Soutenez le forum !
1234
Partagez

Convocation au Palais de la Brume - Shintaro, Seikatsu, Yami

Shimazu Aomine
Shimazu Aomine

Convocation au Palais de la Brume - Shintaro, Seikatsu, Yami Empty
Lun 28 Jan 2019 - 9:19
Convocation au Palais de la Brume - Shintaro, Seikatsu, Yami 190116034417479896

Convoqué au Palais de la Brume, l'ancien Capitaine de l'équipe 7 savait à quoi s'attendre, une réprimande, peut être pire, il n'en savait strictement rien au moment d'ouvrir et de consulter cette missive provenant de quelqu'un qu'il connaissait. Avant même de prendre la route il prit alors le temps de la réflexion, de quoi se remémorer les événements de cette mission qui avait mal tournée ainsi que le comportement des Genin qu'il avait à charge. Sa bavure restait sa conteste bien mineure face à ce qui s'était produit seulement quelques minutes après l'arrestation des voleurs qui sévissaient depuis quelque temps dans ces quartiers.

La Brume avait aisément réussi à reprendre le dessus sur ces événements et pour l’épéiste, c'est tout ce qui comptait. La sécurité intérieure du village passait avant le reste, et n'en déplaise les langues fourchues, c'est bien sur celle-ci que fut axée les réformes de l'ancien Mizukage. Une Brigade des forces de l'Ordre, pour contrecarrer l'évasion improbable suite aux événements de Wasure. Si être convoqué au Palais l'ennuyait profondément, il n'avait pas le choix, et advienne que pourra.

Après quelques minutes de marche il put enfin se présenter au bureau du Capitaine, il était le premier arrivé sur les lieux, sans doute que l'heure convenue avait été pour lui plus avancée, de sorte à avoir une conversion avec Yami. Ou n'était t'il tout compte fait qu'arrivé en avance. Droit comme à son habitude son visage était cela dit assez fade, et il ne pourrait en être autrement vu la raison pour laquelle il est ici. Observant le Capitaine de la Brigade du fond de la salle, il fut quelques pas vers lui, se présentant comme la routine le veut pas une légère inclinaison de la tête et du buste.


« Capitaine.. »


Ce serait con de demander pourquoi il était ici, il le savait pertinemment mais ne prendrait pas la parole sans qu'on ne la lui donne. Si à jouer sur les formes il pouvait en adoucir le fond, cela aurait au moins le bénéfice de faire chuter la tension d'un cran, ce n'était pas plus mal.


« Je suis à votre disposition, le temps que mes deux comparses nous rejoignent. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5034-shimazu-aomine-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5137-shimazu-aomine-le-fils-d-izanami#40303
Kaguya Shintaro
Kaguya Shintaro

Convocation au Palais de la Brume - Shintaro, Seikatsu, Yami Empty
Lun 28 Jan 2019 - 18:56
Ce matin, je me levais alors qu'étais venu le jours de la convocation au palais de la brume. J'étais décidément loin d'en avoir fini avec cette histoire, Aomine avait commis une bavure lors de cette mission, cela n'était donc qu'a moitié étonnant qu'en lisant mon rapport de mission nous ayons chacun été convoqué. Pour ma part, je n'avais fais que suivre les ordres, je supposais que je serais plus un élément de décors sachant qu'il y avait fort a parié que cette entrevu serait plus sujette de l'acte d'aomine que des blessures infligé par Seikatsu ou que les bombes que j'avais désamorcé.

J'entrais enfin dans ces murs, a vrai dire, cela était assez rare pour le signalé lorsque je rentrais dans ce palais. C'étais la première fois depuis mon entrevu avec Shiori dans le but de discuté de ma réintégration. Dans le fond, je ne savais plus trop quoi pensé a propos de cette mission, est surtout de cette brève équipe que nous avions former, une brute, un blesser est un capitaine qui avait plus a apprendre qu'a enseigné. Dans le fond, surement qu'avec un tel mélange notre mission ne pouvait pas se passer sans accros.

J'avais appris que cet enfant avait eu les mains recoller, et c'était surement ce qu'il y avais de plus important, surement que cela pourrait soulagé un peu la sévérité de la peine si il venait a en avoir une. J'observais Aomine, il était déjà arrivé. Pourquoi cela ne m'étonner qu'a moitié que le dernier arrivé soit Seikatsu. Il y avait quelque chose de pas très net sur lui, j'étais a peut prêt sur que l'on ne savait pas tout a propos de lui, mais ma mission n'était pas vraiment de faire le curieux.

Je restait silencieux, patient, il ne manquait plus que le dernier de cette équipe d'infortune que nous avions formé. Je ne savais pas ce que l'on nous réservé lors de cette entrevue, mais je supposais que nous ne tarderions pas a être fixé. Ma première mission en équipe et je finissais déjà convoqué... Ca te rappelle des souvenir n'est-ce pas? Yusuke.

_________________
Convocation au Palais de la Brume - Shintaro, Seikatsu, Yami 1539565629-signraitongiftest
Revenir en haut Aller en bas
Seikatsu
Seikatsu

Convocation au Palais de la Brume - Shintaro, Seikatsu, Yami Empty
Lun 28 Jan 2019 - 19:35
Tiens. Une convocation. Pourquoi ? Je n'en savais rien. La mission s'était déroulé avec succès, et la venue des renforts ont permis de finaliser quelques broutilles ne faisant pas partie de notre mission à savoir : le désamorçage des bombes. Etais-je convoqué parce que je ne maîtrisais pas encore totalement mes émotions ? A tous les coups c'était le chef d'équipe qui m'avait balancé. Je ne voyais que lui. L'autre n'était qu'un petit bourgeois bien éduqué incapable de dire les choses en face et faux cul à souhait. Il n'oserait jamais l'ouvrir devant moi certainement par peur d'avaler ses dents... Mais le chef d'équipe – Aomine – lui m'avait montré dès le début que c'était lui le Chef, et qu'avec cette responsabilité, il allait agir comme tel...

Le doute était tout de même présent. Mon impulsivité n'avait pas crée de grabuges dans le sens où personne ne fut blessé si ce n'est le voleur... Je l'avais embroché contre le mur à hauteur d'épaule afin qu'il ne puisse plus se mouvoir... Le village ne tolérait pas une étreinte comme celle-ci ? Je ne le savais pas... Le Chef de Clan n'allait certainement pas me louper non plus...

Sortant d'un commerce, je croquai dans ma pomme et commençai à mâcher celle-ci laissant du jus couler le long de mon menton et tomber goutte à goutte au sol. Le parchemin sur lequel il y avait ma convocation avait été lu, et balancé sans once de respect dans la poche de mon pantalon. Une marche nonchalante mais non sans crainte débuta jusqu'au Palais du Mizukage, destination deuxième étage où nous attendait une dénommée Yami. Connais pas.

Mes pas lourds laissèrent chacun la trace de mon pied sur le sol poussiéreux du village. On pouvait me suivre à la trace sans aucun problème. Par chance, les deux surveillants avaient décidés de me lâcher : je le devais à Aomine. M'ayant pris sous son aile ainsi que l'autre bourgeois, les chiens de gardes estimaient que j'étais déjà sous surveillance. Et le Chef d'équipe était bien plus aimable que ceux là.

Pile au bon moment ! Je venais de terminer ma pomme jetant le trognon derrière moi juste avant de gravir les marches jusqu'à la destination que je convoitais, malgré tout, avec impatience. Mon pied se posa sur la première marche, et je m'arrêtai un instant... Je ne savais pas pourquoi nous étions convoqué pour la simple et bonne raison que je n'ai pas lu la convocation jusqu'au bout...

Je sortais le parchemin de la poche de mon pantalon, et pris un instant pour lire l'entièreté de la convoc'. Ce n'est qu'à la fin que je compris qu'il fallait que nous nous expliquions sur ce qu'il s'était passé et que certains actes n'étaient pas tolérables... Okay. On embroche pas les gens pour les empêcher de bouger... C'était donc une convocation pour me punir...

En continuant de marcher jusqu'au deuxième étage, je ressassais mon parcours jusque maintenant. Il n'était pas glorieux depuis que j'étais arrivé au village. J'avais beaucoup de mal à me faire accepter des autres, et mes façons de faire semblaient déplaire. Je n'avais aucune raison de rester dans ce village... L'option de déserter commençait à être envisageable... Peut-être que ma place ne devait pas être ici...

Poussant la porte me séparant du lieu de convocation, j'aperçus mes deux partenaires de mission : le chef et le bourgeois. Mon regard se posa sur le Chûnin, puis sur le Genin. Mes pas résonnèrent dans la pièce tant ils étaient lourds. Je me positionnai de façon spontanée entre les deux Shinobi et grognai légèrement comme pour annoncer ma présence au sein du groupe....


@Hokkyokusei Yami
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3440-projet-seikatsu-termine
Hokkyokusei Yami
Hokkyokusei Yami

Convocation au Palais de la Brume - Shintaro, Seikatsu, Yami Empty
Lun 28 Jan 2019 - 20:10
Explications à la Kenpei
Feat Aomine, Shintaro et Seikatsu

« L'erreur est humaine. Cependant, elle doit être juger des crimes commis. »

Assis à son bureau, s'allumant une cigarette, le Berserk est pensif. Le regard se plongeant dans le verre des carreaux de sa fenêtre, le capitaine de la Main de la Justice se perd dans ses pensées les plus profondes. Il repense à cette missive envoyée la veille tard dans la soirée ne lui a pas fait fermer l'oeil de la nuit. Une mission venait d'être terminée par une équipe de Kiri et malheureusement, ce fut un fiasco total. Le Chûnin est récalcitrant quant à leurs capacités de mener à bien un devoir qui leur est demandé. Les trois shinobi se sont montrer incompétents concernant les objectifs qui leurs avaient été demandés. Mais l'aspect le plus dur est très certainement le fait que l'un d'entre eux, Shimazu Aomine, est découpé les mains d'un pauvre enfant. Soit disant de mèche avec les voleurs de poissons qu'ils devaient arrêter au départ, cela n'est pas une excuses pour démembrer un mineur de cette façon. La jugement est toujours meilleur. Même si personnellement, l'Ardent fait également preuve d'une violent inouïe lors de ses missions.

Ici, ses responsabilités de Tōrikui - haut gradé & capitaine - au sein de la Kenpei ne l'autorise pas à faire table rase sur les faits présents. Au contraire, il se voit d'être ferme et impartial. Leur jugement ne devrait plus tarder désormais. Et alors qu'il reste pensif, l'un d'entre eux se présente au Hijin, encore rêveurs regardant dans un floue total les ruelles bondés de KiriGâkure no Satô. Il s'agit de Shimazu Aomine, le responsable du malheur de cette victime dénuée de ses mains. Faisant résonner sa voix dans le bureau du Gladiateur, le Chûnin demande une potentielle audience à ce dernier. Mais laissant le silence plombant que le Berserker Ardent laisse infuser dans la salle, il ne répond pas; attendant que les deux autres fasse leur entrée.

Ce qui ne tarde pas à arriver. L'un après l'autre, Kaguya Shintaro et Seikatsu font leur entrer et peuvent alors percevoir l'ambiance lourde qui règne dans la pièce. Dos à eux, continuant à scruter le village par sa fenêtre alors enlever de ses pensées de par la présence de l'équipe kirijin, l'Hokkyokusei brise alors se silence en faisant résonner sa voix grave et menaçante dans l'enceinte du bureau.

« Expliquez moi pourquoi un gamin à perdu ses mains. Pourquoi une explosion ? Pourquoi a t-elle retentit sur les lieux et pourquoi les hommes responsables de ce bordel ne sont pas enfermés ou morts à l'heure actuelle ?Mais ne pensez pas ressortir de ce bureau sans blâmes. »

Expulsant un épais nuage de fumée tout autour de lui, allant vers le trio, le Berserk fait paraitre ses pulsions meurtrières de part son aura écrasante et demande des réponses à ses questions. Et vite.



_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior
Shimazu Aomine
Shimazu Aomine

Convocation au Palais de la Brume - Shintaro, Seikatsu, Yami Empty
Mar 29 Jan 2019 - 15:02
Convocation au Palais de la Brume - Shintaro, Seikatsu, Yami 190116034417479896

Que pouvait t'il bien lui répondre de toute manière si ce n'est la vérité, avait t'il à se cacher ? Pas le moins du monde, sa conception de la justice était aussi violente que les rites qui avaient forger son clan au fil des décennies et même des siècles. Un enfant avait perdu ses mains, mais il y avait beaucoup d'autres enfants dans le monde, personne n'était irremplaçable et les souffrances lui avaient encore permis de vivre. Le Genin était intervenu en sa faveur, acte de faiblesse, ou de pitié, cela n'intéressa pas vraiment le Shimazu qui pensait qu'un homme devait avant tout agir par conviction. Les siennes ne lui dictaient pas l'amour, l'empathie, la pitié ou la compassion, il était violent dans ses manières d'agir mais ne faisait que donner une punition à la hauteur de ce qui était mérité.

Rien ne le poussait à faire inutilement du tort à autrui, à la seule condition qu'on ne faisait du tort au village en retour. N'ayant véritablement pas connaissance de ces histoires de bombes, puisqu'il avait été requérir l'aide de la Kenpei et du Shiden dans cette affaire, et étant l'ancien Capitaine de l'équipe 7, il prit la parole le premier, ne laissant ni Shintaro faire sa balance, ni Seikatsu péter un plomb. Si l'un avait désamorcé une bombe la veille et que le second en était une sur deux jambes, Aomine se devait de désamorcer celle sur le point d'exploser dans la pièce. Surtout vu la tronche de constipé que tirait Yami, et qui à n'en pas douter faisait grimacer le Chûnin. Ao' avait beau être connu pour son calme à toute épreuve, il n'était pas arrogant au point d'ignorer que son immoralité de la veille n'était pas réjudiciable. Au même titre que le comportement déloyal du gros tas derrière.


« .. Il n'y a rien à dire pour ma défense. L'innocence ne prouve rien, elle n'est que la mauvaise herbe qui s'installe et oppresse la terre fertile, jusqu'à ce qu'elle l'envahisse par son poison et empêche toutes choses de pousser. »


Après une inspiration, il constata que les traits du Capitaine de la Kenpei se tiraient de plus en plus. Agacé ? C'est fort possible, ce n'était pas la première fois qu'il subissait ses envolées métaphoriques et sans doute que celle-ci était de trop, le sang lui montant un peu à la tête en prenant quelques couleurs. Déglutissant, Aomine reprit le dessus pour aller droit au but, c'est ce qu'il voulait entendre et d'une certaine manière, si l’épéiste sanglant n'avait aucune estime ni pour la balance, ni pour l'animal, il n'était pas de ceux qui servaient les intérêts d'une petite vengeance personnelle futile
.

« .. J'ai pensé agir en Mizujin, en Shimazu. C'était une erreur et je prends la responsabilité de cette mission à moi seul. »


Il l'avait quand même en travers, de défendre le cul de ses deux incompétents de Genin, qui l'un avait foncé dans le tas sans réfléchir, et l'autre n'avait pas ouvert sa bouche pour dire la moindre chose. Il se la jouait bien trop justicier muet à son goût, le blessé de guerre encore traumatisé par les horreurs qu'il avait vu. Comme s'il était le seul. Ils seraient sûrement ingrats face à ce qu'Ao disait à Yami mais qu'importe.


« .. Les explosions ne sont pas en lien avec la mission qui nous a été confiée. J'ai immédiatement recherché l'aide des Capitaines de la Brigade afin qu'ils interviennent et traquent les coupables. S'ils ne sont pas enfermés ce n'est pas de notre fait. Des trois pilleurs, deux ont été livrés aux geôles, et.. le gosse, à qui j'ai tranché les mains, s'est retrouvé à l'hôpital pour se les faire recoudre et soigner. »


Fallait-il en dire plus ? Tout avait été dit. Bien sûr, il se peut que les deux comparses en rajoutent, s'emportent. Mais il valait mieux pour eux ne pas trop broncher car bien qu'assumant les représailles suite au déroulement de la mission, ils n'étaient pas exempts d'une part de responsabilité là-dedans. Soit en ayant fait des choses qu'il ne fallait pas, comme ne pas suivre les ordres, soit en ne faisant rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5034-shimazu-aomine-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5137-shimazu-aomine-le-fils-d-izanami#40303
Kaguya Shintaro
Kaguya Shintaro

Convocation au Palais de la Brume - Shintaro, Seikatsu, Yami Empty
Mar 29 Jan 2019 - 16:19
Aomine décidé de prendre les devants, alors que malgré mon calme et mon air impassible, celui-ci avait une légère tendance a m'agacer et autant dire que cela n'était pas une mince affaire. Comment pouvait-il prétendre avoir agi en Kirijin? Qui plus est, comment ne pouvait-il pas voir l'évidence? Aucun rapport entre notre mission et les explosion qui ce sont passer comme par hasard lorsque nous étions la? Cela voudrais dire que nous étions simplement au mauvais endroit au mauvais moment? Non, je ne suis pas un homme de hasard, cela été a mes yeux impossible.

Cela pouvait peut-être d'un point de vue relever du trafic d'enfant sachant que c'était des enfants qui avait servi de détournement d'attention. Que cela soit de manière intentionnelle ou non, qu'il n'ai servi que de diversion sans le savoir ou en connaissance de cause, personne ne me fera croire que comme le dis Aomine il n'y a aucun lien. Il se dévoué en temps que coupable de son propre crime, pourtant il me donner l'impression de vouloir nous protéger, je ne suis pas né de la dernière pluie. Je ne ferais pas passer un acte d'aveux pour un acte de dévotion.

Je prenais a mon tours la parole, gardant calme et disciple:

-Sauf votre respect... J'aimerais ajouté quelques points. En premier lieu, il se trouve que je suis celui ayant écrit le rapport nous ayant mener a cette convocation. J'ai fais mon travail, qu'importe la rancœur de mes coéquipiers.

Je lançais un regard en direction de mes coéquipiers, au moins ce point était claire, et je n'avais aucune peur de la réaction de mes deux comparse de mission.:

- A mes yeux, ne pas faire de lien entre les explosions et les vols répété qui nous ont conduit a être a cette endroit précis ou des explosions était prévu serait faire preuve de crédulité. Que cela soit de manière calculé en se servant des enfants ou en les contraignant a faire ces vols. Quand a l'enfant dont les mains ont été tranché c'est moi qui l'ai amener a l'hopital, ainsi que les blesser qui ont été signaler dans mon rapport. Aomine a tranché ses mains devant moi et j'aurais du intervenir, j'aurais du être plus clairvoyant que ça. Je ne laisserais pas Aomine bien que son attitude soit en total désaccord avec la politique de l'actuel Mizukage porté tout les tords je reconnais ma part de tord.

Je regardais Yami, reprenant la parole, le regard déterminé, j'avais déjà pris ma décision concernant cette histoire.

- Pour me racheter de ne pas avoir réussi a arrêté la pègre, je pose ma démission de mon poste de génin.

Je n'avais pas peur, c'était pour moi une question d'honneur. En temps que soldat, j'acceptais très mal mon erreur, Je n'étais plus un soldat. Je m'en allais, ma vie en temps que Shinobi était terminer

Spoiler:
 

_________________
Convocation au Palais de la Brume - Shintaro, Seikatsu, Yami 1539565629-signraitongiftest
Revenir en haut Aller en bas

Convocation au Palais de la Brume - Shintaro, Seikatsu, Yami

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: