de confiance, de paix. Le Kaguya se sentait chez lui.

Je dois avouer que la curiosité me démange. Qu'avez-vous entendu des miens ?

Peut-être qu'en posant cette question limpide, Sesshū espérait une réponse qui sortait de l'ordinaire. Lui-même ne le savait pas. Ou avait pris l'habitude, plutôt, que l'on ressassât les extravagances barbares de feu ses ancêtres à défaut de prendre du recul. Bien que l'augure ne renia pas cet héritage malsain, ses principes allaient à l'encontre du passé.

Si ce n'est que la coloration de notre chevelure est enviée de toutes et tous...

_________________

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Lun 21 Jan 2019 - 1:48
La vue envoûtante des vagues formées par le vent, à la surface de sa tasse de thé bien entamée, eut finalement raison de Reikan. Toutefois, la voix du Kaguya vint la sortir de son atonie, provoquée par cette taciturnité environnante parfois trop poignante pour certains.

« Enchanté, Sesshū. Mon nom est Yasei Reikan. »

Bien qu'elle eut l'intelligence de répondre assez poliment, Reikan se rendit compte aussitôt de son manque de tact flagrant. Pour s'en excuser de façon implicite, elle lui céda un sourire presque gêné, avant qu'il ne la questionne davantage.
[invisible_edit]
« À vrai dire, j'avoue n'avoir entendu que de simples rumeurs sanguinolentes au sujet du clan Kaguya. Néanmoins, je suis loin d'être du genre à me fier à des ragots pareils, quand bien même ils pourraient s'avérer véridiques. J'appartiens aussi à un clan connu pour son inhumanité et sa bestialité... pourtant, ça ne fait pas de moi un monstre. Et puis, même si les civilisés me verraient comme tel, cela me serait bien égal, venant d'êtres diminués se limitant aux généralités. »

Reikan espérait s'être rattrapée tant bien que mal, bien qu'elle n'ait pas commis, elle l'espérait, de véritable offense. Elle détestait par-dessus tout être incomprise, mais aussi mal comprise. Et puis, blesser autrui était loin de s'accorder avec sa nature, ça allait même à l'encontre de ses principes. Finalement, elle détacha son regard perçant de sa tasse de thé, pour le déposer sur la chevelure de l'homme, dont il évoquait la particularité.

« Il est vrai que c'est plutôt inhabituel. Hormis cela, l'habit ne fait pas le moine, comme la chevelure ne fait pas l'homme, pas vrai? »

Reikan se retint de décrocher un rire pour ne pas perturber la sérénité ambiante, retrouvant son sourire inaltérable. Il était temps de retourner la question qui lui avait été posée, bien que les réponses ne se comptaient pas par milliers.

« Quant à vous, qui avez l'air d'être un habitué de cette maison... qu'est-ce qui vous amène au quotidien en cette bâtisse consacrée à l'accalmie? »

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Sam 14 Déc 2019 - 0:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan http://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Lun 21 Jan 2019 - 10:17
www

La plaisanterie du Kaguya avait fait mouche. Il voulut vibrer d'un rire cristallin, lui aussi, mais seul un large sourire vint poindre sur son visage blême, étirant ses joues à en laisser paraître ses premières molaires. Lorsque la jeune femme lui posa une question en retour, demandant la raison de ses réguliers passages en ces lieux, Sesshū haussa un sourcil, et y réfléchit posément. Il y avait tant de raisons, et pourtant aucune de valable.

Pour l'accalmie, justement. Le village, malgré toutes ses qualités, est une ruche bourdonnante. D'aucuns doivent ménager leurs sens, et en particulier leur ouïe, afin de pouvoir compter sur elle au moment opportun. Et à dire vrai...

Le Kaguya se surprit de mettre en forme son dialogue. Il étira sa phrase dans le temps, promena son regard aux alentours : sur ces arbustes nains, sur ce chemin de galets à même l'eau, sur cette fontaine aux balanciers constants, sur l'architecture de cette cour majestueuse, et enfin, sur son interlocutrice allant de concert avec les vertus du décor.

Je suis... attiré par cet endroit.

Bien qu'il n'eût pour projet de parler avec tant d'ambiguïté, l'augure assuma pourtant ses dires. La jeune femme, Yasei Reikan, n'avait rien à envier au thé noir de leur hôtesse, ni aux cheveux blancs mystiques des membres de son clan barbare. Les yeux du Sesshū s'aventurèrent sur les parures exotiques de la kunoichi et, enchanté, il se permit de penser que l'extase pouvait transcender les quatre murs de ce pan de paradis.

Il me permet d'entrer en communion avec la nature.

_________________

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan 1200px-Aries.svg


Dernière édition par Kaguya Sesshū le Lun 21 Jan 2019 - 15:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Lun 21 Jan 2019 - 14:10
Malgré le regard presque opiniâtre que lui accordait son partenaire de discussion, Reikan se contenta de porter sa tasse de thé jusqu'à ses lèvres. En écoutant la raison de sa venue, elle eut le temps pour finir son breuvage encore tiède. Après l'avoir destitué de son contenu, elle reposa sans tarder la jatte sur le piédestal en bois. Attiré par cet endroit? Il est vrai qu'il est d'une beauté avérée face à bon nombre de lieux ici-bas, pourtant... Son regard céruléen prit d'assaut le cours d'eau se trouvant près du duo, après avoir finalement saisi la dernière réponse du Kaguya.
[invisible_edit]
« Dîtes-moi, avez-vous déjà voyagé? »

S'il y avait bien une question parmi toutes que l'espiègle tigresse ne posait jamais par hasard, c'était assurément celle-ci. Coutumière du voyage depuis toujours, il fallait dire que Reikan rejetait plus que tout la conception sédentaire - bien qu'elle y soit réduite à ce jour. Le mode de vie casanier, auquel elle devait aujourd'hui se plier, ne lui plaisait guère et pouvait presque être source de souffrance à ses yeux. Son âme nomade, constamment portée par la liberté et l'errance, était désormais amenuisée par un besoin extérieur mais nécessaire, celui de s'imprégner de la formation shinobi lui étant vitale pour s'endurcir. Cette détermination, foyer de désolation mais aussi d'espoir, s'extériorisait notamment par un regard parfois trop accusateur, et des expressions souvent difficiles à décrypter. Une chose était sûre, comme toute personne ayant dévoué sa vie à l'itinérance, elle possédait un lourd passé. Bien qu'elle n'en parlait quasiment jamais, ce boulet temporel pouvait se faire ressentir par n'importe qui, au travers de son comportement plutôt énigmatique.

Un sourire se figea au coin de ses lèvres, attendant sûrement une réponse exaltante. Peut-être allait-il lui faire part d'anecdotes palpitantes quant à sa vision sur le reste du monde, qui sait?

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Sam 14 Déc 2019 - 0:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan http://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Lun 21 Jan 2019 - 15:39
www

À cette question, Sesshū ne pût trouver de réponse simple. Il y avait voyager et voyager. Parcourir le monde en quête de quelque chose, ou authentique mode de vie auxquels s'étaient adonnés tant d'itinérants déjà ? Hélas, malgré ces deux définitions différentes, ces deux facettes d'une même pièce, le Kaguya ne pouvait répondre par l'affirmative.

Ceci, ce thé, ce lieu, cette eau, cette atmosphère, est ma manière de voyager. Mes ancêtres m'ont initié au Shikotsumyaku afin que je devienne un protecteur du village Kaguya. Rien n'est plus cher à mes yeux que mon clan. Je dois veiller sur lui.

Les serments, l'honneur, les traditions, les mœurs – trop de choses bridaient la liberté de Sesshū, à l'instar de tout enfant de clan soudé et reclus sur lui-même. Pourtant, lorsque feu son maître lui avait conté son périple au cœur des forêts de Hi no Kuni afin de découvrir un sens à son existence d'os et de sang, le jeune Kaguya se surprit à rêver. Dès lors, il quémanda davantage de détails, d'abord ordinaires, ensuite minutieux, jusqu'à se trouver pendu aux lèvres de son grand-père d'adoption à cause de la moindre virgule.

Pourtant...

Sesshū se demandait si toute cette histoire méritait d'être répétée. Il trouvait cet enfant trop jeune, trop naïf. Un auditeur à l'émerveillement facile à qui on pouvait rendre un entraînement quotidien épique, et le nettoyage d'un sol poussiéreux, légendaire.

Oubliez. Je ne suis pas cet homme-là. Ma place est ici, auprès des miens.

Le Kaguya se sentit... gêné. Frustré. Par chance, ses joues évitèrent de trahir son état en restant de blême ; mais son regard, lui, fuyait le jugement de la femme dans sa tasse de thé noir. Ses remords inavoués s'étaient frayés un chemin par la faille de sa nostalgie.

Je vous en prie, décrivez-moi le plus unique des paysages ayant composé votre route. Convainquez-moi de partir à l'aventure pour le contempler de mes propres yeux.

_________________

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Lun 21 Jan 2019 - 19:45
Au cours de sa réponse, la jeune kunoichi avait accordé une attention certaine au Kaguya. Elle se reconnaissait en ce dernier, lorsqu'elle eut ouïe de sa bienveillance envers son propre clan, qui semblait énormément compter pour lui. Le sourire, qui avait pu se dessiner sur le visage de Reikan, se gomma aussitôt à l'instant même où il lui intima d'oublier sa précédente rétorque. Tant bien que mal, elle tenta de démêler le vrai du faux, la contrainte de la liberté. Vraisemblablement, Reikan avait saisi la chose. Kaguya Sesshū était un homme passionné par le voyage, mais cette avide tentation représentait à ses yeux et à ceux de son clan, un embarras formel. Bien que désillusionnée, elle ne le lâchait pourtant pas du regard, ne serait-ce qu'un instant. C'est tout? Cela voudrait dire que pour lui, se résumer à finir prisonnier de son propre clan... était convenable? Elle avait du mal à en revenir, elle qui avait eu la chance de concilier errance passionnelle et devoirs ancestraux. Mais est-ce une vie seulement concevable, à mes yeux? J'en doute fortement. Son désenchantement fut de courte durée, une fois que le Kaguya lui fit part de sa demande. Un sourire profondément sincère se crayonna au coin des lèvres de Reikan, visiblement satisfaite par sa question. Une multitude de lieux défilait en elle, lui compliquant la tâche de choisir l'un d'entre d'eux. [invisible_edit]

« Il y en a tellement... à vrai dire, je ne saurai choisir. »

Toujours en tailleur, la jolie brune ramena ses paumes sur ses genoux, alors qu'une énième brise printanière vint caresser sa chevelure. Une atmosphère pleine de nostalgique commença à grignoter cette bulle d'intimité, alors que le jour tendait à faillir, face à l'arrivée imminente de la nuit. Sous l'insistance du Kaguya, Reikan s'efforça de faire un choix. En excluant toutes les possibilités trop douteuses à son goût, qu'elle estimait ne pas devoir divulguer à une simple connaissance, elle jeta son dévolu sur un lieu plutôt... glacial.

« ...Je crois bien que Tetsu no Kuni fait parti des lieux qui m'ont le plus marqué, du fait de sa pureté enchanteresse. Je n'étais qu'une enfant lorsque j'ai suivi ma famille dans ces montagnes enneigées interminables, et croyez-moi... ce n'était pas une mince affaire. Je me souviens bien n'avoir jamais eu aussi froid de toute ma vie. Là-bas, ce n'était pas la brume opaque qui prédominait, mais bien la poudreuse incessante qui régissait toute forme de vie. Au premier abord, c'est une image plutôt repoussante pour la plupart... »

Son visage vint à se tourner sur la droite, comme si elle cherchait du regard la suite de sa phrase. Il fallut être d'une perspicacité sans failles pour déceler ce qui se passait dans la tête de Reikan, à cet instant précis. Incertitude ou perfectionnisme? Nul ne pouvait le savoir. Elle était un mystère à l'humanité toute entière, elle qui choisissait ses mots comme un bijoutier choisissait ses diamants bruts.

« ...mais moi, je l'ai trouvé plutôt fascinante. Le climat a beau être rude, et les conditions de vie éprouvantes, les habitants de ce pays, aussi bien hommes que bêtes, ont su trouvé l'harmonie avec une nature aussi coriace. J'admire les Samouraïs pour leur loyauté à un mode de vie si unique en ce monde, visant à concilier valeurs de paix, de foi et de communion avec notre mère à tous. Moi qui croit éperdument dans un avenir purgé de toute haine, j'ai été enchantée d'avoir parcouru pendant de longs mois cette couette de neige sans fin, sous cette pluie de flocons. Le froid, quand bien même avait-il pu être extrême, n'avait plus aucune importance... surtout quand j'ai eu la chance d'aller sur les plus hauts massifs, qui m'ont permis de contempler une somptueuse voûte céleste. Les cascades d'eau pure étaient d'ailleurs d'une sublimité à couper le souffle. Même la lune, parfois cuivrée, n'arrivait pas à rester de marbre face à la beauté de cette terre, aussi polaire qu'irréaliste. »

La jeune femme retint un rire dans sa gorge, se contentant d'un sourire authentique, à pleines dents. Ses paupières s'épousèrent, étouffant la lueur étincelante de ses pupilles. Reikan en était la preuve vivante, voyager était bel et bien fatal aux préjugés, à l'intolérance et à l'étroitesse d'esprit. C'était d'ailleurs une aubaine pour elle d'avoir garder foi en ce monde, après avoir passer tant de temps à admirer sa beauté, mais aussi sa laideur, portée par toutes les atrocités encore commises, à ce jour.

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Sam 14 Déc 2019 - 0:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan http://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Mar 22 Jan 2019 - 11:58
www

Sesshū se retrouva projetté deux décennies plus tôt. Le Kaguya venait de maîtriser les arcanes de la Danse du Mélèze l’an passé ; lui et son maître s’étaient retrouvés dans une forêt limitrophe pour sa leçon quotidienne, assis en tailleur pour que l’un enseignât à l’autre son expérience, et que l’autre écoutât l’un avec des œillères.

Ainsi, Sesshū divaguait dans ses pensées, son ouïe toutefois consacrée à la voix cristalline de sa rencontre. Son anecdote faisant directement écho avec le passé agréable du garçon, elle prit une ampleur démesurée. L'augure s'imagina d'abord traverser une tempête de neige, luttant contre le tumulte du vent et du froid contre sa peau agressée. Mais il s'arrêta très vite pour lever la tête vers les cieux, et contempler chaque flocon de neige comme autant de chefs-d’œuvre offerts par Yuukan. L'un d'eux se posa sur son front, entre les deux yeux. Puis commença à fondre par la chaleur corporelle du Kaguya. L'homme essaya de capturer le filet d'eau ruisselant sur son nez du bout de sa langue, mais les secousses d'un rire enfantin l'empêcha d'y arriver.

Quand il cligna des yeux, une figure fut soudain son apparition. Il confia un regard curieux sur cet homme en armure cérémonielle complète, des cornes de son casque aux orteils de ses jambières. Le gigantesque plastron, signature de la tenue des samouraïs, captivait l'intérêt du Kaguya, le noir et l'or ayant trouvé l'harmonie.

Dès lors, le guide lui tendit la main.

En considérant les significations obscures qu'un fragment de rêve pouvait avoir sur la réalité, Sesshū rouvrit enfin les yeux, en possession d'une logique imparable. Ne pas lutter de face contre la tempête. Se laisser porter par le vent. Embrasser... le Bushido ?

... Merci infiniment.

La chose lui semblait étrange à l'oreille, mais plus il se la ressassait, mieux elle prenait racine. En bien des égards, l'augure Kaguya suivait un crédo proche du code d'honneur des samouraïs. Peut-être son maître avait-il omis de lui conter un second pèlerinage, non pas au Pays du Feu, mais à celui du Fer, en compagnie des maîtres du Iai.

Vous m'avez fait atteindre un ciel méconnu, et pour cela, je vous serais éternellement redevable. Tâchez seulement – s'il vous plaît ? – de ne pas abuser de cette dette.

Sesshū illustra sa plaisanterie d'un sourire timide, ses joues roses accompagnant ce dernier dans son rôle de vecteur d'émotion pour brandir la gaieté de l'augure.

Tetsu no Kuni me semble en effet magnifique. Mais comment une jeune femme aussi passionnée par le voyage a pu se retrouver embourbée sur notre archipel ? La Forêt des Os ne verra le jour que d'ici quelques années – d'ici-là, Kiri restera pauvre en horizon.

_________________

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Mar 22 Jan 2019 - 21:41
La dernière lueur du jour vint chatoyer le resplendissant visage de Reikan, miroitant dans ses pupilles, semblables à deux abysses marines. La jeune femme accueillit les remerciements du Kaguya en plissant les paupières, ce qui accentuait le trait d'amande à la fois captivant et envoûtant de ses yeux.
[invisible_edit]
« Je vous en prie, je n'ai fais que répondre à votre requête. »

Son regard s'aventura sur la table en bois qui la séparait du Kaguya, pointant de son attention sur la présence d'un sphinx colobri, au cours de son monologue. Dès cet instant, la lueur d'habitude si douce de son regard adopta une allure carnassière, semblable à celle d'un fauve. Sa main droite, à la démarche aventureuse, se glissa en toute délicatesse vers la petite bête ailée, qui paraissait inoffensive.

« Je tâcherai de ne pas en abuser, sans l'ombre d'un doute. »

Alors qu'elle referma l'emprise menaçante de ses doigts sur le lépidoptère, à l'article d'une mort paraissant inévitable, le regard de Reikan devint on ne peut plus sérieux, suite à la question qui venait de lui être soumise. Le terme était bel et bien le bon, la jeune femme, qui avait déjà vécu tant de choses pour son jeune âge, était embourbée sur cet archipel. Sa main à présent totalement close sur le moro-sphinx, Reikan prit quelques secondes de réflexion, ramenant sa main prédatrice vers son visage.

« Disons que j'ai atterri ici un peu contre ma volonté. Néanmoins... je ne m'en remet pas entièrement à cette vision des choses. Kiri m'a en quelque sorte... aguiché par les portes qu'elle pouvait m'ouvrir, en terme de progression dans la voie shinobi... et je compte bien m'en servir. »

S'efforçant de ne pas se montrer sur la retenue face à son interlocuteur - bien que ce soit irréfutablement le cas -, elle lui fournit une réponse brève, sans se risquer dans des détails pour l'instant inavouables. Malgré qu'elle ait été peinée au plus profond d'elle-même par la réminiscence de souvenirs douloureux, la kunoichi ingénia pour changer le cours de la discussion.

Sa tête vint à se pencher sur le côté, à la manière d'une mimique féline, près de sa main renfermant le précieux. Ses doigts s'ouvrirent précautionneusement, dévoilant la petite bête poilue au corps trapu. Cette dernière, loin d'être apeurée par Reikan malgré son approche farouche et patibulaire, vint déplier sa langue dans le vide, souhaitant s'imprégner des odeurs environnantes. Ayant déporté son attention sur l'insecte aux caractéristiques de colibri, la tigresse avait désormais retrouvé un regard serein, que le doute avait abandonné. La petite créature, annonciatrice de l'arrivée imminente de la nuit, se déplaçait sans crainte sur le dos de son index, avant de bourdonner des ailes pour finir par s'envoler. Les luminaires en papier de riz de la maison de thé, désormais éclairés par une lueur blanche et apaisante, venaient remplacer celle du soleil, portée disparue. Le crépuscule pointait le bout de son nez, offrant au duo un ciel saumon.

« Nul doute à ce sujet, ma venue à Kiri n'est qu'une brève parenthèse dans ma vie à la fois animée et tourmentée par l'aventure. J'espère qu'un jour, vous aurez vous aussi la chance de pouvoir saisir cette opportunité... et si tel est votre désir, vous la saisirez. Qui sait, peut-être que nous nous rencontrerons à nouveau en dehors de ces fâcheuses murailles? »

Reikan décrocha un sourire, faible mais pourtant débordant d'assurance, au Kaguya. Elle ramena sa main droite sur son genoux respectif, après qu'elle ait servi de perchoir au colibri mutant.

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Sam 14 Déc 2019 - 0:53, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan http://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Mer 23 Jan 2019 - 2:28
www

Au cours de leur discussion, le jour s'était lentement éclipsé pour laisser place au manteau orangé du crépuscule. L'âme encore charmée par la promesse d'un futur radieux, Sesshū leva la tête pour admirer le panorama. Bien que ce ne fut qu'un timide coucher de soleil se distinguant dans le ciel à travers un rideau de nuages éparse, l'augure se sentit enveloppé d'un cocon chaleureux, ses nombreux problèmes volatilisés au profit d'une béatitude sans pareille. Et il était ravi de partager ce sentiment avec une jeune femme aussi exotique. Du moins, pour un Kaguya ayant été formé pour mourir aux côtés des siens, à l'âge où les premiers rêves d'amour et d'aventure se forment.

Hélas, la clepsydre de Sesshū contenait un nombre fini de grains de sable fin – instrument que l'augure aurait dû retourner depuis longtemps déjà.

Déjà le crépuscule. Je n'ai pas vu le temps passer.

Bien qu'agréable, cet entracte au Raikou-an avait empiété sur les projets du Kaguya, venu se recueillir entre deux devoirs. Mais avec une once de recul, Sesshū n'aurait raté ce moment pour rien au monde. Il s'autorisa même, sans trop l'avouer, à museler ses principes de rigueur et de ponctualité pour que le moment s'éternisât. Pris entre deux envies, entre deux pulsions, l'augure dût se rabattre rapidement sur l'une d'entre elles.

Ce fut un plaisir de communier avec vous, Yasei Reikan. Vous sublimez ce havre de méditation. Pourrais-je espérer vous revoir un jour en dehors de ces quatre murs ?

Entre deux adultes responsables, il était de mauvaise coutume de tourner ainsi autour de la ruche. Si l'âme et l'expérience de son interlocutrice l'inspiraient autant – pourquoi ne pas le lui dire ? Sesshū hésitait toutefois à déterminer la nature de son intérêt.

Était-ce de la jalousie, de l'admiration, de la sympathie, ou du béguin ?

Un confrère m'attend pour éprouver nos sens au combat. Nous pourrions convenir d'un rendez-vous afin que vous me montriez votre progression dans la voie shinobi.

Encore assis en tailleur, l'augure s'éloigna de la table basse, s'octroyant suffisamment de place pour courber l'échine jusqu'au sol, témoin d'un profond respect pour sa consœur.

Sachez que ce soir, je voguerai sur les cimes des monts de Tetsu no Kuni.

_________________

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe#67224 http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969 http://www.ascentofshinobi.com/t7859-100-sinaaq-l-homme-qui-n-a-pas-froid-aux-yeux
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan Empty
Mer 23 Jan 2019 - 21:38
Le regard éthéré de la jeune femme se perdait dans cet horizon inaccoutumé, pourfendu entre les lueurs capucines et l'obscurité pressante du crépuscule. Les secondes avant l'écroulement du jour étaient comptés, instant que la nuit semblait avoir attendu toute la journée. Cette divagation perdit en ampleur lorsque Reikan eut ouïe de la remarque du Kaguya, qui venait de se rendre compte de l'heure. Cette avancée fulgurante vers la soirée n'avait pas étonné Reikan, qui s'était aisément repérée en fonction du positionnement du soleil dans ce ciel ombreux, tout au long de leur conversation digne d'un entretien entre deux philosophes.

« Je vous renvoie le compliment, Kaguya Sesshū. Nous nous reverrons très certainement, soyez-en sûr, je doute que quiconque puisse se perdre dans une prison pareille. »

Toujours dans les allégories, la femme abandonna l'estrade en bois en se redressant, rejoignant l'herbe en contre-bas. D'un pivot sur elle-même, la tête relevée, elle concéda un dernier regard et un énième sourire à Sesshū. Quelle chance d'avoir un pair avec qui il peut s'aguerrir. Cela me fait penser... qu'il m'en faudrait peut-être un. Elle finit par plisser les yeux, mimique lui procurant un air à la fois malicieux et bienveillant. Tout ceci n'empêchait pas Reikan de percevoir une hésitation certaine dans l'intonation de sa voix, bien qu'elle n'essaye pas de chercher la petite bête. Détestant se sentir gênée pour une quelconque raison, elle était la première à prendre soin de ne pas imposer cette contrainte émotionnelle - voire physique - à autrui.

« J'accepterai volontiers de vous montrer mes talents à l'avenir, à condition que vous en fassiez de même. »

Elle lui renvoya la pareille de sa marque respectueuse, courbant également l'échine vers l'avant. Une fois la tête redressée, elle lui adressa une dernière salutation, avant de s'éclipser en marchant sur l'herbe du jardin de la maison de thé. Lorsqu'elle fut assez éloignée, ses semelles s'ancrèrent dans la verdure, afin d'amortir sa propulsion vers la cime des arbres. Ce n'est qu'en s'enfonçant dans les feuillages qu'elle disparut dans la semi-obscurité, qui avait désormais gagné les lieux.

Fin.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan http://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route

Prendre racine | Ft. Yasei Reikan

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: