Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Mar 29 Jan 2019 - 23:57
Suite de ce RP

Le jour qui suivit son duel clanique, Shitekka se réveilla dans un lit d'hôpital. Certains jugeaient ses blessures comme bien trop superficielles pour justifier une hospitalisation - ses comparses Kaguya les premiers, mais pour le balafré, c'était une première en termes de dégâts. Les minutes qui suivirent l'affrontement controversé furent douloureuses pour l'Urumi, alors précédemment protégé par l'adrénaline. Après quoi, les plaies entretenues par le sable blanc rappelèrent au sang-mêlé la violence de l'impact qu'il encaissa aux prémices de son duel.

Même couvert de bandages, la douleur restait vive. Comme une punition, les médecins Kaguya qui s'occupèrent du cas de Shitekka n'étaient pas tendres avec ce dernier. Après tout, ses comparses revenaient régulièrement de mission dans un état bien plus exécrable, la tête ensanglantée, le corps en lambeaux. Mais comme une bénédiction offerte par le combat, ils rentraient avec le sourire, fiers de leurs exploits, comme insensibles, ou plutôt addict à la douleur. Loin de cet état d'esprit, l'Urumi profita du confort inhabituel de son lit pour se reposer. Même si l'ambiance n'était pas au beau fixe, le poids des entrainements et des missions pesaient sur ses épaules, et il apprécia de pouvoir souffler un peu.

Cependant, le repos en solitaire fut de courte durée. Alors que les lumières matinales peinaient à diffuser à travers sa fenêtre, une présence fit irruption dans sa chambre sans s'annoncer. Ou plutôt si, au moyen d'un long soupir.


Spoiler:
 
Tu le sais que t'es vraiment un aimant à emmerde ?
Seika Kaguya s'installa lourdement sur le fauteuil dos à la fenêtre, alors perpendiculaire au lit de son neveu. Ses pupilles de rubis luisaient d'un éclat incandescent. Sa tête visa celle du convalescent, alors assis dans son lit, le dos appuyé contre un coussin.
Ça va, tu apprécies le confort payé par le contribuable ? Ah… je te raconte pas comment t'as foutu en rogne le vieux… Il savait plus quoi dire après le duel. Enfin, ça, c'était au début. Après il a maudit à peu près tout le monde, même le chef il y a eu droit.
Renzaburô avait eu du mal à contenir la rage qui bouillonnait en lui. Tout son plan était tombé à l'eau. S'il se voyait gagnant qu'importe l'issue de cette ordalie savamment orchestrée, il ne s'était douté à aucun moment que son petit-fils provoque une situation de match nul. Pire encore, l'annonce de l'ostracisation d'un partisan de son camp ne fit que renforcer l'ire qui l'anima si tôt la rencontre avortée. Son hostilité envers la politique plus ouverte de Shyko n'avait fait que grandir au gré des récents évènements.

Mais pour l'heure, Seika semblait bien étrangère à ces conflits internes qui germaient dans l'ombre. Passant du coq à l'âne, elle lança un nashi de sa sacoche vers le lit de Shitekka. Avec ses bras endoloris, le bâtard se saisit du fruit, qu'il conserva sur sa table de chevet. Une fois encore, la dame de fer soupira, mais cette fois-ci pour dissimuler ses intentions, alors qu'elle détourna son regard de celui de l'Urumi.


Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] 240?cb=20141027145716
Faut qu'tu manges pour reprendre des forces. Sinon tu vas encore te faire tartiner le cul par le prochain sac d'os qu'on va t'envoyer au duel.
… merci.
Il se rappela alors des propos de Shyko. Le duel ne s'arrêterait pas sur cet incident. Tôt ou tard, Shitekka serait alors amené à faire ses preuves, une fois encore, sur cette arène où le sang de nombre de ses pairs avait teinté d'écarlate le sable nivescent. Mais pour le moment, l'heure était à la récupération. Sous l’œil furibond mais attentionné de Seika. Pour Shitekka, la scène était toute particulière: il avait l'impression d'inverser les rôles. C'était lui d'ordinaire qui rendait visite à sa mère à l'hôpital. Aujourd'hui, c'était à son tour de jouer le patient, avec pour visiteur une parente qui ressemblait énormément à Aya.

_________________


Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Mer 30 Jan 2019 - 20:32
www

Avec du recul, Sesshū ne savait plus vraiment pour quoi il s’était dressé face à la bavure du conservateur Kaguya lors de l’Agni Kai. Était-ce véritablement son rôle ? Pouvait-il se permettre ce genre de caprices ? Afin de légitimer son acte, l’augure se permit de suivre l’impur blessé jusqu’au centre hospitalier de Kiri, où de nombreux frères et sœurs occupaient le rôle de médecin, et ce grâce à leur connaissance experte du corps humain.

L’anti-chambre croulait de monde. D’aucuns voulaient « rendre visite » au bâtard ayant fait preuve d’une si pure maîtrise du Shikotsumyaku, mais peu d’entre eux se laissaient guider par de bonnes intentions. Dans le lot, Sesshū repéra les visages familiers de conservateurs extrémistes. Par chance, ces derniers n’obtinrent pas l’aval du personnel de l’établissement, et durent rebrousser chemin non sans cracher leur mécontentement.

Bonjour, Hôji.
— Sesshū, tu tombes vraiment mal. Les vautours se sont donnés rendez-vous !
J’aimerais parler au pupille du patriarche, si possible.
— C’est en rapport avec l’Agni Kai ? J’ai eu vent de ta prestation…
Notre frère a besoin de tout le soutien disponible.

L’hôte d’accueil hésita visiblement. Les traits de son visage, tiraillé par le doute, trahissaient une lutte intestine entre ses pensées. Il jeta enfin un coup d’œil à la foule d’enfants de l’os ; et désigna un couloir du regard pour inviter l’augure à s’y diriger.

— Quatrième chambre. Ne me le fais pas regretter, s’il te plaît.
Je te revaudrais ça.

Sesshū s’enfonça dès lors dans les entrailles de l’hôpital. Les mains jointes derrière son dos, l’échine bien droite, les épaules dressées, le regard à l’horizon, il foula ce royaume de martyrs à la recherche d’un de ses anges.

Jusqu’à arriver à la fameuse chambre où il était censé reposer.

Le Kaguya dévoila sa silhouette dans l’embrasure de la porte puis, sans insister, frappa trois fois contre celle-ci. De là où il se situait, Shitekka put sans doute reconnaître son allure familière. Que ce fut grâce à l’Agni Kai, ou à la petitesse du domaine Kaguya.

_________________

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Mer 30 Jan 2019 - 22:49
Ce jour-là, l'apprentie apothicaire travaillait à l'hôpital afin d'approfondir ses connaissances. Un travail totalement bénévole, donc, puisqu'elle le faisait à sa propre demande. Chaque jour elle en apprenait un peu plus sur le métier d'eisei-nin. Étant totalement dépourvue de facultés en matière de ninjutsu, elle était dans l'incapacité de reproduire leurs gestes. En revanche, elle faisait l'acquisition d'autres compétences ne nécessitant pas de malaxer son chakra. Changer les pansements, écouter patiemment les patients et effectuer des gestes simples étaient des choses dans ses cordes.

Par trois fois la jeune femme avait vu des victimes d'attaques sans rien pouvoir faire pour les aider. Elle avait aussi eu l'occasion de soutenir une eisei-nin lors de sa venue à l'orphelinat. Peu à peu, l'idée de s'orienter dans cette voie avait germé et était devenue plus concrète lors de la discussion qu'elle avait eue avec Shiori, après lui avoir redonné la hache qui avait été la cause de tant de blessés. Akane lui avait exposé ses idées afin d'aider Kiri, et plus particulièrement ses habitants. Et sa sensei avait approuvé, lui donnant en charge le projet de créer un jardin médicinal afin de pouvoir fournir tout le village en soins de base via la créations d'antidotes et de toute substance médicale préparée à l'avance. Ce qui soulagerait les eisei-nins, les laissant ainsi s'occuper des cas les plus graves.

Vouloir soutenir les médecins l'avait naturellement menée dans cette voie. Et au delà de sa connaissance des plantes qu'elle approfondissait régulièrement, elle s'était donc tournée vers l'hôpital pour compléter sa formation. Sa tâche du moment était de préparer les pilules pour les patients. Elle lisait les ordonnances et mettait les petits contenants dans la boîte adaptée. Le nom sur l'une des demandes lui était familier. Kaguya Shitekka ? Que faisait-il ici ? Elle ne le connaissait pas beaucoup, mais avait déjà eu l'occasion d'effectuer une mission avec lui. Par la suite, ils s'étaient vus plusieurs fois lorsque Saji leur avait donné des cours d'écriture, et elle l'appréciait. Elle s'empara des anti-douleurs et prévint son supérieur qu'elle partait voir le patient en question.

Dans les couloirs, elle entendit quelques conversations. Il était question d'une bagarre au sein du clan Kaguya, et d'un « Agni Kai ». Ne faisant pas partie d'un quelconque clan, elle n'avait strictement aucune idée de ce dont il pouvait s'agir. Peut-être qu'il pourrait lui en dire plus. Mais ce qui lui importait actuellement, était sa santé. S'il se trouvait à l'hôpital, c'était plutôt mauvais signe. Hâtant le pas, elle se dirigea vers la porte de sa chambre. À temps pour voir quelqu'un y frapper. Elle hésita alors, se demandant si elle ne devait pas revenir plus tard. Puis opta pour la sociabilisation. Elle allait devoir s'y faire...

La sauvageonne s'approcha donc de l'inconnu et lui fit un signe de tête afin de le saluer. Avant d'attendre à son tour l'invitation du Kaguya blessé, afin de pouvoir entrer dans sa chambre et vérifier son état de santé. À vrai dire, ça l’inquiétait. Accepterait-il sa présence ? C'était moins sûr. Ils n'étaient pas très proches, loin de là. Et s'il la repoussait, elle pourrait tout de même prendre de ses nouvelles sans aller le voir pour autant. Comme elle l'avait fait lors de l'hospitalisation de Saji, quand elle avait cru qu'il ne voulait pas de sa présence à ses côtés. Dire qu'elle aurait pu lui rendre visite lors de ses trois semaines d'hospitalisation, si elle avait su. Si elle avait osé s'imposer. Au moins, cette fois-ci, elle n'aurait pas de regrets et aurait essayé. Restait à voir la réaction de Shitekka.

_________________
Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Dim 3 Fév 2019 - 14:57
Shitekka avait désormais la présence singulière de Seika pour l'accompagner dans sa convalescence. Outre sa génitrice, c'était bien là la seule membre de sa famille maternelle a bien vouloir de lui dans cet hôpital, alors tenu en grande partie par les Kaguya. Le Genin resta silencieux, paisiblement installé dans ses draps, alors qu'il observait sa tante. Il était bien incapable de la comprendre. Elle avait un caractère farouche, avec un langage très cru. Il savait aussi qu'elle partageait les idéaux conservateurs de son père, Renzaburô. Pourtant, elle se trouvait à ses côtés, veillant étrangement à son rétablissement.

Il n'eut pas le temps de repenser à sa mère et de dresser le parallèle entre les deux sœurs ainsi que sur le lien qui les connectait quand on toqua à sa porte. Le blessé fut surpris de ce bruit, alors que les infirmières étaient passées plus tôt pour faire le bilan quotidien et pour changer ses bandages. Il marqua un bref moment d'hésitation entre le bruit et sa réponse, avant d'inviter la présence à se manifester dans sa chambre. La surprise ne fut que plus grande, alors que deux silhouettes firent leur apparition. La première était celle d'une kunoichi qui n'était pas étrangère pour Shitekka. Elle avait connu l'Urumi pour la première fois lors d'une mission de rang C où à deux, ils durent infiltrer un réseau criminel étendant ses racines au port Naragasa. Par la suite, ils furent amenés à se retrouver à plusieurs reprises lors de cours d'écriture dirigés par une connaissance commune: Nobuatsu Saji.

« Bonjour Akane. Quel bon vent vous amène ici ? marmonna de son mieux Shitekka d'une voix fatiguée, pourtant enthousiaste à l'idée de voir une connaissance en ces lieux. »
Sans avoir le temps d'espérer une réponse, l'alité put compter sur une intervention de sa tante. Cette dernière dévisagea assez succinctement la susnommée Akane avant de lancer sans retenue:
« Tiens, tu m'avais pas présenté encore ta copine Shitekka ! (Un coup d’œil plus avisé de la Kaguya par rapport à son neveu put voir le pilulier que tenait Akane entre ses mains ainsi que sa blouse, mettant à jour son rôle dans l'hôpital) Oh. Autant pour moi. Ta copine doit plutôt se cacher parmi l'un de tes deux bandages, tout compte fait. »
Un nouveau vent de silence s'installa dans la pièce, alors que Shitekka jeta un œil au second invité. Si au prime abord, sa crinière opalescente ne lui disait guère rien, outre une ascendance possible avec sa famille maternelle, un souvenir récent lui permit de lever le voile sur son identité. Il se rappela dès lors de son duel de la veille, et de l'intervention peu fructueuse du Kaguya qui lui faisait dorénavant face. À cet égard, il se permit de reprendre la parole en mettant en évidence ses bras parcourus de bandages.
« Désolé, mais comme vous pouvez le voir, aujourd'hui n'est pas vraiment le meilleur moment pour que je puisse faire une démonstration du Karamatsu no Mai. »
Son sourire sarcastique se referma, alors qu'il se replongea un nouvel instant dans son souvenir de la veille. Malgré la demande de la veille sur l'arène que formula le quidam qui lui faisait face, impossible pour Shitekka de se rappeler de son nom. La raison était pourtant bien simple: ce dernier ne s'était pas encore présenté.
« Puis-je savoir à qui ai-je l'affaire ? »
Son ton ne se voulait pas inquisiteur. La fatigue l'en aurait empêché de toute manière. Malgré ses différentes incursions dans le domaine, et ses multiples interactions avec les membres de son clan, Shitekka n'avait pas encore rencontré toute la diversité des ninjas composant la famille aux os de guerre. Il lui paraissait donc tout à fait naturel que la personne lui faisant l'honneur de sa visite se présente afin qu'il puisse associer un nom à ce visage qui, à l'image de ses parents, accordait une importance capitale au respect des traditions claniques.

_________________


Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Dim 3 Fév 2019 - 16:12
www

La scène réchauffa le cœur de Sesshū. Au vu de la réputation du bâtard, harcelé par les reproches des conservateurs du clan, l’augure jaugeait qu’il subissait une triste situation. Mais ce n’était pas le cas. L’entourage de Shitekka le soutenait durant son épopée ; et ce devait être grâce à ces piliers qu’il n’avait chu à l’Agni Kai. La démarche de Sesshū, venu pour le guider à travers l’obscurité, s’effritait sous ses pieds. Mais elle n’en devint pas caduque pour autant. Il y avait là l’occasion de tisser des liens, d’apprendre à connaître son frère, d’échanger des tranches de vie afin de gorger son âme d’expérience.

Je me nomme Sesshū, se présenta-t-il d’une révérence. Et non, je ne vous demanderais pas la démonstration de la Danse du Mélèze. Ce n’était qu’une astuce pour piéger les réfractaires à l’évolution à leur propre jeu. Je suis conscient que vous avez dépassé ce modeste niveau. L'exécution de votre dernière technique était stupéfiante.

Le Kaguya s’enquit de répliquer sa révérence à la certaine « Akane » l’ayant rejoint, et la tante du jeune bâtard qu'il s'interdit d'oublier.

Un plaisir de vous rencontrer – tous les trois.

Sesshū profita de ce bref éclat d’intérêt pour légitimer sa présence en ces lieux.

Mon apparition peut vous paraître étrange, mais je tenais à vous offrir personnellement mon soutien. Parmi toutes les lubies de notre clan, l’entraide fraternelle trône en maître.

_________________

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] UfV1OWm


Dernière édition par Kaguya Sesshū le Mer 6 Fév 2019 - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Dim 3 Fév 2019 - 23:57
Ils furent invités à entrer, et Akane fut la première à franchir le pas de la porte. Shitekka était bien à l'intérieur, dans son lit. Il semblait fatigué, et une femme inconnue était à ses côtés. Tant mieux s'il avait de la compagnie, et ne passait pas son séjour seul. Il prit la parole pour lui demander ce qui l'amenait. Effectivement, ils n'étaient pas forcément amis, mais elle voulait tout de même s'enquérir de son état. Cependant elle n'eut pas le temps de lui répondre que la femme à ses côtés la dévisagea, avant de suggérer qu'elle et Shitekka étaient ensemble. Akane jeta un regard au balafré, espérant sans doute une quelconque aide de sa part avant de le reporter sur sa tante, qui reprenait la parole. Elle se rendit compte de son erreur, avant de suggérer cette fois autre chose, qui plongea la pièce dans le silence. Et le malaise.

Qui fut rompu par l’alité, s'adressant cette fois-ci à celui qui était entré en même temps qu'elle-même. La métamorphe suivait l'échange, mais n'y comprenait pas grand chose. Des mots lui échappaient. Elle saisit toutefois qu'il s'agissait certainement d'une histoire de clan, dont elle se sentait étrangère. Un peu gênée d'être parmi trois Kaguya, elle resta dans le silence, cherchant sans doute à se faire oublier. Car elle se doutait que l'autre femme présente dans la pièce devait également en être une, à en juger par sa familiarité avec Shitekka.


- « De même. »

Elle s'inclina à son tour afin de saluer l'inconnu, mimant ses gestes. Avant de jeter un coup d’œil à Shitekka, comme pour savoir si elle ne faisait pas de bourde et suivait bien le protocole qu'elle ne connaissait pas. Ce qui lui fit penser à la fin de la prise de parole du dénommé Sesshû qu'elle n'avait toujours pas dit la raison de sa présence, bien trop occupée à se faire oublier. Elle s'avança donc vers le blessé, avant de lui tendre les pilules.

- « Oh, tenez, c'est contre la douleur. »

Elle observa ses bandages, se demandant bien ce qu'il pouvait lui être arrivé. Mais elle n'était pas sûre que ça la regarde.

- « J'étais en train de préparer les médicaments pour les malades quand j'ai vu votre nom. J'espère que ça ne vous dérange pas que je vienne vous voir. »

Un instant d'hésitation, avant de poursuivre.

- « Vous avez besoin d'autre chose ? »

Elle jeta un coup d’œil à la pièce, avant d'aller chercher une carafe et un verre posés un peu plus loin afin de lui amener à portée. Et de reculer de nouveau. Finalement, c'était peut-être tout aussi bien de ne pas avoir de capacités en ninjutsu. Elle aurait eu du mal à être eisei-nin et s'imposer. Elle préférait largement rester seule dans son coin à préparer des choses plutôt que d'être au centre de l'attention.

_________________
Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Mer 6 Fév 2019 - 11:38
Shitekka n’était guère habitué à gérer la conversation avec autant de monde à la fois. Dans sa petite chambre d’hôpital, voilà qu’il accueillait la présence de trois visiteurs. Il y avait tout d’abord sa tante, Seika Kaguya, qui était arrivée la première. Après lui avoir remonté les bretelles, elle s’était apaisée et trônait sur sa chaise, dos à la fenêtre, tandis qu’elle veillait sur son neveu. Arrivèrent par la suite deux autres invités : Akane, qui semblait apporter quelque chose pour le convalescent, suivi d’un autre Kaguya, le dénommé Sesshū.

Curieusement, la tante de Shitekka resta bien silencieuse lorsque le troisième Kaguya fit son apparition dans la pièce et se présenta, identité comme intentions. Peut-être qu’elle connaissait auparavant le jeune homme, et qu’elle le considérait comme un guerrier Kaguya, la faisant abstenir de toute remarque inconsidérée à son encontre. Elle resta alors les bras croisés, tandis qu’elle jetait son dévolu sur Akane.

« Enchanté également, Sesshū. Ravi de pouvoir trouver un soutien parmi ce clan qui semble-t-il a eu du mal avec ma récente prestation en public. »
Seika ne manqua pas de lui lancer des éclairs depuis ses yeux incandescents, tout en restant silencieuse. Bien qu’il n’était guère investi des valeurs les plus saines de son clan, Shitekka apprécia toutefois le support de ce Kaguya qui l’avait complimenté sur sa performance de la veille. À l’exception de son sensei, Shyko, et de sa mère, Aya, il n’avait jusqu’à présent peu de soutien au sein de sa famille maternelle.
« J’espère néanmoins que cette main tendue ne se retournera pas contre vous. J’ai pu apprendre à mes dépends que mon duel représentait des enjeux qui dépassaient de loin ma simple appartenance au clan. Certains Kaguya sont aussi dangereux sur le champ de bataille que dans l’ombre. »
Il avait parlé de ses conflits avec Renzaburô, son grand-père paternel plus ou moins ouvertement en la présence de sa fille. Ses iris ambrés étouffèrent alors avec un air froid toute flamme qui brûlait dans le regard de Seika. S’il n’avait aucune aspiration à s’intégrer dans les machinations claniques, il révulsait néanmoins les tensions qui déchiraient ce clan. Au sein du kotan, Shitekka avait appris à vivre en communion avec la nature mais aussi avec les siens. Il lui paraissait déraisonné de vivre par la suite dans un clan tiraillé par ses idéaux, alors que ces derniers se vantaient d’occuper une place importante dans l’histoire de l’archipel. Seika devait alors comprendre le point de vue de son neveu, elle-même ayant du mal à trouver sa place tout en étant la fille d’un farouche Kaguya, parmi les plus conservateurs de la famille.

Par la suite, il considéra Akane, alors restée silencieuse jusque là. Elle venait de lui tendre quelques cachets, des antidouleurs selon ses propos. Avec ses mains bandées jusqu’aux extrémités, le Kaguya accepta les médicaments et les posa à côté du fruit précédemment offert par sa tante.

« Je vous remercie Akane. Les médecins ici m’ont … "habitué" à la douleur de mes blessures. Mais si jamais elle vient à s’intensifier, je n’hésiterai pas à prendre ces médicaments. »
La kunoichi expliqua par la suite la raison de sa venue ici. Elle travaillait ici et avait découvert la présence de Shitekka en ces lieux. Fidèle à elle-même, Akane fit montre de son caractère réservé, alors qu’elle se mettait en retrait dans la chambre et espérait ne pas troubler le repos de son interlocuteur. Face à cette visite supplémentaire comblant le vide de sa chambre d’hôpital, Shitekka était au contraire content de retrouver un visage familier. Pour autant, il comprenait que pour la kunoichi, s’imposer au milieu de trois Kaguya et des conflits internes déchirant leur clan paraissait délicat. Les mains entremêlées, il se tourna alors vers sa camarade d’écriture.
« Je ne savais pas que vous travailliez à l’hôpital, Akane. Vous êtes ce qu’on appelle une ninja médecin ? »
A la question de savoir s’il désirait autre chose, Shitekka répondit très indirectement en s’intéressant davantage à son interlocutrice. Leurs rencontres s’étaient toujours déroulées dans un calme olympien et dans un cadre très professionnel, ou studieux lorsque Saji leur enseignait l’art de l’écriture. Le sang-mêlé désira dès lors lever davantage le voile de mystère qui recouvrait la kunoichi.

_________________


Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Jeu 7 Fév 2019 - 11:02
www

Sesshū se sentit de trop. En prenant la décision de venir apporter son soutien au bâtard du clan, il s’imaginait converser avec lui en tête à tête, dans un contexte calme, posé, où les deux maîtres du Shikotsumyaku purent apprendre à se connaître et se lier de fraternité. Mais il n’en était rien. Kaguya Shitekka avait, semblait-il, le don de s’entourer de bonnes personnes – et c’était peut-être là sa plus grande faculté. Nul doute qu’il allait devenir un pion majeur sur l’échiquier d’os. Peut-être le roi en personne…

L’augure viserait alors la place du fou.

Nos frères se rendront compte de leur erreur. La colère les aveugle, mais interrompre l’Agni Kai remet en cause leurs propres idéaux. Comment se battre du côté de la « Conservation » lorsqu’on se met ainsi en travers des traditions ?

Les yeux de Sesshū se promenèrent sur le visage de sa consœur, parente vraisemblable du bâtard, afin d’y dénicher un signe d’aval. Elle maîtrisait le sujet tout autant que lui.

La décision a été confirmée : votre Agni Kai a été officiellement reporté par Shyko. De nombreux candidats se bousculent pour vous refuser le droit de baptême, mais vous avez toutefois le potentiel de devenir un protecteur du clan. Laissez-moi vous aguerrir pour ne leur laisser aucune chance. Je vous fais don de ma compagnie et de mon temps. Vous avez des années de duels fratricides à rattraper, après tout.

Le Kaguya ne prit le temps de s’installer dans la chambre ; mais se prépara déjà à partir.

Je ne vous imposerais pas davantage ma présence. Vous avez sûrement des tas de choses à vous dire, dit-il en désignant Akane. Venez me retrouver au domaine. De même pour vous, si le cœur vous en dit, lança-t-il à ses consœurs Kirijins. Je préparerais le thé.

Et de la même manière que lorsqu'il était arrivé, Sesshū composa une révérence.

_________________

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Lun 11 Fév 2019 - 17:24
Visiblement, Akane était la seule non Kaguya de la pièce. Non seulement elle n'était pas de leur clan et se sentait déjà étrangère, mais de plus ils discutaient de choses qui ne la concernaient pas. Le regard inquisiteur de la femme - qui ne s'était pas présentée - posé sur elle ne faisait qu'accentuer son malaise. Elle cherchait tout de même à ne pas le montrer, puisqu'il faudrait bien qu'elle s’habitue à ce genre de situations, et se concentra sur Shitekka. Puisque après tout, c'était lui qu'elle était venue voir.

Certaines de ses paroles concernant le clan Kaguya la laissèrent cependant songeuse. Elle n'avait aucune idée de pourquoi Shitekka avait dû se battre – certainement un rapport avec cet « Agni kai » - mais il semblerait que ça ait divisé le clan en deux. Et surtout, il disait que certaines personnes étaient dangereuses dans l'ombre. Comment pouvait-on se vouloir du mal au sein de la même famille ? Comment faire front commun contre quelqu'un quand ils n'étaient même pas fichus d'être amicaux entre eux ? Le balafré avait pourtant du soutien, notamment en la personne de Sesshû, qui venait prendre de ses nouvelles. Elle ne le connaissait pas, mais lui fit une bonne impression. Même si sa façon de parler et de se comporter donnait l'idée qu'il était certainement de haute lignée, ou quelque chose approchant.

Le balafré accepta les anti douleurs mais ne les prit pas tout de suite pour autant. Il les mit de côté pour plus tard, si la douleur devenait moins supportable. Puis il s'intéressa à elle, s'interrogeant sur sa présence à l'hôpital. Tournant la tête de droite à gauche, elle lui répondit :


- « Non, je n'en ai pas les... Capacités. »

S'il avait été seul, peut-être lui aurait-il expliqué. Mais dire devant trois personnes qu'elle était incapable de faire usage du ninjutsu était quelque peu gênant. De plus, ça ne risquait pas de lui attirer la sympathie de ses si fiers semblables, d'avoir une connaissance si... Faible.

- « Je m'intéresse aux propriétés des plantes, et à l'usage médical que l'on peut en faire. Comme pour ces anti douleurs, par exemple. C'est plus du travail de préparation que du soin à proprement parler. Mais si ça peut soulager les eisei-nin et leur éviter l'usage du chakra pour le réserver aux cas les plus graves, alors tant mieux. Actuellement je suis encore en train d'apprendre, et j'imagine que j'en apprendrais toute ma vie. Mais c'est pour ça que je suis ici aujourd'hui, pour voir comment travaillent les eisei-nin et si je peux les aider un peu. »

Sa voie et ses capacités la menaient davantage vers un rôle de soutien, d'infirmière, que de médecin à proprement dit. Celle qui agit dans l'ombre et laisse meilleur qu'elle récolter les lauriers – dont elle ne souhaitait pas -. Sesshû qui devait lui aussi ne pas se sentir à l'aise, et n'avait pas l'air de connaître personnellement Shitekka, prit congé d'eux. Tout en leur proposant s'ils le voulaient de venir prendre un thé chez lui. Akane allait rarement chez les gens, mais se souvenait très bien du thé offert par Shyko. Si celui de cet homme là était aussi préparé avec les plantes de leur réserve Kaguya, alors il promettait d'être bon. Mais même si l'idée était alléchante, elle n'avait aucune raison de plus que celle-ci pour se rendre chez lui.

- « Merci, c'est très aimable à vous. »

Il faudrait vraiment qu'elle aille demander à aller visiter ce jardin privé. Surtout maintenant qu'elle avait ce projet de jardin médicinal à mettre en place. Peut-être que les Kaguya auraient quelques graines ou plants à lui donner ? C'était une possibilité. Elle reporta son attention sur Shitekka et observa ses bras couverts de bandages, se demandant bien tout de même comment deux personnes d'un même clan pouvaient arriver à se battre de cette façon, qu'il s'agisse de tradition ou non.

_________________
Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 15:58
Loin du silence de la convalescence, Shitekka conversait à présent avec deux invités surprises. Aux côtés de Sesshū, il abordait le sujet sensible des divergences politiques au sein de leur clan. Sous l’œil attentif d’une farouche représentante du camp des traditionalistes, Shitekka et Sesshū se plaçaient en retrait dans ce conflit. Le balafré fut satisfait de constater la maturité de son comparse, qui critiquait les actes de ses pairs allant en contradiction avec leurs idéaux. Mieux encore, le cousin de Shitekka proposa son soutien en vu des jours à venir, et notamment de la prochaine ordalie par le combat qui attendait le chasseur.
« Votre aide ne sera pas de refus pour me préparer au prochain Agni Kai. Merci Sesshū. »
Sa réponse était courte, contrairement à l’intervention de son parent. Mais Shitekka restait convalescent et fatigué par conséquent. Par ailleurs, bien que cette main tenue fût une bénédiction pour lui, le Genin restait peu enclin à s’immiscer dans la vie de son clan. S’il restait conscient que pour subsister en tant que membre du clan, il devait prouver sa valeur dans un combat singulier, ce n’était pas pour autant qu’il appréciait l’idée. Suite à cet échange, Sesshū tira sa révérence et quitta la pièce pour laisser plus de tranquillité auprès de son champion.

Le convalescent se retrouva alors face à une camarade dans l’art de l’écriture : Akane. Heureux de retrouver une connaissance dans cet hôpital qui ne lui inspirait guère confiance, il souhaitait discuter plus longuement avec la kunoichi, alors travaillant pour le compte du centre hospitalier. À ce sujet, elle précisa son rôle au sein de l’établissement médical : bien loin de jouir du statut d’Eiseinin, qu’elle ne convoitait pas, elle adoptait plutôt une approche pharmacologique auprès des plantes.

Si l’herboriste observait avec attention les bandages du Kaguya, elle n’osa pas en demander l’origine. C’était sans compter sur Seika qui se leva, assistant à la scène en silence depuis tout à l’heure, et jeta une de ses remarques cinglantes auprès de son neveu tout en quittant à son tour la chambre.

« Vas-y, tu peux lui dire comment t’as fini à l’hosto, c’est un secret pour personne, surtout ici. Moi, j’vais m’chercher un truc à boire. Tu veux quelque chose ? »
Toujours aussi déstabilisé par la prose directe de sa tante, Shitekka hocha timidement la tête. Pour une raison qui lui échappait, elle n’avait pas même osé faire la proposition auprès d’Akane avant de disparaître de la chambre. Il se contenta dès lors de soupirer intérieurement tout en la remerciant de prolonger naturellement la conversation.
« Il existe une tradition que certains appellent l’Agni Kai. En gros, deux membres du clan se charcutent en public pour prouver leur valeur en tant que Kaguya. Et tant que bâtard du clan, j’étais le candidat rêvé pour en faire partie, histoire de jouer le jeu de certains conservateurs. »
Parmi les personnes auxquels il se référait, il pensait bien entendu à son propre grand-père, Renzaburō. Le Démon Blanc n’avait accordé depuis aucune pitié à l’égard de son rejeton indigne. Nul doute que d’autres partisans du camp de son grand-père s’opposaient tout aussi farouchement à l’intégration de Shitekka au sein du clan. Ce dernier observa une nouvelle fois ses bandages, et visualisa par la douleur la forme de ses blessures.
« Le Kaguya qu’ils ont choisi de mettre en face n’a pas été tendre avec moi. Lui, il voulait clairement faire bonne impression parmi les siens… »
Son léger rire sarcastique fut vite rattrapé par un pic de douleur venant de ses plaies. À cet égard, il considéra les pilules que lui avaient offert plus tôt la kunoichi et songea à en consommer une si la douleur venait à repartir de plus belle.

_________________


Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Ven 22 Fév 2019 - 21:55
La femme probablement Kaguya quitta la pièce à son tour, prétextant aller chercher à boire pour elle ainsi que Shitekka. La carafe d'eau que la Yasei avait rapprochée de l'alité n'avait pas obtenu beaucoup de succès. Elle ne s'en offusqua pas, comprenant bien que celle qui venait de franchir la porte cherchait juste à les laisser seuls. Elle espérait juste qu'elle ne se méprenait pas sur la nature de leur relation. Même si au fond, cela importait peu.

Akane se rapprocha du blessé, tout en restant tout de même à une distance raisonnable, afin de pouvoir discuter tranquillement tous les deux. Il expliqua la raison de ses blessures, et elle l'écouta avec attention. D'après les mots qu'il employait, il n'avait pas l'air vraiment d'accord avec ce qu'il s'était passé. Et elle ne pouvait que le comprendre. Elle non plus n'aurait pas apprécié de devoir faire ce genre de choses, surtout dans l'unique but d'amuser la galerie. Si bien que lorsqu'il se tut, elle soupira.


- « On m'avait expliqué que s'il y avait des quartiers réservés au clans fondateurs, c'était pour se préserver des autres et pouvoir être au moins solidaires entre membres d'une même famille. »

Un peu dépitée, son regard descendit de nouveau sur les bandages de Shitekka. C'était ce que lui avait expliqué Kuzan lorsqu'elle lui avait posé la question sur la raison de ces quartiers réservés, au lieu de se fondre dans Kiri comme les autres. Mais il était vrai qu'il avait aussi ajouté que l'Homme était en permanence en quête de pouvoir. C'était certainement ce que cherchaient ces conservateurs, via la réputation guerrière des Kaguya.

- « Vous n'êtes pas un Kaguya pur souche, Shitekka ? J'imagine que dans un clan comme celui-ci, ça ne doit pas être très bien vu. »

Même s'il y avait heureusement des personnes qui ne pensaient pas la même chose. Wutu-Fuku et Shyko semblaient bien plus ouverts que les rumeurs qu'elle pouvait entendre sur ce clan. Des rumeurs qui n'en étaient pas tant que ça, au vu de ce qu'elle pouvait constater aujourd'hui. La métamorphe désirait apporter son soutien au jeune homme, mais n'avait guère l'habitude de ce genre de relations humaines. Alors ne sachant pas quoi rajouter de plus, elle prit simplement place sur l'autre fauteuil présent dans la pièce, laissant le premier disponible pour la femme quand elle reviendrait. Et fit un mouvement vers ce qu'elle lui avait apporté.

- « Vous pouvez en prendre, elle n'est pas là pour le voir. Je vous en amènerait d'autres en dehors des horaires de visites, si vous voulez. »

Elle ne savait pas trop si c'était pour ça qu'il n'en prenait pas, ou pour la raison qu'il avait évoquée à voix haute. Mais il était inutile qu'il souffre pour rien. Encore moins à cause d'un duel stupide qu'il n'avait pas demandé, pour un clan qu'il n'avait pas choisit.

_________________
Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Mer 6 Mar 2019 - 22:52
Si les bruits de couloir n’avaient jusqu’ici pas atteint les oreilles de l’aide-soignante de Kiri, le récit du Kaguya avait permis à présent à Akane d’être au courant de l’épreuve ayant lieu la veille. Sous motif d’une tradition séculaire, glorifiant les valeurs martiales du clan de l’os de guerre, Shitekka avait échangé les coups contre un semblable, un certain Shintaro. Pour prouver son sang, il devait le verser sur l’autel de sable blanc que constituait l’arène rituelle des Kaguya. Au vu des bandages recouvrant quasi-intégralement les deux bras du convalescent, l’Urumi aurait pu se vanter d’avoir accompli sa part du contrat. Et pourtant… le duel rituel répondait à des codes bien précis, et sous couvert de briser la mise en scène organisé par les forces conservatrices du clan, Shitekka se retrouva à devoir remettre à plus tard sa mise à l’épreuve.

Au vu de la réaction d’Akane, son appréciation de cette fameuse épreuve n’était guère de son goût, au même titre que celui auquel elle rendait visite. Ce dernier approuvait même intérieurement les propos de la kunoichi : les domaines claniques devaient permettre de consolider le lien familial, pas l’affûter dans le sang. Mais plutôt que de réagir, il se contenta de marquer un silence, sans quoi il n’y aurait aucun doute que le jeune homme se serait lancé dans une vive critique du clan qui pouvait à tout moment se retourner contre lui.

Il préféra à la place répondre à l’interrogation de la kunoichi, au sujet de ses origines. Shitekka fut étonné d’une telle question, lui qui affichait ouvertement son ascendance aborigène. Ses habits colorés aux motifs exotiques, ses divers ornements atypiques…à cela on pouvait ajouter son culte des esprits, sa langue et ses coutumes particulières. Mais Akane n’avait certainement pas eu l’occasion d’être témoin de tous ces aspects.

« Je suis Urumi avant d’être Kaguya, affirma fièrement Shitekka. J’ai grandi loin de Kiri, dans les terres du nord de Mizu en tant que chasseur dans un peuple qui n'a rien à voir avec celui qui domine le Yuukan. Ce n’est que récemment que le devoir m’a appelé en tant que Kaguya. »
Il étouffa un soupir en finissant sa phrase. Il repensa au sort de sa mère, au kotan dont il s’était séparé, et de la vie au rythme effréné qu’il menait à présent dans la Brume.
« C’est justement à cause de mon héritage Urumi que les Kaguya ont voulu me tester. »
Une fois encore, des bribes de souvenir de son combat avec Shintaro Kaguya ressurgirent. L’affrontement fut bref, mais intense, assez pour endommager péniblement Shitekka et le forcer au repos. En repensant à la fin du duel, une nouvelle crise de douleur parcourut ses deux bras. L’occasion de reconsidérer l’offre d’Akane, qui relança par ailleurs le sujet sur la table. Peu à l’aise avec les médicaments, et de manière générale la médecine du Yuukan, le Kaguya se laissa convaincre par les paroles d’Akane et se saisit d’un antidouleur avant de l’avaler. L’âpreté du médicament força son consommateur à s’éclaircir la gorge d’un verre d’eau qu’il se servit l’instant d’après. Son regard semblait remercier l’intervention de la kunoichi, tandis que l’effet contextuel associé à sa prise commençait à atténuer peu à peu sa souffrance.
« Merci Akane de votre aide. Votre soutien me sera utile, aussi bien pour la douleur que pour le moral. Je ne serai pas contre à l'idée d'avoir une visite autre qu'un Kaguya… »
Un sourire sarcastique se dessina sur son visage, alors qu'une quinte de toux le força bien vite à abandonner son ris.

_________________


Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Sam 16 Mar 2019 - 16:17
Shitekka était donc avant tout un chasseur, avant même d'être un shinobi et un Kaguya. Elle se fit la réflexion que le nom de son clan ressemblait étrangement à celui de Fuka, qui venait pour sa part du clan Umi, vivant dans le village Umimori. Shitekka pour sa part était Urumi. Deux clans vivant en harmonie avec la nature et qui portaient quasiment le même nom, ce n'était peut-être pas un hasard. Peut-être avaient-ils les mêmes origines ? La métamorphe qui n'avait pour l'instant toujours pas connaissance de l’origine de son propre nom laissa le blessé prendre la pilule et la parole. L'écoutant calmement sans l'interrompre, comme se devait de le faire un médecin avec son patient. Un peu gênée, la métamorphe lui adressa un sourire sincère.

- « De rien. Je suis contente de pouvoir me rendre utile. »

Car les occasions de l'être avaient été peu nombreuses depuis son arrivée à Kiri. Quant à sa réflexion concernant son clan, elle y répondit aussi.

- « Je pourrais repasser vous voir, si vous le souhaitez. Et en Kaguya s'il y a quelqu'un en qui vous pouvez avoir confiance, c'est Wutu-Fuku. Il n'aime pas vraiment cette violence caractéristique des autres membres. »

Il lui avait même avoué avoir été plutôt rejeté du clan pour ses idées pacifistes. Tout comme Shyko, dont elle hésita à donner le nom à Shitekka. Mais il était chef, donc c'était plus délicat. Et elle ne le connaissait moins que le premier. Qui lui avait déjà prouvé qu'elle pouvait lui faire confiance. Elle haussa les épaules.

- « Pour les autres, je ne sais pas. »

En dehors des Kaguya, sans doute faudrait-il qu'elle en informe Saji aussi, qu'il puisse venir lui rendre visite à son tour. Surtout s'il voulait voir des personnes autres que les membres du clan des os.

- « Donc... Vous viviez en pleine nature ? Avec d'autres personnes ? Ça doit être fantastique. »

Un sourire sur les lèvres, elle prit soudainement un air rêveur en songeant à ce que pouvait être cette vie-là. Vivre en harmonie avec les autres, humains comme animaux, avec des gens qui pensaient de la même façon que vous... C'était comme un rêve inaccessible, qu'elle atteignait parfois en s'évadant dans les livres parlant de ce sujet. Elle adorait en particulier ce genre de romans. Même si les livres pratiques lui apprenaient toujours des choses. Repensant à sa réflexion eue un peu plus tôt, elle reporta son attention sur Shitekka et reprit son habituelle expression sérieuse.

- « Avez-vous un lien particulier avec les animaux ? »

Si le clan Umi en avait un, peut-être que les Urumi aussi...

_________________
Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Mar 19 Mar 2019 - 23:08
Il avait suffi de faire sortir deux Kaguya de la salle pour que les langues se délient. Si jusqu’à présent Shitekka et Akane s’en tenaient à une relation des plus cordiales, presque professionnelle, la convalescence du premier avait permis d’ouvrir le dialogue. Après avoir enfin accepté son antidouleur, le patient put compter sur la galéniste pour avoir de la visite. Cette nouvelle réchauffa le cœur du Genin, qui espérait vraiment ne pas passer son séjour à l’hôpital à côtoyer uniquement ses confrères. Elle évoqua également le nom d’un de ses cousins : Wutu-Fuku. Son identité ne lui était pas anodine, aussi, lorsqu’elle se retrouva à court de personnes qui n’avaient rien à voir avec ses belliqueux apparentés, le Kirijin tint à apporter une précision à son sujet.
« J’ai déjà eu l’occasion de rencontrer Wutu-Fuku, au cours d’une mission. Effectivement, il n’a pas grand-chose à voir avec mes … cousins. »
Il fut difficile pour Shitekka de s’apparenter au clan Kaguya, et pourtant, ses os parlaient d’eux-mêmes. Pour autant, le membre de la lignée des guerriers de l’os put compter sur Akane pour vite changer de sujet de conversation. Cette dernière, plus intéressé par les origines aborigènes du balafré, interrogea le Genin en question au sujet de sa vie antérieure. Un thème qui convenait bien mieux au patient, toujours aussi nostalgique de l’époque où il vivait sur Saroruncasi de la chasse et de la pêche.
« Mon people vit en communion avec la nature. Nous la respectons, nous la vénérons, et nous puisons en elle ce qui est nécessaire à notre maintien. Je… je ne te cache pas que ma vie en tant qu’Urumi constitue la meilleure période de ma vie. Si le devoir ne m’appelait pas ici, je donnerai n’importe quoi pour pouvoir repartir parmi les miens… hésitant à se confier, il céda finalement Kiri est une cage pour moi, je me sens mal à l’aise ici depuis mon arrivée…»
S’il ne l’avait pas affirmé directement, ses propos faisaient eux écho au mode de vie des Yuukanjins. Contrairement à son peuple, ils avaient dompté la nature et les éléments pour fonder une civilisation qui entretenait son auto-destruction. Son innovation se développait pour prolonger la vie et faciliter la mort, douce illusion qu’était le monde shinobi. Mais Akane et Shitekka étaient bien loin de ces réflexions pessimistes. Eux deux partageaient un grand intérêt pour la vie sauvage, comme en témoignait la nouvelle interrogation de la galéniste à laquelle l’Urumi trouva presque immédiatement réponse.
« Les Urumi honorent les kamuys, les esprits qui garantissent l’équilibre de ce monde. Ils s’incarnent dans ce monde sous toutes les formes possibles : dans la flore, la faune et les éléments. Nous vénérons ainsi la nature dans son ensemble, bien que nous prêtons une attention particulière à Kim-un-kamuy, le kamuy-ours, l’un des kamuys les plus puissants, et à Sarorun-kamuy, le kamuy-grue qui est le gardien de notre île et des marais. »
Il y avait aussi Kotan-kor-kamuy, le gardien-hibou du kotan, auquel était fortement rattaché Shitekka, Hasinaw-uk-kamuy, la déesse de la chasse que priait les Urumis avant de partir en quête de gibier, mais aussi Aynurakkur, un dieu-héros descendu des cieux venus éduquer les Urumis… bref, toute une ribambelle d’esprits divins auxquels les Urumis accordaient une importance majeure dans leur quotidien. Devant son explication toute prête, le Kaguya eut un brin de nostalgie qui ressassa ses souvenirs les plus forts en tant que chasseur, mais l’antidouleur que lui confia Akane lui permit d’outrepasser la douleur qui en résulta.

_________________


Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Ven 22 Mar 2019 - 23:58
Il connaissait déjà le Kaguya qu'elle avait mentionné, cela lui permettrait de prendre plus facilement contact avec lui s'il le désirait. Peut-être cela l'aiderait-il aussi à lui faire plus aisément confiance. La suite de la conversation intéressait bien plus la métamorphe. C'était presque avec des étoiles dans les yeux qu'elle écoutait l'Urumi parler de son « people ». Un peuple vivant en harmonie avec la nature ! Comme dans le roman des fleurs du feu, sauf qu'ici il s'agissait de quelque chose de bien réel. Dans un petit coin de son esprit, elle avait l'infime espoir de vivre un jour de cette façon. D'être avec un peuple qui l'accepterait complètement, et avec qui elle partagerait le même goût de la vie en extérieur.

Malheureusement, elle avait toujours vécu sous les ordres de quelqu'un. Que ce soit sous ceux de son père ou ceux de Kiri. Et même pendant les quelques années qu'elle avait vécues seule, elle n'avait pas été complètement libre puisqu'elle était alors en fuite et traquée. Sa seule solution avait été d'offrir ses services à Kiri, faisant ainsi une croix sur sa liberté à jamais perdue. Et elle fut soulagée d'entendre Shitekka dire ce qu'il avait sur le cœur concernant le village caché – que tous les ennemis trouvaient.


- « Oui, moi aussi. C'est comme une prison à ciel ouvert. »

Enfermée entre des murs qu'elle n'avait pas eu le droit de franchir durant plusieurs mois. Elle adressa un sourire à son interlocuteur, ravie de trouver quelqu'un qui la comprenne. Elle n'avait jamais vraiment osé parler de ça à qui que ce soit. Et à qui aurait-elle pu le faire ? La Yasei ne se confiait pas à grand monde. Et encore moins si ça touchait sa seconde nature. Une seconde nature qu'elle avait espéré voir chez Shitekka, et qui était la raison pour laquelle elle avait posé cette question. Malheureusement, ce n'était visiblement pas le cas. Elle restait cependant très intéressée, et était curieuse d'en savoir plus sur ce peuple dont il faisait partie.

- « Donc, vous pensez que chaque forme que revêt la nature est une sorte de... Dieu ? »

N'ayant jamais cru en autre chose que la force de ses poings, ce concept lui était plutôt étranger.

- « Ou ce sont des esprit réels avec qui vous pouvez communiquer, et que vous respectez énormément ? »

L'idée l'intriguait. Est-ce qu'il pouvait sentir les esprits habitant chaque chose, tout comme celui qu'elle avait à l'intérieur d'elle-même? Est-ce que ça existait pour absolument tout ? Poussée par la curiosité, elle s'enhardit et le questionna de nouveau.

- « Est-ce que vous sentez des kamuys par exemple, dans cette pièce ? Est-ce que certains sont des félins ? Ils peuvent communiquer entre eux ? Vous êtes nombreux dans votre peuple ? Est-ce qu'il y en a d'autres, qui vivent en harmonie avec la nature comme vous ? »

Se rendant compte qu'elle parlait soudainement beaucoup trop, elle parut gênée.

- « Hum, désolée. Vous n'êtes pas obligé de répondre. »

Harceler un alité de questions n'était sans doute pas le bon moyen pour lui de se reposer.

_________________
Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Dim 24 Mar 2019 - 18:15
Aborder la question des sorties hors du village était un sujet sensible. Même pour Shitekka, dont la langue était parfois bien acérée, ce dernier restait bien conscient qu’il ne pouvait se permettre d’en parler à tout le monde. Pourtant, la situation se prêtait bien aux confidences et le Kaguya fut ravi de voir que sa complainte trouva écho chez la kunoichi. Il se retrouva dès lors à son tour dans les mots d’Akane, qui exprimait à son tour son mal-être, enfermé dans les murs invisibles de la Brume. L’expression employée par l’assistante médicale correspondait exactement au ressenti de l’Urumi : aussi loin que ses yeux lui permettaient de voir par delà Kiri, il n’en restait pas moins forcé de rester retranché dans son enceinte. La loi en place était sévère, mais appliquée avec rigueur au sein de la Brume. Ce qui n’était bien sûr pas du goût de Shitekka, habitué à errer dans la nature quand bon lui semblait.

Mais une fois encore, les sujets fâcheux furent vite mis de côté. Face aux premiers éléments de réponse apportés par Shitekka quant à l’existences des kamuys, la galéniste décida de surenchérir avec une cascade de nouvelles questions. Dérouté au prime abord, le patient se sentit presque gêné d’être envahi par autant d’interrogations au sujet des esprits qui peuplaient la nature et son quotidien. Cependant, l’intérêt que suscitait Akane ne déplaisait pas à Shitekka, bien au contraire. Souvent contrarié d’être le seul à honorer la présence des déités spirituelles, il apprécia cette fois-ci échanger en de bons termes à propos des kamuys. Alors, face à la pléthore de questions, le balafré laissa la galéniste s’exprimer et déballer son sac avant de prendre la parole. Lui permettant ainsi d’avoir toute la légitimité de s’étendre à son tour en explications.

« Oh, ce n’est rien. Après tout, ce n’est pas tous les jours que j’ai la chance de parler des kamuys avec quelqu’un d’autre. La plupart des gens ici me prennent pour un sauvage aux croyances primitives et ont peur d’aborder le sujet avec moi. »
Derrière son sourire cynique, Shitekka dissimulait la frustration d’un culte qui n’était pas respecté à sa juste valeur. Si son peuple s’évertuait à apprécier la nature et à puiser en elle ce qui lui était nécessaire, il s’exaspérait de son côté que les Yuukanjins bafouaient ce fragile équilibre à travers la guerre et l’exploitation des ressources. Mais le Kaguya ne disposait guère de l'énergie suffisante pour exprimer avec véhémence de ce fait. Il préféra alors revenir sur la pléthore de questionnements d'Akane.
« Ce qu'il faut retenir, c'est que les kamuys sont partout. Ils n'ont rien à voir avec ce que vous appelez "Dieu". Chaque concept de ce monde, qu'il soit vivant ou non, porte en lui l'énergie d'un kamuy. Tout comme il existe un kamuy de l'ours ou du héron, il existe un kamuy qui incarne cette carafe d'eau ou encore ce fruit. Les kamuys font le lien entre les différents constituants de ce monde par le biais du ramat, l'énergie qui les constitue. »
La gorge asséchée par toutes ses explications, le Kaguya marqua une courte pause le temps de prendre un verre d'eau. Après avoir dégluti la dernière gorgée d'eau, il poursuivit tout en posant son verre sur la table de chevet.
« Au delà de nos prières et cérémonies, il arrive parfois que nous nous adressions aux kamuys les plus puissants pour diverses raisons. Ceux-là sont les plus proches de ce que les yuukanjins appelleraient des dieux. Ce sont les tuskurs, qui parviennent à entrer en contact avec eux pour les consulter, demander leur aide, ou simplement échanger avec eux. Généralement, ce sont des femmes qui s'en chargent. Les hommes s'occupent plutôt des cérémonies et des sacrifices. Par contre, pour être honnête avec vous, j'aurais du mal à estimer le nombre de personnes qui constitue mon peuple. Nous sommes éparpillés au nord de Mizu, ça je le sais. Mais combien… »
Restait une dernière interrogation en suspens. Un doute que souleva Akane, qui voulait s'assurer de la présence de ces déités spirituelles jusque dans la chambre d'hôpital. En se concentrant, les yeux fermés, Shitekka tenait à sonder la pièce pour en ressentir le ramat qui circulait tout autour d'eux. Les mains levées, il s'arrêta face à la silhouette de la kunoichi. Lorsqu'il rouvrit ses yeux mordorés, son regard était empli de surprise.
« C'est étrange mais… je sens quelque chose de… félin, en vous. Comme si l'esprit d'un kamuy animal partageait ce corps et veillait sur vous. »
Décidément, pour Shitekka, sa vie au sein de Kiri allait de surprises en surprises. Autrefois, il fut confronté à un cas similaire, alors qu'il fit la connaissance d'Asayo Shinju, une assimilatrice de l'eau qu'il soupçonna d'être l'hôte de la Wakka-ush-kamuy, la Mère des Eaux.

_________________


Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Lun 25 Mar 2019 - 22:05
Shitekka ne semblait pas perturbé de la cascade de questions posées par Akane. Celle-ci était curieuse d'en savoir plus sur le bâtard, qu'elle côtoyait depuis plusieurs mois mais ne connaissait pas tant que cela. Et le fait qu'il soit proche de la nature intéressait beaucoup la métamorphe.Tout comme avec Saji, leurs rencontres étaient tout professionnelles et ils n'avaient pas encore prit le temps de discuter. Ils en avaient enfin l'occasion.

Elle écouta donc avec attention et curiosité les réponses de Shitekka à ses questions. Tout cela était nouveau pour elle. Et si parfois elle s'était effectivement posée la question de savoir si d'autres esprits habitaient librement le monde, elle ne s'était jamais vraiment penchée dessus. En réalité il y avait beaucoup de choses qui l'intriguaient, et elle était plutôt curieuse de nature. Mais ayant vécu dans un environnement l'empêchant de s’épanouir correctement, elle n'avait jamais pu assouvir sa soif de connaissances et avait tu tout cela dans un coin d'elle-même. Se contentant de se taire et d'obéir sagement, comme on le lui avait apprit. Si bien que c'était toujours timidement et hésitante qu'elle posait des questions, lorsqu'elle osait le faire. Et lorsqu'elle était assez en confiance avec la personne en face pour ça.

Et même si elle connaissait assez peu Shitekka personnellement, elle l'avait assez côtoyé pour oser le questionner. Ce qui ne semblait pas le gêner, au contraire. Il avait l'air ravi de répondre aux diverses questions. Le fait que ce soient les femmes qui se chargeaient d'avantage d'entrer en contact avec les kamuys les plus puissants était assez intéressant, du point de vue d'Akane. Qui se demandait alors s'il y avait une raison particulière à cela. Était-ce en rapport avec leurs lunes ? Il y avait des périodes plus propices à la spiritualité que d'autres, dans leurs cycles. Elle-même l'avait remarqué lors de ses séances de méditation, qui devenaient plus profondes lors de ses menstruations. Elle arrivait plus facilement à communiquer avec sa Bête lors de cette période.

Une Bête que semblait avoir perçue l'Urumi. Akane afficha une expression aussi surprise que celle de son interlocuteur. Il était vraiment lié aux esprits ? Et avait ressenti le sien, celui qu'elle avait en elle ? Elle détourna le regard, qu'elle tourna vers la porte. Hésitant à la prendre afin de se sortir de là. Puis reporta son attention sur Shitekka. Soudainement nerveuse, elle se leva pour regarder par la fenêtre. Plus pour se donner un temps de réflexion qu'autre chose. Puis revint s'asseoir sur la chaise et planta son regard dans celui du Kaguya. Mais elle eut beau l'observer, elle ne vit rien d'hostile chez lui.


- « Oui. J'ai effectivement un esprit félin qui veille sur moi. Il vit... En moi. »

Elle ne s'était pas vraiment attendue à ça lorsqu'elle lui avait posé la question de savoir s'il en ressentait alentours. Mais à bien y réfléchir, c'était plutôt logique. On pouvait effectivement nommer cela un kamuy.

- « C'est une panthère, qui me protège depuis que je suis toute petite. Mais j'évite d'en parler, car j'ai peur des réactions des autres. Le genre de réactions que vous avez l'air de connaître. »

Puisqu'il lui avait effectivement dit qu'on le prenait pour un sauvage aux croyances primitives. Qu'en était-il pour quelqu'un à moitié animal ? Sans parler du fait qu'on risquerait de la regarder avec crainte, ou pire encore, avec dégoût. On la rejetterait. C'était ce qu'elle s'imaginait, en tous cas.

_________________
Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Mar 26 Mar 2019 - 23:17
La surprise de Shitekka était grande à sa découverte de l’esprit qui gisait dans les méandres d’Akane. Bien qu’il ait autrefois fait l’expérience d’une telle découverte psychique, il n’en restait pas moins étonné, comme à son habitude. Auprès d’Asayo Shinju, l’océanide de Kiri, il croyait avoir rencontré la manifestation charnelle de la Petorush Mat. Après bien des efforts des deux côtés, Shitekka réalisa que cette sensation était dû au don inné de l’ondine qui lui permettait de ne faire qu’un avec l’élément aqueux. Aujourd’hui, il faisait la rencontre d’une personne qui abritait en elle un kamuy aux traits félins. Pour autant, bien que la kunoichi confirma difficilement la sensation décrite le Kaguya, ce dernier n’arrivait pas à identifier clairement l’être qui cohabitait avec l’âme de la galéniste.

Tout lui paraissait flou, ce qui néanmoins restait un exploit à son niveau. Et outre la difficulté de visualiser ce kamuy, Shitekka resta pantois face à la réaction d’Akane à l’annonce de son ressenti. Le convalescent avait du mal à réaliser la raison qui poussa la kunoichi à douter un long moment avant de lui confier son secret. Le monde des kamuys était aussi commun et banal pour lui que le chakra l’était pour un ninja. Il n’y avait de fait aucune honte à cacher sa véritable nature auprès des autres. Du moins, c’était ce qu’il pensait, jusqu’à ce qu’il se rappelle sa localisation actuelle. Loin de la nature, et loin des siens, il était dans un monde étranger à la connaissance des esprits structurant l’Ainu-Moshir, le domaine des Hommes.

« Je-je réalise que ça doit être dur de révéler un tel fait, sembla s’excuser Shitekka, mais je ne vois pas de mal à héberger en soi un kamuy. C’est pour moi au contraire une fierté, un honneur, un don qu’il faut chérir. »
Elle lui parla de la peur du regard des autres, au même titre que les croyances exigues de l’Urumi. Shitekka l’avait appris à ses dépends à Kiri : les Yuukajins étaient réfractaires à ceux qui ne leur ressemblaient pas. La peur de l’inconnu, cultivée depuis la guerre, avait poussé les hommes et femmes à craindre l’Autre, celui qui ne se fondait pas dans le moule car il représentait une menace potentielle. Un réflexe presque caduc qui continuait pourtant de sévir parmi les cas les plus singuliers de la Brume.
« À vrai dire… pour être honnête, j’ai dit ressentir une présence féline en vous, mais je n’ai jamais eu vent d’un récit qui fasse mention d’un kamuy félin. Bien que le monde accueille une infinité d’esprits, je n’ai jamais eu l’occasion de voir à quoi ressemblait une … panthère ? Pourriez-vous m’en dire davantage ? Si ça ne vous dérange pas, bien sûr. »
La curiosité animiste de Shitekka reprenait le dessus, tandis qu’il inversait à présent les rôles de questionneur et de questionné…

_________________


Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Mer 27 Mar 2019 - 14:24
Son interlocuteur semblait comprendre son trouble, et sa réticence à en parler. Il était certainement l'une des personnes les mieux placées pour le faire. Lui qui se heurtait au regard des autres à cause de ses coutumes et traditions, il réalisait ce que cela impliquait d'avouer ce qu'elle était. Même si pour lui, à l'écouter, c'était plus une bénédiction qu'autre chose. Et ce fut à son tour de lui poser différentes questions, sur ce « Kamuy » qu'il ne connaissait pas.

- « Quand je suis seule, je l'accepte pleinement. Je lui parle, j'arrive à communiquer avec. Et je sais que j'ai de la chance d'avoir cet esprit bienveillant qui veille sur moi. Mais avec les autres, c'est plus... Difficile. »

Elle se leva et se dirigea vers la porte, qu'elle verrouilla à l'aide d'une griffe. Si elle devait lui montrer sa véritable forme, il valait mieux ne pas être interrompus. Et la femme qui était là un peu plus tôt n'allait certainement pas tarder à revenir puisqu'elle était censée être simplement partie chercher de l'eau. La métamorphe s'avança donc de nouveau vers Shitekka, et s'arrêta.

* Viens.*

Debout quasiment au milieu de la pièce, elle se métamorphosa devant l'Urumi témoin de la scène. Elle perdit peu à peu ses attraits féminins pour prendre ceux d'un grand félin au pelage aussi noir que sa chevelure. Et fit quelques pas silencieux, étouffés par ses coussinets, avant de bondir sans bruit et souplement sur le bout du lit. Elle s'y assit et planta ses yeux devenus aussi dorés que ceux de son interlocuteur dans les siens. Voilà ce qu'était une panthère, s'il n'en avait jamais vue il en voyait désormais une de près. Et il devait désormais ressentir pleinement son esprit qu'elle avait éveillé en l'appelant.

Après quelques secondes, elle redescendit du lit, et reprit sa forme initiale. Avant de se diriger vers la porte pour la déverrouiller et de revenir s'asseoir sur le siège aux côtés de Shitekka. Un peu hésitante, elle commença ses explications.


- « C'est ma forme lorsque je la laisse prendre le dessus. Elle est généralement en... Sommeil, le reste du temps. »

Réfléchissant à la façon dont elle pouvait expliquer ça, elle finit par poursuivre.

- « Je suis liée à elle. Elle m'aide quand je lui demande. Mais parfois, c'est elle qui s'impose. Surtout quand je suis en danger. Ou alors quand je n'ai pas assouvi ses besoins depuis trop longtemps. Et si je ne veux pas que ça arrive en pleine rue, je dois le faire régulièrement dès que je le peux. C'est pour ça que je dois manger de la viande comme elle l'aime, ou m'épanouir dans la nature restée sauvage. »

Un voile passa devant son regard alors qu'elle continuait ses explications.

- « Tous ces mois passés enfermée à l'intérieur de Kiri ont été très durs. D'autant plus que personne ne m'avait jamais apprit à la contrôler. J'ai dû demander de l'aide au village Umimori. C'est eux qui m'ont expliqué que ça faisait partie de moi, et que je devais pleinement l'accepter au lieu de chercher à étouffer ses besoins. »

Et même si elle ne l'assumait pas encore vraiment devant les autres, et surtout devant n'importe qui, elle avait fait d'énormes progrès en ce sens.

_________________
Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Sam 30 Mar 2019 - 0:12
La discussion entre Akane et Shitekka avait dépassé de loin ce qu’avait pu espérer le Kaguya, et peut-être bien la Yasei également. Si à l’origine l’Urumi comptait sur le soutien moral de la galéniste tout au long de sa convalescence, il fut surpris de voir que les deux ninjas partageaient bien plus que leur allégeance à la Brume. En plus d’un étroit attachement pour la nature et sa faune, les deux Kirijins étaient tous deux liés aux kamuys. Bercé depuis sa tendre enfance dans la littérature orale, et les rituels rendant hommage aux esprits, Shitekka avait éveillé son don de sensorialité aussi bien pour ressentir le chakra que les divinités qui étaient composés de cette même énergie, si on ne la différenciait pas du concept similaire de ramat de son peuple. C’est ainsi qu’il fut amené à découvrir la seconde nature de la kunoichi, d’abord à travers les mots, puis bientôt par les faits.

La soudaine métamorphose de Yasei Akane époustoufla le jeune homme. D’abord, car c’était un éternel admirateur des arcanes ninja, et quand bien même son squelette était capable de bien des prouesses, il restait toujours étonné des facultés des shinobis. Il y avait aussi la panthère, ce félin que Shitekka n’avait jamais rencontré auparavant, et dont il était curieux de découvrir l’apparence. Le bref spectacle offert par la zoomorphe fut à la hauteur des attentes du sang-mêlé. Et bien plus encore. Lorsqu’en un éclair la demoiselle qui lui fit face adopta des traits bestiaux, avant d’apparaître totalement sous l’apparence d’un fauve au pelage aile-de-corbeau, Shitekka fut investi d’une étrange sensation. Une sorte d’écho, qui résonnait au plus profond de lui avant de se propager jusque dans la moindre fibre de son corps. Un appel à la nature ? Une communion avec le kamuy félin ? Il n’en savait rien, mais son regard d’ambre luisait d’un éclat presque surnaturel, plus doré que d’ordinaire.

Face à cette étrange sensation, son cœur s’emballa, au même titre que sa respiration. Si bien qu’il se força difficilement à se calmer lorsqu’Akane poursuivit ses explications, afin de ne pas l’affoler à son tour. La métamorphe lui raconta alors le lien qui l'attachait à cette entité bestiale qu'était sa panthère. Son quotidien à ses côtés, ses déboires, et comment, au contact des Umimori, elle était parvenue à exercer un certain contrôle de son esprit gardien. À présent remis de ses émotions, l'Urumi aux forts liens avec le Kotan-kor-kamuy tenait à réagir à l'expérience d'Akane.

« C'est juste… incroyable. Je sais que les tuskurs sont capables de se changer en animaux, mais ça n'a rien à voir avec ce que vous m'avez montré. »
Effectivement, les shamans et prêtresses de son ethnie étaient capables de bien des prouesses, lorsque par la danse et les chants ils entraient en communion avec les esprits. Mais cette transformation dépassait de loin tout ce qu'avait pu voir ou entendre Shitekka. Pour autant, ce dernier restait persuadé que son peuple pourrait être d'une aide précieuse pour la kunoichi et ne tarda pas à le faire savoir.
« Je pense que mon peuple serait ravi de pouvoir vous aider à entrer en communion avec le kamuy qui réside en vous. De tout temps les Urumi ont su communiquer avec les esprits, et cela ne m'étonnerait pas que la tuskur de mon kotan en soit capable. Et puis… je serai ravi de vous présenter mon peuple et notre île. »
Il tentait alors d'effacer un sourire gêné tout en se grattant la tête nerveusement. Il était persuadé alors qu'Akane serait certainement enchantée par Saroruncasi et les mystères dont l'île recelait, et la possibilité de mieux maîtriser ses pouvoirs en présence des siens.

_________________


Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Dim 31 Mar 2019 - 11:20
Shitekka ne semblait dans un premier temps pas réagir. Si bien que son souffle qui s'était accéléré ainsi que son silence inquiétèrent la métamorphe. Lui avait-elle fait peur ? Ou l'avait-elle dégoûté ? Allait-il la rejeter ? Des réactions qu'elle craignait avoir à chaque fois qu'elle montrait sa réelle apparence, bien que ces fois là soient très rares. Car lorsqu'on était pas métamorphe soi-même, il était difficile d'accepter quelqu'un qui l'était. Ce n'était pas comme les autres arts shinobis, c'était révéler que l'on était qu'à moitié humain. Et il fallait que la personne en face accepte la part d'animalité de l’anthropomorphe. Une chose bien difficile à faire quand on était proche de celui-ci.

Mais l'Urumi était lié lui aussi à la nature, comme il l'avait expliqué un peu plus tôt. Et sa réaction était bien loin de ce qu'elle n'avait craint. Si bien qu'à ses premières paroles, elle poussa un soupir de soulagement. Incroyable ? Ce qui l'était, c'était qu'il la comparait avec les chamanes de son peuple. La tenait-il en si haute estime après cette démonstration ? Apparemment oui. Car la proposition qu'il lui fit était bien loin de tout ce qu'elle aurait pu imaginer.


- « Je... Vous... »

Ne sachant pas quoi répondre face à cette invitation, elle resta interdite quelques secondes. Avant de se lever de son siège pour s'incliner respectueusement.

- « Ce serait un honneur. »

Un large sourire comme elle n'en avait pas eu depuis bien longtemps ornait son visage. Son rêve inavoué de petite fille devenait réalité. Tout comme dans l'histoire qu'elle avait adorée des « Fleurs du feu », un peuple vivait en harmonie avec la nature. Et elle était invitée à aller les voir, à leur rendre visite. Et d'après Shitekka, ils pourraient même l'aider avec son kamuy. Retenant l'envie de lui sauter au cou pour le remercier, elle finit par se rasseoir pour contenir sa joie.

- « J'ai toujours rêvé de rencontrer un tel peuple. »

Un aveu qu'elle faisait à son camarade d'écriture, devenu bien plus que cela. Un ami, qui partageait son même lien avec la nature. Elle s'imaginait déjà les questions qu'elle pourrait poser à ce peuple. Et alors qu'elles défilaient dans son esprit, elle se força à reporter son attention sur le Kaguya qui lui faisait face. Et devait certainement se demander pourquoi elle s'était soudainement murée dans le silence.

- « Pardon. Je m'imaginais déjà là-bas. »

Revenue au moment présent, aux blessures sur les bras de son désormais ami ainsi que leur cause, cela lui fit soudainement penser à quelque chose.

- « Votre chef de clan. Shyko. Lui aussi a un kamuy en lui. Il a une loutre, qui ne s'est éveillée qu'il n'y a que quelques semaines. »

Le savait-il ? Et est-ce que cette information l'intéresserait ? Probablement.

_________________
Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Ven 5 Avr 2019 - 23:57
L’espace d’un instant, Shitekka ignorait presque sa convalescence dans l’hôpital de Kiri. Sa conversation auprès d’Akane, l’énergie du kamuy qui émanait discrètement d’elle, et surtout les réminiscences de son kotan… cette ambiance nouvelle le tira hors de sa routine de shinobi. Souvent seul à porter le fardeau de la nostalgie, il apprécia de pouvoir réellement échanger avec la Yasei sur son expérience d’Urumi, et pouvoir l’inviter à découvrir son peuple était pour lui un moyen de se donner une opportunité de retrouver les siens, prochainement.

L’expérience semblait partagée de l’autre côté. Shitekka ne le réalisait pas vraiment, du moins pas assez, mais la jeune galéniste accepta la proposition du Kaguya avec un grand enthousiasme. Il fallait dire que la fatigue, couplée à l’effet du médicament qui commençait à agir, n’aidaient guère le jeune homme à comprendre les émotions qui submergeaient la kunoichi, comme il aurait pu avoir l’habitude au cours d’une partie de mahjong riichi. Néanmoins, malgré la torpeur qui affaiblissait mentalement et physiquement Shitekka, ce dernier réalisa à quel point cette promesse comptait beaucoup pour la dame à la panthère. Elle rêvassait déjà à l’idée de rencontrer un peuple en harmonie avec la nature, et manqua même de se perdre dans ses pensées avant de revenir les pieds sur terre tout en excusant. Le Kaguya n’en tint pas compte, et hocha la tête pour le signaler. Après tout, il était le premier à penser à son peuple, sa famille, ses terres natales.

Lorsque son esprit retourna dans l’Ainu-Moshir, Akane fit part d’une confidence auprès de l’élève de Shyko : son sensei hébergeait lui aussi dans son âme l’esprit d’un animal. Et pas n’importe lequel. L’attention de Shitekka fut suscitée et exaltée à son maximum lorsqu’Akane aborda le sujet. Aussi le Kaguya vint réagir mentalement presque mot par mot aux propos de la galéniste.

« Votre chef de clan. Shyko. Lui aussi a un kamuy en lui.
Oh ? Incroyable… mon sensei serait lui aussi habité de la force d’un kamuy !
Il a une loutre.
Une loutre ? »
Il a
Une loutre.

Une loutre.

La nouvelle d’apprendre que son chef de clan portait également en lui la présence d’une divinité spirituelle exaltait Shitekka, bien sûr. Découvrir que son entourage petit à petit vivait en communion avec les kamuys l'intriguait et attisait sa curiosité au plus haut point. Après Shinju et la Waka-ush-kamuy, Akane et son kamuy félin, et maintenant Shyko, la foi animiste de Shitekka n'avait jamais été aussi forte à Kiri qu'en cet instant. Si jusqu'à présent le Kaguya considérait son sensei comme un soutien d'une grande importance, ainsi que comme un tremplin vers l'accomplissement de son nindō, il éprouva également un grand respect pour ce dernier en l'imaginant communier avec un kamuy. Mais tout l’entrain accumulé à la seule idée d’imaginer quelle entité naturelle partageait l’enveloppe charnelle de son instructeur se dissipa à l’évocation du mustélidé qui faisait esprit avec Shyko.

Parmi les kamuys, la loutre faisait partie de ces cas où l'animal n'avait guère une place importante dans l'échiquier céleste. Bien sûr, il y avait ce yukar, le Renard la Loutre et le Singe, que les enfants Urumi connaissaient, mais pour Shitekka, la loutre était surtout… un met de choix. S'il n'avait pas éprouvé en premier du respect puis de la surprise en apprenant la nouvelle sur Shyko, il y aurait eu fort à parier que Shitekka aurait presque salivé en pensant à l'animal. Il n'en consommait pas régulièrement, mais il appréciait, au détour d'une session de chasse fructueuse, de déguster le cerveau de loutre à même le crâne, un met luxueux pour son peuple. Avec son goût de noisette, il se rappelait également de la tête de loutre bouillie, une autre recette atypique de son ethnie.

… à son tour, perdu dans ses pensées culinaires, Shitekka s'était évadé de la conversation.

« Pardon, je me suis à mon tour perdu dans mes pensées. C'est… intéressant, peina à réagir l'Urumi. Il ne m'en a… jamais parlé auparavant. Vous savez comment il en est arrivé à cette… découverte ? »
Après tout, quitte à poursuivre la conversation au sujet de Shyko la loutre, Shitekka préférait creuser pour en apprendre davantage sur ces Kirijins qui développaient une affinité pour les kamuys. Cela pouvait lui être utile par la suite, surtout depuis cette étrange sensation qui résonna en lui après la démonstration de la Yasei…

_________________


Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Sam 6 Avr 2019 - 16:35
L' Urumi semblait perturbé par l'idée que son propre chef de clan porte un kamuy en lui. Akane n'arrivait pas vraiment à déchiffrer son expression. Car bien qu'il semblait effectivement avoir du mal à réagir, il n'affichait pour autant aucune joie. Avait-elle bien fait de lui en parler ? Et Shyko désirait-il cacher cela ? Non, sinon elle ne l'aurait pas trouvé en train de s'entraîner sur le terrain appartenant à son clan. Ce n'était donc pas une information secrète qu'il désirait garder pour lui.

- « Oui, il était en grosse période de stress. C'est ce qu'il m'a dit en tous cas. Sa Bête... enfin, son kamuy si vous préférez, s'est en quelque chose réveillée à ce moment là. »

Elle hésita un peu avant de poursuivre.

- « C'est arrivé lorsque Madoka a déserté. Ils étaient... Proches. Et puis il préparait aussi le complexe shinobi et avait l'air d'être un peu dépassé. »

La Yasei observa quelques instants Shitekka. Il était relativement étrange depuis qu'elle lui avait montré sa véritable forme. Était-il choqué ? Ou était-ce autre chose ? Dans tous les cas, elle était ravie d'avoir quelqu'un avec qui discuter de ce qui l'habitait. Quelqu'un qui ne semblait pas la juger. Et dont elle se sentait étonnement proche.

- « Avant de le voir, je ne savais pas non plus qu'ils pouvaient s'éveiller aussi tardivement. Au village Umimori, ils ont tous apprit à communiquer avec assez tôt. Moi-même, elle s'est montrée dans mon enfance. Même si c'était aussi pendant une période de ma vie assez difficile. C'est comme... Quelqu'un qui veille sur nous, et nous protège quand on en a besoin. La plupart du temps, elle est en sommeil. Mais je peux l'appeler quand je veux, comme je l'ai fait tout à l'heure, et elle répond toujours à mon appel. Toujours. »

Elle adressa un sourire à Shitekka, vérifiant aussi si ce qu'elle disait l'intéressait, avant de poursuivre.

- « Et tout comme celle de Shyko s'est montrée quand il a eu besoin de soutien et de réconfort, la mienne peut aussi intervenir lorsque je suis en danger ou qu'elle sent que j'ai besoin d'aide, d'une quelconque façon que ce soit. Je ne sais pas trop si nous avons tous la même chose en nous, et qu'elle se montre si on en a besoin. Peu importe notre âge. Ou si c'est seulement chez quelques personnes. »

Elle se tut alors, attendant de voir si Shitekka avait d'autres questions. Devait-elle lui dire que Shyko avait prit peur lorsqu'elle lui avait expliqué ce que cela impliquait de vivre avec un animal totem ? Sans doute pas. Il était tout de même son chef de clan, et elle doutait qu'il continue de le respecter si elle annonçait ça. Car lui-même semblait dire que c'était quelque chose dont on devait être fier. Alors si son propre chef de clan en avait peur, elle n'osait imaginer sa réaction... Elle garderait alors ces informations pour elle. Du moins, tant qu'il ne creusait pas plus dans ce sens. Il restait désormais à voir ce qu'il pensait de tout cela et s'il voulait d'autres informations, qu'elle serait ravie de lui donner.

_________________
Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Lun 22 Avr 2019 - 0:53
Si au prime abord, la nouvelle du kamuy qui cohabitait avec l’esprit de Shyko bouleversa de manière inattendue Shitekka, ce dernier resta très attentif aux explications d’Akane. Cette dernière développa les circonstances dans lesquelles le dirigeant de la Horde Kaguya fut amené à apprivoiser son pouvoir. Le Chūnin à la tignasse verte fut récemment soumis à un stress intense. Akane évoqua sa séparation brutale avec Madoka, l’imposante charge de travail que représentaient les préparatifs de la construction de la caserne, qui pesèrent dans la conscience du jeune Kirijin. Tous ces facteurs firent que le kamuy qui séjournait en lui commença à se manifester indépendamment de sa volonté.

Au cours de ces dernières entrevues avec son sensei, Shitekka avait effectivement put constater que ce dernier était agité. Les entrainements se faisaient plus rares, et l’humeur de Shyko oscillait souvent au gré de sa fatigue. Le balafré n’avait pas eu vent de la relation entre son nispa, comme il se plaisait à l’appeler, et la dénommée Madoka. Néanmoins il avait clairement ressenti que son mentor était sous pression. Il fut toutefois surpris d’avoir été hermétique à la présence de la loutre qui sommeillait en lui. Le convalescent fixa alors le bout de son lit, pensif. Il s’en voulait presque d’avoir manqué ce détail ô combien précieux à ses yeux.

Mais rapidement Shitekka se concentra à nouveau sur le récit de la Yasei. Elle aborda le sujet de sa collocation singulière dans son esprit avec le kamuy de la panthère. Intrigué par l’existence du « village Umimori », le Genin en convalescence se réserva de questionner Akane à ce sujet tout en restant attentif à son retour d’expérience. Bien installé dans son lit d’hôpital, Shitekka fut impressionné de voir la relation symbiotique qui se tissait entre Akane et son fauve intérieur. L’espace d’un instant, le Kirijin fut content d’avoir pu obtenir cette discussion auprès de la galéniste, et remercia intérieurement sa tante Seika de s’être absentée, permettant ainsi au dialogue de se débloquer. Il en vint néanmoins à se demander si elle n’était pas partie chercher un verre d’eau à Iwa pour mettre autant de temps.

« Je suis impressionné de cette communion entre vous et le kamuy qui vous protège. Je ne pensais pas qu’il était possible d’obtenir les faveurs protectrices de la part des esprits de manière aussi étroitement liée… »
L’Urumi s’extasia de cette découverte, son regard perdu dans le vide. Luttant contre le contrecoup imposé par l’effet de l’antidouleur, il se rappela par la suite de la question qu’il réservait à sa bienfaitrice.
« Vous avez parlé à plusieurs reprises d’un village Umimori… vous pourriez m’en dire davantage ? J’ai l’impression qu’ils partagent cette communion avec les kamuys au même titre que Shyko et vous. »
En l’espace d’une journée, Shitekka passait du stade de seul Urumi sur l’île de Mizu en communion avec les kamuys à individu parmi une communauté de zoomorphes. Le village Umimori avait le potentiel de s’inscrire dans cette liste, et par extension de continuer à surprendre le Kaguya.

_________________


Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Empty
Mar 23 Avr 2019 - 21:59
Akane détourna le regard, les bras croisés sous la poitrine. Impressionné ? Il n'y avait pas vraiment de quoi l'être.

- « Ça n'a pas toujours été aussi facile... »

Combien de fois avait-elle eu honte de ce qu'elle était ? Avait-elle eu peur d'elle-même ? Ce n'était pas pour rien qu'elle cachait cela aux autres, ce n'était pas non plus pour rien qu'elle avait longtemps eu peur de se retrouver enfermée seule. Seule en tête à tête avec sa Bête, qu'elle n'avait pas eu d'autre choix que d'apprendre à connaître. À accepter. À aimer. Il n'y avait que comme ça que l'on nouait une relation durable avec elle. Car plus elle l'avait rejetée, et plus il avait été difficile de la contrôler.

- « Oui, le village Umimori. Il est entièrement constitué de métamorphes. Ils ont tous un lien avec avec la mer. Comme des requins, des narvals ou des orques par exemple. »

Son regard vagabonda dans la pièce au fur et à mesure qu'elle cherchait à se souvenir pour lui raconter.

- « Il fait bon vivre, là-bas. C'est un petit village en bordure de mer, composé de cabanes de pêcheurs. Ils y vivent simplement et en harmonie avec la nature environnante. Ils nomment les gens qui vivent depuis leur enfance avec leur animal totem des pur souche. Et les métamorphes comme moi, des terrestres. Ils apprécient leur tranquillité et voient les étrangers d'un assez mauvais œil. Ce qui ne les empêche pas de venir en aide à ceux qui en ont besoin, comme ils l'ont fait avec moi. »

La Yasei réfléchit à ce qu'elle pouvait bien lui dire de plus sur cette tribu chez qui elle avait apprécié le séjour.

- « Ils m'ont conté qu'il y a longtemps, leurs anciens étaient en contact avec quelques métamorphes dans tout le Yuukan. Ils séjournaient chez eux lors de leur voyage. Mais désormais, ils n'ont plus que quelques rares visites de métamorphes cherchant de l'aide comme Shyko et moi. »

Son regard s'arrêta quelques secondes sur Shitekka. Puis elle sembla se souvenir d'autre chose et poursuivit.

- « Certains d'entre eux ont des branchies apparentes dans le cou, ou des canines bien visibles. Ils se fichent pas mal de leur apparence dans le village. Ils sont parfaitement à l'aise entre eux. »

Baissant de nouveau le regard, elle eut une vague de nostalgie à cette pensée. Même si elle n'était qu'une terrestre, elle n'avait pas eu besoin de se cacher là-bas. Tout le monde s'acceptait et se fichait pas mal d'à quoi ressemblait l'autre.

- « J'aimerais bien y retourner. »

De nouveau, elle se sentit liée à Shitekka, mais sans savoir définir pourquoi. Ou plutôt, sa bête sentait quelque chose en lui. Elle le dévisagea mais ne décela rien de particulier. Alors elle fini par briser le silence.

- « Je ne peux malheureusement rien vous dire de plus, c'est tout ce dont je me souviens. »

Et ce qu'elle avait vu aussi. Il fallait dire qu'elle s'était plus intéressée à son apprentissage qu'au village en lui-même lorsqu'elle avait été en visite là-bas. Est-ce que cela suffirait à satisfaire la curiosité du Kaguya ?

_________________
Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Convalescence [PV Yasei Akane / Kaguya Sesshū]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Hôpital général
Sauter vers: