Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

De solides bases [PV: Karasuma Shin]

Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Sam 2 Fév 2019 - 15:00
Le bois rigide traversait l'air dans un sifflement strident et très reconnaissable, inlassablement, il filait grâcieusement dans les airs au rythme que pouvait suivre une débutante. Aucun doute à ce sujet, elle débutait dans l'art présenté à l'observateur. Mais une détermination certaine semblait animer la jeune fille vêtu comme toujours de son hakama blanc. Maintenant avec plusieurs jours d'entraînement dans les bras et les jambes, elle n'était plus hésitante. L'Ashikaga restait pour le moment sur des choses simples et basiques, des fondations solides pour construire solide étaient la base du petit carnet qui était ouvert sur les premières pages au sol.

Elle se fatiguait énormément, heureusement que sa courte vie de genin n'était pas aussi remplis que ça. Ses entraînements, qu'ils soient de Kyujutsu ou de Kenjutsu, lui prenait un temps fou. Elle n'avait pas vu une seule conaissance depuis qu'elle s'était décidé à suivre la voie. Gabushi le savait, elle avait énormément à rattraper pour se retrouver au niveau des autres avec un sabre. Surtout, quand on parlait d'Hisa, sa camarade d'équipe.
L'archère ne s'était pas aperçu de la nouvelle présence dans la salle d'entraînement de l'académie Hashira, son esprit était concentré sur ses propres gestes. La perfection du mouvement demandait toute sa concentration et son esprit, qui n'était pas encore formé, n'était pas encore prêt pour ça.
La genin savait tout ça, elle n'était pas prête et les choses devenaient bien plus difficile qu'espérées. Sa naissance l'avait prédestiné au Kyujutsu, elle n'avait fait aucun effort pour apprendre l'art du tir à l'arc, car c'était presque naturel. Apprendre de zéro un art martial qui n'avait rien à voir était une expérience nouvelle tout autant que douloureuse.

C'est quand elle se mit à souffler, arrêtant les frappes et les entailles imaginaires avec son bokken, qu'elle se rendit compte qu'elle n'était plus seule dans la pièce.


- Oh, Bonjour Shin-san. Dit-elle simplement en se redressant, abandonnant son entrainement pour porter son intérêt envers son camarade.

Le nécromancien, lui, l'observait.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Sam 2 Fév 2019 - 15:50





De solides bases



En cette journée de calme, le jeune Karasuma semblait être d’humeur à aller s’entrainer au sabre, après tout, maîtriser l’art du Bushido était une chose, savoir l’utiliser convenablement en était une autre. Il se dirigea alors d’un pas calme vers l’académie Hashira, afin d’emprunter la salle d’entrainement pour la matinée mais… Disons simplement que quelque chose ne se déroulait que très rarement comme prévu. Il s’avança donc calmement, entrant dans la salle pour finalement tomber sur une femme s’entrainant déjà seule de son côté. Un entraînement au sabre en bois de ce qu’il voyait, chose qu’il n’avait pas vue depuis des années au bas mot. Il se contenta donc de rester à l’écart et d’observer calmement la demoiselle, qu’il jurait avoir déjà vu quelque part auparavant. Ce n’est que quand elle lui adressa la parole qu’il tilta.

- Oh.. Gabushi-san, c’est bien ça ?

Il s’approcha donc d’elle, sortant un peu de l’ombre pour se dévoiler. Ce qu’il fallait bien dire, c’est qu’il avait changé depuis la mission qu’il avait fait jadis en sa compagnie. Il portait maintenant un kimono blanc traditionnel de samouraï avec un haori à capuche de même couleur par-dessus. Adieu donc l’ensemble noir qu’il avait jadis. Il portait également un sabre à la ceinture, blanc comme neige avec quelques éléments en or. Son avant-bras droit était appuyer dessus, tel un accoudoir, et pourtant.

- Cela fait bien quelques mois que nous ne nous somme point vu, depuis la mission avec Tsuchikage-sama si je ne m’abuse. Je vois que vous vous entrainez au kenjutsu ?

L’ex nécromancien et membre de l’équipe numéro treize s’arrêta donc face à elle, croisant un peu les bras en l’observant silencieusement. Il était vrai qu’il ne l’avait pas vu depuis plusieurs mois, mais elle ne semblait pas vraiment avoir changée. Il se demander néanmoins si elle avait une certaine rancune à son sujet, pour avoir abandonné le Tsuchikage suite à son ordre de replie. Il ne faisait que suivre les ordres, mais ce n’était pas forcément évident à accepter pour tout le monde. Après tout sa vision des choses était simple, un soldat se doit d’obéir aux ordres, aussi déplaisants soient-ils. Mais ce qui coulait de source pour lui, n’était pas forcement d’une évidence aussi simpliste pour les autres shinobis et konoichis du village de la roche. Certains ne voyaient cela que comme un emploi, d’autres un moyen de fuir une famille trop abusive, et d’autre encore, comme un simple moyen d’accéder à un meilleur statut social. Pour lui, c’était différent, c’était une façon de vivre, un quotidien qu’il embrassait depuis plusieurs années déjà.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Dim 3 Fév 2019 - 15:29
- Oui, c'est bien Gabushi. Dit-elle en levant légèrement son sourcil droit.

Peut-être instinctivement due à de la surprise, elle laissa échapper un signe d'incompréhension involontaire. Déjà, parce qu'il avait bien changé depuis la prison sur l'île, mais aussi parce qu'apparemment et malgré le long voyage et la mission bien périlleuse qu'ils avaient fait ensemble, il était hésitant sur son prénom. Pas de quoi offusquer la jeune kunoichi, il en fallait bien plus que ça et surtout de la part d'un ainé dans le village.

Son regard s'attarda sur un détail qui, plus que sa tenue, avait de l'importance aux yeux de Gabushi. Il portait à présent un sabre à la ceinture, là où il n'en possédait pas pendant qu'ils coopéraient en escortant le Tsuchikage. Elle plissa légèrement les yeux en observant l'objet, qu'est ce que ca pouvait bien vouloir dire ? Le nécromancien s'était entraîné avec l'arme ? Peut-être était-ce là une occasion. Une qu'elle n'aurait probablement pas hésité à sauter dessus si c'était un de ses camarades proches qu'elle considérait comme des amis, mais ce n'était pas vraiment le cas avec Shin. Il était bien trop distant et son attitude à la dernière mission était plus que discutable. Tout comme le trio de fuyards d'ailleurs, il n'y avait que le Tsuchikage qui s'était distingué par ses actes, son courage et peut être aussi son impétuosité.


- C'est vrai, j'ai l'habitude de m'entraîner à l'arc sur le haut-plateau seule, je ne viens pas souvent à l'académie. Ce qui explique le fait que nous nous sommes pas croisé depuis. Expliqua t-elle dans un haussement d'épaule. Exactement, je suis là pour apprendre le kenjutsu.

Ses yeux ne quittaient pas le sabre qu'il avait à la ceinture, intrigué plus qu'autre chose par l'arme qui n'était pas là la dernière fois.

- Savez-vous vous en servir ? Pouvez-vous m'apprendre ? Je dois avouer que mes progrès se font lentement, seule.

Pas de honte à avouer ses faiblesses ou ses lacunes dans un endroit pareil, elle était là pour apprendre. Même si elle n'avait pas une haute opinion de l'individu en face d'elle, cela restait un camarade du village. Peut-être même qu'elle apprendrait à le connaître, lui demander pourquoi il s'était tourné vers la nécromancie qu'elle ne connaissait même pas avant qu'il en fasse la démonstration. Enfin, ses interrogations n'auront une réponse que s'il acceptait de poursuivre la discussion, c'était à lui de voir. Gabushi, elle, avait fait le premier pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Lun 4 Fév 2019 - 10:08





De solides bases



Il l’observa, silencieux. Visiblement, elle semblait plus intéressée par ce qu’il portait à la ceinture que par sa propre personne. Il fallait dire que le katana était d’un design plutôt agréable à regarder, une véritable beauté fatale. Puis vint une question. Savait-il utiliser ce sabre ? Eh bien, il ne le porterait pas dans le cas contraire, si ? Ce serait stupide, et une véritable gêne en combat en prime. Il la regarda, comme si la question qu’elle avait posée était d’une stupidité sans borne, puis il soupira. Ce n’était pas grave, elle ne le connaissait pas vraiment après tout. Il décida donc de répondre calmement en hochant la tête dans un mouvement de bas en haut, se voulant positif.

- Oui, je sais l’utiliser, grâce à l’aide des livres de Hisa san et Toph chan. J’ai… Disons effectuer quelques changements chez moi. Aussi bien mentalement que physiquement, ainsi que mon style de combat. Après plusieurs années à combattre dans l’unique but de survivre, j’ai eût récemment le temps de me remettre en question et… Disons seulement que certains objectifs valent mieux ne pas être accomplit. D’autant plus qu’un mort mérite le repos, bien qu’il n’y ait encore pas si longtemps je ne voyais pas les choses sous cet angle.

Il l’invita donc à s’assoir en désignant la place devant lui, se mettant à genoux calmement en posant son katana à côté de lui. Il posa ensuite ses mains au niveau de ses cuisses, silencieusement, avant de reprendre la parole en silence.

- Je pense que vous devez vous demander la raison de mes agissements lors de la prison, difficile de vous faire entrainer par une personne dont vous ne comprenez même pas les agissements, n’est-ce pas ? La réponse à cette question est des plus simples. Nous avions ordre de l’abandonner et partir. Rien de plus, rien de moins. Nous somme des soldats, et en tant que tel, nous devons exécuter les ordres, peu importes qu’ils nous semblent bon ou non. Je suis un militaire depuis des années maintenant, et une chose ne change pas peu importe le pays pour lequel nous nous battons. La discipline, un soldat n’obéissant pas aux ordres peut compromettre une mission, voir la sécurité de son pays. Il faut donc être capable de prendre sur soi et exécuter les ordres. La voie du sabre fonctionne pareil. Il ne faut pas se précipiter, mais ne faire qu’un avec son arme, rester calme en toute circonstance.

Il marqua une petite pause, le temps qu’elle assimile bien les informations et qu’elle ait le temps de comprendre où il voulait en venir, après quoi, il reprit la parole calmement.

- L’art du combat au sabre n’est pas quelque chose qui s’apprendras en un jour. C’est un art qui vous expose à des risques bien plus grands qu’un combat à distance. La moindre erreur peut s’avérer fatale. Il faut être capable de mener une offensive sans laisser une ouverture à son adversaire. La posture est donc importante, tout comme votre style de combat en règle général. Il faut être capable de s’adapter à l’adversaire, être capable de passer d’une posture offensive à une posture défensive en une fraction de secondes, car c’est cette fraction de seconde qui marqueras la frontière entre la vie et la mort. La moindre petite erreur peut vous coutez un bras, une jambe, ou même votre vie, alors la question qui se pose maintenant : êtes-vous sûre de vouloir apprendre le kenjutsu ?






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Lun 4 Fév 2019 - 15:34
- Excusez ma question, Shin-san. Je ne voulais pas vous offenser. Dit-elle précipitamment au regard qu'il lui jeta. Elle n'osait pas le lui dire, mais apprendre à maîtriser le Kenjutsu aussi rapidement et un nouveau style de combat aussi vite lui semblait impossible. Elle-même qui se considérait une artiste martiale depuis longtemps maintenant, se demandait combien de temps il lui faudrait pour apprendre à manipuler une lame correctement. Sans parler des vertus, du code et de la voie. Elle n'en revenait pas quand celui-ci confirma ses soupçons. Il avait bien changé au point qu'il était méconnaissable, l'abandon de la nécromancie était déjà quelque chose de remarquable en soi. Enchainer immédiatement avec la voie et l'accepter aussi simplement lui paraissait impossible et surtout un exploit aux yeux de l'Ashikaga. Son respect pour Shin malgré ses actions à Wasure augmenta, c'était quelqu'un de très doué à n'en pas douter.

D'un geste de la main, il proposa à l'archère de le rejoindre. Ce qu'elle fit silencieusement, posant son bokken à sa gauche une fois à genoux. Il commença leur conversation avec le pays oublié, apparemment en train de justifier ou d'expliquer ses actes à Gabushi. Elle n'était peut-être pas d'accord avec lui sur le moment, mais tout s'était finalement à peu prêt bien terminé de son point de vue. Comme l'esbroufe de la princesse, elle ne gardait aucune rancune. Pourtant, ils étaient là, tous les deux en train de revenir sur ses évènements. Elle écouta avec attention, silence et respect, car c'était un ainé. Il était là depuis plus longtemps qu'elle dans le village. Mais elle était sensiblement opposée à tout ce qu'il venait d'expliquer calmement, radicalement même, ce qui eut pour effet de lui faire lever un sourcil quand il fit un parallèle avec le kenjutsu.

- Et si le Tsuchikage était mort, là-bas dans la prison, entrainant le village et le pays dans une nouvelle situation de crise juste après la perte du Sandaime. Le fait d'avoir tout de même obéi aux ordres aurait préservé votre esprit de la culpabilité d'avoir causé indirectement ce cataclysme ?

Rares étaient les personnes qui pouvaient voir l'Ashikaga aussi cinglante, ce n'était d'ailleurs jamais arrivé jusqu'à présent au village. Peut-être la fougue de la jeunesse qui avait prit le pas sur son naturel calme et respectueux. Mais les paroles de Shin qui annonçait des faits plus que grave à ses yeux avec un air aussi détaché et serein eut pour effet de réveiller la colère froide et endormis des évènements de Tetsu no kuni. Les fantômes du passé ne disparaissaient jamais totalement, elle apprenait cette leçon de vie tous les jours.
Elle ferma les yeux et fit un exercice simple de respiration, retrouvant son calme et dissipant sa tempête intérieur. C'était peut-être ça d'être une fille du vent se dit-elle en écoutant Shin continuer.

- J'en suis certaine. Dit-elle avec aplomb. Elle s'était juré en posant sa main sur le bokken de faire tout ce qu'elle pouvait pour suivre la voie. Quelqu'un qui suit la voie ne fait pas de promesse avec légèreté. Je sais que ca me prendra probablement plusieurs années avant d'aiguiser mon esprit et de maîtriser la lame. Le temps ne me fait pas peur, j'ai appris le kyujutsu en plusieurs années de pratique aussi.

Elle ne disait pas tout, la tâche était peut-être un peu plus compliqué que ça cette fois. Le Kyujutsu lui a appris beaucoup de choses, même des choses qui se trouve dans la voie, mais ce n'était pas suffisant. Elle ne remettait pas en question sa capacité à apprendre à manier un sabre, la difficulté se trouvait probablement là où la chose qu'elle devait maîtriser n'était pas tangible. Assimiler les vertus et les nouvelles techniques de méditation allait être sensiblement plus compliqué selon elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Lun 4 Fév 2019 - 16:40





De solides bases



Il écouta calmement l’archère, il savait qu’elle avait raison sur un point, soupirant un peu en secoua légèrement la tête. Désobéir aux ordres n’était pas une option, pas pour lui. Il retira son haori, puis, lentement, le haut de son kimono, dévoila son torse parsemé de diverses cicatrices en tout genre… Brulures, lacérations, perforations, tout y était. Il reprit par la suite la parole, calmement.

- Non, ce n’est pas une histoire de conscience, mais de pensée. Voilà ce qu’il m’est arrivé les dernières fois que j’ai refusé d’obéir à un ordre. Une torture si intense que j’ai cru pendant un temps que la mort viendrait me chercher tant la douleur était intense, mais elle n’est jamais venue.

Il remit son haut de kimono, silencieusement, puis son haori blanc, avant de reporter son regard sur la demoiselle en face de lui. Un soldat ne pouvait pas désobéir à un ordre, c’était une vérité à laquelle il était profondément ancré. On lui avait jadis bien fait comprendre que refuser de suivre les ordres n’était pas du tout une bonne idée, et il ne voulait pas courir ce risque à nouveau.

- Je ne peux me permettre de prendre un tel risque, pas tant que j’aurais un minimum de chance de retrouver ma sœur en vie. J’ai déjà fait l’erreur de croire qu’en suivant la voie de la nécromancie je pourrais faire revenir mes parents, je en commettrais pas une seconde erreur qui risquerait de me privé de la vue de ma seule famille encore en vie. J’en ai commis bien assez dans ma vie. J’ai pris la vie d’innocent, briser des familles, torturer des amis pour survivre.. Je ne prendrais pas un tel risque après tout ce que j’ai sacrifié pour rester en vie. Vous avez la chance d’être encore intacte si je peux dire, moi, je n’ai plus rien que l’armée et les ordres. J’ai renoncé à mon humanité le jour où j’ai accepté cette vérité. Cette terrible vérité qui veut que l’humain ne peut survivre qu’en mettant ce qui fait de lui un humain de côté, surtout dans un pays en guerre comme Hi.

Il secoua légèrement la tête en soupirant, non, ce n’était ni le lieu, ni le moment. Et encore moins la personne. Il ferma les yeux quelques instant en expirant calmement, se relevant ensuite en allant saisir lui aussi un sabre en bois, glissant son véritable katana à sa ceinture. Il revint ensuite vers elle, calmement.

- Mais là n’est pas la question aujourd’hui. Vous désirez que je vous apprenne l’art du sabre, pas la discipline militaire n’est-ce pas ? Je préfère cependant vous prévenir, Gabushi san, j’ai mon propre style à l’épée, le Tsukoyumi. Un art aussi variable que les phases de la lune. Si vous avez la motivation nécessaire, je vous entrainerez au kenjutsu. Tout d’abord, je veux que vous me montriez vos trois postures. Commencez par la haute, puis la moyenne et enfin la posture basse. Ceci est la base de la maîtrise du sabre, je ne peux vous enseignez quoi que ce soit, si vous ne maitrisez pas cette simple base. Ne voyez pas la lame comme un outil ou une arme, mais comme une extension de vous-même, vous ne devez faire qu’une avec elle.








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Mer 6 Fév 2019 - 10:59
De surprise en surprise, il semblait que Shin était de ceux qui en avait à revendre. Un passé torturé, et bien loin de celui de la jeune fille, poussait ses choix et ses décisions. Ce n'était pas un choix ou sa conscience qui le conditionnait comme elle pouvait le croire au départ, mais un sentiment plus complexe de fatalité de ses expériences passés. Elle n'en savait pas plus et n'en saurait probablement pas plus, elle ne demandait pas d'explication sur le spectacle de la chair meurtrie de Shin par respect. Mais elle n'en pensait pas moins, si une situation similaire à Wasure no kuni se présentait et qu'une décision difficile devait être prise, elle ne pouvait pas compter sur Shin. L'Ashikaga était quelqu'un de simple. Le village, le pays, ses camarades et sa famille : c'étaient les choses qu'elle protégeait, appliquer un ordre à la lettre à côté de tout ca n'était rien. S'il fallait jouer en dehors d'un sentier tracé par des supérieurs pour protéger ce qu'elle chérissait, il n'y aurait aucune hésitation de la part de l'archère. Heureusement, la situation ne s'était pas encore présenté et elle espérait qu'elle ne se présente jamais.

Il précisa sa pensée sans qu'elle n'eût besoin de demander et les suppositions de Gabushi se vérifiaient véridiques. Si Shin n'était qu'un pantin volontaire de la hiérarchie militaire, il ne fallait qu'espérer qu'il n'y ait jamais de supérieur avec de mauvaises intentions. C'était une façon de penser étrange et atypique qui faisait probablement mirroir à son passé trouble. Elle n'avait rien à y redire ou à rajouter, elle se contenta d'acquiescer silencieusement en notant l'état d'esprit de son camarade pour elle.

Il se releva pour attraper lui aussi un des bokken sur un râtelier de la salle d'entraînement. Il avait donc accepté la requête de la jeune genin pour ce qui était de l'apprentissage, ce qui eut pour effet de réveiller la curiosité de la kunoichi. Elle se leva également pour commencer la leçon. Le samurai mit en garde la débutante, il avait une technique bien à lui qu'elle devait visiblement passer outre. Ils allaient étudier les postures de base et cela tombait plutôt bien, car c'étaient les premières choses sur lesquelles elle s'était penchée sur le carnet de Musashi. En tant qu'archère, elle savait très bien qu'elle n'irait nul part sans une bonne posture, sauf que la différence entre l'archerie et le combat à l'épée, c'est qu'il n'y en avait bien plus.



- Bien compris, la posture haute, Jōdan no kamae. Dit-elle en réfléchissant avant de prendre position. Sabre en l'air au-dessus du front, courbé vers l'arrière. Les jambes bien écartées et prête à avancer. C'était une posture agressive qui armait déjà un coup en laissant l'épéiste sans autre défense que son déplacement dans l'espace.
- La posture neutre, moyenne, le chūdan no kamae. Elle se positionna avec une application certaines à reproduire ce qu'elle avait lu. La pointe du bokken qui vise un point imaginaire entre les yeux de l'adversaire, le pied droit un peu en avant, le gauche en arrière prêt à donner une impulsion. C'était la posture de l'équilibre et de la versatilité, préparé à l'attaque comme à la défense. Un mauvais geste de la part de l'adversaire le condamné immédiatement à encaisser un coup d'estoc rapide et probablement fatal. La posture permettait aussi une bonne estimation de la distance, qui était primordiale en Kenjutsu.
- Et Gedan no kamae, posture basse. Elle se mit en position défensive, la pointe de la lame vers le bas devant elle, jambe arrière légèrement en retrait pour préparer un pas en arrière. C'était une posture plutôt défensive qui permettait de répondre à une attaque aussi bien avec le sabre qu'avec le placement. Mais qui demandait un mouvement supplémentaire pour repositionner le sabre à l'attaque.

Les trois postures étaient la base du kenjutsu, mais ses pas hésitants de débutante la forçaient à les réproduire mécaniquement. Elle reproduisait ce qu'elle avait appris de façon tout sauf fluide même si c'était exacte, prouvant son manque d'habitude à manier l'épée. État-ce suffisant pour Shin ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Jeu 7 Fév 2019 - 11:05





De solides bases



IIl observa calmement l’archère, analysant ses mouvements en soupirant brièvement. Mécanique, basique, c’était les deux mots les plus à même de décrire ce que faisait la femme devant lui à l’heure actuelle. Il déposa la pointe de son arme contre le sol et croisa les mains au dessus du manche en bois, puis, calmement, il prit la parole sans quitter la konoichi des yeux.

- Les mouvements sont bons, pas de soucis à ce niveau. Quelques hésitations, mais on va mettre cela sur le compte du manque d’entraînement. En revanche… On lit en vous comme dans un livre ouvert, ce qui, en combat, peut vous coûter la vie. Vous devez apprendre à rendre vos mouvements plus fluides, mais surtout, moins mécaniques. Vous ne devez pas laissez la chance à l’ennemis de comprendre votre style de combat et ainsi prédire vos mouvements, et pire encore, brisé votre garde.


Il reproduit par la suite à son tour les diverses postures qu’elle venait de faire, avec quelques légères variations dans celles-ci cependant. Par exemple, la posture haute était moins élevée, la moyenne était un peu en diagonale et la basse, elle avait la lame pointait vers le sol. Il n’y avait pas de réel logique dans ces modification,e n tout cas, pas à première vue, et pourtant. Cette position en posture haute lui permettait une meilleure défense et un passage plus rapide à la posture moyenne. La posture moyenne offrait une meilleure défense globale, et la posture base permettait des mouvements plus rapides avec une certaine garde permise par le manche. Il remit ensuite l’arme contre le sol, calmement.

- Ceci en est un exemple. Certaines personne n’auront pas de posture haut,e mais plutôt une sorte d’hybride entre la moyenne et la haute, d’autre vont faire l’inverse, et j’en passe. Apprendre des livres est une bonne chose, mais il faut savoir surprendre l’adversaire en apportant quelques variations à nos mouvements, car la moindre erreur peut être fatale dans un combat rapproché.

Il la regarda par la suite, réfléchissant quelque peu à la suite de l’entraînement. Les postures étaient une chose, mais elle ne pourrait pas maîtriser cela en un jour, c’était une certitude. Il pouvait lui expliquer brièvement le principe du combat à l’épée peut-être ?

- Toutefois, ceci n’est pas la seule chose à faire. Vous devez être capable de changer de posture en une fraction de seconde tout en analysant les mouvements adverse pour savoir la quelle adoptée. La chose est simple. La posture haute est purement agressive, la moyenne est équilibrée, et la basse est défensive.




_________________


Dernière édition par Karasuma Shin le Mer 13 Fév 2019 - 9:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Mar 12 Fév 2019 - 21:05
Shin semblait déçu de la prestation de l'Ashikaga et quand il prit la parole, c'était effectivement pour lui rapeller certaines règles basiques qu'elle avait vu dans le carnet de Musashi. Les kamae ne devaient pas être des postures figées dans le temps et rigide comme pouvait l'être une posture de Kyujutsu. Cela devait être des marqueurs à utiliser selon les circonstances du combat. Si l'épéiste ne se sentait pas à l'aise d'adopter une posture plutôt qu'une autre, il ne fallait rien forcer, la fluidité était le maître mot.
Mais dans un sens, l'archère était tout de même un peu vexée par l'intervention de son camarade. Il lui avait demandé de montrer les différentes postures qu'elle connaissait et elle l'avait fait. Contrairement à Etsuko-sensei ou Tenzin-kun, Shin n'avait peut-être pas la fibre de l'instructeur, ils ne prenaient pas un air désespéré devant les hésitations de leurs élèves et Gabushi pouvait certifier de leur efficacité. C'est en grande partie grâce à ces deux personnes, en plus de Musashi-sama, qu'elle en était où elle se trouvait à présent.

Il procéda par démonstration, en étalant ses propres moutures des postures qu'elle venait de reproduire de ce qu'elle avait lu des écrits de son mentor Nagamasa. Cela eu pour effet de lui faire plisser les yeux en observant ce que Shin était en train de faire. Encore une fois, elle n'était clairement pas sur la même longueur d'onde que son camarade, à croire qu'elle faisait exprès, mais il n'en était rien. De ce qu'elle avait compris des écrits qui lui permettaient de progresser dans le kenjutsu, ces formes et postures étaient ancestrales et rentraient dans les traditions depuis longtemps maintenant. Elles avaient été testées par des grands maîtres et approuvé par le champ de bataille. Jamais elle ne se permettrait de les modifier, à l'inverse, pour elle, chercher la perfection dans les traditions était un excellent moyen de respecter l'art. Elle faisait de toute façon aucun écart pour ce qui était du Kyujutsu après autant d'année, elle n'allait pas en faire pour quelque chose où elle était néophyte.

- Je comprends votre point de vue, Shin-san, mais je vais apprendre les bases pour le moment. Dit-elle avec respect. Elle n'osait pas trop en dire, pas après son franc parlé du début de conversation. Elle décida donc simplement de refuser poliment les techniques personnel de Shin. Si vraiment il lui faudrait trouver son style plutôt que de rester dans les voies déjà tracé des anciens épéistes, elle se pencherait sur la question plus tard.

- Merci de vos conseils Shin-san. Je pense avoir les outils pour progresser à propos des postures de combat. Il faut que je travaille la fluidité et le changement d'une à l'autre dans mes déplacements. J'allais m'attaquer à l'offensive, comme vous avez peut-être remarqué quand vous êtes entré, est-ce qu'on peut se concentrer sur ce point ? Je dois avouer que m'avancer pour frapper n'est pas dans mes habitudes.
Et c'était un handicap certain, elle fit un vague mouvement de la main vers un coin de la pièce pour montrer son imposant Yumi qui reposait contre un mur. Juger les distances et les approches en kenjutsu était sensiblement différent que de calculer son prochain tir et c'était un endroit inconnu où un guide serait le bienvenu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Mer 13 Fév 2019 - 9:45





De solides bases



Il l'observa calmement, réfléchissant un peu. Il se demandait bien ce qu'elle voulait entendre par là. Totalement abandonner la distance pour arriver au corps à corps rapidement, ou bien faire une approche progressive ? Il se gratta le menton, calmement, puis prit de nouveau la parole en lui tournant autour.

- Se rapproche en général n'est pas le problème, le problème, c'est de maintenir cette distance idéale. Si votre adversaire est malin, il va s'éloigner de ta zone de frappe, c'est dans ce moment qu'un futon peut s’avérer très utile. En étendant la portée de votre lame par exemple, ou encore en créer des lames de vent. Vous pouvez bien évidemment user de cette technique à courte portée, mais vous prenez le risque d'un contrecoup. En ce qu'il s'agit d'un rapprochement pur, couvrir une distance rapidement est la meilleure option, ne pas laisser à ton adversaire le temps de s'éloigner est le maître mot. Vous ne devez pas lui laisser l'initiative.


Il recula alors un peu, allant à quelques mètres d'elle, avant de soudain se ruer vers elle, comblant la distance les séparant en une fraction de seconde, la pointe de son arme dirigé vers sa gorge. Après quoi il se redressa, étant légèrement courbé pour étendre un peu plus la portée du coup, puis lui sourit calmement.

- Ceci, est ce que j'appel un shunpo, un pas rapide. C'est une technique de bukijutsu et/ou de taijutsu permettant de combler une courte distance en un court laps de temps, en vous améliorant dans ce domaine, vous serez capable de couvrir de plus grande distance, plus vite encore. Vous devez impérativement enchaîner cela d'une attaque avant que votre adversaire n'est le temps de comprendre que vous lui arrivez dessus, sous peine de quoi vous auriez utilisé cette technique dans le vide. Ce qui serait vraiment dommage n'est-ce pas ? Vous avez donc deux options qui s'offrent à vous. Viser un point vital, ou viser un membre, tout va dépendre de si vous comptez tuer ou appréhender l’ennemie. Toutefois sur un champ de bataille... Frappez pour tuer, car l’ennemie lui n'auras aucun scrupule. Ne pensez pas que parce que vous êtes une femme, il sera plus tendre. Bien au contraire, votre sort risque d'être même bien pire que la mort selon sur qui vous tombez. Par exemple, des brigands préféreront vous capturez, vous violez puis vous revendre pour se faire de l'argent. Un sort pire que la mort, n'est-ce pas ?

Là, il parlait par expérience. Les femmes shinobis se vendaient bien, à condition qu'ils arrivent a les matées. Ce n'était pas chose aisée, certes, mais une fois fait.... Autant dire qu'ils se faisaient un joli paquet d'argent.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 10:19
Shin semblait réfléchir à la demande de l'archère, jugeant probablement de la meilleure façon d'exposer les mouvements d'approche avant de prendre la parole. Logiquement, il expliqua qu'avant de parler de l'approche au combat, il fallait parler de la distance entre les deux adversaires. C'était précisément le point qui échappait à l'Ashikaga. Pour elle jusqu'à présent, il n'y avait que deux choses à retenir pour le Kyujutsu : l'adversaire était à portée ou l'adversaire était trop prêt. C'était bien différent en Kenjutsu, il existait une distance parfaite où l'adversaire était à portée d'un coup de sabre après un pas rapide, mais où on était hors de porter d'un coup immédiat. La posture moyenne qu'ils avaient discutée plus tôt était d'ailleurs un bon moyen de la trouver, vu que le sabre était devant l'épéiste pour permettre de jauger la distance.
Il n'hésita pas à partager les trucs et astuces du corps-à-corps, en terminant son explication par le simple fait de ne pas laisser l'initiative à l'adversaire. Et ca, c'était vrai peu importait la situation, Kenjutsu ou pas.

Elle allait prendre la parole pour répondre et discuter des différents points soulevés par le samurai, quand il chargea brusquement vers l'Ashikaga sans prévenir. Elle avait son bokken dans la main gauche en position d'attente et ne pouvait pas l'attraper aussi rapidement que Shin chargeait, son bokken allait se positionner trop tard dans la trajectoire de celui de Shin. Mais elle était habituée maintenant à se faire prendre de vitesse par les adeptes du corps-à-corps et elle activa sa technique venteuse pour ne pas se prendre le coup. Ce qui n'arriva de toute façon pas, le samurai s'était stoppé avant pour la démonstration du mouvement.
C'était un shunpo, "un pas rapide" dit-il pendant que l'Ashikaga désactivait sa technique dans une respiration calme pour faire retomber l'adrénaline. C'était précisément le mouvement à travailler pour ses approches dans un combat. Mais avant qu'elle ne puisse remercier son instructeur, il dériva la conversation vers quelque chose de bien plus sordide qui eut pour effet de faire froncer les sourcils à l'Ashikaga.

- Il est difficile de capturer une fille du vent. Et non, ce n'est pas un sort pire que la mort si la mort est synonyme d'échec de la mission. La honte et le déshonneur seraient déjà au plus haut si j'eus failli à mon devoir envers le village. Dit-elle séchement.

Il fut un temps où l'intention visible de Shin à apeurer Gabushi aurait marché et aurait provoqué des frissons de terreur le long de son échine. Mais loin était cette jeune fille à présent, des évènements comme ceux du pays du fer et des instructeurs comme Nagamasa Musashi était passé par là. Les septs vertus étaient cher à son cœur et elle essayait scrupuleusement de les appliquer avec un respect qui lui était propre. La guerre et ses déviances ne lui faisait plus vraiment peur, elle avait ses objectifs et son honneur comme bouclier et si celui-ci venait à s'effondrer, ce n'étaient pas les actes abjects de certaines personnes qui aggraverait la situation. Elle resta de marbre face aux menaces de Shin, préférant rediriger la conversation vers ses intérêts premiers.

- Il faut donc jauger une distance équilibrée entre l'attaque et la défense, avant de faire un pas rapide vers l'adversaire au bon moment, et ce sans hésiter dans le geste. Résuma l'archère calmement.

Elle recula un peu, faisant face à Shin en essayant d'utiliser la longueur de son bokken devant elle pour se placer correctement. Elle pensait avoir trouvé ce qu'elle cherchait, à voir ce qu'en pensait Shin à présent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Ven 15 Fév 2019 - 9:48





De solides bases



Il hocha la tête calmement en observant l'archère, elle avait bien compris la situation. Trop prêt, et ta frappe n'as pas assez d'élan pour blessé, trop loin, et elle ne touche pas. C'était là toute la difficulté du combat à l'épée. Il fallait être capable d'être dans une certaine zone de confort, mais en plus, de pouvoir s'adapter rapidement à la situation. Il observa calmement la femme et rependit un peu de chakra dans sa lame, donnant un coup vertical vers un mannequin, celui-ci fût tranché en deux par un croissant de chakra.

- Pour ma part, je peux faire cela pour attaquer à distance, vous ne pouvez pas le faire je suppose, mais vous pouvez toujours faire quelque chose de similaire avec le futon. C'est une des façons de combler la distance et frapper l’ennemie, après deux choix s'offrent à vous. Vous profitez de l'attaque pour vous rapprocher, comme al technique du shuriken de l'ombre, mais à plus grande échelle, ou vous profitez pour réfléchir à une stratégie avec d'autres coups à distance. Chaque personne à sa façon de combattre, vous devez donc développer la vôtre afin d'être imprévisible.

Il déposa la pointe du sabre en bois contre le sol, croisant ses mains au-dessus tendis que le chakra d'or se dissipa dans l'air en éclatant. Il n'était pas vraiment doué en tant que professeur, mais bon, ça s'apprend, non ? Et puis ce n'est qu'en essayant qu'il serait capable d'améliorer cela. Et il devait bien avouer qu'enseigner était quelque chose d'assez... Amusant ? Non, divertissant serait un mot plus approprié, disons qu'il ne déteste pas cela en somme. Peut-être qu'il pourrait enseigner à l'académie un de ces jours ?

Enfin, pour le moment ce n'était clairement pas possible, il se devait de monter en grade avant cela, mais d'un autre côté, ses services pour le village devrait lui permettre une telle montée en grade sous peu, avec de la chance tout du moins. C'était une question à laquelle il n'avait que des réponses théoriques, rien de sur en somme. Enfin bref, pour le moment il tentait de faire comprendre à la femme de vent qu'une charge tête baissée n'était pas la seule solution pour se rapprocher d'une adversaire, ou plutôt, que la stratégie était aussi importante que l'attaque en elle-même.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

De solides bases [PV: Karasuma Shin] Empty
Lun 18 Fév 2019 - 19:51
Shin fit une autre démonstration, cette fois-ci de ce qui semblait être une lame de vent comme pouvait en faire Tenzin pendant les entraînements qu'ils avaient souvent tous les deux. Mais non, ce n'en était pas une. Déjà de part son apparence, c'était bien trop éloigné d'un chakra futon simple pour être confondu avec le dit élément. Mais aussi dans sa nature, qui semblait être faite littéralement du chakra de son utilisateur. Elle pensait avoir déjà vu cette technique quelque part, mais n'arrivait pas à se rappeler d'où.

Suite à ça, de nombreux conseils sur la dynamique de combat qui était intéressant, sans aucun doute. Mais ce n'était pas tout à fait ce que recherchait l'archère en demandant conseil à Shin. Le combat elle connaissait et n'était clairement plus une débutante, et même si ces conseils étaient précieux et avaient de la valeur, elle appliquait déjà énormément de chose. Elle recherchait vraiment quelqu'un capable de lui expliquer le combat au sabre, l'art de l'épéiste, les feintes, les frappes, les blocages et les dynamiques d'un duel au katana.

Peut-être que le maniement de son arme était indivisible du combat pour Shin et qu'il ne voyait autre que la victoire ou la défaite. Elle n'osa pas demander, mais elle se doutait que ce fût quelque chose comme ça qui se tramait derrière le calme du jeune homme. Elle ne saurait le dire, un peu comme Tenshi, elle n'arrivait pas à le cerner.
Elle était quelqu'un de simple, elle s'intéressait aux arts et aux arcanes du kenjutsu. Elle était une artiste martiale avant tout, avant une fille du vent ou une iwajin. Elle recherchait la perfection du geste et la pureté du mouvement.

Elle acquiesça à ses dires, avant de s'incliner humblement.


- Je vous remercie du temps que vous m'avez accorder suite à ma demande. C'était un honneur pour moi que vous veuillez me partager votre savoir.

Quoi qu'il arrive, c'était un ainé qui lui avait transmit un savoir, même si ce n'était pas exactement ce qu'elle recherchait. Le fait qu'il y avait quand même des choses, surtout au niveau du respect des distances de combat, qui étaient précieuses. Elle le respectait profondément pour ça, faisant le choix d'oublier sciemment les évènements de Wasure.

- Je vous souhaite une bonne journée, au plaisir de vous recroiser Shin-san.

Et elle quitta la salle rapidement après avoir rassemblé ses affaires, laissant celle-ci au genin pour trouver un coin à elle où elle pourrait pratiquer tranquillement.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

De solides bases [PV: Karasuma Shin]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: