Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Mer 13 Fév 2019 - 23:50
Alors que le kazejin semblait paniqué à la vue de l'absence de la section en question, farfouiller lui permit, après quelques minutes de transpiration intense, de soulever la dernière étagère de la section 156.8 à l'aide d'un petit crochet pour y découvrir un mécanisme. Dix barres métalliques entouraient un carré de papier blanc. Sur la sous-face de l'étagère, trois mots étaient inscrits.

Mot de passe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 10:39
N'abandonnant pas facilement, j'avais entrepris de fouiller partout autour de l'étagère 156.8, à côté et sous l'étagère. Et après plusieurs longues minutes pendant lesquelles je ne trouvai que peu de choses, jusqu'à ce que je remarquai un petit crochet sous l'étagère. Bingo ! Soulevant cette dernière, je tombai alors sur un mécanisme assez étrange. Dix barres métalliques entourant un petit carré de feuille blanche. Je haussai un sourcil, ne comprenant pas très bien le principe, et je restai là quelques secondes à analysai le mécanisme. Ce n'est qu'après que je regardai trois mots marqués sur la sous face de l'étagère en farfouillant un peu. Trois mots qui me demandaient un mot de passe. Un mot de passe ?

Allais-je subitement rentrer dans une pièce secrète ? Ou alors une trappe allait s'ouvrir sous mes pieds pour m'aspirer à un autre endroit ? Je n'en savais rien. Il allait d'abord falloir que je remplisse ce mot de passe. Mais peu importe la manière dont je le voyais, un seul mot me venait à l'esprit. Je m'étais rendu en premier lieu sur la montagne car je cherchais des réponses par rapport à ce GRIM. J'avais espéré recevoir l'aide des Esprits de la Montagne, dont étaient inspirés ces masques qui avaient inspiré une telle réaction à Toph et Etsuko-sensei sur le visage de cet inconnu. Lorsque je m'étais rendu sous le bureau du Kage, j'avais trouvé au plafond à nouveau ce masque de Tengu. Comme si l'on voulait me transmettre un message. Tout ce parcours que j'avais effectué par la suite, tout avait eu pour point de départ ce masque.

En prenant une grande inspiration, je me résignai devant l'évidence du mot de passe que je devais écrire sur ce papier. Je n'avais rien pour écrire, et il ne semblait pas il y avoir de plume à proximité. D'un rapide mouvement et fluide, je passai mon pouce sur la lame de ma faux, y faisant une entaille certes peu profondes, mais suffisamment pour laisser le sang perler sur mon doigt. Et avec ce pouce ensanglanté, je formai le seul mot qui me venait à l'esprit, le seul mot que je pouvais voir comme un passe, le seul mot qui m'avait attiré jusqu'ici.


<< Tengu >>

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Big-41118650dc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 12:38
Le papier prit quelques secondes après l'écriture du mot pour réagir. Doucement, les particules de sang se déplacèrent pour former une croix avant qu'ils ne bougent à nouveau après quelques secondes. pour former une nouvelle suite de lettres.

Pas de liquide pour écrire. Tout le nécessaire est là.

Un nouveau coup d'oeil lui permit de revoir l'intégralité de tout ce qu'il y avait sous l'étagère à savoir le papier et les dix petites barettes de métal bien alignées sur le côté. Rien d'autre n'était présent dans la boite que formait ce dessous d'étagère. Peu après, le sang fut totalement absorbé par le papier, disparaissant alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 15:40
Visiblement ce n'était pas la bonne réponse. Visiblement, entailler mon doigt pour écrire Tengu n'avait pas porté ses fruits. Car le sang qui était maintenant marqué sur le papier se déplaça pour former une croix, et ensuite former un nouveau message. Un nouveau message avec mon propre sang, pour me dire que je n'avais pas besoin de ce sang que j'avais déjà versé pour trouver le mot de passe. Si je n'avais pas besoin du sang, et qu'il n'y avait rien pour écrire dans les environs, alors qu'étais-je censé faire pour écrire ce fichu mot de passe. "Tout le nécessaire était là", mais il n'y avait rien ici à part...Ces bouts de métal et ce bout de papier. Les bouts de métal me regardèrent droit dans les yeux alors que je commençais lentement à comprendre ce que l'individu qui me regardait attendait de moi. Que j'écrive quelque chose, mais uniquement avec ces dix morceaux métalliques. Cela n'allait pas s'avérer facile, car de toute les manières que je pouvais le concevoir, il n'y avait que peu de choses qui pouvaient s'écrire avec si peu de matière.

Mais si on me demandait un mot de passe -qui n'était visiblement pas l'évidence à laquelle j'avais pensé-, il était cependant fort probable qu'il y ait eu des indices. Avec dix bâtons, le mot devait assurément être court. Alors je repensai à tous les indices qui avaient été laissés. Et le seul qui n'avait pas été exploité jusqu'à présent, c'était "END". Mais END, cela signifiait plein de choses. La fin de quelque chose. Etait-ce pour signifier la fin de ce parcours, la fin des énigmes et enfin savoir ce qui se trouvait derrière tous ces mystères ? J'allais pas tarder à le savoir. Je pris les quatre premiers bâtons pour former le E. Puis trois autres pour former le N. Il ne me manquait plus que trois bâtons...Et pendant plusieurs longues secondes je les regardai pour essayer de voir comment je pouvais faire un D avec seulement trois bâtons. Je les pris d'abord, mettant un à la verticale, puis deux à l'horizontal au bout...Mais il manquait un quatrième pour la forme de D que je cherchais. Mais après tout...D était une lettre arrondit. Si je changeais un peu la conformation, peut-être que...Bingo ! Je fis les deux branches horizontales se rejoindre pour former un D un peu triangulaire, mais ça devrait le faire...non ? J'attendais le verdict. Mais j'avais déjà plusieurs autres idées en tête.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Big-41118650dc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 21:22
Alors que les deux derniers bâtonnets venaient de se mettre en place, Tenzin n'eut que le temps de retirer ses mains avant que l'étagère ne claque en se rabattant pour faire disparaître ce mécanisme. Les livres se replacèrent d'eux-mêmes et un craquement venu du fond de la section J se fit entendre.

Alors qu'il y dirigeait ses pas, l'aspirant put finalement découvrir au détour d'une étagère une porte qui s'était ouverte au milieu d'un mur de livres. Une porte qui n'était pas là lorsqu'il avait regardé grossièrement la section au début. Il put donc s'y avancer et, après un escalier en colimaçon qui s'enfonça de près de dix mètres sous le sol, il arriva à une salle assez large, un genre de salon d'attente avec deux canapés autour d'une petite table. Un mot était déposé sur la table.

Assied-toi et attend.

Maintenant, restait à voir combien de temps attendrait le jeune homme, puisqu'après plus d'un quart d'heure, toujours rien n'arrivait. Il avait néanmoins eu alors le temps d'observer la pièce. Il y avait deux portes : celle d'où il arrivait et une seconde sur le mur opposé. Des tapis étaient disposés au sol, couvrant en partie le sol fait en dalles rocheuses. Les murs étaient eux aussi couverts de livres et d'étagères comme dans la bibliothèque, mais ici rien ne les distinguaient en catégorie, rendant les recherches bien plus complexes.

Le plafond quant à lui était assez bas, à peine trois mètres, et était fait de terre et de roches, trop bien agencées pour être un travail manuel, il s'agissait forcément là d'un travail fait par un manipulateur du doton très expérimenté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Ven 15 Fév 2019 - 15:49
A peine eus-je placé les derniers bâtonnets que le mécanisme s'activa à nouveau pour tout faire disparaître et faire rabattre l'étagère contre le mur. J'avais à peine eus le temps de retirer ma main. Le tout me prit un peu par surprise, et je ne pus m'empêcher de sursauter, mais je me remis rapidement de mes émotions. Je n'avais pas vraiment le temps de toute manière, qu'un craquement se fit entendre à l'autre bout de la section J. Les livres s'étaient replacés eux même, sans besoin de la moindre intervention de ma part. Je tournai donc ma tête vers la fin de la section J, là où j'avais entendu un bruit qui ressemblait vaguement au claquement d'une porte. Je n'étais pas certain de savoir ce que j'y trouverais, mais je me levai de là où j'étais pour aller voir ce dont il s'agissait. Lorsque j'arrivai au niveau de l'endroit où j'avais entendu le bruit étrange, je promenai naturellement mon regard vers les étagères. Et c'est là que je la vis. Une porte qui n'était pas là auparavant, et qui n'avait laissé aucune indication de son emplacement avant que je ne réussisse à décoder ce fichu mot de passe.

J'allais de surprise en surprise avec ces énigmes, et pendant un instant je me demandai si je n'étais pas en train de rêver. Si tout ceci n'était pas juste un grand rêve. Mais je me ravisai rapidement. Les rêves ne duraient pas aussi longtemps, et le sang qui coulait de mon doigt ainsi que la douleur qui y était lié étaient bien réels. Alors que signifiait tout cela ? C'était ce que je comptais bien découvrir. Je passai donc la porte et empruntai l'escalier en colimaçon qui se présentait devant moi et qui descendait de manière certaine. L'endroit où j'avais emprunté cet escalier était au sous-sol, ce qui voulait dire que je me trouvais actuellement sous terre, et pas à un ou deux mètres. Soudainement, j'eus une certaine appréhension. Je n'avais jamais été à l'aise dans les milieux sous-terrains, leur préférant largement les lieux en hauteur et soumis au vent. Les montagnes étaient parfaites pour moi. Mais il semblait que la personne qui m'avait fait parcourir tout ce chemin s'en moquait pas mal.

Fort heureusement, la salle sur laquelle l'escalier débouchait était large. Ce qui, à défaut d'être à l'air libre, me conférait un certain sentiment de liberté. Léger, toutefois, car le plafond n'était qu'à un peu plus d'un mètre de ma tête. Vraiment juste assez pour que je ne me sente pas oppressé. Au centre de la salle se trouvaient deux canapés et une table. Quelque chose était posé sur cette dernière, et instinctivement je m'en approchai pour l'examiner. Une simple note, dont la consigne m'exhortait de rester bien sagement assis et d'attendre. Je fronçai les sourcils. Je regardai autour de moi, prenant alors le temps de détailler les lieux, et je me rendis compte que je me trouvais à nouveau en présence de livres exposés sur des étagères. Mais ces dernières se ressemblaient toutes, elles étaient indifférenciées. Je ne m'amusai donc pas à tenter de les parcourir les unes après les autres, je ne faisais que parcourir les lieux des yeux. Au sol des tapis qui recouvraient des dalles de roches. Tout était fait de roches et de terre, mais de manière bien trop sophistiquée pour que ce soit naturel. Ce qui me faisait penser que ce lieux avait été conçu par un maître dans l'art du doton. Peut-être même un meilleur que Toph...

Et à l'exact opposé de là où j'étais arrivé, une seconde porte me faisait face. L'intérieur était sombre, et la curiosité me piquait. Mais si j'en croyais la note que je venais de lire, je devais rester assis et attendre. Je penchai la tête sur le côté pour me livrer à mes réflexions. Après tout, si j'allais jeter un coup d'oeil rapidement de l'autre côté et que je revenais, peut-être que personne ne s'en rendrait compte ? Mais je me ravisai immédiatement. Jusqu'à présent, celui qui avait mis en place tout cela était aux fait de mes moindres gestes, et cette escapade ne lui échapperait pas. Par ailleurs, c'était peut-être un test. Il était possible que si je m'aventurais par cette porte, que la pièce me serait à tout jamais fermée. Dans tous les cas, quelque chose me disait de suivre sagement le mot qui avait été posé là à mon attention. Cependant, je libérai mon chakra dans l'air tout autour de moi, et je le fis remplir la pièce, et le glissai à travers la porte pour essayer d'avoir une idée de ce qui se trouvait de l'autre côté. Si jamais j'arrivais à atteindre cet "autre côté" avec mon chakra. Et j'attendis patiemment.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Big-41118650dc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Sam 16 Fév 2019 - 17:08
C'est seulement au bout de trois heures, alors que la porte se montrait impénétrable par cette tentative d'action venteuse, que cette dernière s'ouvrit finalement. Dans un fracas immense, une silhouette en sortit. Entièrement en feu, armée de deux katanas eux aussi enflammés, la... chose humanoïde se jeta sur Tenzin et lui asséna deux violent coups successifs, l'un de bas en haut et l'autre circulaire.

De plus, la chaleur dégagée par cette chose était considérable et rester trop longtemps proche d'elle pourrait sans doute faire brûler toutes les matières inflammables qui étaient dans le coin, transformant la pièce en bucher. Il fallait faire quelque chose, et vite.

Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Dim 17 Fév 2019 - 0:11
Il n'y avait aucune ouverture donnant vers la seconde porte vers laquelle j'avais envoyé mon chakra, et aucune information ne m'en revint. Je décidai donc d'annuler ma technique de sensorialité et de tranquillement attendre le temps qu'il faudrait pour que la personne qui m'avait convoqué n'arrive. Pendant ce temps, je me posai sur un fauteuil et entamai une séance de méditation. Les minutes passèrent, puis les heures. Et toujours rien ne se passait. Cependant, j'étais bien déterminé à attendre mon hôte, et je ne risquais pas de partir de si tôt. Pour autant, je devais toujours replacer les clés du bibliothécaire chez lui, et ensuite me rendre au commissariat le lendemain matin. Ce qui me laissait une bonne partie de la nuit, mais je n'avais pas non plus toute la vie devant moi.

Cependant, au bout de trois heures, la porte finit par s'ouvrir. Je tournai mon regard vers celle-ci, m'attendant à voir rentrer un visage plus ou moins amical. A la place de cela, une silhouette enflammée fit irruption et fonça sur moi. Cette silhouette possédait deux katanas, eux aussi enflammés. Et elle dégageait une chaleur intense, ce qui n'était pas bon pour les livres dans cette pièce. A vrai dire, ce n'était pas très bon pour moi non plus. Je n'avais que peu de compatibilité avec les flammes, et de ce fait, je ne pouvais miser que sur une chose en priorité pour le contrer : la vitesse. Dans un premier temps, j'allégeai mon corps pour pouvoir augmenter un peu ma vitesse. Dans le cadre actuel, j'avais du mal à savoir si j'avais affaire à un assimilateur katon, ou contre un "simple" utilisateur katon. Dans tous les cas, il m'asséna deux violents coup de katana enflammés. Avec un calme mesuré grâce à l'habitude des combats, je fis un mouvement de côté pour éviter le premier coup d'épée, puis je me baissai pour esquiver le second. Puis j'enchaînai.

-Shinigami no mai !

La danse de la faucheuse, augmentée par le fait que j'avais allégé mon corps et de ce fait renforcé ma rapidité. Avec une très grande vitesse, j'enchaînai une suite de mouvements avec ma faux dans l'idée de le trancher de toute part, dans des mouvements fluides et aériens. Cependant la chaleur commençait à devenir de plus en plus intense. Et les livres n'allaient pas tarder à s'enflammer. Tout comme mes vêtements si je restais trop près de lui trop de temps, si jamais mon attaque ne concluait pas le combat. Et cette attaque m'informerait par la même occasion si j'avais à faire à un assimilateur ou à une armure de feu. La seconde étant bien moins problématique que la première.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Big-41118650dc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Dim 17 Fév 2019 - 1:14
L'humanoïde enflammé démontra rapidement une souplesse bien travaillée, esquivant les attaques fauchées du kazejin avec habileté. Il termina ses mouvements d'esquive par une rondade en arrière, projetant ses deux pieds enflammés comme des armes en plein vers Tenzin, tentant ainsi de lui asséner un coup violent, comptant avant tout sur son corps de feu pour blesser son opposant.

Il se releva ensuite et sembla jeter un de ses katanas sur sa cible, mais ce dernier se transforma en une sorte de serpent de feu qui, entre le fouet et l'animal, fila sur sa proie pour tenter de l'enserrer, la poursuivant si nécessaire pour tenter de brûler Tenzin à son bras d'arme.

Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Dim 17 Fév 2019 - 9:35
Très rapidement j'eus ma réponse concernant son corps de feu, et à mon grand soulagement, j'en déduis que ce n'était pas un assimilateur katon. Auquel cas, il ne se serait pas embêté à esquiver mes attaques -avec une grande agilité cependant. Par ailleurs, il semblait pas être recouvert de flammes, et non pas fait de flammes. C'était dans un certain sens rassurant, même si les faits étaient toujours aussi inquiétant, car j'étais visiblement en présence d'un utilisateur katon de haut niveau. Ce qui restait une très mauvaise nouvelle. Il termina ses esquives en faisant une acrobatie digne des plus grands gymnastes, et dans un mouvement réflexe, j'envoyai ma main à l'encontre de son corps tout en faisant un petit saut de recul. De ma main, je libérai une puissante impulsion de vent alors qu'il tentait de m'asséner un double coup de pied, et je le repoussai. Fort heureusement pour moi, le vent était un élément parfait pour repousser. Malgré sa faiblesse contre le feu, le corps de la silhouette enflammée était elle bien faite de chair et soumis à la loi implacable du vent -ce qui aurait été plus délicat contre un assimilateur.

Je pris mes distances dans le même temps, alors que mon adversaire se relevait, me positionnant au plus près de la porte par laquelle j'étais entrée. Mais c'était quoi ce bordel ? J'avais attendu patiemment qu'on vienne m'expliquer pour quelles raisons on m'avait fait venir jusqu'ici, pour au final me faire attaquer par un enragé en flammes ? La colère commençait doucement à monter, autant que la température dans la pièce. Et la sueur commençait à inonder mes vêtements. Les livres, quant à eux, commençait à craqueler et ne tarderaient pas à prendre feu. Si je n'arrivais pas à battre cette chose, il allait vite falloir que je déguerpisse. Et bien évidemment, il n'y avait pas d'extincteur à proximité, pestai-je dans ma tête. Note à moi même : plus jamais suivre des instructions mystérieuses qui me mèneront dans un sous-terrain étrange qui n'étaient pas aux normes "incendies".

Et bien évidement, ce n'était pas terminé. S'armant d'un de ses katanas, celui-ci me l'envoya. Et en plein vol, l'objet se transforma en quelque chose à mi chemin entre un fouet et un serpent de feu visant mon bras d'arme. Mais bien sûr, puisque ce n'était déjà pas suffisant comme ça. Mais ces flammes ne semblaient pas très puissantes, et il y avait moyen que je puisse les éteindre avec mon vent. Je me transformai donc encore plus rapidement que d'habitude en une sphère de vent qui vint repousser et dissiper le serpent-fouet sans difficulté. Et dans ce moment d'extrême chaleur, même si je n'avais vu aucune bouche sur le visage de la silhouette...je tentai l'approche diplomatique. Comprenez que mes options étaient réellement limitées.

-Hey ! Et si on se calmait et qu'on faisait redescendre un peu la température, hein ? J'ai l'impression que les choses ont un peu mal commencé entre nous, on reprend à zéro. La seule chose qui m'a amené ici, c'est pour satisfaire ma curiosité pour ces Esprits de la Montagne appelés Tengus. Et toi, qu'est-ce qui t'amène ici ?

J'étais à deux doigts de lâcher un "mon pote", mais je n'étais pas sûr qu'il était prêt à de telles familiarités entre nous, et je tenais à ne pas plus le chauffer. Les choses étaient déjà assez compliquées comme cela, sans pour autant avoir besoin qu'on rajoute de l'huile sur le feu. Mes joues commençaient déjà à rosir sous l'effet de la chaleur.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Big-41118650dc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Dim 17 Fév 2019 - 11:16
Insensible à la moindre tentative de communication, l'humanoide qui n'avait désormais plus qu'un katana le prit alors à deux mains. Ce dernier s'allongea pour devenir une véritable arme à deux mains, gagnant ainsi en allonge et sans doute en puissance.

Sans mudras, l'homme lâcha une main de sa garde pendant quelques instants et projeta une série de trois traits de feu, visant les épaules et le ventre de Tenzin avant de sauter sur lui et de le frapper avec une violence inouïe. Un coup magistral de haut en bas qui ne laissait aucun doute sur ses intentions. Il voulait tuer celui en face de lui, car un mauvais pas face à un tel coup apportait la mort à coup sûr. Pas un entraînement quelconque, quelque chose de vital. Il était alors nécessaire pour le jeune homme de vent de reprendre ses esprits et de réagir sans quoi il finirait carbonisé.

La chaleur générale de la pièce continuait d'ailleurs d'augmenter, rendant petit à petit le combat de désagréable à insupportable. Il fallait le finir, et vite.

Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Dim 17 Fév 2019 - 13:01
La créature d'allure humanoïde ne répondit pas le moins du monde à mes questions. A la place, il saisit son seul katana restant et celui-ci s'agrandit pour devenir une véritable épée à deux mains. Mais quelle angoisse.

-Je suppose que ça veut dire qu'on ne va pas parler ?

Si je pouvais aisément arrêter un katana avec ma faux, une épée à deux main allait s'avérer un peu plus compliqué à vrai dire. De plus, la chaleur dans la pièce devenait rapidement insupportable. Mais celui-ci ne comptait pas que sur son arme visiblement. Il lâcha la garde de son épée, et sans faire le moindre signe incantatoire, lança plusieurs traits de feu sur ma personne avant de sauter dans ma direction. De graciles mouvements très rapides, j'esquivai les traits de feu avec facilité ainsi que le dernier coup d'épée, faisant simplement un pas sur le côté. Il fallait que je finisse vite, et il semblait être rapide. Il fallait que je sois rapide et puissant pour le vaincre d'un seul coup. Ou sinon, cette pièce allait devenir mon crématorium.

Mais si je voulais réaliser cela, il allait falloir que je serre les dents, très fort. Cela n'allait pas être sans conséquence pour ma personne. J'étais presque collé à la créature en flammes. C'était le meilleur moment pour faire cette technique. Avec une rapidité impressionnante, je me transformai en une puissante tornade de vent et emportai la créature faite de flammes tout en lui infligeant de multiples et profondes entailles. Et dans le même temps, je l'emportai pour aller l'écraser contre le mur et lui infligeant encore plus de dommages. Mais se faisant, j'allais me faire sévèrement brûlé par la couverture de feu qui recouvrait la créature humanoïde. En reprenant forme humaine, j'allais être couvert de brûlures. Si jamais la créature n'était pas morte ou hors combat, cela allait devenir très sérieusement compliqué.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Big-41118650dc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Dim 17 Fév 2019 - 13:20
Après une série d'esquives, Tenzin eut enfin l'opportunité d'attaquer. La créature ne sembla alors pas savoir comment réagir et fut lacérée sauvagement par l'attaque. Pendant quelques instants, le kazejin eut même cru l'avoir coupé en deux avant que cette dernière ne se reforme et prenne deux mètres de distance, se mettant en garde. Après quelques instants, l'assimilateur pu se rendre compte que la température de la pièce avait fortement baissé d'un seul coup.

Les flammes recouvrant l'humanoïde semblaient elles aussi moins vives, moins grandes, moins dangereuses. Sans doute avait-il du utiliser une grande partie de sa puissance pour ne pas tomber face à cette attaque. Les deux mains sur le manche de son arme, il s'arrêta quelques instants dessus puis le feu reprit plus vivement sur la lame du long katana. Il se jeta alors à nouveau sur son adversaire bien que moins rapide cette fois-ci, l'attaque en diagonale demeurait capable de trancher quelqu'un en deux sans le moindre doute.

Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Dim 17 Fév 2019 - 15:07
Pour la première fois de ce combat, ma technique avait touché mon opposant. J'avais senti sa chair se lacérer sous la puissance des vents tourbillonnants. A un moment, je sentis même la résistance de sa chair disparaître et pendant un court instant je crus l'avoir découpé en deux. Lorsque je repris forme humaine, mon corps était couvert de brûlure et je sentais la chaleur sur mon corps, partout. C'était bon signe de pouvoir encore avoir ces sensations. C'était très douloureux et gênant, mais fort heureusement je pouvais encore me mouvoir. Mais mon souffle commençait à se faire court. Et alors que je croyais que tout cela était terminé, je me rendis compte que la créature s'était reformée, deux mètres plus loin, comme si de rien était. Complètement guéri et en un seul morceau.

-Mais je rêve...fis-je avec un grand mécontentement.

Cette chose était-elle donc invincible ? Ma plus puissante et mortelle attaque ne lui avait strictement rien fait ! Je repris ma respiration et fus content de sentir de l'air frais rentrer dans mes poumons. De l'air frais ? Je fronçai les sourcils et analysai la créature muette et belliqueuse. Quelque chose avait changé après ma dernière attaque. La température de la pièce avait drastiquement baissé, c'était indéniable. Tout comme les flammes qui recouvraient son corps semblaient être bien moins intenses que précédemment. Il n'était donc pas invincible ? Je souris, et je sentis un peu de mon énergie revenir en même temps que l'espoir de pouvoir m'en sortir vivant. Si rien n'avait changé, il était certain que je serais mort dans ce sous-terrain. Mais il y avait peut-être des chances que je m'en sorte maintenant. Je resserrai ma prise sur ma faux, mais chaque parcelle de mon corps me faisait souffrir.

J'avais gardé active la technique d'allègement qui me serait maintenant plus que jamais utile. La douleur était vive, mais grâce à cette technique je pouvais bien mieux bouger. La créature concentra à nouveau ses deux mains sur son katana et les flammes revinrent plus vives alors qu'il fonçait sur moi à nouveau pour me découper en deux. Je serrai les dents et l'attendis de pied ferme. Mais il était clair qu'il était bien moins rapide que précédemment. Tant mieux. Mes sourcils se froncèrent sous la détermination et la hargne de vaincre. Il n'était pas l'heure pour moi de mourir. Pas ici, pas maintenant ! J'avais encore bien des choses à accomplir. Etsuko-sensei...Toph-san...Gabushi-san et tous les autres. Je ne pouvais les abandonner. Définitivement pas. Lorsqu'il arriva à mon niveau, il abaissa son katana en diagonale pour espérer me trancher en deux. L'expression sur mon visage se lissa alors, tandis que mon cerveau se vidait pour laisser mon esprit et mon corps reprendre l'agilité du vent. J'attendis qu'il soit assez proche, puis d'un mouvement sur le côté, j'esquivai gracieusement le coup d'épée en faisant une pirouette en tournant sur moi-même en restant à la verticale. Cependant ce n'était pas tout. Tout en esquivant, je pointai mon doigt sur le côté du crâne de la créature, à peine à quelques centimètres de son crâne, et je tirai un trait de vent perforant dans le but de traverser son crâne de part en part. Cependant la réception fut un peu plus difficile que prévue, et je trébuchai à la réception, obligée de faire une roulade au sol pour me rattraper sur une main et mes genoux. Haletant de plus en plus fort, tout en surveillant la créature. J'avais certes repris un peu du poil de la bête, mais mes blessures restaient là, et plus le temps passait, plus elles seraient difficiles à gérer.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Big-41118650dc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Mar 19 Fév 2019 - 12:56
L'humanoïde vit le mouvement de son adversaire. Alors qu'il esquissa un mouvement d'esquive qui partait plutôt bien, la boule d'air comprimé lui éclata l'avant du crâne qui partit en morceaux rocailleux. Finissant son mouvement, la créature fit deux pas en arrière avant que ses flammes ne s'éteignent totalement, ne laissant qu'un personnage rocailleux dont la silhouette resemblait vaguement à un être humain. Les blocs de pierre et de terre qui le constituaient se désolidarisèrent et chûtèrent ainsi au sol, ne laissant de cet adversaire flambant qu'un tas de rocs peu menaçant.

Avant que le kazejin n'ait pu comprendre quoi que ce soit, il put entendre venant du côté de la porte des petits applaudissements. Un homme était là, adossé au mur. Il regardait Tenzin avec un léger sourire, l'air plutôt content. Il se redressa alors et s'épousseta avant de désigner l'un des divans à l'aspirant qui s'ignorait, s'installant lui-même dans l'autre, face à lui.

« Assieds-toi, bien, tu as réussi mes petits tests. Alors je t'écoute, quelles sont tes questions ? Je suis là pour y répondre. »

Sans plus d'introduction, l'homme s'était installé et avait sortit du dessous de la table une théière remplie ainsi que deux tasses. Il en tendit une à Tenzin, commençant à boire sa propre portion de thé, semblant apprécier ce liquide brûlant à la menthe.

Homme mystérieux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Mar 19 Fév 2019 - 16:43
La créature humanoïde vit mon mouvement et sembla vouloir esquisser un mouvement d'esquive. Mais le timing était assez correct et ses mouvements suffisamment ralentis pour que le trait de vent perforant lui transperce le crâne et le fasse exploser...en morceaux de roche. Il termina tout de même son mouvement d'esquive, titubant sur deux pas avant de s'immobiliser. Les flammes qui le recouvraient s'éteignirent complètement avant que les morceaux de terre le constituant finissent par se désolidariser. La créature faite de terre et de feu finit par s'effondrer au sol, complètement détruite, tandis que je me retrouvais exténué au sol devant ce spectacle invraisemblable. Je venais de me battre contre un golem de pierre et de feu, et j'avais failli perdre. D'un côté je n'étais pas totalement satisfait d'être passé si proche de la défaite alors que je n'avais même pas à faire à un vrai être humain. Mais de l'autre, j'étais profondément soulagé d'avoir survécu aux flammes.

D'un soupir exténué, je laissai un peu mon corps aller, m'asseyant en étendant les jambes devant moi et en penchant la tête vers le plafond, à bout de force. J'étais exténué, j'avais utilisé beaucoup de chakra, mais c'était maintenant fini. En tout cas, c'est ce que j'avais initialement pensé. Mais il semblait que le destin ne voulait pas me laisser tranquille une seule seconde. A peine eus-je finis de comprendre que tout était fini que des applaudissements retentirent du côté de la porte d'où était sorti le golem. Une piqûre d'adrénaline fouetta mes veines, et dans une tentative faiblarde, je rattrapai ma faux et tentai de me remettre debout. Mais la fatigue et la douleur me rappelèrent à l'ordre bien rapidement, et essoufflé, je ne parvins qu'à me redresser sur un genou, appuyé sur ma faux. Je serrai les dents.

-Comme si y en avait pas assez, murmurai-je.

Etait-ce le créateur de cette chose mi-roche mi-flamme qui était venu terminer son travail ? Pathétique. Vu la position dans laquelle je me retrouvais à cet instant, il n'aurait pas beaucoup d'effort à faire pour terminer la tâche. Je serrai les dents, et finis de me relever péniblement, préférant mourir debout qu'à genou si jamais c'était mon destin, et je fis face à celui que je pensais être mon nouvel adversaire. Ou plutôt, mon bourreau. Mais celui-ci, queue de cheval au vent et kimono classieux sur les épaules, passa devant moi avec un léger sourire. Un sourire qui avait l'air satisfait, content. Etait-ce parce que sa créature lui avait correctement mâché le travail ? Au lieu de directement en finir, il me désigna l'un des divans dans un geste, et s'installa dans l'autre. Je haussai les sourcils, loin de comprendre ce qui était en train de se passer. Mon esprit était persuadé que c'était la fin pour moi, et au lieu de cela, mon interlocuteur m'invitait à m'asseoir autour d'un...thé ? Pour faire la discussion ? Des tests ? Mais c'était quoi ce bordel ! J'avais failli mourir dans ce dernier test. C'était donc lui qui avait organisé tout cela ?

Malgré mon incompréhension et ma colère maîtrisée, mon corps se relâcha un peu et je me dirigeai malgré moi vers le divan pour m'y asseoir. J'étais, malgré mes émotions, curieux. Par ailleurs, j'avais pensé pendant tout ce temps que c'étaient les Tengus qui m'avaient fait venir ici. Et il s'avérait que c'était un homme qui se tenait devant moi. En chair et en os. Je me laissai tomber lassivement dans le fauteuil et laissai tomber ma faux à côté de moi, et mon corps se détendit. Je regardai le nouvel arrivant avec un regard méfiant.

-Je ne m'attendais pas à...un homme. Qui êtes vous ? Et qu'est ce que je fais ici ?

Sentant un poids contre ma poitrine, je farfouillai et compris que c'était le masque de Tengu, toujours intact miraculeusement malgré ce combat pour le moins enflammé. Je fronçai les sourcils. L'homme masqué au nom de GRIM me revint en tête. Mais cette question allait venir un peu plus tard.

-Je cherchais des informations avec les Tengus, les Esprits de la Montagne. Et pourtant je tombe sur vous, en chair et en os. Pourquoi ?

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Big-41118650dc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Mar 19 Fév 2019 - 17:14
L'homme demeurait calme. Il but une nouvelle gorgée de son thé qui s'avérait par ailleurs fort délicieux, et réfléchit quelques instants aux premières questions du chûnin.

« Je suis Meilo, un Tengu. Et tu as traversé mes tests avec succès, voilà pourquoi tu es ici. »

Il semblait très calme, comme non concerné par la fatigue, les blessures ou l'énervement de son interlocuteur. Au contraire, il faisait preuve d'un calme à toute épreuve, restant neutre, absolument pas moqueur ou provocateur. Il répondait simplement, sans explications précises puisque ces dernières ne lui semblaient pas être requises.

« Et bien, je te l'ai dit. Parce que je suis un Tengu. Les Tengus d'Iwa sont les shinobis qui s'occupent de traquer les criminels et les déserteurs. Nous nous occupont plus généralement des affaires sales qui se trouvent en dehors de la cité. Nous sommes les Esprits de la Montagne. Les Esprits vengeurs diraient certains, sanguinaires diraient d'autres, silencieux diraient les derniers. Quoi qu'il en soit, nous faisons parti du Yamagenzo, de la branche du Sazori dont tu as déjà du entendre parler sans pour autant savoir à quoi elle correspond. Et nous sommes les seuls, avec le Conseil d'Iwa, à connaître nos identités respectives. Meilo est cependant mon nom de code, comme GRIM pour le Tengu que tu as rencontré aux portes en milieu de journée. Ce dernier a cependant un statut... Particulier... Mais cela ne te concerne pas. La seule chose que tu peux retenir de lui, c'est son masque. Nous ne les portons qu'en dehors d'Iwa pendant nos missions anonymes, jamais ailleurs. Personne ne doit nous voir les enlever et les mettre. Personne ne doit faire le lien entre ces masques et Iwa non plus. Dans la mesure du possible. »

Il se tut alors, observant le jeune kazejin qui lui faisait face, lui laissant un peu de temps pour assimiler toutes ces informations.

« D'autres questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Mar 19 Fév 2019 - 19:44
L'homme mystérieux qui s'était avancé et installé sur le fauteuil en face de moi ne tarda pas à se présenter après une gorgée de thé. Il s'appelait Meilo et était...un Tengu ? Je haussai un sourcil, autant surpris qu'amusé. Non, impossible. Les Tengus étaient des esprits qui avaient une forme canine dans les récits. Non pas la forme d'un samouraï mystérieux et un peu snob sur les bords. Au premier avis en tout cas. Mais d'un autre côté, je m'en étais allé sur la montagne pour essayer de trouver un Tengu. Et j'avais reçu son message. Il m'avait mené sur chaque piste, m'avait fait voir le masque de Tengu, m'avait mené jusqu'ici. Je réfléchis lentement à toutes ces petites choses en méditant sur la présentation de l'homme. Mais qu'est-ce que Tengu voulait dire ? Et je n'allais pas tarder à le découvrir avec les explications de l'homme.

Sa manière de parler était calme. Pas vraiment hautaine, pas provocante non plus. Juste calme et mesurée. Il répondait à mes questions en me donnant le maximum d'information qu'il pouvait me donner à l'heure actuelle. Et c'est ainsi qu'il m'apprit que les Tengus d'Iwa étaient des shinobis vengeurs, les Esprits de la Montagne que représentaient Iwa. Ce qui avait, pour le coup, un sens profond et exaltant à la fois. Je n'avais aucune idée de leur existence, et je fus surpris de savoir que c'était une branche du Sazori. Mais je n'avais jamais entendu parlé de cette section. Je connaissais le Shishiza et le Manuzuru. Mais le Sazori ? Personne n'était visiblement au courant de cette section du Yamagenzo, à part les membres des Tengus, et les membres du Conseil. D'où le fait que Toph et Etsuko aient eu connaissance -ou du moins aient reconnu le masque- du shinobi surnommé GRIM. Tout comme Meilo n'était que le nom de code de l'homme qui se tenait en face de moi. Cela faisait beaucoup à assimiler, et c'était pas peu dire vu que j'étais un assimilateur ! Mais de ce que je comprenais, les Tengus étaient une unité secrète chargée de missions anonymes hors d'Iwa...Des missions qui n'étaient pas forcément gentilles. Mon regard s'empreint de détermination. D'autres questions ?

-Etsuko-sensei et Toph-san connaissent les Tengus parce qu'elles sont du Conseil, c'est ça ? Qui en est le chef de cette section ?

En fait, ce n'était pas exactement la question que je voulais poser. Maintenant qu'il m'avait expliqué ce qu'étaient les Tengus, mon expression se fit décidée.

-Plus important, comment on en devient un ?

Et cette dernière phrase avait été dite avec la conviction que je comptais bien en devenir un. Je voulais être un des esprits protecteurs d'Iwa. Je voulais protéger ce qui m'était cher. Et quel meilleur moyen de le faire que dans l'ombre, tel un Vent Protecteur et invisible.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Big-41118650dc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Mer 20 Fév 2019 - 15:01
Meilo semblait toujours très calme et posé. Rien ne semblait le pertuber. Il sourit un peu aux questions du jeune homme, le laissant terminer avant d'y répondre.

« En effet, c'est bien pour cela qu'elles en ont connaissance. Pour ce qui est du chef de la branche, c'est actuellement moi. Je remplace l'ancien chef de manière temporaire dirons-nous. Pour devenir un Tengu d'Iwa, membre du Sazori, la première étape était de te faire remarquer par un membre de la branche. Je t'ai remarqué. La seconde étape était de parvenir à résoudre mes quelques énigmes sans abandonner, puis à survivre et si possible vaincre le test que je t'ai fait. Si ça peut te rassurer, je t'ai suffisamment observer pour savoir quelles étaient approximativement tes faiblesses, ce qui m'a permit de faire quelque chose de dur mais non impossible. Nous souhaitons avoir des membres forts et déterminés, par des fuyards qui partent à la première difficulté. »

Il sourit un peu avant de finir sa tasse. Il s'en versa paisiblement une autre, recommençant à boire un peu avant de continuer. Ses manières étaient précises, efficaces. Aucune perte de temps dans l'apparence mais cela en créait une certaine harmonie. Chaque geste comptait et avait un but, rien de superflux dans sa tenue.

« Pour la suite... Je te proposerai bientôt une mission. Une traque pour être exact. Je dois en trouver une qui ne sera pas trop simple ni trop complexe afin de te tester. Bien sûr, comme sur chaque mission, tu ne seras pas seul. Il me faudra le temps de te trouver de bons partenaires puis je pourrais lancer ce test. As-tu d'autres questions ? Ou souhaites-tu que je te raccompagne à l'extérieur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Dim 24 Fév 2019 - 1:47
Le dénommé Meilo m'écouta sans m'interrompre, souriant même à mes questions sans pour autant paraître surpris. Il ne semblait pas être du genre à dévoiler beaucoup de ses émotions. Mais ce n'était pas un soucis en soit, cela ne me dérangeait guère. Avec son calme habituel, il prit le temps de répondre à chacune de mes questions. Et pendant qu'il parlait, le tableau se dessinait de plus en plus. Je finis à mon tour par sourire, comprenant avec un certain sentiment de satisfaction et de fierté que je faisais à présent parti de l'unité des Tengus. Mais ce sourire vint s'accompagner d'un pincement de douleur qui me rappela que mon état n'était pas des plus simples actuellement. Il m'avait en effet bien analyser, et avait parfaitement percer à jour ma faiblesse. J'avais percé à jour ses énigmes, et j'avais réussi à l'emporter contre sa créature de feu, mais cela n'avait pas été sans mal. Cependant, je n'avais pas abandonné, et cela avait contribué à mon succès dans ce test.

Les récents évènements avaient été demandeurs en énergie, et j'étais maintenant dans une certaine torpeur qui faisait que j'allais certainement devoir me reposer pendant quelques jours. Sans compter qu'il allait falloir que je m'occupe de ces brûlures sur le corps. Mais avant de faire tout cela, il allait falloir que je retourne chez le bibliothécaire remettre ses clés en place avant qu'il ne s'en aperçoive. Je ne mesurais pas encore totalement tout ce que cet unité impliquait, et j'avais encore pas mal de choses à apprendre, cela était certain. Cependant, je ne pouvais m'empêcher de jubiler intérieurement face à cette nouvelle étape dans ma vie. J'étais maintenant un Esprit de la Montagne, chargé de traquer les déserteurs et éliminer les menaces qui pesaient sur mon village. Et j'allais bientôt me voir proposer une mission de traque. J'acquiesçai face à cette information, et lorsqu'il eut fini de parler, je me levai pour montrer que j'étais prêt à ce qu'il me raccompagne. J'avais encore des douleurs, mais je serrai les dents et fis comme si de rien était. Cependant il me restait une dernière question.

-Je suppose que je dois vous appeler Taïcho maintenant ? Il ne me reste qu'une question.

Je sortis le masque de Tengu que j'avais trouvé sous le bureau du Kage. Ce dernier présentait déjà quelques marques, de ce fait je ne savais pas s'il appartenait déjà à un autre membre comme ce GRIM. Si c'était le cas, et si je devais en porter un lors de mes quêtes au nom des Tengus, je supposai que j'allais devoir avoir le mien. Tenant le masque de Tengu entre deux doigts, je le présentai au Taîcho.

-Que dois-je en faire ?

Le garder ? Ou allais-je avoir un autre ? Dans tous les cas, j'étais maintenant prêt à me faire raccompagner à l'extérieur.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Big-41118650dc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Mer 27 Fév 2019 - 20:49
Meilo écouta le jeune homme avec un léger sourire. Avide de savoir, il avait bien remarqué avec quelle attention il avalait ses paroles. Un jeune garçon en quête de sa voie. Il hocha un peu la tête sans parler pour la question du Taichô, attendant quelques instants avant de pencher la tête sur le côté.

« Disons que pour l'instant, tu peux. J'ignore combien de temps ça durera bien sûr. Et c'est seulement en privé, non en public. Je te dirais mon nom public à notre prochaine rencontre. »

Il hocha à nouveau la tête à sa question suivante, un sourire amusé aux lèvres sans pour autant être moqueur, presque attendri.

« C'est le tien bien sûr... À moins que tu ne souhaites en prendre un autre. »

Il se leva alors et lui fit signe de le suivre, ouvrant la porte par laquelle la créature était entrée. Il lui fit alors découvrir un bureau ainsi qu'une seconde petite pièce fermée d'une porte sur le côté qu'il ouvrit puis lui montra alors les murs. Ces derniers étaient recouverts de masques de Tengu, tous différents sur les détails bien qu'ils paraissent tous similaires pour qui n'y prêtait pas attention ou ne connaissait pas ces masques.

« Tu peux en choisir un. Je te conseille d'éviter ceux qui sont presque totalement monochromes, ce sont les plus reconnaissables et en général, leurs anciens porteurs n'ont pas eu de belles fins pour ceux qui ont déjà été choisis. Il est plus facile de dire "Vise le plus blanc" que "Vise celui qui a dix-sept tache dont deux cercles, un triangle, un carré, le reste étant des formes aléatoires ou courbées", si tu vois ce que je veux dire. On s'intéresse en général moins aux gens banals dans un groupe, et c'est là une de nos forces. »

L'invitant d'un geste à regarder les masques, Meilo se mit sur le côté, laissant Tenzin y jeter un oeil même s'il préférait finalement garder celui qu'il avait récupéré sous le bureau du Yondaime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Jeu 28 Fév 2019 - 18:56
Comme à son habitude depuis le début de la conversation, le shinobi qui se tenait devant moi écoutait mes paroles sans m'interrompre, patient et calme comme la Terre qui écoute. A la fin de mes quelques questions, il pencha la tête sur le côté et me répondit que je pouvais en effet l'appeler ainsi. Mais que ce serait certainement temporaire. Il ne semblait pas se faire d'illusions quant au fait qu'il ne resterait pas chef de cette sanction bien longtemps. Et je me demandais pourquoi. Son golem de pierre et de feu m'avait donné beaucoup de fil à retordre, et s'il était capable de faire des créations si puissantes, il n'y avait pas à douter de son réel niveau. Cependant, avec cette information, venait aussi la question suivante : qui serait donc le/la prochain/e à le remplacer ? Je ne posai toutefois pas cette question à voix haute. A l'heure actuelle, ça ne me regardait nullement et j'étais bien trop fatigué pour rentrer dans ce genre de discussions et de suppositions.

Comme je m'en doutais, je ne devais pas l'appeler Taicho -ou même Meilo- en public, ce qui faisait particulièrement sens étant donné tout ce qu'il m'avait dit. Je hochai tranquillement de la tête, pleinement conscient de ce fait déjà. A ma seconde interrogation, il sourit d'un air amusé mais non pour autant condescendant. Bien qu'au premier abord, il m'avait semblé un peu snobe et mystérieux, il s'avérait être au fur et à mesure de cette conversation une personne bienveillante. Et de ce fait, sans que je m'en sois rendu compte, mes muscles avaient fini par totalement se relâcher. Il me confirma le fait que je pouvais garder le masque que j'avais sur moi, tout comme je pouvais en choisir un autre. Même si je savais intérieurement que j'allais garder le même masque, lorsqu'il se leva et me fit signe de le suivre, j'obtempérai. En boitant. Et en m'appuyant sur ma faux. Nous empruntâmes la porte maudite par laquelle sa créature était passée pour m'attaquer, et elle déboucha sur une grande salle, qui elle même débouchait sur une seconde petite pièce.

Dans cette dernière les murs étaient couverts de masque en tout genre. Des plus simplistes, au plus complexes. Et bien évidement, celui que j'avais récupéré faisait parti de ceux difficiles à décrire. Les consignes de Meilo voulaient justement que je choisisse parmi cette seconde catégorie pour des raisons assez évidentes, en tant que ninja agissant dans le secret et la discrétion. Une fois de plus j'acquiesçai et je regardai pendant quelques secondes les masques avant de prendre celui qui était dans mes mains et de hocher la tête. Ce signe avait l'air de dire que je tombais d'accord sur quelque chose, même si les mots n'étaient pas encore sortis. Mais je finis par le prononcer à voix haute.

-J'ai galéré pour le trouver, et j'ai fait tout ce chemin avec lui. Une fois que je l'aurai un peu dépoussiéré, ce sera mon visage de Tengu.

Je n'avais plus d'autres questions, et je ne savais pas si ce dernier avait de nouvelles recommandations ou d'autres remarques. Je me retournai vers lui dans l'expectative, me doutant bien que la rencontre allait s'écourter d'ici peu. Mais il était certain que nous allions nous revoir. C'était lui-même qui l'avait explicitement dit. Si j'avais d'autres questions d'ici là, j'aurais le temps d'y réfléchir.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Big-41118650dc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Ven 8 Mar 2019 - 13:07
Meilo laissa alors le jeune homme découvrir les masques, souriant légèrement en le voyant garder celui qu'il avait entre les mains. Il était d'accord avec ce choix, le considérait comme étant le meilleur. Mais il n'en dit rien. Se contentant de hocher la tête à la déclaration du jeune chûnin, il le guida à une seconde porte qui donnait sur le bureau, l'ouvrant. Celle-ci s'ouvrait sur un espace carré tout simple et fermé. Il invita Tenzin à y entrer et l'accompagna.

« À bientôt, jeune aspirant Tengu. Et n'oublie pas, personne ne doit savoir. »

L'entrée dans l'unité n'était pas encore complète mais il avait désormais le ticket en main. Leur prochaine rencontre serait sans doute celle qui déterminerait l'accession de Tenzin à ce titre ou non. Meilo posa alors sa main sur l'épaule du garçon avant de donner un coup de pied au sol. Le Kazejin put alors se sentir comme projeté d'un seul coup en l'air, montant en ligne droite très rapidement jusqu'à la surface avant de surgir dans des fourrés, à l'abris de tout regard indiscret, à quelques mètres de la bibliothèque. Il était maintenant libre, masque en main comme seule preuve de ce qui s'était passé, les brûlures ayant disparues lors du voyage à travers la terre.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Empty
Ven 8 Mar 2019 - 14:59
J'aperçus le furtif sourire de Meilo lorsque je décidai de garder mon propre masque. Et bien qu'il ne dit rien par la suite pour confirmer l'intention derrière ce premier geste, j'en déduisis que mon choix lui avait plu d'une certaine manière. Il hocha simplement la tête, mais ce fut à mon tour d'esquisser un sourire fatigué. Quelque chose chez cet homme me paraissait rassurant. Peu de mots, mais ces derniers étaient généralement empreints de bienveillance. Son calme légendaire et son laconisme ne pouvait me rappeler qu'une personne : ma mère. A ce souvenir nostalgique, une larme me monta dans l'oeil, que je chassai rapidement en clignant de l'oeil. Soupirant autant de fatigue que de soulagement, je me fis guider tranquillement vers une énième porte qui donna sur un bureau. Une pièce carrée et qui semblait fermée à toute ouverture, exceptée la porte que nous venions d'ouvrir. Je croyais cependant que nous étions censés nous diriger vers la sortie. Mais peut-être Meilo voulait-il me montrer autre chose ? Peu importait à présent. Ce dernier me fit signe d'y entrer, et j'obtempérai alors qu'il m'accompagnait dans cette pièce. Il prit enfin la parole, me faisant la promesse d'une nouvelle rencontre dans un court laps de temps. Et je hochai la tête.

-C'est bien compris, Meilo-sempai.

Il m'avait appelé "aspirant" Tengu. Et si j'en croyais le titre évoqué, je n'étais pas encore un Tengu à part entière. Certainement que notre prochaine rencontre serait celle qui déciderait de mon entrée finale dans cette branche des services secrets d'Iwa. Les Esprits de la Montagne, ceux chargés de protéger le village dans l'ombre. Il me tapota l'épaule, et je tournai mon regard vers ce dernier. Mais alors que je m'apprêtais à lui demander le chemin de la sortie, il tapa du pied et je me sentis projeté vers le haut. Surpris par ce brusque mouvement, je pliai les jambes et recourbai les bras au-dessus de ma tête, craignant la collision avec le plafond. Quelques secondes s'écoulèrent, mes yeux toujours fermés et mon corps recroquevillé sur lui, et je pus sentir la brise de l'air frais nocturne sur ma peau. Rouvrant les yeux et me relevant, je remarquai que j'étais à nouveau dehors. A l'air libre. Souriant à pleine dent de pouvoir enfin retrouver mon élément de prédilection, et de quitter ces tunnels de terre, je pris une grande inspiration.

Et aucune douleur ne vint me saisir. Je fronçai les sourcils, et je regardai rapidement mon corps pour constater avec surprise qu'il n'y avait plus une seule trace de brûlure sur ce dernier. Toutes mes blessures étaient guéries, comme si rien de tout cela n'était jamais arrivé. Pourtant, tâtant ma veste, je pus sentir le masque qui s'y trouvait comme étant la preuve que je n'avais pas rêvé. Étrange, impressionnant, mais je n'allais pas me plaindre pour autant maintenant que j'étais entièrement rétabli. Il me restait une dernière chose à accomplir. Rendant mes pieds aussi légers que le vent, je fonçai à travers les rues d'Iwa et sur les toits de ces derniers telle une ombre totalement silencieuse. J'arrivai à la porte du bibliothécaire en quelques secondes à peine. J'ouvris avec la clé la porte, et me glissai à l'intérieur de la maison du brave homme sans faire le moindre bruit. Je refermai la porte derrière moi, je replaçai les clés, et sortis par une fenêtre. Tout cela en moins d'une minute et dans le silence le plus complet.



~~

-Alors petit, qu'as-tu vu exactement hier soir ?

Au petit matin, je me retrouvais au poste du commissariat de police pour faire ma déposition, devant le policier qui patrouillait la veille au soir. Il était certain que je ne pouvais en aucun cas dire la vérité. Je me grattai la tête, faisant mine de réfléchir, et prit la parole.

-C'était un homme, qui semblait entre deux âges. Je n'ai pas pu voir ses vêtements ou de quelconques autres signes distinctifs à cause de l'obscurité. Son regard était dirigé vers la bibliothèque, et il a subitement fait des mudras et s'est enfoncé dans le sol. Je pensais qu'il comptait s'y rendre, mais j'ai surement du me tromper. Ou alors il a senti ma présence et à préférer ne pas faire de bêtises...Je ne sais pas très bien. Je n'ai malheureusement pas beaucoup d'autres informations à vous apporter, et je m'en excuse. La prochaine fois, je ferai plus attention, et j'interviendrai moi-même avant de vous inquiéter et de réveiller tout le quartier.

Quelques minutes après, j'étais libre de partir. Je m'inclinai une nouvelle fois, poliment et respectueusement, en signe d'excuses pour le dérangement de la veille, et je m'éclipsai.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu] - Page 2 Big-41118650dc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Esprits Célestes de la Montagne [Road to Tengu]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: