Soutenez le forum !
1234
Partagez

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph]


Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Jeu 7 Fév 2019 - 12:43
Assis sur la plus haute pointe de la tour de mon dojo, je tenais ma faux devant moi en la regardant. Le vent caressait mes cheveux alors que je me tenais sur un des points les plus élevés des Hauts-Plateaux, et c'étaient dans mes pensées que j'étais perdu. Je réfléchissais aux nouvelles techniques que j'avais mises au point. Elles étaient intéressantes, mais il me manquait quelque chose. Regardant ma faux, je cogitai quelques instants sans pour autant trouver ce dont il me fallait. D'un mouvement lent, je levai ma faux d'une main, puis d'un mouvement circulaire devant moi je fendis l'air de mon arme de prédilection. Une puissante rafale de vent en jaillit pour fendre l'air devant moi. Je penchai la tête d'un air peu satisfait. Je pouvais faire ce même geste sans ma faux, cela était certain. A vrai dire, il y avait beaucoup d'attaque fûton que je pouvais faire sans ma faux, et avec la même rapidité grâce à ma nature d'assimilateur. Même si je n'étais pas capable de contrôler le vent extérieur, j'estimais que c'était un don de la nature.

J'avais lu bien des récits sur "Fûjin", le Dieu du Vent, et c'était lui qui m'avait inspiré le nom de mes techniques. J'espérais un jour être assez fort pour pouvoir honorer ce nom comme il le fallait, et pas seulement à travers mes techniques. Certains pouvaient prendre cela pour de la vanité, mais c'était en réalité plus un hommage pour celui qui, tout du moins c'était ce que je pensais, m'avait fait grâce de pareil don. Bien des récits tentaient de relater les origines de l'assimilation, mais ceux-ci étaient aussi flous que nombreux. Il était donc impossible de savoir avec précision. Mais j'avais aimé un de ces récits sur le fait que c'était une bénédiction accordée. Je positionnai ma main devant moi, et la transformai en une lame de vent, et d'un mouvement je fendis l'air devant moi à nouveau. Et cela me donna une idée.

Une lame de vent, c'était peut-être ce que je recherchais après tout ? Et qui de mieux que les samouraïs pour m'aider sur ce coup. J'avais le choix entre Hisa et Toph, mais j'étais actuellement bien plus proche de ma rivale que de la samouraï auprès de qui elle avait tout appris. J'appréciais Hisa, et c'était une formidable combattante à l'épée. Elle m'avait fait montre de techniques tout à fait fabuleuses, mais me sentais-je vraiment assez à l'aise pour lui demander de m'apprendre ? Comprenez bien, je me doutais qu'elle devait être une excellente sensei. Cela me venait juste plus naturellement de faire la demande à ma rivale, aussi paradoxale que cela puisse paraître. Lors d'un de nos entraînements à la lame, elle avait fait étalage d'une technique similaire alors qu'elle nous avait enfermé entre quatre murs. Je me décidai donc.

Je me levai du sommet de l'Oeil de Vayu, la tour de mon dojo, et je me laissai tomber en chute libre vers le sol. Pendant quelques secondes, je profitai du vent sur mon corps avec une délectation certaine alors que je prenais de la vitesse en me rapprochant du sol. Puis bien avant de m'aplatir au sol comme une crêpe, j'activai mes capacités de vol et je parcourus le ciel à grande vitesse en direction du dojo Jishin. C'était certainement l'endroit par excellence où trouver la Hyûga. Arrivant à bon port, je me mis directement à la recherche de ma rivale.

-Bonjour, Toph-san, dis-je une fois l'avoir trouvé.

Je la saluai en m'inclinant avant de me relever et de lui sourire.

-J'aimerais savoir si tu pouvais me rendre service. J'aimerais apprendre une technique qui appartient d'avantage au répertoire des samouraïs...Tu sais, cette lame de chakra que vous faites ? En l'adaptant bien évidemment à ma nature fûton.

Pour l'instant du moins. Peut-être un jour...peut-être.


Kuchiyose no jutsu:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Ven 8 Fév 2019 - 17:15
Toph était dans son dojo à s'entrainer à l'art du Iaido. En particulier, elle cherchait à le combiner avec son Byakugan. Mais ses réflexions et ses essais furent perturber par l'arrivé d'un chakra bien connu mais... inattendu à ce moment.

Salut Tenzin ! Que me vaux l'honneur de ta visite ?

Rapidement, son visiteur lui expliqua sa requête. Il voulait apprendre une technique samourai afin de la répliquer en futon. Cela faisait du sens bien entendu. Cette technique était aussi puissante que pratique, tout en étant un classique des techniques samourai. En réalité, c'était également un classique des utilisateurs de futon - mais ils l'utilisaient alors via leur affinité.

Et qui était le meilleur utilisateur futon de tout Iwa ?

Toph eut un large sourire. Rien n'arrêtait la course à la puissance de Tenzin - l'homme qui murmurait à l'oreille des Sylphes.

Ha, tu veux t'améliorer encore plus ? Tu ne me rends pas la chose facile, très cher rival. Soit. A quel degré désires-tu apprendre cette technique ? On peut doser la puissance, mais le mieux soit que tu te contente d'apprendre une quantité fixe dans un premier temps. Je vais te montrer...

Toph dégaina son sabre et envoya un premier croissant de chakra. Petit, il traversa la pièce et fit une entaille dans le mur opposé. Il n'y avait rien d'exceptionnel là-dedans, à part peut-être que Toph n'utilisait pas l'affinité futon pour se faire, et que c'était usuellement plus leur technique de prédilection.

Mais la Hyûga ne s'arrêta pas là. Elle frappa une nouvelle fois. Le croissant été légèrement plus grand, mais nettement plus rapide déjà. Lorsqu'il heurta le mur en face, le bruit fut plus conséquent, l'entaille profonde et plus large. Cette technique là était déjà mortelle à ce stade, ce que ses paumes du Hakke n'avaient jamais pu atteindre.

Enfin, la Tengu se concentra, et frappa une dernière fois l'air. Cette attaque-ci n'avait plus rien de comparable aux autres. Le croissant de chakra siffla dans les airs et trancha la pierre comme si cela avait été du beurre. Le mur se creusa dans un bruit sourd mais le croissant continua quelques instants sa course, tandis que le mur se fissurait et se lézardait de toute part. Une pierre tomba du plafond.

Toph devrait sans doute faire un peu de maintenance urbanistique après cet apprentissage. Elle pivota et tourna vers Tenzin, fière du résultat de ces six derniers mois d'entrainements intensifs.

Alors ? T'en penses quoi ? Le principe de base est de concentrer du chakra dans le fil de la lame et de le relâcher.

Toph suspectait que seule la version la plus puissante de la technique intéresserait son rival. Après tout, elle avait déjà subie de ses techniques qui étaient semblables à ses versions plus faibles. Non, seule une maitrise exceptionnelle du chakra neutre pouvait satisfaire sa maitrise exceptionnelle du futon. Et si le Maitre du Vent d'iwa apprenait une telle technique dans son répertoire...

Et bien, Toph avait choisit un rival doué, mais elle était tout de même contente d'être de son côté pour la guerre à venir avec Tetsu. Car au plus ils s'affrontaient, au plus elle se rendait compte qu'elle ne pouvait pas se consacrer à le contrer, elle devait apprendre beaucoup de chose en kenjutsu et en art samourai qui ne seraient vraiment pas utile contre lui.
Spoiler:
 

_________________
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Lun 11 Fév 2019 - 21:10
Comme à son habitude, Toph m'accueillit de manière agréable et me demanda sans détour ce qui m'amenait dans son dojo. Et c'est avec la même franchise que je lui répondis que j'étais intéressé par une de ces techniques de samouraï. Beaucoup d'utilisateurs fûton utilisaient cette technique de même, mais pour ma part, ma maitrise de cet élément n'incluait pas -encore- ces lames de vent raffinées. Cela semblait cependant plus naturelle pour moi d'aller voir une samouraï pour m'enseigner ce type de technique, car qui mieux que ces derniers pour savoir ce qu'était le tranchant d'une lame. Et malgré le fait que nous soyons rivaux, elle accepta visiblement avec plaisir se lançant immédiatement dans les explications. Elle dégaina donc son sabre pour me montrer les différentes manières de doser les lames de chakra.

La première lame qu'il lança d'un mouvement net et tranchant s'enfonça dans la roche de manière assez prévisible. La seconde, cependant, fut déjà plus grande, plus rapide et s'enfonça bien plus dans la roche que la première. Je hochai la tête face à cette observation, pensant naïvement que nous allions nous arrêter là. Mais tournant un regard vers la samouraï, je constatai que ce n'était pas le moins du monde fini. Il manquait visiblement une étape. Elle se concentra encore quelques secondes, et d'un dernier mouvement de revers, cette fois-ci elle produit une lame aiguisée et très rapide, coupant la roche en deux comme si de rien était. J'écarquillai les yeux, et avec un sourire autant excité qu'impressionné, je tournai un regard vers ma rivale qui prit alors la parole. Ce que j'en pensais ? J'en avais presque eu un frisson. Je ne savais pas combien de temps elle avait commencé à s'entraîner aux arts samouraïs, mais les progrès rapides dont elle faisait preuve était tout à fait époustouflant.

-J'en pense que cette dernière technique est tout à fait géniale !

Il "suffisait" semblait-elle dire de concentrer le chakra dans le fil de la lame et de le relâcher par la suite. Je fronçai les sourcils, car je pensais que c'était déjà ce que j'étais en train de faire. Toutes mes autres techniques que j'utilisais en tout cas. En haussant un sourcil, je visualisai le vent dans la lame de ma faux, et d'un mouvement sec, je tranchai l'air de ma faux. Sauf qu'à la place d'une grande lame de vent rapide, ce fut une puissante rafale de vent qui fusa vers le mur et le frappa avec puissance. Le chakra qui y étais emmagasiné créa des entailles profondes dans le mur, multiples, mais cela ne rivalisait pas avec la rapidité ou encore la netteté tranchante de la lame de la Hyûga. Je fronçai les sourcils un peu plus.

-Il "suffit", hein ?

Concentrant à nouveau mon chakra dans la lame, j'emmagasinai encore plus de vent et les relâchai d'un coup sec. Une nouvelle rafale de vent fonça sur le mur. Elle était plus grosse, et plus puissante que la précédente, certes, mais cela ne correspondait pas du tout à ce que je voulais faire.

-Je crois que je m'y prends mal...

Je n'avais jamais eu l'idée ou l'occasion de me servir du vent d'une telle manière. Mes techniques étaient plutôt dans un style plus ample.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Mar 12 Fév 2019 - 12:18
Tenzin ne maitrisait pas le chakra neutre. Son expertise dans l'affinité zéphyrienne, par contre, était sans égale dans le village. Il avait déjà une certaine habitude des lames de vent, et il allait cela avec sa faux d'une façon qui n'avait presque rien à envier aux techniques samourais...

... Si ce n'était la nature chaotique de lames de vent qu'il déchainait. Ce n'était pas un croissant aussi fin qu'acéré qui sortait de sa lame, mais une puissante bourrasque qui contenait effectivement quelques lames mais à la puissance moindre et surtout, non focalisée sur une cible. Cela allait demander un peu de temps pour lui de s'adapter à ce que Toph avait en tête. La Hyûga devait mettre un peu d'ordre et de discipline dans ce tourbillon sans fin. Le job parfait pour une samourai de son acabit.

Ton chakra n'est pas focalisé, tu charges ta lame, oui, de manière assez grossière mais tu n'en précises pas l'intention, ce qui explique le résultat un tantinet chaotique.

Toph était un peu sévère avec son rival, mais ce n'était pas par méchanceté. Elle savait ce dont il était capable - peut-être mieux que quiconque - et le tenait en très haute estime. Elle imaginait très bien Tenzin comme étant le prochain jonin du village. Il en avait déjà la pugnacité et l'expérience - la Hyûga avait eu de la chance de l'avoir actuellement battu une fois. Depuis, sa défense éthérée ne se trouvait que renforcé à chaque affrontement là où Toph travillait plus à sa polyvalence. C'était des approches différentes, mais ses côtes anciennements brisées lui faisaient encore un peu mal de leur dernier affrontement. Sa compétence n'était mise en doute pas personne - et Toph avait même entendue dire qu'il avait été invité à donner cours de futon à l'Académie.

Peut-être qu'il lui manquait juste un peu plus de tranchant.

Tu dois concentrer le chakra dans le fil de ta lame. Regarde-la, observe-la. Essaie d'en voir l'atome le plus petit, l'ultime particule avant le précipice. C'est là que tu dois concentrer ton chakra, sur la dernière rangée métallique avant le vide. Et si tu relâches la technique à ce moment-là... le résultat sera tout autre, plus cohérent et focalisé vers une cible spécifique.

Cela devenait sans doute des explications très poussée pour Toph, et ses mots n'étaient probablement pas les mieux choisis mais elle essayait de faire comprendre au mieux son ressenti, ce qu'elle sentait pour faire cette technique. Elle l'avait aussi vu avec son Byakugan, et après des mois d'entrainement, elle avait finalement réussi à comprendre le mécanisme au niveau instinctif et à le répliquer en plusieurs variantes. Dans son fondement même, cette technique n'était pas très différent de ses très fétiches paumes du Hakke. Elle lui fit un sourire, quand même, et l'encouragea à continuer.

On réessaie ?

Cette fois-ci, elle eut la présence d'esprit d'activer son Byakugan pour bien observer ce que son disciple du jour allait faire et pointer plus précisément comment l'aider.

_________________
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 12:04
Devant mon échec cuisant, Toph prit la parole en professeure sévère. Bien que son ton soit exigeant, cela ne me dérangeait guère. Après tout, j'étais venu ici dans le but de recueillir son enseignement, et les conseils qu'elle prodiguait faisaient parties intégrantes de l'enseignement que j'étais venu quémander. Les mots de la Hyûga n'en étaient pas moins durs. Elle m'expliqua que je chargeais bien du chakra dans la lame, mais contrairement à ce qu'elle m'avait montré, cela manquait de précision dans l'intention. Ce qui se traduisait en un résultat se rapprochant bien plus de mon Dai Kama Itachi que de la Lame de vent que je tentais de reproduire à partir de la lame de chakra neutre de Toph. Le chargement de ma lame était grossier, tout comme le vent qui en sortait. Je soupirai et regardai ma faux exactement de la même manière que lorsque j'étais sur le toit de l'Oeil de Vayu. Avec une pointe d'exaspération. Ce n'était pas du tout ce que je voulais faire, mais le résultat ne changeait pas pour autant. Je n'allais pas pour autant abandonner alors que je ne faisais que commencer ce nouvel entraînement. Outre cette nouvelle technique, j'allais surtout apprendre ici une nouvelle manière de manier mon élément.

Toph prit à nouveau la parole, m'enjoignant de concentrer mon chakra dans le fil de ma lame et non pas sur toute celle-ci. De l'analyser, de la ressentir. Elle me transmettait par ses paroles non pas un guide tactique pour arriver à mes fins, mais une somme de sensation qui me permettrait de mieux appréhender ce qu'elle voulait me transmettre. Me focaliser sur la dernière ligne avant le vide, le précipice. Je tournai à nouveau ma faux, et cette fois, au lieu de regarder la lame en entier, je ne me concentrai que sur la dernière partie tranchante de celle-ci. Toph me poussa donc avec un sourire à réessayer, cependant elle activa ses byakugans. C'était certainement pour analyser la manière dont je maniais et répartissais le chakra sur ma faux. Je hocha la tête pour faire signe que j'allais réessayer. Je pris ma faux, mais avant de laisser mon fûton couler vers la lame, je posai une main sur la partie tranchante de la faux. Je fermai les yeux, et tentai de ressentir le vent. Une fois fait, je laissai le chakra fûton couler le long de la lame.

J'avais pour habitude de traiter le vent comme l'élément de liberté et, sur ce principe, le laisser librement recouvrir ma lame. C'est ainsi que je commençai. Mais j'avais bien retenu la leçon. Il allait falloir que je discipline un peu cette masse de chakra. Tout en laissant le chakra parcourir la lame, je tentai de le restreindre à la courbe tranchante de la faux. Mais je sentais que le contrôle du chakra fûton restait un peu instable. Je peinais à le maintenir sur le côté tranchant de la lame. Mais le résultat était à peu près là...je pensais. J'espérais. En expirant longuement, tentant de garder ma concentration et le chakra en place, je fis un mouvement de tranche de ma faux en relâchant le chakra. Une nouvelle rafale de vent s'en échappa....mais cette fois-ci, elle était bien moins imposante. En fait, elle devait faire la taille d'un torse humain. Ce qui était déjà beaucoup mieux que précédemment. Mais toujours pas assez. Je réessayai plusieurs fois, mais le problème restait identique. Etait-ce un problème dans le chargement de ma lame ? Ou alors était-ce un problème lors du relâchement ? Je ne savais pas très bien. Mais la sueur commençait à perler le long de mon front, et je fis une petite pause pour souffler.

-Hum, ça ne vient toujours pas...

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Ven 15 Fév 2019 - 23:06
Tenzin faisait des progrès, mais il y avait encore trop d'éléments différents dans sa technique. Ce qu'il manquait, c'était de l'unicité. Faire un avec son arme. Toph soupira en voyant le résultat, puis se façonna un tabouret en pierre qu'elle plaça derrière Tenzin avant de monter dessus.

Histoire d'être à sa hauteur.

Faisons ça ensemble, Tenzin.

Elle passa ses bras au-dessus des épaules de son rival et posa ses mains sur les siennes pour vérifier son maintient de son arme. Elle commençait par la base, pour tout recadrer avec la discipline et l'unicité qu'elle envisageait.

Tiens ta faux comme un oiseau vivant. Trop fort, tu l'étouffes. Trop faible, il s'envole. C'est un équilibre et un allié. Ton arme respire. Elle est vivante, et tu la nourris de ton chakra.

Toph prit une main de Tenzin et la fit parcourir le tranchant de sa lame de la faux. Délicatement, de sorte à ne pas le couper indirectement. Mais suffisamment proche pour qu'il ressente la texture, la température. C'était l'un des enseignements samourai, de faire un avec son arme, et Toph essayait maladroitement de remplir ce devoir.

Visualise bien cela. Imagine là où le chakra est concentré. Dans l’extrémité extrême. Au gouffre du précipice. Tu pousses ton chakra, mais tu ne relâche pas. Comme un barrage, ta faux accumule l'énergie potentielle sans jamais cesser. Pour gagner de la place, tu ranges l'énergie dans la configuration la plus parfaite et efficace - le long de la lame, comme une seconde couche tranchante.

Encore une fois, la description de Toph n'était pas exacte ni précise. Elle usait d'analogie pour combler sa faiblesse intellectuelle. Enfin, elle conclut.

La faux est l'extension de ton bras, et tu es l'extension de ta faux. L'un et l'autre, vous ne faites plus qu'un. Et quand l'un s'abat, ce sont les deux qui se relâchent.

Et Toph, accompagnant une dernière fois le geste à la parole, poussa les deux bras de Tenzin à s'abattre dans le vide devant eux. Elle espérait que cette fois-ci les résultats seraient plus probants, mais cela serait dépendant de Tenzin surtout. Est-ce que cette approche allait fonctionner sur cet élève à l'esprit sylphide ?

_________________
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Dim 17 Fév 2019 - 20:27
Toph eut un nouveau soupir et je sus dès cet instant que c'était l'heure pour une nouvelle leçon. D'un autre côté, c'était normal, étant donné que le résultat que je peinais à produire était encore loin de l'objectif final de cette technique. Elle s'approcha derrière moi, puis façonna un tabouret en pierre. Je pensais qu'elle allait s'asseoir dessus, mais à la place elle y grimpa pour gagner un peu en hauteur et se placer derrière moi. Et joignant le geste à la parole, elle m'invita à recommencer, avec elle cette fois-ci. Je haussai un sourcil surpris, lorsque je la sentis plus que je ne la vis passer ses bras au-dessus de mes épaules afin de raffermir le maintien de mon arme. Tout en m'expliquant que je devais la traiter comme un oiseau vivant. Un oiseau ? Mon sourcil se suréleva devant la comparaison, mais elle avait le mérite d'éclairer un peu ses dires. Soufflant pour détendre les muscles de mes épaules et de mon corps, j'adaptai ma prise comme elle le suggérait, tout en continuant de me nourrir des métaphores de la Hyûga.

Elle prit ensuite ma main, la faisant glisser sur le côté tranchant tout en continuant à me parler, m'amenant à visualiser le tranchant de la lame et la manière dont je devais concentrer mon chakra. En même temps qu'elle m'expliquais cela, je relâchai un peu de chakra au contact de la lame, tout en ressentant son tranchant pour mieux réaliser, mieux ressentir. Ranger l'énergie dans le compartiment le plus adapté, la configuration la plus parfaite, le tranchant de la lame. Et ensuite, comme si la faux faisait partie de moi, et moi faisant parti de la faux, relâcher le tout. Je hochai la tête face à ces enseignements, puis fermant les yeux, je recommençai en procédant étape par étape. Je respirai, tenant fermement juste ce qu'il fallait ma faux. Puis, imitant la sensation que j'avais lorsque je m'assimilais, je me fondis spirituellement dans ma faux sans pour autant faire le moindre mouvement, m'amenant à la ressentir aussi bien que mon propre corps, que le vent qui m'entourait. Ainsi, je me concentrai sur le tranchant de la lame, et uniquement celle-ci. Après plus d'une minute de méditation, je laissai couler mon chakra et l'emmagasinai finement dans cette dernière façade tranchante de ma lame. Puis d'un coup, en ouvrant les yeux, je fis un mouvement de tranche semi-circulaire tout en relâchant le chakra accumulé comme je relâcherais mes muscles.

Et à ma grande surprise, une lame de vent fusa hors de ma faux ! Ce n'était plus guère une rafale de vent, mais bien une et unique lame de vent. Cependant celle-ci était faiblarde, transparente, et après quelques courts mètres passés à fendre l'air, elle s'évapora. Elle fut rapidement réduite à l'état de brise. Malgré ce fait, je restai très satisfait du résultat qui se rapprochait bien plus de la finalité de la technique que tout ce que j'avais pu effectuer jusqu'à présent. Je me retournai alors vers Toph avec un grand sourire -surement exagéré étant donné que j'étais encore loin de maîtriser cette technique- et la saluai en m'inclinant.

-Merci pour ta patience, Toph-senseï. J'en aurais encore certainement besoin à l'avenir.

Puis en reprenant ma faux, je réitérai l'exercice de méditation que je faisais en repassant chaque étape dans ma tête. Cette fois-ci, gardant les yeux fermés pour garder la concentration, je fis plusieurs fois quelques mouvements sans le moindre chakra. Cependant, je gardais en tête chaque sensation que j'avais éprouvé, me les remémorant pour me les approprier. Pour qu'au fur et à mesure, que ce geste puisse devenir fluide et que ces sensations s'imprègnent en moi. Je fis plusieurs pauses de quelques minutes, brisant la concentration, puis recommençant encore et encore. Et à chaque nouvelle fois, mes mouvements devenaient plus rapides, les sensations revenaient plus vite. Au bout d'une heure, transpirant, je n'avais presque plus besoin de méditer pour pouvoir retrouver le bon rythme, et refaire les étapes bien plus rapidement. Une fois fait, je recommençai à tenter avec le chakra. Mais maintenant que j'arrivais à mieux canaliser mon chakra dans le tranchant de ma lame, les lames que je créais n'avaient elles rien de tranchant. Et elles s'évaporaient au bout de quelques secondes. Mes autres techniques telle le Kama Itachi étaient coupantes grâce à la masse de chakra que j'accumulais et que je relâchais sous forme tranchante. Ici, le raffinement au bord de ma lame m'avait fait perdre ce côté tranchant, que je n'arrivais pas à retrouver avec un côté si fin, léger. Au bout d'une autre demi-heure, je sentais mes muscles commencer à se tétaniser, et mon chakra s'amenuisait grandement. Posant mes fesses au sol en exhalant, je fis part de ma temporaire reddition.

-On fait une pause ? Je suis à bout, soufflai-je avec un air gêné.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Dim 17 Fév 2019 - 23:21
Tenzin semblait se concentrer sur tout ce que Toph lui disait. C'était exactement l'état d'esprit qu'il avait besoin pour réussir cette technique. Avec de l'autosuggestion et une pointe de méditation, il pourrait concentrer le chakra suffisamment pour atteindre la puissance nécessaire à cette technique. Le résultat fut à la hauteur des espérances de Toph. Sa technique fut très concentrée cette fois-ci. Son esprit était devenu une lame affutée.

Il fit plusieurs tentatives. Il manquait de puissance, mais il était désormais de plus en plus rapide pour exécuter la technique. C'était une excellente chose. Puis, il demanda une pause.

Bien sûr qu'on peut faire une pause ! C'est une technique avec une grosse dépense de chakra.

Toph réfléchit quelques secondes, puis elle composa un mudras et fit apparaitre plusieurs clones de l'ombre. Une technique classique mais terriblement pratique quand on ne voulait pas bouger soi-même. L'ordre fut donné rapidement.

Allez chercher des boissons, et de quoi grignoter.

Toph tapa dans ses mains et aussitôt ses clones s'éparpillèrent et disparurent par les portes et même dans le sol. Il n'y avait rien à redire de leur efficacité ou de leur motivation. La Hyûga eu un sourire satisfait; puis elle alla inspecter les dégâts causés par Tenzin sur le mur. Elle passa sa main le long de la dernière entaille. Particulièrement focalisée, elle manquait encore de puissance par rapport à celle de Toph.

Mais c'était un excellent premier pas.

Toph répara rapidement le mur avec les renforcements nécessaires puis revint voir Tenzin. Il était temps de lui donner un compliment. Un maitre ne pouvait pas que donner des coups de bâton. La carotte était importante aussi.

Ton dernier essai était vraiment bon. Je pense que si tu persévères dans ce sens-là, tu y arriveras. Cela sera... une excellente corde à ton arc. Une de plus.

Toph regardait avec sourire son rival tandis que ses clones revinrent avec des victuailles assez sommaires, ainsi que quelques boissons. Toph fit un clin d'oeil à ses semblables puis laissa Tenzin récupérer en silence. Il aurait besoin de toute son énergie pour maitriser cette puissante arcane.

_________________
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Mar 19 Fév 2019 - 13:57
Toph était restée patiemment à me regarder pendant tout ce temps, observant mes efforts pour parvenir à maîtriser une technique qui ne faisait pas partie de mon répertoire. Pas encore. Mais je comptais bien me l'approprier. La forme commençait à rentrer, mais il manquait visiblement de la puissance. Et surtout, du tranchant. Mais cette technique me demandait à l'heure actuelle beaucoup de concentration et de chakra. Et, à l'heure actuelle, j'avais besoin d'un peu de repos. Je proposai une pause à Toph à ma senseï du jour, qui accepta ma demande immédiatement. Elle sembla réfléchir quelques secondes avant de faire apparaître des clones de l'ombre pour leur demander d'aller nous chercher de quoi grignoter. Depuis peu, je pouvais moi aussi parfaitement faire des clones de vent. Le problème actuel ? Le manque de chakra. Je tremblais et je peinais à tenir sur mes jambes.

Je m'assis tranquillement au sol, me reposant, tandis que les clones de la Hyûga disparurent chacun de leur côté. Pendant ce temps, Toph s'approcha du mur où mes dernières tentatives avaient laissé une marque. Mais il était clair que cette dernière manquait de puissance et d'affinement. En attendant, je restai appuyé au sol pour pouvoir récupérer un peu, observant la maîtresse doton, Hyûga et samouraï. Là où je n'étais qu'un maître fûton si l'on pouvait dire. Avec quelques autres mudras, elle répara le mur que j'avais endommagé en le renforçant de surcroît. Si je voulais à nouveau y laisser des marques, il allait falloir que je donne encore plus. Cependant, au retour de Toph, c'étaient bien des compliments qui venaient m'encourager. Des compliments qui me firent autant plaisir qu'ils me redonnèrent envie, me boostèrent un peu.

-Arigato gozaimasu ! C'est grâce à toi si je peux prétendre mettre cette nouvelle corde à mon arc.

Les Tophettes revinrent vers nous avec divers victuailles, et des boissons, et je m'en donnai à coeur ouvert pour reprendre de l'énergie. Mais alors que je mâchais, je commençais à réfléchir un peu à tout ce que ces derniers mois nous avaient apporté. Toph avait suivi la voie du Bushido, voie qui semblait s'être beaucoup répandue dans Iwa ces derniers temps. Voie qui avait certainement été, même en infime partie, promue non seulement par Hisa et son courage sans conteste par rapport à son âge, mais aussi par feu Musashi. Un homme à la volonté démentielle, et qui n'a pas reculé devant la mort. Cette voie du samouraï m'intriguait, d'une part par rapport à mon entraînement, mais aussi d'un point de vue personnel. J'étais curieux.

-Qu'est-ce qui t'a mené sur la voie de la Lame, Toph-san ?

C'était pour la question personnelle. Cependant la seconde question serait certainement plus difficile à expliquer, et autant en rapport avec cet entraînement qu'avec la Voie.

-Et comment vois-tu le côté "tranchant" de la lame dans tes techniques ? Comment le visualises-tu ? Appréhender ce côté tranchant...

Il allait ensuite falloir que je me remette au travail. Mais j'attendais d'abord les mots de la Hyûga, sa vision des choses.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Mer 20 Fév 2019 - 22:52
Tenzin était en train de récupérer ses forces quand il posa une question singulière à Toph. Où avait commencé son chemin ? Dans la mort, la désolation, la tristesse, la rage et le sang. Si autrefois l'évocation de ce souvenir avait été douloureux, la Hyûga avait appris à compartimenter ce ressenti. La méditation avait aidé en cela, aussi.

Les évènements de Tetsu. Ce fut le début de mon initiation, mais le chemin est long et je n'ai pas fini de le parcourir. La mort de Yoshitsune, le sacrifice du précédent shogun, l'histoire de l'actuel shogun, le suicide de Musashi... Il y avait une beauté terrible derrière tout cela. Je comprenais la beauté derrière la gravité de la situation, mais je n'en saisissais pas la logique. Depuis toujours, j'ai ressenti comme un manque dans mon clan. Nous sommes des guerriers avant tout, mais il nous manque une chose. Et cette chose, je l'ai trouvé dans le Bushido. J'en ai longuement discuté avec Hisa, puis avec d'autres personnes. J'ai l'impression qu'en mélangeant ces deux cultures, je m'approche de l'idéal Hyûga. Un clan noble, certes, mais de guerriers avant tout. Peu importe les branches et les politiques, l'honneur doit guider nos pas. En outre... il y a une certaine compatibilité entre les disciplines que j'ai découverte par la suite. Les Hyûgas maitrisent les projections, et la sensorialité. Les samourais maitrisent le chakra neutre et la capacité à trancher le chakra. L'un avec l'autre...

Et bien, Toph s'approchait de la maitrise Sendai en quelques sortes. L'effet de matérialisation en moins. Mais était-ce nécessaire à l'experte en doton ? A vrai dire... non. Quelque part, son analyse allait plus loin, et elle se rendait également compte qu'elle avait entre ses mains de quoi faire la majorité de l'élément futon en combinant l'un et l'autre. Cela méritait réflexion.

En tout cas, elle espérait que sa réponse aida son rival dans ses propres... réflexions. Etait-il lui aussi en train de s'initer à la Voie ? Toph secoua la tête. Non, probablement pas, ce n'était qu'un fantasme dans sa tête. Même si la synergie de son don avec celui des samourai était certaine.

Enfin, elle répondit à sa dernière question, qui semblait un peu plus orientée dans l'apprentissage du moment.

Mon sabre est mon extension de mon bras, et ma tête est l'extension de mon sabre. Ma tête devient arme, elle même, et approche le tranchant comme une seconde nature. Pour un marteau, tout ressemble à un clou. Pour un sabre, tout se tranche.

_________________
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Lun 25 Fév 2019 - 0:52
J'écoutai attentivement la réponse de la Hyûga. Comme je m'en doutais, celle-ci avait commencé son chemin de la voie depuis le retour des évènements de Tetsu. Ces derniers nous avaient tous marqués, d'une manière ou d'une autre. Mais ce qui était certain, c'était que Tetsu était resté gravé en nous à tout jamais. Hayate avait disparu depuis ces évènements. Il s'était recueilli dans son pays d'origine. La mort de Yoshitsune et les horreurs qui avaient présenté sous nos yeux, et certainement bien d'autres choses l'avaient profondément marqué. Son regard avait changé suite à cela, s'était...Terni ? Peut-être, ou peut-être était-ce le mien qui avait sombré, entraînant le monde que je voyais dans une obscurité à laquelle il m'avait été difficile de me soustraire. Certains autres, comme Toph, s'étaient reconvertis dans la voie. Et de ce que j'entendais, c'étaient parce que ces enseignements portaient en eux le fruit d'un honneur et d'une perspective qui semblait manquer à son clan d'origine aux yeux de la Pupille Pâle.

Le Bushido. Je fronçai les sourcils. Un nom qui revenait souvent à mes oreilles ces derniers temps. Mais plus qu'un mot, ce dernier semblait bien plus être un concept. Un mode de vie. Certains en parlaient comme étant "La Voie". Ma compréhension du sujet en était encore étriquée, mais ma curiosité avait été piqué. Musashi avait été un adversaire redoutable, et redoutable il l'avait été en grande partie grâce à sa volonté. Il semblait puiser de cette volonté au plus profond des entrailles de sa voie de samouraï. Il respirait et vivait pour être une Lame. Quant à Toph, celle-ci semblait plus sur une partie de complémentarité. Venir apporter une "éducation", des codes que son éducation de Princesse Hyûga n'avait pu lui apporter.

-Le Bushido, hein ? L'honneur...Je ne suis pas sûr de comprendre ce qu'est le Bushido à vrai dire. Musashi...ma voix s'étrangla. C'était l'une des rares fois que je prononçais son nom depuis sa mort. Mais je me forçai à reprendre. Musashi suivait cette Voie aussi. Et c'est à cause d'elle...Pour elle ? Qu'il n'est plus parmi nous aujourd'hui. Qu'est-ce qui vaut tant la peine d'abandonner ses proches pour mourir ainsi...?

J'avais encore beaucoup de mal à comprendre. Et certainement n'y parviendrais-je pas aujourd'hui. Cependant nous passâmes à une seconde question. Une question qui était toute aussi importante et qui rentrait bien mieux dans la case de notre entraînement d'aujourd'hui. Et avec ses mots, Toph tenta de m'expliquer la manière dont elle voyait le tranchant de sa lame. Comme une extension d'elle. Mais plus encore, elle se voyait comme l'extension de son sabre. Cette phase semblait aller dans les deux sens. Et pour une raison qui m'apparaissait maintenant logique, le sabre était au samouraï ce que le vent était pour moi. Et il fallait que j'étende cette sensation à ma faux. Je hochai la tête, et continuai à me reposer encore un peu avant de me relever pour reprendre l'entraînement.

J'empoignai ma faux, puis d'un naturel évident, je n'eus pas à refaire toutes les étapes par lesquelles j'étais passé auparavant. Je fis couler du chakra dans le tranchant de ma lame. Mais alors que je m'apprêtais à le relâcher, je me ravisai. Toutes mes tentatives précédentes avaient échoué, par manque de chakra. Je repris donc ma respiration et continuai à accumuler du chakra. Cependant, lorsque je vins pour relâcher le tout, une barre de vent se créa alors. Non seulement ce n'était pas une lame, car bien trop grosses pour être appelée raffinée, mais en plus le souffle de cette technique m'avait fait observer un mouvement de recul. Plus je semblais accumuler le chakra sur une surface fine, et moins cela semblait tranchant. Je fronçai les yeux après quelques essais. Puis me tournai vers Toph.

-Peux-tu me montrer à nouveau ?

J'espérais qu'elle accepterait. Auquel cas, je viendrais à côté d'elle et mettrait ma main à quelques centimètres de sa lame. Je laisserais donc mon chakra diffuser dans l'air et me concentrer autour de la lame. Pour pouvoir observer chaque mouvement, le ressentir, et espérer mieux le comprendre.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Mar 26 Fév 2019 - 14:37
Tenzin avait des questions. Et Toph ressentait un trouble chez son rival. Un trouble qui avait probablement décanté pendant un certain temps et qu'elle n'avait pas perçu précédemment. Après, elle n'avait eu que peu de conversations profondes avec Tenzin - c'était plus le combat qui entretenait leur relation respective. Il évoqua l'Honneur et Musashi dans la même phrase. C'était ce qui avait mis Toph sur la Voie. Pour autant, il fallait quand même faire quelques clarifications. Car si le Bushido était aux lèvres de tout le monde... et bien Toph faisait partie des quelques initiés qui l'avait étudié. Et sa réponse n'allait peut-être pas être celle d'un autre ou d'une autre. Que répondrait Shin ? Que répondrait Hisa ? Que répondrait Gabushi ? Une chose était certaine, le Bushido et l'Honneur n'était pas mort à Iwa. Un renouveau soufflait dans les voiles de ce beau navire.

Musashi n'avait pas de proche, Tenzin. Malgré toute la sympathie que j'éprouvais pour lui, c'était le moins qu'on puisse dire. C'était un guerrier qui avait laissé tout derrière lui, et dont les deux seuls piliers se trouvaient morts sur le sol du Palais. C'est pour cela que c'était un choix aussi facile pour lui. Il y avait une certaine beauté dans cette décision, mais soyons honnête, c'était sa vision à lui. La Voie n'impose rien en elle-même, c'est l'interprétation que tu en fais qui t'imposes tout. Musashi à décidé de mourir, ce jour-là, pour sa vision de l'Honneur. Il faut respecter ce choix, mais c'est un choix qui doit rester personnel et motivé. Le Bushido n'est pas une philosophie facile à comprendre. Et l'honneur... si la conscience de sa propre dignité est un élément du Bushido, ce n'en est pas la composante principale. Aux yeux du sage, l'emportement est méprisable quand il sert à protéger un honneur mesquin.

La dernière phrase était particulièrement importante pour Toph qui essayait chaque jour de mieux s'imprégner de cette philosophie et... il lui semblait que par moment sa Sensei était un peu d'une école au sens de l'honneur exacerbé par rapport à d'autres écoles de pensée. Et si Tenzin lui parlait de cela, il irait en parler à Hisa. Il était donc utile et nécessaire de lui parler d'autres écoles de pensée, plus modéré, afin d'éviter qu'il ne devienne intoxiqué par l'honneur et le Bushido.

Mais cela ne serait pas pour aujourd'hui.

En attendant, Tenzin semblait avoir récupéré pour finaliser l'entrainement. Son dernier essai fut particulièrement bon, même s'il prit tout son temps pour rassembler suffisamment de chakra dans sa lame. Le résultat était compressé mais manquait encore de tranchait. Il ne manquait toutefois que d'un coup de pouce pour arriver au stade final de la technique. Tenzin déversait du chakra devant lui pour mieux analyser ce que Toph faisait.

...

Il aurait pu commencé par faire ça !

Bien, je vais te remontrer. Analyses tout ce que tu peux de cette technique, et combles les quelques trous qui te restent dans ta compréhension.

Toph inspira, et trancha une dernière fois l'air devant elle. Le grand croissant de chakra fila vers le mur et le trancha avec facilité. Cela ne tenait plus qu'à Tenzin de répliquer le résultat.

_________________
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Jeu 28 Fév 2019 - 14:49
Malgré le peu de conversations que nous avions échangé Toph et moi, m’a rivale était à ce jour la seule personne à qui je venais de confier toutes ces choses qui me tracassaient depuis la mort de Musashi. Nous nous étions dépêchés de mettre les pieds dans le palais du Shogun à Tetsu, pensant simplement retrouver notre Kage qui avait disparu sans donner la moindre information. Nous avions mis les pieds dans ce Pays mais la plus part d’entre nous n’avaient aucunement conscience des règles qui régissaient cet endroit, de la Voie et de l’an maniere de la suivre. Nous étions partis en tant que shinobi, et uniquement cela -tour du moins pour bon nombre d’entre nous- face à des samouraïs sur leur territoire, et nous en avions payé les conséquences. Ils nous avaient retiré des êtres chers, et nous étions repartis sans demander notre reste. Des regrets ? Pas vraiment, car au moment des faits c’était la solution la plus sage. Une poursuite de l’affrontement nous aurait tous conduits dans la tombe. Aujourd’hui, nous étions en mesure de nous venger. Et c’est la seule chose qui comptait. Venger nos morts.

Mais je voulais comprendre ce qui avait poussé Musashi à poursuivre le combat. A défier le Shogun et se faire couper en deux. Son honneur ? Il ne me semblait pas que c’était une raison suffisante. Il aurait très bien pu revenir affronter le Shogun plus tard. Mais il avait agi au nom de la Voie et je voulais connaître ce chemin qui l’avait mené à sa perte. Toph m’expliqua alors qu’il y avait différentes écoles, et que la conception de Musashi avait été motivé par le fait que le Samouraï estimait ne plus rien avoir à perdre. Je plissai les yeux et les tournai vers le sol alors que mon coeur se serrait. Plus rien ? Il m’avait appelé son ami autrefois. Cela ne signifiait-il donc rien ? Ou était ce simplement insuffisant. Dans tous les cas je soupirai, ravalant mes blessures et me promettant de m’informer un peu plus dans le Bushido et toutes les écoles dont Musashi m’avait parlé. Il semblait que la Hyûga en avait une conception différente que Musashi et sa cousine. Et cela méritait réflexion.

-Je vois...merci pour toutes ces paroles et explications, Toph-san, dis-je avant de lui offrir un faible sourire.

En attendant, c’était enfin l’heure de reprendre l’entraînement. Après avoir bien mangé et parlé un peu de tout cela, j’avais récupéré suffisamment d’énergie pour reprendre. Je me levai, rapidement suivi par Toph a qui je demandai de me montrer une nouvelle fois cette technique. Mais contrairement aux autres fois, je ne comptais pas me reposer uniquement sur mes yeux. C’était une technique que je voulais adapter au futon, et pour ça, je devais la ressentir de toutes les manières possibles. En prenant d’amples respirations, j’approchai ma main petit à petit de l’épée de Toph, restant tout de même à distance, et je laissai mon chakra diffuser dans le vent. Je le sentis glisser hors de mon corps et se diriger initialement tout autour de moi. Cependant je le redirigeai uniquement vers la lame de la kunoichi, et la concentrai tout autour. Toph comprit bien vite ce que j’étais en train de faire et m’enjoigna a bien analyser le tout. Puis je sentis presque son souffle se transmette à son épée, puis je sentis le chakra affluer sur la face tranchante de la lame. Alors que le chakra s’accumulait, je sentis une autre chose. Une chose bien particulière qui fit réagir le vent et mon chakra qui le parcourait. Comme...un cisaillement ? Tout le chakra qu’elle avait accumulé trancha l’air. Et sur son chemin, le vent reproduit un mouvement qui me donna une idée.

Au moment de frapper, les couches de vent qui se trouvait de chaque côté de la lame se rassemblèrent et se frappèrent -Ou plutôt se frottèrent. Et cela me donna l’idée de faire la même chose pour cette lame. Accumuler le chakra du vent, et faire les couches de chakra se frotter entre elles pour en augmenter le tranchant. Je rouvrais les yeux avec un sourire peint sur le visage, et je remerciais la Princesse de cette nouvelle démonstration. Puis de mon côté, je recommençai toutes les étapes que j’avais faites précédemment. Ne faire qu’un avec ma faux. La considérer comme une extension de moi même. Visualiser la lame, concentrer le chakra le long de la lame. Puis lorsque ce fut fait, je fis les couches de chakra du vent se frotter l’une a l’autre. Et comme Toph me l’avait dit, je relâchais le tout. Cette fois ci, une lame en bonne et due forme fusa de ma faux. Une lame qu’il vint créer une large entaille dans la roche. Une grande entaille oui, mais ce n’était pas encore au niveau de Toph et sa lame de chakra. Mais c’était déjà bien. Après plusieurs autres essais, je me rendis rapidement compte que ma quantité de chakra n’était pas la bonne. J’avais ainsi une dernière requête à demander à mon professeur.

-Toph-san, je peux te demander un dernier service ? Tu pourrais scruter avec ton byakugab et me dire à quel moment j’atteins le bon ratio de chakra s’il te plaît ?

J’y étais presque, je le sentais. Il me faudrait encore longuement m’entraîner pour complètement la maîtriser et l’utiliser en combat. Mais je commençais à saisir les choses. Et après avoir demandé ce nouveau service à Toph, je recommençai le proxesus jusqu’à à accumuler le chakra dans la dernière ligne de tranchant de la lame.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Sam 2 Mar 2019 - 19:38
Toph reprit l'entrainement.Il était temps, feignasse ! Toph lui aurait botté les fesses s'il était resté encore plus longtemps à récupérer. Il fit une tentative ... qui fut excellente. Ce n'était pas encore au niveau de la chunin, mais ce n'était pas très loin non plus. Ce n'était plus qu'une question de dosage. Dosage que Tenzin proposait de réguler... avec son doujutsu de clan.

Excellente idée, Tenzin-san.

Toph activa son Byakugan. Le doujutsu était faiseur de miracle, et si Toph l'utilisait régulièrement pour elle-même, ce n'était pas un automatisme pour ses apprentissages. La raison était simple - elle préférait que l'effort vienne de ses élèves. Le Byakugan ne leur appartenait, en un sens, pas. Mais pour les techniques particulièrement complexes ou en cas de blocage, elle n'hésitait pas à utiliser cet arcane aux usages multiples.

Ses yeux virent le chakra venteux de son rival. Chaotique. Puissant. Sans contrainte. Elle vit ses efforts pour le diriger et l'accumuler dans sa lame. Il mettait une bride sur la valve de son chakra, mais en regardant ce qu'il y avait dans sa lame, il y avait nettement de la place pour augmenter le débit. Après tout, elle appréciait Tenzin, mais le regarder pendant des heures n'était pas non plus sa tasse de thé. Elle frappa dans ses mains.

Tu peux y aller, tu as encore de la marge.

Toph regardait le réservoir se remplir. Elle n'avait pas une vision suffisamment précise pour savoir à quel moment cela serait véritablement l'optimum - sa sensorialité n'avait jamais été son domaine de prédilection. Elle était doué en combat, oui, en sensorialité moins. Ses compétences étaient normales pour son clan et son doujutsu, mais elle n'était pas au niveau d'un Tsuyoshi ou d'un Hayate par exemple. Elle avait d'autres focalisations, et celui lui avait prit du temps.

Ha, un peu distraite par son monologue interne, Toph avait loupé la coche et se rendait compte que Tenzin avait un peu dépassé la limite. Sa technique serait moins focalisée à partir de maintenant et saturerait sa capacité de pénétration.

Tu t'approches... STOP. Un peu moins que cela, même si je pense que le résultat actuel en faudra déjà la peine.

Et Toph réitéra le procédé aussi souvent que nécessaire pour le jeune assimilateur futon. Et elle prépara également des kage bunshin pour réparer les dégâts qu'il ferait invariablement à son dojo. Pour sûr, ce genre de technique dévastatrice n'était pas à mettre dans les mains de n'importe qui.

_________________
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Dim 3 Mar 2019 - 1:54
A mon grand soulagement, Toph accepta d'agréer à ma demande et de m'aider à réguler ma consommation de chakra avec son dojutsu. Cela me permettrait donc de prendre un peu mes marques, et me rendre compte ce que cette technique devait réellement consommer comme quantité de chakra. Je commençai à libérer le vent de mon chakra pour le transmettre à ma lame, mais je demeurais prudent, tentant de tenir la bride à ce dernier afin qu'il ne déborde pas. J'avais peur de régresser à ce stade de la technique et de retourner à mes anciens travers - des techniques aussi dangereuses que grossière. Celle-ci demandait plus de raffinement, plus de précision, et était de ce fait bien plus mortelle. Pendant ce temps, la Princesse Hyûga m'observait sans faire le moindre geste, et lorsqu'elle vit que je m'arrêtais un peu, hésitant à aller plus loin, elle frappa des mains pour m'encourager à donner plus.

Plus ? Je fronçai les sourcils. Cette quantité de chakra était normalement suffisante pour un Dai Kama Itachi environ. Cela voulait-dire que la technique que j'étais en train d'apprendre était d'un rang plus élevé ? D'un autre côté, vu la facilité avec laquelle elle avait tranché la roche et la rapidité de déplacement de cette lame, cela n'aurait guère du m'étonner. Inconsciemment j'avais bridé mon chakra, pensant qu'une plus grande quantité le rendrait plus chaotique. Mais avec la nouvelle observation que j'avais faite quelques minutes plus tôt, j'étais en mesure de comprendre comment raffiner le vent pour lui donner cet aspect et ce tranchant. De ce fait, je laissai s'écouler encore plus de chakra dans la lame, accumulant le vent sans retenue dans la lame. Et je sentis presque le contentement de celle-ci lorsque je lui donnai plus de chakra du vent. Dans le même temps, je me concentrai sur la sensation que j'éprouvais lors de cet exercice. Et rapidement, je me rendis compte que la concentration de chakra dans la lame commençait à devenir un brin trop importante.

Au même moment, Toph sembla comme sortir de ses pensées et me corrigea tout de suite. M'intimant qu'il y avait un peu trop de chakra, qu'il fallait diminuer. Je rassemblai donc un peu de chakra, diminuant la charge que je transmettais à ma faux en même temps, et lorsqu'elle me dit stop, je m'arrêtai. Dans ma lame se trouvait une quantité phénoménale de chakra. La même quantité de chakra que j'utilisais pour lancer le Notos no Iki, une de mes techniques les plus dévastatrices capable de raser une partie de forêt sans soucis. Autant de chakra accumulée dans ma lame. Mais cette fois-ci, son but serait bien moins chaotique. Plus circoncis. Et bien plus mortel. Tout s'expliquait maintenant. Je gardai cette sensation en mémoire. J'imprégnai dans mon cerveau cette sensation, ressentant le vent pleinement sur le tranchant de ma faux. Et ensuite, je fis le chakra se frotter l'un à l'autre sur le tranchant de la lame. Cela me prit encore quelques minutes, afin de bien saisir toutes les informations que j'avais absorbé jusqu'à présent.

Et d'un mouvement demi-circulaire du bras, je relâchai le tout en même temps que j'expirai. Et cette fois-ci, une vraie lame de vent en croissant de lune fusa vers le mur et le découpa. Une sensation de fierté et de bonheur s'empara de moi et je ne pus empêcher un large sourire de venir se poser sur mes lèvres. Pendant quelques secondes, je tournai mon regard vers la Hyûga sans dire un mot, les yeux emplit d'étoiles. J'étais tout excité d'être si proche d'apprendre une nouvelle technique. D'être parvenu à maîtriser les bases de ce nouveau jutsu qui n'était pas si semblable à mes autres arcanes jusqu'ici. Attendant que les premiers instants d'excitation grisante passent, laissant mon sourire débile se rétracter petit à petit, je saluai Toph une nouvelle fois.

-Merci pour ta patience, Toph-senseï !

Mais ce n'était pas fini. Elle n'était pas encore parfaite, malgré l'aspect finale de cette technique. Et je mettais encore bien trop de temps à franchir les différentes étapes. Il me fallait plusieurs secondes, voir plusieurs minutes avant d'intégrer tous les éléments. Et il me faudrait encore des heures de pratiques pour imprimer toutes ces sensations dans ma chair, dans mon corps, avant qu'elles ne deviennent automatique. Plusieurs heures ? Que disais-je, plusieurs jours ! Mais j'avais compris les bases. Et je continuai à m'entraîner ainsi pendant quelques heures au Dojo Jishin avant de tomber d'épuisement. J'en avais assez fait pour la journée. Demain, je continuerai l'entraînement. Je regardai Toph d'un sourire las, les fesses posées au sol.

-Je ne maîtriserai pas cette technique totalement aujourd'hui, et il me faudra encore quelques jours avant de pouvoir l'utiliser en combat. Mais ça devrait le faire ! Merci encore beaucoup pour cet enseignement.

Réfléchissant quelques secondes, je la regardai d'un air interrogateur.

-Si jamais je peux t'apprendre quoi que ce soit adapté à ta maîtrise des arts Hyûgas et samouraï, fais-moi signe. Je serai ravis de te rendre la pareil, ma chère rivale !


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Dim 3 Mar 2019 - 10:50
Tenzin réussit enfin à réaliser la technique à la perfection. Enfin, perfection était un grand mot. Il avait de quoi faire la technique en combat tout de suite, certes, mais il lui faudrait un peu d'entrainement personnel pour trouver le meilleur timing, pour pouvoir lancer la technique plus rapidement. Mais ce n'était que du détail, de la finition. Le point important était que Tenzin avait fonctionnellement une technique en plus dans son répertoire. Une technique mortelle.

Toph espérait qu'il n'ait jamais à l'utiliser, mais c'était une pensée hypocrite. Tenzin était un guerrier. Sa vie était mêlée au danger, et tôt ou tard, il devrait utiliser une telle technique. Peut-être même d'ici peu. L'invasion de Tetsu commençait à prendre forme. Tenzin se plaignit un petit peu de devoir encore travailler cette technique.

J'espère bien qu'il te faudra plusieurs jours, j'ai mis des mois à maitriser cette technique. Les dieux seraient bien injuste si la tâche t'étais aussi facile qu'en quelques heures tu rattrapes tour ce temps passé à l'entrainement !

Toph se mit à rigoler légèrement. Après tout, elle n'était pas mécontente de partager son savoir. C'était une véritable vocation. Trop souvent les shinobis préféraient garder pour eux leurs secrets, et cela empêchait une évolution collective. Toph gardait effectivement quelques techniques sous son coude pour des moments difficiles, mais jamais elle ne rejetterait un élève iwajin et elle ferait toujours de son mieux pour faire en sorte que ses compagnons iwajins aient le plus d'armes à leur côté pour affronter les difficultés du Yuukan.

Tenzin se proposait pour lui apprendre quelques choses, si elle le désirait. Toph dut réfléchir un peu. En réalité, oui. Tenzin pouvait lui apprendre des choses. Au plus Toph développait ses compétences en projection Hyûga, au plus elle se rendait compte que cela partageait des similitudes avec l'élément de Tenzin. Et même maintenant, ses capacités samourai de maitrise du chakra neutre en partageait d'autres. Entre ses deux capacités, Toph était presque capable d'imiter entièrement un manipulateur du vent. Peut-être...

Oui, peut-être qu'une leçon avec le professeur futon de l'académie Hashira pouvait se révéler être utile.

Et bien, il y a certaines arcanes futon que mes talents en projection de chakra peuvent copier. Ou en maitrise du chakra neutre. Sans doute que je m'y tenterais un de ces quatre. D'ici là, portes toi bien, et continue de t'améliorer, cher rival. Il me tarde de t'affronter à nouveau.

Toph le salua, puis repartit dans une autre zone de son complexe sous-terrain. Toph était véritablement occupée ces derniers temps, beaucoup trop. Elle n'avait pas osé dire la vérité à son rival, ni le repousser. Une fois en dehors du champ de vision de Tenzin... Elle se coupa volontairement la main.

Toph-clone se dissipa.

La vrai Toph, située au palais du Tsuchikage à remplir ses devoirs de conseiller depuis le matin reçu un flux d'informations subite. Elle eut un sourire de constater qu'au moins Tenzin avait encore progressé. Puis, elle se refocalisa sur son travail.
Spoiler:
 

_________________
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 0:06
Sur ces belles paroles et l'éventualité que je puisse apprendre à ma senseï du jour une technique dans le futur, je rentrai au dojo. Je ne savais pas encore très bien quelle technique elle voulait apprendre, mais autant dire que mon panel de techniques fûton était plutôt large, et trouver une technique qui s'adapterait au style des Pupilles Pâles aussi bien qu'au mien ne devrait pas poser de soucis. En soupirant une dernière fois, j'acquiesçai à ses bonnes paroles et je sortis du dojo. J'avais beaucoup usé de mon chakra, de ce fait je ne pensais pas que c'était une bonne idée de voler jusqu'à mon dojo. A la place, je pris le temps de me promener dans les rues d'Iwa, parcourant les différentes étables et les rues jusqu'aux Hauts-Plateaux tranquillement, reprenant un peu d'énergie avant de retourner me reposer. Un peu paradoxale, vous me diriez ? Et je suis tout à fait d'accord avec vous. Mais il n'y avait pas à douter que même si mon cerveau n'y avait pas encore pensé, mon corps savait que j'allais me ré-entraîner en arrivant au dojo.

Et c'est ce qui se passa. Lorsque j'arrivai au dojo, je m'allongeai sur l'un de mes tatamis, pensant dormir pour récupérer le lendemain. Cependant, mes imperfections lors de l'entraînement généraient en moi une telle frustration que je ne pouvais fermer l'oeil. Une nouvelle fois, je soupirai et me relevai. Je m'armai de ma faux, et je sortis de la salle pour monter sur la haute tour qui surplombait les montagnes. Debout sur cette dernière, je repris les étapes une à une. Je fermai les yeux, puis je ne fis qu'un avec ma faux. Suite à cela, je concentrai mon chakra dans la lame de ma faux, laissant le vent faire son chemin. Puis d'un geste coordonné et précis, je le relâchai le tout. La technique était rapide, et avait la forme d'une lame de vent, mais le résultat n'était pas encore parfait. Je continuai ainsi encore pendant plusieurs minutes, réduisant la consommation de chakra pour pouvoir durer plus longtemps.

Après un moment, je repris mon souffle à nouveau. Les étoiles brillaient dans le ciel et le vent caressait ma peau. Je venais d'apprendre une technique samouraï, mais je n'étais pas un samouraï. J'étais un assimilateur, et si je voulais continuer à rivaliser avec Toph, il allait falloir que je développe ces particularités chez moi. Et en tant qu'assimilateur, je devais pouvoir reproduire cette technique sans ma faux. Je souris, excité par cette nouvelle motivation, et me positionnai à nouveau. Cette fois-ci, je repris chacune des étapes, mais au lieu de me concentrer sur le fil de la lame de ma faux, je me concentrai sur le tranchant de ma main. J'imaginai cette dernière comme étant le vent elle-même, une lame fûton à elle seule, et d'un revers de main, j'exécutai la technique. Mon premier essai ne fut pas réellement très contributif, mais il était déjà meilleur que mes premiers essais avec ma faux. Une heure s'écoula avant que je ne tombe de fatigue et que je m'endorme sur le haut de la tour.

Je me réveillai le lendemain matin -ou plutôt en fin de matinée à cause de la fatigue et du chakra dépensé la veille, et je repris l'entraînement. Lorsqu'il fut l'heure de manger, je sortis de mon dojo et je descendis en ville pour acheter à manger. Je n'avais pas pensé à apporter un repas au dojo, ce n'était clairement pas dans mes priorités du moment. Mais ce n'était pas un réel soucis. Après m'être correctement sustenté, je décidai de retourner au dojo de la Hyûga afin de lui montrer les progrès que j'avais fait.

-Salut, Toph. C'est encore moi. J'ai fais quelques progrès, mais il semblerait qu'il me manque encore quelques petits points. Ça te dérangerait de m'accorder encore quelques minutes de ton temps et de refaire cette technique en même temps que moi ?

Je comptais ainsi lui montrer pendant cet exercice les progrès que j'avais fait avec, et sans ma faux. Le fūton était ma spécialité, et en tant qu'assimilateur, je me débrouillais plutôt bien avec celle-ci. Au point de pouvoir faire parfois un peu plus que les autres utilisateurs fūton. Mais parfois un peu moins aussi, malheureusement.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 0:37
Toph sortait de son dojo quand elle eut la plaisante surprise de croiser Tenzin. Ce dernier avait une requête - ce qui n'était pas dans ses habitudes. Il s'expliqua rapidement. C'était au sujet de la technique que Toph lui avait apprise. Il n'était pas certain de la maitriser complètement. Toph était un peu gênée. Elle était sensée avoir rendez-vous pour une permanence. D'un autre côté, dire non à Tenzin... c'était difficile. Elle avait l'impression d'être tiraillé par le devoir de l'Académie, et le devoir d'enseigner correctement jusqu'au bout. Son Bushido la contraignait à suivre le devoir, mais entre deux devoirs, comment choisir ? Le cas était épineux, et sans nul doute, les philosophes en débattaient déjà quelques parts sur le Yuukan.

C'est à dire, je suis sensé donner cours à l'Académie mais...

Elle se gratta la tête, réfléchissant à comment s'en sortir de cette impasse. Puis, elle trouva la parade parfaite, en plus d'être socialement acceptable. Elle fit un kage bunshin et l'envoya travailler à sa place à l'Académie. De toute manière, il n'y avait en général personne à ses permanences du jeudi. Et c'était tout sauf optimal. Non, aider Tenzin dans cette requête était nettement plus intéressant - d'autant plus que lui n'allait pas bêtement apprendre à balancer des javelots. Tenzin était un guerrier, un vrai.

Il apprenait à trancher des montagnes entières ! Et s'il doutait de sa capacité à le faire, Toph devait donner son maximum pour l'aider à remplir son objectif. Au plus fort son rival, au plus elle prendrait du plaisir à leur prochaine rencontre. Et les kami savaient à quel point elle appréciait leur duel.

Elle fit un signe à sa bunshin avant de se tourner vers son rival.

Bien, passons à mon dojo. Cette petite astuce m'a certainement donné une petite heure ou deux.

Toph, tout sourire, emmena l'assimilateur dans son dojo au quartier résidentielle. Elle fit un léger détour par un placard et en ressortit trois mannequins qu'elle traina avec un peu de mal avec elle - pas facile quand on ne fait qu'un mètre quarante six de se déplacer avec autant sous/sur/dans les bras, mais la volonté animait la chunin de faire du mieux qu'elle pouvait pour s'assurer que son rival savait ce qu'il faisait.

Elle ne supporterait pas qu'il perde son prochain duel contre elle sous prétexte qu'elle l'avait mal informé !

Toph dressa les quelques mannequins de l'autre côté de la pièce, avant de revenir à hauteur de son disciple, le Byakugan activé.

Montre moi le fruit de notre travail en commun, Tenzin-san.

Elle observerait minutieusement ses résultats, et s'il y avait encore moyen de faire une petite amélioration, elle lui dirait sur quoi s'entrainer. De mémoire, la technique était déjà assez parfaite, mais peut-être que Toph avait loupé un détail ou deux, dans la fougue de voir son rival sortir une telle technique aussi aisément. Peut-être avait-elle pêché par orgeuil. Enfin, cela serait l'occasion d'y remédier de manière définitif. Impatiente, elle n'attendait de Tenzin plus qu'une seule chose, que le show commence !

_________________
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 1:32
La Hyûga semblait embarassée face à ma demande, et pendant un instant je me demandai pourquoi, prêt à rebrousser chemin si c'était nécessaire. Elle m'informa qu'elle avait une permanence à l'Académie à laquelle elle devait assister, et je lui souris de manière compatissante. Etant moi-même professeur à l'Académie, j'étais au courant de ce en quoi consistait ces permanences. Bien qu'elles ne soient pas toujours pareilles, elles étaient souvent peu stimulantes. Mais c'était cependant quelque chose de nécessaire, et je comprenais le fait qu'elle ne puisse pas continuer cet entraînement avec moi. Je m'apprêtai à la saluer et à me retirer lorsqu'elle trouva une solution fort pratique : le kage bunshin. J'étais maintenant capable d'utiliser une technique similaire à base de vent, ce que ma rivale ne savait peut-être pas encore. Mais je ne l'utilisais pas souvent.

Elle envoya donc son clone à l'Académie pour la remplacer, et nous pûmes continuer notre entraînement. Je ne savais pas très bien ce qu'elle comptait faire initialement lorsque je la vis se diriger vers des mannequins, mais son but était de plus en plus clair alors qu'elle galérait. Je fus tenté de l'aider, mais elle avait presque fini sa tâche et semblait vouloir le faire par elle-même. Je souris en repensant à son hésitation et sa décision finale, content qu'elle ait pu trouver comment rester pour m'entraîner. Après tout, j'étais moi aussi un élève aujourd'hui, même si je revêtais d'habitude le titre de professeur. Lorsqu'elle revint avec les mannequins, ses Byakugans étaient activés et comme d'habitude, j'avais l'impression qu'ils me traversaient. Me transperçaient, prêts à tout savoir si mon passé, mon présent et mon avenir. Elle me demanda alors de lui montrer le fruit de mon travaille.

-Pas de soucis. Merci d'avance pour ton aide.

Puis prenant ma faux une nouvelle fois, je me concentrai. Cette fois-ci toutes les étapes que j'avais auparavant réalisé une après l'autre, prenant quelques secondes entre chacune, furent inhibées. Immédiatement, je concentrai le chakra nécessaire et d'un mouvement de tranche, je lançai une lame de vent sur l'un des mannequins. A mon grand étonnement, au lieu d'être découpés en deux, ce dernier avait été lacéré sans être tranchée. Moi qui pensait que ça allait être simple, je pouvais toujours rêvé. Mais Toph-san regardait avec ses yeux pour voir si on ne finissait pas en marmottes, et elle avait raison. Je fronçai les sourcils cependant de déception, et recommençai une nouvelle fois sans grands meilleurs succès.

-Voilà...

~~

Une fois qu'il m'aurait donné les conseils, je serais en mesure de le travailler de mon côté et de reproduire à nouveau le schéma. Je le ferai jusqu'à ce que ça passe proprement, et que les effets de coupe et autres soient tous là. J'étais prêt à me pencher sur mes défauts et à travailler sur les points fâcheux. Je montrai même à Toph la particularité que j'avais développé qui consistait à le faire avec ma main aussi, sans ma faux. J'y étais enfin arrivé ! J'étais au bout du chemin ! Enfin...C'était une arme redoutable à avoir dans mon arsenal et je comptais bien l'utiliser au plus vite possible.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 11:23
Tenzin semblait dans une petite impasse. Les lacérations étaient puissantes, mais ce n'était pas une tranche claire et nette comme ce que Toph faisait avec son sabre. Cela méritait investigation.

Recommence un peu.

Tenzin fit plusieurs démonstration sous les yeux perlés de sa rivale. Elle observa tant le résultat extérieur que le mécanisme intérieur. Le résultat de la technique était assez impressionnant, surtout que Tenzin le faisait avec sa main et pas avec sa faux, mais Toph était légèrement troublée. Il lui semblait que sa technique avait encore un meilleur tranchant d'un delta infinitésimal. Les mannequins étaient lacérés au lieu de tranchés. Pourtant, elle ne voyait rien de mal à première vue. Elle compris après, après quelques démonstrations. Ce n'était pas une énorme erreur, mais c'était compréhensible qu'elle ne l'ait pas vu aux premiers abords.

Intéressant, tu le fais avec la main et pas avec ta faux. C'est sans doute plus pratique et plus précis, sans compter que ta faux est énorme et n'est pas maniable dans tous les environnements aisément. Alors globalement, tu maitrises la technique. Localement, tu pourrais faire un effort au niveau du contrôle interne de ton chakra. Je vois que tu amasses une quantité de chakra un peu plus importante au niveau d'ici. Elle tapota sur son épaule gauche. Et trop peu ici. Elle tapota sur un tenketsu de son avant-bras. Cela déséquilibre un chouia l'énergie que tu transfères de ton chakra dans la frappe. On parle ici vraiment d'un petit détail, mais à ce niveau-là tout détail peut-être important.

Avec son Byakugan elle était en mesure de diriger Tenzin à réguler de manière optimal le flot de chakra dans ses différents méridiens. Ce n'était pas un conseil qu'elle donnait souvent à ces élèves - car c'était des changements à un niveau véritablement minuscule. Toutefois, Tenzin était ambitieux. Elle donna plusieurs petits conseils à l'aide de ce support visuel. Elle affina sa gestion interne à l'extrême pour faire de sa technique une machine bien rodée.

Puis elle lui demanda de faire plusieurs essais en travaillant sur sa précision. Il devait annoncer les cibles précises avant de les toucher, et éviter les autres. Sa technique devait être pleine de finesse et capable de faire cela au minimum, et ils n'avaient pas beaucoup travaillé cet aspect-là.

_________________
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 13:32
Aux premiers essais que je fis, les lacérations n'étaient pas aussi claires et nettes que la tranche parfaite de la technique de Toph. Je fronçai les sourcils, et il semblait que la Hyûga elle même semblait prendre un certain temps pour comprendre ce qui n'allait pas. Elle me demanda de recommencer encore, et je fis la démonstration à plusieurs reprises, utilisant aussi bien ma faux que juste ma main. Et au bout de ces quelques démonstrations à nouveau, Toph sembla comprendre ce qui n'allait pas. Et le problème était visiblement de petite envergure. Une simple petite chose à corriger au premier point de vue, mais je savais que c'étaient les détails qui étaient les plus difficiles à corriger. Il semblait que j'amassais trop de chakra dans mon épaule, plutôt que dans un point précis de mon avant-bras, créant un déséquilibre dont le résultat était ce manque de précision et de tranchant. Cette lacune avait été mise en évidence par mon utilisation à main nue de cette technique. Je pris un air pensif en me frottant le menton avec deux de mes doigts.

-Je vois, rétablir l'équilibre dans mon bras...Je n'y avais pas fait attention. Ce Byakugan est une sacrée chose pour percevoir ces détails !

J'étais une fois de plus admiratif des dons de l'une des Familles princpales d'Iwa. Mais omettant ce fait, je me mis rapidement au travail. Toph m'avait donné de nouvelles consignes pour améliorer ma précision et par la même occasion le tranchant de ma lame. Je pris une grande inspiration et fermai les yeux. J'eus l'impression de retourner aux bases une nouvelle fois, mais c'était bien souvent nécessaire pour corriger les détails. En expirant, je produis du chakra pour l'emmagasiner dans mon bras. Et je me rendis compte en effet qu'inconsciemment, je mobilisais mon chakra avec une préférence dans l'épaule. Je fronçai les sourcils alors que mes yeux étaient toujours fermés. Je tentai ainsi de répartir le chakra déjà présent, et de le faire descendre dans mon avant bras. Jusqu'à former un équilibre. Puis toujours les yeux fermés, je pris ma faux et fis un mouvement de tranche en énonçant ma cible. *Le mannequin de droite, au niveau du cou*. La lame de vent partit en direction du mannequin, et semblait bien visé son cou. Cependant au dernier moment, elle dévia pour faire une large entaille juste en dessous de l'endroit visé. Au dernier moment, il y avait eu un déséquilibre dans la répartition du chakra.

Je souris, et eu même un petit rire. Cette technique demandait une précision dans la gestion du chakra qui semblait phénoménale. Minutieuse était plus appropriée. Je recommençai l'exercice sous la guidance de Toph. Je relâchai à nouveau mon chakra et le concentrai dans le bras qui allait frapper. Puis je répartis mon chakra entre mon épaule et mon avant bras. Ajustant en fonction des recommandations de ma senseï du jour, je m'imprégnai de la sensation. Sentir mon chakra couler en moi ressemblait à la sensation du vent caressant ma peau, mais de l'intérieur. Je me représentai celui-ci comme du vent, et il fut ainsi bien plus aisé de le manier et de le mener là où je voulais. Avec un sourire, je fis un nouveau mouvement de tranche en libérant le chakra emmagasiné. J'énonçai exactement la même cible. La lame de vent fut cette fois plus rapide, et plus précise. Cependant au dernier moment elle pivota, coupant le coup du mannequin d'une manière nette mais légèrement de biais. Ma technique n'était pas encore parfaite, mais je me rapprochais du point.

Je continuai donc à réaliser cet exercice, alternant les mouvement de tranche avec ma faux et ma main. Au bout de quelques nouveaux essais et grâce à l'excellente vision du Byakugan, je parvins à équilibrer parfaitement le chakra sur la zone afin de le relâcher au bon moment, et de la manière la plus précise qui soit. Il fallait dire que pour des maîtres du chakra comme les Hyûga et des maîtres de la tranche comme les samouraï, cet exercice devait être simple à comprendre et leur venir naturellement. Pour mon cas c'était un peu différent. Mais en visualisant mon chakra comme le vent que je contrôlais, et que j'étais moi-même, cela revenait à maîtriser mon propre corps. Mon chakra était devenu un muscle de plus, que je devais contracter au bon moment et de la bonne manière. Au final, après plusieurs essais, je finis par réussir à couper précisément un membre des mannequins. Visant une jambe, puis un bras, puis l'autre, et enfin la dernière jambe. Dans le même temps, je m'exerçais au contrôle précis de mon chakra du vent. Le rendant raffiné, l'équilibrant entre les différentes parties de mon corps, l'aiguisant au maximum pour en faire une lame létale. Je vis un dernier essai, sur le dernier mannequin.

Je visualisai le chakra dans mon corps sans fermer les yeux, le laissai glisser en moi comme le vent, l'appréhendant comme un autre muscle. Je le répartis dans tout mon bras, faisant attention à le concentrer entre mon épaule et mon avant bras pour rendre le mouvement plus fluide et précis. Puis j'affinai le chakra au niveau de la lame que je voulais utiliser -ma main, ou ma faux-, le concentrai en une fine couche, dense mais très acérée. Et d'un mouvement de tranche de haut en bas, j'énonçai ma cible. *Dernier mannequin, coupé en deux symétriquement*. La lame de vent fusa vers le mannequin et le traversa d'une manière si nette que pendant la première seconde après "l'impact", le mannequin ne bougea pas d'un pouce. Puis la séparation des deux parties du corps du mannequin se fit plus évidente et le pantin bascula sur les deux côtés. Il fut coupé net en deux. A la suite de cela, j'expirai un peu essoufflé et eus un petit sourire.

-Je pense que je tiens le bout...dis-je à bout de souffle.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Empty
Lun 8 Avr 2019 - 21:50
Toph s'inclina devant son rival. Elle avait fait une erreur, elle aurait du s'en rendre compte, et la politesse lui demandait de demander pardon en ce moment précis.

Je m'excuse, j'aurais du voir cela plus tôt. J'ai encore beaucoup à apprendre.

Elle était honteuse de ne pas avoir observé cette erreur auparavant. Néanmoins, si Toph était douée dans beaucoup de domaine, elle avait encore beaucoup à apprendre en sensorialité. Et c'était ce manquement qui avait nuit à Tenzin, sans aucun doute. Elle s'était toutefois promise de travailler à ses capacités sensorielles et elle ferait tout ce qui était en son pouvoir pour devenir une Sazori douée pour la traque et utilisant à pleine escient son talent du Byakugan.

Tenzin faisait désormais un effort pour mieux équilibrer son chakra interne. Ce n'était pas chose facile - il s'agissait d'un équilibre délicat dans une sorte de microcosme qu'on ne pouvait que difficilement contrôlé. Il procéda par essai erreur, tandis que la Hyûga lui donnait des informations sur là où elle voyait des problèmes, pour localiser au mieux ce qu'il ne pouvait que ressentir. C'était une aide limitée.

Mais Tenzin était un excellent élève. Il écoutait diligemment et progressait à chaque frappe de sa main ou de sa faux pour s'approcher de plus en plus de l'état de perfection nécessitée par la technique. Son esprit devenait de plus en plus acéré et tranchant, comme la rigueur et la discipline du Bushido. Il arriva à couper précisément un membre - ce qui était une grosse amélioration. Un énorme pas en avant. Les réglages devinrent de plus en plus complexes et Toph dut s'y prendre à plusieurs fois pour arriver à mettre les mots derrière ce qu'elle observait.

Jusqu'à la réussite finale, où Tenzin arriva à trancher d'une façon aussi professionnelle que précise.

Il me semble aussi Tenzin-san. Bravo, tu as fait de gros progrès, et tu as maitrisé cette technique assez rapidement, tout compte fait. J'espère qu'elle te sera utile sur le champs de bataille.

Et Toph regardait son rival, en espérant cette fois-ci que c'était la bonne...

_________________
Apprends-moi, Toph-senseï [Toph] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Apprends-moi, Toph-senseï [Toph]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: