Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Jeff the Killer [Hono]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Jeff the Killer [Hono] Empty
Mar 29 Jan 2019 - 22:52
Il est parfois dans la vie d'une adolescente errante, le moment de trouver un endroit pour juste un instant pouvoir se reposer. Généralement c'est le moment de la douche, bain ou toute autre baignade dans une source d'eau douce. Les cascades nombreuses dans chaque pays sont le plus communément le bain du pauvre. Ou des ermites et exclus de la société moderne, Jun était-elle de ceux là? Probablement, mais si elle s'éloignait hormis le fait de n'avoir confiance en aucun individu de sa race, était pour avoir le calme.

Le calme de pouvoir se doucher, de tout retirer, ces longs vêtements, ces robes et attirails. Ses armes et même son masque? Non elle ne retirait jamais, même son arme pouvait restée à portée dans l'eau mais jamais elle ne retirait son masque sans avoir fait le tour du propriétaire une bonne dizaine de fois. A ne pas avoir des talents de senseur elle devenait paranoïaque. Mais aujourd'hui elle ne se rendrait pas folle pour ça. Elle se reposerait dans l'eau froide de la chute d'eau, la main sur son katana et l'autre appliquant le savon sur son corps. Le froid de l'eau l'aidait à se concentrer, et puis les bains chauffés étaient un luxe pour les errants à moins de payer quotidiennement des auberges.

C'est vrai que Jun économisait toute l'argent de ses missions, sans jamais savoir pourquoi. Mais le sentiment d'être riche sans jamais rien dépenser, c'était un luxe et peut être qu'un jour avec toute son argent elle s’achèterait quelque chose. Ou elle embaucherait des gens pour en tuer d'autre. Lancer son propre model buiseness de tueurs à gages? Non ce n'était pas son genre, mourir au combat était plus logique. La moyenne d'âge des shinobis et leur espérances de vie n'était jamais haute dans la majorité des cas. On excédait rarement les quarante ans, et après on se retirait de la vie active pour rendre une retraite, et laisser ses enfants accomplirent votre volonté.

Perdue dans ses pensées l'espace d'une minute, Jun reprit ses esprits trop tard. Dégainant instantanément et attrapant à la hâte sa serviette, elle la mit autour de sa taille pour se couvrir le bas. Qui osait la troubler? Ne pouvait-elle donc jamais avoir la paix? Qui que ce soit il payerait, et si c'était un bandit ou un pervers elle jurait de le tuer et de se baigner dans son sang en guise d'eau de jouvence.

La douche, son seul moment de calme et même ça on lui retirait? Trop c'est trop mon capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono] Empty
Mer 30 Jan 2019 - 0:03
Mains en l’air, je demeurai immobile face à l’étrangère qui se baignait dans la rivière. Un instant de silence s’écoula. Puis soudain, une image d’un souvenir lointain me revint brusquement en mémoire. En effet, j’avais déjà vu ce regard rougeoyant une fois auparavant. ..Un léger rictus se dessina sur mes lèvres.

« Tiens, tiens ! Ne nous serions-nous pas déjà rencontré ? Mais oui ! Ne serait-ce pas bébé Jun ? »

Calmement, je baissai mes mains pour les remettre dans mes poches et reprendre une posture nonchalante comme celle que j'avais en venant. Je me demandais à combien de temps, à combien d’années, remontait notre rencontre. Cette rencontre qui avait eu lieu cette nuit.

« Ça fait vachement longtemps, pas vrai ? Et comment ça va depuis ? Joli masque, n'empêche.. » Dis-je tout en montrant le masque en question.

Je ne pourrais jamais oublier ce qu’il s’était passé cette nuit-là. Je n’étais pas du genre à être facilement surpris. J'en avais vu de toutes les couleurs qu'il était désormais difficile de m'étonner. Mais cette fillette m’avait vraiment surprise. Elle était l’incarnation de cette citation que je répétais bien souvent : « ce monde est déjanté » et les enfants qu’il portait l’étaient tous autant.

« Qui aurait cru que l’on se recroiserai ici, par hasard et dans une telle situation.. Un coup du destin, je suppose ? »

Un coup du destin pour nous réunir à nouveau.

Je détournai le regard - soyons gentleman - afin de la laisser se revêtir, notamment le haut, si elle le voulait. Aucune pensée obscène, mais simple politesse ! Toutefois, je faisais attention à ne pas baisser ma garde. C’était une connaissance certes, mais difficile de dire si c’était dans le bon sens du terme ou dans le mauvais.

Après tant d'années passées, nul ne savait comment les choses pourraient se passer. Nous étions tous les deux des créatures froides au cœur de pierre. Nous nous réunissons seulement selon les circonstances. Parfois étranges. Parfois glauques. Cette fois-ci c’était étrange.

Je ne faisais que passer dans les environs avec la même pensée, celle de prendre du repos en déposant mes pieds dans l’eau. Mais finalement, je rencontrai un visage familier et un corps.. Trop c'est trop mon capitaine.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeff the Killer [Hono] Empty
Mer 30 Jan 2019 - 0:23
Parfois il y a des rencontres qu'on oublie, et quand le hasard fait que de nouveau on se recroise il arrive parfois qu'on passe à côté sans même remarquer. Mais il y a des rencontres dont on ne peut ni oublier le contexte ni les événements qui en ont suivis. Lui, lui était particulier pas parce qu'il était plus fort que la plupart des shinobis rencontrés jusqu'à présent mais parce cet énergumène l'avait rencontrée dans un moment crucial de son histoire. Pas parce qu'elle était forcément faible ou dans un état lamentable à cette époque, encore que. Encore que le blondinet n'était pas forcément une connaissance particulièrement agréable à revoir et le ridicule sobriquet qu'il lui donne ne va pas dans un autre sens. Il est familier, trop et malpolie comme la plupart des bandits et autre être ayants baignés dans la violence familière et pas très raffinée. Il l'embêtait déjà avec ses questions et ne semblait visiblement pas trop décidé à repartir.

C'était donc partie pour une nouvelle rencontre et sans toute présomption d'innocence il gardait ses distances tout en mettant ses pieds dans l'eau. Jun ne se rhabilla pas pour autant décidant que tant qu'à faire de jouer sur le fait d'être familier elle aussi. Gardant la main sur le pommeau de son sabre, son visage rougissant légèrement malgré le contrôle qu'elle tentait d'exercer elle répondit au Homura, son visage se crispant et sa main resserrant l'étau rien qu'en repensant au ridicule surnom.

-Jun Joo, pas... pas autre chose!

Son regard rubis plongeant dans celui de son interlocuteur puis s'en détourna pour regarder ses pieds, elle qui n'avait pas l'habitude de s'emporter et aucun souvenir d'être légèrement touché par des propos d'un type qu'elle ne connaissait vraiment pas. Alors pourquoi? Parce que leur première rencontre se mariait avec ce genre de tempérament? Peut-être.

-Qu'est ce que tu fais dans le coin Homura?

Pour peu il serait capable l'avoir suivis, le bougre avait ses talents et était définitivement tout sauf quelqu'un de charitable et serviable. Raison donc de plus de se méfier des gens qui comme Jun, sont-prêts à tout. Quelqu'un d'imprévisible est dangereux, encore plus quand on lui accorde des pouvoirs shinobis.

-Le destin? Bonne excuse, je ne crois pas au destin.

Il avait mentionné son masque. La provoquait-il de manière spontané? Il ne faudrait pas s'étonner si une rixe dégénérait ensuite, mais pour l'heure elle lui accordait le bénéfice du doute et au vu de son caractère, Jun sentait que cette rencontre lui donnerait des migraines.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono] Empty
Mer 30 Jan 2019 - 23:18
« Si c'n'est pas le destin, comment définirais-tu la cause de notre rencontre ? Serais-tu entrain d'avouer m'avoir flairé exprès ? » Dis-je d'un ton ironique.

En réalité, je n'y croyais pas tellement non plus. C'était de la pure merde inventée par les diseurs de bonne aventure pour soutirer de l'argent aux pigeons naïfs. Si vraiment quelque chose comme le destin existait, alors cela reviendrait à dire qu'il existait un être supérieur qui contrôlait nos vies. Et pour quelqu'un comme qui comme moi avait vécu dans la misère, ces paroles ressemblaient juste à une blague. Il suffisait de voir à quoi ressemblait le monde qui nous entourait. Si dieu existait vraiment, alors il serait le pire des crétins.

Mais je devais avouer que j'aimais bien embêter petit bébé Jun – ou que j'aimais juste bien embêter le monde. Toutefois.. Malgré mon comportement inconscient, je restais sur mes gardes en la voyant tenir entre ses mains la manche de son sabre. Elle pourrait bien me bondir dessus sans prévenir sur un coup de colère, je devais me tenir prêt à esquiver. Elle en avait pas l'air, mais à poil, en robe, en bikini, elle faisait des malheurs avec – et l'eau n'était pas non plus mon élément.

Cette méfiance l'un envers l'autre semblait réciproque. Je la regarde. Je lui souris, sans cacher mon côté taquin et machiavélique.

« Qu'est-ce que je fais ici ? J'ai un job à accomplir ici – un job que je n'ai par ailleurs pas complètement fini, mais faut dire que c'est un travail bien chiant alors bon..  »

Ouai, même un travail extrêmement chiant.

Je devais éliminer une famille de pauvres qui avaient des dettes envers nous. J'aimais bien le principe d'éliminer, mais c'étaient les détails à côté qui me faisaient chier. Je devais récolter des informations sur eux, récolter leur argent, récolter leurs papiers, et tout ça avant de les tuer. Et évidemment, cette famille était partie se cacher bieeeen loin pour que je ne puisse pas les trouver à moins d'aller fouiller dans la boue.

« Sinon et toi ? Qu'est-ce qui t'as amené ici à faire trempette ? Toujours avec les samuraïs en tant que soldat, Bébé Juuuun.. ? »

C'est à cet instant même que je me tenais prêt à esquiver.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeff the Killer [Hono] Empty
Mer 30 Jan 2019 - 23:46
-Je ne t'ai certainement pisté Homura, je n'ai pas de temps à perdre avec les bandits de bas étages.

Elle ne l'appréciait pas, il était trop avenant et beaucoup trop familier à son goût. Il cherchait à voir la faille et à l'exploiter si il en trouvait une, mais Jun était de marbre comme souvent avec n'importe qui. Si elle craquait, ils combattraient pendant un moment sans que ce soit nécessairement bénéfique à l'un et à l'autre. Alors il suffisait d'endurer, de prendre sur elle comme souvent et de canaliser sa violence et sa haine contre quelqu'un, ou quelque chose d'autre.

Il était un véritable moulin à paroles mais au moins racontait-il la présence de sa venue dans ces contrées. Tuer des gens supposait Jun? Rien de ragoûtant pas étonnant qu'il cherche à perdre autant de temps que possible. Leurs capacités, talents et instruction ne tournaient autour d'un seul thème. La violence, qui conduisait dans la plupart des cas à la mort. Ils n'étaient sur ces terres que pour une seule raison chacun. Accomplir un travail, et chacun le ferait comme à son habitude.

-Je ne suis pas une samouraï, Homura. Tu connais un samouraï qui viendrait ici? Tu connais des samouraïs qui cacheraient leurs tronches derrières des masques?

Et soudain son sang ne fait qu'un tour, elle l'avait prévenue et pourtant il continu? Il ose, insolent personnage. Immonde porc qu'elle viderait bien de ses entrailles, et tandis que son regard rubis transperce Homura, elle sent oui elle sent ses membres se raidirent. Elle sang la pression qu'elle exerce sur le pommeau de son katana.

-Je t'ai déjà dit...

Elle lui avait rappelée une fois, en guise d'avertissement n'était-ce donc pas assez? Son corps entier qui se tend, qui demande à imploser. Et comme souvent la seule vision qui lui traverse l'esprit c'est celle de la tête tranchée de Homura se scindant de son corps. Mais même mort cet être pourrait continuer de lui parler, du moins en était-elle à moitié sur. Il était si difficile de se débarrasser de lui gentiment, que méchamment ça devait être pire. Jun se lève néanmoins et met son katana en bandoulière.

-Je me détendais, les auberges ne sont pas à mon goût et j'aime le silence des environs pittoresques comme ce coin. Je n'ai pas de raison de te dire pourquoi je suis, tu pourrais très bien être embauché pour me tuer et inversement. Et...

Ne pas craquer, ne pas s'emporter, pourquoi toujours tomber dans la violence quand c'est tout ce qu'il attendait? Attrapant de son sac une bouteille d'alcool fort, elle en vide la moitié d'un trait, avec toujours une paille introduite dans la fente destinée aux habituels cigarettes, dans le masque. L'alcool et le feu qui monte dans sa gorge calment au moins les sombres pensées.

-Je t'ai déjà dit... que je n'étais pas... Mon nom est Jun Joo, Homura et ceci est mon dernier avertissement.

Sinon quoi? Ne tombait-elle en vérité pas dans son jeu et son sobriquet ridicule en réagissant de manière pareil? Mais elle ne pouvait pas s'en empêcher c'était plus fort qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono] Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 21:25
« Pas une samuraï.. T’es pas une samuraï et pourtant t’utilises un sabre et des techniques comme les samuraïs. Le masque n’y change rien. D’nos jours, y’en a pleins qui mettent des masques pour avoir la class – ou encore pour d’autres raisons imaginables.. Et pleins de mondes passent ici, sans tenir compte de leur identité..

M’enfin bref. Et donc ? Tu t’considères comme quoi aujourd’hui ? Mercenaire ? Shinobi ? Voyageur ? Ou peut-être même simple civil ? – C’est vrai que c’est bien civil d’venir s’détendre dans l'eau des lieux pittoresques.
 »

Je pouvais parler moi qui avais mes pieds dans l’eau, mais bon.

« Si tu parles de m'tuer ou de t'tuer, j'suppose que tu n’as pas quitter le milieu, dis-je en référence au milieu criminel et de mercenariat. Tu parles de « embauché pour te tuer ». Aurais-tu quelque chose ou aurais-tu fais quelque chose pour que des gars t'aient dans le collimateur ? »

C’est vrai. Si elle avait évoqué ce fait, peut-être qu’elle avait quelque chose à cacher ? Quoique.. Il ne fallait pas grand chose pour encourager des bandits courant après la vie d'une personne, voir même qu'il suffisait d'un rien pour qu'ils s'emportent – moi y compris. La voir réagir à mes piques m’amusait plus que tout autre chose, et sa douce voix qui me répétait son nom m'encourageait à continuer.

« Bébé Jun ~ » Murmurais-je à voix basse.

Je la voyais commencer à se laisser emporter face à mes paroles. Je souris. Je retirai doucement mes pieds de l’eau, les laissant tout juste flotter à la surface de la rivière, prêt à bondir en arrière à tout moment.

« Bébé Jun ou Jun Joo, est-ce vraiment si différent ? N’est-c'pas mignon, Bébé Jun ? Mh.. J'peux p'têt t'appeler Junzoo ou Bébé Joo, mais Bébé Jun reste plus class.. »
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeff the Killer [Hono] Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 23:30

-Je vais te crever Homura.

C'était une assurance, elle allait en effet le crever. Et son regard rubis semblait tout d'un coup ne plus l'observer à proprement parler, lassée de devoir se répéter auprès du misérable. Il fallait désormais joindre les paroles aux actes, elle se leva marchant sur l'eau. Son corps semblait trembler, de droite à gauche par soubresauts mais son visage lui restait droit, chaque partie de son être souhaitait teinter de rouge la couleur des eaux.

Elle arma subitement son bras, et ses pupilles semblèrent rétrécirent comme si, comme si ce n'était plus elle. Son cerveau, sa conscience envolée pour ne laisser place un instant seulement à un véritable soldat de plomb. Ce qui différencie l'être humain de l'animal, cette conscience et ce point de vue sur la réalité, c'est ça qui s'éteignit et lorsque la lance raïton partie en direction de Homura. C'était bien pour le tuer.

Mais il ne le méritait pas, et aussi rapidement que c'était apparue Jun reprit le contrôle de son corps. Le rayon de foudre explosa contre un rocher, occasionnant une petite pluie de gravas. Comment, comment pouvait-il autant l'enrager avec si peu d'actions? Elle actionna la deuxième sur l'alcool jetant la bouteille à Homura.

-Pourquoi? Pourquoi chercher le conflit Homura? Qu'as tu de particulier à m'énerver de nouveau? Il me semble qu'on se connaît assez bien pour savoir ce qu'on fait tous les deux non? Tes piques mal placées, un jour on te tuera pour ça.

Elle haussa les épaules et plongea la tête dans l'eau froide du lac. Si il souhaitait la noyer, ou du moins essayé c'était maintenant. Lorsqu'elle ressortit la tête, l'alcool était plus présent que simplement la gorge qui s'échauffait, et ses idées plus calmes également.

-Si tu veux un combat dit le Homura, je ne suis rien une civil serait relativement culottée de ma part. Nous sommes tous deux des tueurs Homura, ça n'a pas changé depuis notre première rencontre.

Des gens qui voudraient sa peau? Si elle connaissait la notion de rire, probablement serait-elle en pleurs. Mais haussant un sourcil et l'air perplexe Jun se contenta de soupirer dans son masque.

-Autant que toi Homura, je tue il est donc logique que je m'attende à être tuée.

Elle passa une main sur son masque, ignorant volontairement son passage dessus. Ils savaient tous deux la vraie raison, mais si il poussait sa pathétique tentative de l'énerver en partant dessus, il risquait de s'aventurer sur un dangereux terrain de conversation bien plus que ce sobriquet ridicule qui toutefois l'avait mise hors de ses gonds un moment de trop. Se rapprochant de nouveau du bandit blond, et passant une main sur ses hanches elle s'arrêta quasiment à son contact.

-Que veux tu aujourd'hui Homura? Tu sais très bien qu'en continuant à me provoquer avec ce surnom...

Ses joues se teintèrent de rouge en passant en revue ses dernières trouvailles. Il avait un certain talent pour ça, mais dans le mauvais sens.

-Ce n'est pas... ça n'a pas à être mignon ou pas! On ne se connait pas Homura, et j'ai grandie!


Ah ça oui, et pas seulement physiquement, sa mentalité aussi. Sinon, sinon ils en seraient déjà venus aux mains, il l'énervait et elle avait taper du pied dans l'eau pour accentuer sa tirade, il l'énervait autant qu'elle savait ce qu'il était. Un bandit, un tueur et probablement un fou qui trouvait du passe temps à énerver un de ses semblables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono] Empty
Ven 1 Fév 2019 - 21:03
J’étais prêt à esquiver pourtant, mais je n’eus pas besoin de le faire. La lance de foudre passa tout juste à côté de moi, mais dévia de sa trajectoire au dernier instant et vint s’éclater contre le rocher.

« Et pourtant, tu étais bien partie mh »

Je lâchai un soupire, légèrement déçu, tout en revenant m’asseoir au sol. Au même moment, j’attrapai la bouteille d’alcool que me lança mon interlocutrice sans crier gare. Je jetai un coup d’œil sur l’étiquette et je reniflai le contenu avant de boire deux grosses gorgées dedans. Puis, m’essuyant d’un revers de la manche, je repris la parole.

«  « Pourquoi », hein.. Sans doute parce que tu réagis bien à mes piques, dis-je avec un petit sourire au coin de la bouche. Si tu ne répondais pas à mes provocations.. Je continuerai quand même juste pour le fun ! Peut-être qu'on me tuera un jour pour ça. Mais pour l’heure, personne n’a encore jamais réussi à me tuer alors je peux encore continuer, hé hé ! »

Je marquai une courte pause.

« Un combat entre nous, mh.. Je me demande qui pourrait gagner. Soit je me ferai empaler, soit tu te feras griller. Dans les deux cas, ça serait un joli spectacle.»

Encore faudrait déjà réussir à me toucher ne serait-ce qu’une seule fois pour espérer me tuer. Toutes les attaques physiques passaient au travers de mon corps et la seule chose qui pouvait me blesser, c’était l’eau. Mais je n’avais rien à craindre tant que je restais sous la forme humaine. Enfin bref.

Je passai une main dans ma chevelure rousse..

« Grandie hein.. Et mûrie aussi ! » Dis-je avec un sourire narquois.

Mentalité, je n’en savais trop rien. Mais physique.. Je n’allais pas me plaindre, j’avais une sacrée belle vue. C’était vrai qu’à ce niveau là, ça avait vraiment changé par rapport à notre première rencontre. Ha ha.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeff the Killer [Hono] Empty
Dim 3 Fév 2019 - 18:54
-J'ai murie en effet, sinon nous nous serions déjà battus. Mais tu le sais déjà n'est ce pas?

Innocente et complètement ignorante du regard du bandit, qui la dévisageant de la tête au pieds semblait arborer un sourire narquois. Haussant les épaules, Jun décida de ne pas rentrer dans le jeu de ce qui semblait désormais s'apparenter, à une partie de chat. Ou du moins c'est que semblait concevoir Homura, répondant à chaque question par une provocation de plus. Qui était vraiment le bébé d'entre les deux dès lors? Joo n'en dirait rien, mais elle le pensait et relativement fort.

-Je ne souhaite pas être dans les parages, quand ta langue visiblement bien pendue rencontrera en effet celui qui te punira.

Car c'était d'avantage une punition qu'il méritait, d'avantage qu'un véritable combat à mort. Et c'était probablement pour ça que Jun hésitait encore avec la marche à suivre. Comment le considérer? Il n’œuvrait que pour ses intérêts mais d'un autre côté, ils partageaient un secret commun. Enfin ils partageaient le secret de Jun à deux, et connaissant cela la shinobi préférait autant que possible être diplomate. Même si la diplomatie avec les fous ne rimait souvent à rien, mais qu'importe le blondinet provoquait une pointe d'intérêt chez elle. Comment être aussi extraverti, comment être aussi prétentieux d'apparence sans que cela ne cache une peur? Ceux qui en parlaient le plus, le plus souvent en faisaient le moins. Un adage qu'avait eu le temps de confirmer la jeune femme dans ses années d'errance.

-T'es un nid à emmerdes c'est ça ton problème, tu ne cherches que violence et satisfaction.

Et puis soudain, ce qui aurait être pu considérée comme une rencontre entre connaissances amicales se transforme en guet-apens. Un bruit, un craquement sourd éteint tout de suite la conversation. Et Jun tire le blondinet vers elle, vers son corps sans pour autant l'inviter à quoi que ce soit. Lui sauverait-elle la vie?

Aucunement, elle a besoin de lui car ce qui le contexte qui semble se profiler, est loin d'être à son avantage. Même à l'écart, même loin de tout on n'oublie pas son quotidien. Un quotidien de violence, et ses yeux rubis scrutent chaque fourrés et arbustes à la recherche d'une forme humaine. Et les craquements se multiplient, et elle espère elle prie même pour que le blondinet comprenne le changement d'atmosphère.

-Ils sont là.

Murmure-elle, dégainant son sabre et sautant vers la rive. Elle ne s'était pas trompée, que venait-faire Homura dans ces contrées? La lance qui fuse vers le bandit, et la volée de flèches lui indique en revanche que les opposants en ont après lui. Alors que faire, elle sur la rive observant les projectiles, que faire? L'abandonner? Après tout ce sont ces emmerdes, pas les siens. L'abandonner et déguerpir?

Le bruit du fer s'entrechoquant, et tout s'embrase. La cascade, ses affaires et la figure du blondinet. Et le bruit du corps qui tombe face contre le sol ne change rien, de dos son corps semble trembler. Elle se convulsionne, et ses articulations craquent comme possédée. Possédée ou libérer? Et elle coupe, encore et toujours le cadavre du malheureux à terre.

Et à côté un masque.

Son masque. Et lorsqu'elle se retourne, lorsqu'elle pose un regard en direction d'Homura celui ci est vide, et son bras de nouveau arme une lance raïton.

Elle tire derrière lui percutant un assaillant, et pour la première fois depuis des années Homura admire le sourire parfaitement glauque de Jun.

Le massacre, la curée peut commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono] Empty
Mar 5 Fév 2019 - 23:33
Un nid à emmerde, un nom qui me définissait plutôt bien. Quel bandit digne de ce nom ne serait pas un nid à emmerdes ? Toutefois, notre discussion tranquille au bord de l’eau prenait fin. Des bruits environnants nous tirèrent de notre sphère intime et paisible. Alors que je tournais ma tête sur le côté pour chercher du regards de possibles intrus, je baissai ma garde, des flèches fusèrent en ma direction et Jun m’entraîna vers elle de justesse. Toutefois..

« Mh, je peux savoir ce que tu fais ? »

Mon sourcil tiquait, laissant l’hésitation entre colère et fureur. Peut-être qu’elle n’avait pas fait exprès, mais cela n’empêchait que j’étais dans une position pas des plus confortables dans l’eau. Je me sentais plus vulgaire dans cette position que sur mon rocher où je pouvais encore me dé-matérialiser sans soucis, alors que dans l’eau, je me sentais relativement plus en danger. Quoique pas inconfortable non plus.. Cependant, la situation me permettait pas vraiment de m’attarder sur de tels détails. Étirant un sourire, je me mis à observer les environs.

« Des invités surprises, mh.. »

Ces flèches m’étaient clairement destinées. En parlant de « qui en aurait après nos vies », voilà qu’ils apparaissaient. Il fallut un rien de temps pour que toute la scène change de décor, passant d’un joli bleu ciel à un magnifique rouge sang. Je fus plus surpris que jamais par la jeune fille à terre entrain de massacrer le pauvre bandit. Sans doute pour la première fois de ma vie je dirais que je plaignais une victime.. J’étirai un léger sourire, ne pouvant cacher une pointe d'enthousiasme en moi.

« Un monstre, hein.. »

Quelque part, c’était également ça que j’aimais chez elle. Je n’avais pas rencontré des centaines d’enfants et je me fichais de la plupart d’entre eux, mais bébé Jun était une enfant spéciale et sans doute la plus spéciale que j’avais rencontré jusqu’à présent. J’éprouvais à son égard une forme d’intérêt et de curiosité. Que ce soit à l’égard de ses capacités de combat époustouflants. Que ce soit à l’égard à l’égard de son caractère de glace et de pierre. Que ce soit à l’égard de sa personnalité même. Que ce soit à l’égard de ce côté psychopathe caché en elle. Peut-être parce que je n'étais pas loin ?

« Joli sourire. Alors c’est ce qu’il en reste d’avant, mh ? D’autres ennemis arrivent.. »

Je rebondis de ma place pour me sortir de l’eau et enflammai mes deux poings.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeff the Killer [Hono] Empty
Mer 6 Fév 2019 - 15:08
Dans la plupart des cas, lors d'un accès de violence ou de colère l'être humain, ne pouvant rester dans un état pareil, reprend son esprit quelque minutes après. Mais ce ne sont pas les tueurs aux excès de violence qui sont plus terrifiants, mais bien ceux qui tuent de sang froid sans aucune extériorisation, sans aucun signe, ces êtres peuvent se fondre dans la masse et lorsqu'ils commettent leurs crimes sont capable de reprendre le travail le lendemain. Entre les deux, un savant mélange de ce que l'être humain et la moral rejettent, des tueurs de métiers des hommes et femmes entraînés pour tuer avec ou sans émotions, avec ou sans colère.

Et le katana vole, et Jun ne s'arrête pas pour ramasser son masque, ignore les remarques de son compagnon d'infortune. Tout le décors, tout disparaît quand sa vie est en jeu, quand tout semble prendre de nouveau une tournure dramatique. Face au mur, acculée c'est là que l'Homme décuple ses capacités, c'est dans des instants comme cette embuscade que Jun prend vie, la véritable Jun. Presque comme un pantin, une automate elle exécute des mouvements par cœur et toujours sans jeter un regard ou un cri. En silence, elle passe d'adversaire en adversaire jouant de sa taille et son agilité, désarmant les plus faibles et empalant les plus forts. Encore, encore et toujours ils viennent comme la vermine. Se battre pour survivre, ne l'avait-elle pas dit à Homura?

Jamais, non jamais ça ne s'arrêtera. Une vie entière ne suffirait pas pour assouvir, cette envie de sang qu'elle ressent presque comme les animaux, elle le sent, son être tout entier crier au meurtre. Qu'ils périssent tous, tous pour l'affront d'un seul et pourtant malgré ces automatismes, elle le sait et Homura doit le savoir. Une fois la tuerie terminée, il faudra de nouveau disparaître et se cacher pour fuir ces contrées.

Armant de sa main droite une lance raïton, empalant le premier se dressant sur son chemin elle cherche du regard l'élémentaire. Et tandis que le métal de sa lame s'enfonce dans l'épaule d'un malheureux qui crie comme un porcelet, elle se sert du bruit que provoque sa victime pour rallier Homura à sa position. Une roulade plus tard et un coup d'estoc elle récupère son masque, le remettant entre deux esquives. Personne n'est invincible et immortel, en tout cas pas encore. Et sa réserve de chakra n'étant pas infinie, il serait de bonne augure de disparaître et pour ça elle compte sur Homura. Du feu sur de l'eau une réaction chimique idéal pour disparaître, de la brume étant tout à fait suffisant pour échapper à des gueux enragés.

-Homura il faut disparaître.


Se retrouvant dos à dos avec son camarade de force, elle hausse les épaules et analyse rapidement la situation.

-Maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono] Empty
Sam 9 Fév 2019 - 20:14
Parce que c’était plaisant. Parce que c’était amusant. Nous finissons tous par crever un jour ou l'autre. Alors avant de disparaître, nous devons nous amuser un maximum. C’est ce qui détermine le grand gagnant de ce jeu appelé la « vie ». C’était des phrases que me répétaient souvent les vieux shnocks du clan. Et plus je grandissais, plus je me rendais compte à quel point ils disaient vrai.

Dans ce monde merdique de ruines et de misère, nous devions nous amuser autant que nous le pouvions pour prouver à quel point nous étions fort face à ses menaces. Le ciel pouvait me tomber dessus, j’en avais que foutre. Je pouvais crever ici et maintenant, mais je me serai amusé jusqu’au bout de ma vie, j’étais alors le gagnant.

Étirant un sourire, j’envoyai une droite en plein dans les dents de mon adversaire. Puis, je levai ma jambe et j'effectuai une demi-rotation en arrière sur mon pied pour toucher l’homme qui m’attaquait en traitre. Je continuai dans ma lancée avec un plaisir évident. Je passai dans le dos d’un homme et sans prévenir, j’attrapai son crâne et j’enflammai mon main et lui en même temps.

« Haha.. Qui sont les prochains ? »

Je continuai encore quelques instants, avant la voix de ma partenaire ne me rappelle à l’ordre. Chaque bonne chose avait une fin. Remettant mon chapeau d’une main, tabassant lrennemi de l’autre, je répondis avec un petit sourire à la jeune fille.

« Okéé ♪ »

Tournant mon regard vers la rivière, j’eus la même idée. J’attendis de me trouver dos-à-dos avec elle, avant d’enchaîner à toute vitesse une série de madras pour faire apparaitre une grosse quantité de flammes que j’envoyai tout droit dans la rivière. Une brume se forme presque instantanément dans les environs. Je suivis la jeune fille de près pour ne pas la perdre du regard, puis nous nous échappâmes ensemble du terrain brumeux vers un lieu plus calme.

« Toujours vivante ?

J’aimais bien cette p'tite séance d’exercice. N’empêche qu’c'va être difficile de partir d’ici si y'en a encore autant plus loin. Maintenant que t’m’as aidé, tu vas également être dans leur collimateur, haha ! J'espère que tu n'es pas pressée.. On va devoir reste caché ici un p'tit moment.
»

Je réfléchis un court instant.

« Il y a le quartier de Yoshiwara pas loin. C'est animé, si on se cache dedans ils devraient pas réussir à nous retrouver - à moins qu'ils veuillent vraiment ma peau personnellement, mais ils devraient pas brûler tout le quartier. On peut s'y cacher.. ..Mais je te préviens, c'est un quartier rouge.. » Dis-je amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeff the Killer [Hono] Empty
Sam 9 Fév 2019 - 23:50
-Le quartier rouge?

Un teint rouge tomate sur ses joues. Puis un instant de réflexion tout en marchant.


Les catins et les clients, les établissements peu scrupuleux et surtout un danger omniprésent. Un milieu en soit tout à fait naturel pour les deux compagnons d'infortunes. Ils savaient tous se mélanger à la foule, et aisément rentrer dans le rôle des caïds, surtout Homura. Sa grande gueule devant surement aider avec une petite démonstration à garantir un relative calme. C'était toujours mieux que de se planquer dans la pampa pendant qu'ils étaient chassés. Un toit même miteux et une couchette, c'était parfait pour se fondre dans la masse le temps que leurs opposants perdent espoir.

Ou qu'ils soient découverts, dans les deux cas tout semblait s'orienter vers Yoshiwara. Et au diable, au diable les commentaires de son camarade. Ils allaient tous deux être contraints de cohabiter et étrangement elle sentait que cela lui pèserait plus qu'à lui. Haussant les épaules et acquiesçant les propos du manieur de feu elle lui emboîta le pas en direction du quartier.

-Je vais devoir jouer l'entremetteuse et toi le client?

Pas du tout ce qu'elle rêvait comme suite du programme, jouer les catins lui rappelait qu'elle ne devait sa condition actuelle uniquement grâce à ses capacités martiales, sinon comme malheureusement de nombreux errants et personne sans attache il était difficile de résister à l'appel de la rue. Promesse d'argent et de sécurité, pour au final que ce soit tout le contraire. Une fois dans le cercle impossible d'en sortir sans en laisser des plumes, se ranger demandait autant de diplomatie que de force. Il fallait constamment lutter, et autant éviter de se mettre dans le pétrin en côtoyant les mafias locales.

Arrivant dans les artères du quartier, il était désormais temps de chercher un endroit ou passer les prochains jours. Une place, une piaule ou s'enterrer et faire les ermites, si on lui avait dit qu'elle aiderait cet énergumène jamais elle ne l'aurait cru. Mais pourtant le destin, forçait les deux à joindre leurs efforts, mains dans la mains pour chercher du calme.

-On fait quoi maintenant? On rentre dans n'importe laquelle de ces auberges?

Jun, pas franchement habituée à dormir dans des établissements de ce genre, faisait un portrait pas très élogieux du Homura. Mais peut-être avait-il plus d'expérience qu'elle dans ce domaine, à lui pour une fois de les sortir de leur situation.

Après tout c'était à lui qu'ils en voulaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono] Empty
Dim 10 Fév 2019 - 23:40
Je souris, légèrement amusé par la manière dont la jeune fille décrivait la situation, mais elle touchait bien la vérité. J’admirais son courage de se lancer dans cette folle aventure avec moi. Pour ma part, j’avais déjà fait toutes de sortes de choses pour ma survie, alors une nuit dans un quartier chaud avec une jeune fille ne me faisait rien ressentir. Quelque chose me disait même que j’allais bien m’amuser, ce n’était pas tous les jours que l’on réussissait à entraîner une guerrière de son calibre dans un lieu destiné au plaisir.

« Choisissons une bonne auberge, une grande auberge avec beaucoup de monde et beaucoup de clients. On aura moins de chance de se faire repérer parmi la foule et ils auront pas le courage de fouiller chaque couche, pas vrai ? Prenons celle-ci ! »

Je pointai du doigt une grande auberge qui s’élevait sur cinq étages dans laquelle affluaient les clients en masse. Beaucoup de bruit s’émanait du bâtiment. On pouvait voir à l’entrée plusieurs femmes qui s’occupaient de l’accueil, attribuant chaque client à une demoiselle qui allait s’occuper de lui durant toute la soirée.

« Des geiko.. Une chose. Je n’ai pas d’argent et flemme d’en voler aux passants, on va donc devoir entrer par effraction. Je me fais passer pour un client, j’attrape une geiko dans une chambre et tu ne rejoins discrétos par le toit ou la fenêtre. Ensuite, on change nos fringues - tu reprends l’identité de la geiko - et on passe la nuit en bons clients. Personne ne viendra nous faire chier dans notre chambre, héhé.. Deal ? »

Un rictus sur mes lèvres, je me dirigeai vers l'entrée. Les demoiselles m’accueillirent avec un sourire - envoutées par mon joli minois innocent. Avec mes talents de locution, je me fis passer pour un simple jeune homme de passage à la recherche de quelques plaisirs d’une nuit.

On m’invita à l’étage avec une geiko appelée Shizu. Nous entrâmes dans une petite chambre avec une fenêtre qui menait sur la rue. Alors qu’elle partit préparer du sake, je me rapprochai de la fenêtre pour faire signe à ma partenaire dehors de me rejoindre.

« Ça va ? On n’a plus qu’à attendre son retour et hop, on l'frappe un bon coup à la tête et ça sera bon.. Sinon, t'as repéré des poursuivants ? Restons prudents. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeff the Killer [Hono] Empty
Lun 11 Fév 2019 - 0:12
Elle lui faisait confiance, enfin non pas vraiment disons pour paraître plus véridique qu'elle n'avait pas franchement le choix. Et visiblement, elle avait choisit la bonne personne ou du moins le bon gredin et amateur d'établissement de ce genre. A priori, et jusqu'à ce qu'ils ne soient dérangés par leurs assaillants le choix de son camarade s'avérait bon, du moins logique il avait rapidement analysé les alentours et ayant porté son choix en privilégiant l'activité au détriment de la sécurité, s'était avancé vers le bâtiment. Dans la foule plus facile de disparaître, mais également moins évident de reconnaître des éventuels poursuivants.

La suite de son plan, prouvait néanmoins à Jun que les capacités d'analyses et une perspective de plan bien ficelé tombaient vite à zéro. Car comme souvent, c'était la débrouille qui primait chez Homura, sans prendre le temps de consulter Jun et surement par envie légèrement perverse souhaitait-il se rincer l'oeil sur les différentes hôtesses. Une chose était sur, Jun ne s'accordait sur le fait de ramener une inconnue à leur chambre. Avec des talents de shinobi nul besoin de prendre la place de quiconque. Surtout qu'aux yeux de la jeune femme cela ameuterait du monde en cas de disparition prolongée. Et qui sait combien de temps les deux compères devraient s’accommoder l'un de l'autre? Haussant des épaules et sans un mot vu le départ de son camarade, elle se dirigea vers les alentours du bâtiment pour rapidement rejoindre sa position.

Et de rapidement se glisser dans la pénombre et d'analyser la situation, déjà la question du lit. Non plus tard, quoi que ce rustre était capable de lui proposer de le rejoindre dans la couche. Hors de question, trouver un autre coin. Le rebord de fenêtre? Trop risqué, et ne maîtrisant guère le dôton impossible de se créer un semblant de pieux. Mais elle s'écartait du véritable problème.

-T'es complètement con Homura, si tu veux la crever ou la mettre en veilleuse quelque temps ils vont remarquer sa disparition.

Sauf si.

-Sauf si je prend sa place.

Le ton devenait glacial, elle devait le reconnaître il avait peut être tout prévu et c'était encore plus inquiétant et énervant. De jouer les catins, elle pouvait le faire mais la véritable question venait après.

Allait-elle jouer sa catin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono] Empty
Lun 11 Fév 2019 - 14:14
Je lâchai un léger rire.

« N’prends pas un air aussi sérieux bébé Jun. Tu n'seras pas obligée de prendre sa place tout l’long. Tu peux la remplacer que lorsque du monde viendra. Te sens pas obligée de le faire, mais c’est le moyen le plus sûr. C’est la meilleure cachette du siècle contre nos poursuivants ! »

Si ce n’était pas dans cette auberge, nous aurions passé la nuit dans les bois à côté des insectes et des animaux. Or moi..

« Je préfère la douce chaleur des quartiers chaud que le froideur des bois.. Mais si tu ne veux pas tant pis ! J'vais passer ma nuit avec la Geiko, et toi dors sur le toit si tu veux. C’est également une solution, mais moins confortable.. »

Un long moment de silence s’écoula, on pouvait entendre des bruits de pas se rapprocher.

« Quelle est ta décision ? »

En réalité, nous aurions peut-être pu nous y prendre autrement, mais si nous étions entrés par effraction, nous aurions eu du mal à avoir une chambre et on se serait fait repéré bien plus vite à cause de notre identité inconnue.

La solution d’emprunter l’idée d’une employée me semblait être la meilleure – à voir si ma partenaire allait accepter. De toute façon, elle n’avait pas à craindre car je n’allais rien lui faire - c’était un coup à me faire trancher la gorge que de m’en prendre à une samuraï, c’était juste pour jouer de la comédie et faire semblant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeff the Killer [Hono] Empty
Mer 13 Fév 2019 - 12:36
Encore et toujours ce surnom, mais cette fois elle lui prouverait. Lui prouverait sa détermination et son erreur de jugement. Si il fallait tuer cette femme, et lui prendre sa vie et son quotidien l'espace d'un instant alors sans hésiter, Jun le ferait. Pour sa sécurité, sa propre survie et égoïstement. Tuer ou être tuer, dans le contexte actuel difficile de faire autrement, ils allaient devoir se cacher. Et si l'établissement n'enchantait pas spécialement la masquée, hélas Homura avait raison sur la stratégie à adopter et il était trop tard pour changer d'avis.

Il osait insinuer qu'elle dormirait autre part que dans cette chambre? Elle lui avait portée assistance et Jun se surprit à penser autrement que de ce genre de comportement. Lui avait peut être, encore moins de valeurs que lui ou peut être aurait-elle fait pareil. Qu'importe c'était hors de question, elle dégaina son sabre le portant proche de son corps. Il était temps de passer à l'action.

Attendant que la Geiko revienne et se plaçant sur la droite de la porte de manière à être cachée, lorsque la porte se referma elle se jeta sur ce qui était désormais sa proie. Mettant premièrement une main sur la bouche de sa victime afin d'éviter les hurlements, elle indiqua à son partenaire la porte afin que celui ci la verrouille. Hors de question que quelqu'un arrive à ce moment, elle porta son katana devant la gorge de sa victime. La forçant à la suivre, l'obligeant à se baisser à genoux.

Retournant son arme, elle précipita le pommeau de celle ci sur le crane de la Geiko, l'assommant ou la plongeant dans un comas. Qu'importe celle ci s'écroula inerte sur le sol. Jun l'observa un moment, puis effectuant un Henge prit l'apparence de cette dernière.

Elle détourna le regard de la femme pour se tourner vers Homura, rangeant son sabre derrière ses habits.

-C'est fait, et maintenant?

Elle le défiait du regard, derrière cette apparence elle le défiait de se mettre de nouveau à la titiller. Jun avait fait sa besogne sans rechigner, que pouvait-donc trouver après son 'partenaire' pour l'agacer?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono] Empty
Mer 13 Fév 2019 - 14:30
Je cachais une part de sadisme en moi. Demander un tel service à une jeune femme, c’était inhumain et indigne d’un homme selon certains, mais ne possédant aucune de ces valeurs de courtoisie, ça ne me faisait ni chaud ni froid. Et il fallait croire que provoquer bébé Jun et la contraindre dans toutes sortes de situations était vraiment un de mes passe-temps. Ha ha !

Je me rapprochai de la Geiko, vérifiant avec le bout du pied qu’elle s’était bien évanouie. Puis calmement, je l’attrapai par les vêtements et la traînai dans un coin de la pièce derrière deux paravents. J’en déplaçai deux autres devant l’entrée, entre la porte coulissant et le lit au centre de la pièce, de sorte à cacher toute personne pouvant se trouver dedans. Après ces quelques petit réaménagements de la salle, j’étais prêt pour dormir.

Je tendis mes bras vers le plafond pour m’étirer avant de me laisser retomber dans le lit. J’étais légèrement sans gène, mais dans la situation dans laquelle nous nous trouvions, il était inutile de passer par tant de manières, pas vrai ? Je me retournai vers le jeune fille avec un sourire presque innocent.

« Et maintenant ? Bah.. Dormons. Tu veux dormir avec mooooi ? » Dis-je tout en tapotant à côté de moi.

Moi ? Faire quelque chose ? Jamais ! En réalité, j’avais le sentiment que c’était même plutôt l’inverse. Si je m'endormais avec elle, j’allais me retrouver à poil suspendu dehors avec un sabre à travers la gorge.. Quelque chose me disait que ce n’était pas l’envie qui lui manquait de me tuer. Effaçant le sourire crétin de mon visage, je me redressai dans une position assise abordant un air plus sérieux.

« Parce que ça m'gêne comme situation et que c’est à la base mon problème, donc voilà c'que j’t'propose : dors en première, j’te laisse le lit et j’monte la garde, j’suis habitué à faire des nuits blanches - s’t’as pas confiance en moi, garde un œil ouvert si tu veux. J'me transform’rai en la Geiko si quelqu’un venait à passer. Et demain matin.. J’essaierai de trouver une solution pour nous débarrasser d’nos poursuivants. Une fusée d’alerte.. Ou n’importe quoi d’autre. »

En soit, ce n’était que des poursuivants. Nous étions tous les deux habitués à être chassés au prix de notre vie. Je lui lançai un simple petit sourire complice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeff the Killer [Hono] Empty
Mer 13 Fév 2019 - 15:43
Dormir? Après l'avoir transformée en femme de service, en demoiselle de compagnie il lui proposait de taper une petite sieste? Ce type était fou, ou cachait quelque chose de vraiment pas net. D'un côté Jun était surprise, elle aurait pensée que son compagnon soit plus égoïste quand aux partages des ressources. Il lui offrait le premier tour de garde, mais reposait le sommeil de sa partenaire sur la confiance et la relation entre eux deux. Et son comportement tantôt plaisantin, tantôt sérieux amplifiant le doute que mettait Jun sur sa propre sûreté. Et si ils n'inversaient pas les rôles? Après tout lui aussi avait surement envie de dormir un peu, sa journée éreintante l'ayant surement fatigué.

-Et pourquoi pas toi? Tu veux pas dormir avec moi toi?

Ah mon coco, à vouloir faire le pitre et jouer au con attention à ne pas tomber sur plus con que soit. Jun ayant tentée le reste de son inventaire en stratégies, il restait plus qu'à rentrer dans le jeu du bandit. Pire même le confronter à son propre comportement, en étant comme lui comment réagirait-il? Ptet qu'il aimerait, mais si il aimait pas alors ce serait Jun qui rigolerait, enfin façon de parler. Il allait se travestir pour se changer en Geiko? Motivation ou perversion? Un peu des deux mais il était prêt visiblement à faire des sacrifices.

-Tu fais des nuits blanches comme tu dis, profite du lit donc je suis déjà changée en Geiko tu peux dormir tranquille. Et puis si t'as pas confiance garde un œil ouvert.

Elle esquissa un sourire derrière son apparence mensongère, pas besoin d'être masquée quand on donnait l'illusion d'être comme tout le monde. Et à prendre la peau de quelqu'un d'autre on se permet des folies, comme si on changeait vraiment de personnalité avec le corps. Se prendre pour quelqu'un d'autre, des jeux d'enfants. Des jeux d'enfants mais très utiles, pour rentrer dans son personnage. Les paravents donnait l'impression que subitement la pièce se tamisait, et l'odeur de la nicotine remplissait doucement l'air, le vent soufflant légèrement à travers la fenêtre.

Jun se rapprocha du lit, plongeant son regard sur l’entièreté de son compagnon blondinet. Il était déjà sur le lit lui, il n'avait qu'à laisser le sommeil le prendre. Et pour une fois se retrouver dans un tout autre rôle que celui qu'il occupait, c'était lui qui confierait sa sécurité et sa vie à Jun et si il n'osait pas alors ce serait révélateur.

-Sauf si t'as peur ♪ ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono] Empty
Mer 13 Fév 2019 - 17:32
Ce n’était pas vraiment de la perversion. Je considérais le henge comme une technique pour duper mon interlocuteur, le tromper et le faire tourner en bourrique. J’aimais voir le visage de se dernier se décomposer lorsqu’il découvrait qu’il avait à faire à un bandit derrière l’apparence d’une belle jeune femme. Je me marrais toujours autant devant les têtes de con ébahi que je voyais.

Toutefois, si la jeune fille désirais vraiment garder son rôle de Geiko, je n’allais pas l’en empêcher. Il fallait dire qu'elle était plutôt séduisante dans ce kimono - même si, je préférais toujours le sourire démoniaque qu’elle cachait derrière son masque d'acier. Ce sourire apostrophé était bien plus fascinant que cette beauté superficielle crée par le maquillage et les vêtements.

Enfin bref. Je n’allais pas me faire prier pour aller profiter du lit. Je me contentai d’hausser les épaules avec un petit sourire en coin de lèvres et je me laissai tomber en arrière. Je m’étalai sur tout le matelas, profitant pleinement de sa douce texture de soie. Je n’en n’attendais pas moins de l’un des meilleurs établissements du quartiers, j’avais l’impression d’être traité en roi.

Il fallait dire que ce confort plutôt rare dans une vie comme la notre. Je passais mon temps à dormir au sol dans la poussière. Quelque part, tout ce confort me mettait presque mal à l’aise mais je ne le montrais pas vraiment. Je souris en direction de la jeune fille avec un air bienheureux.

« Peur ? Pas spécialement. Mais sûr que tu ne vas pas le regretter ? Ne me tue pas dans mon sommeil par crise de jalousie hein.. Et aussi ne me viole pas non plus pendant que je dors - peu importe à quel point je suis séduisant. » Dis-je avec ironie. « Quoique.. Ça pourrait être fun.. Enfin, sur ce, bonne nuit ! »

Je prix mes aises et je m’endormis - du moins, j’en faisais semblant au moins pendant un temps - difficile de se détendre complètement avec une guerrière sanguinolente à côté de moi et avec son sabre dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeff the Killer [Hono] Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 17:17
Peur? Lui semblait trouver ça drôle, derrière son personnage pseudo comique que cachait-il? Derrière ce visage faussement innocent, derrière des actes violents que pensait-il vraiment? La peur, si les émotions étaient souvent absent chez Jun, à force de côtoyer la mort. A force de cacher derrière son masque, son passé et à chaque jour se battre oui la peur elle connaissait. Se tournant de trois quart, accoudée à la fenêtre et contemplant le ciel. Si bateau, si facile de se perdre dans les étoiles d'imaginer une nouvelle vie, autour d'elle et dans tout le quartier le contraste était si rude.

De contempler l'être humain se perdre dans des bordels, succomber à un besoin primaire non à un besoin animal. Bestiale, se défoulant et cherchant la fausse compagnie du sexe opposé histoire d'une soirée oublier sa triste médiocre. Alors que, que dans le ciel le silence complet des lumières brillant à l'horizon. Et malgré le bruit, malgré l'ambiance Jun cherche le calme et un instant de quiétude comme toujours. Décrochant son masque, allumant une cigarette, soufflant à la fenêtre.

-Moi j'aurai eu peur.

Sans se retourner, en misant sur le fait que la confiance ne régnait pas entre le duo. En comptant sur le blondinet.

-Depuis notre première rencontre Homura, rien n'a changé. Parfois, un instant je t'envie de pouvoir te forger un personnage, d'être si détaché de constamment piquer la discussion. De forcer l'attention sur autre part que sur toi.

Rien n'a changé, les souvenirs ne disparaissent pas avec le temps ils deviennent juste plus fou. Des flash intenses mais rapides, souvent dans les moments les plus difficiles, souvent quand elle porte la main à son arme. Tout est encore là, dans son cerveau, et les douleurs fantômes ne s'atténuent pas.

Mais l'alcool force l'oublie, et buvant au goulot Jun haussa les épaules.

-Je t'envie de pouvoir dormir dans un moment pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono] Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 19:18
Non, je n’étais pas endormi, j’étais bel et bien éveillé - plus que jamais sur mes gardes. Les yeux rivés au plafond, j’écoutais d’une oreille attentive tout ce que disait ma partenaire. Nous nous ressemblions elle et moi. Nous possédions tous les deux une vie où le danger nous guettait constamment. Nous possédions tous les deux une part folie née de cet environment hostile. Nous étions tous les deux des enfants de ce monde déjanté.

Calmement, je me relevai de mon lit et sans un bruit, je vins me placer derrière la jeune fille. Je n’avais aucune mauvaise intention, aussi étrange que cela puisse paraître, mais je ne ressentais aucune animosité à son égard. Je ressentais d’avantage de la curiosité et peut-être une pointe de compassion..

« Et..? D’quoi as-tu peur ? C’est amusant tout de même. Toi qui ne ressens aucune émotion, toi qui ne ressens aucune compassion, d’où t'viens ce sentiment de peur ? D'quoi as-tu peur ? D'la mort ? D'la solitude ? Du silence ?

La peur n’est qu’une manifestation psychologique. Ce n’est qu’une illusion que tu t’inventes toi-même. La mort ? Nous finissons tous par mourir un jour ou l’autre. La solitude ? Nous sommes tous seuls au fond de nous-même. Le silence ? Nous n’écoutons rien d’autre que des illusions auditives.

Tout est peur dans c'monde et c'monde lui-même n’est que peur, mais elle varie en fonction d'comment tu l’abordes et d'comment tu l’acceptes. Si tu acceptes les faits, le sentiment d'peur s’estompera de lui-même. Si tu tiens à lutter contre, tu sentiras l’adversité, le danger, le risque, la peur.

Pour ma part.. Je ne me pose pas tant de questions car je sais que je n’aurai jamais toutes les réponses. Pourquoi me tourmenter inutilement quand j'peux profiter pleinement ?
»

Je lâchai un léger rire avant de reprendre de la distance.

« Enfin, dormons ! N'pense pas trop à tous ces méchants qui sont dehors. J’ai beaucoup trop de poursuivants pour m'permettre de penser à eux un à un. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeff the Killer [Hono] Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 20:24
-Je ne peux pas dormir Homura.

C'était une vérité, son discours avait un fond de vérité, un fond de vérité comme le fond de la bouteille qu'elle vidait en se retournant et en plongeant son regard pourpre dans le sien. Dormir avec un inconnu, dormir ne faisait rien de bien. Rien que de la plonger chaque soir avant de fermer les yeux dans un moment d'angoisse, et si oui et si pendant son sommeil on lui ouvrait la gorge. Dormir c'était mettre son corps en veille, c'était devenir faible et à la merci de n'importe qui.

-Ce n'est pas nécessairement mauvais d'avoir peur Homura. La peur me maintient en vie, la peur me rappel que chaque chose est éphémère. La peur pousse l'Homme à faire des choses incroyables, à se dépasser face à la peur de mourir.

Il trouvait une logique à tout, semblait beaucoup plus contrôler sa vie qu'elle ne pensait. Elle découvrait l'espace de son discours une autre facette de la part de son partenaire, tout à fait sérieux presque froid. Implacable mais rationalisant chaque information, mais trop résigné au goût de Jun.

-Quand as-tu perdu l'envie de te battre Homura? Quand as-tu décidé de subir ta vie plutôt que l'inverse? Je n'accepterai pas ce monde, la mort peut être déjoué. Nous sommes entourés de shinobis, d'être prodigieux aux pouvoirs mortels et tu voudrais accepter? Accepter que ce monde est cruel et terriblement violent est une chose, mais surtout dans nos branches de métiers Homura. Le monde est peur parce que la plupart de nos contemporains ne font que se battre, provoquant peur et chaos.

Elle se rapprocha de lui, sans son masque et sans honte. Jun semblait entrevoir le véritable Homura? Peut-être, ou peut-être comprenait-elle mieux sa nonchalance et son comportement maintenant. Il était résigné, à accepter la peur dans sa vie, à se détacher du monde qui l'entoure.

-La peur je ne l'accepte pas, mais à chaque fois que je sens. Que je sais qu'elle est là, je redouble d'efforts. C'est un combustible à mes yeux, et plutôt que de la subir et de l'accepter c'est moi qui tente de la maîtriser. J'ai peur de beaucoup de choses Homura, ce n'est pas pour ça que je détale quand je suis devant. Tu sais.

Elle se rapprocha de lui, passant ses bras autour de son cou et comme un soupir.

-J'avais peur du feu, maintenant je pense que c'est le feu qui a peur de s'éteindre. Et que si il est agressif, c'est qu'il a besoin de combustible. Il ressent un désir de briller, d'illuminer tout ce qu'il croise en avalant sans se rendre compte du mal qu'il fait aux hommes. Mais au fond, c'est tout ce qu'il sait faire.

Si on lui avait dit qu'un jour, elle tomberait sur quelqu'un à ses yeux à motiver.

-Tu peux profiter pleinement de la vie, tu profites même plus quand tu n'acceptes pas ce qui t'entoure et que tu te bats contre. L'adversité, nous sommes en plein dedans, le risque la peur tout ça nous entoure présentement. Me sens-tu résignée?

Et la lune éclaire ses formes, et son sourire semble démoniaque.

-Je n'ai jamais été aussi motivée de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono] Empty
Ven 15 Fév 2019 - 9:07
« Ha Ha ! Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha ! Décidément, tu ne cesseras de me surprendre, bébé Jun ~ »

Ce n’était pas moi l’instigateur. C’était elle qui était venue sur moi, je ne faisais que répondre à l’invitation avec un léger sourire au coin de lèvre. Calmement, je rapprochai mon visage du sien sans la quitter un instant des yeux. Puis, je vins passer une main dans ses cheveux avec douceur et délicatesse.

« J’aime ce regard perçant. J’aime ce sourire démoniaque. Tu ne cesseras de me surprendre. »

Je lâchai un nouveau rire, avant de reposer ma main au sol pour garder mes appuis dans cette posture plus qu’étrange.

« Non, tu t’trompes très chère. C'n’est pas d'la résignation, je n'fais qu'danser avec la vie. C’est d'l’acceptation. J'n'fais pas parti d'ceux qui craignent la peur et le chaos, j'fais parti d'ceux qui sèment la peur et le chaos. J’ai appris à m’adapter à c'monde. Je l’accepte et désormais, je joue avec lui.

Oui. C’est tout c’que je sais faire. C’est tout c’que j’aime faire ! J’aime cet environnement de violence dans l’quel j’ai été façonné. J’aime cette vie mouvementée que je vie au quotidien. Je la trouve amusante. Divertissante. Passionnante. Le reste.. Je m’en fous. C'est aussi simple que cela.
»

Comme un soupire.

« Peut-être que j'me suis trompé. Nous nous ressemblons pas tant que cela finalement. Tu cherches paix et tranquillité. Je cherche destruction et carnage. Tu cherches à battre à plate couture ta peur. Je cherche à vivre en symbiose avec la mienne. »

Quelque part, j'étais simplement un fou comme il en existait dans ce monde. Un sourire effrayant se dessina sur mes lèvres. Puis, après un instant de silence, je repris un petit air comique en désignant nos deux positions.

« Et.. Veux-tu continuer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5278-fire-and-violence-en-cours#41736 http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5291-mamoru-hono-carnet-de-bord#41839

Jeff the Killer [Hono] Empty
Sam 16 Fév 2019 - 0:41
-Tu n'as pas écoute tout mes propos alors.

Le poussant sur le lit et haussant les épaules, ou menait donc cette situation? Cette enchaînement, entre paroles et actes. Débattant sur leurs conception de la vie, de ce monde qu'ils considéraient avec un angle différent comme morbide, plaçant l'importance de la peur et leurs positions vis à vis des émotions.

-Tu as embrasé le côté vile et les vices de ce monde, tu t'es fondu dans le décors pour en devenir un héraut. T'es le grand méchant que craignent les petits shinobis débutants, parce que tu te complais dans tes actes immoraux.

Passant à califourchon sur le lit et continuant de le fixer du regard, Jun posa son sabre au sol. Signe on ne peut plus évident qu'elle semblait baisser sa garde, du moins entreprendre une trêve. Comme à la guerre, le temps de prendre une bière, de se reposer on arrête les combats. Mais pas le débat.

-Je cherche à vivre pendant encore un moment, tu fumes la vie comme si c'était une cigarette. Attention, ça peut vite arriver à la fin. Mais Homura n'oublie pas. Si nous nous ressemblons c'est que nous partageons quelque chose qui rebutent la plupart des bonnes gens.

Et l'instant d'après, elle se retrouvait face à lui posant son masque sur son visage. Une folie, une lueur maléfique dans le fond de ses yeux.

-Nous n'avons aucun problème à tuer, faire disparaître et commettre bien plus de mal à un être humain. Comme des tourbillons, des tornades dans notre branche de travail il est facile de laisser dicter par ses instincts. Mais c'est le sang froid qui le plus souvent fait la différence.


Passant sa main droite dans la chevelure de son interlocuteur. Tout ça semblait surréaliste mais c'était bien la violence, les pulsions l'envie de combattre qui véritablement motivait les combattants.

-Demain nous tuerons Homura.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

Jeff the Killer [Hono]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: