Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Sois libre et ris [Kei]


Sois libre et ris [Kei] Empty
Lun 28 Jan 2019 - 3:07
Ryû avait beaucoup travaillé, ces-derniers temps, enchainant les missions, entrainements, et aussi des choses imprévues qui l'avaient beaucoup chamboulé et plus généralement modifié sa vie de façon radicale, l'emmenant sur des sentiers escarpés, dans une voie à la fois bien plus compliquée que celle qu'il employait jusqu'ici, mais aussi bien plus intéressante. Sur cette voie, il avait déjà rencontré l'amour, le plus fort possible. Mais il savait que viendraient s'ajouter des épreuves, de la difficulté, des souffrances, peut être même la mort... Bizarrement, le pour et le contre étaient très déséquilibrés en quantité, mais le poids du pour était malgré tout plus grand que le poids du contre. C'était donc sans hésiter qu'il avait plongé. Mais cela ne changeait pas le fait qu'il était en repos, et Chiaki était occupée, il ne pouvait pas aller la déranger comme ça, vu qu'ils devaient éviter de se retrouver de manière ... amoureuse en public, pour ne pas éveiller de soupçons de la hiérarchie. Si leur relation, qui dépassait de loin celle d'un élève de sa Sensei, était sue, alors cela poserait beaucoup de soucis, les conséquences seraient désastreuses.

La décision fût donc prise d'aller se rendre à la bibliothèque, où il ne s'était pas rendu depuis un bon moment, maintenant. Tout avait changé et il ne prenait plus le temps de s'adonner à sa plus grande passion, désormais à égalité avec tout ce qu'il pouvait faire en compagnie de son élue... A savoir, la lecture. Toutes sortes de livres, histoire, géographie, même quelques romans fantastiques. Les livres sur le ninjutsu, et tous les styles de combat en général, pour être mieux informé. Mais aujourd'hui, il voulait se renseigner sur quelque chose qui avait attiré son attention depuis sa rencontre chez la brune... Les forces de sécurité extérieure du village. Le Keikaimushô était son point d'intérêt naissant, il voulait se rendre utile et avait les capacités pour. Il arriva donc à l'entrée de cette immense bâtisse, qui faisait battre son cœur aussi vite que le simple fait de se plonger dans les prunelles émeraudes de son élue.


"Je ne sais pas comment j'ai pu me passer de cet endroit aussi longtemps... Y aller avec Chiaki un jour pourrait être le plus beau moment qui soit..."

Il avait rougi en disant cela à voix haute... Super discret de dire ouvertement qu'il aimerait venir accompagné de sa professeure dans une bibliothèque, et que cela serait son plus beau moment possible. Mais personne ne l'avait vu, ni entendu, donc il se rassura quelque peu. Mais l'idée n'en restait pas moins intéressante, coupler les deux choses qu'il aimait le plus... Et pourquoi pas la prendre dans la remise, aussi ! Facepalm, se fût littéralement la réaction de Hatsu à la phrase de Yokka, qui ne pouvait s'empêcher d'imaginer ce genre de choses, depuis que les deux amoureux avaient concrétisé leur amour par ce moment de non pureté totale. L'ignorer, avant, était déjà difficile, mais le fait qu'il cite ceci comme nouveau moyen de le gêner rendait l'ignorance plus difficile encore. Ce moment, bien que génial, restait gênant, quand il s'agissait d'en parler, car il ne pouvait s'empêcher d'imaginer le corps de la brune dans sa forme la plus simple. Eeet, c'était en soit un problème d'avoir à l'esprit une femme nue, surtout quand on en est amoureux. Se secouant la tête, il avança dans l'enceinte de l'imposant bâtiment, salua celle qui le connaissait si bien, en tout cas de façade, et se dirigea vers ce qui l'intéressait: l'aile contenant les livres sur les unités spéciales. Un livre, il n'y en avait qu'un qui parlait de l'unité qui intéressait le Nozomi. Il le saisit, et alla s'assoir.


"Keikaimushô : Tout savoir sur cette unité... Un titre simple, bizarre, mais parfois les choses les plus simples sont les plus utiles."

Il débuta sa lecture...



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Sois libre et ris [Kei] Empty
Mer 20 Fév 2019 - 4:12
SOIS LIBRE ET RIS

Dans sa vie, Kei approchait rarement les bibliothèques. Ce n'était pas du tout son domaine. Dans son petit appartement, quelques livres occupaient son étagère, mais le vide se comblait de parchemins et accessoires de combats. Il n'avait jamais trouvé son histoire, ni son héros. Il s'était formé sa propre aventure, dont les pages n'arrêtaient jamais de tourner. L'ancien vagabond ne rêvassait pas des récits d'une librairie, mais il appréciait les faits historiques. Aujourd'hui, pour la première fois depuis son arrivée à Kumo, le géant se glissa dans le bâtiment du savoir. Sa première impression se lisait à la perfection sur son visage meurtri. D'une grande surprise, il scruta tout ce que son champ de vision pouvait lui permettre. Ce lieu, où le son n'existait pas, faisait fondre la colère de Kei. Une touche de paix lui caressait le dos et l'esprit.

Ce n'était pas d'un pur hasard que l'héritier des Yoshino se retrouvait sous le toit de la belle bibliothèque de Kumo. Il cherchait des informations sur son pays d'enfance. Un endroit où le sable chaud domine et où le soleil ne dort jamais. Les nuits ne sont pas plus froides, mais une brise se promène pour apaiser le sommeil de ses habitants. Ses fruits, qu'on peut retrouver à des sources précises, sont juteux et aide à calmer le manque d'eau. Kei n'aimait pas penser à son enfance, mais il avait besoin de retrouver un bout de l'histoire. Quel meilleur endroit que celui-ci ?

Après quelques minutes à chercher le bon bouquin, le rouge s'installa à une table et commença sa lecture. Il lisait avec attention et notait dans un petit carnet tout ce qui l'aidait à former son objectif. Quand même, il avait laissé de côté son entraînement pour lire, quel monde à l'envers. Après avoir usé de tout ce que les textes pouvaient lui accorder, Kei se leva en laissant son petit bloc-note sur la table. Il traversa les allées jusqu'à ce qu'il obtienne un deuxième titre intéressant. En retrouvant son chemin jusqu'à sa place, Kei fronça des sourcils à la vue d'un jeune homme qui était à sa table. Sans se laisser marcher sur les pieds, le shinobi monopolisa la chaise qui se trouvait en face de l'inconnu. N'avait-il donc pas vu le petit objet qui signifiait qu'il ne pouvait pas s'installer à cet endroit ? Kei dévisagea le kumojin et ouvrit son bouquin en le déposant férocement sur la surface de bois. Il n'a sûrement pas vu que cette table était déjà occupée... mais c'était ma place ! NON ! calme toi. arrête. respire. Les lèvres pincées et le corps tendu, Kei n'arrêtait pas de jeter des regards meurtriers. Encore une fois, il échouait à être doux avec les habitants de Kumo, particulièrement ses ninjas. S'il osait parler, des menaces sortiraient, mais s'il reste muet, jamais il n'allait se calmer. Kei vivait un réel combat entre lui-même à savoir s'il défonçait la table pour prouver qu'il était un « mâle alpha et que c'est sa table » ou simplement dire bonjour et demander s'il pouvait dégager. Le choix ne fut pas simple.

« Hey. » dit-il comme un chien enragé dans un grognement inquiétant.

En réalisant son erreur, il se calma en tentant un rire peu crédible tout en conservant son regard menaçant.

« J'étais ici avant toi. Cet objet, qui n'a pas bougé, le prouve. » dit-il en jetant sous le nez de l'autre son carnet. Pris par la colère, il ne réfléchit pas une seconde à ce qui pouvait être écrit sur les petites feuilles que l'autre pouvait lire.

_________________
Sois libre et ris [Kei] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Sois libre et ris [Kei] 1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Sois libre et ris [Kei] Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 21:59
Il existait donc des personnes qui pouvaient susciter de l'antipathie, même chez Ryû le repenti. La joie, il l'avait depuis quelques temps, d'où ses recherches du jours, pour aider le village, en rejoignant ce groupuscule, le plus minutieux et efficace de Kumo. Néanmoins, une personne semblait avoir réservé toute cette table, pourtant grande, et le fit remarquer de manière assez virulente au Nozomi. Son "Hey" étant surprenant, mais il en fallait plus pour le pousser à bout. Le bleu ne bougea pas, se disant que l'autre allait se lasser. Mais le bloc-notes qui arriva à côté de lui prouva le contraire. Il serrait le livre qu'il tenait, avec beaucoup de force, se contenant pour ne pas inciter Nibanme à surgir. Mais sa dernière phrase acheva de le mettre hors de lui. Une colère qu'il n'avait pas ressentie depuis quelques temps, une envie de prendre la tête de ce rouquin et de l'encastrer dans la première étagère qui viendrait. Le bruit qui émana du livre, lorsque la main de Ryû le referma avec force, avait sans doute été entendu par un grand nombre de personnes présentes. Son œil droit, qui jusqu'ici arborait le kanji "1", était passé au deux, juste avant la fermeture du livre, ce qui empêchait l'autre de le remarquer. Le numéro deux était là, et cela ne dérangeait pas Hatsu, qui se disait que lui n'était pas le pire, et que la vie de l'inconnu ne craignait rien. Cependant, la répartie du colérique était le mieux, pour le moment.

"Qui n'a pas bougé ? Hum, alors comment s'est-il retrouvé juste devant moi ?"

Au fond de l'esprit de celui qui était aux commandes, deux autres "Ryû" jubilait. Le seul qui ne bronchait pas était Hinoe, qui n'était pas du genre à éprouver beaucoup de joie ou à rire de manière générale. Le second était très bon pour lancer des phrases très bien pensées, et plus sa colère était grande, plus il était redoutable.

"Cette table est assez grande pour deux, et d'ailleurs, il ne faut pas faire trop de bruit, ici. Certaines personnes aimeraient se concentrer sur leur lecture."

Il avait le livre sous la main, mais il valait mieux pour l'autre ne pas continuer de rompre le silence, sinon l'endroit risquait de ... changer pour devenir un octogone improvisé.



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Sois libre et ris [Kei] Empty
Sam 2 Mar 2019 - 2:00
SOIS LIBRE ET RIS

Sa faible tentative pour calmer sa rage d'animal échoua face à l'inconnu qui savait définitivement comment répliquer face à un problème. Cette rencontre risquait de brûler des étapes vers la folie. Kei sentait déjà son sang bouillir dans ses poings. Le simple fait de voir le jeune homme aucunement inquiet, lui donnait envie de lui faire bouffer quelques bouquins en pleine bouille. Hors, il ne pouvait pas commettre un tel acte pour plusieurs raisons. Déjà, il ne connaissait pas la force de cet étrange personne à la chevelure bleuté, puis éclaté une guerre dans une bibliothèque lui bloquerait l'accès pour la fin de ses jours. Il avait besoin de faire des recherches, il devait se calmer.

« Oh je vois que tu es un petit plaisantin. » dit-il avec un sourire qui ne cessait de grandir.

Cet expression ne collait pas du tout à ses yeux qui laissait lire le danger et la colère. Il pouvait noter que c'était la deuxième fois qu'il croisait un garçon qui lui tenait tête. Sojiro étant le premier. Contrairement à lui, le Kumojin pouvait sentir que son interlocuteur était différent. L'aura autour de lui ne composait rien de normal. À vrai dire, pour la première fois, Kei ne se sentait pas en confiance. Non, il ne possédait pas un quelconque pouvoir à dire si une personne respirait la gentillesse ou la méchanceté, mais son semblant de troisième oeil lui disait de partir.

Son sourire digne d'un clown avait disparu et le géant dévisageait le gamin avant de se remettre la tête dans son libre, évitant d'ajouter de l'huile sur le feu. Il comptait rester silencieux, remplir quelques feuilles de notes et partir. Et bien sûr, il refusait de bouger son derrière de cette table. Il aurait très bien pu résister à sortir sa première facette, mais l'inconnu continua son discours. Kei referma à son tour son livre avec une telle force que la table émit un craquement inquiétant. Doucement, le shinobi observa son interlocuteur.

« tais.toi. » murmura-t-il.

Satisfait ? La brute ne retourna pas aussitôt à sa période d'histoire. Il se demandait ce qui était mieux entre prendre la tête du mec et l'écraser sur la table ou planter deux livres de chaque côté de la tête jusqu'à ce qu'elle explose ? À cette pensée, le Yoshino laissa un rire discret s'échappé. Des tonnes de scènes coulèrent dans son esprit tordus. Il pouvait s'imaginer commettre les pires crimes dans une bibliothèque. Au loin, plusieurs personnes assistait à l'étrange spectacle. Était-ce le manque de sang qui laissait Kei agir avec plus d'agressivité ou était-ce vraiment cet inconnu qui lui créait un désir de violence ?

« Tu sais que ta tête serait parfaite écrasée entre deux livres ? »

_________________
Sois libre et ris [Kei] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Sois libre et ris [Kei] 1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Sois libre et ris [Kei] Empty
Mer 6 Mar 2019 - 17:54
La lecture n'était pas vraiment le genre d'occupations de Yokka, qui avait plutôt un penchant pour la torture et la mutilation. Cela dit, son interlocuteur ne semblait pas effrayé, peut être devrait-il lui montrer la vraie peur alors ? Pour comprendre les raisons des poussées de colère du numéro quatre, un petit tour dans ce qui se déroulait dans sa tête pouvait s'avérer nécessaire. Pour faire simple, de manière permanente, le fou furieux voyait le monde peint de rouge, imaginant les personnes comme des monstruosités fabuleuses dont seule sa lame pouvait venir à bout. Dans sa tête, sa propre voix lui criait de les massacrer pour leur rendre leur liberté, mais que les faire souffrir avant permettait de leur donner des chances d'aller dans un endroit meilleur... Pas fou, hein ? Non, le pauvre se trouvait les pires idées pour justifier ses méfaits, mais il n'avait rien de bon en lui, même si sa névrose avait sans doute certaines origines obscures. Quoi qu'il en soit, ses intentions ici étaient assez moches, mais il ne pouvait pas les mettre en œuvre, sa présence n'était donc que purement diplomatique, les chances qu'il ne perde patience étaient bien moins élevées que pour n'importe laquelle des autres personnalités de Ryû.

"Je doute que tu aies la force suffisante pour ne serait-ce que réduire d'un chouïa la taille de ma tête, avec ces deux livres."

Un regard de défi, un sourire malicieux, Yokka n'avait pas peur, pas le moins du monde... Mais ce bougre n'aurait même pas peur de la Raikage, pourtant, en lui parlant ainsi, il ne tiendrait pas longtemps en vie... Mais le grand dadais qui lui faisait face n'était pas une menace, pas pour ce shinobi doté de capacités particulières. Il en rajouta un peu, histoire de voir s'il pouvait le pousser à un acte irréfléchi...

"Enfin, je parle de force, mais aurais-tu la rapidité de rapprocher ces livres avant que je ne t'arrête ?"

Il caressait le livre, comme pour lui indiquer que lui aussi, il avait une arme potentielle, et que le le lui enfoncer dans un endroit quelconque du corps ne lui poserait pas vraiment de problème, ni ne lui serait difficile à envisager... ou à faire.



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Sois libre et ris [Kei] Empty
Sam 9 Mar 2019 - 6:29
SOIS LIBRE ET RIS

La provocation fonctionnait toujours avec le Yoshino. Il se considérait intelligent, mais certains mots pouvaient le pousser à une action brusque et stupide. Dans une bibliothèque, même un coup réfléchit serait un acte des plus idiots. Puis tous les regards qu'ils avaient attirer maintenant, il se doutait qu'un avertissement n'allait pas tarder. Le rouge n'était pas venu ici pour chercher la bataille, mais comme d'habitude, il attirait toujours les pires phénomènes avec sa tête de tueur. Bien sûr, si c'est précédent mouvement auraient été amicaux et simples, rien de tout ça serait arriver. Pourtant, le gamin semblait différent. Il le motivait à un tel point où son sang lui brûlait les mains.

« T'étais joyeux tout à l'heure, j'ai entendu ta voix. » dit-il en approchant sa tête.

Une simple remarque, mais Kei cherchait un point faible. Pourtant, rien n'indiquait que ce garçon possédait une faiblesse. Ils se ressemblaient au final. Lorsque le bleu l'invita à lui déposer contre la gueule avec rapidité son bouquin, il laissa un rire envahir leur espace. Il ne sait pas pourquoi, mais il trouvait la situation très drôle soudainement. Fort ou non, ce gamin était bien doué avec les mots et il adorait. Alors qu'il s'apprêtait à répondre, une silhouette féminine approcha. Avec ses mains sur ses hanches et le visage sévère, le shinobi ne perdit pas de temps à lui répondre. Elle confirmait l'avertissement qu'il imaginait venir. S'ils faisaient encore du bruit, ils étaient dehors. L’affrontement devait donc cesser ? Pourtant, Kei refusait toujours de bouger son cul de sa chaise. Avec une moue ennuyé, il posa sa main sur sa tête et ignora son interlocuteur avant de replonger dans sa lecture. Plusieurs minutes passèrent et il ne dit toujours rien, oubliant presque la présence du bleu. Mais un détail lui revint en tête.

« Je t'ai déjà vu. »

Cette information déchira le silence de la table des provocateurs. L'ancien vagabond portait un effort sur sa voix pour qu'elle ne soit pas trop forte, ne voulant pas attirer l'attention de la femme.

« Avec une brune. » ajouta-t-il enfin, sans sourire.« C'est ta copine, non ? vous étiez très proche. »

Le dernier bout de phrase était un mensonge, il ignorait complètement s'il avait vu ce garçon dans les bras d'une autre gamine, mais il se souvenait maintenant que cette tête bleue lui était familière. Avec ses multiples détours dans tout Kumo à observer de gauche à droite, il remontait des souvenirs oubliés. Kei, bien que le combat lui semblait oublié, cherchait encore un élément de faiblesses.

_________________
Sois libre et ris [Kei] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Sois libre et ris [Kei] 1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Sois libre et ris [Kei] Empty
Mar 19 Mar 2019 - 22:34
Toujours dans la provocation, cet inconnu semblait avoir des problèmes à se contrôler, au niveau de sa colère. D'un autre côté, il y avait Yokka qui prenait un plaisir fou à pousser les gens dans leurs retranchements. Une phrase supplémentaire le fît jubiler intérieurement, car ces propos indiquaient qu'il n'avait pas pu percer ce secret si bien gardé, mais qu'il avait tout de même repéré un élément important pour le découvrir. L'intervention d'une employée de la bibliothèque calma les deux, et le quatrième abandonna même son poste, laissant Hatsu reprendre le contrôle. Ce-dernier se saisit du bouquin, le feuilletant à nouveau. Les informations sur cette Unité Spéciale étaient faibles, et à première vue, ils n'étaient qu'un ramassis de ninjas inutiles qui opéraient avec des règles qui les empêchaient de pouvoir travailler correctement... Trop de contraintes, mais ce n'était pas ce que cherchait le bleu, qui voulait pouvoir aller et venir dans le monde, pour aider le village bien entendu, mais aussi pour se mettre en quête de ces "Fanatiques", menés par le Saint-Père, Suzuri Wo... Alors ce n'était qu'une fausse piste... Mais le fait de pouvoir effectuer des missions en dehors de ces murs était vraiment une bonne chose, et outrepasser les règles ne l'avait jamais déranger, jusqu'ici.

Retour à la charge du roux, qui lança une phrase pleine de mystère... Il avait déjà vu Ryû ? Et donc... quoi encore ? Il n'avait pas une tête que l'on pouvait oublier si facilement, après tout. La suite fût plutôt surprenante, car il parla d'une brune, émettant l'hypothèse qu'elle pourrait être... sa copine ? Un petit sourire apparut sur le visage du Nozomi, qui ne comptait pas tout avouer à un bougre qui ne lui était même pas proche, bien au contraire. Il ne détacha pas son regard de son livre, pour lui répondre, entrant dans un jeu similaire à celui de Yokka auparavant. La voix était moins grave, ceci dit.

"Ma copine ? Pas vraiment, elle ne s'intéresserait pas à moi, quand bien même je m'intéresserais à elle. Je suis son élève, elle m'apprend donc beaucoup de choses..."

Le sourire s'estompa, la curiosité de l'autre pouvait témoigner une envie de repartir du bon pied ? Non, pas après la hausse du ton juste avant, ce n'était pas si simple. Mais Hatsu était de retour au calme, dans son esprit, dans ses pensées, et pouvait tolérer la discussion si cela ne repartait pas de plus belle. Dans le cas contraire, il partirait sans plus tarder.

"Pourquoi t'intéresser à cela ? Oh... Elle te plaît ? Tu voudrais que je te la présente ?"

Une taquinerie, arme qu'il développait à peine, mais pourtant il semblait déjà bien la maîtriser, et par ce biais, il éloignait les doutes possibles sur une quelconque relation immorale avec sa professeure. L'idée de la présenter à qui que ce soit le rebutait, il préférerait tuer quiconque voudrait la séduire, homme ou femme, mais pour lancer une gentille provocation, il pouvait se le permettre...



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Sois libre et ris [Kei] Empty
Ven 29 Mar 2019 - 5:20
SOIS LIBRE ET RIS

L'intervention de la jeune femme avait réussi à calmer le plus vieux et on dirait bien que son interlocuteur aussi tenait sa langue entre ses dents. Le silence qu'occupait la table devenait presque étrange suite à leur chamaillerie d'enfants. Heureusement que son bouquin lui occupait l'esprit, il oubliait d'inventer des insultes, préférant s'abandonner dans une histoire de Kaze. Le Yoshino calme est très différent du Yoshino en pleine action. De loin, il ne paraît pas si méchant lorsqu'il est dans un état de relaxation. Son style vestimentaire peu paraître fou, mais il reste neutre. Une personne qu'on pourrait faire confiance. Ce qui n'est pas totalement le cas au final. Le bleu avait eu le droit à sa grande gueule de bête, réussirait-il à l'apprivoiser ?

Lorsqu'il décida de sortir du calme, son visage restait sans moquerie. Il ne jouait pas, il ne cherchait pas une grande confrontation. Il ignorait pourquoi sa bouche agissait plus vite que son cerveau parfois, mais trop tard. C'était la vengeance qu'il cherchait bien sûr, même refoulé, il refuse de laisser un adolescent gagner face à lui. Puis au final, le ton de la conversation n'était pas si mal. Le rouquin apprit que ce n'était pas sa copine, mais sa sensei. Il ne savait pas du tout de qui le bleu parlait, après tout, il avait inventé cette jeune demoiselle. Il présumait qu'elle était un peu plus vieille que lui et qu'elle n'était pas laide. Sa réaction ne prouvait pas qu'elle n'était pas de son goût.

« Pff, non. » son regard soudainement amusé observait les traits du garçon. « Je suis probablement trop vieux pour cette jeune femme et les filles ne m'intéressent pas. Tout comme les garçons. »

Un autre mensonge ? Peut-être pas. Ce n'était pas difficile à croire que Kei n'aime rien. Les femmes ne l'attiraient pas, puis les hommes, une vraie perte de temps. Parfois, il aimait l'action de dominer quelqu’un au lit, mais ça ne prenait pas la majorité de son temps. À vrai dire, depuis sa présence à Kumo, il n'avait toucher à personne. Il se portait bien ainsi.

Il aimait la tournure des événements. C'était étrange, ce kumojin semblait déjà très différent de tout à l'heure. Tout comme lui, il avait eu un changement. L'ancien vagabond approcha sa main vers le bouquin du plus jeune shinobi et l'attira vers lui pour commencer à lire la première phrase qui lui tomba dans l'oeil. Keikaimushô ? intéressant. Absorbé déjà par quelques bouts de lignes, il dut arrêter pour remettre l'objet à son interlocuteur. Son coeur battait rapidement. Il devait s'informer sur ce sujet aussi. Cette unité pourrait être sa solution à tout.

« Donc, cette unité existe vraiment à kumo ? » dit-il avec un regard étonné, un faible sourire aux lèvres. « Dis-moi ce que tu sais déjà. »

Il se redressa sur sa chaise et se passa une main dans sa chevelure de feu.

« S'il te plaît. » ajouta-t-il timidement.

_________________
Sois libre et ris [Kei] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Sois libre et ris [Kei] 1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Sois libre et ris [Kei] Empty
Dim 31 Mar 2019 - 20:21
Les deux étaient à peu de choses de s'entre tuer, quelques instants auparavant. Le fait que Yokka ait pris le contrôle y était pour quelque chose, mais il était difficile d'envisager que cette personne aux cheveux roux ne possède une double personnalité, voire plus comme Ryû, alors il devait être irritable de nature. Enfin, dans le cas contraire, cela pourrait être une rencontre vraiment intéressante. La phrase suivante laissa le Nozomi perplexe. Il n'aimait pas les femmes... Bon, les hommes non plus, mais cela lui paraissait étrange. Pour sa part, le Genin n'avait eu que deux amours, la première étant morte assez vite, plus ou moins de ses mains, et la seconde... Celle au sujet de qui il avait menti, disant qu'elle n'était "que" sa Sensei... Oui, une professeure qu'il prenait souvent dans ses bras, qu'il avait déjà embrassée, plusieurs fois, à qui il avait dit l'aimer, et qui lui avait dit en retour... Mais cela n'était qu'une partie... Cette... fois, lorsque le fanatique l'avait prise en otage, il c'était passé autre chose, une chose qu'il ne risquait pas d'oublier, laissant leurs moments de douceur et de tendresse à côté, pour quelque chose de plus sensuel, fusionnel... Leurs corps n'avaient fait qu'un, pendant un certain moment, renforçant leur proximité déjà très grande. Pensant à cela, le bleu avait perdu le fil de la discussion, ne réagissant même pas lorsque la brute géante lui avait pris son livre, avant de le lui rendre.

Le sujet avait donc basculé, sans qu'il ne comprenne comment... Au fond, la conversation était venue d'une manière bizarre, et il n'y avait pas vraiment de fil conducteur, mais Ryû ne souhaitait pas y couper court, pour une raison inconnue, d'autant plus que le fait que l'autre s'intéresse au Keikaimushô était intriguant. Sa ponctuation, à l'aide d'un "S'il te plaît" intrigua le Genin de plus belle. Il esquissa un petit sourire narquois, comme s'il avait réussit à dompter la bête, mais n'avait, au fond, rien fait pour. Peut être que ce rouquin s'était calmé de lui même.

"Je n'en sait pas beaucoup, sur cette unité. On dit qu'y entrer est difficile, mais je m'intéresse beaucoup à la défense extérieure du village, alors je me renseigne pour tenter d'y être accepté..."

En effet, peu de choses étaient connues de ce groupe, et le Nozomi n'avait jamais rencontré quelqu'un en faisant partie, ou tout du moins, personne ne s'en était vanté auprès de lui. Il avait d'ailleurs découvert qu'il existait tout à fait par hasard, lorsque deux bourgeois en avaient parlé, mentionnant notamment que leur travail était bâclé, avec cette histoire de prison inconnue...

"Tu sembles intéressé, souhaites-tu voyager ?"



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Sois libre et ris [Kei] Empty
Mer 3 Avr 2019 - 6:54
SOIS LIBRE ET RIS

Le bleu semblait perdu dans un autre monde, lui laissant l'occasion de prendre son livre. Avait-il réussi à le perturber avec le simple fait qu'il n'aime ni les hommes, ni les femmes ? Ce n'était pas si difficile à comprendre: il vivait pour détester. Il ne recevait aucune source d'amour au quotidien, ni à de rares occasions. Kei s'étonnait quand quelqu'un s'intéressait à lui ou lui souriait, il ne comprenait pas en quoi il méritait de telles attentions. Une bête, voilà ce qu'il est devenu au fil des années. Enfant, aux bras de sa mère, il respirait le même air que les anges. Un gamin calme, avec une volonté de feu. Un gamin, au final, perdu dans la guerre. Les journées, seul à marcher, lui avait forgé un caractère impossible à supporter. Non, il ne frôlait pas la double personnalité, il était tout simplement chiant de nature. Peut-être que c'était sa façon de crier à l'aide, de recevoir le peu d'affection possible.

Le sourire que fit son interlocuteur lui arracha aussitôt sa dignité. Les signes de politesses allaient le tuer. L'effort qu'il accomplissait en étant gentil, est-ce prit en compte ?

« Sortir du village est tout simplement difficile, alors imagine faire confiance à une unité qui s'occupe de la défense. Réservé à l'élite je suppose, les meilleurs. »

Rien qui ne correspondait au Kumojin. Peut-être pouvait-il être pointé du doigt avec le commentaire regarde maman un géant, mais sinon, c'était tout ce qui accompagnait son titre. Un shinobi comme les autres, un pion. Et ce bleu, se considérait-il assez puissant pour éventuellement pénétrer cette unité un jour ? Ce serait marrant de le retrouver comme partenaire dans un futur proche. Un duo insupportable.

« J'ai voyagé toute ma vie. » dit-il en tenant le sujet soudainement mort.

Pouvait-il en parler à un inconnu ? S'ouvrir ne lui ferait probablement pas de mal. Pourtant, il y a quelques minutes, Kei était prêt à le tuer de ses propres mains, sans limaille de fer. Et le comportement de l'autre ne lui inspirait rien de bon. Kumo était son village maintenant, il devait accepter les rencontres.

« J'ai commencé à explorer très jeune le Yuukan, seul. J'ai 27 ans, donc, cesser du jour au lendemain pour s'installer dans un village, ça ne me plait pas trop. Je me considère loyal à Kumo, ne crois pas le contraire, mais je ne peux pas cacher mon désir de retrouver une plaine verte sous le soleil chaud. Aucun mur autour, personne pour t'embêter. C'est.. un sentiment unique. » finit-il par murmurer.

Kei rougit presque suite à son long dialogue, beaucoup trop émotionnel.

« Kei, au fait. Je m'appelle Yoshino Kei. » à ce stade-ci, son prénom n'ajoutait rien au mystère. « Et toi, qu'est-ce qui t'intéresse à la défense extérieure ? Avec un tel titre, tu ne pourras pas avoir de petite amie ou une vie stable. »

Cette dernière plaisanterie s'ajoutait à un rire. Rien de méchant, une simple touche d'humour.

_________________
Sois libre et ris [Kei] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Sois libre et ris [Kei] 1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Sois libre et ris [Kei] Empty
Jeu 4 Avr 2019 - 18:10
Même s'il s'agissait de Yokka, plus tôt, le Nozomi avait eu des envies de meurtre sur ce géant. Comment expliquer qu'à cet instant, tout s'était dissipé pour laisser place à un léger intérêt ? Dans d'autres circonstances, le Genin aurait probablement apprécié ce roux, enfin, cette façon d'agir qu'il montrait désormais, en tout cas. Mais il n'était pas trop tard, et le bleu était redevenu quelqu'un d'optimiste... Le fait d'avoir empiété sur son espace vital dans un moment de culture qu'il aimait temps l'avait fait commencer dans une position forcément fortement défavorable pour tisser un lien d'amitié éventuel, mais l'homme aux multiples personnalités ne pouvait se permettre de juger les autres dès la première impression, car il était lui-même difficile à cerner, à cause de ses trois colocataires. L'important étant l'instant présent, il valait mieux se focaliser sur cette nouvelle facette de l'inconnu, et ne plus penser à cette dangereuse prise de bec, un peu plus tôt.

Son livre était posé devant lui, fermé maintenant qu'il en avait lu les passages intéressants, et il écoutait l'autre shinobi dévoiler certaines choses sur lui, entre autre. Il fit part de sa pensée concernant le Keikaimushô, et il n'avait pas tort. Si l'on en savait peu sur cette unité spéciale, et si elle octroyait le droit de se balader presque librement en dehors des murs du village, alors elle ne devait comporter qu'une haute élite digne de confiance. Ryû avait à plusieurs démontrer ses capacités en combat, ainsi que ses aptitudes d'adaptation à des situations complexes... Son trouble de la personnalité n'était su de personne à part Chiaki et Miyake, qui étaient toutes deux de grande confiance, et il le camouflait avec brio, tout comme sa relation amoureuse avec sa professeure, qui pourrait être très mal perçue. Il avait besoin de plus s'entrainer avant de vraiment y penser, mais le jeune homme était assez sûr de lui. La partie suivante du monologue était déjà plus personnelle, de la part du géant, mais tout aussi intéressante.

Un voyageur, qui ne s'était posé que récemment, et qui ne comptait pas se sédentariser pour autant... Âgé de vingt-sept ans, Yoshino Kei était donc une sorte d'ermite, d'après sa propre description. Le Nozomi afficha un petit sourire, se disant que cet homme qui avait voulu en venir aux mains lui parlait maintenant de lui, et trouvant cela à la fois ironique et beau... La vie est faite de moments particuliers, et celui-ci en était définitivement un.

"Je m'appelle Nozomi Ryû... Pour ce qui est de la défense extérieure... J'ai dix-huit ans, j'ai le temps de trouver l'amour, mais une personne qui m'est chère a subi quelque chose d'impardonnable. Je souhaite retrouver le responsable, ainsi que son groupe, et les tuer jusqu'au dernier."

Il s'était livré, un peu plus que prévu, mais avoir des envies de vengeance était un bon motif, et il ne comptait pas s'en cacher. L'histoire du Saint-Père et de la prise d'otage était sans doute connue de tous, même si les détails du huit-clos ne l'étaient probablement pas. Le bleu essaya de nuancer ses propos, néanmoins.

"Bien entendu, je ne suis pas un idiot aveuglé par la vengeance. Mon but est d'aider ce village au mieux, par respect pour ma Sensei, pour lui faire honneur également... Et si je croise ces fanatiques sur mon chemin, alors les tuer me fera un grand bien."

Les ninjas étaient sans cesse confrontés à des adversaires puissants, et avoir l'envie de les tuer n'était pas choquant, mais le dire si ouvertement pouvait faire penser à une phrase de Yokka, plus qu'une de Hatsu...

"Seule l'envie de voyage t'intéresse ? Sur ces critères, quand bien même tu serais aussi fort que Reiko elle-même, je doute qu'ils ne te laissent intégrer cette unité..."


_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Sois libre et ris [Kei] Empty
Ven 5 Avr 2019 - 20:43
SOIS LIBRE ET RIS

La tournure de leur rencontre ne frappait plus de murs, préférant ouvrir des portes pour mener à d'autres. Des petits commentaires pour se présenter, former une meilleure idée de l'autre. S'ils souhaitaient les deux être dans l'élite du village, alors ils devaient dès à présent commencer à tisser un lien plus solide que la simple haine qu'ils pouvaient dégager ensemble. Le bleu semblait décider à forger le fer jusqu'à l'unité de défense extérieur, mais le rouge aussi. Un simple coup d'oeil pour savoir que sa destinée se trouvait définitivement dans les grades plus haut de Kumo. Devenir un shinobi renommé était dans ses désirs, mais il croyait surtout prendre le chemin de déserter et non le chemin d'un honnête soldat. La mise changeait.

« Nozomi Ryu, c'est unique. »

Le Kumojin resta silencieux sur la suite. Un jeune homme de dix-huit ans, shinobi, n'a pas besoin de moral pour considérer que sa vie sera toujours instable et risqué. Il ignorait pourquoi le prévenir lui semblait important. Lui-même à cet âge se débrouillait pour construire ses propres décisions sans causer de tueries. Le colosse s'étonna de partager mutuellement des informations plus ou moins privés avec le Nozomi. Il sentait que le jeune homme bouillait une haine envers le groupe qu'il visait. Une haine que, même si comprenable, pouvait devenir dangereuse. Et bien sûr, il tenta de se rattraper en expliquant ses propos de façon plus honnête et juste. Kei n'y croyait pas une seconde. 

« La vengeance mène toujours sur un chemin sombre, même à petite dose, elle finit par t'attraper. Que tu sois entouré ou non, et je ne doute pas que tu ais réfléchit à ce scénario mainte fois, fais attention. Cette personne que tu tentes de venger ne souhaite peut-être pas te voir marcher dans les mêmes traces de tes cibles. »

Venant d'un inconnu, Ryu n'écouterait probablement pas ce conseil. Le colosse ne lui en voudrait pas, il comprenait que son apparition n'était pas nécessaire, ni chaleureuse. Si le Nozomi réussissait sa vengeance et s'en sortait sans séquelle, et bien pourquoi pas. Tuer pour une mission est une chose, tuer pour ses propres intentions en est une autre. Peut-être que sa sensei le rattraperait à la dernière seconde.

« Je n'en doute pas aussi, mais non, il n'y a pas que le voyage. Je n'ai aucune attache et ce depuis des années. Même si mon apparence est imposante, personne ne me reconnait. Je suis ici depuis deux ans. Pour une telle unité, je crois que mes capacités à devenir invisible peuvent être utile. Si j'appliquais cette force à mes entraînements, qui sait, je pourrais réellement devenir un fantôme. Puis bien sûr, la défense du village. Je dois ma vie à Kumo. Et toi, crois-tu avoir ce qu'il faut pour entrer cette unité ? »

Même pas quelques minutes qu'il prenait connaissance de cette nouvelle et Kei pouvait déjà énumérer ses qualités. Il avait probablement des défauts aussi. Il devra absolument lire sur ce sujet pour commencer à s'entraîner en condition.

_________________
Sois libre et ris [Kei] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Sois libre et ris [Kei] 1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Sois libre et ris [Kei] Empty
Lun 8 Avr 2019 - 20:02
Le couplet de Kei sur la vengeance n'était pas étranger au Nozomi, mais celui-ci avait bien assez de soucis dans sa vie sans en plus se tracasser à se contenir sur ce domaine. En réalité, le jeune homme n'était pas tant porté sur ce genre de sentiments profonds, et n'aurait probablement pas cherché à tuer ces personnes s'il avait été l'otage dans l'histoire. Néanmoins, son amour pour Chiaki était au-delà de toutes limites imaginables et raisonnables, et il ressentait une blessure qu'il ne pourrait effacer qu'avec le sang des fanatiques, suite à ce qu'il s'était passé. La journée n'avait pourtant pas été un échec total, mais en l'espace de quelques heures, il avait connu la pire humiliation de sa vie, combinée à la plus grande crainte et la plus grande rage... Avant de connaitre le moment le plus excitant, le plus plaisant et le plus beau de toute sa vie... Cela n'en retirait pas ce qu'il s'était passé, et il n'y avait qu'une façon d'y mettre fin.

"Cette personne... Elle sera forcément heureuse lorsque le groupe de cet homme aura disparu. Si j'en suis responsable, elle le sera d'autant plus."

Il n'y avait pas de raisons de penser autrement, la Sentetsu ne pouvait vouloir que leur mort, elle avait beau être l'incarnation d'une bonté sans failles, les ennemis étaient des ennemis, et elle n'avait pas d'états d'âmes pour les personnes qui ne rentraient pas dans les clous. Mais Ryû la connaissait bien assez pour savoir qu'elle lui ferait regretter de prendre des risques dans ce but... Il ne pouvait s'en moquer, l'inquiéter ou l'énerver n'étant pas son but, mais il avait aussi ses propres desseins, même s'ils la concernaient presque directement. Le Yoshino répondit alors aux questions du bleu, mentionnant le fait qu'il se fasse facilement oublier... Pas de la part du Genin, en tout cas, qui retiendrait son visage et son apparence aussi longtemps que nécessaire. Il retourna alors une question similaire, à laquelle Hatsu s'empressa plus ou moins de répondre...

"Les qualités... Difficile à dire, je suis bon en matière de sensorialité, et je manipule le ninjutsu à la perfection. J'ai également des prédispositions au genjutsu et je sais me débrouiller en taijutsu, alors je devrais pouvoir m'en sortir."

Mais il avait aussi plusieurs personnalités, et n'était pas assez entrainé pour que ses propres capacités ne suffisent aux personnes qui allaient le tester. Encore quelques temps lui seraient nécessaires à maîtriser suffisamment sa force pour être une élite. Tu comptes faire copain-copain avec lui encore longtemps ? Un coup de kunai dans la jugulaire, net et précis, puis tu disparais et personne ne saura que c'est toi Hatsuchou ! Il n'était pas très fin, quand il s'y mettait. Au milieu de la bibliothèque, tout le monde verrait l'action, et sa carrière s'achèverait aussitôt... Inutile de risquer un retour du malade mental, cela dit.

"Cette conversation fût... Intéressante, mais j'ai besoin de m'entrainer un peu. Je ne pensais pas dire cela au début, mais j'espère te revoir, prochainement. Tu sembles plus intéressant lorsque l'on prend la peine de te parler que lorsqu'on se confronte à ton côté... énervé."

Ryû lâcha un sourire un peu trop franc, en disant cela, et s'apprêta à partir, écoutant une éventuelle réponse de Kei avant de lever le camp...

Spoiler:
 



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Sois libre et ris [Kei] Empty
Mer 10 Avr 2019 - 17:13
SOIS LIBRE ET RIS

« Et bien je te souhaite une réussite absolut, Nozomi. »

Et je te souhaite surtout de ne pas mourir par la vengeance. Kei pouvait sentir la lourdeur sur les épaules du gamin. Peut-être qu'il ne le ressentait pas maintenant, mais bientôt, cet effet allait le dévorer de l'intérieur. Quelque chose allait prendre le contrôle de son esprit pour se bloquer sur cet objectif. Même le Yoshino ne fonctionnait plus sur la marche de la vendetta. Si le Ryu sortait vainqueur de la spirale, alors il méritait tout l'amour du monde. Il ignorait si sa sensei serait réellement fière de lui au final, mais il commençait à comprendre que cette situation tenait à coeur le bleu. Peut-être qu'un jour, Kei recroisera Ryu avec les mains pleines de sang. Pour le moment, la table tourna pour un nouveau sujet, plus joyeux.

« Ah la sensorialité ! Tu as de très bonnes forces pour un tel rang. Tu es déjà plus apte que moi. »

L'avouer lui faisait un petit pincement, mais ça le motivait à prendre le taureau par les cornes. Si le colosse se mettait en tête de dépasser son interlocuteur, alors ses entraînements reprendraient en pleine force. La motivation se propageait déjà dans son corps et son cerveau. Kei devait encore régler les questions de sa famille et la foudre, mais ce n'était qu'un détail face au combat. Il se promettait un duel contre le Nozomi un jour, sans le prévenir.

« Hum, je te retourne le compliment. Je sais que nous allons se recroiser, Nozomi Ryu. »

Je sais aussi que je t'affronterai. Kei se leva à son tour, salua d'un signe de la main le jeune homme et disparu dans les allés de la bibliothèque, cherchant à présent un bouquin sur l'élite Keikaimushô. Quelle drôle de rencontre. Drôle, mais intéressante. Il n'oublierait pas de si tôt cette tête bleue. Ni son désir de vengeance. Puis sa sensei ? Il trouvera bientôt qui est-elle. Pour de simple raison d'information. Le géant ne voulait pas de mal à son nouvel allié, mais s'ils devaient éventuellement cohabiter dans la même unité, et bien apprendre à le connaître ne lui ferait pas de tort.

TERMINÉ

_________________
Sois libre et ris [Kei] Kei
Merci à Papa Yami et Aimi chérie pour le kit o/
Sois libre et ris [Kei] 1553910318-mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5196-yoshino-kei http://www.ascentofshinobi.com/t5376-carnet-yoshino-kei

Sois libre et ris [Kei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Grande Bibliothèque
Sauter vers: