Soutenez le forum !
1234
Partagez

Entre cancres, encre et lancer dense [Shisei]

Saigo
Saigo

Entre cancres, encre et lancer dense [Shisei] Empty
Mer 30 Jan 2019 - 11:35
Un jeune homme vint percer la triste tranquillité d'une des zones désaffectées de la ville, pénétrant sur les fondations d'un immeuble, ex-futur complexe industriel qui ne verra jamais le jour, par faute d'investissement ou d'une discorde insolvable entre associés... Saigo venant d'arriver sur le lieu du rendez-vous attendait patiemment Shisei, une clope au bec, les mains dans les poches de son costard d'un noir immaculé. L'ex-mafieux avait tout du truand sur le point de conclure le deal du siècle, prêt à toutes éventualités ou revirements de situation, une moue désobligeante de thug de quartier sur le faciès. Le but de ce futur entretien n'en était pas moins lucratif pour lui, son comparse de mésaventure, son associé de galère, l'un des quelques petits moutons noirs du village, venait de lui proposer de mettre au point une petite technique rien qu'à eux.

Il semblerait que leur dernière mission dans les montagnes de Kaminari leur avait fait comprendre à tous les deux qu'ils venaient d’atteindre un seuil au niveau de leur progression, que s'ils voulaient gagner en puissance ou tout simplement survivre, ils devaient se sortir les doigts du cul et rapidement. Ses blessures n'étaient pas encore complètement refermées mais il était hors de question pour lui de rester cloué sur son lit d’hôpital plus longtemps, surtout que ses meurtrissures n'étaient nulles autres que la preuve accablante de sa faiblesse, de son impuissance à sortir indemne d'un ridicule combat contre des brigands. Une vision de sa propre personne qui le dégoutait suffisamment pour l’empêcher de fermer l’œil la nuit et pour le motiver à fracasser les miroirs qu'il croisait dans les couloirs glauques de l'hosto.

La proposition du trentenaire aussi timbré de corps et d'esprit tombait donc à point nommé. Elle permettrait à l'ex-mafieux de déchainer sa haine envers lui-même, de l'utiliser pour créer quelque chose qui lui offrirait, avec un peu de chance, la première pièce du puzzle qu'était sa fierté brisée. Saigo n'avait cependant aucune idée de la manière dont ils allaient réussir à chier quelque chose de potable et d'utile lors d'un combat. Le duo allait probablement devoir tester plusieurs trucs improbables, mais une chose allait au moins en leur faveur: leur synergie, qui n'était clairement plus un souci, eux qui étaient aussi proches l'un de l'autre que le marteau et son clou. Ces deux-là étaient faits pour s'entendre et devenir comme cul et chemise, avec leur santé mentale esquintée qui dansait sur un fil bien trop fin, affaiblie, gangrenée par des années à côtoyer la face cachée du monde. Sans oublier de mentionner leur style de combat quasi similaire, aussi subtil que la phrase: "œil pour œil, dent pour dent" sauf que c'était des fois tristement plus proche du: "un coup d'œil et rentre dedans".

Patient comme il était, Saigo commençait déjà à taper du pied inconsciemment, manquant de rouvrir sa blessure au mollet.


@Suzuri Shisei
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4813-saigo-go-go-terminee
Suzuri Shisei
Suzuri Shisei

Entre cancres, encre et lancer dense [Shisei] Empty
Mer 30 Jan 2019 - 19:52
-"J'veux pas t'entendre chialer comme une pisseuse si ça s'ré-ouvre." L'intonation laissa planer un "bâtard" muet en guise de ponctuation, alors que Shisei pointait sa trogne hirsute et souriante au milieu des décombres. Les deux éclopés, perdus dans les ruines de l'échec, se fondaient parfaitement dans ce décor dégarni de toute vie humaine, seuls quelques rats aveuglés par leur recherche perpétuelle d'un truc à bouffer grignotaient autour d'eux. Rongeurs débiles, aliénés par une existence faite de survie et réduits au sinistre état de dégénérés sous acide.

-"Tiens, il est d'ta famille çui-ci ?" Mordant, comme souvent, le sale gosse enfermé dans la peau d'un vieux con tatoué pointait de l'index un rat errant. Il abaissa alors le pouce, comme un chien qui s'abat sur la culasse d'une balle, et une petite quantité d'encre fusa de son doigt jusqu'au museau du rongeur.

L'ennui lui tendit la pelle nécessaire pour creuser toujours plus profondément dans sa propre connerie, et comme tout con opportuniste qui se respectait, Shisei la saisit. Le jeu s'était installé de lui-même, presque naturellement, comme si tout devait se résumer à ça, le massacre -même imaginaire- et la destruction, sous couvert d'une compétition entre deux égos. les billes d'encre sifflaient, les rats couinaient et le Suzuri affichait le sourire béat d'un amusement aussi simple que stupide.

L'un des tirs rata finalement sa cible, figeant son visage en une moue vexée. Shisei maniait l'encre avec aisance, depuis toujours, mais jamais il ne sut arracher à son hérédité la puissance d'un jutsu dévastateur. Saigo, par contre, lui brillait de cette aura destructrice, d'un charisme chaotique jalousé par son frère d'arme.

-"Trouvons déjà comment croiser nos expériences en une chose qui fasse mal..." Parce qu'au final, la souffrance était tout ce qui comptait. Tous deux savaient ce que réservait la vie par-delà les murs d'une cité bien-portante et ils erraient au bord de ce gouffre de certitudes, borgnes parmi les aveugles, tel des survivants percevant leurs propres lacunes et souhaitant y remédier, d'une manière ou d'une autre.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174
Saigo
Saigo

Entre cancres, encre et lancer dense [Shisei] Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 9:33
C'était donc le jour fatidique, tant attendu, le moment où Shisei perdait la boule, voilà ce que pensait Saigo avec un regard d'abord perplexe en l'observant s'amuser à dégommer les quelques rats innocents. La scène était des plus comiques, ridicule même et plus d'un se serait foutu de la gueule d'un tel énergumène, à leurs risques et périls, évidemment. Il fallait cependant l'avouer, voir le vieux punk à moustache prendre plaisir à faire des conneries qu'un gosse de dix ans trouverait déjà bidon, avait de quoi inciter quiconque à se poser des questions sur son état mental. Un type qui, il était bon de rappeler, était censé être père de famille.

Saigo quant à lui avait décidé de lui laisser son petit moment de violence ingénue, chacun d'eux avait son petit truc pour s'occuper et se divertir, l'ex-mafieux avait l'alcool et les putes, qui était-il pour juger? Sans parler que les petits penchants de leur pote Nobu étaient bien plus sordides et mabouls. Pour tout dire, au lieu de s'esclaffer, le jeune convalescent semblait bien plus intéressé par ce pouvoir étrange, bien trop classe, qui permettait à son collègue de s'éclater autant en mimant un gun. Quelle était cette sorcellerie? Il fut presque jaloux et sur le point de taper une crise de nerf lorsqu'il se rappela qu'il pouvait lui même faire un truc un peu similaire, bien moins stylisé mais tout aussi efficace, peut-être même plus...

Alors que Shisei lui proposait de réfléchir à un truc qui ferait le plus mal possible à leurs futurs adversaires, il eut une petite idée, l'opportunité pour lui de montrer à son camarade qu'il avait également de quoi se vanter dans son arsenal de techniques. De manière non nonchalante, largement surjoué dans sa tentative de paraître cool, il jeta son mégot de cigarette d'une pichenette. Le petit objet siffla dans les airs et s'écrasa contre le crâne d'un des rats dans un bruit sourd. La petite créature chancela quelques secondes avant de s'effondrer, morte. Il s'agissait de son premier essai, et la réussite flagrante, inopinée, le fit sauter à pieds joints en frappant d'excitation dans ses mains. Saigo par sa réaction venait de prouver au Suzuri que sa technique n'était qu'un coup de chance, un misérable bluff qui avait dépassé toutes ses attentes.

- Bordel de cul, faut que je m'entraine à faire ce truc histoire que ça devienne legit! Et si j’essayais avec une crotte de nez?

Il explosa de rire à l'idée de l'insulte et de l'atteinte à l'égo qu'une telle attaque aurait contre ses futurs adversaires. Mais avant ça il devait pondre un truc de l'autre monde, une attaque de la mort qui tue avec son poto. Saigo s'approcha de Shisei, une pierre dans les mains qu'il chargea en chakra. Il lui passa le caillou d'un geste désinvolte, attendant de voir la réaction de surprise sur le faciès du Suzuri. Le petit fourbe venait de largement tripler le poids de la roche.

- Alors? Ça te donne des idées?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4813-saigo-go-go-terminee
Suzuri Shisei
Suzuri Shisei

Entre cancres, encre et lancer dense [Shisei] Empty
Mar 5 Fév 2019 - 18:48
Le trentenaire souffla un "ouf" étonné lorsqu'il réceptionna le cailloux, avant de le faire sauter dans le creux de sa main par petits rebonds, comme pour accompagner son raisonnement. Et l'idée n'eut pas à cheminer longtemps pour s'extraire de la cervelle malade du tatoué. Un truc aussi simpliste que dangereux, un concept qui élargit le sourire déjà présent sur son visage. D'un simple regard en direction de Saigo, il comprit que ce saligaud, derrière son œil complice, pressentait déjà où l'union de leurs arts respectifs les mènerait.

Ils se fondaient tous deux à la perfection dans le décor en ruine, un environnement qu'ils comprenaient naturellement, où leur regard ne pouvait se perdre, où leur pas ne saurait se dérober. Ils étaient ce chaos nécessaire à l'Ordre du monde, deux êtres nés à la mauvaise époque, deux âmes définitivement perdues et qui rechignaient à tirer leur révérence sans un dernier coup d'éclat, une ultime représentation burlesque.

Joignant le pouce à l'index pour former un cercle, Shisei y concentra son chakra pour y matérialiser une balle d'encre. Bulle légère et fragile qu'il maintenait d'un mouvement ténu et sans trop de difficulté.

-"Tiens !" Il lui lança la sphère noire. À son comparse à présent de finaliser l'arme en la chargeant d'une densité digne des pires enclumes. Le Suzuri jette un regard panoramique autour de lui, à la recherche d'un cible digne de leur désir destructeur. Mais ce fut une toute autre inspiration qui émergea de cette courte étude.

-"Tu sais, Saigo, des fois je me dis qu'on n'étaient pas si éloignés que ça, les Berserkers et nous." Un instant de sérieux au milieu de leur jeu, un éclair de responsabilité peu commune pour le trentenaire qui lui alourdit les traits de tout son poids. "J'ai jamais eu honte de mes actes, ni de la façon dont me traite le village, une sorte d'envoyé pour faire le sale boulot. Juste que... une escouade dédiée, ça en jetterai grave, non ? M'enfin... détruisons plutôt ce qui reste de cet édifice fantomatique avant de vouloir être rangés dans une case qui ne nous correspondra jamais vraiment." Il préparait déjà la balle d'encre suivante, prêt à l'envoyer à son acolyte pour qu'il se déchaîne. Encore et encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174
Saigo
Saigo

Entre cancres, encre et lancer dense [Shisei] Empty
Jeu 7 Fév 2019 - 6:16

Une bulle d’encre, probablement le truc le plus inoffensif au monde, Saigo l’observait d’un œil calculateur, fourbe, alors qu’il la tenait dans la paume de sa main. Couplée avec son pouvoir, cette petite balle pourrait faire des ravages, cela ne faisait aucun doute. L’effet de surprise serait également un des points clés de cette attaque, personne ne s’attendrait à ce que de l’encre puisse avoir un pouvoir aussi destructeur. Il avait hâte d’essayer, et se mettant en position il annula son geste au dernier moment suite aux paroles de Shisei. Ce n’était pas son genre de ressasser le passé ou de parler des morts, le vieil homme était sérieux et l’ex-mafieux s’accorda quelques instants de réflexion avant de lui répondre.

Une équipe de psychos, une troupe de bras cassés. L’idée manqua de le faire exploser de rire, Saigo avait toujours été un lion solitaire, par choix, refusant de s’attacher ou de se lier, victime d’un traumatisme aux cicatrices encore béantes, suintantes d’un pu nommé trahison et faiblesse, un homme d’ombres et de mort qui ne communiquait réellement avec les siens que dans la douleur et le combat. Le reste, les moments de beuverie, les rigolades, n’étaient que du superficiel pour mieux se fondre dans son environnement, pour mieux satisfaire son égo démesuré et blessé.

Il devait cependant avouer que depuis son arrivé à Kumo, il commençait à changer, à s’intéresser aux autres, à partager ses moments de violence et de souffrance, les rendant bien plus exquis, presque orgasmique, comme si la présence de monstres à ses côtés décuplée ses propres sensations. Il y avait quelque chose de profond, d’infini dans les plaisirs échangés, vécus, telle une meute de loup chassant ensemble, déchiquetant une brebis innocente, partenaires complices d’un gangbang de crocs, de griffes, d’intestins volants et de faciales de sang abondantes.

Oui… L’idée était bonne, s’ils trouvaient d’autres membres à l’esprit aussi dégradé et corrompu que le leur pour les rejoindre… Et probablement qu’ils devraient mettre la main sur un type haut gradé suffisamment arriéré pour les prendre sous son aile, avec le bras aussi long que des couilles gigantesques. Il faudrait un sacré loustique pour les gérer et les empêcher de s’arracher mutuellement la gorge.

- J’ai peut-être l’homme qu’il nous faut pour faire de cette idée névrosée une réalité.

Il explosa d’un rire joyeux et maléfique, aux notes aussi déséquilibrées que son âme, qui se perdirent dans les bruits d’une explosion soudaine ; la bulle d’encre venait de fuser de son bras armé, détruisant à une vingtaine de mètres un pan de mur entier.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4813-saigo-go-go-terminee
Suzuri Shisei
Suzuri Shisei

Entre cancres, encre et lancer dense [Shisei] Empty
Mar 12 Fév 2019 - 19:22
Le mur s'effondra avec fracas, sous le regard enjoué du tatoué et de ses applaudissements.

-"Haha ! Oui. Oui !" Par-fait. Ce petit rien du tout d'encre, offert aux mains expertes de Saigo, se voyait transformé en un projectile mortel. Une balle, une boule, une pique... les possibilités semblaient infinies et mériteraient certainement un temps d'entrainement pour en maitriser chaque facette. Mais pour l'heure, Shisei préféra axer leur petite étude sur la symbiose qu'il pressentait avec ce chien fou, ils devaient s'aliéner de concert, unir leur folie de sorte qu'aucune situation ne leur soit défavorable, qu'aucun contexte ne mène le doute dans leur usage de ce jutsu combiné.

Ils tenaient tous deux une roche brute à polir, un ensemble de deux arts déstructurés qu'il fallait rendre cohérent, inattendu et dévastateur.

-"On va accélérer." Il lui jeta une nouvelle sphère. Et dès lors qu'un nuage de gravas et de terre s'élança dans le ciel de ce passé désertique, le Suzuri lui en offrit une autre. Puis une autre. Encore, toujours plus rapidement et jamais depuis la même position. Animé d'un combat fictif, le trentenaire s'articulait dans des postures toujours plus improbables. Les formes de l'objet d'encre variaient également, une boule creuse, un cube plein, une pique... . Ici, aucun interdit ne les bridait, sinon la limite de leur propre imagination. Ce fut d'ailleurs cette vérité d'un entraînement sans enjeu qui frappa Shisei, arrêtant ses créations et l'immobilisant, tant perplexe qu'accroupi, les bras ballants entre ses jambes.

-"C'est bien beau, mais... faudrait qu'on shoot des trucs réels, en mouvement, dans un contexte qui nous mette nous-mêmes en danger. Sinon à quoi bon toute cette mascarade !?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174
Saigo
Saigo

Entre cancres, encre et lancer dense [Shisei] Empty
Mer 13 Fév 2019 - 9:06

Les zouaves qu’ils étaient s’amusaient comme des gosses, courant à droite et à gauche, ils mimaient différentes situations et positions de combat dans un sérieux aussi ridicule que leur imagination était débordante. Saigo détruisait cette zone industrielle abandonnée à une vitesse qui aurait fait pleurer les misérables ouvriers, qui avaient dû passer plusieurs années de leur vie à construire ces fondations désormais inutiles. Pas si inutiles que ça du coup puisqu’elles étaient devenues le terrain de jeu et d’entrainement de deux zigotos à la motivation débordante d’insanité.

L’idée du Suzuri de modifier la forme de ses œuvres fit briller de joie et d’excitation notre Saigo, qui à l’intérieur de sa petite cervelle peinait pourtant déjà à appréhender les nombreuses possibilités qu’une telle technique offrait. Le jeune homme avait simplement pensé que leur petit combo serait une arme de destruction sans fioritures, mais il se demandait à présent si rajouter quelques variantes, un peu d’épices dans leur plat de commis, ne relèverait pas le tout pour en faire un chef-d’œuvre aux mille facettes. Chaque forme avait sa propre caractéristique, par exemple, la pique traversait les murs comme s’il s’agissait de beurre, ne laissant dans son sillage qu’un infime trou et disparaissant au loin, le cube plein quant à lui n’allait pas très vite, sa forme n’étant clairement pas aérodynamique, mais lorsqu’il atteignait quelque chose les dégâts étaient colossaux.

La rapidité avec laquelle Shisei pondait ses formes d’encres le surprenait tout autant, à tel point qu’il commençait même à avoir du mal à suivre la cadence et que ses lancers perdaient inéluctablement en précision. Du coup l’arrêt soudain de cette pluie de munitions fut pour lui l’occasion de souffler un peu et de profiter de la vue de désolation qu’ils venaient de causer. L’endroit ne ressemblait plus à rien, bien plus proche à présent d’un champ de bataille que des fondations d’un centre commercial. Il n’y avait pas d'âme qui vive autour d’eux, les rats étaient soit tous morts, soit se cachaient avec l’énergie du désespoir, et les quelques oiseaux avaient fuit la zone depuis bien longtemps, dès les premières secousses et détonations.

Saigo regarda son pote, perplexe, cherchant une idée. Il profita de cette petite pause bienvenue pour s’en griller une, il prit la même position accroupie que le Suzuri en sautant habilement sur l'un des derniers pilonnes encore debout. Il lui jeta son paquet en contre bas pour qu’il se serve à son tour. Au loin, à une petite dizaine de kilomètres à vol d’oiseau se trouvait une forêt qui s’étendait à perte de vue, fusionnant comme des poils sur les couilles avec les majestueuses montagnes de Kaminari.

L’ex mafieux tout sourire se retourna vers Shisei, une expression aussi abrutie que malicieuse avec les lèvres retroussées et les joues gonflées, il laissa échapper la fumée par intermittence de ses narines dilatées avant de parler :

- Yep t’as deviné ! Allons à la chasse au sanglier ! On se fera un petit barbeuc comme ça !


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4813-saigo-go-go-terminee
Suzuri Shisei
Suzuri Shisei

Entre cancres, encre et lancer dense [Shisei] Empty
Lun 18 Fév 2019 - 18:06
Clope au bec, les deux chasseurs furetaient dans les bois, à la recherche de leur prochain repas. Mais force était de constater que deux glandus, aussi discrets qu'un verrat en rut, devraient bénéficier d'un hasard au bord du cocufiage pour croiser la route d'un sanglier, ou de tout autre animal.

-"Changement de plan." La remarque du trentenaire s'extirpa en fumée de sa cigarette, comme le souffle d'un agacement grandissant. Il joignit les mains, paume contre paume, et forma un disque fin et noir, muni de petites dents sur sa périphérie. "Phase bucheron !" Chargée par Saigo, la scie pourrait couper plusieurs arbres avant de s'enficher dans le bois, ne resterait alors plus qu'à réitérer l'opération pour déboiser leur champ de vision.

À la troisième tentative du mafieux, un "ouik !" crispé s'arracha d'entre les troncs fendus. "On en tient un !" Brailla le tatoué avant de s'élancer à la poursuite du sanglier apeuré. Shisei préparait déjà plusieurs piques d'encre, mais une racine mal placée manqua de le faire trébucher, lui ôtant par la même occasion ses petites armes noirâtres des mains. Quelques insultes plus tard, le Suzuri recréait une pique et l'envoyait en direction de Saigo.

La vérité du terrain avait raison d'eux, forçant les lancers successifs jusqu'à ce que l'une de leur tentative ne traverser le cuir de l'animal, sur le flanc. Un hurlement bestial s'éleva alors sur leur gauche, un cri bien plus grave et vibrant que celui d'une saucisse sur pattes blessée... . C'était gros, c'était grand, c'était poilu et ça montrait les crocs. Maman ours ne semblait pas joueuse au point de tolérer que deux encas ne la séparent de ses oursons -aussi gros que Saigo et Shisei.

Qu'avait-il demandé déjà... ah oui : un contexte qui les mette en danger.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174
Saigo
Saigo

Entre cancres, encre et lancer dense [Shisei] Empty
Mer 6 Mar 2019 - 4:32
Alors que les deux barjos étaient entrain de détruire tout un pan de forêt, le jeune Saigo ne put qu'être impressionné devant leurs capacités cataclysmiques. A tel point qu'il se demanda s'ils n'avaient pas loupé leur vocation car en étant bucherons et à la vitesse avec laquelle les arbres tombés, ils auraient pu devenir excessivement riche en l'espace de quelques années. Il n'y avait aucun doute que le duo aurait croulé sous l'alcool, les drogues et les putes, à la tête d'un empire maconique et charpentique colossal. Un sourire débile sur le visage et les yeux plein d'étoiles, Saigo rêvassait en enchainant ses lancers sans aucune stratégie.

Le tatoué tira son camarade de sa rêverie alors qu'il lui gueulait qu'ils avaient enfin fait mouche, que dans leur ligne de mire au loin un malheureux sanglier tentait de s'échapper. Ni une ni deux ils le prirent en chasse, à grand renfort de cri et d'insultes, les deux babouins ne comptaient clairement pas laisser ces tranches de bacon leur passer sous le nez. Saigo suivait un Shisei dément qui laissait des filets de baves dans son sillage, dont une bonne moitié venait se foutre dans ses yeux, en magnifique faciale salivaire involontaire. Aveuglé ainsi, l'ex-mafieux ne vit pas la douzaine de piques retomber autour de lui alors que le vioc manquait de trébucher devant lui. L'une des armes de fortune lui rasa le cuir chevelu et Saigo sentit cette familière odeur acre du sang. Dans un mélange explosif de colère et d'hilarité mal contenue il s'exclama:

- Espère de bâtard! T'as failli m'embrocher!

Le coupable, tellement concentré dans sa poursuite ne releva même pas et en profita plutôt pour lui balancer quelques secondes plus tard une autre pique que Saigo rattrapa cette fois-ci en plein air. Parfaitement conscient de ce que son pote attendait de lui, il arma son bras dans un saut en avant majestueux et de toutes ses forces envoya sa lance d'encre perforer le corps juteux de graisse et de viande du sanglier condamné.

C'est en se réceptionnant habilement sur le sol aux côtés de Shisei qu'il comprit qu'un truc clochait. Le vieux punk avait la bouche grande ouverte, béante, presque prête à accueillir le phallus d'un éléphant tellement il paraissait sidéré. Saigo suivit la direction que son doigt pointait avant de laisser échapper un sifflement aigu impressionné en réponse à la scène. Là il y avait de la viande, peut-être même un peu trop.

- Je suis d'avis que tu fasses diversion pendant que je me repositionne!

En magnifique raclure des bas-fonds et bien décidé à se venger, il le poussa d'une tape dans le dos vers maman ours sans autre forme de procès avant de détaller la queue entre les jambes derrière un arbre. Le tout en pouffant de rire comme une pucelle, bien évidemment.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4813-saigo-go-go-terminee
Suzuri Shisei
Suzuri Shisei

Entre cancres, encre et lancer dense [Shisei] Empty
Mer 3 Avr 2019 - 18:45
-"Saloperie de merde !" L'enfoiré mafieux décampait comme une catin remplie, abandonnant le tatoué à son triste sort. La deuxième sommation de l'animal fut suivie par une charge sans équivoque.

Par réflexe, le Suzuri esquiva de justesse le premier coup de patte. Il sentit ses fesses se coller et son estomac se contracter, comme si ses testicules s'étaient raidies avant de remonter dans le corps, à l'abri de tout tranchage intempestif et irréversible. L'angoisse de se faire effilocher le filet de ses bourses et d'en perdre ses oignons poussa le trentenaire dans une course folle à travers le bois -ou ce qu'il en restait-, non sans cracher une avalanche d'insultes à cette guenon de Saigo, planqué derrière son tronc.

Et tandis qu'il le dépassait tout juste, histoire de se laisser plus de chance, ou pour se venger du sale coup de son comparse, Shisei lui engourdit une jambe d'une balle d'encre qui se fit sceau avant l'impact.

-"Rigole donc avec ça, 'culé !"

La mère ne lâchait pas le trentenaire pour autant. Ne restait alors plus que ses deux petits, joueurs mais tout aussi dangereux, qui portaient leur regard curieux sur ce nouveau jouet boiteux qui s'extirpait d'un arbre. Peut-être tiendrait-il plus longtemps que le précédent qui, dès le second coup de griffes, se désarticula en une poupée de chiffon inanimée.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4702-suzuri-shisei?nid=1#36628 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174

Entre cancres, encre et lancer dense [Shisei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: