Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Je veux être de la CIA, non ! Du FBI ! [Feat Etsuko]


Je veux être de la CIA, non ! Du FBI ! [Feat Etsuko] Empty
Mer 30 Jan 2019 - 23:53
Tsuyoshi attendait depuis un bon moment déjà la jeune femme. Il s’était renseigné depuis les crocs rocheux et avait pu obtenir la position de celle pour qui il patientait depuis plus d’une heure déjà. Il s’agissait de sa senseï : Naari Etsuko. Une jeune femme à ses yeux talentueuse, posée, réfléchie et puissante. Elle semblait avoir tout pour elle. Jonin depuis qu’elle s’était distinguée durant les événements à Tetsu préférant la paix à Iwa et Tsuchi plutôt qu’un acte qui aurait pu être fort regrettable et pour Tetsu et pour Tsuchi elle avait fini par devenir la Taishô du Shishiza. En clair la police d’Iwa et de Tsuchi. Des responsabilités qu’elle semblait remplir au quotidien de façon plutôt naturelle, comme si elle avait été destinée pour ces fonctions. Etsuko senseï était là lors de l’attaque d’Iwa par le samouraï Tenshi. Elle était également là lors du départ de Yaoguaï Senku et des hayashijins. Deux évènements que le Hyûga ne s’expliquait pas. Deux évènements cependant encadrés voir sécurisés par la Taishô du Shishiza. N’était-ce pas elle qui avait éteint le feu qui brûlait alors non loin des portes d’Iwa suite à l’apparition du déserteur Tenshi ? De petites actions qui avaient fini de convaincre Tsuyoshi que dans son évolution, il était intéressant pour lui de pouvoir servir le village et le pays au niveau de l’unité dirigée par la jeune femme.

Alors qu’il rêvassait encore patientant gentiment qu’elle sorte du bâtiment en bas duquel il se trouvait, Tsuyoshi vit la Taishô pointer le bout de son nez. Ils se trouvaient alors dans le bâtiment où les Jonins tenaient leurs réunions de travail. Le Hyûga fit un signe à la jeune femme de la main lorsque celle-ci croisa son regard puis il patienta qu’elle se libéra de ceux qui poursuivaient un brin de causette avec elle jusqu’au dehors. Certains d’ailleurs semblaient happés non par l’intelligence du discours de la kunoichi, mais plutôt par le charisme ou peut être le sex appeal de la jeune femme. A vrai dire, en pensant à cela, le Hyûga remarqua que sa supérieure était en effet une créature plutôt rare. Belle, ses courbes bien dessinées étaient visibles sous sa tenue moulante. Sa poitrine développée à point ferait d’elle une postulante de tout premier plan du prix miss Iwa. Tsuyoshi n’y avait pas vraiment fait gaffe, mais oui Etsuko était belle.

_ Etsuko Senseï… Vous allez bien ? Vous auriez deux minutes ? Fit-il lorsqu’enfin le petit groupe « d’admirateurs » qui la retenait se fut écarté. Il s’était rapproché de sa senseï et après de brèves salutations s’apprêtait à rentrer directement dans le vif du sujet. Inutile de tourner en rond. Lorsque sa supérieure lui fit signe qu’il pouvait parler, le Hyûga lui exposa ses besoins :

_Etsuko senseï… J’ai entendu dire qu’il y avait des unités qui étaient ouvertes au recrutement. L’unité de diplomatie ou quelque chose dans le genre et l’unité que vous dirigez. La diplomatie n’étant pas ce qui m'attire le plus, et une unité de traque n’existant pas, je me suis dit que je pourrais vous être utile au Shishiza. Il marqua une pause, passa la main dans ses cheveux et la laissa traîner un peu sur sa nuque comme gêné. Ses yeux fixaient le sol tandis qu’il marmonnait de façon audible cela dit :

_ De toutes façons il me manque quelques petites choses à perfectionner pour me présenter comme un réel traqueur… Il marqua une courte pause puis reportant son regard vers la Jonin, il dit avec un ton bien plus déterminé :

_ Je pense que je ferai un bon membre de l’unité. Acceptez moi je vous prie. Je saurai me rendre utile à Iwa.

Le Hyûga attendit ensuite la réponse de la Jonin. Il l’appréhendait un peu, mais néanmoins, au fond de lui, il savait qu’il pouvait le faire. Travailler dans cette unité était largement dans ses cordes.



_________________
Spoiler:
 


Je veux être de la CIA, non ! Du FBI ! [Feat Etsuko] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Je veux être de la CIA, non ! Du FBI ! [Feat Etsuko] Empty
Ven 8 Fév 2019 - 13:25
La jeune femme aux yeux émeraude venait d'assister à une réunion sur l'importance de la défense d'Iwa, échangeant notamment au sujet de la construction de la muraille qui était prévue autour d'Iwa et de tout ce que cela impliquait pour Iwa, Tsuchi et leurs habitants. La discussion avait été longue, les informations nombreuses et elle n'aspirait plus qu'à changer d'air, avoir quelque chose de plus simple et serein. Elle continua à échanger avec trois autres jônins visiblement plus préoccupés que d'autres, qui demandaient notamment des assurances sur les actions de la police et de ce qu'elle comptait faire à ce propos. Elle les rassura alors de son mieux, tâchant de garder un sourire aimable.

Elle remarqua alors son élève et le salua de la main avec un sourire, contente de le voir, y voyant une échapatoire.

« Si vous voulez bien m'excuser, j'ai à faire avec mon équipe désormais. Si vous avez d'autres doléances, n'hésitez pas à m'écrire des missives que vous pouvez envoyer au poste n°6 tant que le nouveau poste général est en construction, je les lirai et y répondrai dans les plus brefs délais, et tiendrai compte de vos remarques, ne vous en faites pas. »

Une fois la troupe rassurée, elle parvint à se décrocher d'eux, allant à la rencontre de son élève.

« Ohayo Tsuyoshi, merci pour l'aide, j'ai cru qu'ils n'arrêteraient jamais de me parler de cette réunion qui était déjà interminable. Que puis-je pour toi ? Enfin attends, avançons sinon ils vont revenir à la charge. »

Elle le guida un peu dans une des rues d'Iwa vers le coeur commerçant, relançant la discussion après quelques instants.

« Je t'écoute, que veux-tu ? »

Etsuko hochait un peu la tête, attentive à son discours. Il voulait rejoindre la police donc ? Hmmm... Pourquoi pas, mais il fallait avant qu'elle le teste. C'était son élève, certes, mais il devrait passer les mêmes épreuves que les autres, elle ne ferait pas de privilèges.

« Je vois. Tu veux rejoindre le Shishiza donc. Et bien suis-moi, on va aller au poste pour discuter un peu, j'ai mon carnet là-bas. »

Changeant alors de direction, la Fleuriste traversa une partie du village caché de la Roche pour finalement atteindre le poste six, saluant au passage ses hommes en faction.

« Tu veux boire quelque chose ? Thé café ou chocolat ? Moi je vais me prendre un café, j'en ai besoin pour pouvoir tenir une conversation correcte... »

Elle hocha la tête à sa réponse et l'invita à s'assoir à son bureau pendant qu'elle allait chercher les boissons, s'installant et lui donnant sa tasse s'il avait accepté la proposition. Buvant une gorgée de café avant de se lancer, elle l'observa un peu en attrapant un carnet et un stylo.

« Bien, Tsuyoshi. La première étape donc, je voudrais que tu m'expliques un peu pourquoi tu veux rejoindre le Shishiza. Qu'est-ce qui te motive, sinon le fait que tu veuilles de rendre utile et que la diplomatie ne soit pas ton domaine préféré ? Ensuite, je voudrais que tu me dises un peu ce que tu penses pouvoir nous apporter, à nous, la police. Je ne peux pas accepter tout le monde, tu le comprends bien j'imagine, alors pourquoi toi et pas un autre ? »

Elle avait un petit sourire amusé en posant sa question, ayant déjà une certaine idée de ce qu'il allait lui répondre et sachant déjà que si elle devait faire un choix entre un autre et lui, ce serait certainement lui qu'elle accepterait. Elle se tenait alors prête à noter, écoutant son élève et potentiel futur collègue de police.

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Je veux être de la CIA, non ! Du FBI ! [Feat Etsuko] Empty
Mer 27 Fév 2019 - 14:06
Etsuko senseï était quelqu’un à la fois de gracieux et de dure dans son apparence. Du moins, c’est ainsi que la percevait Tsuyoshi. Il se trouvait par moments quelque peu intimidé par la présence de sa supérieure, mais c’était généralement passager, fugace. Une chose de temps à autre le troublait légèrement l’amenant presque à en rougir lorsqu’il en prenait conscience : c’était les yeux perçants, parce que si beaux et profonds de sa senseï. A chaque fois que le contact visuel s’établissait un peu trop longtemps, le jeune homme avait tendance dans un premier temps, à fuir du regard et à porter le sien ailleurs un instant puis à revenir. C’était comme s’il allait chercher des forces dans le décor pour pouvoir supporter ce regard. Bien entendu, rien ne perçait dans son regard, pas un sentiment plus haut que l’autre sinon le respect qu’il vouait à sa supérieure. Un respect qui était similaire à celui qu’il accordait à tout autre ninja digne de ce nom, que ce soit son coéquipier Konran Tenzin ou un autre d’ailleurs. Il faut savoir que si le narrateur souhaite développer progressivement une attirance de Tsuyoshi envers Etsuko, le Hyûga, lui, pour l’instant, n’en sait absolument rien et n’en est pas encore à se poser la question sur ce qu’il pourrait ressentir pour la Jonin.

Suite à la proposition de la Jonin d’aller au poste afin de discuter plus amplement des motivations de Tsuyoshi, ce dernier accepta sans mot dire et suivit sa supérieure. Ils parvinrent au bout de quelques minutes à l’endroit indiqué et en emboîtant le pas à Etsuko, Tsuyoshi finit par entrer dans la bâtisse. Avant qu’ils se soient installés, la Jonin proposa à boire au Chuunin. Ce dernier après une brève réflexion choisit lui aussi du thé à défaut de glaces non pas par mimétisme, mais plutôt parce que c’est ce dont il avait le plus envie entre les différentes boissons proposées. Par la suite il s’assit à l’endroit indiqué il prit sa tasse de café et se laissa observer comme s’il ne l’avait remarqué tandis qu’il buvait une ou deux gorgées du contenu de sa tasse. Lorsque Etsuko finit par lui poser quelques questions, il déposa sa tasse et se rapprochant en avançant le buste légèrement vers elle, il commença à lui expliquer avec un peu d’entrain :

_ Alors j’ai remarqué qu’étant simple Chuunin je n’étais employé qu’aux missions à l’intérieur ou à l’extérieur du pays. Entre deux missions, il m’arrive d’avoir du temps libre à géométrie variable. Temps libre que j’emploie certes de façon intéressante entre repos et entrainement et qui est également occupé en partie, quoique infime et ce n’est guère un reproche, par notre team ou encore les activités ou réunions claniques. Au final, je trouve que je suis assez sous utilisé par Iwa et j’aimerai que cela change.

Le Hyûga marqua une légère pause comme s’il était perdu dans ses pensées un bref moment, pourtant son regard était toujours vif et il parvenait, après son habituel tic d’évitement du regard la première fois, à regarder dans les yeux sa senseï.

_ Par ailleurs je suis un Hyûga et mes yeux pourraient être très utiles pour la défense du village comme nombre de mes frères et sœurs de clan. Généralement nous excellons sur trois domaines : la détection et la traque, l’infiltration et le combat au corps à corps. Je ne vous apprends probablement rien… Néanmoins, je suis plutôt pas mal en ces trois domaines, quand bien même j’aurais encore beaucoup à apprendre, et mettre mes compétences encore plus souvent au service d’Iwa ne peuvent qu’être profitable au village.

Il était bien conscient qu’en tant que membre du prestigieux clan Hyûga lui donnait déjà un large crédit quant à son acceptation future sous les ordres de la police. Le mariage entre Hyûga et toute question de sécurité était naturel. Cependant la dernière question de la Naari devait amener Tsuyoshi à préciser plus en avant la raison pour laquelle sa candidature serait meilleure qu’une autre.

_ Jusqu’à présent j’ai toujours été impeccable dans mon attitude envers les responsabilités confiées par Iwa ou par mon clan. Mes états de services envers Iwa le démontrent à suffisance et je crois savoir que vous avez déjà lu mon dossier puisqu’étant ma supérieure. En réalité, vous êtes déjà bien placée pour savoir si ma candidature est bonne ou pas. Si elle est prématurée ou non…

Il est vrai qu’il retournait la question à sa supérieure. Après tout c’était certainement à elle d’en décider. Peut-être pas elle toute seule mais sa décision assurément aurait un grand poids sur son entrée dans cette fonction ou pas.

_ Vous avez besoin d’hommes de confiance Etsuko-senseï. Ces hommes de confiance vous ne pourrez les détecter qu’en les ayant sous les yeux un maximum de temps et en les mettant à l’épreuve. Mettez moi à l’épreuve c’est tout ce que je demande.

Il lâcha ces derniers mots le plus sereinement possible en saisissant sa tasse de thé en buvant quelques gorgées du contenu. La tasse était dorénavant presque vidée. La balle était dans son camp et ce, depuis le début. La regardant d’un air intéressé, non pas sexuellement bien entendu, Tsuyoshi poursuivit :

_ Dîtes senseï, comment avez-vous intégré la police et quelles étaient vos motivations ? Est-ce que vous vous épanouissez dedans ?

Des questions qui lui étaient venues tout naturellement. Maintenant qu’on le questionnait, lui aussi souhaitait en savoir plus sur la Naari. D’ailleurs il lui venait à l’esprit qu’il ne savait pas grand-chose d’elle.

_________________
Spoiler:
 


Je veux être de la CIA, non ! Du FBI ! [Feat Etsuko] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Je veux être de la CIA, non ! Du FBI ! [Feat Etsuko] Empty
Dim 24 Mar 2019 - 17:36
La jeune femme aux cheuveux de jais sourit, un peu gênée, aux premiers dires de son élève. Oui, elle le savait bien. Elle n'arrivait pas à se dégager autant de temps qu'elle le souhaiterait pour s'occuper de ses élèves. Elle avait accepté trop d'occupations, trop de rôles. Elle voulait tout faire bien et avec le temps, elle avait de plus en plus l'impression qu'elle n'impactait pas grand chose, sauf peut-être la police qui occupait le plus clair de son temps. Elle ne passait plus ses matinées avec sa mère dans la serre sauf à quelques exceptions près, elle ne s'occupait pas assez souvent de l'hôpital à son goût, n'aidait pas assez les jeunes shinobis à découvrir l'art de la manipulation du Katon comme elle souhaiterait le faire. En somme, elle échouait sur toute la ligne. Même son équipe ne la voyait pas assez souvent, c'est l'impression qu'elle en avait. Pourtant... Malgré la raison qui lui disait d'en abandonner une partie pour mieux se concentrer sur les autres, elle n'y parvenait pas. Chacune de ses occupations l'intéressait au plus haut point et le sacrifice de l'une d'entre elle lui aurait beaucoup coûté, émotionnellement parlant.

« Pour résumer en quelques mots, tu es un Hyûga et tu te sens inutile, alors tu voudrais y remédier en aidant là où tu penses que tu seras le meilleur, parmi les policiers, c'est bien ça ? »

Elle reprit un peu de contenance en parlant, retrouvant pied après cette débandade dans ses propres pensées. Elle but un peu de thé en l'écoutant, l'ayant d'abord laissé un peu refroidir puisqu'elle n'aimait pas lorsqu'il était trop chaud, La Naari hocha doucement la tête, regardant sa tasse avant de relever la tête vers lui.

« Tes réponses me vont. Tu m'as montré ta motivation, je connais parfaitement ton dossier comme tu peux t'en douter. »

Elle s'arrêta un instant pour finir sa tasse, pensant enchaîner avec l'exercice, mais il lui posa à son tour quelques questions, ce qui la prit de court.

« Ah... Pourquoi j'ai intégré la police et comment ?.. C'était... Il y a presque deux ans maintenant. Je voulais m'améliorer, mieux défendre le village. Je n'avais pas vraiment de sensei, pas vraiment de personne avec qui travailler, alors je me suis dis que je trouverais peut-être ça dans la police. Et pour la rejoindre, j'ai du faire deux missions qui ont prouvé ma volonté. La première consistait à aller interroger des gens potentiellement agents du Collectif, et il s'est trouvé que mon suspect qui était déjà en prison pour un petit traffic en était effectivement un. Je l'ai approché en passant dans les prisons et en offrant d'envoyer des fleurs et la possibilité d'envoyer un message à un proche tout en discutant avec les prisonniers. Et lui a mit un peu de temps mais il a fini par me demander d'envoyer un message codé accompagné de... joncquilles je crois pour les détails à Hi no Kuni. Évidemment, le message codé était adressé au Collectif, il a été facilement décodé et on a pu l'enfermer. La seconde mission a été du repérage sur des statuettes de contrebande à l'effigie de la princesse Yume qui circulaient sur les marchés. Et trouver et arrêter la source m'a permit de rejoindre la police. »

Elle rougit alors, se rendant compte qu'elle parlait trop d'elle et qu'elle en oubliait ce pourquoi ils étaient là.

« Mais je digresse, désolée... »

Elle se racla un peu la gorge, reprennant son sérieux ainsi qu'un peu de contenance.

« Suis-moi, on va tester un peu ton état actuel, ça me permettra de définir si on peut passer à la suite. »

Lui souriant, encore un peu gênée par tout ce qu'elle venait de déballer, elle se leva et attrapa quelques bandeaux blancs au passage avant d'aller vers le terrain d'entraînement. Elle les posa sur le côté avant de se mettre en garde à l'opposé de lui.

« On commence tout simplement, attaque moi, je contre-attaque, tu défends et tu attaques à ton tour, ok ? Ne dépense pas tout ton chakra, on a un second exercice après. »

En garde, la jeune femme l'attendait.

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Je veux être de la CIA, non ! Du FBI ! [Feat Etsuko] Empty
Mer 24 Avr 2019 - 19:03
La réponse de la kunoichi à la question du Hyûga permit à ce dernier de comprendre combien elle était attachée à sa mission au sein de la police. Etsuko raconta quasiment dans les détails comment elle avait pu intégrer la police. C’était disait-elle après avoir exécuté deux missions tests dont une qui l’avait visiblement marquée. Cette mission consistait à interroger des gens potentiellement membres du Collectif. L’histoire avait pour principal intérêt qu’elle avait dû faire face à une sorte d’énigme qu’elle avait pu résoudre d’ailleurs. La seconde mission était liée à un commerce de statuettes à l’effigie de la princesse Yume, la fille du Daimyo. L’écoutant sans l’arrêter, le Chuunin buvait ses paroles et essayait d’en retenir le plus intéressant. Au final, au-delà du fait que ces souvenirs suscitaient visiblement quelques émotions pour la Naari, Tsuyoshi nota entre autre que potentiellement, entrer dans la police impliquait de réussir à deux missions.

_ Non non du tout senseï ! C’était très enrichissant. Et ça se voit que ces missions vous ont laissé des souvenirs impérissables.

Tsuyoshi avait réagi sur le champ en essayant de ne pas mettre mal à l’aise sa supérieure d’autant plus que celle-ci était en train de rougir. Etsuko ensuite demanda au Chuunin de la suivre. Elle allait, d’après ses dires, tester l’état actuel du Hyûga avant de passer la « suite ». C’était déjà ça. Sa candidature était suffisamment prise au sérieux pour que les tests commencent sur le champ. Bien entendu, au regard de ses qualités intrinsèques, il ne s’imaginait pas être testé au fond. Mais s’il fallait passer par là, eh ben le Hyûga prouverait qu’il avait les capacités pour devenir membre de l’unité spéciale.

L’ayant suivi, le Hyûga finit par arriver à une aire de combat. Il n’eut pas besoin de dessins pour comprendre qu’il allait devoir faire preuve des son aptitude physique d’abord avant de pouvoir passer à autre chose. Etsuko confirma ses hypothèses lorsqu’elle demanda au jeune homme de l’attaquer. Elle voulait essayer d’estimer ses capacités d’attaque, de défense et de riposte.

Hochant de la tête, le Chuunin attendit que sa senseï soit en position afin de ne pas la prendre en traître et aussitôt que leur regard se croisèrent et qu’il sut qu’elle était prête, il sortit un kunai de son étui et le lança sur la kunoichi. Dès que celle-ci entama un mouvement pour éviter l’attaque, le Chuunin fondit sur elle à l’aide d’une charge et tenta de lui donner un coup dans le ventre.

Ce n’était pas très galant, mais si Etsuko voulait être attaqué, il ne pouvait se permettre d’y aller ni trop faiblement ni trop violemment. Après tout il s’agissait uniquement d’un test.



_________________
Spoiler:
 


Je veux être de la CIA, non ! Du FBI ! [Feat Etsuko] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Je veux être de la CIA, non ! Du FBI ! [Feat Etsuko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: