Soutenez le forum !
1234
Partagez

Nouvel horizon - Rp solo.


Nouvel horizon - Rp solo. Empty
Sam 26 Jan 2019 - 5:07

Nouvel horizon


Kumo - printemps année 203


Ft. Solo


Depuis son dépars de Joheki, notre jeune homme avais fait un long chemin. Il avait abandonné l'idée de rester a joheki, auprès de leur '' Princesse '' en tant que garde du corps temporaire. L'idée de se faire forcer a avoué son passé douloureux sans qu'elle n'est faite le moindre pa vers lui. L'avais plutôt rendu mal à l'aise. Il avait vraiment du mal en face des personnes qui demandais d'obéir au ordre en vue de leur force ou richesse. Ce qui avait sembler être le cas en face de cette princesse. Lui dire qu'il ne risquait rien pour ensuite lui dire qu'il doit se soumettre a elle alors qu'il ne la connaît pas, simplement parce qu'elle était une princesse. Sachant que ce dernier n'était là que temporairement l'avais poussé à repartir en voyage. Il est vrai qu'il ne pourrait rentrer dans un village ninja sans révéler son lieu de naissance. Mais la peur de se faire rejeter ou jugée comme un être mauvais lorsque l'information serait dévoilée. Lui faisait très peur. Il était parti sûr un coup tête, sans savoir où il irait.

Sûrs, son chemin, Ryuji avais fait des campement ici et là, dormant a la belle étoile. Il avait chassé les lapins et les sangliers sûr son passage. Il devait bien se nourrir, comme ce dernier ne savait toujours pas compté. Il avait décidé de ne pas dépenser les ryos qu'il avait reçu de la seule femme qui l'est aimée. Sa route vers l'inconnue lui fit retourner dans Hi no kuni, après tout, il n'avait guère le choix de passé part là. Il n'allait certainement pas prendre la mer alors qu'il avait peur de l'eau. Quitté Wasure avaient déjà été un enfer pour lui, il ne comptait pas retourner sur la mer avant un bon boute de temps. Il était toutefois certain que cette dernière ne voulait pas qu'il y retourne vue qu'elle était celle, qui l'avais fait fuir part la mer. Il était toutefois certain que cette dernière ne voulait pas qu'il y retourne vue qu'elle était celle, qui l'avais fait fuir part la mer. Lorsqu'il sera plus fort, lorsque toute l'agitation que subissaient ces nouvelles terres s'arrêterait. Il envisagea allez la récupérer, elle était comme une mère pour lui.

Sûr sa route, ryuji avais fait la rencontre de nombreux paysans, tout plus au moins amical. Certain était plutôt agressif et vulgaire sans la moindre raison. C'était vraiment étrange de voir tant de personnalité différente. Depuis qu'il vivait hors wasure, il avait pu voir qu'il avait toute sorte de personnes. Il n'y avait pas juste des hommes avec des personnalité agressif, malsaine ni même mal attentionné. Certaine, était pure, d'autre était un peu idiot, il en avait même qui était très gentiles même s'il niait vouloir l'aidée. D'ailleurs, ryuji avais rencontré un groupe de personne. Ce qui aidait beaucoup ryuji, car le petit groupe se déplaçait dans un grand chariot tiré part deux chevaux. Ceux-ci avaient croisé ryuji alors qu'il était en pleine chasse. Il semblerait que le groupe était eux aussi après la bête que le violet avais décidé de m'être au feu. Sous l'attente de chacun, Ryuji partagea la bête tandis que ceux-ci lui permettent de voyager avec eux. Ce qui aidait beaucoup ryuji, car le petit groupe se déplaçait dans un grand chariot tiré part deux chevaux. Dans ce petit groupe, la jeune femme avait cette personnalité gentille, mais qui niais toujours ces bonnes attentions. C'est avec l'aide des deux hommes que notre violet appris que cette personnalité était appeler, Tsudere.

Durant leurs séjours ensemble, ryuji fut aidée part le petit groupe, ceux-ci avaient eu l'amabilité à lui apprendre un peu plus à lire et écrire. C'était suite à quelques évènements que ceux-ci avais appris l'incapacité de lire et écrire du jeune homme. Malgré tout les rire, ceux-ci n'avaient pas dénié ni chercher à savoir d'où il venait pour ne pas connaître ces capacités. Il avait appris qu'ils étaient des marchant ambulant, voyageant de pays en pays. Ce qui était très intéressant en vue de toutes les anecdotes que ceux-ci lui racontèrent. Avant qu'il ne les rencontre, cela faisait déjà quatre jours que le violet voyageais a pied. Alors depuis qu'il les accompagnait, son voyage vers un nouveau village avais été bien plus court que prévue. Deux semaines s'étaient écoulé depuis son départ de joheki, il avait appris nombreuses choses durant son voyage. Il était maintenant devant une grande arche, celle-ci était appelée l'arche grise. Elle était l'entrée du village de kumo selon les dires du petit groupe. Étant donné qu'il était arrivée, celui-ci, c'était séparer d'eux. Après tout, ils ne comptaient pas ne pas s'arrêter a kumo, mais allez plus loin. Hors, Ryuji avais été un peu intrigué part le village et ce qu'il en avait attendu. Il avait décidé de s'y arrêter, il voulait en apprendre plus sûr la vie des ninjas. Peu être pourrait-il y trouver sa place ici.


Apparence Actuel.:
 
Apparence - arme:
 

_________________
Nouvel horizon - Rp solo. Sasdas10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4826-ryuji-le-petit-bamby-dc-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4868-journal-de-ryuji#37901 http://www.ascentofshinobi.com/u745

Nouvel horizon - Rp solo. Empty
Lun 28 Jan 2019 - 2:00
Nouvel horizon.

Les jours passent doucement à Kumo, tranquillement. Chiaki oscille entre son travail à l’hôpital, son emploi à l’Institut et sa vie de ninja. Elle n’a pas eu le temps de voir Ryû depuis sa dernière mission à ses côtés et il faut avouer que cela lui manque un peu. Sa petite bouille adorable, ses bras chaleureux … Toutes ces petites choses qui la rassurent et lui rappellent que tout ira bien. Un sourire aux lèvres, la demoiselle avance jusqu’à l’arche grise. Une personne étrangère y a été repérée et les autorités aimeraient bien que quelqu’un s’en charge. Chiaki, déjà réquisitionnée pour interroger la dernière personne qui a tenté de pénétrer dans Kumo, semble avoir fait ses preuves et a été désignée, une nouvelle fois. Néanmoins, son arrivée à l’arche grise lui montre que cette fois, elle sera seule. Déjà que les interrogatoires ne sont pas vraiment son truc, il semblerait que la solitude qui l’accompagne soit une plus grosse plaie encore. Mais peu importe.

D’un pas décidé, la brune finit par rejoindre la personne qui se trouve aux portes. Une longue crinière, des yeux améthystes. Son visage ne lui dit rien du tout. Chiaki le scrute de haut en bas. À vue de nez, l’homme a dix-neuf ans. Dix-huit au minimum, vingt au maximum. Rien sur sa tenue ne trahit une quelconque appartenance à un village. Un touriste ? Ou une autre personne venue de loin avec de mauvaises intentions, qui sait ? La chirurgienne le détaille encore un peu. Non … Il a l’air inoffensif. Candide. Juvénile. Chiaki décide de lui laisser au moins le bénéfice du doute.

Elle s’approche et se retrouve à portée de voix. Pas de sourire, pas de tendresse. Professionnelle jusqu’au bout des pattes, la Sentetsu réprime toutes ses petites habitudes de langage. Il faut être claire, simple, digne d’une ninja. Ne pas faire ami-ami avec une personne qui pourrait s’avérer être une menace. Enfouir toute sa gentillesse au plus profond de son être et en tirer une neutralité totale, parfaite.
« Bonjour, je vois que vous n’êtes pas d’ici. Vous êtes-vous perdu ? Avez-vous une recommandation de la part d’un membre du village pour pouvoir entrer ? »
Les questions les plus basiques, les plus chiantes. Encore un interrogatoire, en espérant qu’il fasse plus de sens que le premier. En espérant, aussi, qu’il soit moins barbant !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883

Nouvel horizon - Rp solo. Empty
Lun 28 Jan 2019 - 3:04

Nouvel horizon


Kumo - printemps année 203


Ft. Solo

Maintenant devant la grande arche grise, notre jeune homme était admiratif. Aux yeux de Ryuji, le rempart millénaire n'avait rien à envier a l'arche grise. Ces yeux fixèrent la structure s'offrant devant ces yeux émerveiller. Cela faisait déjà quelques minutes qu'il se trouvait devant celle-ci. Toutefois, il perçut quelques regards sûrs lui, des garde semblais le regardez. Il aurait bien voulu franchir l'arche, mais en vue des regard que les ninjas de la grande arche lui lançais. Des frissons lui parcourru le corps. Est-ce qu'il allait l'attaquer s'il s'approchait ? Avant même qu'il n'est eu le temps de s'en inquiéter, une jeune femme s'approcha alors de lui. Une jeune brune au yeux émeraude, un regard brillant de mille feu. Celle-ci le salua, elle lui demande alors s'il était perdu. Car il ne semblait pas d'ici, ce qui n'était clairement pas le cas. À la dernière phrase que la brune dit, le jeune homme penchant la tête sur le côté.

✖ ...eh ? Une recommandation ? ...j-je dois avoir une recommandation pour entrer ?

Ryuji semblais perdu, après tout, il l'était bel et bien. Le petit groupe qui l'avait accompagnée à la porte du village n'avait pas mentionné qu'il devait avoir une recommandation pour y entrer. Peu être étais-ce différent cher les grands villages ninja ? Le violet passa sa main dans ces cheveux, perplexe, un mince sourire aux lèvres, un petit sourire qui en disait long. Oui, car Ryuji était un très souvent un livre ouvert, rare était les fois où on n'arrivait pas à voir sur son vissage son malaise, gène, timidité.

✖ Je suis désolé... On ne m'avait pas dit que j'en avais besoin d'une. Ce sont des gentilles personnes qui m'ont déposé. Ils m'ont parlé de beaucoup chose sûre ces terres. J'ai simplement voulu voir à quoi ressemble un grand village ninja...

Ryuji grattouilla sa nuque pour ce calmé un peu. Voir tous les regards des passants et des garde de l'arche le regardez commençais a le stresser. Il n'aimait vraiment pas être un centre d'attention, cela ne lui avait jamais rien apporté de bon. La dernière fois qu'il avait porté l'attention a un grand nombre de personne, ceux-ci avais tenté de le tuer. Les prunelles violettes, presque roses du jeune homme vacillèrent, regardant d'un côté, puis de l'autre. Partout où il posait les yeux, une paire de yeux le regardais. Il avait envie de ce caché dans un trou, resté loin de tout ces regards qui semble le suspecté. Sans même le remarquée, comme si une alarme de sécurité, c'était enclenché. Les cheveux du violet changèrent de couleur, virant dans les couleurs sombres. Les mêmes que ceux du paysage qui l'entourait. Même si cela n'effaçait pas sa présence. Avec de la chance, ceux qui étaient éloignés ne le remarqueront pas trop. Le jeune homme joignait ces mains sur son torse, agrippant sa chemise.

✖ ...gn...uh... I-Il est possible.. d'entrer sans recommendation..? ..ah euh... Je m'appelle Ryuji..

Apparence Actuel.:
 
Apparence - arme:
 

_________________
Nouvel horizon - Rp solo. Sasdas10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4826-ryuji-le-petit-bamby-dc-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4868-journal-de-ryuji#37901 http://www.ascentofshinobi.com/u745

Nouvel horizon - Rp solo. Empty
Mer 30 Jan 2019 - 20:23
Nouvel horizon.

Cocasse. Ce jeune homme n’a pas du tout l’air de savoir où il est, ni comment fonctionne le système. Chiaki a beau l’inspecter de partout, il n’y a aucun bandeau, aucun signe qui trahit une quelconque appartenance à un village ninja. En l’écoutant parler, sans le couper ni ajouter quoi que ce soit, l’inconnu confirme ses doutes : il ne sait pas ce que sont les villages. Il n’en a probablement jamais vu. Pourtant, il a l’air d’avoir dix-neuf ans, plus ou moins. Alors … Comment se fait-il qu’il ne sache pas ? Même les voyageurs en ont au moins une idée, ou peut-être en ont déjà visité. Alors … D’où vient-il ?

Déjà, une chose est sûre : ce type n’a aucune recommandation et il ne connaît absolument personne à Kumo. Il est venu ici grâce à des gens qui l’ont emmené. Ils lui ont donné des informations à propos de tout cela, mais c’est la première fois que ses prunelles sont face à un village, un vrai village ninja. Chiaki croise les bras sur sa poitrine. Elle ne sait pas s’il s’agit d’une personne terriblement ingénue ou d’un excellent menteur. Le doute se veut plus fort encore lorsque ses cheveux changent de couleur. Que se passe-t-il ? D’où vient cet étrange énergumène ?

Ryuji. Il aimerait tout de même entrer dans Kumo. Pénétrer dans le village … pourquoi ? Le visiter ? Comme ça ? Sans aucune raison ? Alors que personne ne l’a jamais vu ? Personne ne le connaît ? Elle comprend donc la nécessité des interrogatoires, mais elle n’a pas envie de le faire. Chiaki déteste les interrogatoires et, même s’il est adorable, même s’il a l’air parfaitement inoffensif, elle ne peut pas le laisser passer. Il faudra qu’il y passe. Chiaki décide d’opter pour la diplomatie.
« Je suis Sentetsu Chiaki, Chûnin du village. Je ne peux pas vous laisser entrer à votre guise ; encore moins avec les diverses menaces auxquelles nous sommes confrontés dernièrement, j’espère que vous comprenez. »
Amener les choses tranquillement, gentiment. Ne pas le brusquer, pour ne pas qu’il réagisse de façon incontrôlée – ou incontrôlable – et avancer aussi paisiblement que possible. Enfin. Il faut quand même qu’il se prête au jeu. Chiaki emploie donc la manière la plus douce possible. Un sourire adorable étire ses lèvres.
« Néanmoins, après tout le trajet que vous avez dû faire, je vais vous accorder une chance. Vous allez me suivre et je vais vous poser diverses questions. Si vos réponses me conviennent, peut-être pourrez-vous visiter le village temporairement. »
La chirurgienne s’approche un peu plus. On dirait un enfant … Un enfant dans le corps d’un adulte. Comme si physiquement la vieillesse se poursuivait, pendant que le mental peinait à évoluer. D’où vient-il ? Comment a-t-il atterri ici ? Que veut-il faire ? Toutes ces questions n’auraient bientôt plus aucun point d’interrogation …
« Vous me suivez ? »
Elle aurait pu lui tendre la main pour l’inviter à la suivre, mais ce serait trop cordial. À la place, Chiaki se contente de l’inviter d’un geste. Suivra, suivra pas ? Que lui réserve ce jeune homme ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883

Nouvel horizon - Rp solo. Empty
Ven 1 Fév 2019 - 6:31

Nouvel horizon


Kumo - printemps année 203


Ft.Sentetsu Chiaki

Le violet, quoi qu'il ne l'était plus dans l'heure actuel, écoutant d'une oreille bien tendu les paroles de la brune. Celle-ci commença par ce présenté suivit d'une explication, justifiant le non-droit d'entrée dans le village. Ryuji fut un peux surpris qu'un village ninja si grand sois menacé. Est-ce que beaucoup de bandit essayais d'attaquer le village ? Il se dit que ces derniers devaient être fous de s'attaquer a des personne entraînée au combat. Puis comme si une lumière venait de s'allumer dans sa tête. Il repensait à tous les criminels qui devaient c'être échappée de la prison d'où il venait. c'est d'une mine triste qu'il hocha la tête. Déçus de ne pas pouvoir entré dans le village. Il aurait voulu en apprendre plus, peu être trouvée une petite place pour lui avec de la chance. Il allait la remercier pour les informations données lorsque celle-ci ajouta qu'elle pouvait lui accordée une chance ! Celle-ci lui propose alors de le suivre et qu'il devrait répondre à des questions. Selon ces mêmes réponses, il aura la chance ou pas de visiter. Bien qu'elle dit, temporairement, cela était assez pour faire illuminer un large sourire aux lèvres du jeune homme.

✖ Je vous remercie beaucoup Sentetsu-san. Je vous suis très reconnaissant de me donner cette chance !

La jeune brune s'approcha un peu de Ryuji, puis d'un petit geste, l'invita a le suivre a l'intérieur du village qu'il avait hâte d'explorer. Il hocha la tête vivement et la suivit à l'intérieur. Son stress qui était pourtant présent y a peu, s'était complètement envoler. Ces cheveux reprirent alors leur apparence originale, d'un violet foncé dégradant jusqu'au rose. Une fois passé la grande arche, les yeux de ryuji s'émerveillais sûr pratiquement tout ce qu'il voyais. Il y avais tellement de monde, tellement de maison et commerce en tout genre. Il ne s'avait plus ou donnée de la tête avec tout cela. On aurait dit un enfant allant pour la première fois dans un commerce de jouet.

✖ ...Wouaahh... Ouhh!! Ah ! Qu'est-ce que c'est ?.... Uhh!! Ça sens trop bon !

Les narines de notre jeune sauvageon se firent caresser part une odeur affreusement délectable. Il n'avait jamais rien sentit de tel ! La nourriture qu'il avait eue était celle de la prison. Je peux vous dire qu'elle n'a rien de bien fameux et l'odeur de la viande griller sous le feu d'une bête fraîchement tué n'avais pas une odeur si envoûtante. Le jeune homme en avait l'eau à la bouche juste en reniflant l'odeur due met qui la dégageais.

✖ Sentetsu-san, Sentetsu-san ! Qu'est qui sens aussi bon !?

Apparence Actuel.:
 
Apparence - arme:
 

_________________
Nouvel horizon - Rp solo. Sasdas10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4826-ryuji-le-petit-bamby-dc-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4868-journal-de-ryuji#37901 http://www.ascentofshinobi.com/u745

Nouvel horizon - Rp solo. Empty
Lun 11 Fév 2019 - 23:41
Nouvel horizon.

Une candeur qui transperce le cœur de Chiaki. Comment interroger une personne aussi innocente ? Mê me le plus doux des agneaux représenterait un danger pour Ryuji. Il est aussi inoffensif qu’une petite fourmi, et encore ! La fourmi a un plus gros potentiel destructeur que lui, et de loin ! Chiaki ne sait pas quoi faire. Comment s’y prendre pour le mener jusque dans l’Enfer de l’interrogatoire ? Elle ne peut pas se permettre de le laisser gambader partout. Même s’il paraît complètement ingénu, c’est bien trop risqué de le lâcher en pleine nature. On n’est jamais trop prudent.

Chiaki progresse lentement dans les rues, en direction du bureau de police, qui lui a été accordé pour savoir qui est ce jeune homme. Ils savent que la brune sait plus ou moins y faire, finalement. Sa détection de mensonges lui servira énormément. Quoi qu’il en soit, la chirurgienne suit Ryuji du regard, qui s’émerveille devant les odeurs diverses et variées qui volent dans le village. Un sourire étire ses lèvres. Il sent l’odeur des dorayaki. Rien de bien surprenant, au fond. La plupart des enfants en raffolent … Si elle considère que le violet est un enfant, le lien s’établit plutôt rapidement, à vrai dire.

La chirurgienne dépose une main sur le bras du garçon, paisible.
« Si vous le souhaitez, quand nous aurons fini l’interrogatoire, si tout est en règle, je vous emmènerai faire un tour dans un restaurant. Vous pourrez y manger autant que vous le souhaitez, d’accord ? »
Sa main retombe doucement pour revenir contre ses propres hanches.
« Allez, venez. », lâche-t-elle tranquillement, sur une intonation qui se veut plus maternelle qu’elle ne l’aurait voulu.
Heureusement pour eux, le poste de police n’est plus très loin et, jusqu’à là-bas, il n’y a plus de tentations diverses. Il va falloir le museler, puis libérer son appétit et sa curiosité une fois qu’il aura été sondé. Enfin, ça, c’est s’il ne représente aucun danger pour le village. Ça reste donc à déterminer.

Chiaki avance et pousse la porte, en invitant Ryuji à entrer. Elle se présente rapidement aux policiers en service, expliquant les raisons de sa présence en ces lieux. Ils la laissent passer, faisant en même temps pénétrer le violet dans l’enceinte des lieux. La Chûnin le mène jusqu’à une petite salle, où ils sont entourés de quatre policiers, qui ne servent qu’à surveiller et intervenir lorsque quelque chose se passe mal. Chiaki invite le jeune homme à prendre place et s’assied en face de lui.
« Alors, tout d’abord, ne t’en fais pas. Ces messieurs ne te feront rien, ils sont simplement là pour surveiller et intervenir au cas où quelque chose tournerait mal, de mon côté comme du tien. »
La brune tend la main gentiment. Ses prunelles se mêlent aux améthystes de Ryuji, sans jamais s’en décrocher, comme pour lui montrer qu’il peut avoir confiance. Il est en terrain inconnu, mais Chiaki ne lui fera rien. Tentative de passer un message sympathique … Peut-être que cela fonctionnera, après tout. Elle l’espère.
« Bien. Je vais te demander de me donner ton poignet. À partir de là, je te poserai une série de questions. Quand nous aurons fini, je te dirais si tu peux voyager librement dans le village, d’accord ? »
La chirurgienne penche la tête une nouvelle fois, un grand sourire sur les lèvres.
« Tout ira bien, ne t’en fais pas. »
La plus gentille des Chûnins ? Peut-être, peut-être pas. Mais une personne qui tente au maximum d’inspirer la douceur et la confiance aux inconnus. C’est probablement la meilleure manière de les rendre coopératifs, au fond.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883

Nouvel horizon - Rp solo. Empty
Lun 25 Fév 2019 - 4:18

Nouvel horizon


Kumo - printemps année 203


Ft.Sentetsu Chiaki

Les yeux du violet paillonnaient d'un côté à l'autre, ne sachant pas ou posé les yeux. Tout lui semblait attrayant, tout était en partie nouveau. Le seul village qu'il avait pu voir était tout petit. Il n'y avais passé que très peu de temps, mais n'avais pas réussi a attachée. Le jeune homme avait un but depuis bien des année passé dans l'enfer. Celui-ci était de venir au plus de gens possible. D'aider les faibles, les pauvres, les maltraité, les enfants qui comme lui, son jugé à tort et à travers. De ce qu'il avait pu apprendre de Yasumi-san, la seule femme à lui avoir montré de l'amours. Là où il pourrait devenir plus fort et suivre le chemin qui désire se trouvais dans les grands villages ninja qu'elle lui avais parlée. Tout pourrait commencer dans ce village s'il y était accepté. C'était de ce but qu'il tenta de résister à ces envies de tout découvrir du village qu'il regarde la brunette lorsqu'elle posa sa main sur son bras. Elle avait pour but de l'emmener passé un interrogatoire pour juger s'il pourrait avoir le droit de rester ne serait qu'un petit peux dans ce village si attrayant.

Les yeux du violet brillèrent d'une lueur éclatante lorsqu'elle lui dit qu'après l'interrogation, elle l'amènerait marchée dans un restaurant. Il en avait tellement envie, durant ces voyages, il n'avait mangé que de la nourriture qu'il avait chassé et cuit sur le feu où alors la nourriture sécher qu'on lui avait donnée durant son voyage en caravane pour arrivée jusqu'à kumo.

- Vraiment !? J'en rêverais, on m'a temps parlée de la nourriture vendu dans les restaurants. Ceux qui mon déposée sûr leur chemin mon dit que la nourriture dans les restaurants était si délicieux que je verrais des anges !


Notre jeune homme n'était pas assez idiot pour réellement penser en voir, car ceux-ci n'existent pas réellement. Toutefois, si ceux-ci disaient cela, il était sûr que la nourriture qu'il pourrait déguster dans ces lieux réservés pour vendre des repas. Devais être un paradis pour les palais gustatifs, particulièrement ceux de Ryuji. La jeune femme relâcha son bras et lui demande de la suivre. Cela a pris que très peux de temps avant que nos deux '' amies '' se retrouve devant une bâtisse, suivant la brune, Ryuji entra à son tour. Regardant ceux-ci trouvant, il ne se sentit d'un coup plus très rassurer. Le regard des hommes autant des femmes qui pouvaient se trouver à l'intérieur posait leur regard sur le violet. Alors que Ryuji tentait de se rassurer que tout irait bien, la dénommée chiaki expliqua la situation après cette présenté. Une fois que ce fut le cas, Ryuji la suivit jusqu'à une salle ou quatre garde se trouvais. Comme une éclair frappant le jeune homme, des sueur froide suivit d'un grand frisson. Ryuji se retrouvait assis sur une chaisse loin d'être à l'aise. Cet endroit ressemblait étrangement beaucoup au lieu qu'il avait vécu. La jeune femme reprit la parole, expliquant que les garde présent était simplement là pour surveiller, qu'ils interviendront si cela tournerait au vinaigre autant pour elle que pour lui. Elle lui dit qu'ils ne lui feront rien, pourtant le doute reste toujours présent.

Le violet regarda chacun des hommes présent, se méfiant d'eux. Il venait d'un endroit très dangereux et les hommes qui leur avaient ressemblé n'avais point été présent pour lui venir en aide. Lui privant de ça liberté, lui accordant que le droit d'avoir une minime liberté dans l'enfer où il est né. Chiaki tendit la main vers le jeune homme, ces prunelle émeraude s'encrant dans les améthystes du garçon. Il était méfiant, mais les yeux de la brune ne lâchaient pas prise, il se calma légèrement. La brune semblait arrivée à apaiser la méfiance du violet. Elle reprit la parole, demandant à Ryuji de lui tendre son poignet. Elle lui expliqua ce qui allait maintenant ce passé. Elle finit part pencher la tête, un large sourire se dessina sur ces lèvres. Elle lui dit que tout ira bien. Le violet la regarde un moment, silencieux, il fit un mince sourire. S'il voulait aider les gens, d'être aimée part eux, il se devait de m'être sa confiance de coter. Il lui tendit le poignet tendis que son autre main serra le rebord de la table se trouvant dans la pièce.

- Vous me promettez qu'aucun mal ne me sera fait ? Je viens d'un enfer où malgré n'avoir rien fait de mal, on m'a privée de ma liberté et jugée comme étant un monstre... Je veux plus jamais être prisonnier des pires démons de la terre pour l'unique faute d'être née au mauvais endroit...


Apparence Actuel.:
 
Apparence - arme:
 

_________________
Nouvel horizon - Rp solo. Sasdas10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4826-ryuji-le-petit-bamby-dc-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4868-journal-de-ryuji#37901 http://www.ascentofshinobi.com/u745

Nouvel horizon - Rp solo. Empty
Mar 26 Fév 2019 - 1:05
Nouvel horizon.

Une immense candeur. Rien sur son visage, rien dans ses gestes ne trahit une quelconque méchanceté ou animosité. Cet être est d’une innocence sans limite. Chiaki lui sourit plus largement encore, si tant est que cela soit possible. Il a peur. On dirait un agneau égaré. Il est rapidement passé de l’enfant fasciné à la brebis prostrée dans son petit coin, qui n’ose plus en sortir. La brune sait que les conventions sont parfois perturbantes pour les étrangers, parfois même terrifiantes. Malheureusement, même si elle adorerait leur dire de sortir pour s’entretenir avec lui sans qu’il ne se sente mal à l’aise, elle ne peut pas déroger aux règles. Chiaki n’est qu’un pion du système, dans ce genre de cas. Les pions ne remettent jamais en question ce qui les entourent, ils font avec ce qu’on leur donne et ils avancent, point. Néanmoins, la chirurgienne peut agir à sa façon pour rendre cette situation bien moins anxiogène.
« Ryuji. Regarde-moi. »
Sa voix est plus douce, plus mesurée que toutes les fois où elle a pu s’adresser à lui. Chiaki se lance dans un nouvel exercice, appris à certains médecins, qui ne fonctionnent pas à chaque fois, mais qui, ici, semblent être la meilleure solution. La brune ne détourne pas le regard, les prunelles émeraudes sont noyées dans les améthystes. Le contact visuel est le plus important dans ce genre de situation. La base de l’exercice.
« Concentre-toi sur moi, uniquement sur moi, d’accord ? Oublie toutes les personnes qui nous entourent. Ne regarde que moi. »
La chirurgienne inspire et expire très lentement. Sa main se détache doucement du poignet de Ryuji, pour revenir lentement jusqu’à sa main. Elle s’en saisit et y dépose la sienne. Pour l’instant, l’interrogatoire peut attendre. D’abord, il faut calmer le jeune homme, sinon, son rythme cardiaque sera faussé et toute cette entreprise n’aura aucun sens.
« Inspire profondément, expire. Prends ton temps de respirer tranquillement. Les quatre hommes autour de moi n’existent plus. Il n’y a plus que toi et moi dans cette pièce et tu ne risques rien, absolument rien. D’accord ? »
Chiaki serre doucement la main qu’elle tient dans la sienne. Une pression, pour le ramener à la réalité, pour lui permettre de se créer un point d’ancrage. Leur situation est étrange, certes, sûrement très dérangeante pour le jeune Ryuji, mais elle n’a rien à voir avec ce qu’il a pu vivre. La chirurgienne ne comprend que les contours de cette sombre histoire, mais elle sait pertinemment que cela n’a rien à voir avec ce qui se déroule ici. Elle s’en sert pour rebondir.
« Je te promets, Ryuji, qu’il ne t’arrivera rien de mal et que tu ne seras pas emprisonné pour avoir été innocent. »
La brune n’a pas baissé les yeux, pas une seule fois. Elle penche doucement la tête.
« Ça va aller ? »
Son âme de chirurgienne se manifeste plus que jamais. Il lui est nécessaire de mettre ce jeune homme à l’aise. Pour pouvoir avoir des réponses, certes, et une fiabilité dans son interrogatoire, mais aussi pour qu’il se sente pour le mieux. Oui, sa situation est très étrange et Chiaki comprend bien qu’il se sente mal, néanmoins, un être apeuré n’est jamais très intéressant dans ce genre de cadre.
« Dès que tu te sentiras prêt, Ryuji, nous commencerons, d’accord ? Ne t’inquiète pas. Tout ira bien. »
Rappeler encore une fois que tout se passera bien … Après tout, c’est la vérité. Il n’y a pas de raison que cela dérape. Pas avec une personne aussi innocente que ce jeune homme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883

Nouvel horizon - Rp solo.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Arche Grise
Sauter vers: