Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Moonlight sonata [Yamazaki Okiko]
Jeu de fer | Apprentissage  EmptyAujourd'hui à 21:44 par Date Junko

» L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko]
Jeu de fer | Apprentissage  EmptyAujourd'hui à 21:28 par Sendai Yahiko

» Absence Kamijiyū Shimi
Jeu de fer | Apprentissage  EmptyAujourd'hui à 21:12 par Chiwa Aimi

» Clair de Lune [I. Sazuka]
Jeu de fer | Apprentissage  EmptyAujourd'hui à 21:05 par Ikeda Sazuka

» Apprends-moi s'il te plaît ! [PV Ryoko]
Jeu de fer | Apprentissage  EmptyAujourd'hui à 20:54 par Sekken Ryoko

» One heart for two [Riku]
Jeu de fer | Apprentissage  EmptyAujourd'hui à 20:52 par Inuzuka Asagiri

» Briser ses chaînes
Jeu de fer | Apprentissage  EmptyAujourd'hui à 20:47 par Yasei Reikan

» Avengers, assemble ! [Equipe 2]
Jeu de fer | Apprentissage  EmptyAujourd'hui à 20:42 par Han Musashi

» Cœurs déchirés et dure réalité ? | Musashi
Jeu de fer | Apprentissage  EmptyAujourd'hui à 20:33 par Chiwa Aimi

» Zénith [Equipe #04]
Jeu de fer | Apprentissage  EmptyAujourd'hui à 20:28 par Aditya

Partagez

Jeu de fer | Apprentissage


Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Dim 27 Jan 2019 - 22:15
Après une mission haute en péripéties, l'éphèbe lugubre avait rangé sa lame pour panser ses blessures. L'aventure qu'il avait eu avec Shisei et Saigo avait eu son lot d'escarmouches et, fort d'avoir survécu à cette expérience pour le moins barbare, Nobusuke n'en demeurait pas moins fustigé par le cumul des sutures qui jonchaient son épiderme. Si certaines avaient été réalisés durant ses séances alambiquées de sadomasochisme, d'autres étaient là pour corriger la position de sa chair et empêcher le sang de couler par litres, en abondance.

Ce jour-ci, il avait malgré tout décidé de se dégourdir en plein milieu du village de Kumogakure. Pas loin de la place centrale, dans une ruelle assez isolée, il lançait des couteaux de fer téléguidés sur des pancartes où il avait dessiné, avec son propre sang, des silhouettes. Il était un habile lanceur et c'est entre autres choses ce qui avait fait sa force lors de la récente mission ; il se devait de conserver ses acquis et de parfaire son art, en dépit de la douleur.

Un, deux, trois couteaux se plantèrent en plein milieu du faciès de sang qui semblait l'observer depuis cette longue toile. Il observa la précision de ses tirs avec une sorte d'orgueil à peine camouflé par un sourire triomphant, qui réveilla en lui quelques pulsions morbides. Il se souvint de San, qu'il avait dépecé vif. Il se souvint de l'autre homme, dont il avait bu le sang. Il se souvint du poing de Saigo qui avait fracassé la colonne de Gato. Il imagina Shisei en train d'éventrer Shimpei, dans un déluge de haine et de violence. Tout cela le stimulait et animait le monstre vorace qu'il cachait derrière ses airs innocents et curieux, comme un enfant candide habité par le diable.

Il décrocha ses couteaux et, se retournant, il compta chacun de ses pas pour se mettre à une distance très précise, de sorte à ne pas tricher sur l'épreuve qu'il s'imposait ascétiquement. Savoir guider ses couteaux était une chose. Mais il devait apprendre à maîtriser l'art du lancer sans compter sur son pouvoir spécial. Un combattant complet devait pouvoir se montrer polyvalent et, au regard des querelles qu'il venait de vivre, il songea qu'il devait encore améliorer ses capacités physiques ; mais pour cela, encore fallait-il pouvoir s'assurer que les points qui recousaient ses cicatrices ne puissent sauter sous l'effort.

Tout absorbé par l'exigence de concentration que nécessitaient ses lancers, il ne vit pas l'olibrius semblable à lui-même entrer dans la ruelle. S'il croyait être le seul homme de fer à Kumogakure, sans doute qu'il s'était leurré...


Dernière édition par Satetsu Nobusuke le Lun 28 Jan 2019 - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Lun 28 Jan 2019 - 2:09
JEU DE FER

Vous devriez tenter une équipe, Yoshino. Tu parles d'une idée. Depuis quelques semaines, Kei semblait ouvrir les yeux sur l'entraide qu'offrait le village. Les shinobis se soutenaient et passaient de longues journées à rire et dépenser toute l'énergie qu'ils possédaient ensemble. Le rouge n'avait pas l'esprit à partager ses forces avec des coéquipiers, surtout, un sensei. À son habitude, il préférait rester ce loup solitaire qui dévalorisait le contact humain. Puis ici à Kumo, personne ne semblait partager la même capacité que lui, la limaille de fer. Et le futon ? Il pouvait oublié. 

Kei se laissa emporter dans les rues de Kumo. Il observait les mouvements des habitants, écoutait d'une oreille attentive les conversations de gauche à droite.. c'était une journée comme une autre. Rien d'intéressant, pas de missions, un simple rayon de Soleil qui plombe le visage. L'ancien vagabond tournait en rond depuis un bon moment, son chemin en devenait presque suspect. Il soupirait à chaque sourire qu'on lui présentait. Malheureusement pour lui, il avait passé la matinée à s'entraîner et le désir de continuer à pratiquer ses techniques seul ne l'enchantait pas. Ses muscles ne demandaient pas d'attention particulière.

Soudainement, le regard de l'homme s'accrocha à une silhouette au fond d'une ruelle. Il arrêta d'avancer pour observer l'inconnu, une curiosité qu'il devait calmer. Mais qu'est-ce qu'il fait ? Devant lui, un jeune garçon s'amusait avec une étrange expression à lancer des couteaux. Oh. Ce n'était pas une simple pratique de lancer, il y avait un petit quelque chose de plus. Kei se permit d'éliminer la distance qui les séparait et resta silencieux face au spectacle qui lui fit ressentir une drôle de sensation. Il est comme moi. Il n'arrivait pas à y croire. Quelqu'un à Kumo partageait sa capacité à manipuler le fer. Un simple sourire se forma sur son visage de bête. Un sourire impressionné, accompagné de prunelles brillantes devant le talent du jeune garçon.

« Montre-moi. » dit-il tout simplement.

Un ordre ou une demande, il l'ignorait. La seule chose importante présentement était qu'il pouvait partager un moment avec une personne égale à ses capacités. Sans prévenir, il leva sa main et fit flotter une petite quantité de fer autour de son bras.

« Je croyais être le seul ici. » murmura-t-il.

_________________
Jeu de fer | Apprentissage  Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Jeu de fer | Apprentissage  1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Lun 28 Jan 2019 - 17:24
Son regard bifurqua aussitôt qu'il entendît cette injonction qui n'en était pas une. L'homme à la coiffe écarlate avait des yeux fins et tirés, ce qui lui donnait un regard de charognard qui ne déplaisait pourtant pas à notre protagoniste, puisque ce dernier n'avait aucune sorte de talent pour être physionomiste et pouvoir juger d'une personnage rien qu'à son apparence. Il étudia un long moment l'accoutrement plutôt singulier de l'énergumène sans éprouver quoique ce soit à son encontre, comme si ce qu'il observait était une enveloppe vide. Ses yeux curieux toisèrent l'inconnu avec une absence totale de scrupules et il accueillît ses paroles comme une énigme à déchiffrer.

C'est alors qu'il vit ce vol de particules de fer autour du bras de son interlocuteur, ce qui lui permit de faire le rapprochement entre eux deux. Ils n'avaient dans leur allure rien de semblable, sinon une apparence qui n'inspirait rien de bon : mais ils partageaient ce pouvoir maudit en commun. Les yeux du détraqué s'écarquillèrent devant cette découverte, marquant sa stupéfaction. Ainsi donc, il n'était pas le seul ?

Immédiatement, il rangea ses couteaux et avança de quelques pas vers ce nouveau-venu. Il passa sa main dans ses cheveux comme pour être plus présentable, avant de pourfendre le silence d'un sourire, qu'il accompagna de quelques mots.

--- Eh bien ça, pour une surprise.

Le ton était monocorde, ce qui contrastait terriblement avec les véritables sentiments de l'éphèbe lugubre. Mais malheureusement, il n'était pas doué pour montrer ses élans de bonheur : son visage ne changeait d'expression que lorsqu'il était esclave de sa propre folie.

--- Mais avoir un pouvoir est une chose. Le maîtriser en est une autre. Que sais-tu faire, au juste, avec cette limaille ?

Fit le psychopathe pour ouvrir le dialogue, et jauger son nouvel ami. Il y avait fort à parier que, compte tenu de ce talent commun, Kei aurait quelques petites astuces à lui apporter... ce qu'il espérait vivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Mar 29 Jan 2019 - 1:49
JEU DE FER

Tel un lion devant une gazelle, il se sentit scruter de la tête aux pieds. Les secondes passèrent dans un silence d'observation, chacun d'eux partageaient un moment à se poser des questions et à assimiler la suite des événements. Kei laissa tomber ses prunelles sur la peau laiteuse du jeune garçon. Contrairement à certains louveteau de Kumo, celui-ci n'offrait pas la confiance au premier coup d'oeil. Non, au contraire, il semblait dérangé. Tous ses traits fins apportaient à la conclusion qu'il y avait une touche pas très net dans son crane. Le rouge sourit à cette pensée. Lui, ancien vagabond tirer au titre d'une bête sans trace de relation, lié d'une façon si intime à un gamin au regard vide, à la lueur de la folie. Étrangement, il appréciait déjà cette rencontre.

Le fer flotta en fantôme autour de son bras et retourna dans les manches du large manteau de fourrure noire. Plusieurs petites réserves avaient été camouflées sur son corps pour ne jamais manquer de ressource lors d'un combat. Bien que, ça faisait deux printemps qu'il n'avait pas tenter un réel tête à tête brutal et sans pitié. Tuer un partenaire en entrainement ne plaisait pas au palier de Kumo.

L'aîné hocha de la tête au signe d'étonnement du plus petit. Ah bah ça pour être une surprise, c'était partagé. Lors de son enfance, il avait remarqué des petites particules l'entourer lorsqu'il ressentait des émotions fortes, mais pour de longues années, il ne s'était jamais manifesté sur ce point. Il avait découvert bien plus tard qu'il était doté d'une force peu commune. À vrai dire, le Yoshino pensait être l'héritier unique de ce pouvoir. Lorsque son interlocuteur lui adressa la parole, il l'écouta avec toute son attention. Ce gamin ne savait pas la chance qu'il avait, il n'avait aucunement subi le tempérament de feu du rouge.

« Je sais combiner ma limaille de fer à mon affinité pour lancer des projectiles. Une dizaine peut-être. Je sais en contrôler une bonne quantité, je crois en ma force. » dit-il fermement en voulant prouver son désir d'apprendre.

Face à ce shinobi, il se sentait vulnérable. Sentiment qui l'affectait que très rarement, seulement les jours de pluies.

« Disons que.. le jour où je suis arriver à Kumo, la mort me tenait dans ses bras. Pendant une longue période, je n'ai pas pu communiquer avec cet étrange pouvoir. Chaque jour je la pratique, je lui donne des formes précises pour bien l'apprivoiser, mais j'ai besoin d'aide. »

Les derniers mots furent si lourd à prononcer pour le Yoshino. Il n'osa pas baisser ses yeux, mais il ne ressentait aucune envie de croiser le regard de son interlocuteur. Ses joues étaient à la limite de céder à ses dents qui continuaient de s'enfoncer. Ce garçon pouvait-il vraiment l'aider ?

« Je te demande la fin de la journée et je disparais après. Je ne t'embêterai plus. Jamais. »

_________________
Jeu de fer | Apprentissage  Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Jeu de fer | Apprentissage  1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Mar 29 Jan 2019 - 19:59
Celui qui aurait commis l'effronterie d'un jugement trop hâtif aurait sans doute pensé que ce Kei était un olibrius rebelle, mais c'était mal juger ce dernier : au lieu de cela, l'écarlate au faciès maléfique avait un quelque chose de trop modeste, d'un peu timoré. Cela contrastait avec son allure. Il avait manifesté son pouvoir sans se répandre en orgueil ; et puis il avait rangé ses particules comme un fauve rétractant ses griffes pour ne pas faire mal.

Il confia sans honte qu'il ne parvenait pas tout à fait à apprivoiser son pouvoir. Cette révélation fit tiquer Nobusuke. Lui qui avait écrasé le crâne de sa soeur sous un marteau de fer, sans le vouloir, son subconscient ayant commis l'acte profane à sa place, cette fatalité lui rappelait de mauvais souvenirs. Les fantômes du passé prenaient un malin plaisir à le hanter, comme ils pouvaient le faire en présence de cet autre lui.

Néanmoins, il n'afficha rien de sa douleur profonde. Il se contenta d'observer Kei avec un regard sans substance, presque dépourvu d'intention. On lui demanda s'il était prêt à accorder un peu de son temps pour l'autre. Ce n'était pas un problème. Le temps, il aimait le raccourcir.

--- Je n'y vois pas d'inconvénient. Mais il te faudra accepter le risque encouru.

Soudain, il écarta ses bras et, derechef, une masse impressionnante et vibrante de particules de fer s'élevèrent autour de lui, tel une entité spectrale étendant son ombre autour de l'éphèbe. Diabolique, ce pouvoir l'était tout autant que celui de Kei. Une force polymorphe et froide, dont le tranchant pouvait être la pire des armes, autant contre les autres que contre soi-même.

L'ombre diabolique vibrait comme un essaim de guêpes noires. En dessous, le Satetsu jetait un regard sombre à son semblable ; aussi sombre que l'était son talent.

--- Que veux-tu voir ?

Lança-t-il tout de go, attendant de savoir jusqu'où il pourrait traîner Kei sur les chemins sinueux et mortels de la débauche humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Mar 29 Jan 2019 - 23:51
JEU DE FER

Le jeune Satestu accepta sa demande avec une mine indéchiffrable. Kei ne le jugea pas. Alors qu'il ne connaissait rien de lui, il le portait déjà dans son coeur. Partager le même malheur qui l'habitait depuis son enfance, ça l'affectait. Comment Nobu avait-il vécu ainsi ? Avait-il commis des erreurs ? Est-ce que les membres de sa famille lui donnait toute l'attention requise ? Le Yoshino se posa des questions bourrées d'inquiétudes non-nécessaire. Il n'avait jamais réellement éprouvé le besoin de protéger qui que ce soit, mais aujourd'hui, si quelqu'un osait embêter son nouvel allié, il était prêt à sortir la bête.

L'ancien vagabond pouvait parier que le gamin pourrait le mettre au sol en quelques minutes. L'intérêt de lui montrer sa première facette de colère était donc inutile. Puis pour obtenir ses faveurs, il devait être délicat dans ses mots. Enfin, pour le moment, il n'y avait rien de doux et de mignons dans leur échange.

« Je veux voir la peur. Je veux voir mon ennemi perdre le contrôle de son sang-froid et de supplier de le laisser en vie. Je veux voir son sang, je veux entendre ses supplices. » dit-il sans retenir une once de tenue.

Cette fois-ci, son regard attendrit se métamorphosa en pur reflet de passion meurtrière. Au fond de sa pupille noirci par son désir de guerre, un champ de bataille s'y tenait. Les cris, les coups et les éclaboussements de rubis lui donnaient la chair de poule. Les deux manipulateurs du pouvoir des enfers se maintenaient dans une transe au manque de raison. Chacun se dévoilait à petits pas leur folie qui les forgeait depuis des lunes.

« Je souhaite une technique qui mettra mon adversaire en position de défaite. »

Sa voix ne prouvait rien de rassurant sur ses futures intentions. Kei se félicita mentalement pour avoir trouvé la perle des perles comme maître. Il pouvait déjà le dire, son interlocuteur était fou et sera probablement prêt à accepter toutes les phrases dérangés de Kei.

« Je suis prêt à tous les risques pour manipuler ce pouvoir maudit. »

_________________
Jeu de fer | Apprentissage  Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Jeu de fer | Apprentissage  1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Mer 30 Jan 2019 - 13:01
L'expression du visiteur changea aussi vite qu'un battement de paupières. Finalement, ses paroles concordèrent avec ce faciès un peu dérangé. Il ne pouvait plus masquer son envie de sang, surtout face à un regard aussi tendancieux que pouvait lui lancer son interlocuteur. Kei confia donc son pêché intime. Non seulement l'olibrius écarlate avait le même pouvoir que Nobusuke ; mais en plus, il possédait aussi ces pulsions despotiques et infiniment sadiques. Il ne tarda pas à accepter la proposition de son congénère, qui visiblement, invita son homologue à le suivre en s'enfonçant un peu plus dans les ténèbres de ce cul-de-sac.

--- Alors suis-moi dans les enfers.

L'éphèbe androgyne recula ainsi pour être à moitié camouflé dans les ombres des murs qui ceinturaient sa position et ne lui laissaient aucune opportunité de fuite. Profitant de l'obscurité de sa position, il commença à faire danser la chimère de particules de fer devant lui (à peine visible à cause de la pénombre), utilisant ses deux mains tel un chef d'orchestre pour faire bouger cette entité sordide. Cette entité sordide qui avait arraché la vie de sa soeur dans le berceau en lui écrabouillant le crâne, littéralement. C'est sans doute la raison pour laquelle il ne s'était jamais attardé sur le potentiel broyeur de son pouvoir ; tout juste se contentait-il de son aspect incisif.

Puis la chimère se dispersa en deux flux. Le premier se dirigea lentement vers Kei qui, probablement, avait dû s'avancer pour voir et entendre son semblable.

--- Si je comprends bien ce que tu veux faire...

Le premier flux s'approcha suffisamment de Kei pour pouvoir léviter près de lui. Quelques particules se détachèrent pour l'entourer, dans un calme trompeur. Ainsi, en refermant sa main gauche après avoir présenté quelques signes, Nobusuke transforma ces miettes de fer en barreaux solides. Ces derniers se fixèrent en s'entrecroisant sur chaque articulation de Kei : la nuque, les épaules, les coudes, les poignets, les hanches, les genoux. Tout pour le figer dans sa position, tel une marionnette coincée dans un appareil de torture.

Le deuxième flux, resté proche de l'éphèbe dans la pénombre, fut à son tour transformé pour prendre la forme de trois hastes de fer. Il n'envoya que la première, pour qu'elle aille se planter dans le bras gauche de son nouveau camarade.

--- C'est une stratégie qui ressemble à cela, non ? S'il s'avère que c'est le cas, tu disposes en effet d'outils formidable pour une longue et belle torture. Veux-tu que je te les présente ? Lequel préfères-tu ?

Fit-il en montrant un sourire faussement bienveillant au deuxième porteur de la malédiction des Satetsu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Ven 15 Fév 2019 - 1:51
JEU DE FER

Rejoindre un inconnu au regard sadique dans le fond d'une ruelle, quelle merveilleuse idée pour entamer une nouvelle amitié. Il pouvait se considérer désespérer à tenter ce chemin vers le creux des ténèbres. Sans bonne explication, c'était face à ce gamin qu'il reprenait confiance en l'avenir obscur devant lui. Sans réel contrôle de ses aptitudes au combat, Kei pouvait faire un trait sur sa carrière de faux gladiateur. Il tentait le taijustu et le futon, mais sa vraie nature le ramenait toujours à cette limaille de fer. Si envoûtante et maléfique.. S'il réussissait à ne faire qu'un avec ce pouvoir, son être serait digne d'une tornade humaine.

La voix du jeune fou l'invita à le suivre en enfer. Quelle offre alléchante. Le Yoshino marchait dans les pas de son interlocuteur, mais conserva une certaine distance pour ne pas pénétrer dans une zone où il ne pourrait plus s'échapper. Il devait garder en tête qu'il ne connaissait que du nom ce garçon, à tout moment leur rencontre pouvait déclencher un réel combat. Deux possesseurs du sable noir, ce serait perturbant de voir un tel affrontement. L'ancien vagabond partagea ses pulsions et ses envies les plus morbides. Il ne tourna pas autour du pot pour demander une attaque mortelle et dangereuse. Avec attention, il écouta parler Nobu et observa les particules l'entourer. Le rouge pouvait sentir qu'elles ne lui appartenaient pas, cette sensation était si étrange. Soudainement, la main du jeune maître se ferma pour emprisonner Kei. Un large sourire trônait sur son visage. Quel coup ! Le shinobi laissa même un rire résonner dans la ruelle sombre.

Il ne se doutait pas que ce ne fût pas terminé.

Pris par la surprise, une forme pointue se dirigea vers son bras gauche. Par pur réflexe, il tenta de bouger vers le sens opposé en oubliant que la technique de son adversaire n'allait pas l'écouter. Kei guida rapidement sa limaille pour repousser de toutes ses forces celle du Satetsu et bougea vers la droite, laissant la haste frôler son avant-bras. Le sang coulait, mais Kei souriait. Il passa sa langue chaude sur le liquide rouge et ne lâcha pas des yeux le gamin. S'il n'avait pas eu sa limaille, comment aurait-il réussi à s'en sortir ? Peut-être le futon.. mais quelqu'un de faible se laisserait attaquer. Hum...

« Je veux apprendre celle avec les barreaux. »

C'était clair. Il voulait pouvoir manipuler l'ennemi, le mettre dans une position gênante et arriver à ses fins. Kei ne cherchait pas absolument un combat honnête, simplement la victoire. Sale ou non.

« L'autre aussi est pas mal. » murmura-t-il.

Kei alla déposer son dos contre le mur et caressa sa nouvelle blessure. Il n'avait jamais réalisé quelle sensation accordait le fer contre sa peau.

« Dis, d'où vient ton inspiration pour tes techniques ? Dès que je tente ce genre de maîtrise, je bloque. »

_________________
Jeu de fer | Apprentissage  Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Jeu de fer | Apprentissage  1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Mer 20 Fév 2019 - 9:25
L'éphèbe prit un malin plaisir à voir comment Kei pouvait se laisser faire, tel une marionnette humaine. Pour autant, il remarqua que ce dernier fit usage de ses propres talents pour éviter une blessure trop dangereuse : l'air de rien, ce n'était pas un parfait inconscient et il mesurait tout à fait les risques d'une collaboration avec son congénère de fer. Le protagoniste qui lui faisait face n'avait aucune sorte de pitié ou d'empathie dans la structure de son être : c'était un monstre froid, avide de sang. Ce n'était pas un hasard si le Nidaime Raikage en personne l'avait choisi pour être son fidèle chien de garde. Une décision qui ne déplaisait pas à l'adonis funeste, puisqu'en dehors de ses airs de psychopathes, il n'en demeurait pas moins de parfaitement docile, pourvu qu'on maîtrise un peu les ficelles de sa psychologie morbide.

Après avoir présenté ses techniques, Nobusuke réalisa par les propos de Kei que la plus efficace de ses deux méthodes était celle des barreaux. C'était curieux, songea-t-il. Lui-même, amoureux de tout ce qui pouvait être tranchant ou perçant, aurait choisi les hastes de fer, mais il ignorait en pensant cela que Kei avait dans l'idée de voir ses victimes ankylosés dans l'épouvante : les barreaux de fer, c'était un peu la camisole de l'horreur.

Il fit danser ses doigts en plusieurs mundras avant que ses techniques se désagrègent. Les barreaux noirs et les hastes de fer tombèrent en petites particules de fer, comme un sable noir s'écoulant de la silhouette de l'homme à la coiffe flamboyante.

--- Très bon choix.

Confia-t-il en affichant un sourire candide et enfantin, ce qui contrastait terriblement avec le personnage qu'il venait d'être, démoniaque et insensible. Déséquilibré notoire, il voulait se mettre son interlocuteur dans la poche : il n'avait pas la chance de tomber sur un Satetsu tous les jours, aussi cela suscitait-il chez lui un vive émoi.

--- Dans ce cas, je t'invite à essayer sur moi.

Il écarta les bras, s'offrant tout entier à Kei pour tenter l'expérience une première fois, afin de connaître les points d'amélioration pour l'aider à construire cette technique pas si compliquée en soi, mais pas moins formidable pour autant. S'il aimait faire souffrir les autres, Nobusuke aimait aussi qu'on lui fasse mal. Kei tarderait-il à le comprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 4:52
JEU DE FER

Plus besoin de confirmation, le gamin possédait un caractère bien loin des autres de son âge. Kei lisait bien cette lueur sanguine et ce sourire de Joker. Il changeait d'émotion en claquant des doigts, c'était particulier. Il n'avait jamais réellement croisé le chemin d'un tel personnage, mais il ne pouvait pas le critiquer pour autant, il le guidait dans un apprentissage sérieux vers la force du fer. Et après cette démonstration qui lui laissa une bonne entaille sur le bras gauche, le shinobi ne voulait plus perdre son temps à observer les changements de son interlocuteur, il voulait passer à l'attaque. Ce que l'adolescent semblait partager.

Kei resta sans voix lorsque Nobu lui offrit son corps en guise de cible. Et bien, il n'était pas du tout étonné de cette décision. Aimait-il sentir la douleur parcourir son jeune corps ? Le rouge pouvait comprendre ce désir. Ce n'était pas du tout le même style, mais quand il se blessait en combat, ça lui donnait une force et un certain plaisir.

« D'accord. »

Le ninja prit quelques secondes à respirer lentement et à se concentrer en fermant les yeux. Lorsqu'il reprit son regard de tueur, il monta sa main vers son visage et laissa sa limaille de fer se promener. Avec force et fureur, il dirigea le sable noir autour de Nobu et ferma grossièrement son poing pour former un semblant de barreaux. Le résultat n'était pas très... jolie. Ce qui devait être des barreaux semblait saccader et peu droit. La limaille ne voulait pas se tenir en place correctement et l'effet final n'était pas ce que Kei avait en tête. Un grognement prouva sa gêne et sa colère et le fer tomba d'un coup au sol.

« Qu'est-ce que je fais de mal !? » s'exclama-t-il.

Peut-être son désir d'apprendre trop vite. Sa colère qui agissait sur tout ses gestes et faits. Le manque de souplesse dans ses mouvements. Plusieurs détails accompagnaient ses échecs. Ce n'était pas pour rien qu'il n'arrivait qu'à former des projectiles sans forme et trop rapide, Kei ne savait pas comment respirer et se faire confiance. La colère le dominait depuis si longtemps.

_________________
Jeu de fer | Apprentissage  Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Jeu de fer | Apprentissage  1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Mar 23 Avr 2019 - 22:24
Il avait beau avoir les bras ouverts et s'offrir tout entier à son nouveau compagnon de jeu, Nobusuke ne parvint pas à ressentir cette sensation d'épouvante si excitante qu'il aurait dû avoir en suffoquant sous ses propres barreaux noirs. L'écarlate congénère au pouvoir diabolique comme le sien semblait pourtant avoir compris la recette de cette technique particulière : la douceur, puis la fermeté. Mais il y avait un quelque chose d'imprécis et de trop précipité dans sa façon d'oeuvrer. D'une certaine manière, le travail n'était pas abouti, ce qui laissait l'éphèbe aux cheveux de ténèbres avec un goût de trop peu dans la gorge. Il aurait aimé ressortir avec des articulations endolories par le poids et la contrainte exercés par les barreaux de fer. Au lieu de ça, les barres coudées et irrégulières tombèrent au sol, avant de s'effriter comme du sable noir, devant la colère évidente de Kei exprimée dans une question forte, unique et spontanée, preuve de son impatience.

Nobusuke manifesta sa déception en ramenant sa main droite sur son front et en masquant ses yeux, l'air exaspéré.

--- Tu n'as rien compris...

Il ne connaissait pas grand chose en pédagogie et pourtant, une irrémédiable envie lui dictait au fond de lui de faire l'effort de continuer cet enseignement improvisé. Kei était le plus prometteur des protagonistes qu'il avait rencontré depuis ses nouveaux camarades sanguinaires, Saigo et Shisei. Quelque chose de puissant émanait de lui. Une force issue de la colère et d'une violence intérieure qu'il devait apprendre à apprivoiser pour pouvoir les déverser sans retenue.

Un quelque chose de monstrueux.

--- Parlons un peu d'anatomie.

Il détourna sa main de son visage et la plaça au-dessus de la limaille de fer érodée de Kei qui gisait à ses pieds. Derechef, les particules se mirent à revivre en lévitant.

--- Chaque articulation du corps obéit à plusieurs degrés de liberté. En jouant sur la position des barreaux de fer, tu peux créer des leviers créant des pressions sur ces articulations, afin de geler ses possibilités de mouvements.

Les particules se condensèrent en minuscules barres de fer, comme pour matérialiser la théorie du Satetsu.

--- Il n'est pas évident de bloquer tout un corps d'un seul coup. Il faut prendre le temps de s'attarder sur les détails. C'est grâce à ces détails que l'on se délecte de la souffrance des autres ! Comment pourrais-tu apprécier une torture si cette dernière durait à peine plus d'une minute ? Allons... un peu de patience. Je te propose de commencer par ma tête, en bloquant ma nuque. Imagine que tu veuilles la rompre lentement !

Dans le regard de Nobusuke, une étincelle de génie germa. Comme une pulsion meurtrière qui se concrétisait dans une lueur de feu. Les minuscules barreaux de fer se mirent à tournoyer à une vitesse folle tandis qu'il pianotait des doigts, tel un sorcier en transe. Un ricanement funeste accompagna cet étrange comportement.

Si seulement Kei pouvait lui briser la nuque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Sam 18 Mai 2019 - 5:43
JEU DE FER

La colère se lisait clairement dans sa voix brisé par le fer qui s’écroulait doucement contre le corps du jeune garçon et au sol. C’était décevant, non, pitoyable. Pour une bête comme Kei, il n’avait pas le droit à l’erreur. Réussir du premier coup était dans ses priorités, ce qui se montrait être plus difficile que prévu. Ne pas perdre patience sera la clé vers la réussite ici. Heureusement pour lui, son interlocuteur se montrait être plus enclin à lui montrer la voie de la torture, allant même jusqu’à lui faire un cours théorique sur l’anatomie et ses limites.

Le colosse connaissait déjà une majorité de ce que Nobu lui expliquait, pourtant, ça l’aidait à se poser et réfléchir. Ce n’était pas que physique, c’était une question de savoir où vont les barreaux et comment. Kei avait tenter de créer l’image de plusieurs barreaux par-ci par-là, sans particulièrement viser une articulation ou un endroit précis. Ça avait donc créer des formes saccadés et non terrifiantes.

« Je crois comprendre. »

Kei remarqua cette fine lueur dans le regard de son interlocuteur. C’était magnifique. La compagnie de ce jeune fou le charmait.

« Désolé pour mon échec, j’étais perturbé par l’image de ton corps envahi de barreaux. » Ricana-t-il.

Il se doutait qu’un tel commentaire activerait une fureur chez l’autre. Peut-être que Nobu serait-t-il ravi d’une si grande douleur ? Quel étrange personnage. Le Yoshino s’occupa son imagination qui ne cessait de venir marcher sur sa concentration. Il devait absolument réussir ou au minimum, approcher la perfection. Retrouvant sa posture initial, le géant fit soulever son sable noir et peu à peu, un à la fois, des barreaux bien solide se dirigèrent pour attaquer le corps de son jeune professeur. Bien sûr, il évita de le blesser pour ne pas le perdre, mais sa technique prenait une avancée très satisfaisante.

« Tu veux que je tente de te faire mal ? » Cela sonnait pervers, mais pourquoi pas ?

_________________
Jeu de fer | Apprentissage  Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Jeu de fer | Apprentissage  1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Mer 22 Mai 2019 - 14:29
Le tête à tête improvisé poursuivait son déroulement sous l'hospice macabre d'une passion commune pour la torture que les deux énergumènes partageaient sans camoufler la moindre parcelle de leur déviance intime ; aussi, les deux fidèles Satetsu se confondaient tant dans leur dimension psychologique que dans la matière qu'ils faisaient tous deux danser comme une nébuleuse de noirceur. Comme l'éphèbe ombragé le lui avait intimé, Kei répéta l'opération lugubre visant à lui rompre les cervicales grâce à la pression morbide que les barreaux de fer pouvaient maintenir en étant bien placés autour de ses maigres bouts d'os. Les barreaux lugubres se logèrent lentement autour de cette nuque fragile tandis que son hôte se laissait faire, sentant les vertèbres de son cou se mettre à ployer sous la pression des éléments ferreux. C'était autant risqué que délicieux pour l'esprit torturé du diamant noir.

Prodigieusement, il sentît la nuque faillir sous le muscle invisible de ces barres froides dont il était pourtant le premier auteur. Il dût, pour survivre, faire vibrer son propre magnétisme et affaiblir cette pression forte comme un crépuscule tombant, milliards de tonnes de céleste qui participaient à faire céder cette nuque anodine, mais qui n'était rien de moins que liaison sacrée entre la tête pensante et le corps exécutant de l'éphèbe Satetsu.

Lui qui était un prodige à sa façon, il découvrit que son talent était somme toute dispensable, et que d'autres prodiges tortionnaires comme lui pouvaient naître. Se tordant à cause de la douleur qu'exerçait la limaille condensée sur sa nuque, il s'adressa à son bourreau :

--- Voilà ! Tu approches de la vérité ! Maintenant, multiplie ta recette pour ne rien délaisser du spectacle agonisant !

Bien sûr que la question posée anecdotiquement par Kei n'avait rien d'innocent. Elle avait tout lieu de trouver une réponse positive, même tacite, dans la caboche psychédélique du bonhomme blafard empli de pénombre dans le creux de l'âme.

Il n'attendait donc plus qu'une chose avant sa mort : que Kei devienne encore meilleur que lui.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Mer 22 Mai 2019 - 16:48
JEU DE FER

Cet apprentissage au apparence éducatif se dévoilait être un jeu pervers pour les deux commandants du sable noir. Pris dans une malédiction envahissante, chacun prenait plaisir à partager l’expérience de l’autre. Un plus faible, sur le chemin de la terreur, l’autre déjà bien loin dans une douleur jouissante. Le spectacle au fond de l’allée ne cessait de devenir de plus en plus étrange. Le manque de socialisation chez le plus vieux, l’amenait à complètement se relâcher face au jeune Nobu. Lui faire soudainement mal ne lui semblait pas être grave.

Était-ce si mauvais de se perdre dans un tourbillon malsain lorsque les deux êtres impliqués sont dans un total accord ? Kei ne réfléchissait plus du tout au bon sens du soleil, préférant s’imaginer sous une lune pleine et ensanglanté. Nobusuke lui donnait cette soif de victoire, de puissance, de danger. Le colosse ressentait toutes les années de brutalités se créer dans un acte ultime. C’était… amusant. Son premier signe de réussite fit vibrer de joie sa limaille. Beaucoup trop avancer pour penser aux risques de la technique, le Yoshino décida de continuer, insistant sur une phrase plus ou moins à double-sens. Il se doutait que le jeune manipulateur refuse un peu de sensation forte. Puis, ça faisait un bien énorme à l’égo du géant de l’entendre lui dire qu’il était sur la bonne voie.

Reprenant une posture plus sérieuse, concentré sur l’objectif premier te toucher la peau de porcelaine de Nobu, Kei leva doucement la main. Guidant le sable maudit vers sa cible, d’un premier essai, les barreaux se formèrent doucement, mais toujours plus nombreux, le corps du shinobi se tortillait dans une position peu commune, mais rien de suffisant pour former une douleur. La technique était simple à comprendre en fait. Il suffit d’être calme et de pouvoir créer des formes précises. Situer les barreaux était un jeu d’enfant. Nobusuke lui avait accorder une technique en or. Continuant dans son délire, Kei montait la pression en augmentant la cadence des barreaux, toujours autant plus brusque et risqués.

Le gamin était entouré d’une limaille vibrante et pointilleuse. Puis Kei ? Il n’abandonnait toujours pas, préférant continuer pour bien maîtriser les multiples points de concentration. Dommage que son interlocuteur ne soit pas un mannequin, parce qu’il serait probablement déjà détruit à force de se faire tourner dans tous les sens et plier. Peut-être se fut une erreur, mais après plusieurs minutes, de longues minutes silencieuses de la part du Yoshino, il laissa une paire de barreau plier le bras du plus jeune dans le sens inverse. Il ignorait si c’était grave, mais le bruit causé le fit sursauter, reprenant un esprit plus sain. La limaille de fer retourna à son maître, celui-ci approchant le fou.

« Je me suis laisser emporté. » ce fut sa seule réponse.

_________________
Jeu de fer | Apprentissage  Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Jeu de fer | Apprentissage  1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Mer 22 Mai 2019 - 18:41
Le corps fragile de l'éphèbe loufoque déjà parcouru de points suturés avait connu bien des plaisirs et des tourments, cependant il s'apprêtait à éclore dans une nouvelle source de douleur, déchirement osseux résonnant dans l'espace dans une note aussi brève que funeste : un "kronk". Un bruit soudain, comme un cri d'alarme jeté dans l'horizon. Pour avoir voulu pousser le jeu un peu plus loin sans conscience des périls, l'éphèbe avait sans doute mal mesuré la détermination de Kei qui n'hésita pas à pousser le vice jusqu'à l'absolu. Paradoxalement, c'est avec effarement et plaisir que Nobusuke constata que son bras s'était retourné du mauvais côté de l'articulation : en équerre à l'envers, le membre gauche trônait comme une sinistre punition sur son porteur.

--- Hung !

Seul soupir de souffrance concédé dans le mal, cette onomatopée adressée dans le courant du jour marqua la réussite de cette technique : après quelques moments de flottement, Kei sortait enfin triomphant de son apprentissage. Pour s'assurer de ne pas y avoir perdu plus que de nécessité, Nobusuke tenta de remuer ses doigts du côté disloqué : obéissant tant bien que mal, les phalanges gesticulèrent en désordre pour faire la démonstration de leur disposition à demeurer sur le corps du martyr. Immobilisé dans les barreaux noirs, c'était bien tout ce que pouvait se permettre le maître devenu otage de son propre sortilège. Il jeta des yeux ardents dans ceux, pas moins flamboyants, de l'autre Satetsu (qui n'en portait pas le nom).

Constatant qu'il avait sans doute conquis la technique un peu trop bien, le Yoshino rappela ses grains de fer comme un général sonnant la retraite de son armée après avoir littéralement rasé la ville sur laquelle, despotique, il avait jeté ses troupes. Survivant au massacre, Nobusuke se tenait sinistrement devant son bourreau, sa silhouette assombrissant le jour dans une posture difforme : dans sa façon d'observer Kei, on comprenait qu'il le défiait. Son semblable était fabuleux.

Mais s'il croyait pouvoir le dépasser, il se leurrait.

Ainsi, le sadomasochiste attrapa lui-même son bras torturé, sans demander le moindre renfort ni accepter quelque mauvaise aide de mauvaise fortune. Tel un ermite fracassé par la vie, il agissait seul. Tenant fermement l'autre partie de son bras, il fit rompre l'articulation de nouveau, faisant une seconde fois résonner ce "kronk" de douleur et de craquement osseux, qui lui arracha un soupir instinctif. Le bras se remît dans l'axe, bien que n'étant toujours pas disposé à obéir aux commandes corticales jeté par naufrage dans les méandres synaptiques d'un corps sillonné par les motoneurones en pagaille.

Bloquant son bras blessé contre lui, il continua de fixer son interlocuteur.

--- Je présume que tu as saisi le sens de cette technique.

Sa voix sombre en disait long sur ce qu'il présageait de dire au Yoshino.

--- Mais souviens-toi que le fer est une arme...

Une réminiscence du passé, comme un cadavre pâle et tremblant sortant de sa tombe, surgît dans sa mémoire. Il était presque gris et dans son décors d'horreur, il se hissait d'une terre sombre en arborant le visage d'une enfant, haute de moins d'un mètre. Ce visage, c'était celui de sa soeur. Celle qu'il avait tué par mégarde. Celle qui le fixait à présent tel un fantôme délaissé dans les couloirs du temps qui séparent les morts des vivants.

--- ... qui peut se retourner contre toi.

Conclût-il devant le Yoshino.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153

Jeu de fer | Apprentissage  Empty
Sam 1 Juin 2019 - 0:35
JEU DE FER

Un tel bruit n’était pas une première pour le Yoshino, mais l’entendre chez son jeune maître le tuait mentalement. Sa folie cessa aussitôt pour le ramener vers son côté humain. C’était un sentiment mitigé, mais le souhait de rassurer le garçon et de se faire pardonner lui venait à l’esprit. Avant même de pouvoir intervenir, le jeune shinobi déforma son bras pour retrouver sa position initiale. Cette fois-ci, le son ne le dégoûta pas autant que la première fois. Kei tenta de trouver les mots pour former une phrase digne de sa honte, mais rien ne se produisait. C’était le silence chez le géant. Lorsque Nobusuke prit la parole pour l’avertir de sa terrifiante capacité, l’atmosphère prit un coup.

« Je ferai tâche de ne pas oublier cette information. » murmura-t-il. « Merci à toi, petit fou. »

Sur cette dernière phrase, le colosse recula pour sortir de la ruelle et retourner dans la civilisation comme si rien ne s’était passé. À ce moment-ci, une seule phrase se répétait au creux de sa tête. Qui était donc ce jeune homme ? D’où provenait cet ange déchu par la folie et le sang ? Des êtres aimants la douleur, ce n’était un peu élément perturbateur, mais lui.. cette lueur habitant son regard prenait un tout autre sens. C’était à la fois triste et intriguant. Est-ce que lui même ressemblait à un tel phénomène ? probablement pas, mais il ne devait pas être loin derrière.
Spoiler:
 

_________________
Jeu de fer | Apprentissage  Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Jeu de fer | Apprentissage  1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Jeu de fer | Apprentissage

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: