Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[Mission rang B | Libre] Enfants en danger — [ÉQUIPE #7 - 風神 Fūjin]


Lun 28 Jan 2019 - 22:51

ENFANTS EN DANGER


La nuit était tombée depuis plusieurs heures maintenant et je ne trouvais toujours pas le sommeil, mes yeux fixaient le plafond qui était au-dessus de ma tête, les bras croisés j'attendais patiemment que Morphée m'appelle à le rejoindre dans le royaume des songes.
Au lieu de clore mes paupières et de partir dans un monde illusoire quelqu'un tambourinait à ma porte avec véhémence. D'un bond, je m'extirpais du lit sur lequel j'étais allongée et je me dirigeais vers ce brouhaha dans le but de le faire cesser. Une fois la porte ouverte je tombais sur un shinobi de la cité, ce dernier me remettait un parchemin que je devais lire immédiatement. Je m'exécutais aussitôt, l'homme qui m'avait tendu le rouleau restait planter devant moi, sans doute s'assurait-il que je lise le contenant avant de disparaître dans un nuage de fumée comme j'avais pu le voir auparavant.

Yaoguaï Sae, vous êtes réquisitionnée immédiatement pour une mission de toute importance sur le territoire du pays de la Terre. Nous vous demandons de vous préparer en conséquence et de vous rendre avant le lever du soleil aux Crocs Rocheux pour y retrouver vos coéquipiers.

La note terminée je regardais le messager, ce dernier faisait un signe incantatoire et disparaissait. Je refermais immédiatement la porte, lançant le parchemin à l'autre bout du petit logis dans lequel je vivais depuis mon arrivée à Iwa et je me dirigeais vers l'armoire où mes ustensiles du parfait ninja du pays de la Terre étaient.
Une fois prête et équipée¹ je quittais mon logement pour me rendre au plus tôt au point de rendez-vous. Plusieurs questions m'assenaient l'esprit pendant que je traversais au pas de course les différentes rues et ruelles du village. Y avait-il des blessés graves ? Des morts ? Allais-je pouvoir apporter une quelconque aide ? Une partie de moi me disait que je n'étais pas capable de réussir, car au fond je n'étais pas une sauveteuse, mais une guerrière ou une chasseuse. En plus des interrogations que je me posais, le doute était lui aussi de la partie.

J’arrivais devant les lourdes portes de la cité militaire. L’équipe 7 au complet, un homme s’adressait à nous pour nous expliquer la situation et ce qui nous attendait dans les prochaines heures.

« Très bien, tout le monde est présent. Je vais vous faire un briefing concis sur la mission qui vous attend Équipe 7 Fûjin. » L’homme marquait un temps d’arrêt afin que nous soyons concentrés sur les paroles qu’il s’apprêtait à prononcer. « Un village au Sud-Est du Pays de la Terre vient de nous envoyer une requête de toute urgence. Un groupe d’enfants est bloqué dans un réseau souterrain suite à un éboulement pendant qu’il faisait à ce qui s'apparenterait à de la spéléologie amatrice. Le groupe de victimes est au nombre de huit, néanmoins nous n’avons aucune information sur leur état de santé. La seule donnée à notre disposition est qu’ils ont un peu de vivres sur eux, car l’un des leurs à réussir à s’extirper du piège et à prévenir les autorités. La zone est considérée comme dangereuse tout comme les réseaux souterrains de notre nation, l’exfiltration sera risquée pour vous comme pour eux, mais le temps presse. Voici une carte pour vous indiquer où vous devez vous rendre. Bonne chance Équipe 7 Fûjin. » L’homme avait terminé de parler.

Je regardais mes comparses, la tâche s'annonçait compliquer, une petite boule au ventre me guettait, car mes actions allaient directement avoir des répercussions sur les chances de survies des jeunes et frêles innocents, il ne fallait pas se louper. De plus, il s'agissait de notre première mission officielle ensemble, la pression était là, car nous ne devions pas échouer si nous voulions avoir d'autres missions à l'avenir.

___________________________________________

¹Tenue de Sae pour cette mission :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Ven 1 Fév 2019 - 18:14
Mission Libre B ::: Enfants en Danger
Equipe 7つ ::: 風神 Fūjin

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





Le manteau de la nuit recouvrait le village caché. Une roche qui jamais ne dormait, car les contrées menaçaient toujours dans les ombres de ses caresses mortifères, d'autant plus lors du règne du vespéral que celui du diurne. La vie en tant que bras armé de la justice requiert de toujours être disponible en cas de nécessité, ce qui pouvait malheureusement être assez éprouvant. Une mission pouvait apparaître à n'importe quel instant, pouvant être aussi anodine que de la plus grande importance. L'équipe nouvellement formée - regroupant une sauvageonne, un gaillard macho, ainsi qu'un médecin taciturne - allait avoir sa toute première mission officielle. Un cri de détresse dans les ténèbres, amenant à ce que les défenseurs de la veuve et de l'orphelin répondent présent. Au petit matin, devant l'arche empyréenne, la fine équipe se retrouvait afin de prendre connaissance des ordres de missions. Ils avaient tous été contactés à l'orée des étoiles pour ce rendez-vous solennel. Le Parangon était là, préparé en conséquence, ou plutôt comme toujours. Il était un habitué de ce genre de travail, étant un médecin hors pair. Porter secours ou assistance à des civils était de l'ordre de la routine pour lui. Cependant, la spéléologie un peu moins. Se rendre dans un petit village était une promenade de santé, mais trouver une grotte perdue dans les étendues verdoyantes s'avérait une première. Nul doute que la Yaoguaï allait pouvoir grandement contribuer de part ses talents de sauvageonne à cet aspect de l'expédition. La traque en pleine nature devait n'avoir aucun secret pour elle. Quant au Hijikata, ce dernier devrait être au comble de l'excitation d'avoir l'opportunité de pouvoir affronter la dangereuse faune locale qui chercherait querelle au petit groupe. On n'avait pas tous les jours l'occasion d'affronter des ours sauvages à main nue, alors que cela était un entrainement des plus efficaces vu les bestiaux. Le Directeur pourrait se charger d'apporter des soins aux enfants joufflus si ceux-ci étaient grièvement blessés et à l'article de la mort. La composition de l'escouade était parfaite. Du moins, c'est ce qu'il semblait être. Le Borukan était pragmatique, ne sachant pas vraiment si ses coéquipiers étaient dignes de confiance ou se montreraient doués dans les arts nécessaires à la réussite d'une telle épreuve. Le Jonin prit la carte, l'examinant rapidement, car il connaissait assez bien le pays de la Terre. Il s'agissait d'une course contre le sablier, il valait mieux ne pas traîner et partir immédiatement vers le village en question.

« Le village n'est pas très loin. Nous pourrons y prendre des vivres supplémentaires sur place pour les enfants. Allons interroger le rescapé, puis nous aviserons. Oujo-san, vous êtes surement la plus qualifiée pour nous guider à travers la forêt en remontant la piste jusqu'à la grotte par exemple. Vous serez donc en charge de la mission. Je compte sur vous.» -dit-il, avec une voix sérieuse tout en lui tendant la carte- « Ne perdons pas de temps. »

Une grande responsabilité reposait sur les épaules de la Kunoichi, qui avait d'ailleurs troqué sa tenue sauvage pour une plus civilisée. Muramasa trouvait que cela était dommage, trouvant que la toute première semblait plus naturelle. Enfin, cela n'avait pas d'importance, car ils n'étaient pas là pour discuter mode.


_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa#37838 http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Mar 12 Fév 2019 - 16:40

Quelqu'un frappait frénétiquement à la porte du simple studio. Saichi s’en moquait bien, il n’avait qu’à penser au bonheur que produit un bon sommeil pour oublier tout ce qui l’entourait mais ce n’étais pas le cas pour Siri. Elle aurait aimé rester pénard dans son lit, que son grand frère aille voir la cause de tout ce boucan, c’était trop lui demandé. Elle se leva, pas pour ouvrir à l’inconnu qui avait l’air presser dans sa manière à les harceler, la petite blonde s’était levée seulement pour retrouver Saichi sur son canapé. Il dormait paisiblement, n’entendait-il vraiment rien ou faisait-il semblant. Siri avait un doute, sa flemmardise l’empêchait-il de se mettre debout pour régler cette histoire ? Avec véhémence, La gamine secouait dans tous les sens l’adulte, ou du moins ce qu’il était censé être.

Tu me fais chier Siri. Aboya-t-il une fois réveillé. Va ouvrir toi-même.

Après plusieurs minutes d’explication de la part de l'enfant, Saichi fut bien obligés d’aller voir par lui-même. C’était un soldat d’Iwa qui l’attendais de pied ferme devant son appartement. La partit bas de son visage était caché sous une grande écharpe, ses yeux suffisait largement pour traduire son impatience. Le ninja tendit un rouleau mais le laissa tomber au sol et fini par disparaitre dans un nuage de fumés. Le boxeur portait seulement son caleçon et se grattait la tête, ne comprenant pas ce qu’il venait de se passer, il se disait au moins qu’il allait apprendre ce genre de technique de disparition instantané juste pour le style. Il ramassa le rouleau et en lu les grandes lignes.

Plus tard, Saichi arrivait aux portes de la cité, il était le dernier arrivé, mais comme d’habitude, il s’en moquait éperdument. Il ne voulait qu’une chose, rejoindre son canapé inconfortable pour y dormir toute la nuit. Au lieu de ça on l’avait contacté pour participer à une mission.

A son arrivé, on leurs fit à tout trois, le topo de la mission et ce qu’on attendait du groupe sept. Le nouveau ninja d’iwa bailla durant le discours. Leurs responsables, Muramasa, étudiait la carte avec sérieux, donnant même la responsabilité du voyage à la jeune femme Yaoguaï. C’était parfait aux yeux d’Hijikata, moins il avait à faire et mieux c’était. A eux trois, ils allaient devoir sauver tout un groupe d’enfant qui avait réussi à se faire ensevelir dans une grotte.


En plus de Siri, je dois aussi prendre en charge les gamins des autres ? Pourquoi j’ai signé pour ça déjà ? Pensait-il à haute voix. Il connaissait la réponse, l’argent. Saichi fit signe que tout était bon pour lui, prêt pour la mission “super nounou”

Je reste derrière toi Sae... si besoin je te défendrais du danger Disait-il à la kunoichi tout en lui faisant un clin d’œil. Pour finir, il salua son supérieur d'un grand geste amical de la main.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5076-hijikata-saichi

Jeu 14 Fév 2019 - 16:01
Les directives venaient d'être transmises, nous n'avions plus qu'à nous mettre en route. D'ailleurs notre équipe avait même un surnom à savoir Fûjin comme la divinité du Vent. Nous avait-on attribué ce titre, car nous étions des utilisateurs du Fûton ? Possible, mais il y avait plus urgent à penser. Le Directeur de l'Académie Hashira examinait la carte qu'on lui avait remise, en tant qu'habitant de la cité militaire du pays de la Terre, l'homme était le plus qualifié pour nous conduire jusqu'au village où nous retrouverions le garçonnet rescapé. Néanmoins, je me trompais sur ce point puisque le membre du conseil d'Iwagakure no satô m'annonçait que c'était moi qui prendrais les rênes de l'expédition. J'avais envie de demander pourquoi ce choix, mais je n'avais pas eu le temps de sortir ce mot de ma bouche que l'homme nous expliquait sa décision. J'étais donc la plus qualifiée à ses yeux, notamment pour nous conduire jusqu'au village et la grotte en passant par la forêt qui se trouvait à cheval sur deux pays, à savoir Tsuchi no Kuni et Hayashi no Kuni, ma terre natale. Cela ne me posait pas de problème, s'il était question d'amener notre jeune unité jusqu'à la grotte où se trouvait les enfants la tâche me convenait, mais en ce qui concernait les secours je laisserai fort volontiers mon siège de chef au Borukan.
« Très bien Muramasa-sama, je nous conduirais jusqu’au village pour commencer, puis-je voir la carte s’il vous plait ? » Demandais-je à l’académicien puisqu’il me fallait voir à quoi ressemblait la cartographie du pays de la roche. « Nous passerons par ce chemin, c’est le plus dégagé et de cette façon nous ne gaspillerons pas nos forces, car après nous devrions certainement emprunter des voies plus encombrées et fatigantes. » Disais-je tout en montrant avec mon doigt le cheminement qui me semblait le plus adéquat.
En désignant la meilleure direction possible pour mon équipe, je me rendais compte que j'avais déjà fait ce chemin auparavant. Néanmoins, c'était dans le sens inverse lorsque j'avais décidé de quitter mon village natal pour entrer sous les ordres de l'armée de la cité aux épaisses et redoutables remparts. Il était même probable que je sois passée non-loin du petit hameau où nous devions nous rendre, peut-être qu'en arrivant là-bas je reconnaîtrais ce dernier.

J'enroulais la carte sur elle-même et je la mettais dans ma petite sacoche qui était accrochée à la ceinture de ma tenue. Il était temps pour nous de mettre les voiles, les enfants comptaient sur nous pour les sauver et chaque minute passée, était une minute qui les rapprochaient tout doucement vers la mort.

PARTIE I


Le soleil venait tout juste de se lever et nous étions toujours dans la partie montagneuse du pays de la Terre. Le village était naturellement protégé comme si ce dernier se trouvait dans une sorte de cuvette où l'on pouvait comparer le relief sinusoïdale comme une sorte de mur infranchissable. Si les ennemis se trouvaient retarder, il en était de même pour nous, car malheureusement aucun membre de notre équipe n'avait les moyens nécessaire pour nous faire voler. Un petit pacte avec un animal volant aurait été la bienvenue, mais personne n'avait cela en stock, il fallait donc tout faire à pied. Par rapport à la distance que nous devions parcourir, l'idéal serait d'arriver au village en milieu d'après-midi quand le soleil commence lentement sa progression inverse.

Sautant de roche en roche je m'adressais à mes camarades. Il était même nécessaire de faire une sorte de petite discussion pour annoncer nos compétences, mais également nos défauts par rapport à la mission qui nous attendait. J'ouvrais donc le bal.
« Pour ce qui est de se mouvoir dans une grotte, dans une forêt vous pouvez compter sur moi, je dispose suffisamment d'expérience dans ce domaine, l'éducation Yaoguaï a du bon. Néanmoins, pour ce qui est de sauver une vie humaine, je n'ai aucun atout, à part me servir de mon arme et d'user du vent à ma guise je risque de ne pas être d'une très grande aide même si je donnerai mon maximum bien évidemment. » Lançais-je à mes partenaires avec une certaine détermination.
Pour le moment le stress de gérer cette mission ne m'avait pas encore gagné puisque nous étions au stade de rejoindre le village dans le délai le plus rapide et efficace. En était-il de même pour Muramasa ou encore Saichi qui prenait un certain malin plaisir à me suivre tel mon ombre ? Pour le moment cela ne me dérangeait pas de l'avoir derrière moi, mais attention si ce dernier se permettait un peu trop de liberté, j'étais prête à lui montrer un autre aspect de l'éducation clanique que j'ai reçu enfant.

___________________________________________

Sae montre sur la carte qu'elle chemin elle désire emprunter pour atteindre le village où se trouve le rescapé. Pour le moment l'équipe 7 se trouve encore dans la partie rocheuse/montagneuse à la fin de mon poste (la position est matérialisée par un pictogramme de localisation sur la carte ci-dessous).
CARTE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Dim 17 Fév 2019 - 2:34
Mission Libre B ::: Enfants en Danger
Equipe 7つ ::: 風神 Fūjin

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





Tel le véloce zéphyr d'une nuit estivale parcourant les plaines désertiques sans choir une seule seconde, la fine équipe se rendait vaillamment vers la destination tant escomptée qui attendait désespérément leur visite salvatrice. Les ombres filaient dans les montagnes, défiant la coupante oronymie assassine et austère sans vaciller. Une mission de sauvetage épineuse, une expédition dans les ténèbres les plus obscures, une odyssée vengeresse dans les mers de jades inhospitalières. En somme, une aventure. Il ne s'agissait peut être pas la plus passionnante nitescence d'épopée qui puisse se présenter pour des défenseurs de la justice d'un tel calibre, néanmoins il fallait bien sauver la veuve et l'orphelin des griffes mortifères du destin.

La sauvageonne avait accepté la charge de la croisade qui devait prendre place afin d'assurer la survie et de meilleurs lendemains aux vils joufflus qui avaient fauté d'inconscience en s'aventurant dans les pièges naturels de mère nature. Le gaillard aux allures de bagarreur semblait lui aussi participer de bon cœur à l'expédition, faisant montre d'un intérêt certain à assurer personnellement les arrières de sa coéquipière pour des raisons mystérieuses. Le médecin demeurait toujours aussi impassible, tel le flot d'une rivière s'écoulant depuis la nuit des temps sans une seule intempérie.

La Yaoguaï avait choisi une stratégie avisée, en décidant de prendre la route la plus directe et dégagée possible afin d'arriver dans les plus brefs délais. Le voyage réserverait peut être des surprises, mais il fallait se hâter coûte que coûte. Jouant les funambules acrobates, les Shinobi s’élançaient de roche en roche avec une grâce aérienne, sautant comme des criquets fous ne connaissant point les lois de la gravité emprisonnant les mortels. L'avantage d'être initié aux arts obscurs permettait de couvrir de grandes étendues en un rien de temps.

Sae prit la parole, afin d'expliquer qu'elle serait la parfaite guide pour assurer la traversée des vallées s'érigeant devant eux, mais qu'elle n'avait pas la moindre compétence pour sauver un Genin joufflu à moitié écrasé par un éboulement. Muramasa se doutait de cet état de fait, ce qui le poussa même à lui demander de prendre la tête de mauvaise troupe. Etant médecin, il était tout à fait normal qu'il se charge des soins en cas de nécessité.

« Maitrisant les arcanes curatives, je me chargerais des soins. Je suis aussi assez doué en diplomatie, mais je ne pense pas que nous aurons besoin de ce talent lors de cette mission. »

L'équipe Fūjin avait l'avantage d'être composée de membres aux talents qui paraissaient se compléter de manière subtile et efficace. Une sauvageonne experte dans la forêt et ses secrets était une très bonne chose pour les missions liées à l'exploration ou à la traque, tandis qu'un gaillard tout en muscle spécialisé dans la bagarre et la protection rapprochée offrait un avantage flagrant pour les mandats d'escorte et de défense. Le parangon se versait plutôt dans le soutien à ses alliés et la stratégie en général.

Une fois la route traversée, le village atteint, de nouvelles spécificités se découvriraient sans doute chez ces trois héros aux innombrables vertus et incarnant le dernier espoir des disparus.



_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa#37838 http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Mar 19 Fév 2019 - 12:51
C’était un grand jour pour Saichi, il allait enfin se mouvoir comme un vrai ninja. Bondir d’un arbre à un autre, sentir le vent glisser sur son corps robuste. Il n’avait jamais eu la capacité pour pouvoir le faire avant. Ce fut Genku qui lui apprit l’art ninja. L’Iwajin connaissait seulement les bases pour le moment, mais cela lui suffisait amplement pour l’instant.

Le groupe qui portait le nom de “Fujin”, parcourait les grandes étendues de montagnes, de roche et de terre sèches. Rafraichissant, Ces paysages changeaient de ceux du pays de la pluie. Le boxeur ne se rappelait pas d’un jour sans pluie dans ce maudit pays. Il lui tardait de traverser la vaste forêt du pays de la roche. Il se rappelait encore de celle de Hayashi.

Suivant de près la kunoichi, Saichi en profitait pour se rincer l’œil quand il le pouvait. Depuis combien de temps n’avait-il pas pu le faire ? Au moindre regard lancer à une donzelle, sa sœur en profitait pour le gourmander. Privé de beaucoup de choses en sa présence, l’absence lui apportait de bon coter. Certes, elle lui manquait déjà mais que pouvait-il y faire ? Il fallait bien ramener de quoi vivre convenablement. Le soleil faisait son apparition, dévoilant les magnifiques plans de montagnes que le pays lui offrait. Sautant lui aussi de rocher en rocher, il écouta attentivement les moindres mots de la Yaoguaï. Ce fut leur chef qui lui répondit en premier. Saichi ne connaissait pratiquement rien du Borukan. Il ne fut pratiquement pas surpris de savoir qu’il avait des connaissances dans la médecine ninja. Sae elle, avait l’air de dire qu’elle était assez souple et rapide pour se mouvoir dans la grotte, maitrisant aussi l’affinité futon, tout comme Hijikata.

Par un heureux hasard, je suis aussi adepte de la maitrise futon ! Lança t’il en direction de la kunoichi. Quel beau point commun nous avons ! J’espère en trouver d’autre avec vous. Disait-il sans se rendre compte de sa lourdeur. Il s’adressa ensuite aussi au directeur de l’académie. J'ai été entraînée à la maîtrise des portes et je sais me défendre. Il fit mine de gonfler ses muscles pour appuyer ses propos. Et prendre les coups aussi. Finissait-il de dire en riant sans retenu.

Saichi se demandait si la route était encore longue. Il avait beau apprécier le tableau que lui offrait le voyage, il n’en était pas moins fatigué de devoir se bouger les fesses pour des gosses surement trop curieux. Allait-il pouvoir se battre au moins ? Les missions de sauvetage n’étant pas son truc.

Vous l’aurez sans doute compris, je ne suis pas bon pour jouer les nounous avec ces gosses, mais s'il y a du combat en vue, je suis votre homme ! Je me ferais une joie de casser des bouches. Disait-il avec assurance, ayant fois en ses capacité. Du coup, vous avez un plan déjà prêt avant l’arrivé sur les lieux ? Demandait-il.

Dans l’horizon, devant eux, la forêt faisait une timide approche. Ils arrivaient bientôt à la moitié du chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5076-hijikata-saichi

Mar 19 Fév 2019 - 18:44
Saichi nous demandait si nous avions un plan avant même que nous arrivions sur les lieux. Pendant que je sautais de roche en roche avec mes comparses du jour, j’essayais de me faire plusieurs scénarios dans mon esprit. Mais, la tâche s’avérait difficile pour la simple et bonne raison qu’ils nous manquaient encore beaucoup d’informations, les révélations du survivant seront cruciales et détermineront l’approche idéale pour sauver le reste des enfants bloqués. La seule chose dont je me doutais, était que nous allions devoir avancer prudemment et ne faire aucune technique qui pourrait endommager la grotte et produire un éboulement qui serait fatal pour nous tous. Au fur et à mesure que nous avancions dans les montagnes, un nouveau problème me venait à l’esprit. Comment allions nous procéder si plusieurs gamins se trouvaient dans l’incapacité de se mouvoir suite à des blessures trop importantes ? Si nous n’étions pas dans une grotte, l’évacuation de ces derniers serait plus simple, or ce n’était pas le cas, car il y avait de forte chance que nous sortions un à un chaque gosse. Ma mine était assez défaitiste et il fallait que je pose une question à l’académicien.
« Muramasa-sama, quelle est la limite de vos techniques de soins ? Je veux dire par-là, si jamais un enfant se trouve dans l’incapacité de pouvoir bouger, vous êtes capable de le soigner et de lui redonner les capacités de se mouvoir ? » Demandais-je à l’homme. « Pour ce qui est du danger, je pense que notre duo avec toi Saichi sera assez efficace, je ne te laisserai pas toute l’action ! » Lançais-je en tournant la tête légèrement derrière moi pour regarder le jeune homme.
Nous arrivions enfin au bout du récif montagneux qui constituait une barrière naturelle et protectrice pour la cité militaire du pays de la Terre. Aussitôt, je m’arrêtais pour observer les lieux qui se dressaient devant notre équipe. Le fait que nous soyons en hauteur, nous permettait d’avoir une vue panoramique sur l’ensemble du pays, ainsi nous pouvions voir les plaines et les forêts se dressées majestueusement devant nos yeux. Je sortais la carte que j’avais rangée préalablement dans ma sacoche pour l’ouvrir et regarder la direction que nous devions prendre. Le village où l’on devait se rendre était masqué par la forêt sud-est.
« Nous allons longer les bois qui se trouve sur ma droite. » Disais-je en tendant le bras pour illustrer mes propos. « Certes, on fait un détour en ne coupant pas par ces derniers, mais comme je vous l’ai dit, nous économiserons des forces. » Finissais-je par dire, prenant très au sérieux mon rôle de cheffe.
Je ne savais pas comment mes équipiers savaient se déplacer en forêt, moi ce n’était pas un problème, alors pour éviter toute mauvaise surprise, je préférais rester sur du plat et du dégager. De nouveau, j’enroulais la carte sur elle-même et je la rangeais dans la sacoche prévue à cet effet. Il était temps de nous remettre en route et de gagner notre destination dans les plus brefs délais, des enfants comptaient sur nous, et des parents devaient être rassurés, car ces derniers étaient sans aucun doute morts d’inquiétude.

___________________________________________

L'équipe 7 a fini de traverser la partie montagneuse du trajet, Sae propose de contourner la forêt qui se trouve devant le village afin de conserver des forces en s'aventurant sur un terrain plat facile d'accès et sans danger
CARTE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 http://www.ascentofshinobi.com/u878

[Mission rang B | Libre] Enfants en danger — [ÉQUIPE #7 - 風神 Fūjin]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: