Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Mar 29 Jan 2019 - 11:57
Quel était ce sentiment implacable d'être incapable d'avancer ? Bien que j'étais devenu chûnin il n'y avait pas si longtemps, je me demandais ce que la vie me réservait à présent. Non pas que je comptais me laisser mener par celles-ci, loin de là. J'avais mes objectifs, les buts qui me motivaient à avancer. Mais où en étais-je réellement ? Je n'étais pas plus près de retrouver mes parents. Je m'entraînais d'arrache-pied pour devenir plus fort, mais était-ce vraiment suffisant ? Je n'avais pas réussi à arrêter Tenshi, ni à le raisonner pour éviter sa mort. J'y avais même joué un rôle. Je n'avais pas réussi à empêcher le départ de ceux qui étaient fraîchement arrivés à Iwa. Kô, mon compatriote du sable, Kazejin comme moi-même, avait pris la poudre d'escampette. De même que d'autres. Et surtout d'Ema...La Rose. Et je n'avais rien pu faire à ce sujet. Allait-elle bien ? Etait-elle plus heureuse là où elle se trouvait ? Et moi, de mon côté, qu'étais-je en train de faire ?

Tant de questions qui se bousculaient dans ma tête. Je désirais agir, faire quelque chose, trouver un moyen de me rendre plus utile pour la Roche. Trouver un moyen d'aider la Roche à se défaire de ses ennemis. Ryoko m'avait un jour parlé de rejoindre le Shishiza, mais je n'étais pas homme à porter un uniforme, à déambuler dans les rues. Je me voyais plus comme un vent capricieux, rapide et silencieux, discret mais non moins dangereux. J'étais de nature calme, je ne perdais pas rapidement mon sang froid, mais rester cantonné au village pour y assurer sa sécurité entraverait ma sensation de liberté. J'avais besoin de bouger, de sentir le vent de la liberté se glisser dans mes cheveux. Etant chunin, j'étais déjà un peu plus libre de mes mouvements. Mais il y avait-il un stade au-dessus ? Ce que je voulais, ce n'était pas d'assurer la sécurité intérieur du village. Cela faisait parti de mes prérogatives de shinobis de base. Ce n'était pas quelque chose auquel j'aspirais. Ce à quoi j'aspirais, c'était de protéger mon nouveau foyer des menaces extérieures.

Sans trop savoir ce que je faisais, je sortis de mes appartements et me dirigeai vers les hauteurs d'Iwa, vers les montagnes qui surplombaient le village. S'il y avait bien une chose qui m'aidait à m'apaiser à défaut de mieux réfléchir -bien que les deux étaient souvent liés-, c'était bien la caresse du vent sur ma peau. Cette balade avait aussi un autre but, évacuer une frustration qui était d'une nature différente, bien que liée aux autres d'une certaine manière. Il y avait peu, un nouvel arrivant s'était présenté aux portes du villages, répondant au nom de GRIM et arborant un masque de Tengu, un masque au long nez. Ces derniers étaient des esprits célestes, des esprits de la montagne. La réaction de Toph et d'Etsuko m'avaient semblé disproportionné. Un masque ne représentait que peu de choses. Mais il semblait avoir eu une signification précise pour mes deux compères Iwajin. C'était peut-être l'une des raisons pour laquelle je m'étais dirigée vers les Montagnes. J'espérais peut-être y trouver des réponses, même si c'était assez stupide d'espérer ce genre de choses. Ce n'était pas comme si j'allais tomber sur un Tengu...

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mar 29 Jan 2019 - 14:34
Un morceau de papier voletait dans les airs. Plié en quatre, tout ce qu'il y a de plus banal. Sans doute envolé d'une pile de papiers attendant sur un bureau dont la fenêtre avait été laissée ouverte. Enfin... C'est ce que tout le monde pouvait voir. Traversant les rues, le feuillet blanc était en réalité un oiseau de papier qui savait parfaitement où il se déplaçait. Il battit un peu des ailes, remontant l'une des rues principales vers les Hauts plateaux. C'était là-bas qu'il trouverait sa cible.

Après quelques nouveaux battements d'aile dissimulés subtilement par une technique de faible rang -après tout, ce n'était qu'un petit morceau de papier auquel personne ne prêtait attention-, le papier en question se déplia et tomba comme une feuille en virevoltant jusqu'à s'installer naturellement dans les mains de Tenzin.

« Ton instruction suivante se trouve sous l'ombre. Si tu la trouves, ton chemin s'éclairera dans la nuit et les monstres ne te feront plus peur. »

Rien dans les environs si ce n'est une brise agréable naturelle et quelques rayons de soleil qui filtraient péniblement à travers les nuages. Pas une âme qui vive en vue. Le papier se mit à brûler d'un seul coup sans pour autant affecter les mains du jeune Tenzin. Il avait eu le message, à lui maintenant de décider ce qu'il adviendrait ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 29 Jan 2019 - 17:10
Alors que je me trouvais sur l'un des points les plus hauts du village, debout face au vent pour pouvoir me laisser bercer par le calme et la sérénité. Toute frustration en venait presque à s'en aller sous l'emprise de mon élément fétiche. Le soleil était encore haut dans le ciel, caché par les nombreux nuages qui laissaient à peine filtrer ses rayons. Certains pouvaient penser que c'était bien ma veine, il était bien connu que les rayons du soleil étaient bien moins cléments sur les hauteurs. Mais ce n'était pas à ce qui allait faire peur au Kazejin d'origine que j'étais, les chaleurs ne m'effrayaient point. Pour une raison que je ne m'expliquais pas, j'avais apporté avec moi ma faux, reposant dans mon dos de travers. Mes membres fourmillaient, et j'avais certainement inconsciemment assimiler cette sensation au désir d'entraînement.

Mais quelque chose vint perturber mes pensées sous l'apparence d'un bout de papier virevoltant dans le ciel. Je supposais à priori qu'il n'y avait rien de bizarre à voir un bout de papier emporté par le vent, jusqu'à ce que ce dernier se dirigea directement vers moi sans avoir l'air de suivre exactement les courants du vent. Je fronçai les sourcils face à cette trajectoire étrange, puis mes yeux s'écarquillèrent lorsque le papier tomba vers moi, se dépliant par la même occasion. C'était la première fois que j'assistais à un tel spectacle. Dans un mouvement purement réflexe, je tendis la main pour attraper la feuille qui se déposa sur ma paume sans la moindre hésitation. Il y avait quelques mots écrits dessus, et ces derniers ressemblaient en fait bien plus à une énigme qu'à un message qui m'était adressé. Mais j'étais la seule forme de vie dans les alentours, et il était assez clair que ce message m'était adressé. Par quels moyens ? Je n'en savais rien. Ce monde shinobi ne cesserait de m'impressionner.

Le message parlait d'instructions, que je trouverais "sous l'ombre". Sous l'ombre...instinctivement, deux pensées me vinrent à l'esprit. La première était bien entendu d'attendre que la nuit tombe, pour que le chemin s'éclaire, comme le disait cette lettre. L'autre était de me rendre à l'Académie Hashira et fouiller les environs pour tenter de trouver une quelconque instruction. L'ombre pouvant représenter l'Ombre du village de la Roche. Mais cette seconde hypothèse était moins probable. Mais le message avait réussi à attiser ma curiosité. Et alors que je comptais le relire une troisième fois, celui-ci prit feu dans mes mains. Surpris, je lâchai instinctivement la lettre, et mis quelques secondes à me rendre compte que le feu qui avait détruit le message ne m'avais cependant pas brûlé. Encore plus étrange. Mais face à ces deux propositions, j'avais la possibilité de les réaliser toutes les deux. Il y avait encore des rayons dans le ciel. J'avais au moins une heure, si ce n'était plus, avant que la nuit tombe. Ma décision était prise.

-L'ombre hein...

Sans perdre une seule seconde, je décollai et m'envolai à toute vitesse vers l'Académie qui abritait les bureaux du Kage. Je n'avais pas à descendre la montage, ni encore moins emprunté les chemins. Me déplaçant déjà à grande vitesse, je gagnerais encore de précieuses minutes en me rendant là-bas à vol d'oiseau. Arrivé à l'Académie, j'examinai minutieusement les alentours et le bâtiment à la recherche de quelconques instructions. Si jamais je n'en trouvais pas avant la tombée de la nuit, je retournerai par le même chemin vers les Hauts-Plateaux où je me trouvais précédemment et attendrais patiemment que la nuit tombe.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mar 29 Jan 2019 - 22:54
Arrivé sur place rapidement, le jeune homme peut voir une activité normale habituelle à l'Académie. Des élèves discutent ou travaillent, certains s'exercent dans leur coin, d'autres avec des professeurs. Rien d'inhabituel. Il fallait cependant chercher avec méthode. Sans doute l'indice proposé dans la lettre était-il plus précis que simplement l'Académie dans son ensemble. Sinon ce ne serait pas trouvable avant des semaines de recherche.

À moins que l'interprétation ait été fausse, mais pour l'instant, rien ne signalait un échec. Alors, que faire ? Chercher à un endroit précis de l'Académie ou repartir bredouille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 30 Jan 2019 - 10:18
J'arrivai en très peu de temps à l'Académie, et grandement intrigué et concentré sur ce message étrange que j'avais reçu, j'avais complètement oublié que l'Académie était habituellement fréquentée. Il y avait quelques personnes sur le terrain d'entraînement, des cours étaient en train de se donner. D'autres étaient certainement en train de simplement discuter. Lorsque j'arrivai en venant du ciel, atterrissant parmi eux comme s'il y avait un démon à mes trousses -peut-être était-ce bien le cas d'ailleurs-, ils tournèrent tous le regard vers moi, surpris ou intrigués, avant de reprendre leur activité. Pour la plus part, ce n'était certainement pas la première fois qu'il me voyait voler. Après tout, c'était devenu chose courante dans ce village que de me voir parcourir le ciel avec ma chevelure bleue. Qui plus est depuis le tournoi des genins où ma nature d'assimilateur était devenue plus ou moins publique.

Mais je n'avais pas le temps de m'attarder sur ces jeunes gens. J'avais autre chose à faire. Et en l'occurrence, leur présence n'allait pas m'aider. Ou peut-être bien que si ? Le premier message m'avait semblé directement destiné, comme si quelqu'un m'observait. Un de ces "Tengus", esprits mythiques des montagnes, qui avaient entendu ma prière ? J'en doutais un peu. Mais si jamais c'était le cas, il n'aurait pas laissé une instruction si facile à trouver par tous ceux qui se trouvaient ici, à l'Académie. Je tentai de me remémorer les mots que disaient ce message. Après tout j'avais encore du temps avant le coucher du soleil. "Sous l'ombre". L'Ombre, Kyoshiro-sama, était la raison pour laquelle j'avais décidé de me diriger vers l'Académie où se trouvait son bureau. "Sous l'ombre"...Sous ? Etait-ce sous l'Académie ? Je cherchai partout autour un indice d'un quelconque passage menant sous terre. Mais cela pouvait avoir une autre signification. Sous son bureau. Je n'avais pas le droit de rentrer dans son bureau, mais les étages en dessous ? Les lieux qui se trouvaient juste en dessous de son bureau ?

Je pénétrai donc l'Académie, en cherchant à chaque étage le lieu qui se situait sous le bureau du Kage, que ce soit salles ou couloirs, à la recherche de ce second indice. Les gens qui m'observaient de l'extérieur devaient penser que j'étais fou. Et peut-être l'étais-je vraiment de suivre les instructions d'un bout de papier qui était arrivé comme par magie dans ma main, qui s'était désintégré ensuite désintégré ne me laissant qu'avec une énigme floue et peu d'indices clairs.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mer 30 Jan 2019 - 11:25
Si les recherches d'un passage souterrain en regardant aléatoirement dans l'Académie autour du bâtiment principal ne semblaient pas porter leurs fruits, grimper jusqu'au quatrième étage de cette dernière fut plus facile. Il était d'ailleurs calme, personne n'y étant actuellement, sans doute les cours s'y déroulant n'ayant pas lieu l'après-midi. En se basant sur tes souvenirs de la position du bureau du Yondaime, tu te retrouva rapidement face à la porte d'une salle de cours entrouverte, la seule l'étant par ailleurs, toutes les autres étant bien fermées.

En jetant un oeil par l'ouverture, la salle était banale. Une rangée de fenêtre protégées par des rideaux, des pupitres de classe avec des chaises, un gros bureau sur le côté à l'avant, proche du tableau pour le professeur, quelques étagères et armoires dans le fond de la pièce...

Restait maintenant à rentrer et à chercher si l'hypothèse était bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 30 Jan 2019 - 23:53
Mes recherches autour de l'Académie n'avaient rien donné, sans grand étonnement. Après tout, cela ne pouvait pas être à la vue de tous. Lorsque je rentrai dans le bâtiment, je pouvais aisément remarquer l'activité qui s'y déroulait. Après tout, nous étions dans un endroit d'apprentissage, il était assez normal d'y voir de l'activité surtout à ces heures-ci. Je parcourus donc les étages, les uns après les autres, à la recherche d'indice qui pouvaient m'indiquer la présence d'une autre consigne. Et c'est arrivé au dernier étage que mon instinct me souffla que j'étais certainement sur la bonne piste. Contrairement aux autres étages de l'immeuble, celui-ci était parfaitement silencieux. A vrai dire, on aurait presque eut l'impression que "quelque chose" m'attendait. Je me dirigeai vers l'endroit qui se situait sous le bureau du Kage, m'y étant déjà rendu au moins deux fois par le passé.

La porte entre-ouverte, contrairement aux autres, ne fit que renforcer mon impression que c'était bien ici que je devais me rendre. J'hésitai une seconde, ma main sur la poignée de la porte. Et si c'était un piège ? Il y avait d'autres personnes présentes dans le bâtiment, il pouvait très bien s'agir d'une attaque, qui pourrait avoir comme conséquence la mise en danger des élèves du bâtiment. Mais par qui ? Qui pouvait vouloir m'attaquer ici. Et surtout dans l'Académie, juste en dessous du bureau de l'Ombre. Pas très logique, mais par précaution, j'activai ma sensorialité. Le vent devint mon sixième sens. Cependant ce n'était pas une détection très pointue, elle n'était là que pour détecter si jamais il y avait un soucis. Je pénétrai donc dans la salle, et naturellement mon regard se porta sur l'environnement. Je m'approchai alors du bureau, près du tableau, pour voir ce qu'il y avait dessus. Je regardai ensuite le tableau, puis avec un peu plus d'engouement, je fouillai la salle de fond en comble, refermant derrière moi la porte pour que personne ne vienne m'interrompre, et en tirant les rideaux pour qu'un observateur extérieur ne se pose pas trop de questions.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Sam 2 Fév 2019 - 15:36
Le jeune homme cherchait tranquillement dans la pièce sans trop trouver depuis près d'une demi-heure, fouillant chaque coin, il put entendre des pas lourds arriver en même temps qu'une voix sifflotante dans le couloir. Il n'avait rien à faire ici à cette heure, s'il se faisait prendre, il pourrait alors facilement se faire punir sévèrement pour intrusion et potentiellement de tentative de vol. Il lui fallait donc se cacher. D'un coup d'oeil, quelques cachettes étaient visibles. Les rideaux proches des fenêtres, le bureau, les armoires dans le fond de la salle. Il n'avait que quelques secondes pour choisir et s'y faire tout petit pour éviter une prise ennuyeuse. A moins qu'il n'ait une autre idée pour se cacher.

Quel que soit son choix, les pas s'arrêtèrent finalement devant la porte, un bruit lourd se fit entendre puis une silhouette entra... S'il ne s'était pas décidé assez vite ou s'il avait mal choisi sa cachette, il se ferait prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 2 Fév 2019 - 16:11
Tous les indices me menaient à cette salle, et pourtant, rien ne semblait indiquer que quoi que ce soit ici m'orienteraient vers le second indice dont cette fameuse lettre magique parlait. Mais je n'allais pas pour autant me laisser décourager. Je me dirigeai dans un premier temps, fouillant le bureau qui se tenait devant moi sans rien trouver de suspect ou susceptible d'attirer mon attention. C'est alors que je passai au tableau, mais là encore, rien ne piqua mon sixième sens qui m'avait glisser à l'oreille de rentrer dans cette salle. Après tout, j'étais peut-être mal entendant. Je passai la demi-heure suivante à inspecter calmement chaque recoin du bureau, prenant mon temps afin de ne louper aucun indice sous la précipitation. Je regardai par la fenêtre, et je vis les rayons du soleil se tarirent petit à petit. La nuit n'allait pas trop tarder à tomber. Après tout, peut-être était-ce juste une mauvaise blague que l'on m'avait fait. Même si je n'avais absolument aucune idée de qui pourrait faire des blagues du style, mais peu importait.

Mais alors que j'étais perdu dans mes recherches, un bruit venant de l'extérieur attira mon attention. Un sifflotement porté par une voix dont je n'arrivais ni à présumer le sexe ou l'âge. Je me figeai immédiatement en arrêtant ce que je faisais. Etait-ce juste une âme perdue en quête de connaissance ? Non, il n'y avait personne à cet étage depuis maintenant plus d'une demi-heure. Ce ne devait pas être un hasard. Peut-être était-ce un professeur qui revenait dans son bureau. Dans tous les cas, si quelqu'un me trouvait ici dans le noir, en train de fouiller un bureau qui n'était pas le mien, ça n'allait pas être très bon pour moi. Chunin ou pas. Je regardai rapidement autour de moi. Il n'y avait que peu d'endroits où me cacher. Derrière les rideaux ? Trop évident. Sous le bureau ? Trop visible. Dans l'armoire ? Trop classique, et rien ne disait qu'il n'allait pas chercher quelque chose dans ces recoins. Qui plus est, si c'était un ninja avec un minimum d'expérience, il remarquerait immédiatement que quelque chose n'irait pas.

Mais pourquoi s'embêter à tout ça lorsqu'on était un shinobi ? J'avais bien une autre option. Et une qui couvrirait pas mal de possibilités. Je ne savais pas qui arrivaient, mais il ne me restait que peu de temps. Et si il remarquait que quelque chose clochait et qu'il tentait de détecter des présences ? Il fallait que je sois couvert au maximum de possibilités. Les bruits de pas s'arrêtèrent, et alors qu'un bruit sourd se fit entendre juste avant d'ouvrir la porte, je disparus. Purement et simplement, je disparus à la vue de toute personne se reposant sur ses yeux. Je fis même le choix de dissimuler mon chakra. La silhouette entra alors dans la pièce, et gardant mon calme, je calmai ma respiration et tous les signes trop évidents qui pourraient me trahir.



_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Sam 2 Fév 2019 - 16:46
La silhouette pénétra lentement dans la pièce en gromellant. Elle semblait trainer quelque chose de lourd qui après quelques secondes se révéla être... Un gros sceau bourré de matériel de nettoyage.

« J'étais sûr d'avoir fermé cette foutue porte... Bondiou... Bon au moins ya personne qu'est v'nu fout le bordel... »

L'homme était en tenue de travail, assez petit, visiblement quelqu'un qui s'occupait de l'entretien et qui avait du profiter de l'absence totale des élèves à cette heure pour s'avancer sur son travail du soir. Il tira son chargement jusqu'à l'armoire du fond et y posa son barda avant de repartir en se frottant un peu les mains, fermant la porte à clef derrière lui. Embêtant, mais au moins Tenzin était maintenant à l'abris de toute visite importune.

Pouvant alors se détendre et reprendre ses recherches, le jeune homme se remit au travail. Mais après s'être baissé pour vérifier les recoins du bureau, en se redressant, son regard se perdit sur le plafond. Et vers le milieu de celui-ci, à ce qu'il aurait pu estimer être la position du bureau du Yondaime, un masque était comme accroché au plafond. Un masque similaire à celui que portait le shinobi GRIM qu'il avait rencontré plus tôt dans la journée. Ce masque semblait alors le fixer de son regard vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 2 Fév 2019 - 17:56
L'homme qui m'avait fait arrêté toute pratique illicite et douteuse dans ce bureau que je ne connaissais pas, était en fait une des âmes respectables qui s'occupaient de garder les lieux propres. Ça ne m'empêchait pas pour autant de rester cacher le temps que le bonhomme reparte. Un homme qui semblait avoir un langage un peu étrange par ailleurs, mais dont je ne me préoccupai pas plus que ça. Il râla quelques secondes, pendant lesquelles je restai sur mes gardes tout de même, au cas où. Suite à cela, il déposa son sceau rempli de matériaux de nettoyage en tout genre, et sorti de la pièce...en la fermant à clé. Je soupirai.

-Eh zut, dis-je tout doucement.

Je désactivai ma technique de dissimulation, pensant le danger écarté, et encore une fois, le doute vint me saisir. Si cette pièce était la bonne, tout le monde pouvait-il y rentrer de cette manière et trouver l'objet qui était censé m'être destiné ? Si toutefois ce n'était pas une blague quelconque. Si ce devait être quelque part, ce devait surement être à un endroit où peu de personnes penseraient à regarder. Cependant, j'avais regardé partout. Peut-être devais-je en fait me rendre au bureau du Kage lui-même. Et accompagnant ma pensée d'un regard vers le haut, en direction du bureau du Yondaime, je tombai nez à nez avec un masque. Et nez à nez était certainement l'expression la plus appropriée, au vu du nez de ce masque. Mais au-delà de sa proéminence nasale, ce masque était sans aucun doute exactement le même que celui que portait le shinobi "GRIM" que j'avais rencontré tantôt. Fronçant les sourcils, je décollai lestement du sol, m'élevant sans effort pour me rapprocher du masque. Le regard vide qu'il m'adressait avait presque de quoi me donner des frissons dans le dos.

-Un masque de Tengu hein ? On dirait finalement que des esprits veulent me voir.

J'inspectai attentivement les alentours du masque, afin de déceler s'il y avait un quelconque piège quelque part qui lui était relié (ou apposé), avant de le décrocher et de le prendre dans mes mains, le retournant entre mes doigts pour l'examiner. Etait-ce lui mon second indice ? J'examinai aussi la zone de laquelle je l'avais décroché, tentant d'y déceler quelques indications que ce soit pour l'identité du dépositaire du masque.



_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Sam 2 Fév 2019 - 23:21
Tenzin remarqua donc le masque au plafond, juste sous le bureau du kage. Après inspection de plus près, il y a quelques différences avec le masque de GRIM. Les marques ne sont pas exactement au même endroit, les trous pour les yeux n'ont pas exactement la même forme. Après l'avoir retourné et regardé à l'intérieur, le jeune homme tombe sur un nouveau papier qui se déplie dans ses mains.

« Garde le masque avec toi, jeune aspirant. Ta prochaine étape se trouvera à l'endroit où l'on voit tout. »

Comme pour la première feuille, celle-ci s'enflamma, disparaissant sans la moindre fumée. L'énigme avançait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 3 Fév 2019 - 3:27
En l'examinant de plus près, je me rendis compte de plusieurs choses. Premièrement, ce masque était légèrement différents de celui, visiblement vieux et usagé, que portait GRIM. Il avait quelques estafilades à des endroits que l'autre masque ne portait pas. Quelques autres différences pouvaient sauter aux yeux des plus attentifs. Mais une autre chose m'interpella. Ce masque, ici...Cela voulait dire que, contrairement à ce à quoi j'avais pensé, ces masques n'étaient pas juste anodins. A vrai dire, je l'avais assez rapidement compris lorsqu'Etsuko et Toph avaient réagi de manière si étrange vis à vis de l'homme masqué, cherchant à tout prix à ce qu'il enlève sa décoration. Cependant, malgré le frisson que j'avais ressenti plus tôt, ce masque ne restait qu'un masque. Je ne sentais rien de...vivant se dégageant de lui. Aucun signe de danger. Mais un autre bout de papier, oui, ça je l'avais trouvé.

Je le dépliai, et je lus cette fois-ci attentivement chaque mot. Garder le masque avec moi. Jeune aspirant ? Etait-ce de moi dont il parlait ? J'étais pourtant un chunin. Je ne comprenais rien à rien. Mais puisqu'il fallait suivre les instructions, c'était bien ce que je pensais. Ces messages, ce n'était pas qu'une blague. La personne savait ce que je recherchais. Les réponses. Mais aussi...quelque chose d'autre ? Je ne savais pas très bien le décrire. Toujours était-il que j'avais la phrase. Ma prochaine étape, là où l'on voyait tout ? Je n'avais qu'une seule idée pour ça en tête. La plus haute Montagne qui surplombait les environs. Qui surplombait tout le village. Mais pour partir de ce foutu bureau, j'avais besoin des clés, car ce concierge m'avait enfermé purement et simplement. Je détestais être enfermé et le stress commença déjà à se montrer. Je passai donc par la fenêtre, laissant un peu ouverte par obligation, avant de m'envoler. Direction, le mont le plus élevé d’Iwa, en compagnie de ce cher casque que j’avais bien caché à l’intérieur de mes vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Dim 3 Fév 2019 - 11:34
Exfiltration réussie en toute discrétion, Tenzin pu aller directement au point suivant. Arrivant au sommet de la plus haute montagne d'Iwa, le jeune homme pu voir alors tout le village. Le soleil se couchait à l'horizon, une lumière dorée miroitant alors à l'horizon et nimbant le village d'un voile reposant. Et à ses pieds, une gravure en cercle. Comme une phrase continuelle, sans début ni fin.

« c'est Savoir c'est Voir »

Ainsi, l'inscription complète avait un sens incertain, mais chaque mot pouvait être le début et la fin. Alors que la lumière mettait en valeur la gravure en question, la lumière baissa un peu et la gravure devint illisible, dévoilée seulement par un éclat de quelques minutes de cette révélation solaire. À la place le même indice que le précédent réapparut sur la roche pendant quelques instants avant de disparaître dans un crépitement de feu.

« Ta prochaine étape se trouvera à l'endroit où l'on voit tout. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 4 Fév 2019 - 1:08
Après quelques minutes de voyage aérien, j'étais enfin arrivé sur le sommet de la plus haute montagne d'Iwa. Je me tenais debout, un mince sourire aux lèvres devant la vue qui s'imposait à moi. Le vent qui caressait ma peau me fit oublier pendant quelques secondes les raisons pour lesquelles j'étais venu ici. Les Esprits de la Montagne semblaient vouloir communiquer avec moi, et pour cela je devais me trouver à l'endroit où je voyais tout. Ce lieu me semblait être le meilleur pour observer tout le village et les horizons. Cependant, il n'y avait rien ici. Tout du moins, c'est ce que je crus aux premiers abords. Mais il s'avéra que ma première impression ne fut pas tout à fait exact. En effet, au sol étaient gravés quelques mots qui luisaient sous les rayons du soleil, tout autour de moi. Une répétition de quelques mots, dont l'agencement pouvait tout aussi bien signifier "Savoir c'est Voir", que "Voir c'est Savoir".

Mais quelque chose me disait que l'un n'allait pas sans l'autre. Et que s'il fallait savoir pour voir, un lieu où reposait toute la connaissance à laquelle je pouvais prétendre accéder était l'endroit parfait. Je pris le masque qui était sous mon haut, dans quelques replis, et lui souris d'un air à la fois curieux et amusé. Commençais-je à perdre la tête pour m'adresser à un masque ? Peut-être. Peut-être pas. Mais le soleil qui diminuait m'imposait de poursuivre mon chemin. Et pour rappel de mon but, de nouveaux mots apparurent sur une roche non loin de moi, reprenant l'énigme de plus tôt avant de disparaître dans un crépitement de flammes. Me laissant dans le début d'obscurité qui commençait à recouvrir de son voile sombre le Village de la Roche.

-Il semblerait que je n'ai pas assez bien fait mes devoirs...

Rangeant à nouveau le masque, c'est donc vers le quartier commerçant que je me dirigeai. A toute allure. Et se faisant, je comptais bien me diriger vers la grande bibliothèque qui l'abritait. Recueil de tous les livres que l'on pouvait trouver à Iwa et de par le monde, grâce au versant commerçant qu'avait gardé notre village caché. Des livres, des récits, des histoires venants de tous les continents. "Tout voir", c'était certainement le cas de le dire, car l'on pouvait voir de tout au Quartier commerçant, et la bibliothèque qui s'y trouvait. Il était peut-être temps d'étoffer mes connaissances, de m'imprégner de plus de savoir. Cependant, je restai sur mes gardes. Nous ne savions jamais, quelque chose pouvait surgir de l'ombre à tout moment.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mer 6 Fév 2019 - 11:33
Le jeune homme descendit rapidement de la montagne, revenant au centre-ville pour se rendre à la bibliothèque. Mais une fois devant les portes, une vérité évidente se présente à lui. La bibliothèque est fermée. Comment y rentrer ? Après un petit tour autour, il peut voir qu'il n'y a pas de porte oubliée, pas de fenêtre négligemment laissée entrouverte, pas de souterrain bizarre non plus dans les fourrés. S'il veut rentrer, il va falloir être inventif.

Alors, que faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 6 Fév 2019 - 12:12
Je me retrouvai à présent devant la bibliothèque d'Iwa. Mais une nouvelle épreuve se présentait à moi. La bibliothèque était à fermée. De toute part. Il n'y avait pas une seule ouverture exploitable après avoir passé quelques minutes à tourner autour du bâtiment à la recherche de quelconque lieu où m'introduire. Après mes minutes d'explorations, je me retrouvai à nouveau dans la grande porte fermée. Mais allais-je abandonner pour autant ? Il n'en était pas question. Cela ne faisait pas parti de mes options, pas s'il n'y avait rien d'autre en jeu que mon abandon devant la moindre difficulté. Mais à l'heure actuelle, je n'avais pas beaucoup de marge de manoeuvre. Défoncer les portes de la bibliothèque n'étaient pas forcément la meilleure solution si je ne voulais pas avoir une entrevue expresse et loin d'être plaisante avec Etsuko-sensei. Je pouvais tout aussi bien foncer sur les portes sous ma forme élémentaire pour m'y écraser, laissant le vent passer sous les portes pour me reformer derrière celles-ci. Mais il y avait surement un système d'alarme, ou quelque chose dans le genre, pour une bibliothèque aussi importante. Il restait une dernière solution, trouver celui qui avait les clés, et les lui subtiliser. Mais cela risquait de ne pas être chose aisée.

Prenant une profonde respiration, puis une autre, je me calmai et je canalisai mes émotions comme un bon ninja. Il allait falloir que je sois rusée sur ce coup là. Composant une expression sérieuse et alarmée sur le visage, je m'en allai trouver les policiers les plus proches. Lorsque je vis le premier homme portant l'uniforme du Shishiza, je fonçai à se rencontre d'une manière qui se voulait urgente, et en utilisant un flot rapide pour m'adresser à lui et renforcer cette impression d'urgence.

-Bonjour, je suis Konran Tenzin, un des chunin d'Iwa. J'ai vu quelqu'un s'introduire dans la bibliothèque alors que je passais par là, en s'introduisant par le sol, grâce à une technique doton. Il y a certainement plusieurs alarmes, mais je ne les ai pas entendu sonner. Il a du trouver un moyen de les contourner. Il faudrait aller chercher au plus vite le bibliothécaire pour qu'il puisse ouvrir sans déclencher les alarmes et éventuels pièges de la bibliothèque, et vite si on ne veut pas le laisser s'enfuir !

Le flot rapide avait aussi pour but de court-circuiter la capacité à réfléchir et d'activer cette partie "d'urgence" dans le cerveau qui était pour la réaction plutôt que la réflexion. Espérant l'amener à faire ce que je voulais. Bien évidemment, si cette stratégie fonctionnait, je ne comptais pas inspecter la bibliothèque tout de suite. Cela compromettrait la discrétion de mon "enquête". Cela voudrait dire que, si j'arrivais à faire venir le bibliothécaire avec ses clés, il allait falloir attendre qu'on ressorte tous pour que je puisse m'y introduire à nouveau. Cela n'allait pas être chose aisée. Mais ce n'était pas impossible non plus...En tout cas je l'espérais.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Jeu 7 Fév 2019 - 16:19
Le policier qui rencontra Tenzin fronça les sourcils en entendant son histoire. Il la trouvait un peu étrange.

« Tu es sûr de toi petit ? Il a très bien pu simplement aller sous terre et ne pas aller dans la bibliothèque tu sais ? Ce serait plus logique pour le signal d'alarme... Enfin... Par précaution, on va vérifier ça. Reste ici et surveille devant, je vais chercher le bibliothécaire. »

L'homme partit donc en courant et revint quelques minutes plus tard accompagné du bibliothécaire qui, clef en main, n'avait pas l'air rassuré. Il ouvrit la porte d'un tour de clef puis il fit quelques mudras, toutes les bougies du lieu s'allumant alors. Le policier s'avança, commençant à chercher entre les rayons.

« Je vois personne... Tu es sûr de toi petit ?.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 7 Fév 2019 - 17:14
Visiblement, mon histoire ne sembla pas convaincre le policier. D'un autre côté, elle était loin d'être précise. Mais c'était exactement le but de tout cela. Lorsqu'il m'intima de rester ici pour surveiller les alentours et la bibliothèque, j'acquiesçai d'un signe de la tête. Et j'attendis patiemment qu'il aille chercher le bibliothécaire, ce qu'il fit en revenant quelques minutes plus tard. Ce dernier n'avait pas vraiment l'air rassuré. Mais lorsque le "propriétaire" des lieux ouvrit la bibliothèque, il lui suffit d'un mudra pour y allumer toutes les bougies et se rendre compte que tout était tout à fait normal. De mon côté, je préparai déjà mon air surpris et confus, ainsi, lorsque l'officier du Shishiza se tourna vers moi, je fronçai un peu plus les sourcils. Etais-je sûr ? Oui, mais pas exactement sur le même point. M'enfin, il n'avait pas besoin de le savoir.

-Je...commençai-je hésitant. Je me suis peut-être trompé. Il a dû me voir et partir...ou peut-être n'était-ce juste pas son but. Je ne sais plus très bien.

Par la suite, je m'inclinai profondément, preuve de mon repentir extrême, et ce ne fut pas très difficile de feindre cela étant donné que c'était réel.

-Je m'excuse sincèrement, Officier. Désolé de vous avoir fait perdre votre temps.

Ensuite je coulai un regard vers le bibliothécaire qui ne semblait toujours pas très rassuré d'avoir été appelé en pleine nuit. Et je m'inclinai à nouveau vers lui, et répétai mes excuses.

-Je m'excuse auprès de vous aussi, Mr.Le Bibliothécaire. Si vous permettez que je vous raccompagne près de chez vous pour me faire pardonner ?

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Ven 8 Fév 2019 - 13:37
Le policier soupira, se détendant un peu après avoir vérifié la pièce sans rien trouver. Dans un sens, il préférait une fausse alerte qu'un véritable vol de documents importants. Il hocha un peu la tête en se dirigeant vers la sortie.

« Hmmm... Fais attention petit aussi. C'est bien d'être prudent mais ne crie pas au loup trop facilement ou plus personne ne te croira quand ce sera une véritable alerte et tu te feras dévorer. Il est tard, viens demain au poste 10 faire la signalisation de cette silhouette que tu as vu, aussi floue soit-elle. Si jamais on le revoit, on pourra recouper les témoignages et espérer en savoir plus voire trouver le coupable. »

L'homme partit alors, ayant fini son travail ici, reprennant sa ronde nocturne. Le bibliothécaire quant à lui semblait on ne peut plus soulagé, ayant bien paniqué à l'idée de perdre des documents importants. Il refit quelques mudras, éteignant alors les bougies.

« Si tu n'as rien d'autre à faire, j'accepte ton offre. Mais ne t'en sens pas obligé, je sais un peu me défendre et Iwa est sûre en règle générale. Notre police est bien efficace et c'est rassurant. »

Le bibliothécaire sortit alors, invitant Tenzin à faire de même avant de fermer derrière lui. Il se mit alors en route pour chez lui tranquillement avec le jeune shinobi qui avait proposé de l'accompagner.


Dernière édition par Narrateur le Mer 20 Fév 2019 - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 8 Fév 2019 - 15:12
Voyant que tout était calme, le policier se détendit et se tourna ensuite vers moi pour légèrement me réprimander. Il m'invita ensuite à repasser au poste le lendemain dans la matinée pour faire une déposition. Je n'avais pas pensé à cette éventualité, et elle ne me réjouissait guère, mais je n'en montrai rien et acquiesçai de manière consciencieuse.

-Bien reçu.

Sur ce, il repartit continuer son boulot, et je me tournai vers le bibliothécaire qui avait l'air plus soulagé que jamais. De quelques nouveaux mudras, il éteignit toutes les bougies de la bibliothèque et se retourna vers moi pour répondre à ma proposition. Il savait visiblement se défendre. Je n'en doutais pas une seule seconde. Et comme il l'avait souligné, Iwa était sûr et la police y veillait au grain. Je n'avais aucun doute là-dessus. J'acquiesçai, et acceptant son invitation à sortir de la bibliothèque, je le suivis au dehors.

-Je me doute pas de tout ce que vous avez dit, je ne ferai ainsi qu'une partie du chemin avec vous alors.

Je raccompagnai donc le gentil homme sur une partie du chemin, papotant quelques instants avec lui, avant de lui annoncer que je le laissais continuer tranquillement. Sur ce, je fis mine de partir de mon côté pendant quelques secondes, avant d'activer mes techniques de dissimulation. Je devins totalement invisible à l'oeil nu, et je rendis mes pieds si légers que je ne faisais absolument aucun bruit en me déplaçant, ni en laissant de trace au sol. Une fois fait, je retrouvai rapidement le bibliothécaire et le suivit jusqu'à chez lui. Lorsqu'il ouvrit la porte de chez lui, j'adoptai dans le même temps ma forme élémentaire et je rentrai en même temps que lui sans l'alerter. Il pouvait avoir simplement senti une brise le caresser. En attendant, je le surveillai pour savoir où il mettait ses clés -les clés de la bibliothèques ainsi que les clés de sa maison. Une fois fait, et qu'il était retourné se coucher, je récupérerais ses deux clés, et je me dirigerais à la bibliothèque en refermant la porte de chez lui à clé bien évidemment. Je ne voulais pas que quelque chose lui arrive.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mar 12 Fév 2019 - 13:54
Le bibliothécaire se laissa raccompagner, un peu fatigué et ne prêtant pas trop attention au jeune shinobi qui l'accompagnait, plutôt confiant sur la sécurité du village. Il alla manger puis se coucher une fois rentré chez lui, laissant libre action au jeune kazejin qui pu partir directement à la bibliothèque.

Le bâtiment s'ouvrit alors sans le moindre problème et il put rentrer sans faire de vagues se trouvant désormais dans le temple du savoir. Un rayon de lune traversa l'une des fenêtres, éclairant les pavés face à lui, laissant l'inscription J END 156.9 apparaître pendant quelques secondes avant qu'elle ne s'efface.

Face à lui, un réseau d'étagères divisées en sections lettrées et sous-sections chiffrées s'étendait sur l'ensemble de l'intérieur de la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 12 Fév 2019 - 18:23
Mon entreprise se déroula exactement comme je l'avais prévu. Même si je dus patiemment attendre que le bibliothécaire se remplisse la panse avant d'aller se coucher. Cependant j'étais un shinobi, et attendre le moment propice était quelque chose de presque naturel pour nous. Cela ne me dérangea nullement. Dans le même temps, je profitai pour cogiter un peu sur ce que je pourrais trouver dans cette bibliothèque. Ce que certaines personnes voulaient que je trouve visiblement. Etaient-ce toujours les Esprits de la Montagne qui me guidaient ? Après tout, comment savaient-ils le moindre de mes faits et gestes si ce n'étaient pas des esprits. Car le contraire serait quelque peu dérangeant. Mais peu importait. Le gentil vieil homme avait fini son repas et remontait se coucher. J'en profitai pour me récupérer les clés et me glisser en douce hors de chez lui, puis me dirigeai à la bibliothèque.

Je ne rencontrai aucun obstacle lorsqu'il s'agit de retourner à la bibliothèque, et avec les clés, je rentrai sans aucun problème. Refermant derrière moi, je me retournai ensuite, soudain beaucoup plus sur le qui-vive que précédemment ironiquement. Maintenant que je me retrouvais seul, mes sens étaient bien plus en alertes que plus tôt. Je m'avançai donc lentement à l'intérieur de la bibliothèque, prenant mon temps pour regarder de gauche à droite. Et alors que j'avançais pas à pas dans cette sombre dimension du savoir, un rayon de lune traversa les fenêtres pour venir éclairer un pavé au sol. Un pavé sur lequel trônait une inscription assez claire pour quiconque passait suffisamment de temps dans une bibliothèque. Et je faisais souvent cela. Du moins auparavant. Je passais à présent beaucoup plus de temps à m'entraîner, ayant quelque peu délaissé l'entraînement psychologique et intellectuel que requérait le monde shinobi. C'était, certainement sans le vouloir, un subtil rappel pour ma personne que je ne devais point abandonner mon éducation mentale.

Comme d'habitude, cet indice ne dura jamais très longtemps et s'effaça à peine quelques instants plus tard. Je continuai donc ma progression, repérant rapidement la trame des lettres et des chiffres et me dirigeai vers la fin de l'étagère J et des numéros 156.9. Puis j'analysai chacun des derniers livres qui se trouvaient sur cette étagère en partant de la fin, ayant soudainement une pensée pour le masque que je détenais toujours à l'intérieur de mon haut, bien caché sous la veste que j'avais par dessus.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mar 12 Fév 2019 - 20:45
Le jeune kazejin se lance donc dans des recherches folles. Les rayonnages défilent, A, B, C... Jusqu'à J ! Ensuite, c'est au tour des étagères. 101, 101.1, 101.5, 102, 103, 120, 120.11, 120.12, 120.21... 156 ! J 156 ! Il faut maintenant observer plus doucement, étagère après étagère, 156.11, 156.12, 156.13, 156.2, 156.3, 156.35... 156.8 ! 157 ! 157 ?

Après une nouvelle inspection, alors qu'il arrive en bas d'une tranche de rayonnage avec 156.8 et qu'il remonte, il arrive directement à 157 ! Mais alors, où chercher pour trouver cette section J 156.9 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 13 Fév 2019 - 20:19
Cherchant consciencieusement la section J, je me glissai parmi les livres. Une fois arrivé à la section recherché, je me mis donc à naturellement cherché parmi les étagères pour trouver le numéro indiqué par l'éclairage lunaire tombant à pic. Les numéros défilaient lentement devant mes yeux excités, impatients d'arriver à l'objet de ma convoitise lorsque...d'un coup toute l'excitation que je ressentais quelques minutes plus tôt s'évapora et ne laissa place qu'à une grande frustration. Une frustration qui me fit serrer des dents. Je sentis le chakra s'accumuler dans mon corps sans que je ne le réalise, et une légère brise vint caresser les livres. Cependant, je me calmai rapidement en reprenant ma respiration. Je soufflai calmement et regardai à nouveau les étagères. L'une d'entre elle s'arrêtait à 156.8, tandis que l'autre commençait plus haut directement à 157.

Je restai là pendant quelques secondes. Et je réfléchis au message qui avait d'écrit. 156.9...J...END ? End, comme la fin ? La fin de la section J ? Ou alors la fin de l'étagère...Je regardai tout de même sous les deux étagères où étaient entreposés les numéros 156.8 et 157, et partout entre ces deux étagères pour voir si je ne voyais rien de suspect dans les alentours immédiats. Auquel cas, je me rendrais directement tout à la fin de la section J pour essayer de trouver ce que je cherchais. Le nom du livre -si livre c'était- comportait certainement lui-même 156.9 et l'indication était une façon de m'induire en erreur de manière subtile. J'en saurais certainement plus à la fin de cette section J.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: