Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

L'armée des Douzes Singes [Solo]


L'armée des Douzes Singes [Solo] Empty
Mar 22 Jan 2019 - 15:17
L'armée des Douzes Singes [Solo] 1548155222-apes
猿も木から落ちる
Saru mo ki kara ochiru

Même les singes tombent des arbres
Tout le monde peut se tromper
Il n'est si bon cheval qui ne bronche


12h00

Plusieurs heures ce sont déjà coulées depuis que le Gladiateur s'est levé, se hâtant comme à son habitude depuis quelques maintenant à la paperasse s'entassant sur son bureau au sein des locaux de la brigade de la Kenpei. Une matinée quelque peu intense, trouvant à cause de son précieux rôle de Capitaine, aucuns moments de répit. Un rôle lui pompant la moindre goutte d'énergie dédié à un possible entrainement mais à bien y réfléchir, s'il fait tout ça, c'est pour le bien du pays. Le bien de KiriGâkure no Satô. Les tâches qui lui ont été confiées vont de pair avec ses valeurs, avec ses idéaux. Le recrutement de recrue est similaire à son activité personnelle dédié au sauvetage d'orphelin de guerre pour les affilier à son clan, les formants pour leur donner un nouveau but dans la vie. Néanmoins, faire ça en étant au service de Kiri est bien plus complexe. Un travail lui tenant à coeur mais e once jour de printemps, s'y attelant depuis maintenant de nombreuses heures, le Guerrier Ardent quitte son bureau prenant appui sur ce dernier pour reculer sa chaise, avant de se lever pour prendre un bol d'air.

Au coeur de la Brume, l'impétueux inspire sur sa clope qui fait sa réputation auprès des autres Kirijins se dirige vers un tant ne payant pas de mine au premier abord, afin de s'y commander quelque chose à manger. Son ventre tremble face à la faim, avouant sa faiblesse face aux bol de viandes juteuses et de ce riz chaud se présentant à lui. Assaisonnés aux herbes et aux épices, l'homme a l'habitude de se délecter de ces mets habituellement la journée, lorsque le soleil est à son zénith. Une habitude quotidienne dont le Berserk ne se débarrasserait pas de si tôt. S'installant sur un tabouret fait de bois après avoir passer commande, le Hijin se munie de sa paire de baguette et commence à déguster son plat dans un silence presque sacré. Le chef se hâte à la tâche d'autres commandes de client alors que le Gladiateur apprécie son repas. Mélangeant le riz à son boeuf à la sauce curry, les saveurs des épices et la tendresse de la viande se marient à la perfection, trouvant grâce aux yeux du Tōrikui comme habituellement. À chaque fois qu'il prend plaisir à déguster se plat.

Une dégustation des plus plaisantes pourtant bientôt déranger par quelque chose attirant l'attention du Berserk. Dans son attitude implacable, dédiée à la pure et simple appréciation de sa commande culinaire, le regard de l'homme retient une présence parcourant l'un des seuls parcs au coeur de KiriGâkure no Satô. De loin, le belliqueux ne peut déterminer l'origine de cette chose, ressemblant étrangement à un enfant de bas âge. Toutefois, lorsque l'individu se tourne vers lui, l'Hokkyokusei peut alors remarquer le faciès bleuté qu'il possède. Un étrange symbole bien connue d'une tribu qu'il a pu rencontrer par le passé. des criminels pouvant faire preuve d'une discrétion à toute épreuve, pour ensuite attaquer un village ennemi provoquant le feu et le sang.

« Bordel, t'as vu ça l'vieux ? » dit alors le Chûnin se délectant de sa pinte de bière accompagnant son plat envers le Chef du stand.

Le cordon bleu regarde derrière lui, à travers sa boutique ouverte à 360° et ne voit rien, pensant alors que son client fait preuve d'une folie quelconque. Mais il n'en n'est rien et le Gladiateur est persuadé de ce qu'il a vu. Cette chose ... la conscience du fumeur lui inculque l'idée de savoir ce que ça peut bien être. Il le veut et il le peut. Un visage bleu, une pilosité anormale aux couleurs orangées, Yami se doit de connaitre la vérité. Il en va de son devoir de capitaine, pour assurer la sécurité du village et du pays.

Quittant alors son assise, le Berserk se rend au coeur du parc afin de mettre une identité sur cette silhouette qu'il a pu apercevoir quelques instants auparavant. Cette chose l'intrigue et lorsqu'il a une idée en tête, le shinobi ne peut détourner son intention quant à la connaissance de cette dernière. Il doit en avoir le coeur net. Récupérant alors son hachoir légendaire, planté à côté du stand, l'impétueux court à allure normale afin de n'éveiller aucuns épousons chez les Kirijins aux alentours. Un homme portant une lame géante courant en panique et à vive allure, n'augure rien de bon. Il faut donc la jouer soft. Et pour ça, avant de créer une potentielle panique au sein de la Brume, Yami poursuit cette chose qu'il retrouve en haut d'un arbre.

L'armée des Douzes Singes [Solo] 1548165323-atamanoii

Son visage bleu s'illumine lorsqu'il se place au travers des rayons du soleil, sous l'ombrage créer par le feuillage du peuplier dans lequel il se trouve. Étrangement, cet être quelque peu original porte une armure digne des plus grands samouraïs et semble ... posséder une queue. * Un ... Un signe ? * peut alors penser l'impétueux, le regard menaçant face au primate à l'armure de fer. Un émissaire d'un potentiel ennemi ? L'homme est septique. Il n'en connait pas de ce genre.

A travers ses yeux noirs, d'un arrondi parfait lui donnant un air des plus mignons, le singe s'exprime par un cri léger, similaire à la fusion à la fois d'un ronronnement et d'un miaulement de chat. Toute une attitude prouvant que cet animal est des plus charmants. Néanmoins, le pays des bisounours n'est pas un lieu ni un sentiment que Yami peut visiter ou ressentir. Cette chose n'a pas le droit de sa balader en ces lieux étant donné les derniers évènements s'étant produits. Une bien triste situation que le Chûnin regrette amèrement. C'est par un bout de tissu qu'il sort de sa sacoche, que l'Hokkyokusei tente désespérément d'attraper la capucin. Malheureusement, bien trop vif pour le barbare bodybuildé, le petit être poilu s'extirpe d'une facilité déconcertante prouvant à la fois sa vitesse et son agilité naturelle. Et ce, avant de sauter de sa branche pour atteindre le sol derrière la brute épaisse puis de courir en directement d'un tronc d'arbre au pied duquel, une cavité se trouve. Une cavité au coeur de la quelle le primate plonge avant de disparaître.

« Attends ! Reviens ! » gueule de toutes ses forces le Hijin souhaitant mettre la main sur l'animal désormais identité.

Et sprintant de toute ses forces, le shinobi plonge alors bêtement dans ce terrier pouvant être pas plus large qu'une fenêtre avant de lui aussi, à son tour, quitter l'herbe verte et fraiche du parc de KiriGâkure no Satô.

Silence, disparition. Nouveau Monde.

猿も木から落ちる
Saru mo ki kara ochiru

Même les singes tombent des arbres
Tout le monde peut se tromper
Il n'est si bon cheval qui ne bronche


_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

L'armée des Douzes Singes [Solo] Empty
Mar 22 Jan 2019 - 18:18
A gorge déployée, le Berserk cri de tout son être sombrant dans un tunnel infinie fait de terre et de pierre. Aussi interminable qu'un buffet à volonté, la chute est longue et menaçante. Aussi large que long, le tunnel en vertical n'en fini pas avant que l'Hokkyokusei ne perçoive un orifice faisant entrer de la lumière au sein de cette cavité sombre et rugueuse. Ce faisceau lumineux se rapproche de plus en plus de lui, prévenant d'un choc inévitable entre l'homme et ce qui semble être la fin du voyage.

Chute.
Vide.
Cri.
Fin du voyage.

Défonçant à toute vitesse cet orifice aussi petit d'un trou commun à tout Homme, le Berserk franchit cette barrière immuable avant de se voir livrer à lui même dans une nouvelle chute; à travers le ciel d'une nouvelle contrée. Perçant les nuages aqueux du ciel, le Hijin scrute le sol encore bien éloigné et n'est témoin que d'une immense forêt présente au sol, là où après plusieurs minutes de chute, criant de toute ses forces, l'homme bien s'écraser. Craquant sous le poids de ce dernier, les branches des premiers arbres cèdent avant qu'il ne se réceptionne avec maladresse créant un cratère des plus impressionnants sur le sol terreux. Les oiseaux présents dans les alentours quittent les lieux à grand coup d'aile menacé par cette arrivée en trombe. Comment pouvait-il faire autrement ? L'homme a chuté une distance inimaginable. Cependant, munit d'un parachute fait d'une toile des plus basiques, le capucin au visage bleuté descend sereinement du ciel, passant devant le visage du Gladiateur avant d'atterrir devant. Et de la plus simple des manières, ce dernier se retourne vers Yami avant d'émettre un son de sa gueule, dont le shinobi a dû mal à en croire ses oreilles.

« Salut ! » dit le capucin de sa voix douce et innocente, la patte en l'air pour saluer l'humain.

Une situation des plus surprenantes, trouvant sa perplexité chez le Gladiateur, se relavant alors de sa chute quasi mortelle qui étonnement de lui a pratiquement rien fait subir. Le regard stupéfait, presque inquiet de savoir qu'il est dans un mauvais rêve, il constate sa folie.

« Bordel, j'sais pas c'qu'il y a dans sa bière à c'ui là mais c'est d'la bonne. j'entends des singes parler maintenant. »

Néanmoins, au fond de lui, il prend conscience de la chose. Qu'il existe bel et bien des animaux doués de parole au sein des terres saintes du Yûkan. Des créatures difficiles à trouver voir même impossible de par ses propres moyens, souvent dans des mondes cachés comme celui-ci. Toutefois, le barbare se questionne sur sa présence ici et ne trouve aucunes raisons valables. Pas à sa connaissance du moins. Mais peut être que ce qui arrive dans son dos, usé par l'âge, en témoigne sa voix rauque et granuleuse, peut l'aiguiller sur venue en ce lieu sacré naturellement puissant. — Je vois que tu as déjà eu affaire à 頭のいい Atamanoii. C'est un bon départ. Je doute que tu aurais eu un tel accueil de la part 有力 Yuuryoku par exemple ...

L'armée des Douzes Singes [Solo] 1548176080-sosen
« Mais putain, vous êtes tous des macaques parlant ou quoi ??! »

« Nous ne sommes pas des "macaques" mais les vénérables et honorables Singes du santuaire de l'Arbre Divin 神木 Shinboku ! Surveilles ton langage bougre d'imbécile ! ... Quant à moi, je suis 祖先 Sosen; Chef et Doyen de cette tribu. » rétorque alors celui qui semble être le Doyen de la forêt et maitre de ces singes en frappant violemment de son bois le visage de l'Hijin.

D'une violence inouïe, le choc remet soudainement les idées en place du guerrier avant qu'il ne s'aperçoive avoir atterrit sur une base solide fait de roc entouré par une source d'eau au sein de laquelle le vieux singe se trouve. Quand au capucin se prénommant Atamanoii, il se trouve à la base d'un rocher non moins impressionnant, rigolant à gorge déployée depuis que l'Hokkyokusei s'est ramassé ce coup dantesque. Ce qui a le don de faire bouillir le sang du combattant, s'imageant par un poing serré, commençant à rougir par le chakra du Berserker.

« Ton impulsivité ne t'aidera pas en ce lieu. Hokkyokusei Yami. Tout comme ta façon brutale de te battre. Du moins pas pour le moment. » constate alors l'ermite en voyant la main de l'homme s'armée d'un rouge saillant.

« Ouais c'est cool mais ça m'dit toujours pas pourquoi j'suis là. Tu m'veux quoi l'ancêtre. Et pourquoi ce petit *** m'a emmerder durant mon repas ? J'ai l'impression d'être le seul à l'avoir vu ! C'pas net votre histoire là. Et pourquoi tu sait comment j'm'appelle ?! » palabra alors le Taureau Noir, fumant sa cigarette tout en se caressant la joue suite au coup portée par son interlocuteur.Tout en affichant une mine décontractée et incomprise face à la situation, comme si son coup de nerf n'avait jamais existé.

« Nous connaissons ton existence depuis bien des années jeune Hokkyokusei ... Nous te suivons et nous intéressons à tes dons comme à ta volonté de changer ce monde. Nous avions fait un pacte avec ton père spirituel et mentor ... »

« ... Hokkyokusei Kewashiioke. C'est enflure qui prévoit un coup d'état sur KiriGâkure no Satô. »

« Exactement ... Voilà bien de cela qu'il nous a renié et a trahit notre pacte et nos engagements. Nous avions fait voeux de transparence et de fidélité à la voie de la paix et de la gloire mais Kewashiioke est bien trop attiré par les ténèbres et la criminalité. Il n'est plus digne d'être des nôtres. Mais toi ... Toi, Yami, qui se dresse contre lui dans l'ombre pour empêcher cette folie, NOUS TE VOULONS POUR ARRÊTER CET HOMME ET FAIRE REGNER UNE PAIX DURABLE SUR CE PAYS QUI VOUS A SAUVÉ DE L'EXTINCTION ! »

Une réalité triste mais concevable pour le Hijin, connaissant les intentions malheureuses de celui qui se prétend être son père adoptif, son père de coeur. Et sans dire un mot, ce dernier baisse les yeux d'un air attristé de connaitre ce pacte et cet engagement que son chef de clan avait pu passer par le passé, avant de trahir ces singes étant ses alliés. Comment a t-il pu ? Comment peut-il être ainsi ? Pourquoi fait-il tout cela ? La haine du Berserker Ardent ne cesse de grandir au fond de lui, se confortant de plus en plus dans ses idées vouant à lui ôter la vie. Ce dont parle le primate semble se diriger vers une potentielle alliance des deux camps afin de destituer leur traitre commun.

« Vous souhaitez un commun accord si j'comprends bien ? Histoire de mettre un terme à l'ascension de cet enculé. »

« On peut dire ça comme ça ... Dans .. ta manière de palabrer ... Le plus important, ce que tu dois comprendre, c'est que tu es son héritier légitime, celui à qui sera léguer tout ce qu'il a entreprit. L'orphelinat, le clan ! Nous savons que tu emprunteras une voie différente de celle que Kewashiioke a choisit jusqu'à présent ! Yami, tu es l'élu ! Celui qui doit hériter de la force du Grand Chimpanzé Nordique, de l'intelligence de l'Orang-outan de l'Est, de la vélocité du Capucin du Sud et de l'agilité du Singe-Araignée de l'Ouest ! »

Une révélation des plus honorables faite à celui dont le destin semblait tout tracé !




_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

L'armée des Douzes Singes [Solo] Empty
Mer 23 Jan 2019 - 20:52
La notion d'élu varie de bien des manières que ce soit en sein de peuples ou d'ethnie différentes, comme dans des mondes opposés. Quels sont les éléments qui font d'un potentiel élu, l'homme qu'un groupe choisit pour répandre leur légende ? Qui peut-on être pour décider que telle ou telle personne est susceptible d'être l'individu qui répond aux critères du Messie ? Ici, il semblerait que le Berserk soit l'héritier de la flamme de l'espoir, cette flamme portée anciennement par le grand Kewashiioke, dans l'adolescence de ce dernier. Néanmoins, les guerres et les différents conflits qui ont ravagées et qui ravagent ce monde ont fait de cet homme, le Tyran qu'il prétend être aujourd'hui. Une erreur qui semble peiné l'ancien singe du nom de 祖先 Sosen que constate l'Hokkyokusei, voyant le regard du primate sombrer dans de sombres souvenirs. Une situation touchant malgré son aspect rustre et froid, le shinobi présent au sein de ce lieu sacré. Il prend malheureusement conscience de la tristesse de ces animaux, trahit par l'homme en qui ils avaient confiance. Et aujourd'hui, les voilà qu'ils se retrouvent vers le Hijin afin de perpétuer le mythe de paix perpétuelle.
Alors est-ce que le Berserker Pourpre est celui du doit amené la paix par la voix des simiens ? L'être ultime voué à faire parler le fer pour défaire les hommes souhaitant répandre le sang et le chaos ? Yami commence à y croire.

Cette tension retombe alors soudainement, lorsque le patriarche à poil décide d'emmener le Chûnin au coeur d'un temps à ciel ouvert. Au centre d'un lieu principalement recouvert par la mousse et des lianes aspirant un peu plus à s'enfoncer au coeur de la Jungle, le Hijin accompagné du grand prêtre 祖先 Sosen ainsi que du capucin à tête bleu, 頭のいい Atamanoii, s'arrête au pied du plate forme ancienne faite de pavé de pierre. Autour d'eux, dans leur immensité déployant une énergie naturelle démentielle que peut ressentir Yami, se trouvent douze statues. Des corps entiers, taillés dans la pierre ancienne, prenant la forme de douze grands singes et derrière lesquels se trouve un arbre millénaire de taille plus qu'impressionnante au tronc des plus immenses.. Un lieu des plus impressionnants ne tirant aucun son de la bouche de l'homme, lui qui pourtant a l'habitude de palabrer des bêtises dans n'importante quelle circonstance.

Se plaçant en face de l'homme, le singe blanc recommence alors à lui adresser la parole.

« Tu es ici au coeur de l'Arbre Divin 神木 Shinboku, un lieu sacré. Comme tu as pu le remarquer, ces statues sont bien réelles. Elles représentent les douze singes sacrés à l'origine de notre création. Ils sont ceux que nous implorons quant à leur sacrifice face aux dangers adverses. » rétorque le Doyen, montrant du bout de sa canne les stèles se tenantes tout autour d'eux.

« Comme des dieux quoi ... Mais dis moi simplement c'que j'fous ici. S'tu veux qu'on fasse équipe pour mettre une fessée à Kewashiioke, on a qu'à s'le faire ce pacte puis voilà. J'vois pas c'qui a de compliqué ... » palabra alors le Taureau Noir, sa cigarette au bout des doigts.

« Justement, j'allais y venir ... -sombre crétin- »

« Tu viens d'dire quoi l'macaque ?! »

« Quoi ? Moi ? Rien. je te disais juste que ta venue ici n'est pas anodine. Comme je te le disais avant, si nous t'avons amenés ici c'est pour faire appelle à ton aide pour détrôner cet homme nous ayant trahit et aussi, pour compléter tes forces, tes dons de shinobi. Les plus grands ninja de ce monde ont fait appel à un pacte d'invocation pour gagner la plus part de leur combat. C'est un avantage que tu ne dois pas prendre à la légère ! Mais accepter ce pacte n'est pas si simple comme tu sembles le prétendre. Tu dois passer plusieurs étapes, au nombre de trois, avant que l'on puisse procéder à la signature de ce dit pacte. Ne sois pas si serein que ça, Hokkyokusei Yami. Tu n'as encore rien vu ... »

Des étapes nécessaires quant à la bonne entente du shinobi et de ces primates ? Le Hijin ne voit rien de mal dans tout ça. S'ils veulent combattre, alors Yami est leur homme. Ces étapes, il n'en fera qu'une bouchée même s'il ne sait pas de quoi il est question.

« Vas-y Papy, envois tes gars ! »


Les 3 épreuves quant à la signature du pacte sont proches. Comment va s'en sortir l'impétueux ?


_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

L'armée des Douzes Singes [Solo] Empty
Jeu 24 Jan 2019 - 15:47
C'est un soudain calme qui s'installe au pied de l'arbre sacré, laissant comme seul acteur le vent soufflant sur le sanctuaire. Le regard de l'homme croise celui du primate Doyen de dire avant que la forêt autour ne se mette à vivre de plus en plus. Le Berserk le sait, il le sent, ce n'est pas le vent qui pousse ces conifères à se mouvoir de la sorte. Quelque chose approche à une vitesse folle et malgré qu'il ne soit pas le plus grand shinobi doué de dons sensoriels, le Hijin ressent plusieurs présences arriver sur sa position. Est-ce ça les trois étapes ? Va t-il se faire assaillir par des singes en guise de défi ? Présentant une certaine inquiétude à ce qu'il va bien pouvoir se passer, Yami dégaine son hachoir titanesque de son dos se mettant en garde, prêt à les affronter. Paré à toute éventualité, le regard du Gladiateur fixe ses arbres s'écartant du passage de la créature avant que les premiers tronc face à lui cède sous la puissance du monstre.

L'armée des Douzes Singes [Solo] 1548336793-gekirin L'armée des Douzes Singes [Solo] 1548336103-iyakegasasu

Sous la grandeur du primate, Yami relâche son emprise sur la garde de son arme lourde, laissant l'acier de cette dernière venant se planter dans les pavés à ses pieds. Ce singe immense, portant une armure sombre aux reflets or, affiche une gueule enragée et fait transparaitre toute la puissance dont il peut faire preuve à travers sa prestance. L'Hokkyokusei en est impressionné, il ne connaissait pas l'existence d'une telle créature et à la voir ici aujourd'hui, il est heureux d'avoir ce type "d'individu" à des côtés. Même si ce n'est pas encore le cas. Aux côtés de ce géant, positionné sur son épaule, un deuxième singe de taille classique à poil blanc blanc, portant lui aussi quelques artefacts guerriers est là. Le léger silence reste entre les animaux et le Chûnin, avant que le plus gros ne s'adresse à son maître d'une voix résonnante, grave et puissante. A côté, les grands airs menaçants du Gladiateur nne sont que du pipi de chat ...

« Sôsen-sama ! Excusez nous, nous encore encore en retard ! C'est entièrement de ma faute ! » résonne alors le plus grand d'entre eux, comme gêné de son retard dont Yami ne voit pas où est la faute.

« Ne t'excuse pas 逆鱗 Gekirin, c'est déjà bie nque vous soyez ici tous les deux ... Hokkyokusei Yami, je te présence 逆鱗 Gekirin, héritier de la force du Grand Chimpanzé du Nord et 嫌気が差す Iyakegasasu, héritier de l'agilité du Singe-Araignée de l'Ouest. Ils sont là pour te faire passer les trois étapes. »

« Trois étapes, Deux singes ? Y'a pas comme un problème ? » rétorque le Berserk, affichant une mine dépité. Des singes dénués d'intelligence, ce serait le meilleur.

« Ne t'en fais pas, nous savons compter. Le troisième et premier d'entre eux que tu vas devoir affronter est 頭のいい Atamanoii. L'Héritier de la ténacité du Capucin de l'Est. Tu vas devoir ... faire preuve de ténacité en effet ... »

Sans dire un mot, le shinobi accepte et se place alors au centre du cercle voyant le capucin au visage bleu descendre de son cailloux pour venir se placer en face de l'homme. De ses trente cinq centimètres de haut, le petit être au pelage d'or regarde Yami se son regard un tantinet globuleux mais mignon à souhait. Il le regarde avec insistance. Une, deux, trois secondes. Des secondes se transformant en minutes et des minutes ressemblantes fortement à des heures. Une situations des plus longues qui au final, vue de l'extérieur, ne dure pas plus de cinq minutes. La patience n'étant pas la plus grande qualité du Berserk, lui agissant plus simplement par impétuosité, ne ressent pas le besoin d'attendre autant. Et ce pour quoi ? Pour se retrouver dans un silence à fixer le capucin dans les yeux, comme un duel de regard. Après plusieurs instants, le Hijin n'ayant pas décrocher son regard, son sang commence à bouillir sérieusement dans ses veines, remarque que tout ce cinéma ressemble à ses duels consistants à se fixer le plus longtemps possible jusqu'à que l'un d'entre eux lâche la pression. Un jeu des plus énervant pour l'Ardent, préférant l'actif ou passif. L'Homme se pose dans ses pensées, réfléchit, tout en gardant le contact visuel et repense à ce que le bien Sôsen a pu dire. Tu vas devoir ... faire preuve de ténacité en effet La ténacité, la patience. Yami comprend mieux. Cette patience encore inconnue chez lui peut développer un nouveau sens qu'il ne connait pas encore. Il peut alors analyser les intentions en restant calme, en faisant preuve de sang-froid. Ne pas partir au quart de tour peut être bénéfique. Comme ici. Il reste calme, fixe Atamanoii dans le noir des yeux depuis bientôt un quart d'heure sans broncher. A son habitude, il aurait déjà abandonné dès la première minute. Il aurait même pas prit la peine de faire cette épreuve, s'il connaissait avant de quoi il était question. Semblerait-il que le Hijin découvre ses capacités à attendre, à devenir calme. La sérénité du lieu y fait, elle calme les ardeurs de l'homme, calme ses pulsions barres et sanguinaires. Des pulsions, devant être maitrisées d'après le grand singe blanc qui, sans patience ni réflexion, peut conduire à l'impétuosité la plus totale et de ce fait, devenir comme son patriarche, assoiffé de vengeance et de sang à travers le temps.

Cette séance intensive mentalement prend alors fin lorsque le singe a visage bleu décide d'y mettre fin et regarde par la suite son maitre, lui fait un léger signe de tête afin de confirmer. Mais confirmer quoi ?

« Félicitation Yami, 頭のいい Atamanoii me dit que tu es aptes à passer à l'épreuve suivante qui demandra ce que tu viens d'acquérir actuellement. Cette épreuve que tu viens de passer ... T'as fais prendre conscience de nombreuses choses qui te seront bénéfiques à l'avenir. Que ce soit personnellement ou pour faire ce dont tu es destiné. Désormais, passons à la seconde épreuve ! »





_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

L'armée des Douzes Singes [Solo] Empty
Jeu 24 Jan 2019 - 16:54

« Félicitation Yami, 頭のいい Atamanoii me dit que tu es aptes à passer à l'épreuve suivante qui demandra ce que tu viens d'acquérir actuellement. Cette épreuve que tu viens de passer ... T'as fais prendre conscience de nombreuses choses qui te seront bénéfiques à l'avenir. Que ce soit personnellement ou pour faire ce dont tu es destiné. Désormais, passons à la seconde épreuve ! »

« On dirait que c'est à moi ... J'espère qu'il est prêt, j'suis pas là pour jouer ... » dis alors le dénommée 嫌気が差す Iyakegasasu, montrant une indifférence totale face au Berserker.

Sautant de l'épaule du chimpanzé géant, le grand signe-araignée au pelage blanc se présente face au Gladiateur, munit de son bâton munit d'une couverture en bronze. Tout de même de grande taille, debout sur ses deux pattes, l'animal atteint facilement le mètre quatre vingt dix de l'homme et se place devant ce dernier, le fixant dans les yeux comme pour évaluer la puissance de l'humain. Une situation faisant monter la pression alors que comme il l'a apprit auparavant, Yami fait preuve de patience. Cependant, cette ténacité contrôlant son sang froid ne dure qu'un bref instant avant que l'impétueux se demande ce qu'il va se passer, ce que ce singe va bien pouvoir faire.

« Ben alors mon gros, on veut jouer au dur ? Je t'attends ! »

Une provocation de la part de l'homme similaire au signa le départ de cette nouvelle épreuve, faisant reculer le primate de quelques pas avant qu'il ne compose une série de mûdra. Se tenant sur ses gardes, le shinobi patiente et observe, voyant ce qu'il va bien pouvoir lui sortir. À la suite de ses signes incantatoires, le primate s'arme de son bâton jour les majorettes avant de frapper les pavés à ses pieds avec à deux reprises. Soudainement, le sol se dérobe sous leurs pieds et les deux adversaires sur retires des lieux chacun de leur côté laissant la stèle plate de transformer en un parcours d'obstacle. Colonne, pièges, lac miniature, le terrain se transforme littéralement laissant présager que la deuxième étape est sur le point de commencer.

« Tu vois ce parcours ? Je vais te montrer une solution pour le réussir. Tu vas devoir faire exactement le même chemin que moi. Cette épreuve à pour but de travailler ta logique, tes réflexes et ton agilité. Je vais te juger sur ces trois aspects. Aller, on y va ! »

嫌気が差す Iyakegasasu se jette sur la base d'une première colonne avant d'en atteindre une deuxième esquivant par la même occasion quelques projectiles aiguisés pouvant causer une mort certaine. Il se jette alors sur la surface aqueuse et la parcourt en une fraction de seconde avant d'atteindre un bout de terre, face à un nouveau piège projetant des pointes faites d'acier rouillé. Un sort terrible pour ceux qui se feront avoir par celui-ci. Il prend ensuite appui sur une nouvelle colonne avant se se projeter à l'autre bout du terrain, bénéficiant de ses aptitudes naturelles de primate pour atteindre le point de départ. Atterrissant donc aux côtés du Berserk. Les deux se regardent un court instant avant que Yami ne s'engage dans le parcourt. Sautant sur la première base, il saute sur la deuxième évitant les premiers projectiles qu'il a pu apercevoir partir du sol quelques mètres en dessous de lui. Présent que la deuxième base, il se lance à travers le lac avant d'user d'une charge du Berserker de façon à traverser la zone aqueuse. Se baissant ensuite, sur ce morceau de terre, il évite les derniers projectiles avant de se mettre à grimper la dernière colonne de pierre avant de se propulser à son tour à l'autre bout du terrain, en direction du singe blanc. Mais face à la facilité dont fait preuve l'Hokkyokusei, le grand blanc s'arme de son bâton et en une fraction de seconde le balance en direction du barbare. Perçant l'air, tournoyant au sein de ce dernier, le bâton de bronze du grand Singe-Araignée fuse à une vitesse démesurée avant d'atteindre Yami. Mais percevant de dernier, entrant en contact au dernier moment, le Taureau Noir ne se contente plus de foncer mais fait preuve de réflexion, des patience. De ténacité. Passant par dessus la lance ronde, le Hijin atterrit face au singe, le poing serré prêt à le frappé pour cette tentative. Le primate tente d'esquiver mais dans sa fourberie et sa réflexion, le shinobi se baisse pour tourner sur lui même et lui affliger une balayette faisant chuter ce dernier. Alors qu'au même moment, son bâton vient se planter dans le pilonne.

Se relevant surprit par l'action du guerrier, le primate ne peut que s'incliner. Yami a prouvé sa vitesse et sa logique d'exécution, ses réflexes, sa ténacité et a su improviser pour surprendre son adversaire.

« je dois avouer ... Que tu m'as surpris humain. J'acceptes ma défaite. Félicitation à toi ... » dis alors le montrant un brin d'érotisme et de crispation.

« T'en fais pas ! Si j'avais pas passé la première épreuve avant, tu m'aurais eu à coup sûr ! Faut dire que ton truc du bâton là, c'est mortel ! Hahaha ! » rétorque le Berserk montrant à son nouvel ami que ce n'est rien et qu'il l'a même surpris par sa technicité.






_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

L'armée des Douzes Singes [Solo] Empty
Ven 25 Jan 2019 - 13:06

Rien ne peut arrêter le Gladiateur désormais. Les deux premières étapes sont passées et son ascension vers le sommet de l'Arbre Divin 神木 Shinboku . La ténacité ainsi que l'agilité et la logique d'exécution sont désormais siennes, il ne reste plus qu'une ultime épreuve pour le Berserker à passer avant qu'il ne puisse prétendre à la signature de ce pacte le reliant par le sang à ses singes portants une attache toute particulière à la sauvegarde de ce monde. Et alors que les pavés se reforment sous l'art ancestrale du singe-araignée au pelage blanc, le Grand Patriarche s'avance vers le belliqueux, faisant résonner le bois de sa canne à travers le sanctuaire perdu.

« Impressionnant ... Vraiment impressionnant, tu es ... Néanmoins, la prochaine, quoi que des plus aptes à être déjà en clin avec tes aptitudes primaires ne sera pas de tout repos. (...) Et cela se passe ici et maintenant, en compagnie de 逆鱗 Gekirin ! Chimpanzé Hurleur, héritier de la force du Grand Chimpanzé du Nord ! » dit Sôsen, montrant du bout de sa canne d'appui le singe au poil ténébreux en armure, comme pour lui donner le feu vert d'attaquer.

« Oy ! Entendu Sôsen-sama ! J'attaque ! » résonne alors de la part de Gekirin, puissant et ravageur.

Et dans sa vélocité la plus pure, la plus intense, le macaque géant prend appui sur la stèle sur laquelle il se trouve avant de la faire céder sous son poids monstre, sautant par la même occasion jusqu'à atteindre l'homme devant rendre justice, "La Balance". Caché par l'immense silhouette du primate, le soleil ne peut qu'afficher l'ombre du géant au poil obscure au dessus du Gladiateur, retombant à toute vitesse en direction du sol. Remarquant l'immense animal, l'Hokkyokusei esquive de justesse se faisant tout de même projeter, contre l'épaisse écorce d'un tronc présent un peu plus loin, à la suite de l'impact des plus puissants. Les gravas volent en éclats et la plateforme sur laquelle ils se trouvaient tous de puis le début, cette même plateforme qui s'était transformée en un véritable terrain d'entrainement. Il n'en reste plus rien, plus aucunes traces. Seulement un cratère. Un trou de la taille d'un quartier entier de KiriGâkure no Satô. Le regard craintif, celui qui affichait un air des plus enjoué par rapport à cette confrontation prend désormais conscience que son adversaire est bien plus puissant qu'il n'y parait. D'un certain côté, ce singe est plutôt gros, immense, impressionnant. Qui pourrait douter de la puissance de frappe d'un tel monstre ? De ses rétines obscures, le berserker observe le singe contracter ses voies respiratoires avant de prendre une grande bouffée d'air puis t'expulser un cri démentiel, prenant la forme d'onde sonore intense. Le fameux cri du singe hurleur ... Prenant une ampleur encore plus importante de part la taille de son utilisateur, Yami, contre se tronc, se retrouve propulser, maintenue contre cet arbre avant que l'écorce et le bois de ce dernier ne cède sous la puissance du hurlement. Balayé alors par le souffle, les arbres alentours et le Gladiateur s'envolent sur quelques mètres avant de retomber au sol essuyant par la même occasion quelques dégâts non négligeable. Se relevant alors avec difficulté, Yami voit la forêt qu'il vient de traverser, s'écarter devant lui avant de voir apparaitre le chimpanzé en rage, prêt à en découdre. Mais s'il veut la jouer comme ça, alors le Taureau Noir est son homme. Et il fera preuve de ténacité, d'agilité ainsi que de force pour battre ce primate qui désormais reprend appui au sol pour s'envoler au milieu de ce ciel bleu couvrant le sanctuaire perdu, avant de retomber, de vitesse égale à la dernière fois, son poing serré paré à écraser la minuscule face de l'humain. Prenant désormais au sérieux la menace qui plane au dessus de lui, le guerrier se recouvre de son aura de Berserker Pourpre, fait de chakra rouge pour la force et blanche pour le fûton qui l'aide à décupler considérablement la puissance. Il prend alors appui à son tour sur le sol mousseux de la forêt et disparait de sa position. Premier point; la Ténacité. Malgré les coups reçus, le fait que Gekirin lui demande d'abandonner après de multiples attaques, qu'on lui dise qu'il n'est pas à la hauteur, qu'il n'en vaut pas la peine. Tant qu'il restera debout, Hokkyokusei Yami restera debout et fera face à ses responsabilités. Second Point; l'Agilité. S'il est bien trop lent, ici le vent qu'il 'entour et le propulse est suffisant à faire douter de la présence de l'homme au primate. Le regard du poilu se voit controverser. Il ne sait pas s'il est devant lui ou pas. Alors frappant dans le vent, il croit pouvoir toucher le Gladiateur, mais en vint. Et pour finir, revenant face au primate ... Troisième Point; la Force. Serrant le point, faisant appel à la rage du Berserker, Yami assène un coup des plus puissants au Kong, l'envoient en direction des autres singes avec lesquels il a passé toutes ce épreuves. La vitesse est telle que ce dernier vient s'écraser sur une longue distance avant de tomber nez à nez face au singe-ancien.

« Dé..Désolé Sôsen-sama ... J'ai échoué. »

« Ne t'en fais pas ... On va soigné tes blessures. (...) Quant à toi, félicitation. Hokkyokusei Yami. Tu as réussis les trois étapes. Viens approche et signe ce pacte. » dit Sôsen, se tournant vers le gladiateur tout en faisant apparaitre un parchemin à ses côtés, demandant à Yami de le signer de son sang.

Se mordant alors le pouce, il trace de son sang frais le papyrus avant d'être prit de la mêne sensation qu'au départ; tomber sans jamais s'arrêter. Comme si le rêve prenait fin, qu'il revenait soudainement à la triste réalité. Lui qui aimait tant se battre, il aurait bien aimer rester pour continuer. mais comme on dit toute bonne chose a une fin. Et dans sa descente, la voix de Sôsen retentit.

« N'oublie pas, tu fais partis des nôtres désormais. Ce pacte, tu dois l'honorer. Pour faire appel à l'un d'entre nous, fait don de sang avant de composer le simple mûdra de singe. A ce moment là, nous t'enverrons quelqu'un. Fait ce qui doit être fat jeune Hokkyokusei. Ne nous déçois pas ... »

Et dans ce beau discours, le Berserk est prit de sursaut, la sueur inondant son front, assis au pied de l'aire magique du parc de KiriGâkure no Satô. Etait-ce un mauvais rêve ? En tout cas, le Hijin en garde une belle cicatrice, sur le pouce.



_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

L'armée des Douzes Singes [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: