Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Se confronter à la réalité du monde [Pv Nagamasa Hisa]


Mer 6 Fév 2019 - 4:24




« C'est une situation qui peut paraître cocasse. » Dit-il avec une certaine perplexité devant la différence immanquable entre les protagoniste en termes d'années au compteur. « Mais je dois passer par là, peu importe les apparences, peu importe les échecs. »

Un genre de scepticisme décorait le paysage émotionnel du guerrier aux tatouages tribaux situé dans les hauts plateaux en vue d'un entraînement relativement improvisé. Celui-ci avait eu recours aux services liés à sa formation accélérée de trois mois pour aller plus loin et se confronter à un cas plus difficile, plus proche des dangers susceptibles de paraître en mission. Un petit complément de son initiative en somme, ne sachant pas vraiment qui choisir ni à qui s'adresser pour ce genre de requête. Ses liens et connaissances au sujet des Iwajins demeuraient encore maigres ... Ainsi découvrait-il la fameuse volontaire, avec pas mal de surprises. Décidément, ce monde regorgeait de soldats précoces.

« Je suis Mugirawa Abuto de l'équipe 2. D’après ce que j'ai compris, tu dois être plus puissante que moi ... C'est parfait. Merci d'avoir accepté mon invitation. »

Fort d'une posture dynamique, à l'affût d'un départ inopiné, Abuto tira un léger soupir accompagné d'une moue furtive, l'air d'être tiraillé entre deux traits de sa personnalité. L'une le voulait entreprenant, bestial et exalté dans l'idée d'une confrontation et l'autre plus rationnel, porté à considérer le rapport naturel qu'il y aurait entre deux individus de ce genre. Ah ... C'était bien plus simple avant, nul besoin de se poser ces questions dans une bonne petite bastonnade de bar. Malheureusement pour lui, aucun luxe de choix dans son parcours ne s'avérait possible, quitte à se rétamer, prendre le sol ou se faire humilier en mettant son ego de côté.

« Bien. Entrons dans le vif du sujet. »

Abrégeant rapidement la partie des présentations usuellement barbantes, le ninja porta une de ses mains au niveau de sa ceinture pour se saisir d'un Kunaï en guise d'arme de poing, le regard totalement transformé. Ses pupilles paraissaient dépouillé de toute considérations annexes, portées uniquement sur le combat. Une sorte d'agressivité passive qui s'exclama subitement au cours d'une transformation sordide dont la nature risquait de perturber les conventions propres à l'éthique des Shinobis. Des fils entiers recouvrirent son corps telle une seconde chair épaisse, d'une noirceur profonde, quasiment surnaturelle. Sa stature, son gabarit augmenté et son apparence cauchemardesque installèrent une monté en adrénaline chez le jeune Mugirawa qui prenait particulièrement plaisir à se laisser couler dans cette seconde peau.

« GRAAAAAH !!!! ... On peut y aller »

Le cri épais et loin de ce que pouvait dégager une voix humaine sonna comme le gong de cette confrontation, Abuto se tenant prêt, Kunaï en main.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine

Mer 6 Fév 2019 - 9:18
Ce n’était pas la première fois que je recevais une invitation pour un combat d’entraînement, mais cette fois-ci, le nom de la personne me contactant m’était inconnu. Si le procédé me surprit quelque peu, loin de moi l’idée de refuser une telle occasion. Découvrir les capacités d’un nouveau shinobi et les comparer aux miennes était un exercice de qualité pour ma propre progression.

Je me rendis donc aux terrains d’entraînements des Hauts-Plateaux en tenue de combat, armée de mes sabres d’entraînement. Si la perspective de progression était excitante, j’étais surtout motivée à l’idée d’avoir à nouveau l’occasion de manier mes armes dans un combat sans enjeu ni conséquence.

En voyant Abuto sur place, je réalisai qu’il ne s’agissait pas d’un ancien collègue de l’académie comme je l’imaginais, mais plutôt un shinobi assez âgé que j’avais déjà croisé de vue sans avoir l’occasion de le rencontrer personnellement. J’ignorais tout de lui et de ses motivations hormis qu’il se disait en quête de progrès. Le sentiment de sécurité qui soutenait mes actes entre les murs du village m’était bien suffisant pour entamer cet affrontement sans crainte.

Je m’inclinais respectueusement dans sa direction tandis qu’il se présentait proprement.

— Enchantée ! Je suis Nagamasa Hisa, de l’équipe 1. C’est un honneur que de recevoir une telle invitation de la part d’un équipier de Toph.

S’il semblait croire en ma supériorité, cela ne m’influençait pas sur mes préparations, les rumeurs pareilles pouvaient largement suffire à faire perdre de vue l’essentiel lors d’un combat. Une différence de puissance pouvait être rapidement comblée par une stratégie supérieure ou un esprit plus affûté.

Abuto commença alors à se transformer pour être rapidement recouvert d’un matière étrange changeant son apparence. Un sentiment profond de curiosité et d’excitation s’empara de moi aussitôt. C’était la première fois que je voyais une telle capacité et je n’avais aucune idée de ce dont elle était capable. Cela risquait fortement d’être intéressant.

— J’imagine que c’est à moi.

Je n’avais pas de forme bestiale à lui montrer ou de capacité particulièrement originale, mais cela n’allait pas m’empêcher de l’aider à tester ses capacités. Saisissant mon bokken, je le sortis de son fourreau doucement en concentrant du chakra futon à l’intérieur de sa lame. Puis, toujours sans précipitation, j’effectuai un mouvement de tranche oblique dans le vide devant moi, projetant ainsi une petite lame de vent dans sa direction.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Mer 6 Fév 2019 - 15:59




Ainsi donc connaissait-elle Toph, la chef même de leur équipe ? C’était là une belle coïncidence, d’autant plus que seul le numéro venait d’être communiqué, sans aucun autre indice. Cette fameuse Hyuga disposant de son propre Dojo devait avoir une réputation assez importante parmi le village pour le peu qu’il ait pu faire connaissance lors de leur entrevu initiatique. Bien … Cette information consolidait une certaine rassurance dans son esprit, sur le fait notamment d’avoir atterrit au bon endroit par chance et peut être aussi parmi les bonnes personnes à travers ce village armée.

Mais pour le moment, seul les échanges de coups et de techniques pouvaient servir de communication entre eux, la confrontation ayant démarré au quart de tour. Une aubaine pour Abuto qui s’émoustillait à l’idée d’utiliser sa transformation avec liberté, son métier d’avant ne lui accordant pas tant d’occasion pour cela.

Elle peut m’avoir à distance, même avec un sabre. Ça craint !

Face à cette attaque de vent simple mais puissante, le Genin mis à profit les fils à sa disposition afin de créer une barrière opaque entre lui et cette attaque directement depuis son corps, dont la surface suffisait à couvrir une grande partie de son corps. Assez pour maintenir une visibilité concrète sur son adversaire mais surtout pour cacher ses mains exécutant furtivement quelques mudras pendant l’acte de défense. Rien qui n’eut d’effet visibles et immédiat, puisque ce dernier venait simplement d’apposer un sceau explosif sur le Kunaï dans sa main, l’inscription même dissimulé par la noirceur de cet outil ninja.

« Tu ne rigoles pas, dis-moi. »

Une fois l’offensive calmée après cette protection, Abuto se lança vers la diagonal pour entamer une course en arc de cercle afin de réduire la distance entre lui et son adversaire. Le tout se vit accompagné d’un lancé de deux shurikens moyennement espacés suivant le même schéma mais dans la direction opposée. Cela ressemblait à une tactique d’encerclement dont l’efficacité restait à prouver.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine

Lun 11 Fév 2019 - 9:20
Ma petite lame de vent n’avait pour objectif que de tester sa capacité à se défendre d’attaques basiques et voir cette excroissance filaire former un mur défensif répondit amplement celui-ci. Abuto se précipita alors sur ma position tout en envoyant deux projectiles m’atteindre par l’autre côté. Planquant mon bokken entre mes deux poignets, je réalisai une série de mudras rapides avant de créer un souffle autour de moi repoussant ces projectiles. La force du souffle n’était pas suffisante pour stopper un shinobi dans sa course, mais ce n’était pas mon but. S’il voulait venir me chercher au corps à corps, c’était mon devoir en tant que Samouraï que de l’éduquer sur son manque de jugement.

Sa course était également loin d’être suffisamment rapide pour me contraindre à suivre une stratégie défensive précise. Sans connaissance sur les capacités de mon partenaire d’entraînement, je n’étais malheureusement pas en mesure d’exploiter à pleine mesure la situation. Si me défouler sur des adversaires qui m’étaient bien plus forts ne comportait pas beaucoup de risques, je ne pouvais me permettre un tel comportement envers un iwajin inconnu. Heureusement pour moi, je connaissais quelques moyens pour jauger un adversaire.

Je me mis alors à courir vers lui pour lui montrer que je n’allais pas chercher à éviter la confrontation. Puis, alors que nos courses respectives nous rapprochaient inexorablement, je m’échappais de sa trajectoire en une impulsion sur le sol. Chargeant rapidement sur une courte de distance, mon objectif était simplement de surprendre mon adversaire en l’attaquant avec un effet de surprise supplémentaire.

Ce fut une nouvelle lame de vent qui partit dans sa direction. La distance entre nous avait cependant était pas mal réduite, lui laissant ainsi une moindre marge de manœuvre pour s’en protéger. Rien de tel que de faire monter la pression pour le pousser à montrer ses capacités.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Mar 12 Fév 2019 - 17:59




Elle ne lui rendait pas la tâche aisée avec cette maîtrise du vent qui permettait de se battre à distance, bien que le sabre en sa possession pusse indiquer le contraire. Un peu ironique quand on y pense, mais les arts ninjas et leurs applications réservaient encore beaucoup de secrets. La bourrasque utilisé par son adversaire ne présentait rien de dangereux visiblement, outre le fait de réduire à néant sa tentative vaine de la prendre au dépourvue. Ce fut même tout le contraire, après la défense, l’avantage tourna rapidement de camp. Abuto avait au moins eu le temps de remarquer la nécessité à se libérer un instant du Bokken pour effectuer des signes incantatoire. Un détail qui risquait de servir envers la multitude d’Iwajin disposant d’une arme ou de qualités aux corps à corps.

Si jamais je parvenais à … Que ?

Le fil de ses pensées n’eurent même pas le temps d’aboutir que l'intensité de la confrontation monta d’un cran, telle une injection d’adrénaline spontané. Cette sensation parcouru l’ensemble de son être, du sang jusqu’à sa chair, avec un fond de plaisir avoué. La Shinobi de petite taille se prit d’une accélération soudaine, d’une vitesse suffisante pour mettre à mal ses capacités de réactions. Sa silhouette ne se trouvait plus sur sa trajectoire, mieux encore, celle s'apprêtait à lancer de nouveau une technique dont l'exécution ressemblait parfaitement à celle de toute à l’heure. Cette fois, le timing pour contrer ça s’avérait plus tendu.

Heureusement pour l’artisan émérite, sa combinaison morbide et effrayante lui offrait des possibilités de défenses différentes par rapport à l’utilisation de ses techniques de Jiongu, au dépend d’une consommation de chakra continue. Il n’avait pas besoin d’effectuer de signes puisque cette capacités était de type manipulation, faisant partie intégrante de son corps, pire, elle le constituait presque entièrement. Aussi son enveloppe lui accordait-il une matière déjà présente contrairement à un élément affinitaire à faire apparaître.

Dans cette optique, Abuto fit mine d’encaisser de plein fouet la lame de vent accompagnant la scène d’un gémissement feint dans l’espoir de la tromper, avec en sus le Kunaï au creux de sa main qui s’envola en tournoyant en l’air jusqu’à se planter au sol, à une distance respectable de la Kunoïchi. Cela parut accidentel et involontaire. Cependant le guerrier avait réussi à se défendre à temps en dépit des apparences, en ayant constitué sa protection filaire avec la matière composant sa forme filaire - Cauchemar sur la zone de contact, plus proche de son corps donc.

Maintenant !

D’un unique sceau, il déclencha l’explosion à l’aide d’un sceau, trop loin pour toucher réellement sa cible. Cela avait plutôt pour but de diversion, puisque dés l’effet du sceau explosif, le Genin inonda le terrain d’un fumigène sortie discrètement depuis son costume. L’effet de l’attaque de vent étant passé juste avant la manœuvre, il se permit de bondir en un instant tel un animal pour se retrouver au dessus de la position adverse, de ces quelques mètres entre eux. Dans l’ombre de cette fumée opaque, l’aspect fantasmagorique d’Abuto s’étendit avec rapidité pour entourer Hisa du haut vers le bas, à la manière d’une cage voué à capturer sa cible dans une étreinte véloce.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine

Mer 13 Fév 2019 - 9:30
Ma charge suivie de mon attaque sembla réussir à surprendre mon adversaire. Ce dernier réussit cependant à s’en protéger malgré tout dans une confusion visible. Si j’ignorais tout de sa capacité à manier ces fils étranges, il me fallait trouver rapidement un moyen de surpasser sa défense. Il était grand temps pour moi de monter un peu l’intensité du combat.

Ce fut cependant lorsque mon adversaire se mit à annoncer sa propre action que je compris que ma situation n’était pas si favorable que cela. Le kunai qu’il avait lâché détona alors à quelques mètres tandis qu’un fumigène commençait à nous recouvrir. J’ignorais si tout cela avait été réfléchi à l’avance où s’il se contentait d’improviser suite à des erreurs, mais je n’avais pas l’intention de rester sur place pour le savoir.

D’un bond en arrière puissant, je me dégageai de la zone enfumée ne pouvant voir ce qu’il s’y passa après mon départ. Je n’avais pas non plus l’intention d’entamer un combat à longue distance. Malgré la pression que pouvait apporter la nouveauté en combat, la prudence ne devait pas se mettre sur le chemin de la victoire.

Charger à nouveau n’était cependant pas une possibilité tant qu’il se trouvait au milieu d’un nuage opaque. Sans savoir les pièges qui pouvaient m’y attendre, je n’allais pas m’y risquer. Chargeant du chakra futon dans mon bokken, j’effectuai à nouveau une lame de vent, mais d’une intensité supérieure aux précédentes. Connaître sa position exacte n’était pas utile avec cette technique tant qu’il se trouvait au sol. L’attaque allait balayer horizontalement l’ensemble de la zone recouverte par la purée de pois.

Hésitant à attaquer à nouveau, je finis par me restreindre, préférant ne pas continuer à attaquer sans voir mon adversaire.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Mar 19 Fév 2019 - 17:41




Il avait tenté le tout pour le tout avec cet enchaînement d’événements successifs dans un cours laps de temps, le tout couplé à un zeste d'originalité. Feinter la douleur, créer une diversion initiale et l’accompagner d’une seconde pour couvrir l’ensemble. Pourtant ces deux facteurs n’affectèrent aucunement sa cible, presque inutiles à en croire ses réflexes et sa grande rapidité. Un détail qui s’avéra extrêmement frustrant lorsque en une fraction de secondes la silhouette ombragée en dessous de lui s’évapora n’y laissant qu’une fumée violacée et le reflet de ses propres extensions filaires.

Ainsi, sous l’air libre flottant de nouveau sur sa peau, le piège se referma sur du vide au grand damne de guerrier astucieux. Son faciès démoniaque afficha un étonnement et une contrariété palpable, à considérer la position délicate dans laquelle il se trouvait, vulnérable au moindre assaut possible maintenant qu’elle se trouvait hors de son champ de vision. Le risque était de taille, au point de pouvoir lui arracher la défaite en une poignée de secondes. Là, de suite, aucune forme d’action de lui demeurait accessible, outre tomber au sol pendant que son costume reprenait sa forme et sa texture initiale.

Comment, comment a t-elle réussi à faire ça ? COMMENT ? Ah … Quelle imprudence.

A peine le sol touché, son poing frappa le sol dans un blâme furieux contre sa propre personne, encore plus importante lorsque ses pensées revinrent sur la charge effectuée par la Kunoïchi précédemment. Une certaine technique ou procédé lui procurait visiblement une grande vitesse, tant de façon offensif que défensif. Conscient de son erreur, le Genin arbora un léger sourire en coin devant l’ironie du sort et sa puissance encore insuffisante dans ce monde Shinobi. Ces stratégies et méthodes auxquelles il essayait de s’adapter dénotait beaucoup de son plaisir impulsif, instinctif, animal. Une frustration énorme …

Cependant l’expression sur son visage changea instantanément en une sorte de détresse dont la teneur imprima sur son masque démoniaque une moue amusante. Du fin fond de cette fumée poisseuse et sombre se dessina une sorte de balayage assez imposant, couplé à une célérité capable de le mettre en déroute. Abuto n’eut le temps que de former une énième fois sa défense filaire quitte à dépenser du chakra pour rien histoire de se protéger. Il ne connaissait ni la nature, ni l’ampleur ni l’intensité de l’attaque. Juste le danger …

« Raaah … Raah … AAAAAAAAAH, Putain ! »

Sans pudeur ni gêne, des complaintes incarnées en un cri épais et grave surgirent de ses cordes vocales modifiées, impactant irrémédiablement la nature de sa voix. Ce n’était pas destinés uniquement à la douleur mais plutôt le cumul entre le manque de chakra, la haine d’avoir raté son coup et une envie de se stimuler malgré les séquelles.

« T’es rapide, vraiment. Aurai-je visé trop haut ? Ce n’est pas terminé … »

L’adrénaline lui permettait de couvrir illusoirement sa fougue combative alors que tout son flanc gauche dessinaient à merveille les dégâts déposés par la lame tranchante qui avait littéralement traversé sa défense bien que amortie en partie. La nature de son corps rendait d’ailleurs un aspect macabre à ces blessures, le reste de sa tenue fantasmagorique se repliant peu à peu, dans le but d’économiser du chakra. A priori il ne lui restait pas énormément de possibilité d’action, même si elle n’avait pas réellement vue à quoi ressemblait sa technique de constriction parmi ce brouillard. Encore une tentative.

Abuto ne se racontait pas de mensonges, le combat partait en sa défaveur avec cette capacité d'accélérer en chargeant ou en esquivant. Celui-ci exécuta comme tout à l’heure de quoi apposer un sceau explosif au moment où il posa ses mains à l’intérieur de ses sacoches ninja, ne permettant pas de savoir quel objet ou outil comportait l’inscription. Dans un nouvel élan, deux Kunaïs disposés chacun dans une main jaillirent de sa ceinture, y préparant une de ses nombreuses malices vicieuses.


Celui-ci accéléra comme précédemment vers elle, mais avec une posture différente. Après seulement quelques pas, il vrilla subitement le haut de son corps sur la gauche, comme si son bras droit s'élevait pour effectuer un lancer en revers du projectile en question. Mais ce fut contre toute attente un amas de fils entrelacés qui jaillirent à l’opposé au milieu de son dos, dans une attaque distante, accompagné bien sur du jet de Kunaï aussi. En parallèle, sa main gauche masqué de par sa position changea furtivement de protection pour sortir celui préparé tout à l’heure (Kunaï aussi) et le lança par dessous l’attaque de fils, le tout rattaché à un parchemin explosif et un fil d’acier. Le parchemin lui même avait été renforcé sur son versant opposé par ses propres sceau explosif, de sorte à avoir un effet plus impactant. Il espérait ainsi tester ses facultés d'esquives et espérer contrer ça via le fil d’acier quasiment invisible par sa finesse et surtout le fait de le coupler à un de ses propres jutsus filaires.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine

Mer 20 Fév 2019 - 10:00
Malgré la présence du nuage de fumée, il ne me fut pas bien compliqué de remarquer l’efficacité de la technique aux cris qu’il poussa peu après l’impact. Cela ne suffit pas cependant à me convaincre de me détendre. Si je voyais bien que mes capacités étaient supérieures aux siennes, que ce fut ma puissance, ma vitesse ou mon endurance, tout cela n’était pas suffisant pour gagner un affrontement. Je ne connaissais toujours pas grand chose sur la capacité d’Abuto et il semblait comptait plus sur la stratégie que sur la puissance pour prendre le dessus.

Agrippant mon bokken plus fermement de ma main droite, je restais immobile et attentive au moindre mouvement provenant de la fumée. Lorsqu’il en sortit pour venir m’attaquer à nouveau, je fus surprise de voir qu’il exécutait le même mouvement que précédemment. Je réalisai alors bien vite mon erreur lorsque ce fut des fils noirs qu’il projeta.

— Tout dépend de si votre objectif était de gagner ou de vous améliorer.

Alors que ma position allait bientôt être compromise, je sautai à nouveau en arrière pour esquiver ses deux attaques. Cela me frustrait un peu de ne faire que cela pour me défendre, mais face à une capacité inconnue, c’était bien la meilleure chose à faire.

Une fois en l’air et incapable du moindre changement de direction, j’aperçus un troisième projectile. Un kunai fonçait étrangement dans ma direction. Incapable de l’esquiver, je me contentai d’un petit mouvement de sabre pour le dévier. Ce ne fut qu’au moment de l’impact que je réalisai la présence du sceau explosif qui y était accolé. Si l’explosion ne fut pas à bout portant, mon corps fut tout de même soufflé par celle-ci. La douleur était vive et mes vêtements étaient dans un sale état, mais j’avais connu bien pire.

Dès lors que je touchai à nouveau le sol, je pris une impulsion sur celui-ci pour charger mon adversaire. J’avais essayé d’augmenter progressivement la puissance de mes coups pour jauger son niveau et m’y adapter, mais il semblait être sur le point d’atteindre ses limites et il me fallait bien lui montrer ce qu’il était venu chercher à la base, un goût de ma puissance. Je traversai donc la distance qui nous séparait en quelques instants.

Ma main gauche, posée sur mon shoto qui était resté au chaud dans son fourreau tout le long du combat, en saisit la garde. D’un mouvement rapide et précis, je sortis mon arme du fourreau tout en frappant ma cible. Il s’agissait là d’une technique de Samouraï de haut niveau qui pouvait se révéler mortelle dans de nombreuses situations. Le fait que j’utilisais des sabres en bois et que je ne visais aucune zone vitale me garantissait que cela n’allait pas être dévastateur sur son état de santé.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Mer 20 Fév 2019 - 22:14
Les mots de sa partenaire d'entraînement résonnèrent au travers de son esprit comme une vague de rappel éphémère, une brève remise en question de son zèle pendant que ses iris guettaient l’efficacité de sa stratégie. Pourquoi aller si vite ? Que cherchait il ? Dans ce doux flottement entre l’action et la vitesse de cet échange semi aérien, l’artisan émérite senti derrière sa hargne une envie infime d’en finir vite, de laisser sa quête derrière lui et échapper à ses responsabilités. La mort ne l’effrayait pas, ni l'échec ni la fin.

Ce monde, cet univers là de ninja ne l'intéressait pas tant que ça dans le fond, ce n’était qu’un outil, un moyen d’atteindre son but si ce ne fusse un jouet de découverte. Une partie de lui désirait sûrement rentrer, oublier tout ça et finir sa vie dans le repos et la simplicité. C’était un mélange contradictoire de rage et d’injustice qui envahissait sa chair de temps à autre, à l’instar d’un frisson passager, dont la sensation le dégoûtait au plus haut point semblable à celui ressenti ici même. Pourtant, ce dernier venait de réussir à la toucher partiellement malgré son esquive.

Mon sceau est encore trop faible. Je me demande si …

Tel l’illumination spontané de la nuit par la célérité d’un éclair foudroyant, un coup d’une violence inouïe s’abattit sur le torse dénudé du guerrier singulier, sa peau ondulant au point d’impact. En dépit d’une réactivité sensorielle différente des autres techniques de ninjas, sa protection filaire jaillissant de son corps même n’eut le temps de se former correctement, totalement écrasé par le sabre en bois. Elle avait précédé cette attaque d’une charge encore plus intense que celle du début de combat, lui exposant l’étendu de ses talents largement sous estimés.

Abuto se plia en deux avant de s’envoler littéralement sur plusieurs mètres, la silhouette semblable à celle d’un mannequin d'entraînement déraciné du sol. Les blessures provoqués par sa lame de vent ne représentaient quasiment rien face à ce tremblement qui acheva littéralement la confrontation, en tout cas pour le Genin étalé sur le sol, ayant presque recraché ses tripes. Heureusement, aucun point vital ne semblait touché, surement par la délicatesse de cette jeune Nagamasa, forte d’un potentiel encore caché, retenu.

« Heuf … Heuf … M’améliorer hein … Je me demande plutôt si je suis déjà mort où si je suis en train de clamser. »

Dit il avec difficulté, entre la fine traînée de sang coulant de sa bouche et l’allure saccadé de sa voix par sa difficulté à respirer. S’en suivit un rire gras à moitié étouffé par la douleur, le regard porté vers le ciel.

« Tu … Tu n’es pas une sabreuse lambda , je me trompe ? Heuf, Heuf … Ce dernier coup … »

Son métier de fabriquant d’armure le reliait irrémédiablement aux Samouraï, si bien que de nombreuses occasions lui permirent d’en côtoyer, surtout pour tester ses créations à l’épreuve de leurs sabres. Des heures d’essaies avec des frappes et des coups sous tous les angles, avec un art précis. Cette faction représentait une clientèle symbolique, l’idée même des armures destinées à la guerre provenant d’eux et non des ninjas initialement. L’évolution des shinobis les obligèrent à suivre leur progression et adapter ces protections métalliques. Une aubaine pour tous les artisan cherchant du travail et des finances.

« Tetsu … Heuf … Ça te dit quelque chose ? »

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine

Se confronter à la réalité du monde [Pv Nagamasa Hisa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: