Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Feuilles volantes [Pv: Akina]
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 20:41 par Suzuri Takara

» 00. Demandes de délai
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 20:35 par Miyamoto Teruyo

» [MLB] Terreur Abyssale [NOBUATSU S.]
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 20:11 par Narrateur

» Secrets et confidences
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 19:56 par Sakana Ayanokoji

» Le loup solitaire et l'étrange fille [Imekanu]
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 19:53 par Imekanu

» Nouvelle rencontre bestiale [Ryoko]
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 19:50 par Sekken M. Ryoko

» La FKP (Yamiko)
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 19:36 par Sakana Ayanokoji

» Disons que c'est un accident. [J. Masa]
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 19:18 par Jiki Masami

» Aucune traces
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 19:05 par Asaara Kuuli

» Montagne enneigée (pv Yuki Kaya)
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 18:15 par Yuki Kaya

Partagez

[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji)

Aller à la page : Précédent  1, 2
Hiruko Mysto
Hiruko Mysto

[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 Empty
Mer 10 Juil 2019 - 0:16
Assit en face de l'homme qui l'avait "capturé", Otsym passait son temps à se gratter le cou, passant sa main sous son foulard et laissant ses ongles jouer une musique bien désagréable contre sa peau. Rapidement, on pouvait apercevoir de légères tâches rouge faire leur apparition sur le morceau de tissu. Il était impatient mais il ne fallait surtout pas que cela se remarque. Il devait faire passer ça pour de la peur, tête baissée fixant la table, il tentait de calmer son excitation qui ne faisait que monter de plus en plus.

Rapidement, le garde en face de lui, lui demanda de retirer le foulard qui masquait son visage afin de pouvoir mettre un visage sur l'individu qui était en face de lui. Son œil s'écarquilla tout en relevant sa tête afin de fixer son interlocuteur, on pouvait facilement penser qu'il était apeuré d'être démasqué mais en réalité un grand sourire se trouvait sous le tissu. Il était enfin sûr.. Sûr de pouvoir se débarrasser d'eux sans qu'on l'en tienne rigueur. S'exécutant lentement d'un air hésitant afin de jouer le rôle jusqu'au bout, il attrapa le foulard d'une main et en profita pour chopper au passage le bandeau de Kiri caché dessous avant de tirer le tout d'un coup sec. C'est alors que les trois hommes qui le regardaient eurent la même réaction. Choqué, dégouté, apeuré ? Bref ils ne s'attendaient clairement pas à ça. Mais pourtant le garde en face de lui ne perdit pas le nord et après avoir jeté un coup d’œil vers ses compères esquissa à son tour un large sourire avant d'attraper le jeune homme par les cheveux avant de lui éclater la figure contre la table.

- Bon écoute face de pet, tu vas me dire tout de suite pour qui tu travailles… Avant que je te greffe mon poing au visage… T’as compris ?


Le visage toujours posé sur la table, le Genin resta immobile plusieurs secondes. Heureusement, la main collé à sa tronche lui avait éviter une fracture nasale. C'est alors qu'un rire totalement déjanté se fit entendre, provenant de sa bouche elle-même collée contre la table. S'en suivit ensuite un gémissement, douleur ou plaisir ? Ou bien les deux ? Glissant sa tête sur toute la surface il fini par relever lentement son regard pour fixer celui qui venait de lui éclater la tête.

- "C'est dommage.. Je vais pas pouvoir la récupérer. Pas après que t'ai essayé de me faire du mal avec cette main. Je la voulais pourtant mais t.."

Une droite venu de nulle part envoya le garçon valser sur le sol. L'homme se leva de sa chaise et vint relever son punching-ball avant de la rasseoir sur la chaise. Il resta à côté de lui le tenant par la nuque et exerçant une pression assez forte pour lui faire ressentir un douleur il reprit son interrogatoire.

- "Essaye pas de gagner du temps avec moi tête de cul ! J'attends que tu me dises qui tu es, d'où tu viens, qui t'envoie et surtout.. Qu'est ce que c'est que cette gueule ?! Comment peut-on garder un tel déchet !"


Une nouvelle fois, un gémissement retentit de la bouche du garçon et son sourire s'agrandit encore plus, laissant le coin de ses lèvres blanchir tellement la peau s'étirait.

- "Face de pet.. Tête de cul.. Je suppose que j'ai l'autorisation désormais. Et pour ton information je ne suis personne, rien d'autre qu'un vulgaire déchet."


Le jeune homme se releva d'un mouvement brusque, frappant de son coude le bras de celui qui le tenait prisonnier avant de feinter un coup au visage, l'obligeant à se protéger la face. Ce court laps de temps durant lequel le garde n'avait plus aucune visibilité, Otsym en profita pour charger à toute vitesse en direction des deux autres gardes tout en sortant de sa sacoche deux kunaïs, qu'il rangea bien soigneusement dans la gorge de chacun des deux individus qui étaient en surveillance. Il en profita pour faire tomber le corps du garde présent à l'extérieur dans la pièce avant de se retourner lentement vers son interrogateur, sourire aux lèvres, bosse sous le pantalon tout en fermant la porte afin de ne pas être dérangé durant leurs ébats.

- "A nous deux.. Humains"

_________________

Les gens que j'aime sont ceux qu'on le seum..
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 1558833490-tom
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4794-hiruko-mysto-termine#37217 http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4818-carnet-mysto
Nobuatsu Saji
Nobuatsu SajiEn ligne

[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 Empty
Lun 9 Sep 2019 - 16:19
Le souffle coupé, le Sabreur se tient immobile dans la pénombre, les yeux rivés sur le garde patrouillant le couloir avec une torche à la main. Les battements de coeur du chuunin augmentent en intensité, il fixe du regard l’homme qui ne l’a encore guère repéré. Il s’approche. Soudain, une flamme naît de l’obscurité, au bout d’une lame métallique reliée à une garde fermement tenue par le Sabreur masqué, exécutant des mouvements rapides et précis, il enchaîne des coups de taille dans le vent, projetant une volée de lames brûlantes sur le torse de sa cible. Il sursaute, voyant ses vêtements prendre feu, il agit par réflexe en tapant dessus pour l’éteindre. Profitant de cette distraction, Saji s’approche pour infliger un coup de pommeau bien placé dans l’estomac, le pliant en deux et exposant sa tête, sur laquelle il frappe sans retenue.

Marchant au dessus du corps inerte du garde imprudent, le bretteur masqué accélère le pas, craignant le pire pour son élève prisonnier, non pas qu’il soit nécessairement en danger - étant composé de fils grâce auxquels il peut se reconstituer nulle doute qu’il lui reviendra en un seul morceau, il s’inquiète plutôt de l’état dans lequel seront laissés ses ravisseurs. S’ils savaient à quoi s’attendre, ils se seraient déjà enfuis. Les cris de Mysto lui reviennent à l’esprit, à genoux tandis qu’il a vu le corps sans vie de son petit frère… Le Nobuatsu se revoit tenter de le raisonner, en vain. Il entend des pleurs, un appel à l’aide. Il ne se serait jamais douté qu’en recueillant cette graine de shinobi, il aurait à faire avec un garçon aussi torturé, condamné par le destin à vivre traumatisé. Un traumatisme dont le souvenir reste aussi tangible que la main qu’il s’est greffé sur le nez. Et lui, un senseï qui se doit de respecter son serment vis-à-vis de son élève, le jour où il lui a proposé de rejoindre son équipe. Il était le premier. Qui aurait cru que les événements prendraient une tournure aussi sordide?

Des pleurs résonnent dans le couloir, des larmes d’innocent. Se concentrant sur l’origine des pleurs d’enfant, il localise l’une des cages qu’il a tenté de suivre, il s’agit du jeune challenger de tout à l’heure, ayant gagné son combat contre le gladiateur trop confiant. Maintenant qu’il le voit d’aussi près, il fait encore plus jeune et pas plus haut que trois pommes, il s’essuie les joues, rouges et creusées. Sa physionomie d’une maigreur manifeste, depuis combien de temps vit-il ici, à l’arène d’Asosan? Le muet tente de se faire comprendre auprès du gamin, sans succès, explore les moindres recoins de la cage en métal, d’une robustesse à toute épreuve. Il trouve une serrure, dont la clé devrait être en possession du garde qu’il vient tout juste de terrasser. Un trousseau de clés, correspondant à plusieurs cages. Baragouinant des mots incompréhensibles à l’oreille du Nobuatsu, le gamin fixe les doigts gantés du chuunin tandis qu’il déverrouille la porte de prison. Le voilà enfin libéré.

Des flashbacks lui rappellent la disposition des cellules au sein de l’arène, une impression de déjà-vu. Tenant le garçon par la main, il l’emmène plus loin et s’arrête à une intersection depuis laquelle il visualise un passage qu’il soupçonne de mener jusqu’au reste des enfants. “Tiens-bon Mysto!” se répète le chuunin dans sa tête, espérant que son disciple saurait faire cavalier seul le temps de quelques minutes encore. Ou peut-être se fait-il un sang d’encre pour rien?

_________________
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Nobuatsu Saji
Nobuatsu SajiEn ligne

[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 Empty
Mar 19 Nov 2019 - 21:41
Ses pas l’amènent jusqu’à une pièce sombre, à peine éclairée par un orifice en guise de fenêtre laissant passer la timide lumière du jour. Des silhouettes squelettiques en position foetale enchaînées le long du mur, à leurs pieds des boulets de plomb les ancrant au sol, des prisonniers. Adultes et enfants, le visage marqué par la fatigue et sous-nutrition. Ajoutez à cela un seau duquel exhalait des odeurs putrides, en remplacement des latrines. Les conditions des gladiateurs étaient semblables à celles d’esclaves, pire encore que ce que l’on pourrait imaginer. C’est alors que le jounin réalisa en s’approchant la rutilance des écailles sur la peau du garçon assis face à lui et qui le fixait de ses yeux plaintifs. Il ne s’agissait pas de n’importe quel être humain, mais d’un aborigène faisant partie de ce peuple en marge des cités mizujines. Les fameux Umimori. Une découverte qui ne manque pas de bouleverser la foi du Sabreur en la condition humaine, tant l’acte de cruauté paraît impardonnable à ses yeux. Une affaire qu’il faudrait creuser, et avant toute chose, à reporter aux autorités locales.

Il ne lui faut que quelques minutes pour briser les chaînes des captifs en usant des clés qu’il a récupéré plus tôt. S’assurant qu’il n’ait laissé personne de côté, il fait signe à l’ensemble des prisonniers de se diriger vers la sortie dérobée, à l’arrière de l’arène et qui les conduirait enfin à la liberté. Il confie à l’un des adultes le trousseau de clés avant de se séparer du groupe, sa priorité est maintenant de retrouver le reste de son équipe, disséminée à l’intérieur de l’arène, Fanghe l’ayant prévenu que Mysto avait été capturé par une cohorte de veilleurs et cloisonné dans une pièce à l’écart, qui sait ce qu’ils oseraient lui faire compte tenu du terrible secret que cachent les organisateurs? Retrouvant son chemin dans le dédale des coulisses, il use de ses talents en sensorialité pour raser les murs et entendre des gémissements. Son oreille lui permet d’isoler le son et de retrouver enfin la trace de son élève, visiblement empêtré dans une mêlée avec ses assaillants.

Sauf que les gémissements, à défaut de venir de Mysto, sont en réalité ceux de ses ravisseurs. Enfonçant la porte de son épaule, il découvre face à lui un spectacle d’horreur, les yeux ambrés de son disciple sont extatiques, allant de pair avec son sourire sadique, ses mains couvertes du sang de ses victimes. Le jounin est arrivé trop tard. Levant son pied d’une mare rouge dans lequel baignent des tripes et autres organes encore chaud, c’est un Saji hagard qui s’avance vers le genin possédé par son alter ego.


~~

L’entraînement a visiblement porté ses fruits, il sourit avec contentement en regardant le genin battre son record de sprint pour la sixième fois en deux mois. La décision de monter le poids de 10 à 20 kilogrammes a permis à ses muscles de supporter l’intensité de l’effort, et donné à son corps les moyens de dépasser les limites qu’il pensait avoir atteint. Ce n’est qu’en poussant les muscles dans ses retranchements que l’on n’obtient les meilleurs résultats et une fois de plus, cela se prouve avec le programme que le jounin a proposé à Mysto. Ce dernier lui sourit avec cette même candeur qui le caractérise, le visage en sueur, fier de s’être montré à la hauteur des attentes de son sensei.

~~

Se tenant debout face au genin dont il avait la responsabilité de surveiller, le Sabreur crispe ses doigts autour de la poignée de son katana, appréhensif quant à la façon de le neutraliser, avant qu’il ne se fasse davantage de mal. Ses tentatives de communiquer dans le langage des signes se heurtent au regard aliéné de Mysto, ayant perdu tout contrôle de soi. D’un gest subit, il le voit se lancer dans sa direction en brandissant sa lame rougeoyante. Le jounin réagit promptement en baissant son centre de gravité pour charger à son tour, la lame glisse en un instant hors de son fourreau pour trouver l’épaule du genin, disloquant entièrement son membre. La vitesse d’exécution est telle que Mysto n’a pas le temps de crier de douleur que le bras est déjà tombé. Le sang gicle et les fils tranchés remuent à l’extrémité de son épaule. Impitoyable, Saji se lance du côté opposé pour frapper d’un coup de taille à l’horizontale, découpant brutalement les jambes de son élève qui tombe au sol, tête la première. Le visage du mutilé plonge dans une flaque d’hémoglobine, aux pieds du bretteur masqué, le contemplant dans un silence funèbre, avant d’asséner un coup sec dans la tempe de Mysto et le faire sombrer dans l’inconscience. Ramassant le corps en lambeaux et portant le tronc du genin convalescent sur son épaule, il quitte les lieux en laissant derrière lui le carnage et le regret de ne pas avoir su intervenir à temps.


Spoiler:
 

_________________
[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji) - Page 2 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

[Mission libre B] Périple à Asosan (ft Fanghe & Saji)

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: