Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Petit entraînement en couple [PV : Abuto]
Le réveil (w/ Shizuka) EmptyAujourd'hui à 22:15 par Sekken Ryoko

» 2/Final. L'Empire du Feu
Le réveil (w/ Shizuka) EmptyAujourd'hui à 21:32 par Gentoku M. Yamiko

» Or et plaisir [Yasei Reikan & Aditya]
Le réveil (w/ Shizuka) EmptyAujourd'hui à 21:26 par Date Junko

» Un moment d'égarement × Junko
Le réveil (w/ Shizuka) EmptyAujourd'hui à 20:44 par Date Junko

» 2/01. Faire tomber le masque
Le réveil (w/ Shizuka) EmptyAujourd'hui à 20:12 par Metaru Itagami

» Mu Staki avec sa gueule de métèque
Le réveil (w/ Shizuka) EmptyAujourd'hui à 19:16 par Mu

» Présages et réalités [Pv: Kansei]
Le réveil (w/ Shizuka) EmptyAujourd'hui à 18:28 par Suzuri Takara

» Kokuen Akame [EN MODIFICATION]
Le réveil (w/ Shizuka) EmptyAujourd'hui à 17:51 par Meikyû Raizen

» 2/02. Recroiser le fer [Victoire : Teikoku]
Le réveil (w/ Shizuka) EmptyAujourd'hui à 17:33 par Hayai Taishi

» Cohabitation
Le réveil (w/ Shizuka) EmptyAujourd'hui à 17:29 par Joo Jun

Partagez

Le réveil (w/ Shizuka)


Le réveil (w/ Shizuka) Empty
Sam 26 Jan 2019 - 21:57
Le réveil (w/ Shizuka) Oui10

« Le Berserker déchu »




Si en ce jour Inja passait le pas de l'entrée de l'Hôpital général, ce n'était ni par envie de se balader dans les locaux, ni même pour rejoindre une personne qu'il connaissait très bien. Perdu dans ses pensées, le Shireikan repensait à la missive que l'un de ses espions lui avait rapportée, celle parlant d'une recrudescence de guéris. Certains se remettaient de l'attaque que le Collectif et Seichi avait perpétré sur le village du la Brume, d'autres des nombreuses missions dangereuses qui avaient suivi. Nombre de personne avaient été retrouvés sous les décombres des bâtiments écroulés, tandis que certains avaient fini aux portes de la mort après s'être vaillament battu contre un ennemi commun.

Aujourd'hui, il était tant pour le Chef des Armées de rendre visite à ses troupes, leur apporter du soutien en leur faisant comprendre que la nation était de tout coeur avec eux et leur serait toujours reconnaissant pour l'aide apportée.

Marchant d'un pas léger au gré des couloirs, le Kagai avait le regard qui valsait, tantôt en direction d'une vitre, tantôt vers une autre, toujours cherchant à trouver les accidentés qui avaient besoin d'un coup de pouce au moral.

Mais alors que sa traversée paisible s'effectuait et qu'il saluait de la main et d'acquiescemments de la tête, le Shireikan se fit aborder par une infirmière Kaguya. Son nom, il ne le connaissait pas, mais était-ce vraiment important ?

Shireikan ! C'est rare de vous voir dans l'Hôpital, vous tombez à pic.



Ces mots-dits, la jeune femme indiqua d'un geste de la tête de la suivre, le rythme accéléré de ses pas tout à fait en accord avec la vie du bâtiment. Elle n'avait sûrement pas beaucoup de temps pour elle, toujours trop occupé par les catastrophes qui pouvaient arrivé dans un village militaire comme celui-ci, couplé aux maux et tracas qu'il était classiquement possible de trouver au sein des grandes villes qui ne connaissaient même pas la guerre.

Mais qu'est-ce que ?...



Sans même que le grand guerrier de deux mètres n'ait le temps d'en dire plus, la jeune femme lui montra rapidement un dossier qu'elle était en train de traiter.

Je devais vous en parler. Regardez ça.



Montrant poliment de la main la vitre en partie floutée qui menait à une chambre, l'infirmière paraissait émerveillée, bien qu'il fut également possible de lire sur son visage une certaine inquiétude liée à la profession.

Cela faisait des mois qu'elle ne donnait plus de signe positif. Cette kunoichi est restée dans un long coma et s'est réveillée ce matin... Personne n'est encore venue la voir à part moi... Si... vous pouviez...



La femme ne put pas finir sa phrase que le cinquantenaire prit une grande inspiration avant de saisir la poignée de la porte et de pénétrer à l'intérieur de la pièce.

Devant ses yeux, une femme, allongée sur un lit. L'un des membres de l'armée de Kiri que le Kagai pouvait reconnaître, cherchant dans sa mémoire le nom de la femme, alors même qu'il avait passé des mois reclus dans son bureau à s'occuper de la paperasse du village tout en faisant en sorte de connaître ses troupes du mieux possible.

Elle s'appelle, Shizuka.



C'était ça. Il pouvait maintenant s'en rappeler. Elle était l'une des Nagamasa du village, un trésor pour Kirigakure no Satô.

_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

Le réveil (w/ Shizuka) Empty
Sam 26 Jan 2019 - 23:56
Le réveil


- « Je suis honorée que vous soyez le premier à me rendre visite, Inja-sama. »

Lorsqu’il pénétra la chambre dans laquelle elle était hospitalisée, Shizuka prit aussitôt la parole d’un ton doux, sourire aux lèvres. Debout depuis quelques heures, la jeune Nagamasa avait eu le temps de se rappeler de tout ce qui s’était passé et de faire le point sur ses repères. L’infirmière qui s’était occupée d’elle lui avait fait comprendre qu’elle s’était effondrée dans le coma à la suite d’un entrainement avec une certaine Madoka et son maitre du moment répondant au nom de Goten. Une faiblesse qui avait de senteurs de disgrâce surtout quand on savait qu’elle fut inconsciente depuis plus d’une année. Une année passée à ne rien faire. Une année complètement et définitivement perdue. Un sentiment de gâchis qu’on pourrait dire. Sauf que Shizuka quand bien même de nature taiseuse était une optimiste née et s’était rapidement réjouie d’être toujours en vie. C’était clairement le plus important à son sens…

- « Vous avez bonne mine. Tout mon contraire à vrai dire... Veuillez pardonner mon état actuel… »

La jeune femme se permit un petit rire pour dédramatiser un peu ce qui lui était arrivé avant de reposer son regard sur le Shireikan. L’homme n’avait pas vraiment changé. Il dégageait toujours une prestance hors du commun et il avait toujours cet allure de force tranquille. Son maintien était flamboyant et la jeune femme ne pouvait qu’être à la fois intimidée (même si elle ne le montrait pas vraiment) et admirative. Shizuka avait perdu du poids et un peu de sa superbe, même si pour une raison qui lui échappait, ses formes étaient toujours aussi voluptueuses. D’ailleurs, la robe de chambre que l’infirmière l’avait aidé à enfilé était non seulement ample, mais présentait également un décolleté assez prononcé qui mettait en valeur son buste bien fourni sans pour autant être excessivement encombrant. Elle se fit un moment la réflexion qu’elle devait réajuster les pans de ladite robe, mais le vieillard n’était plus à ça près…

Que n’avait-il pas vu dans sa longue vie ? Et puis, elle était plutôt moche à cet instant précis…

- « Je dois être chanceuse d’être toujours en vie et pratiquement rétablie… Quoique je suis un peu pitoyable… Toutes mes excuses, encore une fois… »

La Nagamasa baissa ses yeux et passa une main pour laisser une partie de sa chevelure légèrement ébouriffée. Derrière sa joie d’être encore vivante, il y avait tout de même cette espèce d’aigreur relatif à son immobilité et donc à son inutilité pour le village qui l’avait accueilli malgré ses origines lointaines. Inconsciemment, Shizuka souhaitait qu’il la rassure, lui cette figure forte et emblématique du village. Elle affichait un air plutôt serein, mais elle restait encore un peu fragile pour le coup. C’était frais. Elle digérait à peine, même si son attitude était plutôt positive. Elle finit par se caller une nouvelle fois contre ses nombreux coussins et porta son regard vers la fenêtre, fuyant les yeux du Shireikan pendant un bref moment, histoire de retrouver un petit semblant de contenance. Puis elle croisa ses doigts en pensant brièvement à ce que lui avait raconté l’infirmière à propos de Shigure. Maintenant, il lui fallait en parler au passé…

Maintenant, il lui fallait tracer son propre chemin. Seule. Toute seule.

- « Pourrais-je réintégrer les rangs si je me rétablis complètement ? J’aimerais… J’aimerais prouver à Kiri que je peux être encore utile ! »

Qu’elle finit par déclarer en tournant son minois une nouvelle fois vers celui du cinquantenaire, l’air décidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2448-nagamasa-shizuka-terminee#17354 http://www.ascentofshinobi.com/u59

Le réveil (w/ Shizuka) Empty
Dim 27 Jan 2019 - 0:27
Le réveil (w/ Shizuka) Oui10

« Le Berserker déchu »




Ce fut dans une meilleure forme qu'il aurait pu le croire que la femme qui se trouvait sur le lit semblait se trouver. Elle était physiquement faible, c'était une chose sûre, mais pourtant, déjà elle semblait reprendre du poil de la bête, apparemment éprise d'un moral à toutes épreuves.

Inja restait attentif, le regard dur comme à son habitude, alors que Shizuka tentait de se justifier sur sa situation, comme si elle était la source même du problème qui lui était arrivé.

Il ne faut pas se sentir désolé. Mais plutôt reconnaissante de s'être réveillé de cet enfer.



Ces mots-dits, le Shireikan patientait alors que celle-ci se demandait si elle pourrait tout de même rejoindre les rangs de Kirigakure no Satô après une telle épopée spirituelle. Chose à laquelle le Kagai ne pouvait rien redire à part même qu'il lui faudrait se remettre en forme petit à petit, laisser ses muscles se refaire après tant d'inactivité, et reprendre leur forme initiale, aidée par une mémoire musculaire qui faisait de l'Homme une créature fabuleuse.

Il n'y a pas de raison de se sentir évincée. Tout rentrera dans l'ordre une fois ta remise en forme effectuée. Les infirmières seront là pour toi le temps que ton corps se resaississe. Il est évidemment hors de question que tu repartes en mission dans cet état ! Il va falloir un peu de travail !



Ne pouvant qu'acquiescer, l'infirmière afficha un sourire enjoliveur dont la résonance n'était plus à prouver, effectuant le travail que le cinquantenaire ne pouvait se permettre de faire, toujours pris d'un stoïcisme à toute épreuve qui ne se relâchait de sa froideur que dans quelques cas très rares.

Les shinobis reprennent vite du poil de la bête, la maitrise du chakra étant un atout majeur pour reprendre contrôle de son propre corps.



Les mots sages de la Kaguya ne pouvaient qu'avoir un effet rassurant, laissant paraître un savoir scientifique poussé, bercé par de nombreuses années d'expériences et une étude approfondie du système chakratique de l'humain.

Exactement. Et puis, je traîne de temps en temps au Dojo pour inspecter les troupes. Je me ferais une joie de t'y retrouver requinquée un de ces jours. Aucun shinobi de la Brume n'est délaissé, encore moins les accidentés.



Mais alors que le Shireikan essayait de rassurer Shizuka sur ses capacités et la possibilité pour elle de redevenir une membre à part entière de Kiri, celui-ci se commença à se demander à quel point son corps avait à rattraper sa perte musculaire et, au passage, à estimer en combien de temps celle-ci pourrait à être en pleine possession de ses moyens. Ainsi, il pourrait non seulement chercher à lui trouver des missions adaptées à sa reprise, mais surtout une équipe adaptée à la remise en forme.

Tu arrives bien à bouger ? Comment te sens-tu dans ton corps ?


_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

Le réveil (w/ Shizuka) Empty
Mar 29 Jan 2019 - 14:39
Le réveil


- « Je pense que je pourrais même marcher, mais l’infirmière ne veut pas me laisser sortir… »

Shizuka eut une mine toute désolée, peinée alors que l’infirmière lui adressait un air pour le moins réprobateur devant son insistance. Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, la jeune femme se sentait presque en pleine forme. Presque, oui. Ses muscles n’étaient pas loin d’être atrophiés du fait de son immobilisation physique assez longue, mais elle se sentait prête à bouger et même à marcher. Faire les cent pas. D’ailleurs, elle se mit à mouvoir ses bras et mains un peu dans tous les sens et alla même jusqu’à mimer la posture caractéristique des samouraïs et surtout des Nagamasa. Elle se revoyait tenir Kibo, son nodachi favori que le personnel hospitalier avait eu la gentillesse de poser dans un coin de sa petite chambre d’hospitalisation. Un geste chaleureux qu’elle trouvait encourageant d’ailleurs. Elle avait hâte de reprendre l’avoir en main, de reprendre l’entrainement et de se sentir plus que jamais utile à son village. Oui, elle avait juré allégeance à Kiri et cela ne changerait pas en dépit des circonstances futures…

- « Je vous remercie pour vos mots et encouragements, Inja-sama. »

En rougissant légèrement, la Nagamasa finit par casser ladite posture pour poser ses délicates mains sur son buste proéminent. Elle se sentait plus que jamais chez elle et les traits durs de l’homme qui daignait lui tenir compagnie ne changeaient en rien le fait qu’il la rassérénait véritablement. Malgré ces airs de jouvencelle plus que maniérée en cet instant précis, Shizuka était vraiment admirative devant le flegme qu’il dégageait. C’était un idéal auquel elle aspirait secrètement. Devenir forte était le crédo de tous shinobis qui se respectait, certes, mais il fallait à cette force le comportement qui allait avec. La sérénité était une qualité qu’elle chérissait plus que tout. Si elle n’était pas de nature virulente, il lui arrivait tout de même de verser dans la colère. Une faiblesse qu’elle trouvait inhérente à son genre (qu’elle maudissait parfois !) et qu’elle ne se pardonnait que rarement. Oui, Shizuka malgré sa contenance était une perfectionniste qui ne se faisait pas de cadeaux. Ceci dit, les choses avaient beaucoup changé et c'était peu de le dire…

- « J’aimerais savoir ce qui s’est passé durant… Durant mon coma… Pouvez-vous m’en dire plus… ? »

Telle qu’elle était sur ce lit d’hopital, Shizuka ne pouvait malheureusement rien faire. Elle aurait aimé se lever, prendre de l’air, respirer, profiter de cette chance qu’elle avait de pouvoir vivre, d’être sortie de cet enfer comme l’avait si bien dit le Shireikan, mais l’infirmière Kaguya veillait au grain. Cependant, elle fut rapidement rejointe par une autre aide-soignante qui semblait requérir sa présence autre part. Poliment donc, la jeune femme s’excusa auprès du jônin émérite, puis s’éclipsa rapidement. Une ouverture ? Une occasion ? Non, elle secoua machinalement sa tête, toute rouge. Un tel homme n’accepterait jamais de se pavaner avec une femme comme elle, surtout qu’elle était loin d’avoir regagnée sa joliesse qui faisait d’elle la proie de nombreux vautours… Pourtant, là tout de suite, la jeune Nagamasa se permit d’imaginer le Shireikan entrain de pousser un fauteuil roulant sur lequel elle se poserait bien volontiers. Ou même l’attraper par la taille pour l’aider à marcher… Non… Hérésie ! Elle pensait loin !

Aussi posa-t-elle une autre question, rapidement, pour oublier ses idées farfelues et irréalisables…

- « Shigure-sama… Heum… Avez-vous des nouvelles de Shigure-sama ? »

Elle savait la réponse. Mais la question aurait été posée tôt ou tard.

Et puis, si ça pouvait lui permettre d’oublier ses pensées et aussi d’être définitivement fixée sur le sujet…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2448-nagamasa-shizuka-terminee#17354 http://www.ascentofshinobi.com/u59

Le réveil (w/ Shizuka) Empty
Mar 29 Jan 2019 - 16:43
Le réveil (w/ Shizuka) Oui10

« Le Berserker déchu »




Le shireikan devait avouer que la jeune Nagamasa arrivait tout de même à se mouvoir, mieux qu'il l'aurait cru, effectuant même quelques gestes et mimes avec ses membres, essayant de prouver qu'elle ne possédait pas la faiblesse que son corps réveillé laissait paraître. Mais les questions qui suivirent ces quelques gestes furent bien moins aisés pour le Kagai qui savait très bien qu'il n'était jamais facile de parler de tout et n'importe quoi en présence d'une personne sortant d'une telle convalescence.

La première question fut néanmoins la plus simple, celle-ci cherchant à se renseigner sur ce qu'elle avait loupé durant son coma, soit... beaucoup de choses. Réfléchissant un instant, Inja tenta de se remémorer le plus précisément possible de ce qu'il avait pu voir sur le dossier, après y avoir jeté un rapide coup d'oeil.

Je crois bien que ça tu as passé une dizaine de mois hors de notre réalité. Je suis même à la fois étonné et soulagé que l'Hôpital n'ait pas été touché par les diverses attaques que la Brume à pu subir.



Laissant un instant de pause, le Chef des Armées prit une profonde inspiration, tentant de lister dans sa tête les divers événements majeurs des derniers mois.

Je ne sais pas si tu as un quelconque souvenir de la prise de pouvoir des Hyôsa, mais depuis ces temps, Kirigakure no Satô a bien évolué et n'a pas cessé de connaître la guerre... Entre l'assaut du Collectif allié à Seichi sur nos portes et nos geôles, ainsi que la récente explosion du taux de criminalité sur le continent. Les temps ne sont plus sûrs. Il va falloir être forte.



La première question ayant eue une réponse, il appartenait maintenant à lui de répondre à la seconde, bien plus tendue, presque dure pour lui ayant eu vent de la relation qu'elle pouvait entretenir avec son cousin.

Shigure... Malheureusement, ça fait bien longtemps que je n'ai pas entendu parler de lui. On dit qu'il est repartit à travers le continent après l'arrivée des Hyôsa, ceux-ci ayant autorisés toute personne contraire au régime à quitter le village sans représailles. Dorénavant, il t'incombe à toi et toi seule de prendre ton destin en main.



Tout ceci n'était pas facile à dire, mais une sorte de respect inné avait toujours forcé le cinquantenaire à tout dire simplement, sans aucun tabou, préférant une honnêteté maîtrisée au mensonge, ennemi commun de l'humanité et cause importante de la haine circulante.

_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

Le réveil (w/ Shizuka) Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 7:13
Le réveil


- « Je vois…. Je comprends… »

Shizuka prit une profonde inspiration, avant d’expirer bruyamment. Les dires du Shireikan coïncidaient avec ceux de l’infirmière. Shigure s’était évaporé dans la nature. Ceci dit, elle était sûre voire même certaine qu’il n’était plus de ce monde, sans quoi il aurait certainement envoyé des lettres depuis son point de chute. Si la jeune femme n’avait rien reçu, cela voulait tout dire. Qui plus est, sa très forte intuition concordait avec ce que lui avait révélé le jônin sur la situation de Kiri et certainement du Yuukan en général. La force était relative en ce bas monde. Même un génie des arts samouraïs comme son cousin pouvait trouver la mort n’importe où et à n’importe quel moment. Personne n’était invincible. Vérité implacable de ce monde cruel. De quoi la pousser à serrer son drap dans ses poings.

- « On ne peut rien y faire… »

La Nagamasa eut un sourire jaune. L’idée de l’avoir perdu pour toujours lui faisait quand même mal. Mais pourtant, elle se refusait à pleurer. Il lui en aurait voulu à mort. Et puis, la vie continuait pour elle. Il y avait d’autres perspectives intéressantes comme servir Kiri corps et âme. Elle n’avait pas non plus complètement tout perdu : Il lui restait son logis, ses aptitudes martiales et d’autres kirijins qu’elle connaissait et appréciait particulièrement. Relativiser était la seule façon de s’en remettre et avancer. Elle devait vivre pour elle tout d’abord. Aussi relâcha-t-elle la pression en fermant les yeux pendant quelques instants, puis en les rouvrant sur son interlocuteur qui daignait lui consacrer un peu de son temps pourtant précieux. Une idée lui vint soudain à l’esprit. Comme une évidence. L’illumination.

- « Inja-sama, permettez-moi d’intégrer votre équipe personnelle lorsque j’irai mieux ! »

Le timbre de sa voix fut solennel en cet instant précis. Jamais Shi n’avait été aussi sérieuse qu’à cet instant précis. Ça tombait sous le sens pour elle. Quand bien même il y avait plusieurs chûnins et jônins sous lesquels elle pouvait évoluer, le Shireikan était certainement l’un des kirijins les plus puissants qui pouvait faire d’elle une kunoïchi digne de ce nom. Elle en avait l’ultime conviction. « Je n’oserai pas blâmer Goten-san, mais je pense qu’être entre de bonnes mains pourrait m’aider à évoluer très vite et comme il faut ! » Pour lui montrer sa détermination à travailler et apprendre sous sa coupe, la jeune femme vira ses draps, pivota sur elle-même pour extirper ses jambes du lit et posa ses pieds au sol. Elle eut du mal à se mettre debout dans un premier temps, mais finit par y arriver après quelques secondes.

- « Je suis prête à tous les sacrifices pour ça… »

Shizuka grogna sous l’effort qu’elle devait fournir pour marcher, mais parvint à effectuer quelques pas pour se retrouver face au cinquantenaire qui la dépassait d’une bonne tête ou deux. Ses jambes étaient encore frêles, faibles, mais elle tenait bon pour faire bonne figure et surtout pour l’impressionner à travers sa force de caractère qui se reflétait à travers son regard empreint d’une lueur vivace. Elle avait les sourcils froncés, les poings serrés comme si elle défiait le jônin, mais tel n’était pas le cas, bien entendu. Elle voulait juste lui prouver qu’elle en avait dans le ventre, qu’elle valait la peine qu’il se penche sur son cas épineux, qu’il lui apprenne à se transformer en ce qu’elle aspirait à devenir. Il était l’artisan. Elle la pierre brute. Et il n’y avait personne d’autre qu’Inja pour la polir et en faire un joyau étincelant.

- « Même si je dois vous jurer allégeance… Même si je dois devenir votre chienne personnelle… Même s’il faut que je vende mon âme au diable ! »

Ses mots étaient forts. Et même si elle tremblait de tout son corps (à cause de l’effort à rester debout), Shizuka tenait bon.

Elle ne cèderait pas.

Et même s’il refusait aujourd’hui, elle reviendrait à la charge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2448-nagamasa-shizuka-terminee#17354 http://www.ascentofshinobi.com/u59

Le réveil (w/ Shizuka) Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 10:06
Le réveil (w/ Shizuka) Oui10

« Le Berserker déchu »




A l'annonce des précisions sur le cas de Shigure, la Nagasama blêmit légèrement, de manière assez contrôlée, laissant seulement le temps au Kagai de discerner un sourire qu'il imaginait en partie forcé, sans en avoir la certitude. Vraisemblablement, elle semblait préparée, laissant simplement comprendre qu'elle comprenait le problème, mais ne pouvait rien y faire, ou en tout ne voulait rien tenter d'y changer. Sans informations, le cinquantenaire n'avait lui-même aucune idée de ce qu'il était arrivé à son cousin durant les derniers mois, ne sachant pas à quel point l'homme pouvait tenir les membres proches de sa famille par écrit, pour lui, il était simplement partit explorer le monde comme il avait lui-même pu le faire pendant des décennies, sans donner de nouvelles, seul ou presque.

Mais alors qu'Inja commençait à se perdre dans ses pensées, son regard toujours figé par un stoïcisme rare, Shizuka lui lança une phrase au visage à laquelle il n'était pas préparé, ne pouvant à aucunement imaginer se retrouver dans une pareille situation en un rien de temps.

Etait-ce sérieux ? Voulait-elle vraiment rejoindre l'équipe du Shireikan ?

Intrigué, il n'eut pas le temps de réagir, son interlocutrice forçant déjà sur ses jambes pour tenter de se lever à l'aide de ses muscles atrophiés et... réussir ?

Le visage laissant apparaître un mal-être indubitable, le Kagai pouvait observer la Nagamasa souffrir, usant de toute sa volonté pour déclarer sa motivation et à quel point elle était prête à aller pour qu'il accepte.

Un instant de doute prit le cinquantenaire, ses sourcils maintenant froncés par une intense réflexion, tandis que Shizuka se trouvait face à lui, presque droite, ses jambes légèrement pliées par les muscles en mauvais état. Pouvait-il refuser ? Il s'agissait là d'une grande question... Mais plus encore : Pouvait-il seulement accepter ?

Shizuka, je ne doute pas de ta volonté et de t'hardiesse de l'esprit dont tu pourrais faire preuve pour reprendre un niveau convenable...



Laissant un court instant de pause, Inja prit une longue inspiration, cherchant à savoir quelle décision il devait prendre avant d'enchaîner.

Je ne peux te faire intégrer mon équipe dans ton état actuel. Et les chances sont faibles pour que je prenne un nouvel élève avant longtemps... Cependant...



Il allait le dire, malgré une petite voix dans sa tête qui le forçait de plus en plus à se détacher d'obligations au village pour les diminuer, le Shireikan se rendait bien compte de la motivation de celle qui était en face de lui, une Nagamasa... Rien que ça. Il lui fallait un entrainement digne de ce nom, un moyen d'attendre son but.

Remets-toi de ta convalescence. Entraîne-toi dure... Et lorsque tu te sentiras prête, tu viendras me voir pour que je mesure tes capacités. A ce moment là seulement, je déciderai de te prendre comme élève.



Le Kagai voulait qu'elle se dépasse, donne le meilleure d'elle-même pour revenir plus forte que jamais, prête à surpasser quiconque se mettrait en travers de son chemin. Elle devrait lui prouver, par un combat d'entrainement, qu'elle avait toutes les capacités nécessaires pour que le colosse de deux mètres l'épaule.

_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

Le réveil (w/ Shizuka) Empty
Ven 1 Fév 2019 - 14:08
Le réveil


- « Vous me donnez votre parole… ? »

Shizuka s’était attendue à un refus sec. Oui, il était de notoriété publique que le Shireikan ne s’encombre pas d’élèves. C’était un homme de terrain et cela se voyait à son ton bourru et à son physique plus qu’intimidant. Pourtant, Shi et elle le sentait très fort, voyait en cet homme un bon professeur et un maitre qui saurait tirer le meilleur d’elle-même. Elle avait l’habitude de penser terre à terre et se disait clairement qu’elle ne pouvait pas évoluer toute seule. Du coup, sa décision de lui donner une chance la comblait et la ravissait plus que jamais. Elle eut un sourire satisfait, presque mignon même et donnait l’impression d’être une petite fille qui était heureuse devant son paternel, quelque chose comme ça. A bien des égards, il pouvait avoir l’âge de son père. L’image n’était pas déconnante en soit.

- « Je pars du principe que j’ai votre parole ! »

Pour le coup, Shi le déclara fermement sans même avoir attendu qu’il répondre à sa question, avant de tituber et de se rattraper au torse de l’armoire à glace devant elle. Elle se redressa aussitôt, rougit légèrement avant de murmurer un bref « pardon », puis se redressa rapidement comme elle put avant de reculer doucement. Tout doucement. Jusqu’à ce qu’elle atteigne son lit sur lequel elle se posa tranquillement en poussant un soupir de soulagement. Après ses grands discours, la pauvre se serait certainement tapé la honte si elle avait fini au sol comme une vulgaire gamine. Shizuka ferma les yeux en portant ensuite une main à sa voluptueuse poitrine comme pour calmer son cœur battant à tout rompre avant d’inspirer profondément. La méthode eut pour effet de la calmer un tant soit peu.

- « Et je vous promets que je viendrai vite vous défier ! »

Là encore, elle le déclara presque solennellement en ouvrant ses yeux qu’elle planta dans ceux du jônin sans ciller une seule fois. Elle ne la lâcherait pas. Cette seule et unique chance. Elle savait qu’elle n’en aurait pas d’autres, que l’erreur ne serait certainement pas permise ; aussi s’entrainerait-elle à fond pour lui prouver qu’elle était digne d’être sous ses ordres directs. Etre prise en charge par un chuunin ? Non merci ! Elle avait donné, avait vu ce que ça avait causé et aspirait à quelque chose de mieux, de plus grand encore ! Il y avait certainement d’autres jônins, mais celui qu’elle connaissait le plus, c’était cet homme qui lui faisait face. Kagai Inja. La perspective d’être sous ses ordres lui arracha un sourire avant qu’elle ne hisse ses pieds sur son lit, avec certes un peu de difficulté.

- « Il semblerait que je ne puisse pas encore sortir… Enfin, chaque chose en son temps je suppose. »

La Nagamasa déplorait un peu sa faiblesse actuelle, mais elle ne durerait qu’un temps…

- « Je vous remercie d'être venu me voir, mais je ne voudrais pas abuser de votre temps, Inja-sama. »

Elle aurait bien aimé le monopoliser un peu, mais le pauvre n’allait pas non plus passer toute la journée ici.

Et puis, les rumeurs circulaient vite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2448-nagamasa-shizuka-terminee#17354 http://www.ascentofshinobi.com/u59

Le réveil (w/ Shizuka) Empty
Sam 2 Fév 2019 - 22:20
Le réveil (w/ Shizuka) Oui10

« Le Berserker déchu »




Il aurait aimé, oui, rendre l'émotion et la motivation qu'il était possible de voir sur le visage de la Nagamasa. Décidément, celle-ci semblait être prête à tout donner pour arriver au but qu'elle venait de se fixer, celui de ne pas être fardeau, de devenir une grande shinobi ne pouvant imposer que le respect. Du moins, ce furent les intentions premières qui vinrent à l'esprit du Shireikan, lui qui avait vu toutes sortes de motivations et commençait à réussir à rapidement se faire un profil de ses soldats.

Soldats...

Le temps passait, les mois filaient à une vitesse... Sans même qu'il ne puisse se rendre compte qu'il était en train de changer et de comprendre que le rôle ne semblait, à la base, pas fait pour lui. Il avait besoin de liberté et rien que le simple fait de se rappeler qu'il parlait d'êtres humains, des frères d'armes, en utilisant le terme de "soldats".

Toujours le regard rivé dans celui-ci de la Nagamasa, le Shireikan ne prit pas plus de temps, répondant presque un peu trop vite aux interrogations de l'accidentée.

Un homme tient sa parole.



Laissant un instant de pause alors qu'elle prenait le temps de se remettre sur son lit, se rendant bien compte qu'elle n'était pas encore état de sortir, ni d'aller s'entraîner, celle-ci remercia le Kagai de sa venue et de ses mots. Chose à laquelle il ne pu que répondre en complétant sa réponse.

La responsabilité de cet engagement n'est pas mienne. Tout dépend de ta propre volonté et du palier que tu auras la prochaine fois que tu viendras me voir pour devenir mon élève. D'ici là, repose toi et fait de ton mieux. Ton destin est entre tes mains.



Saluant de la tête la jeune femme, Inja se mit à tourner le buste, la quittant du regard, en direction de la porte. Il devait repartir, continuer sa visite, rencontrer d'autres shinobis dans le besoin et surtout, reprendre ses fonctions de Shireikan que son esprit semblait d'avoir quitté lors de cet entretien.

S'arrêtant sur le palier de la porte d'entrée de la chambre, le Kagai marqua un temps de pause avant de s'adresser à nouveau à la Nagamasa, arborant un sourire final que celle-ci ne pouvait pas apercevoir.

Oh, une dernière chose. Je ne tolérerai pas que tu échoues.



Ces derniers mots étaient importants, marquant une sorte pacte existant entre ces deux êtres, deux kirijins dévoués prêts à s'aider les uns les autres et envieux de se voir réussir.

_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

Le réveil (w/ Shizuka) Empty
Dim 3 Fév 2019 - 9:13
Le réveil


Pantoise. Stupéfaite. Sur le cul. Shizuka ne s’était pas du tout attendu à ces mots. Elle avait même cru percevoir un soupçon d’amusement dans l’intonation de la voix du Shireikan et avait ouvert la bouche, les yeux écarquillés sans pouvoir en placer une sur le moment. Le sens de ces mots, bien sûr qu’elle les comprenait, qu’elle mesurait leur ampleur et rien ne put lui faire plaisir que cet instant précis ! Elle finit alors par avoir un sourire qui en disait long sur ses états d’âmes, mais aussi sur ses perspectives d’avenir, avant de remuer finalement ses lèvres au moment même où il sortait définitivement de sa chambre pour aller certainement saluer d’autres kirijins dans son cas :

- « Je ne vous décevrai pas ! »

A fond. Elle allait se donner à fond. Se tuer à l’entrainement. Suer comme jamais. Dépasser ses limites et obtenir un niveau décent pour pouvoir aspirer à une place dans son équipe qui la propulsait certainement plus haut, plus loin encore. C’était de toute façon la moindre des choses qu’elle puisse faire. Un échec l’anéantirait presque et sa pensée effleura même le seppuku. Mais pour ne même pas envisager ce cas de figure, Shizuka savait qu’elle n’avait qu’une seule option possible : Lui prouver qu’elle était digne d’avoir sa place à ses côtés et d’apprendre auprès de lui. Sur cette pensée, la Nagamasa posa ses deux mains sur sa poitrine et ferma les yeux en réalisant ce qui venait de se passer à l’instant !

Puis elle se laissa couler délicatement sur son lit avec un sourire presque béat aux lèvres !

Elle se sentait déjà revivre ! Et elle remerciait le ciel pour avoir provoqué cette rencontre du destin !

L’avenir promettait pour la jeune femme. Un avenir avec son lot de difficultés mais un avenir radieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2448-nagamasa-shizuka-terminee#17354 http://www.ascentofshinobi.com/u59

Le réveil (w/ Shizuka) Empty
Dim 3 Fév 2019 - 22:48
Le réveil (w/ Shizuka) Oui10

« Le Berserker déchu »




Venant de sortir de la chambre, le Shireikan repartir dans ses pensées, arpentant les couloirs dans l’espoir de retrouver un autre miraculé et lui présenter ses hommages.

Cependant, il restait stupéfait de la motivation dont la Nagamasa avait fait preuve, tout en apprenant que l’une des raisons de son arrivée au village, son cousin, n’était plus là.

Une chose était sûre pour le Kagai, Shizuka ne lui ferait pas faux bond. Et d’un autre côté, il était curieux de suivre son évolution, presque envieux que le temps passe, ne serait-ce que pour la contempler combattre à nouveau et utiliser les secrets de son art familial avec aisance.

Nagamasa… Quelle illustre famille.

Comment Inja pourrait-il vaincre une personne entrainée à cet art ? Il avait de nombreuses cordes à son arc, mais, il le savait, Shizuka pourrait très bien devenir plus fort que lui en un rien de temps, le poussant probablement lors de leur combat à le pousser dans ses propres retranchements.

Voyant à nouveau l’infirmière qui l’avait dirigé vers la chambre, le cinquantenaire lui fit un signe de la main pour la sommer d’approcher. Celle-ci n’exécuta sans attendre.

Oui, Shireikan ?



Je veux être informé de l’évolution de Shizuka Nagamasa. Il me faut un rapport chaque semaine sur sa rééducation. Vous serez dédommagée financièrement, ne vous en faites pas.



Adoptant une posture droite, l’infirmière se prépara à le saluer militairement, mais se rappela que ce n’était pas son rôle.

C’est d’accord !


_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

Le réveil (w/ Shizuka)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Hôpital général
Sauter vers: