Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Conclusion de l'Intrigue n°2


Lun 17 Juil 2017 - 16:55
Missionné par le Daimyô de Mizu no Kuni lui-même, Raonaka Ao avait été accueilli par les Kirijins afin de les aider à trouver un leader. Si jusque-là plusieurs candidats semblaient intéresser les décisionnaires principaux du village, le Conseiller arriva et mit tout le monde d’accord en annonçant que le futur Shodaime Mizukage se devait d’être d’une utilité certaine pour son village, mais surtout qu’il devait faire preuve d’une force exemplaire. Afin de pouvoir en juger lui-même, il demanda à arbitrer un combat secret entre les principaux choix du village.

Le combat, qui se déroula en pleine nuit dans le Grand Dojo, fit s’affronter quatre adversaires sous la surveillance du Conseiller et de sa nouvelle connaissance, O’Dui S. Benten, la kunoïchi médecin octogénaire. Si Raonaka Ao semblait tout d’abord avoir un favori direct parmi les quatre combattants, il décida finalement contre toute attente de nommer la vieille gradée – pourtant loin d’avoir la meilleure réputation pour avoir la confiance des Kirijins – et passa un marché avec elle : en l’échange d’un appui politique et pécunier pour l’aider à diriger et disposer de la morgue, qui était son objectif premier, elle acceptait de devenir Shodaime Mizukage et de conduire le village au moins jusqu’à ce que le village soit stable et qu’il soit plus facile de choisir un autre dirigeant.

Chose qu’elle accepta. Ainsi, O’Dui S. Benten devint Shodaime Mizukage.

Mais étrangement, cela ne semblait pas avoir été la conviction première du Daimyô. En effet, parti se débarrasser lui-même avec ses archers de criminels qui rôdaient non loin de son palais, le Seigneur croisa la route de deux Kirijins, et plus particulièrement des Yuki, eux aussi missionnés pour aider à éliminer les barbares. Ce fut l’occasion pour que le Seigneur demande comment la nomination de leur chef se passait, et ce dernier fut surpris voire presque déçu qu’aucun Yuki n’ait été proposé à Kiri pour y gouverner…


Sur l’île la plus au nord de l’Archipel du Nord, d’autres Kirijins avaient été envoyés à la poursuite d’un homme qui était en fuite. Mais après une course contre la montre, ils réussirent à le retrouver, jusqu’au pied de la Cascade Namida. C’est à l’intérieur de cette dernière que les shinobis de Kiri purent découvrir des dizaines et des dizaines de mercenaires – certes peu armés mais très nombreux – en pleine organisation. En rebroussant chemin, les Kirijins avaient confirmé une grosse inconnue pour leur village : la criminalité était toujours présente ailleurs dans l’Archipel, et semblait plus organisée que jamais !


Au sein du village de Kiri lui-même, une étrange disparition semblait avoir été reléguée au second plan avec tous ces évènements. Un ninja sans problème, affecté ce jour-là à l’administration des geôles, ne put être retrouvé. Des shinobis enquêtèrent, et découvrir non seulement qu’il avait eu un rendez-vous dans les prisons elle-même, mais qu’il avait également rencontré un certain « C » : étaient-ce la même rencontre ?


Kirigakure no Satô reste le village le plus fort et réputé militairement. Si l’intelligence et surtout l’expérience du Shodaime Mizukage sont indéniables, ce sont – avec l’appui financier et sécuritaire de toute façon promis avant la nomination de la Seigneurie – les seuls piliers de son mandat. Nul doute que certains parmi le Village caché de la Brume auront des difficultés à être sous les ordres d’une dame aussi âgée que secrète…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 18 Juil 2017 - 12:08
Palais de Naragasa Kira, Daimyô de l’Archipel de Mizu no Kuni, plusieurs jours après la nomination d’O’Dui S. Benten au poste de Shodaime Mizukage…

La servante qui passa près de la pièce principale n’en croyait pas ses yeux, ni ses oreilles. Jamais, depuis qu’elle avait été embauchée ici, elle n’avait entendu le dirigeant de l’archipel être aussi loquace et monté autant le ton. Sans trop y prêter attention, elle tenta de se concentrer sur son balai, mais ne put s’empêcher d’entendre quelques phrases de ses subordonnés, qui discutaient avec lui.

« Mais Seigneur Naragasa, vous avez signé le contrat et l’avez remis à monsieur Raonaka. Si vous refusez d’envoyer un support financier et quelques hommes à O’Dui S. Benten, vous ne montrerez une bonne…
Je sais très bien ça, me prends-tu pour un amateur, Chôgi ? Depuis combien d’années gouverne-je ? Il est évident que nous ne retirerons pas notre aide au Shodaime Mizukage… Mais ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi cette sorcière ! J’avais ordonné un Yuki sur le trône ! »

Les deux conseillers qui assistaient le Seigneur de l’Archipel de l’Eau dans cette discussion ne savaient plus où donner de la tête. Eux aussi étaient sous le choc d’une telle nouvelle. L’élection d’O’Dui S. Benten n’était en soi pas forcément mauvaise, mais dans le fond, allait totalement à l’encontre des principes de la nomination d’un Yuki.

Le Daimyô, furieux, se leva.

« Tous les Kirijins s’attendaient à avoir un Yuki comme chef, et le plus important pour Kiri devait être la stabilité. Non seulement les Yuki n’ont pas semblé proposer de candidats, dit-il en repensant forcément à sa récente rencontre avec Eiichiro et Feng, mais en plus ce crétin d’Ao a désigné la personne la plus secrète de notre village militaire ? Je ne comprends pas ! »

Et ils n’étaient pas le seul. Pourtant, un nouveau servant du Seigneur arriva. Visiblement essoufflé, il apportait une nouvelle importante, ou plutôt sa confirmation.

« Monsieur, c’est confirmé : c’est bien Raonaka Ao qui a nommé O’Dui S. Benten, sans jamais chercher un candidat du côté des Yuki. »

Malgré l’âge, Naragasa Kira serra les poings si fort que ses conseillers ravalèrent aussitôt leur salive. Il baissa les yeux et pesta.

« Des années qu’il est mon conseiller le plus fidèle, et il va à l’encontre de mes ordres à un moment si crucial ?! C’en est trop, qu’on l’amène ici ! »

Le messager fut immédiatement gêné.

« Cela ne sera pas possible, monsieur. Raonaka Ao n’est toujours pas revenu au palais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 18 Juil 2017 - 12:29
Quelque-part dans le monde ninja, quelques jours après la nomination d’O’Dui S. Benten au titre de Shodaime Mizukage…

Ses pas se faisaient lourds. Voilà plusieurs jours qu’il voyageait. Seule l’assurance de savoir quoi faire pour la suite le maintenait dans un état de forme presque parfait. Et ses yeux, dessinant des courbes magnifiques, voyaient maintenant des paysages pourtant déjà vus et revus sous un nouvel angle. Il appréciait les choses, désormais, car il savait qu’il avait réussi. Oh que oui, son plan était une réussite complète.

O’Dui S. Benten, qu’elle se rassure : elle aurait bel et bien le support civil du Seigneur. Ce papier, déjà signé et ce qu’importe la personne qui aurait pris ces fonctions, l’assurait. Mais elle allait au-devant de difficultés au sein de son propre camp : les Kirijins étaient des shinobis féroces, et certains auraient bien du mal à être dirigés par une femme, âgée et médecin de surcroît. Pourtant, ils n’auraient pas d’autre choix : les dés étaient lancés.

Jamais le Seigneur ne retirerait son soutien au nouveau chef de Kiri, car cela reviendrait à trahir ces engagements, et si ce vieux Naragasa Kira avait une qualité : c’était celle de toujours tenir sa parole. Il n’avait pas d’autre choix que de laisser la vieille Benten diriger son village militaire, voire même de tout faire pour renforcer son pouvoir, car sinon il sait qu’il conduirait Kiri vers sa première crise.

Ah, et dire que jusqu’au tout dernier moment, il était prêt à nommer Gattsu au poste de Shodaime Mizukage. Lui aussi, dans sa façon arrogante de rabaisser ceux qui étaient pourtant ses égaux, aurait amené ce grain d’instabilité au sein du village. Mais il fallut qu'il soit blessé au tout dernier moment, et que suite à cela il veuille arrêter le combat. Sa supériorité en terme de force avait aussitôt disparu, et il avait cessé d'être le seul combattant à n'avoir pas été blessé. Le nommer, avec tout ce qu'il avait dit, alors que même au combat il ne valait plus forcément mieux que les autres, aurait été incohérent et compromettant.

Hattori Yasuhito et Fuji Asura ? Hors de question. Et il l’avait compris dès le début : ils étaient de parfaits candidats. Et Raonaka Ao n’avait cherché la perfection, mais une candidature capable de rendre le village de Kiri fragile à certains aspects.

Quelle ironie…


Quitter l’île principale de l’Archipel de l’Eau n’avait été qu’une formalité pour celui qui allait encore quelques-temps rester le Second du grand Seigneur Naragasa. Et nul doute que Raonaka Ao compterait bien profiter encore de ces nombreux privilèges politiques. La seule chose qui l’inquiétait, c’était de savoir comment le reste du plan s’était déroulé.

Enfin arrivé à destination, à savoir un vieux chalet dont le bois humide montrait des signes de fragilité, il frappa cinq coups, puis entra.

« J’ai rempli ma mission, et vous ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Conclusion de l'Intrigue n°2

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Événements terminés :: Intrigues :: Intrigue n°2 : Seulement la force
Sauter vers: